« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : où le précommander ?
14.50 €
Voir le deal

Partagez
 

 You missed ! Ft. Solal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Stanford Pines
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stanford Pines

| Avatar : Harrisson Ford

You missed ! Ft. Solal Tumblr_inline_pbbh1u4stS1rxppp7_250


You feed the madness
And it feeds on you



You missed ! Ft. Solal 221a320c9885883d743435fa03b0a891c0ebe039

CHANGE
is inevitable

slow and painful sometimes, but

✢ INEVITABLE ✢


| Conte : ??
| Dans le monde des contes, je suis : : Le magicien

You missed ! Ft. Solal Test-3

| Cadavres : 397



You missed ! Ft. Solal _



________________________________________ 2020-05-11, 02:33

You missed !
Ft. Solal


Que la population pouvait être avide de pouvoirs quand elle n'en avait pas ! Je le comprenais dans un sens car, à Storybrooke, vivre entouré de magie sans en avoir soi-même possession pouvait conclure à un manque et un désir d'en obtenir. Les énergies croulaient ici-bas, mais j'étais le premier à favoriser de minimiser leur utilisation. Si j'en produisais, pour ma part, c'était dans un intérêt professionnel plus que personnel : pour les expéditions et les recherches scientifiques, nécessitant certaines sécurités et pratiques.
Pour Gabriel Agreste, par contre, je pouvais sans aucun doute parler d'intérêt égoïste.

J'avais connu le styliste non pas pour l'image qu'il renvoyait dans les médias, comme me l'avait présenté les enfants et Stanley lorsque je vins à leur en parler, mais comme un voleur. Il s'était permis, après en avoir découvert l'existence sans que je ne sache exactement comment, de voler mon pistolet effaceur de mémoires et de l'utiliser à son propre compte. Je l'avais retrouvé quelques jours plus tard dans ma chambre, sachant pourtant pertinemment qu'il n'était pas là la nuit précédente. Il m'eut suffi d'une simple prise d'emprunte pour comprendre qui était le coupable. Je l'avais tout aussi bien compris lorsque, il n'y a pas si longtemps, il revint me voir pour me demander à nouveau mes services. C'est à ce moment-là que je me permis de réprimander ses actes avant de lui refuser toute utilisation de mon arme car risquée dans les mains d'amateurs, surtout lorsque ces derniers venaient à trop l'utiliser. Je lui ai demandé combien de victimes il avait pu faire avec le pistolet mais il ne m'a pas répondu. Au lieu de cela, voici comment il expliqua sa venue :

"Mr. Pines. Si je suis venu en personne c'est tout d'abord pour m'excuser d'avoir pu emprunter votre arme sans votre permission la première fois. Ce n'était pas juste de ma part. Elle ne m'appartient pas. J'aurais du venir vous voir comme je le fais là, maintenant, et vous demander de l'utiliser. Mais... Il se mordit la lèvre. C'était urgent. Et si je viens aujourd'hui, c'est que c'est aussi une urgence. Je vous assure, ce n'est pas pour une histoire insignifiante. Nous ne pouvons pas nous amuser à effacer la mémoire dès que cela nous arrange, je le conçois tout à fait -

- Donc vous comprenez pourquoi je refuse votre proposition ?

- Ce n'est pas une histoire insignifiante ! Mr. Pines, je me suis renseigné sur vous. Je vous sais expérimenté. Vous avez fait déjà bon nombres de missions, menez des guerres que même de grands soldats des tranchées n'auraient pas su gagner. Vous avez beaucoup d'expériences... Si vous m'aidez, je sais que le travail sera achevé et je ne viendrais plus jamais vous voir !

- Vous vous êtes renseigné sur moi ? Comment avait-il fait ? Quand cela ? Mon regard se refroidit. Qui. Êtes. Vous ?

- 20 000 euros. Pour le service rendu et le silence."

Il essayait de m'acheter ? C'était totalement ridicule et rabaissant. Pensant la discussion close, je me redressai de mon bureau et lui priait de partir mais il n'écouta pas. Il grimpait le prix.

"Je ne vous le dirais pas deux fois, Mr. Agreste. Quittez cet hôtel !

- Et si je finançais vos recherches ? Je plissai alors les sourcils. J'ai entendu dire que vous étiez sur un énorme projet que vous gardiez secret. C'est pour cette raison que personne n'ose vous verser de l'argent, n'est-ce pas ? Ils ne veulent pas financer un projet qu'il ne connaisse pas. Moi je le ferais. Rendez-moi ce service sans poser de questions et je vous rendrais un même service sans chercher non plus à savoir de quoi il retourne. C'est plutôt un bon marché, non ?"

Je détestais être dépendant de l'argent. Pourtant, pour des recherches aussi grandes que celles que je menais, je n'avais pas beaucoup de choix qui s'offraient à moi. Et la proposition de Gabriel devenait alors intéressante. Je savais qu'il ne mentait pas. Sa renommée, du moins, ne mentait pas sur son compte en banque. C'était triste à dire mais... Il était peut-être ma meilleur option. Tout aussi hésitant, pourtant, je demandais avec réticence :

"Qu'attendez-vous de moi ?"

Il semblait satisfait de son coup.

"Je souhaiterais effacer la mémoire de 5 personnes concernant l'existence de... Son regard cherchait le sol. Il cherchait ses mots. Un personnage qu'on nommera le Papillon. Il était présent dans une aventure dans laquelle nous avons tous été embarqués mais il serait plus arrangeant, avec tout ce qu'il s'est passé, qu'ils oublient."

Je ne comprenais pas exactement de quoi tout ça retournait mais, dans un coin de ma tête, je notais le nom.

"Vous pensez qu'il est préférable qu'ils oublient ? C'est cela, votre urgence ?"

Il acquiesça. Je ne voyais rien d'important dans l'illustration de la situation, cependant, dans son regard, je retrouvais une certaine inquiétude pressante qui demandait de ne plus poser de questions - mais d'agir.

***


Altivo, Channel, Tadashi et Elena ne se souvenaient désormais plus du dénommé Papillon. Les souvenirs n'étaient jamais simples à gérer. Parfois, lorsque le cerveau devait reconstituer des éléments d'un puzzle incomplet, il venait à s'en inventer lui-même pour que rien ne paraisse alarmant. Je supposais que c'était le sort de ces quatre individus que j'avais personnellement pris pour cible dans un détour d'une rue ou encore chez eux. Je me rassurais de mon acte en supposant le souvenir insignifiant de comment Gabriel m'en parlait. Ce n'était là que des excuses pour alléger l'impact que j'apportais à la vie de ces jeunes gens. Il n'en restait plus qu'un sur la liste... Un certain Solal Dorado. Il avait été très difficile à trouver, ce qui me laissait entendre le personnage qu'il pouvait être au quotidien pour ne se montrer que rarement. C'est au bout d'une semaine que je trouvai la chance de le piéger dans mon viseur mais quelqu'un - un homme vêtu de noir ? - découvrit ma présence alors que je m'approchai à quelques mètres de lui. Pourquoi le pistolet avait donc une portée si courte ? Sa puissance ne permettait pas plus loin, je le crains. Il était déjà si difficile d'éviter une projection externe à la cible. Tirant sur le côté après avoir été repéré, je m'enfuis vivement avant qu'on ne me rattrape. 4/5.

"[...] Je suis désolé... Je ne sais pas si on me laissera l'approcher à nouveau."


Mon interlocuteur soupira au téléphone, visiblement déçu et d'autant plus inquiet. J'en devinai la pensée :

"C'était celui que vous ne souhaitiez pas éviter, n'est-ce pas ?


- En effet. Lança-t-il après un silence. Je vous tiens au courant quant à son cas prochainement. Je vais... y réfléchir."

J'avais poursuivi la mission malgré ses soudaines réticences. De loin, j'observais les quelques lieux où pouvait se rendre fréquemment Solal Dorado, jusqu'au jour où je le découvris, lui et sa grande voiture noire, au portail du manoir Agreste.
made by black arrow


Solal A. Dorado
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Solal A. Dorado

| Avatar : Gaspard Ulliel

You missed ! Ft. Solal Tumblr_oz2nzobxJP1wx3dhyo5_400

You missed ! Ft. Solal Tumblr_p9gfnavvaP1qkwxnzo2_540

| Conte : La Route d'Eldorado
| Dans le monde des contes, je suis : : Tulio

| Cadavres : 447



You missed ! Ft. Solal _



________________________________________ 2020-05-28, 16:52


You Missed !


Les sorties étaient rares pour Solal, d'autant plus depuis sa mésaventure à El Dorado. Il avait craint des répercussions sur Siméon, des terreurs nocturnes peut-être ou des cauchemars plus fréquents mais le petit garçon n'avait pas changé et son sommeil non plus. Il avait renforcé sa sécurité toutefois et il s'attendait à des représailles. Il ne savait pas encore de quelles natures mais il n'arrêtait pas de se dire que Tadashi ou Elena tenteraient quelque chose contre lui. Il avait prévenu Eugénie qui avait reniflé dédaigneusement à l'entente du nom de la procureur. La jeune femme ne semblait pas la porter dans son cœur. Sans doute y avait-il une quelconque jalousie là-dessous.

Toutefois, il n'aurait pas cru que l'attaque viendrait de Gabriel, il avait pourtant cru qu'ils s'étaient mis d'accord dans la cité. Visiblement, il s'était trompé, surtout après l'attaque que ses hommes avaient déjoué. Il avait demandé une enquête approfondie sur l'homme qui avait pointé une drôle d'armes sur lui. Il avait invité Estheban et Channel pour essayer de savoir si eux aussi avaient eux une drôle de visite. Il s'était alors rendu-compte qu'aucun des deux n'avait de souvenir de l'identité du Papillon. Il en avait conclu que ce type avait voulu lui effacer la mémoire. Il fut à peine surpris de cette découverte au fond, se rappelant d'une phrase bien précise que le styliste avait dite. Il n'avait pas relevé ou ne l'avait pas comprise sur le moment mais désormais, elle faisait sens.

Il estimait à présent qu'une discussion avec Gabriel Agreste s'imposait. Il n'avait jamais eu l'intention de parler de sa double identité mais s'il continuait à tenter de jouer avec sa mémoire, il changerait peut-être d'avis. Il avait donc décidé de se rendre en personne au manoir Agreste avec juste un garde du corps. Il espérait qu'il ne tenterait rien contre lui mais dans le pire des cas, il était tout à fait capable de se défendre seul. Il ne voulait pas en arriver à de telles extrémités mais si le styliste ne lui laissait pas le choix, il n'hésiterait pas une seule seconde. Il laissa son chauffeur sonner au lourd portail qui s'ouvrit sans difficultés. Il descendit de voiture, seul, pour aller sonner à l'imposante porte, attendant qu'elle s'ouvre. On lui demanda d'attendre dans un grand vestibule le temps que le maître de maison ne se présente à lui.

"Bonjour Gabriel. Je ne vous dérange pas j'espère ?"

Solal se permit un léger sourire presque amical. Il tendit la main vers l'homme pour le saluer avant d'enfoncer ses mains dans ses poches.

"J'aimerais que nous ayons une petite discussion si vous le permettez. Ce ne sera pas long ne vous inquiétez pas. Je sais à quel point vous êtes occupé."

Une moue releva sa joue, découvrant une fossette.

"Je pensais que nous nous étions compris à El Dorado mais j'ai eu la tristesse de me rendre compte que non. Votre ami n'aura pas réussi à m'effacer la mémoire. Et j'en suis ravi. J'aimerais que cela continue. Je vous ai assuré que votre secret était bien gardé, pourquoi vous mentirais-je ?"

Il l'interrogea du regard, un regard froid et implacable.

"Je suis un homme de parole, Monsieur Agreste. Il serait bon que vous vous en souveniez à l'avenir."

Il abandonna le prénom pour marquer à quel point, il ne riait pas. Il n'avait d'ailleurs jamais été aussi sérieux.

"J'espère sincèrement ne pas avoir à me répéter. Il n'y aura pas de seconde chance. Votre entreprise est vouée à l'échec mais si d'aventure vous veniez à réitérer l'expérience, soyez assuré que cette fois-ci votre secret n'en restera pas un."

Il le toisa avant d'esquisser un léger sourire.

"Mais je suis certain que tout ceci n'était qu'un grossier malentendu. N'est-ce pas Gabriel ?"

L'usage du prénom, indiquant que la confiance mutuelle pouvait parfaitement être retrouvé si son interlocuteur s'en donnait la peine. Le mafieux pouvait être clément quand la situation l'exigeait, les erreurs étaient humaines après tout.

code by EXORDIUM.


 Page 1 sur 1

You missed ! Ft. Solal





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations