« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + ...
Voir le deal
20.99 €

Partagez
 

 L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage


Anatole Cassini
« Maîïîtreuuuh !!! »

Anatole Cassini

| Avatar : ➹ Bill Nighy & John Krasinski

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Jvi6

« Il existe 175.000
espèces de papillons... »


L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Hi6b

« Le papillon ne compte pas
les mois, mais les moments.
Ce qui lui confère suffisamment
de Temps pour vivre, ressentir, aimer. »



| Conte : ➹ Intrigue Divine
| Dans le monde des contes, je suis : : ✲ Le Titan Hyperion, un papillon étoilé.

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Nono12

| Cadavres : 2602



L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   _



________________________________________ Sam 7 Mai 2022 - 9:39 « Maîïîtreuuuh !!! »



Back to
Northern Lights

KoalaVolant


    Chaque humain possède un Daemon. C'est un être de forme animale qui fait partie de lui. Le Daemon est une sorte de manifestation physique de l'âme de ce même humain. Ce qui a pour effet que chaque humain de cet univers a un avantage comparé à ceux du nôtre, mais également un point faible. C'est aussi pour cette raison qu'en bloquant le Daemon d'un humain, ça peut empêcher ce dernier de nous lancer des choses au visage...

    « S'il vous plaît, tous les deux, tentez de rester calme et de nous dire clairement ce qui vous pousse à vous comporter de la sorte avec un vieil ami... » insistais-je auprès de Kerin, le Daemon de la mère de Malcolm, que je maintenais au sol, et l'humain possédant ce Daemon, qui s'était arrêté de me lancer tout ce qu'elle avait à porté de main, au visage...

    Je ne comprenais pas ce qui les poussait à agir de la sorte. On était là, tous les trois, dans cette auberge, à tenter de comprendre comment on avait atteris ici et surtout, pourquoi tout était si différent de la première fois. Et voilà, qu'à peine un visage familier face à nous, qu'on se retrouvait agressé sans raisons... mais qu'est ce qui c'était passé ici ?

    *

    Je me tenais debout dans le jardin à la tombée de la nuit. Il y avait dans le ciel une magnifique nuit étoilée. Pour avoir très souvent observé le ciel et en connaître les moindres recoins, je savais que les étoiles étaient toujours présente. C'était juste qu'à l'oeil nu, on ne pouvait pas toujours les apercevoir.

    Le Cottage était un endroit magnifique avec un immense jardin, où je pouvais facilement marcher un très long moment sans en arriver au bout. J'avais choisi cet endroit pour pouvoir m'y détendre et y réfléchir à tête reposée, sans me faire déranger par qui que ce soit. Bien entendu, au fil du temps, j'avais accepté la présence de diverses personnes au sein du Cottage. Parmi eux, Socrate, qui était l'une de mes créations. Astrid, qui était celle d'Ellie, même si de base elle était un dinosaure. Mais aussi Apple, une très grande amie... Il y avait eu Lyra, Malcolm, Pantalaimon, Asta et Sinmora, mais tous étaient partis. Sinmora était la dernière en date à avoir quitté le Cottage, afin de prendre une habitation au centre ville. J'aimais bien avoir de la compagnie autour de moi. D'ailleurs, je réfléchissais déjà à qui pourrait occuper la chambre laissée vacance par la jeune femme. Mais pour l'heure, j'étais préoccupé par autre chose.

    A Noël dernier, Malcolm Polstead, un habitant que j'avais rencontré dans le monde de la Poussière, comme j'aimais le surnommé, était revenu de son monde pour séjourner dans le nôtre. Bien entendu, il y avait un moyen d'ouvrir un passage entre leur univers et le nôtre, mais ils étaient bien trop primitifs pour arriver à réaliser un tel exploit. Et pourtant, sans utiliser l'Aurore, comme je l'avais fait, Malcolm était arrivé ici. A en croire ce qu'il m'avait confié, les sorcières de son monde avaient trouvés un moyen. J'aurais pu me rendre sur place pour voir de quoi il était question, mais avant d'y aller, je voulais trouver par moi même une autre façon d'ouvrir un portail. Même si jusqu'à présent, toutes mes tentatives étaient veines.

    « Tu viens profiter de ce magnifique crépuscule ? » demandais-je à la jeune femme qui venait de me rejoindre.

    Je l'avais sentie arriver par derrière. Tout en lui parlant, j'avais fait apparaître un petit plaid sur ses épaules. Elle était sortie pour prendre l'air, ou pour venir voir ce que je faisais, mais elle était aussi sensible au froid de la nuit. Et puis, mieux valait être prudent.

    « Socrate est allé à la soirée que proposait Astrid. Tu ne voulais pas les rejoindre ? Je ne suis pas très friand de ses pratiques de médium, mais ça lui fait plaisir quand elle a du monde avec elle. » sous entendant bien entendu que j'aurai pu être seul au Cottage et que ça m'aurait permis de continuer mes expériences sans prendre de grands risques, vue que le Cottage détenait ses propres défenses qui permettait de conserver à l'intérieur de son domaine tout ce qui s'y produisait, que ce soit de la magie, du divin ou tout autre chose.

    Je l'avais bien amélioré depuis les récents événements survenus ici à divers moments.

    « Et ils semblent être déjà de retour... » poursuivis-je en sentant quelqu'un d'autre arriver.

    Mais il n'avait ni la carrure ni le charisme de Socrate et il ne ressemblait pas à Astrid. Si ce n'était que lui aussi était très mince. Mais c'était un lui. Donc un garçon. Un très jeune garçon. Que faisait-il ici ? Si le Cottage lui avait permis de franchir le seuil du domaine c'est qu'il n'avait pas de mauvaises intentions. Il portait dans ses mains de nombreux ouvrages et je me demandais si c'était Socrate qui l'avait envoyé.

    « Tu attendais de la visite ? » demandais-je à Apple tout en détaillant le nouvel arrivant.

    Ca pouvait également expliquer pourquoi elle avait quitté la maison à cette heure de la nuit afin de venir accueillir le nouvel arrivant dans le jardin.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥





Pour les hommes, vraiment ?

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91406-anatole-cassini-titan http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90859-anatole-cassini-le-papillon-des-etoiles#1308775 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91406-anatole-cassini-titan-papy-jeunot-chevrier#1316872 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89338-le-cottage-boreal-ou-il-fait-bon-vivre-description#1281919 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85310-gotmstr#1198951


Dipper Pines
« BLF ZIV GSV
WZMXRMT JFVVM. »

Dipper Pines

| Avatar : Timothée Chalamèche *o*

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Rv0n

Par moments, elle m'agace
tellement, mais TELLEMENT !


| Conte : Souvenirs de Gravity Falls
| Dans le monde des contes, je suis : : Dipper Pines

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Monophy

| Cadavres : 234



L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   _



________________________________________ Lun 9 Mai 2022 - 22:49 « BLF ZIV GSV WZMXRMT JFVVM. »

Hypérion &
Apple & Dipper

L'Empire des Anges
Dipper n'avait pas vu le temps passer. A la base, il avait prévu de se rendre chez Apple au cours de l'après-midi. Cependant, accaparé par ses révisions, il n'en leva les yeux que lorsque le jour déclinant l'obligea à allumer une lumière dans sa chambre. Consultant l'heure, il réalisa qu'il avait du retard sur le planning qu'il s'était fixé. Il s'étira, grimaça en entendant sa colonne vertébrale craquer, et estima qu'une pause serait bienvenue. Sa tête était pleine à craquer de dates se référant à l'Ancien Empire Egyptien, des dynasties IV, V et VI. En toute honnêteté, il n'en pouvait plus.

Il rassembla donc ses livres et manuels de cours dans son sac à dos, et y ajouta la petite pile de feuilles soigneusement posées sur l'appui de fenêtre. Après son passage chez Apple, il comptait bien reprendre le chemin des révisions, peut-être en s'installant dans un coffee shop, histoire de faire varier sa position géographique. Dipper Pines était un animal migratoire, capable d'adaptation dans de nombreux lieux, même s'il y faisait toujours la même chose : lire et apprendre. Cela pouvait paraître rébarbatif à n'importe qui ; peu de gens comprenait à quel point il adorait dévorer des ouvrages sur un sujet précis, de préférence l'égyptologie, le surnaturel ou l'art des messages codés. Heureusement, il pouvait partager certaines de ses passions avec son oncle Ford, seul être humain de son entourage à ne pas rire de son savoir.

Juste avant de quitter sa chambre, il jeta un coup d'oeil dans le miroir de sa penderie : il portait un jean et une chemise bleue à carreaux ouverte sur un tee-shirt blanc. Ca pouvait aller. De toutes façons, il n'était pas du genre à faire des efforts vestimentaires. Il se serait changé si vraiment il avait senti le bouc. Il préféra vérifier en reniflant son aisselle. Ca allait. Puis, il balança son sac sur son épaule et dévala l'escalier en bois. Pour une fois, il régnait un silence inhabituel dans le Mystery Shack, signe que les occupants étaient absents.

Une fois le Mystery Shack derrière lui, il marcha sur la route longeant la forêt. En moins de cinq minutes, il fut à Storybrooke même. Il avait l'habitude de marcher vite. Cependant, Apple habitant à l'autre bout de la ville, il préféra prendre le bus afin de ne pas arriver trop tard chez elle. Cela n'aurait pas été correct, surtout qu'ils ne se connaissaient pas très bien. D'ailleurs, elle risquait d'être surprise en le voyant débarquer. Il ne considérait pas qu'il commettait un impair puisqu'il agissait avec altruisme, dans le but de lui apporter du savoir à domicile.

Le bus s'arrêta à une rue du cottage dans lequel habitait Apple. Le jeune homme termina donc à pieds, s'enfonçant de plus en plus dans l'obscurité. Il traversa un petit pont en pierre puis frappa à la porte du cottage. Aucune réponse. Il insista un peu, avant de percevoir des éclats de voix depuis le jardin. Il contourna donc la demeure pour s'y rendre.

Il trouva deux personnes dans la pénombre du jardin. A mesure qu'il avançait, il reconnut la chevelure dorée d'Apple.

— Tu attendais de la visite ?

Un vieil homme venait de poser cette question à la jeune fille. Dipper stoppa net pour prendre la liasse de feuilles dans son sac à dos, rassemblée en plusieurs pochettes cartonnées de couleur différente : une verte, une rouge, une bleue. Puis il reprit son chemin, ne s'arrêtant cette fois-ci qu'une fois devant Apple.

— Salut. Je t'ai apporté les cours des deux dernières semaines. Je les ai classés par ordre de priorité. La pochette rouge c'est ce que tu dois voir en premier, parce qu'on va avoir bientôt une interro dessus.

Il laissa les pochettes blindées à Apple et tourna ensuite la tête vers le vieil homme pour lui tendre la main.

— Bonsoir monsieur. Je suis Dipper Pines.

***

Interdit, Dipper fixait la scène qui se déroulait sous ses yeux. Il était déboussolé d'avoir franchi une autre dimension. Cela lui était déjà arrivé, mais d'ordinaire ça se passait autrement. Il interrogea Apple du regard, mais elle ne semblait pas comprendre davantage ce qui leur était arrivé. Son esprit tentait au mieux d'analyser la situation. Ils se trouvaient dans les cuisines d'une auberge et la propriétaire - ou du moins la cuisinière - agressait le grand-père d'Apple. Ce dernier maîtrisa à distance le blaireau qui avait quitté son panier près de la cheminée. Aussitôt, l'aubergiste grimaça et cessa de balancer des objets au visage du vieillard. Dipper observa cet étrange phénomène d'un oeil intrigué. Cela ressemblait au lien qui reliait un daemon à un humain, ce qui lui avait expliqué son ami Danny, qui connaissait un homme possédant une partie de son âme hors de son corps, sous l'apparence d'un chat.

— Fascinant, murmura-t-il.

Puis, réalisant que ce n'était pas très correct de s'émerveiller autant sur une scène aussi dramatique, il secoua la tête. Pendant ce temps, le vieil homme déclara :

— S'il vous plaît, tous les deux, tentez de rester calme et de nous dire clairement ce qui vous pousse à vous comporter de la sorte avec un vieil ami.

— Un ami ? Ah, laissez-moi rire ! s'écria l'aubergiste d'un ton saccadé, sa respiration étant rendue difficile par l'emprise qu'avait l'homme sur le daemon. Espèce de... de...

— Je crois que vous lui faites mal, monsieur.

Dipper avait prononcé ces mots d'un ton prudent tout en regardant Hypérion. L'emprise qu'il avait sur le daemon semblait rendre l'aubergiste encore plus furieuse.

— Et si nous discutions calmement ? proposa-t-il. Il laisse votre daemon tranquille et en retour vous promettez de ne plus rien lui jeter à la tête.

Le souffle saccadé, elle hocha la tête. Cependant, lorsque le vieil homme relâcha le blaireau, elle s'empressa d'attraper la première chose qui lui tomba sous la main - un poireau défraîchi - et lui jeta à la figure. Outré, Dipper ouvrit la bouche.

— Maintenant, j'ai fini, grommela-t-elle d'un air revêche en se frottant les mains.

Dipper songea avec ironie que le grand-père d'Apple savait entretenir d'aussi bonnes relations sociales que son oncle Stan. C'était un talent tout à fait discutable. Un peu perdu, le jeune homme pivota vers Apple et lui, attendant des éclaircissements. De toute évidence, il connaissait l'aubergiste. Etait-ce également le cas d'Apple ?

— Vous avez sacrément de culot de revenir ici comme une fleur ! lança soudain l'aubergiste. En plus, vous amenez des petits jeunes avec vous, comme si ça allait atténuer tout ce que vous avez fait !

Dipper fronça les sourcils. Toute cette histoire devenait de plus en plus confuse.

Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Darkness comes when Gravity Falls
Shapes of smoke, all too human. They grow like titans. I would like to fall, silence every call. If I will fall, fall, fall, fall. I would like to fall (Fall asleep). Silence every call. Take my word for it. In the dark, words can follow. + aeairiel.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91050-termine-blf-zi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91110-les-liens-de-dipper-savoir-c-est-pouvoir


Apolline M. Méléon
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Apolline M. Méléon

| Avatar : Sabrina Carpenter

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   A2mf
Et donc comme Anatole passe son temps à faire n'importe quoi je propose que ce soit nous deux qui décidions.

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Apple_10

| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : La fille d'Aphrodite et d'un caméléon nommé Pascal

| Cadavres : 69



L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   _



________________________________________ Dim 15 Mai 2022 - 11:44


L'Empire des anges
Chaque jour est une nouvelle aventure.
L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   A2mfL'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Tumblr_puv8yqIF9k1rgko07o4_540

J’avais la désagréable impression que tout le monde partait en ce moment. De notre ancienne coloc ne restait plus que Socrate et moi. Ça avait commencé par Meg, qui était rentrée sur Magrathéa, puis Violette qui était partie, et maintenant c’était Nora qui prenait un appartement au centre ville. Moi aussi j’avais hésité à partir un moment, peut-être pas aussi loin que Nora, rester dans le même quartier genre chez tata Diane par exemple, ça pourrait être une bonne tactique dans l'avancée de mon adoption. J’étais sûre et certaine qu’elle finirait par céder, elle avait juste besoin d’un peu plus de persuasion c’est tout. Tata Diane était toujours beaucoup trop prudente, et cogitait trop. Des fois, elle devrait juste se laisser porter et arrêter de se faire un ulcère. Quoi qu’il en soit si au début je m’étais dit que c’était peut-être une bonne idée, au final c’était juste la frustration qui parlait. C’est vrai que j’avais été un peu vexé que Nora s’en aille, mais c’est bon c’était passé maintenant. Et puis de toute façon, je préférais vivre ici même si c’est vrai que l’ambiance était plus vraiment la même depuis que Nora était partie, mais si ça se trouvait on aurait droit à un ou une nouvelle coloc et ce serait chouette.

Socrate n'était pas là, il était parti à la soirée d’Astrid. J’aurais pu m’y rendre, c’est pas comme si c’était un truc juste entre eux, mais j’avais préféré rester ici et composer. J’avais écrit une toute nouvelle chanson, et maintenant il fallait que je mette ça en musique, que je trouve l’air parfait pour l’accompagner. C’était pas aussi facile que ça en avait l’air, et ça demandait beaucoup de travail, donc qu’il y ai personne ici -enfin sauf Anatole mais il était dans le jardin- ça arrangeait mes affaires. Socrate ne pourrait pas se plaindre comme quoi, je joue de la musique à des heures où les gens “dormaient” -comme s’il avait besoin de sommeil lui- en plus le cottage était suffisamment isolé pour que personne ne se plaigne. C’était le propre du quartier que les maisons soient pas toutes les unes à côté des autres. Et puis, si quelqu’un dans le voisinage pouvait se plaindre c’était Sasha et son frère, a priori ils avaient jamais dit que ça les saoulait donc, c’est que ça les gênent pas au final. Et puis les animaux de la forêt n'avaient pas non plus l’air spécialement dérangés, ça signifiait qu’il y avait que Socrate qui râlait juste pour râler.

A force de passer mon temps à pincer les cordes de ma guitare pour trouver les meilleurs accords, je n’avais pas vu le temps passer. Mais comme chaque fois que je finissais une nouvelle composition, il me fallait la faire écouter à quelqu’un. J’aurais pu faire un visio avec tata Diane, qui très souvent se retrouvait être la première à me servir de publique -tout ça faisait parti de ma stratégie d’adoption- mais comme Anatole était là, autant que ce soit lui qui en profite en premier, je n’aurais qu'à me rendre demain chez tata Diane de toute façon on habitait le même quartier.

Ma décision prise, je pris ma guitare en main, et coinçais mon carnet sous le bras en espérant qu’il n’ait pas la super idée de se casser la figure sur le trajet. C’était pénible ça les objets qui passaient leur temps à tomber, il fallait faire demi tour, poser la guitare que j’avais en main et le reprendre. C’est vrai que j’aurais pu utiliser mon autre main, mais il y avait mon téléphone d’activé en mode lampe torche pour pouvoir m’y retrouver dans l’obscurité. Evidemment, Anatole m’avait déjà sentie arriver alors que j’étais à mi-chemin. Ça aussi c’était pas cool, tout le monde avait des super sens divin sauf moi. Je devrais noter tout ce qui n'était pas cool, et en faire part à Elliot un de ces quatre, juste pour lui faire bien comprendre que franchement il aurait pu faire beaucoup mieux avec moi.

- J’avais des choses plus importantes à faire. Dis-je en guise de réponse à son commentaire sur Socrate et Astrid. L’inspiration n’attend pas.

J’allais d’ailleurs lui proposer d’écouter mais il me coupa la parole avant même que je ne la prenne :

"Tu attendais de la visite ?"

Heuuu non, et encore moins en connaissant l’identité du visiteur en question. Qu’est que Dipper venait faire chez moi ? C’était pas comme si on était vraiment proche ou quoi que ce soit. On avait des cours en commun, mais c’était tout au fond on se connaissait pas vraiment. Mais en voyant le nombre de pochette qu’il me tendit, je compris rapidement la raison de sa venue et je me retins de justesse d’esquisser une grimace : beuh les cours, c’était pas vraiment le genre de truc que j’aurais aimé recevoir. De base, j’étais bien parti pour ne jamais y retourner quand j’avais remis les pieds ici. Comme je ne vivais plus chez Elliot, il ne pouvait plus me dire d’y aller et c’était tant mieux. Sauf qu’il avait fallu que cette histoire remonte aux oreilles de tata Diane. Je ne savais pas qui avait cafté, mais je misais tout ce que j’avais gagné en chantant sur Socrate. Il fayotait toujours au près d’elle et j’étais certaine que c’était pour qu’elle l’écoute quand il se plaignait ou qu’il caftait. Quant à l’histoire de l’école, j’étais certaine que c’était une manière de me dissuader vis à vis de l'adoption. Il était évidemment hors de question de céder, je l’aurais à l’usure j’en étais certaine tata Diane était têtu, mais je l’étais tout autant c’était une bataille de volonté et il fallait que je lui montre que j’étais très doué pour ça.

- On a des cours ensemble, ajoutais-je à la présentation de Dipper. Merci pour les cours, c’est...cool.

C’est pas exactement le mot que j’aurais employé, mais j’étais pas ingrate non plus. Il avait pris la peine de venir m’apporter tout ça, même si c’était pas mon truc il était pas obligé de le faire c’était quand même sympa de sa part d’être venu. Et ça me faisait un peu culpabiliser également, je devais bien l’admettre…

***

J’avais pas trop osé intervenir devant l'hostilité de l’aubergiste envers Anatole. Dipper avait pris les choses en mains, d’une manière beaucoup plus diplomate que je ne l’aurais fait de toute façon, et puis j’avais aussi eu peur qu’elle ne se mette à nous lancer des objets à la figure également si je prenais la parole. Finalement, toute sa colère semblait dirigée contre lui et pas nous trois ensemble. Elle avait même accepté d’écouter Dipper, donc si Anatole ne prenait pas la parole pour expliquer la situation on pourrait peut-être s’en sortir.

- Il nous a pas emmenés volontairement. Dis-je pour sa défense, on était tous au même endroit au même moment et puis d’un coup : pouf ! on s’est retrouvé ici tentais-je d’expliquer.

Je me doutais bien qu’il en faudrait plus pour atténuer la colère qu’elle semblait ressentir, mais ça restait quand même une tentative pour qu’Anatole ne se fasse plus attaquer par des objets volants. J’espérais juste que Dipper pourrait assurer mes arrières parce que j’avais pas eu de formation en diplomatie par tata Diane. Je trouvais qu’elle se mettait tellement la ratte à l’envers avec toutes ces histoires de politiques et de diplomaties que c’était pas enviable.

- D’ailleurs t’as fait quoi pour justifier toute cette violence ? Demandais-je cette fois-ci à Anatole. J’ai entendu une discussion entre tata Diane et tata Athéna, dans laquelle elles disaient que t’avais un don pour que les gens t’en veulent. Je crois que c’était tata Athéna, qui l’avait dit d’ailleurs cette phrase si je me souviens bien. Dis-je en fronçant les sourcils.

C’était assez cash, donc il me semblait bien que c’était elle. Après, il me semblait que mon autre tata avait été en colère contre lui à une époque. Quand j’étais revenue, dès qu’on prononçait le nom d’Anatole, elle serrait les dents comme pour s’empêcher de dire un truc qu’elle allait regretter. Je le savais parce que c’était exactement la même tête qu’elle tirait aujourd'hui quand quelqu’un parlait de ma mère.

- Mais vous inquiétez pas.
Repris-je à l’adresse de l’aubergiste. Je suis certaine qu’on va trouver un moyen de rentrer chez nous. Il y a toujours un moyen, dans ce genre d’aventure affirmais-je confiante.

Peut-être qu’elle serait rassurée de savoir qu’on ne comptait pas squatter là indéfiniment. Particulièrement s’il y avait des histoires entre elle et Anatole.


Moses.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ God, it's brutal out here ★
I'm so insecure, I think that I'll die before I drink. And I'm so sick of seventeen, where's my fucking teenage dream ? If someone tells me one more time "Enjoy your youth, " I'm gonna cry. And I hate every song I write, and I'm not cool and I'm not smart. All I did was try my best This the kind of thanks I get ?


Anatole Cassini
« Maîïîtreuuuh !!! »

Anatole Cassini

| Avatar : ➹ Bill Nighy & John Krasinski

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Jvi6

« Il existe 175.000
espèces de papillons... »


L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Hi6b

« Le papillon ne compte pas
les mois, mais les moments.
Ce qui lui confère suffisamment
de Temps pour vivre, ressentir, aimer. »



| Conte : ➹ Intrigue Divine
| Dans le monde des contes, je suis : : ✲ Le Titan Hyperion, un papillon étoilé.

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Nono12

| Cadavres : 2602



L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   _



________________________________________ Ven 20 Mai 2022 - 11:00 « Maîïîtreuuuh !!! »



Back to
Northern Lights

KoalaVolant


    Chacun d'entre nous a déjà ressenti cette sensation... parfois, c'est un simple mot, une simple action, une simple vision... qui enclenche le procédé. Vous êtes installé tranquillement dans votre salon, vous marchez dans la rue, vous nagez et plouf... la vue, le temps, la mémoire s'activent. Ils vous donnent cette sensation de déjà vue. Cela vous déstabilise et sur le moment, vous n'êtes plus capable de savoir si vous êtes dans le présent ou dans le passé. Quand ça m'arrive, je prend le temps de me concentrer, de tenter de voir pourquoi cela se présente à moi. Mais parfois, comme là, maintenant, je n'en ai pas l'occasion.

    Le jeune garçon qui venait d'arriver en sortant de son sac à dos une liasse de feuilles, rassemblées en plusieurs pochettes cartonnées de couleurs différentes... rouge, verte et bleue... c'est cette même liasse que j'avais l'impression d'avoir déjà vue. Le même garçon, ou un autre, tendre ces pochettes à une jeune femme, à Apple en l’occurrence. Sur le moment, j'aurais pu rester concentré sur le fait que Apple avait du sécher des cours si ce jeune homme les lui avait apporté, mais j'étais encore un peu trop focalisé sur cette étrange impression de déjà vue.

    « Enchanté Dipper Pines. Je suis... » me stoppais-je.

    Cette fois ci, je l'avais entendu. Il n'y avait pas que le doublon qui s'était emparé de moi, mais aussi ce petit bruit qui venait jusqu'à mes oreilles. Il était tel un battement d'ailes. Mais rien autour de nous volait. Les premiers oiseaux étaient posés sur un arbre au loin. On était seuls. Tout seul, tous les trois.

    « Hyperion. » finis-je par laisser échapper tout en regardant toujours autour de nous. « Tu as entendu, toi aussi ? » demandais-je à Apple.

    C'était une sensation fugace. Elle était déjà passée et tout était revenu à la normale. Y'avait il une raison de s'affoler ?

    « Alors comme ça tu es en cours avec Apolline ? » demandais-je à Dipper Pines.

    Le nom d'Apple était sortit comme ça, tout seul. J'aurai pu utiliser le surnom qu'on utilisait toujours, mais non. Elle avait séché des cours ? Etais-ce important ? Devrais-je m'en inquiéter ou laisser faire Diane, comme d'habitude ? C'était elle qui jugeait son éducation importante. Pour ma part, je trouvais qu'on apprenait mieux sur le terrain que sur un banc d'école. La jeune femme n'était pas amenée à devenir une employée de la ville, une ingénieur ou n'importe quelle autre spécialité de ce genre. Elle était divine. Sa place était à Olympe, ou tout du moins à mes côtés.

    « Et tu lui apportes ses cours parce qu'elle n'a pas pu s'y rendre récemment, faute de temps, n'est ce pas ? » ajoutais-je tout en jetant un coup d'oeil à Apple, avant d'avoir la sensation que cette chose revenait.

    Puis, très rapidement, ce fut le trou noir. Il n'y avait plus rien autour de nous. Juste cette sensation d'être emporté - encore. Ce n'était pas la première fois. C'était beaucoup moins violent que la dernière fois qu'on m'avait emporté de la sorte, mais quelque chose nous attirait ailleurs. Loin. Très loin du Cottage Boréal.

    Quand j'ouvris les yeux, on était debout dans une ruelle, dans une ville, dans un monde, qui nous était étranger. Du moins sur le moment. Tournant la tête vers Dipper, je me demandais si il était une menace ou non. Nous avait-il conduit jusqu'ici ? En était-il responsable ? Mais il n'avait pas ressentis ces sensations, tout comme Apple. J'étais le seul à avoir eu cette impression de déjà vue et à avoir entendu ce battement d'ailes. Et mes expériences que je menais quand Apple m'avait rejoins, n'étaient peut-être pas éloignés de ce qui nous arrivait...

    Je me stoppais net dans mes réflexions en observant quelqu'un au loin. Il marchait, comme si de rien était. Sans doute innocent dans tout ça. Mais même avec la faible clarté qui dominait dans ce lieu, je pouvais très aisément voir une petite queue blanche dépasser de sous son manteau... un animal caché sous ses vêtements ?

    Northern Lights... voilà où on se trouvait...

    *

    « Bien. » dis-je en voyant que la situation reprenait son calme, même si d'ici je voyais le regard insistant de Kerin, le Daemon de Madame Polstead, et cette dernière.

    Ils souhaitaient des explications et ils allaient en avoir. Comme nous, d'ailleurs... mais pour débuter, il fallait commencer par le commencement.

    « Pourquoi Diane et Athéna sont allés te dire ça ? » demandais-je à Apple.

    Car oui, c'était la chose qui m'avait le plus marqué dans cet échange de conversation. Qu'est ce qu'elles voulaient dire par "j'ai un don pour que les gens m'en veulent" ? D'ordinaire on m'aimait bien. Du moins c'était l'impression que j'avais. Alors pourquoi étaient-elles allé raconter ça ?

    « Reprenons du début. Vous savez qui je suis, et je sais qui vous êtes. Mais vous ne connaissez pas encore Apple, qui est une amie, et Dipper Pines qui est venu lui rapporter des cours. »

    C'était une façon comme une autre de le présenter.

    « On était dans mon jardin. Chez moi. Dans notre monde, quand on a été emporté une fois encore ici. Je pense que ça vient de ce que Malcolm m'a dit sur les sorcières d'ici et sur le portail qu'elles tentent de maintenir ouvert. Ce qui est selon moi une mauvaise idée. Qui plus est, c'est très dangereux. Et si vous ne souhaitez pas qu'une foule de gens viennent comme nous, à l'improviste, mieux vaut que ce portail se ferme, maintenant et définitivement. »

    Je n'avais pas zappé la réaction des deux personnes qui se tenaient face à nous quand j'avais évoqué Malcolm. Qu'avait-il encore fait pour qu'ils réagissent de la sorte ?

    « Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais poursuivre cette conversation avec Malcolm. Je crois qu'il est rentré dans son monde récemment. Ou avec Lyra, si elle est dans les parages. Je ne peux pas dire que ma méthode de traçage est très efficace dans ce monde. Je n'ai jamais réellement réussi à capter l'aura de Lyra, et je n'arrive pas à repérer celle de Malcolm. Est-il ici ? »

    Une fois encore, il se regardèrent. Madame Polstead pris route dans ma direction. Elle arriva jusqu'à ma hauteur et pointa son doigt sur mon visage. J’eus un léger mouvement de recul. Elle m'avait rarement semblé aussi autoritaire et aussi... en colère ? Aucun mot sortit de sa bouche. Elle se contentait de me fixer et de me menacer de son doigt, quand son Daemon se mit à parler.

    « Il est dans les mines... comme pratiquement tout le monde, ici. »

    Elle finit par baisser son doigt et retourner vers ses fourneaux. Sans doute pour tenter de se calmer. J'observais Kerin, avant de reporter mon attention sur mes deux jeunes compagnons. Qu'entendait-il par les mines ? De quoi était-il question ?

    « Dans ce cas, pouvez vous m'indiquer par où elles se trouvent ? » demandais-je le plus poliment possible.

    Ils se regardèrent une nouvelle fois. Et ce fut une fois encore, Kerin qui me répondit.

    « Dans un autre monde... vous le savez bien... »

    Et pourtant, non, je l'ignorais. Qu'était-il arrivé à Malcolm et à cette famille ?

    « Tout cela peut vous paraître peut-être étrange, mais nous ne sommes pas venu ici de notre plein grès. Tout comme la dernière fois. On a été emporté jusqu'ici. Et j'ai la sensation que cet endroit a légèrement changé. Si ce n'est pas trop vous demander, un petite peu d'aide ou nous faisant un topo sur la situation serait l'idéal pour nous. Peut-être même autour d'une brioche... ? » ajoutais-je avec un petit sourire.

    Je la taquinais légèrement pour détendre l'atmosphère.

    « Allez au diable... » murmura une voix dans mon dos.

    C'était le père de Malcom qui venait de nous rejoindre. Et tandis que je me disais qu'il pourrait un peu plus nous éclairer, ses mots raisonnèrent une nouvelle fois dans mon esprit, tandis que son Daemon chien montrait les dents, dans ma direction.

    « Venez par là. » dis-je à Dipper et Apple.

    Mieux valait qu'ils s'éloignent de lui tant qu'on ignorait de quoi il était question. Ils seraient plus facile à protéger proche de moi, au cas où.

    « J'ai peur de ne pas bien comprendre ce qui se passe ici. On vous l'a déjà dit, on est... » me stoppais-je en détaillant le père de Malcolm.

    Je n'avais pas remarqué de suite, mais il tenait une canne en main et il avait une jambe en bois... que lui était-il arrivé ? J'avais entendu dire par Malcom que son père était malade et que c'était pour cette raison qu'il l'avait emmené dans notre monde, mais je n'avais pas compris à quel point c'était grave. On aurait plus dit une blessure de guerre...

    « Vous osez revenir ici, après ce que vous avez fait à notre famille ? Après qu'on vous ai accueillis, qu'on vous a ouvert les portes de notre monde ? Après ce qu'il a fait pour vous... ? Il avait confiance en vous ! »

    Ca ne sentait pas très bon...

    « Ecoutez... »

    « Taisez vous ! Et sortez d'ici ! Qu'on ne vous revoit plus jamais ! » m'ordonna t'il.

    Sans crier gare, je nous avais fait disparaître à Apple, Dipper et moi même. On avait atterris dans un grand jardin. Celui où on était arrivé la toute première fois. Enfin quand j'étais venu ici avec Alexis et Vaiana. Et où Malcolm était venu nous chercher. Je n'arrivais pas à recoller les morceaux. Que c'était-il passé ? Ca faisait que quelque mois que Malcolm était revenu dans son monde, n'est ce pas ? Tout n'avait pas pu changer aussi vite. Et de quoi m'accusaient t'ils ?

    « Il faut prévenir le Magisterium... » murmura une voix au loin.

    Je pouvais l'entendre jusqu'ici. Deux personnes d'un certain âge nous observaient. Tous les deux avaient leur Daemon à côté d'eux. Puis, une autre personne au loin se stoppa à son tour pour regarder dans notre direction. Ca ne sentait une nouvelle fois pas bon.

    « Je pense qu'on devrait se trouver un abri le temps de comprendre ce qui se passe ici... » eu-je le temps de prononcer avant de voir l'une des trois personnes fermer les yeux, puis quelque chose apparaître face à nous.

    Ils avaient une méthode de communication très rapide. Le Magisterium avait bien évolué depuis la dernière fois. Deux personnes vêtues de... sur le coup, je fus coupé dans mon analyse... cette tenue... ils portaient tous les deux une tenue très simple et grise, avec une cape. Un bâton se tenait dans leurs mains. Je les regardais d'un air intrigué...

    « Au nom du Magisterium, déclinez votre identité, immédiatement. » disent-ils en agrippant la main de Dipper.

    « Lâchez le. » leur répondis-je le plus calmement possible.

    Le second voulu approcher sa main de Apple, mais il la retira rapidement, en sentant une vive douleur le parcourir. Son Daemon venait de gigoter. Leur Daemon était un véritable point faible pour eux... que je ne souhaitais pas utiliser contre eux, mais parfois, on ne me laissait pas le choix.

    « On ne vous veut aucun mal. » prononçais-je avant de voir deux autres gardes comme eux apparaître derrière nous et brandir leur bâtons.

    Ca sentait encore et encore pas bon... je nous fis disparaître une nouvelle fois pour arriver dans un tout autre lieu. On était à l'écart de la ville, proche d'une cabane en bois, qui se trouvait à proximité d'une falaise.

    « Je ne sais pas ce qui se passe ici, mais ne vous laissez pas toucher par eux. Ils sont capable de se téléporter. Si ils vous touchent, ils pourront vous amener avec eux et je perdrais plus de temps à vous retrouver, qu'à vous protéger si vous ne les laissez pas vous toucher. »

    Je jetais un oeil en direction de Apple. Quelque chose m'avait intrigué avec elle, quand le garde avait voulu lui prendre le poignet. Car j'aurai bien voulu le stopper moi même, mais ça n'avait pas été le cas...

    « Maintenant, restez sur vos gardes. Et j'espère que j'ai fait le bon choix en venant ici... » dis-je en me tournant vers la cabane et en sentant une aura familière à l'intérieure...

    Je ne pouvais pas sentir son aura à elle. Je ne l'avais jamais pu et je ne savais pas pourquoi. Mais son aura à lui, si... et tout portait à croire qu'il se trouvait ici, dans cette cabane, à l'écart de la ville.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥





Pour les hommes, vraiment ?

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91406-anatole-cassini-titan http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90859-anatole-cassini-le-papillon-des-etoiles#1308775 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91406-anatole-cassini-titan-papy-jeunot-chevrier#1316872 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89338-le-cottage-boreal-ou-il-fait-bon-vivre-description#1281919 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85310-gotmstr#1198951


Dipper Pines
« BLF ZIV GSV
WZMXRMT JFVVM. »

Dipper Pines

| Avatar : Timothée Chalamèche *o*

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Rv0n

Par moments, elle m'agace
tellement, mais TELLEMENT !


| Conte : Souvenirs de Gravity Falls
| Dans le monde des contes, je suis : : Dipper Pines

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Monophy

| Cadavres : 234



L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   _



________________________________________ Jeu 26 Mai 2022 - 16:27 « BLF ZIV GSV WZMXRMT JFVVM. »

Hypérion &
Apple & Dipper

L'Empire des Anges
Dipper chancela. Il n'était pas habitué à la téléportation, et encore moins lorsqu'elle s'enchaînait deux fois en moins de cinq minutes. Cependant, il tenta de garder contenance. La situation semblait grave. Il ne comprenait pas tous les enjeux mais voyait bien que certaines personnes de ce monde souffraient (Malcolm, dans les mines, pour commencer) et d'autres jouaient les oppresseurs (comme ceux qu'ils avaient croisé dans le parc).

Le nouveau décor était plus reposant, mais le jeune homme restait sur la défensive, sur les indications de Hypérion. Quand un titan demandait de rester sur ses gardes, mieux valait suivre son conseil. Dipper pivota à son tour vers la cabane dressée au bord d'une falaise. Le vent faisait voler ses cheveux et charriait les embruns marins. En contrebas, on entendait les vagues s'écraser contre les rochers de calcaire.

— Je suppose qu'il n'est pas question de retourner à Storybrooke pour l'instant ? demanda-t-il à personne en particulier.

Même si la situation incertaine le rendait anxieux, il était bien trop intrigué pour s'en aller. Il était attiré par le surnaturel et en avait suffisamment entendu sur le monde de Malcolm pour avoir eu envie maintes fois de l'explorer par lui-même.

— Malcolm n'est pas mon ami ; il est un ami de l'un de mes amis.

Il se tut un bref instant, se rendant compte que sa phrase était alambiquée pour pas grand-chose. Fronçant les sourcils, il reprit à l'adresse du grand-père d'Apple :

— Vous le connaissez aussi. Si vous avez l'intention de le sauver, vous pouvez me compter dans vos rangs.

Il plongea un regard assuré dans celui du vieil homme. Il était une personne de parole et prêt à protéger Apple en cas de problème, car, du peu qu'il en savait sur elle, elle ne possédait aucune aptitude particulière. Lui non plus, mais il avait affronté de nombreux dangers et s'il avait un talent pour s'attirer les ennuis, il savait aussi s'en dépêtrer.

— Je fais un peu de magie. Rien de très élaboré, précisa-t-il en toute modestie. Mais si ça peut aider... Je sais lancer des sorts, du moment que j'ai le temps de me préparer avant.

Il tiqua, prenant conscience que ce dernier point pouvait paraître étrange. Après tout, il n'était pas sorcier de naissance. Il apprenait au jour le jour, au fil des confrontations. Il avait déjà pratiqué un exorcisme au manoir des Northwest, lorsqu'il se trouvait encore à Gravity Falls, ainsi que d'autres sortilèges mineurs. A chaque fois, les journaux de son oncle Ford l'avaient énormément aidé. Heureusement, il les avait emportés dans son sac à dos. Ils ne le quittaient pratiquement jamais. La vie avait appris à Dipper Pines qu'il faut toujours être prêt "au cas où". Et il ne connaissait pas de meilleure arme que les livres.

Soudain, son attention fut attirée par un petit animal qui venait de sortir par l'une des fenêtres entrouvertes de la cabane. Il s'agissait d'une hermine des neiges. Il se tenait sur le rebord, humant l'air de son museau rose. Ses petits yeux noirs les fixaient avec une lueur d'intelligence. Il s'attarda davantage sur Hypérion et son poil se dressa instinctivement. Sa façon de se comporter et de les observer intima à Dipper qu'il s'agissait d'un daemon et non d'un simple animal. Cependant, le fait qu'il n'ait pas d'humain rattaché à lui le dérouta. Etait-ce possible ? Danny lui avait pourtant expliqué que l'âme et le corps ne pouvaient être séparés.

Néanmoins, il décida d'entamer le dialogue. Prudemment, il avança d'un pas et se présenta :

— Bonjour. Je m'appelle Dipper Pines. Voici Apolline Méléon et Hypérion, son grand-père.

L'hermine dressa l'oreille, posant son regard intelligent sur le jeune homme.

— Vous venez nous arrêter ? demanda le daemon, plus résigné qu'anxieux. Vous ne ressemblez pas aux agents du Magisterium.

Dipper se souvint alors des hommes en armure qui s'étaient montrés hostiles dans le parc. Ils avaient employé ce mot "Magisterium".

— Nous n'en faisons pas partie, répondit-il avec diplomatie. Ils ont essayé de nous arrêter, nous aussi, mais on s'est échappé.

— Qu'est-ce que vous venez faire ici, dans ce cas ?

La voix du daemon devint inquiète, surtout lorsqu'il posa les yeux sur Hypérion. Dipper fronça les sourcils sans comprendre, puis interrogea Apple du regard. Etait-elle au courant de quelque chose concernant son grand-père ?

— C'est une idée de Monsieur, déclara le jeune homme en pivotant vers le vieillard, comme pour l'inviter à expliquer ses motivations.

De toute évidence, tout le monde avait besoin d'éclaircissements. En détaillant le daemon, il remarqua que le pelage sur son flanc gauche était noirci, comme s'il avait été brûlé. Lorsqu'il se déplaça sur le rebord de fenêtre, il boîta légèrement. Le jeune homme avait envie de s'approcher davantage pour le caresser, le réconforter, mais il savait que c'était interdit. L'une des règles fondamentales était de ne jamais toucher le daemon de quelqu'un.

— Je suis Pantalaimon, annonça l'hermine. Et quoi que vous êtes venus faire, vous devriez partir.

Il lança un regard presque sévère à Hypérion et campa sur ses positions. Il donnait l'impression de monter la garde devant la cabane, comme pour les empêcher d'entrer, sauf qu'il mesurait à peine trente centimètres et avait l'allure d'une peluche. L'effet menaçant était donc légèrement raté.

Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Darkness comes when Gravity Falls
Shapes of smoke, all too human. They grow like titans. I would like to fall, silence every call. If I will fall, fall, fall, fall. I would like to fall (Fall asleep). Silence every call. Take my word for it. In the dark, words can follow. + aeairiel.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91050-termine-blf-zi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91110-les-liens-de-dipper-savoir-c-est-pouvoir


Apolline M. Méléon
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Apolline M. Méléon

| Avatar : Sabrina Carpenter

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   A2mf
Et donc comme Anatole passe son temps à faire n'importe quoi je propose que ce soit nous deux qui décidions.

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Apple_10

| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : La fille d'Aphrodite et d'un caméléon nommé Pascal

| Cadavres : 69



L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   _



________________________________________ Dim 19 Juin 2022 - 21:23


L'Empire des anges
Chaque jour est une nouvelle aventure.
L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   A2mfL'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   Tumblr_puv8yqIF9k1rgko07o4_540

Trop de téléportation tue la téléportation songeais-je en voyant Dipper galérer après en avoir enchaîné deux. C’est vrai que quand on était pas habitué ça pouvait surprendre. Après, c’était quand même pratique ce machin enfin ça l’était quand les gens qui en étaient dotés ne se retrouvaient pas sans et heureusement ça semblait pas être le cas ici, Anatole avait l’air d’être en pleine possession de ses pouvoirs. Sauf que là je savais pas si c’était une bonne ou une mauvaise chose, d’habitude j’aurais dit que c’était quand même plutôt rassurant mais là vu tout ce qui nous arrivait et étant donné que les gens semblaient lui en vouloir pour un truc dont il se rappelait pas, je pense que ça rentrait plutôt dans la seconde catégorie même si c’était pas encore tout à fait clair dans ma tête. D’ailleurs, rien de ce qu’il se passait n’était vraiment clair en fait. En revanche, je lançais un regard outré à Dipper lorsqu’il avoua pratiquer un peu de magie. Ah ouais ? Alors comme ça tout le monde ici pouvait faire un truc spécial sauf moi ? Clairement fallait que j’en touche deux mots à Elliot là, c’était clairement pas juste. Tout comme je semblais manifestement être la seule a qui la situation échappait, vu qu’ils avaient l’air de connaître un peu les gens d’ici et moi pas du tout. Mais je décidais de garder tout ça pour moi, parce que c’était pas le moment. Oui, j’avais pas de pouvoirs ni rien du tout et alors ? J’allais prouver que je pouvais être tout aussi efficace sans.

- C’est Apple
corrigeais-je néanmoins après l’introduction de Dipper.

Qu’est qu’ils avaient tous à m’appeler “Apolline” aujourd’hui ? Même Anatole s’y était mit plus tôt. Je mettais pourtant un point d’honneur à faire comprendre aux gens que je ne voulais pas qu’on m’appelle comme ça. J’y pouvais rien moi si mes parents avaient pas de goût pour les prénoms et que le mien rimait avec “tartine”. Je savais que j’aurais dût profiter de la mairie de tonton Hadès pour faire changer mon nom, personne n’y aurait rien trouvé à redire. Bon, j’en avais pas spécialement de rechange, et je me voyais pas utiliser mon second et mon troisième prénom “Morrigan” c’était pas spécialement mieux, et “Diane” bah ça ferait trop bizarre vis a vis de ma tante.

- Et Anatole n’est pas mon grand-père. Rajoutais-je histoire d’éviter tout malentendu. Mais c’est pas grave, tu pouvais pas savoir. En plus en ce moment, il utilise toujours son apparence de vieux. Dis-je à Dipper.

Oui, autant dédramatiser la situation, parce que on allait pas non plus passer je sais pas combien de temps à tenter de faire les connexions vis à vis de mon arbre généalogique. Il y en aurait pour beaucoup trop longtemps et on l’avait pas le temps justement pour se préoccuper de ça. On pourrait éventuellement en discuter plus tard, même si je pense que c’était d’un intérêt très moyen au vu de la situation. D’ailleurs, ce serait peut-être bien de l’éclaircir non ? Parce que depuis qu’on était arrivé, Anatole s’était pris des objets en pleine figure, on nous avait parlé de mine, jeté dehors comme des malpropres tout ça pour manquer d’être arrêté par ce qui semblait être le gouvernement de ce monde et au final arriver ici sans avoir plus d’infos sur ce qui était en train de se passer. Le seul truc certain, c’était qu’Anatole était ce qu’on appelait “persona non grata” dans le coin. C’était un des seuls termes de latin que je connaissais, et il semblait parfaitement adapté à notre situation actuelle. Moi je voulais bien qu’il nous explique les raisons pour lesquelles on était ici mais ce serait peut-être bien de savoir aussi ce qui était en train de se passer dans ce monde.

- Je suis désolée si ma question paraît indiscrète dis-je mais…Qu’est qu’il se passe ici au juste ?

L’aubergiste avait été trop occupé à jeter des objets à la figure d’Anatole et trop en colère pour apporter de vraies réponses. Tout ce qu’on savait c’était que Malcolm était dans les mines et qu’apparemment c’était entièrement de la faute du titan avec nous. Donc en somme pas grand chose.

- On est arrivé ici par hasard, expliquais-je. Dans ce monde pas ici, ici élaborait-je ça c’était l’idée d’Anatole, Dipper l’a déjà dit. Et depuis qu’on est ici on est carrément largués.

C’était le cas de le dire honnêtement. Et je comprenais qu'il ne voulait pas qu’on reste si il y avait bien un truc avec Anatole, mais peut-être qu’en comprenant un peu mieux les choses on pourrait les aider. Ma famille était un peu comme ça, pas toute mais je sais que généralement quand on était dans un endroit où il y avait des soucis la plupart voulait aider. C’était “humain” comme réaction et ce même si on était pas vraiment humain mais c’était un autre débat sur lequel je m’engagerais pas, parce que j’étais nulle dans ce domaine.

- Si vous souhaitez qu’on parte, on partira mais avant j’aimerais un peu essayer de comprendre. Quand on est arrivé, on s’est fait accueillir par une aubergiste super en colère qui lui a balancé des objets en pleine poire.
Dis-je en désignant le titan. Après quoi on a failli se faire arrêter et maintenant on se retrouve…là.

C’était pas contre lui hein, et peut-être que je devrais le dire parce que franchement la diplomatie ça avait l’air beaucoup plus simple quand c’était les autres qui s’en chargeaient. Je savais pas bien comment m’y prendre pour ne pas rendre notre situation pire, et en même temps obtenir les réponses qu’on souhaitait. Peut-être qu’en rentrant je devrais demander à tata Diane de me donner des cours, parce que c’était épuisant n’empêche de toujours chercher ses mots sans savoir si ce qu’on dira ce sera bien pris ou non. Est-ce que lorsque les gens avaient des notions de diplomatie c’était plus facile ? En tout cas, c'était l’impression que ça donnait quand les autres parlaient et pas moi. Mais à un moment, je pouvais pas non plus laisser les autres gérer la situation tout seul. Moi aussi je faisais partie de ce voyage improvisé et moi aussi je voulais me rendre utile. Je voulais d’autant plus me rendre utile, que contrairement aux autres j’avais pas de dons particuliers.

- Je suis pas une super héroïne, j’ai pas de super don paranormaux comme Anatole, et je sais pas faire de magie comme Dipper. Mais, peut-être que si on comprenait la situation, on serait en mesure de vous aider. Je promets pas d’arranger tout d’un coup de baguette magique, parce que j’en suis pas capable. Simplement, depuis qu’on est ici on est un peu bringuebalé de droite à gauche sans trop comprendre ce qui nous arrive. Mais si on pouvait juste avoir un meilleur aperçu de la situation, si quelqu’un prenait le temps de nous expliquer ce qu’il se passe alors peut-être qu’on pourrait aider à améliorer les choses.


C’était tout ce que je pouvais promettre après tout et il était pas non plus obligé d’accepter, mais au final j’aurais au moins tenté.


Moses.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ God, it's brutal out here ★
I'm so insecure, I think that I'll die before I drink. And I'm so sick of seventeen, where's my fucking teenage dream ? If someone tells me one more time "Enjoy your youth, " I'm gonna cry. And I hate every song I write, and I'm not cool and I'm not smart. All I did was try my best This the kind of thanks I get ?


Contenu sponsorisé




L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)   _



________________________________________

 Page 1 sur 1

L'Empire des Anges ♦ APPLE & DIPPER & HYPERION (11 juin 2022)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Northern Lights