« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : où la précommander ?
Voir le deal

Partagez
 

 L'homme qui brûle ! } feat Kitty Skolovitch & Bethany Monroe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Aguistin R. Marban
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aguistin R. Marban

| Avatar : Andrew Scott

| Conte : Folklore européen ۩๑ L'étrange Noël de Mr Jack
| Dans le monde des contes, je suis : : Le Porte-Parole de Madame La Mort & sa personnification ☘ La muse d'Egdar Allan Poe ☘ Le porteur de poisse ☘

| Cadavres : 1958



L'homme qui brûle ! } feat Kitty Skolovitch & Bethany Monroe _



________________________________________ 2019-09-16, 23:11

L'homme qui brûle !
Aguistin & Kitty & Bethany

““Ne dites jamais du mal de vous ; vos amis en diront toujours assez.”.” ~ Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord * La Confession de Talleyrand


“Maaaais pourquoi je peux pas venir ??? Agguiiii d’amouuuuuuuuur ?”
Pour la millième fois Dolorès, parce que Kitty m’a invité à moi ! et moi seul !”

Aguistin lança la première chose qui lui passait sous la main, c’est à dire une tong, à la figure de sa soeur qui se lamentait sur son lit. Déjà qu’il lui avait autorisé de venir poser son gros cul sur sa couette, parce qu’il pouvait comprendre sa déception. Mais là, elle commençait clairement à lui échauffer les oreilles. Depuis qu’il avait eu le malheur de lui dire que Kitty lui avait donné l’idée, parce qu’il fallait bien avouer que c’était lui, qui l’avait finalement poussé à accepter, d’aller au burning man, Dolorès ne le lâchait plus d’une semelle, même à deux heures du départ. D’accord, ils avaient retrouvés leurs complicités d’antan, mais ce n’était pas une raison. Après tout, il n’avait rien dit quand elle était allée en Espagne ou Italie, il ne savait plus très bien, cet été avec Greg et Sheitan ! Même pas elle lui avait proposé … enfin si, elle lui avait dit une fois que tous les billets, les hôtels étaient réservés, ce qui était bien sur trop tard pour qu’il se rajoute. Il fallait bien quelqu’un pour tenir la boutique comme elle lui avait si gentiment dit. Très bien, Aguistin était patient malgré les apparences -il le démontrait d’ailleurs depuis de nombreuses années avec Tibérius- et il avait ainsi attendu tout l’été pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Le Burning Man. Depuis le temps qu’il voulait y aller ! Bien entendu, il n’en avait pas parlé hier à Kitty. Cela faisait quelques temps déja, qu’il semait ses petits cailloux, pire que le petit poucet. Il lui murmurait au creux de l’oreille comme si c’était sa dernière volonté et cette dernière avait enfin été exaucé. Il l’avait aidé pour réaliser le carnet de route, étant donné qu’ils avaient plus de 46h de route depuis Storybrook pour atteindre le point de ralliement de l’énorme festival. Il savait que Kitty avait beaucoup de mal avec la voiture, à cause de son ancien traumatisme, alors il l’apaiserait avec sa voix, comme il le faisait en temps normal pour les personnes prenant légèrement mal le fait qu’elles allaient mourir incessamment sous peu. Bon, il espérait que ça ne serait pas prémonitoire dans tous les cas. Ils avaient aussi fait les courses, deux jours avant pour pouvoir tenir pendant plus d’une semaine dans le désert du Névada. Cette fois, c’est Aguistin qui avait fait une sorte de caprice pour ne pas aller au Walmart, le souvenir de son kidnapping dans l’hypermarché étant encore trop présent dans son esprit. Il n’avait pas envie de partir encore une fois dans cette tribu de fou furieux. Ah il en connaissait ici, à Storybrook, des gens dérangés du ciboulot, mais là … il avait touché le pompom, le grelot, et même la cerise sur le gâteau. Le seul point positif, était que sa relation avec Bethany s’était légèrement amélioré. Certes, ce n’était pas encore la panacée, mais ils avaient réussi à s’en tirer tous les deux, ensemble, en se serrant les coudes. Néanmoins, il espérait ne pas la revoir de sitôt, ils n'avaient tout de même pas élever les vers ensemble, sans se douter du plan maléfique que le destin lui avait réservé. Poissard un jour, poissard toujours. Mais pour le moment, la perspective de partir en road trip à travers les états unis, pour aller à l’un des festivals de musiques les plus grandiose du monde l'excitait totalement depuis quelques jours. Il était dans le même état que la veille de l’ouverture de sa nouvelle boutique, qui marchait bien au delà de ses espérances. Comme quoi, la mort était l’un des seuls secteurs ne connaissant absolument pas la crise

. “Alleeeeeez !”

Il ne lui accordait pas un regard, continuant de faire sa valise, entassant de nombreux habits colorés et chamarrés, qu’il avait acheté exprès pour l'occasion, en plus des siens, déjà excentriques qu’il pouvait porter.

“Tu sais … si tu pars … Tibérius va être tout seul …”

Dolorès n’était pas sa soeur pour rien. Aussi fourbe et sadique que lui. Comme si elle avait appuyé sur un bouton, Aguistin leva la tête, croassant en montrant sa multitude de dents.

“Je te jure Lolo … j’apprends que tu l’as touché ….je te dépèce centimètre de peau par centimètre de peau avant de faire pareil avec les muscles ..”
“Oh … je ne disais pas ça pour moi … mais pour les autres gens … Tib’ attire ...”

Serrant un jean dans sa main, il ne la lâchait pas du regard. C’était vrai, qu’elle ne s'intéressait plus au faucheur depuis le début de l’été. En bon coeur d'artichaut, elle était passée à autre chose quand elle avait eu son déclic, mais elle s’amusait toujours avec ça, le faisant enrager sur sa non liaison avec lui.

“Pars tranquille petit corbeau, Tonton Ambroise veille au grain !”

Le fantôme apparut à travers le sol en pierre, flottant à quelques centimètres du blondinet qui eut un énorme sourire.

“Voila ! Ça c’est la famille ! Merci Bro !”

Tirant la langue à sa soeur, il se leva pour essayer de fermer sa valise, sautant même dessus tant elle était remplie.

“Pff, c’est vraiment pas juste.”
“T’en fait pas Lolo, on fera un voyage ensemble pour Halloween si tu veux !”
“C’est vrai ?”

Elle avait une bouille tellement craquante qu’il ne put pas résister à l’enlacer, tapotant doucement son dos.

“Promis juré ! Et tu pourras manger tous les gens que tu veux !”

Il se reçut une tape sur la tête au moment où il ricana mauvaisement. Descendant sa valise dans le hall d’entrée, il alla dire au revoir à son axolotl et Eustache, son corbeau qui l’attendait d’ailleurs tranquillement sur la table de la terrasse qui avait vu sur le cimetière

. “Bon, tu nous préviens quand vous êtes arrivés et tout !
“T’inquiète, puis suis mon compte instagram ! Parce que ça va être GEANT !”

Il sautilla avant d’ajouter.

“On a même prévu des costumes et tout et ..”
“Chut Agui, je veux pas savoir, allez casse toi avant que je ne décide de venir dans le coffre !”

Embrassant sa soeur, la serrant très fortement, il checka Ambroise avant de partir en direction du 4*4 que Théodore lui avait prêté

. “T’as intêret à assurer pour le magasin ! Et non tu n’es pas encore un produit à vendre Lolo ! On peut pas se suicider en se faisant becqueter par la plus belle des zombies !”

Sa soeur l’insulta, comme d’habitude, avant qu’il ne mette la voiture en marche.

Ils avaient convenu qu’Aguistin dormirait chez elle pour la nuit, et qu’ils prendraient la route vers 3h du matin pour commencer leur immense périple. Ainsi, il prit la direction du petit appartement que Kitty louait toute seule depuis un certain temps maintenant, voulant voler de ses propres ailes. Il ne mit pas longtemps, lui ayant envoyé un sms qu’il partait du cimetière. Laissant sa valise dans la voiture il sonna à l’interphone. La jeune femme lui ouvrit quelques minutes après. Rapidement, il monta trois par trois les marches avant de cogner à la porte.

“Kiiitttttyyyyyyy !”

Dès qu’elle ouvrit la porte, il lui sauta dans les bras pour lui faire un calin.

“H-12 pour le départ ! T’as hâte hein t’as hâte ?”

Lui claquant une bise bruyante, il se détacha finalement d’elle pour entrer dans l’appartement, allant directement faire comme chez lui en se jetant dans le canapé, ayant au préalable enlevé ses chaussures.

“Kiiittty ! Est ce que je peux avoir un jus de fruit s’il te plaaaaait ?”

Enfant pourri gâté.

“Alors t’as fait ta valise ? Moi la mienne est dans la voiture ! Théo’ il a vraiment été cool sur ce coup là. Bon le fait qu’il pense que je suis le corbeau d’Odin aussi ça a du grandement aider.”


Ricanant comme la peste qu’il était, il n’avait aucune honte à s’amuser des croyances du pauvre viking. Bon, il évitait d’y aller trop fort, n’ayant pas envie de se faire tabasser par Livio … mais … là, c’était trop tenté. Il savait parfaitement que ce dernier lui aurait pas prêté de voiture. Luci avait hésité, mais sa corvette ayant déja subi des dégâts au mois de Mai, il avait refusé. C’était en allant rendre visite à JB à son nouveau lieu de travail, en croisant Théodore, qu’il avait saisit sa chance. Ce dernier lui avait même proposé de les amener en avion, direction, mais Aguistin savait pour Kitty, et il ne voulait pas la traumatiser encore plus. Même s’il était là pour l’aider, il n’était pas sur à 100% que son pouvoir marcherait totalement. Déja le 4*4 était une super truc, vu qu’ils pourraient stocker dans l’immense coffre toute la nourriture et les boissons.

“Et va falloir qu’on transfère tout de la cave à la voiture maintenant ! Parce que sinon cette nuit ça va être galère.”


Pour avoir lu de nombreux articles sur internet, il savait aussi qu’ils pourraient tout à fait squatter la nourriture des autres, vu que le don et le contre don était l’un des commandements du Burning Man. Ils avaient pris l’essentiel pour tenir, mais où cas où. Remerciant Kitty de la tête pour le verre qu’elle lui tendit, il allait reprendre très rapidement sa logorrhée verbale quand la sonnette retentit dans l’appartement. Penchant la tête sur le coté, il eut une petite moue d’étonnement avant que son sourire ne s’étire longuement.

“T’attends quelqu’un ? T’as un amoureux et même pas tu me l’as dis ? Tu veux que je te laisse pour que tu puisses niquer tranquille ?”

Bon dieu qu’Aguistin pouvait être pénible. Surtout quand on ne lui répondait pas.

“Whesh Kitty ?! C’est quoi le plan ! J’le sens pas là …”

Et il avait raison d’avoir confiance en son instant .. quand il regarda avec attention la porte s’ouvrir.

“Non … non c’est pas vrai putain !”

Merde. Triple Merde ! Il avait la poisse -oui parfois il l’oubliait- ce n’était pas possible.

“Tiens mon alcoolique préférée !”

Il accentua bien sur les syllabes pour l’embêter, sachant qu’elle n’aimait pas ça.

“Si tu cherches le caviste du coin tu t’es trompée !”

Il fronça les sourcils en voyant une immense valise derrière elle. Sautant à même sur le canapé, son verre à la main il s’écria.

“AH NON C’EST PAS VRAI ELLE VIENT PAS ELLE !”

Non non et non ! Il ne voulait pas ! Il voulait passer un bon moment avec Kitty, pas avec Beth ! Ils n’étaient pas assez proche pour un road trip de ce genre !

“Miskine on prend pas là ! Elle vient pas gratter l’amitié Whesh !”

Tapant la main de Kitty qui essayait de le calmer, il sauta par dessus le canapé, toujours aussi menaçant avec son verre de jus de pomme.

“Elle est sourde Kitty putain ! T’invite pas une sourde à un festival de musique ! T’es vraiment conne ma parole !”

C’était un cauchemar … mais qu’avait le destin à lui foutre Bethany toujours dans les pattes. Elle ne pouvait pas aller ailleurs, avec une bande de sourds ? Au lieu de venir faire chier les honnêtes gens. Il se tourna vers elle, secouant la tête.

“Ça t’as pas suffit qu’on se fasse empapaouté ensemble par des sauvages !”

Avant de se tourner tout aussi brutalement vers Kitty.

“Toi tu les as connu les indigènes hein ! Et moi je dis rien, j’suis gentil avec toi et là tu m’imposes ça ??? Alors que j’tai dis que c’était avec c’te ksos que MOI AUSSI, on s’était fait kidnapper à la place de l’autre démon ? Mais non ! FAUT QUE TU ME GACHES MON PLAISIR PTN !”

Sa voix rauque et éraillée partit dans les aiguës alors qu’il souffla fortement par les narines avant de se tourner et de croiser les bras sur sa poitrine, tel un enfant boudeur, réalisant un caprice. Il croassa de mécontentement, poussant mollement Kitty qui vint l’enlaçer, avant de lui murmurer à l’oreille.

“J’te jure, au premier ravin, je la fous dedans et je brûle son corps … Burning Woman … c’est avant gardiste en plus non ?”



©crack in time

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80489-pornography-of-the-de


Invité
Invité

Anonymous



L'homme qui brûle ! } feat Kitty Skolovitch & Bethany Monroe _



________________________________________ 2019-12-31, 16:45





Burning Man
burn burn burn.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Kitty avait hâte. Vraiment hâte. Elle avait décidé de s’ambiancer, en mettant la radio à fond (l’un des rares appareils électroniques -est-ce que c'était électronique, d'ailleurs ? Non parce qu'elle avait un doute là, tous ces trucs complexes qui faisaient du bruit, de l'image, ou non, elle avait tendance à les mettre dans le même panier "compliqué mais parfois indispensable faut que j'apprenne comment ça fonctionne nooooon" qu’elle maîtrisait pas trop mal, ou en tout cas qu’elle acceptait d’utiliser sans trop être mal à l’aise), musique rock qui lui donnait du rythme pour préparer ses affaires. Ou plutôt essayer.

Elle se dandinait dans sa chambre en balançant ses vêtements derrière son épaule, vers la valise ouverte au milieu du salon-cuisine, avec Mangriff qui reniflait suspicieusement tout ce qui tombait dans ce qui aurait pu être un parfait lit pour lui. Et il la jugeait sans doute, de son œil restant (puisqu'il paraissait que son chat avait le jugement dans la fourrure, mais bon, les mauvaises langues elle ne les écoutait plus, son chat était parfait). Kitty, en tout cas, était vraiment de bonne humeur, ça faisait un bon moment maintenant que Aguistin lui vantait ce fameux festival, il lui avait tellement vendu de rêve qu'elle était prête à jeter au vent sa peur de la voiture histoire qu'ils réalisent ensemble ce voyage ! Agui était vraiment persuasif, il fallait dire, avec ses yeux brillants et sa petite bouille de poussin, et Kitty n'avait encore jamais réussi à lui dire non.. C'est comme si on lui demandait de ne pas aller câliner Mangriff quand il miaulait dans son oreille à deux heures du matin... Impossible ! Alors quand Agui venait la supplier de la protéger de Queenie, eh ben, elle le faisait. Même si dans une autre vie Queenie aka Ezra la terrifiait autant que les autres… C’était fini ! Kitty prônait la coolitude absolue, ça ne servait à rien de s’inquiéter tant que le mal n’était pas arrivé. Elle verrait dans la voiture, si ça passait ou cassait.

Et au pire du pire, elle avait autorisé Agui à l’assommer. Elle avait aussi prévenu Beth, bien sûr, qu’il y avait des risques de crises de panique à bord, et donc qu’il fallait se préparer à un road trip haut en couleur.

Lorsque ça sonne, elle se précipite à l’interphone, et leurs deux enthousiasmes exagérés se rencontrent dans une explosion digne d’un feu d’artifice.

« Aguiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! »

Agui, avec sa bouille d’enfant et ses airs angéliques, qui aurait pu presque être un membre de la famille Sokolovitch-Strauss, si on ne les connaissait pas. Agui, et ses drôles de face sombres qui n’arrivaient pas à repousser Kitty. Il était bien trop adorable, comme un petit moineau qu’on voulait prendre dans ses mains et protéger. Elle était certaine d’avoir eu une bonne idée, en faisant se rencontrer Agui et Beth. Que des personnalités si différentes s’entrechoquent dans des circonstances uniques, ça ne pouvait que rendre l’aventure encore plus inoubliable ! Elle le sentait bien. De toute façon, ce voyage était sous le signe peace, love and fun, et il n’y aurait pas de place pour les conflits.

Mais, après tout, il n’y avait aucune raison pour qu’ils ne s’entendent pas.

C’est sur ces bonnes pensées qu’elle va aussi vite servite un verre de jus multi-vitaminé au corbeau de bonheur, et attrape une boîte de petits biscuits aux fleurs 100% bio.

« Ma valise est au milieu du salon, j’espère que tu r”gegarderas mieux devant toi quand tu conduiras ! J’ai pas fini encore, je me suis dit que tu peux m’aider à finir de choisir mes tenues. Et tu sais que c’est mal, de le manipuler comme ça ? » Néanmoins le ton n’est pas à la leçon de morale, et malgré le boulot de tout charger qui les attend, elle s’apprête à se laisser tomber dans le canapé avec Agui, il fallait bien attendre la retardataire, après tout ! Juste le moment pour qu’on sonne, et oupsiiiiie, est-ce qu’elle avait oublié de lui parler de Beth ? Non parce que vu la réaction d’Agui, ahem, peut-être que oui... Sa mémoire n’était pas ce qu’elle avait de plus sûr, mais quand même ! Alors elle ne répond pas à ses questions, juste lui lance son sourire de Kitty innocente à souhaite, et va ouvrir la porte sur la photographe. Elle l’accueille en lui sautant dans les bras et en la traînant à l’intérieur malgré les remarques de son petit cornèbre drama queen.

« Calme toi, Agui-chou, c’est pas la peine de te mettre dans tous ces états, c’est pas bon pour la santé. Et Beth est parfaitement capable de s’amuser comme nous, on sort souvent ensemble t’sais, elle danse trop bien, tu vas en prendre plein les yeux ! » Elle lève les yeux au ciel à toutes ses remarques, fait un petit signe de la main à Beth et va enlacer Agui un peu contre son gré. C’était une vérité générale, que le pouvoir des câlins, d’humain à humain ou de bestiole à humain avait plus de pouvoir que tous les mages du monde.

Agui avait juste besoin d’être rassuré. Tout allait bien. Il n’était pas le dernier dans son cœur et elle était toute confiante sur leurs projets à venir. Même si, toujours oupsie, elle n’aurait pas imaginé qu’il soit aussi opposé à Beth !

« Fais pas l’rabat-joie, Agui, je l’ai invitée pour qu’on s’amuse encore plus ! Plus on est de feuilles de coca, plus on rit, comme on disait chez moi ! » Enfin, chez lesdits indigènes ou avait été sa maison pendant quelques années. La seule vie du monde “réel” qu’elle ait gardé. « Sois gentil, hm ? Il faut positiver. Se dire qu’on va s’amuser ! On va rire, boire, danser, chanter, et Beth aussi, juste elle nous entendra pas ! T’as pas envie d’être comme trois feuilles de coca, plutôt que juste deux ? »

Elle pose un gros bisou humide sur la joue du boudeur et fait signe à Beth de les rejoindre. « Un câlin de groupe pour la route, vous vous embrassez, enterrez les haches de guerre au fond du ravin, vous m’aidez à finir ma valise, on charge et fiesta ! Allez, Beth ! Peace & Love ! Et coca ! Et Burning Man et Woman ! Parce que t'as raison, Agui, lz parité, c'est important, Queenie serait même d'accord avec toi, pour une fois. »

Et les grands discours, c’était vraiment pas pour elle, alors le plus simple c’était encore d’attraper Beth par la main, la tirer vers eux et serrer ses deux amis avec un enthousiasme qui n’avait pu être égratigné par ce simple obstacle.

Enfin, simple... C'est à ce moment que le rock psychédélique de "White rabbit" se met à sortir de la radio et Kitty se met à remuer le popotin sans grâce aucune, avec un large sourire et des prunelles pétillantes. Quand sa soeur est à moitié démon, on apprend à ne pas se faire impressionner par les conflits, et un peu de bons sentiments ça ne peut que faire du bien, même à Agui le corbeau de la mort.

code by bat'phanie
 Page 1 sur 1

L'homme qui brûle ! } feat Kitty Skolovitch & Bethany Monroe





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Amérique