« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -25%
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD ...
Voir le deal
1499 €

Partagez
 

 Si on ne sait pas que la chandelle est feu... ➹ HADES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Hope Bowman
« Nounours Rebelle ʕ•ᴥ•ʔ »

Hope Bowman

| Avatar : Karen Gillan

Si on ne sait pas que la chandelle est feu... ➹ HADES Dflp

“Il était une fois un lapin grognon et une princesse rebelle qui décida de lui rendre le sourire.”


Si on ne sait pas que la chandelle est feu... ➹ HADES Tumblr_pwtfpo9hTm1vm5s4to5_400

| Conte : Rebelle
| Dans le monde des contes, je suis : : Merida

Si on ne sait pas que la chandelle est feu... ➹ HADES CAFL

| Cadavres : 2244



Si on ne sait pas que la chandelle est feu... ➹ HADES _



________________________________________ 2023-01-07, 21:21 « Nounours Rebelle ʕ•ᴥ•ʔ  »


Si on ne sait pas que la chandelle est feu...




Bien souvent dans la vie, on en vient à se poser cette question existentielle : Comment en suis-je arrivée là ? Ceux qui prétendent ne jamais s'interroger là-dessus sont des menteurs ou des crétins finis. Lorsqu'on arrive à un carrefour de son existence, on se demande ce qu'on a pu faire de travers, ce qu'on aurait pu améliorer, ou encore ce qui cloche autant pour que ça se casse la binette à chaque fois.

Dans mon cas, cette fameuse question comment en suis-je arrivée là ? me traversa l'esprit tandis que je passais les hautes portes du château de Hampton Court, mon luth sur l'épaule. Je m'étais travestie en musicien afin de me fondre dans la masse, car pour rien au monde je n'aurais voulu porter les lourdes robes des dames de l'époque, encore moins la panoplie qui allait avec : corset, coiffe et j'en passe ! Plutôt crever ! D'ailleurs, en parlant de "crever", j'avais adopté un profil bas, car j'avais cru comprendre que les têtes tombaient facilement, dans le coin. Plus d'une fois, j'avais eu envie de faire une réflexion à quelqu'un, mais je m'étais mordu la langue. Exercice difficile quand on a l'habitude de dire ce qu'on pense. Ma spontanéité en prenait un sacré coup mais bon, c'était pour la bonne cause. Rester en vie.

Je me sentais un peu ridicule dans mes haut-de-chausse et mon pourpoint brodé, mais c'était toujours mieux que d'être engoncée façon rôti dans une robe aussi volumineuse qu'une toile de tente. Et au moins, je portais des bottes montant jusqu'au-dessus de mes genoux. Ca me rappelait la paire trop belle que j'avais pris sur Zalando, le mois dernier.

Lorsqu'un garde darda une oeillade un peu trop prononcée sur moi, je portai une main jusqu'à mon espèce de béret afin de vérifier discrètement que mes cheveux y étaient toujours correctement cachés. Puis, la tête haute, je franchis la salle de bal. Elle était vide à cette heure de la journée, et je n'avais aucune intention de "répéter" avec les autres musiciens. J'aurais été bien en peine puisque je ne savais pas jouer du luth. Tout au plus, l'instrument pouvait me servir d'arme en cas de besoin. C'était pour cela que je ne m'en séparais jamais. Dans un endroit aussi dangereux, mieux valait avoir de quoi se défendre.

Comment en suis-je arrivée là ?

J'avais beau me poser cette question, j'en connaissais déjà la réponse. Mon obstination, mon mauvais caractère, mes idées à la con. Mélangez tout ça et vous aurez quoi ? Une bougie magique censée nous ramener, Hadès et moi, à une époque où tout était encore possible. Le sorcier à qui je l'avais achetée avait tout compris de travers. Je ne voulais pas littéralement me rendre dans le passé. Je souhaitais seulement qu'on retrouve ce qu'on avait perdu. Ce qui m'avait fait stresser ces derniers mois, depuis que Hadès m'avait annoncé qu'il n'y avait jamais eu de contrat de mariage. C'est fou comme quelque chose qui n'a jamais existé peut manquer fortement, au point de me rendre agressive, parano et détraquée. La bougie était un moyen de me faire pardonner. Pff, tu parles. Désormais, on était bloqué dans le passé de Hadès, à une période où avoir une idée originale s'apparentait à un crime de haute trahison. Comme destination de vacances, j'avais vu mieux.

Gardant mon luth sur mon épaule, je traversai la vaste pièce vide à pas de loup et retrouvai Hadès dans une salle annexe. C'était notre lieu de rendez-vous.

J'ai fait aussi vite que j'ai pu !

On ne pouvait rester constamment ensemble car cela aurait pu soulever de drôles de question : un duc qui passe tout son temps avec un musicien...

On est là depuis seulement quelques heures mais je suis déjà à bout ! chuchotai-je en plantant des yeux ronds dans ceux de Hadès. J'ai l'impression qu'il y a des gens qui voient à travers mes vêtements. Pourtant, j'ai l'air d'un vrai mec comme ça, non ?

Une main posée sur mon luth, je plaçai l'autre sur ma hanche, les jambes écartées façon cowboy, une expression exagérément maussade sur le visage.

Faut que je me coupe les cheveux. Ca fera plus vrai. Peut-être qu'on se doute qu'il y en a beaucoup sous le béret.

Avisant les alentours, je constatai qu'il ne semblait pas y avoir de ciseaux. Evidemment. Il allait falloir que je fasse ça à l'ancienne, au couteau. Le résultat allait être extra moche. Mais bon, pour rester en vie, ce n'était pas cher payé.

La bougie va bien finir par se consumer en entier et on pourra rentrer chez nous !

Du moins, c'était ce que je supposais. Je n'en avais aucune idée. Pour ne pas m'enfoncer dans mes idées noires, je demandai à Hadès :

Alors, qu'est-ce qu'il te voulait, le roi ?

A la base, nous avions atteri dans cet endroit ensemble. Je m'étais planquée vu que mes vêtements n'étaient pas adaptés à l'époque (jean-bottes-chemise à carreaux). Henry le Huitième avait parlé avec Hadès comme s'ils étaient potes et ils étaient partis bras dessus, bras dessous. Ca m'avait laissé le temps de voler cette panoplie de musicien.
© mad'eyes (code&icons)


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

And we're feeding the Fire
Sometimes I look at my boyfriend and think... Damn, he is one lucky man.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80951-nounours_rebelle
 Page 1 sur 1

Si on ne sait pas que la chandelle est feu... ➹ HADES





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Europe