« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

Partagez
 

 Smile, my memories returns ★ anya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Stella L. Bennett
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stella L. Bennett

| Avatar : carlson young

Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 18095dc58bb28303cfa9140a223dfe902c11d264r1-245-150_00
Le plus difficile lorsqu'on est la fée de la lune et du soleil, c'est de continuer à briller quand notre plus grand soleil s'est éteint.
Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 Tumblr_nt68z27sB41ue2664o3_250

| Conte : Winxclub
| Dans le monde des contes, je suis : : stella, fée de la lune et du soleil.

| Cadavres : 435



Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 _



________________________________________ Sam 5 Fév 2022 - 21:56

smile, my memories back
skyler & anastasia
Le karma. Je dois bien avouer que j’ai toujours su que c’était quelque chose qui te collait à la peau. On y croyait surtout beaucoup là d’où je venais, enfin surtout quand ça concernait les Trix mais ça, tout le monde l’avait compris, elles avaient un karma mauvais et je suis sûre que même elles, elles en avaient conscience et c’est sans doute ça le pire. J’hausse les épaules.

« Oui c’est pas faux. C’est vrai qu’une malédiction, ça suffit et qu’il vaut mieux éviter d’en avoir une dizaine d’autres qui te tombent sur la tronche. » avouais-je à la rousse.

Finalement, par la suite, je fis pars à la jeune femme de ce qu’il s’était passé avec les Trix. En y repensant, finalement, dans un sens je devais leur être reconnaissante parce que c’est plus ou moins grâce à elles que j’avais fini par retrouver la mémoire. Oui on peut voir les choses comme ça. Je ris légèrement avant de reprendre la parole en posant mon regard sur Anastasia quand elle énonce que c’est finalement pas plus mal que le bien gagne toujours.

« C’est vrai que parfois c’est plus compliqué qu’on le pense. Je dois avouer que je me dis parfois que Storybrooke, enfin notre vie ici je dirais n’est pas une mauvaise chose. On est face à la réalité qui nous entoure et pas celle de nos mondes d’origines qui étaient sans doute moins…moins gris qu’ici. Enfin quand je dis gris, je veux dire que la monde qui nous entoure n’est ni tout blanc, ni tout noir, si tu vois ce que je veux dire… » énonçais-je à la jeune femme.

Rapidement, je vins porter la conversation sur sa fille, je m’étais soudainement souvenue qu’elle était maman et je dois avouer que j’étais assez curieuse d’en savoir plus sur sa petite princesse. Accessoirement, elle en était une vue qu’elle est impératrice. Enfin même si dans ce monde, nos titres de royauté ne comptent plus vraiment, vous avez saisi l’idée.

« C’est qu’il fallait que tu sois maman ! » dirais ma propre mère « je le dis toujours, quand on a du caractère, on trouve toujours le bon moment pour le montrer. » énonçais-je avec un petit rire plein de bienveillance.

Respirant profondément, je reprends la parole par la suite.

« Je ne sais pas trop, je pense que oui. Bien sûr, pour l’instant, je ne me vois pas maman mais peut être qu’un jour, j’en aurais. Encore faut-il que je retrouve mon fiancé. Je ne l’ai pas vu depuis mon réveil, je ne sais même pas s’il se trouve à Storybrooke, c’est te dire. » soufflais-je alors.
code by exordium.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
skyler ✖️ shinning sun fairy♡
retrouver ses pouvoirs, c'est presque aussi bon que le shopping ! transpirer, frotter et s'abimer les mains ? Non merci, ce n'est pas pour moi. Attendez, je ne vous suis pas, vous êtes en train de dire que vous aimez les tâches ménagères ? •• unbreakable.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87759-skyler-what-if-i-shin http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90715-retrouver-ses-pouvoirs-c-est-presque-aussi-bon-que-le-shopping-liens-de-skyler http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90637-bible-de-rp-s-skyler-bennett http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90811-love-pet-centre-ville#1307798 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87893-skylerbennett


Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 Eddashley

Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 6963



Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 _



________________________________________ Sam 5 Fév 2022 - 22:31 « Men are such babies »

Anastasia n'était pas certaine de partager le point de vue de Skyler sur la différence entre les mondes des contes et ce monde-ci, le réel comme certains l'appelaient qu'on aurait aussi pu appeler le nouveau, même si Storybrooke n'était plus si nouvelle que ça dans le paysage. En ce qui concernait Anya, l'ancienne orpheline élevée dans un régime communiste qui avait considérablement appauvri l'empire de son père, ne trouvait pas l'endroit d'où elle venait particulièrement blanc, sauf à se référer à la neige fréquente et abondante en Russie. En fait, à bien des égards, la jeune femme le trouvait aussi gris que celui de Storybrooke, seulement différent. Mais ne tenant pas particulièrement à débattre cent cinquante ans sur la question, la rouquine opina et opta pour une réponse pour ainsi dire bateau :
- Oui, je vois ce que tu veux dire. Mais j'imagine que comme pour tout ça dépend d'où on vient. Une chose est sûre, où qu'on soit, rien n'est jamais ni parfait ni totalement sans espoir.
Même si les circonstances pouvaient en donner l'impression songea la policière qui se revoyait, enfant et désespérée de savoir qui elle était. Ca n'avait pas toujours été facile ou évident de se raccrocher de toutes ses forces à la mystérieuse clé accrochée autour de son cou et qui lui promettait un "ensemble à Paris". D'ailleurs, l'expérience parisienne de la jeune fille d'alors n'avait pas été aussi idyllique que ce que l'orpheline avait imaginé en quittant son pays natal. Et pourtant, malgré tout, Anya y avait trouve une forme de bonheur.
Abigaëlle, évidemment, faisait partie - en pôle position même - de ce bonheur trouvé et sa mère n'était pas mécontente d'avoir grâce à cette conversation l'occasion de se vanter de sa fille et notamment des qualités qu'elle lui avait transmises. Comme beaucoup de gens le savaient, l'ancienne orpheline avait toujours désiré une famille mais, bizarrement, elle n'avait jamais imaginé qu'avoir une famille pouvait aussi signifier en fonder une. Petite, elle cherchait avant tout son passé quand la maternité lui avait plutôt permis de se découvrir un futur.
Anya n'était pas une mère parfaite mais elle était une mère aimante qui faisait tout ce qui était en son pouvoir pour que sa fille ne manque de rien et surtout pas de ses parents, ce qui ne l'avait pas empêchée de venir grossir les rangs de la police quand sa fille n'était pas encore en maternelle, parce que même une fois maman Anastasia était restée la femme flamboyante, déterminée et aventureuse qu'elle avait toujours été. Jusqu'à preuve du contraire, elle s'en sortait plutôt mal, sans pour autant savoir si la maternité avait toujours fait partie des étapes inévitables de sa vie. Mais après tout, en tant que Grande Duchesse, on lui aurait peut-être vivement suggéré de perpétuer la lignée !
- Ouais, c'est peut-être ça. Je suis plus convaincue par le caractère qui se montre dès qu'il en a l'occasion que par la nécessité que je sois mère mais ça ne m'empêche pas d'adorer ce rôle - la plupart du temps, nuança la rouquine, hésitant entre un regard espiègle et un regard blasé.
Anya était loin d'être au bord de la crise de nerfs mais elle devait bien reconnaitre que sa fille adorée pouvait parfois se transformer en petite peste trop maligne et ces moments lui faisaient presque regretter de lui avoir justement transmis une grande partie des gènes qui rendaient Abigaëlle chipie. La jeune femme ne souhaitait pas non plus dégoûter Skyler ou lui faire peur en évoquant trop de mauvais aspects de la maternité (qui avait aussi de très nombreux aspects positifs) mais ne trouvait pas non plus évident de rebondir sur l'autre nouvelle information de la conversation : la disparition de son fiancé.
C'était à croire que Skyler était condamnée à ce que tout ce et ceux à quoi elle tenait disparaissent, qu'il s'agisse de sa mémoire ou de son amour. Ceci étant dit, elle n'était pas la seule. A ce niveau-là en particulier le Sort Noir de Regina avait fait de nombreux malheureux.
- Désolée de l'apprendre, compatit la rouquine en grimaçant alors qu'elle gardait pour elle la remarque précédente. Au risque de me répéter par rapport à l'autre fois, poursuivit-elle, il y a des archives en ville. Maintenant que tu as retrouvé tes souvenirs ça sera plus facile de savoir qui ou quoi chercher dedans. Et sinon tu peux aller à la mairie pour demander un de ces pin's et faire un tour dans ton ancien chez toi. Tu devrais bien voir s'il y est encore ou pas ou alors trouver quelqu'un qui pourra te renseigner, suggéra la policière qui craignait de bientôt être spécialisée en recherche de personnes disparues alors même que la malédiction avait cessé des années auparavant. Ou sinon tu fais comme j'ai fait à l'époque : tu laisses le destin, le hasard ou peu importe quelle force à laquelle tu crois faire son travail et si ça doit se faire vous finirez par vous croiser. Ca a marché pour moi au bout d'un moment mais c'est beaucoup moins certain que de vraies recherches, l'avertit Anastasia, songeant toutefois que Skyler n'était pas suffisamment idiote pour ne pas s'en être rendue compte toute seule.
La rouquine laissa passer un temps, par politesse pour le chagrin que cette séparation causait sans doute à Skyler, puis reprit la parole d'un ton plus léger :
- En tout cas, si tu veux savoir si tu as réellement envie d'avoir des enfants, notamment te rendre compte du travail et du temps que ça demande, tu peux commencer par passer du temps avec des enfants. Et si tu en as toujours envie après et que tu es disons toujours célibataire il y a des solutions médicales ou administratives pour en avoir.
Eh oui, comme Skyler l'avait sous-entendu : chassez le naturel, il revient au galop. Personne ne sera donc surprenant de constater qu'Anastasia ne voyait aucun problème à ce qu'une femme fasse un bébé sans homme puisque de toutes façons "tous les hommes sont des bébés".

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Stella L. Bennett
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stella L. Bennett

| Avatar : carlson young

Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 18095dc58bb28303cfa9140a223dfe902c11d264r1-245-150_00
Le plus difficile lorsqu'on est la fée de la lune et du soleil, c'est de continuer à briller quand notre plus grand soleil s'est éteint.
Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 Tumblr_nt68z27sB41ue2664o3_250

| Conte : Winxclub
| Dans le monde des contes, je suis : : stella, fée de la lune et du soleil.

| Cadavres : 435



Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 _



________________________________________ Dim 6 Mar 2022 - 22:02

smile, my memories back
skyler & anastasia
Entre mon monde et Storybrooke, beaucoup de choses demeuraient différentes mais finalement, je crois que j’en commençais à m’y faire. Puis de toute manière, avais-je véritablement le choix ? J’avais fait comprendre à la rousse la complexité de la chose mais apparemment, elle comprenait assez bien là où je voulais en venir. Je lui souris avant de finalement reprendre la parole.

« Oui voilà, ça dépend vraiment d’où on vient. C’est vrai que quand on est originaire d’un royaume ou plus exactement d’une planète où il fait soleil toute l’année, c’est assez particulier de se retrouver dans le Maine mais je m’y fais. » énonçais-je avec un sourire amusée.

Nous parlâmes rapidement de maternité quand la jeune femme vint à m’apprendre qu’elle était maman d’une petite fille et j’en étais vraiment heureuse pour elle. Si c’était arrivé, c’est qu’elle le méritait. Ma mère m’avait raconté que quand j’étais petite, ce n’était pas drôle tous les jours mais qu’elle avait toujours aimé être mère et qu’elle n’échangerait aujourd’hui sa place pour rien au monde, sans doute encore plus depuis la rupture de la malédiction. Je pose mon regard sur la jeune femme avant de sourire à nouveau.

« Ma mère m’a toujours dit que même si au début ça a été compliquée, je n’étais pas toujours une gamine facile je l’avoue, elle n’échangerais sa place pour rien au monde. » énonçais-je alors.

Cependant, bien rapidement, je lui fais comprendre qu’avant de pouvoir avoir des enfants, il fallait déjà que je retrouve mon fiancé. Haussant les épaules, je lève le regard vers la jeune femme.

« Merci. » énonçais-je avant de reprendre « Je vais voir, le truc c’est que j’ignore même s’il se trouve à Storybrooke ou s’il est retourné dans notre monde d’origine. J’aimerais vraiment le retrouver, je l’aime tellement mais en même temps, je me dis qu’il…enfin c’est compliqué. Mais je vais laisser faire le temps et nous verrons bien. » avouais-je à la jeune femme.

M’humectant les lèvres, je reprends rapidement la parole.

« Je crois que je vais suivre ton conseil, je sais qu’un jour j’aurais des enfants mais je vais attendre un peu et voir ce que me réserve l’avenir, sinon j’adopterais. » avouais-je alors « ou peut être que j’opterais pour une grossesse aidée par la médecine, on verra bien. » avouais-je alors « toi, tu l’as su comment que tu voudrais devenir maman ? » demandais-je à la jeune femme.
code by exordium.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
skyler ✖️ shinning sun fairy♡
retrouver ses pouvoirs, c'est presque aussi bon que le shopping ! transpirer, frotter et s'abimer les mains ? Non merci, ce n'est pas pour moi. Attendez, je ne vous suis pas, vous êtes en train de dire que vous aimez les tâches ménagères ? •• unbreakable.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87759-skyler-what-if-i-shin http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90715-retrouver-ses-pouvoirs-c-est-presque-aussi-bon-que-le-shopping-liens-de-skyler http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90637-bible-de-rp-s-skyler-bennett http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90811-love-pet-centre-ville#1307798 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87893-skylerbennett


Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 Eddashley

Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 6963



Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 _



________________________________________ Dim 6 Mar 2022 - 23:48 « Men are such babies »

Solaria, forcément, il devait y faire beau, sinon l'endroit aurait été baptisé autrement, songea la jeune femme en repensant à sa propre terre natal, un empire russe, froid et immense qu'elle avait vu décliner au point de donner naissance à un régime communiste qui n'avait pas résolu les problèmes auxquels les Bolchéviques promettaient d'apporter des solutions. Bien au contraire. Mais tout ça, du haut de ses huit ans d'alors, celle qui était devenue l'orpheline Anya n'en avait pris conscience que bien plus tard. Comme les fillettes pauvres de son âge, Anastasia rêvait d'être une princesse pour avoir une vie meilleure, sans savoir, et là résidait toute l'ironie de la chose, qu'elle en était en fait déjà une.
La jeune femme d'aujourd'hui se rappelait aussi des hivers rudes, surtout parce que ses vêtements n'étaient pas toujours assez épais, dans cet orphelinat aux abords de St Petersbourg, du patin à glace sur les lacs gelés, des montagnes de neige sur le bas côté et du soleil brillant qui les réchauffait quand même un peu lors des belles journées hivernales.
- Pas de chance, le climat est plus sujet aux variations ici. Moi, évidemment, en venant de Russie, je ne crains ni le froid, ni la neige, ajouta-t-elle avec un clin d'œil.
Anya ne regrettait pas particulièrement cette partie de son histoire passée. Elle ne cherchait pas non plus à retourner là d'où elle venait car elle savait pertinemment qu'il n'y avait plus rien là-bas pour elle. Sa place n'était plus ni sur un trône, ni à Paris, elle s'était faite, au gré des années, à Storybrooke, au sein des forces de l'ordre, dans son rôle de mère, femme et amie. Comme la mère de Skyler, en fin de compte, la jeune femme ne regrettait rien non plus.
- Tu n'étais pas non plus une lycéenne toujours facile, autant que je m'en rappelle, rétorqua la rouquine d'un air espiègle. Elle a dû se faire des cheveux blancs, d'après ce dont je me souviens, en tout cas.
Stricto sensu ce n'était pas le cas : tous ces souvenirs étaient faux. Ils semblaient certes réels mais n'étaient que le fruit d'une magie qui dépassait tout le monde, y compris, vraisemblablement, celle qui en était l'instigatrice. Et pourtant, on y revenait irrémédiablement. Dans le cas d'Anya et Skyler ils étaient la base d'une relation qui avait finalement abouti à quelque chose de réel. Même si dans leurs souvenirs du lycée, elles n'étaient pas amies. L'adolescence était à présent si loin que les deux femmes pouvaient bien emprunter un chemin qui ne semblait alors pas tracé d'avance pour les faire avancer dans la même direction.
Pour autant, la rouquine n'était pas encore suffisamment en confiance pour se confier à Skyler comme elle pouvait se confier, sans tabou et sans appréhension, à Anita et Anna. Elle ne s'imaginait pas encore partager mille et une anecdotes sur sa vie de maman auprès de Dimitri et d'Abigaëlle. Mais elle était au moins du même avis que la maman de Skyler et ne manqua pas de le faire savoir :
- Comme ta maman, je n'échangerais pas ma place non plus. Pour rien au monde, appuya Anya. De toute façon, les regrets ça sert à rien. C'est pas parce qu'on en a qu'on peut remonter le temps. Sans compter que ma vie d'avant n'aurait plus rien à m'offrir maintenant. Mais peut-être que chez toi c'est encore sympa ? suggéra-t-elle.
Si tel était le cas, cela rendrait les recherches que Skyler entreprenait pour retrouver son fiancé plus vaste, assurément. C'était en quelque sorte le revers de la médaille. Malheureusement pour la jeune femme, Anya n'était pas la plus douée quand il s'agissait de remonter le moral ou de permettre à quelqu'un de garder espoir. Si elle parvenait assez bien, en déployant des trésors d'inventivité, à le faire pour sa fille, qui, à six ans, était bien plus facile à convaincre qu'une adulte, elle était toujours assez gauche avec les plus grands. Sans compter qu'elle était policière : elle savait, parce que cela faisait partie de son quotidien, que ce n'était pas évident de retrouver une personne. Pire : que la plupart des disparus ne faisaient jamais surface. Et en tant que profiler elle savait aussi que ce n'était pas forcément la meilleure chose à dire pour maintenir l'espoir vivant. Par chance, Skyler était davantage dans l'optique d'expliquer la façon dont elle procédait à ce sujet que dans la recherche de conseils. Anya n'était donc pas obligée d'en donner.
- C'est une bonne stratégie, approuva-t-elle. Il vaut mieux ne pas trop te prendre la tête là-dessus, pas maintenant, en tout cas. Il n'est pas là, alors pourquoi se faire des films ?
La question n'appelait pas vraiment de réponse mais cela n'empêchait pas Anastasia d'être heureuse de constater que Skyler ne perdait pas totalement espoir. Que ce soit pour l'amour ou la fondation d'une famille. S'il y avait un orphelinat en ville (endroit dont la rouquine avait de faux souvenirs particulièrement réels, d'ailleurs), c'était bien pour permettre l'adoption, non ? Et ce n'était pas parce que ça ne lui était pas arrivé (ce dont, avec quelques années de recul, la jeune femme était finalement reconnaissante, une adoption aurait bien trop compliqué son arbre généalogique) que ça n'arrivait jamais. A Storybrooke, tout le monde savait que tout pouvait arriver. Surtout l'inattendu.
- Oui, le progrès permet de faire des enfants sans les hommes maintenant. Ils devraient y penser un peu plus avant de se prendre pour les rois du monde, d'ailleurs, si tu veux mon avis, commenta la farouche féministe qui sommeillait dans la princesse russe et qui ne manquait jamais une occasion pour s'exprimer. J'ai toujours voulu. Quand j'étais orpheline, dans cette vie ou dans l'autre, je rêvais du moment où nous nous retrouvions, j'essayais d'imaginer quelle pouvait être mon histoire. A l'époque je n'imaginais pas qu'avoir une famille pouvait aussi signifier se la fabriquer soi-même. Je voulais une mère et un père, peut-être des frères et des sœurs - il se trouve que j'en ai eu, d'ailleurs. Des parents et une fratrie, précisa la jeune femme même si c'était sans doute évident. En fait, on n'avait pas prévu de faire un bébé tout de suite mais c'est arrivé et comme dit : je voulais une famille. Je n'allais pas laisser passer cette chance d'en avoir une plus grande. J'imagine que des fois les choses arrivent pour une bonne raison. Surtout dans cette ville. Tu n'en as jamais fait l'expérience, rétrospectivement ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Contenu sponsorisé




Smile, my memories returns ★ anya - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Smile, my memories returns ★ anya





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Poste de Police