« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

☣️ Nouvel événement Rp à lire : Les Heures de Visite, by Deborah Gust ! ☣️
Le Deal du moment :
Zooplus : 10% de remise sur TOUT le site dès ...
Voir le deal

Partagez
 

 [SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


ϟ Cilas Northman ϟ



« Mr, vous avez la fâcheuse
habitude de survivre. »


Cilas Northman

|  Crédits : Moi (Dydy)
|  Avatar : Evan Peters

La Légende de Cilas, Chapitre 2 : Les Gardiens de la Conscience

[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Xe5w

Girl something here is different
this ain’t any Christmas
I can’t believe that is the first christmas

|  Conte : La Légende de Zelda - Entre Breath Of The Wilde, The Adventure of Link et A Link to the Past
|  Dans le monde des contes, je suis : Le Prince perdu d'Hyrule, premier héritier du trône


|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 291



[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur _



________________________________________ Dim 7 Nov 2021 - 13:29

La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur
La Légende de Cilas
Principe et synopsis


Cilas Northman, véritable héritier d'Hyrule, est considéré comme mort par tout le royaume depuis que Zelda, sa petite soeur, l'a vu succomber des attaques du Grand Conseiller Agahnim qui lui étaient destinées. Mais ayant survécu à son sacrifice, Cilas se cache pour ne blesser personne et encore moins sa famille, car la conscience du sorcier qui a trahi le château survit encore dans sa tête, avec sa magie noire. A Storybrooke, il décide de sortir de sa prison en asile quand il apprend que le peuple d'Hyrule existe encore mais avant de les retrouver, Cilas essaye de se libérer du sorcier. La Légende de Cilas est consituté de plusieurs RP qui seront chacun une aventure du prince qui tente de se séparer d'Agahnim, avec en bonus quelques vieux personnages du joueur qui l'accompagneront dans cette quête.

NB : Ces vieux personnages ne sont plus validés sur le forum alors ils sont détachés des personnages de contes qu'ils incarnaient

  • Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur - vous y êtes
    avec Lisa, Derek et Duncan, et des références à Magic League 1

  • Chapitre 2 : Les Gardiens de la Conscience - à venir
    avec Klaus, Daemon, et des références aux Cauchemars de Lemuria

  • Chapitre 3 : L'Auteur de l'Esprit - à venir
    avec Dyson, et des références au Monde de la Désolation

  • Chapitre Dernier : Le Labyrinthe d'Agahnim - à venir
    avec Dyson Senior et Arthur, et la conclusion de tous les personnages


*** pour le marathon, les mots seront comptés uniquement en dessous du trait suivant

___________________________________________

El Paso - Texas - Etats-Unis

Lisa arrêta sa course, serra la mâchoire, ferma les yeux, et prit une grande inspiration. Elle essayait de se concentrer sur la voix de Duncan, et sur ses propres souvenirs, pour se raccrocher à la réalité. La sienne, pas celle du Corbeau. Alors elle ouvrit la main, tandis que ses cheveux passaient du brun au blanc, et un pic gelé se forma dans sa paume. Elle attendit un instant, immobile, concentrée, malgré les murmures de la Peur et les cris de Cilas.

Puis elle se tourna, brusquement, main levée. Le pic se planta dans l'armure du chevalier qui la poursuivait. L'épée de l'assailant, qui irradiait de la lumière glacée, tomba au sol. Lisa lui retira le heaume et regarda son grand frère dans les yeux.

Désolée, Corbeau. Mon frère ne me fait plus peur. J'ai fait la paix avec ma culpabilité il y a bien longtemps. Elle lui retira le pic d'un mouvement sec, avec un sourire satisfait sur le visage. Disparais. Tu ne peux plus faire de moi une autre de tes victimes.

L'illusion de John Queen en armure s'effondra alors dans une poussière d'un mauve foncé. Lisa eut l'impression que sa respiration reprit son rythme normal, libérée des épreuves de la Peur. Elle espérait seulement qu'il n'était pas trop tard pour celles de Cilas, desquelles Derek essayait, en vain, de le libérer.

Elle courut vers eux, alors que le grand rouquin tirait Cilas par une corde, celui ci enfermé dans une bulle de lumière, mauve également. Derek adressa un regard paniqué à Lisa. La corde va lâcher ! Le Corbeau a atteint les pires peur du Prince, ce sera bientôt trop tard !

Lisa serra les dents. Maudit bâton. Géo peut vraiment créer des choses terribles... Elle appuya sur son oreillette. Duncan ? Un peu d'aide ici ne serait pas de refus.

Ma voix du second frère se fit muette. Lisa soupira, et posa ses mains sur la bulle qui faisait de Cilas le prisonnier du Corbeau. Du gel se forma timidement sur sa surface, mais malgré tous les efforts de Killer Frost pour la percer, la glace n'allait pas très loin.

J'ai trouvé ! Fit la voix de Duncan dans son oreille.

Niquel, dêpeche toi de me dire quoi faire, ou bien Hyrule perdra son premier héritier encore une fois, à cause d'une ligue de super héros qui n'existe même plus ! Ragea Lisa entre ses dents dans son effort.

Parle lui d'Agahnim ! Dis lui de penser à lui le plus fort possible !

La panique de Derek monta d'un cran, alors que Lisa lui adressait un regard ahuri. C'est pas JUSTEMENT ce à quoi il doit le MOINS penser pour ne pas succomber aux Peurs du Corbeau ?!

Fais moi confiance ! Se défendit la voix de Duncan.

Lisa soupira. Ok, mais si ça marche pas... je crois que tu devras rajouter ma mort et celle de ton frère dans la liste après Northman. Et je te hanterai TOUTE TA VIE Duncan !

Quelques temps plus tôt
Storybrooke - Maine - Etats Unis

Cilas tremblait de froid. Il n'avait qu'un caleçon sur lui, et puisqu'il était volé, il ne couvrait pas beaucoup de peau, n'étant pas à la bonne taille. Et être presque totalement nu, sur un bateau, au milieu de la baie de Storybrooke, avec le vent de la mer qui le fouettait, au mois de novembre, ça n'était pas le summum du confort. Il en était habitué, à renoncer au confort, puisqu'il vivait dans une cabane abandonnée qui n'était pas à lui dans la forêt, mais au moins il pouvait faire du feu pour se réchauffer, et ne passait pas son temps sans vêtement. Là, c'était en dessous de ses standards.

Et puisqu'il ne comprenait rien à cette fichue tenue de plongée qu'il tournait dans tous les sens depuis maintenant trois bons quarts d'heure dans l'espoir de trouver par où la mettre, il n'était pas prêt de trouver une meilleure situation.

Ce monde a fait beaucoup de progrès pour obtenir une technologie si complexe ? Dit-il avec agacement entre ses dents qui tremblaient.

Tu n'as pas besoin des artifices de cette Terre. Tu sais que tu peux obtenir tout ce qu'il se trouve sous la mer d'un simple mouvement de la main... murmura en lui la voix horripilante d'Agahnim.

D'un cri rageur, le Prince jeta la tenue de plongée, qui glissa hors du bâteau et tomba dans l'eau salée, ce qui le fit rager encore davantage. Si cela faisait trois quarts d'heure qu'il essayait d'enfiler une tenue de plongée, cela faisait également autant de temps que la voix du Grand Conseiller lui murmurait la même chose dans sa propre conscience. Et il en avait marre.

Très bien. Je vais succomber à ta maudite magie, traître. Puisque tu es si determiné à m'aider à trouver l'artefact qui te tuera définitivement ! S'écria-t-il, seul au milieu de la mer.

Il renfila son t-shirt et son pantalon en lin, et prit une grande inspiration, pour rassembler son courage. Au bout d'un moment à se décider, il porta la main au dessus de la surface de l'eau, et laissa Agahnim prendre le contrôle de ses pouvoirs pour utiliser sa télékinésie, aussi faible soit-elle. Mais si ce qu'il cherchait était bien à cet endroit, même la plus petite des magies pourrait l'atteindre.

Mais il fut pris d'un mouvement de recul effrayé quand la mer se gela. Agahnim qu'as-tu fait ?! Je ne savais même pas que tu avais ce pouvoir ! Cria-t-il plein de reproches mais aussi par crainte que le sorcier se soit renforcé.

Je ne sais pas à qui tu parles, fit la voix d'une femme qui marchait sur l'eau gelée, arrivant à son niveau, les cheveux blancs tombant sur ses épaules, mais mon nom est Lisa. Et tu t'en prends à des ruines qui m'appartiennent. Qui es-tu ?

Lisa ponctua sa phrase d'un pic de glace menaçant dirigé vers lui, qu'elle venait de former par magie.

Je ne voulais guère vous voler, enchanteresse. Je souhaite simplement me débarasser d'une magie noire et j'ai entendu parler d'un bâton fasconné pour contrôler les ténèbres, appartenant au Corbeau, tenta de s'expliquer Cilas en essayant de paraître innocent.

Lisa fronça les sourcils. Tu cherche le bâton de Raven ? Il... il a été volé il y a bientôt deux ans quand tout ce repère secret a explosé, dit elle en montrant du doigt les ruines qu'on pouvait en effet voir sous l'eau.

Alors je t'aiderai à le retrouver, enchanteresse, en échange de ton aide. Je désire l'utiliser sur moi.

L'enchanteresse en question baissa son arme avec un air curieux sur le visage. Déjà, arrête de m'appeler comme ça, je suis juste une mutante. Lisa, c'est très bien. Ensuite... elle prit le temps de réfléchir un instant. C'est vrai que ça fait un moment que je veux retrouver les batards qui nous ont volé alors, si tu veux. Mais je te préviens, il a été crée par la science mais corrompu par la magie. Aujourd'hui, une véritable conscience, le Corbeau, l'habite.

Le chevalier lui sourit. C'est exactement lui que je veux rencontrer.
code par drake.
cilas, lisa, derek & duncan

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Media [SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur C60cce36563c68eb43af319aada97305d0c16d43

first christmas

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90675-termine-le-livre-d-hi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90796-la-mysterieuse-cabane-de-l-inventeur-autres#1307447


ϟ Cilas Northman ϟ



« Mr, vous avez la fâcheuse
habitude de survivre. »


Cilas Northman

|  Crédits : Moi (Dydy)
|  Avatar : Evan Peters

La Légende de Cilas, Chapitre 2 : Les Gardiens de la Conscience

[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Xe5w

Girl something here is different
this ain’t any Christmas
I can’t believe that is the first christmas

|  Conte : La Légende de Zelda - Entre Breath Of The Wilde, The Adventure of Link et A Link to the Past
|  Dans le monde des contes, je suis : Le Prince perdu d'Hyrule, premier héritier du trône


|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 291



[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur _



________________________________________ Lun 8 Nov 2021 - 22:17

La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur
El Paso - Texas - Etats-Unis


Cilas aurait voulu aider Lisa contre le chevalier à l’épée de glace que le Corbeau avait envoyé contre elle, mais elle lui avait affirmé qu’elle pourrait gérer cette illusion, et que Derek et lui devaient trouver leur ennemi le plus rapidement possible puisqu’il était leur priorité. Cilas était un chevalier lui même, en temps normal, jamais n’aurait il laissé Lisa se battre seule, mais il n’eut pas de mal à le faire cette fois ci. D’abord parce qu’elle voyait dans son regard que le mirage du chevalier était un écho particulier à son passé, car c’est ce que faisait le Corbeau, puiser dans l’esprit des gens pour trouver leurs faiblesses, ce qui faisait de cet homme à l’épée de glace une affaire personnelle que Lisa devait régler seule. Mais aussi parce que le prince ne pourrait pas douter de la férocité de la jeune femme. Il fallait plutôt se faire du soucis pour ses adversaires, et du peu de temps que Cilas avait passé avec elle, il l’avait très vite compris.

Lisa s’en alla alors dans une autre direction pour attirer ailleurs son ennemi, tandis que Cilas brandissait les marches du château avec l’un des jumeaux à ses côtés. Si Lisa s’était vite habituée à sa tenue, il semblait que Derek avait, lui, un peu de mal à courir dans l’armure qu’il avait eu pour se fondre dans le décor, mais il suivait comme si ses difficultés ne le freinaient pas du tout : jamais n’avait il vu autant d’énergie que chez Derek et son frère. Dommage que ce dernier soit resté en dehors pour les guider, nul doute que les frères ensemble devaient être des combattants redoutables en plus d’être de sacrés inventeurs.

Sir Cilas ? Demanda t il entre deux efforts, à peine essoufflé cependant. Le concerné décela un peu de crainte dans sa voix, ce qui était surprenant : les rouquins ne faisaient que très peu preuve de crainte, habituellement.

Que se passe t il, mon brave ? Lui répondit il de la même manière que le chevalier qu’il servait, du temps où il était très jeune et écuyer, lui parlait quand il avait peur.

Ma peur était l’épreuve de l’entrée, celle de Lisa était celle du chemin vers l’objectif… la votre sera la dernière avant le Corbeau, n’est ce pas ? Formula t il alors enfin ce qui le tracassait.

En effet, Cilas y avait pensé. Il s’attendait à ce que la dernière épreuve soit la sienne, et il avait peur d’échouer. Il s’arrêta devant les portes de la salle du trône, et fit signe à Derek de faire de même avant d’avancer davantage.

C’est cela, jeune homme. La dernière épreuve est mienne. Ce n’est pas surprenant, puisque je suis celui qui sollicite la magie de ce bâton. Il me semble légitime de devoir surmonter le plus grand danger pour la mériter.

Quelle forme prendra le Corbeau pour incarner votre peur ? Se hasarda le jeune guerrier.

Cilas laissa une pause, tournant la tête vers la porte, un air grave sur le visage.

Le Corbeau aura mon propre visage, Derek.

Cilas poussa alors les portes et il le vit, comme attendu. Malgré l’avertissement, Derek eut un frisson d’effroi. Sur le trône sur lequel Cilas aurait dû régner, une copie conforme de lui même, en armure violette cependant, était assis, rigide, et semblait les transpercer du regard avec ses yeux noirs et sévères. Derek le comprit juste après Cilas : ce n’était pas une illusion qu’envoyait le Corbeau. C’était le Corbeau lui même cette fois, déguisé.

Quelques temps plus tôt
Storybrooke - Maine - Etats Unis


Cilas ne se sentait pas à l’aise au Comics Burger, mais Lisa avait insisté pour venir ici. Le prince lui avait dit qu’il lui était impératif de faire profil bas, mais les insistances de Lisa sur l’importance d’y aller avaient fini par lui faire comprendre qu’ils ne devaient pas s’y rendre uniquement pour leurs menus à bas prix. Alors Cilas s’écrasait sur son siège, caché sous sa capuche autant que possible, essayant presque de fusionner avec le mur.

Pour autant, le regard de Lisa le surprit, car sa méfiance et son alerte dégagées dans son regard pouvaient presque faire peur à Cilas. Elle suivit ses yeux qui fixaient… la statue d’un personnage de fiction, nommée Wonder Woman sur la plaque qui la présentait.

Est ce la représentation d’une ennemie à vous ? Demanda le blond pour briser le malaise.

Lisa en fut sortie de sa torpeur. Quoi ? Pas du tout, c’est même une super alliée. Non, c’est la statue qui est dangereuse. Heureusement, elle semble calme aujourd’hui.

Cilas fronça les sourcils, un peu perdu. Pourquoi fallait il absolument venir ici ? Demanda t il à nouveau.

Elle pointa du doigt la petite fenêtre qui donnait sur la cuisine, à travers laquelle on voyait les cuisiniers s’affairer sur les commandes qu’ils recevaient. Cilas remarqua qu’il y en avait un, plus costaud, qui travaillait sans bouger de sa place contrairement aux autres qui allaient et venaient en fonction de ce qu’ils avaient besoin.

Le grand gaillard que tu vois, c’est Clark. Depuis 2016, il surveille l’entrée du QG d’une vieille ligue de super héros. La ligue n’existe plus, et ce QG encore moins, et depuis plus longtemps encore, mais les sous sols possèdent encore leurs mystères. Seuls Dyson, moi, Clark et la proprio du restaurant actuelle y avons accès.

Où est Dyson ? Continua Cilas sur ses questions.

Il n’est plus là, il avait d’autres aventures à mener. Je gère l’héritage de la ligue, même si y a plus grand chose à gérer.

Lisa n’avait pas l’air de le regretter, quand Cilas la regardait dire. Elle avait plutôt l’air d’être quelqu’un de très actif, et le prince se demandait ce qu’elle pouvait bien faire à présent que l’ère des justiciers était terminée.

Mais il fut pris soudainement d’un choc si violent qu’il aurait presque cru avoir été frappé par la foudre. Il la vit, près du bar. C’était elle, à n’en pas douter. Il n’avait pas vu son visage depuis qu’il s’était sacrifié pour elle, il y a de si nombreuses années, mais il ne l’avait jamais oublié. Zelda. Pour la première fois depuis trop longtemps, il voyait sa petite sœur, et Cilas en fut bouleversé.

Lisa le vit, et tenta de comprendre. C’est Zelda Bosphoramus, c’est elle qui a obtenu la propriété du restaurant. Oh, attends…

Elle marqua une pause, regardant Cilas encore un peu plus, qui ne bougeait toujours pas. Zelda Bosphoramus, c’est elle la sœur dont tu parlais ? Tu es le frère de la putain de Légende de Zelda ? J’ai jamais vu ton histoire dans les jeux, c’est un truc de fou, ça veut dire que…

Elle s’arrêta dans son excitation en voyant à quel point Cilas était secoué. Un air plus compatissant se dessina sur son visage.

Tu sais, je suis bien placée pour savoir ce que c’est de s’éloigner de sa sœur par peur, pour la protéger de soi même. C’est exactement ce que j’ai fait, par honte de ce que j’étais devenue à l’époque. Chris, l’ancien shérif, est un peu devenu un frère pour moi et m’a convaincu que ce n’est pas du tout la solution. S’éloigner de ceux qu’on aime pour résoudre un problème le rend encore plus gros.

Elle haussa les épaules. On est dans un monde de contes de fées, t’as qu’à regarder La Reine des Neiges, c’est exactement la morale.

Cilas descendit le regard sur la table pour que Zelda ne finisse pas par le remarquer. Il devait toujours se cacher tant que le sorcier qui avait essayé de la tuer était toujours dans sa tête. Sauf votre respect, Dame Lisa, je ne suis pas comme vous. Je ne suis pas un ancien criminel qui se cache par honte. Je dois protéger ceux que j’aime d’une menace concrète. Et je n’ai pas le choix.

Lisa gardait son air compatissant sur le visage, et sut qu’il ne fallait pas insister. Elle changea plutôt de sujet.

Bon, voilà ce qu’on cherche. Lors de la création de la ligue, le premier ingénieur de Dyson a créé un bâton à partir d’onyx, capable de se charger d’une énergie noire, amplifiée par les émotions négatives de sa porteuse, le tout uniquement grâce à la technologie et la science. Mais le bâton a été altéré plusieurs fois. D’abord par la magie de sa première porteuse, qui a grandit sa force, ensuite par celle de la Sorcière Rouge, sa première ennemie. Le bâton a ensuite été mis en isolation, parce que les peurs que provoquait le bâton devenaient de plus en plus fortes. J’ai découvert en arrivant dans l’équipe qu’il y avait une vraie conscience qui y est née. C’est moi qui l’ait nommé le Corbeau, parce que la première porteuse du bâton se faisait appeler Raven. Récemment, j’ai découvert que ceux qui l’ont volé avaient réussi à alimenter la conscience du Corbeau pour la rendre encore plus puissante.

Cilas l’avait écouté attentivement, et marqua un instant de réflexion quand Lisa termina son récit. Il ne parla qu’au bout de quelques longues secondes. Mais il ne fait pas que résonner les peurs, n’est ce pas ?

Lisa acquiesça en hochant la tête de gauche à droite. Si tu réussis à passer les épreuves de la Peur, le Corbeau peut servir d’arme pour annihiler la source de ce qui t’effraie. Mes assistants sont fascinés par cette histoire qui sonne comme une vraie légende, et n’ont pas réussi à garder leur langue. C’est pour ça qu’il y a une rumeur qui court en ville sur l’histoire du Corbeau, et que tu as fini par entendre. Mais je te préviens, Northman, il n’y a aucune preuve que la légende soit vraie.

Je dois essayer, fit le chevalier, toujours aussi déterminé. Si le Corbeau peut faire disparaître Agahnim, je dois essayer. De toutes façons, je suis désespéré, alors je suis prêt à essayer une solution qui n’est qu’une rumeur.

Lisa se leva donc. Très bien. Mes assistants nous attendent dans le sous sol. Mais Northman, ne prends pas les épreuves de la Peur à la légère. Il ne faut surtout pas que tu penses à Agahnim quand nous serons plongés dans l’univers du Corbeau, ça ne le rendra que plus fort, et ta défaite plus inévitable. Et si tu perds contre le Corbeau, tu risquerais de ne jamais t’en remettre.

Cilas se leva à son tour, et hocha la tête d’un coup sec. Merci pour vos conseils, Dame Lisa. Je suis prêt.

Parfait. Si nous pouvons trouver où le bâton se trouve depuis qu’il a été volé, Derek et Duncan l’auront sûrement déjà localisé. Allons y.

Elle se dirigea alors vers la cuisine, et Cilas la suivit en baissant sa capuche, pour être sûr que Zelda ne le voit pas. C’est ce que vous faîtes, depuis la fin de votre carrière de justiciers ?

Lisa parut satisfaite de la question. Depuis que Dyson est parti dans ses propres aventures, j’invente des trucs avec les jumeaux. Des garçons très loufoques et très énergiques, tu verras. Ce n’est pas un rôle de justicier mais ces inventions, aussi marrantes soient elles, pourront aider plein de gens, j’en suis certaine. Notre première machine était un GPS spécial qui essaye de localiser quelque chose de précis en se basant sur la signature énergétique qu’il a pu laisser par le passé, à condition de l’avoir déjà enregistré quelque part. Pour l’instant, ça n’a marché que sur des humains, mais j’ai demandé aux jumeaux de charger les données sur le bâton et le Corbeau. Croise les doigts pour avoir un résultat, et si c’est le cas, n’oublie pas qu’on a révolutionné la science !

En passant devant le garde cuistot, le nommé Clark reconnut Lisa et la laissa faire. Celle ci ouvrit ainsi une porte secrète derrière une étagère, qui les menait au sous sol où, en effet, il n’y avait plus rien à part un petit bazar de vieux cartons dans une salle en ruine après ce qui semblait avoir été une explosion, et quelques instruments semblaient avoir été posés récemment. Les inventions de Derek, Duncan et Lisa, devina Cilas.

Devant un écran assez spécial, équipé d’une sphère sur le dessus qui tournait, se trouvaient deux garçons identiques, très grands, à la crinière formidablement rousse.

Salut !
Je suis Duncan !
Et lui c’est Derek ! Hein ? T’as dit quoi là ? C’est moi Duncan !
Mais c’est ce que j’ai dit !
C’est toujours la même histoire !


Les garçons ! S’écria Lisa qui semblait habituée à leur énergie. Cilas lui, avait presque eut un vertige tant les deux garçons avaient parlé avec une vitesse remarquable.

Enchanté, jeunes hommes, salua sobrement Cilas. Je suis Sir… appelez moi Cilas, simplement.

Très bien Sir !
Au poil Sir !
Ravi de vous rencontrer Sir !


Cilas tourna un regard curieux vers Lisa, qui le regarda, simplement blasée. Je te préviens, y aura ni Sir, ni vouvoiement de ma part, Northman. Elle s’avança vers l’écran. Alors, vous avez trouvé quelque chose ?

Oui, tu devineras jamais où le bâton se trouve !

Duncan – ou Derek, Cilas n’était plus très sûr – allait répondre aussi vite que d’habitude, mais Lisa les coupa, l’air mécontente de ce qu’elle voyait. El Paso, Texas. Là où mon frère est devenu un grand méchant avant la création de la ligue. Évidemment...
code par drake.
cilas, lisa, derek & duncan

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Media [SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur C60cce36563c68eb43af319aada97305d0c16d43

first christmas

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90675-termine-le-livre-d-hi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90796-la-mysterieuse-cabane-de-l-inventeur-autres#1307447


ϟ Cilas Northman ϟ



« Mr, vous avez la fâcheuse
habitude de survivre. »


Cilas Northman

|  Crédits : Moi (Dydy)
|  Avatar : Evan Peters

La Légende de Cilas, Chapitre 2 : Les Gardiens de la Conscience

[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Xe5w

Girl something here is different
this ain’t any Christmas
I can’t believe that is the first christmas

|  Conte : La Légende de Zelda - Entre Breath Of The Wilde, The Adventure of Link et A Link to the Past
|  Dans le monde des contes, je suis : Le Prince perdu d'Hyrule, premier héritier du trône


|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 291



[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur _



________________________________________ Mer 10 Nov 2021 - 15:33

La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur
El Paso - Texas - Etats-Unis


Lisa posa sa main sur la lourde porte qui menaient aux cachots. Derek avait insisté pour combattre avec elle, mais Lisa ne s’était jamais affrontée au Corbeau directement : elle ne savait pas s’il était possible de le vaincre une fois qu’il avait terminé de se nourrir, puisque c’était une entité quasiment née d’elle même dans le but précis d’envahir toutes les peurs. De la glace se forma sur la surface de la porte, assez épaisse, pour la sceller du mieux qu’elle pouvait, pour protéger le rouquin qu’elle avait fait se réfugier derrière. Elle n’arrêta pas d’épaissir la glace tant qu’il lui restait du temps, temps qu’elle vérifiait en regardant régulièrement et furtivement derrière elle. Elle savait que Corbeau Cilas ne se ferait pas longtemps duper par les clones de glace qu’elle avait fait d’elle et Derek, et qu’il les retrouverait bien assez tôt.

BAM

Le bruit d’un mur qui venait de se faire fracasser, de l’autre côté de la pièce. Justement, le voilà : il en avait fini des pièges glacés de Killer Frost et venait chercher les véritables autres consciences présentes dans le bâton. Lisa serrait les dents. Elle ne savait pas si c’était possible de le vaincre et en même temps, il le fallait, et pas seulement pour sauver leurs peaux : le Corbeau réussira à sortir du bâton une fois Lisa et Derek vaincus, et la Magic League avait assez déversés d’ennemis par le passé dans un monde ou dans un autre. Et il n’y en aurait plus, cette fois, de ligue, pour arrêter cette nouvelle et énième menace.

Elle lâcha la porte, maintenant recouverte de quelques dizaines de centimètres de glace solide, et se tourna vers Cilas, dont les yeux irradiaient de la lumière sombre et violette du Corbeau qui le possédait depuis qu’il avait échoué à son épreuve. Cilas n’avait pas réussi à vaincre sa peur. La technique de Duncan était bonne, pourtant, Lisa s’en était rendue compte sur le moment. Mais Cilas avait des cicatrices bien plus profondes, il avait peur de bien plus que le sorcier, et c’est ce qui avait fait de lui une victime plus facile du Corbeau.

Elle serra les poings alors que Corbeau Cilas approchait. Ses mains se recouvrirent d’une couche de glace également, alors qu’elle se préparait à devoir l’arrêter. Mais cela ne servit à rien : la magie du Corbeau le fit arriver en un rien de temps et envoya très violemment Lisa contre la porte qu’elle avait fermé, avec une telle force que la glace s’y brisa. Lisa en eut le souffle coupé en retombant au sol, un filet de sang s’écoulant de sa bouche.

Le Corbeau s’approcha d’elle, prêt à l’achever pour son dernier coup. Lisa commençait à être à court. Son oreillette ne fonctionnait plus, Duncan ne pouvait pas lui donner une solution deus ex machina, et de toutes façons, elle ne savait pas vraiment si il pouvait en avoir une.

Alors elle fit la première chose qui lui traversait l’esprit : ZELDA A BESOIN DE TOI ! Hurla t elle soudainement, désespérée mais sincère. Si elle ne pouvait pas vaincre le Corbeau, peut être que Cilas le pourrait, lui, si elle pouvait l’atteindre et lui donner la force dont il manquait pour lutter contre l’entité envahissante. Elle ne savait pas si ça fonctionnait, ou si ça fonctionnerait, mais elle en avait bon espoir : Le Corbeau s’était arrêté dans son élan.

Je ne connais pas grand-chose de ta sœur, juste du peu que je l’ai vu, et du jeu auquel j’ai joué, mais j’en sais assez, avec ce que tu m’as dit en plus de tout ça, pour comprendre que c’est la merde pour elle ! Et sûrement plus que pour toi !

Elle marqua une pause pour lever les yeux vers lui. Il n’était pas juste immobile, il avait l’air attentif, malgré les yeux du Corbeau qui la transperçaient, comme si elle commençait à réveiller un conflit interne.

Parce que oui, t’es à la rue, tu as souvent faim, tu t’isole par peur de devenir un monstre, mais tout ça c’est par choix ! Je ne connais pas Zelda mais je suis certaine que c’est une femme de la trempe à n’avoir besoin de personne pour s’affirmer et être forte, oui, mais putain, sa vie a l’air complètement détruite ! Un royaume dont elle a la responsabilité mais dont elle ne peut pas être la reine à ta place, un chevalier qui a des séquelles d’une guerre qui aurait dû se passer tout autrement, ta sœur a besoin du grand frère que tu as été avant ! Je ne savais pas que tu existais, j’avais juste en tête une histoire terriblement triste pour la princesse, et voilà l’élément qu’il me manquait pour que ça ne soit pas si dramatique : toi ! Tu as peur ? Je suis certaine qu’elle est terrifiée ! Le Corbeau se serait sûrement régalé d’elle ! Alors putain, si tu succombe maintenant, tout est complètement foutu, pour ton royaume et pour elle. Tu peux pas merder comme ça ! Ce serait complètement égoïste de crever maintenant, et compte pas sur moi pour raconter une histoire aussi pourrie si tu meurs ! « Et à la fin, il meurt et elle reste seule à jamais dans ses défaites. » Tu parles d’une fin ! Alors fais moi le plaisir de te reprendre parce que même si on ne se connaît pas, je sais que les garçons qui m’ont aidé, Dyson et Chris, auraient voulu que ton histoire se finisse aux côtés de Zelda qui a besoin de son putain de grand frère !

Elle se redressa maintenant, revigorée par la rage qu’elle s’est infligée toute seule dans son discours, et fit face au Corbeau qui, si ça ne marchait pas, pouvait pourtant la détruire d’un simple mouvement de bras. Tu sais qui était le chevalier que j’ai combattu dans mon épreuve ? Mon frère, son épée représentait l’arme de glace qui l’a mené sur le chemin qui l’a tué. Alors Northamn, fais pas le con et ne laisse pas une autre petite sœur perdre son grand frère, parce que je sais ce que ça fait.

Elle avait les larmes aux yeux, face au regard impassible de Cilas toujours autant possédé par le Corbeau qui l’observait longuement, sans bouger. Si elle n’avait pas été entendue, au moins ses derniers mots auraient été pour John, qui lui manquait terriblement.

Quelques temps plus tôt


Cilas et Lisa se tournaient vers Derek et Duncan, l’air sceptique, attendant un peu plus d’explications. Ils étaient arrivés à El Paso à bord d’un jet qui avait fait guise de baptême de l’air à Cilas et l’expérience l’avait horrifié. Les jumeaux lui avaient confié qu’ils avaient appris à piloter cette bête de métal justement lors de leur aventure à El Paso en 2016 contre John Queen, et que leur enseignement venaient de YouTube. Cilas avait du se tourner vers Lisa pour savoir ce qu’il en était, puisqu’il ne connaissait ce nom étrange, et le regard désespéré de Lisa ne le rassura pas. Tout ça pour atterrir sur une vieille rue à l’abandon, pour descendre devant une bâtisse mexicaine en ruine et donc également à l’abandon.

Votre… boussole vous a vraiment mené ici ? Demanda Cilas, sceptique.

Boussole ?
Vous êtes marrants, Sir !
s’amusèrent les jumeaux de son ignorance.
En fait, notre « boussole » nous a juste indiqué El Paso, sans plus de précision.

Vous avez participé à arrêter la première mission de mon frère avant qu’il ne devienne un super-méchant. Ca se passait à El Paso, devina Lisa. Je n’étais pas encore avec lui, il m’a recruté plus tard, pour son délire de comics… c’est vraiment là que vous avez combattu son cartel anti-magie ? Demanda t elle avec une pointe de jugement dans la voix, en regardant les ruines qui ne payaient pas de mine.

Nous, on est arrivé à la fin, on était le deus ex machina qui leur a offert une porte de sortie !
Mais oui, c’est là que Dyson, Lily, Park et Midnight ont combattu le cartel il y a cinq ans.
Vous auriez dû connaître Park, c’est son renard qui a fait des dégâts ici !
Le tout pour sauver un enfant dont Dyson s’occupait. Fallait voir ça !


Cilas essayait de suivre, mais c’était dur de se plonger dans une histoire qu’il n’avait pas vécu et dont il ne connaissait rien. Si le combat est terminé, et qu’il datait d’avant la création du bâton de Raven, pourquoi pensez vous que nous devons le chercher ici ?

Il y a deux ans, j’ai chassé tous les anciens alliés de mon frère dans le monde, mais j’ai oublié de vérifier si ses anciens ennemis existaient encore. Si c’est le cas, ils ont pu facilement remonter jusqu’à nous en cherchant John, sans savoir qu’il est mort, suggéra Lisa. Ils doivent penser avoir volé son héritage à lui.

Dans ce cas, devons nous nous préparer au combat ? Demanda Cilas en regardant l’arme que Lisa lui avait donné, un revolver lui avait elle dit. Il était plus à l’aise avec une épée, mais faute de quoi, il avait dû accepter, avec réticence toutefois : il voyait déjà comment il s’en sortait au tir à l’arc malgré l’aide de Hope et l’arc de conception Piaf qu’il avait obtenu, alors il ne savait pas s’il s’en sortirait mieux avec une autre arme de distance… Sont ils dangereux ? Chercha t il à se rassurer.

Un sourire mauvais se dessina sur le visage de Lisa. Park Hyo Jin les a vaincu avec de la férocité. Ca tombe bien, la férocité ça me connaît, dit elle sur un ton mauvais alors que ses yeux virent passer un éclat blanc, indiquant qu’elle était prête à devenir Killer Frost et faire honneur à ce nom.

Ils avaient un plan. Derek attendait devant, Duncan attendait derrière, pour encercler le bâtiment, tandis que Lisa entrerait directement par la porte principale quand Cilas privilégierait la surprise en passant plus discrètement par l’arrière. Le chevalier avait demandé à Lisa comment se servir du revolver. « Vise, et appuie » lui avait elle simplement dit, ce qui ressemblait beaucoup au « bande et lâche » qu’il avait eu comme instruction pour l’arc dont il n’arrivait pas à se servir, ce qui n’était pas pour le rassurer. Mais il ravalait son inquiétude, il avait eu un enseignement au combat au corps à corps au château, dans le pire des cas. Il avait juste peur qu’Agahnim profite d’un seul moment où Cilas serait au dépourvu pour se servir de sa magie, ce qu’il devait éviter pour le renforcer davantage.

A première vue, le bâtiment avait juste l’air abandonné, n’étant rien de plus qu’un tas de ruines dans lesquelles il était dangereux de déambuler, se fit il la réflexion en regardant au dessus de lui le plafond qui semblait prêt à s’effondrer sur eux. Il fit le tour, vigilent, autant qu’il le pouvait avant que son chemin ne rejoigne celui de Lisa, qui avait fait également sa part de repérage, qui n’avait rien donné non plus.

On peut essayer de monter ? proposa Lisa.

Cilas regarda à nouveau le plafond, peu serein. Je ne sais pas si c’est vraiment une bonne idée...

Mais avant qu’il puisse continuer sa phrase, le vieux plancher craqua soudainement, faisant plonger le chevalier et l’ingénieure dans les sous sols, atterrissant douloureusement sur le goudron et les débris de bois, devant un groupe d’hommes et de femmes qui les regardaient avec une satisfaction sadique.

Descendre n’était pas une meilleure option, grommela Lisa.

Queen, fit une femme en reconnaissant Lisa, l’air contente, ce qui ne semblait être pas une bonne chose selon Cilas. Tu n'es pas le Queen que nous voulions, mais cela ferait l’affaire...

Cilas se releva et se mit entre les inconnus du cartel et Lisa, bien au courant que cette dernière pouvait toutefois parfaitement se défendre elle même. Vous ne ferez rien d’elle, mécréants ! Ce n’est qu’après son avertissement qu’il se rappela avoir une arme, aussi exotique lui soit elle, et qu’il leva donc son revolver vers leurs ennemis, bien qu’il n’avait absolument rien pour être crédible.

Lesdits ennemis qui se regardèrent un moment suite à ses paroles avant de reporter son attention sur lui pour… rire. Mécréants ? En voilà un qui n’a pas passé le cap de la malédiction. Tu as de la compagnie de plus en plus étrange, Queen.

Lisa se releva enfin, et haussa les épaules. Et toi t’es bien juste une connasse, mais tu t’entoure pourtant de bouffons à petite bite, comme quoi on a tous des compagnons particuliers. Malgré la vulgarité du propos, Cilas ne put s’empêcher un petit rictus amusé.

L’honneur de mâle frustré remis en cause, plusieurs des hommes de celle qui semblait être la meneuse commencèrent à grogner et faire un pas en avant, stoppés par un simple mouvement de la main de leur leader. Ne vous inquiétez pas, bien leur apprendra à ne pas regarder où ils mettent les pieds. Nous les tenons, à présent...

Quand elle s’effondra au sol au milieu de sa phrase, sans aucune transition entre son état conscient et inconscient, Cilas fut tellement pris de court qu’il ne fit que hausser les sourcils.

Bien vous apprendra à ne pas regarder derrière vous, losers !
Dans tes dents, face de gland !
Se firent entendre les jumeaux qui étaient arrivés derrière eux, Duncan avec le bâton qu’ils cherchaient dans les mains, avec lequel il venait manifestement de frapper la meneuse.

Bien qu’ils étaient en supériorité, ses hommes s’éloignèrent soudainement avec effroi des jumeaux en voyant ce spectacle. Bande de tarés, vous allez réveiller le...

Pour illustrer ses craintes, le bâton d’onyx commença à vibrer dans les mains de Duncan, avant d’irradier une inquiétante lumière violette. Sentant le danger, Duncan lâcha l’arme au sol, et recula avec son frère, et bien lui en a pris : le sol commença à se creuser surnaturellement, et en à peine quelques secondes, un gouffre qui semblait sans fond avala tous leurs ennemis, avant de se refermer comme s’il n’avait jamais existé. Le bâton vibra encore quelques instants, et il leur semblait entendre leurs cris étouffés provenant de l’arme en elle même.

Sont ils… dans le bâton ? Demanda Cilas, peu avenant.

Oui, et il va falloir refaire ça, les jumeaux, commença Lisa en s’approcha du bâton. Si on veut accéder aux pouvoirs du Corbeau pour Cilas, il faut affronter les épreuves du Corbeau, et devancer nos ennemis au cas où ils y parviennent avant nous. J’en doute, mais on sait jamais.

Cilas soupira. Il était destiné à diriger les armées contre Ganon, alors il pouvait sûrement plonger dans le gouffre le plus terrifiant pour affronter un oiseau de malheur, le tout sans réveiller la magie noire qui le hantait… n’est-ce pas ?

Mais si nous n’y parvenons pas ? demanda t il cependant.

Lisa pointa Duncan du doigt. Toi, tu vas rester là. On va se donner des oreillettes, et tu vas essayer de cartographier l’intérieur du bâton au fur et à mesure qu’on y avance, grâce au GPS. Si tu nous guide, peut être qu’on aura une chance de ne pas s’y perdre.

C’est du génie !
On va y arriver les doigts dans le nez !
Ca c’est sur !
S’’excitèrent les jumeaux, confiants, en se tapant la main.

Cilas, lui, l’était beaucoup moins. Il fallait que ça fonctionne, l’enjeu était trop grand.
code par drake.
cilas, lisa, derek & duncan

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Media [SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur C60cce36563c68eb43af319aada97305d0c16d43

first christmas

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90675-termine-le-livre-d-hi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90796-la-mysterieuse-cabane-de-l-inventeur-autres#1307447


ϟ Cilas Northman ϟ



« Mr, vous avez la fâcheuse
habitude de survivre. »


Cilas Northman

|  Crédits : Moi (Dydy)
|  Avatar : Evan Peters

La Légende de Cilas, Chapitre 2 : Les Gardiens de la Conscience

[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Xe5w

Girl something here is different
this ain’t any Christmas
I can’t believe that is the first christmas

|  Conte : La Légende de Zelda - Entre Breath Of The Wilde, The Adventure of Link et A Link to the Past
|  Dans le monde des contes, je suis : Le Prince perdu d'Hyrule, premier héritier du trône


|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 291



[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur _



________________________________________ Ven 12 Nov 2021 - 15:51

La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur
El Paso - Texas - Etats-Unis
Dans le nid du corbeau, à l’intérieur du bâton


Si le Corbeau se nourrissait de la peur, il s’y prenait diaboliquement bien pour se ravitailler. Juste l’entrée dans son univers avait fait froid dans le dos à Cilas. Duncan avait repris le bâton, pour le manipuler comme il l’avait fait quelques instants auparavant après quoi le cartel avait été absorbé, et l’effet escompté ne tarda pas. Le sol se creusa sous les pieds de Derek, Lisa et lui même, et ils n’eurent pas besoin de sauter dedans, le gouffre étant allé les chercher directement pour les faire tomber à l’intérieur. Le trio dégringola dans un tunnel vertical de ténèbres, de froid et d’un vide terriblement angoissant, pendant ce qui semblait au chevalier durer des heures. Au bout de quelques instants cependant, ils se tenaient debout dans un paysage éclairé par la lumière du jour, comme s’ils n’avaient jamais chuté, comme si le boyau plongé dans le noir n’avait jamais existé.

Cilas eut un frisson désagréable dans le dos en reconnaissant le monde dans lequel ils venaient d’arriver. Il se tourna un instant, alors que Lisa et Derek reprenaient leurs esprits et essayaient d’analyser leur situation. C’est… Hyrule, déglutit il, choqué de se retrouver dans son monde que le Corbeau avait parfaitement reproduit comme s’il venait de là bas.

Lisa plissa les yeux en regardant à son tour le pays dans lequel ils étaient plongés. Après un moment, son regard s’illumina, presque à en sursauter. Mais oui ! J’adorais passer des heures à suivre ces chemins en laissant mon cheval faire et profiter du calme, c’est exactement pareil ! s’enjailla t elle.

Cilas la regarda, surpris. Vous êtes déjà venue à Hyrule ? Lui demanda t il, perturbé qu’elle soit si familière avec cet environnement.

Elle hocha la tête négativement cependant. Pas du tout, j’ai juste joué au jeu vidéo, répondit elle sur le ton de l’évidence.

Le chevalier mit un temps pour se reprendre, alors qu’un profond remord et une profonde tristesse le rongeaient. C’était la première fois depuis la malédiction qu’il revoyait le continent dont il aurait dû être le roi, mais si on remontait plus loin, c’était même la première fois qu’il le revoyait depuis qu’il s’était sacrifié pour Zelda et qu’on l’avait pensé mort : il ne s’était isolé que dans les montagnes du nord après ça, ne les quittant que pour chercher des réponses ailleurs, comme la forêt de Brocéliande, mais sans plus jamais voir le cœur d’Hyrule, qu’il adorait pourtant explorer depuis son jeune âge alors qu’il était écuyer. Les revoir aujourd’hui ravivait des douleurs qui le faisaient déjà souffrir depuis longtemps.

Ce n’était pas tout. Pour se prêter entièrement au décor, toutes leurs affaires s’étaient métamorphosées. La tenue de Cilas s’était changée en celle de cuir qu’il avait autrefois au château, la tenue ample prompte aux sorties et aux combats qu’il n’avait pas revu depuis qu’il avait quitté sa famille. Se trouver dans cet habit à nouveau lui faisait tout autant l’effet de pincement que la vision d’Hyrule lui avait fait. Mais le voilà bien plus à l’aise car son revolver qu’il ne maîtrisait pas avait pris la forme de son épée, qu’il préférait davantage. Ce n’était pas le cas de Derek cependant, qui avait une tenue de fer d’un chevalier en pleine épopée, et dont les armes farfelues n’étaient plus que réduit à un arc, avec des flèches à tête explosives, enflammées, glacées, ou électriques. Cilas se dit qu’il serait surement doué avec cette arme, mais pour le reste, l’inventeur n’avait pas l’air à l’aise dans la lourde armure qu’il portait, même si celle là semblait l’exciter. Une besace pendait sur son flanc également, avec des cordes et autre matériel de ce genre. Lisa, elle, avait une tenue de cuir comme la sienne, de couleur bleue, et bien qu’elle avait fière allure, Cilas vit qu’elle n’avait pas l’habitude à tel accoutrement.

Comment le bâton du Corbeau a pu nous faire voyager dans un monde enchanté ? Finit par demander Cilas, essayant de ravaler ses sentiments.

Nope, vous êtes toujours dans notre bon vieux Texas ! Retentit la voix de Duncan dans leurs oreillettes, avec un très lourd accent cliché des habitants texans.

Lisa adressa un regard blasé au ciel, qui se destinait sûrement à Duncan bien qu’il ne la voyait pas depuis sa position à El Paso. Duncan… tu es britannique.

Mais le cœur à l’internationale ! Surenchérit Derek avec le même accent.

Arrêtez ça où je vous en colle une, ordonna Lisa d’un ton sec.

Cilas ne prêta qu’une oreille distraite à leur échange surréaliste – ne comprenant de toutes façons pas les subtilités des accents de ce monde, et encore moins quand ils étaient portés par l’humour – pour rester sur leur problème premier. Comment se fait il que cela ressemble à mon royaume, si nous n’avons pas changé de monde ?

Le GPS a commencé à cartographier l’environnement proche de vous, et ça ressemble peut être à Hyrule, mais votre localisation n’a pas changé. Vous êtes dans le bâton, informa t il de ce qu’il savait.

Le Corbeau doit savoir que tu attends le plus de lui, suggéra Lisa. Ce n’est pas un espace concret, juste mental. Et puisque le Corbeau puise dans les peurs, il a dû capter l’univers le plus sensible qu’il était à sa portée dans nos pensées. Elle se tourna vers lui avec un regard compatissant. Et c’est le tien, tu as le plus de conflit avec ton passé ici, Cilas.

C’était sans doute vrai. Car revoir Hyrule aurait dû lui faire plaisir, et une partie de lui était, en effet, heureuse, mais il se sentait davantage attristé et sa culpabilité n’avait fait que grandir, en revoyant le pays qu’il n’avait pas pu protéger davantage.

Derek – qui avait abandonné l’accent faussement texan, heureusement – sortit de son carquois trois flèches explosives qu’il arma en même temps sur son arc à triple encoches, sans que Cilas ne comprenne comment pouvait il déjà maîtriser l’emplacement de ses flèches. Derek le tenait fièrement, et Cilas qui ne connaissait pas grand chose au jeune homme en savait tout de même assez pour s’en inquiéter.

Je connais Hyrule, je ne crois pas que ça soit vraiment nécessaire pour le moment, ne put il s’empêcher de donner son avis sur la situation.

Sauf que c’est pas Hyrule pour de vrai, Sir ! On est jamais trop prêt ! Répondit il avec entrain.

Il a raison, approuva Lisa. On va devoir se confronter aux épreuves du Corbeau, basées sur nos peurs. La première se fait déjà curieusement attendre. Si nos amis du cartel anti-magie n’est pas à portée de vue, c’est qu’ils ont réussi à se sortir de la leur, mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas se méfier. Nous n’aurons pas la même épreuve.

Elle se tourna vers ses deux compagnons d’aventure, et toisa d’abord Cilas de haut en bas, avant de faire de même pour Derek, longuement et curieusement. On a peut être pas beaucoup de temps avant l’épreuve alors préparons nous au maximum. Ca sera forcément la plus grande terreur de l’un d’entre nous trois, alors allez y, de quoi vous avez le plus peur ?

Cilas réfléchit un instant, avant de se crisper avec inquiétude. Cela devrait être Agahnim… il me hante depuis trop longtemps, et est la raison pour laquelle je dois m’isoler : il a failli tuer ma sœur, il a failli me tuer quand j’ai pris sa place. Sa voix manqua de vaciller. Même après tout ce temps, ce récit lui coûtait beaucoup, d’y penser ou d’y parler.

Lisa hocha gravement la tête de haut en bas. Très bien. Alors je sais que c’est une chose et une autre de le demander et de le faire, mais essaye de l’enfouir au plus profond de toi et de penser à lui le moins possible. Pas du tout même si tu y arrives. Concentre toi sur ce qui te rend plus fort, plus heureux. Si tu enlèves du pouvoir à tes peurs, tu enlèves du pouvoir au Corbeau.

Cilas y songea un instant. Elle avait raison, mais les premiers instants, il ne pouvait pas penser à autre chose qu’Agahnim, symptomatique de chaque fois où on demandait à quelqu’un de ne pas penser à quelque chose de précis. Mais il essaya de se rattacher aux paroles de Lisa. De penser à ce qui le rendait plus fort, plus heureux. Il se concentra sur les traits de sa petite sœur qu’il avait aperçu pour la première fois depuis de trop nombreuses années au Comics Burger. Il se concentra sur l’amitié de Hope qui avait réussi à déchirer la solitude qui l’avait rongé pendant longtemps. Il se concentra sur l’enfance qu’il avait eu, des moments les plus légers avec sa famille, avec sa mère quand elle était encore là, avec Zelda quand elle était encore petite et innocente, avec son père avant que les soucis du royaume ne lui donne des cheveux blancs. Agahnim et tout ce qui le faisait peur n’avait pas disparu de ses pensées. Mais prendre le temps de penser à tout ça semblait, en effet, donner moins de force à ses angoisses. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Lisa l’aperçut, et partagea sa satisfaction.

Elle se tourna alors vers Derek. Et toi ? De quoi as tu peur ?

Un air terriblement mal à l’aise s’afficha sur le visage du rouquin alors qu’il pensait à sa plus profonde peur, si bien qu’il mit un moment avant de réussir à la formuler. Cette attente crispait Lisa et Cilas qui s’attendaient à un terrible récit auquel ils allaient devoir se préparer pour l’affrontement contre les illusions du Corbeau.

Jusqu’à ce que… J’ai peur qu’un corbeau ressemble à un bureau ! réussit il à dire au bout d’un moment en criant de terreur, les larmes aux yeux. Cilas parvint même à entendre un sanglot effrayé de Duncan dans son oreillette à la simple mention de leur phobie.

Cilas arqua un sourcil. Même en connaissant la référence, c’était déjà absurde, mais lui, en plus, ne la connaissait même pas, et commença à se demander que diable avait il vécu comme traumatisme.

Lisa, elle, lui adressa à nouveau son regard blasé. Arrête tes conneries veux tu ? On cherche une peur concrète, quelque chose qui a laissé sa cicatrice sur ton mental, qui…

Un cri aigu et parfaitement horrible, strident et très fort, déchira le calme d’Hyrule et coupa la parole à l’ingénieure qui se tourna en sursautant pour regarder l’origine du bruit. Fendant le ciel, en se dirigeant vers eux, leur première épreuve se manifesta très clairement, sous le regard ahuri de Lisa et Cilas qui se tournèrent vers Derek qui lui, tremblait devant ce spectacle qui lui était atroce : celui d’un corbeau géant dont les yeux étaient des lampes de bureau, et dont le corps étaient remplis de tiroirs de bureau.

TU TE FOUS DE MA GUEULE ? TU AS VÉCU DES PUTAIN DE GUERRES ET TA PLUS GRANDE PEUR C’EST UNE ÉNIGME A LA CON QUI N’A MÊME PAS DE RÉPONSE ? Le sermonna Lisa devant la bêtise de la situation.

C’EST LA PIRE HISTOIRE DU CHAPELIER FOU ! ELLE EST TRES EFFRAYANTE ! COMMENT TU PEUX SAVOIR QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN CORBEAU ET UN BUREAU MAINTENANT ? se défendit Derek en pointant du doigt l’animal qui s’approchait d’eux dangereux.

MAIS DE QUOI DIABLE ÊTES VOUS EN TRAIN DE PARLER ? Intervint Cilas qui ne comprenait pas ce qu’il se passait dans cette fichue épreuve.

Le ton descendit alors, les trois se taisant à la dernière réplique de Cilas, ne laissant que pour seul bruit l’horrible mélange entre un oiseau et un meuble s’approcher d’eux. Et l’ancien prince se croyait habitué aux monstres dans ce royaume, qui se montraient plus fréquents à mesure que Ganon prenait en force, avant la malédiction. Mais les monstres qu’il voyait généralement était des trolls, des lézards ou autres gélatines affreuses. Rien de ce qu’il avait vu ne ressemblait à cette véritable abomination de la nature.

Derek et Duncan étaient définitivement particuliers. Cilas se demandait si la peur qu’il avait ne serait pas moins menaçante à terme, que cette première épreuve. Il faut faire quelque chose, et vite ! Il sortit sa chère épée de son fourreau, prêt à se battre, mais en ayant tout de même de nombreux a priori sur la force qu’allait avoir l’animal à son arrivée avec la vitesse à laquelle il se déplaçait, et alors que Derek, terrifié, ne bougeait plus.

Lisa n’attendit pas pour le savoir. Prépare ta lame, Northman ! Lui ordonna t elle alors qu’elle s’avançait, en détendant ses bras. Lorsqu’elle était à portée, elle les leva avec force et détermination, envoyant une violente salve de glace contre l’oiseau, qui aurait au mieux dû le faire s’effondrer et givrer, au pire lui faire mal et le ralentir ou dévier. Pourtant, il semblait que la glace ne lui fit presque rien, déviant à peine de quelques degrés vers Cilas. Quoi ? S’écria t elle, confuse, sachant qu’elle aurait dû faire plus de dégats.

Le prince ne prit pas le temps d’en débattre avec elle, il voyait bien qu’il n’en avait pas le temps, puisque l’oiseau venait vers lui. Alors il prit son élan, en courant vers quelques rochers devant lui, sur lesquels il sauta au bout moment afin d’asséner son arme sur les lampes qui servaient d’yeux à l’animal géant, mais son épée ne fit que ricocher sans aucun dégat, alors qu’un des tiroirs de bureau situés sur sa gorge s’ouvrit brusquement pour envoyer le chevalier au loin, qui revint au sol à plat dos, dans une tornade de douleur.

Bordel, il est fait en quoi ce truc ? Commença à s’énerver Lisa.

Cilas observa tantôt Lisa, tantôt l’oiseau qui se retournait déjà vers eux… tantôt Derek, figé et tremblant un peu plus loin. Puis soudain, une lumière lui vint, comprenant pourquoi ils n’y arrivaient pas.

C’est son épreuve ! S’écria t il sur le ton de l’illumination. Il n’y a que Derek qui doit trouver la force d’affronter sa peur !

Lisa, qui adhéra totalement à sa théorie, envoya une boule de givre dans la tête du rouquin, qui sursauta sans réagir davantage. T’as entendu ? Tu nous as créé un monstre ridicule alors bouge toi !

Mais ça n’eut pour effet que de rappeler au corbeau bureau l’existence de Derek, le sujet de son épreuve. Je ne sais pas ce qu’il en ressort psychologiquement, mais cela doit être plus profond, même si ça n’en a pas l’air, le défendit Cilas, avant de courir pour se placer entre le meuble – animal et l’inventeur, se mettant en première ligne de danger pour la bonne cause (espérait il), comme il l’avait fait pour sauver Zelda de Agahnim il y a bien longtemps.

Je ne connais pas cette légende, ni le rapport que vous avez eu dans le passé, mais je sais que vous puisez votre force des émotions les plus inattendues, Derek. Alors vous ne pouvez pas succomber à votre peur. Vous êtes persuadés qu’il y a une différence entre un corbeau et un bureau, n’est ce pas ? Tenta t il d’abord, alors que le bureau ailé s’avança encore davantage vers lui, mais Cilas ne lui donnait pas une seconde de son attention, entièrement tournée vers Derek.

Oui ? Parvient à répondre Derek, pour la grande satisfaction de Cilas. Si sa langue se déliait, c’est qu’il avait déjà réussir à l’atteindre.

Alors il faut se concentrer sur cette certitude. Et vous verrez alors que ce corbeau est irrationnel et n’existe pas vraiment. Qu’il attend votre coup de grâce pour lui prouver qu’un corbeau et un bureau ont bel et bien une différence ! Que l’histoire du Chapelier n’était qu'une fabulation ! Termina Cilas. Maintenant, toutes les armes étaient dans les mains de Derek, métaphoriquement comme littéralement.

Derek regarda un instant le bureau ambulant, avec une nouvelle teinte dans les yeux qui semblait diluer sa peur : de l’hésitation, montrant à Cilas qu’il avait réussi à le débloquer, à le faire réfléchir, à l’emmener sur le bon chemin. Il espérait cependant que ce chemin soit emprunté rapidement, car il ne lui restait que quelques secondes avant que le monstre ne le dévore.

Derek restait ainsi, alors que ses deux alliés serraient dents et poings, jusqu’au moment fatidique où il allait être trop tard, quand l’animal géant sauta pour déchiqueter Cilas.

BOUM !

L’explosion souffla violemment Cilas et Lisa sur quelques mètres, mais bien que sonnés, ils ne sentirent aucune séquelle en se relevant. Ils tournèrent le regard, pour voir un Derek fier avec son arc dans sa main levée : il avait réussi à se reprendre, et à tirer ses flèches pour remporter la première épreuve.

Bien fait ! Vous vous ressemblez pas du tout ! Fanfaronna le jeune homme en sautillant sur place.

Lisa leva les yeux au ciel, désabusée, mais Cilas ne put retenir un sourire fier. Mais une autre explosion retentit, faisant trembler le sol et surprit le trio. Elle ne provenait plus des flèches de Derek cependant, mais de bien plus loin.

Duncan ? Demanda Lisa, méfiante.

Au sud ! Je crois que j’ai repéré le cartel !
code par drake.
cilas, lisa, derek & duncan

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Media [SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur C60cce36563c68eb43af319aada97305d0c16d43

first christmas

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90675-termine-le-livre-d-hi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90796-la-mysterieuse-cabane-de-l-inventeur-autres#1307447


ϟ Cilas Northman ϟ



« Mr, vous avez la fâcheuse
habitude de survivre. »


Cilas Northman

|  Crédits : Moi (Dydy)
|  Avatar : Evan Peters

La Légende de Cilas, Chapitre 2 : Les Gardiens de la Conscience

[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Xe5w

Girl something here is different
this ain’t any Christmas
I can’t believe that is the first christmas

|  Conte : La Légende de Zelda - Entre Breath Of The Wilde, The Adventure of Link et A Link to the Past
|  Dans le monde des contes, je suis : Le Prince perdu d'Hyrule, premier héritier du trône


|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 291



[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur _



________________________________________ Lun 15 Nov 2021 - 14:26

La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur
Hyrule – Il y a bien des années


Cilas avait 17 ans. Quand il avait 14 ans, l’âge d’entrer dans la chevalerie, le prince a été nommé écuyer, pour servir le chevalier Lakan, dans le but d’être adoubé une fois adulte et de devenir chevalier lui même. Parfois, quand il était sur les chemins d’Hyrule avec Sir Lakan, il s’ennuyait des cours du Professeur Cassak au château, de la compagnie de sa petite sœur Zelda, ou de la compagnie de son père, le roi. Celle ci surtout, qui se faisait rare même quand Cilas était là, à cause des menaces qui pesaient sur le royaume et qui rendaient l’adoubement de Cilas, l’éveil du pouvoir de Zelda, la formation du chevalier de la légende et bien d’autres préparatifs militaires indispensables. Mais il ne fallait pas s’y méprendre, Cilas adorait partir avec Sir Lakan. Parcourir Hyrule le passionnait, lui qui avait montré de l’intérêt pour ses paysages et ses étoiles dès qu’il eut l’âge suffisant pour comprendre ce qu’il regardait, mais il avait également un profond respect, une grand admiration, et beaucoup d’affection pour le seigneur Lakan, qui faisait également office de professeur, et d’une seconde figure paternelle pour lui. Lakan était ferme pour le forger, le préparer sans illusion, et lui enseigner ses arts et son savoir, mais il était respectueux, sage, et bon.

Le Prince avait 13 ans quand il connut son premier deuil, celui de sa mère, la reine, partie brusquement sans que Cilas et Zelda, qui n’avait que 6 ans, n’y soient préparés. Cilas avait 17 ans quand il connut son second deuil.

C’était sur les mêmes plaines sur lesquelles le cartel, des années plus tard sur Terre, dans ce bâton qui reproduisait son royaume, l’emmenaient. A l’époque, Sir Lakan et Cilas se faisaient héberger dans un village tout proche d’ici, quand un mouvement de panique s’était levé parmi ses habitants, alors qu’un Lynel au pelage d’or était en approche, avec de terribles armes de foudre. Lakan, fidèle à sa bravoure, n’avait pas hésité. Il entra dans son armure et prit son épée, alors que le jeune prince espérait qu’il n’y aille pas.

Sir ! implora t il. Professeur Cassak m’a enseigné sur les Lynel, ils sont redoutables mais si ce qu’ils disent est vrai, que celui là est en or… il vous tuera ! Et votre armure, contre ses flèches de foudre… Je vous en prie, n’y allez pas, occupons nous de confiner le village plutôt !

Lakan se calma, qui jusque là avait agi comme toujours il agissait, avec détermination et sans hésitation. Mais pour son écuyer, il préféra reprendre la sagesse du rôle de professeur qu’il avait envers le prince, et s’approcha de lui, une main rassurante posée sur son épaule.

Tu l’apprendras un jour, Prince Cilas. Il n’existe pas de cause qui ne mérite pas qu’on se batte pour elle, si elle désire venir en aide aux innocents. Tu connais ton devoir, tu l’as dit toi même, aide les villageois à se confiner, je suis fier de toi. Mais surtout, reste auprès d’eux, ils ont besoin de toi. De leur Prince, et de leur prochain grand seigneur. Quand ils t’appelleront Sir, ce n’est pas seulement pour la formation que je t’ai prodigué, mais parce que tu auras été leur chevalier.

Cilas n’avait pas répondu, il avait eu un ordre du chevalier qu’il servait, et il était peut être le prochain roi d’Hyrule, il avait appris à toujours respecter les instructions que Lakan lui donnait. Mais son inquiétude ne disparut pas, et quelque chose lui disait qu’il lui donnait l’ordre d’aider le village uniquement pour l’éloigner du danger, comme s’il savait lui même qu’il ne pourrait pas en revenir.

Lakan s’en alla au combat, et ce furent les derniers mots qu’il prononça. Les derniers mots qu’il adressa à Cilas. Qu’il était fier de lui. Le prince avait réussi à protéger tout le village à l’intérieur des maisons les plus solides, quand le coup de tonnerre retentit et lui glaça le sang. Les frissons qui parcoururent son corps le paralysèrent. Il trembla quelques secondes, le regard dans le vide, avant de lever un pied, puis l’autre, et se mit à courir malgré l’ordre de ne surtout pas quitter le village. Il se précipita dans les plaines où avait lieu le combat, et observa le corps de Lakan, inerte, un trou béant dans sa poitrine, alors que le Lynel était reparti dans une autre trajectoire que le village. Lakan avait sauvé ces villageois. Mais plus jamais ne reviendrait il auprès de Cilas.

Celui ci s’écroula aux côtés du corps sans vie du chevalier, le visage inondé de larmes, prenant sa main pour la serrer dans la sienne, observant ses yeux fermés comme s’il espérait les voir s’ouvrir. Sir, revenez ! Nous devions combattre Ganon ensemble quand je serai chevalier !

Bien sûr, il n’y eut pas de réponse. Alors le visage de Cilas se remplit de haine. Il y a quatre ans, quand sa mère s’en alla, on avait dit à Cilas qu’elle était mieux auprès des déesses. Mais Cilas en avait plus qu’assez que ces maudites déesses lui prenaient toutes les personnes qu’il aimait. Il se releva, en prenant l’épée de Lakan, et tourna la tête vers le Lynel qui partait. Il ne représentait plus aucun danger, il aurait pu – aurait du – laisser les choses comme ça.

Mais il avait un message à adresser aux déesses qui rappelaient constamment à elle les meilleures âmes d’Hyrule. Plus tard, les villageois vinrent dans les plaines pour observer ce qu’il était advenu à l’issue du combat puisque le Lynel n’était jamais venu les attaquer. Ils ne virent que le prince, le corps en sang, pleurant aux côtés du corps mort de Lakan, et de la dépouille d’un Lynel d’or.

El Paso – Texas – Etats-Unis
De nombreuses années plus tard, dans le nid du Corbeau à l’intérieur du bâton


Lorsque Cilas, Lisa et Derek arrivèrent sur les mêmes plaines, le prince s’arrêta, un frisson terrible parcourant son corps. Ici, il avait tué un Lynel, ce qui avait fait de Cilas un chevalier adoubé plus tôt que l’âge requis. Ici, il avait creusé la tombe de Sir Lakan avant qu’il n’aille lui ériger un monument au château. Ici, une part de son enfance s’était éteinte en même temps que le seigneur qu’il servait, pour devenir un homme, un roi en devenir.

Putain mais c’est quoi cette merde ?! S’écria Lisa en regardant ce que le cartel affrontait.

Derek haussa un sourcil. Bah tu vois que y a pire que le corbeau – bureau !

Ce n’est qu’alors qu’ils remarquèrent que Cilas était encore derrière, prit par les images de son passé qui le bouleversaient. Ils se tournèrent tous les deux vers lui, alors qu’il avait craint, pendant une seconde, que ce soit un Lynel d’or qui faisait face à leurs ennemis, comme celui qui avait tué Lakan. Il cligna des yeux, et sa vision se corrigea.

Tout va bien ? S’assura Lisa en le regardant avec inquiétude, alors qu’il s’était avancé pour les rattraper.

Oui, la rassura t il. J’ai juste… Disons que revenir sur les chemins de mon royaume depuis tout ce temps m’est compliqué. Mais je vais bien. Mieux qu’eux, constata t il en indiquant du menton le cartel qui comptait déjà deux morts dans leurs rangs, alors qu’ils affrontaient une sorcière entièrement recouverte de flammes.

Derek prit son arc, et tira une flèche de glace de son carquois. Il visa la créature de feu de la scène de combat qui se déroulait une cinquantaine de mètres plus loin devant. Malgré la distance, la flèche qu’il tira n’eut aucun mal à l’atteindre, alors que Derek visa admirablement bien. Cilas connaissait ces flèches, et elles auraient dû éteindre les flammes d’une telle créature de feu, mais l’arme ne fit rien d’autre que la transpercer et geler une parcelle d’herbe quelques mètres plus loin, alors que la sorcière continua à affronter ses opposants sans sourciller.

Ce n’est pas notre épreuve, on y peut rien, devina Lisa.

Mais on peut pas les laisser se faire tuer !, se désola Derek.

Il a raison. Ce sont peut être nos adversaires, les laisser au sort de la mort n’est pas brave. Même si nous ne pouvons pas toucher leur ennemi, nous devons essayer de les aider, insista le prince.

Lisa, devina t il, n’aurait eu aucun scrupule à les laisser mourir, mais elle devait bien admettre qu’il avait raison et qu’elle ne pouvait pas faire ça, ses années de criminelles bien derrière elle. Elle soupira, et accepta d’un mouvement de tête, alors que le trio commença à s’avancer…

… pour se faire arrêter dès le premier pas par un chevalier en armure qui apparut devant eux, et dont l’arrivée souleva un nuage d’énergie invisible qui les poussa au sol, sur le dos.

Je crois que notre seconde épreuve vient d’arriver, grommela Derek en reprenant son souffle, coupé dans la chute.

Alors c’est pour qui cette fois ? fit Lisa gravement en regardant le chevalier en face.

Cilas fut prit d’un mouvement d’effroi, alors qu’il ne pouvait pas retenir ses larmes. C’est… c’est la mienne. Il se releva, sans s’arrêter de pleurer, et fit face à son épreuve pendant quelques secondes.

Seigneur Lakan. Je crains de vous avoir déçu… Commença t il, la voix brisée par l’émotion, alors qu’il serrait le pommeau de son épée. Si je dois vous affronter pour réparer mes torts, alors soit. Je me plierai au sort que les déesses me réservent.

Il leva son épée, et serra les dents. Il savait que ce n’était pas Lakan, mais le juste retour des choses, une horrible torture pour le mettre à l’épreuve. Alors, même si cela le déchirait, il asséna son épée dans l’armure… qui ne fit que la transpercer comme s’il n’était pas tangible.

Lisa haussa un sourcil. Attends… me dis pas que ce truc, c’est MON épreuve ? Supposa t elle, puisque Cilas ne pouvait pas l’atteindre et que Derek avait déjà remporté la sienne.

Cilas fronça les sourcils. Comment se pouvait il qu’il ne lui était pas destiné ? Un chevalier, sur les terres qui avaient été témoin du dernier combat de Lakan, qui lui avait dit avant de s’éteindre qu’il serait un grand chevalier, ce qu’il n’avait pas été. Comment se pouvait il que ce n’était pas son épreuve ?

Le chevalier tira son épée de son fourreau, et fit découvrir au trio une lame entièrement faite de glace. Lisa se crispa alors. Si je trouve ce Corbeau, je le transforme en sorbet pour chien, réagit elle en comprenant à qui elle avait affaire. Désolée Cilas, qui que soit le Seigneur Lakan, ce n’est pas lui. Ce n’est même pas un chevalier, le Corbeau a juste déguisé son costume comme les nôtres.

Elle cessa de fixer son ennemi, pour se tourner vers Cilas et Derek. Laissez moi. C’est mon combat. Ce qui veut dire qu’il vous reste la dernière ligne droite. Je dois combattre seule.

Cilas la regarda un instant, mais n’insista pas, sentant que c’était mieux comme ça, sans compter que le plan était bon : si elle retenait cette seconde épreuve, Duncan pourrait guider son frère et le prince jusqu’à la dernière épreuve afin de solliciter le Corbeau. Il ne leur restait plus qu’à la remporter pour utiliser le bâton comme il le voulait : supprimer la source de ses peurs, Agahnim. Cilas hocha la tête à Lisa, celle ci lui répondant de la même façon, comme s’ils se mettaient d’accord que tout irait bien. Cilas se tournait vers Derek et lui indiqua de la même façon qu’ils laisseraient Lisa affronter le chevalier comme elle le souhaitait.

Les deux hommes contournèrent alors le chevalier et se dirigèrent vers le combat que menait toujours le cartel, alors que Lisa engageait avec le chevalier derrière eux. Duncan, prenez le bâton et frappez le sol avec. Cela devrait l’activer, intervint Cilas alors qu’ils courraient.

D’accord mais… pourquoi ? Demanda t il.

Derek tourna la tête vers lui. Si Duncan nous rejoint, il ne pourra plus nous guider, et ça nous rajoutera une épreuve !

Je n’ai pas envie d’affronter un corbeau qui ressemble à un bureau !

Ce qui est toujours aussi débile ! Répondit Lisa par les oreillettes.

Ce n’est pas pour faire venir Duncan, expliqua le prince. Faîtes d’ailleurs attention à ne pas tomber dedans. Mais s’il y a une porte d’entrée, sugéra t il…

… Il y a une porte de sortie ! Devina Duncan avec entrain, comprenant le plan de Cilas.

En attendant que Duncan active la porte, Derek et Cilas arrivaient au niveau de leurs ennemis. Relancez une flèche de glace, devant nous ! Ordonna t il à Derek, qui comprit ce qu’il voulait.

Il banda son arc, et visait à à peine un mètre devant leur groupe. Lorsque la flèche toucha le sol, un mur de glace se forma devant eux, séparant le groupe de la créature de feu. Cilas et Derek ne pouvaient pas toucher ce qui n’était pas leur épreuve, mais au moins pouvaient ils protéger ceux qui étaient manifestement en train d’y échouer, le temps qu’ils puissent s’en aller.

Cilas se tourna vers le cartel.

Qu’est-ce que vous foutez ? Cracha la cheffe, en colère.

Ce que je suis en train de faire, c’est vous assommer pour ne pas vous laisser en compagnie de mon ami, expliqua t il avant de leur asséner un coup du pommeau de son épée. Un gouffre se creusa alors, que Derek et Cilas évitèrent, avalant les corps assommés de leurs adversaires.

Ca a marché ici ! Constata Duncan en voyant le cartel de retour dans leur monde. Et pour vous ?

Les deux hommes se tournèrent vers le mur de glace qui avait eu le temps de fondre. Derrière, la créature de feu disparaissait comme ses adversaires. Une épreuve en moins, se félicita Cilas.

J’ai une autre bonne nouvelle. Comme le bâton est maintenant moins encombré, j’ai un plan plus clair et plus grand avec le GPS ! J’ai trouvé le Corbeau, annonca leur ami.

Derek sourit à Cilas. Nous approchons du but, Sir !

Où se trouve t il ?

Et bien… dans votre château, Seigneur Cilas.

code par drake.
cilas, lisa, derek & duncan

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Media [SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur C60cce36563c68eb43af319aada97305d0c16d43

first christmas

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90675-termine-le-livre-d-hi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90796-la-mysterieuse-cabane-de-l-inventeur-autres#1307447


ϟ Cilas Northman ϟ



« Mr, vous avez la fâcheuse
habitude de survivre. »


Cilas Northman

|  Crédits : Moi (Dydy)
|  Avatar : Evan Peters

La Légende de Cilas, Chapitre 2 : Les Gardiens de la Conscience

[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Xe5w

Girl something here is different
this ain’t any Christmas
I can’t believe that is the first christmas

|  Conte : La Légende de Zelda - Entre Breath Of The Wilde, The Adventure of Link et A Link to the Past
|  Dans le monde des contes, je suis : Le Prince perdu d'Hyrule, premier héritier du trône


|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 291



[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur _



________________________________________ Mer 17 Nov 2021 - 0:08

** certains passages sont des résumés des flashforward des trois premières réponses, qui reprennent seulement quelques parties pour lier ces scènes, que vous avez déjà lu, au déroulé de l'histoire

La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur
Voilà comment Cilas arriva dans cette réplique de son château, à affronter ses plus grandes peurs. A se risquer au bord de l'échec. Guidés par les indications de Duncan en dehors du bâton qui consultait le GPS de leur invention, Derek et Cilas laissaient Lisa affronter son épreuve puisqu'elle le voulait ainsi et se dirigeaient vers le château où le Corbeau avait installé le coeur de son nid dans la représentation actuelle qu'il en a faite, à savoir le royaume de Cilas.

Ma peur était l’épreuve de l’entrée, celle de Lisa était celle du chemin vers l’objectif… la votre sera la dernière avant le Corbeau, n’est ce pas ? Demanda Derek alors qu'ils s'approchaient de la salle du trône, leur dernière étape, sur un ton inquiet.

Le Corbeau aura mon propre visage, Derek, suggéra Cilas, l'air grave, avant de pousser les portes. En effet, Cilas avait eu le temps de réfléchir à la forme qu'aurait sa plus grande peur. Il avait craint pendant un instant que ses regrets envers le seigneur Lakan soit son épreuve, car si tel était le cas et que le Corbeau avait le pouvoir de supprimer la source de sa peur, Agahnim ne risquerait rien. Mais comme il s'y attendait, Lakan était un regret, pas une peur, et le sorcier en était bien une. La plus forte. Mais il savait qu'il n'aurait pas le visage du sorcier, car Agahnim lui faisait peur depuis qu'il était en lui. Le sorcier hante son esprit depuis qu'il a tenté de tuer sa soeur et ce risque le ronge depuis trop longtemps. Alors il avait parfaitement conscience qu'il aurait à affronter un être qui aurait son visage.

L'apparition qu'ils virent tous les deux, assis sur le trône, confirma cela. Mais Derek se glaça le sang pour bien pire que cela : pour la dureté et la noirceur de ses yeux. La dernière épreuve, celle de Cilas, qui le comprit en premier, n'était pas une illusion du Corbeau, mais l'entité elle même qui venait le défier.

Ne pense surtout pas à Agahnim, se rappela t il des conseils de Lisa. Il se tourna vers Derek et indiqua la corde qu'il avait avec le reste de son attirail. Il nous faut une garantie. Je ne connais pas la puissance de cette épreuve, alors attache moi à cette corde. Tu seras capable de me ramener si jamais je me perds dans ses pièges.

Derek s'executa alors, nouant la corde autour de la taille du prince, mais son inquiétude ne le quitta pas pour autant. Etes vous certain que cela marchera, Sir ? Demanda t il, en gardant l'image terrible du Corbeau du coin de l'oeil.

Non, bien sûr, avoua Cilas. Mais j'ai vécu dans l'incertitude pendant trop longtemps.

Sur ces mots, alors qu'il était attaché à la corde que Derek gardait en main en cas d'extrême nécessité, Cilas tira son épée et s'élança vers le Corbeau. Celui ci se leva seulement au dernier moment mais avec une agilité déconcertante, et para le premier coup du chevalier, qui utilisa l'élan de la parade pour se tourner et attaquer l'autre flanc, mais son adversaire esquiva en gardant cette vitesse affolante. Il leva son épée, prêt à découper la chair de la gorge de Cilas, mais il baissa la tête au bon moment pour le frapper du pommeau de son épée au torse. Le Corbeau ne fit que reculer, tournant sous l'effet de l'élan pour attaquer par l'autre côté.

Cilas esquiva le coup, et le prochain, enchaînant la défense et l'attaque aussi longtemps sans que ni l'un ni l'autre n'eut de résultat. Le Prince réalisa au bout d'un moment qu'il avait la même façon de se battre que lui, comme s'il se combattait lui même, ce qui était le cas, d'ailleurs, au niveau de l'apparence, mais avec une force tout de même légèrement au dessus. Ce n'était pas lui même son adversaire, mais l'incarnation d'Agahnim dans son esprit, et son erreur fut de ne pas le considérer comme ça au tout début, fuyant ce qui lui faisait le plus peur, encore une fois.

Malheureusement, il le comprit trop tard. Le Corbeau profita de la révélation qu'il venait d'avoir pour passer au cran supérieur. L'épée disparut de sa main qu'il leva devant lui, paume à la verticale vers Cilas, alors qu'il psalmodiait une formule dans une langue étrangère mais qu'il comprit parfaitement. C'était sa langue. Il récitait la même formule...

... que le jour où il tentait de tuer Zelda et qu'il avait pris sa place.

L'horreur de ce souvenir le fit hoqueter de surprise une seconde, ce qui fut une seconde de trop : le sort quitta la paume du Corbeau et chargea, en rayon de lumière, vers la poitrine de Cilas qui serra les dents sous la douleur de la brûlure. Privé de ses mouvements, il tomba à genoux, trop faible pour riposter. Trop faible, car dans le nid du Corbeau, ce qui nous faisait peur nous enlevait notre force, et ce fut le cas pour le Prince qui, à cet instant, revivait non pas seulement ses plus profondes angoisses, mais revivait leurs origines comme s'il y était à nouveau.

La perte de Zelda, la perte de son royaume, la perte de son libre arbitre... Alors que Cilas se noyait dans ses peurs, une aura violette se formait autour d'eux. Le Corbeau se nourissait, et Cilas était en train d'échouer.

Non ! S'écria Derek qui tira sur la corde.

Mais tirer ne servait plus à rien : l'aura violette devenait un véritable champs de force sphérique autour du Corbeau et de Cilas, et la barrière par laquelle la corde passait supprimait toutes les forces du pauvre ingénieur.

La corde va lâcher ! Expliqua t il en panique à Lisa qui revenait triomphante de son épreuve. Le Corbeau a atteint les pires peur du Prince, ce sera bientôt trop tard !

Lisa tenta, en attendant une solution, de geler la bulle que le Corbeau avait créé, mais cela ne fonctionna pas, malgré toute la force et la rage qu'elle insufflait à ses pouvoirs.

Parle lui d'Agahnim ! Dis lui de penser à lui le plus fort possible ! Finit par conseiller Duncan qui trouva une solution.

La panique de Derek monta d'un cran, alors que Lisa lui adressait un regard ahuri. C'est pas JUSTEMENT ce à quoi il doit le MOINS penser pour ne pas succomber aux Peurs du Corbeau ?!

Fais moi confiance ! Se défendit la voix de Duncan.

Lisa soupira. Ok, mais si ça marche pas... je crois que tu devras rajouter ma mort et celle de ton frère dans la liste après Northman. Et je te hanterai TOUTE TA VIE Duncan !

Elle baissa les bras, pour arrêter ses tentatives qui ne marchaient de toutes façons pas. La fine couche de givre innocente disparue aussitôt, et Lisa s'approcha de la barrière, haussant la voix pour espérer que Cilas l'entende. Cilas, ne te perds pas dans... dans toutes les pensées qui te traversent ! Rattache toi à lui ! Rattache toi au souvenir d'Agahnim ! Rattache toi à Agahnim comme si c'était lui, ta corde ! Tenta t elle sans même savoir en quoi ce n'était pas la pire des idées.

Le flot de pensée de Cilas s'interrompit un instant sous l'effet des mots de Lisa, et l'image d'Agahnim, dans son vrai visage, dans son rôle de Grand Conseiller, lui revint pendant un moment. Il comprit alors pourquoi devait il se rattacher à ce souvenir : ils s'étaient trompés en pensant qu'il ne fallait pas y penser. Les peurs avaient tendance à pousser au paroxysme la réalité des choses, et Agahnim n'était en rien cette image qu'avait adopté le Corbeau. Il n'avait pas ses traits, il n'avait pas ses talents au combat. Surtout, il n'avait pas réussi à le détruire comme le faisait le Corbeau.

Le plan de Duncan fonctionna, Cilas reprenait des forces et la bulle commençait déjà à s'affaiblir... Non. La voix d'Agahnim retentit en lui. Pas celle du Corbeau. La vraie. Agahnim se réveillait, et témoignait des épreuves que Cilas passait pour se débarasser de lui.

Non, je ne suis rien de tout ça, rien de tout ce que le Corbeau a décidé de montrer de moi. Et pourtant, mon cher Prince, j'ai réussi à détruire ta vie en un seul instant. A fragiliser le royaume, en un seul instant. A enterrer Zelda dans sa propre tombe, d'une certaine manière, avec tout ce que ta perte engendra dans sa vie et celle d'Hyrule. A t'enterrer toi, dans ta propre vie dont tu n'es plus totalement le maître puisque je me cache derrière elle, prêt à saisir tes gestes pour les faire miens. Oui, raccroche toi à moi, au véritable Agahnim, et tu verras qu'en fait, tu n'avais PAS assez peur de moi.

Le plan de Duncan était réellement efficace. Cependant, le plan de Duncan n'avait pas pris en compte que la source des peurs de Cilas pouvait directement lui parler dans sa tête et détruire toute la progression qu'il faisait lui même contre le Corbeau.

La bulle se brisa bel et bien, mais Cilas n'en sortit pas victorieux : le Corbeau avait triomphé, et possédait désormais le corps du Prince. Seigneur Cilas, non !! Hurla Derek, impuissant.

Celui ci se tourna vers lui et Lisa, et leva la main, envoyant une énergie puissante et douloureuse qui les envoya contre les portes de la salle du trône. Bientôt, tout le décor s'assombrit pour prendre des teintes de noir et de mauve : le Corbeau prenait possession de toutes les angoisses de Cilas, et lui permettait de corrompre toute son identité.

Lisa aida rapidement Derek à se lever avant de lever un mur de glace entre eux et le Corbeau. Dêpeche toi, il faut s'en aller d'ici et le plus vite possible, le pressa t elle, avant qu'ils ne prennent tous les deux la fuite. Cependant, ils n'eurent le temps de courir qu'à peine une vingtaine de secondes, prenant seulement deux directions différentes, quand ils entendirent la glace se briser. Lisa comprit que le Corbeau les rattraperait bien vite, et s'arrêta pour se tourner dans l'autre direction.

Tu fais quoi ?! S'écria Derek toujours pris de panique.

Lisa leva les mains, et deux silhouettes gelées se formèrent devant eux. Je gagne du temps comme je peux, grommela t elle alors qu'elle venait de créer des répliques parfaites d'elle et de Derek. Les golem de glace se mirent alors à bouger, et s'avancer dans la direction du Corbeau, pendant que Lisa et Derek continuèrent leurs chemins.

Ici ! Indiqua t elle les cachots.

Mais il n'y a pas d'issue par là ! S'alarma le rouquin.

Nous sommes dans le nid du Corbeau qui vient de gagner contre quelqu'un pour la première fois, nous n'aurons d'issue nul part. Il faut que je te cache pour te protéger, expliqua Lisa en se dépéchant. Les clones ne tiendront que quelques secondes, je l'affronterai ensuite, mais je ne prendrai pas le risque qu'il ne te blesse.

Lisa, je refuse que...

Lisa n'accepta aucun refus, et poussa Derek de force derrière la porte qui menait aux cachots, qu'elle commença alors à geler sans s'arrêter pour lui offrir le plus de protection possible jusqu'à ce qu'elle ne le puisse plus.

BAM

De l'autre côté de la pièce, le mur explosa et laissa passer Cilas sous l'emprise du Corbeau. Lisa lâcha la porte, et se prépara à l'affronter, mais la vitesse du Corbeau la prit de court et ses pouvoirs l'ejecta contre la porte qu'elle venait de givrer, en vain : toute la glace se brisa quand elle s'effondra dessus.

Le souffle coupé, et du sang dans la bouche, Lisa n'avait plus aucune ressource brute. Alors elle tenta quelque chose d'autre. ZELDA A BESOIN DE TOI ! Elle ne pouvait pas combattre le Corbeau puisque ce n'était pas son épreuve : elle devait atteindre Cilas derrière l'entité pour lui donner la force de le combattre lui même, ainsi mit elle toute sa rage dans son discours. Alors Northamn, fais pas le con et ne laisse pas une autre petite sœur perdre son grand frère, parce que je sais ce que ça fait, termina t elle, les larmes aux yeux, face au regard impassible de Cilas.

Elle ferma les yeux, n'ayant plus rien à dire, se préparant à ce qui arriverait si elle n'avait pas réussi. Elle ne vit donc pas le regard de Cilas vaciller un instant. Sa main trembla un instant, et se dirigea vers son épée, dans un mouvement lent et difficile comme si quelque chose lutait. Il leva l'épée... et se transperça la poitrine avec sa propre lame d'un coup sec.

L'instant d'après, Lisa, Derek et Cilas étaient de retour auprès de Duncan, qui lui même était entouré du cartel assomé. Duncan se précipita auprès de ses amis, gisant sur le sol, pour voir s'ils allaient bien. C'est son frère qui se réveilla en premier.

Je... je ne sais pas ce qu'il s'est passé, avoua t il avec inquiétude alors que Lisa se réveillait à son tour et tourna la tête vers Cilas, l'air grave.

Allez grand prince, meurs pas maintenant... marmona t elle.

Cilas ouvrit les yeux si soudainement que les trois autres sursautèrent. Il mit un moment, paniqué, à se situer, à se rappeler et à se calmer. Il porta les mains tantôt sur sa poitrine qu'il avait transpercé d'une épée dans le nid, tantôt sur le sol. Il finit par baisser le regard, et ne vit aucune cicatrice, ni aucune blessure, mortelle ou minime.

Lisa rigola de soulagement en soupirant. Ca a marché ! Tu as vaincu ton épreuve !

Les jumeaux sautèrent d'excitation en se tapant dans les mains alors que Cilas essayait encore de se reprendre. Votre discours... souffla t il. Il m'a permis de faire face à la conscience d'Agahnim dans ma tête... et de lui retirer tout le pouvoir qu'il avait sur moi.

Lisa lui sourit, fière. Le Corbeau n'avait plus d'emprise puisque tu as remporté ton épreuve, conclut elle, contente que ses mots l'aient touché, bien qu'elle était encore bouleversée de ce qu'elle lui avait dit.

Duncan se pencha pour prendre le bâton, et le tendre à Cilas. Vous avez gagné, alors vous avez le pouvoir de l'utiliser, maintenant, fit il en lui confiant l'arme comme récompense.

Cilas se leva, sans cacher son sourire sur ses lèvres. Il était désormais arrivé au jour où il se débarasserait d'Agahnim, après tant d'années. Il pourrait retrouver sa soeur, son royaume, son père. Il pourrait rendre à Lakan l'hommage qu'il méritait. Cilas prit le bâton et frappa le sol avec. Corbeau, je t'ordonne de tuer la source de ma peur la plus profonde, dit il à haute voix.

Il attendit un instant, sous le regard de ses amis, alors que les jumeaux retenaient même leurs respirations... mais rien ne se produisit. Non ! Vous m'aviez prévenu que les légendes n'étaient peut être pas réelles, mais après tout ce que nous avons fait, ça doit l'être ! Le Corbeau doit supprimer Agahnim !

Lisa s'approcha de lui, et posa une main réconfortante sur son épaule. Je pense que les légendes sont vraies. Mais le Corbeau ne peut plus supprimer Agahnim, parce que tu viens d'apprendre à arrêter de le craindre. Ce n'est plus la source de tes peurs.

Storybrooke, quelques heures plus tard

Cilas descendit du jet piloté par les jumeaux en premier. Il était partagé entre le sentiment de victoire et de défaite, et était resté silencieux tout le trajet, perdu dans ses pensées. Lisa le comprenait, et avait respecté ce silence. Elle savait que même s'il était heureux d'avoir retiré à Agahnim la domination qu'il avait sur lui par la peur qu'il incarnait, il était tout de même terriblement déçu d'avoir perdu une chance de l'anéantir, alors qu'il était plus proche que jamais d'y parvenir, après tant d'années à essayer.

Merci tout de même, dit il à Lisa et les jumeaux lorsque ceux ci quittèrent le jet à leur tour. Cette aventure m'a beaucoup appris, à défaut d'avoir résolu tous mes problèmes. Je vous le dois en grande partie.

C'est quoi la suite, Prince ? Demanda alors Lisa.

Je dois continuer ma quête. Agahnim ne me terrorise certes plus, mais je dois m'en débarasser. Il reste une menace pour tout le monde. Et vous ? Aurai je l'occasion de vous revoir ?

Lisa se tourna vers ses deux assistants qui lui souriaient. On va amener ce cartel à la prison de Storybrooke, et je vais me satisfaire de clore tous les chapitres de mon passé tumultueux.

Et après, on recommencera à inventer des trucs pour aider le monde !
On va révolutionner la science à nous trois pour le bien de tous ! Jubilèrent les jumeaux, fiers d'eux.

Lisa rigola. Et ça, c'est vrai. Elle s'approcha de lui et lui tendit la main, que Cilas serra sans hésitation. Je vous souhaite bon courage, Sir.

Vous m'avez vouvoyé, et appelé Sir, répondit il en rigolant.

Que ça ne devienne pas une habitude, fit elle avec un clin d'oeil avant de partir.

Derek et Duncan arrivèrent alors pour faire également leurs adieux avec une tape dans la main chacun. Je sens que vous irez loin, jeunes gens.

Merci beaucoup Sir !
D'ailleurs, on voulait vous aider avant de partir, confia Duncan.

Cilas haussa un sourcil.

On lit beaucoup pour avoir plein d'idées.
A la bibliothèque, dans le rayon des mondes des contes, cherchez les manuels qui parlent de Lemuria.
Il y a un journal écrit par un certain Klaus Igniculus qui parle de gardiens capables d'atteindre l'âme des gens.
Ils pourraient peut être retirer Agahnim de votre tête, si vous les trouvez.

Le Prince leur sourit, reconnaissant. Merci beaucoup. J'irai voir ça.

A Suivre...
Chapitre 2 : Les Gardiens de la Conscience


code par drake.
cilas, lisa, derek & duncan

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur Media [SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur C60cce36563c68eb43af319aada97305d0c16d43

first christmas

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90675-termine-le-livre-d-hi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90689-cilas-northman-relations-et-histoires#1305375 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90796-la-mysterieuse-cabane-de-l-inventeur-autres#1307447


ϟ Contenu sponsorisé ϟ








[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur _



________________________________________

 Page 1 sur 1

[SOLO] La Légende de Cilas - Chapitre 1 : Les Chroniques de la Peur





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Amérique