« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

☣️ Nouvel événement Rp à lire : Les Heures de Visite, by Deborah Gust ! ☣️
-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La réception doit être parfaite [feat Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


ϟ Esteban Rodriguez ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Esteban Rodriguez

| Avatar : Aidan Gillen

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Pqbt

J'aime : le carnaval ♤ Les gâteaux ♤ planter des cacayotiers ♤ ma famille ♤ passer du temps avec elle ♤ l'attention ♤ l'autorité ♤ les bals ♤ mes parents défunts ♤ le protocole ♤ la musique et le chant

Je n'aime pas : avoir tort, devoir répondre aux autres ♤ le vol ♤ aider Shuriki ♤ blesser et faire souffrir ma famille ♤ prendre des médicaments et les médicaments en général ♤ ne pas être respecté comme il se doit ♤ Les décisions et réglements de Shuriki ♤ Elena et sa tête de mule.

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Ujo6


| Conte : Elena d'avalor
| Dans le monde des contes, je suis : : Esteban Flores, le chancelier félon et avide de pouvoir

| Cadavres : 135



La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Dim 25 Avr 2021 - 20:52

 Feat Gabriel

Esteban et Gabriel

- Non non non ca ne va pas du tout, ce gâteau doit être plus gros que ça, êtes vous devenu fou ? On ne peut pas servir ceci a la réception !

Un soupir agacé franchi la barrière de mes lèvres tandis que les cuisiniers de la villa se demenaient comme des fous pour préparer un gâteau conforme à ma demande. En tant que majordome et surtout en tant que fils adoptif, le clan De La Rocca me faisait confiance pour tout géré. Et cette réception doit être PARFAITE ! Bon ce n'est pas la première réception que donne la famille mais je met toujours un point d'honneur à ce qu'elles restent dans les mémoires et que les gens s'en souviennent, comme je mettais un point d'honneur à ce que les bals d'Avalor soit dans les conversations pour longtemps. Je sors de la cuisine pour tomber nez a nez avec Hélène.

- Mademoiselle Hélène, vous ne pouvez pas porter une chose pareille pour la réception de ce soir, mon dieu quelle horreur !

Je suis horrifié devant la coupe de la robe porté par l'héritière du clan De La Rocca, elle me jette un regard noir. Cela n'a aucune tenue, aucune classe !

- Esteban, elle est très jolie !
- Et moi je vous dis que vous ne porterez pas cela, alors allez me faire le plaisir d'aller vous changer !

Elle obtempere finalement a mon autorité pour monter les escaliers menant à sa chambre. Le soir arrive vite et je constate avec satisfaction que la robe d'Hélène est somptueuse, que le gâteau est énorme et que la table du buffet est impeccable. La réception se passe dans le salon de la villa De La Rocca, et les premiers invités commence à arriver en tendant leurs cartons. Dans les invités, il y a Gabriel Agreste, le styliste. J'ai suggéré a Hélène de l'inviter tout simplement car cela allait donner davantage de visibilité à la famille, bon c'est vrai que le clan n'en avait pas besoin mais c'était un petit bonus qui pouvait apporter beaucoup, d'autant plus que son fils l'accompagnait toujours, mais il n'est toujours pas arrivé.

Lorsque monsieur Agreste arrive, je constate avec étonnement que son fils n'est pas avec lui. J'avais pourtant entendu dire que Adrien ne le quittait jamais. Était il malade ? Je préfère attendre qu'il soit seul pour le lui demander. Je discute un petit peu avec les invités en attendant le moment propice. Et lorsqu'il arrive, c'est à dire le moment où je le repère seul devant le buffet, je tente une approche détournée.

- Bonsoir a vous, monsieur Agreste, je suis Esteban, majordome de la famille De La Rocca et chancelier d'Avalor, membre honorable et honoré du conseil d'Avalor, est ce que cette réception vous plaît ? Votre fils est il malade ? Ou peut être n'a t'il pas voulu venir ?


☆☆☆ Beerus

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
Esteban Rodriguez
For oh so many years I have been haunted By one mistake I made while just a youth Since then the only thing I ever wanted Was that my family never learn the truth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89934-termine-esteban-somet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89937-esteban-les-liens-d-un-tourmente http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90080-les-rps-d-esteban#1295313


ϟ Gabriel Agreste ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Gabriel Agreste

| Avatar : Léonardo Dicaprio


Here we are again
Just me and you comedian, right ?

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427024459680700

Let's go, just an other killer.

Go ahead and just hit me since you're able.
We know my determination is instable.
I'm not even mad because I keep on dying.
But I don't even know why I keep trying...



| Conte : ♦ Miraculous Ladybug ♦
| Dans le monde des contes, je suis : : Gabriel Agreste alias le Papillon

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427035215479840

| Cadavres : 618

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 2 ans...


La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Jeu 29 Avr 2021 - 1:13


La réception doit être parfaite
Gabriel / Esteban
L'art de l'élégance c'est de pouvoir dire avec attitude et prestance que tout va mal.
Et donc voilà que le styliste de renom, l'homme d'affaires reclus et isolé chez lui qu'on pourrait penser mort et enterré tant on ne le voyait que peu apparaître ces derniers temps était invité à une réception chez les De la Rocca. Évidemment. Non seulement cela permettait au monde de savoir dans quel état se trouvait Gabriel Agreste mais ça le rappelait aussi à la société à laquelle il appartient. Suite à la discussion qu'il avait eu avec sa conseillère en image, le message était plutôt clair : il devait s'y rendre. Mais avec qui ? Son fils n'était plus avec lui, or c'était toujours à ses côtés qu'il se montrait. Ils représentaient cette famille endeuillée qui remontait la pente ensemble.
La triste réalité c'est que si l'un avait remonté la pente pour sa mère, l'autre la descendait et désormais, il semblait que ça soit d'une famille entière qu'ils faisaient le deuil.

Après mûre réflexion, Gabriel décida néanmoins de se rendre à cette réception. Il connaissait les De la Rocca pour des soirées traditionnelles et très bien organisées. Ainsi, le styliste, pour se fondre dans les coutumes, opta pour une de ses créations inspirées directement de l'histoire de l'Espagne. Malgré tout, il garda de sa signature une structure droite, cintré à la taille par un bouton d'attache - celui du milieu. Il avait déjà préparé une excuse si on venait poser la question sur l'absence de son fils. Celle-ci arriva bien vite alors qu'à peine arrivé et salué par des visages familiers, un des membres de la famille Castillo posa les premières suspicions après s'être approché. Si vite ? Pourquoi le styliste devait-il être étonné. Autant mettre à plat ce qui demeurait déjà dans les pensées de la majorité.

"Enchanté. Gabriel observa Esteban de haut en bas avant de sourire à son tour, comprenant qu'une discussion s'engageait. La réception est à la hauteur de la réputation que la famille que vous servez détient, je ne pouvais m'attendre à mieux. Quant à mon fils... Il supposait que d'autres pouvaient entendre, la version officielle, donc, se devait être exposée à tous. Il va très bien. À vrai dire, il est en ce moment en train de suivre les pas de sa mère dans le cinéma et se trouve pour le moment à Paris. C'est la raison principale de son absence mais je vous assure qu'il aurait beaucoup apprécié être avec nous ce soir."

Un sourire poli et convivial s'étira sur ses lèvres à l'égard du majordome qu'il fixa avec curiosité.

"Je vous remercie de vous en soucier, Esteban c'est cela ? Vous êtes celui qui avez organisé la réception et vous occupez à ce que tout se passe bien, je suppose. Vous dégagez une prestance que je n'ai pas su voir chez des majordomes pourtant formés dans de grandes familles. Il semble le jauger un instant mais dévie son regard au dernier moment pour se concentrer sur le reste de la salle. C'est que vous devez avoir pris des De la Rocca le meilleur et ainsi les représenter au mieux pour ce genre de rencontres."

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


You're not gonna win, we'll be here together
Fighting in this judgement hall forever. I know who you are, you remember who I am. Every time you throw me down, I hope you kill me once again... (skins) endlesslove.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83062-je-ne-recois-l-ordre- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84807-your-mask-will-fall-one-day http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83390-villains-get-happy-endings-gabriel-agreste


ϟ Esteban Rodriguez ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Esteban Rodriguez

| Avatar : Aidan Gillen

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Pqbt

J'aime : le carnaval ♤ Les gâteaux ♤ planter des cacayotiers ♤ ma famille ♤ passer du temps avec elle ♤ l'attention ♤ l'autorité ♤ les bals ♤ mes parents défunts ♤ le protocole ♤ la musique et le chant

Je n'aime pas : avoir tort, devoir répondre aux autres ♤ le vol ♤ aider Shuriki ♤ blesser et faire souffrir ma famille ♤ prendre des médicaments et les médicaments en général ♤ ne pas être respecté comme il se doit ♤ Les décisions et réglements de Shuriki ♤ Elena et sa tête de mule.

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Ujo6


| Conte : Elena d'avalor
| Dans le monde des contes, je suis : : Esteban Flores, le chancelier félon et avide de pouvoir

| Cadavres : 135



La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Ven 30 Avr 2021 - 21:40

 Feat Gabriel

Esteban et Gabriel

On peut le dire, je suis très fier de chaque réception donnée, souvent grandiose. Les couverts utilisés sont en argent massif, les verres également, la porcelaine vient quand a elle d'une manufacture espagnole fort prisée. Je suis également très satisfait du buffet composé de somptueux gâteaux plus beaux et travaillés les uns que les autres, de foie gras, du meilleur caviar de Storybrooke. Mais des mets espagnol sont également présents sur la table notamment de la paella dans un énorme plat en verre sculpté de feuilles et d'arabesques, des tortillas, du gaspacho ou encore des tapas pour ne citer que ceci. Ma famille d'adoption fictive tient fortement à ses origines hispaniques et ma fausse famille biologique décédée l'etait également, espagnole. Gabriel m'explique alors pourquoi son fils n'est pas présent ce soir. Il serait en train de devenir acteur à Paris et le styliste me rassure sur le fait que, si les obligations cinématographiques du jeune Agreste ne l'avais retenu, il aurait été ravi d'être ici. Je veux bien le croire, personne n'aurait eue l'idée de rater volontairement une réception des De La Rocca.

- Je n'en doute pas, monsieur Agreste !

Je le détaille de haut en bas, il était vêtu d'un habit inspiré de la mode hispanique et à vrai dire j'aime bien son travail, des vêtements élégant qui sont très respectueux de l'étiquette. Son compliment sur ma prestance ne fait que me conforter dans ma fierté. Un homme de cour dégage toujours une prestance unique, une aura a nulle autre pareille.

-Votre compliment me va droit au coeur, très cher, il faut dire que de base je suis un homme de cour, comme je vous l'ai si bien dit tout à l'heure je suis le chancelier du royaume d'Avalor et je suis un membre honorable et honoré du conseil d'Avalor.

Je me rengorge a ses mots, oui j'étais fier de mon statut social dans mon royaume et je n'hesitais pas à le montrer.

- Je suis aussi le fils adoptif de la famille De La Rocca, je fus adopté par eux alors que mes parents sont décédés dans un accident de voiture, j'avais 5 ans, je ne me souviens pas vraiment d'eux, mais Rosa et Carlos ont été pour moi d'excellents parents.

Ça c'était pour la partie faux souvenirs qui ressemble à un détail près (mon alliance avec la sorcière Shuriki et mon besoin de pouvoir en moins) a mon existence à Avalor. La perversité de la malédiction de la méchante reine n'a pas eue de limite, c'est un esprit vraiment sadique.

-Votre tenue est extraordinaire, vous avez de l'or dans les mains monsieur Agreste !

Ceci est vraiment un pur délice pour mes pupilles amatrice d'habit flamboyant, moi même j'avais revêtu un pantalon et un haut assez similaire à mon habillement de chancelier des grandes occasions, dans les couleurs jaunes avec un col imposant de couleur noir bordé d'eclair dorés qui se terminait en losange sur ma poitrine, de grosses manches de la même couleur recouverte de dentelles et avec une imposante redingote blanche.

- Je peux constater que votre réputation n'est pas usurpée. Enfin je suis heureux de savoir que tout se passe bien jusqu'à maintenant. Mais dites moi, comment se passe la carrière de votre fils ?



☆☆☆ Beerus

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
Esteban Rodriguez
For oh so many years I have been haunted By one mistake I made while just a youth Since then the only thing I ever wanted Was that my family never learn the truth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89934-termine-esteban-somet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89937-esteban-les-liens-d-un-tourmente http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90080-les-rps-d-esteban#1295313


ϟ Gabriel Agreste ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Gabriel Agreste

| Avatar : Léonardo Dicaprio


Here we are again
Just me and you comedian, right ?

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427024459680700

Let's go, just an other killer.

Go ahead and just hit me since you're able.
We know my determination is instable.
I'm not even mad because I keep on dying.
But I don't even know why I keep trying...



| Conte : ♦ Miraculous Ladybug ♦
| Dans le monde des contes, je suis : : Gabriel Agreste alias le Papillon

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427035215479840

| Cadavres : 618

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 2 ans...


La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Mar 4 Mai 2021 - 20:09


La réception doit être parfaite
Gabriel / Esteban
L'art de l'élégance c'est de pouvoir dire avec attitude et prestance que tout va mal.
Il semblait que le mensonge du styliste aie fait son effet, aussi triste cela soit-il car la vérité était bien plus sombre. Mais ce n'était pas pour rien qu'elle était cachée, dissimulée, masquée. Certaines vérités sauraient entacher à vie toute une famille, une entreprise, une image... Et une personne. Gabriel ne pouvait pas se permettre un tel risque et il savait que d'autres faisaient très bien comme lui et vivaient avec. S'ils apprenaient que son fils et lui ne se parlaient plus, que ce dernier le détestait pour ce qu'il avait fait, qu'en vérité leur relation et leur complicité était au point mort, alors tout cette illusion qu'a forgé le père serait ruinée. Une simple façade, c'est vrai, mais la représentation d'un idéal de haut rang tout de même. C'était là tout le problème chez les familles riches, les célébrités, les nobles et on en passait... Tous hypocrites. Car tous craignent pour leur grade et leur nom. N'est-ce pas normal lorsque le monde avait vu sur votre vie et venait vous faire la morale dans votre dos ?

Gabriel sourit finement, satisfait.

"Oui, en effet, votre statut justifie tout à fait l'attitude et l'éloquence dont vous faites preuve."

Esteban renfloua à nouveau comme pour dorer une image déjà haute. Le styliste aurait-il du le complimenter ? Il avait l'impression d'avoir lancé un mécanisme, jusqu'à ce que le majordome passe à un passé beaucoup plus sombre qui surprit Gabriel, haussant les sourcils, sans savoir quoi en dire.

"Oh... Et bien, je... Il n'avait jamais su comment rassurer ou soutenir. Tout semblait très formel. Je suis désolé de l'apprendre. Mais je suis heureux de savoir, malgré tout, que vous avez été recueilli par une famille aimante qui a su vous élever comme il se doit, c'est tout ce que l'on peut demander et, constata-t-il sur un point plus positif, ils semblent avoir été en effet d'excellents parents."

Son regard dévia sur le reste de la salle. Les dits De la Rocca qui avaient élevé Esteban devaient avoir passé l'arme à gauche vu comment celui-ci en parlait. C'était donc à la descendance que Gabriel devait l'invitation surprise. Ils ne s'étaient jamais rencontrés auparavant, jamais côtoyés. Pourquoi l'un faisait-il sortir l'autre de sa tanière aujourd'hui ? Qu'importait, le styliste comprenait bien que sa nouvelle rencontre était bien celui qui l'avait convié ici - mais sans le fils, cette fois-ci. Gabriel entendait cela comme une défaite ; celle de ne pas donner ce que les gens attendent de lui. Ça l'agaçait, au fond, mais il n'en montra rien et tenta de faire meilleure impression, surtout dans son travail qui sembla intéresser l'hôte des lieux en venant le complimenter.

"Oh, cela, réalisa Gabriel en replaçant le veston de son costume. J'ai souhaité m'accorder à ce que j'ai pu apprendre de votre famille et de vos origines pour cette réception importante à laquelle vous m'avez convié. C'était la moindre des choses, je suis satisfait de savoir que le résultat vous plait."

Il l'était, vraiment. Un styliste est toujours satisfait lorsqu'on complimentait ses créations - c'était normal. Rebondir sur un sujet comme celui-ci - qu'au fond Gabriel espérait faire remarquer - était l'idéal pour lui, dommage que la chute soit plus brusque.

"Mais dites moi, comment se passe la carrière de votre fils ?"

Le mot semblait toujours lui passer à travers la gorge, comme si quelque chose clochait dans celui-ci. Son regard s'assombrissait, son sourire s'éteignait légèrement - il ne songeait plus à son masque de façade -. Il fronça les sourcils, comme attaqué par une question pourtant anodine.

"Je vous ai dit qu'il était à Paris pour des auditions, sa carrière se passe très bien, je ne vois p-

- Mr. Agreste. Se permit de couper une dame accompagnée en s'approchant du duo. L'éventail qu'elle referma laissa dévoiler un fin sourire mêlé entre pitié et curiosité qui n'arrangeait guère le cas du styliste. Excusez-moi de me mêler à votre conversation mais la relation entre votre fils et vous m'intriguent quelque peu. Il faut dire, depuis l'année dernière, lors du bal organisé par le comte Phantomhive qui a fait bruit pour sa disparition, des rumeurs courent que votre fils aurait... Et bien, elle essayait de ne pas sourire face au poids du problème, qu'il aurait quitté l'habitat familial et que depuis vous viviez seul sans n'avoir repris contact avec lui.

- Vos rumeurs sont complètement infondées. Rétorqua Gabriel, sur la défensive. Je ne vous permets pas de les propager de la sorte sans tenir compte des faits.

- Mais quels sont-ils, c'est bien pour ça que je me permets de vous voir, Mr. Agreste. Pour savoir la vérité."

Les réceptions restaient impitoyables... Lorsqu'il s'agissait de vouloir connaître la vie des autres. Personne ne s'étonne, par la suite, que tout le monde souhaite mentir et prôner une vie sans écarts. Si Gabriel n'était pas chez lui et qu'une image était à tenir, il ne pouvait se permettre de s'énerver en public et serrait les poings dans son dos, cachés des concernés. Seule son irritation se laissait percevoir car perturbé et agacé de cet interrogatoire qu'on lui soumettait. Il se croyait à un guet-apens, l'idée l'énervait d'autant plus.

"La vérité est celle que je vous donne. Haussa-t-il d'un ton. Mon fils est en voyage, il n'y a rien de plus à ajouter !"

Se donner en spectacle était loin - très loin - d'être son fort. Il ne pouvait se permettre de faire courir des bruits aussi crus, l'image qui en resterait serait forcément négative. Il fallait qu'il se reprenne.

"Si vous avez besoin de preuves, je saurais vous en donner mais ne remettez pas en cause la relation que j'entretiens avec mon fils. Il conclut, sèchement. Excusez-moi, maintenant, je dois m'absenter un instant."

Et contournant Esteban, il s'isola dans une partie du bâtiment - seul un instant - et sortit son téléphone de sa poche. Si on lui demandait des preuves à son retour... Il fallait qu'il en créé.

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


You're not gonna win, we'll be here together
Fighting in this judgement hall forever. I know who you are, you remember who I am. Every time you throw me down, I hope you kill me once again... (skins) endlesslove.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83062-je-ne-recois-l-ordre- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84807-your-mask-will-fall-one-day http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83390-villains-get-happy-endings-gabriel-agreste


ϟ Esteban Rodriguez ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Esteban Rodriguez

| Avatar : Aidan Gillen

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Pqbt

J'aime : le carnaval ♤ Les gâteaux ♤ planter des cacayotiers ♤ ma famille ♤ passer du temps avec elle ♤ l'attention ♤ l'autorité ♤ les bals ♤ mes parents défunts ♤ le protocole ♤ la musique et le chant

Je n'aime pas : avoir tort, devoir répondre aux autres ♤ le vol ♤ aider Shuriki ♤ blesser et faire souffrir ma famille ♤ prendre des médicaments et les médicaments en général ♤ ne pas être respecté comme il se doit ♤ Les décisions et réglements de Shuriki ♤ Elena et sa tête de mule.

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Ujo6


| Conte : Elena d'avalor
| Dans le monde des contes, je suis : : Esteban Flores, le chancelier félon et avide de pouvoir

| Cadavres : 135



La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Jeu 6 Mai 2021 - 18:35

 Feat Gabriel

Esteban et Gabriel

A ma question sur la carrière de son fils, le regard de monsieur Agreste changea de ton. Il s'assombrit et sa réponse se fit assez sèche, a mon plus grand étonnement il ne voulu pas approfondir le sujet : chose qui m'etonna davantage encore, si j'avais un enfant plongé dans une carrière cinématographique je n'hesiterais nullement à m'en vanter a toutes les réceptions, appuyant ses succès et connaissant tous les films dans lesquels il a jouer, surtout quelqu'un comme moi et me donnant corps et âme pour lui donner le meilleur, après tout les étoiles mérite ce qu'il y a de mieux au monde, tout comme Hélène. Nous fûmes assez vite rejoint par une dame élégante, à la robe violette qui tenait dans la main un éventail. Elle était également intriguée par l'absence du jeune Adrien et rapporta une rumeur entendue à un bal : le jeune homme aurait tourné le dos à son père et ne serais jamais revenu au manoir. Une rumeur qui agaça prodigieusement le styliste qui interdit à l'élégante de raconter de tels ignominies. Il est vrai que moi aussi j'avais entendu pas mal de rumeurs sur le sujet mais je les ai balayées de la main, n'y croyant pas une seule seconde. Si je commençais à porter crédit à tous les bruits de couloirs, je ne m'en sortirai jamais ! Alors pour pallier à ceci, je me tourne vers la femme et m'exclame d'un ton présomptueux :

- Ma chère, si l'on commence à croire toutes les rumeurs que l'on entend on ne s'en sort plus.

Mais monsieur Agreste s'absenta un instant, me contournant pour sortir de la pièce. Cette situation me gêne et a la fois me rendais fort curieux. Je hausse finalement les épaules, ses histoires de famille ne me concerne pas, ce n'était pas la mienne. Je retourne donc a la réception jusqu'à ce que je réalise qu'une enfant à amené... son chien, un carlin.

- Mademoiselle, ce chien n'a rien à faire ici, ce n'est pas convenable, remettez le dehors ou à votre domestique qui s'en occupera très bien.

- Non vieux snock, Lila reste avec moi !

Et elle me tire la langue, espèce de petite effrontée ! Tiré la langue a un homme tel que moi ? Elle lâche la fameuse Lila qui se met à courir partout. Je pousse un soupir excédé et me met à poursuivre la petite chienne jusqu'à la salle des portraits de la famille De La Rocca. Je rattrape l'animal qui gigote dans mes bras et me retrouve avec le visage recouvert de salive. Je n'ai plus qu'à donner l'animal aux domestiques de mademoiselle et me laver la figure au cabinet d'aisance pour faire partir cette.. substance. Le cabinet d'aisance possède un lavabo ainsi qu'une toilette fermé par une porte.

Alors que j'allume le lavabo et que j'entreprends de me nettoyer le visage, un bruit de conversation se fit entendre à travers la porte de la toilette, assourdi par l'écoulement de l'eau.


☆☆☆ Beerus

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
Esteban Rodriguez
For oh so many years I have been haunted By one mistake I made while just a youth Since then the only thing I ever wanted Was that my family never learn the truth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89934-termine-esteban-somet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89937-esteban-les-liens-d-un-tourmente http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90080-les-rps-d-esteban#1295313


ϟ Gabriel Agreste ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Gabriel Agreste

| Avatar : Léonardo Dicaprio


Here we are again
Just me and you comedian, right ?

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427024459680700

Let's go, just an other killer.

Go ahead and just hit me since you're able.
We know my determination is instable.
I'm not even mad because I keep on dying.
But I don't even know why I keep trying...



| Conte : ♦ Miraculous Ladybug ♦
| Dans le monde des contes, je suis : : Gabriel Agreste alias le Papillon

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427035215479840

| Cadavres : 618

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 2 ans...


La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Mer 12 Mai 2021 - 21:47


La réception doit être parfaite
Gabriel / Esteban
L'art de l'élégance c'est de pouvoir dire avec attitude et prestance que tout va mal.
S'il n'était pas venu, cela n'aurait-il pas paru tout aussi suspect ? Non, il aurait tout simplement pu s'ajouter au voyage imaginé de toute pièce avec son fils et prétexter un voyage à Paris. Ça aurait évité qu'il aie à affronter les rumeurs sournoises de face - qui avaient bien évoluées, par ailleurs. Ainsi, il n'aurait pas eu à s'éclipser, laissant le monde à parler dans son dos pendant qu'il fuyait dans son coin. L'idée, évidemment, lui déplaisait, mais il n'avait pas su faire autrement sur l'instant : sans preuves du départ de son fils et sans moyen d'en trouver - puisque ce n'était là qu'un tissu de mensonges -, c'était sa parole contre d'autres dont il ne connaissait pas l'origine. Valait-il mieux rester prudent.

Attrapant son téléphone, il appuya sur le numéro de sa secrétaire pour lui partager l'affaire. La quatrième - ou peut-être cinquième - qui suivait Nathalie mais ni elle, ni les autres, ne réussissaient à lui arriver à la cheville. La raison était peut-être que Nathalie le connaissait en tant que styliste, que Papillon mais aussi en tant que personne. Elle l'avait aimé. Et encore une fois : il avait tout gâché. Désormais, non seulement il était seul au manoir, mais en plus il ne pouvait plus déléguer le travail avec une confiance aveugle à ses employés. Il pouvait être sûr qu'une fois sur deux, ça ratait.

"Trouvez-moi un journaliste, n'importe lequel, qui saurait témoigner de la présence d'Adrien Agreste à Paris. La jeune femme au bout du fil ne semblait pas bien comprendre. Je vous demande d'informer un journaliste du voyage que mon fils entreprend en France pour des auditions d'acting !

- V-votre fils est en France ?"

Voilà, elle ne comprenait rien, mais Gabriel devait s'efforcer de ne pas laisser les échos de sa colère s'engager dans la grande salle. Il s'irrita cependant :

"Pourquoi à votre avis je vous demanderais de payer quelqu'un pour le faire croire si Adrien se trouvait vraiment à Paris ? Faites ce que je vous dis et ne posez pas de questions !"

Il raccrocha, les nerfs à vif. Tout le monde touchait un point sensible, celui de la famille, remontait des souvenirs pénibles et surtout l'obligeait à faire face à des problèmes dont il ne peut s'occuper puisque son fils n'est plus là et qu'il ne sait, véritablement, pas où le trouver. Rien ne l'aidait dans cette affaire. Perturbé, Gabriel se rendit compte au dernier moment être proche d'une cabine qu'il notifiait être les toilettes. Il entendait par derrière le bruit de l'eau, témoignant d'une présence... Et donc d'une oreille. Le styliste tenta d'ouvrir la porte mais celle-ci, verrouillée, ne céda pas. Décidément. Il grimaçait. Impossible de laisser partir la personne qui se trouvait à l'intérieur pour le moment, il devait au moins savoir qui l'avait entendu. Ravalant un temps sa fierté pour un ton plus courtois, il demanda :

"Il y a quelqu'un ?"

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


You're not gonna win, we'll be here together
Fighting in this judgement hall forever. I know who you are, you remember who I am. Every time you throw me down, I hope you kill me once again... (skins) endlesslove.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83062-je-ne-recois-l-ordre- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84807-your-mask-will-fall-one-day http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83390-villains-get-happy-endings-gabriel-agreste


ϟ Esteban Rodriguez ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Esteban Rodriguez

| Avatar : Aidan Gillen

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Pqbt

J'aime : le carnaval ♤ Les gâteaux ♤ planter des cacayotiers ♤ ma famille ♤ passer du temps avec elle ♤ l'attention ♤ l'autorité ♤ les bals ♤ mes parents défunts ♤ le protocole ♤ la musique et le chant

Je n'aime pas : avoir tort, devoir répondre aux autres ♤ le vol ♤ aider Shuriki ♤ blesser et faire souffrir ma famille ♤ prendre des médicaments et les médicaments en général ♤ ne pas être respecté comme il se doit ♤ Les décisions et réglements de Shuriki ♤ Elena et sa tête de mule.

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Ujo6


| Conte : Elena d'avalor
| Dans le monde des contes, je suis : : Esteban Flores, le chancelier félon et avide de pouvoir

| Cadavres : 135



La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Ven 14 Mai 2021 - 9:52

 Feat Gabriel

Esteban et Gabriel

J'eteins l'eau du robinet, la conversation se fait alors plus précise, plus audible a mes oreilles.

Pourquoi à votre avis je vous demanderais de payer quelqu'un pour le faire croire si Adrien se trouvait vraiment à Paris ? Faites ce que je vous dis et ne posez pas de questions !"

Ainsi donc il ment a son entourage, puisque il demande à quelque un de payer un homme pour qu'il se fasse passé pour le jeune Adrien car son fils n'est pas à Paris, mais pourquoi mentir ? Une réalité me frappe au coeur : pour sauver les apparences, tout comme moi je fais avec ma famille. Mais à la différence de lui c'est une façon de ne pas perdre leur amour même illusoire. Lui c'est pour conserver une dignité mondaine. Deux choses relativement différente mais semblable à la fois, perdre un amour factice, perdre un honneur mondain. Finalement les rumeurs de couloirs que j'avais entendu s'avère être réelle.

Il demande alors :

"Il y a quelqu'un ?"

L'espace d'un instant, je ne sais comment réagir. Dois-je lui avouer que je suis présent dans la pièce au risque de lui donner des soupçons ? Après tout j'ai entendu une partie de la conversation téléphonique. Finalement j'opte pour la meilleure décision, celle que la conscience me dicte d'accomplir :

- Alors vous aussi vous manié le mensonge ? Je ne suis donc pas tout seul.A la différence c'est que moi j'essaie de conserver l'affection de ma famille a mon égard. De mon abuelo, de mon abuela, d'Elena et Isabel mes deux cousines. Vous c'est plutôt pour sauver les apparences mondaine.

Cette chose, cette alliance, il n'y a pas un seul jour sans que j'y pense, et les nuits seul dans mon lit ma conscience me hante, ils m'ont élevé après la mort des miens et, pris d'une folie des grandeurs, jeune, perdu, j'ai fait un écart qui a coûté beaucoup.

- Le mensonge, manier a bon escient, efface tout, tel la pluie qui efface un dessin d'enfant négligemment oublié dehors, personne ne se doute de quoi que ce soit.

L'amertume ronge ma voix, je ne sais même pas si mes proches m'aiment réellement ou si ils font juste semblant. Comme je l'ai dit tout à l'heure un mensonge si on en use correctement, ne laisse aucune trace.


☆☆☆ Beerus

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
Esteban Rodriguez
For oh so many years I have been haunted By one mistake I made while just a youth Since then the only thing I ever wanted Was that my family never learn the truth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89934-termine-esteban-somet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89937-esteban-les-liens-d-un-tourmente http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90080-les-rps-d-esteban#1295313


ϟ Gabriel Agreste ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Gabriel Agreste

| Avatar : Léonardo Dicaprio


Here we are again
Just me and you comedian, right ?

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427024459680700

Let's go, just an other killer.

Go ahead and just hit me since you're able.
We know my determination is instable.
I'm not even mad because I keep on dying.
But I don't even know why I keep trying...



| Conte : ♦ Miraculous Ladybug ♦
| Dans le monde des contes, je suis : : Gabriel Agreste alias le Papillon

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427035215479840

| Cadavres : 618

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 2 ans...


La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Mer 19 Mai 2021 - 23:46


La réception doit être parfaite
Gabriel / Esteban
L'art de l'élégance c'est de pouvoir dire avec attitude et prestance que tout va mal.
Parler à part, à l'écart du monde - ou du moins c'est ce que l'on croit - voilà une vile illusion. Les murs ont des oreilles. Il n'y a pas d'endroits où nous sommes parfaitement en sécurité, Gabriel se posait sur des lauriers d'une époque où son univers lui permettait d'être caché par simplicité scénaristique. Pourtant, la réalité ne faisait pas de cadeaux, ou bien le malheur s'acharnait sur lui et alors on lui rappelait à l'ordre que le karma faisait son boulot. Évidemment que derrière cette porte il y avait quelqu'un et évidemment que cet individu l'avait entendu discuter avec sa secrétaire. Il avait assez haussé le ton pour que ça soit le cas. Maintenant, il restait à savoir qui ? Et comment l'empêcher de divulguer l'information ? Il détestait l'idée de perdre le contrôle sur une situation.

Finalement, la porte s'ouvrit devant lui et la personne qui en sortit surprit Gabriel avec angoisse. Esteban Rodriguez, le majordome de tout à l'heure. Voilà qui ne pouvait pas être pire comme scénario, lui qui avait pris part au débat initial de A à Z et semblait avoir été le seul à se plier à la version du styliste, il était désormais tenu au courant d'un mensonge trop grand qui donnait amplement raison à la critique. Les plus vagues hypothèses semblaient prendre sens face à l'absence du jeune homme depuis bientôt un an. Il était évident que Gabriel ne s'en sortirait pas aussi facilement mais il n'imaginait pas que sa position puisse se dégrader autant. Comme pris la main dans le sac, ce dernier se renfrognait, irrité. Il écoutait Esteban faire cet aveu indirect et révéler à voix haute ce que le styliste aurait préféré ne jamais faire savoir.

"Vous m'avez espionné. Accusa-t-il précipitamment, pris dans le réflexe d'une défensive. Son regard froncé, méfiant, finit néanmoins par se déplisser alors que préparé à répondre à l'affront, il réalisa les propos de son interlocuteur et les remit en question. De quel mensonge est-ce vous parlé ? Essayeriez-vous de comparer ma situation à la votre ?" Son jaugeage témoignait de sa curiosité.

Esteban poursuivait et alors, dans l'intonation de sa voix, le créateur de mode commençait à comprendre. Il ne dirait rien... Non, ils étaient dans la même situation. Étonnement, il sembla que l'hôte avait des points communs avec l'invité de ce soir et, tous les deux pris au dépourvu pour des raisons divergentes, ils se retrouvaient sur l'art du mensonge dans lequel ils s'enfonçaient désespérément. Gabriel reconnaissait dans les paroles d'Esteban un témoignage plus qu'une critique, il n'en resta pour autant pas moins sur ses gardes.

"Ce que vous dites n'est pas complètement faux. Avouait-il avec retenu. Mais je n'arrive pas très bien à comprendre ce que vous tentez de me confier là. À qui avez-vous menti ? Et pourquoi ?"

L'intérêt du styliste reprenait le dessus. Oui, forcément, il était rassuré de savoir que le majordome le comprenait - qu'il connaissait le mensonge et que lui-même s'était plongé dans cette pratique - qui ne l'avait jamais fait ? Cependant, il ne put en rester à cette compassion, c'était trop peu pour permettre à Gabriel de sortir d'ici sans la crainte que les rumeurs se trouvent fondées - de sa propre bouche en plus. Quelle erreur médiocre, il aurait du être plus vigilant. Cependant, si Esteban se confiait à lui comme lui l'avait fait sans le vouloir, alors la balance trouverait un équilibre dans cette pression que l'un pourrait porter sur l'autre. Gabriel ne faisait pas confiance à cet homme, il ne faisait confiance à personne. Méfiant de tout, il n'était pas étonnant de le voir toujours à se terrer dans son manoir et à cacher la plupart de ses activités. Depuis qu'il était le Papillon, c'était comme si le monde devenait son ennemi.

Calmement, il tentait de reprendre la situation en main et proposa :

"Il y aurait-il un endroit où nous pourrions discuter de tout cela sans être écoutés ?"
(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


You're not gonna win, we'll be here together
Fighting in this judgement hall forever. I know who you are, you remember who I am. Every time you throw me down, I hope you kill me once again... (skins) endlesslove.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83062-je-ne-recois-l-ordre- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84807-your-mask-will-fall-one-day http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83390-villains-get-happy-endings-gabriel-agreste


ϟ Esteban Rodriguez ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Esteban Rodriguez

| Avatar : Aidan Gillen

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Pqbt

J'aime : le carnaval ♤ Les gâteaux ♤ planter des cacayotiers ♤ ma famille ♤ passer du temps avec elle ♤ l'attention ♤ l'autorité ♤ les bals ♤ mes parents défunts ♤ le protocole ♤ la musique et le chant

Je n'aime pas : avoir tort, devoir répondre aux autres ♤ le vol ♤ aider Shuriki ♤ blesser et faire souffrir ma famille ♤ prendre des médicaments et les médicaments en général ♤ ne pas être respecté comme il se doit ♤ Les décisions et réglements de Shuriki ♤ Elena et sa tête de mule.

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  Ujo6


| Conte : Elena d'avalor
| Dans le monde des contes, je suis : : Esteban Flores, le chancelier félon et avide de pouvoir

| Cadavres : 135



La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Jeu 20 Mai 2021 - 13:07

 Feat Gabriel

Esteban et Gabriel

Espionné ? Disons plutôt que je suis au bon endroit au bon moment, oui disons le. Si je n'avais pas eue le réflexe de couper l'eau, peut être que je n'aurais rien entendu et que nous en serions resté là. Mais le destin en a décidé autrement. Monsieur Agreste me demande à qui j'ai menti et pourquoi. Je remets mes idées en ordre pour pouvoir lui raconter car le récit sera très long. Mais perdu dans mes pensées, je suis tout à coup remis à la réalité par le styliste qui me demande soudain si il n'y a pas un endroit plus sur pour parler de tout ceci.

- Oui monsieur Agreste, mon appartement, j'ai un appartement dans cette villa, mis en place par la famille.

La dessus, je l'emmène chez moi. Mon appartement est spacieux, confortable. Une habitation au coeur d'une autre. Il est composé d'une cuisine, d'un salon avec une télévision et un ordinateur fixe de couleur noire. Une porte rouge mène à ma chambre, dotée d'un lit, d'étagères, d'une grande armoire de style rocaille.

- Désirez vous un café ? Un chocolat chaud ?

Je prépare deux tasses, une pour moi, une pour mon invité puis je m'installe sur une des chaises de la cuisine. Mon regard se fixe sur les volutes de fumée, en proie à des souvenirs douloureux, un passé copieux en erreurs.

- Par où commencer, je vous préviens c'est une longue histoire, très cher. Bien, je vous ai dit que j'étais orphelin ici, j'ai perdu mes parents dans un tragique accident de voiture. A Avalor, je l'étais également, orphelin. J'ai perdu mes parents dans une tempête en mer. J'étais très jeune, et ce sont mes grands parents maternels qui m'ont récupéré, abuelo et abuela. J'ai donc grandi à leur côté en essayant de me faire ma place. Plus j'avancais dans l'âge, moins j'avais l'impression d'avoir ma place à leur côté. J'étais invisible, on ne m'ecoutais jamais, et le pire : on ne me respectait pas. J'étais une pièce rapportée, d'une certaine façon on me le faisait sentir. Alors, j'ai laissé la noirceur envahir mon coeur, j'ai fait alliance avec la sorcière la plus puissante du royaume : Shuriki. Ce qu'elle proposer était alléchant : une place respectable dans son gouvernement si je l'aidais a s'emparer du royaume, mais avec une condition : qu'elle épargne ma famille. Ce qu'elle n'a pas fait, alors qu'elle avait promis. Elle a assassiné mon oncle, ma tante, et le sorcier royal a enfermé abuela, abuelo et Isabel dans un tableau magique pour sauver ce qui pouvait encore l'être. Quand à Elena, elle a été assassiné devant mes yeux. Du moins je le croyais. J'ai payé bien cher mon appétence pour le pouvoir. Quand tout est revenu à la normale, j'ai menti en disant que j'avais été du côté de la sorcière par la force, alors que j'ai participé volontairement a cette mascarade qui a duré une quarantaine d'années.

Je laisse un silence retombé pour le laisser cogiter mes mots avant de reprendre :

- Je préfère qu'ils n'apprennent jamais la vérité..

La dessus je tourne machinalement ma cuillère, en proie à mes rêveries du passé. Je me souviens, petit, de mes angoisses lorsque mon grand père, ma grand mère, ma tante, mon oncle devait partir, la peur qui me nouait l'estomac a chaque fois, celle de ne jamais les voir revenir, la mort de mon père et de ma mère m'a profondément affecté.

- Ils m'ont cru, un mensonge bien tourné est d'une efficacité redoutable. Ils n'ont jamais remis en cause ma version des faits.


☆☆☆ Beerus

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

   
Esteban Rodriguez
For oh so many years I have been haunted By one mistake I made while just a youth Since then the only thing I ever wanted Was that my family never learn the truth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89934-termine-esteban-somet http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89937-esteban-les-liens-d-un-tourmente http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90080-les-rps-d-esteban#1295313


ϟ Gabriel Agreste ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Gabriel Agreste

| Avatar : Léonardo Dicaprio


Here we are again
Just me and you comedian, right ?

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427024459680700

Let's go, just an other killer.

Go ahead and just hit me since you're able.
We know my determination is instable.
I'm not even mad because I keep on dying.
But I don't even know why I keep trying...



| Conte : ♦ Miraculous Ladybug ♦
| Dans le monde des contes, je suis : : Gabriel Agreste alias le Papillon

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  210427035215479840

| Cadavres : 618

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 2 ans...


La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________ Dim 6 Juin 2021 - 0:19


La réception doit être parfaite
Gabriel / Esteban
L'art de l'élégance c'est de pouvoir dire avec attitude et prestance que tout va mal.
Plus de soupçons que de confessions de la part du styliste, il ne savait pas comment se placer au vue de la situation délicate dans laquelle il s'était lui-même mis. Bon sang, à quel moment avait-il pu penser que se plaindre dans une allée d'un bâtiment qu'il ne connaissait pas était une bonne idée. Mentir, oui il le faisait devant les autres, mais il ne songeait pas à s'y plier à part du monde. Désormais, l'un d'eux savait... Du moins, il devinait vite de quoi il était question. La dame de tout à l'heure avait-elle eu raison ? Oui, malheureusement. Son fils était bien parti depuis 1 an déjà sans donner de nouvelles et Gabriel essayait tant bien que mal de jouer une relation erronée et idyllique entre un père et son fils. Seul. Les choses se compliquaient dans l'instant même où les rumeurs se confirmaient par le styliste lui-même. Partagés à Esteban, qui sait ce qu'il allait advenir ? La compassion ? La trahison ? Il n'y avait trahison que s'il y avait promesse, or Gabriel n'avait rien fait promettre à ce dernier. Néanmoins, il avait accepté sa proposition de s'isoler pour discuter.

Sans un mot, acquiesçant seulement, Gabriel avait suivi le majordome. Il réalisait alors à quel point la bâtisse était grande - bien plus spacieuse que ce qu'on ne pouvait leur montrer à la réception. Jamais aurait-il pu imaginer de tels appartements un peu plus en fond. Certains mobiliers étaient conformes au style rocaille que le créateur de mode reconnaissait pour l'avoir étudier par le passé. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu de ces formes, lui qui baignait dans le moderne et le contemporain du XXIème siècle.

"Hum... Gabriel avait hésité, pris par la décoration qu'il contemplait avec songeries. Rien, je... Voyant déjà Esteban préparer deux tasses, il se résolut à suivre le mouvement. Un café me conviendra, merci."

Le styliste n'était pas très à l'aise dans la situation actuelle où il savait avoir menti aux invités de la réception de son interlocuteur. Outre ça, il avait menti au monde entier en dissimulant la vérité par un tissu d'illusions fort opaque. Il aurait souhaité, évidemment, que cela se règle vite et facilement mais il était impossible pour lui d'effacer le passé. Sinon l'aurait-il fait depuis longtemps. Les erreurs, si elles s'effaçaient aussi facilement, n'auraient pas autant d'impact sur un individu. Deux, aujourd'hui, se retrouvaient en face à face pour en discuter comme les personnages idéalisés qu'ils représentaient en public. Il semblait que les masques se retiraient.

Esteban avait confié le parcours personnel d'un passé sombre qui datait d'un monde où Storybrooke n'existait pas encore. Le temps où chacun vivait sa propre vie dans son propre monde. Personne n'était blanc ou noir, ils avaient tous fait des erreurs. Le styliste en payait encore le prix aujourd'hui, mais était-ce le cas du majordome ? Gabriel ne comprenait pas tout, certes, mais l'essentiel du moins : le mensonge dont il avait parlé précédemment dans le couloir. Un mensonge qui dévorait de l'intérieur... Un mensonge qu'ils s'efforçaient néanmoins de cacher. Le silence s'installait, Gabriel avait laissé passer un temps de compréhension lorsqu'Esteban reprit son souhait de ne jamais exposer la vérité aux yeux de tous - à sa famille particulièrement.

"Ils m'ont cru, un mensonge bien tourné est d'une efficacité redoutable. Ils n'ont jamais remis en cause ma version des faits."

Le styliste digérait le principal, assis sur sa chaise, fixant celui qui semblait être son allié, balayant un instant l'appartement, pensif.

"Je vois... Avait-il fini par dire, expirant. Et bien, effectivement, c'est un secret difficile à porter. J'imagine que ça n'a pas du être simple de regarder votre famille dans les yeux tout en sachant ce qu'eux ne savent pas."

Il enfonçait le couteau dans la plaie, mais réalisait au même moment que l'histoire dont il était question ressemblait, en un sens, à la sienne. Gabriel n'avait-il pas menti à Adrien et n'était-ce pas parce qu'il avait appris la vérité qu'il lui en voulait aujourd'hui ? N'était il pas alors cette version future de ce que pourrait être Esteban plus tard ? Non, il refusait d'y croire. Le styliste avait toujours agi au nom de sa famille, il n'avait pas cherché à l'évincer.

"Écoutez, pour ma part, je souhaitais surtout que les bruits de quelques tensions ne fassent pas de vagues. Vous savez ce que nous pourrions faire pour une image - ou une famille, dit-il avec plus de froideur -, je n'ai agi qu'en son nom en souhaitant que le monde ne sache pas... De quoi il est réellement question."

Il peinait à en parler, il préférait taire ce qui était trop secret, ce qui - finalement - il n'assumait pas. Remarquant cela, il se demandait alors, tout d'abord silencieusement, puis après un blanc, à haute voix :

"Comment faites-vous pour en parler à voix haute à une personne que vous ne connaissez pas ? Son regard qui demeurait sur la tasse, égaré, se redressa dans celui d'Esteban. Ce que je veux dire c'est, pourquoi en parlez-vous ? Vous souhaitez vous retrouver en quelqu'un qui aurait commis les mêmes erreurs que vous ? Je ne suis pas comme vous, sachez-le."

Le voici refermé, entêté dans ses idées qu'il n'avait pas tout fait mal. Et pourtant... Son étreinte se referma sur la soucoupe qui portait son café tandis qu'il s'y replongeait, sourcils froncés.

"Je n'ai agi qu'au nom de ma famille, je n'ai jamais souhaité que ça prenne cette ampleur. Ce n'est pa- Il se coupa, porta une main à sa tempe, une main agacée et sous tension. Si, c'est ma faute mais..."

Il n'arriva pas à terminer sa phrase. C'était à se demander ce que pouvait en comprendre son interlocuteur.

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


You're not gonna win, we'll be here together
Fighting in this judgement hall forever. I know who you are, you remember who I am. Every time you throw me down, I hope you kill me once again... (skins) endlesslove.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83062-je-ne-recois-l-ordre- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84807-your-mask-will-fall-one-day http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83390-villains-get-happy-endings-gabriel-agreste


ϟ Contenu sponsorisé ϟ








La réception doit être parfaite [feat Gabriel]  _



________________________________________

 Page 1 sur 1

La réception doit être parfaite [feat Gabriel]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Quartier Nord