« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

Partagez
 

 Paint flowers so they will not die | Eliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Paint flowers so they will not die | Eliana - Page 2 Eddashley

Paint flowers so they will not die | Eliana - Page 2 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 6963



Paint flowers so they will not die | Eliana - Page 2 _



________________________________________ Dim 3 Avr 2022 - 21:12 « Men are such babies »

D'une façon inconsciente (génétique ? héréditaire ?) Abigaëlle reproduisait sans le savoir et à sa façon la manière dont sa mère, Anastasia, s'était elle aussi raccrochée à ses origines - même si les siennes étaient alors aussi floues qu'un rêve brumeux dont on s'extirpe au matin. Anya n'avait eu qu'un médaillon au message aussi invitant qu'obscur, "Ensemble, à Paris". Abigaëlle, elle, avait non seulement toute sa mémoire mais aussi pléthore d'histoires, la plupart contées par son arrière-grand-maman, auxquelles se raccrocher, pour créer sa propre mythologie et décider de son avenir, de la construction de sa personnalité, en s'appuyant sur son passé.
- Oh oui, tu peux me croire, on lui aurait rabâché l'étiquette et touuuut son arbre généalogique jusqu'à ce qu'elle soit capable de les réciter dans son sommeil, confirma la rouquine flamboyante en roulant des yeux, exaspérée. C'est pas un très bon souvenir pour moi, précisa-t-elle inutilement juste après. Non, elle a définitivement bien de la chance d'être une princesse moderne sans toutes les contraintes qui vont avec. Mais je suis contente qu'elle parle bien, mon égo ne se serait pas remis d'avoir une enfant moins parfaite que celle que j'ai dans les faits.
Ou peut-être que si, parce que l'amour d'une mère est inconditionnel. Anastasia, qui ne prévoyait pas d'avoir de deuxième enfant, et ce même si elle avait adoré appartenir à une grande fratrie, ne le saurait jamais. La seule chose qu'elle pouvait dire c'était qu'elle avait aimé l'idée d'Abigaëlle quand celle-ci n'était encore qu'un œuf dans son corps et que le résultat n'était pas pour lui déplaire. Comme bien des Romanov avant elle, la fillette était impétueuse, altière juste ce qu'il faut et portait les mêmes yeux bleu acier que bien des membres de la dynastie. On disait même qu'elle avait hérité des mains de sa mère qui les tenait - apparemment - de sa propre grand-maman. C'était peut-être ça qui faisait des trois femmes des personnes de poigne, en fin de compte. Il fallait au moins ça pour survivre dans un monde plutôt sombre (davantage que bien des parties de la Forêt Enchantée, à en croire ce que la rouquine avait entendu à ce sujet) qui avait, effectivement, donné naissance, malgré lui, à un film d'animation un peu effrayant pour les enfants.
Anya opina silencieusement à cette évocation et rajouta, une nouvelle fois :
- Ouais, je suis pas pressée que ça arrive et si Abigaëlle veut bien suivre le même conseil que celui que tu as décidé de suivre, je dis pas non, ajouta la jeune femme en esquissant un sourire.
Anastasia s'était déjà remise de tant de choses, elle savait pertinemment qu'elle pourrait bien se remettre d'une heure et demie de dessin animé sur sa propre vie. Mais si elle pouvait l'éviter... Ou confier Abigaëlle à sa gentille marraine le jour où la fillette aurait envie de faire ce visionnage... Clairement, Anya ne dirait pas non. Quitte à devoir regarder La Reine des Neiges tous les soirs pendant huit jours d'affilée. Regarder des tutoriels pour apprendre à faire des grues en origami ou similaire, en revanche, ça ne serait pas demain la veille qu'Anya s'y essayerait ! Elle savait déjà d'avance qu'elle n'avait pas la patience pour regarder ce genre de choses, encore moins pour en faire et espérait que jamais la maitresse d'école ne demanderait aux parents d'élèves de faire ça avec leur progéniture. Ou alors il lui faudrait trouver une amie plus patiente qu'elle pour animer l'atelier à sa place.
En revanche, la rouquine écouta sérieusement les arguments d'Eliana sur les vidéos de chasse au trésor dans des espaces restreints et laissa tourner l'idée dans son esprit. Elle devait bien reconnaitre la solidité des arguments et décida donc de ranger l'information dans un coin de sa tête, des fois qu'un jour la police ne lui plaise plus ou ne paye pas suffisamment. Connaissant le maire actuel, ça ne serait même pas étonnant si d'aventure ça arrivait...
- C'est pas faux, ce que tu dis. Clairement je ne visionne pas ce genre de choses, mais j'y penserais peut-être un jour. Rien ne m'empêche de garder l'idée, au cas où, conclut la jeune femme.
Anastasia se montra bien plus enthousiaste, en revanche, pour non seulement se vanter de savoir casser des nez (dont celui de son fiancé) mais aussi pour découvrir qu'Eliana avait également une histoire de nez qui valait le détour dans son inventaire. Incroyable, songea-t-elle en découvrant que les hommes étaient, décidément, encore plus vaniteux que ce que la misogynie voulait bien faire croire sur le sexe dit beau ! La jeune femme secoua la tête et par là même sa chevelure flamboyante, atterrée.
- T'aurais dû serrer les poings et lui proposer de lui refaire le portrait gratuitement, commenta-t-elle spontanément. Ca l'aurait peut-être fait relativiser. Non mais franchement, les hommes... Quand j'entends ce que j'entends je me demande comment ils ont fait pour établir la société patriarcale dans laquelle on vit. Vu d'où ils partent, c'est presque un exploit que ça ait pris, railla la jeune femme qui, en féministe qui se respecte, détestait vraiment cet aspect encore trop présent dans le monde moderne.
Mieux valait ne jamais lancer Anastasia sur la question car elle pouvait débattre des heures sur les hommes en général et sur le sien en particulier. Heureusement, elle s'était aussi souvenue que sa fille avait tenu à montrer l'un de ses derniers dessins à Eliana et avait songé qu'il était peut-être grand temps de s'y mettre, avant que tout le monde n'oublie son existence et que la mère et la fille repartent sans l'avoir montré. Abigaëlle avait eu l'air impatiente de recueillir l'avis d'une experte mais, maintenant qu'elle était sur le point de l'obtenir, elle hésitait soudainement, effrayée. Et si Eliana n'aimait pas sa façon de dessiner ? Et si tout compte fait le dessin était raté ? Et si tous ceux qui l'avaient complimenté avaient juste été gentils et non sincères ? Des tonnes de questions fusaient subitement dans l'esprit de la fillette qui observait tour à tour sa mère et Ellie avec de grands yeux effrayés.
Heureusement, Eliana savait y faire avec les enfants et avait une voix et un visage si avenants qu'elle ne pouvait que mettre en confiance. Ou, du moins, diminuer le stress du moment chez une enfant qui, sans rêver d'être un jour artiste peintre, avait autant de fierté que sa mère, sinon plus. Après un dernier regard en direction de sa maman qui opinait d'un air encourageant, Abigaëlle se décida à sortir la feuille A4 pliée en deux qu'elle avait glissé dans son manteau et à le tendre à Eliana.
Le dessin représentait - ô surprise - une version de la reine Elsa en train de chevaucher une licorne arc-en-ciel (le seul élément qui manquait au dessin animé, d'après la fillette) dans un paysage enneigé peuplé de sapins, de flocons de neige et d'un Olaf en arrière plan.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Eliana R. Cunningham
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Eliana R. Cunningham

| Avatar : Shailene Woodley

| Conte : Raiponce
| Dans le monde des contes, je suis : : Raiponce

| Cadavres : 124



Paint flowers so they will not die | Eliana - Page 2 _



________________________________________ Dim 10 Avr 2022 - 20:25


Paint flowers so they will not die
Eliana & Anastasia
Quel beau principe !

Eliana secoua la tête, légèrement amusée par tout ça. Déjà une façon si sérieuse de s’exprimer dans la bouche d’un enfant avait de quoi attendrir, mais en plus voir la mère derrière qui se réjouissait que sa fille n’ait pas à subir le protocole tout en étant vachement soulagée d’avoir une petite fille qui s’exprime mieux que la plupart des enfants de son âge… Il y avait comme un petit truc là qui faisait assez rire la jeune femme.

- Je suis persuadée que quoi qu’il soit arrivé, même si ta fille avait été un peu moins parfaite qu’elle ne l’ait actuellement, tu l’aurais tout autant adoré qu’aujourd’hui. Fit-elle remarquer. Au fond, c’est ça le plus important.

La peintre elle n’avait pas autant de certitude la concernant. Après tout, elle avait vécu avec une vieille folle qui l’avait gardé à ses côtés pour sa chevelure magique, mais qui lui avait prodigué de l’amour tout en la rabaissant plus bas que terre sans cesse. Ellie avait retrouvé sa mère biologique bien sûr, du moins dans son monde d’origine, mais elles n’avaient pas passé assez de temps ensemble pour créer une véritable relation avant que le Sort Noir ne les sépare de nouveau.

- Planque les codes d’accès au streaming alors, ou carrément à Internet. Au moins tu seras sûre qu’elle suivra le conseil, ça sera bien obligé sans internet… Proposa-t-elle en plaisantant.

L’ancienne princesse n’était pas du genre à retirer des libertés à autrui. On l’avait privé de sa liberté durant 16 ans, et même d’une certaine manière le Sort Noir l’avait encore enfermé avec Gothel, alors clairement ça ne serait pas elle qui mettrait un plan pareil en action. Ceci dit, rien ne l’empêchait de plaisanter là-dessus. D’autant qu’elle se doutait qu’Anastasia ne serait pas de ces femmes qui surprotègent leurs enfants. Pas si elle voulait que sa fille devienne indépendante.

- Je l’ai frappé avec une poêle. Avoua-t-elle à la rouquine. Rien à voir avec son nez. À l’époque je vivais cloitrée dans une tour, il est un jour monté pour cacher un truc. J’ai flippé alors je l’ai assommé. Raconta-t-elle avec un petit sourire. Dans le monde des contes, je ne sais pas comment ça a été possible… Ici, j’ai l’impression que les religions, quelles qu’elles soient, ont joué un rôle. Même chez nos dieux vivants, de base, le chef c’était un mec. Fit-elle remarquer pour illustrer son propos.

Il ne fallait peut-être pas chercher plus loin que ça : des gens qui avaient profité de la crédulité d’autres pour monter un système où la femme n’aurait rien à dire. Heureusement, du peu qu’elle avait pu voir à Corona, ce n’était absolument pas le cas dans son royaume et encore moins dans sa famille ! Enfin, ces discussions philosophiques furent mises de côté quand il fut question du dessin d’Abigaëlle. Ellie réussit à convaincre la fillette de le lui montrer, et même si la peintre s’était promis de ne pas être négative, elle comprit en regardant la petite qu’il lui faudrait être aussi honnête que possible.

- Wahou. Franchement, il est très beau. Dit-elle avec honnêteté. Il faudrait juste retravailler un peu le visage d’Elsa, l’affiner un peu tu vois. Lui expliqua-t-elle en sortant un crayon à papier d’une de ses poches pour retravailler le visage de sa cousine pour qu’Abigaëlle comprenne et puisse voir le résultat qu’elle avait en tête. Et travailler un peu ton cheval, son corps. Précisa-t-elle. Mais les chevaux, c’est toujours super compliqué à faire. La rassura-t-elle. Non franchement, il est très beau ton dessin. Et en continuant à dessiner, tu t’amélioras. Lui assura-t-elle. Moi aussi j’ai fait beaucoup de dessins où il fallait faire des petites améliorations comme toi pour réussir à super bien dessiner comme je le fais maintenant. Et encore, je suis sûre que je dois encore m’améliorer !

Elle ne voulait pas que la petite soit déçue. Son dessin était très beau et Ellie n’aurait pas été honnête si elle lui avait dit que tout était parfait, ce qu’Abigaëlle aurait tout de suite compris. Or la princesse ne voulait pas prendre les enfants pour des idées, ils comprenaient bien plus de choses que les gens ne l’admettaient.

- Si tes parents sont d’accord et ont le temps de t’emmener, je pourrais t’aider de temps en temps pour continuer à améliorer ta technique. Proposa-t-elle à l’enfant avant de regarder la mère.

Elle n’avait jamais donné de cours, mais Abigaëlle avait un certain doigté avec un crayon et Eliana trouverait dommage de ne pas le développer.

(c) princessecapricieuse

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Princess of the Sun
I'don't know who I'm, but I know I will find the way by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85186-les-poeles-et-moi-on-


Anastasia Romanov
« Men are such babies »

Anastasia Romanov

| Avatar : Ashley Clements

Paint flowers so they will not die | Eliana - Page 2 Eddashley

Paint flowers so they will not die | Eliana - Page 2 210704080453538741

| Conte : Anastasia
| Dans le monde des contes, je suis : : Anastasia Romanov

| Cadavres : 6963



Paint flowers so they will not die | Eliana - Page 2 _



________________________________________ Lun 11 Avr 2022 - 0:34 « Men are such babies »

Anya comprenait pourquoi la situation amusait Eliana et devait bien admettre qu'il y avait de quoi l'être. Sa vision des choses était, en fin de compte, relativement paradoxal. Digne de n'importe quel parent, sans doute, capable de se réjouir de quelque chose et de son presque exact opposé dans la même phrase. Par exemple de se réjouir de voir son enfant grandir si vite et gagner si rapidement en autonomie et se réjouir tout autant qu'il soit encore son petit bébé fragile demandeur de papa et maman pour tout un tas de choses.
- Tu as sans doute raison, on doit être programmé génétiquement pour aimer nos enfants, approuva Anya. Les hommes et les femmes, je veux dire, précisa-t-elle par souci d'égalité entre les sexes.
L'instant d'après elle riait à l'idée de planquer les codes d'internet et tout le reste pour éviter qu'Abigaëlle ne regarde Anastasia de son propre chef.
- C'est peut-être une bonne idée, répliqua-t-elle ensuite. Elle a déjà compris depuis longtemps comment allumer la télé ou utiliser un téléphone portable. Dans pas longtemps elle saura aller sur Netflix comme une grande...
Cette idée sidérait la rouquine qui songeait toujours qu'à l'âge de sa fille elle n'aurait pas su faire tout ça - en partie parce que dans le monde des contes, ce type de technologie n'existait pas mais aussi parce que les enfants de l'âge de sa fille étaient nés dans un monde digital et hyper connecté où on n'avait plus réellement le choix que d'avoir un smartphone, internet et un ordinateur. Forcément, depuis toujours la fillette voyait maman et papa manipuler ce genre d'appareil et avait, tout naturellement, compris une partie de leur fonctionnement.
- J'ai des poêles chez moi aussi, poursuivit la rouquine avec conviction. C'est une bonne idée pour les prochaines disputes. Merci du conseil, je note, sourit-elle avant d'adresser un clin d'œil complice à Eliana (car, oui, Anya ne comptait pas réellement frapper Dimitri avec une poêle ou tout autre objet dont l'utilité première était de faire la cuisine). C'est compréhensible d'avoir flippé, assura-t-elle juste après en retrouvant plus ou moins son sérieux. Quelle idée aussi de venir planquer un truc dans une tour qu'on connait pas. Surtout dans le monde des contes. C'est un coup à trouver un rouet ensorcelé, un dragon, voire une sorcière... En fait, il a eu de la chance de tomber sur toi. J'espère qu'il le sait, sinon je peux aller lui dire, assura la jeune femme avec autorité et détermination.
Ces expressions, toutefois, ne perdurèrent pas longtemps sur le visage de la rouquine féministe qui était toujours agacée de se voir rappeler que, quel que soit l'endroit, les chefs avaient toujours été des hommes pendant de trop longues années.
- Maintenant c'est Héra la cheffe des dieux et ça c'est une très bonne chose, commenta-t-elle, préférant, pour une fois, se focaliser sur quelque chose de positif, une amélioration du statut de la femme (et de la déesse) en l'occurrence.
Cette journée était aussi l'occasion de se focaliser positivement sur les talents artistiques d'Abigaëlle et démontra les talents qu'Ellie avait pour convaincre la fillette de lui faire voir son œuvre. Sa mère devait bien admettre (en tout cas mentalement) qu'elle était à la fois impatiente et curieuse de savoir ce qu'une vraie artiste penserait de sa petite artiste en herbe à elle, Abigaëlle. Connaissait Eliana, elle ne dirait rien de méchant et c'était tant mieux ! Les parents et leurs enfants à cet âge ne se sont jamais prêts à entendre des critiques négatives au sujet de leur talent. Ca aussi, ça doit être génétiquement écrit quelque part.
Et donc, ce qui devait arriver arriva. Ellie ne manqua pas de compliments pour le dessin d'Abigaëlle qui sourit de toutes ses dents, plus fière que jamais. Mais très vite elle retrouva son sérieux et se pencha vers le dessin pour l'observer, sourcils froncés, et essayer de comprendre comment Ellie pouvait l'aider à améliorer son Elsa. Autant de sérieux sur un visage si jeune, ça avait quelque chose d'amusant, qui ne manqua pas de faire sourire Anya qui observait les deux artistes, un peu en retrait mais idéalement placée pour ne rien manquer de la scène.
- Ooooh, c"est joli comment tu fais ! On dirait que c'est tout facile quand c'est toi qui fait ! Moi je dois beaucoup m'appliquer et me concentrer, ça me fronce les sourcils et aussi le front alors je vais peut-être avoir des lignes dessus comme grand maman, expliqua l'enfant pendant que sa mère, derrière elle, secouait la tête d'amusement. Pourquoi c'est difficile à dessiner les chevaux ? demanda-t-elle ensuite, persuadée qu'Ellie avait la réponse. Tu as gardé tous tes dessins de quand tu étais petite comme moi ? Maman et papa gardent les miens et des fois on les met sur le frigo, raconta Abigaëlle. Tu fais ça aussi ? Parce que si tu fais pas, peut-être que tu devrais, ça fait joli dans les cuisines, assura la petite tête rousse. Et, au fait, moi je trouve pas que tu doives encore t'améliorer, ils sont paaaaaarfaits, tes dessins !
Puisqu'Ellie l'avait encouragée en se basant sur un seul dessin, Abigaëlle songeait qu'elle devait faire de même. Et, d'ailleurs, elle n'avait pas tort de complimenter le travail de l'artiste ! Ses toiles étaient effectivement très belles ! Elle n'aurait donc jamais osé imaginer voire espérer qu'une artiste aussi talentueuse lui propose, à elle, qui était encore une petite fille, de lui donner des cours. Cette seule idée suffit à faire briller ses yeux d'excitation et, naturellement, quand Eliana précisa qu'il lui fallait l'approbation de ses parents pour ce faire, c'est tout naturellement qu'elle tourna ses yeux bleu acier vers sa mère pour lui adresser ce qu'on appelait son regard de Chat Potté qui était aussi mignon qu’irrésistible.
- Tu vas dire oui, hein maman ? demanda Abigaëlle, mains jointes pour canaliser son excitation et matérialiser sa prière.
Anya leva les yeux au plafond et fit mine de réfléchir à la question comme si la réponse à fournir demandait un effort intellectuel conséquent. Mais très vite elle ne put s'empêcher de sourire et répondre :
- Je devrais pouvoir trouver le temps de t'emmener ici de temps en temps, oui. Mais seulement quand Ellie pourra, d'accord ?
- Merci, merci, merci, maman, t'es la meilleure des mamans ! s'écria la fillette, au comble du bonheur.
- Et aussi ? la prompta l'intéressée.
- Et aussi merci Ellie ! poursuivit la fillette avec le même enthousiasme.
- On dirait que tu as fait une heureuse, reprit Anya en croisant le regard de son amie. Deux si je considère que tes cours de dessin seront du babysitting de mon point de vue, sourit la rouquine.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Fanclub Officiel de Héra
Un jour je m'arrêterai dans le délire... mais pas aujourd'hui.

           
©️BESIDETHECROCODILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t5617-terminee-once-upon-a-r


Contenu sponsorisé




Paint flowers so they will not die | Eliana - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Paint flowers so they will not die | Eliana





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Les docks