« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

La Quête de Vénus, c'est maintenant sur Disney Rpg ! 3 Récompenses à Gagner !

-25%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
135 € 179 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -60%
Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
60 €

Partagez
 

 On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ludwig T. Oakenshield



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Ludwig T. Oakenshield


╰☆╮ Avatar : Richard Armitage

Ѽ Conte(s) : Le Hobbit
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Majestic King

✓ Métier : Ancien Général de l'Us Army & Pdg d' Erebor Jewelry Company
On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137] Tumblr_meos04497R1r9hlt2o2_500

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1046

✓ Disponibilité : Là mais pas là, un peu comme Vianey

On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 27 Mar 2021 - 17:03


On repassera pour la charité
Ludwig & Amalthéa & Akihiro en guest



« Nos chers voisins ! »


S’il s’en était passé des choses depuis qu’il était revenu de la mission qui avait permis de libérer les licornes et surtout de sauver Amalthéa, une autre vague d'événements était venu bouleverser le quotidien de Ludwig. Néanmoins, cette fois, c’était lui, qui en était à l’origine. Ayant appris le mariage de l’autre limace, qui avait osé dénigrer la plus pur perfection qu’était la personne d’Akihiro, il avait décidé d’accélérer. Demander Aki en mariage était prévu. Les nains n’aiment véritablement qu’une seule personne toute leur vie, il ne voyait pas pourquoi il ne lui demanderait pas sa main. Il savait qu’il était son âme sœur, cette personne qui ferait vibrer son coeur pour l’éternité. Mais, Aki n’était pas de son monde, ni véritablement au courant de leurs coutumes ancestrales. Warren et Daphné n’arrêtaient pas de dire que tout irait bien, que quoi qu’il puisse faire, Aki allait accepter tant son amour était proche de la dévotion religieuse. Ludwig voulait faire les choses bien, en grand pompes. Il avait été élevé comme ça. Il était le roi des nains après tout, et même si, à Storybrook, sa communauté se résumait à la compagnie qu’il avait prise avec lui pour reconquérir Erebor, c’était tout comme. C’était dans son sang d’être royal et d’avoir tout ce qui suivait avec. Alors forcément, il commença à planifier un évènement digne de son rang et surtout d’Akihiro. Sloan, dans sa méprise, lui avait donné une idée de génie et une vengeance digne de ce nom. Il avait juré de ne pas l’attaquer, Ludwig était homme de parole. Il ne l’attaquerait pas personnellement. Oh non, il avait trouvé un moyen beaucoup plus subtile de l’achever et cela se ferait en même temps qu’il demanderait Akihiro en mariage. Il avait donc planifié un grand voyage au retour aux sources en Terre du Milieu grâce aux pin’s de la Mairie. Tout s’était relativement bien passé, à part deux trois accrochages mais rien de bien majeur. Ludwig avait pu récupérer son bien et montrer au passage la sublime beauté de construction de son peuple à Aki, qui n’arrêtait pas de pailletter des yeux. Un diamant parmi ses pairs. Puis quand ils étaient revenu, Ludwig, qui laissait le soin à Akihiro de gérer les choses moins formelles pour la cérémonie de mariage, avait décidé de s’attaquer à un autre problème après avoir reçu, par erreur, un sms d’Axel. Celui de faire sortir Amalthéa de sa tour d’ivoire. Depuis qu’ils l’avaient sauvé, dans cette mission étrange, la jeune femme s’était totalement repliée sur elle même, refusant tous contacts avec l’extérieur. Ludwig n’était pas du genre à laisser tomber, encore moins une amie qu’il avait juré de protéger. Tous les trois jours, il allait la voir dans son château. Au début, elle lui envoyait ce satané papillon, devenu humain, qui ressemblait trop à Gandalf et qui perturbé Ludwig. Mais en voyant son insistance, finalement, Amalthéa était venu l’accueillir en personne. Il avait été vraiment choqué de son apparence, et il avait du faire appel à tout le sang froid qu’il avait pour ne pas lui hurler dessus. Il avait intériorisé la colère qu’il avait. Elle allait si mal ! Alors il avait tout fait pour essayer qu’elle aille mieux mais sans trop de succès, jusqu'à ce qu’il reçoive une invitation de la mairie pour un gala de charité début Avril. Il avait été un peu surpris, se souvenant d’une autre invitation dans le même style, en début d’année qu’il pensait venir du Cercle Royal, l'association du quartier Nord. Il avait ainsi profiter de cette occasion pour inviter -obliger- Amalthéa à venir, à grand coup de Akihiro sera heureux de te voir, Akihiro a une grande nouvelle à t’annoncer. Se doutant que son futur époux ne manquerait pas de lui raconter, même brièvement ses aventures et de lui montrer la somptueuse bague qu’il avait au bout du doigt. Elle avait finalement accepté et il en était ravi. Il lui avait juré de tout organiser pour qu’elle vienne d’abord dans leur demeure avant de se rendre tous les trois au gala. Hors de question qu’il la laisse seule un instant.
Devant le miroir, il terminait de boutonner sa chemise blanche impeccable quand il remarqua, dans le reflet, Akihiro rentrer dans le grand dressing, certainement pour venir chercher des chaussures.

“Tu es bientôt prêt ?”

Aki mit du temps à lui répondre, car il avait trouvé bien mieux à faire que de prendre sa paire de chaussures. Il s’était dérouté pour s’approcher de lui et venir l’enlacer par derrière, regardant rêveur leurs reflets.

“Tu es tellement beau… je n’en reviens toujours pas.”

Ludwig eut un petit rire de gorge, se retournant, l’observant de toute sa grandeur avant de lui déposer un baiser sur le front.

“Toi aussi Givashiel ! Toi aussi.”

Aki était pour lui la première merveille du monde. Il était l’incarnation de l’Arkenstone, qu’il avait lui-même monté sur socle pour lui en faire sa bague de fiancaille.

“Mais tu n’as pas répondu…. est ce que tu es bientôt prêt ?”

Il savait que Aki mettait beaucoup de temps à se préparer, et lui avait dit que pour cette première sortie en tant que fiançaillés, il voulait que tout soit parfait, ce qui avait eu le don de faire rire le nain devenu géant.

'Oui, oui, j'ai juste... Tu peux m'aider avec le noeud?'

Aki désigna alors le noeud papillon qui n’était pas tout à fait droit. Tiens, il était même plus avancé que lui dans son habillement. Délicatement, il entreprit de l’attacher et de le mettre bien droit, avant de passer une main sur son visage et de l’embrasser tendrement. Se décalant un peu, il termina lui aussi de s’habiller correctement.

“La voiture qui amène Amalthéa ne va plus tarder à arriver.”

Dès qu’il parla de la jeune femme, il remarqua que son regard se fit plus inquiet, plus pressé qu’elle arrive enfin pour être prise entre de bonnes mains.

"Comment va-t-elle? LA dernière fois tu m'as dis qu'elle était encore plus pâle que d'habitude. Peut-être qu'elle a du diabète? Tu penses que je devrais prendre quelque chose de sucré à grignoter pour elle, au cas où?'

Ludwig poussa un soupir tout en allant chercher sa veste d’une grande marque de costume. Lui aussi, à vrai dire, était très inquiet pour la jeune femme. Même si elle avait accepté de le voir, et plus, accepté de venir à la réception, elle était restée silencieuse, muette et cela rendait grognon l’ancien nain, qui ne savait pas trop quoi faire pour l’aider.

“Je n’ai pas eu d’autres nouvelles. Amal n’a pas de téléphone tu sais … et à vrai dire je suis suspendu à l’heure. Mon chauffeur est ponctuel. S’il n’est pas là dans une vingtaine de minutes c’est qu’elle ne viendra pas .. mais elle m’a assuré quand je l’ai vu qu’elle viendrait. Margarethe lui a quand même préparé sa chambre.”

C'était soit ça, soit rien du tout. Elle ne pouvait pas rester indéfiniment dans son château. Elle avait sauvé son peuple, il fallait qu’elle vive. Il ne connaissait que trop ça pour ne pas recommander cette attitude de se renfermer sur soi même. Puis, il savait que ce genre de soirée prenait en longueur. Hors de question qu'Amal rentre seule, de nuit. Elle dormirait à New Erebor et ça lui ferait aussi du bien.

"Entre nous, je ne pense pas que ça soit du à du diabète ... mais à quelque chose de plus profond. Certainement à la mission que nous avons réalisés pourtant avec succès. Nous passons à coté d'une chose importante .... j'en suis sur ..."
'Ne sois pas trop dur avec toi-même ou avec elle. Il y a des choses qu'on ne maîtrise pas, et tu ne peux pas forcer Amal à te parler.'

Il ferma les yeux, soupirant à nouveau avant de faire une petite moue et de se regarder dans le miroir, touchant ses cheveux. Il sentit Aki se rapprocher quand il se retourna, se mettant sur la pointe des pieds pour épousseter ses grandes épaules.

"J'espère au moins que la soirée de ce soir pourra lui permettre de se détendre et de changer d'air. Rencontrer du monde lui fera le plus grand bien."
“Je suis sûr qu'elle viendra! Et je ferais de mon mieux pour qu'elle se change les idées! Au pire, je lui montrerais des vidéos de Poney, si vraiment le gala est ennuyeux!”

Akihiro eut à peine le temps de finir sa phrase que la sonnerie du portail retentit dans toute la demeure. Prenant le temps de mettre ses chaussures vernis, il finit par suivre Akihiro dans l’escalier, voyant déja que Margarethe était allée accueillir l’invitée, Murphy, son mari ayant fait rentrer la voiture dans l’allée centrale. Quelques minutes après, Amalthéa apparut dans l’encadrement de la porte d’entrée restée ouverte. Akihiro allait directement vers elle, la prenant dans ses bras tandis que Ludwig arrivait plus doucement, un fin sourire sur ses lèvres.

“Je suis, vraiment, heureux de te voir.”

Plus réservé et moins effusif qu’Aki, il l’enlança quand même aussi, lui montrant qu’ils étaient là, pour elle, encore une fois.

“La réception n’est pas très loin, elle est dans la salle des fêtes, derrière le grand parc, on peut y aller à pied.”

Ludwig fit une petite moue, lançant un regard à Akihiro. Il avait dit ça, comme s’il savait où c’était, mais en vérité, il était bien capable de se perdre pour s’y rendre tant son sens de l’orientation lui faisait défaut, encore plus en ville. Prenant son manteau sur le parterre, il ne le mit pas de suite. Il faisait encore beau, pas nécessairement très froid, c’était plutôt pour le retour. Sur le chemin, il laissa parler Akihiro et Amalthéa. Ils avaient beaucoup à se dire, cela faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vu. Il en profita pour checker ses messages, mordant ses lèvres pour ne pas éclater de rire à une photo de Daphné, que Warren lui avait envoyée. Sa soeur était en train de se faire un masque à l’argile verte, avec deux concombres sur ses yeux, et Warren en avait profité pour faire le con devant.

Ainsi, l’ambiance était décontractée quand ils arrivèrent devant la grande salle. À l’entrée, un service de vestiaire était présent et ils donnèrent leurs manteaux et sacs. Ensuite, ils purent se rendre à l’intérieur, au coeur même des festivités. La mairie n’avait pas lésiné sur le budget décoration. Des fleurs fraîches étaient disposées en nombre. Une lumière chic éclairait l’estrade et le côté de la salle où un orchestre jouait une musique classique des plus raffinées. Des tables étaient placées au milieu sans doute pour le repas plus tard dans la soirée. Sur le côté, il y avait aussi un buffet, pour l’apéritif. Étant à l’heure, il y avait déjà quelques personnes présentes. Ludwig chercha de la tête James. Il lui avait dit qu’il essaierait de passer avec Mary, voulant que sa fille vive un bal de princesse mais pour l’instant, il ne les voyait pas.

“Je vous cherche quelque chose à boire ?”

Prenant les boissons, il revient rapidement, les donnant à Aki et Amal avec un grand sourire. Il était vraiment heureux. De toute façon, il n’était pas vraiment redescendu de son petit nuage, malgré les quelques sautes d’humeurs qu’il avait vu, notamment avec le comportement têtu et destructeur d’Amal.

“Et bien, trinquons mes amis ! Au printemps, au renouveau, et à la vie !”


(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.

   
Love is the most precious thing of the life ! ♛ Make me a promise, tell me you'll stay with me. If I'm bein' honest, I don't know where this leads but that's the only question, baby, don't keep me guessin' Oh, baby, I can feel the rush of adrenaline. I'm not scared to jump if you want to. Let's just fall in love for the hell of it. Maybе we'll just keep fallin'. When I'm around ya, I feel it in my veins, there's something about ya that's makin' me go insane !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84332-terminee-far-over-the http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86677-les-liens-de-tout-ce-beau-monde#1231163 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83145-tous-ensemble-hey http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f81-new-erebor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89419-erebor-jewelery-compagny-centre-ville-quartier-est

Amalthea Vif Argent



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Amalthea Vif Argent


╰☆╮ Avatar : Anne Hathaway

Ѽ Conte(s) : La dernière Licorne et deux coeur
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La licorne et lady Amalthea

On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137] 23eb

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 355

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137] _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 27 Mar 2021 - 23:12

On repassera pour la charité.





Comment en est-elle arrivé à ce moment-là ? Aussi démuni et vide par les émotions ? C'est très simple, elle ne ressent plus les choses de la même manière, elle a prit du recule sur ses émotions préférant ne pas souffrir c'était peut-être la meilleur chose à faire forgé une forteresse de pierre pour n'être pas atteint pas son pseudo père, celui qui l'avait privé de sa liberté pendant des années la gardant captive pour la garder pour lui seul. Ce qu'en retrouvant ses souvenirs elle a mal prit ne supportant plus d'être dans une prison de verre. Elle donc préféré même prendre des distance avec les personnes avec qui elle avait tissé des liens dans le seul but de les protéger d'elle ou du fait qu'elle ne puisse répondre au attente qu'il pouvait vouloir. En les éloignant elle leur garantissait une sécurité, elle ne voulait pas que Haggard s'en prenne à eux pour réussir à l'atteindre. Et elle ne tolèrerait pas que quiconque souffre par sa faute, elle avait refermer son coeur qui battait toujours mais était devenu de glace. Amalthea était brisé mais continuait de garder Hasgate s'était sa mission protéger les licornes ses sœurs. Amalthea était devenu la licorne la plus âgés qui restait encore en vie. Elle se devait de faire en sorte qu'il n'arrivent rien aux autres. C'est pour cette raison qu'elle était parti pour voir ou les protéger d'Haggard avait mené par chance rien de favorable, elle était donc revenu. A cause de cela elle avait aussi repousser Ludwig qui n'en démordait pas, au début s'était Argus qui s'en était occupé avec sa chansonnette mais elle voyait bien que au bout d'un moment ce vieillard ne réussis pas à tenir tête au roi des nains. Adélaïde ce n'était même pas la peine, alors elle avait décidé de l'affronter elle. Pour le moment elle n'avait même pas eu envie de lui parler ou de lui dire la moindre chose. Elle voulait qu'il parte pour être hors de danger alors, elle l'avait accueilli froidement. Tenir tête à quelqu'un, la licorne savait faire, elle avait affronter des rois, lui ne faisait pas exception bien qu'elle le considérait comme un nouveau père, il était bien plus jeune qu'elle en longévité mais elle pouvait reconnaître qu'il était entêté et agaçant mais charmant. Le jour ou elle était revenu, elle avait eu un élan de faiblesse et avait eu envie de le voir mais, il n'était pas là, ce n'est quand lisant sa missive qu'elle avait compris qu'il était retourner dans son monde avec Akihiro. Pour autant elle ne s'était pas laisser aller et avait finalement apprit quelques rudiment au niveau moderne en écoutant des choses et d'autres. Et pour que tout soit légale, elle avait donc fait en sorte d'avoir légalement Hasgate pour cette raison elle était entré en contact avec une avocate de StoryBrooke qui l'avait pas mal aidé. En aucun cas elle ne laisserait le Vallon d'Argent entre les mains d'Haggard ou même Hasgate. Elle savait qu'elle prenait un risque et de toute manière ni Haggard ni le taureau de feu ne pouvait se mettre sur son chemin. Elle était fière comme toute licorne qui se respectait.

En revanche, elle était plutôt déconcerté quand elle avait reçu la demande de Ludwig pour aller à une fête dit mondaine, le nom exact une fête de voisins. Encore une fête qu'elle ne connaissait pas le moins du monde, les mortels avec de curieuse façon de fêter des choses en même temps quand leur expériences de vie était aussi courte mieux valait en profiter. Elle se demandait encore parfois ce qu'elle pouvait bien faire ici, mais elle n'avait nul part ou aller d'autre, retourner dans son monde ? ce n'était pas une priorité surtout si Haggard y retournait par sa faute. Elle était la gardienne de la foret des lilas. Pour l'heure elle devait se fondre dans la masse et être Amalthea Vif Argent. Ludwig était donc venu lui dire qu'elle viendrait avec lui et elle avait fini par accepté sa requête bien sur en luttant, elle pouvait finalement lui accordé une soirée ça n'allait pas être le drame après tout. Et c'est ainsi qu'elle avait accepté cette invitation. Par contre, Amalthea n'avait que des robe blanche dessiner par Gabriel... un doux son mélodieux était venu à ses oreilles. Elle ne manquera pas de se rendre chez lui pour lui demander de nouvelles robes plus dans le cours du temps, mais cela sera à un nouveau chapitre, en compensation pour le moment elle avait demande à Adélaïde une robe pour ce fameux évènement. Une robe rose, elle avait par ailleurs troqué ses cheveux blanc symbole de sa pureté pour une couleur éphémère brun ça lui allait bien au teint avec ses beaux yeux violet.

- Madame... vous n'êtes pas obligé de vous y rendre.
- Je le sais bien... mais, j'ai promis de m'y rendre et une licorne n'a qu'une parole, cela ne durera pas longtemps... Faites attention et ne faites entrer personne jusqu'à mon retour

La licorne avait donc rendez vous chez Ludwig et Akihiro demandant donc qu'on lui apporte la voiture, bien sur rien n'était moderne chez elle. Elle vivait encore dans un temps ancien, rien ne montrait la trace de la technologie ici bas. Il n'y avait ni téléphone, ni écran et même pas la moindre prise ou d'électricité à Hasgate pour cette raison qu'elle songeait à peut-être remédier à cela. Quelques instant la voiture se trouvait là tirer par deux chevaux blanc. L'instant d'après elle s'était retrouver chez Ludwig on l'avait fait rentré, elle devait rester naturelle même si ce n'était pas dur pour elle. Le coché de la voiture ouvrit sa portière et elle avait pour habitude d'aller caresser ses chevaux leur donnant toujours des grains. Poussant un soupire elle avait commencer à avancé ce faisant accueillir par Margaret et son mari. Bonjour... Merci de venir m'accueillir quand elle avait aperçu ces hôtes. Rapidement le contact avait été établi au grand damne de cette dernière quand elle senti l'étreinte d'Aki elle s'était crisper n'étant pas tactile du à son éducation et au fait qu'on ne touchait que rarement un être comme elle. Mais elle prit sur elle, respire doucement tout ce passera bien, elle n'allait pas l'engueuler pour cela, puis, elle s'était éloigné un peu ayant capté le sourire de Ludwig. C'est réciproque. Affichant un sourire qui allait passé pour du naturelle. Second câlin léger crispement chez la licorne. Ce câlin était moins pressé. Je suis ravi de vous revoir. Et soit... je vous suis donc, après vous.

La réception se passait donc a quelques pas d'ici ? Elle hocha néanmoins la tête pour suivre le bas, son regard était rapidement poser sur la bague qu'avait Akihiro sur sa main. De mémoire cela voulait dire qu'il était fiancé ou marier c'était une coutume typique chez les êtres bipède. Une vie qu'elle aurait voulu jadis quand Lyrr était encore de ce monde, peu à peu elle se mettait en tête qu'il ne reviendra jamais puisque ce dernier est mort face à ce griffon. Reprenant le fil des choses. Serais-ce une bague que j'aperçois ? aurais-je rater quelques choses ? Difficile de ne pas voir ce détail puis que Aki était en train d'agiter cette bague dans tout les sens, limite, il pouvait faire des pose pour sa bague. Aki répondit l'air désintéresser Oh ça ? Agite sa bague encore plus. C'est ça moque toi... il voulait qu'elle la voit mais ca pouvait être amusant. Ludwig m'a demandé en mariaaaaaage !!! Elle leva les yeux au ciel, puis son regard se posa sur l'un et l'autre. Ludwig l'a fait lui même ! C'est la pierre la plus sacrée du peuple des nez, tu te rends compte ?!!! Elle est magnifique Mes félicitations.. il était temps... Portant mon regard sur Ludwig. Tu en aura mit du temps, mais comme on dit mieux vaut tard que jamais... c'est ce que visiblement les mortels aiment à dire Ludwig lui fit un petit sourire en baissant la tête. Pendant que Aki s'extasiait

- OUIIIII je suis tellement heureux je veux dire, imagine, moi, marié ! Encore mieux moi marié à Ludwig ! Bientôt je m'appellerais Akihiro Oakenshiiiiield !!!
- Je n'avais pas envie d'effrayer Aki avec mes ardeurs

- M'effrayer ? Moi ?! Mais je t'aurais épouser il y a six ans si j'avais pu !!

Ludwig riait, c'était beau de voir un couple aussi amoureux ce qui n'était pas le cas de la licorne.

-Cela fait plaisir de voir autant d'enthousiasme, je suis heureuse pour vous dit-elle même si à l'interieur ses émotions n'étaient pas réellement là, elle aimerait ressentir cela, mais ce n'était pas le sujet. Aki était réellement heureux elle pouvait voir cela dans ses yeux qui pétillait comme du champomy.

-Merciiii!!!

Simple sourire esquisser puis, ils avaient fini par arriver dans ce lieu qui plus ait était beau et par la même occasion bien décoré même si ça n'avait rien à voir avec la sienne.

- Je vous cherche quelque chose à boire ?
- Ce ne serait pas de refus merci, si possible avec quelques chose à manger

Pendant qu'il avait été chercher de quoi boire, elle était en train de voir tout le monde qui pouvait être présent aucun visage ne lui était familier, elle avait encore beaucoup à apprendre. Elle restait en compagnie d'Aki quand Ludwig était revenu prêt d'eux pour trinquer et apporter une assiette de petits four, elle prit un gâteau pour le mettre en bouche et boire une gorgée pour porter un toast.

“Et bien, trinquons mes amis ! Au printemps, au renouveau, et à la vie !”
Oui... je l'espère aussi, de même pour vous

Si seulement ça pouvait être vrai, elle avait fini par s'éloigner un peu pour leur laisser un petit moment ensemble buvant encore une gorgée quand un homme pas très grand était venu à sa rencontre, au vu de son regard il n'avait pas l'air content. Que lui voulait-il ?

- C'est un Scandale !
- Plait-il ?
- Vous n'avez pas votre place ici ! c'est une honte de voir que certaines personnes s'approprient des choses qui ne leur appartiennent pas

Aurait-il un soucis, le visage Amalthea qui n'était guère expressif était en train de changer, prenant une inspiration, de quel droit lui parlait-il sur ce ton ? Ce manant, il n'avait pas élevé les cochons ensemble.

- Je vous demande pardon ? Pas ma place ici ? Visiblement vous n'êtes pas à votre place non plus à ce que je sache nous n'avons pas été élevé de la même manière... même un singe à plus de manière que vous. Je ne m'approprie rien du tout, on m'a invité alors tachez de mieux me parler

Elle savait pertinemment qu'elle lui était supérieur, elle était une licorne, une reine. Elle ne se laissera pas marcher sur les pieds surement pas par cet être là. Son front était en train de briller légèrement, S'il continuait, elle allait le faire voler au travers de la pièce. Quand le ton était en train de monter, Aki et Ludwig était rapidement arriver, visiblement il n'avait cesser de la surveiller s'était donc ça le regard poser sur elle. Aki avait prit la parole le premier.

- Amal ! Est-ce que tout va bien ? dit-il avec un charmant sous entendu de vouloir lui peter les dents.
Amalthea ne voulait pas leur causer d'ennui, elle essaya de calmer sa colère qu'elle ne devrait même pas ressentir.

-J'expliquais à cet homme, les bonnes conduite en société que visiblement il n'a pas apprise



KoalaVolant

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I have been mortal, and some part of me is mortal yet. [...] I am not like the others now, for no unicorn was ever born who could regret, but I do. I regret.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87191-les-legendes-ne-meurt http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87222-les-liens-d-une-licorne#1241364 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87220-les-rps-d-une-licorne En ligne

Ludwig T. Oakenshield



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Ludwig T. Oakenshield


╰☆╮ Avatar : Richard Armitage

Ѽ Conte(s) : Le Hobbit
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Majestic King

✓ Métier : Ancien Général de l'Us Army & Pdg d' Erebor Jewelry Company
On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137] Tumblr_meos04497R1r9hlt2o2_500

☞ Surnom : Chess
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1046

✓ Disponibilité : Là mais pas là, un peu comme Vianey

On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137] _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 5 Avr 2021 - 20:18


On repassera pour la charité
Ludwig & Amalthéa & Akihiro en guest



« Nos chers voisins ! »


La soirée avait plutôt bien débuté. Ludwig était vraiment content qu’Amalthéa soit venu. Même si elle était toujours pâle, voir un sourire sur son visage si pur le mettait en joie. Il avait aussi sourit en voyant Akihiro lui annoncer leur mariage. C’était vrai qu’il avait un peu teasé à Amal qu’il avait une grande nouvelle à dire et il savait à quel point Aki aimait le dire. En vérité, cela faisait partie de son plan de vengeance. Plus Aki se pavanait sur les réseaux sociaux, dans la ville, le disant quasiment à chaque personne qu’il croisait et plus cela revenait aux oreilles de la limace géante. Son plan était parfait. Il avait eu des remords au début, ce n’était pas correct d’utiliser Aki comme un objet, mais au final, après une longue discussion, tous ses ressentis avaient fondu comme neige au soleil. Mais dans ce cas là, pour Amal, c’était différent. Le couple tenait beaucoup à elle et ils étaient sincères. Il ne put s’empêcher de rire quand même, quand Aki secoua sa main devant elle pour lui montrer sa bague, en expliquant bien que c’était Ludwig qui l’avait faite. C’était bien normal. Un joyau pour le plus beau des diamants. Puis, ils étaient arrivés sur les lieux de la réception, richement décorés. Il avait dit bonsoir de la tête à quelques voisins qu’il connaissait avant de proposer à ses deux convives de ramener quelque chose à boire et à manger. Il s’était exécuté en parfait gentlemen, allant poser d’abord les verres sur l’une des petites tables hautes et de faire un aller retour pour faire une assiette variée. Cela lui tenait à coeur qu’Amal mange, elle avait bien besoin de reprendre des couleurs ! Ils avaient trinqué à cette belle soirée, avant que la jeune femme ne décide de faire quelques pas sur les cotés, observant la salle et les invités.

“Ils ont bien aménagé la salle des fêtes. C’est très agréable.”
"Oui, c'est très joli. Je dois dire que ça me surprend toujours de voir à quel point quelques décos ça change une pièce!'

Ludwig hocha la tête tout en buvant sa coupe de champagne.

“C’est bizarre que James ne soit pas encore là, vu que ça fait une quinzaine qu’il est allé faire des essayages avec Mary pour lui acheter une robe.”
"Oh c'est vrai?! Je trouve ça tellement mignon, les papas gâteaux...'

Ludwig entendit Akihiro pousser un soupir langoureux avant de boire son verre tout en lui lançant un regard entendu. Voulait il lui faire passer un message caché ? Déja ils allaient se marier, avoir des enfants étaient la prochaine étape qui effrayait beaucoup plus Ludwig qu’il ne voulait le dire. Oh, Daphnée n’arrêtait pas de dire qu’il ferait un père exceptionnel, elle avait bien vu comment il avait été avec Killian et Phillipe mais il contre argumentait sans cesse en disant qu’il n’avait été là que ponctuellement. Avoir des enfants H24 n’étaient pas la même chose. Il resta donc silencieux, ses yeux bougeant rapidement avant de venir à nouveau regarder Akihiro qui repris la parole.

'Mais oui c'est bizarre, tu es sûr de ne pas l'avoir vu du tout?'
“Un géant bruyant de deux mètres ça se remarque. Surtout si Mary est à son bras, il va se pavaner de fierté.”
'C'est sur... On devrait s'inquiéter tu crois ?'

Ludwig posa sa main sur celle d’Akihiro, voyant bien que ce dernier regardait autour de lui, un peu inquiet.

“Non. Soit il ne va pas tarder, soit il a été appelé ailleurs. Si ça se trouve, il profite de sa nouvelle copine.”
Je l'espère...."

Il voyait Akihiro triturer ses doigts, et ce n’était pas pour rien s’il avait mentionné la copine de James. Il espérait bien détourner son attention sur ça, ce qu’il réussit.

"Sa nouvelle copine, Evie? C'est officiel maintenant?"
“Et bien … il me semble, je ne suis pas spécialiste là dedans mais il l’a appelé sa petite amie donc ..”

Fronçant les sourcils, il se détourna d’Akihiro en entendant la voix d’Amalthéa s’élever. Quand il se retourna, il remarqua qu’un homme était entrain de l’aborder. Lançant un regard à Akihiro, qui posa sa main sur la sienne pour éviter qu’il ne parte au quart de tour, ils s’avancèrent vers eux. Aki attaqua en premier, et il savait que selon la réponse de l’homme, ça allait clasher sévère. Ludwig fixa le valet, car l’homme ressemblait clairement à un valet et attendit sa réponse. Ce n’était pas parce qu’Akihiro savait se défendre qu’il n’allait pas sortir les crocs.

“Ooh Monsieur Dawson, quel plaisir de vous voir !”

Forcément, il prit un air très mielleux avec Aki, ce qui fit monter encore plus la colère de Ludwig. Il avait une sainte horreur des fourbes, et là, il avait l’impression d’avoir ferré un gros poisson.

“Accompagné de Monsieur Oakenshield. Je ne vous avais pas vu ! Héhé.”

Ludwig croisa les bras, le regardant alors qu’il se tripotait les mains.

“Ne vous inquiétez pas, tout vas bien, je disais juste à cette … personne qu’elle n’avait rien à faire dans cette soirée réservée aux personnes habitant le quartier Nord.”

Ludwig roula des yeux, se détachant quelques instants d’Akihiro pour venir à coté d’Amalthéa.

“C’est notre invité.”
“Ah …”
"De plus, c'est une invitée de marque. Notre invitée de marque. Cette.... 'Personne' comme vous dîtes est Mademoiselle Amalthea Vif Argent, une princesse .'

Ludwig eut un petit sourire en voyant Akihiro défendre avec tant de véhémence Amal. Aki se déplaça pour venir encadrer la jeune femme, tel deux gardes du corps, la protégeant contre vents et marées.

"Mais après tout, l'erreur est humaine. Des excuses suffiront pour remplacer l'affront que vous venez de lui faire."

Akihiro avait un sourire suffisant et si ce qu’il venait de dire fit passer par toutes les couleurs l’homme, ça ne le calma pas autant. Après avoir déglutit, il reprit la parole, plus dans les aïgues et plus agressifs aussi.

“Peut être Monsieur Dawson, mais elle n’est pas d’ici. L’on peut être princesse et désargenté … tout comme vous.” avant de marmoner dans sa barbe. “On se demande bien pourquoi vous avez choisi ce parti là.”

Si Ludwig était déja passablement énervé qu’il y ait un accro dans son programme, ce qu’il venait d’entendre ne passa absolument pas, jetant de l’huile sur le feu de sa colère.

“Je vous demande pardon ?”

Forcément, quand Ludwig fit un pas en avant, toisant l’homme de toute sa hauteur, sa grosse voix grave tonnant, l’autre ne put que se ratatiner avant de lever un doigt vers lui, essayant de changer de sujet.

“Je … vous ne me reconnaissez pas ? Je suis le duc de Wellington ! Nous nous sommes croisés au Cercle Royal !”
"Juste duc ? Et vous me faite une scène ? Je vous suis supérieur niveau hiérarchique, je possède un domaine à mon nom. Mes chevaux sont connu dans le monde entier pour faire gagner nombreuse courses"

Il pouvait sentir la colère dans la voix d’Amal et elle était légitime, ce qui ne fit qu’encore une fois, renforcer la sienne.

“Oui. J’ai très bien vu qui vous étiez. Excusez vous. De suite. À Amalthéa et Akihiro. Vous n’avez pas envie que je vous oblige à le faire ?”

L’homme regarda les trois personnes présentes avant de revenir sur Ludwig qui, les bras croisés, le fixer d’un air méchant. Il voyait bien que l’homme rongeait son frein mais il n’en avait que cure. Il était tout à fait capable d’aller lui expliquer les bonnes manières.

“Rpgrump ...Bien bien … Pardonnez moi de vous avez confondu avec la plèbe.”
"La plèbe vous remercie, Monsieur le 'duc'."

Akihiro lui fit un sourire sarcastique, appuyant bien sur le mot duc avant de continuer tout en lui lançant un regard sombre.

“Soyez assurer que vos... Excuses seront retenus à l'avenir. Ainsi que leurs raisons.”
“J'accepte vos excuses puisque vous ne savez pas à qui vous vous adressiez..."

Le duc leur fit une petite révérence avant de partir plus loin. Amal se tourna vers eux pour les remercier et il entendit Akihiro prononcer un "Gesu yarō” en japonais. Même s’il ne le comprenait pas, il se doutait bien que ce n’était pas une politesse, ce qui arriva à le détendre.

“Venez, retournons à notre endroit pour profiter.”

Ludwig n’avait vraiment pas envie que la soirée se déroule mal. Il ne voulait pas qu’Amal retourne en courant dans son château pour s’y cloîtrer. Il alla donc prendre à nouveau des petits fours tout en remplissant leurs verres des boissons qu’ils aimaient.

“Il y a vraiment des imbéciles. Ce duc est imbu de lui même, à croire que faire des scènes est la seule chose qu’il sait faire.”
"Ce n'est qu'un sombre crétin. Il ne mérite même pas qu'on s'attarde sur lui. Et puis, honnêtement, quand on ne sait pas choisir sa couleur de moumoute, on a la décence de se taire."
“C’est un jaloux. Voila tout. Tu as raison. N’en parlons plus.”

Akihiro attrapa l’un des petits fous, le fourrant dans sa bouche avec hargne, le mâchant fortement. Ludwig eut une petite moue. S’il voulait que tout se passe bien pour Amal, il voulait aussi que tout aille bien pour Aki. Heureusement, il savait que la nourriture l’aiderait à se détendre, ce n’était pas pour rien s’il avait rempli l’assiette à ras bord. Ludwig passa une main dans le dos de son futur mari pour aider à la détente.

“Oh c'est délicieux? Tu devrais goûter Amal! Puis ça voulait dire quoi, 'on se demande pourquoi vous avez choisi ce partie? Désolée de faire un mariage d'amour et pas un mariage arrangé parce que ta sale tête ne revenait à personne... Crétin."
“l ne trouvera personne parce qu’il n’est pas à la hauteur de ce qu’il prétend être.”

Ludwig avait bien compris. Cet homme se renseignait tout le temps sur les nouveaux habitants du quartier. Quand Ai avait aménagé, il avait déja du tonner de la voix. C’était limite s’il ne lui avait pas demandé ses feuilles d’impôts. Cet homme ne jurait que par le prestige, c’était risible. Il ressemblait à Sloan. Fait du même bois. Ludwig poussa un soupir, écoutant d’une oreille Amal répondre à Aki. Il fronça à nouveau les sourcils en entendant un éclat de voix. Le même que tout à l’heure.

“Je reviens.”


Le duc avait recommencé. C’était pas croyable. Et là, il s’en prenait à Regina et une jeune femme, sans doute son invité. Il avait bien compris que le duc avait peur de lui, ce qui en soit, prouvait au moins qu’il avait un sens de la survie. Pas donné à tout le monde. Ludwig et son sens de l’honneur ne pouvait laisser passer ça. Il avait prévenu, il n’hésiterait pas à l’humilier comme il le faisait. Il ordonna une nouvelle fois des excuses et le duc leur servi le même discours. Amélia n’était pas du quartier, blablabla. C’était n’importe quoi, et Ludwig serra fermement son poing. Le duc dut voir qu’il allait se le prendre car il ne demanda finalement pas son reste. Il discuta avec les jeunes femmes pendant un instant avant de revenir à sa place, ramenant Amal par la même occasion pour éviter qu’elle ne s’énerve aussi.

“Je pense qu’il a compris cette fois.”
"Tant mieux. Gros con." continue à manger avec hargne "Il ne t'a rien fait j'espère?"

