« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


James D. Fauntleroy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

James D. Fauntleroy

| Avatar : James Franco

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) Ba26a4d553b53a82d67f6d2fc6a4184ddb0fe0ae 

« Hola vieil homme! » 

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) Tumblr_nax6noHNtZ1qm1x8bo1_500

| Conte : Mickey & Co
| Dans le monde des contes, je suis : : Donald Duck

| Cadavres : 88



Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) _



________________________________________ 2020-06-16, 16:01








James roulait tranquillement dans les rues de Storybrooke à bord de son vieux Ford Ranger. Sa dégaine de fermier avec sa petite gueule d’ange lui donnait un air ravissant. Tout en sifflotant un air de Country, il prit à gauche deux fois, comme l’indiquait son vieux GPS. Il avait récupéré l’adresse de Dinah avec un contact. De toute façon, cette ville était assez petite pour que tout le monde soit au courant de tout. Une fois arrivée, James arrêta de siffloter. Coupant le contact, il descendit de sa voiture et se dirigea directement vers la porte d’entrée. Attendant patiemment qu’on lui ouvre, il afficha une mine radieuse quand cette dernière lui ouvrit. D’ailleurs son sourire était presque arrivé à ses oreilles. C’était très… Perturbant.

« Vous êtes Dinah Price ? »


Enlevant sa casquette d’un air calme et gardant toujours son sourire exagéré, il la mit sur son torse comme le faisait les gentlemens d’autrefois quand ils s’adressaient à une dame.

« Je suis juste venu vous dire deux mots, ça ne sera pas trop long ! »


S’éclaircissant la gorge comme un enfant de 5ans, James fit une grimâce qui le fit ressembler à un Toon l’espace d’une seconde. Même s’ils n’étaient plus faits d’encre, ils avaient toujours garder certains mimiques et certaines intonations dans leurs voix.

« Vous pourriez arrêter d’embêter Liliann et Weenonah ? S’il vous plaît ? »


Son poli était en réalité ironique. Car, finalement, ses yeux se baissèrent et sa voix se fit plus grave, comme remplit d’une menace qui ne demandait qu’à être exécutée.

« Non, je dis ça, car ce sont deux personnes très douces, et très gentilles. Ca serait dommage qu’il vous arrive malheur si jamais vous continuez. Les balles de Wincester se perdent facilement quand un Cerf vient en ville par accident… Et la Loi américaine est faites de tellement de jurisprudence vis à vis de ces accidents malheureux... »


Du pouce, James désigna son vieux Ford Ranger. Assise en mode passager, la « tête » du fusil de la marque Wincester semblait prendre l’air. Elle était luisante et belle, signe que James en prenait grand soin.

« Oh, et ce n’est pas une menace de mort ou quoi que ce soit, je vous préviens juste hein. Les gens sont terriblement maladroit… Mais... »

Cette fois-ci, James laissa encore tomber un peu plus l’ironie et son ton faussement amusé pour prendre une voix encore plus grave, comme un démon qui s’apprête à retirer une âme.

« Ceux qui sèment le mal récoltent le Diable. Et s’il faut être le Diable, je le serai. »


Ses yeux plissèrent, lourds de menace. Puis, l’instant d’après, tout redevint à la normal. On aurait dit un manga. James avait à nouveau son superbe sourire et ses yeux un peu bridés fixaient Dinah d’un air amusé comme un enfant.

« Voilà voilà ! Il ne me reste plus qu’à vous souhaitez une agréable journée, sauf si vous avez quelque chose de précis à ajouter ! Ou à me dire… Vous savez… Peut être des regrets, des remords, ou simplement avouer le fait que vous êtes méchante parce que personne ne vous aime. Des trucs dans le genre. Je suis prêt à tout. Je suis du côté de ceux qui pensent que si Voldemort avait eu sa maman, il serait pas aussi méchant. C’est peut être votre cas. Vous voulez qu’on en parle ? Ou qu’on en parle pas ? Vous sentez bon en fait. Je m’attendais à une vieille qui pue. »


Ca c’était vrai. Elle sentait plutôt bon. Et Donald s’était vraiment attendu à quelqu’un qui avait, un peu comme Cruella, dans la cinquantaine. D’ailleurs, c’était peut être Cruella en personne. Mais ça, il ne saurait jamais. Pas sûr qu’elle veuille se confier après ses menaces….



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Grognon. Jamais.


Dinah Price
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 419239Wonder3

| Cadavres : 788



Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) _



________________________________________ 2020-07-05, 12:41


  

  

  
Visite importune
If he speaks again without me knowing who he is, I will throw him out of the window. And I won't open it first.

  


  
☾☾ S'il y avait bien quelque chose que je détestais, c'était qu'un inconnu me dérange. J'étais rentré la veille du camping, harrassée après avoir été entouré d'idiots pendant si longtemps. J'étais certaine d'y avoir perdu quelques neurones. Si au moins ils avaient pu se retrouver dans les autres et leur permettraient d'aligner deux pensées, alors je ne m'en plaindrais pas mais j'avais besoin de sommeil. C'était mon dernier jour de repos avant que je reprenne le travail et quelqu'un osait venir m'harceler devant chez moi, sonnant de nombreuses fois à la porte jusqu'à ce que je lui ouvre ? Je ne pouvais pas accepter un tel comportement. L'homme devait avoir une bonne raison de me déranger. J'enfilais rapidement une robe évasée et attacha mes cheveux en un chignon avant de me maquiller légèrement. J'avais une réputation, je ne pouvais pas ouvrir la porte en pyjama. Et j'espérais que l'attente le ferait fuir. Malheureusement, ce n'était pas le cas. Je jetais un coup d'oeil par la fenêtre discrètement mais non, il avait attendu. Je soupirais. J'espérais au moins que c'était intéressant. Je finis par ouvrir la porte, n'essayant même pas de cacher mon exaspération et il me demanda de vérifier mon identité. C'était déjà mal parti.

-Bien sûr ! La seule et l'unique.

Je ne connaissais cet homme que depuis quelques secondes, mais je savais déjà que je n'allais pas le supporter. Ces mimiques m'énervaient et en plus il mettait trop longtemps pour en venir au fait. S'il avait quelque chose à me dire, qu'il me dise. Passer par quatre chemins ne servait à rien. Il finit par en venir au sujet. Il voulait que j'arrête d'embêter Liliann et Weenonah ? Sérieusement ? C'était qui, leur prince charmant ? On était au CP pour que quelqu'un d'autre vienne prendre leur défense ? Je levais les yeux au ciel, alors qu'il continuait sa tirade sur ses deux amies si formidables... Et voilà qu'il me menaçait... On aura vraiment tout vu. Un idiot pareil qui osait me menacer, il ne savait vraiment pas à qui il avait affaire. Mais, il le comprendra rapidement. Il se comparait même au Diable, ce à quoi je ne pus m'empêcher de pouffer avant de partir dans un fou rire beaucoup plus conséquent. Se prenait-il lui même au sérieux ?

-C'est bon vous avez fini, monsieur le Diable ? Alors c'est quoi votre but ? Retirez toutes les mauvaises âmes de la Terre qui embêtent vos gentilles petites copines ? Comme c'est mignoooon, j'en pleurerais presque d'émotion. rétorquais-je tout en faisant mine de m'essuyer les yeux. -Vous me faites de la peine, en vérité. Venir menacer quelqu'un, de façon médiocre qui plus est, en ne connaissant qu'une partie de l'histoire, c'est vraiment mauvais. J'espère que vous n'êtes pas juges, sinon il faudrait compter tous les innocents déjà en prison.

De la part de Weenonah, ça ne m'étonnait pas le moins du monde qu'elle vienne chouiner auprès de son mec. Mais de Liliann... C'était plus étonnant. Je ne la voyais pas se plaindre de quoi que ce soit qui lui arrivait, j'avais l'impression que tout lui passait au dessus et qu'elle avait déjà tellement souffert que rien de plus que je pourrais faire ne l'atteindrait. Bien sûr, ça ne m'arrêterait pas et je m'étais aussi promis de m'attaquer à ses proches. Et l'autre qui voulait que je me confesse ou que je parle d'un quelconque mal-être absolument inexistant avec lui, tout ça après m'avoir menacé de mort. Est-ce qu'il avait même une once de logique dans son discours ? Et il finissait par un compliment ? Je commençais vraiment à perdre foi en l'humanité.

-Vous savez, les agneaux que vous défendez, elles sont loin d'avoir les pattes toutes blanches. Weenonah a essayé de me brûler vive dans son cabinet par pure jalousie ! Tout simplement parce qu'elle sait que je suis meilleure qu'elle. Mais, je n'ai aucun besoin de me justifier auprès d'un clochard tel que vous. Je vous prie de dégager de ma propriété avant que j'appelle la police.

Sur ces mots je lui claquais la porte au nez, et retourna au salon. J'avais bien besoin d'un café pour me réveiller et essayer d'oublier la visite de cet idiot. Ce n'est malheureusement qu'au bout de quelques minutes que je remarquais que je n'avais pas fermé ma porte d'entrée à clé... Si ce malade était rentré, je ne lui donnais pas cher de sa peau.
  

  
CODAGE PAR AMATIS

  

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


James D. Fauntleroy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

James D. Fauntleroy

| Avatar : James Franco

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) Ba26a4d553b53a82d67f6d2fc6a4184ddb0fe0ae 

« Hola vieil homme! » 

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) Tumblr_nax6noHNtZ1qm1x8bo1_500

| Conte : Mickey & Co
| Dans le monde des contes, je suis : : Donald Duck

| Cadavres : 88



Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) _



________________________________________ 2020-08-11, 15:11








James cligna des yeux plusieurs fois. Il ne s’était pas attendu à tant d’… ignorance ? Les yeux fixant ceux de la blonde, il fronça les sourcils un peu stupidement. Mais finalement, il se mit à ricaner comme tout bon enfant qu’il était et qui n’avait pas fini de grandir dans un corps d’adulte. C’était rigolo qu’on le compare à un juge. Il s’imagina, frapper sur un marteau de toutes ses forces pour faire évacuer la salle. Un vieux rêve de gosse.

« Non, je suis juste agriculteur. C’est plus simple que juge. »


Il avait répondu simplement en levant les bras et en haussant les épaules. C’était vrai, à y réfléchir avec du recul, qu’il avait un peu l’air idiot maintenant qu’il l’avait menacé et qu’elle ne l’avait pas prise au sérieux. Et elle lui claqua la porte au nez. James resta un moment devant cette dernière puis… éclata de rire. Finalement, il avait trouver aussi gamine que lui visiblement. On aurait dit une enfant qui avait été privé de poney. James ouvrit la porte mais n’entra pas. Il n’était pas assez bête, il connaissait les lois de la ville, qui étaient rattachés aux lois des saints Etats-Unis d’Amérique. God Bless America et la protection de la propriété. Non, à la place, il fit quelque chose de très mature. Mettant sa bouche en canard, il prit la voix de Donald, celle qu’il avait dans le monde des contes pour se moquer d’elle et répéter.

« Je n’ai pas besoin de me justifier auprès d’un clochard tel que vous ! Gna gna gna ! »


James ricana, et resta sur le pas de la porte. Puis, mettant les mains sur les hanches comme un sale gosse, il finit par reprendre sa voix normale.

« Sinon je peux rentrer et on peut en parler. Ou on peut aller boire un verre et en parler. Ou on peut en parler en gueulant comme ça sur le pas de la porte, perso ça me va aussi ! »


Toujours en attente, il n’entendit rien. Pas de réponse. Finalement, il se décida à rester. Il n’avait aucune envie de lâcher l’affaire comme ça.

« Weenonah peut pas avoir fait ca. Si vous m’en donnez la preuve, je vous paye le resto le plus cher de la ville. Et si vous me prouvez que Liliann a fait pareil, je vous demande en mariage ! »


James ricana à sa propre vanne. Puis, finalement, poursuivit en soupirant.

« Ca va. Je déconne. On peut parler entre adulte. Je m’excuse. J’ai voulu jouer les gros bras ! C’était pas très intelligent. En même temps je ne suis pas trop intelligent. Je dois frôler la moyenne. Par contre je suis pas un clochard. Je suis James Fauntleroy, un des héritiers d’une des plus grandes et riches familles de la ville. Donc si je vous dis que je vous paie le resto le plus cher de la ville, c’est pas une blague. »


C’était assez cocasse, au final comme situation. Mais Donald se retrouvait toujours dans des trucs comme ça. D’abord il générait une tempête et après il nageait dedans comme un poisson heureux. A croire qu’au final, sa nature était d’aimer profondément le Chaos. Croisant les bras, il commença à bouder.

« J’vous préviens, j’partirai pas tant que j’aurai pas eu des explications. Maintenant je suis curieux d’entendre votre point de vue. Si ca se trouve, je me suis fait avoir par deux jolies nanas. Si ca se trouve, elles disent la vérité et je suis en train de me faire avoir par une jolie nana. Pourquoi je me fais avoir toujours pas les jolies Nanas ! Putain mais James qu’est ce qui tourne pas rond chez toi ! »


Et, doucement, il commença à faire demi-tour, dans l’espoir que cette dernière veuille bien le rattraper pour poursuivre la conversation.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Grognon. Jamais.


Dinah Price
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 419239Wonder3

| Cadavres : 788



Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) _



________________________________________ 2020-09-11, 19:41




Visite importune
If he speaks again without me knowing who he is, I will throw him out of the window. And I won't open it first.



☾☾ Un agriculteur ? Pas étonnant. Il n'y avait absolument aucune différence entre un clochard et un agriculteur, les deux étaient repoussants. Cet homme devait absolument quitter mon porche, je n'imaginais même pas toutes les maladies qu'il trimballait avec lui. Et pas question qu'il m'en refile ne serait ce qu'une seule ! Je claquais donc la porte, pensant en avoir fini avec cet homme étrange. Une grosse minute passa où je me dis qu'il était enfin parti et que j'allais pouvoir reprendre ma journée. Il était déjà midi et je n'avais rien fais, ayant dormi toute la matinée. Mais, alors que je réfléchissais au programme de mon après-midi, j'entendis de nouveau sa voix à travers la porte. Il n'était pas rentré déjà, il avait donc quelques neurones. Je n'osais pas imaginer la scène que j'aurais fais s'il avait mis ne serait-ce qu'un pied chez moi. Il se moquait de moi ouvertement... quelle maturité vraiment. C'était pathétique.

Je rêvais ou venait-il de m'inviter à aller boire un verre ? Cet homme était la définition du paradoxe. Il voulait me frapper et venger ses deux copines ou me séduire autour d'un verre ? Aucune idée, cet homme était un mystère. Tout ce que je savais c'était que je ne voulais aucun des deux. D'une part je tenais à mon beau visage et de l'autre, cet homme était répugnant. Je ne savais pas ce que Liliann et Weenonah lui trouvait. Il demanda ensuite des preuves sur ce qu'avait fait Weenonah, preuve que je n'avais bien sûr pas puisqu'elle ne l'avait pas fait. Mais être invitée au meilleur restaurant de la ville, ça c'était intéressant. Il s'étendit plus longtemps là dessus, m'expliquant qu'il était très riche. Eh bien voilà ce que les filles lui trouvaient ! Il était riche. Tout s'expliquait. Et il s'excusait en plus... Parfait. Il mangeait dans ma main cet idiot. Ce sera une partie de plaisir. Et je pouvais profiter de sa fortune. Finalement sa présence ici n'était peut-être pas si déplaisante... Je montais rapidement dans ma chambre et me changea, enfilant une robe bien plus élégante ainsi que des talons. L'homme continuait à crier devant la porte, mais je ne l'écoutais déjà plus, la seule chose à laquelle je pensais, c'était l'argent. J'attrapais un sac à main assorti que je remplis de quelques nécessités et redescendit avant d'ouvrir de nouveau la porte.

-Prouvez-le moi. Si vous êtes si riche, emmenez moi au meilleur restaurant de la ville, je vous en prie. Nous nous expliquerons là-bas, et je vous donnerais mon point de vue, je le promets. Vous pourrez ainsi vous faire votre propre avis, puisque c'est ça que vous voulez non ? La justice ?

Sans attendre sa réponse, je lui mis mon sac à main dans les bras avant de le pousser de mon porche et de me diriger jusqu'à sa voiture. Il voulait se vanter d'être riche ? Bien, mais il en assumerait les conséquences. Je posais alors les yeux sur sa voiture. Une Ford Ranger, sérieusement ? Quel manque de goût... J'espérais que personne ne me verrait à l'intérieur de cette chose immonde. Je me retournais vers lui, la main sur la poignée.

-C'est votre voiture j'imagine ? Il n'y a vraiment que vous pour conduire une chose pareille... Quand je pense que vous êtes au summum du répugnant, vous trouvez le moyen d'encore vous dépasser, bravo à vous c'est un sacré talent ! Bon... Vous vous dépêchez ? J'ai autre chose à faire de ma journée moi.

Et sur ces jolis mots j'ouvris la voiture côté passager et m'assit sur le siège, plus confortable que je ne l'aurais imaginé. Et dés que James arriva avec mon sac à main je le repris pour y chercher mon paquet de cigarettes et ainsi en fumer une. Sans en proposer à mon compagnon bien sûr, je n'étais pas Mère Theresa.

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


James D. Fauntleroy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

James D. Fauntleroy

| Avatar : James Franco

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) Ba26a4d553b53a82d67f6d2fc6a4184ddb0fe0ae 

« Hola vieil homme! » 

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) Tumblr_nax6noHNtZ1qm1x8bo1_500

| Conte : Mickey & Co
| Dans le monde des contes, je suis : : Donald Duck

| Cadavres : 88



Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) _



________________________________________ 2020-09-22, 06:59








Une opportuniste… Voilà à qui James avait affaire. Il s’en était rendu compte rapidement, quand elle avait accepté son invitation. Cette femme ne jurait que par le vice, il en était certain. Une fois dans sa voiture, il lui balança son sac à main par la fenêtre et entra à l’intérieure. La regardant fumer, il roula des yeux et soupira :

« Vous savez, pas la peine de jouer les cow girls ou les Cruella avec moi, j’ai pas peur de vous. Hé ouais, c’est ma bagnole. Vous voulez p’t’être y aller à pied nan ? »


James ricana et démarra en trombe. Sortant sans regarder, une voiture lui klaxonna, auquel il répondit avec la même hardeur.

« JE SORS SI J’VEUX OKAY ? »


Puis, il poursuivit sa route. Mettant son téléphone sur un support, il se mit à parler à ce dernier.

« OK GOUGUEULE, QUEL EST LE MEILLEUR RESTAURANT DE LA VILLE ? »


Avec une petite mine maline, James se tourna vers Dinah. Sans vraiment regarder la route. Avec un sourire malicieux, il déclara :

« Hé ouais, le meilleur c’est pas forcément le plus cher héhé. »


Puis, Gougueule lui indiqua en fonction des notes le meilleur restaurant. Le mieux noté était un restaurant de la grande place qu’il ne connaissait pas. S’y dirigeant, il manqua de prendre une voiture de pleine face car il regardait de temps en temps Dinah en diagonale.

« Pourquoi vous êtes méchante comme ça ? J’veux dire, y’a toujours une raison normalement. Ou vous êtes née comme ça ? Désobligeante ? Vous savez, je suis sur qu’on peut devenir ami. J’ai de tout en ami, des gentils, des idiots, et c’est vrai que les désobligeants manquent à l’appel. »


Souriant sadiquement, il se gara en trombe, et s’alluma un énorme cigare qu’il avait fait lui même grâce à ses plans de tabac. L’odeur était plutôt agréable, et ils avaient la même odeur que les cigares havane. Normal, c’était la même plante. Fronçant les sourcils, avant de rentrer dans le restaurant, il se rendit compte qu’il était encore habillé avec sa chemise de travail et son jean délavé. Avec un soupire, il roula des yeux et l’empêcha de dire quoi que ce soit.

« J’sais c’que vous pensez, gaspillez pas votre salive ! »

Alors, Donald se dirigea vers le videur qui se chargeait des réservations et des invitations. L’homme le regarda arriver de haut et déclara d’une voix un peu pompeuse.

« Bonjour monsieur. Vous aviez réservé ? »

Ah. Non, pas du tout. Donald regarda autour de lui, et chercha une combine. Adressant un regard qui signifiait « T’inquiète je gère » à Dinah, il regarda le videur et déclara :

« Non. Mais je suis James Fauntleroy, le neveu d’Ebezener McDuck. »


L’homme se mit à ricaner, puis finalement éclata de rire. Avec presque les larmes aux yeux, il répondit :

« Bien sûr, et moi je suis la Reine d’Angleterre. Vous n’avez pas d’invitations, ou de réservations. Allez sur le site internet et... »


Mais il n’eut pas le temps de finir sa phrase que le jeune homme se retrouva avec trois billets de cent dollars dans les mains. James, qui n’utilisait que très peu son argent, faisait souvent des coups comme ça. Lui, n’avait besoin de rien, alors que ce videur, même désagréable devait bien avoir un mauvais salaire et une famille à nourrir.

« Bienvenue, Monsieur Fauntleroy. La table 67 c’est libérée. »


Et ; James entra, laissant le soin à Dinah de la suivre. Après tout il n’allait pas non plus lui ouvrir la porte. Arrivé dedans, il se rendit compte que tout le monde était bien habillé sauf lui. Mais ce n’était pas un soucis pour lui, il avait l’habitude. Se dirigeant vers la table 67, il s’installa et regarda finalement Dinah.

« On est pas mal ici. Donc on parlait d’quoi ? Ah oui, de Weenonah et Liliann ! C’est vraiment pas bien ce que vous avez fait. Faut pas recommencer. »


Prenant la carte, James hocha la tête plusieurs fois comme s’il s’agissait d’une évidence.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Grognon. Jamais.


Dinah Price
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) 419239Wonder3

| Cadavres : 788



Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) _



________________________________________ 2020-10-04, 21:39




Visite importune
If he speaks again without me knowing who he is, I will throw him out of the window. And I won't open it first.



☾☾ Il me tapait sur les nerfs... Jouer les Cruella ? Je ne jouais personne enfin. J'étais moi-même, et je savais que c'était bien suffisant pour qu'il soit effrayé, peu importe qu'il dise le contraire. Il m'admirait, je pouvais le sentir. Cet homme serait à mes pieds dans cinq minutes, j'en étais certaine. Il commença à conduire, insultant quelqu'un d'autre sur la route alors que c'était James qui venait de lui griller la priorité... Un fermier impoli et invivable, voilà ce qu'il était. Il ne me fallait pas plus de temps pour comprendre qui il était. Je n'avais aucune envie de passer plus de temps à ses côtés, mais si je voulais profiter d'un très bon restaurant, je devais me le coltiner. Tant pis. Il finit par demander à Google de lui indiquer le meilleur restaurant... j'avais l'impression d'entendre parler un clampin du sud parler... je ne pouvais pas croire que ma magnifique personne était aussi près d'une personne pareille. Rien que l'idée me dégoutait.

-Vous pouvez conduire correctement et en regardant la route ? Je sais que je suis plus qu'agréable à regarder, mais je préférais ne pas mourir à vos côtés, et encore moins dans une chose pareille.

Il me demanda par la suite pourquoi j'étais aussi méchante. Il imaginait qu'il y avait une raison. Ah... S'il savait. J'étais méchante pour forger ma carapace. Être gentille, apprécier les autres, se montrer comme on l'était normalement, c'était être faible. Et c'était laisser l'opportunité aux autres de te blesser. Il n'y avait aucun intérêt à l'être, donc. Je l'avais été, plusieurs fois, et à chaque fois j'avais été profondément déçue. La tête de mon ex-copain que j'avais retrouvé dans un carton devant chez moi.... Comment étais-je sensé oublier une chose pareille ? Je... Je ne pouvais pas. Comment étais-je sensé laissé quiconque m'approcher après ça alors que je savais ce qui arrivait à ceux qui essayaient ? Je ne le pouvais pas. Je devais rester comme ça : pour mon bien, autant que celui des autres. Mais bien sûr, je ne comptais pas lui dire cela.

-Je ne suis pas méchante. Je sais simplement ce que je vaux, on va dire. A quoi bon se montrer gentille et affectueux avec qui que ce soit ? Qu'est que cela apporte ? Et non, je ne veux pas être votre amie. Plutôt mourir.

Nous finîmes par arriver devant le restaurant, après une virée à laquelle je ne pensais pas ressortir vivante. J'aurais peut-être dû accepter la proposition d'y aller à pied, au final... J'allais faire un commentaire à propose de sa tenue, n'espérant quand même pas qu'il rentre dans un restaurant aussi chic habillé de la sorte. Mais, j'eus l'impression qu'il lut mes pensées puisque il me demanda spécifiquement de ne pas faire de commentaires. Je haussais les épaules tout en le suivant, non sans avoir honte d'être aux côtés d'un homme pareil. Puis vint le problème de la réservation qu'il réussit à régler bien vite grâce à quelques billets... Il en fallait bien plus pour m’impressionner, mais c'était agréable de voir qu'il était assez riche pour lâcher trois-cent euros dans les airs. J'étais certaine que cent euros auraient suffis, personnellement. J'étais moi-même assez gâtée niveaux revenus mais de là à agir de la sorte... Jamais. Nous nous installâmes à la table que le serveur nous avait indiqué puis James rouvrit la bouche, à mon grand désarroi. Pouvais-je simplement découvrir la carte tranquillement.

-Je n'ai absolument rien fait à ces deux jeunes femmes. Elles se plaignent d'un rien. Je n'y peux rien si elles sont jalouses de moi ! Et vous, pourquoi continuez vous à les protéger ? C'est très machiste vous savez, et je suis presque certaine qu'aucune des deux ne vous a demandé de l'aide. Elles sont indépendantes et n'ont pas besoin de votre soit-disant aide. Alors, ne pensez-vous pas que vous devriez vous mêlez de vos affaires ?

Je soupirais finalement avant d'attraper la carte, prête à chercher peu importe quel plat était le plus cher. Je comptais bien vider son portefeuille à ce pauvre idiot.

CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


James D. Fauntleroy
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

James D. Fauntleroy

| Avatar : James Franco

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) Ba26a4d553b53a82d67f6d2fc6a4184ddb0fe0ae 

« Hola vieil homme! » 

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) Tumblr_nax6noHNtZ1qm1x8bo1_500

| Conte : Mickey & Co
| Dans le monde des contes, je suis : : Donald Duck

| Cadavres : 88



Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) _



________________________________________ 2020-10-05, 13:28








James s’était installé. Non sans une multitude de regard surpris, qui avait suivi la scène. Seule une poignée de notable de la ville le reconnu et haussèrent un sourcil à la voir là. Ce n’était pas vraiment dans ses habitudes, de traîner dans ce genre d’endroit. Mais la majorité eut un regard surpris et certains eut même un regard de dédain. Assez semblable à celui que Dinah lui avait adressé à son égard. Une fois assis, il regarda l’assemblée, se retourna et déclara d’une voix haut et forte.

« Quoi ? Vous avez jamais vu un pécaure ici ? Au lieu de m’regarder, vous feriez mieux de vous concentrer sur la viande que vous avez dans l’assiette. Ma viande ! Qui vient de ma ferme ! Bande de nigauds sans cervelle. »


Il y eut un grand mouvement et une grande discussion, certains se levèrent pour se plaindre, d’autres ignorèrent en murmurant à voix basse. Ceux qui le connaissaient de vu, murmurèrent à voix basse et amusé de voir la petite bourgeoisie choquée par autant d’honnêteté.

« Vous n’êtes pas très belle. Du moins pas à mon goût. »


James avait saisi la carte, grognon. Et il regardait ce qu’il allait prendre. Certainement du poisson, car s’il voulait manger de la viande de la même qualité, il en avait plein le frigo. Ses sourcils se froncèrent, quand il vit le prix.

« Payer aussi cher pour si peu. C’est ridicule. Et la petite bourgeoisie est satisfaite de ça. Qu’est ce qu’ils sont stupides. Rien de plus anti-capitaliste qu’un restaurant gastronomique. Et ils s’en rendent même pas compte... »


Il parlait plus à lui même qu’à Dinah. D’ailleurs, il fit un grand geste quand pour commander. Comme un mec du coin, et pas comme un cul serré. Un serveur arriva en trottitant.

« Je veux une bouteille de ce vin. »


C’était le plus cher. L’homme partit, un peu surpris avec la même vitesse qu’il avait eu pour venir. Son regard se porta à nouveau sur Dinah, et cette fois-ci, il baissa la carte.

« Oui. Mais quand je vois qu’une seule et même personne tourmente mes amies, ça me gène, c’est ce que font les amis. Vous prenez quoi ? Le truc le plus cher je suppose ? Juste pour m’emmerder ? GARCON ! »

Le serveur revint, avec la bouteille à la main, toujours en trottinant. Posant son doigt sur le menu le plus cher, il les désigna. D’un air étrangement surpris, le serveur nota puis s’abaissa pour dire à James.

« Très monsieur… Par contre, est ce que Monsieur pourrait être plus discret… Nous avons un code éthique et... »


James fronça les sourcils. Puis regarda Dinah pour la prendre à partie. Alors d’un geste sec et montrant son manque de bonne volonté et sa colère, il déclara avec un accent qui faisait rappelé le Canard Donald en colère :

« Bien sur ! Mais vous ne savez même pas ce que c’est que l’éthique monsieur. L’éthique, c’est la science de la morale, et croyez moi, personne n’en a dans ce restaurant. Tenez, lui là bas, il achetait la ferme de mon voisin pour construire des immeubles. Il l’a acheté pour rien, alors qu’il le savait ruiné. Oh, il aurait pu faire ça à sa propre mère. Puisqu’il n’a pas d’éthique. Et lui là bas, c’est certainement le roi des enculés. Il a acheté une déchetterie, en se faisant passé pour une entreprise de recyclage. A la place de ça, il a tout brûler et il a construit un centre commercial… Vous voulez que je continue ? »


James avait froncé les sourcils, montrant qu’il était très très faché. Plusieurs clients s’en allèrent. On entendit même le propriétaire du centre commercial de l’extérieur de la ville se lever et dire qu’il était outré devant tant d’idioties. James les ignora, laissa le serveur partir et regarda Dinah.

« On disait quoi ? Ah oui. Elles sont fragiles. Et vous abusez de leur fragilité. Et c’est pas bien. Vous valez mieux que les personnes que je viens de nommé, alors n’essayez pas de leur ressembler… J’en suis sur, au fond de vous, vous êtes quelqu’un de bien. On a tous une part de bien. Et je plaisante. Vous êtes très belle, mais ce qui vous rend laide, c’est que vous le savez. »

Alors, le serveur revint et proposa à James de gouter le vin. James fit encore scandale. Encore.

« Comment tu t’appelles pu*** ? »


« Edgar monsieur… »


« Bord** Edgar on est au 21ème siècle, les femmes peuvent goûter le vin. Allez. Casse toi et donne cette bouteille. »


James prit la bouteille et servit lui même Dinah. C’était elle qui l’avait traité de macho ? Elle allait être servie. Il lui mit un verre plein.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Grognon. Jamais.


Contenu sponsorisé




Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price) _



________________________________________

 Page 1 sur 1

Toc toc toc. Qui est là? C'est Donald! (Dinah Price)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations