« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en ...
Voir le deal
26.90 €

Partagez
 

 When you were young you used to dream about fires (RK²)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Conan Richardson-Kennedy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Conan Richardson-Kennedy

| Avatar : Bryan Dechart ♥

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 Wdhn

I'M SORRY THAT I DID THIS
The blood is on my hands. I stare at my reflection, I don't know who I am. Would you love me more if I killed someone for you ? Would you hold my hand ? They're the same ones that I used... When I killed someone for you.

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 Qrv7


| Conte : Detroit Become Human
| Dans le monde des contes, je suis : : RK900

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 201224014800977328

| Cadavres : 210



When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 _



________________________________________ 2021-04-24, 16:23


When you were young you used to dream about fires

I used to whisper it will be alright but I'm not strong. I should have saved you.


Conan n'avait pas vu grand chose du film. Ce n'était pas parce qu'il était ennuyant ou autre. Juste parce que ses médicaments le fatiguait énormément. Il avait du mal à penser correctement et à agir comme il le voulait. Ce n'était pas plus mal sinon Conan se serait levé de ce canapé depuis un moment maintenant. Il ne supportait pas resté clouer quelque part. Il aimait être maître de son corps. Il n'y avait rien de plus frustrant que d'être une personne forte dans un corps faible. Et c'était ce qu'il était actuellement, faible. Alors, oui ce n'était pas plus mal qu'il passe son temps à dormir. Au moins, il ne pensait plus. Au moins, il ne se concentrait pas sur l'état de son corps. Au moins, il ne voyait pas à quel point il avait été inutile pour Connor. Son frère avait perdu quelque chose, il avait perdu alors qu'il aurait pu empêcher tout ça. RK900, un modèle plus avancé, plus fort, plus compétent. C'était ce qu'il était et le voilà à dormir sur un canapé, impuissant. Il n'avait même pas entendu Connor et Hank quitter la pièce. Il n'avait même pas senti qu'on l'avait confortablement installé sur le canapé. Conan s'était contenté de s'endormir sans demander son reste. C'était pratique, le sommeil était un moyen de fuir ses responsabilités. Le cerveau était toujours réveillé mais il se contentait de trier les souvenirs de la journée. Les rêves étaient là pour permettre d'oublier les horreurs de la journée ou alors pour apporter un peu d'espoir dans une vie sombre. Et les cauchemars n'étaient qu'une piqûre de rappel. Conan ne faisait que ça des cauchemars. Un traumatisme du à l'accident. Dans ses cauchemars c'était toujours la même chose, il regardait Connor se faire saigner comme un porc. Il ne bougeait pas d'un centimètre, comme si il semblait apprécier ce qu'il voyait.

Ce soir là, il avait refait ce cauchemar. Connor se vidait de son sang devant lui et le suppliait. Conan tenait le couteau plein de sang dans sa main et se contentait juste de regarder son frère mourir à petit feu. Quand Conan avait ouvert les yeux, il n'arrivait pas à bouger son corps dans un premier temps. Son esprit était réveillé mais son corps dormait encore. Il lui fallut plusieurs secondes avant de reprendre possession de son corps. Une envie de vomir lui tirailla l'estomac alors qu'il prit le temps de regarder autour de lui. Il faisait bien nuit, la télévision était éteinte et il n'y avait plus de traces de nourriture sur la table basse. Il remarqua rapidement la lumière dans la cuisine et il ne fit pas surpris de voir son frère en compagnie de Sumo. Connor allait mal, plus mal que lui. Comme Nines n'arrêtait pas de le dire, il avait perdu quelque chose ce jour-là et il ne parlait pas de son rein. Il décida alors de se redresser sur le canapé afin d'observer son frère qui était en train de donner du pain au chien de Hank. Rapidement Connor remarqua qu'il était réveillé et il se rapprocha de Conan tout en s'excusant. Connor lui mentait, cela marchait peut-être avec son psy ou Hank mais pas avec lui. Le salon était à peine éclairé pour les lampadaires qui se trouvaient dehors mais il en voyait assez pour savoir que son jumeau lui mentait.

Sans attendre, Conan posa délicatement sa main sur la joue de Connor afin de l'analyser correctement. Les yeux humides et gonflés, il avait pleuré pendant son sommeil. La peau humide qui était signe d'un sommeil agité et les cernes sous ses yeux. Toutes les preuves étaient là. Ce n'était pas la première mauvaise nuit qu'il passait et ce ne sera pas la dernière. Surtout si il continuait à tout garder pour lui. Un soupir sortit alors de la bouche de Conan tandis qu'il se décala légèrement sur le canapé afin de laisser une place à Connor. Il attendit que ce dernier s'assoit avant de prendre la parole. Tout comme son frère, il chuchota afin de ne pas réveiller Hank. Si le psychologue de Connor n'était pas capable de le faire parler, Conan le ferait.

« Tes yeux sont gonflés, tu transpires et tu as des cernes. Tu comptes me mentir à moi aussi ? Tu sais que c'est impossible... Je sais encore analyser ce qui se passe autour de moi. Tu fais des cauchemars. Des cauchemars que tu ne racontes à personne. Pas même à ton psy qui est là pour ça normalement. »

D'une certaine façon, Nines avait encore cette capacité à comprendre ce qui l'entourait. Sur une scène de crime, il était capable de comprendre comment le tueur avait fait pour s'enfuir. Ou quand il interrogeait une personne, il savait quand elle disait la vérité ou non. Ce n'était peut-être qu'une simple humain mais il avait gardé son intelligence. Parfois c'était fatiguant de comprendre les autres. Comme les fois ou Gavin touchait le fond. Conan savait que son partenaire voulait disparaître à jamais et que à tout moment, il passerait à l'acte. Nines ressentait toutes ces choses mais il ne pouvait pas y faire grand chose parce qu'il ne comprenait rien des sentiments. Encore ce soir il ne comprenait qu'à moitié.

« Ne suis pas le même chemin que moi. Te renfermer sur toi-même. C'est une solution de facilité mais que sur le court terme, Connor. Tout le monde finira par penser que tu vas bien et que rien n'a changé si tu continues à te comporter comme ça. Ce serait arrangeant c'est vrai. Mais les cauchemars ne vont pas disparaître. Le vide dans ta poitrine non plus. Plus tu avanceras et plus tu auras mal. Plus tu mentiras et plus tu te sentiras seul. »

Il avait une impression de déjà-vu. Il n'avait pas déjà eu ce genre de conversation avec Gavin ? Ou alors c'était des phrases que Chloé lui avait déjà dit plusieurs fois ? Il n'était pas si sûr. Peut-être les deux ou peut-être que cela venait vraiment de lui. Il posa finalement son regard sur une des photos qui se trouvaient sur le mur de la maison de Hank. Dessus se trouvait Sumo et Connor qui se baladaient sur la plage. Une photo si banal et pourtant, sur cette photo son frère était différent de maintenant, plus rayonnant. Conan devait tout faire pour faire briller son frère de nouveau.

« En gardant le silence, tu n'aides personne. Au contraire. Plus tu vas accumuler les cauchemars et plus tu changeras. Tu ne verras plus le monde de la même façon. Tout deviendra triste et gris. Sourire aux autres ne sera plus un geste d'affection pour toi mais plutôt un masque que tu devras porter tous les jours. Plus tu cacheras ton mal-être, plus tu perdras ta joie de vivre. Plus le temps passera et plus tu changeras Connor. Et pas en bien. Tu deviendras une personne brisé qu'on ne pourra plus aider. Comme Hank, comme Gavin. »

Il sentit sa gorge se serrer, si fort qu'il en avait mal. Conan ressentit presque le besoin de poser sa main valide dessus mais il ne le fit pas. Il se contenta de marquer une petite pause afin de regagner son calme. C'était juste dur d'avouer que Connor était maintenant brisé. Nines décida de tourner sa tête vers la baie vitré qui se trouvait à sa gauche évitant tout contact avec le regard de son frère. Il joua nerveusement avec son plaid avant de reprendre la conversation.

« Si tu deviens brisé comme Hank, tu sais qu'il ne le se pardonnera pas ? Il aura encore l'impression d'avoir abandonné son fils et je sais que tu ne veux pas que Hank souffre. Et si tu continues de me mentir comme ça, je m'en voudrais toute ma vie. Je n'arriverai même plus à regarder mon reflet. Je serai tout le temps en colère contre moi-même. »

Il afficha un petit sourire triste avant de finalement poser son regard sur celui de son frère. Rapidement, il prit la main de son jumeau avec sa main valide et avec son pouce, il caressa le dos de la main de Connor. Il ne connaissait rien des sentiments mais avec le temps, il avait appris que c'était dur d'avouer que tout allait mal. Depuis qu'il connaissait Gavin, il ne lui avait jamais rien dit. Mono ne lui avait rien dit et maintenant Connor. Avoue que tout allait mal c'était accepter que quelque chose n'allait pas. L'homme préférait souffrir tous les jours plutôt que de savoir que quelque chose clochait chez lui. Le déni c'était quelque chose de puissant.

« Ne penses pas aux autres. Penses à toi avant tout. Si quelqu'un cherche à t'aider, laisse-le faire. Si il vient vers toi c'est qu'il est capable de porter le poids de ta tristesse. Hank en est capable, j'en suis capable aussi. Et un jour, tu aimeras une personne de tout ton cœur, il faudra bien que tu la laisses rentrer dans ta vie et dans ton coeur, tu ne penses pas ? On ne cache rien aux personnes que l'on aime. Cacher des choses n'a jamais sauvé des vies. Tu as perdu un rein, Connor. Tu as perdu ton sourire là-bas, ton amour pour la vie humaine. Ce n'est pas rien. »

Conan finit alors par mettre le plaid sur les jambes de son jumeau alors que Sumo vint leur rendre visite encore une fois. Cette fois-ci le chien se coucha à leur pieds avant de s'endormir rapidement. Il serra un peu plus la main de Connor avant de hocher doucement la tête.

« Dis-moi tout ce que tu as sur le cœur. Je suis peut-être celui qui a le plus de blessures physique. Mais tu es celui qui a le plus souffert alors parles. Je n'en demande pas plus. »


- code by lilie -


Connor Richardson-Kennedy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Connor Richardson-Kennedy

| Avatar : Bryan Dechart

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 En2n

They got my blood up in their veins
I get a cut, they feel my pain
They got my heart, they got my soul
They know the stuff nobody knows

They is my family, they is my family
They might be crazy, but they is my family

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 Tumblr-pf2hgo-You-A1uxd9mdo3-540


| Conte : Detroit Become Human
| Dans le monde des contes, je suis : : Connor, la version low cost de RK900

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 Partner-in-crime-Connor

| Cadavres : 40



When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 _



________________________________________ 2021-05-31, 22:59


I'VE GOT YOU BROTHER.
C͉̠o̩̬̻̣̳n̪̘n̦̪̖o͔̦̼͇r͖͚͓̰̳ Conan
If I was dying on my knees
You would be the one to rescue me
And if you were drowned at sea
I'd give you my lungs so you could breathe
Connor était bien meilleur détective que menteur. Pour peu qu’on le connaisse un minimum, il n’était pas bien compliqué de deviner quand il mentait. De son entourage, Conan était celui qui arrivait le mieux à lire en lui, non seulement parce qu’il a toujours été doué dans la science comportementale mais aussi parce qu’ils étaient identiques, à quelques détails près. Si aujourd’hui ils partagent le lien de la gémellité, ils étaient, dans leur Detroit d’origine, tous deux issus de la même gamme d’androïde, l’un étant simplement plus performant que l’autre. Par conséquent, ils fonctionnaient de la même manière. Pourtant, même en sachant que son frère lisait en lui comme dans un livre ouvert, Connor avait trouvé le moyen de lui cacher une partie de la vérité sur la raison de son réveil à une heure aussi tardive. Comme un enfant prit la main dans le pot de confiture par ses parents, il se sentait honteux et son regard dévia légèrement de son frère tandis qu’il prenait quand même le temps de s’asseoir dans le canapé à ses côtés.

“Je suis désolé..”

Ce fut les seuls mots que Connor fut en mesure de lui répondre, regrettant d’avoir voulu rassurer son frère par le mensonge. Mais parce qu’ils étaient pareils, il savait que Nines était persuadé d’être responsable des événements tragiques qui avaient engendré leur séjour à l’hôpital. Il était bien meilleur que lui à ce petit jeu, mais Connor savait aussi qu’il n’était pas dans un meilleur état que lui, physiquement et psychologiquement. Il était peut-être son successeur, le modèle le plus évolué de Cyberlife, il était aujourd’hui un être humain qui avait des émotions et des sentiments. Tout comme lui. Il n'était plus aussi invincible qu'avant et Conan était aujourd'hui en proie à la culpabilité d’avoir entraîné son frère dans cette descente aux Enfers.

Son frère entama un long monologue pour lui expliquer que se renfermer sur lui n’était qu’une solution temporaire mais qu’elle n’arrangerait pas la situation, que ça ne ferait même que l’aggraver. Conan choisissait toujours les bons mots pour faire entendre à son frère qu’il ne devait pas garder tout ce mal en lui et qu’il devait parler pour extérioriser. Mentionner les noms des personnes qui lui étaient chères était la meilleure façon de le faire réfléchir. Doucement, Connor secoua négativement la tête.

“Je ne veux pas blesser Hank et je ne veux pas te blesser non plus…” Il marqua une légère pause pendant laquelle il soupira légèrement puis reprit. “Je sais que tu t’en veux toujours pour ce qui s’est passé et que ça a ravivé de vieux traumatismes chez Hank.” Son regard se porta ensuite sur son jumeau pour lui esquisser un bref léger sourire. “Je ne suis pas aussi doué que toi pour lire à travers les gens mais je vous connais tous les deux. C’est suffisant.”

Les deux yeux bruns de Connor se posèrent ensuite sur leur main qu’il serra délicatement à son tour. Même si Conan tentait de se persuader de l’inverse, la situation était difficile pour tous les deux.

“C’est parce que je veux éviter de vous faire du mal que je ne vous dit pas tout. Vous n’êtes pas responsables de ce qui est arrivé dans les docks. Je n’arrête pas de le dire et je pensais que continuer à être comme avant vous enlèverait ce poids des épaules… Alors qu’on sait tous les deux qu’au fond, ça ne sera plus vraiment comme avant.”

Sa mâchoire se serra et, du revers de la manche, Connor se frotta les yeux pour effacer les premières larmes qui menaçaient de s’échapper. L’avouer à son frère lui semblait difficile, pourtant il s’agissait d’une triste réalité.

“À chaque fois que j’essaie de fermer les yeux, je fais toujours le même cauchemar. C’est comme si mon esprit était bloqué sur ce même passage de ma vie sans que le reste n’ait de l’importance. Et quand je suis seul, je ne me sens pas en sécurité. J’ai peur qu’ils reviennent me chercher alors que..." Il secoua légèrement la tête, il ne voulait pas terminer sa phrase. Il n'en avait pas besoin pour que son frère comprenne là où il voulait en venir. "C’est idiot, je sais…”

Sa dernière phrase fut soufflée dans un nouveau soupir. Connor essayait de se voiler la face, de se persuader que l’incident des docks ne l’avait pas changé et qu’il restait le Connor d’avant mais lui-même était incapable de s’en convaincre. Il y avait quelque chose qui avait changé en lui, il lui arrivait de se poser des questions qu’il ne s’était jamais posé auparavant.

“Avant d’arriver ici, je me demandais ce que ça faisait d’être humain. Je voulais sentir mon coeur battre dans ma poitrine, découvrir le goût de la nourriture… Ce genre de choses. Mais aujourd’hui je me rends compte que ce que j’ai cru être une bénédiction est peut-être en réalité une fatalité.” Le déviant marqua une petite pause avant de reprendre. “Quand un androïde est abîmé, on remplace les pièces défectueuses, on le répare. Le corps humain est une machine plus sensible à la douleur, plus vulnérable. Il se répare lui aussi mais certaines blessures ne peuvent pas être soignées. C’est ce qui différencie un androïde d’un être humain, les séquelles ne sont pas pareils après un tel traumatisme. Surtout quand elles sont psychologiques.” Il fit une nouvelle pause, il semblait réfléchir. ”Je ne sais pas si je regrette de ne plus être un androïde mais quand j’étais sur cette table, j’aurais tout donné pour l’être à nouveau.”

Après son discours, Connor osa enfin fixer à nouveau son jumeau. Parler auprès de son frère lui avait fait un peu de bien, certes, mais il avait maintenant peur que son frère continue de s’en vouloir. Conan se blâmait de tous les maux du monde mais en particulier ceux de Connor et ce, malgré que ce dernier lui répétait sans cesse qu’il n’y était pour rien. Son regard s’ancra dans les yeux bleus de son jumeaux.

“Et toi Conan, tu te sens comment ?” lui demanda-t-il avant de froncer les sourcils pour prendre un air sérieux. “Ne me mens pas, ne me dis pas que tu vas bien juste pour me rassurer. Si tu es capable de porter le poids de ma tristesse c’est que je suis capable de porter le tiens. Tu l’as dis toi-même, on ne cache rien aux gens que l’on aime.”
(c) princessecapricieuse



Conan Richardson-Kennedy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Conan Richardson-Kennedy

| Avatar : Bryan Dechart ♥

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 Wdhn

I'M SORRY THAT I DID THIS
The blood is on my hands. I stare at my reflection, I don't know who I am. Would you love me more if I killed someone for you ? Would you hold my hand ? They're the same ones that I used... When I killed someone for you.

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 Qrv7


| Conte : Detroit Become Human
| Dans le monde des contes, je suis : : RK900

When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 201224014800977328

| Cadavres : 210



When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 _



________________________________________ 2021-06-17, 01:13


When you were young you used to dream about fires

I used to whisper it will be alright but I'm not strong. I should have saved you.


L'ambiance de la pièce était étrange. Lourd et sombre. C'était sans doute lié au fait que la lumière était éteinte. Les lampadaires de la rue éclairait faiblement le salon, assez pour que Conan distingue le visage de son frère. Assez pour lire la souffrance dans le cœur de son jumeau. Il avait toujours eu du mal à saisir les sentiments des autres et à vrai, il ne cherchait pas vraiment à comprendre. Mais quand il voyait le regard de Connor, il ressentait toute sa douleur. C'était comme regarder la douleur droit dans les yeux. C'était triste à dire dans un moment pareille mais parfois, être une machine lui manquait. Quand il se contentait juste de détester Connor et de regarder Gavin de haut. Maintenant, il ne supportait plus voir son frère dans un état pareille et il faisait tout pour comprendre son partenaire et l'aider. Conan avait changé et il n'aimait pas cette idée, malheureusement il devait faire avec. Actuellement il avait juste l'impression d'être perdu dans le désespoir, peu importe ce qu'il disait ou faisait le résultat était le même. Si seulement il n'avait pas agis sur le coup de colère, si seulement il avait agis avec sa tête. Les deux ne seraient pas là actuellement. Connor ne porterait pas un si gros bagages de traumatismes et Conan aurait encore l'usage de ses membres. Un bras dans le plâtre et une jambe folle... Si il pouvait remonter le temps, il le ferait mais là ce n'était pas question de lui et de son frère. Conan écoutait Connor sans lui couper la parole une seule fois. Sn frère s'ouvrait à lui alors ce n'était pas moment de l'arrêter en si bon chemin. Il écoutait tout ce que son frère avait à dire, il imprimait dans un coin de sa tête. Enfin ça c'était avant que Connor ne lui fasse une révélation qui le choqua.

Son jumeau venait d'avouer qu'il était prêt à tout pour échanger son corps d'humain contre un corps d'androïde. Connor... L'homme qui s'était battu après de Markus pour avoir la même liberté que les humains. Connor qui avait préféré trahir Amanda pour aider les autres et pour Hank. Le même androïde qui avait copié les faits et gestes de Anderson pour lui ressembler ? Cette révélation fût un choque pour Conan qui ne s'avait pas quoi répondre. Si il y en avait bien un des deux qui aimaient la vie et le corps d'un androïde, c'était Nines. Le détective baissa son regard vers ses mains les fixant sans but. Il avait vraiment l'impression d'avoir perdu beaucoup depuis cet accident. Sa liberté de mouvements mais aussi son frère. Conan entendit un bruit sourd dans son oreille et il mit peu de temps à comprendre que c'était seulement son cœur qui battait de plus en plus fort. Si fort qu'il avait l'impression que ce dernier était remonté jusque dans sa gorge. Il se sentait si impuissant à ce moment-là... Si humain. Sa mâchoire se crispa automatiquement alors qu'il ne força à ne pas craquer une nouvelle fois devant son frère. Il avait beau être le plus jeune, Conan jouait toujours le rôle du grand-frère. En tout cas, il ne pensait pas que ce serait aussi dur de porter la peine de quelqu'un d'autre sur les épaules.

Conan posa une nouvelle fois son regard sur celui de son frère tout en gardant un visage neutre. Il devait faire en sorte que son frère aille. Il devait aller mieux maintenant. Il ne voulait pas revoir les médecins, les infirmières. Il ne voulait plus revoir toutes ces boites oranges de médicaments. Alors il était prêt à tout pour que son frère aille mieux. Parler pendant des heures, lui acheter un chien, l'emmener faire des sorties ou partir en voyage. Enfin, il savait que son frère n'irait pas mieux avant un moment, il se faisait des illusions. Rien ne reviendrait à la normal, tout avait changé et ça depuis un certains temps maintenant. Il réussit quand même à avoir le courage de prendre la parole.

« Ah être humain c'est loin d'être un luxe. Ils ont pleins de défauts mais n'oublie pas pour quoi tu t'es battu, Connor. Tu voulais être l'un d'entre eux depuis le début. Puis être humain t'offre beaucoup de choses aussi. » Il poussa un petit soupir regrettant presque ce qu'il allait le dire. « J'ai beaucoup changé depuis notre première rencontre et... Je ne regrettes pas. J'aimais être une machine et si je pouvais j'aimerai le redevenir mais si en échange je dois oublier tout ce que j'ai vécu avec vous. Je préfères rester humain. »

Il afficha un petit sourire avant de poser le regard sur l'une des photos qui était accroché sur le mur. Une photo de Hank, Sumo et les jumeaux dans un parc. Banale et pas très bien prise mais c'était une très belle photo. Conan aimait bien la regarder de temps en temps. Juste pour se rappeler ce qu'il était maintenant. Il n'aimait pas trop parler de ses sentiments humains aux autres mais si cela pouvait aider Connor à faire le tris dans ses pensées. Il le ferait.

« Sans mon humanité, je ne te traiterais pas comme un frère et Chloé comme ma sœur. J'apprécierai Hank juste pour son efficacité sur le terrain et je ne porterai aucune attention sur Gavin parce que pour un androïde, il n'est pas intéressant. Certes un androïde ne souffre pas physiquement et mentalement mais c'est parce qu'il ne ressent rien tout simplement. Tu voudrais toi ne plus rien ressentir ? Ton amour pour Hank et Sumo ? Le goût des cheeseburgers que tu aimes tant ? La plaisir que tu ressens quand Hank te complimente ? » Il leva finalement sa main vers la photo sur le mur. « Tu serais prêt à perdre ça ? Je ne penses pas. Tu dis ça parce que tu passes un moment difficile mais je sais que tu ne le penses plus maintenant. Tu aimes cette vie, tu aimes être humain. Malheureusement quand on est humain, on souffre aussi. »

Conan baissa finalement son bras se demandant si ses mots suffiraient pour faire comprendre à Connor que tout finirait par s'arranger. Avec du temps, de la discussion et de l'aide. Maintenant son frère ressentit le besoin de savoir si il allait bien et cette question lui fit grincer des dents. Il ne voulait pas répondre à ce genre de question. Conan avait assez pleuré devant son frère pour qu'il connaisse le réponse non ? Alors il se contenta de remettre correctement la couverture sur ses jambes et sur celles de son frère. Il hésita un moment avant de prendre la parole. Il allait parler de lui mais comme comme Connor le voudrait.

« J'ai embrassé Gavin, le jour où il s'est excusé. Je sais pas si c'était les médicaments ou moi mais j'ai embrassé mon partenaire. »

Un soupir désespoir sortit de sa bouche. Ce n'était pas une chose qu'il était prêt à accepter et pourtant il avait bien embrasser le détective. Enfin il préférait parler de ça plutôt que de ce qui se passait dans sa tête actuellement. En plus, il était encore trop fatigué pour partir sur une discussion trop profonde. Un petit rire sortit soudainement de sa bouche et il fût surpris d'entendre ce genre de son. Pourquoi cette annonce le rendit si... Heureux. Oui, il se sentait bien quand il parlait de Gavin. Merde, voilà qu'il devenait aussi ennuyant que les humains maintenant. Il haussa les épaules alors que le sourire ne quittait pas ses lèvres.

« Je t'avoue que j'étais un peu shooté ce jour-là mais étrangement je m'en souviens très bien. J'étais fier de lui parce qu'il s'était excusé et je lui ai demandé de m'embrasser. Je sais pas ce qu'ils mettent dans leurs médicaments mais c'est très puissant. » Il se racla la gorge pour calmer son excès de joie et d'amusement. « Je vais bien, ne t'en fais pas. Je suis fatigué mais je vais bien. Tu es en vie et chez Hank et moi je vais allé chez Gavin qui ne veut plus me quitter. Je vais bien. On ferait quoi sans nos partenaires, hum ? D'ailleurs tu devrais retourner avec le tiens. Il va vite se rendre compte que tu n'es plus là. »


- code by lilie -


Contenu sponsorisé




When you were young you used to dream about fires (RK²) - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

When you were young you used to dream about fires (RK²)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Les docks



Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser