« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

La Galette du Roi (Mairie) ☣️ Les Events Multijoueurs dispo actuellement ☣️ Un Barbecue Olympien (Saison 9, Event #1)
Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 

 I'm loosing my memory now... (zeldaxlink)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


ϟ Link Farore ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Link Farore

| Avatar : Dylan Sprouse

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 646386cb63d34d3b17fc557035bb7cf349983236

THE NIGHT IS FOR REMEMBERING.
The morning is for starting again. You are for remembering. I will remember you. When I forget. I've never known a light like yours. This his how I love.


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 784a6a5be2c02ed299f43694285b57cdf6a9144a


| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Link

| Cadavres : 20



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Lun 26 Avr 2021 - 13:56

« I'm loosing my memory now. »
... where have you gone ? where have i gone ?


Les bips de la machine attira le regard de Link qui se posa sur les courbes vertes qui se dessinaient dessus. Ces lignes, c'était les battements de son cœur, il le savait depuis le temps qu'il était allongé dans ce lit. Il aurait bientôt le droit de sortir, les médecins avaient promis qu'il sortirait bientôt. Les personnes qui se réveillaient d'un long coma avait besoin de passer des examens avant de les relâcher dans la nature. Link ne comprenait pas trop la langue médical mais il avait simplement retenu qu'il sortirait bientôt. Pour aller où ? Il n'avait pas de famille, pas de maison. Ils avaient des amis mais il ne se souvenait pas d'eux. Et il y avait cette femme, Zelda. A chaque fois qu'elle venait lui rendre visite, il se sentait bizarre. Zelda était une femme gentille et patiente. Elle prenait soins de lui et lui coupait même parfois des pommes tout en gardant le silence. Link savait qu'avec elle, il ne risquait rien mais il savait qu'elle attendait quelque chose en retour. Sa mémoire. Il se demandait toujours quel genre de relation ils avaient dans le passé. Quand Link était seul dans sa chambre, il essayait parfois de se concentrer. Il fermait les yeux et ne faisait plus attention aux bruits des machines autour de lui. Le chevalier creusait dans sa mémoire pour retrouver au moins une bride de ses souvenirs mais rien n'en sortait. Juste de la frustration et de la colère. Aujourd'hui, il n'avait pas le temps de se concentrer sur ses souvenirs. Link avait beaucoup de visite, beaucoup trop. Il se tenait sagement dans son lit et jouait nerveusement avec ses mains alors que Mipha était assise à côté de son lit. La jeune femme était en train de tricoter tout en chantonnant.

Link ne savait pas quoi faire. C'était comme si Mipha attendait quelque chose, comme si elle espérait qu'il lui dise quelque chose. Il posa alors ses mains sur sa couverture et serra sa mâchoire. C'était une situation délicate qu'il vivait tous les jours. Les médecins n'arrêtaient pas de répéter au chevalier que cela ne servait à rien de se précipiter. La mémoire reviendrait toute seule, quand elle en aura envie. Link n'arrêtait pas de se demander et si il n'avait pas envie de retrouver la mémoire ? Son corps ne semblait pas le vouloir en tout cas et toutes les marques que se trouvait sur son corps lui prouvait qu'il avait eut un passé assez dur. Cet homme impuissant qui était assis sur un lit toute la journée, voilà ce qui lui restait comme souvenir. Link posa finalement son regard sur la jeune femme qui se tenait à côté de lui, curieux. Cette voix timide et douce avait quelque chose de familier pour lui. C'était d'ailleurs pour cela qu'il avait autorisé Mipha à revenir plus souvent. Link connaissait cette jeune femme, au fond il le sentait. Mipha releva à son tour son visage quand elle sentit le regard du chevalier sur lui. Elle afficha un petit sourire avant de poser ses aiguilles à tricot sur ses jambes. Mipha était quelqu'un de patiente, elle se contentait de rester à côté de Link à attendre qu'il exprime quelque chose. Elle posa alors son regard sur la fenêtre qui se trouvait à côté de l'homme.

« Tu as toujours aimé l'eau. » dit-elle doucement alors qu'elle regardait les gouttes de pluie s'écraser sur la vitre. « Quand tu étais enfant, tu passais ton temps chez mon peuple. Un vrai poisson dans l'eau. Tu n'avais pas de nageoire comme nous mais tu nageais vite pour un hylien. »

Le blond afficha un petit sourire avant de regarder la pluie à son tour. Il aimait nager ? Link savait que Mipha était une amie d'enfance, il l'avait connu très jeune. Daruk bien plus tard mais apparemment il était proche de lui. Urbosa prenait soins de Zelda et Revali était son rivale. Il avait enregistré ces informations sans trop de difficulté mais quand un de ses amis parlaient de ce genre de souvenir... Link avait l'impression de ne plus se connaître. Il aimait la nourriture, il aimait nager et il aimait le tire à l'arc. De simple chose qui le remettait en question à chaque fois. Une moue se dessina alors sur son visage, ce qui inquiéta Mipha.

« Tu sais, Link. Prends ton temps. Personne ne te demande d'aller vite. On sait que c'est dur pour toi et en plus on t'apprend beaucoup de choses, ça ne doit pas être facile. »

Personne ne lui demandait d'aller vite ? Alors pourquoi à chaque fois qu'il voyait Zelda rentrer dans sa chambre, il avait l'impression que la jeune femme lui suppliait de revenir rapidement. Link hocha doucement la tête sans dire un mot. Après quelques temps, Mipha quitta la chambre sous la demande des médecins et Link resta de nouveau seul avec le bruit des machines. Parfois, il aimerait juste s'endormir et quand il se réveillerait, il aurait retrouvé ses souvenirs. Mais chaque réveil n'était qu'une déception en plus. Chaque jour passé n'était que du temps perdu. Link en avait assez d'attendre sans rien apprendre. Il aimerait juste offrir ce que son entourage lui demande. Le jeune homme retira la couverture de ses jambes avant de finalement se lever de son lit. Il se rapprocha de la fenêtre de sa chambre et posa sa main sur la vitre. Froide, elle était froide et étrangement c'était agréable. La pluie continuait de tomber et les nuages se faisaient de plus en plus sombre. Link entendit même l'orage gronder au loin. Il entendit finalement la porte s'ouvrir et quand il se tourna, il vit son infirmier rentrer dans sa chambre. Joel, c'était son nom. Joel afficha un petit sourire avant de se rapprocher de Link.

« Salut, alors comment tu vas aujourd'hui ? Mal de tête ? Maux de ventre ? »

Link secoua négativement la tête avant de sourire à son tour. Sans attendre, il vint se rasseoir sur son lit alors que Joel lui fit passer quelques tests. L'infirmier était lui aussi assit sur son lit, juste en face de lui. Après avoir vérifié l'état du chevalier, Joel se leva du lit avant de hocher vivement la tête.

« Tout est en ordre. Tu vas pouvoir bientôt sortir de cette prison blanche, c'est une bonne nouvelle non ? » Joel remarqua rapidement la moue inquiète qui s'était dessiné sur le visage de son patient. « Zelda est prête à te prendre chez elle tu sais. Je sais que c'est dur, tu ne les connais plus pour le moment mais ils veulent prendre soin de toi... C'est tout ce qui devait compter non ? »

Le chevalier releva les yeux vers Joel avant de hocher doucement la tête. Oui, il était aimé alors c'était tout ce qu'il devait prendre en compte. L'infirmier posa délicatement sa main sur l'épaule de Link avant de quitter la chambre tout en saluant. Habiter chez Zelda ? Peut-être. Peut-être pas. A chaque fois qu'il posait ses yeux sur elle, il se sentait affreux, mal et désolé. Link avait l'impression d'être le méchant de cette histoire alors qu'il ne se souvenait de rien. Demain, c'était demain qu'il devait quitter l'hôpital et étrangement il n'en avait pas envie. Il avait peur, trop peur d'affronter la réalité, la vérité. Alors sous un coup de tête, Link se leva de son lit. Il se débrancha de ses machines et sortit de sa chambre. Il devait faire vite, il savait que si il n'était plus branché une alerte se lançait. Il avait déjà essayé de fuir mais cette fois-ci, il allait réussir. Link en était capable. Il évita alors les médecins et les infirmiers et il se retrouva enfin dehors, sous la pluie.

Un petit sourire se dessina sur le visage du jeune femme alors qu'il fixait le ciel qui n'arrêtait pas de clignoter à cause de l'orage qui se trouvait au dessus de sa tête. Il ne savait pas où aller mais il marchait. Link marchait loin de cette hôpital, loin de tout ce qui le faisait se sentir mal. Alors qu'il se contentait de marcher, son regard fût attiré par quelque chose par terre. Des petites feuilles vertes qui volaient étrangement vers un arbre. Sans se poser de question, il se rapprocha de ce dernier et quand il se baissa pour attraper les feuilles quelque chose apparût. Une branche qui semblait vivante.

« HAHAHA ! Tu m'as trouvé ! »

Link sursauta et tomba en arrière, surpris. La petite créature semblait surprise de sa réaction et décida alors de tendre une petite noix qu'elle semblait avoir en sa possession.

« Excuse-moi, je ne voulais pas te faire peur preux chevalier ! Tiens, je te l'offre ! »

Il haussa les sourcils surpris avant d'accepter la noix qu'il rangea dans sa poche. Le Korogu semblait satisfait et sans demander son reste, il vint s'installer sur l'épaule du blond tout en hochant doucement la tête.

« Et si on allait chez moi ? C'est dans la forêt pas loin, tu seras à l'abris. Tu sembles fuir quelque chose... Je peux t'aider ! J'aime les cache-cache ! »

Le Korogu se mit à rire alors qu'il tendit sa main vers la gauche pour montrer la direction de la forêt. Link suivit ces directions sachant qu'il ne risquait rien. Il ne connaissait pas ces créatures et pourtant, il avait l'impression de les avoir déjà vu. Un peu comme Zelda et les autres. Il partit alors direction la forêt avant que tout le monde ne se mette à le chercher. Il n'était pas prêt de sortir, il ne connaissait rien de ce monde, il ne connaissait rien de lui. Il connaissait juste son prénom, rien que son prénom.


crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Call all your friends tell them I'm never coming back. Because this is the end. Where have you gone ? Where have I gone ? Just want to remember who you are in the morning... I'm loosing my memory now.


ϟ Zelda Bosphoramus ϟ



« Everybody wants
to go to heaven
but nobody wants to die »


Zelda Bosphoramus

| Avatar : Lili Reinhart

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) Zfhd

And all along I believed I would find you
Time has brought your heart to me
I have loved you for a thousand years, brother
I will not let anything take away what’s standing in front of me


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 3sye

| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Zelda

| Cadavres : 251



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Dim 23 Mai 2021 - 2:19 « Everybody wants to go to heaven but nobody wants to die »




I'm losing my memory now...

Memory, all alone in the moonlight, I can dream of the old days



Zelda ϟ Link.

-C'est parfait, je vois que tu gères tout ici, tu n'as pas besoin de moi ! S'il y a le moindre souci, appelle moi et j'accourerai, ok ? Super, bon courage !

Je fis un grand sourire au cuisinier du Comic's Burger, Clark, qui travaillait déjà ici lorsque j'ai racheté l'endroit. Dyson m'avait confié qu'il savait tout des secrets du restaurant et qu'il serait toujours à mon service en cas de besoin, je lui avais donc accordé ma confiance, tout en restant méfiante, juste au cas où. Cependant, il était vraiment qualifié, et connaissait bien mieux l'endroit que moi et comment le tourner. Je ne me souciais donc pas de lui laisser entre ses mains expertes. Je poussais la porte d'entrée pour sortir, avant d'entendre l'orage gronder. Super... Comme si j'avais besoin de ça pour arranger l’après-midi qui s'annonçait déjà morose. Je devais aller rendre visite à Link. Bien qu'au début, j'étais excitée à l'idée de le retrouver, et allait souvent le voir avec le sourire aux lèvres, c'était petit à petit devenu une tâche que l'on m'imposait. Ni moi ni lui ne prenait plaisir à ces visites... Je souffrais de parler à quelqu'un qui n'avait aucun souvenir de moi. J'attendais de lui qu'il se rappelle, que tout ce qu'on avait partagé lui revienne en mémoire. J'avais besoin de lui, je ne pouvais pas continuer sans son appui. Et lui le ressentait. Je ne pouvais pas imaginer à quel point c'était dur de recevoir des visites de personnes dont il ne connaissait rien alors qu'eux connaissaient tout de lui. Cela devait être tellement déstabilisant. Il devait bien ressentir toute la pression que je mettais, malgré moi, sur ses épaules. Il était le héros de la légende, cette pression était censée être normale pour lui. De façon égoïste, j'avais besoin qu'il la partage avec moi. J'avais l'impression de devoir tout porter toute seule. Mais je continuais à me montrer patiente à son égard, sachant qu'il n'y était beaucoup rien. Le brusquer ne servirait à rien. Mais chaque jour qui passait, chaque matin où je me réveillais j'espérais lire un message qui disait "J'ai retrouvé la mémoire, je me rappelle !" Mais rien de tout cela n'arrivait jamais. A la place, je venais à son chevet, chaque jour pour voir comment il allait et devait supporter la tension palpable entre nous. Je ne voulais pas le noyer sous les informations, lui parler de choses dont il ne se rappelle pas. J'imaginais que cela était frustrant. Heureusement, mes amis hyruliens m'aidaient dans cette tâche, allant le voit aussi tour à tour. Il savait qu'il était entouré et que chacun de nous était là pour lui. Je lui avais même proposé d'emménager chez moi dés qu'il sortait de l'hôpital. Demain, déjà. Je redoutais énormément ce moment. J'aimais énormément Link mais ce sentiment n'était pas réciproque, lui qui n'avait aucune idée de qui j'étais. Je ne voulais pas qu'il sente encore plus la pression que je lui mettais en vivant sous le même toit que moi. Je savais que ce n'était pas une bonne idée mais je ne pouvais pas ne pas lui proposer. Là était mon devoir. La sonnerie de mon téléphone me fit sortir de mes pensées. Un numéro inconnu m'appelait... Je fronçais les sourcils, et finit par décrocher d'une main alors que l'autre tenait le parapluie pour me protéger de la pluie.

-Pardon ? Il a fait quoi ?! J'arrive tout de suite !

Je raccrochais immédiatement, ne laissant pas le temps à l'infirmier de me répondre. Link avait disparu... Il devait étouffer dans cet hôpital, avec toutes ces personnes qui le surveillaient constamment. Je comprenais ce qu'il ressentait et comprenait qu'il avait envie de partir, de voir autre chose. Je ne pouvais lui en vouloir... Mais il n'était pas assez fort pour le faire maintenant ! Il avait des tests à faire, ce n'était pas prudent ! C'était un nouveau monde duquel il ne connaissait rien qui l'attendait dehors et je ne voulais pas que quelque chose lui arrive... Et dire qu'il y a quelques années c'était lui mon garde du corps alors que maintenant je devais partir à sa recherche parce que je m'inquiétais pour lui. Je courais en direction de l'hôpital qui n'était maintenant plus très loin, sans faire attention au parapluie qui se balançait dans tous les sens ni aux gouttes de pluie qui tombaient sur mes cheveux. Plus rien n'importait d'autre que Link. Il devait aller bien. Je savais qu'il était en capacité de se défendre, et qu'il ne courrait aucun grave danger mais la boule au ventre restait... Je ne pouvais pas tout savoir. Et je m'en voudrais à jamais s'il lui arrivait quelque chose. Ce serait ma faute, je ne serais pas arrivée à temps pour l'en empêcher. Soudainement, je trébuchais sur un gros caillou posé en plein milieu du trottoir et tomba au sol, les mains en première. Mon pantalon se retrouva troué alors que du sang coulait de la plaie au genou. Mes mains aussi étaient égratignées mais cela m'importait peu. L'important était Link, pas moi. Mais, alors que je me relavais, m’apprêtant à reprendre ma route comme si de rien n'était, mon regard ne put s'empêcher de s'arrêter sur le gros caillou. Qu'est-ce qu'il faisait là ? C'était vraiment bizarre... La dernière fois que j'avais vu des cailloux posés de façon aussi étrange c'était quand... Mais oui, bien sûr ! Sans hésiter, je soulevais le rocher et, comme je m'en doutais, un korogu apparût comme par magie. Je souris alors qu'il me lançait sa phrase type.

-HAHAHA ! Tu m'as trouvé !

-C'était une bonne cachette, petit korogu, mais ça peut être dangereux de se mettre au milieu du trottoir pour ceux qui ne font pas attention !

-Mais ça a attiré ton attention, donc ça a marché ! Tiens, prends ça !

Le korogu me tendit une noix de son peuple, que j'acceptais avec gratitude. C'était un grand honneur d'en recevoir une pour eux. Depuis que je faisais des allers-retours entre Storybrooke et Hyrule constamment, je croisais de plus en plus de korogus à Hyrule, comme s'ils déménageaient à leur rythme. C'était agréable de les avoir là, j'espérais simplement qu'ils ne feraient pas trop de dégâts mais j'imaginais que personne ne serait dérangé par des petites bêtes pareilles... Elles ne dérangeaient personne à Hyrule en tout cas. Hyrule... Mon royaume me manquait. Depuis que j'avais appris l'existence de ces pins je passais tout mon temps libre à retourner là-bas, rattrapant le temps perdu. Je me présentais à peu comme la princesse Zelda, restant incognito... Je n'étais pas prête à me présenter devant ceux qui étaient restés comme celle qui les avait abandonné, les laissant livrés à eux-mêmes. Je savais que je n'avais pas décidé de partir et que cela avait tout à voir avec une malédiction mais... je ne pouvais m'empêcher de culpabiliser. Cependant, et bien que j'aurais aimé que ce soit le cas, je n'avais pas le temps de discuter avec le petit korogu ni même de me perdre plus longtemps dans mes pensées, devant retrouver à tout prix le preux chevalier.

-Je te remercie, je vais la garder précieusement ! Je vais te laisser, je dois absolument retrouver Link !

Bien qu'il était compliqué de lire les expressions d'un korogu, celui-ci sembla perplexe quand j'avais mentionné le nom de mon ami.

-Le héros ? Il est chez nous, mes copains me l'ont dit ! Tu veux que je t'emmène à sa rencontre ?

Quoi ? Link était partic hez les korogus ? Comment savait-il où ils habitaient et comment connaissait-il leur existence ? Avait-il retrouvé la mémoire ? Non... Il me l'aurait dit non ? Il ne se serait pas précipité chez les korogus en premier ? J'étais perdue et extrêmement perplexe... Je devais le voir.

-C'est vrai ? Je te suis alors, merci beaucoup !

Je lui tendis la main sur laquelle il saute et le posa sur mon épaule alors qu'il me donnait les indications pour arriver jusqu'au repaire des korogus, au fin fond de l'arrêt. Plus j'avançais et plus mon cœur battait... Et s'il avait retrouvé la mémoire ? Peut-être avait-il besoin de voir d'autres personnes que ceux qui étaient constamment à son chevet, peut-être voulait-il comprendre ? L'arbre Mojo était resté à Hyrule mais peut-être aurait-il aimé ses sages conseils ? Je ne savais pas clairement ce qu'il souhaitait et cette absence de clarté me dérangeait... Je n'aimais pas ne pas avoir le contrôle sur ce qu'il se passait et j'avais l'impression que c'était le cas, que j'étais dans le flou. Je ne voulais pas le brusquer... Peut-être n'avait-il pas envie de me voir s'il avait retrouvé sa mémoire. Peut-être pas maintenant, peut-être jamais. Je devais respecter sa décision. A plusieurs fois, je me pris à penser s'il ne valait pas mieux que je fasse demi-tour. Mais il fût bientôt trop tard. Devant mes yeux se tenait un grand érable, creusé à l'intérieur. Cela me rappelait l'arbre Mojo. Les korogus avaient fait de l'intérieur leur nouvelle maison, décorant les alentours à leur façon, mais de façon très élégante. J'étais ravie de voir cela, de voir que ces petites créatures s'adaptaient si vite à leur nouvelle vie. Puis je le vis, lui. C'était à se demander comment j'avais pu ne pas le remarquer auparavant, tellement il rayonnait dans le cadre forestier qui se tenait autour de lui.

-Tu vois, je t'avais bien dit qu'il serait là !

Les paroles du Korogu rentrait d'une oreille pour en sortir immédiatement de l'autre. Ce n'était pas ça qui m'intéressait pour le moment, je devais simplement m'assurer qu'il allait bien. Sans pouvoir me contrôler, je me mis à courir et sauta sur lui alors qu'il se tenait dos à moi. J'étais si soulagée de voir qu'il allait bien.

-Link ! Tu vas bien ! Me rendant compte de la proximité que j'avais instauré, je le lâhcais immédiatement puis recula de quelques pas. Je ne comprenais pas pourquoi j'étais si heureuse de le revoir alors qu'aller à son chevet était devenue une corvée... Mais je me doutais que l'inquiétude qui lui soit arrivé quelque chose et l'espoir qu'il ait retrouvé, même une infime partie de sa mémoire devait y être pour quelque chose. J'ai eu peur, l'hôpital m'a appelé pour me dire que tu t'étais enfuis et j'ai commencé à imaginer le pire... ça va pas de partir comme ça ? Tu sais à quel point c'est dangereux dehors ? Surtout dans un monde duquel tu ne connais rien ! J'avais si peur ! Je me tournais en croisant les bras comme pour bouder puis je pris une légère inspiration, comprenant que ça ne servait à rien de s'énerver. Je devais plutôt m'assurer de quelque chose : il devait confirmer ou rejeter complètement l'espoir qui m'était monté à la tête. -Comment as-tu su pour les korogus ? Est-ce que tu... tu t'en es rappelé ?


DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ Someone you loved

Now the day bleeds into nightfall, and you're not here to get me through it all. I let my guard down and then you pulled the rug. I was getting kinda used to being someone you loved
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89161-termine-zelda-


ϟ Link Farore ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Link Farore

| Avatar : Dylan Sprouse

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 646386cb63d34d3b17fc557035bb7cf349983236

THE NIGHT IS FOR REMEMBERING.
The morning is for starting again. You are for remembering. I will remember you. When I forget. I've never known a light like yours. This his how I love.


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 784a6a5be2c02ed299f43694285b57cdf6a9144a


| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Link

| Cadavres : 20



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Mar 15 Juin 2021 - 17:19

« I'm loosing my memory now. »
... where have you gone ? where have i gone ?


Link se trouvait maintenant à l'abris de la pluie, profond dans la forêt. Là où les arbres étaient tellement collés qu'il était impossible de voir le ciel au dessus de sa tête. Il aurait pu être inquiet par cette situation. Avoir l'impression que la forêt ne le laisserait jamais repartir mais il s'en fichait. Link se sentait bien dans la nature, il avait l'impression d'être chez lui et c'était peut-être le cas. Il ne se souvenait plus de rien mais il savait que sa vie n'était pas résumé à être enfermé dans une chambre d'hôpital. Dans un monde qu'il ne connaissait pas. Ces grands bâtiments ou encore ces tas de ferrailles qui se déplaçaient sans chevaux. Le monde en dehors de cette forêt n'était pas le siens. Il avait peut-être perdu la mémoire. Il le savait, il le ressentait au plus profond de lui. Et maintenant, le voilà au milieu des arbres sans but précis. Link prenait le temps de regarder autour de lui alors que le Korogu qui était sur son épaule finit par descendre. Il marcha rapidement vers d'autres petits êtres comme lui et les petites branches finirent par disparaître dans le creux d'un grand arbre. Si grand que Link se demandait si ce n'était pas le maître de la forêt. Le blond finit alors par s'asseoir devant l'arbre sans dire un mot. Il ramena ses jambes contre son torse et poussa un petit soupir alors que son regard ne quittait pas l'arbre qui se tenait en face de lui. Comme si un morceau de bois finirait par lui chuchoter les réponses à ses questions. Pourquoi pensait-il qu'un arbre comme lui finirait par parler ? Un sourire triste se dessina sur son visage. Pourquoi il était déçu ? Si déçu qu'il n'avait pas vu le Korogu revenir vers lui. Il était si petit et il se fondait si bien dans la masse. Le Korogu posa sa main sur la jambe de Link pour attirer son attention.

« Tu cherches des réponses ? Désolé mais l'arbre Mojo n'est pas ici. Il n'est pas avec nous... »

Link était censé connaître cet arbre dont le Korogu parlait ? Sûrement. Sinon il ne serait pas assis dans une telle position devant un grand arbre. Il aimait peut-être la nature mais pas au point d'attendre des réponses de sa part. Il se sentait frustré de ne pas en savoir plus sur son passé, sur sa vie mais il se contenta de sourire poliment au petit être de la forêt. Sans attendre, ce dernier sortit ce qui semblait être un violon de derrière son dos. Il était fait avec une feuilles et des branches. A vue d'œil, cet instrument ne pouvait pas émettre de la musique. C'était impossible et pourtant le Korogu frotta sa branche contre la feuille et un sons doux se produisit. Un sons qui fit directement sourire Link. Le Korogu remarqua rapidement le sourire de Link et sans attendre, il reprit la parole.

« Je m'appelle Dumoria. Enchanté de te connaître chevalier de la lame purificatrice. »

Chevalier... Tout le monde le prenait pour un chevalier mais il ne savait pas manier l'épée. Du moins, il ne s'en souvenait plus. Il ne connaissait pas ce Korogu et pourtant ce dernier semblait le connaître. Enfin... Ce n'était pas le moment de se perdre dans les réflexions, il préféra se concentrer sur le morceau de musique que Dumoria se mit à jouer. Plusieurs Korogu se mirent rapidement autour de lui pour l'écouter, chanter et même danser. Link, lui se contenta de fermer les yeux pendant quelques secondes ou quelques minutes tout au plus. Ces petits êtres de la forêt étaient adorable mais lui était épuisé. Il s'endormit rapidement. Un sommeil agité, il faisait un drôle de rêve. Un grand arbre qui parlait devant une épée qui tenait dans un socle. Un rayon de lumière éclairait parfaitement l'épée qui semblait … magique et puissante. Si puissante que quand Link tendit la main vers cette dernière il se réveilla subitement. Son sursaut fit peur aux Korogu qui poussèrent des cris en cœur avant de se remettre à danser et faire la fête avec Dumoria qui menait la danse. Link essaya de reprendre correctement sa respiration avant de se relever au milieu des Korogu qui dansaient en cercle autour de lui. Un rire amusé sortit de sa bouche alors que Dumoria se pencha une nouvelle fois sur son épaule tout en continuant à jouer du violon.

« Rien de mieux que la musique pour apaiser les esprits, tu ne penses pas ? On adore la musique nous les Korogu. On transmet des histoires avec les mélodies, des souvenirs d'un passé oublié. »

Son rêve c'était un souvenir ? Il ne savait pas vraiment et sa réflexion fût coupé quand il sentit un poids sur son dos. Il sursauta quand il entendit une voix féminine qu'il connaissait parfaitement bien malgré son amnésie. Le corps du chevalier se tendit alors qu'il se tourna doucement vers la jeune femme qui semblait gêné par le geste qu'elle venait d'avoir. Il afficha une petite moue quand elle sermonna Link. C'est vrai qu'il n'aurait pas du quitter l'hôpital de cette façon et il se sentit encore plus désolé quand l'espoir traversa les yeux de Zelda. Elle pensait que la mémoire de Link était revenu. Il secoua négativement la tête avant de baisser son regard vers les Korogu qui avaient arrêtés de danser. Ils se contentaient de fixer Zelda sans dire un mot. Link entendit un petit son de surprise sortir de la bouche de Dumoria. Il sautilla presque sur l'épaule de l'ancien elfe.

« Princesse Zelda ! C'est vous ! Ravis de vous rencontrer en chair et en os ! Vénérable arbre Mojo m'avait dit que votre beauté était unique, il avait raison ! »

Link haussa les sourcils, surpris par ce que venait de dire Dumoria. Quand son regard se posa une nouvelle fois sur la jeune femme, il ne pût s'empêcher de fixer son visage. Son ami de la forêt n'avait pas tort. Zelda était d'une beauté rare. Cela se voyait rien qu'en la regardant que c'était une princesse, une bonne princesse. Link finit alors par se racler nerveusement la gorge avant de se mettre à signer devant la jeune femme. Il pourrait parler, il faisait confiance à Zelda mais il n'était pas trop à l'aise pour le moment.

« J'ai suivi Dumoria jusqu'ici mais je ne me souviens de rien. » il se tourna vers le grand arbre. « Je pensais que cet arbre me donnerait des réponses. »

Il afficha un petit sourire triste alors que Dumoria finit par descendre de l'épaule de Link une nouvelle fois. Il se racla la gorge pour attirer le regard des deux hyliens.

« Comme je le disais au chevalier, la musique est un bon remède pour les esprits ! Restez avec nous pour ce soir au moins. On va faire la fête et on a préparé beaucoup de champignons ! »


crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Call all your friends tell them I'm never coming back. Because this is the end. Where have you gone ? Where have I gone ? Just want to remember who you are in the morning... I'm loosing my memory now.


ϟ Zelda Bosphoramus ϟ



« Everybody wants
to go to heaven
but nobody wants to die »


Zelda Bosphoramus

| Avatar : Lili Reinhart

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) Zfhd

And all along I believed I would find you
Time has brought your heart to me
I have loved you for a thousand years, brother
I will not let anything take away what’s standing in front of me


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 3sye

| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Zelda

| Cadavres : 251



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Mar 6 Juil 2021 - 0:26 « Everybody wants to go to heaven but nobody wants to die »




I'm losing my memory now...

Memory, all alone in the moonlight, I can dream of the old days



Zelda ϟ Link.

En plongeant mon regard dans celui de Link, j'avais pu tout de suite deviné que j'avais fais fausse route. Il n'avait pas retrouvé la mémoire. J'avais tout de suite imaginé des choses beaucoup trop belles, et miraculeuses pour être vrai. Il semblait désolé pour moi, comme il l'était depuis son réveil. Cette situation était horrible tant pour l'un que pour l'autre... Je lui mettais une pression sur ses épaules qu'il ne devrait pas avoir à supporter et lui semblait vouloir m'aider du mieux qu'il me pouvait et combler les attentes que j'avais de lui, sans le pouvoir. Cela me faisait tellement souffrir mais je ne voulais rien laisser transparaître. Je refusais que qui que ce soit doive porter ma souffrance à mes côtés. J'étais assez forte pour le faire seule. Heureusement, le petit korogu qui était aux côtés de Link me fit sortir de mes pensées. Je lui fis un grand sourire, ravie de pouvoir aborder un sujet plus léger qu'était une première rencontre. Je ne pus m'empêcher de rougir en entendant l'adorable compliment de Dumoria, en particulier quand j'avais remarqué Link me fixer, comme pour vérifier les dires du korogu. Je m'abaissais un peu pour me mettre à sa hauteur, comme la bienséeance le voulait.

-Tu es trop gentil, je n'ai rien fais pour mériter un tel compliment ! Je suis ravie de te rencontrer, moi aussi. Comment t'appelles-tu ?

-Dumoria !

-C'est un plaisir, Dumoria. Je vois que vous vous êtes bien accomodés à la vie à Storybrooke, ça me fait plaisir. Je sais que ce n'est pas chez vous mais... la forêt de Storybrooke est agréable, non ?

-Oui, c'est très joli ici ! Les Bois Perdus me manquent mais nous nous plaisons ici.

Je lui lançais un petit sourire compatissant. Je comprenais totalement ce qu'il ressentait. Hyrule me manquait énromémént aussi, et ce malgré que j'y aille bien plus ces derniers temps, depuis que j'y étais retourné la première fois avec ce fameux Rafael. J'aimais remettre les pieds sur ma terre natale, sur mon royaume, là où j'avais tout laissé. Mais j'avais aussi construit une vie ici, je ne pouvais pas tout laisser tomber pour y retourner. J'étais véritablement partagée mais d'autres choses nécessitaient ma présence ici, comme la situation de Link par exemple. Je reportais mon attention sur ce dernier, qui signa quelques mots afin de répondre à ma question antérieure. Il confirma ainsi ce que j'avais déjà compris : il n'avait pas retrouvé la mémoire. Je ne pus cacher ma déception. Cependant, le fait qu'il parle de ce grand arbre qui traînait dans la forêt de Storybrooke comme celui qui était capable de lui donner des réponses me faisait grandement penser à l'Arbre Mojo, qui avait toujours les réponses aux interrogations que je m'étais posé au fil des années et de mon apprentissage. Il était d'une sagesse infinie et m'avait toujours apporté une aide inestimable. Je m'approchais de l'arbre, le caressant de façon nostalgique. Je ne lui avais même pas encore rendue visite lors de mes visites à Hyrule. La prochaine fois, je n'y manquerais pas.

-Ta mémoire est partie, mais visiblement ton instinct est resté. Lorsque nous étions encore à Hyrule, tu te rendais souvent auprès d'un arbre comme celui-ci en cas de doute. Mais celui d'Hyrule appelé l'Arbre Mojo, à la différence de celui-ci, pouvait parler. Ses paroles éclaraient chaque moment sombre de sa grande sagesse. Je ne suis pas étonnée qu'aujourd'hui encore, tu penses que c'est ici que tu trouveras des réponses à tes questions... Je retournerai à Hyrule, Link, et je m'assurerai de parler à l'Arbre Mojo de ta situation. Je suis sûr qu'il pourra aider.

Cela n'avait rien à voir avec une proposition mais plutôt une promesse. Qu'elle plaise à Link ou non. Je ne voulais pas lui faire part de cela, mais j'avais besoin de lui, et donc qu'il récupére ses souvenirs. Pour l'instant, il était inutile de le faire paniquer en lui parlant de la menace que représentait Ganon mais cette menace ne disparaissait pas simplement parce qu'on n'en parlait pas. Je savais qu'il se terrait là, quelque part, à observer tous mes faits et gestes et élaborer un plan. Il devait déjà être au cpurant de l'amnésie de Link et cela m'étonnait qu'il ne s'en soit pas encore pris à lui. Il était une cible facile dans cet étât. Peut-être que Ganon aussi soufrait de quelque chose. Je souhaitais rarement du mal aux autres, mais cette fois j'espérais sincèrement qu'il souffrait. Enfin, l'heure n'était pas à des pensées si négatives et un pessimisme sans fin, comme me le rappella Dumoria qui semblait vouloir profiter de ma présence et celle de Link pour faire un petit concert. C'était une idée géniale et je devais bien avouer que j'avais besoin de quelque chose comme ça, au moins pour me changer les idées.

-Je ne peux pas refuser une proposition pareille ! Bien sûr que je me joins à vous. J'hésitais quelques secondes avant de chercher quelque chose dans mon sac à main. J'en sortis finalement un ocarina, un de mes instruments préférés et que je maitrisais le mieux. Est-ce que je peux jouer moi-même une musique ? Pour vous remercier de votre hospitalité.

Il sembla tout content de ma proposition.

-Oh oui ! La princesse Zelda qui nous joue un morceau, quel honneur ! Allons nous installer sous l'ombre du grand arbre.

Je le suivis là om il voulait s'installer, sans faire attention à mon genou qui me lançait encore suite à ma lègère blessure survenue plus tôt. C'était hors de question que j'ai l'air faible devant qui que ce soit, et encore moins Link. Il voudra encore me protéger... Je n'avais pas besoin d'un garde du corps. Sans y penser plus longtemps, je me mis devant toute cette foule de Korogus ainsi que Link et amena l'ocarina jusqu'à ma bouche. Il y avait une musique que j'avais moi même composée, il y a cela des années : La Berceuse de Zelda. Je la connaissais encore par coeur et décida donc de la jouer. Les Korogus semblaient charmés dés les premières notes. Puis, alors que j'avançais dans la chanson, je sentis le sol trembler et un bruit assourdissant derrière moi. Je me tournais, et vit que le grand arbre semblait sortir du sol. Est-ce que... Mon chant en serait-il à l'origine ? Comme pour vérifier cela, je continuais à la mélodie. Pile quand j'arrivais à la fin, tout sembla s'arrêter. L'arbre ne bougeait plus et tout était redevenu calme. je vis alors qu'un trou était apparu au milieu de l'arbre. Je regardais le reste des personnes présentes mais les korogus semblaient aussi perdus que moi. Personne ne savait comment réagir et je fus la première à briser le silence, m'approchant du trou.

-Je ne comprends pas... Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Je regardais à quoi menait le trou. Des ecaliers sculptés dans le tronc s'y trouvait menant à ce qui semblait être une pièce. Mais il y faisait complètement noir. Il était simpossible de voir quoi que ce soit sans s'aventurer à l'intérieur. Dumoria s'approcha de moi, pour voir à son tour.

Ce n'est jamais arrivé... On va voir !

-Non ! Je répondis du tac au tac. Je refusais que les korogus s'aventurent à l'intérieur d'un arbre. Ganon pouvait être à l'origine de cela et avoir prévu ce piège très élaboré. cela ne m'étonnerait pas de lui? Si quelqu'un devait se rendre à l'intérieur c'était moi. Je refusais de mettre d'autres vies en danger. Je vais y aller. Seule. J'insistais bien sur ce dernier mot en regardant Link avec insistance, qu'il comprenne que je m'adressais en particulier à lui. Vous restez là. Je suis sûre qu'il n'y a rien de dangereux, mais je préfère prévenir que guérir.

Je n'en étais absolument pas sûre, en réalité. Mais je ne voulais pas montrer une once de doute devant les korogus et Link. Leur princesse devait se montrer courageuse, je n'avais pas le choix. J'allumais alors mes mains grâce à mes pouvoirs pour m'éclairer et m'enfonça à l'intérieur de l'arbre. Je montais les marches une par une, prenant connaissance de mon environnement. Après une bonne dizaine de marches, je fis mon entrée dans une sorte de grande salle ronde. En son centre se trouvait un grand socle sur lequel était posé...

-Un masque korogu ? Comme c'est étrange...

Trop curieuse, je m'approchais pour le voir de plus près. Sans hésiter, je m'en emparais. C'était une pièce magnifique, de taille humaine. Peut-être l'Arbre Mojo avait créé ce masque pour un humain qui serait digne d'être considéré un korogu ? Mais que faisait-il à l'intérieur d'un arbre à Storybrooke ? J'entendis alors un bruit lourd derrière moi. Je me retournais, alarmée pour voir que l'entrée venait d'être bouchée. Link se tenait à mes côtés, malgré mes réticences à ce qu'il entre. Sans attendre, je commençais à le sermonner.

-Qu'est-ce que tu fais là ? Je t'avais dis d'attendre à l'extérieur ! Tu n'es pas en étât de te battre en cas de problèmes ! Encore moins de me protéger, si c'est à ça que tu pensais... Tu es complètement incon...

Je fus coupé par un bruit encore plus fort. Puis je sentis le sol trembler sous mes pieds. J'allais me lancer pour retourner à l'entrée, sachant que ce serait inutile. Mais il était déjà trop tard. Le bois commença à crauser et le sol se déroba sous nos pieds, nous faisant chuter dans un trou qui semblait bien trop long pour survivre à l'atterissage...
DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ Someone you loved

Now the day bleeds into nightfall, and you're not here to get me through it all. I let my guard down and then you pulled the rug. I was getting kinda used to being someone you loved
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89161-termine-zelda-


ϟ Link Farore ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Link Farore

| Avatar : Dylan Sprouse

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 646386cb63d34d3b17fc557035bb7cf349983236

THE NIGHT IS FOR REMEMBERING.
The morning is for starting again. You are for remembering. I will remember you. When I forget. I've never known a light like yours. This his how I love.


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 784a6a5be2c02ed299f43694285b57cdf6a9144a


| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Link

| Cadavres : 20



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Dim 11 Juil 2021 - 16:04

« I'm loosing my memory now. »
... where have you gone ? where have i gone ?


Link avait vraiment pensé que cet arbre pouvait lui donner toutes les réponses qu'il cherchait. Il en avait besoin. Il voulait retrouver la mémoire afin de ne plus être un fardeau pour la princesse ou pour ce qui devait être ses amis. Parfois, il avait l'impression que des bribes de souvenirs revenaient de temps en temps. Quand il s'endormait, dans ses rêves il entendait la voix de Zelda l'appelait par son prénom. Parfois il ressentait une douleur intenable dans tout son corps, parfois il ressentait une chaleur agréable comme si une lumière divine était venu le sauver. Et des fois il avait l'impression de reconnaître des choses comme cet arbre qui lui semblait si familier. Il voyait bien la déception caché sur le visage de Zelda. Devoir lui dire qu'aucuns souvenirs n'étaient revenues, cela devenait de plus en plus dur. Il savait que retrouver sa mémoire aurait un prix, que son passé n'était pas tout rose mais il en avait marre de décevoir Zelda. Plus que les autres. Elle était spéciale pour lui avec ou sans la mémoire. Alors il ne pût s'empêcher de poser son regard sur l'arbre qu'elle touchait avec détresse. Elle lui parla d'un grand sage qui vivait à Hyrule et que tout le monde appelait l'Arbre Mojo. Un sage que Link avait l'habitude de voir apparemment, pour des réponses, des renseignements. Il aurait aimé le voir aujourd'hui, il avait tellement de question à lui poser malheureusement ici c'était Storybrooke et non Hyrule. Il espérait faire parti du prochain voyage de Zelda à Hyrule. Peut-être que retourner dans sa terre natale l'aiderait à retrouver la mémoire.

En attendant, il se contenta d'observer l'arbre tout en écoutant l'histoire de Zelda. Elle parlait de l'Arbre Mojo avec beaucoup de respect et de nostalgie. Cela se voyait que son royaume lui manquait et que Storybrooke ne lui suffisait pas. Link pouvait comprendre, il ne se souvenait plus de son passé mais il savait que Storybrooke n'était pas fait pour lui. Zelda proposa finalement à Dumoria de participer, elle souhaitait jouer de la musique avec les Korogus et Dumoria ne refusa pas. Ce petit être n'avait pas oublié que la jeune femme était sa Princesse, une femme qu'il devait respecter. Tout le monde semblait connaître et aimer Zelda et Link comprenait mieux pourquoi il se sentait bien à ses côtés. C'était une Princesse aimante, altruiste et chaleureuse. Link décida alors de s'asseoir devant Zelda, au milieu des autres Korogus et il écouta sagement la mélodie qu'elle jouait. Un sourire prit place sur son visage alors qu'il ferma doucement ses yeux. Cette mélodie... Elle était familière. Il se voyait assis au milieu d'une plaine, là où les hautes herbes dansaient dans le vent et Zelda qui se tenait debout devant lui en train de jouer de l'ocarina. Il ne savait pas si c'était un souvenir ou simplement son imagination mais il profita de cette soudaine chaleur qu'il ressentait dans son cœur. Soudainement, la terre se mit à trembler sous ses pieds et les Korogus poussèrent un petit cris de surprise. Link rouvrit rapidement ses yeux et se releva sans traîner. Il remarqua rapidement le passage qui venait de se créer dans le grand arbre qui se tenait devant eux.

La Princesse semblait confuse tout comme les petits êtres de la forêt mais elle insista pour y jeter un coup d'oeil, seule. Elle venait clairement d'ordonner à Link de ne pas bouger, de ne pas la suivre. Bien-sûr qu'il n'allait pas l'écouter, il devait resté à ses côtés, il voulait resté à ses côtés. Il attendit plusieurs secondes avant de faire signe aux Korogus de ne pas bouger. Dumoria hocha vivement la tête faisant signe aux autre de ne pas s'éloigner. Link monta alors les escaliers dans le noir avant de rentrer dans une grande salle. Au milieu se trouvait un socle, un masque et Zelda. Sans réfléchir, il vint se mettre à sa hauteur tandis que la jeune femme venait de toucher le masque. La porte se referma derrière eux et Zelda remarqua finalement la présence de Link. Elle ne manqua pas de le sermonner malgré la situation dans laquelle ils étaient actuellement. Il n'était pas en état de la protéger ? Il répondit alors immédiatement à la Princesse, en prenant la parole cette fois-ci. Il parlait si peu qu'entendre le sons de sa voix raisonner dans la salle le surpris légèrement.

« Je dois rester avec vous. »

Un bruit raisonna soudainement dans la salle et sans qu'ils n'eurent le temps de trouver une solution, ils tombèrent dans le vide. Une chute si longue, si mortelle. Link prit rapidement la main de la jeune femme et sans attendre, il la blottit contre son torse. Link allait faire tout son possible pour amortir la chute de la Princesse même si il se doutait que cela n'allait servir à rien. Ils allaient mourir comme ça alors que Link n'avait pas eu le temps de retrouver sa mémoire. Mémoire … Une idée soudaine traversa son esprit. Une gamine qui se nommait Pru'Ha était passé lui rendre visite. Elle lui avait donné une tablette... Une tablette Sheikah. Il y avait des photos de paysage dans cette dernière. Pru'Ha était persuadé que ses images lui ferait retrouver la mémoire. C'était des endroits où il était allé avec Zelda, des endroits qu'il était censé connaître. Mais cette tablette ne servait pas que d'appareil photo. Elle pouvait aimanté, figé et bien d'autres encore. Link la portait toujours sur lui sous la demande de Pru'Ha. Sans réfléchir il sortit cette dernière de sa poche et elle s'alluma afficha le symbole des Sheikah. Il resta un moment à fixer l'écran ne sachant pas comment elle marchait. Il appuya sur tout ce qu'il trouvait, un bloc de glace apparût sur une des parois. Ce n'était pas ce qu'il cherchait. Cinetis, il cliqua rapidement sur cette option et en un rien de temps Zelda et Link se figèrent juste au dessus du sol qui se trouvait à seulement quelques centimètres d'eux. Un soupir de soulagement sortit de la bouche du chevalier alors qu'ils finissent par tomber sur le sol. La chute ne fût pas mortelle au moins. Link fixa un moment la tablette avant de la ranger dans sa poche avant de relever son regard vers la Princesse.

Elle semblait surprise de voir cette tablette entre les mains de Link. Elle n'était pas au courant que Pru'Ha lui avait donné ? Ou alors c'était simplement la chute qui avait légèrement secoué Zelda. Le regard de Link se posa directement sur le masque de Korogu que la jeune femme tenait encore dans ses mains. Elle ne l'avait pas lâché. C'était un piège ? Elle avait retiré le masque du socle et maintenant ils se trouvaient bien en dessous du grand arbre de cette forêt, dans le noir. Enfin presque vu que Zelda venait de créer une boule de lumière grâce à ses pouvoirs. Link plongea son regard dans celui de la jeune femme repensant à ce qu'elle avait dit plus tôt. Il n'était pas en état de se battre et de la protéger ? Ce n'était pas ce qu'il faisait avant ? On l'avait souvent appelé le chevalier protecteur de la Princesse pourtant. Le chevalier de la légende ou d'autres surnoms encore. Une boule se forma dans sa gorge sans qu'il ne sache pourquoi. Impossible de parler sans avoir la voix qui tremble alors il signa afin de pouvoir communiquer avec la jeune femme.

« Vous pensez vraiment que je ne suis plus capable de vous protéger? Mémoire ou pas, je sais que c'est mon devoir. Ma vie vous appartient. Je vais tout faire pour retrouver la mémoire, je vous le promets. »

Il tourna finalement le dos à la jeune femme et commença à marcher dans le long couloir sombre. Heureusement que Zelda pouvait faire de la lumière sinon il ne verrait rien. Il s'arrêta devant un long morceau de bois qui se trouvait au sol en face de lui. Link le ramassa, ce morceau de bois lui servira comme d'une arme. Au bout de plusieurs minutes de marche, ils arrivèrent finalement dans une grande salle. Aussi vide que la première. Il n'y avait pas de socle, pas de trappe mais de nombreuses statues étaient collés contre le mur et en face d'eux, la statue immense d'une femme. Link se rapprocha de la statue de la femme et remarqua rapidement qu'il y avait une écriture étrange gravé sur son socle. C'était l'écriture hylienne. Sans savoir pourquoi, il l'avait reconnu et il savait même la lire. Alors à voix haute, il se mit à lire les écritures.

« Ici s'étend le règne d'une déesse. Prosternez-vous devant sa grandeur, rendez lui hommage et prouvez-lui votre foi. » Il fronça les sourcils avant de se tourner vers Zelda. « Ce n'est pas la déesse Hylia, elle ne ressemble pas aux statues qui se trouvaient à Hyrule. »

Encore une fois, ce fût un détail qui lui revint rapidement à l'esprit. Pourtant c'était écrit en hylien dessous. C'était donc une déesse de chez eux ? Le chevalier tourna finalement le dos à la statue prêt à sortir de cet endroit, quelque chose n'allait pas. Mais la porte se referma derrière eux dans un grand vacarme. Link posa automatiquement sa main sur le bras de Zelda par habitude avant de relever son regard vers la statue de la déesse. Quelque chose avait changé, son regard... La statue les regardait. Link n'osait plus parlé à voix haute maintenant.

« Zelda, il se passe quelque chose d'étrange ici. »


crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Call all your friends tell them I'm never coming back. Because this is the end. Where have you gone ? Where have I gone ? Just want to remember who you are in the morning... I'm loosing my memory now.


ϟ Zelda Bosphoramus ϟ



« Everybody wants
to go to heaven
but nobody wants to die »


Zelda Bosphoramus

| Avatar : Lili Reinhart

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) Zfhd

And all along I believed I would find you
Time has brought your heart to me
I have loved you for a thousand years, brother
I will not let anything take away what’s standing in front of me


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 3sye

| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Zelda

| Cadavres : 251



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Lun 16 Aoû 2021 - 19:37 « Everybody wants to go to heaven but nobody wants to die »



I'm losing my memory now...

Memory, all alone in the moonlight, I can dream of the old days



Zelda ϟ Link.

Je sentis Link m'attraper, comme un simple réflexe, alors qu'il me rapprochait de lui, me collant contre son torse. Mais je n'avais pas le temps de m'attarder sur ce qu'il faisait. Ce n'était pas lui qui nous sauverait de cette situation : comment le pourrait-il ? Il n'avait aucune mémoire, aucune arme, aucun objet pour nous aider... Alors je réfléchissais à comment nous sauver mais mon contrôle de la lumière ne permettait pas de sauver deux personnes d'une chute mortelle. Je sentais les engrenages de mon cerveau accélérer, essayant de trouver quoi que ce soit avant que l'on touche le sol. C'est alors que je vis Link sortir un objet que je ne connaissais que trop bien de sa poche. La tablette sheikah ? Comment pouvait-il l'avoir avec lui ? Savait-il l'utiliser ? La réponse à la première question semblait logique tant j'avais débattu à Pru'ha de donner à Link cet artéfact. J'avais soutenu que non, c'était trop tôt et qu'il valait mieux que les souvenirs de Link lui reviennent peu à peu. Visiblement, elle n'en avait fait qu'à sa tête, lui donnant la tablette sans écouter mes avertissements. Faire plonger Link dans tous ses souvenirs d'un coup et le rapprocher autant du monde d'Hyrule et de la technologie sheikah pourrait le brusquer. Enfin... Cet objet pouvait nous sauver la vie, alors je ne devais pas me montrer trop dure envers Pru'ha. Son entêtement était ce qui me permettrait de la revoir... Link fit d'abord apparaître un bloc de glace... Mais le sol se rapprochait, ce n'était pas le moment de faire une quelconque erreur.

-Utilise Cinetis !

Il s'exécuta, figeant notre course dans le temps à quelques mètres au-dessus du sol. Cela ne dura quelques secondes, mais suffit amplement à amortir notre chute. A vrai dire me retrouver figé dans les bras de Link était particulièrement agréable. Je pouvais ressentir à nouveau l’adrénaline que l'on ressentait en parcourant Hyrule tous les deux, mettant notre vie en danger tous les jours. J'avais l'impression d'être revenu dans le temps, d'avoir retrouvé le Link que je connaissais. Mais je devais avouer qu'il m'avait impressionné. Je n'aurais jamais pensé qu'il serait capable d'utiliser la tablette sheikah sans sa mémoire... Il nous avait sauvé la vie. Je créais une grande boule de lumière grâce à mes pouvoirs, nous permettant de voir quelque chose à l'endroit où nous étions tombés. Je pouvais de nouveau voir Link qui me signa quelque chose. Il semblait visiblement très touché par le fait que je pensais qu'il n'était plus capable de me protéger. Je n'imaginais pas à quel point cette remarque pouvait le blesser, lui qui avait toujours tout fait pour me protéger. Je lui devais la vie.

-Je... Je baissais la tête, honteuse. Je ne savais pas si tu étais encore capable de me protéger, ou même si tu le voulais encore... Je ne peux pas te faire porter un si gros fardeau sur les épaules alors que tu as perdu tous tes souvenirs. C'est comme si tu sacrifiais ta vie pour quelqu'un que tu ne connais pas... Je ne peux pas te demander une chose pareille. Mais tu m'as prouvé que ton courage et ton ingéniosité ne sont pas partis avec tes souvenirs... Merci de m'avoir sauvé la vie. Je suis contente que Pru'ha m'ait désobéi en te donnant cette tablette...

Mettant de côté cette histoire, nous continuons à avancer dans le tronc de l'arbre mystérieux. Nous n'avions pas le choix, il fallait qu'on sorte d'ici... J'avais un mauvais pressentiment mais je ne pouvais pas me contrer sur les sentiments négatifs. Je devais me concentrer et rester alerte. Au cas où... Link fit de même, ramassant même une branche d'arbre pour s'en servir comme d'une arme. Ce n'était pas le plus efficace, loin de là mais... c'était mieux que rien. Suivant la boule de lumière et sans que je lâche le masque qui nous avait fait tomber ici, nous arrivions à nouveau dans une grande salle, remplie de statue, dont l'une était bien plus imposante que les autres. Comme c'était étrange... A ma grande surprise, Link réussit à lire des écritures hyliennes, comme s'il n'avait jamais oublié comment parler cette langue avant d'affirmer que cette statue n'était pas la déesse Hylia. Des souvenirs semblaient lui revenir petit à petit, ce qui me fit sourire.

-Pour quelqu'un qui n'a pas de mémoire, tu t'en sors bien en hylien ! C'est bon signe. Je lui souris avant de prendre un air plus grave en observant la statue. En effet, ce n'est pas la déesse Hylia. Mais c'est la première fois que je vois cette déesse... Pourtant j'ai l'impression de la reconnaître. Ces cornes... J'ai l'impression que... C'est impossible, je ne comprends pas... On dirait une version féminin de Ganon comme si... Comme si le Fléau avait créé sa propre déesse.

La porte se ferma, comme c'était arrivé un peu plus tôt quelques étages plus haut. Je déglutis, sentant que les choses allaient rapidement se corser. Je ne pouvais m'empêcher de partager l'inquiétude de Link, malgré moi. Je sentais le regard de la statue sur moi, comme si elle m'observait. Un véritable être vivant. Je fronçais les sourcils, mais n'eut pas le temps de plus y réfléchir. Les mains de la statue s'illuminèrent d'une grosse boule qui me rappelait bien trop le fléau, ne rassurant pas mes inquiétudes antérieures. Au milieu de la salle, une version de Link, habitée par le Fléau sortait du sol. J'ouvris grand les yeux, ne comprenant pas comment cette statue avait tout ce pouvoir. Mais je devais l'arrêter... Et vite. M'attaquer à Dark Link ne servirait à rien, je devais désactiver la statue. Mais j'allais avoir besoin d'aide.

-Link, distrais ton opposé maléfique ! Je vais désactiver la statue avec mes pouvoirs. J'espère que remplir le Fléeau de la lumière de la déesse devrait suffire à l'arrêter. Utilise la tablette pour t'aider, l'autre Link n'en a pas alors utilise la à ton avantage...

Je n'osais pas lui souligner que l'autre Link, en revanche, avait une véritable épée chargée du pouvoir maléfique du Fléau et non pas simplement une branche d'arbre. Mais je savais qu'il était capable de le distraire assez longtemps pour moi de désactiver la statue. Sans attendre plus longtemps, je mis les mains autour de la boule de Fléau apparue dans les mains de la déesse et me concentra pour la faire exploser de l'intérieur grâce à la lumière de la déesse. Mais j'allais avoir besoin de plusieurs minutes... Mais Link en était capable, je lui faisais pleinement confiance.


DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ Someone you loved

Now the day bleeds into nightfall, and you're not here to get me through it all. I let my guard down and then you pulled the rug. I was getting kinda used to being someone you loved
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89161-termine-zelda-


ϟ Link Farore ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Link Farore

| Avatar : Dylan Sprouse

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 646386cb63d34d3b17fc557035bb7cf349983236

THE NIGHT IS FOR REMEMBERING.
The morning is for starting again. You are for remembering. I will remember you. When I forget. I've never known a light like yours. This his how I love.


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 784a6a5be2c02ed299f43694285b57cdf6a9144a


| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Link

| Cadavres : 20



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Jeu 7 Oct 2021 - 15:54

« I'm loosing my memory now. »
... where have you gone ? where have i gone ?


Les choses avaient prit une drôle de tournure et encore drôle n'était pas vraiment le bon therme. La statut qui se trouvait en face d'eux était plus que maléfique, il pouvait le sentir. Quand Zelda émit l'hypothèse d'une version féminine de Ganon, un frisson désagréable parcourut le dos de Link. Il ne se rappelait plus de ce nom mais la réaction de son corps lui fit clairement comprendre que Ganon était une mauvaise personne. Fixer cette statue trop longtemps lui donnait l'impression de perdre la tête alors il la baissa reposant son regard sur celui de la jeune femme. Elle semblait aussi inquiète que lui. Non, elle semblait bien plus inquiète que lui et cela ne rassurait vraiment pas le chevalier. Link se rapprocha machinalement de la princesse alors que ses yeux bleus balayaient toute la salle. La porte se referma violemment et soudainement derrière eux. Le cœur de Link avait bien failli lâcher mais il préféra ne pas se concentrer dessus, il tourna automatiquement sa tête vers Zelda. La priorité de Link était de ramener la jeune femme à la surface, rien de plus. En observant la princesse il remarqua rapidement la lumière violette qui se dégageait des mains de la statue. On dirait... de la... Il ne retrouvait plus le nom mais il reconnaissait très bien cette substance. La lumière violette flotta jusqu'au centre de la pièce et une pâle copie de lui sortie du sol. Il lui ressemblait et pourtant il semblait si différent. Son adversaire avec des yeux anormalement rouges et surtout une copie d'une épée qu'il connaissait très bien. Enfin, il ne se rappelait plus du nom de cette épée mais il savait qu'avant il en possédait une. Il observa un moment son jumeau avant de tourner son visage vers Zelda qui venait d'expliquer son plan. Link afficha un petit sourire et hocha vivement la tête faisant comprendre à la princesse qu'il était prêt à se battre pour elle.

Sans perdre une minute de plus, Link s'avança doucement vers le centre de la pièce alors que son jumeau maléfique ne bougeait pas d'un pouce. Il sentit deux regards sur lui. Celui de son adversaire et celui de la statue. Elle semblait ne pas vouloir manquer le combat qui allait se dérouler sous ses yeux. Link fronça les sourcils tout en fixant le visage de la statue avant de se concentrait à nouveau sur l'homme qui se trouvait en face de lui. Un sourire malsain se dessina sur le visage de son adversaire alors qu'il commença à l'attaquer. Dark Link courut rapidement vers Link avant de donner un violent coup d'épée. Le chevalier stoppa le coup à l'aide de sa pauvre petite branche qui se brisa et qui prit feu. Un feu violet encore une fois. Link observa un moment la couleur de la flamme avant de relever rapidement son visage esquivant de justesse le coup d'épée de son ennemi. Il sortit finalement la tablette comme Zelda lui avait conseillé et chercha les différents modes possible. Link ne savait plus vraiment comment utiliser cette technologie et ce fût d'ailleurs pour cela qu'il le mit à courir rapidement dans tous les sens. Dark Link ne devait surtout pas le toucher. Il appuya alors sur l'icône de la glace, le module Cryonis. Le chevalier se tourna vers son ennemi et testa le module, sans succès. Rien ne sortit de la tablette alors il reprit sa course avant que son adversaire ne le blesse. Link abandonna l'apprentissage de la table et il cliqua au hasard sur un des modules. Polaris.

Sans vraiment comprendre comment il faisait, il arriva à utiliser Polaris. Un aimant rouge se forma devant la tablette et sans réfléchir, il pointa l'aimant vers un pilier un fer qui se trouvait non loin de lui. Link sentit immédiatement que le piller était attiré par la tablette alors il décida de tirer de toute ses forces et en quelques secondes, un des piliers qui maintenait le plafond se retrouva au sol tout comme Dark Link qui se trouvait maintenant à terre. Personne ne se relevait de ce genre de choc alors Link en profita pour lui tourner le dos afin de voir où en était Zelda. La princesse allait bien, elle s'occupait encore de la statue. Un petit sourire se dessina sur son visage avant de sentir une immense douleur envahir son corps. Ça brûlait, ça piquait et ça rongeait sa peau. Quand il baissa son regard vers le ventre il remarqua rapidement la lame de l'épée de Dark Link qui était planté dans son dos et ressortait par son ventre. Étrange, Link ne saignait pas il se sentait juste vide. Un hurlement de douleur sortit de sa bouche alors qu'il s'effondra sur le sol au pied de son ennemi, épuisé. Ça y est, il se rappelait du nom de cette lumière violette. La corruption.

Voilà pourquoi il ne saignait pas, voilà pourquoi qu'il n'avait pas de blessure. Juste une brûlure affreuse sur sa peau. Link fixa longuement son ennemi dans les yeux alors son double maléfique semblait heureux de sa victoire. Le chevalier ferma les yeux prêt à laisser la mort le faucher mais il reçut subitement une goutte d'eau sur son front ce qui le força à ouvrir les yeux. De l'eau... Mais oui ! Il fallait toujours un point d'eau pour Cryonis voilà pourquoi ça n'avait pas marché tout à l'heure. Difficilement, il glissa sa main vers la tablette alors que Dark Link était prêt à planté son épée dans le cœur du jeune héros. Il appuya sur le module et un bloc de glace se forma sur le plafond avant de lâcher prise tombant à toute vitesse dans leur direction. Rapidement la glace s'écrasa sur le crâne de son jumeau maléfique et ce dernier tomba en arrière tout en lâchant son épée à cause du choc. Link en profita pour ramasser l'épée qui était entouré de corruption. C'était douloureux mais il n'avait pas le choix.

« AAAAAHHHHH ! »

Il poussa un cri remplit de douleur et de détermination avant de planter l'épée dans le cœur de Dark Link qui semblait surpris. Son ennemi le fixa avec beaucoup de douleur avant de se volatiliser avec son épée. Il avait réussi à le battre. Le combat fût difficile mais au moins, il avait réussi. Un petit sourire se dessina sur son visage avant qu'il ne pose son regard sur les paumes de ses mains qui étaient entièrement brûlées. Dire qu'il venait de sortit de l'hôpital. Le plafond se mit soudainement à trembler et Link comprit que le plafond n'allait pas tarder à s'effondrer alors sans attendre, il courut rapidement vers la princesse qu'il porta sans trop de difficulté et courut rapidement vers la sortie de la salle. Grâce à Zelda et ses pouvoirs, elle avait réussi à rouvrir la porte. Grâce à elle, ils étaient sauvés. Une fois hors de la salle, Link reposa la princesse sur le sol tout en reprenant son souffle. Il n'eut pas le temps de respirer correctement qu'une énorme vacarme se fit entendre. La salle venait de s'effondrer et maintenant elle était entièrement condamné. Ce qu'il venait de se passer, ce n'était pas naturel. Normalement tout le souterrain devrait tomber en morceau. Peut-être que ce Ganon contrôlait l'endroit ? Link baissa son regard vers la tablette qu'il tenait encore fermement dans sa main. Il s'en rendait à peine compte mais sa main tremblait et un sentiment de tristesse emplit son cœur. Ganon... Ce nom lui semblait aussi familier que celui de Zelda. Il hésita un moment avant de signer sa question.

« Ganon... Je suppose que c'est notre ennemi ? »

Link resta un moment à fixer sa main tremblante avant de relever doucement son visage vers la princesse. Quelque chose n'allait pas.

« Dites. J'ai une question à vous poser. Pourquoi je suis le seul à avoir oublié mon passé ? Pourquoi j'étais le seul à être dans le coma ? »

Question bête alors qu'il connaissait déjà la réponse. Au fond il l'avait toujours connu. Il respira un bon coup alors que son regard s'était maintenant posé sur les débris qui se trouvait non-loin d'eux.

« Cette fois-ci, je remplierai correctement mon devoir. Je ne mourrai pas et je marcherai à vos côtés afin de vaincre le Fléau. » Il hocha vivement la tête avant de tendre sa main brûlée en direction de celle de la jeune femme. « On continue ? »

La corruption l'avait pas mal secoué. Son corps s'était souvenu des douleurs du passé, des échecs alors que son esprit restait encore dans le flou. Link était juste frustré de ne plus pouvoir se souvenir mais il était aussi content de voir que les choses revenaient petit à petit.


crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Call all your friends tell them I'm never coming back. Because this is the end. Where have you gone ? Where have I gone ? Just want to remember who you are in the morning... I'm loosing my memory now.


ϟ Zelda Bosphoramus ϟ



« Everybody wants
to go to heaven
but nobody wants to die »


Zelda Bosphoramus

| Avatar : Lili Reinhart

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) Zfhd

And all along I believed I would find you
Time has brought your heart to me
I have loved you for a thousand years, brother
I will not let anything take away what’s standing in front of me


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 3sye

| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Zelda

| Cadavres : 251



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Dim 24 Oct 2021 - 0:05 « Everybody wants to go to heaven but nobody wants to die »



I'm losing my memory now...

Memory, all alone in the moonlight, I can dream of the old days



Zelda ϟ Link.

Le temps pressait. J'entendais les bruits de bataille derrière moi. J'entendais le plafond se briser peu à peu. J'entendais les cris de douleur de Link. Ses cris horribles que j'avais du mal à écouter sans me détourner. Je voulais l'aider, lui permettre de prendre le dessus sur sa version maléfique. J'avais peur, peur de ce qui pouvait lui arriver, peur qu'il n'ait pas récupéré toutes ses capacités d'autrefois. Je savais que Link était capable de terrasser son ennemi, du moins le Link d'autrefois. Le Link qui s'était à peine réveillé d'années dans le coma sans aucun souvenir de sa vie passée pouvait avoir perdu ses capacités... Je ne pouvais pas ne rien faire en sachant cela, en sachant qu'il risquait sa vie. Mais, je n'avais pourtant pas le choix. Il suffisait d'une demi-seconde de déconcentration et je devrais recommencer le processus dés le début. Je ne pouvais pas me le permettre, je devais absolument sceller cette mystérieuse statue avant qu'elle ne fasse plus de dégâts. Alors j'ignorais du mieux que je le pouvais les cris de douleur de mon garde du corps et me concentra sur ma tâche. Je faisais vide autour de moi, pour n'entendre et ressentir plus que les particulières de la lumière divine combattre la corruption qui habitait la statue. Ce n'était pas sans peine que je réussis enfin à arriver à purifier la statue. Toute la corruption qui l'habitait et qui avait envahie la salle disparût aussitôt et les yeux de la statue semblèrent s'éteindre, comme si ce qui l'habitait avait disparu. Je me retournais alors, malgré mon épuisement, pour voir Link asséner un coup fatal à son double grâce à l'épée de ce dernier. Quel courage... Il avait été capable de porter une épée possédée par la corruption pour finalement prendre le dessus. Mais il n'eut pas le temps de savourer sa victoire qu'on entendait le plafond trembler. Il se jeta sur moi pour m’emmener à l’extérieur de la pièce, maintenant que j'avais ouvert la porte, pour nous sauver tous les deux. Il eut à peine le temps de me reposer sur le sol que j'entendis le plafond succomber derrière nous... Mais rien d'autre ne bougea, comme par magie. Mais vu que l'on se trouvait dans un arbre où rien ne semblait se passer normalement depuis que nous y avions passé, je n'étais pas des plus surprises...

-Merci, Link. Tu as été incroyable. Mémoire ou non, tu restes un homme qui ne s'arrête devant aucun danger et un grand héros. Je savais que je pouvais compter sur toi. Je m'approchais de lui et examina de plus près ses blessures.. L'hôpital ne serait pas capable de soigner la corruption, je devais trouver Mipha et vite. Il devait tellement souffrir. On doit sortir d'ici, et vite. Je ne peux pas te laisser dans un état pareil. Mipha t'aidera, elle seule en est capable. Peut-être en attendant je peux apaiser ta douleur, mais ce ne sera pas suffisant à te soigner...

Je me baissais et mis mes deux mains autour de sa blessure et avec le pouvoir de la déesse, je me mis à illuminer sa blessure. Je ne pouvais pas soigner qui que ce soit, mais je pouvais l'empêcher de sentir la douleur, ou du moins la sentir bien moindrement. Je le regardais avec attention alors qu'il me signait une question. J'appréhendais cette question à la seconde où j'avais prononcé le nom de Ganon devant Link. L'histoire qui nous liait, tous les deux, avec Ganon, était bien plus compliqué que de dire que nous étions les héros et lui notre ennemi. C'était notre raison d'être, la raison pour laquelle on existait : pour sceller le Fléau. Je fis passer quelques secondes, cherchant mes mots pour répondre à la question de Link mais celui-ci renchaîna déjà sur une autre question, encore plus compliquée à répondre. Comment étais-je sensée lui expliquer qu'il avait perdu face à Ganon alors qu'il devait faire son devoir ? J'aurais préféré ne jamais avoir à lui expliquer cela, ne jamais avoir à lui expliquer quoi que ce soit sur son passé. C'était trop douloureux pour moi et je ne voulais pas que Link ait à ressentir de nouveau la souffrance dont il avait été enfin libéré. C'était trop dur.

-Link...

Je n'eus pas le temps de finir qu'il me coupa en prenant la parole, chose qu'il ne faisait que très rarement. Il avait lui-même compris la réponse à sa question. Il avait compris qu'il avait failli à son devoir par le passé et promit que ça n'arriverait plus. Je savais qu'il était déterminé à ce que sa promesse se réalise mais je ne pouvais pas sous-estimer Ganon et ses forces diaboliques. Je ne savais pas ce qu'il avait prévu, mais cette histoire de déesse maléfique m'inquiétait énormément. Il avait visiblement un nouveau plan pour prendre le contrôle de la Triforce, chose que je devais empêcher à tout prix. Mais je ne devais pas encore penser au négatif. J'étais heureuse de voir que Link se rappelait de différentes choses, aussi douloureuses soit-elles. Enfin sa mémoire revenait petit à petit.

-Je sais que tu en es capable Link, tu l'as toujours été. C'était une simple erreur de parcours mais nous avons la chance de pouvoir arrêter Ganon une bonne fois pour toute dans ce nouveau monde qu'est Storybrooke. Mais ne t'en fais pas, tu n'es pas seul, je serai toujours à...

-Vous ne ferez rien de tel !

Soudain, Link se fit projeter contre le mur. La corruption l'attaquait au cou, l'empêchant de respirer. Je me jetais à ses côtés, voulant l'aider, sans succès. Je me retournais pour voir un homme rire diaboliquement de l'autre côté de la salle. Astor. L'un des serviteurs de Ganon les plus puissants qu'il m'ait été donné d'arrêter. le voilà qu'il était de retour après plus d'un siècle sans l'avoir vu. Ganon l'avait trahi, cela faisait longtemps, mais cela ne semblait pas l'empêcher de continuer à le servir, comme le montrait sa présence ici.

-Lâchez-le ! Sans hésiter, je lançais des rayons de lumière sur Astor, qui baissa automatiquement sa main, relâchant de la même manière la pression qu'il maintenant sur Link. Je l'entendais s'écraser sur le sol, mais je n'en avais pas fini avec Astor. -Pourquoi es-tu là Astor ? N'as-tu pas encore compris que Ganon n'est que pur machiavélisme après qu'il t’ai trahi ? Pourquoi continues-tu à le servir ? le questionnais-je en l'assénant de coups de lumière, afin de l'empêcher de blesser de nouveau qui que ce soit.

-Ganon ? Me trahir ? Tu ne comprends donc rien, princesse déchue... C'était un honneur de permettre au grand Ganon de retrouver une enveloppe charnelle !

Je soupirais, ne comprenant pas comment Astor ne pouvait pas voir la vérité même quand celle-ci était placée devant ses yeux. Mais son admiration pour le Fléau et sa loyauté faisaient de lui quelqu'un d'extrêmement dangereux. Il ne reculerait devant rien pour aider son maître à atteindre son noir dessein.

-Un jour, vous verrez la vérité... Je sais que vous valez mieux que cela. Mais, en attendant, nous continuerons à empêcher toi et ton maître de récupérer la Triforce. Nous venons déjà de purifier et détruire l'une de vos statues maléfiques, et nous ne faisons que commencer.

Il éclata de rire avant de me répondre.

-Cette statue n'est qu'une partie du pouvoir de la grande Sorcière Noire. Mais bientôt, très bientôt, nous réussirons à l'invoquer à Storybrooke et elle pourra enfin déchainer le mal sur cette ville et sur tout le monde des contes. La gardienne de la triforce n'aime pas voir son petit bijou tomber entre les mains de détenteurs aussi peu compétents que vous. Elle n'attend que son retour pour récupérer ce qui lui est dû. Vous verrez enfin l'étendue de son pouvoir... Sur ces mots mystérieux, Astor se retourna, leva le bras et disparut complètement. Sa voix résonna entre les murs. Si vous survivez jusque là !

Et c'est alors que je vis une flamme dans un coin de l'arbre. Les murs de l'arbre vénérable de Storybrooke ne tarderaient pas à prendre feu, nous brûlant avec. Il fallait non seulement qu'on sorte d'ici mais aussi qu'on trouve le moyen d'empêcher le feu de se propager, afin de ne pas déclencher un feu de forêt dans toute la ville... J'avais de nombreuses questions concernant les paroles d'Astor et l'idendité de cette fameuse gardienne de la Triforce, mais le moment n'était pas propice pour y réfléchir. Nous devions sauver nos vies. Je me rapprochais vers Link tout en me concentrant pour envoyer un message télépathiquement à Mipha : "Mipha, Link et moi avons besoin de ton aide. Rends toi dans la forêt de Storybrooke et trouve le grand chêne. Empêche le de brûler et de déclencher un feu de forêt. Je compte sur toi." J'espérais qu'elle m'entendrait et qu'elle pourrait agir assez vite, mais en attendant, il fallait qu'on se débrouille seuls...


DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ Someone you loved

Now the day bleeds into nightfall, and you're not here to get me through it all. I let my guard down and then you pulled the rug. I was getting kinda used to being someone you loved
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89161-termine-zelda-


ϟ Link Farore ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Link Farore

| Avatar : Dylan Sprouse

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 646386cb63d34d3b17fc557035bb7cf349983236

THE NIGHT IS FOR REMEMBERING.
The morning is for starting again. You are for remembering. I will remember you. When I forget. I've never known a light like yours. This his how I love.


I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) 784a6a5be2c02ed299f43694285b57cdf6a9144a


| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Link

| Cadavres : 20



I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________ Sam 11 Déc 2021 - 23:14

i'm losing my memory now...
I always loved you ... but I don't remember.


Une erreur de parcours ? Link n’aurait pas utilisé ce genre de termes pour parler de l’immense défaite qu’il avait eu en face de son ennemi. Il avait perdu énormément de choses pendant cette bataille. Son courage, son épée, son royaume et ses souvenirs. Il ne savait pas dans quel état était Ganon mais il se doutait que ce dernier s’en sortait sûrement mieux que lui. Ce n’était pas difficile en même temps. Enfin ce n’était pas le moment de déprimer. Il ne se rappelait pas de grand-chose mais quand il plongeait son regard dans celui de Zelda, il savait que sa destinée était auprès de la princesse. Il ne se rappelait pas d’elle à cent pour cent mais il savait qu’il était prêt à tout pour elle. Zelda cherchait les bons mots pour le rassurer, elle prenait soin de lui et avait foi en son courage et sa détermination. Il ferait en sorte de ne pas la décevoir, mémoire ou pas. Enfin pour le moment il ne savait pas vraiment comment se prouver à lui-même qu’il était prêt à faire autant de choses. Link n’eut pas le temps de réfléchir qu’il se fit projeter contre le mur. Le choc fût si grand que l’oxygène quitta ses poumons. Il se rendit rapidement compte que ce n’était pas le choc qui l’empêchait de respirer mais plutôt la corruption qui s’était collé sur sa gorge. Il sentait sa peau brûler encore et encore, une brûlure qui mettrait du temps à guérir mais heureusement pour lui, la princesse l’aida. Elle venait de produire un rayon de lumière si puissant que Astor se sentit obligé de relâcher Link. Le chevalier reprit difficilement son souffle avant de se relever avec le peu de force qui lui restait. Sans attendre, il se mit au côté de la princesse tout en fixant Astor avec beaucoup de colère.

De ce qu’il entendait, il connaissait cet homme et il comprit rapidement que ce n’était que le simple larbin de Ganondorf. Link écoutait attentivement la conversion et profita de cet échange pour retrouver des morceaux de ses souvenirs. Une partie l’intriguait et lui donnait l’impression de ne jamais avoir connu cette Grande Sorcière. Il sentit même ses muscles se tendre, comme si une peur foudroyante s’était installée dans son corps. Il ne comprenait rien mais une chose était sûre. Storybrooke était en danger. Astor n’attendit pas une seconde de plus et il déclencha un feu dans le cœur de l’arbre. Le bois brûlait beaucoup trop vite alors que le sorcier disparût devant les yeux de l’elfe. Sans attendre, il prit la main de la jeune femme et se mit à courir dans le couloir afin d’éviter que le plafond ne leur tombe sur la tête. Il courait encore et encore sans vraiment savoir où aller. Comment retourner à la surface ? Le chevalier essaya de trouver une solution tout en continuant de courir. Puis il entendit comme un chuchotement dans son oreille, comme si quelqu’un essayait de le guider. Il regarda Zelda un moment, se demandant si ce n’était pas elle qui essayait de lui parler mais la jeune femme était trop concentré à regarder devant elle. Link… Par ici !

Il tourna subitement la tête vers la droite et remarqua rapidement une porte étrange. Il ne l’avait pourtant pas vu à l’allée. Link ne se posa pas trop de question et il fit confiance à cette petite voix qui murmurait dans son oreille. Il ouvrit rapidement la porte et il tomba nez à nez avec un autel où était posé un objet. Un grappin plus précisément. Prend-le et envole-toi. Link prit le grappin avant d’enrouler son bras autour de la taille de la jeune femme. Le plafond s’effondra miraculeusement en face d’eux laissant un passage parfait pour remonter à la surface grâce au grappin. Cette voix… C’était elle qui venait de faire ça ? Link regarda une dernière fois autour de lui avant de simplement utiliser le grappin afin de remonter à la surface avec Zelda. Quand les deux hyliens sortirent de leur trou, Link pouvait parfaitement entendre les cris de panique des Korogus alors que de nombreuses personnes étaient venues éteindre le feu. Mipha et les autres prodiges avec leurs disciples. Link rangea son grappin sur sa ceinture avant d’apporter son aide aux autres. Rapidement, ils arrivèrent à éteindre l’arbre mais malheureusement ils n’avaient pas été assez rapidement pour qu’il soit encore une maison pour les Korogus. Link voyait les petites créatures pleurer autour de lui et cela le rendait triste et il se sentait coupable. Encore une fois, il n’avait été efficace.

Daruk se rapprocha doucement des deux hyliens et il posa délicatement ses grandes mains sur les épaules des deux blonds tout en affichant une petite moue. Le prodige semblait aussi désolé qu’eux. Des échecs, ils ne connaissaient que ça. Zelda espérait des réponses en descendant dans cet arbre et elle n’avait eu que des inquiétudes en plus. Allaient-ils réussir à gérer tout ça ? Link n’en était pas sûr. Sans perdre de temps, il dessina la triforce sur le sol avant de fixer le dessin pendant un long moment. Les prodiges se rapprochèrent de ce fameux dessin, perplexe alors que Revali prit la parole.

Il a décidément perdu la tête. Je vous avais dit qu’il fallait trouver un autre chevalier protecteur.

Tais-toi. Je pense qu’il essaye de trouver quelque chose. pesta Urbosa tout en levant sa main vers Revali, lui faisant signe de se taire.

L’ancien piaf poussa un long soupir alors que Link ne prêta pas attention à leur échange. Il marqua à côté du triangle du haut, force. Celui de gauche, sagesse et celui de droite, courage. A côté de chaque triangle, il marqua les prénoms de Ganondorf, Zelda et Link. Sauf que quelque chose l’interpella dans le dessin. La triangle vide du milieu, il n’était pas laissé là par hasard. Le chevalier fronça les sourcils avant de se retourner vers Zelda. Sans attendre, il posa le bout du bâton sur le triangle du milieu avant de se mettre à signer.

La Sorcière Noire… Elle ne ferait pas partie de la Triforce ? Elle pourrait être la sœur des déesses fondatrice ? Diru, Nayru et Farore ? Ce n’est qu’une hypothèse mais qui nous dit qu’il n’y aurait pas une quatrième déesse ? On ne connaît pas son existence parce que c’est une Sorcière Noire.


Il fixa le dessin pendant un long moment alors que tout le monde semblait surpris par ce qu’il venait de dire. Daruk s’avança doucement vers Link avant de s’accroupir devant le dessin. Il resta un moment à le fixer avant de se tourner vers le chevalier tout en affichant un petit sourire.

Je ne sais pas vraiment de quoi tu parles mon petit mais une chose est sûre. Ta mémoire revient petit à petit. Tu te souviens de l’histoire de nos terres.

Si on oublie cette histoire de sorcière noire, ouais.

Urbosa poussa un petit soupir avant de s'avancer vers Zelda et sans honte, elle posa sa question.

Une nouvelle menace pèse sur nos têtes c’est ça ? Le Fléau prépare quelque chose ?

Mipha se rapprocha à son tour vers ses amis alors qu’elle s’inclina doucement vers la princesse comme pour la saluer.

Je suis sûre d’une chose, ce n’est pas du feu naturel qui a brûlé cet arbre. On dirait… de la corruption.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Call all your friends tell them I'm never coming back. Because this is the end. Where have you gone ? Where have I gone ? Just want to remember who you are in the morning... I'm loosing my memory now.


ϟ Contenu sponsorisé ϟ








I'm loosing my memory now... (zeldaxlink) _



________________________________________

 Page 1 sur 1

I'm loosing my memory now... (zeldaxlink)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt