« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -45%
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux ...
Voir le deal
29.49 €

Partagez
 

 Top Gun et Demi (♦ Leon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Siloe Finkelstein
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Siloe Finkelstein

| Avatar : Mαrgot Robbie.

Top Gun et Demi (♦ Leon) Icor-e

Et PAF, ça fait des chocapics ! Top Gun et Demi (♦ Leon) 4049562214


| Conte : L'étrαnge noël de Mr Jαck.
| Dans le monde des contes, je suis : : Sαlly !

| Cadavres : 76



Top Gun et Demi (♦ Leon) _



________________________________________ 2022-05-24, 08:16



Top Gun et Demi !
.

Les yeux plus gros que le ventre, Siloe fixait avec gourmandise la pâtisserie qu’elle venait de récupérer chez La Pelle à Tarte. Amelia avait un talent inné pour les bonnes choses et la jeune femme en profitait allègrement, n’ayant découvert son travail que récemment et bien décidée à rattraper le temps perdu. S’installant à l’ombre d’un petit banc boisé, elle huma l’air autour d’elle et profita de la légère brise chaude qui remontait de la mer pour croquer dans la pâte à choux fourrée de chocolat praliné. Hmmmm, un vrai délice ! Observant son butin, elle remarqua un léger coulis caramélisé et ne put qu’être plus ravie de la surprise. Vraiment, ce genre de petit plaisir coupable ne devrait jamais être interdit à quiconque ! Elle ferma les yeux en croquant une nouvelle part...

… Lorsqu’une sensation de lourdeur s’abattit sur ses épaules et qu’un vrombissement sourd résonna tout autour d’elle. Écarquillant le regard, Siloe sentit comme une pression folle s’infiltrer jusque dans ses poumons tandis que des « bip » réguliers retentissaient.

Nous ne sommes pas loin.

Il lui fallut quelques secondes pour comprendre que la voix s’adressait non seulement à elle, mais aussi qu’elle provenait du casque qu’elle portait sur la tête ! Affolée, elle jeta des regards alentours et réalisa qu’elle se trouvait dans un cockpit. Devant elle, des commandes qu’elle lâcha dans un geste vif. L’habitacle eut un léger sursaut.

Damn... Un sursaut, demoiselle ?

Euh, je…

Ça arrive ! Oh, regardez !

Luttant contre la nausée qui l’étreignait à l’idée d’être ou que ce soit hors du sol, Siloe se pencha vers l’une des fenêtres et découvrit qu’elle était, effectivement, très très loin du plancher des vaches. Une grande aile gris verte les propulsait à toute allure au travers des nuages et surplombait une mer foisonnante de petits bateaux. Quand était-elle montée dans un avion ?!!

Elle eut un haut-le-cœur.

Cannes ne devrait pas tarder à apparaître.

Cannes ? Ils rejoignaient quelqu’un ? Déglutissant, elle fixa la mer se transformer en terre à mesure que l’engin ralentissait et perdait de l’altitude. Des bateaux, des voitures, des palmiers, des routes, des gens. Beaucoup de gens.

Et, soudain, un très long tapis rouge, une masse de monde et tous les regards tournés dans leur direction. Enfin, Siloe déduisit que c’était eux qu’ils regardaient. Quoi d’autre à fixer qu’un avion qui survole une espèce de… Festival ?

Le Festival de Cannes ! N’est-ce pas le meilleur angle pour l’aborder ?

Siloe eu envie de lui répondre que non, mais sa politesse l’en empêcha ; ou bien était-ce la peur qu’il l’expédie en siège éjectable hors de l’avion ? Quoi qu’il en soit, accrochée à un accoudoir, elle hocha la tête :

C’est impressionnant !

Pourvu qu’il détecte la frayeur de sa voix et accepte de retourner au sol.

Exact, c’est fou !

Apparemment non. En lieu et place ils contournèrent toute la zone bordée de rouges dans un virage ample qui lui demanda un grand self-control, puis braquèrent de l’autre côté. La gravité la pencha à l’opposé de sa position de repli et elle gémit entre ses dents, cramponnée où elle le pouvait.

C’est dingue ce qu’ils réussissent à faire avec un simulateur, on s’y croirait.

Qu… Un simulateur ?! Quoi ?!

Si vous avez l’occasion de vous rendre à Cannes un jour, demandez-moi. Bon, ça risque de ne pas être à bord d’un Pilatus mais... Il fallait tenter l’expérience !

Je… Jy penserai.

Son cerveau était bloqué sur le mot « simulateur ». Elle était dans une machine qui survolait un pays étranger et il lui disait qu’ils n’y étaient pas vraiment ? Mais comment ? Et surtout… Comment sortir de là ?! Baissant le regard vers elle-même, Siloe remarqua qu’elle portait une longue robe dorée au décolleté plus qu’indécent. Qui enfilait une tenue pareille pour conduire un avion ?

Les nuages s’immobilisèrent soudain tout autour d’elle et, après une seconde, ils disparurent pour laisser place à un écran bleuté. Aussitôt, le cockpit émit une petite explosion de fumée et il s’ouvrit, faisant bondir Siloe hors de sa place au même rythme que son cœur s’extirpa de sa poitrine. Elle retira le casque et prit une gorgée d’air, posa ses mains sur le rebord et découvrit alors que la terre ferme n’était pas si loin que ça : une petite échelle avec une plateforme se trouvait là, juste à son niveau, et tout un petit monde s’agitait autour. Élargissant son champ de vision, elle dépassa la zone grisée pour se rendre compte qu’ils étaient dans un grand hangar avec des caméras, des gens casqués, des cris, des types en costume et tout un tas de choses.

Où est-ce qu’elle avait atterri ?!

Ça va aller ? Fit la voix, depuis sa droite. J’ai tellement tourné au pilotage d’un PC-21 que maintenant ça ne me fait plus rien ! Mais je peux comprendre que la première fois, ça perturbe.

Une ombre se dessina, s’extirpant d’un siège qui se trouvait vraisemblablement dos au sien, et un homme ne tarda pas à apparaître juste devant elle. Tout sourire, Tom Cruise semblait en bien meilleure forme qu’elle malgré son âge ! Siloe le reconnu sans une hésitation, elle qui avait dévoré Top Gun durant ses années allitée, et resta à le fixer d’un air interdit. Est-ce qu’elle venait de bredouiller et de se sentir mal alors qu’elle avait TOM. CRUISE. En train de lui parler dans l’oreillette ?!

La. Honte.
Intersidérale.

Il devait être habitué à ce genre de réactions car il lui adressa un sourire amusé et tendit une main dans sa direction. Elle la saisit pour s’échapper de son siège, se trouvant gauche alors que sa robe lui donnait quelques difficultés. Il se pencha pour l’aider à enjamber la rembarde.

Je… Merci ?

Pas de quoi. C’est pas l’uniforme le plus pratique pour ça. Même si vous êtes ravissante.

Il faisiat chaud, tout à coup, non ? Sentant ses joues rosir, Siloe leva les yeux vers le plafond pour tenter de se contenir et, après une ou deux respirations, elle le suivit pour descendre de là. Oui, voilà, le sol. La terre. Le plat. Là on était en sécurité ! Ils furent aussitôt alpagué par un grand type qui portait à moitié un casque et qui tenait un dossier dans la main.

Ça va, ça vous a plu ? Parce qu’il faudra recommencer pour la suite du tournage.

Quelle suite ???? Elle allait devoir remonter là-dedans ?!

M. Cruise, c’était parfait, merci d’avoir accepté de tenter l’expérience ! Ça va faire une bande annonce du tonnerre.

Un plaisir.

Je crois que l’autre équipe a terminé l’essai aussi. Vous pourriez… Bouger de là, qu’on puisse s’occuper de préparer la suite ?

Oh, oui, pardon!

Elle fila sans demander son reste. Constatant que Tom Cruise restait à côté d’elle comme s’il la connaissait, Siloe sentit un petit malaise s’infiltrer dans le silence.

Vous êtes un ami d’Icare ? hasarda-t-elle.

Niveau conversation, Jane Austin se serrait effondrée de honte à l’entendre.

Icare ? Demanda l’acteur, en haussant un sourcil. Non, je ne sais pas qui c’est. Mais je croise beaucoup de gens… Vous l’êtes ?

C’est m… C’est mon fiancé.

Le veinard. Un nouveau sourire, sans qu’il ne quitte son visage des yeux. Il avait au moins la décence de lui faire oublier la tenue dans laquelle elle se trouvait ! Présentez-le moi à l’occasion, j’adorerai le rencontrer.

Dès que je le retrouve, je n’y manquerai pas !

La voilà avec un peu plus d’entrain. Un étrange duo s’approcha dans leur direction : un jeune homme blond et une grande brune que Siloe avait aussi déjà vu à la télévision : Jennifer Connelly. Qu’est-ce qu’elle était belle ! Encore plus belle en vrai que sur les images, ce qui était pourtant très difficile à faire. Ils avaient décidé de rassembler combien de personnalités sur ce… Plateau de tournage ?

C’était bien ça, non ?

Fixant l’étranger, elle fronça les sourcils devant ses coups d’oeils inquiets. Profitant d’une discussion spontanée entre les deux personnalités, elle se pencha vers lui :

Vous aussi vous avez atterri ici sans vous souvenir comment ?

Autant tenter le tout pour le tout dans une situation qui la dépassait ! Et lorsqu’il hocha finalement la tête, Siloe eu l’air presque soulagée. Au moins n’était-elle pas toute seule dans cette galère. Les pâtisserie d’Amelia devaient vraiment avoir quelque chose de particulier pour produire un tel effet. Bon, restait à savoir comment partir d’ici sans vexer personne – et surtout pas les deux stars ! – et retourner à sa petite ville tranquille.

Tandis qu’elle furetait des yeux à la recherche d’une sortie, une alarme se mit à retentir au-dessus de leurs têtes et plusieurs acclamations outrées résonnèrent tout autour d’eux. Un brouhaha général se déclencha, suivi d’un tumulte entre l’agacement et l’empressement. Qu’est-ce qu’il se passait, encore ?

Ce n’est qu’une fois l’odeur de brûlé bien présente dans ses narines que Siloe comprit qu’ils avaient un problème. Un gros, problème.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


AND I'M SEARCHING FOR A RAINBOW
POUPÉE DE SON ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.

 Page 1 sur 1

Top Gun et Demi (♦ Leon)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Restauration