« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

Partagez
 

 [Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+2
Théophile Lockwood
Dyson R. Parr
6 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage


Pitch K. Black
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Gi3h

Sandman, I'm so alone
Don't have nobody to call my own
Please turn on your magic beam
Mr. Sandman, bring me a dream

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Wo7c










| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 W9b2

| Cadavres : 202



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________ 2022-09-19, 22:21

La guerre des cendres

Mr Sandman... bring me a dream

Et voilà qu'a présent un dragon de pierre blanche se trouvait à travers notre chemin, nous empêchant à moi et Lisa de pouvoir atteindre la sortie, je ne connaissais que très peu les dragons, mais celui-ci paraissait immense comparer à un dragon qu'on pourrait qualifier de normal.

"C'est interminable."Disais-je avec une note d'agacement dans la voix, je perdais patience, j'espérais qu'on allait bientôt se débarrasser de cette maudite Cour des Hiboux pour que je puisse passer à autre chose; mon regard coula en direction de Lisa qui se trouvait à mes côtés, mes mains s'ouvrant, le signalement que j'étais prêt à utiliser du sable contre de dragon pour qu'on s'en débarrasse. "Des idées pour s'en débarrasser?"

"On l’a affronté y a 3 ans, il a attaqué Storybrooke à la dernière mission de la Magic League. Et… il est beaucoup trop dur à affronter. On a utilisé les Cendres violettes (sans savoir que c’était ça) pour le transformer en humain…"Evidemment qu'il était tenace, j'aurais dû m'en douter.

"Je voie ... vous croyez que si je tente de l'endormir ça passera ?"

"Et bien, pourquoi pas, on a jamais essayé…"Et sans plus attendre, je me concentrais sur le sable dorée, le faisant apparaitre au bout de mes doigts dans une quantité assez importante, j'espérais que ça serait suffisant pour endormir un dragon de cette taille. Lançant le sable dans sa direction, j'observais ses effets, c'est à dire aucun avant de baisser les mains tandis que le dragon se dressa, énerver.

"Il a un cerveau en pierre, j’aurais dû le prévoir… on doit sortir récupérer les Cendres Violettes, mais sans diversion…"Une explosion et le tremblement de toute la pièce interrompit Lisa.

"Il suffisait de demander... c'est par où?"Lisa m'indiqua un passage tout proche et sans plus attendre je l'empruntais et elle me suivit; nous traversâmes les mines avant de nous retrouver une fois de plus dans le Casino, plus précisément dans la salle des jeux ou se trouvait toute la cour des Hiboux, tous revêtue d'un masque blanc."Prétentieux à souhait."Murmurais-je pour moi même en les observant tous réunis au même endroit, comme si on se trouvait à une soirée de gala; un sourire en coin se dessina sur mon visage tandis que du sable noir se mis à virevolter au bout de mes doigts. Des bruits d'applaudissement se firent entendre, je suivais le bruit et croisait le regard d'un des membre de la cour qui retira le masque, je reconnus la personne comme étant Sisyphe, elle était enfin parmi nous et ne rêvais plus.

"Bravo pour avoir trouvé votre chemin dans le labyrinthe que nous vous avons créé."

"C'était pas bien compliquer."Répondais-je en haussant un sourcil, Sysiphe sourit.

"Ils ont tous prévu… comme pour Bleak River."Entendais-je Lisa dire avec irritation.

"Pas très surprenant."Notais-je, blasée.

"Et à votre avis, ce que nous avons prévu pour lui, ça vous surprendra ?"Elle se tourna vers quelque chose ou quelqu'un et je suivais la direction vers laquelle elle regardais, un jeune garçon, surement du même âge que Dyson, était attacher sur une chaise, je remarquais tout de suite après sa maigreur et à quel point il avait l'air faible.

"JORGIE !! Jorgie est-ce que ça va ??"S'écria Lisa mais le garçon ne lui répondit pas.

"Pas spécialement."Commentais-je sans la moindre émotion en observant la scène, après tout, j'avais passé des années à torturer des gens et même à les tuer, rien de ce qu'ils pourraient faire me surprendrais ou m'impressionnerais. "Vous allez faire quoi ? Le tuer ? Le torturer encore plus ? Quelque chose d'encore plus horrible ?"

"Récupérez le, vous saurez bien."Dit Sysiphe, toujours souriante alors que ces hommes s'approchais d'elle pour nous faire face et je me retenais de lâcher un petit rire face à cette proposition plus que comique, elle me prenait pour qui ? Un idiot ?

"Le récupérer ? Alors qu'il pourrais nous mettre en danger ? Ça serait particulièrement stupide."Je jetais un coup d'œil en direction de Lisa avant de me concentrer sur les hommes près de Sysiphe.

"Je te comprends, vraiment. Mais Jorgie est un ami, et il est torturé depuis un an maintenant. On pourrait me dire que le récupérer me tuerait que je le ferai quand même. Dyson, John et Ana seraient d’accord. Même les autres, il avait beaucoup d’amis ici."M'expliqua Lisa avec détermination après s'être tournée vers moi, je lâchais du regard la petite troupe d'homme pour regarder Lisa une fois de plus.

"Et qui te dit qu'il ne va pas aussi mettre en danger le reste de la ville ?"Peut être était-elle prête à se sacrifier et les autres aussi, mais les autres habitant de Storybrooke , eux, n'avais rien demander.

"Alors on trouvera une solution, qui n’implique pas de le torturer plus longtemps. On a toujours trouvé des solutions. Et Storybrooke est protégée par des Dieux, je me fais pas de soucis, Sisyphe a beau vénérer le hiboux d’une cité antique, elle ne sera sûrement pas aussi puissante qu’eux, je sais que tu le sais très bien."Bien sûr, je le savais parfaitement bien, je connaissais la puissance des Dieux, mais je savais aussi qu'ils ne pouvaient pas tout régler tout le temps.

"Les Dieux ne peuvent pas tout le temps nous sauvez de tout, parfois ils n'auront surement pas les moyens."J'étais le premier à croire en Diane et en ses pouvoirs, mais aussi à croire en les autres Dieux, hors nous n'étions pas certains de que la cour avait fait et peut être qu'ils ne pourraient le contrer ou peut être qu'ils n'auraient même pas le temps d'agir, je n'étais pas spécialement prêt à vouloir voir les effets de ce qu'ils avaient fait au gosse. "Mais je suppose que mon opinion sur tout ça n'a guère d'importance si tout le monde par ici souhaite le sauvez."

"Ou vois le d’un point de vue pratique. Jorgie est le Rêveur des Mondes Vierges. Vous avez parlé d’un nuage violet plus tôt dans votre aventure, avant que tu ne transforme les chevaux en rêve. C’est qu’ils ont essayé de le faire rêver autrement. En leur faveur. Ils n’ont pas réussi, mais entre lui et les Cendres, ils finiront pas réussir."Je pris le temps de réfléchir à ses paroles, elle n'avait pas complétement tord la dessus.

"Probablement."Je lâchais un soupire, j'espérais vraiment que j'avais tort de douter un tout petit peu de la puissance des Dieux si jamais il s'avérait que toute la ville serait en danger, j'espérais même que les titans qui trainais en ville se bougerais un peu pour aider si jamais tout partais de travers. " Et bien récupérons le."C'était la réponse qu'attendais Lisa car elle se mit à me sourire.

"Il est temps que je me présente à toi, Pitch Black. Enchantée, je suis Lisa. Alias Killer Frost, d’abord ennemie de la Magic League. Et je portais bien mon nom."Alors qu'elle parlais, un léger nuage de froid sorti de sa bouche, ses cheveux se blanchirent et ses mains produisirent du givre et je me retenais de froncez le nez devant ces pouvoir similaire à l'autre crétin de Frost.

"Enchantée Lisa."Je lui offrit un sourire à mon tour avant que le sable qui virevoltais autour de moi prenne la forme d'une longue faux, quelque instant d'après du sable dorée se mélangea au sable qui formais le bout de la lame.

"J’ai cru comprendre que vous aussi, vous étiez un méchant. Voilà ma règle : les super-héros ne tuent pas, mais je ne viens pas d’une histoire pour enfant. Alors ne vous arrêtez pas."Pour joindre le geste à ses parole elle produisit un stalactite qu'elle lança en direction d'un des homme de la cour pour ensuite se planter dans son cœur, l'homme s'effondra au sol et ce fut surement le signal qu'attendais les autres pour s'élancer dans la bataille car tous se ruèrent dans notre direction.

"Je n'en n'avais pas l'intention."Notais-je avant de suivre Lisa qui se dirigeais à la rencontre de la cour, je levais ma faux prêt à attaquer mais au dernier moment on m'attrapa le poignet, me stoppant dans mon attaque et je serais les dents. Tournant la tête vers ce trouble-fête, je notais son costume de Hibou qui lui recouvrais tout le corps, c'était donc le fameux Ergot, la main armée de la Cour. "Il en faut du courage pour porter une tenue pareille." Lançais-je, histoire de faire un minimum de conversation.J'allais m'amuser enfin, vous êtes vraiment tous enquiquinant."

Lui par contre ne semblait pas enclin à vouloir faire la conversation car son gant s'électrifia et le courant me traversa tout le corp, je grognais sous la douleur, incapable de réagir et l'Ergot d'une vitesse folle, voir même surhumaine me tira le bras avant de me plaquer au sol. La faux disparue et le sable se remis à virevolter dans les airs, serrant les dents une fois de plus, je poussais le sable bicolore en direction de l'esprit de l'Ergot, cette fois-ci pas besoin de chevaux, tout ce passerais dans sa tête; ça fonctionna à mon plus grand soulagement, il se paralysa sous mes yeux et je pris quelques instant pour savourer cette victoire avant de noter quelque chose d'étrange, il avait peur bien sûr, mais malgré tout et malgré le fait que j'étais à présent Morphée, je n'arrivais pas à savoir qu'elle cauchemars il affrontait mentalement.

"Intriguant, vraiment."Commentais-je après l'avoir regarder longuement, j'avais des questions, plein de question, mais ce n'était ni le moment, ni l'endroit. "Si j'avais plus de temps, je chercherais à comprendre, hors ce n'est pas le cas."Sans plus de cérémonie, je le poussais pour que je puisse me dégager, il tomba au sol et je me redressais sur mes jambes, sentant une présence dérrière moi, surement un membre de la cour près à m'attaquer, je n'eut pas le temps de réagir qu'il se retrouva gelée par Lisa, qui aussitôt retourna se battre. "Merci."Lui lançais avant de regarder les membre de la cours restant, m'apprêtant à joindre le combat une fois de plus mais de lourdes chaine en métal apparurent autour de mes poignée, je tournais la tête en direction de celui qui m'avais couper encore dans mon élan et découvrait que l'Ergot avait repris ses esprits. "J'aurais dû te trancher la tête."

"Beaucoup de gens auraient dû faire beaucoup de choses."Il bondit, plana dans les airs et leva ses mains dont les doigts était des griffes, je levais les miennes à mon tour, lançant du sable dans sa direction pour le paralyser mentalement, mais quelque chose semblait le bloquer, du coup le sable alla s'enrouler autour de lui, l'immobilisant face à moi.

"Je suppose que si je te quitte des yeux, tu va encore une fois réussir à retourner la situation à ton avantage."J'invoquais plus de sable pour renforcer les liens qui s'était enrouler autour de l'Ergot.

"Tu vas le regretter que tu me regardes ou non."

"Pas la peine de détourner le regard dans ce cas."Seul le silence me répondit, soit. "Lisa, j'aurais bien besoin d'aide."Je levais les bras, montrant mes chaines et les agitant. "Si tu à quelques secondes à m'accorder."

"Dis toujours ?"J'entendais des bruits de lutte derrière moi, elle ne semblait pas s'arrêter dans son combat.

"J'ai des chaines autour des poignets, cadeau de notre ami l'Ergot, tu saurais les geler pour que je les brises ?"

"Serre les dents !"Me prévint elle et j'obéissais tout de suite, sachant pertinemment ce qui allait se produire; dans mon dos, Lisa esquiva un coup et dans sa glissade, elle leva une main dans ma direction, je hissais de douleur en sentant le gèle autour de mes poignets mais le résultat en valais la peine: les chaines était fragiliser. Sans plus attendre, je me baissais vite pour taper les chaines contre le sol et celle-ci se brisèrent. Regardant l'Ergot, lentement, je déplaçais du sable autour de son cou, tentant de le suffoquer, ce qui fonctionna car l'image de son corp se mit à blanchir, son costume et tout son être. Je ne me réjouissais pas trop vite car je voyais du mouvement de son côté, il fouilla dans son costume et jeta quelque chose au sol, ça émit une lumière dorée, je fronçais les sourcils en sentant de l'énergie me quitter et aspirer vers la lumière, celle-ci fut rejointe par cinq autre énergies venant du sous-sol. Tous les grains de sable dorée avait disparue, les pouvoir de Morphée avait été aspirer par ce que l'Ergot avait lancer, ce qui signifiait que la magie d'Ana avait été défaite et que les autres avait surement perdu eux aussi leur pouvoir; l'Ergot blanchit complétement avant de disparaitre, la cour à son tour juste une seconde après.

"Efficace."Notais-je à voix haute avant de me tourner vers Lisa, qui n'étais plus présente."Merde."Je fouillais toute la pièce du regard mais elle n'était bel et bien plus présente, par contre Jorgie lui était toujours là, rapidement mais avec prudence, je m'avançais vers lui, notant au passage qu'il était inconscient mais qu'il respirais. Du mouvement dérrière moi attira mon attention, je jetais un coup d'oeil pour remarquer qu'un portail d'étincelle venait d'apparaitre, laissant tout le groupe en sortir, Lisa avec mais aussi un homme mat de peau.

"Voilà Thunderbolt. Excuse moi, j’ai trouvé les Cendres Violettes, je devais retransformer le dragon avant qu’il ne détruise Théophile de l’intérieur. On venait t’aider mais… ils ont fui ?"

"Non, j'ai tué l'Ergot en le faisant suffoquer, ils ont tous disparue, lui aussi, toi aussi et mes pouvoirs avec."Résumais-je avant de m'écarter pour leur montrer Jorgie. "Lui par contre est toujours présent."

"JORGIE ! "S'écria Constantine qui courut dans notre direction, suivit de près par Ana et Dyson.

"Ils ne sont pas morts. Ils étaient affaiblis alors ils sont repartis dans les Mondes Vierges, sans que je sache vraiment comment…"

"Je ne sais pas non plus, je sais juste que l'Ergot à jeter un truc au sol qui à aspirer mes pouvoirs et surement ceux des autres et après ils ont tous disparue."Méfiant, je gardais un œil sur Jorgie, mais je notais quand même que Dyson avait perdu son costume ce qui confirmais mes propos.

"Donc… la guerre des cendres est finie ? Les super-justiciers gagnent les cendres violettes et le beau blond, et les méchants avec les cendres dorées et leurs secrets. Moui… y a pire comme fin. Hâte de voir la suite de la guerre."Commenta le fameux Louis avec fierté.

"Emmenons le a l’hôpital. On ne va plus faire de guerre pendant un moment maintenant."Dit Dyson tout en serrant la main de Jorgie.

"Pas trop longtemps à l'hôpital, Sysiphe a sous-entendu qu'ils lui avaient fait quelque chose, allez savoir quoi et ce qui pourrait en découler."



luckyred.


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7334



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________ 2022-09-20, 22:33 « Cours Dydy, cours ! »





_____________________________________________________________
3 heures plus tard, maison Parr

Violette ! S'écria Hélène lorsque Flèche et Violette rentrèrent à la maison. La mère s'approcha d'elle, posa ses mains sur ses épaules et l'examina, calmant sa panique peu à peu en voyant qu'elle allait bien. Ca va ? Tu n'as prévenu personne, quand tu as disparu on s'est fait un sang d'encre !

Puis elle jeta un regard mauvais à Bob derrière elle.Enfin, l'un d'entre nous plus que l'autre.

Bob leva les mains en signe d'innocence. Hé, c'était plausible qu'elle soit juste en rendez-vous ! En tant que bon père, je m'engage à effrayer le petit copain seulement quand le premier rendez-vous se termine.

Hélène leva les yeux aux ciels.

Et Dyson... fit semblant de tousser, comme pour rappeler qu'il était revenu, lui aussi. Bonjour, je suis Flèche Robert Parr, votre deuxième enfant, qui porte d'ailleurs le prénom de son père, et qui était aussi parti avec votre fille ainée.

Bob haussa les épaules. Bien sûr mon grand, mais tu as toujours tendance à partir soudainement sur une autre planète alors...

Avec son bras élastique, Hélène tapa son mari derrière la tête pour le réprimander. Robert ! Puis elle s'adoucit en se tournant vers son fils. Mais... c'est un peu vrai. Oh mon chéri, tu vas bien ? Finit-elle par demander en posant une main sur la joue de Dyson.

Ce dernier lui prit sa main pour la lui serrer. Oui, on... on a ramené Jorgie. Il est encore endormi à l'hôpital, mais les médecins (et les sorciers...) ne sont pas inquiets pour son état, expliqua-t-il alors que son petit frère de 10 ans arrivait vers lui. Dyson prit J-J dans ses bras.

Bob eut l'air presque de sauter de victoire. Ouais ! Et un petit ami de ramené à la maison !

Dyson s'écarta pour laisser Violette gérer le fait que ses POTENTIELS petits amis à elle, papa se contente de les effrayer, mais de sauter de victoire pour ceux de son frère. Lui, il s'accroupit pour faire face à Jack Jack.

Moi aussi je veux venir en mission avec vous, lui confia-t-il, des étoiles dans les yeux.

Dyson se retint de lui dire que cette "mission" là était beaucoup moins appréciable que celles de la Magic League ou des Indestructibles. Hé, tu vas devenir le plus grand super-héros de tous les univers connus, faut que je profite un peu de ma lumière avant que tu sois la grande star ! Le taquina-t-il en le chatouillant.

Flèche se releva pour prendre Violette à part. Hé, je dois t'avouer un truc. D'un côté, j'ai regretté que ces maudits hiboux t'aies mélée de force à tout ça. Surtout quand je vois ce qu'ils ont fait à quelqu'un que j'aime comme Jorgie. Mais de l'autre... j'avoue que j'étais très content qu'on soit à nouveau ensemble sur le terrain, lui confia-t-il avec un petit sourire.

Lisa frappa à la porte derrière eux pour s'annoncer. Dyson fut surpris de la voir, pensant qu'elle ferait pression sur le personnel hospitalier parce que "je suis BEAUCOUP plus qualifiée que le meilleur de vos chirurgiens !" comme elle le disait à chaque fois qu'un proche avait besoin de soin.

Désolée d'interrompre le retour à la maison, commença-t-elle avant de rendre à J-J le calin qu'il est parti lui faire en courant. Mais Violette, Dyson, vous êtes invités par la Mort.

Hélène avait beau adorer Lisa (elle avait pendant longtemps fait le suivi des pouvoirs Parr pour les comprendre et les aider, nottament pour contrôler ceux de Jack Jack), la mère haussa un sourcil mauvais.

Pardon ? La Mort n'invite aucun de mes enfants sans mon autorisation, et maman ne la donnera JAMAIS !

Flèche posa une main sur son bras avec un sourire amusé. T'inquiète pas, c'est pas aussi lugubre que ça laisse entendre. C'est une amie... je crois. Elle a surement été libérée de ses chaînes.

Il se tourna vers Violette. J'avais espéré qu'on ne retourne pas sur les Mondes Vierges de sitôt... mais ça me donnera de quoi penser en attendant que Jorgie se réveille.

_____________________________________________________________
Monde Vierge - Le Panthéon des Constantes

Honey, Dyson, Violette, Pitch, Théophile et Anna, mais aussi Constantine, Lisa, Ana, Louie et Jorgie avaient été invités par les Idées Constantes encore en vie dans leur propre monde. Pour des raisons évidentes, Jorgie n'était pas venu, encore en train de dormir sur son lit d'hôpital.

Pour un monde qu'on appelle "Le Panthéon des Constantes", Dyson s'attendait à une image de trône de l'antiquité grec au marbre brillant bordé de doré sur une montagne flottant dans les nuages. C'était... un peu décevant, s'agissant alors d'un Monde Vierge encore blanc, avec simplement quelques piedestals où les Constantes se tenaient pour se réunir ou, dans ce cas, recevoir des invités.

Entre les disparitions de certaines d'entre elles, toutes les "chaises" n'étaient pas remplies. Mais il y avait Le Gardien aka Doctor Fate, la Mort bien plus en forme sans ses chaînes, la Sève toujours aussi flippante sans ses marais, qui se tenait d'ailleurs tout en bout, et même le fantôme du Professeur se tenait encore sur son piedestal malgré sa mort récente.

C'est la Mort, qui avait envoyé ses invitations par le biais de Constantine, qui commença.

Bonjour, ceux que l'on nomme à présent Super-Justiciers. Bienvenue chez les Idées Constantes des Mondes Vierges. Je crois que vous avez eu le loisir de comprendre qui nous sommes.

Le loisir, répéta Dyson.

Louie leva la main. Moi on peut pas dire que j'ai vraiment compr... commença-t-il avant d'être interrompu par Lisa qui lui baissa la main.

Nous tenions à vous remercier, continua Doctor Fate. Lorsque vous avez libéré le Rubis de Morphée depuis les rêves de Sisyphe, l'éclat de la vérité ne vous a pas seulement libéré vous, mais aussi tous les habitants des Mondes Vierges, piégés dans les marais de la Sève.

Les regards se tournèrent vers Dame Nature Version Emo qui se contenta de grogner dans toute la poésie de son expression habituelle.

Nous ne t'en voulons pas, Sève, précisa le fantôme du Professeur avant de nous expliquer. Comme la plupart d'entre nous, elle aussi a été capturée par la Cour.

Malheureusement, reprit la Mort, seuls le Gardien, la Sève et moi sommes revenus indemne des attaques de la Cour des Hiboux. Le Professeur ne va pas tarder à rejoindre son au-delà, lorsqu'il aura dit ce qu'il a à dire à Honey Lemon. Et en plus de lui, Morphée et Lucifer ne sont plus des notres.

Le fantôme du Professeur pointa Honey, Pitch et Théophile du doigt. Leurs histoires vont sont désormais confiées. Vous ne pourrez plus les incarner lorsque vous serez chez vous, mais quand vous vous tiendrez sur les Mondes Vierges, vous les représenterez à nouveau.

Nous ne vous demandons pas de partir de chez vous, précisa Doctor Fate. Mais nous espérons vous revoir bientôt, car les Constantes au complet seront nécessaires lorsque la menace de la Cour réapparaîtra. Et vous ne serez pas les seuls, continua-t-il en regardant Dyson, Anna et Violette. Vous incarnez aussi des Idées qui ne s'en sont pas sorties, et vos rôles seront tout aussi cruciaux dans ces événements.

La Mort termina sur un sourire destiné d'abord à Constantine, Ana, Lisa et Louie. Et nous sommes également très reconnaissants de toute l'aide précieuse, venant d'Idées de nos mondes ou non. Puis elle s'adressa à tout le groupe. Bien sûr, vous n'avez aucune obligation. Cette guerre n'est pas la votre, je le comprendrais. Ce n'est qu'un espoir que nous tenons, près de celui de voir ce conflit revenir le plus tard possible. En attendant que ce jour n'arrive et que le choix sera à votre portée, nous vous laissons reprendre le cours de vos vies.

Et c'est ainsi qu'elle nous congédia. Ceux qui le souhaitaient pouvaient s'entretenir avec les Idées Constantes, et le fantôme du Professeur tenait d'ailleurs à rencontrer Honey une dernière fois avant de s'en aller définitivement.

Dyson, lui, voulait demander à Anna de l'accompagner et parler à la Sève. En effet, il avait compris que s'ils incarnaient les histoires de quelques Idées, c'est qu'elles avaient péri. Hors, Anna et lui savaient que Joan et Junior avaient été faits prisonniers de deux arbres, dans lesquels Honey avait vu ces personnes vivre.

Mais Dyson n'eut jamais le loisir de demander à la Sève ce qui était arrivé, car celle-ci s'engouffra dans le sol creusé par quelques lianes, et changea de monde.

Alors, une fois que tout le monde avait dit ce qu'il avait à dire, ils regagnèrent Storybrooke.

_____________________________________________________________
Storybrooke - Hôpital

Avec les magies de Constantine et d'Ana, Jorgie se portait déjà beaucoup mieux, ses blessures et son inquiétante maigreur ayant majoritairement disparu. Dyson repoussa tendrement une mèche de cheveux de son visage, content de le revoir en meilleure santé.

Après un instant, il rapprocha le fauteuil, et sorti de sa housse la guitare qu'il avait gardé qui appartenait à Jorgie, avec laquelle celui-ci avait souvent chanté pour lui (comme ce jour où ils s'étaient embrassés pour la première fois).

Dyson se mit alors à jouer quelques airs, avant d'entamer doucement quelques paroles d'une chanson que Jorgie chantait parfois, et qui résonnait en lui depuis qu'il avait disparu - surtout pendant tout ce temps où ils l'avaient cru mort.

These days are slow and I’m caught inside
I’m in my head and I’m spinning round
If I call out will someone show?
I miss those days when you were home

Hello, Hello
Is there anybody out there? I’ve got my door open
Come in, Come in

Hello, Hello
Is there anybody out there? I’ve got my door open
Come in, Come in
Come in...

I look outside the grass has grown
I think about those words you wrote
Wish I could go back and change it all
I miss those days I want them back

Au dernier refrein, Dyson ne put retenir ses larmes lorsque, ayant ouvert les yeux un peu plus tôt, Jorgie termina avec lui les derniers vers.

Puis, la chanson terminée, Dyson posa la guitare contre le fauteuil, et s'approcha aussitôt pour serrer sa main dans la sienne, sans arriver à arrêter ses larmes.

Jorgie, je suis tellement désolé, tu étais là, et j'ai... j'ai...

Je sais, lui répondit-il tendrement, toujours capable de calmer les angoisses de Flèche depuis qu'il le connaissait quand il perdait espoir.

Quelques mois plus tôt, Jorgie était manipulé pour être enrôlé dans la Cour des Hiboux, et Dyson ayant cru à la version de la Cour, comme quoi il était véritablement mort et que celui-ci était une reproduction cruelle d'Ana venant avec Bleak River... ils se sont séparés . Avoir laissé Jorgie avec eux l'a hanté chaque jour dès qu'ils ont compris que c'était véritablement lui.

J'ai cru aux mêmes choses. Mais je n'avais qu'une pensée en tête : l'espoir que tu n'en portes pas la culpabilité. Dyson tu ne m'as pas laissé. Tu voulais rester avec moi, et j'ai du insister pour te laisser partir.

Il marqua un temps de pause. C'était la chose la plus dure que j'ai eu à faire de tout ce qu'ils m'ont infligé.

Dyson serra un peu plus la main de Jorgie, et lui adressa un petit sourire. Plus jamais quelqu'un n'aura l'occasion de t'emmener loin des tiens, ok ?

Jorgie sourit à son tour. J'ai finalement réussi à redonner de l'espoir à ce cher Dyson, nota-t-il, faisant écho au temps que Jorgie avait passé à aider Flèche à retrouver ses pouvoirs, en vain. J'ai pas oublié, d'ailleurs. Je t'ai dis que je t'aiderai à les retrouver.

Je me fiche de les ravoir maintenant, lui confia-t-il en rapprochant sa main de lui.

Il le contempla un instant, d'un regard chargé d'émotions différentes. Jorgie comprit facilement. Tu as quelque chose à me dire, c'est ça ?

Dyson se mordit la langue, détestant devoir revenir à ça déjà. Pardon Jorgie. Avant de te laisser retrouver tout le monde, il faut que je te demande quelque chose...

La raison pour laquelle la Cour des Hiboux fait tout ça ? Excuse moi Dyson, j'ignore la finalité de leur plan s'il réussit, confia Jorgie, sincèrement désolé.

Dyson hocha la tête. Non, ne t'inquiète pas, je me doute. Louie nous a apporté une piste d'ailleurs, il a dit avoir découvert qu'ils leur faut 3 cendres différentes combinées. On en a une chacun maintenant. Même si de toi à moi, je pense que c'est Honey qui l'a découvert, nota-t-il, voyant d'ailleurs que Jorgie n'avait pas oublié quel type de personnage était Louie. Non, en fait, Lisa a raconté comment Pitch t'a libéré, et pourquoi il avait hésité à le faire. Ca leur paraissait... trop facile. Mais ni la science ni la magie n'a trouvé de danger chez toi. Tu saurais pourquoi ils voudraient qu'on te retrouve après t'avoir gardé pendant un an ?

Je pense que oui, confia Jorgie, son regard fendant le coeur de Dyson tant il laissait paraître la souffrance qu'il avait enduré avec la Cour. Ils ont pas fait de moi une bombe, si vous vouliez vous rassurer. C'est autre chose. Ils savent aussi qu'il y aura un prix à payer dans cette guerre. Ils m'ont ramené à vous pour que je sois dans la liste des possibilités pour être celui qui le paierait.

Dyson se souvint de l'avertissement du Gardien, et réalisa que l'avertissement du prix à payer ne s'était pas encore réalisé. Et cela l'inquiéta davantage, si c'était toujours d'actualité. Celui qui le paiera devra donner quoi ?

Je ne sais pas, mais comme à chaque fois, ils vont s'arranger pour que ce soit quelque chose qu'on récupérera. Surement un instrument précieux pour gagner la guerre, qu'on devra jeter...

Dyson prit une grande inspiration. Tu n'auras rien à payer, Jorgie. Cette guerre n'est pas la notre. N'est pas la tienne. Je m'en assurerai, et je le paierai moi même s'il le faut.

Jorgie lui serra la main en retour. Argumenter aurait été inutile, il le savait. Mais une fois remis sur pieds, lui aussi comptait être là pour lui, comme c'est le cas depuis bien longtemps déjà. Après un instant, Dyson se leva. Je reviens, tu as des gens à revoir, lui dit-il avec un sourire heureux.

Il quitta la pièce quelques instants, pour revenir, restant d'abord à la porte. Ton père et ta soeur ont hâte de te retrouver. Et ils ne sont pas venus seuls.

Dyson ouvrit alors la porte en grand, laissant passer Constantine et Ana... suivis de tous les amis que Jorgie s'est fait en un an et demi de vie à Storybrooke.

Jorgie était revenu auprès des siens.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Théophile Lockwood
Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

Théophile Lockwood

| Avatar : Tom Ellis

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 5bbe78970cf5bc31fbfa0cdabab6d1af

Je sens qu'on va bien s'amuser !

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Tumblr_nx5ztbjNoK1uj325ro6_r1_250

Que le spectacle commence !

| Conte : Jurassic World
| Dans le monde des contes, je suis : : l'Indoraptor

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 SJ2banni-re-Th-ophile

| Cadavres : 70



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________ 2022-09-21, 20:45 Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

La guerre des cendres

Super-Justiciers #2 Dyson, Anna, Honey, Pitch & Violette






Quand on lui aurait dit de venir ici pour faire ce genre de mission.. Il n'aurait surement pas accepter ou alors pour dévorer un peu tout ce qui s'y trouvait. Sauf que là.. bah ce n'est pas ce qui l'avait sauver. On se souviens souvent quand on dit au enfant "ne mange pas n'importe quoi" Théophile l'avait compris à ses dépens quand il avait mangé le dragon . Quel idée de créer quelques chose d'invisible aussi ? Ou se trouvait l'enjeux dans tout ça ? C'était nul de pas avoir la sensation qu'on pouvait mourir à chacun instant et de vivre le temps présent. Certes, Théophile avait la cuirasse très solide néanmoins de l'intérieur c'était autre choses. Donc si l'ont puis dire en récupérant les cendres violettes et de ce fait le dragon ça lui a en quelques sorte sauver l'existence. Cela lui donnait de nouvelle idée pour ses futurs confiseries. Non promis, il ne tuera pas les clients fidèle. Plus dans le sens de sa confrérie de l'ombres. Personne ne pouvait soupçonner un bonbon de la sortent donc... Le fait qu'il créer un bonbon explosif, indétectable pouvait être envisageable.. Surement avec un gout caramel pour que ça passe bien le temps de mourir. Il faut souvent toujours donner un peu de bonheur. C'était probablement un plan machiavélique qu'il était en train de mettre en place dans sa tête surtout dans un moment pareil. Pour lui ce fut une idée de génie. Il allait pencher sur le sujet plus tard. D'un simple hochement de tête il hocha la tête pour lui dire un merci.

Après ça ils étaient plutôt libre de faire ce qu'il voulait. Théophile n'avait pas trouver mieux que de rentrer chez lui pour mettre ses idées sur texte. Histoire de ne pas oublier les nouveaux parfum et les effets qu'ils auraient sur la personne. Théophile avait donc été convier plus tard à retourner dans l'autre monde.

•••

Une fois convié par les idées Constantes, c'est à dire le Doc, le prof et la mort. Bon cela dit il aurait pu avoir d'autres nom. Il avait écouté ce que chacun d'eux pouvait compter, des idées lui venait en tête... du moins des questions aux quels, il n'avait pas la moindre réponse à fournir. S'approchant donc de la mort.

« C’est avec honneur que nous, du moins je reviendrais reprendre cette identité qui est maintenant la mienne. Mais j’aurais une question à vous poser.. savez-vous ce qui est advenus du vrai Lucifer ? Je veux dire sa fin ? » Son regard va trahir son embarras. Il le ressentait
Je l'ignore. Lucifer n'était pas destiné à une Idée Constante et il semblerait qu'il a passé son existence à s'échapper d'un état à l'autre. Lorsque la Cour des Hiboux a attaqué, je sais qu'il a cessé d'exister. Mais hélas, la fin de son histoire est un chapitre qui n'apparait pas dans le livre de sa vie. mh.. pour ce qui était du vrai Lucifer ça le peinait de ne pas savoir ce qu'il était advenu de lui. Il hocha la tête. « Mh.. je comprends.. je trouve ça dommage.. mais c’est ainsi que le monde est fait. Je ferais en sortent que son extinction ne soit pas vaine. J’ai pu voir au travers de sa mémoire qu’il comptait échapper à ses taches pour voir autre chose comme une reconversion…Et comment ça se passe ? Pour venir ? C’est vous qui nous appelez ou de temps en temps on peut venir en passant au travers d’un portail ? Sachant qu’une fois à l’extérieur je n’aurais plus les pouvoirs de Morningstar… Après tout quand ils sont arrivé ici... il avait de nouvelles identités... Alors peut-être qu'ici ça se passait différemment ? Et pas comme chez eux avec la poussière...

Je nous souhaite d'un jour trouver la réponse au mystère de Lucifer.Répond-t-elle d'abord. Les Mondes Vierges sont des mondes ordinaires, vous pouvez venir vers nous comme dans tous les autres. Vous y serez toujours les bienvenues, et nous nous souviendrons de vous transmettre des messages si nous avons besoin de vous.
Je m’y hâterais à trouver la solution si… toutefois vous accepterez mon humble présence il se gratte le menton « ohh je vois, j’aurais pensé que ce soit plus compliquer dans ce cas vous me trouverez ici assez souvent. Et bien ce n’est pas souvent qu’on cause à la mort et quand c’est pas l’heure, ce n’est pas l’heure. il lui sourit. « les enfers ont besoin d’être tenue mais en mon absence, à qui dois-je confier le rôle de surveiller ? Vous ?

Elle se tourna vers Doctor Fate. Ils seront gardés par le Gardien. C'est son rôle de veiller sur les mondes vierges. Et il y a encore quelques histoires de Lucifer qui sont restés en suspens. Vous avez rencontré l'un de ses rivaux, Azazel... mais il y en avait un autre. Mais c'est l'histoire d'un autre jour. L'heure n'est plus aux aventures. Profitez de votre récente victoire. De plus, les peuples des Mondes Vierges ne tarderont pas à découvrir que les Super-Justiciers les ont libéré, et cela ne me surprendrait que certains d'entre eux vous invitent à leur tour un jour. Comment oublier ce qu'il avait dû faire en buvant Azazel et la douleur qu'il avait éprouvé dans son être. Pendant que Constantine lui disait que ce n'était pas la mer à boire... « Bien… » porta son regard sur doctor fate « je vous confie mon royaume veillez à ce qu’il restent en ordres.. et vivant enfin… si on peut dire ainsi il rit légèrement. Sous le casque, le Gardien va avoir un petit rire à ta première remarque N'ayez crainte, je veille sur ce monde et tous les autres depuis bien plus longtemps que votre arrivée hier, monsieur Lockwood. Lockwood sourit à cela avec un pouce lever et un clin d'oeil. oui.. je me doute qu’il n’y a pas que Azazel, je serais curieux de savoir qui et je serais ravi de passé une nouvelle aventure en votre compagnie mais, laissez ça à plus tard comme vous le dites. Tenter de savourer cette victoire qui sera sûrement de courte durée .. tôt ou tard ils vont revenir et si cela vous en dit.. nous serons encore là pour les accueillir sentent tout de même son aile lui piquer, il serra les dents bien sûr.. avec moins de dommage La Mort va sourire - Puissent vos histoires ici continuer et prospérer d'encore de nombreux récits épiques et victorieux. Et chez vous, prenez soin des vivants. Dit-elle en regardant Constantine un peu plus loin.

Théophile sourit légèrement... lui prendre soin de vivant ? Il n'était guère un enfant de cœur et puis.. en d'autres terme vu l'éducation qu'il avait eu, il était loin de l'enfant sage. Il avait été dresser pour tuer. Mais ça les autres ne devait pas l'apprendre. Je ferais de mon mieux pour tenter de les maintenir... après... s'il vous croise c'est que ce sera les risque du métier comme on dit. Il aviat cependant oublié le détail qu'avait mentionner la mort Non. Je ne suis pas là pour tout le monde. Par exemple, Constantine a passé un marché il y a plusieurs décennies avec Lucifer pour m'échapper. Et c'est pour cela qu'il faudra faire davantage attention aux vivants de son genre.
Il comprenait mieux la raison... ça ne l'étonnait guère les marchés, ils s'y connaissait. Un sourire ourla ses lèvres. Oui. ne vous en faites pas je ferais attention à eux... Ça promet d'être plutôt amusant de passer des pactes avec le diable. Mais en échange il voulait de quoi avoir le change.

Il salua tout le monde et se rendit donc hors de son monde sentant sa force de reptile revenir à lui au détriment de la force de Lucifer. Il vivait avec deux personnalité en quelques sortent ce qui permettait surement de le stabiliser un peu mieux et de ne pas systématiquement dévorer la chose en face de lui. Il était en totale progression le dinosaure. Pour l'heure il avait des choses à faire comme emmener des bonbons. Oui des bonbons ça faisait toujours plaisir non ? Il n'y avait pas d'âge pour avoir.. enfin hormis les diabétiques mais ça c'était autre chose. Icy Blue n'était pas là en tout cas. Elle lui avait simplement laisser un petit message " je ne serais pas la durant deux jours" Mh. au moins c'était clair, surement en voyage d'affaire.

•••

En se rendant à la chambre de Jorgie, Théophile avait penser à prendre de quoi faire plaisir au petit, enfin pas si petit mais disons que comme Lockwood était un dinosaure... on pourrait croire qu'il est plus vieux qu'il en a l'air et l'identité de Lucifer ne calmait pas cela. Du coup il n'était pas venu les mains vide et avait ramener des bonbons de sa confiserie, ne sachant pas ses gouts, il avait opté pour quelques choses de classique et de plutôt normal. Il ne fallait pas le rendre malade à peine remit sur pied.
Il va sourire, content
- Je ne sais pas comment vous faites pour déjà si bien me connaître, merci beaucoup !
Théophile sourit avec un petit air taquin. Qui n'aime pas les bonbons ? Et puis ce sont des produit maison, je tiens une confiserie de bonbon en ville. Je vous ai apporter les gout classique, ne sachant pas spécialement ce qui pourrait vous satisfaire, j'ai opté pour une touche classique mais, si l'envie vous en dit j'ai différent gout qui pourrais tout aussi bien vous convenir.
Quoi qu'il en soit c'est un plaisir de vous rencontrer en personne et savoir que vous êtes sain et sauf.


Si c’est un bonbon, c’est mon préféré ! Il va en manger un. Théophile était impressionner de voir tant d'innocence dans son regard en mangeant un bonbon. J'en suis ravi dans ce cas.
Merci encore. Désolé que vous vous soyez retrouvé mêlé à tout ça. Il avait soigner son aile avant, parce que même s'il avait été Lucifer, ça ne changeait pas le fait que c'était ses propres ailes qu'il avait déjà étant donné qu'avant les Dinosaure possédait des plumes et cette vie l'a lui avait doter d'ailes blanches, qu'il avait dû soigner. Ne vous excusez pas, ce n'est pas grave, il n'y a pas eu trop de dommage, c'était superficiel. Et puis ça m'a permis de voir autre choses... de me connaître un peu mieux. C'est surement la meilleure chose qui me soit arriver à vrai dire. J'ai un nouveau but Le fait d'être Lucifer a surement été une bonne chose pour sa stabilité. Le plus important c'est qu'on ait pu vous retrouver. En revanche, c'est que cette partie-là a été relativement facile pour vous extraire, mais l'importance n'est pas là, il faut profiter pendant que nous sommes encore là et je crois comprendre que tu as des choses à rattraper avec Dyson. C'est qu'il se pensait presque philosophe le dinosaure alors qu'il faisait connerie sur connerie ces derniers temps. Entre la boite, la confiserie et la confrérie. Monsieur avait de quoi faire pour relier les trois boulot en un et surtout sans se faire prendre. Cela dit la Confrérie existait depuis longtemps, il n'avait fait que reprendre le flambeau de son père. Qui n'était en aucun cas un homme de bien, lui non plus mais c'était autre chose. Déjà parce que ce n'était pas un homme.. mais un indoraptor, son Adn avait été muté de bon nombres de façon. Il avait été refait à partir de l'indominus qui avait fini englouti et de bons nombres de dinosaure pour cette raison qu'il était aussi développé et avait bon nombres de qualité. Il avait été une arme et n'avait connu que l'enfermement. En plus d'avoir été dans le coma.

Jorgie va perdre son sourire. Tout est facile. Puisque j'ai l'impression qu'ils ont prévu absolument tout ce qu'on peut faire... mais il a un petit sourire à la fin. - Oui. Je crois aussi. Face à cela, Théophile va poser sa main sur son épaule. Il y a des choses qu'ils ne peuvent pas prévoir tant qu'on est ensemble, on peut être invincible.. l'amour que porte certaines personne peuvent nous rendre encore plus fort... et ça ils ne peuvent pas vous le retirer. Comme dirait si bien une personne... Il y a l'espoir. Théophile était doué dans les mots pour les manier, généralement ça ne le concernait pas, après tout il n'avait pas eu cela dans sa génétique. il lui fallait l'adn de Blue pour qu'il puisse être doté d'émotion, d'empathie. il n'avait connu que la douleur, le sang, et la torture pour cette raison qu'il avait de nombreux vis dans son arc. Pour l'Adn, Blue avait été modifié en ayant eu le sang de Roberta, la t-rex. Je ne vais pas m'éterniser plus longtemps pour ne pas entraver vos retrouvailles entre toi et Dyson, en tout cas Jorgie, si l'envie t'en dit tu es le bienvenue au Lux ou j'ai ma confiserie. Il lui donna sa carte. Le Lux, j’oublierai pas l’adresse ! Dira-y-Il avec enthousiasme, sans plus attendre, Théophile s'était dirigé vers la porte. Il sourit et avec une révérence, il dit Au plaisir de t’y retrouver passe une agréable journée, dyson au plaisir de te revoir aussi t’es le bienvenu
Merci Théophile ! fini par dire Dyson, avant que Théophile ne s'en aille les laissant. Pour reprendre le cours de sa vie... restant tout de même sur ses gardes. Prenant la direction du Lux.


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91540-une-creature-du-futur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91555-les-liens-du-viandosaure#1318634 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91556-les-rp-du-voleur-indomptable#1318638


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Eroshoney

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6399



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________ 2022-09-22, 21:12 « Science is magic that works. »

L'esprit cartésien de Honey était sacrément chamboulé par cette aventure intellectuelle. Rendez vous compte ! Elle venait quand même d'entendre la Mort et le fantôme du Professeur (ainsi qu'un Gardien mais ça c'était déjà plus logique pour son esprit) faire un discours dans le monde du Panthéon ! Rien que ça ! C'était forcément bouleversant quand on est profondément athée.
Le Professeur avait d'ailleurs laissé entendre qu'il souhaitait s'entretenir avec la jeune femme et n'attendit pas davantage pour ce faire. Dès la fin du discours, il s'approcha de la jeune femme :
- Ma chère Honey, je dois te remercier... mais également m'excuser car je dois te poser cette question un peu plus tôt que les autres : comptes-tu revenir sur nos mondes pour tenir mon rôle dans le conflit qui se prépare ? demanda-t-il sans passer par un chemin de traverse.
La scientifique resta muette quelques instants, pondérant la manière dont elle allait répondre, la réponse, elle, Honey la connaissait déjà et la voyait comme une évidence. Elle ne souhaitait pourtant pas commettre d'impair social en paraissant trop empressée.
- Oui. Bien sûr, répondit-elle lentement pour donner plus d'engagement à son affirmation. Pourquoi ?
Honey doutait qu'il faille prendre rendez vous pour se rendre dans un endroit pareil, tout comme elle doutait que le Professeur ait envisagé une autre réponse de sa part. Alors quoi ? La réponse était-elle liée à ses dons temporaires ? Aux livres qu'il fallait ranger avant de partir ? A bien des égards le Professeur lui rappelait encore et toujours Albus Dumbledore car il était au moins aussi mystérieux et espiègle que lui en plus de toujours avoir ou sembler avoir une longueur d'avance. Ce dernier constat ne donnait pas spécialement envie de jouer, ou plutôt de perdre, contre lui aux échecs.
- Car je perds la mémoire, ce qui veut dire que les pouvoirs du Professeur me quittent officiellement et que je vais devoir passer de l'autre côté; expliqua-t-il tranquillement tandis que la jeune femme n'avait, à aucun moment, imaginé qu'ils allaient s'engager sur ce terrain-là et ne répondit qu'en lui adressant une moue désolée. Cette mémoire surhumaine, qui porte plus d'histoires qu'on ne peut l'imaginer, est tienne désormais, annonça-t-il juste après, sans transition, laissant presque littéralement le poids de cette nouvelle et de cette mémoire tomber sur les épaules de Honey. Et il faut que je te partage un de mes secrets. Les livres de la bibliothèque ne se contentent pas toujours de nous apparaître. Parfois... il faut les écrire nous même.
Ce dernier point était beaucoup moins perturbant que ce que Honey avait imaginé en apprenant que le Professeur devant lui partager ses secrets. Dit comme ça, le processus n'avait pas l'air bien magique, autrement dit, totalement à la portée d'une cartésienne comme Honey.
- J'imagine que c'est un peu différent mais j'ai déjà écrit des papiers scientifiques, alors ça ne me pose pas problème, répondit-elle. J'aime les livres.
- Je pense que c'est exactement pour cela que la Cour des Hiboux t'a estimée faite pour ce rôle. Chaque personne ayant incarné une Idée, constante ou non, a été recherchée par la Cour pour s'assurer qu'ils correspondaient aux rôles. Dyson et Anna, qui ont déjà combattu ensemble dans les costumes qui ont donné naissance aux idées d'Aile de la Nuit et de Chauve-Souris. Pitch contrôle les cauchemars et Morphée en est le roi. Etc... Et toi, et bien, il ne faut jamais écrire de la fiction. Lorsqu'un livre ne se créé pas tout seul, cela requiert un travail d'investigation. Et je sais que ce travail entre tout à fait dans tes capacités.
Honey opina, satisfaite par ce développement.
- C'est vrai qu'en tant que chercheuse, j'ai l'habitude.... eh bien de chercher, conclut-elle sans grande finesse.
- Parfait. Car dans nos mondes, le travail de mémoire est encore plus important qu'ailleurs. Car lorsque les mémoires se perdent, la réalité est encore plus malléable. Or, dans les méandres de nos histoires, certaines s'effacent, complètement ou en partie.
Tout en parlant l'ancien Professeur tendit les mains devant lui ce qui eut pour effet de faire apparaitre des personnes en rafale :
- Junior Robinson et Joan Infantino avant de devenir des arbres
- Une https://comicvine.gamespot.com/a/uploads/square_medium/0/77/4865776-beelzebub.jpg qui paraissait sortir tout droit des enfers qui inspira un mouvement de recul à Honey,
-https://i.pinimg.com/originals/8e/90/86/8e90861a6ee2f5bc28fa470c1fed9f9c.jpg au visage beaucoup plus avenant
- https://i.pinimg.com/originals/97/fc/3f/97fc3f88c454b14811b9ebe55f444dce.jpg qui portait une couronne cornue et d'or...
Ces personnes, Honey ne les avait jamais vues et, pour certaines, elle n'avait pas spécialement envie de les rencontrer. Pourtant, quelque chose lui disait que l'ancien Professeur ne lui montrait pas ces visages pour rien et qu'elle serait amenée à les revoir tôt ou tard.
- J'imagine que nous croiserons ces individus, n'est-ce pas ? demanda-t-elle sans savoir si sa question était réelle ou purement rhétorique.
- La vision du Professeur est toujours juste, même s’il faut parfois prendre le temps de la comprendre. Mais avec vous, je ne me fais aucun soucis. C’est un honneur de partir en vous sachant avec mes livres.
Honey se sentit rougir, flattée.
Puis les images disparurent et le Professeur poursuivit :
- Fais attention toutefois. Dans ce travail de recherche et d'écriture, lors des épreuves les plus difficiles, il sera tentant de passer de Professeur à Auteur. Rien ne te l'interdit, d'écrire une histoire issue de tes propres idées et non de tes recherches, afin de créer quelque chose ou quelqu'un qui arrangera la situation. Mais s'il n'y a pas de loi contre cela, il y a quand même des risques. Un prix à payer sera à rembourser différemment quoiqu'il arrive, même si on parvient à l'éviter une fois.
Honey opina pour lui signifier qu'elle avait bien compris son avertissement et qu'elle ne comptait pas l'oublier. De toute façon, même si elle avait voulu l'oublier, Honey n'oubliait jamais rien.
- Je ne suis pas du genre à faire prendre des risques aux autres et puisqu'aucun de nous ne sait quel sera le prix à payer et par qui je ne compte pas m'y risquer, assura la jeune femme avec sérieux.

Une fois de retour en ville, Honey trouva normal de se rendre à l'hôpital prendre des nouvelles de Jorgie. Evidemment, elle n'y vint pas les mains vides - et pas uniquement parce qu'elle avait emmené Cassiopée avec elle ! Quand la jeune femme pénétra dans la chambre de Jorgie, elle tenait dans ses bras et petit nounours en peluche tout doux et tout mignon, sans doute trop puéril pour Jorgie, mais probablement aussi réconfortant.
De toute façon c'était l'intention qui comptait, non ? Or Honey ne nourrissait que de bonnes intentions envers Jorgie et était persuadée que si l'ourson avait pu ressentir quelque chose, il aurait été aligné avec elle sur ce point.
- Honey, je l’adore ! Je devrais plus souvent être à l’hôpital dis donc ! s'écria l'intéressé alors que la jeune femme et son bébé (et le nounours) franchissaient à peine l'embrasure de la porte.
La jeune femme pouffa et lui rendit son grand sourire, contente et soulagée de constater qu'elle avait misé juste.
- Non, bien sûr, ce serait plutôt cool de plus revenir là, se reprit-il après avoir croisé le regard noir de son père. Mais merci, Honey. Je suis content de te revoir !
- Moi aussi je suis contente, répondit la jeune femme en se garant près du lit pour tendre le nounours à son heureux propriétaire. Alors, tu te sens comment ? Tu as eu de la visite ?
- Voir autant de gens sans masque blanc en une journée après un an c’est rafraîchissant, oui ! J’espère juste qu’on pourra reprendre une vie normale. Je crois que j’ai une tombe à mon nom dans le cimetière alors ça risque de prendre un peu de temps, remarqua-t-il.
Honey grimaça quelques instants puis lui pressa amicalement l'épaule avant de reprendre :
- T'en fais pas, quelqu'un d'aussi remarque que toi va vite se faire repérer par tout le monde et bientôt toute la ville aura oublié que tu as été enterré pour de faux, assura-t-elle d'une voix douce.
- C’est étrangement les meilleurs vœux qu’on m’a fait aujourd’hui ! Je ne sais pas si ma ligne de téléphone est encore active mais j’ai hâte que tu m’appelles quand t’auras besoin d’aide, comme avant !
- Evidemment ! On s'appelle vite ! Comment avant ! promit la jeune femme. Bon, allez, même si tu as l'air en pleine forme, je vais te laisse te reposer. On se revoit bientôt, de toute façon !
Un sourire plus tard, Honey et sa fille sortirent de la chambre d'hôpital avec la satisfaction d'une aventure terminée... et d'une autre à venir.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Anna D'Arendelle
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Anna D'Arendelle

| Avatar : Soso Turner :love:

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 3uge

HERE WE GO AGAIN

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 CAFL

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Anna_m10


| Conte : La Reine des Neiges
| Dans le monde des contes, je suis : : Anna

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 480751anna

| Cadavres : 804



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________ 2022-09-24, 21:14





La guerre des cendres

Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.


Revenir chez moi, c'était pas du luxe, et j’étais plutôt contente lorsque j’ouvris la porte de mon appart pour y découvrir le silence complet. J’avais pas hyper envie d’expliquer à Elsa et François pourquoi j’avais l’air un peu au bout du rouleau. Ils n’étaient pas au courant pour la Magic League, alors je ne comptais pas non plus les mettre au courant pour la Cour des Hiboux parce que parler de l’un reviendrait quelque part à parler de l’autre vu le nombre de personnes impliquées ayant un lien avec. D’après les mots laissés sur le frigo, Elsa était à une réunion dans son association de tête couronnée et François passait la journée avec Matthew. J’allais très probablement le retrouver avec un taux de sucre plus élevé que d’habitude dans l’organisme mais c’était un mal pour un bien. Il avait le droit de passer du temps avec son grand-père et de faire des choses qui normalement ne sont pas autorisés avec moi. C’était bien à ça que servaient les grands parents entre autres. J’allais me reposer un peu, et puis j’allais appeler Aster pour lui expliquer un peu plus en détails pourquoi j’étais parti comme une furie de la boutique et lui demander si je pouvais squatter l’atelier pendant une petite heure

***

J’aurais probablement dû me douter que la Sève ne serait pas du genre causante. Même si pour le coup, je me sentais un petit peu mal pour Dyson et que j’en menais pas large non plus. On avait eu beau nous dire qu'il ne fallait pas rejeter nos rôles, comment faire quand ce rôle devait à l’origine appartenir à une autre personne ? Perso de savoir que Junior et Joan n’étaient plus, ça me faisait quand même bien culpabiliser. Je sais que la journée aurait dût être à la joie après tout, on avait réussi à contrecarrer le plan de la Cour des Hiboux et on avait récupéré Jorgie mais ça n’empêchait pas cette pointe de culpabilité d’être tenace. Je m’approchais donc du Gardien, le seul autre que je connaissais vraiment et à qui j’avais des trucs a dire.

-Juste comme ça. Il y a pas un moyen de se préparer pour la suite ? J'veux dire. On leur a mit des bâtons dans les roues pour la seconde fois mais à en croire ce qu'il vient de se passer. La Cour des Hiboux n'est pas prête de s'arrêter pas vrai ? Alors comment est-ce qu'on peut anticiper ce qui nous attend encore ?

“Vous avez une clé en main, les Cendres Violettes sont en Thunderbolt que vous retenez captif. S’ils ont besoin de réunir les Cendres pour arriver à leur fin, en attendant d’en découvrir plus ou de les retrouver, s’assurer de sa sécurité sera primordiale.”

-Je vois. Ça va pas être de la tarte mais je suppose que si on s'y met tous. On devrait réussir

“Je sais que vous auriez espéré une réponse plus concrète. Il est embarrassant pour moi d’être si dépourvu, mais hélas, les membres de la Cour des Hiboux échappent aux regards des Constantes, et leur agilité à toujours se défaire des lois naturelles nous posent autant de problèmes.”

-C'est pas votre faute. Et puis bizarrement ça me rassure de voir qu'on est pas les seuls à être largués. Juste maintenant que j'y pense. Selon vous, est-ce que le fait que l'ergot soit K.O change quelque chose pour eux ?

Des fois que ça puisse nous filer un avantage ou je sais pas quoi, j’allais pas cracher dessus. Tout était bon à prendre dès qu’il s’agissait de la Cour des Hiboux.

“Quelque chose n’a pas échappé à mon regard : ils n’ont subi aucune perte. L’Ergot est toujours en activité. Peut être, et je l’espère, en rémission, mais il pourra se relever, comme chacun d’entre eux. C’est une bien maigre défaite qu’ils ont subi malgré votre grande victoire.”

…J’avais réellement envie de rire jaune là pour le coup. J’appellais pas ça “une grande victoire” de venir seulement au bout d’un dragon dont le nom semblait tout droit sorti d’une chanson d’un groupe des années 80. Il était en gros en train de nous dire que ce qu’on avait fait au final ça avait pas servi à grand chose. Chouette, merveilleux, génial. Et tout un tas d’autres mots qui étaient employés de manière ironique. La grimace qui prenait place sur ma figure parlait pour moi de toute façon.

-Chouette moi qui pensait qu'on en était finalement venu à bout" Je soupirais "Enfin on a quand même gagné cette bataille j'vais m'en contenter

“Avez vous appris l’histoire de celle que vous incarnez ici ? Joan Infantino.” Demanda le gardien l’air pensif

-J'ai pas vraiment eu l'occasion de m'y pencher étant donné que j'étais un peu toujours occupé. Tout ce que je sais d'elle c'est ce que j'ai eu comme souvenirs quand je croyais être elle.

Et qui me laissait j’vous le met dans le mille un ÉNORME sentiment de culpabilité.

“Ceux ci étaient incomplets, mais souvenez vous des pistes que vous venez d'avoir dans cette dernière aventure : Joan Infantino, aux côtés de son ami Henry Junior Robinson, ont rejoint la Cour des Hiboux quand elle s'est infiltrée à Bleak River, mais ont eu une prise de conscience peu avant la destruction de ce monde. Vous connaissez alors un point faible : si certains ont eu des doutes dans leurs rangs, ce ne sont peut-être pas les seuls.”

Là en revanche, c’était beaucoup plus intéressant. Semer le désordre dans leur rang et cibler ceux qui doutaient de leurs actions pour les affaiblir. Ça méritait que j’en parle aux autres. Mais pas maintenant, la journée n’était pas finie et je devais encore rentrer à Storybrooke faire tout un tas de trucs. Et puis avec le retour de Jorgie, le mieux était peut-être de laisser passer un ou deux jours avant de revenir parler de La Cour des Hiboux.

-Je vois…C'est une bonne piste sur laquelle travailler. Merci.

“Merci à vous, j’espère vite vous revoir.”

Je me contentais d’un hochement de tête parce que on allait pas se mentir le plus tard serait le mieux. Mais comme j’me disais que ça risquait de pas être hyper bien interprété, mieux valait garder ces paroles pour moi.

***

François était revenu plus tôt que prévu, alors j’avais emmené Matthew avec moi direction l’hôpital. Ce n'était après tout pas comme s’il allait être entouré d'inconnus, la plupart des gens qui seraient présents le connaissait. J’avais également un sac rempli de boîtes de chocolat. Au début, j’avais prévu d’en apporter à Jorgie, comme cadeau de rétablissement mais au final, faire une boite pour juste une personne ça me paraissait pas hyper juste. Tout le monde en avait donc une, ça m’avait pris du temps mais j’étais quand même satisfaite du résultat. Jorgie sembla content de revoir Matthew, heureusement s’il avait poussé depuis la dernière fois qu’il l’avait vu, il n’avait pas trop changé.

“Comment va mon prince quart-Dieu préféré ?” Il réfléchit quelques instants avant de reprendre “Le fils d’un demi-dieu c’est un quart de dieu, non ?”

-C'est une bonne question. Je crois qu'il y a pas de dénomination officielle vu que le côté divin s'amenuise plus il y a de demi qui s'ajoute. Alors on peut inventer un nouveau mot pour lui. Même si à la maison c'est surtout le côté prince qui est mis en avant.

Aaron, avant les événements de La Nouvelle Orléans, ne pouvait pas tomber malade et je savais également qu’il avait une existence plus longue que la mienne. Matthew n’avait a priori rien de tout ça, déjà il était malade on s’en était rendu compte quand il était bébé. De plus, les demi dieux avaient également une force supérieure à la moyenne ce qui n’avait encore une fois jamais été son cas. Et s’il avait dû développer des pouvoirs, ça fait longtemps que ça ce serait fait. En résumé, il avait beaucoup hérité de moi

“Maman elle dit qu'il faut pas faire comme tata Zaza parce que c'est une reine pastèque.” Intervient d’ailleurs mon fils

-Non mon coeur. Le corrigeais-je en riant. je dit que même si tu es effectivement un prince il ne faut pas écouter les idées de tata Zaza parce que pour une reine elle a la tête comme une pastèque.

Il adorait sa tante, si bien que je me devais d’intervenir pour faire en sorte qu’il ne prenne pas trop d’elle. Il en allait de même pour son grand-père. Et comme je savais que ma sœur était un peu trop a fond sur son délire de royauté, c’était à moi de faire en sorte que Matthew ait une vision réaliste de la chose.

Cela eu pour effet de faire rire Jorgie qui ébouriffa les cheveux de Matthew

“Et j’espère que tu connais la plus grande règle : maman a toujours raison.”

Mon fils hocha la tête d’un air très sérieux. Heureusement à quatre ans et demi, c’était toujours l’âge où maman avait raison. Plus tard, il remettrait tout ce qui sortirait de ma bouche en doute et ne m’écouterait probablement plus. Mais il y avait encore un certain nombre d’années avant l’adolescence alors autant en profiter.

-J'y pense. Dis-je en fouillant dans le sac que j’avais avec moi. Je t'ai amené ça. C'est un assortiment de chocolat que j'ai fait moi-même. C'est possible que je me sois un peu emballé et que tout le monde ait droit au sien. Mais t'es le premier à recevoir le tien.

“Aaaaaaah ! Anna d’Arendelle je mourrai pour vos chocolats ! Merci 1000 fois !” S’exclama-t-il ravis en s’enfonçant dans son lit

Je déposais la boite sur ce qui lui servait de table de chevet et l’ouvrait qu’il puisse voir et en prendre un s’il le souhaitait. Il parut d’ailleurs nostalgique en les voyant mais pas nostalgique triste, plutôt comme s’il s’gissait d’un souvenir agréable.

“Dyson m’en prenait des comme ça.”

Cramée. Je mémorisais généralement ce que les personnes prenaient en tant que client, ça m’aidait à faire des recommandations, particulièrement s’il s’agissait de cadeaux. Parmi mes amis, je retenais surtout quels étaient leurs préférés.

“Tu m’as beaucoup manqué Anna.”

- Toi aussi tu m'as manqué, ça n'a pas été facile quand on a cru que tu étais mort. Je suis contente de te revoir, tu es mon ami et en tant que tel tu comptes beaucoup.

“Merci beaucoup, ça me touche. Et je compte pas partir de sitôt alors je compte bien rattraper tout ça !” Dit-il en me serrant la main

-T'as intérêt. Répondis-je en souriant. Parce que je compte bien rattraper tout le temps perdu. Même si je sais qu'il y en a d'autres qui vont vouloir réclamer leur tour en premier.

“T'es ma préférée toutes façons. Mais faut pas leur dire !”

J’éclatais de rire suite à sa tirade. C’était ce genre de moments qui m’avaient manqués pendant tout ce temps.

-je vais te laisser te reposer. Et puis j'ai une livraison de chocolat à terminer. Dis-je en désignant mon sac. Tu dis au revoir Matty ?

"Au Revoir" s'exécuta ce dernier

Jorgie lui adressa un grand sourire, que Matthew lui rendit. Je savais que plus tard j’aurai droit a toute les questions qu’il voulait poser mais auxquelles j’avais mit un léger frein avant de venir en lui expliquant que Jorgie devait être fatigué, et que s’il avait des questions il pourrait me les poser tranquillement à la maison, j’essaierais au mieux d’y répondre. S’il était réservé avec les gens qu’il ne connaissait pas, ce n’était pas le cas avec ceux de notre entourage.

“Au revoir vous deux !” Répondit Jorgie avant de se tourner une dernière fois vers moi “Merci encore.”

-C'est normal. C’est ce que les amis font.

Après un dernier signe de main, je fis passer mon fils devant moi afin de sortir de la chambre de Jorgie. J’avais une distribution de chocolat à faire après quoi, je ne dirais pas non à mon lit parce que ça avait été éprouvant comme journée.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Dark Knights Rises

KoalaVolant


Violette Parr
« Encore mieux que Space Mountain ! »

Violette Parr

| Avatar : maya hawke

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 1aa1648696fdcf5f63512d97a72f75e747e083b5
Ordinaire à ma manière...
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Tumblr_p75fwexnG01trnuupo2_r1_640

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Sans_t19

| Conte : les indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : violette parr

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Wqav

| Cadavres : 81



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________ 2022-09-25, 17:05 « Encore mieux que Space Mountain ! »

• • • •• • • •

Disons que comme bataille, j’avais connu clairement beaucoup soft et zen avec les parents même si clairement la baston contre Syndrome, c’était pas trop mal comme zenitude. Bref, vous avez capté l’idée. En tout cas, grand dieu, j’étais clairement ravie d’être enfin rentrée à la maison même si j’ai bien cru pendant une seconde que l’Ouragan Helen allait déferler mais il n’en fut rien, sans doute en partie grâce à l’intervention de Dyson. Levant le regard vers mon père, je soupire.

« Tu sais que tu vas vraiment finir par tous les effrayer et que je vais finir mon existence dans un appart miteux avec des chats ? C’est ce que tu veux pour ta fille chérie ? » demandais-je à mon père, les bras croisés et les sourcils froncés. Finalement, il me sourit et je fais de même. Après tout, je crois qu’il me connaît sans doute mieux que n’importe qui et même si parfois mon paternel est insupportable, je sais que la vie serait pas pareille s’il ne cherchait pas toujours à jouer au papa avec moi. Attention, je vais pas partir dans le mélodramatique hein.

M’approchant de mon frère, je lui souris quand ce dernier me fait comprendre que malgré la situation, il était content qu’on soit ensembles sur le terrain « Moi aussi, j’étais contente de vivre tout ça avec toi, sur le terrain, comme avant. Même si je n’étais pas moi-même, c’était plutôt cool. » « Promis, je ne laisserai plus personne te priver de qui tu es. » me répond t’il avec une touche de culpabilité. Me pinçant les lèvres, je finis néanmoins par reprendre la parole « Eh gamin, tu pouvais pas savoir. T’en fais pas mais vaut mieux que papa en sache rien parce que sinon il risque de les chichekebaber, t’as bien vu ce qu’il prévoit pour mes potentiels petits copains. » énonçais-je en concluant cette phrase d’un levage d’yeux au ciel.

« T’inquiète pas pour ça, je ferais tout pour assurer ton mariage avec Toooooony ! » réponds t’il pour m’embêter « Mais arrêteuuuuh ! » répondis-je avant de sourire néanmoins « Dis, en parlant de papa, il se pourrait que mon boss soit intéressé par ses gros muscles pour des photos de sport mais je ne sais pas comment lui en parler…tu sais comment il est…et puis je sais même pas si maman serait ok, déjà que ça a pas été simple quand je lui ai dit que j’allais faire de la photo…. » Le voilà qui se mets à siffler, comme si tout cela était une véritable épreuve à surmonter « Ouaip, compte pas sur moi pour le convaincre, t’es pas prête d’y arriver ! » énonce t’il en levant les mains en signe d’innocence avant de s’éloigner. Soupirant, je m’éloigne à mon tour pour me poser un peu mais ce ne fut pas long vu qu’on devait déjà repartir…

xxx

Nous avions à nouveau fait face à la Mort qui nous avait remercié, bref vous avez lu les post d’avant, je vais pas vous faire un dessin. Me voilà présentement à l’hôpital, en train de pousser la porte de la chambre de Jorgie. M’approchant de son lit, je lui souris « Comment tu vas ? Je suis contente de te savoir de retour. Comme ça, tu vas pouvoir gérer mon frangin » énonçais-je avec un nouveau sourire avant de reprendre « non plus sérieusement, je suis contente que tu sois en un seul morceau ». Jorgie souris « Violette Parr ! Ça fait du bien de revoir les visages de ta famille ! Comment vont tes parents ? » Je souris à mon tour « Oh ça va ! Papa est toujours égal à lui-même et maman toujours aussi maman poule. Mais tu sais, mon père t’adore et je suis sûre qu’il sera ravi que tu passes du temps à la maison quand tu seras sur pied. Faudra juste lui demander d’aller doucement avec sa force. » concluais-je en riant.

« Oui, j’ai un très bon souvenir des capacités de Monsieur Parr ! » dit-il en riant. Un sourire bienveillant prend naissance sur son visage « Et toi ? Cette dernière année où j’étais absent, ça va ? » « Oh tu sais, la routine…je poursuis toujours mes études en histoire de l’art même si ça me plaît de moins en moins et à côté de ça, je continue le mannequin. Puis j’ai toujours mon appart qui vous attends avec Dyson quand vous voudrez pour nos soirées pizzas-séries ! » « Ça c’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, tu peux y compter ! » « Génial alors ! » répondis-je avec un sourire « Je peux te dire un truc que tu gardes pour toi ? » « Bouche cousue ! » « Je veux faire du cinéma et je dois même partir à New York pour un rendez-vous dans une agence et je compte y aller sans rien dire à mes parents mais est-ce-que tu penses que je devrais en parler à Dyson ? Je veux arrêter mes études mais je sais que mes parents voudront jamais. » « je crois que tu n’auras jamais meilleur allié que Dyson, justement ! »

Un sourire perle sur mes lèvres « T’as raison, y’a personne de mieux que mon gamin de frangin pour ça. Faut croire qu’on a de la chance toi et moi de l’avoir dans nos vies. » « Et inversement, Violette. Je suis très content pour toi ! Ça fait du bien d’entendre autant de bonnes nouvelles aujourd’hui. » « Bon allez, je vais te laisser te reposer…enfin repos est un mot. » énonçais-je avec un sourire « Je dois parler avec ton cher et tendre et voir si je vais devoir affronter l’ouragan Helen ou pas. » « Bon courage ! Et à très vite ! »

Quittant la chambre, j’attrape mon frère par le bras avant de l’emmener un peu à l’écart des oreilles indiscrètes « Si je te dis agence artistiques à Manhattan, tu me réponds quoi ? » « Chérie, y’a rien de mieux que Los Angeles ! Attends non…ça c’est ce que Louie arrête pas de répéter. Tu parles de quoi ? » « En gros, mes études sont super chiantes. Ça fait plusieurs mois que j’y vais plus. Les parents en savent rien. Je veux faire du cinéma gamin. Et j’ai eu une proposition de contrat avec une agence artistique à Manhattan qui ont eu mon nom par mon boss. Ils ont dû voir mes photos. Bref, ils veulent me voir et je me vois mal affronter l’ouragan Helen… » Mon frère ne me quitte pas des yeux sans dire un mot avant de finalement s’écrier « Bah j’en dis qu’il était temps ! Te caser avec Tony alors que tu avais la tête toute ronchon à cause d’études que t’aime pas, c’était HYPER compliqué ! » « Parle doucement !!! » m’écriais-je avant de me calmer « alors je…tu veux venir avec moi à New York ? Et arrête d’essayer de me caser avec Tony, il va finir par prendre peur. »

Il regarde la porte de Jorgie.

« Oh Violette…J’aimerais beaucoup mais je crois qu’il y a des choses que je dois encore vivre ici. Mais même si c’est ton voyage à entamer, compte sur moi pour venir squatter ta vie là-bas ! Sérieux, je suis super content que tu te lance enfin ! » un sourire faussement innocent éclaire le visage de mon frère « Oui bien sûr, j’arrêterai oui. » Je me pince les lèvres avant de sourire « Je t’adore imbécile. » l’attrapant, je le sers dans mes bras avant de rompre l’étreinte en entendant la voix de ma mère « Ils sont venus…est-ce-que tu crois que…est-ce-que je lui dis ? » demandais-je à mon frère « je compte sur toi pour venir squatter oui ! En plus, je risque d’avoir pleins de pizzas gratuites et un appart vachement cool à Manhattan ! Enfin si j’y vais…je sais pas encore… » soufflais-je alors.

« Mmh…Jack Jack a toujours voulu voyager, alors je vais profiter du retour de Jorgie pour l’emmener avec la famille en vacances. La distraction parfaite pour que tu commences là-bas ! Leur dire une fois que t’y es, ça les empêchera de trouver quelque chose à redire ! » il s’arrête un instant « Ouah, Lisa déteint vraiment sur moi. » « Tu sais que t’es le meilleur frangin que la terre puisse porter ? » énonçais-je avec un sourire « Dis rien à JJ hein. On fait comme ça ! » « Il était temps que tu t’en rendes compte, je crois aussi être le meilleur Parr de façon générale » répond t’il taquin.

Ouvrant la main, je lance un mini bouclier sur mon frère pour le taquiner avant de partir auprès de ma mère, prête à affronter l'avenir, plus sereine, tout du moins autant que c'est possible de l'être.

La Guerre des Cendres ⎪Super-Justiciers #2 ✦ Dyson • Anna • Honey • Pitch • Théophile

KoalaVolant

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Together
together, we are super.

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91542-normal-je-reve-c-est- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91543-les-liens-de-violette#1318543 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91545-les-rp-de-violette#1318545 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91546-violette_parr#1318547


Pitch K. Black
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Gi3h

Sandman, I'm so alone
Don't have nobody to call my own
Please turn on your magic beam
Mr. Sandman, bring me a dream

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Wo7c










| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 W9b2

| Cadavres : 202



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________ 2022-09-25, 22:05

La guerre des cendres

Mr Sandman... bring me a dream

Poussant la porte de mon chez moi, je pouvais déjà sentir tout mon être se relaxer, on était tellement mieux chez soit; fermant la porte, je prenais soins de retirer mes chaussure avant de m'avancer en direction de mon salon pour me poser sur mon canapé, fermant les yeux, je prenais quelques secondes pour me détendre après tout ce qui venais de se passer, quand je sentit le canapé s'affaisser légèrement, j'ouvrais les yeux pour remarquer la présence d'Orion qui me fixais de ses grand yeux jaune.

"Je crois qu'il faudrait que je prévienne les autres de mon retour, qu'en pense-tu ?"Je levais légèrement la main pour lui gratter le dessous de sa tête, il se mis à ronronner avant de se posez contre moi. "Je vais prendre ça pour un oui."Attrapant mon portable qui se trouvait dans la poche de mon jean, j'envoyais d'abord un message à Diane pour lui indiquer que j'étais de retour et que j'avais des choses à lui dire, si y'avais bien une personne avec qui j'avais envie de discuter de cette étrange journée, c'était elle. Puis j'envoyais un message à Sasha pour lui indiquer à elle aussi que j'étais de retour et avant même que j'ai pu poser mon téléphone sur la table, la démone apparu dans mon salon en compagnie de Siobhan qui cria d'excitation en me voyant.

"TU EST DE RETOUR ! TROP BIEN !"Elle se précipita dans ma direction, toute souriante et je grimaçais sous le volume de sa voix. "T'était où ? Il s'est passer quoi ? On est passé te voir mais tu n'étais plus là, c'était très bizarre."Je jetais un coup d'oeil en direction de la démone qui me regardais avec une pointe de sympathie dans le regard.

"Elle s'est inquiéter mais on a aussi fait un tour au zoo ... tient au faite."Elle fit apparaitre une peluche assez grande représentant un lion et le tendit dans ma direction, je le récupérais pour le déposer à côté de moi."C'est pour toi, elle à pris aussi une lionne pour Diane et elle s'est pris une peluche crocodile."Je me retenais de pousser un long soupire tandis que Sasha faisait apparaitre deux autres peluche qu'elle déposa sur la table basse, je savais que ça avait dû faire plaisir à Siobhan de prendre toute ces peluches, même si j'avais bien du mal à comprendre pourquoi elle en avait besoin d'une nouvelle alors qu'elle en avait déjà plusieurs dans sa chambre.

"C'est vrai que tu avais besoin d'une peluche en forme de crocodile pour aller avec les cinq autre que tu à déjà."Disais-je à l'adresse de la petite fille, mon visage dépourvue de toute émotion, son sourire disparue et elle se mit à me tirer le bras.

"Mais c'est un crocodilleeeeuuuh, c'est trop bien les crocodile ! C'est la dernière fois que j'en prend une, promis."


"Mais bien sûr, je sais parfaitement que si tu en voix une qui te plais, tu va me la réclamer pendant des jours, pareille avec les poupées."

"Non, promis je demande plus rien, j'attendrais Noël."Je fronçais le nez de dégout à l'idée de devoir acheter le moindre cadeau pour une fête qui me sortais par les yeux.

"Bon, moi je me casse, soit sage gamine, on se revoit un autre jour, Pitch, tout pareille, à plus."Je saluais la démone d'un signe de la tête et elle disparue surement pour retourner travailler en enfers maintenant qu'elle était libérer de son rôle de nounou, Siobhan elle me lâcha le bras pour monter sur le canapé où se trouvait le long avant qu'elle ne s'avachisse sur moi.

"Je suis contente que tu sois de retour, j'avais peur que tu revienne plus jamais."Je n'allais surement pas lui dire que ça aurait pu être une possibilité ou que ça pourrait arriver dans le future si jamais je me retrouvais encore une fois mêler à ces histoires.

"Ne t'en fais pas, je ne te laisserais jamais sauf si je n'ai pas le choix."C'était la strict vérité, je n'allais surement pas lui faire de fausse promesse car ce n'était pas mon genre; je laissais le silence planer avant de me redresser soudainement. "Allons faire du piano."Je passais le reste du temps qu'il me restais avant de repartir avec Siobhan, à jouer du piano, à colorier où à lire dans le jardin, puis j'avais confié la gamine à Charlie qui était disponible avant de repartir.

***

Les bras croisée, j'avais écouté attentivement ce que la Mort nous disais, l'idée d'être considéré comme un super justicier m'amusais qu'à moitié, ça serait surement intéressant de voir la réaction des crétins choisit par Manny si je leur annonçais que j'étais considérer comme tel dans un autre monde, mais d'un autre côté, je n'avais pas envie qu'ils ternissent mon peu d'amusement par leur opinions sur la question, je n'avais pas spécialement envie de les entendre chouiner sur le passé ou leur insultes qui manquerais clairement d'imagination; du coup, malgré cette envie de me vanter, je ne le ferais pas.

A la mention de la mort de Morphée une fois de plus, plus le fait que le Professeur rajouta qu'à présent le rôle de Dream m'étais confier en plus de ses pouvoirs dans ce monde, je retenais une grimace, l'idée de devoir prendre la place de quelqu'un ne m'enchantais guère, hors je n'avais pas le choix et puis au moins je n'aurais pas à gérer les rêves des habitants de Storybrook en plus de leur cauchemars, j'en connaissais un qui serait capable de prendre la mouche et ça finirait en guerre juste parce que les imbéciles serait capable de penser que j'envisageais de piquer le rôle de l'autre crétin sablée. J'avais hocher vaguement la tête quand ils mentionnèrent la menace de la cour, je n'étais pas spécialement prêt à jouer les super héros, mais d'un autre côté j'étais impliquer dans cette histoire, de plus l'idée de revoir mon ami l'Ergot m'intéressais beaucoup, lui et moi nous avions un combat à terminer. A la fin de leur discours, j'avais pris le temps de m'avancer en direction du Gardien, curieux.

"Pourriez-vous m'en dire plus sur L'Ergot et pourquoi il avait autant de faciliter à me résister ?"

"L’Ergot n’est pas né aussi, car je n’ai assisté à aucune naissance de ce genre. Hélas, même les livres du Professeur semblaient ne pas mettre la main dessus, il fait partie des quelques Idées dont les traces sont troubles…"

"Vous savez comment c'est possible ? D'avoir des idées comme ça ?"

"Hélas… Nous sommes nés à partir d’idées. Généralement concrète, mais parfois elles sont un peu floues et naissent quand même. Alors même le Casque peut avoir du mal à les préciser."Evidemment, j'aurais dû me douter que ça resterais un mystère pour le moment.

"C'est... étrange, je suis curieux d'en savoir plus, mais je suppose qu'il sera difficile d'avoir des réponses."

"Mais elles sont quelque part. Vous avez à présent un regard neuf sur les Livres du Professeur et les Cauchemars des Idées. Un jour, cela apportera les pièces manquantes du puzzle, j’en suis convaincu."

"J'espère aussi..."Ce qui signifiais que si je voulais des réponses, il allait falloir que je m'implique encore plus dans toute cette histoire. J'hésitais ensuite sur ce que j'allais ajouter, avant de me décider à sauter le pas, simplement parce que je me sentais ridicule et parce que malgré tout, les réponses m'importait, un peu.Que va-t-il advenir de son monde ? Vous allez vous en occuper ? Matthew aussi ?"

"Maintenant que le Rubis a libéré les Idées, le royaume des rêves a retrouvé ses occupants. Morphée y avait certaines qui avaient l’habitude de l’aider. Mais sinon, oui, j’y aurai aussi un œil, j’ai toujours un œil sur tous les mondes."Bien, au moins il ne serait pas laisser à l'abandon malgré le fait que son propriétaire original n'étais plus, c'était assez rassurant.

"Tant mieux... si jamais vous avez besoin d'aide... je suppose que je pourrais toujours venir aider, malgré le fait que je ne suis pas très rêve, c'est quand même m'a responsabilité et je ne veux pas faillir à ce rôle qui m'a été confier."Je ne savais pas d'où me venait se côté responsable, surement des traces de l'homme que j'avais été par le passé qui remontais à la surface, ça m'arrivais de temps en temps, malgré le fait que je me refusais de le voir.

"Cela fait plaisir à entendre, nous espérons vous revoir parmi nous."

"Si il ne se passe rien d'urgent de notre côté et bien, je reviendrais."Encore une fois, je ne faisais pas de fausse promesse, Storybrook aurait toujours la priorité en cas de problème qui concernait toute la ville, mais si il ne se passait rien de bien alarmant et bien je pourrais toujours revenir ici, prêter main forte si besoin.

***

Après ce passage au Panthéon des constantes, j'étais de nouveau de retour à Storybrook, plus précisément chez les Hale pour récupérer Siobhan pour rentrer à la maison, j'aurais pu me rendre à l'hôpital histoire de rendre visite à Jorgie, hors ça aurait été plus étrange qu'autre chose pour moi, nous n'étions pas assez proche pour que j'y mette les pieds; je préférais encore ne pas m'y rendre plutôt que je m'y rende pour qu'on échange tout un tas de banalité alors que j'avais été quand même prêt à le laisser aux mains de la cour plutôt que de le récupérer; d'ailleurs je ne regrettais pas du tout mon choix et je le referais toujours. Je franchissais la porte de chez moi une nouvelle fois et la claquais derrière moi, on était vraiment mieux chez soi.




luckyred.


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7334



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________ 2022-09-26, 12:43 « Cours Dydy, cours ! »





_____________________________________________________________
Koléana, Monde Vierge Médiéval
Royaume de Shamira, la cité des elfes

Mais alors que toutes les Idées de tous les Mondes Vierges avaient disparues,
faites prisonnières d'une cruelle forêt hétéroclite dans le monde marécageux de notre Mère la Sève...

Lady Batgirl
Du Royaume d'Arendelle,
Chevalier à la Chauve-Souris
Aidée par l'armée de justiciers à ses côtés...

Retrouva le Rubis de Morphée dans les méandres oniriques de la terrible Reine Sisyphe dirigeante de la Cour des Hiboux.
Le bijou tenu dans sa main libéra dans tous les mondes un éclat écarlate semblable aux eclipses de milles soleils de sang,
qui fut alors la lumière de la vérité.

Tous pièges défaits par le bijou des rêves,
Les victimes de la forêt mensongère des marais furent rendues à leur état originel,
et envoyées dans les mondes qui étaient leurs foyers.

C'est ainsi que Lady Batgirl et les Super-Justiciers rendirent la libérté à nos peuples.


Dans toute la cité de Shamira, Shimy, elfe élémentaire, avait envoyé des messagers conter au peuple elfique l'histoire de leur libération, sur toutes les places.

Elle avait demandé aux Esprits Elementaires comment étaient-ils rentrés, mais c'était un message partagé par le Gardien en personne qui le lui a dévoilé. Si le Grand et Respecté Gardien a pris la peine de raconter cette histoire à l'humble personne qu'était Shimy, elle avait ainsi estimé important que tout son peuple le découvre aussi.

Debout derrière le messager aux oreilles pointues, qui se tenait en hauteur en lisant son parchemin, Shimy regardait les elfes crier de joie en l'honneur de ces Super-Justiciers, et souriait elle même.

La jeune Gaya s'approcha d'elle, l'humeur aussi gaie que le reste des elfes. J'en ai entendu plus d'un espérer une grande fête pour célébrer cette victoire et les exploits de ces nouveaux Justiciers.

Je l'ai entendu aussi, répondit Shimy, aussi satisfaite. Je ferai savoir au royaume que cette fête aura lieu lorsque j'aurai invité les Super-Justiciers à prendre part aux festivités. Nous ne pouvons pas les honorer sans le leur faire savoir, n'est-ce pas ?

Gaya acquiesça, heureuse d'entendre sa grande soeur penser ainsi. Elle laissa alors Shimy s'éloigner, pour se mêler à nouveau à la foule.

Shimy regagna le château au sommet de la colline. Ce château ayant été construit autour de l'arbre le plus vieux, le plus grand et le plus épais du monde entièrement naturel de Koléana, il était le lieu habituel où les elfes vénéraient les Esprits Elementaires qui conféraient aux elfes qui le pouvaient les pouvoirs des éléments, mais également un point idéal de communication avec la Mère, la Sève.

Shimy s'asseya près d'une racine, et posa ses mains sur le bois. Utilisant ses pouvoirs sur la terre, elle ressentit alors toute la vie de l'immense arbre, et fit en sorte de partager également sa force vitale.

Oh Chère Mère, Grande Sève. Je crois vous savoir libre également, comme tout le peuple de Koléana, et nottament celui des elfes au royaume de Shamira. Puissiez-vous m'accorder une seule requête, vous êtes la seule à pouvoir voyager et communiquer entre les mondes, vierges ou non, et j'aimerais envoyer aux Super-Justiciers une invitation pour un bal, chez nous, en leur honneur.

Sa requête partagée, Shimy attendit quelques instants, les yeux fermés. Mais après de longues minutes, rien ne se produisit, contrairement aux habituelles requêtes formulées à la Sève. L'Elfe ouvrit alors les yeux, perturbée.

Sève, m'entendez-vous ?

A priori, il n'y avait aucun problème : la bonne santé du grand arbre en était le signe. Et pourtant, aucune réponse ne venait. Et aucun message ne partirait donc vers Storybrooke.

Shimy se leva alors, et fit demander les employés du château. Malheureusement, la Sève ne peux nous apporter de l'aide aujourd'hui. Il nous faut trouver une autre porte si nous voulons contacter nos héros.

_____________________________________________________________
Repère caché de la Cour des Hiboux

Sisyphe retira son masque de la cour et s'approcha, dans toute sa grandeur, de leur dernière recrue, encore agenouillée devant elle.

Quel est ton nom ? Demanda Sisyphe.

La recrue en question commença à ouvrir la bouche, avant de se raviser à dire ce qu'elle allait dire. Je n'ai pas de nom, celui de la Cour sera le seul auquel je répondrais.

Sisyphe sourit, et tourna les talons. Très bien. Relève toi. Tu as l'autorisation de poser autant de question que tu le souhaite, car il te faudra comprendre absolument tout ce que nous faisons pour y prendre part.

Le nouveau membre de la Cour se repassa en tête tout ce qu'il avait appris. Les origines de la Cour, ce qu'elle essaye de faire, et enfin, comment. En bon élève, il semblait avoir tout saisi. Ou presque.

En réalité, il n'y a qu'un seul détail qui ne me semble pas clair, avoua alors le jeune hibou.

Parle donc.

Depuis toujours, vous voyagez entre les mondes, jusqu'à aujourd'hui encore. Mais comment faites-vous ? Un tel pouvoir demande beaucoup de ressources.

Le sourire de Sisyphe grandit, alors qu'elle s'arrêta devant une porte. Et bien grâce à notre plus grande alliée, évidemment.

Pour illustrer sa parole, elle poussa la porte, et la jeune recrue eut un sursaut d'effroi comme première impression : derrière la porte, s'avançant aux côtés de Sisyphe... se tenait la Sève, Idée Constante, Mère de la Nature des mondes Vierges... aux côtés de la terrible cour des hiboux.

Pourquoi es-tu si surpris ? Pourquoi crois-tu que nous attirons les Super-Justiciers chez les elfes... le monde le plus vert de nos contrées ?

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Le-Poison-De-La-S-ve-Teaser-Transp2

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Contenu sponsorisé




[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 4 _



________________________________________

 Page 4 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les autres mondes :: ➹ Divers Mondes