« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four Emperors : où ...
Voir le deal

Partagez
 

 [Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Mercredi Addams
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Mercredi Addams

| Avatar : Cristina Ricci

[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! Tumblr_n06ij2eV2R1qewo0to1_250
C'est comme ça qu'on fini quand on s'en prend à ma famille!


A quoi je pense?
[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! Tumblr_msmjakWT4P1qhhxd4o2_250


| Conte : La famille Addams
| Dans le monde des contes, je suis : : Mercredi Addams

| Cadavres : 131



[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! _



________________________________________ 2020-11-25, 18:03

MERCREDI

&

HUNTER

Nos plantes sont trop sages, arrangez cela!
* Les Addams étaient connus en ville pour être la famille la plus excentrique. Qui pouvait être plus bizarre que des gotiques glorifiant la mort et adorant souffrir? Clairement, personne ne pouvait arriver à leur cheville. Surtout qu’ils étaient bien huit dans cette fichu famille, comptant leurs employés qui étaient devenus des proches pour eux. Mais ces gens n’avaient pas seulement des habits et une personnalité étrange, mais leur demeure l’était clairement! Il faut dire que Mercredi habitant dans un appartement au-dessus de sa boutique, sa propre demeure faisait moins « impressionnant » que la maison familiale qui était haute, délabrée, sombre et lugubre. C’était clairement une maison hantée digne d’u film d’horreur. Les plantes autour de chez eux étaient laissée à l’abandon, la pelouse n’était jamais tondue. Il manquait pourtant un détail à leur horrible terrain pour que ce groupe monstrueux se sentent vraiment chez eux.

Ce jour précis, madame Addams avait appelé sa fille qui avait pris une journée de congé. Elle était sur le point de balancer un grille-pain dans le bain de Max (il était en maillot, bande de pervers!) quand la marche funèbre retentie dans ses poches. Elle soupira avant de décrocher.

- Mère... J’écoute… Hum… Toi et père partez en lune de miel dans le «Cecil Hotel »? Bien… Je vous souhaite de mauvaises vacances, ainsi que de croiser des tueurs en série. Oui, j’irais à la maison accueillir le jardinier et lui dire ce que tu souhaites.

La jeune femme raccrocha et posa son regard sur Max qui grogna, semblant dire « je ne recommencerais pas ton expérience deux fois ».

- Rhabille toi Max. Je demanderais plus tard a Puglsey de se porter… volontaire. Nous devons aller à la maison. Mère veut que je m’occupe du jardinier. Malheureusement, je n’ai pas le droit de le torturer. Une prochaine fois…

Comme à son habitude, l’ancien serviteur des Addams pris le volant pendant que Mercredi s’assoyait à la place passagère, posant sa tête contre la vite et faisant de la buée afin de dessiner des têtes de morts. Une fois arrivés, Max descendit dans la cave pour nourrir les rats pendant que la demoiselle attendait d’entendre les hurlements du jardinier lorsque la sonnette lui capturerait le doigt. Elle prit son livre préféré sur le triangle des Bermudes et se plongea dans sa lecture.


Hunter J. Sherman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Hunter J. Sherman

| Avatar : Charlie Cox

[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! PU8K

"J'aurais dû le savoir pourtant... aucun ogre ne vivra jamais heureux pour toujours."

[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! Roew

[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! Funny-animated-gifs-lets-be-friends-donkey

"L'amitié c'est sacré."


| Conte : Shrek
| Dans le monde des contes, je suis : : L'ogre vert Shrek

| Cadavres : 19



[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! _



________________________________________ 2020-11-28, 16:56


Vos plantes sont trop sages ?
Appeler l'ogre jardinier !


Levant les yeux au ciel, je soupirais après avoir lu le énième message de Cody. Depuis le départ de Fiona, il n’arrêtait pas de me harceler de textos pour s’assurer que je reprenais gentiment du poil de nez de l’ogre. Dans un sens, je ne pouvais pas réellement lui en vouloir. Tout ce qu’il faisait c’était d’essayer d’être gentil et de veiller sur moi. J’aurais dû en être flatté. Mais lorsqu’il était lancé dans un sujet, il avait tendance à en faire des caisses et bien sûr son coaching de vie n’échappait pas à cette règle. Souriant tristement lorsqu’il m’envoyait des photos heureuses de sa petite famille, je ne pouvais que pousser de long soupir de désespoir devant des petites images positives qu’il m’envoyait. Ce que je pouvais détester voir pour la centième fois du mois des images qui me disaient « Quand la vie te donne des citrons, fais-en de la limonade » ou « Souris à la vie et elle te sourira en retour ». Parfois j’aurais bien voulu m’en débarrasser et j’avoue avoir songé plus d’une fois à balancer mon téléphone portable au fond de la caisse de ma cabane du jardin. Cependant, j’y renonçais toujours à la dernière minute. Même si je n’aimais pas entretenir de contact avec les gens de la ville, mon téléphone ne contenant que 10 numéros de téléphone au grand maximum, il pouvait toujours m’être utile pour mon travail

Après avoir travaillé durant des années comme bûcheron pour que tout le monde me fiche la paix, j’avais fini par me lancer comme jardinier-paysagiste pour des particuliers de la ville de Storybrooke. Encore une fois, l’initiative était venue de mes amis Alejandro et Cody. J’avais fini par accepter pour qu’ils arrêtent enfin de me voir comme une pauvre petite chose fragile. J’était un ogre nom d’un chien et la dernière chose que je désirais c’était qu’on puisse me considérer comme autre chose qu’un monstre cruel et sans cœur. Même si bien évidemment, aucun d’entre eux n’étaient dupes devant mon petit jeu. Ils avaient fait partie de ces très rares personnes à croire qu’il y avait en moi beaucoup plus qu’une répugnante apparence. Ouais je l’avoue volontiers, même si je ne le disais pas clairement, je les aimais énormément tous les deux. Une partie de moi ne voulait tout simplement pas les décevoir.

Ce jour-là, j’avais justement rendez-vous dans une famille qui voulait changer un peu le style de leur jardin. J’avais donc accepté ce travail, ce d’autant plus que notre conversation m’avait fait comprendre qu’ils étaient tout sauf une famille conventionnelle. Qui sait, ça serait peut-être l’occasion pour moi de tester de nouvelles choses, bien plus effrayantes que les rosiers que j’avais l’habitude de planter. Saisissant mon matériel de jardinage, je quittais ma chère clairière où j’avais construit ma maison pour aller accomplir mon devoir.

Lorsque j’arrivais sur place, ma bouche et mes yeux s’ouvrirent en grand. Il était bien rare de voir de pareille maison dans cette ville et je ne pouvais être que réellement admiratif. On aurait pu penser que je me trouvais devant la maison de monsieur et madame Frankenstein. Si c’est sur cette idée qu’ils souhaitaient partir, ça promettait vraiment du lourd. M’approchant de la maison, je me mis à tambouriner à la porte. Enfin tambouriner pour un ogre, ce qui signifiait que la porte se balançait à chacun de mes coups, manquant de peu de sortir de ses gongs. Je finis par signifier ma présence d’une grosse voix caverneuse.

« Eh oh ! Il y a quelqu’un ? C’est moi le jardinier ! »

Mais personne ne me répondit, je décidais donc de sonner à la porte. Mais avant de poser mon doigt sur la sonnette je remarquais que celle-ci avait été piégée. La maison était donc occupée par des petits rigolos ? C’était bon à savoir. Saisissant le manche de ma serfouette, j’employais la partie en bois pour avertie de ma présence alors qu’elle mordit très fort le manche de mon outil. Puis lorsqu’une jeune femme apparut sur le pas de la porte, je lui montrais mon outil qui avait arraché la sonnerie.

« Bonjour ! J’imagine que ceci est à vous ? »

Avant qu’elle ajoute quoique se soit, je levais la main pour l’interrompre.

« Je vous rassure tout de suite, vous pourrez déduire le prix de la réparation de votre facture. »


Puis, ne souhaitant pas allonger la conversation plus que nécessaire, j’arrachais la sonnette que je lui tendis et rangeais ma serfouette dans ma trousse à outils de jardinage.

« Montrez-moi le jardin dont vous voulez que je m’occupe. Plus vite j’aurais commencé, moins vous aurez à payer. C’est ma devise. »

acidbrain

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

That's what friends are for
Faisant fi des apparences, vous êtes devenus des amis très chers.
Ma vie ne pourrait pas être la même sans vous à mes côtés.


Mercredi Addams
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Mercredi Addams

| Avatar : Cristina Ricci

[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! Tumblr_n06ij2eV2R1qewo0to1_250
C'est comme ça qu'on fini quand on s'en prend à ma famille!


A quoi je pense?
[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! Tumblr_msmjakWT4P1qhhxd4o2_250


| Conte : La famille Addams
| Dans le monde des contes, je suis : : Mercredi Addams

| Cadavres : 131



[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! _



________________________________________ 2020-11-29, 03:32

MERCREDI

&

HUNTER

Nos plantes sont trop sages, arrangez cela!
* Ce n’est pas des hurlements qui la firent sortir de sa lecture, mais la sensation que l’on tirait sur le bas de sa robe. Elle posa son regard par terre pour remarque la chose, la main tranchée de la famille. L’étrange « être » pointa son pouce vers la porte et Mercredi l’attrapa pour la poser sur son épaule.

- Merci de m’avertir, la chose. Les gens sont maintenant si impolis à ne pas hurler pour s’annoncer de nos jours… C’est décevant…

Elle ouvrit la porte pour tomber sur un mec aux cheveux bruns et au gros pif. Elle haussa un sourcil, observant l’homme des pieds à la tête. Il semblait normal. Trop normal à son goût, mais malheureusement ce genre de personnes pullulaient à Storybrook. Elle ouvrit la porte en grand, laissant son nouvel employé découvrir qu’elle n’était pas seule et qu’une main s’était « assise » sur son épaule.

- L’argent n’est pas un problème pour nous. Bien, monsieur. Suivez-moi, je vous pris…

Lui adressant un dernier regard en coin, elle prit la direction de la cour arrière. C’était un grand terrain rempli de tombes diverses avec en son centre une fontaine. Dans un coin, il y avait une serre. Mercredi, nonchalante, s’installa sur la pierre tombale en forme de canapé avant d’inviter sa nouvelle rencontre à faire de même sur la pierre tombale en forme de fauteuil juste en face.

- Avant que vous ne demandiez, il y a vraiment des gens enterrez ici et ils sont très bavards. Si l’un deux vous demander rouge ou bleu, ne répondez rien. Il fait le coup à tout le monde, mais il ne vous tuera pas vraiment si vous lui répondez. D’autres aiment vous attraper les mollets ou vous chatouiller les pieds. Donc, éviter de vous approcher des tombes de tante Dougerta et d’Oncle Perverto. N’entrez surtout pas dans la serre de mère. Cette dernière est remplie de plantes mortelles pour les non expérimentés. Je vous assure, vous êtes inexpérimentés.

Elle sortit de sa poche une sorte de contrat et un stylo avec un bout pointu qu’elle tendit à l’homme.

- Ceci est un contrat de non-responsabilité si vous ne suivez pas les consignes que je vous ai données. Nous ne sommes pas responsables de la moindre éraflure, coupure, amputation, décapitation, empoisonnement, étouffement, écrasement, baise bestiale ou mort survenant sur notre terrain. Pour signer votre nom, vous devez presser votre index sur la pointe du stylo avant de pouvoir l’utiliser. Avez-vous des questions ou des derniers mots à adresser avant de poursuivre?

La chose se mit à s’exciter sur l’épaule de Mercredi et cette dernière posa son regard sur la main qui saute de son épaule pour « courir » rapidement vers un endroit pour revenir avec un bout de papier qu’elle donna à Mercredi. La jeune femme parcourut le texte des yeux avant de tendre le papier au jardinier.

- Voici une liste remplie par mère avant de partir. Ainsi, elle voudrait des plantes grimpantes vivantes qui attrapent les intrus, un saule cogneur qui cogne vraiment les intrus, des plantes carnivores réellement carnivores. Surtout si elles peuvent manger les animaux errants, c’est une bonne chose. Père voudrait que vous laissiez un espace sans plantes afin qu’il puisse jouer au golf. Pugsley voudrait quelque chose pouvant potentiellement lui décrotter le nez et l’Oncle Fétide demande si une de vos plantes se chercherait un mari. Ce sera tout.

[/quote]


Contenu sponsorisé




[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela! _



________________________________________

 Page 1 sur 1

[Shrek] Nos plantes sont trop sages, arrangez cela!





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations