« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

☣️ Nouvel événement Rp à lire : Les Heures de Visite, by Deborah Gust ! ☣️
-30%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
119 € 170 €
Voir le deal

Partagez
 

 Deux félins aux urgences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


ϟ Kisa Soma ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Kisa Soma

| Avatar : Bridget Satterlee

Nee-san ღ

Deux félins aux urgences Ff6z

Hiro...

Deux félins aux urgences 8ae4fb49beadf55e7d76ad5b3de3bdc525c50350

Deux félins aux urgences Tumblr_pu74ufaaVu1udfm6xo1_r2_540

| Conte : Fruit Basket
| Dans le monde des contes, je suis : : Kisa Soma - Esprit du tigre

Deux félins aux urgences E3p1

| Cadavres : 414



Deux félins aux urgences _



________________________________________ Mar 27 Avr 2021 - 15:37

Deux félins aux urgences
Kisa Soma & Hazel Palmer
Une journée paraissant ensoleillée et pourtant, la mine grisâtre de notre tigresse annonçait des moments maussades… Cela faisait en effet quelques jours que la jeune fille ne se sentait pas dans son assiette. L’appétit n’était pas là, et l’énergie encore moins. Kisa passait en effet son temps libre à dormir ou se reposer bien au chaud, ayant l’impression que son habitation était un frigo alors que… Loin de là ! Mais notre blondinette étant égale à elle-même, il était hors de question pour elle d’inquiéter qui que ce soit ! Autant ses parents que ses amis. De toute manière, elle savait très bien que si son corps était aussi faible que cela, ce dernier se serait déjà changé en boule de poils tigrée ! Hors, ce n’était pas le cas, cela ne devait donc surement être qu’un petit rhume qui passerait comme il était venu, aucune raison de s’en inquiéter !

Et pourtant… Sous cette brise légère et ce soleil agréable, les frissons que ressentait Kisa s’intensifièrent ce matin-là. Pourquoi s’inquiéter ? Ça passerait ! Se disait-elle… Mais durant le trajet entre la petite maison et son école, la tête de la tigresse se mit un peu à tourner, manquant de la faire tomber à plusieurs reprises… Kisa ignora ces signes… Elle irait à l’école car elle le doit, et rentrerait chez elle se reposer aussitôt.

Une fois arrivée, Kisa dit bonjour rapidement à ses amis qui virent rapidement que cela n’allait pas, mais connaissant bien la petite, ils ne dirent rien, se contentant de la surveiller en gardant un œil sur elle… Et heureusement… Dès le premier cours, la jeune fille s’endormit sur sa table, elle se fit réveiller par le professeur une première fois, et finit son cours en luttant comme elle le pouvait entre le mal de tête et la fatigue qui étaient surement causée par la fièvre qu’elle ne soignait pas depuis ces quelques longs jours. Cependant… Alors que Kisa commença à vouloir se lever de sa chaise, sa vision se troubla avant de se couper net… La jeune fille venait de s’évanouir dans les bras d’un de ses amis, qui demanda immédiatement aux autres d’appeler quelqu’un !

On emmena la tigresse dans l’infirmerie, heureusement pour elle, son corps était resté celui d’une jeune femme, et les adultes responsables appelèrent rapidement les urgences. Cela n’était peut-être pas grave, mais cela pouvait l’être tout de même, il ne fallait pas prendre de risque, surtout après le discours des camarades de Kisa qui expliquèrent que cela faisait plusieurs jours que son état était quelque peu inquiétant….

La tigresse se fit donc transportée à l’hôpital, aux services des urgences. Ayant toujours demandé à ses amis de ne jamais prévenir ses parents si quoi que ce soit de ce genre puisse se produire, ces derniers demandèrent ainsi que personne ne soit averti jusqu’au plus tard possible, étant la demande de la petite Soma. Après tout, elle était majeure, vivait seule, on ne pouvait pas lui refuser d’essayer de se débrouiller toute seule. Et pourtant… Son entourage aurait bien aimé qu’elle sache demander de l’aide ou dire quand cela ne va pas des fois…

Quoi qu’il en soit, elle était donc dans un lit d’hôpital, une perfusion dans le bras. Kisa commençait à reprendre conscience, et commença doucement à ouvrir les yeux. La lumière blanche des urgences lui fit dans un premier temps mal aux rétines, et il lui fallut quelques secondes pour réussir à émerger. La première parole qui lui vint en-tête sortit alors de sa bouche assez faiblement, d’une voix ressemblant plus à celui d’une petite fille que d’une jeune adulte.

- Je… Je suis où ?

ROGERS. ♕ avatar de Tumblr ♕ 0632 mots.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Where are you... Hiro... I Miss You;
by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89909-kisa-soma-l-esprit-du http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89927-kisa-soma-la-douce-tigresse#1292328 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89928-les-aventures-de-kisa-soma#1292334 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89926-petit-nid-de-kisa-quartier-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90050-kisa-chan


ϟ Invité ϟ



Invité


Anonymous



Deux félins aux urgences _



________________________________________ Sam 1 Mai 2021 - 9:19


On n'a pas besoin de courage pour se tuer, le vrai courage, c'est de continuer à vivre.

Kisa & Hazel

Hazel aimait les journées qu’elle passait aux urgences. C’était sans doute un des endroits qu’elle aimait le plus. Parce qu’elle ne savait jamais ce qu’il allait passer ses portes. Souvent, ce n’était pas des choses bien trop graves, et heureusement. Elle n’aimait pas vraiment devoir dire à quelqu’un qu’elle n’avait pas réussi à secourir la personne. Elle n’aimait pas voir la tristesse, le malheur s’abattre sur les membres de la famille. Et sans doute, ce qui était le pire pour elle, c’était de dire à des parents qu’ils venaient de perdre leur enfant. Mais elle aimait aussi être dans le service pédiatrie, juste pour voir ses petits êtres qui avaient tellement de force. Elle savait que bientôt, elle devait choisir sa spécialité, et elle ne savait pas. Elle ne savait pas lequel choisir. Elle savait que son père attendait passionnément de savoir. Il lui en avait encore parlé pendant le repas. Elle s’était dépêché de manger avant de tout simplement trouver une excuse pour partir.

Soupirant, elle adressa un sourire au monsieur qui se trouvait devant elle. Alors qu’elle lui signait son bon de sortie. Venue pour une petite plaie, Hazel l’avait recousue. Mais elle ne voulait pas le garder plus longtemps. Il n’aimait pas vraiment les hôpitaux, et de toute façon, la jeune femme n’était pas du genre à garder quelqu’un bien plus longtemps que prévu. Pour certaines personnes, être ici était une source de stress. Et elle ne voulait pas leur en causer bien plus.

Alors qu’elle était en train de mettre le dossier à jour, l’ambulance arriva. Elle vit une jeune femme blonde, alors qu’elle écoutait. Kisa. Voilà son prénom, un joli prénom. Évanouie pendant un cours. Hazel la mit dans un box avant de commencer les premiers examens. Elle commença par prendre sa tension, qui était bien trop basse. Avant de prendre sa température, qui était bien trop haute. Vérifiant qu’elle avait tous ses pouls, elle vérifia aussi son hydratation. Avant de lui poser une perfusion. Elle avait besoin de reprendre des couleurs. Hazel pensait à une bonne grippe, mais elle voulait faire d’autres examens avant. Alors qu’elle était en train de rentrer les informations sur la jeune femme, elle la vit se réveiller. Posant la tablette, elle lui adressa un petit sourire.

“Vous êtes à l’hôpital. Vous avez fait un malaise. Vous étiez déshydraté. Depuis combien de temps avez-vous de la fièvre ?”

Hazel devait comprendre ce qu’il lui arrivait. Ce qui faisait qu’elle se retrouve ici maintenant. Dans le fond, elle pensait que la jeune Kisa préférait être autre part. Tout le monde n’aimait pas être dans un hôpital comme elle. Elle savait que le fait de se trouver dans un hôpital lui était destiné. Ça avait toujours été le cas. Depuis la première fois qu'elle avait tenu un bistouri dans ses mains, aux heures à regarder des cassettes de chirurgies venant de son père. Ou encore, à s'entraîner sur un poulet à faire des sutures. Elle avait la chance de pouvoir compter sur son père. Lui, qui aimait autant son boulot qu'il aimait sa fille. Lui, qui lui avait appris les meilleures techniques lors de différentes opérations. Il l'avait baigné dedans depuis sa plus tendre enfance. Et elle ne regrettait pas d'avoir pris le même chemin. Elle en était fière.

Ce qui lui manquait le plus, c'était sans doute de pouvoir parler à sa mère. De pouvoir lui raconter toutes les petites choses qui pouvaient se passer dans sa vie. Son père avait toujours fait en sorte d'avoir les deux rôles. Juste pour que la jeune femme se sente des plus à l'aise pour venir lui parler. Il n'avait jamais eu de sujet sensible, non, Hazel avait toujours parler de tout avec son père. Même des choses les plus intimes. Maintenant, qu'elle était grande, ce genre de choses revenait bien moins sur la table. Mais il l'avait éduqué de sorte qu'elle n'est pas de question à ce posé. La jeune femme aurait pu sans doute parler de choses de filles comme on disait à ses amies. Mais elle ne savait même pas si elle pouvait dire qu'elle en avait. Ça ne la dérangeait pas vraiment. Elle était bien trop plongée dans son travail pour pouvoir sortir ou encore faire des rencontres. Alors, la plupart du temps, elle voyait les mêmes personnes. Surtout la même personne Tim. Secouant la tête, elle chassa tout pensée avant de se concentrer sur Kisa.

"Avez-vous mal quelque part ?"
codage by Wiise


ϟ Kisa Soma ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Kisa Soma

| Avatar : Bridget Satterlee

Nee-san ღ

Deux félins aux urgences Ff6z

Hiro...

Deux félins aux urgences 8ae4fb49beadf55e7d76ad5b3de3bdc525c50350

Deux félins aux urgences Tumblr_pu74ufaaVu1udfm6xo1_r2_540

| Conte : Fruit Basket
| Dans le monde des contes, je suis : : Kisa Soma - Esprit du tigre

Deux félins aux urgences E3p1

| Cadavres : 414



Deux félins aux urgences _



________________________________________ Mar 4 Mai 2021 - 15:32

Deux félins aux urgences
Kisa Soma & Hazel Palmer
La première chose que constata notre malade, c’est qu’elle n’avait pas prise sa forme animale pour le moment, ou alors s’était-elle transformée durant le trajet ? Car de toute évidence elle n’était plus dans l’école, et la lumière blanche associée au plafond de la même couleur en témoignée bien. Pourtant, Kisa avait encore bien du mal à y voir clair, et cela était toujours un peu flou pour le moment. Cependant, un visage semblait se dessiner dans cette brume surement causée par une fièvre certaine et non soignée. Un visage fin, et une chevelure ressemblant un peu à celle de notre tigresse. La voix de la silhouette était douce et rassurante, et même si Kisa n’arrivait pas à comprendre l’intégralité de la phrase, son cerveau n’étant surement pas en état pour traduire toutes les paroles qu’il entendait, la tigresse ressentait un certain apaisement au simple son que faisait la présence à ses côtés.

“Vous êtes à l’hôpital. Vous avez fait un malaise. Vous étiez déshydraté. Depuis combien de temps avez-vous de la fièvre ?”

Kisa faisait du mieux qu’elle pouvait, mais il lui était compliqué de se concentrer sur les mots eux-mêmes. Elle referma ainsi ses yeux quelques instants, avant de réussir à les ouvrir un peu mieux et ainsi y voire bien plus clairement. C’était bien la silhouette d’une personne, une femme, mais Kisa ne la reconnaissait absolument pas. Ou était-elle…. En essayant d’analyser ce qu’elle avait à peu près entendu, son état, la lumière blanche et la blouse de la présence humaine, il ne fallut pas longtemps à la tigresse pour comprendre qu’elle était sans doute dans ce qui pouvait ressembler à un hôpital. Et en se concentrant davantage, il lui sembla bien que ce mot était parvenu à ses oreilles, provenant de cette douce voix dont elle connaissait désormais la propriétaire.

Comment avait-elle fait pour atterrir à l’hôpital par contre ? L’idée que son état était peut-être un brin plus grave que ce qu’elle avait bien voulu faire entendre, vint à l’esprit de Kisa… Même si elle refusait encore de s’admettre qu’elle aurait dû se faire soigner avant d’en arriver là, la jeune fille ne pouvait pas vraiment nier que c’était bien à cause de son état qu’elle a fini dans ce lit… Paradoxal n’est-ce pas ?

"Avez-vous mal quelque part ?"

Une question…. Maintenant qu’elle comprenait ce qu’on lui disait, le souvenir de l’interrogation précédente vis-à-vis de sa fièvre lui vint à l’esprit. Kisa sentait que sa tête lui fait encore mal, et la faiblesse dans ses membres supérieurs et inférieurs l’empêchait de les bouger. Elle ne souffrait pas non, mais était totalement à bout de force, et même parler semblait être devenu une espèce d’épreuve pour notre malade, mais il fallait qu’elle se force, et après avoir commencée à parler, sa tête commença un petit peu à tourner, mais c’était supportable, elle pouvait communiquer tant qu’elle y allait doucement, bien doucement, et d’une voix un roque à cause de la maladie surement, mais d’un ton bas, juste assez audible pour la gentille femme à côté d’elle.

- Je… Cela fait quelques jours… Je crois… Et non… Juste la tête qui tourne un peu… Je… Je suis désolé…

S’excuser… Oui il le fallait, car la jeune fille se sentait idiote tout à coup d’en être arrivée là… Encore une fois elle était une certaine gêne pour les gens, les dérangeant surement pour une simple fièvre qui mériterait un repos simplement au chaud. Oui Kisa s’en voulait un peu d’occuper un lit qui aurait pu servir à une personne véritablement malade… Ne réalisant absolument pas que vu son état il était hors de question pour son entourage de la laisser seule chez elle ! Et la perfusion dans son bras en était une preuve parfaite.

Soudain, Kisa eut un déclic. Son tigre ! Où était-il ? Et ses affaires ? Enfin ces dernières cela l’importait moins, mais son animal en peluche en revanche était bien trop important pour elle pour le savoir loin ou pire… Perdu ! Kisa rassembla ses quelques forces pour faire bouger doucement sa main, et la glisser en dehors de la couverture blanche qui la maintenait au chaud. La jeune fille attrapa le premier tissu qui lui était à porter, qui s’avérait être la blouse de la gentille dame qui s’occupait d’elle. C’était une pression peu forte, comme une petite enfant qui essayait d’attirer l’attention d’un adulte… C’était un peu le cas en fait…. Car c’était avec des yeux brillants, presque humides que Kisa regarda en direction de la dame pour lui poser la fameuse question qui lui faisait peur.

- Mon… Mon tigre en… En peluche…

Oui Kisa y tenait à son animal en poils synthétiques, et dans l’état dans lequel elle se trouvait actuellement, la jeune fille en avait besoin plus que jamais aujourd’hui ! Elle savait qu’elle l’avait avec elle avant de perdre connaissance, et espérait sincèrement ne pas l’avoir perdue… Même si au fond, Kisa savait parfaitement que tous ses amis avaient conscience de l’importance qu’avait ce tigre pour notre blondinette, et qu’ils n’auraient pas permis que cette dernière perde cet objet si précieux à ses yeux !


ROGERS. ♕ avatar de Tumblr ♕ 0910 mots.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Where are you... Hiro... I Miss You;
by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89909-kisa-soma-l-esprit-du http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89927-kisa-soma-la-douce-tigresse#1292328 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89928-les-aventures-de-kisa-soma#1292334 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89926-petit-nid-de-kisa-quartier-est http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90050-kisa-chan


ϟ Invité ϟ



Invité


Anonymous



Deux félins aux urgences _



________________________________________ Mer 5 Mai 2021 - 7:47


On n'a pas besoin de courage pour se tuer, le vrai courage, c'est de continuer à vivre.

Kisa & Hazel

Hazel regardait avec tendresse cette jeune femme qui se rapprochait bien plus d’une petite fille à ce moment. Elle n’avait jamais eu de petite sœur, ni de petit frère. Elle était sûre que si sa mère avait survécu à l’accouchement, ils auraient fait d’autres enfants, juste pour qu’elle ne soit pas toute seule. Elle avait appris à apprécier la solitude de la maison vide quand son père travaillait jusqu’à tard le soir. Ça ne l’avait pas vraiment dérangé, de vivre dans sa petite famille. Rien qu' elle et son père. Il était tout à présent, celui qui faisait en sorte qu’elle ne manque de rien même si, elle était à présent une adulte responsable et indépendante. Il avait peut-être peur d’être seul. La blondinette pouvait le comprendre, elle-même n’aimait pas spécialement être chez elle, même si, elle ne l’était pas énormément. Mais elle n’avait personne avec qui parler dans ces moments-là. Mais elle aimait aussi se retrouver seule juste pour prendre soin d’elle et non des autres pour une fois. La plupart du temps, elle finissait par s’endormir, récupérant la fatigue accumulée pendant ses gardes. Elle ne sortait pas beaucoup avec ses collègues, non, elle gardait seulement un aspect professionnel. Elle ne savait même pas pourquoi. Sans doute la peur qu’on l’utilise parce que son père était le chef de la chirurgie. Elle l’avait déjà vécu dans son enfance, juste pour venir profiter de sa maison ou voir à quoi ressembler sa vie parfaite.

La jeune femme secoua la tête avant de poser sa main sur celle de Kisa. Cette dernière n’avait pas à s'excuser. Des personnes venaient pour moins que ça encore. Heureusement que l’hôpital avait un dispensaire. Toutes les personnes qui n’avaient pas quelque chose de grave se rendaient dans cette partie de l’hôpital. Puis, change de service s’il le fallait. Alors la jeune femme n’avait pas à s’en faire. Si, elle était ici, c’était pour une raison, et la raison était qu’elle avait de la température bien trop haute et une tension bien trop basse. Certaines personnes faisaient en sorte de ne jamais aller à l’hôpital, juste au dernier moment. Kisa avait peut-être pensé pouvoir gérer les choses seules. Mais elle devait accepter cette main tendue pour l’aider à la remettre sur pied. Mais pour le moment, Hazel essaie de comprendre ce qu’il s’était passé. Elle pensait surtout à une bonne grippe, mais elle ne pouvait pas donner un avis comme ça sans avoir fait quelques tests. Ils parlaient souvent pour les médecins.

“Ne soyez pas désolé. Nous allons prendre soin de vous. Vous avez de la fièvre, c’est sans doute ça qui vous donne des vertiges. Et vous êtes déshydraté. Nous allons vous faire une prise de sang et vous gardez en observation."

Il était hors de question de la laisser partir, pas tant qu’elle avait autant de fièvre. Hazel ne voulait pas mal faire son travail et la revoir dans quelques heures. Puis, elle avait sans doute de la chance de se trouver entourée, elle aurait pu s'évanouir chez elle, toute seule. La jeune femme ne voulait même pas imaginer ça. Elle préférait l’avoir vers elle pour prendre soin d’elle. Hazel avait toujours été douce avec les patients, mais ferme quand il le fallait. Certains étaient trop sur les nerfs pour se laisser faire. Surtout quand ils avaient un petit coup dans le nez. Mais elle aimait ça, et ça ne l'aidait pas dans son choix. D’ici quelques semaines, elle allait passer son dernier examen et devrait choisir sa spécialité. Elle savait que certaines personnes lui faisaient déjà des offres et elle en avait reçu par d’autres hôpitaux. Elle se demandait bien comment ils avaient pu entendre parler d’elle. Sans doute par le biais des examinateurs. Mais elle ne comptait pas accepter l’une des offres. Elle ne se voyait pas quitter Storybrooke.

Alors qu’elle allait partir chercher le matériel pour faire la prise de sang, elle entendit un drap bouger. Sans doute Kisa qui voulait se mettre dans une position confortable. Mais elle ne s’attendait pas à ce qu’on lui demande une peluche. Se retournant pour la regarder, elle remarqua son visage pâle et sa main sur sa blouse. Elle se souvenait qu’un sac, sans doute son sac de cours était arrivé en même temps qu’elle. Se tournant dans l’autre direction, elle le remarqua sur la table. L’attrapant, elle l’ouvrit avant de remarquer la peluche en forme de tigre. Le sortant, elle le donna à sa patiente. Elle serait sans doute plus rassurée et plus détendue d’avoir quelque chose de familier entre ses mains.

“Tenez. Je pose votre sac vers vous si vous avez besoin de quelque chose dedans. Je vais vous faire une prise de sang.”

Hazel attrapa le sac de la jeune Kisa, le posant vers sa hanche avant d’aller ouvrir l’un des tiroirs et de prendre un kit de prise de sang. Enfilant des gants, elle fit glisser le tabouret jusqu’au lit de la jeune femme avant de s’asseoir dessus, et prendre délicatement le bras de cette dernière. De l’autre côté, la perfusion faisait son travail. Attrapant le garrot, elle le mit autour du bras de Kisa avant de préparer son matériel et de trouver une veine.

“Je vais piquer, on essaye de se détendre. - Et, elle piqua doucement, avant de prélever le sang. Retirant tout son matériel, elle mit un petit pansement sur l’endroit où elle venait de piquer avant de glisser les tubes dans une pochette et de les donner à une des infirmières. - Voilà, c’est fini pour l’instant. Vous faites des études de quoi ? “

Hazel voulait que la jeune femme se sente le plus à l’aise possible. Puis, elles avaient un peu de temps à perdre en attendant que les résultats reviennent. Et la blondinette aimait faire la discussion avant ses patients. Souvent, ils avaient des choses bien trop extraordinaires à raconter.
codage by Wiise


ϟ Contenu sponsorisé ϟ








Deux félins aux urgences _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Deux félins aux urgences





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ Médecine & Science :: ➹ L'hôpital