« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Partagez
 

 [32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et peut-être Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Eternalys N. Dystopia
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Eternalys N. Dystopia

| Avatar : Nina Dobrev

[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  2pw4


[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  Humanity-free-elena-the-vampire-diaries

I'VE TASTED BLOOD AND IT IS SWEET
I'VE HAD THE RUG PULLED BENEATH MY FEET
I'VE TRUSTED LIES AND TRUSTED MEN
BROKE DOWN AND PUT MYSELF BACK TOGETHER AGAIN
STARED IN THE MIRROR AND PUNCHED IT TO SHATTERS
COLLECTED THE PIECES AND PICKED OUT A DAGGER
I'VE PINCHED MY SKIN IN BETWEEN MY TO FINGERS
AND WISHED I COULD CUT SOME PARTS OFF WITH SOME SCISSORS

« ... »



| Conte : Ha ha ha..
| Dans le monde des contes, je suis : : Celle qui vous donne envie de prendre un cachet d'aspirine. T'inquiètes, tu peux toujours m'appeler Mina

| Cadavres : 2122



[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  _



________________________________________ Mar 15 Mar 2022 - 11:25




]32.62.31] Lost and Found


L’enfant avait toujours été instable. Ses réactions étaient généralement incontrôlables et les nombreuses victimes de ses pertes de contrôle ne se comptaient désormais plus que sur les doigts d’une seule main.
@"BROKEN WORLD extrait " (sarasvati)


Une heure était passée, puis une autre et encore une autre.

La nuit s’était écoulée et l’ombre n’était toujours pas revenue à elle. Si sa peau n’avait pas était blanche et ses yeux vitreux, l’on aurait presque pu croire que la jeune femme dormait paisiblement.
Le choix fut difficile à prendre mais la colocataire de Mina, Sun-Hee encore sous le choc de ce qu’elle avait vécue, décida d’enterrer le corps de la jeune femme au cœur de la propriété.
D’aussi loin qu’elle l’avait connue, le manoir avait toujours été vivant. Sa colocataire s’y trouvait souvent et parfois, d’autres personnes venaient y trouver refuge quelques temps avant de finalement reprendre leurs route.
Mais aujourd’hui, le silence était devenu un poids. La solitude dans laquelle la renarde s’était enfermée était presque aussi douloureuse que le vide qui grandissait en elle lié aux souvenirs de ce qu’elle avait perdu.
Le manoir lui-même semblait mourir lentement. D’abord, des fissures, a peine visible, commencèrent à se former un peu partout dans l’habituation. Puis, les fissures s’agrandirent et bientôt, des morceaux commencèrent à se décrocher d’eux-mêmes, comme si le manoir tout entier menaçait de rejoindre la défunte dans sa tombe.

Jusqu’au jour, ou la renarde nota quelque chose d’étrange. La présence d’un objet qui n’avait jamais été là auparavant. Puis un autre et encore un autre.. Certains objets étaient étranges à un tel point, qu’elle aurait bien été incapable de dire à quoi ceux-ci pouvaient bien servir.  C’était un peu comme s’ils provenaient de différents endroits ou époques néanmoins, il y en avait d’autres qui lui semblaient presque familier. Des objets qui grâce à leurs caractéristiques communes avec des objets de ce monde, lui avaient permis de comprendre à quoi ils servaient.
Toutefois, le plus étrange fut ce qui ressemblait à un journal intime d’enfant que la jeune femme trouva sur le canapé près d’une semaine après le décès de sa colocataire.

Par curiosité sans doute, la renarde décida de l’ouvrir mais au lieu d’y trouver des pages et des pages d’écriture racontant peut-être la vie de celle-ci, Sun-Hee n’y trouva absolument rien. Toutes les pages qu’il contenait était blanche ce qui dénotait avec le reste du journal qui lui, semblait avoir servie voir même traversé les époques.

Mais bientôt, le journal disparut de son esprit car quelque chose d’autres l’avait remplacé. La chambre de sa colocataire qui était resté fermée depuis tout se temps c’était finalement ouverte et la renarde se rua à l’intérieur pour essayer d’obtenir des réponses à ses questions.
Pourquoi sa colocataire avait disparut ? Où était-elle passée tout ce temps ? Pire encore, pourquoi n’avait-elle pas pu revenir cette fois ci ?

Cependant, même une fouille approfondie des lieux ne lui avait pas parmi de découvrir quoi que ce soit. Sa colocataire, sa disparition, sa mort restaient pour la jeune Sun-Hee un mystère.

Tout comme le trou qu’elle découvrit par la fenêtre de sa chambre et qui contenait auparavant le corps de sa défunte colocataire. Est-ce qu’elle était finalement revenue ? Ou quelque chose l’avait-il sorti de là ? Visiblement, la jeune renarde n’était pas au bout de ses surprises.

***

L’ombre n’avait jamais eu peur de la mort. Ainsi, lorsque la jeune femme réalisa qu’elle se trouvait à l’intérieur d’un trou dans le sol, ses doigts se mirent automatiquement à creuser la terre pour en sortir. Très vite, une main se retrouva à l’extérieur de sa tombe. Mais avant qu’elle n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit, une autre main agrippa la sienne avec force et l’ombre fut extirpée de sa prison de terre d’un coup sec en avant.  
Son retour dans le monde des vivants fût déplaisant. D’abord, la jeune femme toussa et évacua la terre qui s’était logée dans ses narines ainsi que dans ses oreilles. Ensuite, elle prit une profonde respiration et constata les yeux rivés sur le bâtiment d’en face, qu’elle était incapable de discerner clairement son environnement.
Alors spectatrice dans un premier temps de ce qui semblait être la mort du rouquin, l’ombre fut ensuite soulevée et accompagnée au manoir. La faiblesse de ses jambes ainsi que leurs difficultés à avancer convenablement lui déplut fortement. Néanmoins, dès que l’entrée du manoir fut passé et qu’elle se retrouva installée sur le canapé quelque chose attira son attention.
Se saisissant de l'objet en question, la jeune femme le fit tourner entre ses doigts quelques instants pour s’assurer que son identification était correcte puis, elle le déposa à côté d'elle sur le canapé, consciente qu’une personne s’approchait rapidement de sa position.
Une personne qui descendait les escaliers à vive allure et se retrouva quelque instant plus tard à l’entrée du salon.

« Bon retour à la maison. » Commença l’ombre inexpressive  à l’attention de sa colocataire longtemps disparut « Nous devons parler mais avant ça, j’ai besoin d'une douche. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
FLESH AND BLOOD
I'm no sweet dream, but I'm a hell of a night ∞  Sign by Grey Wind. Unknown -créateurs des gifs non trouvés-


Park Sun-Hee
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Park Sun-Hee

| Avatar : Kim Ji Won

| Conte : Le petit chaperon rouge
| Dans le monde des contes, je suis : : La sœur cachée

| Cadavres : 38



[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  _



________________________________________ Ven 22 Avr 2022 - 15:08


HUMAN ▬ Take a look in the mirror and what do you see. Do you see it clearer or are you deceveid in what you believe ~
[32.62.31] Lost and found
SHINJUU


Cela faisait plusieurs jours que Sun Hee n'avait pas quitter le manoir en dehors de ses heures de travail. Evidemment, ceux qui la connaissaient de l'extérieur diraient sûrement que cela ne changer pas grand chose depuis son retour à la surface. Pourtant, pour Park, tout avait changé. Autrefois, elle était revenue chez elle sans savoir ce qu'était devenue sa colocataire. Le silence était pensant mais elle gardait toujours un infime espoir de la revoir passer un jour le pas de la porte, sollicitant encore une fois l'une de ses farfelues mésaventures comme excuse de départ. Or, cette fois-ci, le silence était lourd, angoissant et définitif. Mina ne reviendrait plus jamais. La tombe de fortune mise en place dans la jardin, était la preuve que celle qui n'avait jamais crain la mort, y avait succombé.

Les premiers jours, la renarde avait été incapable de détourner son regard de la tombe dès qu'elle passait devant les fenêtres donnant sur le jardin. Comme ci, à tout moment, elle aurait pu détecter un signe de vie. Puis, les jours s'étaient enchaînés et Park avait cessé de retenir son souffle en passant devant les fenêtres.

Chaque minutes qui s'écoulaient, semblaient appeler le manoir à rejoindre sa propriétaire dans sa tombe. Par sécurité, Sun Hee aurait sans doute dû le quitter depuis bien longtemps, mais la jeune femme s'était sentie incapable de s'y résoudre. Même si elle n'avait pas été la créatrice de ce lieu, elle y avait vécu des années, elle y avait amassé des souvenirs. Elle ne pouvait tout bonnement pas partir, pas tant que le manoir tenait encore sur ses fondations. Il était tout ce qui la reliait à ce qu'elle avait été il y a deux ans. Le quitter serait comme perdre une énième partie de sa personne, de son être.

La suite des jours s'accompagnèrent de son lot d'étrangeté. En quête de vérité, Sun avait essayé d'interpréter le moindre indice comme une explication à la disparition de Mina. En vain. Du moins, jusqu'au jour où elle découvrit l'emplacement du corps de son amie vide. Mina était-elle revenue ? Comment était-ce possible ? Comment avait-elle pu sortir de là ? Et surtout. Où était-elle ?

Mais comme à chacune de ses questions, les réponses restèrent en suspens.

*****

Park redressa la tête de son livre à l'instant même où elle sentit une présence dans le manoir. Elle n'était plus seule. Et si elle en croyait ses sens, notamment son odorat, elle connaissait la personne qui venait de pénétrer dans son salon.

Se précipitant dans les escaliers, la jeune femme resta interdite un instant à l'entrée du salon en observant celle qui s'était désormais installée sur le canapé. Sun Hee cligna plusieurs fois des yeux afin de réaliser s'il s'agissait de la réalité ou si son désespoir en était arrivé à créer des chimères. A sa grande joie, la femme se trouvant face à elle était bien réelle. Même si leurs retrouvailles ne semblaient pas particulièrement l'enchanter. D'ailleurs, elle ne semblait pas vraiment ressentir quoi que ce soit. A peine la joie était-elle venue l'effleurer, que sa colère commençait déjà à caresser la surface de son coeur. Elle n'avait pu exprimer ce sentiment d'injustice envers personne ces derniers jours et la voir ainsi revenir comme un fleur en exigeant de prendre une douche... avait pour don de l'agacé. Surtout qu'elle n'arrivait pas vraiment à l'expliquer... mais elle avait l'impression que quelque chose avait changé en sa colocataire. Son instinct, semblait presque lui hurler qu'elle n'était plus celle qu'elle avait connu.

Sans un mot, la jeune femme lui indiqua la direction de la salle de bain, qu'elle connaissait sans doute déjà, mais il s'agissait pour elle plus d'une invitation à prendre sa douche qu'une réelle indication des lieux. Lorsque Mina, ou du moins ce qu'il restait d'elle, se leva, Park s'écarta silencieusement de son chemin afin de la laisser passer. A vrai dire, la renarde se fichait éperdument qu'elle sème de la terre partout de le manoir. Elle même n'avait pu contrôlé sa forme animale et balançait de droite à gauche sa queue de manière contrarier. A cette allure, elle allait bientôt recouvrir le sol de son pelage roux. Pourtant, elle ne put empêcher son regard de détailler le corps de son amie en mouvement. Elle avait des difficultés à se déplacer, dans ses souvenirs, même si Mina avait "succombé" à la mort, elle se régénérait assez vite. Si elle avait vraiment été en train de se reposer, elle aurait dû être guéri depuis le temps. D'ailleurs, sa démarche n'avait pas l'air d'être le seul problème que rencontrait Mina à cet instant. Sa vue semblait elle aussi laisser à désirer. Les signes étaient discrets mais pas assez pour qu'ils ne soient pas alarmant pour la renarde. Elle connaissait son amie, et malgré sa colère, sans doute engendrer par sa peur, elle se souciait de ce qu'elle pouvait avoir comme séquelles.

Instinctivement, la créature s'approcha de sa colocataire afin de lui venir en aide, mais elle fut aussitôt repousser par le serpent bleu qu'elle avait croisé dans la forêt. Celui là même qui l'avait guidé auprès d'Enyo. Sa menace était claire, elle ne pouvait la toucher. Mais pourquoi ? Pour quelle raison Mina ne voudrait-elle pas qu'elle la touche ? D'ailleurs, que faisait ce serpent au dos de son amie ? Il avait désormais posé la tête sur son épaule, mais son regard n'en restait pas moins un écho de sa menace. Vexée, Sun montra les crocs, ce qui eu pour réaction de la part de Mina d'assurer qu'elle pouvait se débrouiller seule. Bien, leur relation semblait être devenue aussi froide que le cadavre qu'elle était devenue plusieurs jours auparavant.

La renarde désormais définitivement hors du chemin, elle ne put cependant s'empêcher de détailler son ancienne partenaire lorsqu'elle passa devant elle. Elle réprima un premier frisson, lorsqu'elle constata que le serpent aux touches de blanc cassés semblait provenir directement du bas de sa colonne vertébrale, comme un prolongement de cette dernière. Sun se souvenait parfaitement avoir déjà croisé ce serpent vagué dans le manoir. Mina n'avait jamais abordé ce qu'il était, mais Park n'avait jamais vraiment accordé d'importance aux bizarreries de sa colocataire. Pourtant, elle était persuadée qu'elle ne l'avait jamais vu sortir du dos de cette dernière. N'arrivant désormais plus à détacher ses yeux d'elle, Park eu l'occasion d'intercepter une bribe de langage d'Helce, celui-ci semblait clairement arboré un langage bien différent des serpents qui se baladaient en pleine nature. Autre étrangeté, puisque cela ne semblait jamais s'arrêter, Mina ou du moins ce qu'elle était devenue, semblait clairement comprendre les instructions données par la petite créature à en croire son aptitude à se déplacer malgré sa vue. La dernière chose qu'elle nota dans son esprit avant de choisir de s'installer dans le canapé, de peur de tomber définitivement des nu, fut l'odeur de chair fraîche qui s'échappait du corps de la défunte. Encore une fois, la médecin était persuadée qu'elle aurait dû guérir depuis bien longtemps. En dehors du soulagement de la voir en vie, son état était beaucoup trop préoccupant pour être simplement heureuse de son retour. De même que les circonstances de ce fameux retours.

Impatiente, la jeune femme tendit l'oreille dès que l'ombre eut franchi la porte de la salle de bain. Comme sa queue de velu, ses oreilles avaient fait des siennes en décidant de remplacer celles de sa forme humaine. Ses transformations partielles incontrôlées avaient tendances à exprimer son anxiété, il s'agissait sans doute d'une chose qu'elle n'arriverait jamais à gérer. Et quelle meilleure situation pour exprimer son stress que le retour à la vie d'une amie qu'elle semblait ne plus reconnaître ? Fermant les yeux afin d'écouter les pas de son amie avancer le long du couloir, elle constata sans grande difficulté que celle-ci n'était plus seule. Il y avait deux personnes qui la rejoignait.

Quand l'ombre pénétra dans le salon, Sun ouvrit les yeux, la détaillant de nouveau. La douche lui avait le plus grand bien, elle semblait en meilleure forme, enfin autant que pouvait l'être une personne avec la peau pâle et les yeux aussi vitreux que ceux d'un cadavre. Néanmoins, sa démarche semblait plus aisée lorsqu'elle la rejoignit près de la table basse, lui faisant dorénavant face. Semblant confirmer l'impression qu'avait eux Sun Hee, même la couleur des cheveux de son amie avaient changé. Ils étaient désormais un pêle-mêle de rouge et de noir, elle avait même accordé sa tenue avec eux. Quel sens du détail, pensa-t-elle.

Son serpent de compagnie semblait quant à lui avoir complètement disparu du corps de l'ombre, ou du moins, il ne cherchait pas à se montrer. A moins que les pas qu'elle avait entendu précédemment étaient ceux du serpent qui était devenu humain. Après tout, Park devait s'attendre à tout lorsqu'il s'agissait de sa partenaire. Ne cherchant pas à retarder l'ineluctable plus longtemps, la renarde fut celle qui ouvrit les hostilités.

- Bien. Maintenant, nous allons parler. Je t'écoute attentivement.
- Je pourrais en dire de même. Commença celle-ci inexpressive à l’attention de la renarde furieuse sur le canapé. Avec le temps, nos souvenirs ont été détruits mais ce n’est pas ton cas, n’est-ce pas ? Ma mort est-elle la seule chose qui te met dans cet état ? Où bien y a-t-il autre chose ?

S'il y avait autre chose ? Bien sûr. L'impression d'avoir était trahie, l'incertitude de connaître la personne qui lui faisait face, le sentiment d'abandon. Mais comment pouvait-elle énumérer tout ceci à voix haute ? Du moins, sans être sûre de pouvoir faire confiance à celle qui lui faisait face.

- Tu me poses vraiment la question ? Je voudrais plutôt te demander...
- Je. Suis. morte. Lâcha-t-elle de manière brusque, affichant toujours un air impassible. Sa voix était dénuée d'émotion, comme ci, malgré le poids des mots, celle-ci n'en ressentait pas l'impact. Park quant à elle, ne sut que dire, recevant ses mots comme une lame rouillée en plein cœur. C’est un fait, je ne devrais pas être là mais je le suis. Maintenant, pose ta question.

Déconcertée, la jeune femme fixa l'étrangère qui se trouvait face à elle. Enervée, elle s'enfonça ses griffes dans la paume. L'ombre semblait attendre une question précise. La renarde n'avait aucun idée de ce qu'elle attendait, elle, ne souhaitait que des réponses à toutes ses questions. Mais il fallait se rendre compte de l'évidence, nous n'obtenions pas toujours ce qui nous voulions. Elle ne devait pas se précipiter, il était primordiale pour elle de commencer dans l'ordre. Elle voulait déjà... comprendre la situation qu'elle vivait actuellement.

- De quels souvenirs parles-tu ? Qui est avec toi ? J'ai entendu d'autres pas que les tiens.

L'espace d'un instant, l'ombre resta silencieuse, comme ci elle cherchait une réponse adéquate. Puis, elle se lança dans ses explications.

- Son passé. Un courte pause. Son présent. Une nouvelle pause. Toi. L’ombre plongea son regard dans celui de la renarde avant de reprendre. Tu étais importante. Elle serait venue pour toi, si elle l’avait pu.

Un nouveau pincement au coeur. Le pressentiment de Sun Hee semblait se confirmer. Celle qu'elle avait connu et celle qui se trouvait face à elle, n'étaient peut être pas la même personne. Mais après tout, Mina avait toujours eu plusieurs "personnalités", peut être était-ce l'une d'elle qui était simplement là en ce moment.

De nouveau, la médecin ne décela rien dans le ton de sa voix qui puisse trahir la moindre émotion. Après avoir répondu à la première question de Sun-Hee, l’ombre resta silencieuse, son regard vitreux toujours planté dans celui de la renarde. La jeune femme sentait le malaise parcourir ses pores. Se faire fixer ainsi était déroutant.

- Tu ne veux pas savoir ? Pourquoi ? Demandera-t-elle alors, passant volontairement sur l’autre question posée par sa colocataire.

Ne pouvant plus tenir en place, Sun Hee se leva pour s'approcher de la femme-cadavre.

- Qu'entends-tu par elle ? Que se passe-t-il ?

Ses oreilles se mirent à frémir face à la frustration.

- Je ne comprends rien à la situation Mina. Tu reviens, tu me dis que nous devons parler mais tu ne m'expliques rien. Tu restes silencieuse alors que je t'ai enterré il y a à peine quelques semaines ! C'est à toi de parler ! Je ne cherche pas à faire un stupide interrogatoire.
- Tu ne comprends pas, n’est-ce pas ? J’ai certains de ses souvenirs, mais je ne suis pas elle. Je suis tout. Conclut-elle comme s'il s'agissait d'une réponse pour la maudite. Je m’appelle Eternalys mais si tu le souhaites, tu peux continuer à m’appeler Mina. Cela ne nous dérange pas.

Sun resta hébétée, comment pourrait-elle appeler Mina une tout autre personne ? Ce n'était même pas envisageable pour elle. L'apparence ne suffisait pas pour la remplacer. La plaie béante de son coeur c'était comme rouverte. Elle n'avait même pas encore accepté le deuil de son amie, que son sosie débarquait ici, étant pratiquement comme elle, sans être elle. Comment était-ce possible ?
Comme ci elle souhaitait laisser la renarde digérer ces informations, l'ombre s'imposa un temps de silence. Suite à quoi, elle continua :

- Je me suis morte. Répéta-t-elle une nouvelle fois. Puis reprit quelques secondes après: Mes souvenirs sont… Un énième temps de pause, Park s'interrogea à cet instant sur la pertinence de voir le temps de résurrection qu'elle prendrait cette fois-ci si elle ne cessait pas cette mauvaise manie. désordonné, imparfait. Conclut t-elle. Je ne peux me souvenir mais... Un nouveau temps de pause où son regard dévia, semblant se perdre dans ses pensées. Il est brisé.

N'arrivant toujours pas à réaliser ce qu'elle entendait, sans doute car son interlocutrice semblait être drôlement avare d'explication, Park se passa une main dans ses cheveux. Depuis quand sa vie avait-elle pris un tel tournant ? Le destin ne voulait-il pas lui foutre la paix une fois dans cette vie-ci ? Elle avait l'impression que peu importe ce qu'elle faisait, il allait s'acharner sur elle, en s'en prenant un à un aux personnes qu'elle aimait. Elle avait eu une amie bizarre et chaleureuse et la voici désormais munie d'une porte de prison comme seule compagnie.

- Je suis morte. Reprit l'ombre.

Ca aussi, si elle l'entendait une nouvelle fois de sa bouche, elle risquait de lui faire avaler ce qu'il lui restait de sa langue. Après quoi, celle-ci souleva son haut, dévoilant ainsi la blessure mortelle qui l’avait tué. Toutefois, celle-ci n'avait pas cicatrisé bien au contraire. L’entaille nette et profonde ne semblait pas vouloir se refermer et heureusement pour cette dernière, elle ne saignait plus .

- Le lien est brisé. Encore une pause. Les choses seront différentes maintenant.
- De quel lien parles-tu ? Qu'est-ce qui est différent ? Tu as besoin d'aide...de... de quelque chose ? Comment on peut réparer le lien ?

S'il n'y avait qu'un infime espoir pour que Sun Hee puisse ramener la Mina qu'elle connaissait, elle n'hésiterait pas un instant à se jeter dans la gueule du loup pour y parvenir.

Cette fois ci, l’ombre pencha la tête sur le côté et observa longuement la renarde en silence.

- C’est étrange. Commença-t-elle en penchant légèrement la tête sur le côté. Tu ne t’es donc jamais demandé pourquoi ta colocataire survivait même à la mort ? Ou bien pourquoi…
- On t’as envoyé te sacrifier dans un monde chaotique sans véritable moyen de survie pour retrouver ta colocataire qui ne risquait rien ? Coupa alors la blonde inexpressive, debout derrière la renarde les bras croisé contre sa poitrine. Quoi ? Enchaîna la blonde dont la voix fût bientôt rejointe par celle de l’ombre qui se mêlèrent alors pour ne faire qu’une seule et même voix . Vous avez été manipulés tous. Le but de votre venue n’était pas de protéger un monde ou de retrouver votre amie, mais de mettre un terme à son existence.

Sun Hee resta interdite. Elle n'avait pas entendu la femme qui s'était approchée dans son dos, ni même ressentit sa présence. Elle ne l'avait jamais vu auparavant et maintenant celle-ci attesté que son escapade dans le monde miroir avait tout simplement signer l'arrêt de vie de Mina ? C'était impossible... au lieu de la sauver... elle l'aurait tué ?

L’ombre resta à son tour silencieuse, semblant une nouvelle fois se perdre dans ses pensées. Elle resta un moment, plus ou moins long, le regard rivé dans le vide puis, elle finit par reporter son attention sur la renarde qui lui fait face.

- Ce n’est pas entièrement exact. Reprit cette dernière sans doute dans le but de clarifier les choses. Il y avait bien un monde à sauver, notre monde. Clarifia l’ombre provoquant chez la blonde un rictus narquois.
- Les morts ne se soucient pas des vivants. Rétorqua la blonde à l’attention de l’ombre sans la quitter des yeux. Tu ne leurs doit rien.

A ses mots, la blonde resta immobile et silencieuse. L’ombre quant à elle reporta quelques instants encore son attention sur l’esprit de la blonde avant de finalement la reporter sur la maudite.

- Nous ne changeront pas ce qui est arrivé. Annonça t-elle à celle-ci toujours inexpressive. Et bien que cela soit sans doute difficile à comprendre pour toi, nous ne sommes pas en danger. Nous avons seulement besoin de reprendre des forces.

Oh bien sûr, dit comme cela, tout paraissez beaucoup plus simple, pensa la renarde ironiquement.

Inspirant afin de calmer ses nerfs, la médecin observa la plaie de la jeune femme. Elle n'avait donc pas rêvé précédemment.

- Tu as besoin que je te prodigues des soins ? Je suis médecin si tu... enfin, je ne sais pas si t'en souviens.
- Je me souviens. Répondit-elle à la jeune femme avant de reprendre. Cette blessure ne me dérange pas. Elle ne me provoque ni douleur, ni gêne. Elle laissa retomber son haut et enchaîna : Elle va bien maintenant. Dit l’ombre sans doute dans le but de réconforter la renarde sur le sort de sa colocataire, bien qu’elle manquait cruellement d’empathie en disant cela, à la manière d’un robot essayant de consoler un enfant triste. Souhaites-tu partager avec moi ce qui t’es arrivé durant ton absence à présent ?

Le trop pleins d'informations semblait avoir assommé Park. Elle avait l'impression que beaucoup trop d'émotions se bousculaient en elle à cet instant précis. La résignation, la tristesse, la colère, la frustration et enfin la peur, se déversait tel un flot se ricochant sur les rochers. Comment allait-elle pouvoir avancer et surtout, qu'allait-elle faire avec cette... personne, chose ? Chez elle désormais. Elle avait vu et vécu beaucoup de chose, dans la forêt enchanté, à Storybrooke, mais cela dépassait son entendement. Comme ci elle n'avait pas assez à gérer avec ses histoires d'enlèvements et de mystères autour de sa famille, désormais, elle devait faire face à ce qu'était devenu Mina ou du moins, se résoudre que son corps serait ici mais son esprit serait à jamais éteint. Elle avait déjà perdu Lily des années auparavant, elle n'avait plus de contact avec Dyson depuis son retour. Nathan avait refait sa vie avec l'une des jumelles De Tremaine, même s'il ne semblait pas la supporter, il avait au moins le mérite d'être marié et d'avoir quelqu'un à ses côtés. Sa mère-grand était décédée, la petite fille qu'elle était n'arrivait pas encore à savoir si c'était une bonne nouvelle ou non. Et maintenant Mina... Qui lui restait-il désormais ? A part Sulfus, plus grand monde. Si elle n'avait pas voulu sauver les apparences à cet instant, elle se serait sans doute effondré contre ce canapé où Mina avait pour habitude de grogner qu'elle laisse tomber ses poils au changement de saisons.

Essayant de retrouver un semblant de clame, Sun passa une main sur ses oreilles de renard, les faisant disparaître d'un simple geste. Elle réitéra ce même geste sur sa queue et alla s'installer sur le canapé. Elle n'était pas sûre que dans tout les cas, ses jambes puissent la soutenir encore très longtemps. Posant ses coudes sur ses cuisses, elle entama:

- Pourquoi avons nous dû participer au terme de son existence ?

Elle releva les yeux sur le corps de sa défunte amie.

- Parce que vous avez été les seuls à y survivre. Répondit aussitôt l’esprit de la blonde à la renarde. Lorsque nous nous sommes rencontrés, vous étiez perdus et à sa recherche. Et celui qui devait se charger du sale boulot avait disparut. Rajouta-t-elle en reportant toute son attention sur la renarde. Alors elle a fait venir de la chair à canon pour détourner l’attention du grand vilain marionnettiste et permettre à son petit soldat de finir le travail.

La maudite tressaillit à ses paroles.

- L’ordre se doit d’être maintenu. Répondit automatiquement l’ombre comme s’il s’agissait d’un message pré-enregistré, auquel l’esprit de la blonde répondit à son tour.
- J’étais la prisonnière. Rétorqua-t-elle à l’ombre, détournant son regard vers elle. Pas la victime.

Encore une fois, Sun Hee n'y comprenait plus rien, cependant, elle n'avait même plus la force de poser plus de questions.

L’ombre continua toutefois :

- Notre destin était étroitement lié à celui de notre monde. Sa survie dépendait de notre mort alors le lien fût coupé une première fois pour permettre à celui-ci de survivre.
- Les morts n’ont que faire pas des vivants. Répéta-t-elle à Eternalys avant de disparaître de leur champ de vision.

Suite à quoi, un nouveau silence s’installa dans la pièce puis, l’ombre reprit:

- Le lien est brisé. Un temps de pause. Les choses ne dépendent plus de nous à présent.

Alors de qui dépendaient elles ? Se demanda l'asiatique.

- Si vous n'êtes pas Mina. Je ne sais pas qui vous êtes, pourquoi devrais-je vous faire confiance ? J'aurais raconté à Mina ce qui s'est déroulé durant mon absence. Mais vous ? Quel intérêt de savoir le sort qui m'a été réservé pendant deux ans ?
- Mes souvenirs sont aussi les siens. Répondit-elle simplement comme si les choses étaient évidentes. Nous sommes différentes, mais bien que je sois incapable de ressentir quoi que ce soit à ton égard, je sais ce que tu représentes pour elle. De nouveau, une pause. D’une certaine manière, c'est aussi le cas pour moi.

Le goupil poussa un soupir, cherchant à dissimuler à quel point ces paroles avaient un impact sur elle.

- Installe toi. Je pense que nous allons bientôt cohabiter ensembles de toute manière. Indiqua-t-elle comme une invitation à se tenir à ses côtés.

L'ombre tenta tant bien que mal d'éviter les obstacles sur son chemin afin de rejoindre la jeune femme sur le canapé. Automatiquement, elle saisit le carnet que la renarde avait tout simplement laissé là et le posa sur ses genoux.

- J'ai tout simplement été kidnappé pendant deux ans. Je ne me souviens pas de grand chose de ma captivité. Juste que c'était long. Ils m'avaient retiré mon collier. Je n'ai donc pas eu la chance de vivre avec un esprit humain... ou alors au contraire, j'ai été chanceuse. Pour le moment nous ne savons pas vraiment ce qui valait cette enlèvement. Nous savons qu'ils avaient besoin des os des membres de notre familles vu qu'ils sont maudits. Enfin, c'est la seule piste que nous avons avec mon frère. L'homme qui s'occupait de ma captivité avait l'air de supposer qu'on ferait des artefacts. Mais si c'est le cas, je ne comprends pas l'intérêt de me garder en vie durant deux ans. Alors tu vois, je ne suis pas plus avancé que ça...

Son interlocutrice écouta attentivement le goupil sans la couper et resta silencieuse encore quelques instants lorsque celle-ci eu fini de s’exprimer.

- Peut-être que tu te trompe. Commença-t-elle à l’attention de sa colocataire. Il est vrai que de nombreuses questions demeurent encore sans réponse, néanmoins, je pense que ses deux dernières années de captivités en disent bien plus que tu ne le pense. Annonça la jeune femme en pleine réflexion. Tu m’as dit qu’ils s’étaient emparé de ton collier, laissant la renarde prendre le dessus sur l’humaine durant ces deux dernières années, n’est-ce pas ? Demanda-t-elle sans réellement attendre de réponse de la part de Sun-Hee. Tu ne trouves pas que cela est un peu trop... Précis ? Comment pouvaient-ils savoir que te retirer ton collier aurait cet effet ? Ce n’est pourtant pas quelque chose que l’on divulgue à tour de bras, de la même manière qu’une histoire qui nous hante. C’est au contraire quelque chose que l’on ne révèle qu’aux proches, à ceux en qui nous avons réellement confiance.

L’ombre toujours plongée dans sa réflexion continua son monologue donnant presque l’impression d’oublier la femme à ses côtés.

- Pourtant, ils savaient. A mon sens, cela indique qu’ils détenaient des informations précises sur toi, probablement même sur vous deux et votre famille. L’évocation de la recherche des os de votre famille et l’utilisation du terme « maudit » n’est pas non plus dû au hasard. Je dirais qu’ils étaient sans doute persuadés que votre famille est liée d’une manière ou d’une autre à une malédiction, peut-être même la malédiction qui te touche. Sans oublier que tu as soulevé un point intéressant : Pourquoi t’avoir laissé la vie sauve ? S’il n’avait plus besoin de toi, il aurait pu mettre un terme a ton existence toutefois, ils ne l'ont pas fait. Ils t’on retenue captive durant deux ans après quoi, ton frère à visiblement réussi à dénicher une piste pour te retrouver. Tu ne trouves pas cela étrange ?

L’ombre respecta un nouveau temps de pause avant de reprendre.

- Peut-être qu’ils n’ont en tout simplement pas terminé avec toi. Avec vous. Peut-être même, que tu leurs es plus utile libre que prisonnière pour l'instant. Conclut l'ombre.

De nouveau, Park resta sidérée face à la personne qu'elle avait à ses côtés. Comment avait-elle pu à se point cerner la situation ? A vrai dire, peut être que son objectivité à cette affaire était un avantage. Elle n'avait potentiellement pas tort et si depuis le début, elle avait fait confiance à de mauvaises personnes ? Ou même son frère ? Et si, sa soudaine libération n'était pas le fruit du hasard ou de la chance ? Elle avait bien trouvé suspect que son collier se retrouver en plein milieu de la forêt alors qu'ils l'avaient gardé précieusement pendant deux ans. Mais la maudite avait mis ça sur le compte de l'inattention à force de l'avoir pour acquise.

- Tu voudrais donc dire que nous avons été utilisé depuis le début ? Que tout cela n'était... qu'un piège ? Mais c'est terrible ! Cela signifierait que j'ai mis mon frère et tout son entourage en danger !

Inquiète, ses attributs renard réapparurent. Elle allait devoir prévenir son frère rapidement. Elle était tellement soulagée d'avoir été délivré et voulait à ce point retrouver un semblant de vie normale qu'elle n'avait pas prêté attention à ce genre de détails. Elle était peut être celle qui les avaient directement mené dans la gueule du loup. Depuis le début, elle n'était que l'appât. Mais la même question restait en suspens: Pourquoi ?

- Toi comme moi savons que les apparences peuvent être trompeuse et que les choses ne se déroulent jamais sans raisons. Il est possible qu'une réflexion plus poussé nous mène sur des chemins différents, toutefois, cela reste à mon sens une possibilité qu'il est nécessaire de prendre en compte. La confiance peut-être à double tranchant, c'est un fait. Néanmoins, s'il est possible que cette histoire n'en soit qu'à ses prémisses, il me semble nécessaire de souligner qu'il ne s'agit pas du premier danger que tu affrontes. Comme je l'ai dit plus tôt, la confiance peut-être à double tranchant. Il est possible que ces deux dernières années ait servie à t'étudier et vérifier certaines informations te concernant mais bien que cela implique un potentiel danger pour ton frère et ses proches, n'oublie pas que tes proches seront prêt à te soutenir et à combattre à vos côtés si cela s'avère nécessaire.

En dépit du manque d'empathie qui figurait sur le visage de l'ombre, la renarde ressentit son soutien. Mina n'était peut être plus Mina, et la personne face à elle ne pourrait jamais la remplacer. Cependant, peut-être que cette nouvelle personne ne serait finalement pas un poids dans son existence.

- Tu n'es pas seule.

Alors, contrairement à tout ce qu'elle avait ressenti jusqu'à présent, le goupil s'autorisa un sourire.


(c) princessecapricieuse


Eternalys N. Dystopia
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Eternalys N. Dystopia

| Avatar : Nina Dobrev

[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  2pw4


[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  Humanity-free-elena-the-vampire-diaries

I'VE TASTED BLOOD AND IT IS SWEET
I'VE HAD THE RUG PULLED BENEATH MY FEET
I'VE TRUSTED LIES AND TRUSTED MEN
BROKE DOWN AND PUT MYSELF BACK TOGETHER AGAIN
STARED IN THE MIRROR AND PUNCHED IT TO SHATTERS
COLLECTED THE PIECES AND PICKED OUT A DAGGER
I'VE PINCHED MY SKIN IN BETWEEN MY TO FINGERS
AND WISHED I COULD CUT SOME PARTS OFF WITH SOME SCISSORS

« ... »



| Conte : Ha ha ha..
| Dans le monde des contes, je suis : : Celle qui vous donne envie de prendre un cachet d'aspirine. T'inquiètes, tu peux toujours m'appeler Mina

| Cadavres : 2122



[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  _



________________________________________ Mar 24 Mai 2022 - 16:39




]32.62.31] Lost and Found


L’enfant avait toujours été instable. Ses réactions étaient généralement incontrôlables et les nombreuses victimes de ses pertes de contrôle ne se comptaient désormais plus que sur les doigts d’une seule main.
@"BROKEN WORLD extrait " (sarasvati)


« J'ai faim »

Il était peu probable que Sun-Hee ait réellement conscience du poids des paroles de l'ombre. Toutefois si chacun vivat les choses à sa façon, Eternalys était sans doute celle pour les choses étaient le moins compliqué.
Peu perturbée par la sensation dérangeante qui s'était progressivement installée en elle, Eternalys influencé par une soudaine envie de manger quelque chose - et plus précisément des cookies - se leva du canapé, déposa sur celui-ci le journal qu'elle tenait entre ses mains avant de prendre la direction de la cuisine non sans difficulté.
Néanmoins à peine l'ombre avait elle franchie le seuil de la cuisine qu'un autre changement se mit en place et alors que ses cheveux commencèrent lentement à s'éclaircir, l'ombre parcourut du bout des doigts une petite partie des meubles pour repérer un objet tranchant avant de s'en saisir pour se piquer le bout d'un doigt puis de porter le liquide écarlate à ses lèvres qui après ça, commencèrent à bouger sans qu'aucun son n'en sorte.
Lorsque la transformation s'acheva, l'ombre semblait différente. Sa peau avait récupéré quelques couleurs et ses longs cheveux bouclés et bicolor avait prit la teinte d'un blond doré. Ses iris quand à elle avait prit une teinte bleuté bien qu'il était presque impossible de s'en rendre compte à cause de son regard vitreux. Mais l'un des changements les plus flagrant fut les quelques centimètres que la jeune femme semblait avoir prit d'un seul coup.

« Ah zut ! » S'exclama celle-ci gênée qui prit aussitôt la décision de retirer les chaussures qu'elle portait aux pieds avant de les rassembler dans une main. « Pardon, est-ce que ça te dérange si je les laisses quelque part ? J'aime bien marcher pieds nus. »

Qui plus est, ça ne laissait pas de trace et l'ombre appréciait ça. Malheureusement pour elle, ses connaissances limités concernant ce lieu d'habitation ne lui permettait pas de savoir comment les choses fonctionnaient ici tout comme sa vision qui limités, lui permettait à peine de distinguer des formes floues.

« Au faite salut ! » Reprit la jeune femme avec une voix légèrement différente qu'a son habitude. « Pardon, j'aurai dû me présenter plus tôt, mais j'ai complétement oublié. Moi c'est Kalika mais tu peux m'appeler Kali. »

Déposant l'objet qui lui avait servi un peu plus tôt sur le meuble le plus proche, la jeune femme se mordilla la lèvre inférieur avant de reprendre un petit sourire timide :

« Sinon, tu n'aurais pas quelque chose à manger ? Je meurs de faim. »


P.S: Alors il s'avère que c'était bien plus compliqué de continuer le rp que je ne le pensais. [32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  453450723 Le truc, c'est que le rp prévu me permettait de mettre en place son retour plus facilement, d'annoncer les nouveautés à mon rythme mais avec le petit changement temporaire (le suite du rp a deux ) les choses se sont étrangement compliquée dans le sens, ou je me retrouvais obligée de parler de certains éléments qui ne doivent pas être révélée avant un moment. [32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  453450723 Du coup, je m'excuse pour cette réponse vraiment pas terrible, je planche dessus depuis des jours mais j'ai pas réussi à faire mieux sans spoil ce que je veux a tout prix dévoiler au bon moment. [32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  2852471132 Ca promet. [32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  3392629739 [32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  563794906



[

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
FLESH AND BLOOD
I'm no sweet dream, but I'm a hell of a night ∞  Sign by Grey Wind. Unknown -créateurs des gifs non trouvés-


Contenu sponsorisé




[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et  peut-être Nathan  _



________________________________________

 Page 1 sur 1

[32.62.31] Lost and Found Ft. Park, Cilas, Dazai, Zelda et peut-être Nathan





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Autres Quartiers