« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

Partagez
 

 Hymn For The Missing... (llwynogxlink)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Link Farore
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Link Farore

| Avatar : Dylan Sprouse

Hymn For The Missing... (llwynogxlink) 646386cb63d34d3b17fc557035bb7cf349983236

THE NIGHT IS FOR REMEMBERING.
The morning is for starting again. You are for remembering. I will remember you. When I forget. I've never known a light like yours. This his how I love.


Hymn For The Missing... (llwynogxlink) 784a6a5be2c02ed299f43694285b57cdf6a9144a


| Conte : The Legend of Zelda
| Dans le monde des contes, je suis : : Link

| Cadavres : 26



Hymn For The Missing... (llwynogxlink) _



________________________________________ 2021-05-20, 15:38

Hymn For The Missing...
« Baisse pas les bras, gamin. Demain, je vais encore t'aider à retrouver ta mémoire. Je vais pas t'abandonner, okay ? »

Link leva alors son regard vers Daruk qui était en train de commander un granité à un vendeur qui se trouvait en plein milieu de la rue. Il en avait prit un à la menthe et pour Link, cassis. L'ancien elfe bu enfin sa boisson froide tout en gardant le silence. Que pouvait-il dire de toute façon ? Il n'aimait pas parler et il ne pouvait rien promettre à Daruk. Sa mémoire ne voulait pas revenir, il avait beau faire des entrainements d'épée avec l'homme qui se tenait à ses côtés. Cela ne l'aidait en rien. Il se sentait juste mal de manier une arme aussi bien sans savoir pourquoi. Retirer des vies semblaient facile pour son lui du passé. Il se demandait quel genre de monstre il aurait pu être dans le passé. Ce genre de sentiments ne lui donnait pas très envie de se rappeler de qui il était vraiment. Mais ses amis avaient tellement l'air de vouloir retrouver le Link d'avant. Tellement, qu'il n'avait pas la force de refuser. Il avala le liquide froid avant de hocher doucement la tête tout en affichant un petit sourire. Daruk semblait heureux d'entendre ce genre de réponse. Tellement qu'il frappa violemment le dos de Link. Le blond manqua de recracher ce qu'il venait d'avaler. Il afficha une petite grimace avant de poser sa main sur son torse essayant de récupérer correctement sa respiration. Daruk se mit à rire avant d'emmener Link dans un endroit qu'il fréquentait souvent. Un bar. Ce n'était pas un simple bar, plus un bar pour les jeunes artistes en herbe. Des personnes montaient sur la scène et chantaient ou encore lisaient des histoires et ou des poèmes qu'elles avaient écrite.

Ce n'était pas la première fois que Link se rendait dans cet endroit avec Daruk. Il l'accompagnait avec plaisir à vrai dire. Il aimait écouter les personnes qui montaient sur scène. Souvent les chansons ou les textes reflétaient les pensées sombres des personnes qui se tenaient devant le publique. C'était surprenant de voir une fille parfaite se tenir sur scène pour lire un poème qui parlait de sa dépression qui détruisait sa vie à petit feu. Ou encore le sportif parfait qui avouait difficilement à son publique qu'il n'aimait pas les femmes. Cet endroit, c'était une bulle pour toutes les âmes égarés. Par chance, il en était une mais Link se contentait d'écouter. Il s'installa alors sur une table non-loin de la scène et il afficha un petit sourire à Daruk montrant qu'il était content d'être ici. Cela fit plaisir à l'ancien Goron vu que ce dernier afficha un de ses plus grand sourire avant de prendre la parole.

« Je suis content de voir tu aimes cet endroit. Je vais te chercher quelque chose à boire et à manger. Je reviens. En attendant, profites du spectacle ! »

Link hocha doucement la tête regardant son ami partir. Il regarda autour de lui. Il y avait du monde ce soir, tellement qu'il ne voyait plus Daruk alors que cet homme était anormalement grand. Il n'aimait pas trop être seul au milieu d'une grande foule mais heureusement pour lui, il entendit le micro s'allumer. Le blond tourna son visage vers la scène alors qu'une femme se tenait sur la scène, un livre noir à la main. Un titre en or était marqué dessus ''Le Village des Ombres''. Les sourcils de Link se froncèrent tandis qu'il se redressa sur son fauteuil prêt à écouter la jeune femme. Elle ne fit pas de présentation, elle ne parla pas au publique. Elle se contenta de lire son histoire, comme si elle racontait une histoire à son enfant avant de dormir.

« Il y a bien longtemps, une petite fille s'en alla avec sa mère cueillir des baies pour son père qui travaillait d'arrache-pied. Mais la forêt les accueillit avec un silence froid et pesant. Les buissons étaient vides. Déterminée à trouver des baies, la petit canaille lâcha la main de sa mère et disparut entre les arbres. Elle s'enfonça rapidement dans la forêt. Commençant à se sentir observée, elle se rappela des histoires effrayantes que contait sa mère, et sa gorge devint toute sèche. Le seigneur des chauves-souris apparut. Il la salua chaleureusement et se mordit l'aile. ''Viens, mon enfant. Étanche ta soif.'' Dit-il. Elle but son sang noir et épais avant de sourire de bonheur. »

Un silence s'installa dans la pièce, tout le monde écoutait attentivement cette histoire étrange. Personne n'osait interrompre ce que le jeune femme était en train de lire. Elle continua son histoire, racontant que la petite fille continua son chemin. L'enfant traversa un cimetière qui lui glaça le sang. Elle avait froid alors qu'elle ne portait qu'une simple robe. Un tisserand sombre apparût et en un claquement de doigt, il transforma la brume en une robe plus chaude. Elle enfila le vêtement et sourit de bonheur. Puis elle monta dans un bateau dans les eaux sombres espérant pouvoir rentrer chez elle. Mais la faim lui torda l'estomac et son cœur s'alourdit. Le roi des poissons apparut et offra une des nageoires à la petite fille. La fillette mangea et sourit une nouvelle fois de bonheur. Elle continua sa route et finit rapidement dans le cœur sombre de la forêt. Un destrier de fer apparût paré d'une magnifique rouage en or. Le cheval ne dit rien quand la fillette s'approcha de lui et elle s'empara du rouage pensant que c'était un autre cadeau. Le cheval se mit en colère et appela les autres monstres. Le cœur de la petite fille s'emplit de peur alors qu'une sorcière ténébreuse mais majestueuse apparût.

« Plus on t'en donne, plus tu en veux. » grogna-t-elle. « Maintenant, nous réclamons notre dû. »

Et elle termina son histoire sur ce dernier dialogue. Le publique applaudit et retourna à leur occupation alors que Link se contentait d'observer la femme qui fixait son livre sans descendre de la scène. Il se leva alors de sa chaise et se rapprocha de la scène pour sourire à la lectrice, lui faisait comprendre que c'était une bonne histoire. Elle afficha un petit sourire, presque malsain avant de regarder à droite à gauche. Le chevalier ne comprit pas ses mouvements de tête, enfin pas avant de se prendre un coup sur la tête. Violent et puissant. Il perdit rapidement connaissance et cela ne semblait pas déranger les clients de bard. Il y avait sûrement trop de monde pour remarquer sa disparition. Alors pendant un bon moment, tout était noir. Quand il reprit connaissance, il avait mal, mal à la tête et aux poignets. Il avait froid aussi, très froid. Link hésita un moment avant d'ouvrir les yeux. Il était allongé sur le sol, sur un tapis de neige plus précisément. Il était dehors, en plein milieu de la forêt. Ce n'était pas la forêt de Storybrooke, cela ne ressemblait pas à la ville qu'il connaissait. Il décida alors de se redresser, paniqué. Son mal de tête le força à rester simplement assis. Ses mains étaient attachés avec une vieille corde. Il faisait nuit mais il arrivait à voir correctement autour de lui à cause de la pleine lune qui brillait au dessus de sa tête. Il essaya de se détacher mais la corde ne céda pas.

Il entendit les branches craquer autour de lui, des respirations et quelques corbeaux chantaient leur mauvais présage. Cette forêt n'avait rien de rassurante, avoir les mains attachés n'avait rien de rassurant. Un amnésique au milieu de nul part en pleine nuit. Le pire scénario possible. Une branche craque violemment juste derrière lui et il se tourna rapidement vers la source du bruit. Il fût surpris de voir un autre homme dans le même état que lui. Main attaché et aussi effrayé par la situation. Link garda néanmoins ces distances et décida même de s'éloigner un petit peu. Il s'était fait enlever lui aussi ? Il n'avait aucun moyen de communiquer avec lui vu que ses mains étaient attachés alors il espérait vraiment que l'homme en face de lui allait poser les bonnes questions avant qu'ils ne finissent en casse croûte pour les loups qui se trouvaient autour d'eux. Il ne le voyait pas mais il les entendait grogner.
 Page 1 sur 1

Hymn For The Missing... (llwynogxlink)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Europe



Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser