« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)


Partagez
 

 Le Jour d'Avant (Honey) [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Robert Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robert Parr

| Avatar : Matt Damon

Le Jour d'Avant (Honey) [Fe] - Page 2 Fordvferrari3

« J'étais sûr que le look Texas te plairait ! »

Le Jour d'Avant (Honey) [Fe] - Page 2 Tumblr_mirzmwcPEd1qckb0uo5_250


| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Mr. Indestructible

| Cadavres : 224



Le Jour d'Avant (Honey) [Fe] - Page 2 _



________________________________________ 2020-11-17, 07:25








Les héros ne tuent pas…
Cette phrase se répercutait encore et encore dans la tête de Robert. Non, effectivement les héros ne tuaient pas. Enfin, en théorie. Parfois il arrivait qu’il arrive des dommages collatéraux. Parfois, on tuait sans faire exprès. Le regard de Robert s’intensifia.

« Je suis sévère avec moi même car j’ai appris depuis que je suis enfant que je n’avais pas trop le droit à l’erreur. »


C’était dur. Ca avait toujours été dur. Il revoyait encore sa main, lui poser sa main sur la sienne, alors qu’il avait détruit toute la salle de classe sans faire exprès et qu’il avait fait une multitude de blessés. Si le monde est trop grand, alors, rapetisse le. Il s’en souvenait.

« Je veux bien. Et je voulais dire, écraser tellement fort que toute trace d’ADN a disparu. Mais c’était de l’humour. De l’humour noir. »


Un léger rictus se dessina sur les lèvres de Robert. La phrase de Honey revint en sa mémoire. Finalement après s’être massé la tempe, ce dernier observa la jeune femme et se prêta à sourire légèrement.

« Quand tu deviens père, tu te rends compte que le monde change. »


Ce n’était pas vraiment une réponse. D’ailleurs, ça pouvait faire peur, dit comme ça. Ca devait même faire très peur. Fronçant les sourcils et réajustant sa casquette de baseball, il fit un léger clin d’oeil à Honey et dit :

« Tout devient plus fragile à tes yeux. Y compris le fait que les héros sont sans failles. »


Robert mit la main sur l’épaule de Honey et fronça un peu les sourcils. C’était un geste un peu proche, mais après tout, c’était l’une des meilleures amies de sa fille. Avec un léger soupire de plus, il retira sa main et sourit légèrement avec mélancolie. L’avantage de Honey, c’est qu’elle venait de son monde. Parfois il en avait la nostalgie la plus totale. Parfois, ça lui manquait vraiment. Car ici, ils n’étaient plus qu’une poignée. Bon, il y avait les meilleurs, les plus proches de lui. Sa famille Helen, Dash, Jack-Jack, Violette… Mais aussi Lucius.

« Bien, je ne vais pas abuser de ton temps plus longtemps. Passe quand tu veux. Tu est toujours la bienvenue chez les Parr. Et à n’importe quelle heure. D’ailleurs, la prochaine fois que tu viens voir Violette, passe à une heure intelligente qu’on puisse manger un morceau ! »

Robert laissa Honey, en la saluant. Une fois dans l’escalier, ses mains se mirent dans ses poches. Son regard se figea en un regard un peu plus mauvais qu’imaginé. Au final, il s’était forcé à paraître bien devant Honey, tout simplement parce qu’il ne pouvait pas se permettre de perdre le contrôle devant n’importe qui. Il n’avait pas tellement appris, mais il avait compris que la jeune femme savait depuis le début. Certaines choses n’étaient pas anodines, même si elle avait fait depuis longtemps un effort considérable pour omettre la vérité. Oh, il n’en était pas sûr à 100 %. Ce n’était qu’une succession de détails qui l’avaient amené à supposer ça.
De toute façon, ça n’y aurait rien changer. Ce qui devait se passer, s’est passé. C’était fataliste certes, mais c’est comme ça.
Décidant de rentrer à pied, Robert broya du noir jusqu’à son son retour à la maison. Il avait pris une décision, il devait en parler à Helen. Elle serait surement d’accord.
Après l’incompréhension, venait toujours la colère, et enfin l’acceptation. Là, il en était dans la colère. Et, il se connaissait et connaissait surtout Helen, cette phase pouvait durer, un long moment.




Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

Le Jour d'Avant (Honey) [Fe] - Page 2 Eroshoney

Le Jour d'Avant (Honey) [Fe] - Page 2 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6419



Le Jour d'Avant (Honey) [Fe] - Page 2 _



________________________________________ 2020-11-17, 23:52 « Science is magic that works. »









- D'accord, je comprends opina lentement Honey. Je maitrise mal l'humour noir, poursuivit factuellement la jeune femme.
Ce n'était pas rien de le dire mais elle ne s'en excusait pas pour autant, se contentant d'un constat. Les faits avant tout, comme toujours.
Honey avait un sens de l'humour bien à elle ainsi que la fâcheuse manie d'expliquer ses traits d'esprit surtout quand ce n'était pas nécessaire et ne se risquait jamais à l'humour noir, persuadée de pouvoir faire énormément de mal avec sa seule non maitrise du sujet. Elle était d'ailleurs un peu étonnée que ce soit un type d'humour que Robert appréciait, mais pas étonnée le moins du monde de ne pas avoir détecté la subtilité.
Pas certaine non plus d'avoir quelque chose de constructif à rajouter ou à opposer à la vision de Robert, Honey continua de l'écouter en silence, opinant aux moments opportuns pour signifier son intérêt. Elle aurait le temps d'éprouver les théories qu'il formulait. Mais pas tout de suite. Et la scientifique était bien contente que la conversation ne s'éternise pas sur ce sujet. Même si elle n'aurait vu aucune objection à garder Robert en sa compagnie plus long, la façon dont il prenait lentement mais sûrement congé était bien plus facile à gérer pour l'esprit particulier de la chimiste.
- Les heures n'ont pas d'intelligence, fit-elle toutefois remarquer, sentant bien qu'elle manquait très certainement le sens métaphorique de l'expression mais bien incapable de ne pas pointer l'illogisme de la tournure de phrase. Mais je passerai, c'est promis. Merci pour l'invitation, ajouta la jeune femme en lui adressant un franc sourire. Ca me fera plaisir de tous vous revoir. D'ici là, bonne fin de journée ! Ca m'a fait plaisir d'avoir de vos nouvelles ! conclut sincèrement la blondinette.
Honey raccompagna Robert sur le perron et attendit de le voir disparaitre de son champ pour refermer la porte. Elle décida ensuite d'aller se faire une bonne tasse de thé, s'en était donné toute seule l'envie en constatant que la brièveté de la visite qu'elle recevait ne permettrait pas d'en offrir, et de téléphoner à sa sœur adoptive afin de lui raconter la visite de son père.
Un mug de thé brûlant à côté d'elle, elle pressa le raccourci pour appeler sa sœur d'adoption et attendit qu'elle décroche pour déballer ce qu'elle avait à lui dire d'un ton aussi énergique qu'enjoué :
- Salut Violette, tu vas bien ? Dis... y a ton père qui vient de passer et il avait l'air un peu bizarre... Il a pas arrêté de me parler du monde qui change quand on devient parent et de son envie d'être un héros... J'ai trouvé ça suffisamment interpellant pour te le dire, tu sais, au cas où...
La jeune femme ne savait pas trop si elle faisait bien de passer cet appel. Peut-être que son manque de réflexes en société lui faisait sur-interpréter des comportements qui étaient en fait normaux. Honey avait toutefois un pressentiment, une sensation, même si elle ne savait pas exactement comment la verbaliser. Robert n'était pas simplement venu pour une visite de courtoisie. Il était trop agité pour que ce soit seulement ça. Alors oui, c'était sans doute mieux que Violette ait vent de cette entrevue car elle le connaissait mieux et repérerait plus facilement les signes nécessitants de s'inquiéter :
- Oula. C’est bizarre en effet. Tu fais bien de me le dire. Ils sont au courant. Et vu ce que tu me dis, j’ai peur qu’il fasse une bêtise...
- J"espère que non mais tenons nous au courant, enchaina Honey. Il veut qu'on fasse des tests en laboratoire alors je serai amenée à le revoir et si j'apprends quelque chose, je te dirais. Tu peux compter sur moi, affirma la jeune femme.
Elle enchaina ensuite sur une conversation beaucoup plus légère, profitant d'avoir Violette au téléphone pour prendre des nouvelles.

Fin
http://once-upon-a-time-rpg.forumactif.com/t76583-honey-honey-oh
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Le Jour d'Avant (Honey) [Fe]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations