« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -15%
Roborock S7 Aspirateur Robot en promo chez Cdiscount
Voir le deal
509 €

Partagez
 

 Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


ϟ Meredith P. Newton ϟ



Meredith P. Newton

| Avatar : emily blunt

Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie   WrmWy
Ok, t'as raison Debbie...
-Mais j'ai toujours raison tu sais.


Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie   8bdv
Je t'aime ❤︎


| Conte : mary poppins
| Dans le monde des contes, je suis : : mary poppins

Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie   WXw5l

| Cadavres : 1387


Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie   _



________________________________________ Mar 14 Sep 2021 - 19:11

♛ Attention, porte de WC défaillante
meredith & debbie

▼▲▼

Me levant de ma chaise, je m’étire et tente de calmer la douleur de mes lombaires dû sans doute aux quatre longues heures que je venais de passer assise sur cette maudite chaise à travailler sur cette peinture que le musée venait de recevoir. J’avais donné ma démission pour travailler à temps complet à l’Orphelinat mais j’avais encore quelques semaines à faire alors je le faisais. Je devais terminer ce travail pour pouvoir enfin faire quelque chose qui me plaisait vraiment. Cependant, passer le déjeuner toute seule, c’était pas une idée qui me plaisait clairement des masses. C’est sans doute pour cela que j’ai proposé à Deborah de venir déjeuner avec moi. Regina proposait de nouveaux menus avec la rentrée et je dois avouer que ça me tentait bien. Enfin j’allais quand même prendre le temps d’en discuter avec Deborah pour savoir ce qu’elle voulait faire.

La dernière fois que l’on s’était vues toutes les deux, je n’avais fait que lui parler de ma relation amoureuse qui était clairement au point mort depuis quelques temps, je me posais beaucoup de questions mais peu importe. Attrapant mon sac, oui le sac magique, je me dirige jusqu’aux toilettes. Posant mon sac sur le lavabo, j’entre dans les toilettes avant de fermer la porte, sans me rendre compte que pour être bloquée, elle était vraiment bloquée. Heureusement pour moi, j’avais mon portable avec moi, oui j’aime bien faire des jeux sur mon téléphone pendant que…enfin vous avez saisi l’idée.

Tentant tant bien que mal après un bon quart d’heure d’ouvrir la porte, je soupire et me résigne. En plus, j’avais laissé mon sac sur le lavabo, je ne voulais pas que quiconque s’en empare. Bon dernière solution. Je me saisis de mon portable et envoie un sms à Deborah.

Spoiler:
 

J’ignorais trop pourquoi mais j’étais sûre d’en entendre parler encore un bon….moment de cette histoire. Un bon quart d’heure plus tard, j’entends la voix reconnaissable entre mille de Deborah.

« Debbie ! Dieu merci ! Je suis dans les toilettes, la porte veut plus s’ouvrir ! » lançais-je alors.     

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
meredith p. newton
“everything is possible, even the impossible.”
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80965-i-suspect-and-i-m-nev http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89853-never-be-enough-regina-and-the-other-s-links http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89853-never-be-enough-regina-and-the-other-s-links http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89458-appartement-de-meredith-quartier-est#1283285 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80975-theralmarypoppins_


ϟ Deborah Gust ϟ



Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie   210512124253164677

Thank you is not enough.

Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie   PLJk4

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 3359


Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie   _



________________________________________ Mar 14 Sep 2021 - 20:55

Cette matinée-là j'avais reçu un sms de Meredith me demandant si j'acceptais de déjeuner avec elle ce midi-là et j'avais accepté, impatiente de lui demander si elle m'invitait parce qu'elle n'avait pas d'amie comme moi ou pas d'amie autre que moi. Je comptais aussi sur elle pour payer le déjeuner, tant qu'à faire, même si j'avais largement les moyens pour tous les restaurants de la ville. Elle me le devait bien puisqu'elle s'offrait ma présence ! Non ?
La dernière fois que nous avions réellement passé du temps ensemble c'était au cours de l'été, sur la terrasse de mon manoir. Elle était venue me parler de son amoureux, Woody, et n'avait fait que parler de ça. Ce jour-là les chemins ne menaient pas tous à Rome, mais à lui. Personnellement je préfère quand tous les chemins mènent à moi mais, politesse oblige, j'avais écouté et même conseillé l'amoureuse qui se posait beaucoup trop de questions pour son propre bien. Evidemment qu'elle avait le droit de retomber amoureuse maintenant que son premier amour - Berk pour les intimes - bouffait les pissenlits par la racine ! Elle était bien trop canon pour pour finir vieille fille et se rider comme une vieille pomme abandonnée dans un coin !
Heureusement, elle avait fini par intégrer tout ça et depuis, plus de nouvelles. Sans doute était-elle trop occupée à filer le parfait amour avec son cowboy ou, pire, à apporter du bonheur aux petits orphelins de la ville. Jusqu'à cette fin de matinée-là. Je me demandais de quoi nous allions bien pouvoir parler. Peut-être avait-elle commencé l'équitation ? Ou alors elle s'était mise au lasso pour imiter son jules Woody. J'aurais presque pris un pari avec Colère mais la veille il avait perdu au Loto et était depuis d'une humeur plus massacrante que d'ordinaire. J'avais donc abandonné l'idée et, vêtue d'un tailleur impeccable et sur-mesure, j'avais quitté le manoir suffisamment en avance pour ne pas avoir une demi-heure de retard mais suffisamment tard pour me faire désirer.
Je marchais d'un pas lent, la tête haute, dans les villes de Storybrooke et toisais à peu près tous les badauds qui croisaient mon chemin, quand mon téléphone vibra. Le nom de Meredith s'afficha. Si elle téléphonait pour décommander à la dernière minute parce que son jules lui avait fait la surprise devenir manger avec elle, j'allais la tuer. On ne décommande pas Deborah, pas même en cas de décès, rupture de la poche des eaux ou arrêt cardiaque soudain. M'arrêtant (principalement parce que j'ai horreur des gens qui regardent leur téléphone en marchant puisque généralement ils ne regardent plus où ils marchent), je déverrouillai le téléphone pour y lire un message des plus réjouissants.
Façon de parler, en tout cas.
Un sourire mesquin sur les lèvres, je tapai nonchalamment ma réponse :

Bouge pas, j'arrive pour te sauver.

J'attendis encore quelques secondes (pour l'effet) et ajoutai :

Oups. Tu ne peux pas bouger, c'est vrai, j'avais oublié.

Et encore un instant plus tard :

Ou pas. Allez bisous ! xoxoxo

Fière de moi (ce que je suis toujours), je rangeai le téléphone et décidai de ne plus y toucher avant mon arrivée au musée, marchant d'un pas lent en sa direction. De toute façon elle n'allait pas s'enfuir, pourquoi me serais-je pressée au risque d'abimer les talons hauts ?
Mes grandes jambes aidant, j'arrivai toutefois assez rapidement au musée et y entrai comme s'il m'appartenait. Si j'avais été garce, je serais d'abord aller voir une expo, juste pour le plaisir de faire attendre Meredith, mais je n'avais pas tellement envie de payer un billet juste pour la blague. Je pris donc immédiatement la direction des toilettes où je trouvais le sac à main de mon amie.
- Eh bah dis donc, commentai-je en m'accoudant aux lavabos, on dirait que t'es bien dans la merde. Métaphoriquement et peut-être littéralement, mais j'ai pas trop envie de savoir, ajoutai-je en jouant avec l'une des lanières du sac. C'est ton sac TARDIS qui traine-là ? Ca t'ennuie pas si je farfouille dedans, j'imagine ? demandai-je en feignant d'avoir vraiment un quelconque intérêt pour la réponse. Bah, de toute façon, c'est pas comme si tu pouvais m'en empêcher, remarque... Voyons voir, commentai-je en y plongeant la main au hasard. Promis, si je trouve un truc pour te libérer, je te fais signe ! assurai-je en me tournant vers la porte. Ca va toi, sinon ? A part l'enfermement, je veux dire. T'as essayé de tourner le loquet dans le sens inverse de celui que tu avais tourné pour fermer au moins ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Me, Myself and… You?
 Page 1 sur 1

Attention, porte de WC défaillante ❧ ft. Debbie





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Le Musée