Ludwig eut un petit rire, frolant la main d’Aki;

“Non. Ça serait plutôt l’inverse. Mais il a recommencé avec son discours. Visiblement la jeune femme qui accompagne Regina vient du Quartier Est, qui est le quartier populaire. Regina a été à deux doigts de lui envoyer une boule de feu à la vue des propos qu’il a tenu.”
'Tu n'aurais peut être pas du l'en empêcher.'

Son rire se fit plus sonore tandis qu’il secoua la tête négativement.

“Sans doute, mais je n’ai pas envie que la soirée soit gâchée. Ce n’est qu’un incident mineur, comme tu disais tout à l’heure Givashiel, n’en parlons plus.”

Ludwig attrapa son verre qu’il but d’une traite avant de faire un sourire à Amal et Aki.

“Que diriez vous de choisir une table pour que l’on se pose tranquillement ?”
"Tu as raison... Mais quel connard. J'espère que tu vas bien Amal?"

Akihiro était si mignon de s’occuper de voir comment allait leur ami que Ludwig en poussa un soupir de contentement, sa colère s’évaporant comme neige au soleil. Gardant la main d’Akihiro, il l’entraîna, tout comme Amal, vers une table qu’il estimait bien. Pas trop proche de la scène mais trop loin non plus. Entretemps, un bon nombre de personnes étaient arrivées. Une cloche sonna, indiquant l’heure du diner au moment même où Ludwig posa ses fesses sur la chaise et il en fut ravi. Un serveur arriva pour distribuer le menu, qui n’était bien entendu qu’un rappel.

“Les langoustines rafraîchies au caviar en entrée m’ont l’air succulentes mais le pithiviers de perdreau gris, canard et grouse me donne l’eau à la bouche ! Et regarde, Aki, il y a même un raindrop cake comme tu aimes !”
'Oh bon sang oui, avec des violettes ! J'adore les raindrops, tu connais Amal'?!

Quand il avait vu le nom du dessert sur le beau menu écrit en calligraphie, il avait eu un grand sourire, et Aki commençait même à pailleter du regard. C’était lui, qui lui avait fait découvrir ces drôles de pâtisseries. Il n’en était pas très fan à vrai dire. C’était joli oui, mais niveau consistance, il préférait largement un paris brest. Cependant, il le mangeait toujours, sachant que cela faisait plaisir à Aki;

Ludwig avait eu raison de se lêcher les babines car les plats arrivèrent et ils étaient vraiment succulents. L’orchestre joua plusieurs morceaux, il eut un spectacle de magie sur scène, tout était vraiment bien. Alors qu’il attaquait sa volaille, il eut une drôle de sensation, un étrange tournis. Secouant la tête, il attrapa son verre pour se servir de l’eau. Il n’avait pourtant pas abuser de la boisson.

“Tu sais que Loulou, il a le plus beau cul du monde ?”

À ses cotés, il entendait Akihiro parler de plus en plus fort et Amalthéa rigoler comme si elle avait abusé de substances. Ils discutaient tous les deux depuis un moment et il sentit qu’Akihiro lui attrapa la main pour le faire réagir.

“Tu as le plus beau cul du monde mon amour ! Et regaaaaade Amal est si belle aussi !”

Il ne put s’empêcher de pouffer de rire face à ça.

“Voyons Givashiel, on sait que la personne qui a le plus beau cul de tous les mondes c’est toi ! Surtout avec ce qu’il encaisse !”

Akihiro lâcha sa main pour la mettre devant sa bouche, jouant les mijorés.

“Heureusement d’ailleurs ! En plus son cul est magique, dans tous les sens du terme !”

Ludwig ferma à nouveau les yeux après cette réplique qu’il ne se serait jamais permise dans son état normal. Les sons qu’il entendait furent amplifiés. Il avait l’impression qu’Akihiro se mit à hurler -c’était le cas mais encore pire- quand il demanda à Amalthéa s’il pouvait la coiffer parce qu’il adorait ses longs cheveux blancs après avoir fait un rooooh Loulou, ne révèles pas tous mes secrets. Non, il n’aimait pas vraiment cette sensation. Le dessert n’était pas encore servi alors Ludwig se leva.

“Je vais fumer, une clope après un bon repas c’est comme la clope après le sexe. C’est jouissif.”

Il rigola lui même, cherchant son paquet dans sa poche. Quand il regarda la salle, il put s’apercevoir que tout le monde avait des moments d'allégresse. Ça rigolait, ça chantait, ça parlait fort, tout était beau dans le meilleur des mondes … Et puis, alors que Ludwig avait sorti sa cigarette du paquet, prêt à aller sur la terrasse aménagée, il s’effondra sans pouvoir rien faire. Dans un grand bruit. Le black out total ….


(c) DΛNDELION

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.

   
Love is the most precious thing of the life ! ♛ Make me a promise, tell me you'll stay with me. If I'm bein' honest, I don't know where this leads but that's the only question, baby, don't keep me guessin' Oh, baby, I can feel the rush of adrenaline. I'm not scared to jump if you want to. Let's just fall in love for the hell of it. Maybе we'll just keep fallin'. When I'm around ya, I feel it in my veins, there's something about ya that's makin' me go insane !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84332-terminee-far-over-the http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86677-les-liens-de-tout-ce-beau-monde#1231163 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83145-tous-ensemble-hey http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f81-new-erebor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89419-erebor-jewelery-compagny-centre-ville-quartier-est

Contenu sponsorisé








On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

On repassera pour la charité ! } feat Amalthéa Vif Argent [Event 137]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Quartier Nord