« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

Partagez
 

 [Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+2
Théophile Lockwood
Dyson R. Parr
6 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7303



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Mer 7 Sep 2022 - 1:31 « Cours Dydy, cours ! »





_____________________________________________________________
Il y a de très nombreuses années
Terre-2, Métroville, maison Parr


Mais c'est imprononçable aussi ! Se plaignit déjà à sa mère le jeune Flèche alors qu'il n'en était qu'à ses premiers mois en tant que collégien. "Sisisi" tu parles d'un nom !

Le regard strict d'Helen, impassible à ses plaintes, le fit marmonner, ronchon, se ravachant sur lui même en croisant les bras. Si tu écoutais un peu plus en cours, plutôt que de piéger le bureau de ton pauvre professeur, tu saurais prononcer le vocabulaire de tes leçons ! Le sermonna-t-elle.

Mais à quoi ça sert des cours de latin ?! Se lamenta le jeune perturbateur. Ca va pas me servir une seule fois dans ma vie !

Elle le força à s'asseoir devant son manuel de latin. Je suis sûre que si. Comme tout ce qu'on t'apprend à l'école, tout te servira. Le latin n'est pas un cours de langue, mais d'histoire. Alors si tu ne veux pas faire les cours de rattrapage durant les vacances d'Halloween, vas-y, concentre toi et raconte moi l'histoire de la leçon que tu as perturbé avec tes bêtises.

Flèche poussa un long soupir exagéré, et même forcé sur la fin malgré le manque de souffle, mais sans autre choix (il était peut être super rapide, il ne pouvait rien face à une femme qui avait le pouvoir d'être élastique... et d'être maman), il se força à plonger la tête dans son manuel avant de lui résumer ce qu'il lisait.

Sisyphe est un homme qui devient le roi de Corinthe, qui a un jour abusé de la fille de son voisin pour punir le voisin d'avoir volé ses moutons. Ca veut dire quoi abuser de toutes façons ?

Helen se mit à rougir, refusant de répondre et le poussa à continuer.

Ok ok, donc il a épousé Mérope, la seule de sa famille qui a épousé un humain, ce qui était un choix un peu naze. Un jour il a dévoilé un des secrets de Zeus donc il s'est énervé... pfff il fait que s'énerver dans toutes les histoires lui, commenta Flèche, une fois de plus confronté au regard sévère de sa mère pour qu'il reprenne. Alors Zeus a envoyé le dieu de la mort pour tuer Sisyphe. Bin voyons, comme si y avait plus simple qu'envoyer LE DIEU DE LA MORT contre un pauvre type ! Enfin peut être que c'était pas si exagéré vu qu'il est tellement nul qu'il s'est fait berné et Sisyphe l'a enchainé hyper facilement. Zeus a demandé au dieu de la guerre d'aller le libérer parce qu'envoyer les Dieux de la Folie des Grandeurs c'est sa seule répartie, fit Flèche, Helen ne pouvant s'empêcher de sourire discrètement, amusée de l'exaspération de son jeune fils. Mais une fois en Enfer, Hadès le laisse repartir JUUUUSTE parce que MONSIEUR n'a pas eu de funérailles, vraiment comment on peut admirer des auteurs aussi NULS ?!

Flèèèche, insista sa mère.

Ouais ouais, il a encore grugé le système mais ça m'étonne pas si échapper au DECES est aussi simple avec des dieux aussi pourris, mais ils ont EEEENFIN fini par s'énerver et l'ont envoyé au Tartare pour qu'il pousse un rocher pour l'éternité. MAMAN tu peux pas me dire que connaître des mythes aussi DEBILES va me servir un jour dans la vie ! Je cours plus vite que le son, je vais pas arrêter des super-méchants en les tuant de rire ou d'ennui en leur sortant des idioties pareilles !

Sous-estimer l'école ne te mènera à rien, Flèche, insista Helen. Savoir toutes ces choses feront toujours écho à un moment ou à un autre de ta vie !

_____________________________________________________________
Aujourd'hui, dimension des rêves
Dyson Parr - Violette Parr - Théophile Lockwood


Ouah, je sais que toutes les mamans disent qu'elles ont toujours raison, mais là j'avoue qu'elle est vachement forte, commenta Dyson en entendant le nom de Sisyphe que la statue donna à Théodore/Lucifer. Il regarda Violette, qui aurait surement rigolé avec lui si elle n'avait pas les souvenirs de quelqu'un d'autre dans la tête. Sauf pour la trigonométrie. Ca c'est sur que jamais dans ma vie j'vais avoir besoin de la connaître.

La statue avec laquelle le nouveau Lucifer discutait avait certes monté un mur pour exclure Violette et Dyson, mais ce dernier avait demandé à sa soeur qui heureusement avait toujours ses pouvoirs de les monter au sommet pour entendre l'histoire. Ayant eu l'impression de redevenir le jeune collégien qui découvrait une histoire modifiée du mythe de Sisyphe, il avait de suite reconnu quelle était l'inspiration qui a créé l'Idée qu'était devenue cette femme dont il parlait et qui portait le même nom. Sisyphe.

Si le "combat" qui suivi était aussi intense que poétique à regarder, Dyson ne se contenta pas de regarder plus longtemps lorsque le buste de marbre se mit à bouger et léviter au dessus du sol. La dernière phrase sur le hibou, et l'ombre de l'animal ailé se dessinant au sol firent tiquer Dyson : est-ce que cette statue partiellement détruite était aussi un membre de la Cour ?

Si la statue sans bras ne bougea pas dans les airs, l'ombre au sol agita les ailes comme si la sculpture le faisait elle même, et un vent violent s'abattit sur le trio. Le morceau de marbre s'évapora alors, et la suite fut rapide. Comme les mouvements déjà furtifs d'un oiseau et accélérés au centuple, quelque chose qu'ils ne pouvaient voir à l'oeil nu pourfendait les airs à toute vitesse pour frapper Lucifer de plein fouet.

Dyson sortit d'abord une matraque électrique, debout sur le mur en position offensive, vigilent et prêt à agir, mais il était dur de savoir où regarder pour se préparer à attaquer entre le vent, le bruit, et la rapidité de leur ennemi si particulier.

Violette/Invisible se fit également frapper malgré ses pouvoirs, mais Dyson fut forcé de prendre sur lui s'il ne voulait pas céder à la panique et offrir une ouverture à la statue volante. A la place... il mit à profit le rôle que l'Ergot lui avait donné.

Il avait fait de lui l'Aile de la Nuit qui était, selon ses dires, les yeux de la Cour. Si Anna, la Chauve-Souris, était leur guerrière, lui était ainsi le vigilent dont les yeux étaient censés ne rien louper, malgré les obstacles. Très bien. Tu veux jouer aux oiseaux de nuit, on va faire ça, murmura Dyson avant de fermer les yeux.

Il rangea alors sa matraque, quitta sa position défensive pour se tenir droit, calme, maîtrisant sa respiration et concentra tous ses sens.

Et après quelques minutes, il se contenta de lever la main un peu à sa droite dans un mouvement rapide... et ses doigts enserraient le cou de marbre de leur ennemi qui s'était fait prendre et arrêtait à présent de bouger.

Impressionnant, commenta-t-il. Tu es l'un des deux élus de la Cour, n'est-ce pas ?

Dyson gardait les yeux fermés, mais cet étrange pouvoir de clairvoyance dessina le paysage. Dans sa main, il tenait un homme bien en chair au corps bien complet, aux lignes fines et musclées, habillé d'une toge, à l'écart d'un village d'antiquité plein de vie et loin d'être en ruine.

Tu vois ce monde tel qu'il était avant la destruction qu'y a semé Lucifer Morningstar, devina la statue. Voici la cité de Théna, autrefois resplendissante, ville religieuse et prospère.

Théna, le hibou qui est le symbole d'Athéna, Sisyphe, l'antiquité grecque... ouaip, je vois définitivement quelles genre de rêves a donné naissance à ce Monde Vierge. C'est plutôt cool pour être honnête, dommage que ça soit fini comme ça.

A travers ses yeux fermés mais clairvoyants, Dyson observa un instant l'homme qu'il tenait toujours. Si vous avez été amoureux de Sisyphe, qui est clairement inspirée du mythe grec... vous devez être inspiré du personnage de Mérope, comprit-il en essayant de se visualiser le souvenir de ce manuel de latin que sa mère lui avait forcé à lire lorsqu'il était en 6ème. Y a clairement eu un genderbend entre vous deux mais je crois que j'ai vu juste, n'est-ce pas ?

C'est exact. Je suis le seul de mes frères à avoir eu la folie de tomber amoureux d'une esclave, ce qu'était Sisyphe à l'époque. On a voulu me tuer pour ça, raconta Mérope, une pointe de tristesse dans la voix.

Et c'est comme ça qu'a eu lieu toute l'histoire dans laquelle Sisyphe a enchainé la mort pour essayer de vous sauver, ok, j'ai saisi. Seulement, poursuivit Dyson dans ses questions, la symbolique du hibou, l'animal d'Athéna dans la mythologie qui a manifestement inspiré l'idée créatrice de votre cité, elle est revenue plusieurs fois. Il y a un rapport avec Sisyphe et la Cour des Hiboux ?

Pour la symbolique du hibou, il la connaissait à force de
- suivre le latin forcé par sa mère
- finir par aimer la mythologie à cause de tout ça
- fréquenter les véritables Dieux Grecs qui ont tantot demandé son aide, tantot apporté leur aide
- connaître Honey Lemon qui était un véritable puits de connaissance, bien avant que des cendres magiques ne lui donnent le titre mystique de Professeur.

Helen avait raison, décidemment. Les choses les plus improbables finissaient vraiment par servir.

Evidemment. Sisyphe, la personne dont vous êtes en train d'explorer les rêves, est votre ennemie.

Dyson manqua de peu de le lâcher sous la surprise, en comprenant ce qu'il disait.

Après avoir échappé à la destruction de ce monde, Sisyphe parvint mystérieusement à voyager entre les Mondes Vierges. Avec les adeptes de sa cause, elle monta sa Cour des Hiboux au fil des personnes qu'elle rencontrait dans les mondes qu'elle finissait par détruire.

Les mondes qu'elle finissait par détruire... alors on avait raison ! Ana a porté la culpabilité de la destruction de son monde, mais ce n'était pas de sa faute ! Comprit-il alors.

Oui, et vous devriez le savoir puisque dans ce monde là Sisyphe recruta pour l'aider deux nouvelles personnes au sein de la Cour des Hiboux. Henry Junior Robinson et Joan Infantino, qui ont ensuite regretté leurs actes, mais trop tard. Je crois pourtant que vous avez à présent le rôle de l'un d'entre eux...

Sous le choc, Dyson finit par rouvrir les yeux. Le décor redevint celui de la cité en ruine, tenant la statue de marbre qui tomba au sol, à nouveau inanimée et silencieuse.

On est dans les rêves de la cheffe de la Cour ! Il faut qu'on retrouve les autres et qu'on sorte de là avant qu'elle ne découvre qu'on est dans sa tête ! S'écria Dyson.

_____________________________________________________________
Storybrooke, Casino de la Fleur Rouge
Lisa Queen - Ana Keough - John Constantine - Louie Bandar-Raaja

Lisa et Louie... s'ennuyaient. Lisa, elle, était une femme d'action, alors attendre que la magie de Constantine ne fasse effet avec les caractéristiques de Vortex des rêves d'Ana, ça ne la passionnait pas beaucoup. Louie, lui,... et bien c'est juste qu'il n'en avait un peu rien à faire. Tant qu'ils retrouvaient cette Cour des Hiboux qui l'avait emmerdé pendant toute une année, il était là pour prêter son casino comme repère mais ne faisait pas beaucoup d'efforts pour comprendre comment ils s'y prenaient.

Alors pendant qu'Ana et John étaient en pleine concentration avec leurs magies, Lisa et Louie attendaient sur les tables de blackjack en train de jouer silencieusement aux cartes. Lisa perdait, mais ça ne l'embêtait pas trop : Louie tenait un casino, c'était évident qu'il trichait.

Ca prenait du temps, bien sûr. Ana connaissait les légendes des vortex des rêves, racontées par Constantine directement, mais elle venait d'en devenir un par le hasard naturel des choses et n'était pas certaine de comment s'y prendre. Et surtout, en temps que vortex, briser les limites entre les rêves lui semblaient peut être facile, mais localiser, dans le plan physique de l'existence, quelqu'un qui rêvait... c'était une toute autre paire de manches, si déjà elle en était seulement capable.

Et puis soudain, un frémissement. Elle rouvrit aussitôt les yeux, ce qui mit un terme à la concentration magique de John. Que se passe-t-il ? Tu as trouvé quelque chose ?

Alertés par le premier son de voix humaine qu'ils entendaient depuis maintenant de très longues minutes, Lisa et Louie se lèverent pour regarder ce qu'il se passait... et eurent la surprise de voir le regard d'Ana se poser sur le propriétaire du casino. Lisa soupira en le regardant. Qu'est-ce que t'as encore fait toi ?

Quoi, "encore" ?! Se défendit Louie.

Non ce n'est pas ça, expliqua Ana. Est-ce que... vous avez des sous-sols dans ce casino ?

Louie pouffa comme si la réponse était évidente. Je gère une mafia, tu crois que je fais ça où ? A côté des machines à sous, sous les caméras ?

Y a pas de caméra dans ton casino, c'est bien pour ça qu'on a eu autant de mal à prouver l'innocence d'Ana quand elle a été accusée du faux meurtre de Jorgie, lui répondit Lisa, blasée.

Euh... oui. C'est vrai. Je pourrais faire ça là, donc. Mais non, pour l'image et le style, je fais ça dans mes sous sols, évidemment. Pourquoi ?

Je crois... que je ressens la Cour des Hiboux sous nos pieds. Ils sont ici, à Storybrooke.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Eroshoney

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6356



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Sam 10 Sep 2022 - 10:22 « Science is magic that works. »

- Elle dort peut-être dans un lit ? avança Honey incertaine suite aux dernières révélations de Constatine.
Elle, en tout cas, quand elle dormait (sauf si elle s'endormait en pouponnant Cassiopée mais ce n'étai que temporaire), elle faisait ça dans un lit. Pourquoi les autres feraient-ils autrement ?
- C'est ce que je vais déterminer. Pour qu'elle reste assez longtemps endormie le temps que vous retrouviez le rubis de Morphée. Si Sisyphe l'a, seule Professeur Lemon pourra le trouver.
La jeune femme opina, sentant que le gros du travail n'allait pas tarder à commencer mais ne pouvant imaginer l'ampleur (ni la badassitude) de ce dernier.
Quant à Constantine, il s'en alla (cf. le post de Cyril), laissant à Honey le soin de faire une chose dont elle avait peu l'habitude : faire confiance à ses pouvoirs (vous me direz, c'est logique, car d'ordinaire elle n'a PAS de pouvoirs autres que ceux somme tout classique de son cerveau) pour savoir quels livres elle pourrait consulter. On était donc reparti pour une bonne dose de concentration spirituelle qui s'avéra drôlement efficace puisqu'elle coupa l'électricité de tous les bâtiments du SFIT (et pas parce qu'il faut faire des économies d'énergie puisque nous sommes dans une fiction) pour ne laisser allumée qu'une seule pièce : le bureau du directeur. Sauf que ce bureau était quelque peu différent du vrai bureau que Honey avait déjà vu. Pour commencer l'écriteau sur la porte n'indiquait pas "directeur" (d'ailleurs il aurait dû indiquer "directrice" puisque le SFIT était dirigé par une femme) mais "Rêves de Théna - Section Mythes et origines", comme si la pièce était devenue une section spécialisée dans une bibliothèque ou une librairie.
- Je crois que c'est par là bas, commenta inutilement la scientifique avant d'aller pousser la porte du bureau. Elle a l'air intéressant en plus, cette section ! s'enthousiasma la jeune femme.
Elle y retrouva le fantôme de l'ancien professeur assis derrière un bureau où il lisait sur une antique tablette. Mais quand la jeune femme pénétra dans la section, il releva aussitôt les yeux vers elle avec cette pointe d'excitation qu'il avait toujours dans le regard depuis leur rencontre :
- Est-ce que ça vous dit de voir de véritables géants ? demanda-t-il.
- Euh.... Oui ? hésita Honey qui avait toujours un peu de mal à croire en l'existence de ce genre de créateurs. Au moins cette fois on ne m'appellera pas la géante ! positiva-t-elle (parce qu'elle détestait qu'on lui donne ce surnom). Ca changera. Comment on fait pour les voir ? On plonge littéralement dans un livre ou je recommence à me concentrer sur ma pensée ?
- Les géants ça n'existent pas, évidemment, précisa-y-il en s'approchant de Honey avec la tablette gravée. Du moins, pas dans les idées qui ont donné naissance à ce monde. Théna n'a pas été créée à partir des mythes, mais à partir de l'Histoire des civilisations elles-mêmes croyantes et guidées par ces mythes.
L'ancien professeur passa devant Pitch/Morphée et le salua :
- Oh... rebonjour. Je vais bien, ne vous inquiétez pas, tachons de retrouver les bonnes pages à votre livre, voulez vous ? l'invita-t-il.
Puis il croisa le regard d'Anna et ajouta, satisfait :
- Ravi de voir que le livre de Joan est lu sans danger.
Finalement, il reporta son attention sur Honey à qui il tendit la tablette qui s'avéra gravée... en latin. Je connais un Parr qui aurait adoré l'idée et une maman qui aurait pu alors lui dire "je te l'avais bien dit".
- Parfois, en creusant assez loin dans les livres, à partir du bon endroit, il est capable de retrouver le rêve qui a donné naissance aux idées d'un monde vierge. A quel point êtes vous qualifiée en latin ?
- J'ai fait du latin pendant presque toute ma scolarité et aussi du grec ancien... Normalement je maitrise un peu mais je suis peut-être aussi un peu rouillée, avoua Honey.
Néanmoins, elle porta son attention sur la tablette où elle redécouvrit l'histoire de Vésuve durant la gigantomachie, la guerre des Dieux contre les Géants.
Le mythe raconte, comme chacun sait (ou pas) que durant la guerre des géants, Héphaïstos en a vaincu un en l'enfermant sous une immense plaque de métal fondu qui forma le Vésuve, une prison dans laquelle Arès parvint ensuite à tuer ce même géant. C'était un mythe qui jadis expliquait l'apparition du Vésuve et qui était certes fascinant pour tous les passionnés de culture antique mais assez peu utile quand il s'agissait de retrouver quelqu'un ou un rubis. A moins que ?
- Les livres sont des archives du passé mais aussi du présent, les réponses se trouvent toujours là dedans, dans une forme ou une autre, précisa l'ancien professeur. Ce mythe n'est pas l'Histoire de ce monde, ni d'aucun monde, ce n'est que la légende écrite par un dramaturge, à une certaine époque. De cette légende a été inspiré ce monde et pour une raison ou une autre, vos pouvoirs considèrent que cette inspiration est importante. Alors... J'ai cru comprendre que vous êtes déjà familière avec le voyage dans un livre ? questionna-t-il en faisant écho à une allusion que la jeune femme avait effectivement faite plus tôt.
Honey le confirma en opinant, se retenant de justesse de raconter combien elle s'était laissée prendre au piège de ce conte perfide de la Belle au Bois dormant et, plus particulièrement, de son héros de Chasseur. A la place, la jeune femme se concentra de nouveau sur la tablette où elle vit le texte s'effacer... avant que quelque chose ne tombe sourdement du plafond : un beau rubis bien rouge qui atterrit pour ainsi dire aux pieds de la jeune femme. Il n'y avait plus qu'à se baisser.
- Pourquoi il tombe du plafond ? Je n'ai pas l'impression d'avoir commencé à le chercher, s'étonna Honey en ramassant ledit rubis pour le faire tournoyer dans entre ses doigts.
Mais sa main diaphane se contenta de passer au travers de la pierre précieuse qui se transforma en lumière rouge.
- Ce n'est pas le rubis, précisa le fantôme. Tu es dans le livre. Il ne te raconte pas sa véritable histoire mais a l'air d'y inclure les réponses que tu veux dans sa narration. Comme... une commande faite à un auteur par l'éditeur.
L'analogie était parlante et Honey opina pour indiquer qu'elle comprenait. La lumière, quant à elle, grandit doucement mais surement, jusqu'à prendre d'abord la silhouette d'un être humain, qui lui même grandit, encore et encore pour atteindre une taille effroyablement grande. Et lorsque le sommet de la silhouette atteignit enfin le plafond, la lumière se transforma finalement en géant... qui avait pris l'apparence de Violette !
- Waouh, d'habitude je vois une Violette vachement plus petite que ça, siffla Honey, impressionnée par la vision.
- Ah oui c'est un ajout audacieux dans l'histoire, je ne suis pas sûr que ça plaise à l'audience, commenta le fantôme, perplexe.
Et il y avait de quoi être sceptique ! Non seulement ils faisaient face à une géante Violette mais bientôt les murs se cassèrent pour laisser la place à deux autres géants : Pitch et Théophile.
- Je ne sais plus qui était le Rêveur à l'origine de tout ça mais il avait certainement moins de finesse que les dramaturges grecs, commenta le fantôme, peu friand du déroulé de l'histoire.
- Moi ce qui me fait un peu peur c'est qu'on risque de manquer de place et de finir piétiner, commenta Honey. On est au-delà des concepts grandeur nature, là.
La jeune femme ne savait dire si elle était admirative ou craintive, peut-être se trouvait-elle quelque part entre les deux. Toujours est-il que les géants firent un pas en avant et qu'elle se retrouva, au même moment, vêtue d'une toge semblant tissée en fils de cuivre, une tenue à laquelle Honey était peu habituée. D'ailleurs, elle n'était pas non plus habituée à ce qu'un marteau de forgeron gigantesque en bronze lui apparaisse entre les mains, tout comme elle n'avait pas l'habitude que quelque chose d'aussi impressionnant lui paraisse parfaitement maniable ou encore à ce qu'un objet qui avait l'air en fusion ne lui brûle pas les mains au point de les faire fondre.
- Mieux que Thor dans le MCU, non ? commenta Honey, impressionnée. Mais j'imagine que l'histoire ne me donne pas ce marteau ultra badass juste pour le fun. C'est comme le fusil de Tchekhov je pense. Genre rejouer le mythe de Vésuve... ou alors c'est une invitation à une reconversion professionnelle mais je pense pas, gloussa la jeune femme.
L'ancien professeur retrouva le sourire mais Honey n'aurait su dire si c'était à cause de son trait d'humour ou pas. Une chose était certaine : en fin de compte, il aimait bien cette histoire !
- Marteau divin, oui, mais mauvais dieu, je dirais. Je commence à comprendre où cette histoire veut te mener. Quel rôle tu y as... et quel rôle ils ont eux.
Cette remarque fit froncer les sourcils de la scientifique.
- J'ai quand même pas le rôle du dieu dans tout ça ? Pas moi ? Je suis athée en plus ! s'écria Honey.
- Je crois que c'est le rôle du dieu central de ce mythe en plus ! poursuivit le fantôme, satisfait.
Toujours pas de pression, sinon...
Les géants, de leur côté, continuaient de se rapprocher, ce qui n'avait rien de satisfaisant. En dépit de leurs visages si familiers, leurs expressions étaient aussi bestiales que menaçantes.
- Euh... En garde ! paniqua Honey en brandissant son marteau.
Alors, comme mus pas la même force, les trois géants reculèrent, craignant soudain le marteau qu'ils apercevaient. Pourtant, inutile d'espérer qu'ils reculent. Au contraire : ils décidèrent de charger en dépit de leur crainte que Honey partageait, quoique pour des raisons différentes. Fermant les yeux très forts, la jeune femme donna un coup de marteau dans leur direction lorsqu'ils furent à sa portée.
- Pardon, pardon image de Violette, c'est pas contre la vraie toi, assura-t-elle alors que son amie n'était même pas témoin de la scène.
Le marteau frappa les géants de plein fouet et ceux-ci se transformèrent à nouveau en lumière, laissant tomber trois livres : ceux de Morphée, Morningstar et Invisible, dans lesquels étaient enfermées les véritables identités de Pitch, Théophile et Violette. Honey s'empressa de les ramasser, comprenant que leur quête avançait même si elle n'en saisissait pas toute la logique.
- Professeur, vous avez trouvé les bons ouvrages. Et ce n'est pas tout, poursuivit l'ancien professeur.
Il pointa alors la lumière rouge qui se transforma en rubis piégé dans le Vésuve, attendant qu'une épée ne vienne le délivrer de sa prison. La jeune femme savait à présent où trouver la pierre précieuse nécessaire pour libérer les trois identités de ses amis, mais savait également quel danger lui barrerait la route. La légende était assez claire à ce sujet. Si dans la légende le géant avait été tué par Arès. Le rubis ne risquait pas d'y être en sécurité s'il suivait une histoire similaire !
- Donc on sait que le rubis est sous le Vésuve et on sait aussi que le rubis n'est pas en sécurité, résuma Honey.
Sa voix résonnait encore autour d'elle lorsqu'une explosion la fit sursauter. Tout le monde en suivit le bruit (est-ce logique d'aller VERS une explosion ? on vous laisse débattre dans les commentaires) et sortit de la bibliothèque pour voir, au large de la cité, un volcan dont le cratère venait d'exploser.
- It's Pompeii day, souffla Honey en référence à un épisode de Doctor Who qu'elle adorait (et dont l'auteure ne connait pas la traduction officielle, d'où l'anglais qui sort de nulle part) avant de se reprendre : Désolée, j'ai toujours eu envie de dire ça.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Violette Parr

| Avatar : maya hawke

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 1aa1648696fdcf5f63512d97a72f75e747e083b5
Ordinaire à ma manière...
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Tumblr_p75fwexnG01trnuupo2_r1_640

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Sans_t19

| Conte : les indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : violette parr

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Wqav

| Cadavres : 81



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Sam 10 Sep 2022 - 23:17

• • • •• • • •

Bon on va pas encore répéter ce qui a déjà été répété parce que répéter ce qui a déjà été répété, c’est de la double répétition et appart être chiant, ça sert à rien sauf pour les flemmards mais on sait tous que vous n’êtes pas des flemmards et donc que vous irez lire les posts de dessus si vous avez besoin, passons donc à l’essentiel. Consciente que nous nous trouvions dans le rêve de la cheffe de la Cour des Hiboux, je me tourne vers Dyson.

« Qu’est-ce-qu’on attends ? Allons chercher les autres et tirons nous d’ici. »

On se met à courir avant que Dyson ne se stoppe brutalement, regardant vers l’horizon, semblant avoir vu quelque chose. Je ne le quitte pas des yeux.

« Qu’est-ce-que tu as vu ? » « Quelqu’un vient d’arriver…là-bas, au volcan. »

Mon regard se pose sur le sommet volcanique qui surplombe l’horizon en périphérie de la ville. Je capte rapidement l’air inquiet de Dyson.

« Je crois que c’est elle. Elle a senti notre présence. » « Allons retrouver les autres, si c’est elle, on sera mieux ensembles. » « Non attends ! »

Dyson semble toujours aussi inquiet.

« Les autres sont surement en train de trouver des réponses importantes, si Sisyphe arrive vers eux, ça pourrait compromettre toute notre avancée ! »

Il se tourne vers Lucifer et moi.

« Il faut qu’on attire son attention, loin d’eux. »

Je lève les deux mains.

« Je peux jouer avec mes boucliers ? » « Ce sont ses rêves à elle : tu peux jouer avec tout ce que tu as pour la retenir. »

On fonce donc tous trois au volcan, espérant nous faire remarquer par Sisyphe avant qu’elle ne détecte le groupe de la bibliothèque. Usant de mes pouvoirs, je nous permets d’atteindre le sommet. Mon regard se pose rapidement sur une femme, dans la cratère éteint. Elle est en train de creuser au milieu et se retourne au moment où elle nous entends.

« Je ne vous ai PAS invité ici ! » « Pourtant on est là, et on ne compte pas partir. » « Vous aviez l’étendu du royaume de Morphée, sales ingrats stupides. Ceci est MA tête, JE décide ici. » « Apparemment non puisque nous sommes là. »

Elle fait apparaître une épée et un bouclier dans ses mains. Elle frappe puissamment l’épée contre le bouclier, ce qui lève une onde de choc vers nous. Instinctivement, je fais apparaître devant Lucifer, Dyson et moi, un bouclier pour nous protéger.

Et BAM, on est mort. Fin. Finite. On éteint les lumières et on quitte le cinéma.

Non je plaisante. L’onde de choc est très forte, elle percute mon champ de force avec une puissance qui me déstabilise tant c’est violent. Le bouclier se brise. Je suis toujours protégée tandis que Dyson et Lucifer sont frappés avant de disparaître.

« Oups… »

Peut être qu’elle est forte vu qu’on est dans ses rêves mais niveau cauchemars, je suis pas mauvaise non plus. Je fixe Sisyphe dans le cratère.

« Je suis plus coriace semblerait-il. Vous semblez gérer le domaine mais vous n’êtes pas la seule. » énonçais-je avant de me rendre invisible. Me rapprochant d’elle, je ne dis mots, restant invisible « Je suis la reine des Hiboux, les oiseaux protecteurs de la cité de Théna. Un cauchemar ne va pas me défaire. » énonce t’elle avant d’asséner un coup d’épée dans ma direction.

Je redeviens rapidement visible avant de prendre l’apparence de Jorgie.

« Oseriez-vous vraiment me frapper ? »

Sisyphe se met à rire.

« Tu crois vraiment que… »

Voilà que sa perception des choses semble soudainement changer. Merci le cauchemar. Voilà qu’elle se met à douter.

« Rêver de ta propre conscience pour atteindre les idées est contre nature, sale petit rêveur. » crache t’elle, finalement convaincue que Jorgie est véritablement ici.

Un léger sourire perle sur mes lèvres, tout du moins celle de Jorgie.

« Je suis plein de surprises, tu n’étais pas au courant ? »

Elle s’approche de moi et pose la pointe de son épée contre ma gorge.

« Tu es un pion de cette histoire, Jorgie. Peut être qu’on ne peut pas se permettre de te tuer, mais te torturer est parfaitement au programme. Me détourner de tes amis ne va rien changer à ça. »

Un grand sourire prends naissance sur mes lèvres.

« Ils risquent de ne pas être contents si tu me fais mal. »

Elle appuie la lame contre mon cou, ce qui commence sérieusement à devenir douloureux.

« Tu es assez stupide pour considérer que mon but est de les rendre « contents. ». Ca fait un an qu’ils font tout ce que je veux exactement qu’ils fassent, même quand ils ont toute leur tête, les satisfaire n’est pas dans mes priorités. » « Je me demande comment ils réagiraient en apprenant ça. »

Elle rigole, moqueuse avant de retirer son épée. Ma remarque semble avoir chassé en elle toute la peur qu’elle avait contre moi, ou plutôt Jorgie.

« Et tu comptes leur dire comment ? Ils te cherchent depuis des mois dans des mondes qu’ils ne connaissent pas alors que tu as été avec à Bleak River. Alors que aujourd’hui, tu dors dans les sous-sols de leur propre ville. Je suppose que l’espoir bête vient avec le rôle de Rêveur. Pathétique enfant. »

Je reprends mon apparence avec un grand sourire.

« Merci pour ces informations très chère. » énonçais-je avant d’user de mes boucliers sur elle pour la propulser plus loin, ce qui réussi vu qu’elle fait un magnifique vol plané « Bam ! C’est comme Space Mountain ! » énonçais-je avec un grand sourire « On fait moins la maligne avec ça hein ? » énonçais-je en tournant le regard, espérant que les autres arrivent mais mon regard revient rapidement sur elle. Elle se relève en serrant les dents « Ca…reste…MA tête ! »

Elle assène son épée dans le sol et le cratère… explose.

La Guerre des Cendres ⎪Super-Justiciers #2 ✦ Dyson • Anna • Honey • Pitch • Théophile

KoalaVolant

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Together
together, we are super.

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91542-normal-je-reve-c-est- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91543-les-liens-de-violette#1318543 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91545-les-rp-de-violette#1318545 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91546-violette_parr#1318547


Anna D'Arendelle
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Anna D'Arendelle

| Avatar : Soso Turner :love:

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 3uge

HERE WE GO AGAIN

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 CAFL

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Anna_m10


| Conte : La Reine des Neiges
| Dans le monde des contes, je suis : : Anna

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 480751anna

| Cadavres : 802



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Lun 12 Sep 2022 - 13:32





La guerre des cendres

Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.


Chercher un rubis sensé nous aider à régler tout ça dans un volcan, ça me semblait déjà de base suffisamment dingue comme ça mais j’avais préféré garder ça pour moi. Aux dernières nouvelles personne n’avait de formation de volcanologue, la scientifique du groupe s’y connaissait en chimie pas en volcan malheureusement sinon ça nous aurait quand même été vachement utile. Et a priori, ça ne dérangeait personne qu’on aille cramer là-bas sans même une combinaison de protection. Tout comme j’étais la seule manifestement qui trouvait ça bizarre que l’on croise Violette a quelques mètres du cratères qui semblait nous attendre comme si tout allait bien :

- D'a-ccord. Juste au cas où j'ai pas une combinaison fireproof pour aller là-bas. Dis-je en désignant le cratère.

Néanmoins, elle semblait avoir autre chose a dire :

“Sysiphe a utilisé une onde de choc contre nous. Comme on est dans sa tête, elle a réussi à atteindre Dyson et Lucifer mais comme je suis un cauchemar, elle m’a pas atteinte. Et j’ai utilisé l’apparence de Jorgie pour la prendre à son propre jeu. Elle m’a avoué que Jorgie est endormi à Storybrooke sous le casino, de ce que j’ai compris.”

- Alors il faut qu'on trouve un moyen de contacter ceux qui sont à Storybrooke pour pouvoir le leur dire.

Le volcan se mit subitement à trembler de manière violente, nous faisant tous glisser sous le choc. De mon côté, ma chute sembla m’entraîner à l’écart des autres tandis-que de la fumée noire sortait du cratère annonçant clairement le réveil du volcan. J’avais bien dit que cette histoire était pas top, et j’avais pas envie qu’on finisse tous carbonisé. Mais au lieu d’une explosion de lave, c’est une silhouette volante qui se dessina peu à peu dans la fumée, la fameuse Sisyphe je présume. Quoi qu’il en soit, je pouvais remarquer deux choses. La première, il y avait une espèce de grotte plus loin qui semblait être illuminée du même rouge que le rubis dans les images invoqués par les bouquins d’Honey. Quant à la seconde…Son attention n’était absolument pas dirigé sur moi ce qui en gros me donnait l’opportunité d’aller m’occuper de cette histoire de rubis. Et clairement, fallait pas me le dire deux fois car je fonçais en direction de la grotte profitant de l'inattention de Sisyphe.

La chaleur était suffocante, mais plus j’avançais et plus la lumière semblait augmenter j’étais sur le bon chemin pas de doute. Mais alors que je le voyais flotter à l’intérieur, la pierre projeta des filets de lumières autour de moi et quelques instants plus tard j’étais au beau milieu de Bleak River, sans rubis mais avec l’Ergot en face de moi…Chouette.

- Oh non pas encore.
Soupirais-je blasée

“Tu as mis à profit les enseignements que je t'ai apportés, ce jour où je t'ai choisi comme Chauve-Souris. Il en est de même pour l'Aile de la Nuit.”

-J'ai mis à profit ce que j'étais déjà de base.

“Et cela sera précieux pour ce qui est à venir. En revanche, ton chemin n'a pas à te mener jusqu'ici. Et tes capacités ne vont pas te servir.”

Ooooh ben mince alors. Ça allait pas dans la direction qu’ils souhaitaient ? Comme c’est ballot, parce que j’avais jamais vraiment été hyper obéissante comme personne. Et j’étais un poile obstiné aussi.

- Je trace mon propre chemin. Répondis-je. Ce n'est certainement pas a vous de décider de là où je suis sensé être

“Je sais que tu crois que c'est vrai. Je ne suis pas là pour te le prouver.”

Nous étions tous les deux en position offensive, et il se décida à ouvrir le bal en prenant son envol. Il quitta littéralement le sol avant d’arriver furtivement sur moi, ses pieds sur mon torse. Le souffle coupé, je décidais néanmoins de ne pas me laisser faire, lançant un batarang dans sa direction. Rapide, il l’intercepta et le lança à l’envoyeur pendant que je faisais un bond sur le côté pour l’esquiver. Mais lorsqu’il passa à côté de moi, il se mit à briller d’une lumière bleu qui s’intesifia de plus en plus jusqu’à provoquer une explosion dont le souffle me projeta au sol plus loin. L’Ergot en profita pour m’atterrir dessus, un pied sur la gorge. Ayant les mains libres, je tatonais en direction de ma ceinture pour y trouver mon bâton de combat dont j’actionnais le mécanisme pour le déplier. Mon idée eu l’air de fonctionner : le déplier droit sur l’Ergot afin que ce dernier bouge puisqu’il fit un pas en avant me permettant ainsi de me relever. Pas de répit, a peine debout qu’il me fonça dessus à une vitesse surhumaine, pourtant je réussi à surpasser sa vitesse, fonçant également dans sa direction et dirigeant mon baton de combat vers le sol, en direction de ses pieds pour le faire tomber. Le temps que l'adrénaline retombe un peu, je pu me rendre compte que j’avais en réalité anticiper ses mouvements. C’est presque comme si je savais comme il se battait. Je me nottais d’en faire part à Dyson plus tard, là ce n’était pas le moment. Relançant, un batarang droit dans sa direction je gardais un visage neutre tandis-qu’intérieurement je souriais en le voyant l'attraper. T'as quand même pas cru que j’allais faire deux fois la même erreur ? Aussitôt en main, le batarang émit un bruit suraiguë en plein dans ses oreilles. Paraît que ça une super ouïe les hiboux rien de mieux qu’un batarang sonique pour déstabiliser ce sens. Sans lui laisser le temps de se remettre, je m’élançais vers lui afin de lui asséner un coup en pleine poitrine. Il sembla malheureusement reprendre rapidement contenance puisqu’il m'attrapa le pied alors que j’étais en plein saut, et me plaqua au sol. Je n’avais pas dit mon dernier mot, et j’étais loin de me laisser déstabiliser par ça, aussi ramenais-je mon pied dans un croche patte pour lui faire perdre l’équilibre. Bien que je sente qu’il semblait plus fort, je ne me décourageait pas et insistait encore finissant par capter le bon mouvement de mon adversaire afin qu’il me lâche

- J'ai pas l'intention de lâcher. Le mis-je en garde, et lui faisant comprendre par là que je continuerais à me battre si le besoin s’en faisait ressentir.

“Je ne suis pas contrarié.”
Répondit l’Ergot comme s’il essayait de me rassurer sur sa réaction.

Je demeurais néanmoins sur la défensive, prête à répliquer si le besoin s’en faisait sentir.

“Tu deviens chaque minute la Chauve-Souris que nous attendons que tu sois. C'est une très bonne chose.”


- Je ne le fait pas pour vous. Lui répondis-je. Je ne suis pas Joan, je n'ai jamais demandé à l'être et c'est profondément injuste qu'elle ne soit plus là aujourd'hui. Mais si je ne suis pas elle, je reste dépositaire de sa volonté. Je ne suis pas Joan, je ne le serais jamais mais il y a une chose que je suis belle et bien : je suis Batgirl. Et au fond je n'ai jamais cessé de l'être. Vous n'êtes pas les premiers à vouloir que j'incarne "l'héritage de la chauve souris" renier ce que je suis, ce que j'incarne ce serait aller contre ce que je leur ai promis.

Que ce soit pour Joan et Junior afin que ce qu’ils aient fait ne soit pas en vain, ou pour toutes les personnes que j’avais rencontré lors de ma première mission avec La Magique League. J’avais dit qu’ils pourraient compter sur moi pour continuer. Même si au final, les gens de là-bas n’étaient pas vraiment ce qu’on pourrait appeler des “amis” ou des “proches” comparé à des gens comme Dyson, Honey ou Lisa qui étaient à Storybrooke et avec qui j’avais vraiment pu tisser des liens. Je m’en voudrais de renoncer à une promesse que j’avais faite et de renier tout ce que j’avais fait jusqu’ici simplement à cause de la Cour des Hiboux. Il n’était pas questions qu’ils me volent qui j’étais et ce pourquoi je me batais.

“Et nous ne te demanderons jamais rien d’autre.”

Il disparut et le décor se brisa, j’étais de nouveau dans la caverne face au rubis. Jetant un coup d’oeil pour être certaine d’être seule cette fois, je m’approchais pour prendre la pierre. Dès qu’elle fût dans mes mains, ma tenue changea. Celle de Batgirl disparu, pour laisser place à une robe issu de ma garde robe à Arendelle, avant de laisser place aux vêtements que je portais avant de venir ici. L’instant d’après, je me réveillais sur mon lieu de travail, rubis à la main.

“On peut savoir ce que tu fabriques rouquine ?” Grommela une voix familière

- Aster ? Attends. C’est vraiment toi, ou bien c’est un faux toi ? Demandais-je suspicieuse

“Mais qu’est que tu racontes encore ? Tu t’es cogné la tête et t’es adepte des théories du complot maintenant ?”

- Huuum. Ouep, c’est définitivement toi. Personne ne réussirait à imiter cet air grincheux à la perfection. Pas même une illusion.

Mon patron me regarda subitement comme si j’étais une illuminé, ce qui me conforta dans mon idée. Clairement, seul le vrai Aster pourrait avoir ce genre de réaction.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Dark Knights Rises

KoalaVolant


Théophile Lockwood
Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

Théophile Lockwood

| Avatar : Tom Ellis

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 FQc7DL

King of the Underworld.

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Tumblr_pr6qwtQFV81tw9sbmo2_500

| Conte : Jurassic World
| Dans le monde des contes, je suis : : l'Indoraptor

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 SJ2banni-re-Th-ophile

| Cadavres : 57



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Lun 12 Sep 2022 - 22:24 Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

La guerre des cendres

Super-Justiciers #2 Dyson, Anna, Honey, Pitch & Violette





Morningstar avait suffisamment sa dose de chieur. Il avait donc apprit récemment qu'il s'était retrouver dans l'esprit de la cheffe des Hiboux et ce n'était pas rien. par la suite, il avait donc voler encore... Il avait eu sa dose. Il aurait jamais dû quitter ce trône dans lequel il trônait quelques temps plus tôt au lieu de se mêler de tout ça. Pour qu'au final on lui disent qu'il n'était pas le maître des enfers ? Il n'était pas le porteur e lumière... il n'était donc pas Lucifer. Alors qu'est-ce qu'il pouvait bien être ? Au fond de lui, il savait que de l'apprendre n'allait pas être cool. Et retrouver sa véritable identité allait certainement altérer ce qu'il pouvait penser. Mais pour l'heure, il ne devait pas y penser, à cet heure-là il était encore Lucifer. Il avait encore ses pouvoirs après tout une identité qu'on lui avait encrée dans un but bien précis. Et comme on lui avait dit qu'il était un pilier autant continuer dans cette lancé. Il ne devait pas se séparer de cet identité sinon pour le futur de cette mission ça se soldera par un échec. Là où on en était c'était quand Sisyphe les avait projeter, Dyson et lui... Vers l'infini et au-delà.. pour le coup c'était plus l'au-delà. Non il n'était pas mort.

•••

Se réveillant avec un léger mal de crâne. Ne comprenant donc pas ou il pouvait se trouver, son regard ce porta sur des choses qu'il ne connaissait pas en l'occurrence la pièce où il se trouvait. Ça avait l'air d'être d'un immeuble plutôt luxueux ! La personne vivant là devait être blinder au max. Baissant donc la tête, il était face à des bonbons... de multiple couleur... Encore une fois cela ne lui disait rien du tout. En y réfléchissant, Lucifer s'était donc relever et porta son regard dehors. Une ville entière dont il ne se souvenait pas mais... Quelques choses lui disait qu'il se trouvait à StoryBrooke. Comment le savait-il ? Une intuition sans doute. La seule chose qu'il puisse connaître de cette ville, c'était ce fameux casino... avant qu'il ne disparaissent. Le casino... C'est là qu'il doit se rendre mais.. comment s'y rendre ? Laissant donc tout en état, l'ancien archange, avait donc prit un ascenseur appuyant par la même occasion machinalement. Son corps avait l'air d'avoir l'habitude de faire tout cela. Etrange. Puis, son regard se porta sur le paysage qui s'offrait devant lui. On ne pouvait pas dire que cela soit évident quand on ne connaissait pas cette ville ou seulement de nom.. quelques minutes plus tard après s'être adresser à un manant. Morningstar, arriva enfin devant ce fameux casino. Bien sur les autres n'étaient pas très loin comme un point de rencontre. Manquait plus que les chamallow et c'était bon. Bon après avoir traversé cette ville sans la connaître mon corps m'aurait donc conduit jusqu'à vous si ce n'est pas un miracle...

En même temps, c’est pas compliqué à trouver vu comme c’est voyant comment établissement Lucifer fronça les sourcils quand invisible avait prit la parole

Le prénommé Dyson avait l'air agacé et s'empressa donc de parler. Le rubis de la vérité à du comprendre qu’on a rien à faire dans ces mondes à la con et nous a renvoyé Ce à quoi, Honey lui tapota l'épaule amicalement. Booon. C'est pas que débattre sur la taille du casino c'est pas intéressant hein intervint Anna au vu de l'amabilité de Dyson Mais je pense qu'il y a des trucs plus urgents

Faudrait aller voir en bas non ? Enfin je dis ça je dis rien…

et bien.. ouvez la marche.. allons-y dans ce cas... plus vite on aura fini mieux ça sera pour tous... Tout en indiquant de ses mains le chemin à suivre.

Attendez. Y a un truc à faire avant. Histoire que ma sœur me regarde ENFIN comme ma sœur. Ah. Sortant donc 3 petit lapins de son chapeau.. Non c'était des livres, beaucoup moins mignon. Ses trois livres Honey était en train de les porter. Dyson la soulagea de se fardeau. Dyson s'était donc empresser de leur remettre les livres à Dream, Invisible et Lucier. Ce sont les livres à l’effigie de leur personnages des mondes vierges. Maintenant qu’on a ça, et le rubis, vous devriez vous réveiller. tout en portant son regard sur Anna.

Et on fait quoi avec ça ? On les ouvrent ?Morningstar la regarda et ne pu s'empecher d'y répondre. tu peux toujours essayer de le manger.. ? Haha très drôle. Ce à quoi Lucifer répondit par un sourire. c'est toi qui a donner le bâton pour te faire battre, désolé mais les habitude ça à du mal à se perdre.

Le mieux c'est que vous le prenez. Lucifer compris ou elle voulait en venir.

qui commence du coup ? Drea.. enfin qui que tu sois.. j'ai apprécier ses échanges, c'était distrayant, donc à toi l'honneur. Un dernier petit effort, même si ce n'était pas réellement eux, Lucifer avait tout de même apprécier les échanges avec Dream. Finalement Dream prit le rubis. Puis ce fut le tour de Lucifer et enfin de Invisible. Quand le rubis était en leur possession le livre s'était ouvert de lui-même. même comme poussés par un énorme courant d’air.
Les pages vont alors s’effacer peu à peu alors que vos yeux s’illuminent de rouge. Lorsque cela fut terminé, Ils avaient repris leur identité. Redevenant donc, un dinosaure, une fleur et une viennoiseries. ( Théophile, Violette et Pitch). Violette reprenant ses esprits regarde Dyson (pas l'aspirateur) et lui dit finalement est ce que le plus cool c’est de combattre le crime avec les parents ou ce genre de truc ? Dyson prit donc Violette, sa soeur dans les bras. Le plus cool c’est quand tu envoie tes pouvoirs ailleurs que sur les amies, potentiellement. Violette fit une grand sourire quelques peu gêné tout en répondant à l'étreinte de son frère (un moment mignon et tendre) et porta son regard sur Anna désolé

En ce qui concernait Théophile, on ne le voyait pas forcément mais il était en train de lutter contre sa nature. On ne pouvait pas oublié que l véritable Théophile était une expérience génétiquement modifié doté de plusieurs adn animal( un élément fort intéressant pour Honey.. d'un point de scientifique) Il était le lien entre le passé et le futur. Il était L'indoraptor. Un dinosaure redoutable et il était en train de lutter pour ne pas dévorer tous ses "camarades" Il était dressé pour chasser et attaquer. Jouer avec ses victimes étaient sans nul doute la chose la plus intéressante pour lui. En d'autres terme, il était peut-être même pire que Lucifer. Ils avaient néanmoins des points communs en matière de torture. On pouvait sentir une colère plutôt palpable de lui avoir ajouter une identité en plus. Ça sert à rien de s'énerver maintenantavait répondu Anna Mais si vous voulez cogner sur des gens, on vous en empêchera pas si c'est La Cour des Hiboux Dyson fini par se tourner vers Théophile. Et vous, vous êtes vous même à nouveau ? On ne se connaît pas je crois.

Théophile tenta de se concentrer de nouveau. Sur la voix du garçon. Et tenter de se calmer un minimum. oui... on va dire ça.. dit-il en serrant les dents, ses yeux en revanche demeurant rouge. et non on ne se connait pas.. tentant de reprendre son calme Je suis Théophile Lockwood…

Je suis Dyson Parr. Flèche. Voilà Violette, ma soeur, ainsi que Anna et Honey, mes amies. Et Pitch Black, je présume. Messieurs, je suppose que vous n'avez vraiment pas envie de vivre tout ça et je m'en excuse, mais des interactions qu'on a pu avoir avec ceux qu'on a rencontré là-bas j'ai pu comprendre que c'est ensemble que nous pouvons nous en sortir... si vous voulez bien terminer cette affaire avec nous. Théophile était en train de peser le pour et le contre dans cette affaire. Puis soupira avant de reprendre la parole. Non.. sachant qu'à l'heure actuel je me bat avec une irrésistible envie de tout envoyez boulet. Vos excuses sont néanmoins accepté et puisqu'il faut terminer ce que nous avons commencé... autant terminé la partie.

Sauf que aucun 5 ou un 8 les délivrerons... Très bien alors... Dyson s'était mis à regarder le sol...pendant un long moment comme étant captivé. Puis Théophile avait remarquer qu'il était contrarié. Oh non... je ne vois pas en bas… Il haussa un sourcil avait-il un problème ? pour cela il vaudrait peut-être descendre par les escaliers ? Le sol reste le sol... tu es censé avoir une vision infrarouge ? tout comme moi ? Parce que bon L'indoraptor avait de nombreux avantages. En tant que leur Aile de la Nuit, j'avais des yeux perçants, c'était le rôle du garçon que je... "remplaçais". Mais c'est plus le cas. Le rubis de la vérité nous a entièrement fait redevenir nous même : sans les pouvoirs qu'on nous a rajouté, mais on nous avait dit de nous attacher à ces rôles pour gagner. Ah oui, c'était fâcheux ? Vous la voyez l'anarque ? Encore des personnes qui n'ont pas lu les petit écriteaux en bas de pages... Mhh.. et bien dans ce cas... je suis doté d'une vision infrarouge et d'une vision nocturne. Je peux être utile.

Peut-être allait-il retrouver leur autre pouvoir plus tard dans l'histoire ? Les portes au fond du casino s'ouvrirent et Lisa Queen, John Constantine, Ana Keough et le patron du casino Louie Bandar-Raaja vont arriver dans la pièce, les vêtements déchirés ou brulés par endroits. Sans être réellement badass mais avec des effet spéciaux ça pouvait le faire avec un petit ralentis. Louis prit la parole en premier.

Nous avons une bonne et une mauvaise nouvelle ! Ce à quoi Ana va rouler des yeux , puis les lever en l'air. Qu'est-ce que tu racontes ? Une bonne nouvelle gâchée par DEUX très mauvaises nouvelles !
Louie soupire. Si pessimiste.

ah... et bien commencer par... les mauvaises... et la bonne ensuite de toute façon.. au point ou on en est. Louie levant un sourcil. Non, c'est idiot ça. La bonne nouvelle, c'est que nous savons où sont nos ennemis ! Ce fut au tour de Dyson de soupirer. Nous aussi, Louie, les mauvaises nouvelles, c'est quoi ? Lisa reprend la parole. Et bien... ils ont Thunderbolt. Qui est un dragon. Ce qui veut dire qu'ils ont 2 cendres différentes, au lieu d'une…

Ah. C'est donc problématique... donc en fait pour couronner le tout, nous n'avons que des mauvaises nouvelles dans cette histoire.. En revanche je suis peut-être un dinosaure mais je ne crache pas de feu.Dyson, contrarié Oui, mais comment ça se fait qu'on ait face à nous quelqu'un qui en crache, lui ? On l'a retransformé Thunderbolt en humain !

John Constantine fini par leur expliquer. Ouvrez grand vos oreilles. Comme la Cour des Hiboux a les cendres dorées du sort d'illusion d'Ana, avant que cette nouvelle aventure démarre on cherchait Thunderbolt dans le Dernier Monde parce qu'il a en lui les cendres violettes du sort de transformation de Regina. Mais il se trouve que la Cour l'a trouvé avant, et en lui reprenant les cendres violettes, il est donc redevenu le dragon qui a attaqué Storybrooke il y a 3 ans et demi.


donc pour résumé la situation...version courte on est dans la merde ? ON ne peut pas tout simplement tenter de leur reprendre les cendres par une diversion ou autre ? et avec le caillou de la vérité on ne peux pas tout simplement lui redonner sa forme humaine ? Constantine rerit. Le rubis révèle la vérité. Ce dragon n'est pas un mensonge, hélas. Mh.. du coup pas cool... Ana, qui n'a encore rien dit, va finalement intervenir On n'a pas besoin des cendres. On va les récupérer, mais avec quelque chose de bien mieux : s'ils ont utilisé les cendres de ma magie pour vous donner de nouvelles identités... Ana se rapprocha donc de Théophile. Je n'ai qu'à utiliser ma magie pour vous redonner les pouvoirs que vous avez eu. Tout en restant qui vous êtes, avec ce que vous savez faire. Alors, dinosaure, vos yeux nous seront bien utiles dans le dédale qu'il y a là dessous.


Il hocha la tête et comme une courte révérence. Mh.. très bien dans ce cas je serais vos yeux, ma vitesse peut être aussi un avantage j'ai de l'adn de velociraptor… Autant donner ses atouts. Et bien aujourd'hui, l'Enfer aura un réptile comme roi.


Sa magie dorée va sortir de ses doigts, et envelopper le groupe de 6. Au bout d'un instant, la magie va se dissiper, et bien qu'il ait toujours ses souvenirs de Théophile, il sent de nouveaux pouvoirs en lui. Il sent le changement s'opérer en lui devenant beaucoup plus puissant et dangereux. Dans ce cas... nos ennemis n'ont qu'à bien se tenir... Merci pour cela Ana

Soit ils allaient tous les défoncer... soit ils allaient finir en Merguez pour le BBC du dragon... On espère à la première option.. vous pouvez toujours voter au 6 13 13 choix 1 ou choix 2.. prit d'un sms + 50 cts en plus.



http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91540-une-creature-du-futur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91555-les-liens-du-viandosaure#1318634 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91556-les-rp-du-voleur-indomptable#1318638


Pitch K. Black
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Gi3h

Sandman, I'm so alone
Don't have nobody to call my own
Please turn on your magic beam
Mr. Sandman, bring me a dream

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Wo7c










| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 W9b2

| Cadavres : 202



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Mar 13 Sep 2022 - 22:41

La guerre des cendres

Mr Sandman... bring me a dream

Les yeux fermés, je comprenais que je venais de me réveiller, j'étais allonger sur une surface dur mais je pouvais sentir des brin d'herbe sous mes mains, je me trouvais donc à l'extérieur; ouvrant les yeux, j'observais ce qui se trouvait autour de moi : des arbres et des pierres tombale, j'étais donc dans un cimetière. Me levant, je pris le temps de frotter le pantalon que je portais, il ne ressemblait en rien à celui que je portais d'habitude, ni même le haut ou bien mes chaussures, tout avait été changer et ce que je portais ne m'étais pas du tout familier. Un hissement venant de sur ma droite attira mon attention, cherchant son origine, je finis par remarquer le chat qui se trouvait non loin de moi, le maine coon au pelage sombre et au yeux dorée m'observais avec attention et curiosité avant qu'il ne s'avance vers moi avec lenteur pour ensuite s'asseoir à ma hauteur, d'instinct, je me penchais vers lui pour lui gratter la tête et l'animal se laissa faire pendant quelques instant avant qu'il ne se mette à me mordre les doigts pour faire comprendre son agacement.

"Je te laisse tranquille."

J'avais de toute façon plus important à faire, il fallait que je retrouve les autres au casino de la ville de Storybrook, alors sans perdre une minute de plus, je commençais à marcher en direction de la sortie du cimetière, croisant le chemin d'un homme, je le stoppais en chemin pour lui demander la direction du Casino de la ville avant de reprendre ma route, ce ne fut pas facile, mais je finis par trouver le bâtiment en question, le groupe était déjà tous présent et je me joignais donc à eux. S'ensuivit tout une conversation entre eux que je suivis avec attention, le dénommer Dyson sortie ensuite des livres qu'il tendit à moi, à Morningstar et à Invisible. Voyant que ça prenait trop de temps, je finis par récupérer le rubis rouge, pour ensuite tenter d'ouvrir le livre, mais celui-ci s'ouvrit soudainement comme pousser par du vent, je baissais les yeux en direction des pages ouverte remplis de ligne d'écriture, celle-ci s'effacèrent petit à petit, puis il n'y eu plus rien. Soudain, une voix résonna dans ma tête, puis deux, puis trois et d'autre encore, cette sensation m'étais familière, je l'avais vécu il y a des années de ça dans un autre monde, quand Kozmotis Pitchinner avait laisser la place à Pitch Black après s'être fait manipuler par les cauchemars qu'il avait lui-même enfermer. Je fermais les yeux, me laissant envahir par toute ces sensation familière avant de faire taire cette cacophonie mental, encore une fois après cette malédiction de 28 ans, je redevenais moi-même.

L'envie de m'en aller et de laisser tout ce bazar derrière était là, cependant elle n'était pas aussi grande que mon envie de vengeance, on m'avais retirer mon identité et forcer à jouer un rôle qui ne m'appartenais pas, une fois de plus, la fois de trop, cette fois-ci je ne laisserais pas passer ce qui m'étais arriver sans que je ne fasse rien pour punir les responsables. Je reportais enfin toute mon attention sur le reste du groupe qui s'était agrandis, accueillant Ana, le dénommer Constantine et deux autres personne que je ne connaissais pas, tous était en pleine conversation que je suivais qu'a moitié, il était encore question d'une histoire de cendre et de dragons, la situation continuais de dégénérer, il était temps pour nous d'agir histoire de renverser la tendance.

"Je n'ai qu'à utiliser ma magie pour vous redonner les pouvoirs que vous avez eu. Tout en restant qui vous êtes, avec ce que vous savez faire."Dit Ana et je lui jetais un regard noir, il était hors de question que je redevienne ce Sandman, malgré le fait que ce n'était pas une mauvaise personne, il gérait aussi bien les rêves que les cauchemars, hors contrôler les rêves ne m'intéressais en rien. Mais une fois de plus, on ne me demanda pas mon avis sur la question et je me retrouvais toucher par un sort une fois de plus ; je sentais la colère monté en moi quand après le sort je remarquais les rêves parasite qui se mélangeais à mes cauchemars, je ne la laissais pas exploser, la ravalant de force même si ça me coutais beaucoup.

"Et moi qui pensait que j'avais touché le fond il y à longtemps déjà."Disais-je à voix haute alors que le groupe commençait à se diriger vers la porte pour atteindre les sous-sols. "Faire des rêves pour aider les gens ... et puis quoi encore ?"

" Croque-Mitaine, ravi de vous rencontrer réellement. Des problèmes avec ces rêves parasites ?"Questionna Constantine qui avait laisser passer le groupe devant pour se joindre avec moi à l'arrière.

"Ce sont des rêves."Répondais-je avec une once de mépris dans ma voix, même si mon visage ne laissait rien paraitre. "Je veux bien croire que j'ai changé depuis que je suis à Storybrooke, mais là limite vient d'être dépassé."

"Cette vieille branche des rêves était aussi le roi des cauchemars, camarade."Il me tapa sur l'épaule et je le regardais faire avec un sourcil arquer. "Vous avez pas réussi votre domination cauchemardesque je crois ? C’est pas crédible, que des cauchemars. Avec les deux, le pouvoir est bien plus grand."

Je levais les yeux au ciel, bien sûr, il fallait qu'il revienne la dessus une fois de plus, comme si j'avais besoin qu'on me dise que j'avais perdu face à une bande d'imbécile. "Je ne cherchais pas spécialement à avoir plus de pouvoir, les rêves sont le domaine de cet imbécile de Sandy, mais je suppose que je n'ai pas le choix."

"Vous avez le choix, mais l’un de ces choix nous ferait échouer sans l’harmonie nécessaire dans nos têtes."

"Vous essayer de m'avoir par les sentiments ?"Demandais-je avec un léger sourire amusée.

"Qui sait. Nous aurions pu être amis, quelqu’un comme vous et quelqu’un comme moi. Ou ennemis mortels, c’est soit l’un soit l’autre généralement."

"Au moins vous ne serez pas seul sur ma liste d'ennemis mortels."Non pas que j'en ai quelque chose à faire de qui m'aimais ou pas dans cette ville, leur opinions sur ma personne n'avait pas d'importance, les seuls qui comptais comme opinions était ceux de qui je considérais comme mes proches. John me tendis sa main tout en me rendant mon sourire.

« Tres bien, mon ami. Acceptez-vous que je vous apprenne à équilibrer ces rêves que vous détestez en harmonie avec vos cauchemars ? »Baissant les yeux vers la main qu'il me tendais, je la fixais en silence, comme ça il décidais qu'il me considérait comme un ami ? C'était... inattendue et surprenant mais je ne m'attardais pas trop la dessus pour le moment et me contentais simplement de la serrer.

"Pourquoi pas, autant les maitriser un tant soit peu."

"Parfait !"Il leva les mains et me poussa en arrière et je me sentais basculer en arrière, dans ma chute je remarquais un portail au contour d'étincelles, puis je tombais sur le sol d'une forêt de nuit et face à un arbre de couleur noir. Constantine sauta à travers le portail pour me rejoindre, tendant sa main pour m'aider à me relever.

"Tout en délicatesse."Commentais-je en attrapant sa main pour me relever sur mes jambes; je jetais un coup d'oeil autour de moi. "Où somme nous ?"

"J’ai déjà fait bien pire… à la plupart de mes amis."

"Oui, je confirme."Une voix rauque et monstrueuse résonna depuis l'arbre, John pointa dans sa direction.

"On est chez lui."

"Ils doivent beaucoup vous apprécier."Je me tournais vers l'arbre. "Pitch Black et vous êtes ?"

Des morceaux de tronc tombèrent de l'arbre, créant une ouverture dans celui-ci, une créature en sortie."Etrigan, démon de mon état."

"Un démon dans un arbre, curieux."

"Courtoisies de John Constantine."Dit-il en regardant le concerner et je le fixais du regard à mon tour, ce sorcier était plein de surprise."Qui n'a même pas l'audace de m'emmener ses visiteurs dans un corps physique."

"Bien pire, en effet."Notais-je à voix haute, ça n'avait rien d'un reproche, c'était une simple constatation, le sorcier en question haussa les épaules, un faux air innocent sur son visage.

"Et c'est bien pour ça que je nous ai pas physiquement emmené à lui. Je ne projette que nos consciences vers la sienne."

"Et que me vaut ce désagréable honneur ?"Demanda Etrigan.

"Pitch ici présent était doué de cauchemars. Le voilà à présent doué de rêves, et pour son bien et celui des Mondes Vierges, il lui faut harmoniser les deux. "Cette réponse fit rire le démon qui se tourna vers moi, il semblait avoir compris quelque chose mais moi ça m'échappais totalement. Il leva sa main gigantesque dans ma direction. "Fais-moi donc découvrir tes cauchemars."

"Bien."Et sans attendre, les mains tendus vers le sol, je laissais échapper du sable noir qui se mis à virevolter en direction du démon, le sable changea de forme, passant d'un simple filet à un cheval au couleur sombre, avant même que la créature puisse atteindre sa cible, des filets de lumière noir l'entourèrent, avant de grandirent puis d'étouffer la créature; je regardais la scène sans réagir, mais je sentais une fois de plus la colère monter en moi.

"Les ténèbres sont peut-être sombre, mais ils sont... grossiers."Expliqua-t-il."Tes cauchemars finissent par perdre leur emprise parce qu'il est facile de s'en réveiller. Quelque chose de pas subtil n'est pas crédible. Pas sur le long terme."

"Que dois-je donc faire?"Demandais-je, ravalant ma colère et mon égo une fois de plus.

"Les gens ne croient que ce qu'ils veulent croire. Fais-moi croire à ce que tu me montres. Et la peur que tu impulseras ensuite sera bien plus grande."J'hochais la tête avant de me concentrer une fois de plus sur mon sable, le cheval réapparu mais cette fois-ci son allure normal était différente, plus squelettique.

"Là on parle..."Dit Etrigan en souriant. "Et maintenant, mène le jusqu'à moi, avec du sable doré. Avec un rêve."

"Un rêve."Répétais-je pour moi-même, me concentrant cette fois-ci sur des choses plus positive, c'était difficile mais du sable dorée finit par sortir de ma main pour voler en direction du cheval, les deux sable se mélangèrent et petit à petit le cheval changea d'apparence une fois de plus, perdant son côté squelettique. Le cheval s'avança vers Etrigan, le visage du démon se tordit de douleur, tout d'abord légère puis de plus en plus dérangeante; le démon fit un pas en arrière sous la douleur et Constantine applaudis.

"Comprends tu la puissance de Morphée à présent ? Lorsque tu seras juste Pitch, tes pouvoirs auront leur puissance habituelle, mais quand ce rôle t'es attribuée, une puissance bien différente qui demande l'adaptation que tu viens de réaliser t'es offerte."Le cheval se stoppa, observa Etrigan avant de se tourner pour marcher en direction de son créateur qui observais la créature avec curiosité.

"Je comprends oui."Je fis disparaitre le cheval."Il y a-t-il autre chose que je dois savoir ou faire ?"

"Oui. Me libérer."Dit Etrigan.

"Appelons ça un service pour plus tard. Nul besoin de s'attarder là-dessus aujourd'hui."Répondit John et je n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit car le sorcier bougea une de ses mains pour nous faire disparaitre et réapparaitre dérrière le groupe qui descendais les escaliers pour se rendre dans le sous-sol du casino.

"Ça aurait pris autant de temps que ça de le libérer ?"Demandais-je au sorcier avec un sourire.

"Oui. Et surtout parce qu'il est insupportable. Mais ça arrivera quand même, ne t'inquiète pas. Dans une autre aventure, dans un autre monde vierge. Bref."On se mis à marcher en même temps que le groupe. "Il y a autre chose propre à Dream. L'omniscience onirique, la connexion aux mondes des rêves de chacun dans la nuit ou l'obscurité."Il claqua des doigts et la lumière s'éteignis."Tu peux nous dire ce qu'il y a sur notre chemin. Si tu cherches leurs cauchemars... ET leurs rêves."

Je l'écoutais avec attention tout en marchant, puis les lumières se coupèrent."Maintenant ?"Il me répondit oui et sans attendre je me concentrais sur ce que je ressentais comme cauchemars venant du sous-sol puis les rêves, des filets de sable noir et dorée firent leur apparition, tournant autour de ma tête, mes bras et mon torse, le sable dorée illuminais les alentours un tout petit peu. Le sable bicolore s'éloigna pour aller toucher les murs autour de nous, au divers point d'impact le sable se transforma en hiboux de la même couleur que le sable, les hiboux se mirent à voler dans la pièce, l'envahissant.

"J'ai trouvé ce que je cherchais."Commentais-je, amusée.

"Ils sont.... nombreux."

"Ils sont tous là. La Cour entière."Dit Ana devant nous, les poings serrés.

Et bien, on pourra s'en débarrasser définitivement d'un coup."




luckyred.


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7303



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Mer 14 Sep 2022 - 8:46 « Cours Dydy, cours ! »





_____________________________________________________________
Janvier 2021, librairie de Storybrooke

La vie de héros est remplie de moments épiques. Ce jour là c'en était clairement pas un.

Si vous poussiez la porte de la librairie, vous pouviez voir ces soit disant grands aventuriers (Dyson, Lisa, John, Jorgie, Ana, et même Chas - le meilleur ami de John qui venait et repartait sans que Dyson ne sache trop quand ni où) étaient avachis sur des tables dans un coin de travail, presque à moitié endormis (ou réellement endormi pour le cas de Chas), devant un tas de livres, certains étant même des registres empruntés à la mairie.

Jorgie referma son livre en soupirant (Chas se réveilla en sursaut... mais ne mit pas beaucoup de temps à se rendormir). On va pas s'épuiser là dessus, y avait rien dans les registres, espérer trouver quelque chose dans la librairie c'était bête.

Ca l'était pas, rassura Dyson en posant une main réconfortante sur son épaule. Lisa eut un sourire discret, ayant déjà remarqué les rapprochements subtils entre Jorgie et lui depuis l'année passée. Je suis désolé qu'on ait pas encore trouvé quelqu'un qui vient de ton monde, mais on trouvera bien quelque chose un jour, tenta-t-il de le convaincre avant de terminer par un sourire que Jorgie lui rendit.

Lorsque la malédiction a frappé, les mondes ont été touchés différement. Si la grande majorité a été absorbée avec ses habitants envoyés à Storybrooke, certains ont plutôt été victimes des portails survenus au Dernier Monde, quand d'autres étaient simplement figés dans le temps (ou certains pas touchés du tout comme Terre-2). Jorgie, lui, a été envoyé dans un portail pour arriver justement au Dernier Monde. Arrivé ensuite à Storybrooke avec Constantine et Ana en décembre 2019 quand la Magic League a libéré le Dernier Monde, Jorgie s'est légitimement demandé si son monde a été emmené à Storybrooke ou s'il était encore quelque part dans l'univers des contes. Et pour l'instant, les recherches avaient été infructueuses.

Le groupe se leva alors, fermant et rangeant les livres (réveillant Chas par la même occasion par une petite tape de John, grosse journée pour Chas). Dyson salua Alexis et la remerciant de les avoir laissé l'espace d'études, puis ils se rendirent tous au Casino de la Fleur Rouge, puisque c'était là qu'ils avaient eu l'habitude de se retrouver, comme si c'était un squat idéal où trainer entre amis. Et puisque Lisa connaissait le patron, Louie, celui-ci ne leur disait rien sur leur présence incessante malgré leur manque de consommations et de jeux. Chas était le seul qui n'était pas arrivé avec eux, mais Dyson avait arrêté de se poser des questions sur les allées et venues de ce type. Il pouvait autant être parti dormir que régler les dettes démoniaques de Constantine à sa place.

Louie arriva vers leur table et prit ses aises, s'asseyant avec les pieds sur la table, demandant des nouvelles. Comment vous mes étrangers préférés ? Demanda-t-il (dans ce groupe, seuls lui et Lisa avaient vécu la malédiction et venaient réellement de Storybrooke).

Dyson laissait les autres parler. De son côté, entre Ana habituellement renfermée en public, et Jorgie dans ses pensées, il préféra apporter son énergie par là plutôt.

Les portails du Dernier Monde m'ont aussi privé de ma famille. C'était après la malédiction, et je suis arrivé à Storybrooke à la place, mais j'y étais seul, et en essayant de les retrouver j'ai failli déclencher une troisième guerre mondiale contre les russes. J'ai mis deux ans à retrouver comment retourner auprès d'eux, parce qu'à cause de moi, le Joker est parti installer la guerre chez moi et a capturé ma famille.

Dyson s'arrêta là, en voyant Ana hausser les sourcils l'air silencieusement de lui demander "mais où tu veux en venir avec cette histoire ?". Il réalisa alors que dans le département du réconfort, il y avait surement mieux à prendre que son discours. Dyson fit mine de s'éclaircir la gorge pour reprendre, un peu embarassé, inquiet d'avoir empiré l'inquiétude de Jorgie.

Et aujourd'hui ils vont bien ! Storybrooke est un carrefour certes compliqué mais si j'ai bien compris quelque chose, c'est que tous les chemins mènent vers cette ville... et inversement. Y a pas mieux comme base d'opération et comme entourage pour retrouver quelqu'un. Et en attendant...

Il indiqua d'un geste de la main toute la table, avec Lisa et Louie qui se disputaient encore, John qui était en train d'ensorceler sa cigarette pour fumer à l'intérieur sans avoir de problème, et Ana et lui même qui étaient aux côtés de Jorgie.

... t'as toujours de la famille avec toi, finit-il en posant la main sur celle de Jorgie. Celui-ci la serra, et leva un regard reconnaissant envers son ami.

Dyson, les yeux plongés dans ceux du blond, ne vit pas ceux d'Ana se baisser vers le sol.

_____________________________________________________________
Aujourd'hui
Storybrooke, Casino de la Fleur Rouge - sous sols
Super-Justiciers w/ Lisa, Ana, John et Louie

Ils sont tous là. La Cour entière. Commenta Ana, ne cachant pas sa colère dans ses poings fermés.

Et bien, on pourra s'en débarrasser définitivement d'un coup, se satisfit Pitch.

Ana ouvrit la main, et un onde de magie dorée s'en échappa, éclatant tous les hiboux de sable noir et doré autour d'eux, ramenant le calme, alors que le groupe arriva dans les caves du Casino. On sait qu'ils sont là, n'allons pas nous embêter plus longtemps avec leurs pensées agaçantes, justifia-t-elle son geste, toujours autant agacée.

Dyson remarqua son humeur et se sentit coupable : avec toute cette deuxième aventure et les recherches de Jorgie depuis qu'ils savaient qu'il était encore en vie mais retenu par la Cour, Dyson en avait presque oublié quelque chose. Ana avait été la première abusée par la Cour, car de tout le groupe, elle avait été manipulée le plus longtemps, depuis bien avant la malédiction jusqu'à encore il y a quelques mois, pour mener à tout ça, à la situation de Jorgie qui était comme un frère pour elle, ou encore l'obtention de la Cour des cendres dorées issues de sa propre magie. A cause de tout ça, elle s'était renfermée, perdue dans la peur d'elle même et la persuasion qu'elle était un monstre. Il se rappela ce qu'il avait appris : Ana n'avait pas détruit son monde, et il devait impérativement le lui dire.

Avant cependant, maintenant qu'elle avait rendu au groupe les capacités des Idées que la Cour leur avait fait incarner, Dyson chercha au travers des yeux perçants de l'Aile de la Nuit, mais ne remarqua aucune présence. On sait qu'ils sont tous là... mais pas précisémment en tout cas.

Une seconde, indiqua Louie qui semblait avoir une idée. Ils se sont surement refugiés encore plus bas. Lisa très chère, aide moi, demanda-t-il alors qu'ils s'approchaient tous deux d'une lourde armoire.

Dyson en profita alors pour s'approcha d'Ana. Hey, lui dit-il doucement, amicalement, mettant sa propre colère révéillée depuis qu'il avait appris que son copain était là depuis tout ce temps afin de se concentrer sur celle d'Ana et essayer d'apaiser son esprit torturé.

Ana ne répondit que d'un regard, alors Dyson commença. Nous avons appris qui est la cheffe de la Cour. Son monde vierge était un monde antique, la cité de Théna, qui a été ravagé par Lucifer après qu'elle ait défié la Mort. Elle s'appelle Sisyphe et y était une esclave amoureuse d'un des garçons de la famille qu'elle servait et qu'elle a souhaité sauver. Ca a mal tourné, mais c'est une autre histoire. Tout ce que tu dois savoir c'est qu'elle a formé la Cour il y a très longtemps à partir de là avec le symbole de leur ville, et qu'ensuite, elle s'en est servi pour détruire mondes après mondes. Le tien, la vraie Bleak River était le dernier en date.

Ana le regarda longuement, et Dyson y vit passer plusieurs émotions intenses : la rage, le trouble, la peur, la tristesse et surtout... la reconnaissance. Comme si elle était Atlas portant le poids du ciel enfin autorisée à lâcher son fardeau.

Je croyais qu'elle m'avait poussé à... sa voix se brisa.

Non. Ils sont doués pour retourner les esprits, même Jorgie croyait qu'il était mort quand on l'a vu dans la reproduction de Bleak River y a quelques mois. Mais on a cherché la vérité au plus profond de sa prison : l'esprit de Sisyphe dans lequel son amoureux y est piégé par la Mort.

Dyson la laissa assimiler l'information. Il lui avait fallu 28 ans figée dans le temps dans le Dernier Monde, 6 ans dans les arènes de celui-ci, et deux ans et demi à Storybrooke, croyant tout ce temps qu'elle était coupable d'une atrocité, pour découvrir qu'elle était innocente. Ana prit une grande inspiration, luttant contre une larme dans le creux d'un de ses yeux.

Junior Robinson et Joan Infantino habitaient à Bleak River et ont rejoint la cour avant de le regretter. Ils ont cherché à contacter le Rêveur pour révéler la vérité mais c'était déjà trop tard. Mais jusqu'à leur dernier moment, des gens ont essayé de t'aider. Et aujourd'hui encore. Tu n'es coupable de rien, Ana.

Ana venait d'être lavée d'absolument toutes les accusations contre elle : la destruction de son monde ? La Cour des Hiboux. Le meurtre de Jorgie ? Une manipulation de la Cour des Hiboux. La simulation de Bleak River qui les avait piégé et donné à la cour les cendres dorées de son sort d'illusion ? Une manipulation de la Cour des Hiboux.

C'était dur de s'être autant fait utiliser de la sorte, mais après avoir cru qu'elle portait tout ça sur sa conscience, c'était tout de même libérateur. Dyson s'approcha d'elle, et la prit dans ses bras.

J'aime Jorgie. Mais toi aussi, Ana. Tu es l'une des notres. Notre soeur. On va récupérer Jorgie, se battre pour notre famille, et on va gagner. Ensemble. Parce que tu fais partie des gentils. Des justiciers.

Ana passa les bras dans le dos de Dyson, acceptant l'étreinte et la lui rendant. Merci, chuchota-t-elle dans le creux de son oreille.

C'est quoi ça ?

Ana et Dyson se retournaient vers Lisa et Louie qui venaient de finir de bouger l'armoire derrière laquelle se trouvait une couloir rocheux, une grotte perçant le mur de la cave du Casino.

Une entrée vers les mines de la ville, expliqua Louie. Les mines parcourent les sous-sols de toute la ville, un endroit stratégique pour un mafieux comme moi, continua-t-il, fier.

Ou pour des criminels comme la Cour des Hiboux... et leur dragon de compagnie, conclut Dyson.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Eroshoney

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6356



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Jeu 15 Sep 2022 - 18:55 « Science is magic that works. »

Quelques instants auparavant...

Honey se réveilla dans un sursaut et constata qu'elle était assise dans le rocking chair près de la fenêtre de la nurserie de son appartement du centre-ville et trouva ça bizarre. Il faut dire qu'elle était à fond dans son truc, juste quelques instants avant ! Comprenez : le Vésuve en personne, une mission un peu suicidaire pour sauver le monde (et Jorgie surtout), Anna plus badass que jamais qui avait usé de tous ses talents pour dérober le rubis à Sisyphe... et là, plus rien. Voilà ce qui arrive quand on s'empare d'un rubis de vérité : il la dit et vous renvoie à la case départ, à votre vrai vous... et à votre bébé !!
Aussi vite que cette information lui revint à l'esprit, Honey se précipita vers le berceau de Cassiopée pour la regarder dormir paisiblement, sans avoir conscience de tout ce qui se tramait (comme toujours) à Storybrooke.
Tiens, en parlant de ça, c'était pas le moment où Honey filait comme un éclair (grâce à son super fauteuil roulant high tech) au casino où Violette avait appris que Jorgie se trouvait ? Ca, effectivement, c'était ce que Honey aurait fait si elle n'était pas récemment devenue maman. A présent, elle avait d'autres priorités, la première étant la sécurité de sa fille. Alors il n'y avait qu'une solution : elle devait trouver une babysitter ! Ni une, ni deux, elle attrapa son téléphone et appela ses amis, les Nouveaux Héros, en FaceTime :
- Salut les gars ! s'écria-t-elle avec entrain. Dites moi... vous êtes dispo, là, maintenant, tout de suite ? Genre... au moins un de vous ? demanda-t-elle en agrandissant ses yeux des fois que le regard du Chat Potté ait de l'effet sur ses amis.
- Mouais... pourquoi ? demanda GoGo, méfiante.
- Oh ... eh bien... parce que je me disais que quelqu'un aurait peut-être envie de... garder Cassiopée pendant que je vais sauver quelqu'un ? demanda la jeune femme à toute vitesse.
Elle vit GoGo rouler des yeux et comprit qu'elle n'aurait pas gain de cause avec elle. Fred et Wasabi, en revanche, commencèrent à se disputer pour savoir lequel des deux étaient le préféré du bébé et devait, par conséquent, venir d'urgence s'en occuper.
- C'est moi qui y vais, un point final ! tonna la voix de Wasabi. Je suis son tonton préféré, je suis le plus responsable de la bande, le plus mature, aussi et j'ai une hygiène IRREPROCHABLE. Qu'est-ce que t'as à dire contre ça ? HEIN ?
La montagne de muscles avait presque l'air prête à se battre tandis que Fred était aussi zen que s'il avait pris des substances.
- Que t'as sûrement pas le cran de changer des couches sales alors que Fredzilla si, déclara tranquillement Fred.
Wasabi se figea et sembla hésiter.
- Bien sûr que... Si ! répondit-il en essayant de paraitre convaincant. Et puis c'est une fille, les filles ça fait pas caca alors je vois pas où est le problème.
- Ah si, si, si, rétorqua Fred.
- On va vraiment parler de ça ? soupira GoGo, à deux doigts de raccrocher. Vous avez qu'à y aller tous les deux et basta.
Décidant qu"'elle avait assez perdu de temps comme ça, Goldie raccrocha. Les deux jeunes hommes, eux, se regardèrent l'espace d'un instant et acceptèrent l'idée. Fred mit quand même un point d'honneur à arriver le premier à l'appartement, déguisé en Fredzilla pour amuser Cassiopée, puisqu'il ne prenait pas les règles du code de la route aussi à cœur que Wasabi. S'en suivit donc une nouvelle prise de bec qui ne manqua pas de réveiller Cassiopée. De guerre lasse, Honey soupira :
- Vous l'avez réveillée, vous vous débrouillez avec ça, moi je file et je compte sur vous pour essayer de vous entendre parce que j'ai signé pour un enfant, pas trois.
Le claquement de la porte d'entrée ponctua ce dernier commentaire et, de nouveau, les deux garçons s'observèrent, cette fois un peu penauds.

Retour au présent.

De son côté, Honey fila au casino où elle retrouva l'équipe du jour et découvrit l'entrée des mines de la ville (parce qu'on la lui montra, pas parce qu'elle avait décidé de faire de l'archéologie).
Les tunnels souterrains étaient construits en dédales et, au détour d'un des nombreux tournants que l'équipe emprunta, la jeune femme, qui fermait la marche, perdit de vue le reste du groupe. Mince, songea-t-elle sans pour autant perdre son sang froid. Puis elle aperçut les étagères de livres qui avaient soudain poussé sur les parois de la mine et songea qu'elle ne s'était pas perdue (si tant est qu'elle le soit réellement) pour rien mais que c'était parce qu'on avait besoin de son rôle de Professeur. Alors la jeune femme tenta de saisir l'un des volumes mais une voix l'en détourna :
- Bah merde alors ! s'écria Louie qui arrivait dans le dos de la jeune femme, manifestement lui aussi coincé dans cette bibliothèque improvisée.
- Vous avez tué tout le monde pour les transformer en livres ? demanda-t-il au bord de la fascination. J'aurais jamais parié sur l'intello en fauteuil. Non j'étais persuadé que ce serait le dinosaure qui nous tuerait et sans faire exprès.
Sidérée, Honey l'observa avec les yeux ronds pendant un long moment avant de finalement répondre, perplexe :
- Euh... Non. J'ai juste pris un tournant. Et toi, tu as fait quelque chose de spécial ?
Louie souleva un fusil à pompe en souriant :
- Je nettoyais mon arme ! Quand j'ai relevé les yeux j'étais là, j'ai pas tout compris je faisais pas attention. C'est quoi cet endroit ? Je n'ai jamais vu de brocante libraire dans les mines.
Honey opina lentement, laissant l'information se faire un chemin dans son esprit. L'arrivée de Louie était encore plus étrange que la sienne ici.
- Alors nous sommes deux à ne pas comprendre, conclut-elle. Pour l'instant au moins. Je pense que la librairie n'est là que temporairement, sans doute à cause de mon rôle de Professeur. Peut-être que tu dois m'aider ou m'inspirer à choisir le bon livre pour... débloquer la suite ou quelque chose comme ça ? suggéra la scientifique.
- Ah mais ce truc c'est la bibliothèque du Professeur dont on m'a parlé tout à l'heure ? Soit Constantine a LARGEMENT exagéré sur la beauté de cette horreur, soit elle est en version low cost dans un monde normal..., commenta Louie sans manquer d'amuser Honey qui pouffa.
Il attrapa un livre au hasard et en feuilleta les pages dans l'attitude d'un lecteur sauf qu'il ne lisait pas.
- Je sais pas, peut être que vous pourriez trouver les réponses aux incohérences de votre histoire. Comme comment cette maudite cour réussit à voyager entre les mondes comme dans un taxi alors que y en a qui devaient contacter la Sève pour juste envoyer un message dans un autre royaume, suggéra-t-il tout aussi nonchalamment.
Tandis que cette idée faisait son chemin dans l'esprit de la jeune femme, il haussa les épaules et poursuivit :
- Quoi ? Je suis, parfois. Mais ça s'arrête là, c'était une blague, je m'en fous un peu de la réponse, tant que ces livres me disent où et quand utiliser mon fusil. C'est écrit en quelle langue de toutes façons ? demanda-t-il en remettant à Honey le livre qu'il n'avait pas réussi à déchiffrer.
- Bah... Pour moi c'est en anglais ordinaire, commenta Honey après l'avoir examiné seulement quelques instants. Mais ça ne me surprendrait pas que je sois la seule à pouvoir lire ces livres.
Prêtant davantage attention à l'ouvrage choisi par Louie, Honey y trouva dessins et descriptions des. Les nuées de Cendres dorées, violettes et blanches semblaient même s'animer sur les pages, ce qui était assez joli.
- Je vois les Cendres en illustrant, informa la jeune femme. Et c'est même animé. Tout ce violet, ce doré, ce blanc... C'est sublime en un sens. Ca donne envie de toucher, décréta Honey en caressant la page avant de fermer les yeux, tentant de se concentrer, des fois que quelque chose de passe.
Sous des doigts, Honey sentit que les Cendres continuaient de bouger puis qu'elles s'émancipaient de la page jusqu'à finalement s'affranchir totalement de la page. Alors la jeune femme rouvrit les yeux et les vit virevolter avant de prendre la forme de trois silhouettes, une par couleur.
- Tu vois les silhouettes en cendre aussi ou y a juste moi ? demanda Honey à Louie sans détacher son regard des apparitions.
- Oh tu les vois aussi ? s'étonna Jorgie. Je me demandais qu’est-ce que j’avais consommé aujourd’hui. Et alors Professeur… euh… bah ca veut dire quoi ?
Mazette. Une colle. Honey se mordit la lèvre.
- Pas la moindre idée, avoua-t-elle. Ils peuvent représenter la mort, les rêves et l'identité invisible de Violette mais maintenant qu'ils ont retrouvé leur vraie identité, est-ce que ça a encore du sens de nous montrer ces concepts ? se demanda-t-elle à elle-même. Ou alors le violet c'est pour le fameux Sort Noir de Regina Mills, le doré pour les rêves et le blanc pour...
Honey réfléchit un instant, cherchant quelles idées pouvaient être évoquées par le blanc.
- La paix dans le monde ? tenta-t-elle, peut convaincue. Le bien qui triomphe du mal ? L'espoir ? Les chouettes hulottes et du coup la Cour des Hiboux ? Non, oublie la dernière idée, ça n'a pas de sens.
- Avoue que t'as aucune idée de ce que le blanc veut dire hein ? sourit Louie, amusée.
- J'avoue, ne tarda pas à confirmer Honey.
Il s'approcha alors de la silhouette en question et continua :
- On a qu'à lui demander ? proposa-t-il. Salut chéri, c'est quoi ton nom ?
C'est la prochaine idée de la jeune femme mais elle n'avait pas eu le temps de la mettre en application alors elle laissa Louie gérer. Il posa donc sa main sur l'épaule de la silhouette blanche... qui s'évapora aussitôt pour entrer dans Louie. Ses yeux virèrent au blanc complet et son visage perdit toute expression. Les muscles de son corps, eux, étaient totalement relâchés et il ressemblait, en fin de compte, à un robot en attente d'une commande.
Honey s'empressa de lui en fournir.
- Salut... cendre blanche qui a pris possession de Louie... Comment tu t'appelles ? Je veux dire : qui es tu ? Ou quoi ? Ou que représentes-tu ?
Pas facile de savoir comment s'adresser à un nuage de cendre qui prenait possession des gens qui envahissaient son espace vital.
Comme d'un seul homme - ou d'une seule silhouette - les silhouettes restantes hochèrent négativement la tête et Louie ne répondit pas. Perdue, donc. D'ailleurs Louie s'effondra tandis que les cendres blanches quittaient son corps pour se rematérialiser devant eux.
Louie cligna alors des yeux, soudain ramené à la vie et à la conscience.
- Quelque soit son nom, elle est pas polie la bougresse, maugréa-t-il.
- Seules, elles sont inutiles. Temporaires, murmurèrent des voix.
Mais Honey était apparemment la seule à les entendre.
- Et bien voyons, dis quelque chose au moins ! s'impatienta Louie.
- Les trois voix ont murmuré que "seules elles sont inutiles, temporaires", indiqua Honey. Il faut peut-être combiner le Sort Noir, les rêves et le blanc pour ... pour que ça ne soit pas temporaire, raisonna la jeune femme, déçue par son idée bancale. Peut-être que la Cour des Hiboux n'en a pas conscience et que ça peut être à notre avantage... Ou pas. Des fois je me demande si je suis un si bon Professeur ici, la chimie c'est quand même plus facile.
Louie réfléchit en observant les trois silhouettes.
- C'est pas bête. On va vérifier ça, décida-t-il alors.
Il attrapa alors son fusil et usa de toute sa délicatesse (non) pour les frapper d'un seul mouvement et toutes les faire entrer dans son arme. Honey n'avait pas imaginé qu'il vérifierait son hypothèse de la sorte et resta sidérée tandis que les silhouettes explosaient dans un nuage de poussière de trois couleurs qui bientôt se mélangèrent pour former un petit nuage similaire à celui qui avait jadis annoncé le Sort Noir - sauf qu'il était tricolore.
Ce spectacle ne dura qu'un instant avant que l'image ne se dissolve et retourne dans le livre qui se referma tout seul. Louie applaudit alors.
- Aucune idée de ce que le résultat final voulait dire, mais ça avait l'air de fonctionner comme ça. Bravo. Par contre, je serais pas aussi optimiste : ces piafs de la nuit en ont déjà deux alors je parie qu'il les collecte exprès.
Honey grimaça. Tout ça lui rappelait vaguement la quête des Reliques de la Mort - si Voldemort avait eu deux reliques et Harry seulement une.
- Dans ce cas on va faire en sorte que la Cour des Hiboux n'aient pas la collection complète, décréta-t-elle pour rester positive comme sa nature profonde le lui intimait.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Anna D'Arendelle
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Anna D'Arendelle

| Avatar : Soso Turner :love:

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 3uge

HERE WE GO AGAIN

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 CAFL

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Anna_m10


| Conte : La Reine des Neiges
| Dans le monde des contes, je suis : : Anna

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 480751anna

| Cadavres : 802



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Dim 18 Sep 2022 - 18:02





La guerre des cendres

Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.


Comme les autres, j’avais emboîté le pas au groupe qui se formait n’ayant rien de plus à ajouter, de mon côté j’avais déjà tout dit et j’étais plutôt perdu dans mes pensées, réfléchissant à comment la cour des hiboux avait pu "infiltrer" Storybrooke. C’est vrai, avec toutes les personnes pratiquant la magie, sans parler des dieux je savais pas comment ils avaient réussi leur coup. Faudrait peut-être en informer la mairie d’ailleurs de tout ça. Ou a minima la police, la shérif avait de toute façon aussi été impliqué dans cette affaire alors elle comprendrait non ? Je fut néanmoins sortie de mes pensées en voyant Ana se rapprocher de moi :

“Merci à toi.” Me confia-t-elle ce qui me surprit. Déjà, j’avais pas l’impression d’avoir fait quoi que ce soit qui méritait des remerciements et en plus, le fait qu’elle m’approche pour me parler s’ajoutait à ma surprise. Je connaissais un peu l’entourage de Dyson, déjà j’étais amie avec Lisa et cela avait en quelque sorte amené à élargir mon cercle de connaissance, mais Ana avait toujours été plutôt taciturne et je n’avais jamais vraiment su quelle approche tenter pour percer sa coquille. L’éternel débat de l’extraverti vs l’introverti je supposais. Alors oui, j’étais un peu déconcerté.

- Pourquoi tu me remercie ?

“De toutes les personnes ici, il n'y a que toi et Dyson qui se sont retrouvées piégées dans la reproduction de Bleak River. Dyson était un ami, il m'a pardonné aussitôt. Mais toi aussi, pourtant. Et tu ne m'en as jamais tenu rigueur.”
Elle marqua une pause et reprit. “Et aujourd'hui, tu continues à m'aider contre mes ennemis. Alors que le rubis t'a ramené chez toi. Pour ça, je remercie tout le monde, mais toi particulièrement, car à notre première rencontre, j'étais l'ennemie.”

- Les amis de mes amis. Sont mes amis. Répondis-je en souriant. Et puis. Tu n'y es pour rien, dans toute cette histoire toi aussi tu es une victime. De plus, entre Anna faut se serrer les coudes. On a le même prénom, ça nous fait au moins un point en commun. Même s'il s'écrit pas pareil mais ça c'est qu'un détail c'est comme Tiphaine ça, 25 mille façons de l'écrire mais au final ça reste le même prénom. Plaisantais-je

Quand j’avais retrouvé mon identité et plus celle de Joan, j’avais eu le temps de faire le trie et de différencier, les sentiments qui appartenaient à “Joan” de ceux qui appartenaient à “Anna” c’était d’ailleurs pour ça que j’avais choisi de passer l’éponge. Parce qu’au final, on était tous dans le même bâteau, La Cour des Hiboux nous avait tous manipulé, et c’était pas mon genre d’en vouloir aux victimes, je ne savais que trop bien comment on se sentait dans ces moments là.

- Et puis...je sais comment on se sent quand on découvre que depuis le début on se sert de nous. Alors j'me voyais pas ne pas aider.
Rajoutais-je plus sérieusement.

Ma boutade au sujet des prénoms sembla la faire rire, si bien que Dyson et John devant nous se tournèrent en souriant visiblement heureux de la voir rire. Elle me rendit également mon sourire de tout a l’heure, puis parut surprise quant a ma dernière confession :

“Sérieusement ? Tu as l'air si héroïque, forte, brave... on s'est servie de toi ?”

- Ouais ça c'est la moi de 31 ans. La moi de 22 ans, était pas du touuuut pareil. Ma sœur a des pouvoirs, et disons qu'elle entretient un peu une relation conflictuelle avec. Aujourd'hui ça va mieux, mais quand on était petite elle m'a fait ça. Dis-je en désignant ma mèche blanche. Mes parents ont paniqué et ont estimé que le meilleur moyen de régler ça c'était de nous enfermer dans le château. J'ai grandi sans véritable amis, abreuvé des légendes d'Arendelle. Je croyais aux dieux et héros de ces légendes rêvant de devenir comme eux et qu'un jour un prince vienne m'arracher à cette existence. Mes parents sont morts, Elsa est devenue reine et j'ai rencontré ce fameux prince sauf qu'il était pas du tout comme je l'imaginait. Je m'en suis rendu compte qu'à la fin que c'était en fait un sociopathe manipulateur. J'ai même failli être marié avec lui, il avait arrangé son coup comme ça. Sans la malédiction de Regina je ne serais probablement pas là aujourd'hui. Je soupirais et continuais. J'étais jeune et naïve, depuis j'ai vécu pas mal de choses qui m'ont disons forgé le caractère.

Généralement quand tu découvre que ton fiancé est un sociopathe ça calme direct et ça pousse clairement plus à la méfiance. Et puis Storybrooke était vraiment pas une ville calme, qu’on le veuille ou non il y avait toujours un truc qui se passait et à force, disons qu’on apprenait à faire avec et comment aborder ce genre d’évènements.

“Ouah... je comprends pourquoi tu es aussi forte aujourd'hui.” Elle réfléchit un instant avant de reprendre. “De ce que j'ai compris, cette Regina a créé Storybrooke avec une malédiction et finalement, on y a toutes les deux trouvé des avantages, ça n'a pas l'air si maudit, comme destin.”

Là dessus on était d’accord, mais beaucoup de gens aujourd’hui encore ne pensaient pas exactement pareil et d’un côté j’pouvais les comprendre mais de l’autre je ne partageais pas leurs avis. Ici j’avais un métier que j’adorais, je n’étais plus obligé d’être la princesse que je n’avais jamais vraiment voulu être et surtout j’avais des amis et une famille. Honnêtement, ma vie ici me convenait plutôt bien.

“Maintenant, on est deux Anna contre tout ce qui nous attend.” Répondit mon homonyme après une grande inspiration.

Dyson devant nous s’arrêta subitement :

“Le dragon. Thunderbolt est là.” Murmura-t-il

Il regarda autour de lui perturbé, et j’en devinais la raison. Le dragon était là, il n’y avait aucune trace de La Cour des Hiboux.

- Soit c'est un piège, soit ils préparent autre chose. Répondis-je méfiante sur le même ton.

En même temps avec eux on n’était jamais sûr de rien…

“Une diversion... On doit le contourner, faut d'abord trouver les Cendres Violettes pour qu'on puisse le…”

Il fût vite interrompu par le rugissement du dragon. La mine entière trembla et commença à s’effondrer autour de nous, y compris sous nos pieds. Sans la magie d’Ana pour nous retenir, il y a longtemps qu’on se serait fait écrabouiller par les débris ou qu’on se serait écrasé au sol. Néanmoins, avec tout ça on avait une fois de plus réussi à être séparés les uns des autres et on devait tous être éparpillés aux quatre coins d’une immense caverne au plus profond des souterrains de Storybrooke. A côté de moi ne restait que Ana et en face de nous le dragon qui était gigantesque. J’étais pas experte en standard de taille dragon mais lui il semblait quand même dépasser tout ce qu’on racontait dans les légendes d’Arendelle, sans parler du fait qu’il n’avait pas de peau ni d’écaille. Non lui il était en pierre.

- Clairement, lui il a pas l'air commode. Grimaçait-je. Comment un truc pareil peut être dans les souterrains de la ville sans que personne ne s'en rende compte ?

“En fait... c'est une bonne question.” Fit remarquer Ana en fronçant les sourcils

Elle leva les yeux sur le décor de la caverne tandis que je l’imitais. Et a bien regarder...Il y avait comme de léger reflets sur la roche :

“Le rubis de la vérité a annulé les effets des Cendres sur Violette, Pitch et Théophile alors ils les ont récupérés pour ensorceler la caverne. Je crois pas que le dragon peut tenir ici, mais il suffit d'une illusion sur notre espace... et il aura tout l'espace qu'il lui faut sans que le monde extérieur ne nous vienne en aide... Si on retrouve pas la Cour pour leur reprendre les Cendres, Dragon Thunderbolt pourra tout à fait nous dévorer…” Comprit Ana

Joyeuse perspective en somme. Je pense clairement que l’une comme l’autre, on avait aucune envie de se faire bouffer toute crue par un dragon.

- Dans ce cas, il faut qu'on s'active. Tout ceci n'est qu'une diversion pas vrai ? Alors il faut trouver un moyen de la contourner pour arriver à notre but.

Ana se mit à regarder discrètement dans l’espoir d’y voir une sortie, suivant son regard je constatais également que tout était fait pour nous mettre des bâtons dans les roues. Il y en avait bien une, c’est pas le soucis. Le souci c’est qu’elle était carrément de l’autre côté de la bestiole.

“C'est un peu loin. Mais il faut qu'au moins une personne y arrive”

Elle me regarda l’air de me demander si j’avais compris ce qu’elle sous-entendait. Je hochais simplement la tête sortant un batarang :

- Contre lui, ça fera pas grand chose mais au moins ça attirera son attention

Faire diversion avec la diversion de la Cour des Hiboux pendant que les autres continuent. J’espérais simplement que tout le monde s’en sortirait entier. Je lançais mon projectile en direction du dragon pendant qu’Ana bougeait sa main. En plein vol, mon batarang se transforma en une chauve-souris de taille humaine, aux griffes, dents et ailes pointues le tout bien acérées. Le genre de truc tout droit sorti d’un film d’horreur. L'animal fusa vers le dragon à tout vitesse pour lui lacérer la gorge. Sur le papier, l'idée était bonne, dommage que ça ait pas un effet énorme. Hormis laisser une trace sur la pierre, ça n'eut pas l’air de lui faire beaucoup d’effet.

“J'aurais tenté.”


Apparemment on avait parlé trop vite toutes les deux, puisque le dragon se tournait bel et bien vers nous alors que mon batarang me revenait dans la main reprenant sa forme normale.

- En tout cas, maintenant on a son attention. J'ai toute une flopée de ces petits machins avec des effets différents. Dis-je en désignant l’arme dans ma main. De quoi tenir un petit moment je l'espère.

Le dragon déploya ses ailes, ce qui ne me laissa clairement pas indifférente. Je mentirais si je disais ne pas éprouver de crainte ou d'appréhension. Il était encore plus grand qu’un stade olympique et le fond de sa gorge commençait à s'illuminer.

“Ce dragon était le protecteur du portail principal du Dernier Monde, qu'on appelait la Porte de Satan, alors commençons au plus vite !”


Sans me faire prier je dégainais un batarang explosif que j’envoyais droit sur le dragon, quitte à commencer autant commencer fort. L'explosion en elle ne lui fit pas spécialement de dégâts, mais ça eut au moins le mérite de le faire reculer d'un pas et de l’aveugler. Bon en revanche, à en croire son rugissement et sa manière de battre des ailes pour quitter le sol, il était également bien énervé. Et en plus, avec la puissance du battement, c’était limite s’il était pas en train de créer un ouragan, ça devenait compliqué de rester stable honnêtement.

“On peut pas le blesser, mais on peut le taillader ! Hurla Ana par-dessus le vent, tout en indiquant les marques au cou laissées par la chauve souris “Faudra des jours entiers pour couper quelque chose, sauf si on coupe là où la pierre est fine !”.
Ajouta-t-elle en pointant cette fois la base des ailes

- Alors on tente le tout pour le tout. Dis-je en sortant un nouveau batarang et en le lançant dans la direction indiqué

La suite des événements s’enchaîna de manière extrêmement rapide. Après avoir lancé mon projectile, Ana avait préparé sa magie, sauf qu’avec le vent le batarang était revenu vers moi et avant de pouvoir dire quoi que ce soit, un jet de magie doré m’arriva en plein dessus

“Oh non ANNA !!!”

Le temps de reprendre mes esprits, et en fait je constatais que comme c’était moi que la magie avait touché, c’était moi qui était transformé et non mon gadget. Profitant de la confusion, je m’élançais droit sur le dragon histoire d’aller au bout de mon idée. Évidemment, c’est pile ce moment que choisit la bestiole pour recouvrer la vue et tourner de manière carrément violente la tête dans le but de me percuter. La collision, m’envoya valser en direction du mur derrière et c’est pas le genre de truc qui fait du bien généralement. Alors que j’étais à moitié dans les vappes, je distinguais tout de même Ana utiliser sa magie pour quitter le sol et foncer sur le dragon avant de se faire écraser sous une patte. De mon côté, je regagnais non seulement forme humaine mais également conscience. J’étais toujours sonné et je voyais des étoiles mais j’étais suffisamment consciente pour me battre.

Le dragon comme s’il avait senti que je me relevais, tourna vers moi et ouvrit sa gueule qui s’illumina, là il allait falloir que je bouge où c’était rôtie que j’allais finir. Mais Ana, même sous la patte énorme du monstre, était encore consciente puisqu’un faible filet doré entoura sa gueule. C’était ma chance, il fallait que je lui sectionne une aile, sous la douleur il relâcherait peut-être celle qu’il gardait captive. En tout cas, c’était soit ça, soit attendre qu’il l’écrabouille complètement et cette option n’était même pas envisageable.

Relançant à nouveau un batarang en direction de l’aile la plus proche de moi, si je ne découpait pas l'entièreté de l’aile je fit tout de même une entaille suffisamment sérieuse pour le déstabiliser. Il s'écroula lourdement au sol, relâchant Ana dans un mouvement de panique. Cette dernière avait réussi à se préserver avec l’aide de sa magie mais heureusement que j’avais réussi mon coup cette fois-ci. Cependant, manifestement furieux de s’être fait avoir, le dragon cracha une salve de flammes dans ma direction...Elle fût arrêtée in extremis par un champ de force doré. D’ailleurs le dragon sembla concentrer toute son attention sur ma coéquipière qui arrivait, main levée et magie activée derrière moi. Je lui fit un mouvement de tête discret en direction de la bestiole, je comptais profiter que son attention soit détournée pour tenter d’achever le travail avec l’aile.

Pendant qu’il tentait de carboniser Ana, je montais sur son dos afin de repérer l’entaille faite précédemment. Pile sur l’aile touchée, il y avait des petits creux pile ce qu’il fallait pour y placer un batarang explosif. Décidant d’être sûr que ça marche ce coup ci, j’en déposais deux et dès que le bruit indiquant l’activation retentit, je me précipitais pour sauter à terre, regardant non sans une certaine satisfaction l’intégralité de son dos exploser. Sauf qu’il était tenace l’animal et s’agita de toute part faisant ainsi s’effondrer la caverne sans qu’Ana ni moi n’ayons eu le temps d’attendre la sortie…

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Dark Knights Rises

KoalaVolant


Théophile Lockwood
Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

Théophile Lockwood

| Avatar : Tom Ellis

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 FQc7DL

King of the Underworld.

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 Tumblr_pr6qwtQFV81tw9sbmo2_500

| Conte : Jurassic World
| Dans le monde des contes, je suis : : l'Indoraptor

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 SJ2banni-re-Th-ophile

| Cadavres : 57



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________ Dim 18 Sep 2022 - 22:30 Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

La guerre des cendres

Super-Justiciers #2 Dyson, Anna, Honey, Pitch & Violette





Les choses avaient l'air plutôt compliqué, le dragon qu'il venait de trouver était en face d'eux. En même temps vu le bruit qu'il pouvait faire ce n'était guère étonnant même la ta tante Gertrude pouvait faire autant de bruit. Menfin, Lockwood était en train de regarder le dragon, on ne pouvait pas nier un air de famille entre Thunderbolt et lui, quand il était sous sa forme de dinosaure génético modifié. Puisque oui, Lockwood était un Indoraptor et on lui avait mis pas mal d'adn dans le corps pour être ce qu'il était devenu aujourd'hui. Un redoutable chasseur et une bête assoiffé de sang. C'était toujours le cas hein ? Faut pas croire, là tout de suite, il était simplement en mode pause. Sinon vous aurez surement compris que L'indoraptor aurait sans doute porter son aide à son cousin le dragon. Portant donc son regard sur le combat qui avait lieu, si l'on pouvait appeler ça ainsi. la chauve-souris ce défendait plutôt pas mal. sauf il n'avait pas pu voir la fin du film. Les parois de l'espèce de grotte s'était mis à trembler à cause du cousin de Théophile, que tout se mirent à trembler le sol c'était par la même occasion dérober sous leur pieds. Les séparent une nouvelle fois, ils avaient finalement passer leur temps à se perdre de vue puis à se retrouver comme... dans la chanson du tourbillon de la vie. On s'est connu, on s'est reconnu
On s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue
On s'est retrouvé, on s'est réchauffé
Puis on s'est séparé
Le réchauffé c'était peut-être lier au dragon quand ta chaud au cul. Donc le sol avait disparu les faisant chuter loin très loin de la team Annna ( on fusionne le tout Anna/Ana ) Sentent que le sol ne se rapprochait pas encore, Lockwood avait pu faire surgir ses ailes pour amortir tout cela et ainsi empêcher la chute de son compagnon de route, on vous le donne en mille, c'était Constantine. Il le posa délicatement, du moins des que les pieds de Constantine avait toucher le sol, il l'avait lâcher. Théophile voyait très bien dans le noir donc ce n'était guère un soucis pour lui, il se posa donc à côté de lui. Grâce cela, nul doute que Constantine avait échapper à une relation trop brutal et toxique avec le sol, un smack forcé n'était point conseiller pour lui. On ne remerciera jamais de trop Théophile. Et bien... ça aurait pu être pire... on aurait pu s'écraser Constantine fini par soupirer et regarder ce qu’il se passe
Bon. Une seule solution pour arrêter ce dragon en attendant de trouver les cendres. Tu vas boire un démon. Prêt ? Lockwood pencha donc la tête sur le côté ne comprenant pas très bien où il voulait en venir mais, il était partant pour l'idée. D'ordinaire je les dévore... mais boire aussi ne me dérange pas plus que cela donc oui je peux dire que je suis prêt. avec un charmant sourire carnassier.

Parfait. Il s’appelle Azazel, il est fait de néant et il nous déteste. Dit-il comme si c’était banal en traçant un pentacle sur le sol. ça m'aurait étonné du contraire venant de lui... et bien j'en prendrais d'autant plus de plaisir à le dévorer.

Puis, il réfléchit un court instant. Dites-moi Constantine.. ce démon... comment suis-je censé le boire ? Je me doute que vous n'avez pas de paille... Et qu'il ne sera pas si facile à attraper étant fait de néant, je me trompe ? Continuant de le regarder tracer sa petite étoile.

Constantine le regarda comme si cette question paraissait des plus évidente pour Théophile
Et bien tu vas le boire à la bouteille évidemment. Continuant son pentacle, puis il va réaliser et te regarder à nouveau, ah oui donc Azazel était un grand cru millésimé en fait. Ah oui, pardon. J’ai aidé Lucifer à l’enfermer dans une bouteille pour faire de lui le seul roi des Enfers. Il n'avait pas tout assimilé de son autre lui, puisque les souvenirs du dinosaure surgissait aussi en même temps entrechoquant les réalités.

Oh super, j'espère qu'il est bien millésimé au moins. hochant donc la tête de façon positive, ceci expliquait mieux les choses et rendait la tache un peu plus facile.. Il y a des effets secondaire à avaler un démon comme ça ?
Bien sûr que oui, pourquoi tu penses que tu vas faire ça, sinon ? Le contraire l'aurait étonné. Oh, je sais pas juste parce que les choses semblait déjà assez bizarre comme ça donc boire un démon aurait sans doute été quelques choses de banal... et du coup qu'est-ce que cela m'apportera ? de la puissance supplémentaire ? De nouveau pouvoirs ? Une nouvelle transformation ? Il le laissait terminé son pentacle, mémorisant par la même occasion chaque inscription. Non pas qu'il voulait invoquer des démons de toute façon ça n'allait pas lui servir pour plus tard dans son business. Il avait déjà bien assez à faire dans sa boite. Les invocations de démon ce n'était pas son dada même si pour le coup c'était suffisamment intéressant.

- La manipulation de l’espace et de la matière, de la taille, etc… Azazel était bien plus fort que Lucifer, c’est évidemment pour ça qu’il m’a demandé de le capturer dans… Mh. c'est fort intéressant ça

Pendant qu'ils parlaient, il a continué ses rites. Le pentacle va s’illuminer, et une bouteille en verre va apparaître au centre, rempli d’une matière noire au travers de laquelle on voit des étoiles et des yeux. Comme c'était amusant... Bien sûr, Théophile n'était pas perturber de voir des yeux... Il avait dévorer des humains, démembrer d'autres donc c'était pas de boire un démon qui allait le perturber.
… Ça. Mh.. salut Azazel ! J'espère que tu nous en voudra pas éternellement Théophile s'en approche doucement. Je peux me servir ? une voix rauque et dématérialisée va se faire entendre
Faites le et vous serez maudit pour l'éternité.

Théophile sourit affichant de belle dents blanche. Ce n'est pas ça qui me fera peur tu sais ? Je suis déjà maudit en ayant cette existence.. donc essaie autre chose démon et puis, voit cela comme une délivrance non ? On ne fera qu'un toi et moi.. L'éternité était quelques chose de long mais qui ne faisait pas peur au reptile. Continuant d'avancer, parfois il fallait faire des sacrifices non ? Être maudit ne l'effrayait pas réellement.

Constantine va pincer les lèvres
Alors oui, à propos de ça... s'éclaircissant la gorge. Quand le combat avec le dragon sera terminé, l'existence de Lucifer, qui est la tienne maintenant, sera VRAIMENT pénible. Maiiiis au pire, tu seras Lucifer que lorsque tu seras sous l'influence de la magie des Mondes Vierges donc... ça va. N'est-ce pas ? Pénible ? Dans quel sens ? Il fronça les sourcils Dans quel sens pénibles ? Le fait d'être Lucifer ne le gênait pas plus que cela a vrai dire, il était un peu similaire. Dur, sombre, affreusement douloureux, traumatisant, effrayant... des détails, bois. Lockwood prit la bouteille et la porta à ses lèvres. Et bien à la vôtre dans ce cas... Le liquide était en train de couler dans sa bouche, un gout étrange s'infiltra. Ce que lui avait dit Constantine, ne l'avait pas pour autant effrayer... Il avait déjà cela dans son existence.. Il avait vécu dans un manoir sans pour autant sortir... Devenant un peu plus chaque jour de plus en plus instable... Il avait pris des coups de taser.. Rien n'était plus traumatisant que cela et dès qu'il en avait eu l'occasion, il les avaient manger. Théophile était en train de serrer les dents, il était en train de sentir une douleur...

une douleur immense se mit à le peser dans son crane comme une horrible migraine qui ne passait pas.. ou une gueule de bois mais en pire, des cris stridents se mirent à déchirer ses tympans comme s'ils résonnaient dans ta tête, et son corps était comme en train de bruler de l'intérieur. Sans faire de combustion spontané. Il serrait les dents pour ne pas hurler de toute façon le dinosaure en était incapable supportant cette douleur atroce qui se rependait dans son corps. A qui appartient cette voix qui hurle dans ma tête ?

Constantine va hausser les épaules - A quelques milliards d'âmes condamnées pour l'éternité, c'est pas important. Faut passer outre, on est un peu pressé ici. Lockwood porte son regard vers Constantine, en le fusillant du regard. Je voudrais bien t'y voir toi ? Se redressant tentant de faire le vide dans toute ses voix qui hurlait... Il les somma de se taire...Et la suite ?

- Oh oui, c'était marrant quand ça m'est arrivé. Là n'est pas la question. On pouvait donc voir qu'à un moment Lockwood fit une moue en version gngngn. Néanmoins, il y a toujours cette sensation désagréable d'un trop plein dans ta tête, mais petit à petit , il finit par si faire, bon gré mal gré. De toute façon, il n'avait guère le choix, avant que Constantine ne puisse répondre à sa seconde question une immense explosion va surgir dans la caverne (cf la fin du post d'Anna). Alors que la caverne s'effondre, une faible lumière orangée apparait et disparaitre pas loin de Théophile dans le chaos c'est John qui s'est téléporté sans lui. Petit Batard dirait si bien Lockwood. Les débris commence à s'effondrer sur lui, se transformant donc en poussière. Le calme était en train de revenir petit à petit. Théophile se retrouve donc face au dragon de Pierre... qui est démuni d'ailes avec un trou dans le dos. Se tournant donc vers Théophile. Bien qu'il sache qu'il est du mauvais côté, il n'a surement rien demander à personne pour se retrouver dans une tel galère.
Se rapprochant doucement du dragon, il ne pouvait donc plus rien faire surtout avec un trou pareil sur le dos. Mon pauvre cousin.. tu n'as rien demander et te voilà dans un bien triste état... Il réfléchit un court instant... il ne pouvait pas le laisser dans un tel état et puis un dragon c'était toujours utile non ? il n'eut pas réellement le temps de se poser la question en profondeur Le dragon va se dresser sur ses pattes, et rugir violemment en crachant une énorme salve de feu vers Lockwood. Ce dernier ce rappela donc des pouvoirs qui lui ont été conférer quelques instant plus tôt. Il soupira doucement. ce n'est pas à moi que tu dois en vouloir Marcus... D'un simple geste il manipula donc la salve de feu pour la faire tournoyer et la changer en pluie d'or.. Tu n'es pas très coopératif que dirait tu d'avoir la taille d'un Compsognathus, c'est un tout petit dinosaure Encore une fois il ne va évidemment pas te répondre, se contentant de foncer vers toi, féroce. Nouveau soupire venant du dinosaure et en manipulant donc la taille, avec les pouvoirs d'Azazel le changea en un petit dragon modèle réduis.

Sur la notice c'est pas écrit mais on voit bien en tout petit qu'il y a une limite au contrat. Il va alors changer de taille, mais sur lui il y aura une limite. Le dragon n'est certes plus gigantesque, mais il est à présent juste légèrement plus grand que toi. Mh.. je m'en serais douter que y avait une arnaque à tout ça... Dans ce cas Théophile va donc déployer ses ailes, tu n'as pas eu ta dose ? Ils étaient en quelques sortent deux reptiles, il pourrait bien arrêter de faire le con non ? Le dragon va te bondir dessus. Théophile le fit passer par-dessus lui à l'aide de ses pieds pour l'envoyer contre un mur sauf que la force du dragon est plus lourde que la sienne. Théophile tombe au sol, alors que le dragon l'écrase sous son poids. Un coups de griffe va grandement abimer une de tes ailes, qui va alors saigner. Il serre les dents sentent la douleur dans son ailes. Tu vas le regretter Utilisant donc sa magie, pour changer la matière du dragon en un dragon de barbe à papa. Et pour une fois ça fonctionne, rendant le dragon bien plus léger. Ca ne l'empêchera pas cependant de te jeter des flammes ardentes, Théophile esquive les flammes grâce à sa rapidité. Puis arrive derrière le dragon de barbe à papa pour le manger. Ce n'était qu'un retour à l'envoyeur de toute façon... il lui avait donner une chance qu'il n'a pas saisie et la seule chose à faire était de le dévorer. Cependant, après un instant… un nuage violet s'échappa de sa bouche... Oupsi. Qu'est-ce que ?!
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91540-une-creature-du-futur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91555-les-liens-du-viandosaure#1318634 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91556-les-rp-du-voleur-indomptable#1318638


Contenu sponsorisé




[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 3 _



________________________________________

 Page 3 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les autres mondes :: ➹ Divers Mondes