« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de Captive ?
26.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 Affaire à suivre | John

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Alesia Amarok
« Quand on parle du loup, on en voit la queue. »

Alesia Amarok

| Avatar : Annabelle Wallis

Affaire à suivre | John  Tumblr_nxwe6lqaHH1uqc09fo1_500

code couleur: #6374c7

Affaire à suivre | John  Moodbo10

| Conte : Folklore/légende Inuit
| Dans le monde des contes, je suis : : Amarok/Aniu

| Cadavres : 114



Affaire à suivre | John  _



________________________________________ 2022-04-26, 23:49 « Quand on parle du loup, on en voit la queue. »


Affaire à suivre
John & Alésia



Portant son regard sur le plafond de sa chambre, elle posa une main sur son front se concentrant bien sur pour ne pas hurler sur certains membre de la maison en l'occurrence Melissandre qui était en train de se pavaner. Toujours de sa gracieuse silhouette, et qui avait connu une bien tragique histoire en soit. Bien sur Hélène était en train de la sermonner puisqu'elle avait une tenue indécente pour une femme de son âge et que le malin allait s'abattre sur elle. Si tu veux mon avis.. le malin l'a déjà abattu .. et elle n'a pas eu besoin de lui pour faire tout ce qu'elle fait. Elle poussa un long soupire et se redressa de son lit. Sortant donc ses pieds de son drap. S'était toujours aussi étrange de dormir dans un lit douiller, elle qui autrefois n'avait pas eu besoin de tout cela, mais le confort humain avait prit le dessus. Bien sur Hélène fut révolter de la tenue de cette dernière aussi. Alésia n'était vêtu que d'une tenue d'Eve. Passant une main dans ses cheveux la louve avait donc été prendre une douche les laissant donc se disputer. Toi aussi le malin va finir par t'avoir. Au risque de te déplaire mais... ca ne me gênerait absolument pas... et je te signalerait au passage chère Hélène qu'il se trouve surement au sous sol. Bref maintenant j'aimerais prendre une douche avant que mon partenaire n'arrive. Elle n'entendit plus de bruit et pouvait donc se doucher tranquillement. Marie avait donc chantonner en lui disant qu'elle avait poser ses affaires. Merci Marie Certains fantôme avait donc la faculté de déplacer les choses et Marie pouvait le faire.

Elle sortit et descendit dans son salon quand Mélissandre eu la bonne idée d'arriver toujours en se pavanant. Qui vient ? Personne Dit-elle en soufflant sur sa tasse de café. En la regardant d'un sale oeil au passage. Elle savait très bien comment elle se comportait si elle disait qui allait venir. Et elle n'avait pas envie de la voir sous effet désastreux et ébullition d'hormone.

Et elle avait pertinemment besoin d'un remontant pour survivre à tout ça. Ce n'était pas souvent qu'elle travaillait avec John pas depuis la disparition de certains chasseur en tout cas. Elle avait été écarter même jamais soupçonner. Elle était innocente de toute manière, les chasseurs n'avait qu'à pas se perdre et encore moins s'en prendre au sien. Sa réputation aussi avait fait qu'elle pouvait voir les esprits et donc aider à résoudre certains meurtres. C'est le beau John qui vient ? Ses mains s'était refermer sur sa tasse l'air purement indifférente. Je ne vois pas réellement pourquoi tu penserais cela ? Oh.. donc j'ai vu juste alors.. Et tu te coiffe différemment quand il est là. Alésia porta son regard sur elle puis leva les yeux. Oui... purement professionnel, je n'allais pas garder les cheveux dévoiffer non plus. C'est de la bienséance tout simplement. mais bien sur ! De toute façon, il n'y a que moi qui l'intéresse.

Alésia recracha son café en riant de plus belle s'était la plus grosse connerie qu'elle pouvait sortir. Désolé.. je ne m'y attendait pas à celle là. Mais oui, je n'ai pas oublier que tu lui ferais une place s'il venait à mourir. D'ailleurs faudrait peut-être que tu lui mentionne au cas ou il désirerait d'aller ailleurs tu vois. Alésia se redressa déposant donc des gâteaux sur la table si son invité en désir. Elle avait donc disposer des photos sur la table avec de nombreuse affaire, il ne fallait pas oublier qu'elle avait aussi une affaire à résoudre pour lui. Bien qu'elle était en premier lieu conservatrice du musée. Elle entendit des pas approcher. Elle avait l'ouïe très fine. Elle s'était donc approcher de la porte pour visiblement le devancer. Hello. avait elle dit en ouvrant la porte avec un petit sourire. Tu es bien matinal.

acidbrain
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90615-jetez-moi-aux-loups-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90651-bible-de-rp-s-alesia#1304803


John Watson
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

John Watson

| Avatar : Dan Stevens

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Dr John Watson

Affaire à suivre | John  MVyUygr

| Cadavres : 130



Affaire à suivre | John  _



________________________________________ 2022-05-17, 16:53



Affaire à suivre
♤ ♡ ♤
"Oublie pas que ce matin, il y a le plombier qui passe."Les yeux rivés en direction de la cuisine, j'observais Sherlock en train de régler son microscope pour voir de plus près ce qu'il y avait sous l'objectif, j'avais déjà oublier ce que s'était, mais j'étais certains qu'il se ferait un plaisir de me le rappeler plus tard quand son expérience lui aurait apporter les résultats qu'il attendais.

"Occupé."Me répondit-il sans même lever les yeux de son microscope, je levais les miens au ciel d'agacement.

"Je sais bien que tu es occupé, mais si tu veux qu'il puisse s'occuper de la douche, il faut bien que tu lui montre l'étendue des dégâts."Expliquais-je en me levant de mon siège pour déposer ma tasse de thé à présent vide dans le lave-vaisselle, jetant un coup d'œil à ma montre, je notais qu'il était bientôt temps pour moi de m'en aller.

"Mme Hudson peut s'en charger."Dit-il en levant enfin les yeux de son microscope pour me fixer du regard, agacer, surement parce que je le dérangeais dans son travail, mais je m'en foutais.

"Mme Hudson à surement des choses à faire, donc elle lui ouvrira surement la porte, mais c'est à toi de t'en occuper après, et tu à intérêt à t'en occuper, il est hors de question que je continue de me doucher à l'eau froide juste parce que tu es trop occupé à étudier des grains de sable."Il ouvrait la bouche, surement pour me retorquer qu'il n'étudiais en aucun cas des grains de sable, mais je levais la main pour le couper dans son élan. "Je ne veux pas le savoir, occupe-toi du plombier."Je n'attendais aucune réponse de sa part, je quittais déjà la cuisine pour me rendre dans la salle de bain afin de me laver les dents. Une fois fait, je sorti pour me rendre vers la porte d'entrée, j'attrapais mes chaussure pour les enfiler, puis ma veste et mes clés avant de descendre les escaliers quatre à quatre. J'arrivais pile au moment où Mme Hudson sortais de son appartement, chariot de course juste derrière elle, elle ferma sa porte à clé avant de se tourner vers moi, le sourire aux lèvres.

"Bonjour John, je vais faire quelques petites course, mais je serais revenu à temps pour accueillir le plombier."Je lui rendis son sourire et me dirigeais vers la porte d'entrée de notre immeuble, ouvrant celle-ci je la laissais passer devant moi.

"Bonjour Mme Hudson, ne vous inquiétez pas, vous avez du temps devant vous, on se revoit tout à l'heure."Je la saluais de la main et elle en fit de même puis nos chemins se séparèrent, je pris celui de ma voiture, grimpant à l'intérieur, je mis le contact et quitta ma place de parking pour prendre la direction de la maison d'Alesia, comme Sherlock n'avais pas spécialement envie de s'occuper de cette enquête pour le moment, j'étais charger de pour le moment faire le plus gros du travail et peut être qu'il finirais par se joindre à nous. Je garais la voiture et en sortie avant de marcher en direction de la porte d'entrée, je n'eut même pas le temps de sonner qu'Alesia m'ouvrais déjà la porte.

"Hello."Avais-je répondu avec un léger sourire. "Je l'ai toujours été ... quand on est dans l'armée, même en tant que médecin, il faut se lever tôt, du coup c'est devenu une habitude."Et encore, ce n'était plus cinq heure du matin comme à une certaine époque, même si parfois il m'arrivais de me lever tandis que le soleil se levait aussi, ça signifiais souvent que je n'avais pas bien dormis ou que j'avais fait un mauvais rêve, du coup me rendormir m'étais impossible, alors j'allais courir pour me vider la tête. "Je peux toujours repasser si jamais tu voulais faire autre chose."Je ne voulais en aucun cas empiéter sur sa matinée, peut-être avait-elle des choses plus importante à faire avant de pouvoir me recevoir.


⇜ code by bat'phanie ⇝


Alesia Amarok
« Quand on parle du loup, on en voit la queue. »

Alesia Amarok

| Avatar : Annabelle Wallis

Affaire à suivre | John  Tumblr_nxwe6lqaHH1uqc09fo1_500

code couleur: #6374c7

Affaire à suivre | John  Moodbo10

| Conte : Folklore/légende Inuit
| Dans le monde des contes, je suis : : Amarok/Aniu

| Cadavres : 114



Affaire à suivre | John  _



________________________________________ 2022-05-22, 13:41 « Quand on parle du loup, on en voit la queue. »


Affaire à suivre
John & Alésia



Hello. Il avait répondu à son sourire. Je l'ai toujours été ... quand on est dans l'armée, même en tant que médecin, il faut se lever tôt, du coup c'est devenu une habitude. Elle ne pouvait dire le contraire, elle savait que trouver les sommeil dans ce genre de cas n'était guère évidente toujours en alerte par le moindre bruit. Et surtout les entrainement commençait à l'aurore. Oui, c'est vrai... toujours sur le qui vive. Et après trouvé le sommeil n'est guère facile En ce qui la concernait s'était presque similaire sauf qu'elle. s'était son rythme de loup qui influençait les choses. Surtout quand la lune se pointait. Et si elle ne comptait pas les fantômes, donc en soit même s'il serait arrivé à 5 h du matin, elle aurait été là pour l'accueillir pareil. Avec un thé ou autre. Melissandre avait aussi pointé le bout de son nez juste derrière pour admirer John. Je peux toujours repasser si jamais tu voulais faire autre chose. Elle secoua la tête catégoriquement. Non, non ta présence est grandement recommandé. dit-elle rapidement, portant un regard désapprobateur à l'égard de Melissandre pour qu'elle puisse laisser le passage. Alésia n'appréciait pas que Melissandre soit là quand John était présent.

Alésia se recula donc pour laisser le passage à John pour rentrée. Je t'en prie. J'avais même préparer le petit déjeuner en attendant ton arrivé ce serait dommage de ne pas en... profité. Mélissandre était en train de se pavaner de sa robe rouge, celle qu'elle avait eu au dernier jour de son existence. Tu m'excuse une petite minute ? Elle indiqua donc à Melissandre d'aller plus loin d'un signe de tête. Tu peux aller dans le salon John ? Je ne serais pas longue, tu sais ou il se trouve. Allant dans une autre pièce. Il ne faut pas que tu importune John.. suis-je clair ? Melissandre avait un sourire. Mais, Alésia, tu sais bien que notre amour nous attire l'un à l'autre et il faut qu'il en soit conscient Elle se retenait de se facepalm le visage. Laisse le tranquille. Le regard d'Alésia était froid même la pièce le devenait. Mélissandre s'éclipsa pour le moment.

Alésia repris son calme et retourna dans le salon ou l'attendait John, posant donc un charmant sourire sur son visage. Désolé, mais Mélissandre est quelques peu.. chiante ? Elle prit donc place sur l'une des chaise de son salon ou il y avait des gâteaux et le thé était encore chaud. Est-ce que tu veux une tasse de thé ? Ou bien un café ? Elle bougea l'assiette de gâteau dans sa direction. Mais j'imagine que tu n'es pas venu pour une visite de courtoisie
? Même si j'aurais apprécié que ce soit le cas. Il y a une affaire ?
Alésia était toujours fasciné par les enquête que pouvait mener John et Sherlock. Généralement elle ne faisait rien gratuitement, mais avec John s'était différent elle voulait l'aider et surtout parce que ça l'intéressait grandement de savoir ce qui pouvait s'être passé. Alors quand elle communiquait parfois avec les victimes s'était encore mieux ! Enfin quand elle savait qu'elle était décédé mais coincé ici. Revendiquer autre choses. Alors quand ils n'en avaient pas conscience s'était d'autant plus dur de les faires partir. Avant tout comment te porte tu ?

Et ce fut à ce moment-là que Mélissandre était revenu mais cette fois-ci de sorte à ce que John puisse la voir aussi. Bonjour John ? avait dit Mélissandre en papillonnant des yeux. Je sais que je t'ai manqué Mélissandre s'approchait de John et s'assit à coté de lui en midonant. Alésia était en train de serrer la mâchoire pour ne pas l'expédié dans l'autre pièce. Mélissandre n'en faisait qu'à sa tête. Alésia s'éclairci la voix. Mélissandre. Laisse John tranquille, il est la pour affaire et pas écouter ce que tu as à revendiquer. D'un mouvement de la main elle expédia Mélissandre de l'autre coté. Je.. mhh.. désolé elle a tendance à être collante.. et sinon ca ce passe bien avec Sherlock ?

acidbrain
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90615-jetez-moi-aux-loups-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90651-bible-de-rp-s-alesia#1304803


John Watson
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

John Watson

| Avatar : Dan Stevens

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Dr John Watson

Affaire à suivre | John  MVyUygr

| Cadavres : 130



Affaire à suivre | John  _



________________________________________ 2022-06-24, 17:27



Affaire à suivre
♤ ♡ ♤
"Et bien, autant en profité dans c'est cas-là."Sans plus attendre, je franchissais l'entrée du manoir et refermais la porte derrière moi, avant de me tourner vers Alesia. "Bien sûr sans soucis."Je me doutais qu'il devait se passer quelques chose avec l'un des esprits du manoir, surement Melissandre qui n'en devait faire qu'à sa tête comme à son habitude, je laissais donc le soin à Alesia de s'en charger avant de me diriger vers le salon pour prendre place autour de la table où se trouvait une assiette avec des gâteaux. Je fus bien vite rejoins par Alesia et je la regardais d'un air compréhensif. "Je m'en doutais un peu."L'esprit à la longue robe rouge avait tendance à me mettre un peu mal à l'aise mais elle n'était pas bien méchante, même si elle pouvait se montrer très collante. "Je veux bien une tasse de thé, s'il te plais."Je récupérais un des gâteau qui se trouvait sur l'assiette avant d'en couper un bout pour le manger.

"Oui..."Je grimaçais légèrement, j'aurais préféré venir pour une visite de courtoisie plutôt qu'avec une enquête, mais bon, celle-ci trainais depuis un petit moment déjà parce que d'après Sherlock ce n'était qu'une 5 sur son échelle et que du coup elle ne valait pas vraiment le coup, ce qui était bien sur ridicule à mes yeux, du coup j'avais décidé de prendre l'affaire en main pour le moment et de demander de l'aide auprès d'Alesia, espérant qu'elle veuille bien m'aider une fois de plus, sinon, je me débrouillerais tout seul. "Ca..."Je fus interrompue avant que je ne puisse terminer ma phrase par l'arriver soudaine de Melissandre, qui avait apparemment décider de se manifester devant moi.

"Bonjour Melissandre." Répondais je d'un ton polie, avant de reprendre un morceau de gâteau, prenant le temps de bien le macher histoire de ne pas lui répondre tout de suite, par chance Alesia pris la parole à ma place et je n'eut pas besoin de lui répondre. "Ça se passe plutôt bien, même si je sens que je vais rentrer chez moi avec une salle de bain toujours casser car il est trop occuper à faire joujou avec son microscope."Si il y avait bien une personne en ville qui pouvait comprendre ce que ça faisait d'avoir un colocataire pénible c'était bien elle."C'est d'ailleurs un peu pour ça que je suis venu te voir plutôt que d'enquêter avec Sherlock." Je reprenais un deuxième gâteau, non pas par gourmandise, mais je n'avais pas spécialement pris de petit déjeuner ce matin, mise à part une tasse de thé, alors j'avais plutôt faim. "Dès qu'une enquête n'est pas assez importante à ses yeux, c'est toujours très compliquer pour moi de le convaincre de la résoudre."Malgré le fait que je considérais Sherlock comme mon meilleur ami, parfois son comportement me sortais un peu par les yeux, c'était l'une des choses qui ne m'avait pas manquer pendant les six ans que j'avais passé à New York.

Mais, pour répondre à ton autre question, je me porte bien et toi comment ça va ? Et les ... autres ?Je savais que Melissandre n'étais pas le seul esprit qui hantais les couloirs de ce manoir et malgré le fait que j'avais encore un peu de mal à m'y faire, je prenais toujours le temps de prendre des nouvelles des "colocataires" d'Alesia.
⇜ code by bat'phanie ⇝


Alesia Amarok
« Quand on parle du loup, on en voit la queue. »

Alesia Amarok

| Avatar : Annabelle Wallis

Affaire à suivre | John  Tumblr_nxwe6lqaHH1uqc09fo1_500

code couleur: #6374c7

Affaire à suivre | John  Moodbo10

| Conte : Folklore/légende Inuit
| Dans le monde des contes, je suis : : Amarok/Aniu

| Cadavres : 114



Affaire à suivre | John  _



________________________________________ 2022-06-29, 11:57 « Quand on parle du loup, on en voit la queue. »


Affaire à suivre
John & Alésia



Et bien, autant en profité dans c'est cas-là. Elle l'avait donc laisser rentrer dans sa demeure après tout maintenant, il devait avoir l'habitude de circuler ici. Il n'était plus un étranger à proprement parler. Ce dernier avait donc refermer derrière lui. Elle s'était donc éclipsé quelques minutes pour parler avec Melissandre qui était un poils agaçante à son gout. Le fantôme avait toujours tendance à embêter quand il ne le fallait pas surtout quand s'était John puisque Mélissandre était intéresser que par les bel homme. En matière de gout, Alésia ne pouvait pas dire le contraire mais, elle ne restait pas que sur le physique non plus, bien qu'il faisait éventuellement des personnes qui pourrait la faire flancher. John l'avait excusez et elle avait pu parler avec le fantôme. Mélissandre avait encore une nouvelle fois vu trop grand en lui sortant un amour qui n'existait qu'à sens unique, ce qui avait eu dont de l'irrité pour cette raison qu'elle avait été sec en disant de le laisser tranquille. On pouvait limite sentir son irritation puisque la pièce s'était relativement refroidi et de ce fait Mélissandre était reparti dans une autre pièce. Elle avait donc pu rejoindre son invité tranquillement. En s'excusant de nouveau. Reprenant son calme légendaire. John s'en était douté que s'était Mélissandre. Alésia s'était donc assise sur son siège et avait proposer du thé ce à quoi John avait acquiescé, elle le servir donc et il n'était pas venu pour une simple visite de courtoisie dommage. Il était là pour affaire, elle s'en serait douté au final. Et bien je t'écoute dans ce cas. Ca... Il n'avait même pas eu le temps qu'elle avait fait son retour. Bonjour Melissandre. Elle aurait pu se facepalmer face à cette situation sauf que pour le moment, elle commençait à être encore plus irrité, elle appréciait les fantôme de sa demeure mais là s'était trop. Alésia l'avait donc envoyer sur les fleurs dans une autre pièce d'un mouvement de la main. S'excusant une nouvelle fois de plus auprès de son invité. Elle aurait envie de savoir si cela se passait bien de son coté avec Sherlock. Ça se passe plutôt bien, même si je sens que je vais rentrer chez moi avec une salle de bain toujours casser car il est trop occuper à faire joujou avec son microscope. Elle avait légèrement écarquiller les yeux. J'espère pour toi que cela ne sera pas le cas... Mais au cas ou, tu peux venir à la maison pour utiliser la salle de bain. Ca ne m'étonne guère du personnage en tout cas. Et je te comprend, j'ai un peu les mêmes dans le coin. On devrait envoyer Sherlock ici.. et que moi, je vienne habiter en coloc avec toi Elle rit légèrement mais ça pouvait être intéressant comme cohabitation. Mélissandre serait ravi d'embêter Sherlock. Avec un sourire plutôt espiègle.

C'est d'ailleurs un peu pour ça que je suis venu te voir plutôt que d'enquêter avec Sherlock. Buvant une gorgée de son thé. Elle comprenait ce qu'il voulait dire par la, cela n'avait probablement pas intéressé l'enquêteur. Et je crois que tu as bien fait de venir frapper à ma porte. Elle le laissait manger son gâteau. Il pouvait même en manger autant qu'il le désirait. Dès qu'une enquête n'est pas assez importante à ses yeux, c'est toujours très compliquer pour moi de le convaincre de la résoudre. Elle hocha la tête. Oui je comprend, il n'a pas le même adrénaline et se concentre donc plus avec son microscope. Mais, je serais ravi de t'aider.

Mais, pour répondre à ton autre question, je me porte bien et toi comment ça va ? Et les ... autres ? Elle sourit au moins il allait bien et c'est ce qui comptait pour elle. Pour ma pars, je dirais que ca pourrait être mieux mais niveau santé ça va, dans le travail aussi. Les autres.. Ils ont chacun leur caractère mais celle qui me donne le plus de fil à retordre c'est Mélissandre quand elle a su que tu arrivais, elle ne pouvait plus tenir en place. Elle avait quelques serrer les dents d'ailleurs. Hélène ne comprend toujours pas pourquoi au alentour de 3h elle se jette de la fenêtre, c'est l'heure à laquelle ou son époux la pousser par la fenêtre il y a fort longtemps. Marie elle est toujours à jouer dans le jardin, François c'est peut-être le moins pénible avec les invités, toujours à composer des poème. Il me chante toujours des louanges. je pourrais pas dire qu'ils sont en bonne santé puisque... mh. la vie les à déjà quitté.

Hélène était une femme ayant la cinquantaine, elle aurait été pousser du deuxième étage par son époux car elle l'aurait prit en flagrant délie d'adultère. Marie était une fillette de 10 ans qui aurait trouver la mort en tombant dans le ruisseau. Côme fut un poète de renommé en son temps, mais par un duel stupide aurait perdu la vie. François serait donc amoureux d'Alésia mais cette dernière ne répond pas à sa requête ce qui lui prise le cœur. Archibald toujours à chercher sa tête, il l'aurait perdu au cours d'une décapitation. Et récemment nous avons un nouveau pensionnaire Ambroise, tu ne le verra surement pas aujourd'hui, il est un peu de la même trempe que Mélissandre mais il adore embêter son monde. Et récemment Alésia à accueillis le fantôme du cimetière qui avait poursuivi Sylvester. Il s'appelait Ambroise, en revanche, elle ne saurait dire les causes de sa mort mais, il était inévitablement attiré que par les hommes. Ambroise était le genre de fantôme qui pouvait partir et revenir sans soucis de la demeure.

Buvant une nouvelle gorgée de thé, elle n'avait pas parler de tous le monde parce que cette demeure regorgeait pas mal d'esprit certains était capable d'avoir une apparence d'autre n'était que de simple feu follet. Quand d'autre était enfermer dans des poupées maléfique, cela en revanche était au sous sol sous scellé. Pour ca que parfois ce n'est pas plus mal d'aller autre part mais, je les apprécie tout de même. Sherlock aurait une bonne place ici. Elle sourit. Mais parle moi de cette enquête et comment je peux t'aider, c'est une affaire de disparition ? de meurtre et on cherche le coupable ?


acidbrain
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90615-jetez-moi-aux-loups-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90651-bible-de-rp-s-alesia#1304803


John Watson
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

John Watson

| Avatar : Dan Stevens

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Dr John Watson

Affaire à suivre | John  MVyUygr

| Cadavres : 130



Affaire à suivre | John  _



________________________________________ 2022-09-16, 14:42



Affaire à suivre
♤ ♡ ♤
"J'y penserais si jamais la douche n'est vraiment pas réparer."Bien que faire ce parcourt à chaque fois qu'il devais prendre une douche ne l'enchantais pas spécialement, non pas qu'il n'aime pas passer du temps avec Alesia chez elle, mais ce n'était pas la porte à côté, de plus, l'idée que Melissandre vienne l'enquiquiner dans la salle de bain ne lui donnais pas spécialement envie non plus. Il laissa échapper un petit rire sans joie, l'idée que Sherlock vienne séjourner ici était à la fois inquiétante et terrifiante. "Une bonne idée en théorie, mais je crois qu'il n'aurais pas de moment de répit avec Melissandre dans le coin et il a parfois besoin de silence."Il pouvait déjà imaginer comment serait ces deux-là réunis sous un même toit, le manoir finirait surement par s'effondrer.

"Peut être que si l'enquête avance bien, il finira par s'y intéresser."Ça lui arrivait parfois de finir par changer d'avis, ce n'était pas tout le temps et parfois les enquêtes restait non résolu ou alors je donnais tout ce que j'avais amasser comme indices à Lestrade pour qu'il puisse s'en occuper lui-même avec le reste de la police. Buvant de mon thé, j'hochais la tête en l'écoutant parler, tout allais bien pour elle et s'était tant mieux. Vivre avec autant de fantôme devait être un sacrée challenge et pas facile tous les jours, déjà que j'avais parfois du mal avec mon seul colocataire, je ne préférais pas imaginer comment serait ma vie si je vivais avec tout ce petit monde, qui pouvait s'incruster dans chaque pièce même si la porte était fermée à clé. "On va dire qu'ils vont bien, d'une certaine manière."J'attrapais un second gâteau pour le manger tranquillement, tout en restant attentif à ce que me disais Alesia, je fus surpris d'apprendre qu'un nouveau fantôme les avais rejoint.

"Un nouveau ? Comment c'est possible ?"Si il y avait eu un meurtre assez récemment dans ce manoir j'aurais été mis au courant, n'est-ce pas ? Ou alors il était mort il y a longtemps aussi mais ne s'était manifester que très récemment, c'était possible aussi. "De la même trempe que Melissandre ... peut-être que c'est mieux si on ne se croise pas aujourd'hui."Si il était comme la rouquine, je préférais ne pas le rencontrer tout de suite, en soit la rouquine n'était pas méchante, mais elle était un temps soit peut collante et nous avions une enquête à résoudre, donc je n'avais pas spécialement beaucoup de temps à lui accorder. Alesia revint sur le sujet de l'enquête et je déposais ma tasse de thé sur sa soucoupe, nous avions du pain sur la planche.

"Non, ce n'est pas une histoire de meurtre, enfin, pas encore en tous les cas."Et j'espérais vraiment que toute cette histoire ne se transforme pas en une enquête pour meurtre. "Il y a quelques jours, une femme est venu à Baker Street pour nous demander notre aide, apparemment sa fille de 16 ans à disparue, elle nous a aussi expliquer que des affaires avait disparue de la chambre de sa fille, comme si elle avait fugué. La mère nous a aussi expliquer que l'ambiance à la maison s'était détériorer depuis quelques semaine ... c'est à ce moment-là que Sherlock à arrêter d'écouter, pour lui c'était simple, juste une fugue et que donc son aide ne servirait à rien."

Cette conclusion rapide n'avait pas plus à la mère qui avait bien insister sur le faite que sa fille ne disparaitrais jamais comme ça. "Au départ j'y ai cru aussi, et cette enquête aurait très bien pu être laisser à la police, mais par simple curiosité, je suis allé questionner ses amies mais aussi le personnelle du lycée de la ville... et j'ai retenue deux chose: la première c'est que Chloé, l'adolescente, d'après ses amies n'avais jamais envisager de quitter sa maison malgré le fait que les choses aillent mal ... la seconde c'est que deux autres jeune femmes ont aussi disparue."Je sortais mon carnet de notes qui se trouvait dans la poche de ma veste. "Chloé, Malia et Lucy, elles ont toutes les trois le même âge, ont toute disparue et des affaires ont disparu de chez elles faisant croire à une simple fugue."


⇜ code by bat'phanie ⇝


Alesia Amarok
« Quand on parle du loup, on en voit la queue. »

Alesia Amarok

| Avatar : Annabelle Wallis

Affaire à suivre | John  Tumblr_nxwe6lqaHH1uqc09fo1_500

code couleur: #6374c7

Affaire à suivre | John  Moodbo10

| Conte : Folklore/légende Inuit
| Dans le monde des contes, je suis : : Amarok/Aniu

| Cadavres : 114



Affaire à suivre | John  _



________________________________________ 2022-10-12, 18:42 « Quand on parle du loup, on en voit la queue. »


Affaire à suivre
John & Alésia



J'y penserais si jamais la douche n'est vraiment pas réparer. Pour toute réponse, elle esquissa un léger sourire. Cela ne la gênait pas autant s'entre aider, bien sûr s'il venait réellement à venir. Alésia ferait en sortent que Melissandre ne l'approche pas et le laisse au calme. Alésia avait la faculté de pouvoir élargir un périmètre qui faisait que Melissandre ne puisse pas aller dans certains lieu si la louve ne voulait pas qu'elle s'y rende. Au besoin, Melissandre ne franchira pas la barrière. Elle savait néanmoins qu'il n'habitait pas à coté bien que ça ne la dérangerait pas non plus de le voir habité la quelques jours. Elle avait même proposer de faire échange de demeure avec Sherlock. Changer de colocataire, bien que laisser les fantômes et Sherlock ne sera sans doute pas une si bonne idée. Une bonne idée en théorie, mais je crois qu'il n'aurais pas de moment de répit avec Melissandre dans le coin et il a parfois besoin de silence. Elle hocha la tête. Oui avec Melissandre c'est guère évident d'avoir du répit ou alors, il faut m'avoir dans le coin pour qu'elle ne franchisse pas les limites. Bien que parfois, elle pouvait être calme, en revanche, elle ignorait si Sherlock était dans ses critères de beauté, même si cette dernière n'était pas difficile au vu de son ancien emploi. Elle n'appartenait pas réellement à la noblesse, même si en la voyant Mélissandre avait de splendide apparat. Alésia était déjà au courant de son histoire, elle était une courtisane et qui savait y faire avec les hommes bien qu'elle ait été prise pour une sorcière en d'autre terme une ensorceleuse d'homme ce qui lui voua pour fin d'avoir été bruler vive. Une mort bien triste, pourtant elle n'en parlait pas de sa fin se contentant de vivre comme si elle était encore de ce monde.

Alors Melissandre et Sherlock sous le même toit ça pouvait être quelques choses. Mais, pour le moment ce n'était pas le sujet principal de la venue de John. Elle trouvait cela dommage que Sherlock ne s'intéresse pas suffisamment à une enquête mais c'est comme tout. Chaque personne à des intérêts et si visiblement Sherlock n'était pas assez stimuler par l'enquête, il n'en voyait pas l'intérêt jusqu'à preuve du contraire. Peut être que si l'enquête avance bien, il finira par s'y intéresser. Elle haussa les épaules. Oui peut-être si comme tu dis ça avance suffisamment et que son intérêt soit piqué. Alésia était souvent attiré par les enquêtes de John lui montrait. Cela la rapprochait entre le monde des vivants et des morts, une manière comme une autre qu'elle se sentent utile. Alors quand les affaires de disparitions arrivait, elle mettait tout en place pour parvenir à retrouver la personne en revanche, quand l'esprit lui apparaissait parfois c'était déjà trop tard mais c'était pour qu'il aille en paix. Alésia lui laissait prendre son thé. La louve avait l'habitude d'avoir autant de fantôme dans les pattes, elle en avait tout un cimetière non loin du jardin étant donné que l'habitation était basé sur un ancien cimetière. En revanche, elle avait là paix assez souvent, puisque les moments ou la louve n'avait pas envie d'être déranger son pouvoir s'amplifiait et les esprits ne pouvaient pas venir dans un lieu où elle ne désirait pas qu'ils soient. On va dire qu'ils vont bien, d'une certaine manière. Elle sourit, elle ne pouvait pas dire le contraire. Ils allaient bien dans leur nouvelle vie. Et ils ne comptaient traversé la passerelle.

Etant donné qu'Alésia avait l'habitude et faisait confiance à John, elle pouvait lui confier les choses de sa vie donc le fait que ce nouveau fantôme soit là n'était pas une chose qu'elle lui cachait. Un nouveau ? Comment c'est possible ? Et bien, je ne sais pas exactement de quand date sa mort, mais, elle date tout de même. Il était autrefois dans le cimetière de la ville. Après la raison qu'il soit ici, c'est qu'il est visiblement capable de bouger d'aller d'un endroit à un autre, il n'est pas encré dans un lieu précis. Alésia, lui avait donc confier qu'il était dans la même trempe que Mélissandre. Heureusement pour John, il n'était pas là et surement en train d'inspecter les lieux. De la même trempe que Melissandre ... peut-être que c'est mieux si on ne se croise pas aujourd'hui. Elle esquissa un léger sourire. Ahaha. Oui mieux vaut pas, il est assez lourd en plus mais, ce jour-là, je ferais en sorte que vous ne soyez pas dans la même pièce.

Il y avait des choses bien plus urgente que de parler des fantômes. mais plus pour se concentrer sur la venue de John. Elle avait besoin de détails. Non, ce n'est pas une histoire de meurtre, enfin, pas encore en tous les cas. Elle hocha la tête, donc ils avaient du temps du moins un peu d'avance. Et elle ne voyait pour le moment pas de fantôme accrocher à John. Il y a quelques jours, une femme est venu à Baker Street pour nous demander notre aide, apparemment sa fille de 16 ans à disparue, elle nous a aussi expliquer que des affaires avait disparue de la chambre de sa fille, comme si elle avait fugué. La mère nous a aussi expliquer que l'ambiance à la maison s'était détériorer depuis quelques semaine ... c'est à ce moment-là que Sherlock à arrêter d'écouter, pour lui c'était simple, juste une fugue et que donc son aide ne servirait à rien. Elle écoutait attentivement notant les information dans son esprit. Une fille de 16 ans. Des affaires avaient donc disparu de la chambre. Faisant donc croire à une fugue, enfin comme elle n'était pas sur les lieux, les autres ont supposer à une fugue. Mhh.. l'ambiance, c'était détériorer... Un bon motif en soit pour mettre en place quelques choses. Mhh.. D'après ce qu'elle pouvait comprendre, John était donc, arriver à la même conclusion qu'elle. Portant son regard sur ses notes. Il avait donc poser de nombreuses questions à son entourage donc le plus gros avait été fait. Chloé, Malia et Lucy, elles ont toutes les trois le même âge, ont toute disparue et des affaires ont disparu de chez elles faisant croire à une simple fugue Elle plissa les yeux. Ce sont donc toutes ses jeunes fille qui ont disparu ? Le même procédé pour faire croire qu'elles auraient fugué ? Elle réfléchit un court instant. Est-ce que tu sais combien de temps entre chaque disparitions ? Savoir comment le kidnappeur peut procéder. Et surtout quand la première disparition à commencer Elle savait néanmoins que Storybrooke avait pas mal de fou dans le coin. Elle aurait pu en faire partie cela dit, elle était un loup après tout pourtant elle ne chassait que du gibier pour se nourrir. Elle n'appréciait guère les accusation qu'on profanait sur les loups. Se grattant la tête, elle avait donc son crayon pour noter quelques petite chose. Et on a pas de minutes à perdre, tu me racontera ça en chemin... pour le moment, je n'ai pas de fantôme qui apparaisse c'est plutôt bon signe. Faisant une petite mine. Elle avait terminé son thé depuis un petit moment, mais elle ne voulait pas brusquer John. Il y avait plusieurs piste, déjà il pouvait y avoir un réseau de trafic humains. Ou certaines personnes mettait le prix fort pour voir ne serait-ce qu'un rein alors là au vu du nombres de demoiselle qui avait disparu... Les reins il y en avait pour une fortune s'il le vendait au marché noir. Après, il y avait aussi la piste ou elles étaient utilisées pour être manger. Et la dernière option pour de la prostitution.

Il y avait pas mal de possibilité. Ou encore juste par pur sadisme pour les tuer par la suite. Elle espérait réellement que ses filles avaient une chance de s'en sortir.


acidbrain
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90615-jetez-moi-aux-loups-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90651-bible-de-rp-s-alesia#1304803


Contenu sponsorisé




Affaire à suivre | John  _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Affaire à suivre | John





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Autres Quartiers :: ➹ Haunted Manor



Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser