« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -22%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
34.99 €

Partagez
 

 Babywitched | honey, dyson, lisa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


ϟ Dyson R. Parr ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Dyson R. Parr

|  Crédits : Moi même
|  Avatar : Tom Holland

Babywitched | honey, dyson, lisa Dyson-Nightwing

Gotham Knights

Babywitched | honey, dyson, lisa Anna-Batgirl

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

Babywitched | honey, dyson, lisa Giphy

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7108



Babywitched | honey, dyson, lisa _



________________________________________ Ven 6 Mai 2022 - 15:49

Babywitched
Le Dernier Monde des Contes

Lisa courrait vite, mais elle savait qu'ils n'étaient pas assez rapide. Seulement la pauvre Léa en était à 8 mois et demi de grossesse : le fait qu'elle courrait, même lentement, était déjà dangereux et surréaliste au vu de sa condition. Elle allait même beaucoup plus vite que ce que Lisa se serait attendu, quand même bien c'était loin d'être suffisant. Quand tout sera fini, Lisa s'assurerait que le Dernier Monde sache à quel point Léa aussi est une super-héroine en tant que maman.

Cependant, tout le respect et l'admiration du monde ne changerait rien : le petit Benoit qui va naître dans environ 15 jours est sur le point de disparaître de son ventre si elles continuaient à cette allure là. Derrière eux, John usait de sa magie pour ralentir Circé, mais ça ne serait pas suffisant. Circé n'était pas une sorcière surpuissante, mais c'était une sorcière terriblement intelligente et malicieuse. Elle arrivait toujours à tromper ses adversaires pour les doubler.

En décembre 2019, la Magic League a détruit les tunnels du Dernier Monde, pour se servir de leur magie afin de neutraliser le dragon Thunderbolt. Mais à présent, ces maudits tunnels manquaient un peu : il aurait fallu aux deux femmes d'en prendre un pour être hors de portée de Circé.

Comment diable Lisa avait toujours autant de problèmes à affronter ? Elle avait été fière de cette mission en 2019. La première dirigée par Dyson, mais surtout, pour elle, c'était sa première en tant que membre officielle de la ligue. Avant ça, c'était encore une ancienne méchante en pleine rédemption. Quand les Arènes de la dictature du Grand Maître ont été défaites pour redonner au Dernier Monde sa liberté, Lisa avait eu la fierté de se dire qu'elle avait sauvé un monde et y avait établi une paix. Mais en fait, on ne sait jamais ce qu'il se passe après la page de fin dans un livre : encore plus de chaos. Plein d'habitants du Dernier Monde étaient paumés, et même quand ça n'avait plus rien à avoir avec des histoires de super-héros, ça restait des problèmes.

Comme cette Circé, sorcière qui a perdu son bébé (et la fertilité) durant le temps des Arènes, et qui s'en prenait à la première femme enceinte du Dernier Monde depuis le retour de la paix afin de lui lancer un sort : transférer sa grossesse pour qu'elle devienne la mère de ce bébé. C'était aussi triste qu'horrible, et John et Lisa étaient venus ici pour l'arrêter. Sauf qu'ils n'avaient que 24 heures avec les pin's de Storybrooke, et ce délai allait bientôt s'épuiser.

Heureusement pour eux, ils parvinrent à l'ancien manoir de John du temps où il vivait ici. Lisa poussa la porte avec précipitation, et se tourna vers Léa pour l'encourager à entrer rapidement. Allez tout au fond, vous arrêtez pas ! Lui cria-t-elle.

Quant à elle, elle regarda John contre Circé. Comme Lisa s'y attendait, John avait plus de force qu'elle d'un point de vue magique, mais Circé n'arrêtait pas de le tromper pour défaire ses sorts et l'affaiblir. John pliait tout de même vers son manoir aussi. Finalement, il quitta le sol, lançant quelques sorts de défense derrière, pour battre en retraite en s'envolant vers le manoir aussi. De justesse, Lisa et lui entrèrent et fermèrent la porte derrière eux. Un autre sort pour la sceller, et ils se mirent à courir vers Léa.

Circé trouva une autre ruse et s'introduisit à l'intérieur du manoir en utilisant les reflets des miroirs. Le couloir dans lequel Lisa et John, puis Léa un peu plus loin devant eux, courraient, devint soudainement interminable, sous l'effet de la magie malicieuse de Circé. Le fond semblait s'éloigner, et le sol sous leur pied avait l'air d'avancer dans le sens contraire, comme un tapis de course infini.

Les pins de Lisa et John commencèrent à scintiller. Lisa crispa la mâchoire. Ca fait bientôt 24 heures ! On va rentrer dans quelques secondes ! S'écria-t-elle.

John sembla réfléchir un instant avant de prendre une décision. J'ai déjà vécu ici alors je peux rester. Emmène Léa à Storybrooke, loin de Circé. Joignant le geste à la parole, il retira son pin's et le lança vers Léa en utilisant la magie pour le lui faire parvenir.

Mais Circé renforça son sort, et la gravité changea : ils chutèrent tous en direction de la sorcière à présent, le pin's y compris. Lisa disparut, emportée à Storybrooke avant de faire quoique ce soit. Et alors que John rattrapait Léa avec ses enchantements, le second pin's toucha Circé pour l'emmener à son tour.

Storybrooke

Dyson était en panique, affrontement le pire ennemi qu'il n'ait jamais rencontré, celui devant lequel il s'était juré de ne jamais perdre mais qui le terrorisait au plus au point...

... le retard.

Ses cadeaux de noël étaient généralement prêts dès la fin de l'été (grand maximum !), car c'était ce genre de personnes. Prévoyantes, pour la simple raison qu'il adorait faire des cadeaux (autant que d'en recevoir, certes) et qu'il avait toujours hâte de les faire. Mais là, Honey allait accoucher dans quoi ? 1 mois et demi maximum ? Et Dyson n'avait TOUJOURS pas de cadeau pour sa naissance ?! Il venait de revenir, c'est vrai, mais dans un quotidien ordinaire, le cadeau aurait été prêt dès le début du deuxième trimestre de grossesse. Pas au milieu du troisième !

Le voilà donc dans les longs rayons de la Santa's Factory, la grande boutique de jouets d'Icare Skellington et Siloé Finkelstein. Leurs ouvrages étaient géniaux, Dyson adorait y prendre des cadeaux, mais ça faisait bien longtemps qu'il n'avait pas offert un cadeau pour la naissance d'un nouveau né, et hésitait sur quoi prendre.

Un jeu vidéo, retentit la voix de Lisa derrière lui, le faisant sursauter au point de risquer la crise cardiaque.

Bon sang Lisa ! S'écria-t-il. Tu peux arrêter d'apparaître comme ça ? Tu sors d'où encore ?

Lisa haussa les épaules. J'affrontais une sorcière dans le Dernier Monde. Je l'ai peut être ramené ici d'ailleurs, je m'en occuperai t'inquiète. Prends un jeu vidéo. Valeur sûre pour les gamins d'aujourd'hui. Un truc avec des guerres, des armes et des Fatality.

Dyson roula les yeux vers le ciel. Cet enfant est agé de -1 mois et demi, je suis pas sûr que ça lui plaise.

Lisa se crispa alors, perdant tout de sa nonchalance, faisant les gros yeux et se figeant sur place. Dyson haussa les sourcils. Dire à Lisa que ses idées n'étaient pas toujours bonnes, c'était une habitude au vu des idées farfelues qu'elle avait. Elle ne réagissait pas comme ça d'habitude. Hé t'inquiète pas, quand il aura l'âge je suis sûr que Honey voudra bien te laisser jouer avec son enfant à des jeux vidéos, tenta-t-il de la rassurer sans savoir vraiment qu'elle était son problème.

Lisa ne perdit pas de sa panique. Bon sang, Honey est enceinte ! Sembla-t-elle se rappeler.

Dyson était perdu. Bin... oui ? C'est tout l'intéret de notre discussion depuis 2 minutes.

La sorcière qui vient de débarquer en ville chasse des femmes enceintes pour leur prendre leur grossesse !

Quoi ?!

Pas le temps de s'attarder. Lisa lui expliqua donc en chemin, l'histoire triste de cette femme qui avait perdu son bébé avant sa naissance, et toutes possibilités de recommencer naturellement. Sorcière qui, libérée des Arènes, avait légèrement pété les plombs pour essayer de tomber enceinte en transferant une grossesse déjà bien entamée dans son propre ventre.

Bon sang, ça me manque les ennemis ordinaires...

Ils arrivèrent plus tard à la maison où Honey et Stefan vivaient désormais, et Lisa et Dyson tapèrent tous les deux peut être un peu trop fort pour des gens sereins qui venaient simplement par courtoisie amicale.

Salut Honey !
On a appelé de l'aide, ton bébé est en danger !
Y a une folle qui veut échanger son ventre avec le tiens, c'est un délire, faut protéger ta maison le temps qu'on se débarasse d'elle !

Ils enchainaient tous les deux leurs paroles, certainement influencés par une fréquentation trop poussée de Derek et Duncan. La pauvre Honey avait à peine le droit à une vraie explication compréhensible, pris de court par les événements, Lisa et John n'ayant pas pensé qu'envoyer Circé dans un autre monde ne reportait que le problème ailleurs.

Ils n'eurent d'ailleurs pas le temps de répondre à ce que leur répondait Honey. Le vent se leva derrière eux, et Lisa reconnut la magie de Circé dans l'air. C'est bien ce qu'il me semblait, elle a déjà trouvé Honey. Il faut qu'on rentre !

C'était sans doute intrusif comme entrée, mais d'habitude, Dyson avait l'habitude de préparer ses affrontements, ce qui n'était pas trop le cas ici.

Cependant, à peine un pas chez Honey que la porte se ferma, et que les vêtements du trio changèrent. L'environnement perdit alors de ses couleurs, et une musique tinta dans les airs. Lisa haussa les sourcils.

Elle nous piège pour qu'on s'échappe pas... C'est quoi, un vieux film ?

Dyson reconnut ce qu'il se passait autour de lui. Un vieux souvenir lui revint. Oh... On est dans Bewitched in the Middle ! Il fut un temps où Honey et lui étaient devenus les personnages d'une fausse et vieille sitcom. Et rebelotte. Au moins avaient-ils toujours leurs souvenirs...
code par drake.
honey & dyson & lisa

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Babywitched | honey, dyson, lisa 2e31b2c308ac151134a5286447e3ac1d Babywitched | honey, dyson, lisa D8b6bceba6bc28c3822edbde2d6a51265c236c63

dream chaotic

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 En ligne


ϟ Honey Lemon ϟ



« Un Bébé •́‿•̀。)⊃
pour les Gouverner Tous ! »


Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

Babywitched | honey, dyson, lisa Eroshoney

Babywitched | honey, dyson, lisa T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6128



Babywitched | honey, dyson, lisa _



________________________________________ Sam 7 Mai 2022 - 22:41

Fut un temps, Honey pouvait dissimuler sa grossesse sous des vêtements amples mais ce temps était révolu depuis de longs mois à présent. Sa grossesse, on pouvait la constater depuis l'autre bout d'une pièce, voire de la rue et, d'ailleurs, la jeune femme avait été contrainte par ses membres inférieurs - et vivement incitée par de nombreuses personnes de sa famille - à retourner à son fauteuil roulant amélioré (comprenez : qui peut léviter grâce à des propulseurs cachés sous les roues et lancer des roquettes parce que pourquoi pas, la science est pleine de surprises de nos jours) qui était, elle devait bien le reconnaitre, un pur soulagement pour son dos douloureux et ses jambes incapables de porter longtemps un ventre aussi lourd que le sien (qui l'était bien à cause du bébé qui y poussait, pas des kilos de chocolat qu'elle avait ingurgités depuis le début de la gestation). En bref, passés les premiers temps d'impression de régresser physiquement, Honey était bien contente de profiter de cette technologie.
Elle était aussi très contente de la jolie chambre qu'elle et Stefan avaient aménagé quelques temps plus tôt. Maintenant que son troisième et dernier trimestre de grossesse était aussi bien entamé, il paraissait quasiment impossible (notez le quasiment, ça s'appelle de l'ironie dramatique, Shakespeare aimait bien) que quelque chose arrive au fœtus. Il était viable depuis plusieurs semaines et incubé, pour le moment, dans l'utérus d'une jeune femme très consciencieuse sur le suivi de sa grossesse, qui avait, de fait, suivi toutes les précautions conseillées par le Dr Rawling. Même si cela signifiait se priver de sushis pendant de longues semaines qui étaient depuis devenus de longs moments. Parce qu'elle voulait être une maman aussi incroyable que la sienne (même si elle doutait de pouvoir réellement y arriver), Honey faisait ce sacrifice (ainsi que quelques autres) avec un plaisir sincère. En fait, elle trouvait même ce sacrifice autrement plus facile que celui d'être déjà arrêtée pour son congé maternité qu'elle trouvait trop rapide, si bien qu'elle répétait à qui voulait bien l'entendre qu'elle n'était ni malade, ni en sucre : seulement enceinte. Manifestement, ça ne suffisait pas.
Alors, faisant contre fortune bon cœur (car Honey n'avait pas perdu son optimisme en tombant enceinte, notamment parce que ces deux faits n'ont rien à voir l'un avec l'autre), la jeune femme profitait de ses après-midis moins remplis pour faire la sieste, une sieste qui, ce jour-là, fut interrompu par des tambourinements impatients contre la porte de l'entrée.
La jolie blonde se réveilla en sursaut avec la désagréable impression que son cœur venait de rater un battement. Elle prit ensuite quelques instants pour reprendre ses esprits puis se glissa enfin de nouveau dans son fauteuil. Un moment plus tard (qui avait pu paraitre long à qui frappait contre sa porte), la jeune femme découvrait Dyson et Lisa sur le perron.
Honey fut contente de voir ses amis et leur sourit, prête à leur offrir des gâteaux et du thé, à demander de leurs nouvelles, bref, à faire la conversation (quelque chose qu'elle faisait en plus extrêmement bien) mais aucun ne leur en laissa le temps. A peine l'avaient-ils saluée qu'ils enchainèrent pour lui apprendre, le visage grave, que son bébé était apparemment en danger.
Contre toute attente, Honey ne s'alarma pas de cette nouvelle. Son bébé était encore un fœtus, il n'était pour le moment pas de ce monde. Le savoir en danger (autre que médical, ce qui n'était pas le cas), lui paraissait donc complètement improbable. La chimiste se contenta donc d'arquer un sourcil, ses yeux verts oscillants de Dyson à Lisa puis de Lisa à Dyson et encore et encore tandis que son cerveau essayait de comprendre de quoi (encore) il retournait.
Mais comment voulez-vous qu'une personne aussi cartésienne que Honey adhère à l'idée qu'une "folle veuille échanger son ventre avec le sien" ? Du propre aveu du duo de super héros, c'était un "délire" et, là-dessus, Honey n'allait certainement pas leur donner tort.
- Ce n'est pas scientifiquement possible d'échanger son ventre avec celui d'une autre personne, sauf à pratiquer une greffe mais il faut être compatible, obtenir le consentement des deux partis..., s'entendit-elle répondre presque machinalement, prête à réciter ses cours de biologie s'il le fallait.
Cependant, quelque chose soufflait à la jeune femme que Lisa et Dyson ne faisaient pas réellement attention à ce qu'elle pouvait bien essayer de leur dire, trop occupés qu'ils étaient à compléter les phrases l'un de l'autre sur un ton empressé et inquiet (ton qui toucha la jeune femme, ravie de voir que ses amis se souciaient déjà de son bébé à naitre). Et comme pour le lui confirmer, un coup de vent (peu naturel, nota mentalement la jeune femme, prête à y voir le premier signe des ennuis typiques de Storybrooke mais peu encline à réellement le faire pour l'instant) vint balayer la conversation (à sens unique) sur le perron. Pas vraiment du genre à faire des chichis, Honey laissa entrer Lisa et Dyson, quoique encore un peu sceptique vis-à-vis de toute cette histoire.
Heureusement (ou pas) pour son scepticisme, lui aussi fut balayé lorsque le décor de son manoir fut subitement remplacé par un tout autre décor, plus vieillot (ce qui n'est pas peu dire quand on habite avec un vampire vieux de plusieurs siècles) mais pourtant familier. Celui de Bewitched in the Middle réalisa la jeune femme en même temps que son ami. Honey se serait presque risquée à lui adresser un sourire amusé, voire nostalgique, mais son esprit réalisé que si son manoir avait si drastiquement changé en si peu de temps, c'était effectivement le signe que les ennuis typiques de Storybrooke étaient de retour.
- D'accoooooooord, au début j'avais pas tellement envie de vous croire parce que c'est quand même une sacrée histoire que vous êtes venus conter à ma porte et que je n'ai pas le cerveau câblé, façon de parler, pour tous ces trucs magiques, mais... Devant l'évidence qui nous entoure à présent... Finalement ça me parait pas si impossible que ça qu'une sorcière veuille mon ventre. Enfin mon utérus et le fœtus dedans, j'imagine que les autres organes internes ne l'intéressent pas, raisonna la scientifique. Du coup, Lisa, reprit la jeune femme, est-ce que tu peux m'en dire plus sur cette personne ? Comment elle fait pour nous piéger ? On est de nouveau passer dans la télévision ou pas du tout ? Et... Oh mais j'y pense ! J'étais Samantha la sorcière dans cette sitcom ! s'écria la chimiste, épiphanie qui illumina son visage de malice. J'ai peut-être récupéré mes pouvoirs ! Non ?
Une fois l'euphorie générée par cette soudaine hypothèse, le soufflé retomba comme s'il était mal cuit. Peut-être, réalisa Honey, que cette idée était totalement stupide, qu'ils étaient tous dans une illusion et que ça ne changeait rien à ses capacités habituelles.
- Non mais oubliez, en fait, c'est idiot comme raisonnement, se reprit la jeune femme en secouant la tête, se demandant pourquoi elle avait pensé une chose pareille.
Et pourtant, un regard qu'échangèrent Dyson et Lisa lui donna l'intuition qu'ils ne trouvaient pas la théorie si stupide que ça, en tout cas, ce regard échangé fit suffisamment douter la jeune femme pour qu'elle se concentre très fort et essaye de remuer son nez pour faire.... quelque chose de magique. Quoi exactement, Honey ne le savait pas, mais elle comptait bien essayer, même si, parce qu'elle fermait les yeux sous l'effort d'une forte concentration, la jolie blonde avait a) une drôle de tête et b) aucun moyen de savoir si ça fonctionnait.
Sauf quand un gros "plouf" en provenance du plafond la fit sursauter juste à temps pour s'apercevoir qu'une chute d'eau sur laquelle une loutre venait de glisser avec délectation était apparue au beau milieu de l'entrée.
- C'était pas ce que j'avais en tête, commenta lentement Honey. Ou peut-être que si, en fait. Parce que je voulais quelque chose de mignon et ça... C EST CARREMENT TROP CHOUPI ! s'écria-t-elle, le regard ravi de voir cette adorable petite créature batifoler dans l'entrée.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Rewrite the stars
Love looks not with the eyes but we the mind and is therefore winged cupid and painted blind.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh
 Page 1 sur 1

Babywitched | honey, dyson, lisa





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Quartier Nord