« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -22%
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming ...
Voir le deal
139.99 €

Partagez
 

 Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Desmond Blake
« I am the perfect devil.
Tell me how bad I am. It makes
me feel so good. »

Desmond Blake

| Avatar : Rami Malek *o*

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 6j3x

Let's talk of graves, of worms, and epitaphs.
“Because I'm evil, my middle name is misery.
Well, I'm evil, so don't you
mess around with me.”


Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Dc03



| Conte : Intrigue divine sauce titanesque avec soupçon de mal de crâne
| Dans le monde des contes, je suis : : Cerbère, le fidèle et redoutable chien à trois têtes

| Cadavres : 1682



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-10-12, 12:07 « I am the perfect devil. Tell me how bad I am. It makes me feel so good. »

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...17 octobre 2020,
Boucherie de la Grande Place.


Blonde, menue et le teint pâle, elle se tenait devant la vitrine de la boucherie. A chaque fois, Desmond était frappé par son apparente fragilité. Qui aurait pu deviner qu'un démon se cachait derrière ces beaux yeux bleus ? Il adorait l'innocence factice qu'elle dégageait sans même s'en apercevoir. Cela n'en était que plus éloquent quand elle choisissait de ne pas être brune. Leurs créateurs respectifs avaient eu une idée de génie en les faisant beaux et faussement candides. Il est tellement aisé de se faire apprécier par autrui quand on est charmant. Les humains sont si facilement manipulables et corruptibles.

Desmond l'observait avec acuité. Elle, la Maîtresse des Enfers. Elle lui semblait si petite. Jamais il n'aurait imaginé qu'elle puisse arriver aussi haut un jour. Sans nul doute, Hadès était tombé bien bas. Il était temps que Desmond remette de l'ordre dans les affaires infernales.

Il était de retour depuis peu, mais déjà circulait la nouvelle dans les abysses qu'il convoitait le trône. Il n'avait rien fait pour infirmé ou affirmé cette rumeur. Il aimait que l'on parle de lui et s'enorgueillissait que les créatures le tiennent toujours en respect. Comment aurait-il pu en être autrement ? Depuis l'aube des temps, Cerbère était un nom qui faisait frémir.

Il avait donné rendez-vous à Sasha par le biais d'un texto de quelques mots précis, dépourvu de smiley -l'extravagance étant de son point de vue l'apanage des imbéciles. Le lieu était la boucherie de Storybrooke. Il l'avait estimé approprié. Desmond appréciait que tout soit coordonné, même s'il se laissait volontiers aller au chaos de temps à autre. Tout dépendait. Ce jour-là, il n'était pas d'une humeur de chien. Au contraire, le fait de revoir Sasha le rendait plutôt joueur.

De là où il se cachait, il sentait l'impatience de la démone à travers ses gestes agacés. Il était en retard. Il le savait. Pour rien au monde il ne lui aurait fait le plaisir d'être à l'heure pour elle. Elle régnait peut-être sur les Enfers, mais en aucun cas elle n'était sa Maîtresse.

Il laissa s'écouler une suprême minute encore, avant de glisser silencieusement derrière elle, s'écartant de la vitrine qui l'avait absorbé. Indétectable. A cet instant, il inspira son odeur, la trouva suave et acidulée, et murmura :

"On s'impatiente ?"

Son souffle caressa la nuque de la démone. Il distingua quelques petits cheveux blonds se dresser sur sa peau ; un rictus satisfait naquit sur le visage de l'homme. Pendant l'espace de quelques secondes, elle avait eu peur. De lui ? Peut-être. De l'inconnu. Sans doute. Quand il surgissait de nulle part de la sorte, personne -hormis un dieu ou un titan- ne pouvait le détecter. C'était sa botte secrète. Il avait pris conscience de cette capacité depuis peu et en abusait allègrement.

Avec une expression narquoise, il contourna Sasha pour se placer face à elle.

"Tu as changé de couleur ? Tu as raison : il paraît qu'en blonde on s'amuse beaucoup plus. Tu n'as qu'à demander à Aphrodite."

L'avait-il fait exprès ? Evidemment. La déesse lui avait raconté leurs petits accrochages. Elle s'était lamentée sur son épaule -ce qu'il avait trouvé très désagréable- mais il s'était montré docile et patient.
L'amitié entre Sasha et elle avaient pris fin à cause d'un garçon. Un simple humain, qui plus est. Sasha avait du potentiel et le gâchait en se comportant comme une bécasse. Tout indiquait qu'elle était indigne de la fonction qu'elle occupait. Desmond n'allait certainement pas perdre son temps à tenter de lui faire entendre raison. Cette histoire l'avait ennuyé dès qu'il en avait entendu le début.

S'il l'avait faite venir, c'était pour un sujet bien plus important.

"J'ai une commande à récupérer."
dit-il d'un ton sirupeux.

Il se dirigea vers la boucherie. Brusquement, il lui tendit un Coca avec une paille qu'il venait de faire apparaître.

"Une p'tite goutte ?" proposa-t-il, ouvertement moqueur.

Puis, sans plus intéresser à elle, il entra dans la boutique, les mains dans les poches de son jean noir. Lentement, profondément, il huma. Il adorait l'odeur de boucherie, mélange lourd de sang, de chair fraîchement désossée et d'entrailles.

Le vendeur, vêtu d'une chemise à carreaux par-dessus lequel il avait passé un tablier blanc taché, lui adressa un sourire. Même si Desmond était de retour en ville depuis peu, le boucher du coin était le seul habitant à l'avoir vu chaque jour et à être aussi ravi de le voir.

"Ah, m'sieur Blake ! Tout est là."

Il désigna un paquet de plusieurs kilos de viande emballée dans du papier blanc.

"Paleron, entrecôte, hampe, araignée, langue de boeuf, faux-filet." énuméra fièrement le boucher. "Et je vous ai même mis un petit onglet de veau. C'est cadeau."

Il soignait son client favori. Desmond en avait l'eau à la bouche. Heureusement que le boucher était plutôt gras, sinon il aurait eu énormément de mal à résister à la tentation de le dévorer. Il régla la note puis récupéra son lourd paquet que l'humain avait enveloppé dans un sachet en papier kraft.

"Que désirez-vous, mademoiselle ?" demanda ensuite le boucher à Sasha.

Desmond se retint de pouffer de rire. L'humain l'avait prise pour une cliente, ce qui était plutôt logique...

:copyright:️ 2981 12289 0
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87785-hell-is-empty-and-all


Sasha Hale-Bowman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sasha Hale-Bowman

| Avatar : Ksenia Solo

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 5ac7daf8724306e4c35fea19930274cda7f2c74b

We were happy and it was all ... a lie

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Tumblr_inline_p84pef664k1slwf94_250





| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Panique (le démon vert)

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Logo-sasha

| Cadavres : 3756



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-10-14, 21:53

Sasha & Desmond

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...

Quelque jours plus tôt

Le pas assurer, j'avançais dans les longs couloir des Enfers en direction de la salle du trône, tenant dans une main mon téléphone portable, j'attendais une réponse de mon frère à une question que je lui avais posé quand soudain mon attention fut attirée par trois créature qui était regrouper à quelques mettre de moi, la conversation semblait agiter et je tendais l'oreille pour savoir de quoi il s'agissait, histoire de savoir si il y avait encore une urgence à la surface.

"Je suis sûr que le Seigneur Hadès est très content."Affirma l'une des créatures avec un grand sourire.

"Tu crois qu'il est déjà au courant qu'il est de retour ?" Questionna la seconde, perplexe et je fronçais les sourcils, de retour ? Qui était de retour.

"Bien sûr ! c'est Cerbère, comment ne pourrait-il pas être au courant ?"Dit la troisième en roulant des yeux et je m'arrêtais soudainement dans mon trajet, elle avait bien dit Cerbère ? Je m'avançais dans leur direction, me foutant royalement d'interrompre leur petite conversation de groupe.

"Qui vous a dit que Cerbère était de retour ?"Demandais-je en fixant tour à tour les trois créatures du regard, tout en m'offrant un sourire.

"Ooh Maîtresse Sasha, vous êtes redevenue blonde! Ca vous va très bien."Me dit la première créature, j'arquais un sourcil et elle rentra la tête dans ses épaules."Personne ne nous l'a dit, c'est lui qui s'est montré."

"Ouai! il nous à parler à nous, nous à dit que nous étions digne de confiance et qu'on révélerais pas qu'il voudrait bien être sur le trône."Poursuivit la seconde créature, elle bomba légèrement le torse tout en parlant, surement fier d'avoir été mise au courant d'un si grand secret, si je n'avais pas si été en colère, j'aurais pu lui demander à quel point était-elle conne.

"Il nous l'a fait juré, donc on va rien dire, faut rien dire aussi Maîtresse Sasha, hein ?"La distribution de cervelle auprès des créatures des enfers avait dû être très compliquée avec un stock hyper réduit, ça ne pouvait qu'expliquer pourquoi presque tout le monde était aussi con par en bas.

"Oh, ne vous en faite pas, je ne dirais rien du tout."Je ponctuait ma fin de phrase par un sourire plus que faux avant de poursuivre ma route, serrant les poings, il ne manquait plus que ça.

17 Octobre 2020

La rumeur avait finit par circuler dans tout les Enfers, je ne pouvais pas me déplacer dans les couloirs sans en entendre parler au moins une fois et le comble de cette histoire fut quand j'avais reçus un texto de la part du responsable premier de toute cette histoire, me donnant rendez-vous devant la boucherie de Storybrooke. J'avais accepté son invitation, oubliant complètement que ce jour même devait se dérouler la fête organisée par Hadès et le reste de la mairie pour fêter son investiture, malgré le fait que le Dieu en question m'en avait parlé pendant un certain temps. Plusieurs minutes avant l'heure convenue, j'étais arrivé au point de rendez-vous, histoire de ne pas être complètement en retard, non pas que j'en avais vraiment quelque chose à faire de ne pas être à l'heure, mais j'avais d'autre chose à faire ensuite.

Les minutes passèrent et toujours aucun signe de la créature d'Eris, je poussais un soupire agacée tout en jetant de temps à autre des coup d'oeils en direction de mon téléphone, histoire de voir si il ne m'avait pas envoyer un nouveau message ou pour vérifier l'heure qu'il était. Ma patience avait des limites, il le savait sûrement depuis tout ce temps et devait s'amuser comme à son habitude à m'emmerder juste pour son plaisir personnelle, un vrai chien quoi. Un murmure se fit entendre juste derrière moi et je ne pu retenir un léger frison, il m'avait fait un peu peur ce crétin. A la mention d'Aphrodite, j'affichais une mine des plus blasée, il espérait faire quoi ? M'énerver à cause de cette comparaison ?

"Je n'ai pas besoin de changer de couleur de cheveux pour m'amuser."Commentais-je en le fixant du regard, il n'avais pas changer depuis la dernière fois que je l'avais vu, j'avais espérer ne pas avoir à gérer une crise de plus une fois qu'il est remis les pieds en bas, mais je m'étais fait trop d'illusion, si il souhaitais réellement le trône, on n'allais pas s'entendre du tout, non pas que nous nous entendions à merveille, mais ça n'arrangerais pas les choses. Je l'observais partir, baissant les yeux en direction du gobelet de Coca qu'il venait de me donner, je m'avançais près du caniveau et vida le contenue du gobelet à l'intérieur, comme si j'allais boire quoi que ce soit venant de sa part, de plus, il serait capable de me donner du light. A la place, je fit apparaître un gobelet taille large de Frappucino Caramel et j'entrais à mon tour dans la boucherie.

"Oh, je ne sais pas, vous n'auriez pas de chien en tranches ? C'est pour offrir."Je battis des cils en direction du boucher, l'air innocente et je me retenais de sourire quand son visage perdit toute couleurs, il secoua la tête de gauche à droite à toute vitesse."Non ? Comme c'est dommage, si un jour vous en avez, n'hésitez pas le dire à Mr Blake."Je bu une gorgée de Frappucino, mon regard déviant en direction de Cerbère avant que je ne quitte la boucherie quand mon téléphone se mit à vibrer, je baissais les yeux pour lire le sms de mon frère, celui-ci me rappelant que nous avions rendez-vous à la salle des fêtes de la ville pour la fête d'Hadès, je fronçais le nez, et merde, j'avais oublier ce truc là, ça allait devoir attendre, j'avais d'autre chiens à fouetté.

"Qu'est-ce que tu voulais?"Demandais-je à la créature d'Eris quand celui-ci me rejoignit à l'extérieur.




luckyred.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89527-maison-de-sasha-charlie-quartier-nord https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81089-demonicsiblings


Desmond Blake
« I am the perfect devil.
Tell me how bad I am. It makes
me feel so good. »

Desmond Blake

| Avatar : Rami Malek *o*

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 6j3x

Let's talk of graves, of worms, and epitaphs.
“Because I'm evil, my middle name is misery.
Well, I'm evil, so don't you
mess around with me.”


Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Dc03



| Conte : Intrigue divine sauce titanesque avec soupçon de mal de crâne
| Dans le monde des contes, je suis : : Cerbère, le fidèle et redoutable chien à trois têtes

| Cadavres : 1682



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-10-15, 13:30 « I am the perfect devil. Tell me how bad I am. It makes me feel so good. »

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...La réplique sur le chien en tranches arracha un rictus amusé à Desmond. C'était bien trouvé. Leurs petites joutes verbales lui avaient manqué, c'était indéniable. Sasha était l'une des seules créatures des Enfers, en dehors de lui, à avoir de l'esprit. Discuter avec les autres revenait à entretenir une conversation avec un bol de porridge. Ils étaient utiles puisqu'ils étaient nombreux. Leur force de frappe n'avait rien à envier aux Gardes Olympiens. Cela s'était vu durant le soulèvement contre Zeus.

Coinçant le paquet de viande froide sous son bras, Desmond quitta la boucherie. Sasha se trouvait déjà dans la rue. Elle buvait distraitement sa boisson tout en consultant son téléphone. Etrange à quel point elle semblait accro à cet objet insignifiant. Comment une si petite chose pouvait-elle avoir une telle emprise sur quelqu'un ? Qu'avait-elle de si spécial ? Desmond avait fait exprès de la contacter par ce biais, car il connaissait son obsession pour cette nouvelle technologie.

Il inspira : une odeur de café froid aromatisé au caramel entra dans ses narines. Dégoûté, il fronça le nez. Ca n'était pas le genre d'aliments qui le faisait saliver. La seule boisson chaude qu'il appréciait était le thé au miel, et nul n'osait critiquer ce choix par peur de représailles.

Ignorant la question de la démone, il lui fit remarquer d'un ton faussement attristé :

"Tu as jeté le Coca. C'était du Cherry."

Il se doutait évidemment que cette phrase ne suffirait pas à provoquer l'effet escompté, aussi il ajouta :

"Je comprends. C'est une boisson plus noble que du Coca classique. Tu es quelqu'un de banal, j'aurais dû prendre ça en considération."

Ses lèvres se retroussèrent en un sourire carnassier. C'était tellement facile de la snober.

"Tu es attendue ailleurs pour regarder sans arrêt ton téléphone ?"
demanda-t-il soudain. "C'est très impoli, tu sais."

Il soupesa le paquet de viande avant de le coincer de nouveau sous son bras, puis sortit une cigarette de sa poche qu'il alluma à l'aide d'un briquet argenté sur lequel un loup était gravé. Il rangea le briquet et aspira une bouffée de tabac. Il aimait bien fumer, cela lui donnait un style. De plus, la fumée lui rappelait la combustion de certains damnés dans les Enfers. Dommage que l'odeur de cochon grillé n'accompagnait pas chaque cigarette. Il avait proposé cette idée de "parfum" à un vendeur de clopes électroniques, mais ce dernier n'avait pas eu l'air emballé.

"Je voulais seulement saluer la Reine des Enfers en personne."
répondit-il enfin à sa question.

Son intonation était clairement narquoise.

"Admets-le... tu n'es pas un peu contente de me revoir ?"
murmura-t-il à travers un panache de fumée. "Un peu... soulagée ? Ma présence tempère les créatures dissipées."

Il cherchait la petite bête, il le savait très bien. Il attendait ce moment exquis où elle allait s'emporter. Il voyait déjà, à la manière dont elle le regardait, qu'elle était énervée. Ses yeux bleu glacier lançaient presque des éclairs. Elle était tellement mignonne quand elle était furibonde. Belle à... croquer.

:copyright:️ 2981 12289 0
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87785-hell-is-empty-and-all


Sasha Hale-Bowman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sasha Hale-Bowman

| Avatar : Ksenia Solo

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 5ac7daf8724306e4c35fea19930274cda7f2c74b

We were happy and it was all ... a lie

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Tumblr_inline_p84pef664k1slwf94_250





| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Panique (le démon vert)

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Logo-sasha

| Cadavres : 3756



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-10-20, 21:25

Sasha & Desmond

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...

"Je suis peut être "banal", comme tu le dit, mais moi au moins j'ai fini sur le trône des Enfers."Aspirant une nouvelle fois le liquide froid qui était dans mon gobelet, j'en profitais pour ranger mon téléphone dans la poche de mon pantalon. Je n'étais pas du genre à me vanter d'être sur le trône des Enfers, contrairement à certains je n'avais pas d'ego surdimensionné, ni l'envie de rappeler toute les 10 phrases que c'était moi la reine, mais quand il s'agissait de Touffu, la par contre, ça pouvais sortir à tout moment, pour le rappeler à l'ordre, en quelque sorte.

"Ooh mon pauvre petit, je suis désolé, tu manques d'attention ? Si tu veux on va voir Hadès, il te fera des gratouilles derrière l'oreille pour que tu te sentes mieux."Je lui retournais son sourire carnassier, que j'effaçais bien vite. "Et si tu veux tout savoir, Charlie me rappelait notre point de rendez-vous pour la fête de la mairie."J'étais certaine que le dieu s'attendait à recevoir un cadeau, je ne lui en avait pas encore acheter un, vu que son anniversaire c'est le 31 Octobre et que j'avais espérer avoir un peu plus de temps devant moi; tant pis, je trouvais bien un truc à lui offrir plus tard.

"Mais bien sur."Je levais les yeux au ciel, comme si il voulais simplement me dire bonjour, si il voulait simplement se contenter de me saluer, il aurait très bien pu le faire dans les Enfers, il n'avait pas besoin de me donner rendez-vous à l'extérieur, non, il y avait quelque chose d'autre. Ma mâchoire se contracta légèrement en entendant ses remarques suivantes, finalement, j'aurais mieux fait de simplement l'ignorer et de ne pas accepter de le voir. "Que tu soit là ou non, me laisse dans l'indifférence la plus total."Commençais-je par dire, je n'allais pas m'énerver, il fallait que je reste tranquille et que je ne lui donne pas la satisfaction de me voir exploser.

"Quand à être soulagé, pas spécialement, surtout avec cette nouvelle rumeur qui court comme quoi tu voudrais prendre ma place."Enchainais-je, le regard noir."Soyons bien clair sur ce point là, t'a aucune chance de t'assoir sur le trône, et si tu cherche à créer une révolution de plus avec tout tes petits camarade du Tartare, tu peut être certain que je ne me laisserais pas faire."Il n'avait sûrement rien à voir avec tout ce qui s'était passé avec Hadès, vu qu'il avait été absent pendant tout ce temps, mais je me méfiais quand même.

"Chacun reste à sa place, moi sur le trône, toi à garder la porte d'entrée, c'est ta tâche principale après tout."Terminais-je avant de boire une gorgée de plus de mon Frappucino. "Si c'était tout ce que tu souhaitais me dire, je pense qu'on peut se séparer à présent, je doit aller à la mairie."




luckyred.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89527-maison-de-sasha-charlie-quartier-nord https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81089-demonicsiblings


Desmond Blake
« I am the perfect devil.
Tell me how bad I am. It makes
me feel so good. »

Desmond Blake

| Avatar : Rami Malek *o*

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 6j3x

Let's talk of graves, of worms, and epitaphs.
“Because I'm evil, my middle name is misery.
Well, I'm evil, so don't you
mess around with me.”


Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Dc03



| Conte : Intrigue divine sauce titanesque avec soupçon de mal de crâne
| Dans le monde des contes, je suis : : Cerbère, le fidèle et redoutable chien à trois têtes

| Cadavres : 1682



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-10-22, 21:12 « I am the perfect devil. Tell me how bad I am. It makes me feel so good. »

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...Elle était sur le qui-vive. Toutes les piques qu'elle avait dites ne faisaient que transparaître le sentiment d'insécurité qu'elle éprouvait. Il le sentait aussi bien qu'il inspirait la désagréable et omniprésente odeur de frappuccino.

Desmond resta silencieux tout du long. Il trouvait plus adéquat de la laisser parler. Par ce biais, elle se sentirait d'autant plus dans l'incertitude, puisqu'il n'affirmait ou n'infirmait aucune des informations. Depuis toujours, il appréciait sa franchise. Sasha n'était pas une hypocrite : elle allait droit au but et ne s'encombrait pas de détails. Hélas, cette qualité s'avérait être également un défaut puisque ses potentiels ennemis savaient exactement quelle carte elle jouait. C'était si imprudent pour une Reine des Enfers...

Tout en écoutant la jeune femme, il fumait tranquillement. Puis, lorsqu'elle mentionna la mairie, son regard s'éclaira brusquement.

"Quelle coïncidence, j'y suis également attendu."
dit-il avec une expression ouvertement narquoise.

Pensais-tu vraiment me fausser compagnie de la sorte ? songea-t-il, mi-déçu, mi-surpris.

D'un geste étrangement gracieux de la main, il fit disparaître le paquet de viande. Là où il se rendait, il n'en avait pas besoin, mais il comptait bien le faire réapparaître directement chez lui au moment opportun.

"Lors de la première fête d'investiture de Hadès, je n'étais pas là. Je compte bien ne pas louper la seconde." précisa-t-il d'un ton important.

Probablement que Sasha s'en moquait, mais il ressentait une certaine satisfaction à ne pas lui apporter ce qu'elle désirait. Des réponses à ses interrogations. Il les gardait jalousement comme un chien une balle. Tout en marchant, il demanda soudainement :

"Depuis quand accordes-tu du crédit aux bruits de couloirs ?"

Il éjecta sa cigarette d'une pichenette et expira la fumée dans la direction de la démone. Il eut un vague sourire en voyant qu'elles formèrent brièvement deux cornes au-dessus de sa charmante tête blonde.

"Une révolution... est-ce que tu t'es entendue parler ?" soupira-t-il. "Je pensais qu'on était au-delà de tout ça, toi et moi."

Il effleura sa joue du bout du doigt avec un rictus.

"Les créatures infernales sont friandes de ragots qu'elles inventent elles-mêmes. Penses-tu vraiment que le trône m'intéresse ?"

En prononçant ces paroles, il était redevenu très sérieux, presque grave. Il plongea un regard intense dans le sien, dépourvu de la moindre vilénie.

Puis, lassé de marcher, il se téléporta avec elle directement dans la salle de la mairie. Hadès était sur scène et venait tout juste de débuter son discours.

« Merci à tous d'être venu pour mon anni... »

Desmond lança un regard à Sasha signifiant 'on arrive juste à temps'.

« ...une fête de la nouvelle Mairie ! Nouvelle, parce que... elle est neuve. Et nouvelle aussi, parce que... on a refait la peinture du plafond. »

Tout en prêtant une oreille attentive à son Maître qui parlait, il se dirigea posément vers la pile de cadeaux rassemblés non loin de l'estrade. Là, il plongea la main dans la poche de sa veste de costume pour en sortir une petite chose inerte au poil roux. L'écureuil mort était si doux contre ses doigts. Il regrettait de devoir s'en séparer. Cependant, il le devait pour montrer son attachement à Hadès. Ce dernier savait très bien à quel point Cerbère adorait ces petits rongeurs... De toutes façons, il y aurait d'autres écureuils à se mettre sous la dent.

Desmond posa le petit cadavre sur un paquet cadeau vert, et pivota de nouveau vers Hadès. Désormais, il était tout ouï. Il observait son Maître avec adoration, malgré les nombreuses bavures dont ce dernier fit preuve.

« Cette année sera une grande année ! Déjà, parce que Autumn, ma fille viens de passer le cap des 3 ans, et marche sur ses 4 ans. Mais aussi parce que Elliot, mon fils, va détruire le monde. »

Hadès esquissa un grand sourire, tandis que dans la salle, certaines personnes se tournèrent vers Elliot qui se contenta de faire un petit signe de la main, contrit, avant de plaquer la même main contre son front. Il attrapa ensuite celle de sa femme Lily et ensemble, ils quittèrent la salle. Desmond ne sourcilla même pas. Il ne savait que penser de cet individu au devenir extrêmement dangereux qui lui avait fait don d'une âme plusieurs années plus tôt.

« J'ai une vraie blague par contre, affirma Hadès. C'est un juif, un hindou et un... »

Le micro fut brusquement coupé par l'assistante en coulisses. Une dénommée Violette si Desmond avait bonne mémoire. Depuis son retour, il avait appris par coeur les noms des gens qui formaient l'entourage de son Maître. C'était une méthode excellente afin de lui montrer son dévouement infaillible.

« Amusez vous bien tous ! Et que la fête commence ! » cria Hadès de vive voix avant de s'éclipser.

Des ballons écarlates tombèrent du plafond. Desmond les observa, fasciné par leur couleur hypnotique. Ils ressemblaient à des globules rouges géants. Par jeu, il en renvoya un vers Sasha. Puis, peu à peu, ils devinrent de plus en plus nombreux. On n'y voyait plus.

Comme d'habitude, Hadès a vu trop grand... pensa Desmond, agacé.

Désenchanté, il fit apparaître une épingle entre ses doigts et prit un malin plaisir à piquer les ballons qui l'entouraient. Ils claquèrent tous sans exception. Par moments, il piquait également les gens qui se trouvaient trop près de lui, et se contentait alors de sourire d'un air chafouin. Il était si occupé à sa petite besogne qu'il ne se rendit pas compte de suite que le décor avait changé.

Il cessa quand il s'aperçut que tous les ballons s'étaient volatilisés, ainsi que les gens. Son regard se posa sur Sasha et il écarquilla les yeux. Avant d'éclater de rire.

"Qu'est-ce que... Qu'est-ce que c'est que cet accoutrement ?"
parvint-il à articuler en s'esclaffant.

Elle portait une robe élégante dotée d'un corset, des manches se terminant par de la dentelle, mais ce qui causait une telle moquerie était incontestablement sa coiffure : elle était formée d'un chignon compliqué s'apparentant à une choucroute, et piqué de nombreux ornements. Sa coiffure lui faisait prendre dix bons centimètres en taille.

"C'est tellement... ri-di-cu-le !"

Il se tapa les cuisses en se penchant en avant. Ce fut à cet instant qu'il remarqua les changements sur sa propre personne. Il écarquilla les yeux sur les souliers à ruban qu'il avait aux pieds. Quelle infamie ! Etait-ce Sasha qui les lui avait fait apparaître ? Comment osait-elle ? En les observant sous tous les angles, il remarqua des pierres précieuses serties sur les côtés. Une exclamation scandalisée s'échappa de sa gorge.

"Comment oses-tu ?"
grogna-t-il en braquant sur elle un regard hargneux.

Du coin de l'oeil, il aperçut une boucle grise au niveau de sa tempe. Non, non ce n'était pas...!

Avisant un miroir mural orné d'or, il s'y précipita -en manquant de se tordre la cheville vu qu'il n'était pas habitué à marcher avec des talons- et offrit un regard épouvanté à son reflet. Il était vêtu d'une chemise au col bouffant, d'une espèce de redingote de chochotte de couleur gris perle, rehaussée par de la dentelle au niveau des manches, ainsi que d'une culotte bleu ciel. Comble de la honte : il avait des collants. DES COLLANTS ! Le pire du pire était indéniablement la perruque grise qu'il portait.

Pas de panique. Surtout pas de panique. se conseilla-t-il.

Certes, Sasha l'avait vu habillé de la sorte, jamais il ne pourrait enlever cette image de son esprit, mais tout était encore possible. Il suffisait de se changer. Il voulut faire apparaître le costume qu'il portait à peine deux minutes plus tôt, sans succès. Il ré-essaya encore. Et encore. Quand il comprit que cela ne fonctionnait pas, il poussa un râle de désespoir.

"Je n'ai plus mes pouvoirs. Je ne comprends pas, je..."

Il observa ses mains qui commençaient à trembler. Ca ne lui était jamais arrivé. Son regard anxieux croisa celui de Sasha. Ils se trouvaient dans un espèce de boudoir ou de salon surchargé de tapisseries et de fauteuils.

Jusqu'alors, Desmond n'avait jamais compris la notion du mot cauchemar. A la différence des gens, il trouvait que c'était quelque chose d'agréable dans lequel il se complaisait. A présent qu'il en vivait un, il ne trouvait plus la chose si agréable.

:copyright:️ 2981 12289 0
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87785-hell-is-empty-and-all


Sasha Hale-Bowman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sasha Hale-Bowman

| Avatar : Ksenia Solo

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 5ac7daf8724306e4c35fea19930274cda7f2c74b

We were happy and it was all ... a lie

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Tumblr_inline_p84pef664k1slwf94_250





| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Panique (le démon vert)

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Logo-sasha

| Cadavres : 3756



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-10-25, 16:26

Sasha & Desmond

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...

"Depuis peu."Habituellement, les rumeurs qui pouvait bien courir dans les Enfers me passais au dessus de la tête, sauf quand Charlie m'en parlais vu qu'il aimait les ragots; depuis l'attaque d'Hadès, j'avais fait en sorte qu'il s'intéresse d'encore plus près à tout ce qui pouvait se raconter, histoire de ne pas passer à côté de la moindre informations qui pourrait nous êtres utile, bien sur, je me doutais que toute les informations que nous aurions pu juger utile ne serait pas partager à voix haute dans un couloir alors que tout le monde pouvait les entendre, mais on n'était jamais trop prudent.

Il pouvait me dire tout ce qu'il souhaitait, je ne croyais aucun mot qu'il pouvait me dire, en tous les cas, je garderais un œil sur lui dans le future, histoire de ne pas être prise par surprise si jamais il m'avait menti. Je me laissais téléporter à la mairie, regardant autour de moi, mon regard se posa rapidement sur Hadès qui était en plein discours, je m'assurais que tout allait bien pour lui avant de chercher Charlie du regard, celui-ci se trouvait pas loin d'Hadès, il traversa la foule rapidement pour me rejoindre."J'ai mis tes gâteau sur la table à cadeau."M'informa-t-il en arrivant à ma hauteur, il avait remarqué Cerbère mais avait choisi de ne pas lui adresser la parole."Je sais pas si tu avais fini la décoration."

"Ouai, enfin, c'était pas pour tout de suite, mais tant pis, on s'en fou."Je lui offrit un sourire, qu'il me rendit et nous tournions tous deux notre attention sur Hadès qui venait de se faire interrompre dans sa blague par Violette, je regardais la scène amusée puis applaudissait une fois le discours bel et bien terminer. Des milliers de ballons rouge écarlate tombèrent du plafond et j'essayais tant bien que mal de garder un œil sur le Dieu, mais impossible avec tous les ballons. Je dégageais d'un geste sec le ballon qui se trouvait devant moi, me mettant sur la pointe des pieds, espérant y voir plus clair, mais encore une fois j'échouais et d'autres ballons continuaient de tomber devant moi."C'est pas possible."Grognais-je en dégageant d'autre ballon, alors que je me préparais à me téléporter là où je pouvais sentir le dieu, soudainement je ne ressentais plus sa présence, ni celle de mon frère. Clignant des yeux, abasourdi, je balayais la pièce du regard pour voir que j'avais changé d'endroit sans que je puisse y faire quoi que ce soit.

"Génial."Alors que je prononçais ce mot, mes yeux croisèrent ceux de Cerbère qui était en train de s'esclaffer en me regardant, baissant les yeux, c'est avec stupeur que je découvrais la tenue que je portais. Levant la main, je touchais ensuite mes cheveux et fronçais le nez, on m'avait changé de force et je n'aimais pas ça du tout. "On fait moins le malin tout à coup."Sifflais-je entre mes dents tout en observant la tenue que le cabot portait, je lâchais un petit rire moqueur avant de reprendre mon sérieux. Nous avions donc changer d'endroit et de tenue sans notre accord, était-ce encore des soucis divano-titanesque ? Probablement, c'était une piste à ne pas écarter, qui en était le responsable et pourquoi, ça allait rester un mystère pour le moment, même si le nom de Chronos flashait dans mon esprit.

"Et merde..."Soupirais-je d'agacement, sans nos pouvoir, nous courrions un risque plus majeur, on ne pouvais rien faire apparaitre, on ne pouvais pas se téléporter et je supposais que nous ne pouvions pas non plus nous régénérer, ça sentait pas bon du tout pour nous. Jetant un coup d'oeil en direction de ma tenue, celle de Desmond puis dans la pièce que nous nous trouvions ne m'appris juste que nous étions surement à l'époque où les rois débile existait encore et que l'on devait être dans un château à la con."Epoque de merde."Je râlais pour éviter de trop penser au faite que nous étions sans pouvoir, de toute façon, paniquer ne servirais à rien et j'avais fait assez d'exploration en groupe pour savoir que ça ne durerais surement pas pour toujours, enfin, je l'espérais, il était hors de question que je passe une année de plus ailleurs encore une fois, le Cocyte m'avais suffit.

Des bruits de pas venant de l'extérieur de la pièce attirèrent mon attention et je ne perdis pas une seconde pour ouvrir la porte quand quelqu'un toqua à celle-ci, tombant nez à nez avec un jeune couple, la jeune femme brune me sourit, comme si elle était réellement ravi de me voir."Cette robe vous va à ravir ma chère."Je lui offrais un sourire polie, attendant de savoir ce qu'ils voulaient."Vous êtes prêts ? Nous devions nous rejoindre ici pour qu'on puisse partir tous ensemble au salon."Génial, on était tombé sur une époque chiante, mais en plus, on allait devoir subir un repas dansant, ou même, un bal; comme si ça ne m'avait pas suffit avant.

Je jetais un coup d'œil rapide par dessus mon épaule en direction de Cerbère, avant de reporter mon attention sur la jeune femme."Et bien, allons-y."Ils ouvrèrent la marche et j'hésitais quelques secondes avant de les suivre, légèrement en retrait, mon plan était simple, savoir où nous étions réellement avant d'envisager la fuite.





luckyred.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89527-maison-de-sasha-charlie-quartier-nord https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81089-demonicsiblings


Desmond Blake
« I am the perfect devil.
Tell me how bad I am. It makes
me feel so good. »

Desmond Blake

| Avatar : Rami Malek *o*

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 6j3x

Let's talk of graves, of worms, and epitaphs.
“Because I'm evil, my middle name is misery.
Well, I'm evil, so don't you
mess around with me.”


Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Dc03



| Conte : Intrigue divine sauce titanesque avec soupçon de mal de crâne
| Dans le monde des contes, je suis : : Cerbère, le fidèle et redoutable chien à trois têtes

| Cadavres : 1682



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-10-26, 20:36 « I am the perfect devil. Tell me how bad I am. It makes me feel so good. »

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...La vision de Desmond devenait floue. Il cligna des yeux plusieurs fois. Un frisson glacé ne quittait pas son échine. Son corps tremblait. Sa gorge était sèche, contractée. Son souffle saccadé.

Il mit un certain moment à comprendre ce qui était en train de lui arriver : il cédait à la panique.

Panique... Ce nom dont Sasha avait été affublé, qui n'aurait jamais rien dû signifier pour lui ! Dès lors qu'il saisit ce qui se tramait au sein de son organisme, il le combattit férocement. En comparaison, Sasha s'était montrée très pondérée, presque blasée par la situation. Comment faisait-elle pour ne pas hurler ? Il peinait à se retenir de se lamenter. S'il ne le faisait pas, c'était uniquement pour ne pas être en position de faiblesse face à la démone. Panique, faiblesse... deux mots à bannir à jamais de son vocabulaire.

Desmond laissa échapper un petit grognement à travers ses dents et redressa la tête. En apparence, il avait recouvré son calme. Intérieurement, il n'était que furie. A entendre les jurons de Sasha, il en conclut qu'elle avait également perdu ses pouvoirs. Où étaient-ils ? Qui était à l'origine de cette plaisanterie loin d'être drôle ? Et plus important : combien de temps cela allait-il durer ?

D'un geste rageur, Desmond commença par enlever la perruque blanche qu'il portait, pour la jeter sur un sofa. Il entreprit ensuite de dénouer l'espèce d'étoffe blanche bouffante qui lui ensérait le cou. Hors de question qu'il reste vêtu de la sorte ! Peut-être qu'il ne pouvait faire apparaître d'autres habits, mais il était fermement décidé à en trouver ! Il préférait même se promener entièrement nu plutôt que d'arborer ces horribles souliers à rubans et toutes ses fanfreluches !

Des bruits de pas se firent entendre et bientôt, Sasha ouvrit la porte. Elle échangea quelques mots avec deux autres personnes -Desmond, de là où il se trouvait, ne les avait pas vus, mais il conclut aux éclats de voix qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme- avant de leur emboîter le pas.

L'homme infernal resta dans la pièce, trop occupé à se déshabiller, un pied posé sur le sofa. Il avait déjà ôté sa redingote et s'occupait à présent de sa chemise aux manches rehaussées de dentelle. Ignoble.

"Monsieur le duc ne nous accompagne pas ?" s'étonna une voix de femme depuis le couloir.

Les bruits de pas revinrent vers lui et la porte fut ouverte en grand. Le couple d'inconnus était vêtu dans le même style. S'agissait-il d'un bal costumé ? Desmond sourcilla à peine, trop affairé à se débarrasser de sa chemise. La femme poussa un petit gloussement et ouvrit son éventail pour cacher sa gêne.

"Oh, vous a-t-on coupé en plein ébat ?"
minauda-t-elle, visiblement émoustillée.

D'un geste sec, Desmond enleva sa chemise tout à fait afin de la dévisager. Pendant quelques secondes, il resta stupéfait, puis comprenant où elle voulait envenir, il ricana.

"Avec elle ?" fit-il en désignant Sasha du menton. "Autant m'accoupler avec une chèvre !"

Le couple parut choqué, mais l'homme retrouva très vite sa bonne humeur et rit de manière grivoise.

"Toujours le mot pour rire, monsieur le duc !"

Desmond haussa un sourcil. Pourquoi l'appelait-il duc ? Il valait tous les rois de la terre ! Il était le gardien des Enfers, parbleu !

"Marie-Anne, laissons ce jeune duc besogner la duchesse ! Ils auront tôt fait de nous rejoindre !" dit l'homme à la femme.

Cette dernière gloussa de plus belle puis s'approcha de Desmond pour murmurer à son oreille, tous deux cachés par son éventail :

"Si vous êtes lassé de cette délicate petite fleur, je suis toute disposée à vous laisser prendre possession de la mienne."

Elle lui offrit un regard brûlant avant de rejoindre l'homme. S'il s'agissait de son mari, ils avaient tous deux des moeurs très légères. Desmond resta indifférent. En aucune façon il n'aurait voulu goûter à cette femme, car son parfum entêtant cachait une désagréable odeur de saleté et d'urine.

"Nous reprendrons plus tard."
déclara-t-il enfin d'un ton faussement désenchanté. "Je ne suis plus d'humeur."

"Dans ce cas, nous vous attendons." répondit l'homme avec un sourire débonnaire.

Le couple sortit de la pièce et Desmond pivota vers Sasha avec un sourire torve.

"Délicate petite fleur." répéta-t-il d'une voix railleuse.

Si la femme avait vu la moitié des choses qu'avait accomplie la démone depuis sa courte vie, elle n'aurait jamais tenu un tel langage.

"Si j'ai bien compris, dans cette immense mascarade, nous sommes mari et femme."

L'humain avait bien dit "duc et duchesse", non ?

"Je suis duc et toi, tu n'es rien, car en cette époque, la femme est tout juste un ornement utile à procréer." reprit-il d'un ton suffisant. "J'ai détesté le XVIIIème siècle."

Visiblement, cela leur faisait un point commun.

"Des prétentieux et des nunuches." grogna-t-il. "Les humains ont toujours mis un point d'honneur à rabaisser leurs femelles pour se sentir supérieurs. Quels idiots... Ils ne comprendront jamais qu'ils sont faibles, quoi qu'ils fassent ?"

Son cynisme n'avait d'égal que sa grande arrogance. Il réalisa qu'il devait faire attention : privé de ses pouvoirs, il devenait aussi fragile que tous ces humains qu'il exécrait. Cette seule idée le mit au supplice. Etait-il... mortel ? Pouvait-on le tuer d'une balle de mousquet ? D'un coup d'épée ? Il tressaillit, à la fois révolté et anxieux.

Tout en réfléchissant à tout ceci, il se rhabilla, remit sa redingote et se battit un moment avec le foulard blanc, avant de se diriger à grands pas vers la porte. Il faillit oublier la perruque, hésita -était-ce VRAIMENT nécessaire ?- puis la posa sur sa tête, la mine sombre.

"On récolte toutes les informations possibles. Il faut trouver un moyen de sortir d'ici."
marmonna-t-il, le visage buté.

Une fois dans le couloir, le couple leur sourit et attendit qu'ils prennent la tête de la marche. La femme effleurait la main de l'homme, tendue, du bout de ses doigts. Desmond tendit la sienne en direction de Sasha.

"Venez, ma mie." dit-il d'un ton carnassier.

Il ignorait dans quelle partie du château se rendre et cela ne passa pas inaperçu car après plusieurs directions imprécises, l'homme fit remarquer :

"Voyons monsieur le duc ! Que vous arrive-t-il ?"

"Je n'ai plus la mémoire des lieux. Voulez-vous bien prendre la tête de la marche ?" demanda-t-il d'un ton cassant.

Son regard inquiétant plongea dans celui de l'humain qui obtempéra. Au bout de quelques minutes, ils parvinrent jusqu'à une galerie impressionnante de par ses innombrables lustres en cristal, ses statues dorées et ses glaces. Beaucoup d'invités étaient rassemblés en tenue d'apparat. Desmond passa devant le couple qui les avait menés jusque là. Il était temps qu'il reprenne sa juste place. Il était vraiment de méchante humeur : ses vêtements le collaient, sa perruque lui donnait chaud et le grattait.

Lorsqu'ils pénétrèrent dans la galerie, un homme s'écria :

"Monsieur le duc de Maurpassant, et sa femme la duchesse !"

Desmond estima le nom plutôt agréable à l'oreille. Il appréciait beaucoup le mot "mort" qui en ressortait.

"Monsieur le comte de Montmorency, et sa femme, la comtesse !" précisa-t-on pour annoncer le couple qui était derrière eux.

Un orchestre jouait plus loin. Tout s'annonçait incroyablement barbant. Desmond enveloppa la galerie d'un regard morose et souhaita que tous ces humains grouillants et puants meurent dans de terribles souffrances.

Il ne savait pas encore que son voeu allait bientôt être exaucé pour la majorité d'entre eux.

:copyright:️ 2981 12289 0
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87785-hell-is-empty-and-all


Sasha Hale-Bowman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sasha Hale-Bowman

| Avatar : Ksenia Solo

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 5ac7daf8724306e4c35fea19930274cda7f2c74b

We were happy and it was all ... a lie

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Tumblr_inline_p84pef664k1slwf94_250





| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Panique (le démon vert)

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Logo-sasha

| Cadavres : 3756



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-10-29, 22:26

Sasha & Desmond

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...

Elle avait bien dit duc ? En plus d'être fournis avec des tenus d'époque, on nous avait collé des titres de noblesse ? Et pas le plus bas de l'échelle si mes souvenirs était exact, les ducs se trouvait en dessous des princes et des rois, ce qui n'était pas rien, du moins nous ne serions pas complétement regarder de haut par les autres. Roulant des yeux, je suivais l'autre idiote qui venait de faire marche arrière pour retourner dans le salon où se trouvait Cerbère, j'arque un sourcil en voyant dans quelle tenue il se trouvait, avant de prendre un expression de dégoût, en plein ébat ? Avec le chien ? Et puis quoi encore ? Elle avait fumé la tapisserie avant de sortir de sa chambre ? Probablement, ça expliquerait pourquoi elle racontait des conneries pareilles.

"Duchesse ?"Murmurais-je pour moi même, fronçant le nez encore plus, on était en plus mariée à cette époque ? Quel horreur, pourquoi ne pouvais-je pas être célibataire ici aussi ? Poussant un soupire agacée, je m'avançais dans la pièce pour récupérer l'éventail qui se trouvait sur la commode, ignorant royalement les autres personnes qui se trouvait dans la pièce, j'avais beau ne plus vraiment avoir l'ouïe fine, je savait parfaitement quel genre de remarque salace l'autre idiote pouvait raconter à Desmond, c'était typique de l'époque, j'avais presque envie de l'attraper par la gorge et de la jeter par la fenêtre, je n'avais peut être plus ma force divine, j'avais surement plus de force qu'elle. Déployant mon éventail, je me tournais pour faire face aux autres, faisant mine de ne rien comprendre de ce qui se passait autour de moi.

"On arrive tout de suite."Notais-je d'une voix mielleuse, un grand sourire au lèvres que je perdit bien vite une fois le couple sorti de la pièce, pourquoi n'étions nous pas plutôt en Angleterre dans les années 70 ? J'aurais été en terrain connue mais surtout, j'aurais pu retrouver des amis, plutôt que de me retrouver ici, entourée de serpents et d'imbéciles; au moins j'avais un allié, enfin, si on pouvais vraiment ça un allié, aller savoir de quoi il serait capable maintenant que nous étions mortelle.

Apparemment oui.Disais-je en me ventilant, nous allions devoir jouer la comédie auprès des autres, ça non plus ça ne m'enjouait pas, mais peu importe, je ferais avec. J'hochais la tête en écoutant les paroles du cabot, il n'avait pas tort sur ce qu'il disait, les mortelles de cette époque étaient tout simplement pathétiques. "C'était mon plan de départ aussi."Notais-je, non pas pour me vanter, juste pour lui faire comprendre que nous étions sur la même longueur d'onde à propos de la marche à suivre à présent. Me tenant droite, les épaules légèrement en arrière, j'adoptais l'attitude que j'avais vu un nombre de fois sur ces femmes de l'époque et suivait mon "mari" jusqu'au couloir pour y retrouver les deux autres. Sans broncher, j'attrapais la main de Desmond et me laissais entraîner, observant d'un œil discret les lieux où nous nous trouvions, ça ne me disait rien pour l'instant. Ce n'est que lorsque que nous entrâmes dans une immense galerie avec de nombreuses glaces que ça fit tilt dans mon esprit.

"Versailles."Chuchotais-je à l'adresse de Desmond, je ne savais pas si oui ou non il avait reconnue l'endroit, mais je préférais lui dire juste au cas où. Bien, nous étions dans le château le plus célèbre de France, c'était déjà une information importante, par contre qui se trouvait à la tête, je n'en savais rien, j'espérais simplement que ce n'était pas Louis XIV, le rencontrer quelques mois auparavant dans les Enfers avait été désagréable, je refusais de me retrouver en sa compagnie une fois de plus. On franchit la porte de la galerie, celle-ci déjà remplie de monde, la fête avait déjà commencé. J'observais tout ce petit monde, légèrement incertaine avant de me ressaisir, il fallait que je montre que j'étais parfaitement à l'aise et que ce n'était certainement pas ma première fois à un bal, même si, ce n'était vraiment pas ma première fois à un bal, j'avais été assez curieuse par le passé pour venir voir ce que faisait les mortelles qui se croyait supérieur aux autres de leur soirée.

Observant la piste de danse qui était déjà occupé, je fit une légère moue désintéresser, si je pouvais éviter de passer par là ça m'arrangerais; le mieux encore serait d'aller récupérer de quoi manger, je ne savais pas si un repas était organisé, mais les serviteurs avait mis de nombreux petit four sur une table non loin et sans demander l'avis du cabot, je m'avançais en direction de celle-ci, zigzaguant avec agilité entre les nombreuse personnes qui nous barrait la route. Nous n'étions pas les seuls, un groupe de gens venait à son tour d'arrivée et la pièce était tellement remplis que je me retrouvais séparer de mon "mari", levant les yeux au ciel en remarquant le troupeaux de vache qui était devant moi, je les contournais pour atteindre la table à un autre angle, rentrant en collision avec un autre invité après avoir été bousculé par une idiote.

"Milles excuse madame, je ne voyais pas où j'allais."Me dit l'homme semblant réellement désolé de ce qui venait de se dérouler, alors qu'il n'était même pas responsable.

"Ne vous en faite pas, ce n'est pas votre faute, il semblerait qu'il faille se battre pour manger un petit four."Tout en lui répondant, je jetais un coup d'oeil par dessus mon épaule, écoutant les idiotes glousser tout en récupérant à manger. Je reportais mon attention sur l'homme qui semblait amusé par ma remarque.

"Auriez-vous besoin d'un peu d'aide pour braver cette bataille ?"Me demanda-t-il, me souriant toujours."Ou bien préférez-vous attendre un peu et pour patienter m'accorder cette danse."Alors celle-là, j'aurais dû la voir venir à des kilomètres, l'orchestre venait de débuter un nouveau morceau et d'autre gens se joignait déjà à la masse qui se trouvait sur la piste; j'étais persuadé que si je disais non, il allait continuer à me bassiner pour que je cède.

"J'aimerais beaucoup, mais j'avais promis à mon mari que je lui réserverais la première danse."Utiliser la carte du mari ne m'enchantait pas, mais elle était utile."Donc, faut que j'y ailles, j'me sauve, salut."Et sans attendre la moindre réponse de sa part j'attrapais de quoi mangeais avant de déguerpir à toute vitesse ailleurs, cherchant du regard Desmond, nous avions des informations à récolter.




luckyred.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89527-maison-de-sasha-charlie-quartier-nord https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81089-demonicsiblings


Desmond Blake
« I am the perfect devil.
Tell me how bad I am. It makes
me feel so good. »

Desmond Blake

| Avatar : Rami Malek *o*

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 6j3x

Let's talk of graves, of worms, and epitaphs.
“Because I'm evil, my middle name is misery.
Well, I'm evil, so don't you
mess around with me.”


Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Dc03



| Conte : Intrigue divine sauce titanesque avec soupçon de mal de crâne
| Dans le monde des contes, je suis : : Cerbère, le fidèle et redoutable chien à trois têtes

| Cadavres : 1682



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-11-01, 12:08 « I am the perfect devil. Tell me how bad I am. It makes me feel so good. »

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...Versailles...
Desmond accordait peu d'importance au nom des lieux. A ses yeux, seuls les Enfers étaient dignes d'intérêt. Il y régnait une majesté qui n'existait nulle part ailleurs. Et pourtant, il avait voyagé.

Il braqua un regard accru sur Sasha quand il se rendit compte qu'elle s'éloignait. Avait-elle repéré le moindre indice susceptible de les faire quitter cet endroit/époque détestable ? Il leva les yeux au ciel en comprenant qu'elle était seulement allée se chercher à manger. Cette satanée démone ne pensait qu'à son estomac. Incroyable cette manie de toujours avoir quelque chose en bouche, que ce soit une paille ou de la nourriture.

Voilà qu'elle badinait avec un gentilhomme. Avait-elle oublié leur objectif ? Pour quelle raison se montrait-elle si avenante avec ces humains ? Desmond ne comprendrait jamais. Il avait conscience qu'il devait faire un effort de courtoisie dans le but de démanteler le problème, mais il estimait faire son maximum en fixant d'un oeil oblique les personnes qui s'approchaient trop près de lui. Bon nombre de dames qui avaient amorcé un pas dans sa direction changèrent de trajectoire. Tant mieux. Il n'avait pas de temps à perdre avec des conversations futiles. Il cherchait l'élément insolite dans cette fête grandiose, la subtile incohérence qui échappait à tous. Pas à lui. Il avait du flair. Il était né avec un sixième sens. La chasse. La traque. Pour lui, c'était une seconde nature.

Tandis qu'il balayait la foule d'un regard acéré, il eut un sursaut de rictus en réalisant qu'il avait une chanson ridicule en tête.

Passe avant minuit
Je vais te faire vivre un dream
Avance sur la piste, les yeux sont rivés sur toi
Les habits qui brillent tels Les Mille Et Une Nuits
Paris est vraiment ma-ma-ma-magique
Sapés comme jamais ! Sapés comme jamais !


Il ne se souvenait plus du reste des paroles, mais c'est ce que lui évoquait tous ces couples occupés à danser d'une manière ampoulée sur la piste, dans leur tenue d'apparat.

Etant donné que Sasha semblait s'être détournée de leur but premier, il prit le parti de poursuivre la quête en solitaire. Il était habitué à être seul et cela ne le dérangeait pas. Après tout, on n'est jamais mieux servi que par soi-même.

Desmond s'abîma dans la réflexion. Tous ces gens folâtraient, s'amusaient avec une insouciance contagieuse. Ils se consacraient tous résolument à la fête ; le chien des Enfers décida donc de se tourner vers la seule chose qu'ils délaissaient : les fenêtres. Qu'y avait-il au-dehors ? Desmond s'avança vers une large vitre. Il devina les reliefs d'un parc, de jardins à la française mais au lieu d'être noyés dans l'obscurité, ils étaient éclairés par une multitude de lueurs. Desmond plissa des yeux, intrigué. Difficile de distinguer correctement à cette distance. Il lui semblait que des milliers de personnes étaient rassemblées dans les jardins et tenaient des torches à bout de bras. Pourquoi restaient-elles dehors en pleine nuit ? Pourquoi ne participaient-elles pas à la fête ? Leurs vêtements avaient l'air beaucoup moins pimpants. Sans doute que le dress code leur interdisait l'accès. C'était absurde.

Poussé par la curiosité, Desmond ouvrit la fenêtre. Aussitôt, des milliers de voix semblables à un tonnerre lui parvinrent. Elles étaient un mélange de fureur et de détermination. Jusqu'alors, le bruit était couvert par la musique de la fête et les conversations.

Les courtisans les plus proches tournèrent la tête vers lui, et quelques dames battirent frénétiquement de leurs éventails, leurs bouches peintes de rouge ouvertes en un 'o' plein d'appréhension.

Imperturbable, Desmond tendit l'oreille. Le vent froid d'octobre s'engouffra dans la Galerie des Glaces et se faufila sous plusieurs perruques. Que disaient tous ces gens ? Il n'arrivait pas à comprendre, mais il percevait clairement leur colère.

Soudain, quelqu'un passa devant lui et ferma la fenêtre dans un claquement. Puis, la personne se retourna et Desmond reconnut le comte de Montmorency.

"Cher duc, cherchez-vous à créer un mouvement de panique ?" lança ce dernier à voix basse.

Son intonation était toujours aussi joviale, même si une once d'angoisse brillait au fond de ses yeux. Desmond le trouva subitement beaucoup plus appétissant intéressant. Il braqua un regard affûté dans le sien.

"Qui sont ces gens ?" demanda-t-il, laconique.

"Oh, rien que le peuple français." répondit l'autre avec un geste négligent de la main. "Depuis qu'il a réussi à prendre d'assaut la Bastille en juillet dernier, il a la folie des grandeurs, mais soyez tranquille, monsieur le duc, le Roi a la situation bien en mains."

Desmond se contenta de fixer l'imbécile sans ciller. Une foule en furie se massait au pied du palais et personne à l'intérieur ne s'en souciait ? C'était tellement français. En d'autres circonstances, il aurait sourcillé et abandonné ces idiots à leur sort. Hélas, cette fois-ci, il ne pouvait se téléporter ailleurs. Il allait devoir s'enfuir de la manière la plus lente possible. A cette perspective, il frémit.

Sans même prendre congé de manière polie, il se détourna du comte pour chercher Sasha des yeux. Il aurait très bien pu s'enfuir seul, mais retourner en 2020 sans elle n'était pas concevable : Hadès ne lui aurait pas pardonné. Il s'arma donc de patience pour la trouver.

"Duc, où courez-vous ainsi ?"

"La paix..." grommela-t-il.

Ne pouvait-il donc pas faire un pas sans qu'on l'interrompe ? De mauvaise grâce, il tourna la tête vers une énième dame dont la coiffure vertigineuse était surmontée d'une maquette de bateau. Il loucha légèrement, croyant halluciner. Le visage de la femme était plutôt harmonieux mais beaucoup trop maquillé, et elle dispensait un lourd parfum aux notes florales.

"Allez-vous nous priver de votre présence ?" poursuivit-elle avec un sourire badin. "Vous êtes de si bonne compagnie !"

Il haussa un sourcil. Vraiment ? Puis, il se détourna sans répondre, sous les exclamations choquées des personnes environnantes. Enfin, il tomba sur Sasha qui était -sans surprise- occupée à s'empiffrer.

"Prends à emporter. On décolle."
dit-il sans préambule.

Il l'attrapa sans ménagement par le bras dans l'intention de l'entraîner vers la sortie de la Galerie.

"Tu te souviens de la Révolution française ?"

Passant près d'une fenêtre, il en profita pour lui désigner la foule en colère, qui agitaient ses lumières comme autant de lucioles.

"Au début, je croyais qu'il s'agissait des lumières des chandelles qui se reflétaient sur les vitres, mais en réalité, ce sont les milliers de flammes d'un peuple soumis qui ne veut plus l'être."

Dérisoire. Ces gens échangeaient une cage contre une autre. La République leur apporterait seulement l'illusion d'avoir leur opinion à donner. Desmond s'intéressait peu à la politique, mais il avait quelques notions d'Histoire.

"On a le cul sur une poudrière."

Il serrait très fort l'avant-bras de Sasha dans sa main, si fort qu'il ressentit une sorte de crampe. Peut-être qu'il lui faisait mal. Il n'en savait rien. Tout ce qu'il savait, c'est que le Temps leur était compté.

:copyright:️ 2981 12289 0
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87785-hell-is-empty-and-all


Sasha Hale-Bowman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sasha Hale-Bowman

| Avatar : Ksenia Solo

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA 5ac7daf8724306e4c35fea19930274cda7f2c74b

We were happy and it was all ... a lie

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Tumblr_inline_p84pef664k1slwf94_250





| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Panique (le démon vert)

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA Logo-sasha

| Cadavres : 3756



Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________ 2020-11-02, 21:18

Sasha & Desmond

Qu'un sang impur abreuve nos sillons...

La salle était tellement remplie de monde qu'il m'étais difficile de m'y retrouver, sans pouvoir je ne pouvais pas me repérer aux auras comme d'habitude, c'était agaçant. Durant toute ma recherche, je dû m'arrêter à de nombreuse reprise pour faire la conversation aux autres nobles présent, me forçant de leur sourire et de m'intéresser à leur conversation, espérant surement que l'un d'entre eux me révélait des détails qui me permettrais de savoir où nous avions atterri Pour le moment, je n'avais rien récolter, mise à part de nombreux sur tel ou tel personnes qui se trouvait dans la pièce ou qui n'étais pas là, les gens n'avaient apparemment rien d'autre à faire que de se mêler des affaires des autres. D'un autre côté, on se faisait tellement chier à cette époque, que je les comprenais quand même un peu.

Continuant ma route parmi la foule, j'évitais de justesse le type que j'avais croiser plus tôt, il semblait vouloir m'adresser la parole, mais je n'avais aucune envie d'écouter ce qu'il avait envie de me dire, alors je profitais qu'un groupe d'hommes passe pour continuer ma route, fendant la foule pour enfin trouver le cabot qui semblait en pleine conversation avec une dame, vu comment le reste de la foule jetait des coups d'oeil dans leur direction, je supposais que c'était une femme importante."Quel impolitesse, ignorer la reine comme ça."Ah ouai, carrément la reine, génial, ça allait faire le tour de la pièce dans pas longtemps cette histoire.

Héé!Il allait faire tomber mon dernier petit four ce crétin, je me dépêchais d'ailleurs de le terminer tandis que je le suivais, manquant de m'étouffer quand il reprit la parole. Je levais la tête pour regarder à travers la fenêtre, voyant les milliers de lumière à travers le carreaux."Et merde."Une fois de plus je maudissais intérieurement celui ou celle qui nous avait envoyer à cette époque, pour nous coller dans la peau de personnes noble tandis que le peuple français souhaitais probablement nous voir passer par la guillotine. "Aïe !"Je secouais mon bras pour qu'il le lâche, il le serrait tellement fort; une fois mon bras dégager, je jetais un bref coup d'oeil en direction de la galerie, la fête semblait continuer pour le moment, même si quelques personnes semblait s'agiter en regardant vers les fenêtre."Il faut pas qu'on nous voit comme ça."Je désignais nos vêtements, peut être que si on se changeait en serviteurs, on pourrait réussir à se barrer d'ici sans problème, encore fallait-il qu'on trouve les cuisines."Direction les cuisines, doit bien avoir de quoi se changer."Sans attendre de réponse, je commençais à marcher dans une direction au hasard, ouvrant des portes au hasard, je finirais bien par trouver ce que je cherchais.

"Puis-je vous aider ?"Interpella une voix derrière nous, lui faisant face je souriait à l'homme, surement un garde.

"Nous cherchons les cuisines, je souhaiterais moi même parler au cuisinier, pouvez-vous nous indiquez où elle se trouve?"Demandais-je le plus gentiment possible, tandis que des voix s'élevèrent plus loin, la musique semblait s'être couper.

"Je suis désolé madame, mais l'accès des cuisines ne vous est pas autorisé."Me dit-il tout en jetant un coup d'œil en direction d'où venaient les voix."Que se passe-t-il donc ?"Il tourna les talons et s'en alla et je tentai de lui attraper le bras pour le retenir.

"S'il vous plait, c'est urgent."Insistais-je, tout en gardant mon calme, même si je commençais à m'agiter, je n'avais aucune envie d'être confronté au peuple. Des cris et des bruits d'éclats se firent entendre.

"Restez ici, je revient."Et il se précipita vers le chaos qui régnait vers la galerie. Poussant un soupir agacée, je repris ma marche, déterminé à trouver les cuisines. Au bout de plusieurs minutes,je finis par trouver la porte qui ouvrait sur des escaliers, de l'agitation venait d'en bas et une forte odeur de nourriture s'en dégageait; bien, j'avais trouvé les cuisines, sans perdre un instant de plus je descendis les premières marches.

" Arrêtez vous! Tout de suite." M'immobilisant dans ma descente, je serrais les poings, les problèmes nous avaient rattrapés."Remontez maintenant, n'essayez pas de vous enfuir où ça sera bien la dernière chose que vous faite avant que je vous descende."Pivotant sur moi même, je remontais les marches, jetant un regard inquiet vers le cabot, on était bel et bien dans la merde à présent. Je posais mon regard sur l'homme qui nous avait interrompue, remarquant qu'il était loin d'être tout seul, entouré d'un bon groupe de gens qui étaient tous plus ou moins armés. En d'autres circonstance, je me serais sûrement jeté dans le tas pour les tuer un par un pour ensuite me barrer d'ici. A la place, une douleur étrange me pris au niveau de l'estomac, j'avais l'impression que tout ce que je venais de manger allait remonter dans l'autre sens, c'était bien la première fois que ça me prenait; je fermais les yeux un court instant avant de me ressaisir, contractant la mâchoire, je n'allait pas me laisser envahir par la peur, mortelle ou non, je n'étais pas une petite nature.

" Qu'est-ce que vous nous voulez ?"Demandais-je incertaine.

"Vous allez rejoindre les autres, sans poser de question."Il fit un signe de tête à deux de ses compagnon qui s'avancèrent vers nous, l'un d'eux m'attrapa le bras pour me tirer vers lui, tandis que l'autre faisait la même chose avec Desmond, je tentais de me débattre pour qu'il me lâche, mais il se contenta de resserrer son emprise. L'homme en tête envoya une partie de son groupe fouillé le reste du château et des cuisines avant qu'il ne nous mène moi et Desmond vers la galerie.






luckyred.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89527-maison-de-sasha-charlie-quartier-nord https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81089-demonicsiblings


Contenu sponsorisé




Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... ◈ SASHA





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ La Mairie