« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
TV LED 32” Continental Edison CELED32SAHD24B3
Voir le deal
139.99 €

Partagez
 

 Sometimes, I forget myself •• Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Alastor J. Reedio
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Alastor J. Reedio

| Avatar : Thomas Doherty

Sometimes, I forget myself •• Charlie Q81c
•••
Early in the morning I still get a little bit nervous
Fightin' my anxiety constantly, I try to control it
Even when I know it's been forever I can feel the spin
Hurts when I remember, I never wanna feel it again

Sometimes, I forget myself •• Charlie Tiy8
•••
I don't wanna lose control
Nothing I can do anymore
Tryin' every day when I hold my breath
Spinnin' out in space pressing on my chest

I dOn'T wAnNa lOSe coNtRoL

Sometimes, I forget myself •• Charlie Ql3o
•••



| Conte : Hazbin Hotel ♦ Black Butler
| Dans le monde des contes, je suis : : Alastor ♦ Undertaker

Sometimes, I forget myself •• Charlie 210507081441584399

| Cadavres : 773



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-04-21, 22:58

Sometimes, I forget myselfCharlie x Undertaker ???Une simple petite affiche accrochée sur un mur et voilà qu'Alastor avait un rendez-vous amoureux. Avec qui et comment ? La femme qu'il aimait parce qu'elle lui avait avoué des sentiments similaires aux siens. Il avait été bien difficile pour le démon d'y croire, pensant tout d'abord que la jeune fille se faisait des illusions pour le bien de la colocation et de lui-même. C'était triste et trompeur de sa part, mais il n'avait pas eu confiance en Charlie lorsqu'il s'agit de lire ses propres sentiments. Pourtant, il aurait été tout aussi bien moins placé pour parler.

La veille du rendez-vous, Alastor avait difficilement réussi à dormir sous l'angoisse du lendemain. Habituellement d'ailleurs il ne dormait pas, mais depuis leur projection dans un jeu vidéo sous d'autres avatars pour aider des PNJs qui n'existaient même pas, il avait pris pour son énergie et rattrapait le tout la nuit. Ce n'est pas comme s'il avait eu temps à faire ces derniers temps, il pouvait se le permettre. Dormir en réfléchissant, pourtant... Il n'arrivait pas à fermer les yeux sans que l'image de Charlie ne lui apparaisse en mémoire. Il songeait à quel point la situation avait évolué depuis l'année dernière et se demandait encore s'il n'y avait pas un piège. Impossible pour lui de lui retirer ça. Il s'endormit avec ses théories et rêva de choses bien étranges, mêlant pertes, trahison, dieux de la mort... La faux passa sous sa gorge et alors, le réveil sonna. Deux yeux verts scintillèrent à leur ouverture. Alastor se redressa vivement comme à la reprise du contrôle de son corps. Il fixa ses mains, ses ongles teintés de noir, et rejoignit le miroir avec angoisse.
Non, pas aujourd'hui. Pas aujourd'hui !

Le démon regarda du coin de l'œil l'heure qu'indiquait son réveil matin - parce qu'il avait un réveil matin - et réfléchit un instant. Les changements d'identité n'étaient gérés ni par l'un, ni par l'autre. Lorsqu'un arrivait, même s'il le voulait, il ne pouvait pas laisser sa place, sinon il saurait qu'Undertaker n'apparaitrait pas et laisserait le garçon faire son rendez-vous tranquillement. Après tout, c'était Alastor qui aimait Charlie, pas le dieu de la mort. Ce dernier était encore trop attaché au passé qui ne lui appartenait plus à chercher du regard des Phantomhive qui ne reviendraient plus. Même s'il savait qu'il n'était pas vraiment réel, il avait bâti une réflexion qui concluait à une indifférence de cette nouvelle. Une réalité, inventée ou non, gardait sa valeur plus ou moins importante. Après tout, ici, n'étaient-ils pas tous une invention fictive à l'initial ?

Mais non, il ne pouvait pas apparaître aujourd'hui, Alastor ne le tolérerait pas. Non pas qu'il se serait fait jaloux de se savoir fait voler son jour de la sorte, il craignait surtout que Charlie se fasse des idées. S'il compliquait encore les choses, elle allait fuir...

Passer la porte de sa chambre lui permit d'être changé, coiffé et apprêté pour grand jour. Il attendit dans le salon Charlie, la sachant à l'heure pour l'événement et ensemble, ils se rendirent sur les lieux du karaoké extérieur.

***


"Penses-tu que nous pourrons chanter une de nos propres compositions ou faut-il absolument que nous reproduisions une musique reconnue ? Je t'avouerais ne pas en connaître beaucoup de votre époque, rien qui ne vaille le coup d'être apprécié, du moins !"

Jusqu'ici tout se passait bien puisque le démon et la démone arrivaient sur les lieux publics sous la bonne humeur de l'atmosphère musicale de cet événement. Une place entière avait été réservée pour que soit installée une scène éclairé par projecteurs, un écran et quelques stands de jeux et de nourriture autour. Certains participants avaient commencé à chanter - certains meilleurs que d'autres.

"Tu souhaites manger quelque chose avant que nous nous inscrivions dans la liste ? Alastor proposa gentiment à la jeune fille. Il y a également une piste de danse et le temps est excellent. Ils ont eu beaucoup de chance pour une journée avec tant d'investissements."

Son côté professionnel d'homme d'affaires ne put s'empêcher sur le coup de refaire surface. Évidemment que l'organisation d'un événement extérieur nécessitait bien plus que de l'argent et des participants. Certaines choses ne se contrôlaient pas...

"Quelle chanson voudrais-tu chanter ? Demanda-t-il à la démone. Il lui souriait d'un regard doux, c'était à peine s'il réalisait être là avec elle pour l'amour qu'ils se portaient l'un et l'autre. Sa tête se pencha sur le côté alors qu'il sortait de ses pensées. Tu as des idées ?"

Sur scène, pour l'instant, c'était une dame qui chantait le morceau désigné : I'm Glad You Came. À quelques fausses notes près, elle dévoilait une magnifique voix qui en charmaient plus d'un sur la place. Alastor lui-même décala la tête vers la chanteuse, contemplant cette magnifique journée qui s'annonçait. Il l'espérait.

©️ 2981 12289 0
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85221-the-world-is-a-stage-


Charlie Magne
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Charlie Magne

| Avatar : Kathryn Newton

Sometimes, I forget myself •• Charlie 7630bebdbba3183ddf333f96824ee9009ab3c058

I may not be wise
And I won't save the day
But look in my eyes
And know I'll always stay
And I won't run away


Sometimes, I forget myself •• Charlie Black-butler-handsome

| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Charlie !

| Cadavres : 999



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-05-03, 02:01




Sometimes I forget myself.

Let me teach you how to handle all the sadness in your soul.



Charlie ϟ Alastor.

C'ETAIT LE GRAND JOUR ! Je n'en revenais pas.... J'étais excitée à peu près tous les jours sans avoir vraiment besoin d'une occasion spécifique mais aujourd'hui.... c'était vraiment spécial. Je ne pouvais pas attendre... j'avais passé toute la journée à courir partout, tant dans ma chambre que dans toute la ville pour me calmer. Je ne comprenrais pas pourquoi j'étais tant, à la fois, contente et excitée à l'idée de me rendre à un évenement karoké avec Alastor, mais aussi complètement stressé. Je n'étais jamais comme ça habituellement mais... il me mettait dans tous mes étâts. Je n'aurais jamais pensé voir un jour Alastor comme je le voyais aujourd'hui et pourtant... Je n'arrivais pas à me calmer. J'étais sorti avec lui de nombreuses fois, mais j'avais toujours su ces moments comme des sorties entre amis, bien que lui devait penser le contraire. J'avais toujours agi normalement, n'ayant aucun ehonte de ce que je faisais ou je disais devant lui, sachant que mon ami ne me jugerait jamais mais maintenant que je voulais quelque chose de plus profond avec lui... Je voulais absolument me présenter sous mon meilleur jour. C'était stupide, probablement, pusiqu'il m'avait vu dans mes pires états après toutes ces années d'amitié et de colocation mais je ne pouvais m'en empêcher. J'avais envie de lui plaire, encore plus depuis que nous avions discuté de cette situation dans le jeu vidéo... Enfin, quand j'en avais parlé et qu'il avait changé le sujet. Je ne le comprenais quand il réagissait de cette façon. Il m'aimait, il me l'avait de nouveau avoué à Noël quand nous étions revenu du futur... Et quand je lui avais avoué que je partageais ses sentiments, il avait simplement changé de sujet. Je m'étais remise en question, forcément, pensant que je ne lui plaisais pas assez, que j'avais fais quelque chose de mal et depuis cette pensée ne me quittait plus. Je n'étais pas assez bien pour lui, il ne voulait plus de moi. J'avais laissé passer ma chance et il était maintenant trop tard pour le récupérer. Il avait trop attendu, il s'était lassé. Mais s'il y avait bien quelque chose chez moi qui ne changerait pas c'était ma détermination et je ferais tout pour qu'il change d'avis, pour qu'il comprenne ce que nous pouvions construire tous les deux. Je comprenais maintenant qu'il était la personne qui pourrait me compléter, avec laquelle je pourrais partager ma vie. Je ne pouvais pas abandonner. Je savais qu'il n'était pas trop tard. Le simple fait qu'il m'ait invité à cet évenement me le prouvait... Mais cela ne réduisait pas mon stress. Et j'étais incapable de le montrer dans la colocation... Je ne pouvais pas me confier à Angel, et encore moins à Vaggie et je ne voulais pas que Alastor me voit dans un étât pareil... je devais fuir cette colocation le plus vite possible. Je pris alors un sac de vêtements, du maquillage, et mes bijoux, et courut en dehors de l'appartement en faisant bien attention à ce qu'on ne me voit pas et me rendit un peu plus bas, dans l'appartement de Loukas. Je me mis alors à tambouriner à la porte comme une malade.

-Loukas, t'es là ? Ouvre moi, j'ai besoin de toi !

Je n'eus pas de réponse pendant quelques minutes, et commença véritablement à m'inquiéter... Si elle n'était pas là qui pourrait bien m'aider ? je n'allais pas demander à Vaggie de m'aider à me préparer pour un rencard avec son pire ennemi ? Mais finalement la porte s'ouvrit pour laisser place à une Loukas ayant l'air encore à moitié endormie. Elle fronça les sourcils en me voyant.

-Charlie ? ... Mais qu'est-ce qu'il te prend ?

-Vite, tu dois m'aider à me préparer pour euh... ma sortie avec Alastor, je dois être la plus belle personne que tu ais jamais vu ! Je peux entrer ? demandais-je avec des yeux de chat botté.

Elle me regarda avec de grands yeux, avant de se décaler pour me laisser entrer. Je ne me fis pas prier et fonça à l'intérieur, voulant éviter à tout prix de tomber sur Alastor dans le couloir dans un état pareil.

-Heu... Ouais, bien sûr... ? Une fois entrée, elle referma la porte derrière moi et me dévisagea. ... Tu m'expliques ce qu'il se passe ?

Mince ! C'est vrai que je n'avais pas encore eu le temps de lui expliquer tout ce qu'il s'était passé il y a quelques jours quand nous avions été envoyés dans un jeu vidéo...

-Je te passe les détails mais j'ai été envoyé dans un jeu vidéo avec d'autres personnes de Storybrooke, et Alastor. Et il se pourrait que je lui ai avoué, à mon tour, mes sentiments... Il a réagi complètement différemment à ce que je m'attendais, changeant de sujet pour éviter d'en parler mais à notre retour il m'a proposé de l'accompagner à un évenement karaoké... C'est dans un peu plus d'une heure, je dois absolument me préparer ! Mais je ne peux pas le faire devant lui ni lui montrer à quel point je stresse alors... je viens le faire là !

Au départ, Loukas se frottait simplement les yeux pour tenter de se réveiller davantage, mais au fur et à mesure de mes explications elle va avoir l'air plus intéressé, jusqu'à finalement aborder un grand sourire, qui n'annonaçit rien de bon.

-Aaaaw, notre princesse a un date ! Si c'est pas adorable tout ça ! Tu as frappé à la bonne porte en tout cas, j'vais te donner un coup de main ! Tu as déjà une idée de maquillage derrière la tête ?

-C'est pas un date ! C'est juste une sortie entre amis, rien de plus... Il l'aurait précisé sinon ? Non ? Je secouais la tête, n'ayant pas le temps de réfléchir à cela et m'avança jusqu'à mes sacs. Quelque chose de simple pour le maquillage, mais c'est pour ma tenue que j'hésite ! J'ouvris l'un de mes sacs et en sortit une longue robe beige pour la montrer à Loukas. T'en penses quoi ? C'est pas un peu... trop ?

Loukas haussa simplement les épaules.

-C'est d'Alastor dont on parle... Je sais même pas s'il connait le principe de rendez-vous amoureux, alors si tu comptes sur lui pour t'aiguiller j'pense qu'on est mal barrée. Loukas va me regarder faire, assez interloquée, avant de sourire en découvrant la robe. Tu vas être adorable là-dedans ! Irresistible, même ! Je peux tenter de trouver un maquillage qui reste dans les mêmes tons, je dois avoir ça... Quelque part. Je crois.

Sans attendre, elle fonça dans sa salle de bain et je pus entendre qu'elle cherchait frénétiquement le fameux maquillage en balançant des trucs par terre... Elle finit par trouver et ensemble, je pus me mettre sur mon 31, en espérant sincèrement ne pas trop en faire. Vint le moment fatidique. Une fois mes préparatifs terminés avec Loukas je la remerciais et remonta dans l'appartement pour y retrouver Alastor qui m'attendait dans le salon. Je partis simplement chercher un petit sac à main dans le salon, essayant de faire comme si tout allait bien en passant devant lui. Mais je savais que je le cachais mal... Enfin, une fois cela prêt nous pûmes nous rendre ensemble sur le lieu du karaoké qui avait lieu à l'extérieur. La situation était assez gênante. D'habitude, je parlais énormément, il était même difficile de m'arrêter. Mais cette fois, le stress prenait le dessus, m'empêchant d'être complètement à l’aise. Je voulais faire attention à tout ce que je disais, ne pas faire un seul faux pas. Mais mon stress était bien visible... Quand je ne jouais pas avec mon sac à main, je me recoiffais constamment, ou regardait l’état de mes ongles. Tout était bon pour ne pas me concentrer sur Alastor et me perdre dans ses yeux... Concentre-toi Charlie ! Heureusement, il brisa la glace, me demandant directement s'il était possible de chanter des chansons de notre propre composition, n'aimant pas les chansons dernièrement sorties. Ne connaisait-il pas le principe d'un karaoké ? Il n'était pas ici pour lancer sa carrière artistique... C'était assez mal vu de chanter ses propres chansons lors d'un karaoké, ne correspondant pas vraiment à l'esprit d'un tel évenement.

-T'es ronchon quand tu t'y mets ! C'est juste qu'il faut que tu découvres plus de choses, je peux t'assurer que tu trouverais forcément quelque chose que tu aimeras si tu t'ouvrais un peu plus aux différentes possibilités ! Mais, pour te répondre, je ne pense pas que ce soit l'endroit pour chanter tes propres chansons... Mais moi j'adorerais les écouter tes compositions !

Je regardais toutes les installations desquelles me parlait Alastor avec attention... Manger ? Je n'avais rien avalé depuis ce matin mais j'avais l'estomac tellement serré que je ne pensais pas que c'était une bonne idée de commencer maintenant... Je ne voulais pas tout recracher devant Alastor. Je préférais donc décliner poliment.

-Non merci ! Mais si tu veux prendre quelque chose pour toi, n'hésite pas !

J'entendis alors une dame commencer à chanter "I'm glad you came", une chanson que j'appréciais beaucoup.

-Ce temps est parfait tu as raison ! Ce serait dommage de ne pas en profiter pour danser sur une si belle chanson, tu ne penses pas ?

J'essayais de prendre les devants malgré tout le stress qui montait... Il ne voulait peut-être pas être proche de moi de cette façon ? Et si je faisais un faux pas ? Et si je lui tombais dessus ? Je ne voulais pas penser à tout cela mais je ne pouvais m'empêcher au pire, ce qui n'était vraiment pas dans mes habitudes... Il me posa alors la question de la chanson que je voulais chanter, puisque lui n'avait visiblement pas beaucoup d'idées. Je pris le temps de réfléchir. Ayant été tellement stressée pour me préparer, je n'avais même pas pensé à cette question, qui se poserait pourtant forcément. Quelle idiote ! Regardant les gens s'amuser, et m'imprégnant de l'ambiance du karaoké, j'eus soudainement une idée...

-Je sais ! J'attrapais Alastor par le bras et l'amena jusqu'à la personne vers laquelle on devait s'inscrire à laquelle je m'adressais alors. -Vous avez "Start of something New" de High School Musical ? L'homme fronça les sourcils avant de regarder dans sa longue liste. Il finit par hocher la tête. Parfait ! Je veux bien nous inscrire, mon... euh, mon ami et moi, s'il vous plaît ! Pour passer le plus vite possible.

-Vous passerez dans dix minutes.

-Merci gentil monsieur ! Je me reculais un peu, laissant les autres gens passer s'ils le souhaitaient et me tourna vers Alastor. Mon stress semblait s'être dissipé par l'excition que me procurait le karaoké, autant en profiter. Tu connais cette chanson ? Ou le film ? Ne lui laissant pas le temps de répondre, je continuais. C'est la chanson au tout début du film ou deux inconnus se retrouve à une soirée karaoké et brisent la glace en chantant cette chanson ensemble... Et à la fin, ils sortent ensemble, c'est trop mignon, tu ne trouves pas ? Me rendant soudainement compte de ce qu'il pouvait comprendre en lui expliquant tout ça, je tentais de me rattraper immédiatemment. Euh, j'ai pas choisi ça parce que ça nous reflète, hein, pas du tout ! C'est juste que c'est une jolie chanson, je trouve... Mais je peux demander à changer si ça ne te plait pas ! Oui, on va faire ça, je vais demander à changer...

Mais quelle sotte je faisais... Toujours à trop parler, comment Alastor pouvait-il m'apprécier maintenant ? J'allais encore tout gâcher...

DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85855-termine-inside-of-eve


Alastor J. Reedio
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Alastor J. Reedio

| Avatar : Thomas Doherty

Sometimes, I forget myself •• Charlie Q81c
•••
Early in the morning I still get a little bit nervous
Fightin' my anxiety constantly, I try to control it
Even when I know it's been forever I can feel the spin
Hurts when I remember, I never wanna feel it again

Sometimes, I forget myself •• Charlie Tiy8
•••
I don't wanna lose control
Nothing I can do anymore
Tryin' every day when I hold my breath
Spinnin' out in space pressing on my chest

I dOn'T wAnNa lOSe coNtRoL

Sometimes, I forget myself •• Charlie Ql3o
•••



| Conte : Hazbin Hotel ♦ Black Butler
| Dans le monde des contes, je suis : : Alastor ♦ Undertaker

Sometimes, I forget myself •• Charlie 210507081441584399

| Cadavres : 773



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-05-08, 01:05

Sometimes, I forget myselfCharlie x Undertaker ???Si Alastor parlait davantage malgré l'angoisse - chose qu'il gérait depuis plusieurs années déjà en compagnie de Charlie -, la jeune fille semblait se murer derrière un embarras silencieux qui incitait son partenaire à aller un peu plus loin. Pour le garçon, les choses étaient claires : ils étaient en rendez-vous : un moment que deux personnes partagent pour être sûrs qu'ils veulent être ensemble - ou quelque chose comme ça. Une journée ou une soirée en tête à tête pour apprendre à se connaître ou simplement passer du temps ensemble. Dans le cas du duo, ils se connaissaient déjà, ils habitaient sous le même toit, c'est dire si quelques étapes n'avaient pas déjà été passés. Ainsi, le démon voyait en cette occasion un moyen de passer la vitesse supérieure et de ne plus se voir comme des amis mais s'imaginer autrement plus. Chanter pour cela était l'idéal !

Comme il s'y attendait, sa colocataire s'était apprêtée avec attention, il le remarquait dès qu'elle le rejoignit et la complimenta avant d'engager le trajet. Arrivés sur place, le démon se confia de ne pas connaître exactement le principe du karaoké puisque cette activité n'existait pas à son époque et qu'en six années d'existence à Storybrooke, il n'avait jamais cherché à en faire. Ce qu'il savait, cependant, c'était que juste ou faux, tout le monde était invités à chanter. Peut-être regretterait-il certaines voix, sûrement d'ailleurs, mais l'essentiel étant de s'amuser en bonne compagnie, le risque était pris sans trop d'hésitations. Chanter ses compositions était le moyen le plus simple de connaître la chanson mais si ce n'était pas possible, il ferait autrement, tant pis. L'intention de Charlie à s'intéresser à ses créations lui faisaient déjà chaud au cœur, il répondit naturellement d'un sourire entendu.

"Tu es sûre ne rien vouloir manger ? Insista-t-il d'une tête inclinée. Très bien, comme tu le souhaites ! Je verrais plus tard aussi, alors."

Il avait hésité à aller prendre quelque chose pour lui mais la réponse de la jeune fille lui fit réaliser qu'il pouvait très bien attendre et que peut-être plus tard l'appétit s'ouvrirait de son côté. Il s'était dit également que manger avant de chanter n'était pas une excellente idée et que Charlie y tenait compte. Par contre... Manger le ventre vide ne l'était pas non plus. Et Alastor ne mangeait pas le matin. Il mangeait quand il voulait à dire vrai, son programme était propre à ses envies.

Rien ne pressait, ils avaient toute la journée devant eux et un temps magnifique pour les accompagner. Sa partenaire approuvait, d'ailleurs, tandis qu'il se permit la remarque, le menton redressé vers le ciel, songeur de ses propres affaires qu'il laissait de côté aujourd'hui. Aucune importance, au fond, mais il était étrange d'avoir une journée non-programmée, où ses rencontres se feraient aléatoirement et ses discussions ne porteraient pas à une fin personnelle et intéressée. Une journée de battement.

"Ce serait dommage de ne pas en profiter pour danser sur une si belle chanson, tu ne penses pas ?"

Il se figea, le regard toujours adressé au ciel. Avait-il bien entendu la proposition ? Pour vérifier, le garçon redescendit son attention sur celle qui avait proposé, il semble, une danse et l'interrogea du regard si c'était ce qu'elle voulait faire maintenant. Non, ils avaient bien le temps pour ça. En fait, ce qu'il l'inquiéta le plus, c'était le souvenir de la dernière fois où les deux jeunes gens avaient dansé ensemble. Ce n'était pas exactement lui ce jour-là, mais il rattraperait le coup aujourd'hui. Undertaker ne viendrait pas tout gâcher.

"Tout à fait ! Je ne l'avais entendu qu'une ou deux fois mais elle est très douce à écouter. Je serais ravi de danser avec toi sur une chanson aussi belle que celle-ci. Il lui sourit finement avant de pointer du doigt un jeune homme près de la scène. Cependant, je pense que nous devrions nous inscrire avant de commencer quoique ce soit."

Charlie choisit le titre qui lui tenait à cœur de chanter avec Alastor, l'idée sembla lui être apparue comme un éclair de génie et le démon était tout simplement heureux qu'elle aie trouvé quelque chose d'inspirant. Par contre, High School Musical, il ne l'avait vu qu'en diagonal, sachant en effet qu'elle appréciait la comédie. L'histoire niaise ne l'avait pas intéressé et il s'était vite détaché de l'histoire. Finalement, la seule chose intéressante était l'idée de chanter n'importe où, n'importe quand et à n'importe quel moment jusqu'à conduire toute l'école dans un rythme qui reste en tête. Pour ça, Alastor adorait les comédies musicales et ne refusait pas l'idée de rejouer l'une de leurs chansons.
L'ami par contre, resta perplexe à sa mention. Pourquoi Charlie l'avait-elle appelé ainsi ? Il ne l'avait pas invité pour se faire friendzoner à nouveau, c'était évident qu'il cherchait à créer autre chose. Non ? Il hésitait, remis en question ses dernières semaines en quelques secondes. Après que son "amie" aie remercié le gérant et avant qu'elle n'engage sa première question, il demanda - juste au cas où :

"Nous avons bien été transporté dans un jeu vidéo il y a de cela une semaine où nous nous sommes battus contre des personnages virtuels à cause de ton ami sans emploi, n'est-ce pas ? Tu étais là ?"

Il souhaitait être sur de ne pas s'égarer, que ça soit de dimension, de temps ou de personne. Tout était possible. Dès lors que ce point était éclairci, il ne douterait plus - encore une fois - de la confession sentimentale que lui avait faite Charlie là-bas. Il avait déjà trop douté et elle en avait souffert. Il doutait encore, et se faire appeler ami le faisait toujours douter, mais il ne pouvait pas rester sur cette position instable, il voulait savoir ce qu'il était pour elle.
Alastor écouta les explications du film qu'il connaissait effectivement quelque peu dans les grandes lignes. Au fur et à mesure que la démone en parlait, elle semblait regretter son choix et préparait à le modifier avant que son compagnon ne l'arrête en l'agrippant par l'épaule et la priant de revenir face à lui.

"Charlie, très chère. La ramena-t-il à l'ordre d'un sourire qui se voulait compatissant. Je crois qu'il y a erreur sur le motif du rendez-vous. Je ne t'ai pas invité pour que nous chantions en tant qu'amis. Je t'ai invité pour que comme ces personnes fictives dont tu me parles, nous brisions cette glace par ce que nous aimons faire et... Le terme l'embarrassait mais s'il souhaitait reprendre les mots de Charlie, il fallait qu'il l'utilise. Finissions ensemble. Il grimaçait. Ou quelque chose comme ça. Haussant les épaules, il lui sourit à nouveau. Ce qui t'arrange et te ferait le plus plaisir m'est amplement suffisant."

Qu'importait ce qu'ils disaient aux autres, après tout. Il voulait qu'entre eux, au moins, ce soit clair. Le monde pouvait brûler en Enfer, ça n'avait pas plus d'importance que la place qu'occupait Alastor dans la vie de Charlie. Quoique ? À méditer, il saurait obtenir les deux dans tous les cas.

"Je pense cette chanson parfaite, si tu veux mon avis."

Et il leur restait dix minutes avant qu'il ne puisse la partager ensemble. Mais toute une vie pour partager la fin heureuse de l'histoire qu'ils imitaient. Sachant ce temps précieux, le démon tendit la main à la jeune fille comme il l'avait fait il y a un an tout pile maintenant. Il plongea son regard dans le sien et l'invita d'une vague révérence.

"Me feriez-vous l'honneur de m'accompagner en une danse ?"

Que son destin l'appartienne enfin, qu'il puisse le contrôler sans que l'erreur du passé ne le rattrape à grandes enjambées. Ciel Phantomhive n'a pas raison de le retrouver, son monde n'existe plus, Undertaker n'existe pas. Alastor est un démon des Enfers qui obtient ce qu'il veut par le pouvoir et la manipulation. Le reste n'est qu'illusions.

©️ 2981 12289 0
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85221-the-world-is-a-stage-


Charlie Magne
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Charlie Magne

| Avatar : Kathryn Newton

Sometimes, I forget myself •• Charlie 7630bebdbba3183ddf333f96824ee9009ab3c058

I may not be wise
And I won't save the day
But look in my eyes
And know I'll always stay
And I won't run away


Sometimes, I forget myself •• Charlie Black-butler-handsome

| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Charlie !

| Cadavres : 999



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-06-01, 00:08




Sometimes I forget myself.

Let me teach you how to handle all the sadness in your soul.



Charlie ϟ Alastor.

-Tu as raison, je vais nous inscrire alors !

Je partis faire ce que je venais de dire, pensive. Peut-être refusait-il de danser avec moi simplement parce qu'il ne le voulait pas et que c'était la première excuse qui lui était venue. Je ne pouvais pas le blâmer, au contraire mais je préférerai qu'il soit honnête avec moi concernant ses intentions... J'étais toujours un peu perdue sur la nature de la relation, expliquant ainsi pourquoi je l'avais appellé mon "ami" devant la personne qui devait nous inscrire. Je ne voulais pas trop m'avancer, et qu'il pense que mes fantaisies étaient partis trop loin. Il me l'avait dit très clairement quand nous étions dans le jeu de Tim : nous n'étions pas un couple. Je respectais donc sa décision, bien que je ne la comprenne pas. C'est alors qu'il me demanda si j'étais bien présente quand nous avions été envoyée dans le jeu quelque peu sanguinaire des semaines plus tôt. Je fronçais les sourcils, ne comprenant pas pourquoi il me posait une question aussi bête sans raison. Je ne comprenais pas vraiment le rapport avec le karaoké mais la question ne semblait pas rhétorique alors je me décidais à y répondre.

-Bien sûr ! Je me grattais la tête, un peu gênée. J'y ai même rencontré Winnie, mon petit ours trop mignon... Il me manque d'ailleurs, tu penses pas qu'on pourrait adopter un ours ? En son honneur ! J'ai aussi rencontré Bran, il est trop cool ! C'était vraiment un super voyage cette escapade dans un jeu-vidéo, alors oui je suis certaine que j'y ai assisté, à tes côtés !

Continuant à déblatérer comme un véritable moulin à paroles, en me perdant d'explications sur le choix de la chanson et sur le synopsys du film, sans savoir si Alastor l'avait ou non vu, je continuais à creuser mon propre trou d'embarassement. Comme souvent lorsque j'étais gênée, je me disais que la fuite paraissait être la solution la plus facile et partit changer la chanson, espérant que cela me laisse un moment de répit. Contrairement à la soirée du bal où Alastor m'avait embrassé et j'avais, une fois de plus, fui, cette fois il me rattrapa en m'agrippant l'épaule. N'ayant aucun autre choix, je me retournais vers lui avec un léger sourire, feignant que tout allait bien. Je l'écoutais alors parler, ne croyant pas ce que j'entendais. Alastor venait-il de dire qu'il voulait qu'on finisse ensemble, comme Troy et Gabriella ? Je clignais des yeux en accéléré, ne sachant pas comment réagir... Il m'avait dit le contraire il y a quelques semaines ! Je ne comprenais plus rien... Pourquoi fallait-il que les hommes, et Alastor en particulier, soient si compliqués ? A l'intérieur du jeu vidéo, il avait tout d'abord fait semblant de ne pas comprendre, avant de rejeter mes sentiments en disant qu'ils n'étaient pas réels et que je ne l'aimais pas vraiment, comme si je n'avais pas passé des mois à chercher à comprendre ce que je ressentais pour lui, comme s'il me connaissait mieux que moi-même. Et au final, lorsque je lui avais tenu tête, lui expliquant que je l'aimais bien plus que n'importe qui, d'un amour que seuls deux âmes soeurs pouvaient expérimenter, il avait simplement répondu qu'on devrait avancer. Il avait jeté mes sentiments de cette façon, me mettant dans un état pitoyable pour les semaines qui suivèrent avant aujourd'hui. Tout ça pour qu'il me dise qu'il voulait qu'on finisse ensemble ? J'avais du mal à le suivre. Mais le résultat était là : nous avions enfin tous les deux le même but quant à notre relation. Remarquant le long silence qui s'était installé entre nous, je finis par prendre la parole, sans remarquer que mes sourcils s'étaient froncés naturellement, représentant ma frustation.

-Je ne te savais pas si girouette, Alastor ! Il y a quelques jours, dans le jeu vidéo dont tu me parles, tu m'as que tu n'étais pas la personne que je méritais d'aimer -une affirmation fausse, qui plus est- avant d'ajouter que par conséquent je ne t'aimais pas vraiment et que je t'avais avoué mes sentiments, pour te faire plaisir. Et maintenant tu es confus que je ne comprenne pas la nature de notre relation ou de ce rendez-vous ? Je suis désolée mais notre dernier échange ne me faisait pas penser que je pouvais appeller autre chose qu'un "ami" ni que ce qu'on faisait là était un rendez-vous amoureux... Je secouais la tête et reprit. Ne te méprends pas ! Je suis très contente que ce soit le cas, je suis juste un peu perdue... Tu es sûr que tu tu veuilles qu'on fasse tout pour finir ensemble ? Tu ne changeras pas de nouveau d'avis dans deux semaines ? Je laissais couler une ou deux secondes puis reprit, ne comptant pas finir là-dessus. Si c'est le cas, je serais ravie de traverser tout cela avec toi. Je t'aime Alastor, et rien ne changera jamais cela, alors oui, bien sûr que je veux que nous sortions ensemble. Rien ne me ferait plus plaisir.

Alastor retourna la proposition que je lui avais fais plus tôt en m'invitant à danser avec lui. Je fis un grand sourire avant d'avoir des flashback de la dernière fois que cela était arrivé : le bal où il m'avait embrassé pour la première fois. Là où il m'avait avoué ses sentiments, sans que moi-même je n'ai idée des miens. Encore aujourd'hui, je ne me rendais pas compte si j'avais déjà des sentiments pour lui à l'époque... Je ne m'étais jamais posé la question avant ce jour là. Malgré qu'il ait beaucoup souffert de mon rejet, je n'étais pas certaine que s'il ne s'était pas jeté à l'eau, je me serais posé un jour la question. Peut-être serions nous bloqués au même point qu'un an plus tôt. C'était des mauvais souvenirs indéniablement, en particulier pour Alastor, mais cela restait un moment déterminant dans notre relation. cette fois, j'étais bien consciente et avait accepté tout ce qui se passait de mon coeur, et je ne voulais surtout pas que l'histoire se répète. Je pris la main qu'il me tendait et me rapprocha de lui. Je plaçais mes bras dans la position qu'il fallait pour danser une valse, la chanson actuelle invitant à une telle danse. En effet, un homme profitait de la scène pour chanter "Everything I do" de Bryan Adams. Étant presque aussi fan de la danse que du chant, je savais que je n'aurais aucun mal à refaire une valse, guidé par les pas d'Alastor qui lui aussi devait bien connaître la valse. Mieux que le principe du karaoké, du moins. La danse fut magistrale. Je sentais les yeux des autres participants se poser sur notre couple mais seul Alastor m'importait. J'avais l'impression que nous dansions comme une seule et unique personne, comme si nous ne faisions qu'un. Aucun faux pas, rien. Je ne pouvais détourner mes yeux des siens, ajoutant une certaine tension au moment. J'adorais ce qui se passait entre nous au moment où nous dansions. j'aurais aimé que ce moment ne s'arrête jamais, qu'il soit inscrit dans le temps pour toujours, mais c'est la voix de l'homme qui nous avait inscrit qui me sortit du conte de fée. Je retirais mes bras de ceux d'Alastor et écouta l'animateur du karaoké qui avait repris la parole, comme à chaque fin de chanson pour introduire les suivants. Si je me souvenais bien... c'était à notre tour !

-Je vous remercie de votre performance, mademoiselle ! Maintenant, je vous prie d’accueillir avec un tonnerre d'applaudissements Charlie et Alastor qui vont chanter "Start of something New" de High School Musical !

-Ouaaaaaais !

Je criais de joie tout en me jetant litérallement sur la scène, trop excitée à l'idée de pouvoir chanter. Je me retournais alors pour regarder Alastor et lui faire signe de venir. j'attrapais les deux micros que l'on me tendait et tendit le second à mon partenaire avec un large sourire. J'étais heureuse d'avoir pu mettre les choses au clair avec lui, à tel point que je sentais ma gêne s'envoler. je redevenais enfin moi-même.


DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85855-termine-inside-of-eve


Alastor J. Reedio
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Alastor J. Reedio

| Avatar : Thomas Doherty

Sometimes, I forget myself •• Charlie Q81c
•••
Early in the morning I still get a little bit nervous
Fightin' my anxiety constantly, I try to control it
Even when I know it's been forever I can feel the spin
Hurts when I remember, I never wanna feel it again

Sometimes, I forget myself •• Charlie Tiy8
•••
I don't wanna lose control
Nothing I can do anymore
Tryin' every day when I hold my breath
Spinnin' out in space pressing on my chest

I dOn'T wAnNa lOSe coNtRoL

Sometimes, I forget myself •• Charlie Ql3o
•••



| Conte : Hazbin Hotel ♦ Black Butler
| Dans le monde des contes, je suis : : Alastor ♦ Undertaker

Sometimes, I forget myself •• Charlie 210507081441584399

| Cadavres : 773



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-09-06, 21:10

Sometimes, I forget myselfCharlie x Undertaker ???Tout était possible. Alastor avait bien pu rêver ou avoir été piégé dans un jeu de PNJs sans que personne n'ait vraiment été en sa compagnie. Peut-être bien, même, que Timothy était à l'origine de cette histoire qu'il aurait inventé pour que la démone confesse des sentiments erronés à son ami et que celui-ci se prête au jeu sans voir là toute la mascarade. Bref, il avait pris du temps à y croire tant les années avaient passé sans que rien ne se déclenche du côté de la jeune fille. Elle l'avait toujours vu comme un ami et il ne comprenait pas que ça change aujourd'hui - il avait été prêt, d'ailleurs, à ce que leur relation n'évolue pas. Pour elle. Pour son équilibre (le sien également). Ayant enfin été honnête de son côté, il n'attendait rien d'autre de Charlie que l'équivalent... Mais ce fut le l'impossible qu'elle confessa.

Ce qu'en comprenait le démon, c'est que les incompréhensions avaient perdurés jusqu'à la dernière seconde. Non seulement il réalisa que Charlie avait potentiellement des sentiments pour lui après s'être braqué face à elle, mais en plus - alors qu'il se lançait à prendre les devants - le rendez-vous qu'ils avaient engagé au karaoké cet après-midi semblait ne pas avoir laissé le message escompté. Alastor avait invité Charlie à sortir ensemble, non à sortir ensemble... La chute fut rude de la part du garçon lorsqu'il comprit qu'une nouvelle fois il avait été classé parmi les amis alors qu'il s'essayait à être plus.

Tu ne changeras pas de nouveau d'avis dans deux semaines ?

Il leva un doigt, le sourire confus pendu aux lèvres alors qu'il hésitait à savoir quoi répondre.

"Touché."

Comment riposter ? Il n'en avait même pas envie - rassuré que la situation soit toujours celle qu'il ait imaginé. Les mots que Charlie prononça par la suite, il était à un cheveux de lui demander de les répéter ou d'en rire pour feindre l'ignorance et esquiver cet élan de confessions. Le sourire figé, les yeux grands ouverts, il n'osa pas répondre. C'était terrible comme situation pour un démon comme lui, habitué à tenir le fil des conversations où l'interlocuteur est le déstabilisé et lui le déstabilisateur. Pas cette fois. Le seul moyen qu'il trouva pour échapper à son tour était de changer directement de sujet, d'en venir aux gestes de la danse. Il tendit une main à sa plus-qu'amie et l'invita sur la piste. Peu de temps après vint leur tour de monter sur scène. La jeune fille avait choisi une musique de comédie musicale - mais pas celle à laquelle ce serait forcément attaché Alastor. Il l'avait accepté pour elle plus que pour lui - c'était évident - prêt à jouer le jeu jusqu'au bout. Pourtant, dès lors que l'instrumental commença et qu'il nota le calme qu'inspirait la chanson, son esprit lui joua des tours et des idées lui vinrent en tête. Pourquoi ne pas accélérer un peu tout ça ? C'était lent et déjà bien peu profond, il fallait donner envie aux spectateurs de danser et de chanter ! En un petit tour de magie, le rythme s'accélérerait légèrement...

"Living in my own world..." Le démon avait commencé sans accroc, tenu pour le moment à ce qu'on lui demandait (mais appelé à faire beaucoup plus dans les secondes qui allaient suivre).

Le couplet de Charlie arriva avec douceur. Elle se pliait tout aussi bien à son rôle, charmant d'une voix d'ange le public assagi par le tempo. C'est lorsque le duo reprit ensemble, qu'un sourire s'élargit sur les lèvres du démon. La musique avait augmenté en plus d'avoir été légèrement modifiée.

"I KNOW ! That something has chaaaanged ! [...]" Reprit-il avec entrain, se superposant à un rythme plus effréné et dansant. Il dansait, d'ailleurs, après avoir fait tourné Charlie sur elle-même et s'être avancé sur la scène. Comme un appel à ses années folles - 1920 et l'ascension du jazz - Alastor avait été éduqué par les chansons fiévreuses, celles qui n'arrêtaient jamais de faire bouger le monde.

Sans y voir le mal, concentré à changer tout un morceau, il n'avait pas fait attention à ce que pouvait en penser sa partenaire. Il n'avait pas non plus réalisé qu'à cette minute où, pourtant, il se trouvait dans son élément, quelqu'un d'autre se manifestait en lui. Même en le comprenant, il avait continué à chanter pour ne pas éveiller les soupçons. Alastor était retourné près de Charlie, tout souriant à enchainer des pas qu'il l'invitait à suivre. Mais lorsqu'il lui prit la main, il disparut.
Personne ne le remarqua parce que son corps, lui, était toujours là - mais ce n'était plus lui qui le contrôlait. Une présence trop familière pour le démon avait pris les devants sans même forcément l'avoir demandé. Il s'était lui-même étonné pendant une demi seconde - d'un regard émeraude écarquillé - de se savoir sur scène à la place de son alter ego. La musique s'était brouillée un instant, les pouvoirs d'Alastor s'étaient annulés pour laisser sa place à l'instrumental original.

Undertaker sourit, amusé par la tournure des choses. Tirant avec une grande et étonnante douceur la main de Charlie qu'il entrelaça de ses doigts, il plaça son autre main derrière la crâne de cette dernière et se maintenait à ne pas la quitter des yeux tandis qu'il se rapprocha.

"Start of something new ~..."

Pour le reste du public, c'est une chute à laquelle ils ne s'attendaient pas et le duo n'était même pas encore à la moitié de la chanson. Celle-ci se déroula dans les règles jusqu'à la fin, laissant peu à peu se dissiper un début des plus mouvementés. Le shinigami sentit durant toute sa performance son démon bouillir de l'intérieur, retourné dans les ténèbres là où n'était pourtant pas sa place. Il demandait à revenir mais n'y arrivait pas, faisant doucement rire celui qui entretenait le rendez-vous. La foule avait applaudi et Undertaker rendit son micro accompagné de Charlie.

"Si j'avais eu une telle voix un peu plus tôt, j'aurais souhaité l'utiliser plus souvent. Il rêvassait, le regard mi-clos. Toi aussi. Tu as une belle voix."
©️ 2981 12289 0
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85221-the-world-is-a-stage-


Charlie Magne
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Charlie Magne

| Avatar : Kathryn Newton

Sometimes, I forget myself •• Charlie 7630bebdbba3183ddf333f96824ee9009ab3c058

I may not be wise
And I won't save the day
But look in my eyes
And know I'll always stay
And I won't run away


Sometimes, I forget myself •• Charlie Black-butler-handsome

| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Charlie !

| Cadavres : 999



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-09-29, 23:57




Sometimes I forget myself.

Let me teach you how to handle all the sadness in your soul.



Charlie ϟ Alastor.

La chanson commença. J'étais enfin sur scène, faisant l'une des choses que j'aimais le plus au monde : chanter. Je me sentais de nouveau moi-même, un énorme sourire aux lèvres. Partager la scène, partager un moment qui me tenait tant à cœur avec l'homme que j'aimais, tout cela me rendait heureuse. Je ne pouvais pas rêver mieux. La chanson, que je connaissais par coeur comme une poésie que l'on apprend petit, jouait comme si c'était seulement un fond musical à mes pensées. Je ne pensais même pas à ce que je chantais, cela venait naturellement. Je préférais regarder avec Alastor avec admiration. Il avait tant changé depuis notre rencontré et avait fait tant d'efforts. J'avais été trop aveugle pour les voir à l'époque, mais maintenant ce n'était plus le cas. Il m'aimait sincèrement et je savais qu'il pourrait sacrifier beaucoup pour moi. J'avais une chance énorme de pouvoir vivre ça, de nouveau. Quand Vaggie et moi nous nous étions séparés, je pensais ne plus avoir la chance de vivre ce genre d'histoire d'amour et voilà que le destin me prouvait que j'avais tort. Alastor était un véritable cadeau dans ma vie.

Soudain, l'instrumental de la chanson changea du tout au tout, ayant été troqué par quelque chose de beaucoup plus dynamique. Ce changement me fit remettre les pieds sur Terre. Je ne pouvais pas perdre le rythme ! Le sourire d'Alastor me fit comprendre qu'il avait quelque chose à voir là-dedans. Mais j'étais tellement heureuse que rien ne pouvait m’ébrécher. Et puis, il avait bien le droit de changer le rythme de la chanson s'il en avait envie. C'était sa façon de l'approprier. Je préférais ça plutôt qu'il se force à chanter quelque chose qu'il n'aime pas. Au moins, maintenant, il semblait vraiment prendre du plaisir ! Alors, sans hésiter, je l'accompagnais dans sa folie, improvisant une danse sur le rythme qu'Al' avait mit en place. Nous dansions comme des fous sur la musique jusqu'à que la musique se brouille et que l'instrumental reprenne sa place originale. Al' prit ma main avec douceur et nous pûmes terminer la chanson comme celle-ci devrait être initialement chantée. Alors que nous descendions de la scène sous les applaudissements entraînants du public pour rendre nos micros, Alastor complimenta ma voix mais, étonnamment, sembla étonné de la sienne. Je fronçais les sourcils, incompréhensive. Alastor savait très bien chanter, et ce n'était pas quelque chose qu'il venait d'apprendre. C'était l'une des choses qui avait fait que l'on s'était tant rapprochés : notre amour pour le chant. C'était aussi une des raisons pour laquelle mes parents l'aimaient autant, eux qui m'avaient transmis leur propre passion pour le chant. Alors pourquoi semblait-il découvrir seulement maintenant sa voix ?

-Merci, toi aussi tu as très bien chanté ! Mais, pourquoi t'as dis que...J'allais poser la question à voix haute, mais je fus coupé par les cris du public. -Une autre ! Une autre ! Je remarquais alors que tout le monde nous regardait avec attention, attendant que l'on remonte sur scène. J'étais vraiment touchée que l'on nous acclame comme cela, quoiqu'un peu gênée... -Je crois que je ne suis pas le seul à avoir aimé votre performance, les tourtereaux. Allez, choisissez une autre chanson et remonter sur scène, le public n'attend que vous !

Voyant que nous n'avions pas vraiment le choix, je réfléchis à une chanson que nous pourrions choisir, sans succès. Puis, je réfléchis au fait que Alastor agissait bizarrement quelques minutes plus tôt... N'était-ce pas le moment parfait pour essayer de comprendre ce qui lui arrivait. Je connaissais très bien les goûts d'Alastor, après tant d'années à être l'une de ses plus proches amies. Alors je n'avais qu'à lui laisser choisir la chanson et voir ce qu'il en découlerait. Si son choix était, de nouveau, étrange alors il serait vraiment le temps de m'inquiéter. Pour l'instant, je préférais mettre ça sur le compte du contexte. Peut-être est-il un peu décontenancé à cause du fait que ceci soit un rendez-vous officiel et qu'il dit n'importe quoi... Je l'espérais, en tout cas. Je n'avais pas envie qui lui soit arrivé quoi que ce soit. Je tenais trop à lui pour cela...

-Je t'en prie Al', choisis la chanson cette fois ! Je ne vais pas choisir pour nous deux à chaque fois, je veux aussi que tu chantes des choses qui te plaisent... Et si tu demandais ta chanson favorite ?

Je lui fis un grand sourire innocent puis me tourna pour regarder les membres du public en attendant qu'il fasse son choix. Je gardais cependant toujours un œil sur lui. C'est alors que je vis deux visages bien trop familiers... Quoi ? Qu'est-ce qu'ils faisaient là ? Avec stupeur, j'examinais tous leurs faits et gestes. C'était mes parents pourtant... Je ne devrais pas être autant étonné. Mais le fait est que cela faisait des mois qu'ils ne pouvaient, soit-disant, pas me voir parce qu'ils étaient trop occupés. Je devais avouer que je n'avais pas beaucoup poussé, encore un peu bouleversée par ce qui s'était passé à Noël, malgré le fait que mes parents n'en avaient aucune idée. Cet événement était particulièrement traumatisant et m'avait fait voir mes parents sous un nouveau jour, un jour qui n'aurait jamais dû se lever. Mais les voilà qui se pavanaient. Bien sûr qu'ils seraient là, j'aurais dû m'en douter. Ils ne louperaient un événement karaoké pour rien au monde. Mais ils ne pouvaient pas me voir, pas maintenant... Pas avec Alastor ! Même moi je ne savais pas ce qui se passait entre nous, alors devoir l'expliquer à mes parents... Et puis, ils seraient bien trop contents, eux qui me pousse dans ses bras depuis qu'ils le connaissent, comme quoi c'est le gendre parfait. Mais avec Al' qui agissait très bizarrement... peut-être pourraient-ils m'aider à comprendre ce qui clochait ? Bon, je ne pouvais de toute façon pas les éviter. Ils me verraient dans une minute quand je monterai de nouveau sur la scène. Mais là était la priorité : monter sur la scène et chanter avec Alastor. Chanter sa chanson préféré, du moins s'il avait été capable de faire le bon choix... Sans rien dire de la situation avec mes parents, je me retournais pour voir où il en était, attendant patiemment d'entendre la musique se lancer.


DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85855-termine-inside-of-eve


Alastor J. Reedio
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Alastor J. Reedio

| Avatar : Thomas Doherty

Sometimes, I forget myself •• Charlie Q81c
•••
Early in the morning I still get a little bit nervous
Fightin' my anxiety constantly, I try to control it
Even when I know it's been forever I can feel the spin
Hurts when I remember, I never wanna feel it again

Sometimes, I forget myself •• Charlie Tiy8
•••
I don't wanna lose control
Nothing I can do anymore
Tryin' every day when I hold my breath
Spinnin' out in space pressing on my chest

I dOn'T wAnNa lOSe coNtRoL

Sometimes, I forget myself •• Charlie Ql3o
•••



| Conte : Hazbin Hotel ♦ Black Butler
| Dans le monde des contes, je suis : : Alastor ♦ Undertaker

Sometimes, I forget myself •• Charlie 210507081441584399

| Cadavres : 773



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-10-20, 18:26

Sometimes, I forget myselfCharlie x Undertaker ???Quelle performance intéressante, c'était le cas de le dire. Imprévisible sous tous les angles, Alastor préférait créer la surprise qu'en être la cible. Mais comme pour l'instant il n'était plus de la partie, enfoui dans l'ombre, celle de son alter ego factice construit par l'âme d'un enfant, ce n'était pas sa parole qui allait peser sur la balance. À la place, Undertaker fit sa plus belle entrée, fort amusé par la tournure que prenait ce rendez-vous. Il en faisait partie, désormais, et cela malgré toute la volonté du monde pour que ça ne soit pas le cas. Ce n'était pas comme s'il portait intérêt à la jeune démone des Enfers, elle n'était pas son genre et il ne souhaitait pas interférer sur ce plan avec Alastor - d'autres projets obligeaient à ce qu'ils s'entendent.

Entre autre, Undertaker n'avait pas plus désiré que son compagnon de voyage qu'ils switchent en cette journée si importante pour l'un. Voyant cependant que c'est l'autre qui prenait la lumière, il ne se plaignit pas d'en profiter un peu. C'est vrai que le temps était idéal pour un karaoké en plein air et les deux démons, assez ironiquement, détenaient vraiment une voix angélique. Et il n'était pas le seul à le penser, la foule les demandait sur scène à nouveau et Charlie lui laissait le choix de leur prochaine musique. Undertaker y songea à deux fois ; il préférait observer qu'être de la partie, c'est pourquoi d'ailleurs (et heureusement) il ne sortait jamais vraiment de sa tanière et laissait les rênes à Alastor. De ses yeux, il voyait tout aussi bien que lui. Il savait que le radio démon aimait avoir le contrôle alors il le lui laissait la plupart du temps, sans que ça ne le dérange plus que ça.
Alastor aurait-il aimé qu'Undertaker fasse l'effort de lui ressembler pour que sa plus-qu'amie ne se doute de rien ? Peut-être. Mais il n'était pas d'accord sur cette idée, Charlie devait savoir à un moment donné tout comme le reste de la colocation. Non, il n'allait pas faire semblant d'être ce qu'il n'était pas.

"Je n'en ai pas vraiment, à vrai dire... Il fit tout de même mine de réfléchir. Mes compositions favorites sont bien plus agréables à écouter sans qu'une voix ne s'y ajoute, ce serait du gâchis de les modifier. Si tu souhaites remonter sur scène, c'est de ton choix, sourit-il avec indifférence, je te regarderais d'ici."

Elle le regardait étrangement et de là, Undertaker comprenait qu'à l'intérieur, les neurones de cette jeune fille se connectaient. Elle comprenait plus vite un trouble dissociatif de l'identité que les sentiments d'un homme pour elle. Le shinigami élargit un rictus amusé en y pensant mais il ne dit rien.

"Tu as une belle voix, Charlie, tu devrais en profiter et t'amuser. Après tout, c'est pour ça que vous êtes venus ici ~"

Ding, ding, ding. Alastor n'avait aucun pouvoir sur la scène. Quand le chat n'est pas là, les souris dansent. Undertaker ricanait mais s'arrêta après un temps. Qu'allait faire son alter-ego une fois qu'il reprendrait pouvoir sur son corps ? Le problème de le partager avec la personne qu'on souhaite punir, c'est qu'il nous est impossible de le blesser physiquement sans qu'on ne soit soi-même atteint. Mais ça, pourtant, le shinigami savait que ce ne serait pas un obstacle au démon qui se mutilait déjà lorsqu'il n'agissait pas comme il le voulait. Compréhensible au vu du passé de l'homme qu'il était et du démon qu'il devint par la suite. Undertaker avait beau eu le prévenir des risques, il ne fut jamais écouté et il finit par laisser faire sans rien dire. Ce n'était pas la douleur physique qui le faisait souffrir et cela, Alastor avait pris du temps à le comprendre ne ressentant lui-même rien jusqu'à aujourd'hui. Rien de sentimental. Cependant, maintenant qu'il en était autrement, le démon pouvait-il avoir l'idée de s'en prendre à ceux à qui son alter-ego tenait ?
Il fallait espérer qu'il n'aille pas sur ce terrain là.

Charlie, le regard préoccupé, attira inconsciemment celui d'Undertaker qui à son tour tenta de redessiner le trajet jusqu'au point sensible. Son regard se plissa légèrement.

"Oh, ce sont tes parents ?"
©️ 2981 12289 0
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85221-the-world-is-a-stage-


Charlie Magne
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Charlie Magne

| Avatar : Kathryn Newton

Sometimes, I forget myself •• Charlie 7630bebdbba3183ddf333f96824ee9009ab3c058

I may not be wise
And I won't save the day
But look in my eyes
And know I'll always stay
And I won't run away


Sometimes, I forget myself •• Charlie Black-butler-handsome

| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Charlie !

| Cadavres : 999



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-11-09, 23:24




Sometimes I forget myself.

Let me teach you how to handle all the sadness in your soul.



Charlie ϟ Alastor.

Alastor répondit de nouveau de façon bizarre, disant que ses chansons favorites ne sont pas chantées... Je trouvais ça vraiment étrange, ça ne lui ressemblait pas vraiment. Il ne voulait même plus remonter sur scène. Qu'était-il arrivé au Alastor que j'aimais ? La personne que j'avais devant moi, bien qu'il lui ressemble physiquement en tous points, n'était définitivement pas Alastor, j'en étais certaine. Il ne s'en cachait, d'ailleurs, pas. Il avait utilisé le "vous" se détachant clairement de Alastor et moi. Il venait de prouver qu'il n'était pas Alastor et il le savait très bien... Il avait presque l'air amusé de me voir complètement perdu. Il n'aurait pas hésité une seule seconde pour retourner sur scène à mes côtés, lui qui aimait tant la scène et chanter devant tout le monde. Alors que là... J'avais l'impression d'être tombé avec quelqu'un de las et d'indifférent, comme si tout ce que je partageais avec l'homme que j'aimais avait disparu en un clin d’œil... Je ne comprenais pas ce qui avait pu lui arriver tant les possibilités étaient nombreuses surtout dans une ville magique comme Storybrooke. Est-ce que quelqu'un avait profité qu'il soit sur la scène pour le prendre pour cible et le posséder ? Est-ce qu'il agissait comme cela exprès pour me faire fuir parce que, finalement, il ne voulait pas entamer une relation avec moi ? Est-ce qu'il avait toujours eu une seconde personnalité qu'il avait gardé secret pendant toutes ces années ? J'étais complètement perdue, je ne savais même pas quelle hypothèse était la meilleure... Nous venions de régler nos problèmes liés à notre relation et voilà qu'encore autre chose faisait surface. Ne pouvions-nous pas simplement être heureux ? En tout cas il était hors de question que je remonte sur scène sans lui. Je devais d'abord comprendre ce qui lui arrivait. Je me tournais tout d'abord vers le public, attenant impatiemment que l'on remonte tous les deux sur scène.

-Je suis désolée, mais ce sera tout pour nous pour l'instant. Peut-être qu'on reviendra tout à l'heure ! Du moins, je l'espérais... Sans attendre, je me retournais et plongea mes yeux dans ceux du faux Alastor, les sourcils froncés. Qui es-tu et qu'est-ce que tu as fais d'Alastor ? Sors de son corps, on est en rendez-vous, tu vas tout gâcher espèce d'esprit possesseur ! T'as intérêt à t'expliquer rapidement avant que je te fasse sortir de là-dedans moi-même. Crois-moi, je suis moins inoffensive que j'en ai l'air et on ne s'en prend pas à ceux que j'aime impunément !

Je ne pouvais m'empêcher de regarder partout autour de moi, sachant que mes parents étaient dans le coin. Ils pouvaient arriver à tout moment et je voulais éviter cela à tout prix. Mais je ne voulais pas non plus laisser à l'inconnu la chance de s'éhcapper. C'était compliqué d'être sur tous les fronts... Tellement compliqué qu'il ne fallut quelques minutes avant que je me fasse surprendre.

-Mais si ce n'est pas notre petite Charlie ! Et bien accompagnée, en plus. Je suis content de voir que tu suis les conseils de ton père... C'est un plaisir de te voir Alastor.

Essayant de cacher mon stress du mieux que je pouvais, je fis un grand sourire à mes parents avant de sauter dans les bras de mon père. Malgré que je ne voulais pas qu'il soient au courant de ce qui arrivait à Alastor, n'ayant aucune envie qu'ils s'en mêlent, j'étais tout de même content de les voir. J'étais un peu stressé, n'arrêtant pas de penser à la version d'eux que j'avais vu lors de Noël dernier... Mais ceux que j'avais rencontré dans le futur n'étaient pas vraiment mes parents, je ne pouvais pas y croire. Ceux qui se tenaient devant moi... eux ils m'aimaient et ne détruiraient pas le monde et ma famille pour leurs desseins... non ? Je me tournais vers le faux Alastor pour lui chuchoter quelque chose.

-S'il te plaît l'inconnu, fais semblant d'être Alastor au moins devant mes parents. Je ne veux pas qu'ils se mêlent de toute cette histoire.

-Ne devrais-tu pas être en train de sauver tous les démons et criminels de Storybrooke ? Qu'est-ce que tu fais à venir te pavaner à un événement karaoké ? J'espère que tu es ici pour enfin embrasser ton statut de princesse des Enfers et faire souffrir tous ces stupides humains et enfin arrêter tes bêtises. ajouta ma mère avec beaucoup de dédain sans même adresser un mot à Alastor.

Je baissais la tête, honteuse. A chaque fois qu'elle me voyait, ma mère ne pouvait s'empêcher de me rappeler à quel point j'étais une honte pour elle et toute la famille. Mais c'était ma mère... je ne pouvais rien dire. Je me sentais tellement mal depuis petite de ne jamais être une assez bonne démone pour elle. Je croyais qu'en arrivant à Storybrooke et ainsi en n'ayant plus le poids de la future couronne sur mes épaules, elle lâcherait du lest, mais ce ne fut jamais le cas. Je pris une grande inspiration tout en réfléchissant en la meilleure façon de les faire partir le plus vite possible.

-Je suis désolée, Mère. Mais, ne devriez-vous pas profiter de la scène en allant montrer au public vos talents de chanteurs ? Ils ont beaucoup de choix de chansons, vous devriez essayer.

-Ne sois pas bête, Charlie enfin ! Mon père m'attrapa par les épaules, comme pour m'empêcher de m'enfuir. Tu viens seulement de retrouver tes parents et tu veux déjà t'en débarrasser ? Le karaoké est loin d'être terminé, on a encore tout le temps. Et quoi de mieux en attendant que de renouer les liens avec ma fille et le meilleur parti des Enfers ? N'est-ce pas, Alastor ? Il mit un coup de coude dans le ventre d'Alastor, comme s'ils étaient les meilleurs amis du monde... Je n'avais qu'à prier que Undertaker joue le jeu... J'étais affreusement gênée par la situation, mais je ne pouvais rien dire, de peur de faire un faux pas qui alerterait mes parents... Alors, dites-moi Alastor, qu'est-ce qui vous plaît chez ma fille ? Je sais qu'elle est loin d'être une démone parfaite, mais voir qu'un homme comme vous arrive quand même à s'intéresser à elle rend le père que je suis très fier ! Il marqua une courte pause, minant de réfléchir puis s'approcha encore plus du faux Alastor, collant presque sa tête à lui de façon menaçante. Ses yeux s'illuminèrent d'une flamme. J'ose espérer que ce n'est pas pour son statut, n'est-ce pas ?

-Papa ! Tu gênes autant Alastor que moi... Tu sais très bien que Al'...

-Chut, ma fille. C'est une discussion entre lui et nous, nous avons nul besoin de tes interventions. Ma mère leva la main et je sentis mes lèvres se sceller. Peu importe les efforts que je faisais, je n'arrivais plus à parler... Je voulus lâcher un soupir, sans succès. Il fallait que je trouve un moyen de contrer la magie surpuissante de ma mère mais en attendant j'avais bien peur que Undertaker soit livré à soi-même...

DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85855-termine-inside-of-eve


Alastor J. Reedio
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Alastor J. Reedio

| Avatar : Thomas Doherty

Sometimes, I forget myself •• Charlie Q81c
•••
Early in the morning I still get a little bit nervous
Fightin' my anxiety constantly, I try to control it
Even when I know it's been forever I can feel the spin
Hurts when I remember, I never wanna feel it again

Sometimes, I forget myself •• Charlie Tiy8
•••
I don't wanna lose control
Nothing I can do anymore
Tryin' every day when I hold my breath
Spinnin' out in space pressing on my chest

I dOn'T wAnNa lOSe coNtRoL

Sometimes, I forget myself •• Charlie Ql3o
•••



| Conte : Hazbin Hotel ♦ Black Butler
| Dans le monde des contes, je suis : : Alastor ♦ Undertaker

Sometimes, I forget myself •• Charlie 210507081441584399

| Cadavres : 773



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-12-10, 19:02

Sometimes, I forget myselfCharlie x Undertaker ???Elle n'était pas complètement stupide, la fille sur laquelle le démon avait porté son regard, bien avant qu'Undertaker ne soit créé et prenne sa place dans ce corps frêle mais puissant. Peu stupide mais drôle, à un point qu'il fut impossible pour le shinigami de retenir un fou rire qui le plia sur lui-même, l'empêchant de répondre à la question de Charlie. Les grands airs qu'elle se donnait ne collaient pas à son caractère, il en avait des crampes au ventre à l'y voir froncer les sourcils. Un peu de sérieux, malgré tout, elle restait princesse des Enfers et surtout, la petite-amie de son colocataire. Il ne fallait pas inciter à Alastor de commettre un meurtre qu'il n'assumerait pas : le sien. Undertaker ne saurait disparaître par assassinat physique, il s'inquiète néanmoins que ça soit à son esprit qu'on vienne s'en prendre. Doucement, il se calme, les crampes restent, et les parents de la jeune fille approchent d'un grand sourire. Celui du démon est caché derrière sa main tandis qu'il reluque les deux statures des Enfers. Il est persuadé ne pas devoir intervenir dans la discussion qui s'engageait, car il n'avait pas sa place parmi elle. Cependant, alors qu'on le prit vivement à part, il comprit que ce n'était pas ainsi que les choses allaient se passer. Undertaker devait faire semblant d'être Alastor, et ce n'était pas la première fois qu'il jouait ce rôle depuis le début de son existence. Il pouvait bien s'y remettre.

"Si tu veux, je peux essayer."

Essayer était le terme mais il promettait de faire de son mieux même si jusqu'ici il ne faisait que jongler du regard entre la fille, le père et la mère. Les remarques que les uns faisaient sur les autres ne le concernaient en rien, alors il attendait - il attendait ce moment où finalement leur regard revenaient sur lui.

"Et quoi de mieux en attendant que de renouer les liens avec ma fille et le meilleur parti des Enfers ? N'est-ce pas, Alastor ?"

Undertaker réfléchit à la réaction qu'aurait pu avoir son alter ego. Après que la démone abandonne à s'interposer, il hocha la tête de haut en bas, le regard hautain.

"Le meilleur, c'est certain ! Certaines modifications ont déjà pu être faites, d'ailleurs, je prévois grand. Undertaker voyait Alastor comme quelqu'un qui faisait de grands gestes, alors il accentua les siens. Très grand ! Mais par un bras allongé, Charlie fut mise à l'écart. Je ne sais pas exactement en quoi, mais je sens que les choses vont bientôt changer... Il- JE, joue avec le feu ~"

Alastor était quelqu'un d'ambitieux et de provocateur, moqueur et insupportable, c'était ainsi que le voyait le shinigami et il tentait d'y décalquer ces caractéristiques avec son grain de sel - même s'il manquait, pour cela, de stratégie. En effet, Lucifer n'était pas l'homme à qui il fallait faire du rentre-dedans et comme les Enfers n'appartenaient pas encore au prénommé Radio Démon, même s'il le prévoyait, c'était sur un terrain miné qu'Undertaker s'engageait avec le sourire.

"Changer ? Silence dans le périmètre, même les âmes alentours sentirent la tension monter auprès d'eux. Dans quel sens ?" Sourit le père avec une pointe d'amertume dans la voix.

C'est ici que le démon sentit avoir fait une erreur de calcul.

"Peut-être que changer était un mot trop puissant pour ce que ça représente. Je voulais dire transformer - modifier - améliorer... Quelque chose de positif en tout cas. Rien qui ne s'oppose à vous." Rit-il légèrement avec gêne.

Lucifer s'approcha malgré sa petite taille et Undertaker n'en dit rien, il laissa faire, souriant toujours, ne sachant exactement à quoi s'attendre par la suite. Le seigneur des Enfers rougit son regard d'un rictus perçant, à faire frémir un mort.

"Ai-je dit quelque chose de mal ?"

Quelques secondes passèrent sans un mot avant que finalement l'oppresseur rit à demi, presque déçu qu'on ne l'invite pas à faire mieux. Son regard se détourne et il retourne à sa place, auprès de sa femme.

"Tu te fais plus faible, Alastor, ce n'est pas dans tes habitudes de t'écraser face au plus fort, tu m'as fait connaître une meilleure partie de toi-même. Où est-elle aujourd'hui ?

-Pas très loin." Ne put s'empêcher de ricaner Undertaker en portant son poignet à ses lèvres, trop tenté par la perche qui lui a été dressée.

Il est vrai, nous parlions du Seigneur des Enfers, le démon à ne pas confondre, Lucifer Morningstar. Si des doutes planaient, il en était la source et n'importe quelle manœuvre, alors, serait bonne pour obtenir ses réponses. Joli coup, Undertaker ne sut s'il aurait du le voir venir, même si désormais ce n'était plus sur lui que les regards se portaient. Les parents sondaient maintenant la réaction de leur fille et impossible pour le shinigami de ne pas échapper un sourire qu'il tentait, pourtant, de contenir.
©️ 2981 12289 0
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85221-the-world-is-a-stage-


Charlie Magne
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Charlie Magne

| Avatar : Kathryn Newton

Sometimes, I forget myself •• Charlie 7630bebdbba3183ddf333f96824ee9009ab3c058

I may not be wise
And I won't save the day
But look in my eyes
And know I'll always stay
And I won't run away


Sometimes, I forget myself •• Charlie Black-butler-handsome

| Conte : Hazbin Hotel
| Dans le monde des contes, je suis : : Charlie !

| Cadavres : 999



Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________ 2021-12-31, 16:24



Sometimes I forget myself.

Let me teach you how to handle all the sadness in your soul.



Charlie ϟ Alastor.

J'écoutais, l'air désespérée, le faux Alastor essayer de se tirer d'affaire du mieux possible... Enfin, je doutais qu'il fasse réellement de son mieux. Il avait l'air, au contraire, d'être plutôt amusée de la situation et ne faisait aucun effort pour que mes parents croient que c'était le véritable Alastor. Mes parents comprirent rapidement que quelque-chose clochait. mon père avait raison : Alastor ne se serait montré aussi faible, même face à mes parents. Mais là, il agissait comme s'il s'écrasait sous mes parents, qu'il essayait de dire ce qu'il fallait. Mais, il faisait tout le contraire, en réalité. Je ne pouvais pas parler, ma mère veillant bien à ce qu'elle me garde muette. Je ne savais pas quoi faire... Je n'osais pas imaginer ce que mon père ferait en apprenant la vérité. C'est alors que je sentis ma bouche s'ouvrir à nouveau, signe que ma mère avait relâché son sortilège. Je vis qu'elle me fixait, attendant probablement que je prenne la parole. Elle devait vouloir entendre ce que j'avais à dire sur le sujet.

-Excusez-le, il n'est pas tout à fait lui-même aujourd'hui... J'aimerais moi-aussi comprendre ce qui lui arrive... Mais ça ne doit être qu'un coup de froid, ça affaiblit, vous savez, surtout maintenant que nous ne sommes plsu complètement des démons... dis-je, non sans sentir ma voix baisser en intensité petit à petit, peu sûre de ce que j'avançais.

J'essayais tout de même de feindre un sourire, comme si tout allait bien. Mes parents se regardèrent pendant quelques secondes, peu convaincue par mes explications et ma mère fut la première à détourner le regard pour le poser de nouveau sur Alastor, qu'elle sembla analyser pendant un moment. Elle s'approcha de lui, lui tourna autour comme un vautour en train d'examiner la prochaine carcasse de laquelle il va se délecter. Finalement elle prit la parole.

-Un coup de froid, c'est bien cela ? Je connais un endroit qui devrait te réchauffer, mon cher Alastor.

Elle claqua des doigts et je vis des pins apparaître dans ma main et celles de mes parents et d'Alastor... Quoi ? Soudain, en un simple clignement d’œil la scène avait totalement changé. Je regardais autour de moi, et ne mit pas longtemps à comprendre où nous avions atterri.

-Contente de retrouver ton royaume, princesse ? demanda ma mère à mon encontre.

-Qu'est-ce que... qu'est-ce qu'on fait en Enfer ?

-Ne t'en fais pas ma chérie, nous n'allons pas y rester longtemps. Alastor, en revanche...

Je fronçais les sourcils, ne comprenant pas bien ce qu'il se passait.... Quelle idée farfelue mes parents avaient encore en tête.

-Si, tu vas rester ici. Ma mère jeta un regard noir à mon père, qui s'effaça un peu derrière elle. Ce n'est pas Alastor, et je compte bien découvrir la vérité sur ce qui lui est arrivé. Quoo de mieux pour faire ressortir le véritable Alastor que de la laisser dans un endroit qu'il devrait connaître comme sa poche ? Et tant qu'à faire, autant tester notre fille par la même occasion. Elle pourra peut-être me prouver qu'elle n'est pas qu'une déception constante, si elle arrive à découvrir la vérité avant nous. Nous veillerons sur vous.

Ma mère claqua à nouveau des doigts, et les pins que Alastor et moi tenions dans nos mains se brisèrent en quatre morceaux chacun, nous empêchant ainsi de retourner à Storybrooke... Nous étions à la merci de mes parents. Je regardais autour de moi, sans vraiment croire ce qui se passait... Tout autour de nous, j'entendais des bruits d'explosions, des coups de feu, des rires machiavéliques... Il ne faisait aucun doute que nous étions bien en Enfer, et connaissant ma renommée ici, je préférais en partir au plus vite. Finalement, je posais mon regard sur le faux Alastor, un peu désespérée.

-Je crois que la soirée karaoké a un peu dérapé... J'essayais tout de même de ne pas abandonner et mit mes bras sur mes hanches, comme pour paraître plus autoritaire. Maintenant, dis moi la vérité et dis moi où est le vrai Alastor, qu'on puisse en finir !

DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85855-termine-inside-of-eve


Contenu sponsorisé




Sometimes, I forget myself •• Charlie _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sometimes, I forget myself •• Charlie





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Divers



Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser