« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

Partagez
 

 The Most Wonderful Time of the Year | Stefan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan Eroshoney

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6267



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Jeu 23 Déc 2021 - 20:51 « Science is magic that works. »

24 décembre 2021

Ce soir là était le premier que Cinna et Hazel Lemon passaient au manoir Vulpesco. Leur fille, Honey, qui y avait emménagé trois mois plus tôt, les y avaient invités (sans trop de râleries de la part du propriétaire des lieux, son compagnon) pour le réveillon de Noël et avait, en ce sens, décoré les lieux comme il se doit, si bien qu'un immense sapin trônait à présent au milieu du salon. La jeune femme avait comme qui dirait "mis les petits plats dans les grands" ce qui impliquait une somptueuse décoration de table et des heures et des heures de cuisine. La jeune femme y avait passé son après-midi pour concocter un repas à la hauteur de l'événement : saumon gravlax en entrée, terre-mer de poulet et gnocchis végétaux en plat de résistance et une bûche vanille-caramel pour le dessert, seul élément que la jeune femme avait acheté à La Pelle à tartes. Quel dommage, en fait, que ni Stefan, ni Damian ne puissent y goûter ! C'était donc d'autant plus importante pour la cheffe du jour de recevoir d'autres mortels le 24 au soir : elle aurait été bien trop triste de déguster ce bon repas toute seule !
Naturellement, il avait fallu trouver une excuse plausible pour éviter au père et au fils d'attirer les soupçons sur eux s'ils ne mangeaient pas et l'excuse d'une mauvais grippe fraichement guérie était toute indiquée. Elle ne manqua d'ailleurs pas d'attirer toute la compassion de Hazel qui, quelques temps plus tard, apercevant les quantités préparées par sa fille, se réjouit que Stefan et Damian puissent profiter, plus tard, de toutes ces bonnes choses. Une joie que personne ne détrompa même si ce serait avant tout Honey qui profiterait des restes. Un jour, toutefois, il faudrait trouver le moyen d'être honnêtes envers les Lemon au point sur ce point-là. Leur annoncer, avec quels mots exactement, Honey ne le savait pas encore, que leur gendre ne suivait pas le régime alimentaire des mortels, sans entrer dans les détails. Peut-être en parlant de magie, un concept que la famille de Terre 2 comprenait à peine et qu'elle ne cherchait en général pas à creuser davantage.
Mais cet aveu n'aurait pas lieu cette année. Il y avait, il faut dire, une autre annonce que Honey gardait jalousement pour les fêtes de fin d'année et qu'elle avait particulièrement hâte de faire à ses parents. Il s'agissait, évidemment, de sa grossesse, qui commençait de plus en plus à se voir. La jeune femme n'avait d'ailleurs pas manqué de tiquer lorsque sa mère, à peine arrivée, avait remarqué ses joues bien rosies sur lesquelles elle avait plaqué deux bisous avant d'aller saluer Stefan. Avait-elle deviné ? Et si oui était-ce ces joues rosies qui avaient trahi sa fille ou bien la manie qu'elle avait depuis quelques temps déjà de toucher plus fréquemment son ventre, ce même ventre qui ce soir était dissimulé par la coupe de sa robe ceinte en dessous de la poitrine ? Les femmes, traditionnellement, avaient davantage l'œil pour capter ces bonnes nouvelles mais elles avaient aussi la délicatesse de ne rien dire, en tout cas pas en public, pour laisser à la future maman le choix du moment de l'annonce. Si c'était le cas, alors Honey remerciait chaleureusement sa maman pour sa délicatesse, d'autant qu'elle avait prévu ce qu'on pourrait qualifier de petit scénario pour son annonce, qui arriverait au moment de la distribution des cadeaux.
Pour l'heure, la jeune femme, préposée aux cocktails depuis des années, et, ce quelle que soit l'occasion, en profitait pour se concocter des virgin mojitos (autrement dit des mojitos sans alcool) sans éveiller les soupçons de personne. Car tous à table étaient bien élevés et personne n'irait boire dans son verre pour vérifier ce qui s'y trouvait !
La soirée du réveillon se déroula donc dans une ambiance aussi chaleureuse que festive, le seul regret allant pour Stefan et Damian qui ne mangeaient pas mais qui, heureusement, avaient l'air en forme autrement. Personne n'aborda les sujets fâcheux que peuvent être la politique ou les problèmes sociaux et tout le monde complimenta, plutôt deux fois qu'une, la cuisine de Honey. La bûche ne resta toutefois pas en reste car tout le monde chez les Lemon appréciait les pâtisseries de La Pelle à tartes, surtout qu'Amelia employait Cassie Warren depuis qu'elle avait suivi son neveu Hiro à Storybrooke. Certains l'accompagnèrent de café, d'autres de thé et d'autres encore de whisky.
Et quand minuit sonna, après les traditionnels "joyeux Noël" qui fusèrent dans tous les coins du salon et les embrassades de rigueur, on procéda à l'échange des cadeaux. Honey avait été bien inspirée de glisser à ses parents que Damian était un enfant précoce (un peu comme elle l'avait été) ce qui les avait aider à ne pas commettre d'impair en choisissant un cadeau trop enfantin - surtout qu'en fait Damian était plus âgé qu'eux deux réunis. Le kit du parfait petit chimiste rencontra en cela un franc succès, de même que l'alcool que Cinna avait choisi pour son gendre.
De leur côté, lui et sa femme en revinrent à peine de constater que leur gendre leur offrait des objets - des reliques même - dont la valeur était inestimable mais l'intéressé balaya bien vite leurs exclamations de surprise arguant que ce n'était pas grand-chose et qu'il en avait plein d'autres. C'était ça d'avoir été le roi d'une contrée lointaine dans un monde qui n'avait pas encore connu le progrès technique de cette Terre.
Ici le lecteur attentif aura sans doute remarquer qu'il n'a pour le moment pas été question des cadeaux que Honey avait pour ses parents et réciproquement. Et pour cause ! La jeune femme s'était volontairement faite discrète pour que la distribution de présents avec les siens, ce qui fut le cas. Après parfums, chocolats et ouvrages scientifique, la jeune femme, dont le regard pétillait particulièrement, tendit une enveloppe vierge à ses parents sans plus rien dire si ce n'est pour les inciter à l'ouvrir.
Peu épaisse, l'enveloppe laissait présager un contenu unique et c'est effectivement une seule photo que les longs doigts diaphanes de Hazel extirpèrent de l'enveloppe.
Parce qu'elle était déjà passée par là près de trente ans auparavant, il ne fallut que quelques instants à la future grand-mère pour comprendre ce qu'elle tenait entre les mains et porter, justement, l'une de ses mains à sa bouche pour retenir l'exclamation de surprise que cette nouvelle avait déclenché.
- Oh c'est pas vrai ma chérie ! Mais c'est fantastique ! s'écria-t-elle avant de venir la serrer dans ses bras, bientôt rejointe par son mari, tout aussi heureux et fier qu'elle.
- Félicitations ma princesse, ajouta son père en l'embrassant sur le haut du front. A tous les deux, ajouta-t-il en allant serrer la main de Stefan.
S'en suivirent de nouvelles embrassades, une pluie de félicitations et un toast ou deux pour célébrer dignement la bonne nouvelle. Les questions sur la grossesse et son bon déroulé ne tardèrent pas non plus à franchir les lèvres des Lemon et, bien sûr, on ne laissa pas Damian en reste pour lui demander s'il était heureux (ce qu'il était, son père lui avait annoncé la nouvelle quelques temps plus tôt) d'avoir bientôt une petite sœur ou un petit frère. Demi aurait été plus juste du point de vue sémantique mais tout le monde laissa volontairement tomber la précision, la jugeant inutile. Une famille, ça ne se résumait pas qu'à un patrimoine génétique en commun et ça tout le monde l'avait bien compris.
La soirée, qui se prolongea jusqu'à tard dans la nuit (ou tôt le matin, selon les points de vue) eut ainsi quelque chose de magique ou onirique. Les parents Lemon quittèrent le manoir Vulpesco vers deux heures du matin et Honey mit un peu d'ordre en cuisine avant de rejoindre la salle de bains puis la chambre où Stefan profita de son humeur festive pour l'étreindre longuement, après quoi la jeune femme s'endormit rapidement.

25 décembre 2021

Une partie du lectorat saura sans doute déjà que le 25 décembre au matin n'a pas été un réveil tout à fait ordinaire pour Stefan qu'un Crabe des Rêves a attaqué pendant la nuit. Comment il s'en est débarrassé, pourquoi Honey Lemon, qui couchait pourtant dans le même lit, n'a pas été attaquée... ce sont autant de questions qui trouvent leur réponse dans ce sujet, aussi, nous n'en parlerons pas ici. Le lecteur pourra cependant retenir que tout est bien qui finit bien, comme dans la plupart des aventures qui se vivent à Storybrooke.
Ainsi donc, après une nuit particulièrement reposante et normale pour elle, et un rapide réveil vers neuf heures du matin, Honey se leva, cette fois pour de bon et après avoir replongé quelques temps dans les bras de Morphée, après dix heures. Il fallait au moins cela quand on avait célébré la nativité bien après deux heures du matin et qu'on était une simple mortelle - contrairement aux deux autres vampires. Et quand elle descendit à la cuisine, elle ne s'étonna pas de les trouver déjà habillés et parfaitement reposés.
- Bonjour et joyeux Noël, mon poussin, glissa-t-elle en embrassant Damian avant de répéter ses salutations à son père, quoique le baiser fut légèrement différent.
Ce matin-là, en guise de petit-déjeuner, la jeune femme se contenta d'une tasse d'un thé bien chaud, estimant que ses excès alimentaires n'étaient pas encore terminés et qu'elle pouvait bien attendre encore deux ou trois heures pour réellement manger.
- Alors, tu as aimé le cadeau de mes parents, au fait ? J'ai essayé de les aider à ne rien choisir de trop enfantin mais si ça ne te plait pas je pense qu'on pourra l'échanger, assura Honey, entre deux gorgées de thé, les mains autour de sa tasse encore fumante. Mes parents ont adoré les tiens, ajouta la jolie blonde en s'adressant cette fois à Stefan. Je pense qu'ils ont trouvé que c'était un peu - beaucoup en fait - trop mais qu'ils les garderont précieusement... D'ailleurs... pour nos cadeaux... Vous avez une tradition que vous voulez suivre ? demanda-t-elle cette fois aux deux vampires entre lesquels son regard oscillait. Chez moi on fait ça le 24 au soir mais je trouve ça chouette qu'on fasse quelque chose juste tous les trois, sourit la mortelle.
Puis elle vida la tasse et annonça qu'elle allait s'habiller, ne tenant pas spécialement à ouvrir les derniers cadeaux en pyjama et les cheveux décoiffés. C'est donc une vingtaine de minutes plus tard, vêtue d'une robe rouge et de chaussures assorties, qu'elle rejoignit Stefan et Damian au salon, les mains vides car elle avait laissé leurs cadeaux sous le sapin pour éviter de tomber dans l'escalier en voulant les transporter toute seule.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Stefan Vulpesco
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stefan Vulpesco

| Avatar : Claes Bang

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan TAxVNJ8
Things are beautiful if you love them.



| Conte : Dracula
| Dans le monde des contes, je suis : : Dracula, alias Vlad Teapes

| Cadavres : 621



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Ven 24 Déc 2021 - 3:53

24 décembre 2021


C’était la première fois pour Stefan et Damian d’accueillir des gens pour Noel. Pour être honnête, ils n’avaient pas célébré cette fête depuis le moyen-âge et les traditions étaient légèrement différentes aujourd'hui qu’à l’époque. Après tout, le sapin n’était pas encore une coutume et la religion était importante. Damian était vraiment content de découvrir les nouvelles traditions modernes. Il n’allait pas le dire, mais cela lui faisait du bien de se retrouver en famille. Même si Honey n’était pas sa mère biologique et ses parents n’avaient aucun lien avec lui, c’était tout comme. Il ne serait plus tout seul dans sa chambre à observer le ciel et se demander si sa mère, Erzebeth, le voyait de là-haut et si elle viendrait le chercher un jour. Du côté du père, il n’était pas enthousiaste par les fêtes. Ne vous méprenez pas, il n’était pas mécontent, mais il n’avait plus de famille en dehors d’Honey et de Damian. Cette célébration n’avait plus la même signification pour lui. C’était surtout l’occasion de faire plaisir à ces derniers. Le reste, pour un vampire de 500 ans, il n’y avait rien d’intéressant. Manger? Il ne goutait rien. Les cadeaux? Il avait tout ce dont il avait besoin.


Dans tous les cas, la soirée ne fut nullement désagréable, bien au contraire. Damian fut heureux de recevoir un kit de chimiste. Surement qu’il aurait a corsé un peu les expériences, mais il ne manquerait pas de bien s’amuser. Stefan, comme à sin habitude, avait à offrir que des choses luxueuses. Les Lemons eurent droit à des reliques, ce qui sembla complètement les sidérer. Clairement, ce n’était pas le genre de présents qu’on reçoit tous les jours... Pour ce qui en est de son amoureuse et de son fils, il était prévu d’attendre demain pour célébrer qu’entre eux. Le repas fut long pour les deux vampires, mais surmontable. Probablement que le moment le plus marquant de la veille de Noel fût l’annonce de la grosse de la blonde. Damian le savait déjà, ayant été informé le premier. Il ne restait que les parents qui furent ravis de la nouvelle. Fier, Stefan accepta de serrer la main de monsieur Lemon. Savoir qu’il allait être père a nouveau avait fait plaisir au vampire qui ne voyait pas ce que son aimée pourrait lui offrir de mieux pour cette saison.


Quand il se fit tard et que les parents Lemons repartirent, c’est après une longue étreinte que le couple sombra dans le sommeil. Si Honey eut une nuit ordinaire, le vampire n’eut pas ce luxe, pris avec une sorte de crabe sur la tête, le piégeant dans ses rêves. Heureusement, il sortit de là. Sinon, l’histoire ne se poursuivrait pas.



25 décembre 2021



- Merci fiston. Ton avis est important pour moi.


Le père et le fils sont assis à la table pendant que Honey commençait doucement à se réveiller. Damian lisait les instructions de son kit de chimie pendant que Dracula buvait dans sa gourde en acier inoxydable. Ils discutaient tranquillement en attendant que leur humaine préférée finisse par descendre les escaliers, ce qu’elle ne tarda pas à faire. Il rendit bien entendu le baiser que sa belle lui dédia.


- Oh oui! C’est super intéressant! dit Damian en réponse à une question d’Honey, brandissant le petit manuel. Je sais déjà ce que je vais faire. Remercie-les de ma part!


Quand Honey passa au sujet des cadeaux qu’il avait offert, il se contenta s’hausser les épaules.


- J’offre toujours ce qu’il y a mieux. Je ne fais jamais dans la simplicité. Tu vas bien le constater, je ne t’ai pas oublié, il dit en lui faisant un clin d’œil. Je pense que nous pouvons déballer tout de suite. Nous n’avons pas de tradition et Damian semble impatient que tu ouvres son présent!


Damian hausse les épaules, avec un sourire. Ils laissèrent l’humaine remonter à l’étage et quand elle revint, le regard du vampire se posa sur elle avec attention. Il se leva, dans son costume noir et sa chemise rouge. Il vint prendre les mains de cette dernière et lui voler un rapide baiser.



- Tu es magnifique... Bien! Quel cadeau tu veux ouvrir? Tu as en trois sous le sapin!



La jeune femme décida d’ouvrir en premier le cadeau du petit qui semblait être impatient de voir sa réaction. Quand elle eut déballé, elle put découvrir sous un papier d’emballage vert un vieux livre. Elle pouvait constater que c’était une première édition de Quatrevingt treize de Victor Hugo.



- J’espère que tu ne l’as pas déjà! Père m’a dit que tu aimes l’Homme qui rit. Alors, je pensé t’offrir un autre bouquin du même auteur. Je l’ai lu des milliards de fois de toute façon.



En deuxième, Stefan lui tendit une boite, lui laissant le soin de découvrir le contenue. C’était globe terrestre différent des autres, ce dernier étant lumineux et flottant grâce à un électro-aimant. Stefan lui embrasse doucement le cou.



- Je me suis dit que tu aimerais peut-être quelque chose d’un peu plus moderne. J’espère avoir bien choisi. Toi qui aimes l’espace, j’ai pensé à toi pour ton bureau quand je l’ai vu.


Finalement, Stefan prit le dernier présent pour elle. Il lui tendit le présent, souriant avec douceur.



- Celui-là, j’espère vraiment qu’il te plaise...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Something about you positively demands ... intimacy.


Little Miracle:


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan Eroshoney

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6267



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Ven 24 Déc 2021 - 19:15 « Science is magic that works. »

- Je n'y manquerai pas, sourit Honey, ravie que son beau fils ait apprécié le cadeau que ses parents lui avait fait.
Ce n'était pas toujours évident de trouver quoi offrir à un mortel alors imaginez le casse tête pour deux vampires ! Même Honey, qui les connaissait pourtant mieux que ses parents, avait dû réfléchir longtemps à la question et s'y était prise des mois en avant quand, en comparaison, elle s'était seulement attelée aux cadeaux du reste de ses proches au début du mois de décembre. Mais de quoi des vampires vieux de plusieurs siècles et qui ne manquaient pas d'argent pour se faire plaisir tout au long de l'année pouvaient-ils bien avoir besoin ? Ou envie ? Au moins Honey pouvait-elle compter sur le monde moderne et ce qu'il avait à offrir en matière de culture, notamment, pour l'inspirer, car Stefan avait quelques lacunes à combler dans ce domaine. Damian, lui, avait presque tout d'un geek et s'entendait en cela très bien avec sa belle-mère. En fin de compte, avec un peu de réflexion et beaucoup d'observations, la jeune femme avait fini par se décider. Il ne restait qu'à espérer que ses attentions parviendraient à faire plaisir aux personnes auxquelles elle les avait destinées et, dans le pire des cas, la mortelle tâcherait de se montrer kantienne, comme elle en avait l'habitude.
De son côté, la jolie blonde était relativement facile à satisfaire. Un livre qu'elle n'avait pas, du matériel pour ses expériences, de jolies robes, les chaussures et le maquillage qui allaient avec ou, tout simplement, quelque chose de mignon quitte à ce que ce soit purement décoratif, tout cela parvenait toujours à la ravir. Et sinon, le chocolat, en ce moment surtout, rencontrait un franc succès auprès de ses papilles.
Elle ne doutait toutefois pas que Stefan ait prévu de voir les choses en grand car il était de ceux qui peuvent dépenser sans compter et le lui avait déjà montré, aussi le crut-elle quand il affirma ne pas l'avoir oubliée. Honey était assez curieuse de découvrir ce que lui et son fils lui offraient pour leur premier Noël en tant que famille, mais pas suffisamment pour ne pas, quand même, se préparer avant l'ouverture des cadeaux. Car on n'était pas à vingt minutes près, n'est ce pas ?
Honey avait cependant fait en sorte de ne pas trop s'attarder, surtout puisque Stefan avait mentionné l'impatience qu'avait Damian de lui offrir son cadeau et put constater, lors de son arrivée au salon, qu'une espèce d'effervescence semblait flotter dans l'air, une effervescence qui ne tarda pas à gagner la jeune femme. Radieuse, elle rendit son baiser à Stefan puis s'installa dans un fauteuil où elle serait plus à son aise pour déballer des cadeaux. Surtout qu'apparemment les vampires s'étaient entendus pour qu'elle soit traitée comme la reine de la journée, comme si c'était avant tout son Noël avant d'être le leur.
- Je vais commencer par celui de Damian puisqu'il avait l'air impatient de m'offrir le sien, trancha la jeune femme une fois confortablement installée.
Le petit garçon s'empressa alors de lui apporter un paquet enveloppé dans du papier vert qui, à en juger par la forme et la texture, avait tout l'air d'être un gros livre relié. Probablement une vieille édition car les Vulpesco ne semblaient jurer que par ça. Cela dit, la meilleure façon de vérifier cette hypothèse était pour Honey d'ouvrir le paquet, ce qu'elle fit délicatement, rechignant à trop abimer les emballages quand elle pouvait s'en passer.
Quelques instants plus tard, la jeune femme découvrit effectivement un gros livre relié qui s'avéra être une première édition de Quatrevingt treize par Victor Hugo. Elle avait lu plusieurs de ses romans, pièces et poèmes mais, par chance pour l'enfant, pas encore celui-ci.
- Ne t'en fais pas, répondit-elle d'une voix douce pour apaiser les craintes de Damian. Je ne l'ai jamais lu et je suis sûre que je vais l'adorer. Merci beaucoup mon poussin ! Viens me faire un bisou !
Ecartant le roman pour qu'ils ne les gênent pas, la jeune femme tendit les bras vers l'enfant et l'enlaça tendrement.
- On pourra le lire ensemble si tu veux quand on aura terminé les Harry Potter, souffla-t-elle dans ses cheveux.
Car la jeune femme comptait bien venir à bout de cette passionnante saga avant de lui faire la lecture d'autre chose le soir avant de dormir. Mais encore faudrait-il que le petit garçon veuille le relire puisqu'il l'avait déjà lu "des milliards de fois" à l'en croire.
Honey pensait d'abord enchainer avec le cadeau qu'elle réservait à Damian, comme un échange de bon procédé, mais Stefan la prit de cours en lui offrant son cadeau : un sublime globe terrestre lumineux et électro-aimanté. Honey le trouva tellement captivant qu'elle sentit à peine (en tout cas au début) le baiser qu'il déposa dans son cou tout chaud.
- Waouh, c'est sublime, souffla la jeune femme après quelques instants. T'as bien fait, ça aura effectivement fière allure dans mon bureau, ajouta-t-elle, radieuse, en se tournant vers Stefan pour lui sourire, ravie de constater qu'il avait su anticiper l'utilité qu'elle aurait d'un tel objet. Merci beaucoup, le remercia-t-elle ensuite en lui volant un rapide baiser.
Jusqu'à présent Honey n'avait toujours pas eu l'occasion de remettre ses propres cadeaux et elle commençait à se demander si ce n'était pas justement voulu par les deux vampires. Pourtant, quand Stefan, plus mystérieux que jamais, lui remit son dernier présent, en mentionnant seulement qu'il espérait vraiment que ce dernier lui plairait, la jeune femme ne l'ouvrit pas immédiatement, préférant l'observer, l'air curieux.
- Je vois pas pourquoi il me plairait pas, je suis bon public, en plus ! Mais vous ne voulez pas aussi ouvrir vos cadeaux, tous les deux ? s'enquit la mortelle, perplexe. Tiens regarde Damian, l'enveloppe bleue là-bas, c'est pour toi, indiqua la jeune femme.
De prime abord le cadeau paraissait modeste car l'enveloppe n'était pas bien épaisse. Elle contenait pourtant des billets d'entrée pour le musée Lenore Shimamoto, à San Fransokyo, la ville natale de Honey. Lenore était l'un des modèles de Honey et partageait son cœur entre la science et l'art. Elle avait fait plus que théorisé la possibilité de créer une étoile en laboratoire et le musée, que Honey avait déjà visité plus de dix fois, ne manquerait pas de plaire à Damian. Sa belle-mère en était presque certaine, en tout cas. Mais cela ne l'empêcha pas d'observer avec attention et appréhension comment Damian ouvrait son enveloppe et quelles réactions son visage trahissait.
- On pourra en profiter pour aller au SFIT, ajouta la jeune femme quand le petit garçon eut les billets entre ses mains. Ca aussi je pense que ça te plaira !
Honey lui avait évidemment déjà parlé de l'université dans laquelle elle avait étudié pendant des années, le temps d'obtenir deux doctorats à vitesse record. Elle en avait même parlé avec Damian avant de connaitre son père, quand le petit garçon n'était à ses yeux qu'un petit génie solitaire qui lui rappelait l'enfant qu'elle-même avait été. Avec les pin's de la mairie, ce serait un jeu d'enfant de se rendre sur Terre 2 (le voyage serait bien moins compliqué que la première arrivée, par email, de Honey à Storybrooke, dans les locaux à présent détruits de la Magic League) pour faire cette visite. Mais ils avaient le temps de la programmer et Honey tenait toujours entre ses mains le dernier présent de Stefan, celui qui suscitait une appréhension anormale de la part du vampire. S'y intéressant de nouveau, la jeune femme croisa le regard du vampire et dit :
- Si tu es sûr que tu ne vas pas d'abord un cadeau toi aussi, je l'ouvre.
Honey joignit alors le geste à la parole car ouvrir ses cadeaux avait l'air d'être la dernière des priorités de Stefan.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Stefan Vulpesco
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stefan Vulpesco

| Avatar : Claes Bang

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan TAxVNJ8
Things are beautiful if you love them.



| Conte : Dracula
| Dans le monde des contes, je suis : : Dracula, alias Vlad Teapes

| Cadavres : 621



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Sam 25 Déc 2021 - 5:44

Le premier cadeau, celui de Damian, sembla faire plaisir à la jeune femme. Il ne rechigna pas non plus à lui accorder ce bisou demandé. Il hocha la tête, montrant son accord pour l’entendre lui lire le roman de Victor Hugo.



- Peu importe l’histoire. Ce que j’aime, c’est de passer du temps avec toi, belle-maman., dit l’enfant avec un large sourire.



De son côté, Stefan s’empressa à donner le paquet. En fait, il n’aimait pas ces fêtes, même maintenant qu’il avait fait son deuil. La seule différence, c’était qu’il allait tout de même célébrer, pour faire plaisir aux deux personnes à qui il tenait le plus au monde. De plus, il n’avait envie de rien en particulier, alors le présent qui l’attendait n’était pas si important à ses yeux même s’il saurait apprécier la gentillesse de la jeune femme avec qui il partageait sa “vie”. Ce qui l’impatientait le plus, c’était de voir un sourire sur ses lèvres. Sur celles de son fils aussi, dont le présent très précieux attendait toujours sous le sapin. Il voulait le lui donner en dernier afin de marquer le coup.



Sa compagne lui assura qu’elle était bon public et qu’elle ne doutait pas qu’elle apprécie son cadeau avant de vouloir rendre la politesse et distribuer ses présents aussi. Les deux vampires se regardèrent, presque comme s’ils avaient oublié la possibilité qu’elle leur offre des présents. Damian ne rechigna pas à aller chercher l’enveloppe qui lui était destiné. Il s’empressa à déchirer le tout, faisant tout de même attention de ne pas déchirer son contenu. A l'intérieur, c'était des billets d’entrés à San Francisco. Depuis qu’elle lui parlait de sa ville natale, le petit rêvait d’aller voir ce qui se faisait scientifiquement parlant ailleurs que dans leur petite bourgade. Se rendre dans une aussi grande métropole pour faire le tour des musés et voir son université allait être une activité très éducative et cela enchanta immédiatement l’enfant qui alla faire un câlin à sa belle-mère avec douceur, ne voulant pas lui faire mal. Stefan, de son coté, souriait de voir son enfant heureux. Il n’avait pas eu une référence féminine depuis des siècles. Cela le touchait de constater à chaque fois à quel point son aimée était impliquée dans sa vie et qu'elle voulait prendre la place qu'on voulait bien lui laisser. Pour Damian, c’était simple, elle était sa deuxième maman. Une personne qui le comprenait et qui lui donnait cette tendresse dont il avait manqué depuis des siècles.



- Oh, tu sais, je ne suis pas pressé. C’était le bébé le plus beau des cadeaux. Rien d’autre pourrait me faire plus plaisir.



Dans le sac rouge de grande taille, il y avait tout d’abord du papier de soi blanc, cachant son contenu afin de garder un peu de mystère. En retirant le papier, elle pouvait constater qu'il y avait beaucoup de choses à l’intérieur. C’était un petit panier en osier rempli de crèmes, des savons, de bombes de mains et de maquillages de luxe concordant avec la teinte de peau d’Honey Lemon. Une bouteille, sur le côté du sac, roulé sur lui-même très soigneusement se trouvait un t-shirt rouge de grossesse. Sur le ventre, il y avait un petit cœur noir et écrit en dessous, il y avait “Bébé à bord”.


Ce n’était pas tout. Une dernière chose se cachait bien profondément dans le sac. C’est un petit bruit qui signifia la présence du dernier objet. Quand elle l’attrape, elle peut se rendre compte que c’est un écrin noir et carré. Quand elle ouvre la boite, elle peut constater une bague en or avec un diamant au bout. À l’intérieur, seul ces mots étaient gravés. “Always”. Quand elle remonte son regard pour regarder Stefan, elle put constater qu’il avait posé un genou par terre, devant elle assise dans son fauteuil.



- Je sais que les choses aujourd’hui son différentes. Il n’y a aucune obligation et les choses peuvent prendre le temps que l’on veut. Pourtant, je ne peux pas aller à l’encontre de mes valeurs probablement rétrogrades selon l’opinion des humains de cette époque... Pour moi, c’est le moment parfait pour te demander une question qui me taraude depuis plusieurs semaines. Nous allons former une famille et il me semble que c’est le plus grand symbole d’amour que l’on peut s’offrir mutuellement. Sache que je ne veux pas te presser ni que tu te sentes forcée de quoi que ce soit. J’ai conscience que c’est assez tôt dans notre histoire, mais il faut dire que devenir parents n’est pas non plus commun en si peu de temps! Alors... J’aimerais te demander si tu me ferais l’honneur de m’offrir ta main et de devenir mon épouse, madame Vulpesco? Sauf si tu veux garder ton nom, je n’ai pas d'opinion là-dessus!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Something about you positively demands ... intimacy.


Little Miracle:


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan Eroshoney

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6267



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Sam 25 Déc 2021 - 19:02 « Science is magic that works. »

Damian n'était-il pas le beau fils le plus choupinou du monde ? L'avis de Honey n'était sans doute pas suffisamment objectif pour se prononcer de façon impartiale sur la question mais ce qui était certain c'était qu'elle adorait l'enfant ainsi que son nouveau rôle de belle mère, rôle auquel elle avait parfois l'impression de rendre ses lettres de noblesse. Dans cette famille, en effet, on était bien loin de la marâtre de Cendrillon ou de celle de Blanche-Neige, comme quoi les contes pouvaient aussi véhiculer de fausses idées. La relation entre Honey et son beau fils, ainsi que leurs nombreuses étreintes, était une belle preuve, notamment.
La jeune femme était d'ailleurs ravie de constater que son présent avait eu l'effet escompté : faire plaisir au petit amateur de sciences qui découvrirait bien des choses sur Terre 2, le San Fransokyo Institute of Technology étant l'équivalent du MIT de cette planète. Sauf qu'il se trouvait sur la côte ouest au climat bien plus clément que celui du Maine, un dernier point certes peu arrangeant pour les vampires. Heureusement, la majeure partie des visites aurait lieu en intérieur et dans des salles climatisées.
En fin de compte il avait été plus simple et rapide pour Honey de déterminer un cadeau pour Damian que pour Stefan dont paradoxalement elle avait l'impression de moins connaitre les passions. Ce n'était pas non plus comme s'il était utile de lui racheter un échiquier car le sien - sur lequel Honey jouait toujours les pièces blanches et lui les noires - était aussi sublime qu'en parfait état. Quant aux bibelots il en possédait un si grand nombre qu'il était même inutile de songer à remplacer le vase que Fred avait cassé lors de l'emménagement de la jeune femme. Cette dernière avait donc décidé de mettre à profit ses talents scientifiques à la fois pour convenir du cadeau du fils (comme nous venons de le voir) et pour celui du père (ce que nous découvrirons plus tard). De cette façon, elle était à peu près certaine de parvenir quand même à se montrer original - une véritable prouesse quand le cadeau concernait un être vieux de plusieurs siècles.
La jeune femme était également touchée d'apprendre que sa grossesse était pour Stefan un cadeau amplement suffisant, sinon totalement inestimable et, eusse-t-elle été radine, la jolie blonde aurait presque pu regretter les nombreuses heures de dur labeur qu'avait nécessité le présent pour son compagnon. Heureusement, Honey n'était pas ce genre de personne, et quoique souriante de toutes ses dents en se délectant de ces quelques mots, elle n'en avait pas moins hâte de lui offrir quelque chose qu'il pourrait utiliser immédiatement.
- Si je veux être parfaitement honnête moi aussi, j'aurais pu largement me contenter du bébé pour Noël, admit-elle, la main posée sur son bas ventre. Mais ce fœtus a été conçu en septembre, ce qui, stricto sensu, est un peu tôt pour un cadeau de Noël, ne put-elle s'empêcher de rappeler, en brisant totalement la magie de cet instant sans toutefois réellement en avoir conscience.
D'ailleurs, puisque Stefan n'était pas pressé d'ouvrir ses cadeaux, Honey s'était emparée du sac - qui lui paraissait immense - que l'intéressé avait préparé pour elle, découvrant tour à tour les flacons et autres lotions qui l'attendait et songeant, en parallèle, qu'elle n'aurait plus besoin d'investir dans les produits de beauté pendant un long moment.
- Eh bien, eh bien, tu m'as gâtée ! s'écria la jeune femme en observant une palette de maquillage avant de la déposer à côté de ce qu'on pourrait appeler "tout le reste" tant il y avait de choses.
Honey s'empara ensuite du vêtement rouge qu'elle déplia soigneusement devant ses yeux pour l'observer et s'extasier de le trouver si mignon.
- Ouhhhh c'est vraiment trop mignon ! Merci beaucoup !
La jeune femme ponctua cette remarque d'un baiser qu'elle envoya à Stefan du bout de ses longs doigts, étant bien trop loin de lui, et surtout entourée de trop de choses, pour se précipiter dans ses bras. D'autant que le sac, qui paraissait aussi interminable que le tonneau des Danaïdes, n'était pas encore tout à fait vide ! Honey dût même y plonger la quasi intégralité de son bras pour dénicher, enfin, le dernier cadeau, celui qui, d'après ses hypothèses, était probablement le clou du spectacle (sinon Stefan ne se serait pas arrangé, lui qui était si calculateur, pour le placer tout au fond du sac et le "noyer" de mille et un autre objets).
Curieux, les doigts de la jeune femme se refermèrent sur un petit carré dur qui s'avéra être un écrin noir dans lequel, en l'ouvrant, Honey découvrit une somptueuse bague en or jaune ornée d'un diamant. Ici la jeune femme ne put retenir une exclamation de surprise car, non contente de connaitre parfaitement les propriétés chimiques des diamants, elle en connaissait également la valeur monétaire. A priori, on n'offrait pas de diamant à n'importe qui, sauf à avoir une conception des cadeaux et des investissements vraiment très particulière.
- "Always", répéta-t-elle en soulevant la bague pour découvrir cette inscription au fond de l'écrin.
Avec Damian, ils n'étaient pas encore rendus aux Reliques de la Mort, Honey trouvait donc curieux ce choix de mot unique, d'autant qu'elle n'était pas non plus la Potterhead la plus accomplie de l'histoire - même si elle appréciait énormément ces romans de fantasy. Peut-être s'agissait-il seulement d'une coïncidence. Non, en fait, c'était sans doute le cas, car, quoique très touchée par la force des sentiments de Severus envers Lily, Honey ne considérait pas leur histoire comme étant l'incarnation de l'amour avec un grand A. Sans doute était-ce son esprit qui, comme trop souvent, essayait à tout prix à donner du sens là où il n'y en avait pas forcément à trouver.
- C'est presque trop, souffla encore Honey qui continuait de faire tournoyer la bague entre ses doigts pour l'observer sous tous les angles. Tu savais que le diamant c'est le matériel le plus dur ? Et je te parle à la fois de l'échelle de Vickers et de celle de Mohs, précisa la scientifique comme si cette information allait davantage parler à Stefan (spoiler alert : non, pas du tout et je pense qu'il s'en fout). Oh, bien sûr, je suis LOIN d'être une experte et je n'ai pas les outils nécessaires pour observer celui-ci mais j'en sais suffisamment pour savoir que les diamants les plus purs ne peuvent être rayés que par d'autres diamants ou des nanobaguettes de diamants agrégées et ça, bien sûr, tout le monde n'en a pas chez soi, gloussa la jeune femme, fière de sa petite boutade qui n'amusait probablement qu'elle.
Mais comme personne ne riait (ce qui, en fait, était compréhensible), Honey finit par relever la tête et c'est seulement alors qu'elle constata que Stefan s'était rapproché d'elle pour être à présent un genou par terre devant son fauteuil. Position curieuse s'il en est mais au moins les deux amants étaient face à face sans devoir ou lever ou baisser la tête.
Et s'il n'y avait eu que ça pour faire tiquer Honey ! Mais non, pourquoi s'arrêter en aussi bon chemin ? Ainsi les premiers mots de Stefan surprirent la jeune femme autant que sa position. La jeune femme ne se sentait aucunement obligée de porter une bague, surtout une aussi jolie, à son doigt ! Mais c'était très gentil de la part de Stefan de s'inquiéter de ses envies et elle l'en remercia intérieurement. Puis elle se concentra étant donné qu'il avait à lui poser une question qui le taraudait depuis quelques temps déjà. Restait à espérer qu'il poserait une question appelant une réponse positive, Honey aimant être honnête et craignant de gâcher Noël si Stefan n'avait pas bien choisi son moment. Surtout pour parler de quelque chose qui semblait à la fois le préoccuper mais également lui tenir particulièrement à cœur si on se fiait au sérieux de son visage (et à l'inconfort de sa position).
Ceci dit, ils étaient au moins d'accord sur un point, celui de l'importance à accorder à la famille qu'ils étaient en train de fonder. Alors si la question portait sur ce sujet, Honey avait de grandes chances d'apporter la réponse que Stefan espérait. Elle écoutait sans parler (une fois n'est pas coutume) la demande que Stefan amenait petit à petit et tiqua au terme de son discours car elle n'en avait absolument pas anticipé la fin.
- Oooh, commenta-t-elle complètement prise au dépourvu, comprenant enfin où il voulait en venir tandis que ses yeux verts oscillaient entre ceux de Stefan et la bague qui avait machinalement continué de tournoyer entre ses doigts. Tu veux dire que c'est une bague de fiançailles, c'est ça ? Pas juste... une bague comme ça sans raison particulière ? D'accord, commenta Honey en opinant lentement pour donner le temps à son esprit de faire le point sur la situation. Maintenant que tu le dis c'est logique c'est juste que... Je m'attendais pas à ça ! s'écria-t-elle. C'est... Je... Oui, bien sûr que je veux bien t'épouser, finit-elle quand même pas répondre, quoiqu'encore très troublée par la situation.
Par chance, Honey était assise et son cerveau n'avait donc pas besoin de penser à demander à ses jambes de continuer à supporter le reste de son corps. Quant à ses yeux, ils se posèrent une nouvelle fois sur la bague qu'elle déposa dans le creux de la main de Stefan avant de lui tendre sa main gauche.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Stefan Vulpesco
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stefan Vulpesco

| Avatar : Claes Bang

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan TAxVNJ8
Things are beautiful if you love them.



| Conte : Dracula
| Dans le monde des contes, je suis : : Dracula, alias Vlad Teapes

| Cadavres : 621



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Sam 15 Jan 2022 - 19:18

Pour Dracula, Always avait une tout autre signification. Il n’avait ni lu ni regardé les Harry Potter, ne connaissant nullement la citation la plus connue qui en provenait. Bien sûr, il lui arrivait d’observer l’heure de la lecture quand Honey lisait le roman à son fils, mais il était bien plus concentré sur sa famille que sur le récit en tant que tel. Ainsi, pour sa part, le therme “Always” était sa manière de lui exprimer que peu importe le temps qui allait s’écouler, elle ferait partie de lui. Pour un mortel, la notion de toujours était illusoire. Après tout, ils n’avaient pas de “toujours”, devant finir leur vie un jour ou l’autre. Pour un vampire, “toujours” était potentiellement vrai si ce dernier était assez fort pour lutter contre la bête afin de calculer sa survie. Ainsi, lui promettre de l’aimer aussi longtemps était ce que le vampire pouvait lui offrir de plus significatif. Effectivement, le couple n’avait pas forcément les mêmes codes culturels, autant séparés par leur différente culture que part l’écart d’âge énorme entre un ancien roi du moyen-âge et une scientifique vivant sur une deuxième planète Terre futuriste.



L’homme n’était pas vraiment surpris du temps que la demoiselle pris à comprendre où il voulait en venir. Il en avait même volontairement joué un peu. Il fallait dire à la blonde les choses directement, sinon elle ne manquerait pas à tout analyser avant d’enfin comprendre où on voulait en venir, mais cela faisait son charme. Ainsi, le vampire se montrait patient en attendant qu’elle finisse par comprendre la signification. Pendant ce temps, le petit restait silencieux dans son coin, non sans manquer une miette de ce qui se passait, croisant les doigts pour que sa belle-mère accepte. Après tout, elle était devenue importante dans la vie du garçon et il espérait qu’elle reste très longtemps auprès d’eux. Ils ne furent pas déçus quand elle dit enfin qu’elle acceptait, mettant la bague dans la main de Stefan. Sans quitter son aimée des yeux, il glissa l’anneau à son doigt en souriant. Quand elle fut bien en place, il se redressa pour venir la surplomber et l’embrasser amoureusement sous les applaudissements de Damian.



- Je sais que vous voulez que j’ouvre mes cadeaux, mais ça peut attendre. Je promets que ce que j’ai à offrir comme dernier cadeau vaut largement le coup.


Le vampire alla chercher une nouvelle chose sous le sapin. C’était quelque chose enroulé dans du satin. Rien n’aurait pu laisser présager que c’était un présent vu qu’il n’était pas emballé comme les autres. C'était forcément le but, voulant détourner l’attention du garçon jusqu’au dernier moment. Dracula vint rejoindre son fils maintenant dans debout au centre du salon. De manière casi solennelle, il tendit l’objet à son enfant qui pris l’étrange présent. Il ne manqua pas d’hausser un sourcil en voyant ce qui était à l’intérieur. C’était un morceau d’or cassé.



- C’est... Une pointe d’épée en or?

- Exacte. J’ai rejoint un autre monde avec Honey afin de te trouver un objet légendaire s’y trouvant. Une épée magique pouvant exaucer les vœux. Elle a été brisée en de nombreux morceaux, mais il semblerait que son pouvoir se soit aussi scindé afin que chacun d’entre eux puisse exaucer un vœu. Un seul et unique... Je voulais te l’offrir pour me racheter. J’ai commis une grave erreur en te transformant, voulant égoïstement te garder auprès de moi. Je sais que j’ai fait de ta non-vie des siècles de calvaire. Ainsi, voici l’opportunité pour toi de tenter ta chance pour retrouver ta mortalité. En Théorie, elle ne peut pas remmener les morts à la vie, mais je songe qu’il est possible que cela ne s’applique peut-être pas aux êtres comme nous.



Damian regarde ce qu’il tenait en main avant de remonter son regard vers son père, les larmes aux yeux.



- Il... ne peux exaucer qu'un vœu? Et toi alors?
- Moi, je n’en ai pas besoin. Tout ce que je veux, c’est que mon fils soit heureux et puisse expérimenter tout ce que la vie puisse offrir. Vas-y. Tu le mérite, mon fils.



Touché, le garçon a les larmes aux yeux. Rempli d’espoir, il se concentre à nouveau sur la relique. Il voulait redevenir mortel. Une lumière dorée enveloppa rapidement le jeune homme, le faisant disparaitre rapidement au regard des autres. Quelques secondes après, il était étendu au sol, inconscient.



- DAMIAN!



Stefan alla rapidement prendre son fils dans ses bras qui était moue, sans tonus. Inquiet, n’arrivait pas à réfléchir quand il entendit un premier “boum boum” dans le corps de l’enfant qui s’éveilla dans un sursaut. Sa peau reprenait des couleurs et se réchauffait doucement. Soupirant de soulagement, son père le serra contre lui.



-Je... Je suis vivant! Je sens mon cœur battre!!!, dit le petit entre deux sanglots, complètement ému et boulversé.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Something about you positively demands ... intimacy.


Little Miracle:


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan Eroshoney

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6267



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Dim 16 Jan 2022 - 0:41 « Science is magic that works. »

Quand Stefan avait proposé qu'ils célèbrent Noël en petit comité pour profiter les uns des autres, Honey n'y avait rien vu de plus que la volonté d'une certaine tranquillité assez caractéristique du vampire. Elle ne s'était alors attendue à rien de particulier, sinon à être la seule qui profiterait du repas qu'elle allait cuisiner. Mais c'était sans doute mieux comme ça car il aurait été dommage que la jeune femme ne devine la grande surprise que Stefan lui réservait pour la Natalité. La scientifique se connaissait : si elle avait soupçonné quoique que ce soit, elle aurait été capable de gâcher la magie de l'instant et de frustre Stefan, ce qu'elle aurait amèrement regretté. Heureusement, il en avait été autrement et l'homme avait certainement pu lire sur son visage les émotions qu'il avait espéré provoquer en elle : de la perplexité, de l'étonnement, une soudaine épiphanie et puis, finalement, le bonheur. Après tout, Honey comme beaucoup de personnes appréciait les bonnes surprises.
Le cœur battant une nouvelle chamade, mêlée d'une certaine forme d'appréhension mélangée à une forte dose d'excitation, elle ne quitta pas des yeux les doigts de Stefan lorsqu'il passa délicatement l'anneau diamanté autour de son long et fin annuaire gauche, comme hypnotisée par ce qui était en train de lui arriver. Et lorsqu'il lui rendit sa main, c'est tout naturellement que ses yeux continuèrent de suivre le moindre de ses mouvements, comme ils l'avaient déjà fait tant de fois auparavant, bien avant qu'elle n'éprouve le moindre sentiment amoureux à son endroit, car Stefan avait quelque chose qui tenait du pouvoir de fascination et peut-être aussi de sa nature vampire. Quand il la surplombait de toute sa hauteur, Stefan avait quelque chose de presque impressionnant, bien qu'Honey soit difficile à réellement impressionner. Mais pas cette fois. Pas après lui avoir demandé sa main. Et pas non plus après le long baiser passionné qui paracheva le moment.
Les oreilles de la jeune femme ne manquèrent pas d'enregistrer les applaudissements de Damian, qui n'avait rien manqué de cet instant magique tout en parvenant toutefois à presque s'effacer de la scène pour laisser à son père et sa belle-mère l'intimité que requérait cet instant, mais son cerveau ne parvint pas réellement à se concentrer sur leur signification pourtant évidente. Damian exultait de joie, trop heureux de voir les nouveaux liens de sa famille se resserrer encore davantage. C'était bien normal de la part d'un garçon aussi solitaire, voire délaissé, du moins pendant un temps, comme il pouvait l'être. Honey ne regrettait pas qu'il ait été présent lors de la demande de son père, bien qu'avoir un témoin puisse s'avérer compliqué en cas de refus.
Ce qui tombait bien, c'était que la jeune femme n'avait jamais réellement réfléchi à la façon dont elle souhaitait être demandée en mariage - si un jour cela devait arriver. Le plus important pour elle était la sincérité de la demande (dont Honey ne doutait pas), non toute la mise en scène qui pouvait l'amener et pour laquelle Stefan était capable de déployer des trésors d'inventivité et des richesses inimaginables (il était, après tout, capable de lui offrir un véritable diamant pour accompagner la question) nécessaires. Il avait toujours été du genre à planifier leurs grandes moments - davantage, d'ailleurs, que ce dont la jeune femme avait conscience, aussi, la scientifique ne doutait pas qu'il avait réfléchi à cet instant depuis un certain temps déjà et qu'il avait tout fait pour que la scène se déroule selon ses plans. Il était même probable qu'il ait anticipé, voire espéré, la longue compréhension de celle qui pouvait à présent dire qu'elle était la fiancée de Dracula (certes sans le crier en public ou alors en le formulant autrement) et que tout ce soit déroulé selon ses plans, à la virgule près. Il était aussi possible qu'il ait imaginé quantités de scénarios différents et estimé que celui-ci était le meilleur, à ce moment-là de leur histoire. Pour Honey, il était simplement le meilleur car il était sincère.
Et maintenant elle était donc fiancée. Après leur long baiser, la jeune femme avait machinalement recommencé à fixer sa main nouvellement ornée, réalisant le poids de ce diamant et de sa signification au bout de son doigt. Honey était pourtant habituée aux bagues car elle en portait une, depuis plus de dix ans, à l'autre annuaire. C'était une bague moins clinquante, peut-être, car seulement faire d'or jaune et blanc et de saphirs, mais depuis qu'elle lui avait été offerte par son père, elle n'avait jamais quitté sa main droite. Il fallait croire que la bague offerte par Stefan connaitrait le même destin sur son autre main.
La belle Honey aurait ainsi pu rester entourée d'une montagne de cadeaux à contempler son annuaire gauche si Stefan n'avait pas annoncé qu'il souhaitait offrir son dernier cadeau. L'information, en effet, suffi à la détourner de sa petite bulle imaginaire, et la jeune femme reporta ses yeux vers sur les deux hommes. Elle savait, bien sûr, en quoi consistait cet ultime cadeau, qui serait probablement le plus beau de la soirée (Honey espérait en effet que des fiançailles ne pouvaient pas éclipser une renaissance surnaturelle) et avait assez hâte de voir si le souhait de Stefan allait se réaliser. Quoique sceptique vis-à-vis de ce genre de magie, elle espérait qu'elle la surprendrait agréablement, le jeu en valant particulièrement la chandelle ce matin-là, non seulement pour Damian mais également pour son père qui serait anéanti si son plan échouait, une perspective qui, malgré l'ambiance, parvenait à la tendre légèrement.
C'était sans doute à elle, à présent, de "disparaitre" du premier plan pour laisser au père et au fils le privilège de ce moment, pour autant, cela n'empêchait pas Honey d'observer attentivement chaque étape de ce dernier plan conçu par Stefan. Comment le cadeau avait sciemment été emballé différemment de tous les autres. Comment Damian le reçut et le déballa pour découvrir, perplexe, la pointe cassée d'une épée en or. L'interrogation attendue qui s'en suivit. Les explications touchantes et repenties de son père durant lesquelles Honey manqua de retenir son souffle alors qu'elle connaissait déjà cette partie de l'histoire.
La suite, en revanche, elle la découvrit au fur et à mesure qu'elle s'écrivit sous ses yeux et la première réaction de Damian ne manqua pas de la toucher. C'était typique de lui que de ce soucier des autres en général et de son père dans ce cas précis qui continuerait sa demi-vie contrairement à lui. Honey aussi y avait pensé. Elle n'aurait pas forcément été contre l'idée que Stefan puisse devenir mortel lui aussi au lieu d'être condamné à la solitude éternelle. Elle aurait préféré que le sixième morceau d'épée - le sien, en théorie - serve ce dessein au lieu d'exaucer, comme il l'avait, le souhait stupide d'un sorcier douteux. Mais ce n'était pas à elle de prendre ce genre de décision. Stefan était le seul maitre de son destin et capitaine de son âme. Il menait sa barque comme il l'entendait, même si parfois il donnait la sensation de chercher encore, après tous ces siècles de souffrance, à se punir pour ce qu'il avait fait, de ce qu'il était devenu. Ou plutôt : de ce qu'il avait été. Car l'homme qui se tenait non loin d'elle dans ce salon n'avait rien à voir avec celui qu'elle avait rencontré, il n'y avait pas si longtemps, dans le couloir désert de l'université. Ses paroles en témoignaient ce matin autant que ses actes et cette évolution pour le mieux était une belle consolation qui donnait à Honey l'impression d'avoir servi à quelque chose.
La jeune femme laissa donc cette pensée s'envoler de son esprit et continua d'observer Damian et son morceau d'épée magique, craignant presque de cligner des yeux, de peur de manquer l'événement. Elle ne le manqua cependant pas et vit l'enfant se faire envelopper d'une douce lumière puis de disparaitre quelques secondes pour revenir inanimé sur le sol. Est-ce que c'était normal ? demanda silencieusement Honey sans formuler cette question à haute voix de peur d'inquiéter Stefan qui avait pris son garçon dans ses bras.
Heureusement, le suspense de cette histoire n'a rien de comparable à celui des finales de télé-crochet et Damian ne tarda pas à rouvrir les yeux et reprendre de la couleur pour avoir un teint rosé que sa belle-mère ne lui avait jusqu'alors jamais connu. Encore quelques secondes et l'enfant confirma que le pouvoir de l'épée avait exaucé son souhait.
- C'est fantastique, souffla Honey. On va avoir un très beau Noël. Et toi une très belle vie, ajouta-t-elle tout particulièrement à l'attention de Damian. Vous devriez fêter ça, non ? Il y a sans doute quelque chose que tu voudrais faire en premier et que tu n'as pas pu faire depuis longtemps ? lui demanda-t-elle doucement, craignant toutefois la maladresse de la question.
C'était difficile, pour ne pas dire déplacé, de revenir à des conceptions aussi triviales que les cadeaux que Stefan n'avait pas encore ouvert. Il avait, de toute façon, toute l'éternité pour s'en soucier alors que Damian ne renaitrait qu'une seule fois et c'était aujourd'hui. D'une certaine façon, c'était presque dommage que cet événement si particulier, si incroyable même, partage son anniversaire avec la demande en mariage qui avait eu lieu quelques minutes auparavant mais qui, dans l'écoulement du temps, semblait déjà tellement loin tant la journée, pourtant peu avancée, était riche en événement. Le doigt de Honey s'était même déjà habitué à la présence de la bague qui l'ornait.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Stefan Vulpesco
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stefan Vulpesco

| Avatar : Claes Bang

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan TAxVNJ8
Things are beautiful if you love them.



| Conte : Dracula
| Dans le monde des contes, je suis : : Dracula, alias Vlad Teapes

| Cadavres : 621



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Lun 17 Jan 2022 - 2:05

C’était probablement le jour le plus incroyable de l’histoire de Dracula. Ses nombreuses rencontres par le passé n’auraient surement pas voulu y croire s’ils pouvaient voir le changement qui s’opérait dans l’éternité du vampire. Il devenait un meilleur père, un futur mari quasiment exemplaire et un rédempteur sur le chemin de la droiture. C’était quelque peu étonnant, mais c’était une bonne chose. Même les pires criminels ont droit à leur fin heureuse s’ils travaillent en conséquence, non?


Peu importe ce que lui réservait sa fin, Stefan Vulpesco était satisfait de la scène en face de lui. Il venait de se fiancer et son fils avait retrouver ses joues rouges qu’il n’avait pas vu en 500 ans. Le petit était heureux, fébrile. La vie lui tendait les bras et il ne savait pas ce qu’il voulait faire pour fêter cette sorte de renaissance. Honey semblait penser pareil. Il fallait souligner ce moment et l’enfant réfléchit.



- En fait, je veux juste manger!, dit-il avec un air gourmand. Je veux découvrir les bons petits déjeuner d’aujourd’hui! Les crêpes, le Nutella, les toasts, les salades de fruits... Tout semble si délicieux et nouveaux pour moi! Par contre, je ne veux pas gâcher Noël, que je sois humain n’est pas si important que ça... Je veux que tu ouvres aussi tes cadeau, papa!

- C’est toi qui es important pour le moment, mon fils. Tu vas avoir ton premier repas et j’ouvrirais tout cela pendant que vous déjeunerez. Est-ce que cela te satisfait?



L’enfant hocha la tête. Quand tous furent à table, Dracula s’installa au bout de la table comme d’habitude avec sa gourde de sang frais. C’était la journée de ses proches et il ne manquait pas de vouloir leur offrir tout ce qu’ils pouvaient désirer. S’effacer autant était sa manière de se repentir. Il avait tellement pensé qu’à ses propres intérêts pendant si longtemps que faire tout l’inverse était rafraichissant.



- Et bien, on dirait bien que j’ai réussi à faire de cette journée un moment mémorable! Pour une fois que je peux faire quelque chose de bien, je ne pouvais pas passer à côté de cette occasion. Bref, maintenant que tu as la vie devant toi, Damian, sais-tu ce que tu voudrais faire une fois adulte?



Le petit réfléchit et regarde Honey.



- Je ne sais pas encore dans quelle branche, mais je veux être scientifique, comme Honey. Inventer ou découvrir de nouvelles choses, enseigner... Cela semble passionant!
- De beaux projets en perspective! De ton côté, chérie, tu voudrais te marier quand? Avant ou après la naissance du bébé?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Something about you positively demands ... intimacy.


Little Miracle:


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan Eroshoney

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6267



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Lun 17 Jan 2022 - 23:22 « Science is magic that works. »

La réponse si spontanée et enfantine de Damian étira encore davantage le sourire sur les lèvres de Honey - si tant est que ce soit biologiquement possible. Elle ne serait jamais dans son cas (et heureusement, d'ailleurs) mais, parce qu'elle était très gourmande, encore plus maintenant qu'elle était enceinte, elle ne pouvait que comprendre et valider ce choix. En fait, elle avait même hâte de pouvoir faire de la pâtisserie avec Damian, pour lui apprendre et aussi, désormais, pour ne plus être la seule à manger les fournées de cookies, les parts de brownies et autres douceurs dont elle avait le secret. Sa maman, Hazel, serait aussi ravie d'avoir une bouche de plus à nourrir sans compte que, d'un point de vue totalement pratique, ça faisait une personne de moins à excuser pour les repas en famille avec les Lemon.
- Tu ne gâches rien du tout à vouloir manger et profiter de ton cadeau de Noël, voyons. Les cadeaux et ton premier petit-déjeuner depuis... un certain moment peuvent très bien êtr compatibles, approuva Honey en opinant vigoureusement du chef pour appuyer les propos de Stefan.
La parentalité, c'était facile quand les deux partis étaient du même avis, songea-t-elle, certaine que ça ne durerait pourtant pas éternellement.
La famille déménagea donc dans la cuisine où Honey avait pris un thé en guise de petit-déjeuner quelques temps plus tôt. Elle aurait largement pu se passer d'un deuxième petit-déjeuner (même si Rémi adore ce concept, ndlr) mais n'en fit pas mention. Et puisque Damian avait envie de goûter aux crêpes, elle sortit poêle, farine, œuf, lait et tout le reste pour en préparer, sans oublier de quoi les tartiner, depuis la confiture jusqu'au Nutella (enfin jusqu'à la marque similaire sans huile de palme que Honey préférait acheter) sans oublier le miel et le citron. Ce n'était pas très important si la pâte ne levait exceptionnellement pas, ça serait bon quand même.
- Ca me fait plaisir d'enfin cuisiner pour une autre personne que moi, commenta Honey. Je pourrais t'apprendre, si tu veux, mais pas aujourd'hui. Y a encore le temps pour ça, assura-t-elle, songeant également que sa nouvelle vie (littéralement) lui avait peut-être creusé l'appétit et que ce n'était donc pas le moment de faire trainer la préparation.
Honey prépara une demi-douzaine de crêpes et les déposa sur une grande assiette qu'elle vint placer au centre de la table avant de s'installer en face de Damian. Il serait toujours temps d'en refaire s'il avait encore faim après ça - et ce serait peut-être le cas. Mais comme l'appétit ne vient pas forcément qu'en mangeant et peut effectivement venir en cuisinant, la jeune femme se laissa tenter par une crêpe qu'elle garnit de sucre et de citron et qu'elle savoura en écoutant le commentaire que Stefan avait à faire sur la tournure de cette journée que personne n'était prêt d'oublier.
- Il n'y a pas qu'aujourd'hui que tu as fait quelque chose de bien, assura Honey en allongeant le bras pour presser tendrement la main de Stefan et le gratifier d'un sourire bienveillant.
La jeune femme estima inutile d'épiloguer, non pas par pudeur mais parce qu'elle songeait que Stefan devait se rappeler de toutes les étapes que son évolution avait connu depuis leur rencontre. Il était bien meilleur que ce qu'il ne voulait bien admettre ou, en tout cas, il avait fini par devenir bien meilleur qu'il ne le pensait.
Ils auraient probablement le temps d'en reparler plus tard si le besoin se faisait sentir. Pour l'heure, et c'était bien normal car Noël au XXIe siècle est souvent fêté pour les enfants en premier lieu, c'était Damian la star de la journée. Honey devait d'ailleurs bien avouer qu'elle était curieuse de savoir ce qu'il rêvait de faire quand il serait grand maintenant qu'il pouvait devenir grand et que ses rêves avaient une chance de se concrétiser. Bien sûr, elle ne s'attendait pas, parce qu'elle était bien trop humble en dépit de ses nombreuses qualités, que dans ses rêves il la prenne comme exemple à suivre et cette révélation lui alla droit au cœur.
- Ca me touche vraiment beaucoup ce que tu dis, sincèrement, assura Honey dont les yeux recommençaient à briller d'émotion. Tu as suffisamment de talent pour y parvenir et, naturellement, je ferai tout ce que je peux pour t'aider à atteindre ton but.
On ne pouvait pas en attendre moins d'une scientifique aussi passionnée que Honey qui se retint de justesse de poursuivre en proposant directement à son beau fils de passer plus de temps au laboratoire de la ville, auprès de ses collègues et amis, afin de se faire une idée de tous les champs couverts par les sciences empiriques. Sans parler des sciences humaines et sociales qui rendaient les possibilités encore plus vastes.
Cette fois Honey étendit la main pour presser celle de Damian car c'était plus pratique pour elle que de péniblement se lever et faire le tour de la table en trente secondes. Puis, parce que Stefan avait semblait-il une autre question toute aussi urgente, c'est vers lui que la jeune femme tourna son attention.
La question était simple et logique : quand voulait-elle se marier ? Effectivement, ce serait quelque chose dont il faudrait parler. Mais était-il vraiment nécessaire de fixer une date dès le premier jour des fiançailles ? Peut-être, après tout, cette question était le signe de la fébrilité et de l'impatience de Stefan qui n'était pas aussi exubérant que Honey dans sa façon d'exprimer ses émotions.
- Je sais que ce n'est pas très conventionnel pour quelqu'un avec ton éducation, répondit-elle, mais je ne veux pas me marier en étant enceinte et je n'ai pas envie de me marier immédiatement après la naissance, ajouta-t-elle, presque contrite, songeant qu'elle ne souhaitait pas ressembler à une baleine mal fagotée dans sa robe de princesse au moment de vivre le plus beau jour de sa vie. Je pense que nos fiançailles vous durer un petit moment mais de toute façon en principe il faut au moins un an pour organiser un mariage digne de ce nom.
Il était trop tôt pour que Honey explicite davantage ce dont elle avait (ou aurait) envie le jour J. Pour le moment elle savourait surtout la demande qu'elle avait reçue et ne parvenait pas encore à se projeter aussi loin dans le temps. Mais ce qui était certain c'était que la future mariée connaissait beaucoup de personnes et qu'elle voudrait sans doute inviter la plupart.
En attendant, même si elle avait été plutôt catégorique sur ses souhaits, Honey trouva plus poli de demander à Stefan ce que lui, il voulait. Même si, moins d'une heure auparavant, il avait laissé entendre qu'il était prêt à lui accorder tout le temps qu'elle voudrait.
- Et toi ? Tu as déjà réfléchi à ce que tu aimerais pour ce jour-là ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Stefan Vulpesco
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stefan Vulpesco

| Avatar : Claes Bang

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan TAxVNJ8
Things are beautiful if you love them.



| Conte : Dracula
| Dans le monde des contes, je suis : : Dracula, alias Vlad Teapes

| Cadavres : 621



The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________ Sam 19 Fév 2022 - 2:30

Si Damian était heureux de reprendre plaisir à la vie, on ne pouvait pas nier qu’Honey semblait tout à fait heureuse de pouvoir partager les plaisirs de la condition humaine avec son beau fils. Cela amusait bien Stefan assis à la table devant les paquets qui lui restait à déballer. Ce n’était pas vraiment étonnant de toute façon. La jeune femme aimait cuisiner pour elle comme pour les autres et le vampire c’était bien attendu que ce présent qu’il avait offert à son garçon allait tout autant faire plaisir à ce dernier qu’à la demoiselle qui ne semblait pas contre se remettre à cuisiner malgré qu’elle ait déjà mangé. Dans tous les cas, Noël aurait un tout nouveau sens pour les Vulpesco. La naissance du Christ? C’était pathétique devant la guérison du vampirisme!


Dracula n’ayant rien à faire en dehors de déballer des cadeaux dont on ne lui avait pas donné le feu vert pour les ouvrir, il avait cherché des sujets de conversations. Tout tournait autour du futur. Les rêves de Damian, le mariage… Le patriarche songea d’un coup que depuis longtemps, il avait du mal à profiter du moment présent. Cela faisait bien longtemps que passer du temps en famille se résumait à se croiser dans un couloir ou lire dans la même pièce pendant que le plus jeune ignorait son géniteur le mieux qu’il pouvait. Du coup, l’homme avait toujours tendance à vouloir rentabiliser son temps, ayant plus valorisé le terme travail dans l’expression travail\famille. Il songea qu’ils avaient tout le temps qu’il faut pour parler de l’avenir de son fils et de son futur mariage avec son aimée. C’était le moment de revenir au présent après avoir répondu à Honey.


- Rien du tout. Enfin, si on pouvait éviter d’aller sous les tropiques, tout m'iras. Tout ce qui m’importe, c’est de te voir me rejoindre devant le prêtre. Peu importe le célébrant… Bref, ce n’est pas pour aujourd’hui. Nous devrions faire ce qu’il vous plais!
- Papa, tu es le seul à ne pas avoir ouvert tes cadeaux! Ouvre avant et après, nous y penserons!, s’exclame le petit en poussant le paquet cadeau qui venait de sa part.
- Tu as raison… Voyons-voir…


Rapidement, l’objet est délesté de son papier et dévoile une bouteille en inox rouge. Stefan sourit à son fils.


- Quelque chose de bien pratique! Je n’aurais plus besoin de laver la première après chaque utilisation. Merci Damian.



Après avoir eu l’autorisation d’Honey de déballer son cadeau et avoir remercié cette dernière en venant derrière elle pour embrasser son cou, il posa ses deux mains sur ses épaules.


- Et bien… Damian m'a fait acheter un jeu de société que nous n’avons jamais ouvert. Je me dis que ce serait le bon moment pour l’essayer. Que diriez-vous de faire une partie de Cranium?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Something about you positively demands ... intimacy.


Little Miracle:


Contenu sponsorisé




The Most Wonderful Time of the Year | Stefan _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

The Most Wonderful Time of the Year | Stefan





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Quartier Nord