« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

 I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage


Lyra Parle-d'Or
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lyra Parle-d'Or

| Avatar : Elle Fanning

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE Nwd4

We are all broken.
That's how the light gets in.



| Conte : A la Croisée des Mondes
| Dans le monde des contes, je suis : : Lyra Belacqua / Parle-d'Or

| Cadavres : 63



I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE _



________________________________________ 2021-03-04, 11:00



“I'm gonna live like
tomorrow doesn't exist.”

☆ ★ ☆
— Certaines filles du coin te diraient que pour obtenir une tenue adéquate afin d’aller au bal, il faut attendre sa marraine la bonne fée. Mais de nos jours, les filles qui en ont une belle paire prennent en main leur destin. Faut jamais attendre que quelque chose te tombe tout cuit dans le bec, tu dois créer ta propre chance.

— C’est pas du tout mon genre de rester passive
, souligna Lyra.

Ou plutôt, ça n’est plus mon genre, corrigea-t-elle mentalement.

Nouveau monde, nouvelle vie. La jeune fille avait bien l’intention de mettre les compteurs à zéro et ne plus commettre les mêmes erreurs qu’autrefois.

Un sourire malicieux passa sur les lèvres de Vaiana.

— Je savais qu’on allait s’entendre à ce niveau-là.

La brune lui répéta le plan une nouvelle fois ; Lyra acquiesça avant de la regarder entrer dans la boutique de vêtements.

— A ton avis, que voulait-elle dire quand elle a parlé des filles qui en ont une belle paire ? Une belle paire de quoi ? Demanda-t-elle à Pantalaimon.

Le daemon-hermine tourna la tête vers elle depuis le rebord de la vitrine sur laquelle il se trouvait.

— Aucune idée.

Il marqua une courte pause avant d’ajouter, anxieux :

— Lyra, penses-tu que ça soit une bonne idée de commettre un délit alors que nous venons à peine d’arriver ? Nous devons nous intégrer, pas nous attirer des ennuis.

— Il n’y aura un délit que si on se faire prendre, fit-elle remarquer.

Lyra ne faisait pas une confiance aveugle à Vaiana, tout simplement car elle avait appris à se méfier de tout le monde. Malgré tout, elle savait également que la confiance pouvait s’acquérir très vite entre deux personnes ayant vécu des moments difficiles ensemble et possédant la même vision de ce terme. Elle avait donc décidé de faire confiance à Vaiana, tout en conservant une petite dose de prudence.

Pantalaimon ne partageait pas son avis. Pour lui, c’était prendre un risque inutile. Agacé, il secoua la tête.

— Je refuse de prendre part à tout ça.

— Personne ne t’y oblige.

Le daemon sauta en bas du rebord et s’éloigna à petits pas souples et rapides, tandis que la jeune fille entrait à son tour dans la boutique. Elle devait faire semblant de ne pas connaître Vaiana. Il était convenu que cette dernière vole sa tenue pendant que Lyra achèterait la sienne. La brune ne possédait pas suffisamment d’argent pour financer les deux.

— C’est pas du vol, c’est un emprunt, avait-elle précisé. Je compte la ramener après la soirée. Je fais ça souvent.

Vaiana lui avait dit de partir si jamais la situation tournait au vinaigre, mais Lyra s’était déjà promis de ne pas la laisser. Elle n’abandonnait ni ne trahissait plus personne.

Elle arrêta son choix sur une robe d’un doré brillant –cela lui rappelait la Poussière- sans vraiment la regarder et se dirigea d’un pas mécanique vers la caisse. A plusieurs mètres de là, dans les rayonnages, Vaiana s’apprêtait à voler un vêtement. Lyra s’efforça de garder une attitude pondérée tandis qu’elle réglait son achat. Elle saisit le sac en papier dans lequel se trouvait la robe dorée et voulut s’éloigner quand le vendeur lança :

— Une petite minute...

Le cœur de Lyra s’arrêta. Elle pivota lentement sur elle-même, prit une grande inspiration et se composa une expression pondérée en direction du vendeur.

— Il manque quatre-vingt-dix cents
, fit-il.

— Oh.

Elle fouilla dans la poche de sa veste et en sortit un billet d’un dollar qu’elle observa attentivement avant de lui tendre.

— Gardez la monnaie, dit-elle.

Elle n’avait aucune idée de la valeur réelle de cette monnaie mais elle supposait que les yeux du vendeur seraient tournés vers sa “gentille attention” plutôt que vers Vaiana. Elle eut une bonne intuition car moins de deux minutes plus tard, les deux jeunes filles marchaient côte à côte sur le trottoir, tenant fièrement l’objet de leur larcin dans leur main.

*


Le soir venu, Vaiana se rendit dans la chambre de Lyra, au cottage. Elles avaient convenu de se préparer ensemble pour aller ensuite dans une soirée rejoindre une amie de la brune.

— Tu vas voir, Violette est vraiment cool. Elle a des super-pouvoirs : elle peut se rendre invisible, elle produit des ondes de choc...

Lyra ouvrit de grands yeux intrigués tandis que Pantalaimon maugréait, perché sur la commode :

— A quoi lui servent ses pouvoirs, à braquer les banques ?

Lyra plissa les yeux dans sa direction avant de tourner la tête vers Vaiana :

— Ne fais pas attention à lui. Il est de mauvais poil.

Piqué à vif, le daemon-hermine quitta la commode pour se faufiler par la porte entrebâillée. La jeune fille en profita pour la fermer et retourner s’asseoir face au miroir afin de continuer à se maquiller.

— Ça va, entre vous ? Demanda Vaiana d’un ton hésitant.

Lyra haussa les épaules avant d'appliquer du mascara sur ses cils. Elle ne répondit rien. Vaiana se mordit les lèvres et ajouta d’une voix plus prudente :

— Tu penses qu’il serait capable de répéter à Hypérion ce qu’on a fait ?

— Pan est beaucoup de choses, mais il n’est pas un mouchard, déclara la jeune fille tout en vissant le haut du mascara.

Vaiana parut soulagée. Lyra pivota vers elle sur sa chaise.

— Tu crains des représailles de la part d’Hypérion ?

Quel était le lien qui les unissait ? Lyra peinait à comprendre.

— Naaan, répliqua aussitôt Vaiana avec un geste désinvolte de la main. J’ai peur de rien. C’est juste qu’il pourrait se la jouer papy moralisateur donc je préfère éviter.

Lyra hocha la tête. Elle ouvrit la bouche pour poser une autre question mais Vaiana la devança :

— Wouaho. Tu es drôlement bien maquillée !

Lyra fronça les sourcils, amusée par sa réaction. Pourquoi pensait-elle que ça ne serait pas le cas ?

— Dans mon monde, on a aussi du maquillage
, dit-elle avec un sourire.

— Je m’en doute mais... comme t’en portais pas quand on s’est rencontrées, je pensais pas que...

— J’étais dans un pensionnat pour jeunes filles, je leur dois d’avoir appris toutes ces choses. Quand j’étais plus jeune, je n’étais pas très... délicate.

Elle grimaça et s’approcha de Vaiana pour s’asseoir à côté d’elle sur le lit.

— Tu veux que je peaufine un peu ton maquillage ? Proposa-t-elle.

— Je pense pas que t’arriveras à faire de miracle, mais bon, s’tu veux... marmonna la brune en haussant les épaules.

Lyra fit jouer différentes couleurs d’ombre à paupières sur celles de son amie, allongea ses yeux par un trait d’eye-liner et mis du blush à ses joues. Elle fut envahie par une sensation étrange à mesure qu’elle s’occupait de peaufiner le maquillage de Vaiana. Tous ses gestes attentionnés et futiles lui rappelaient la manière dont sa mère l’avait cajolée quand elle était allée à Londres en sa compagnie, avant qu’elle comprenne à quel point elle était machiavélique. Un frisson parcourut l’échine de la jeune fille. Elle ne s’attarda pas trop longtemps, trop déroutée par ce souvenir.

— Voilààà, je n’ai pas fait grand-chose, tu t’étais bien débrouillée.

Vaiana se leva pour découvrir le résultat dans le miroir et étouffa une exclamation impressionnée.

— Wow, t’es douée ! Tu pourrais devenir esthéticienne !

Lyra garda cette idée dans un coin de sa tête, même si elle préférait trouver un travail qui lui ferait moins penser à sa mère. Elle baissa les yeux sur son décolleté et gesticula, subitement mal à l’aise. La robe dorée était presque échancrée jusqu’au nombril. Dans son monde, jamais elle n’aurait osé porter quelque chose d’aussi dénudé.

— J’aurais dû choisir quelque chose de plus couvrant, estima-t-elle.

— T’es canon, objecta Vaiana. T’as envie de porter ça ?

Lyra hocha la tête.

— Alors, pourquoi tu te sermonnes ? Kiffe.

La jeune fille aurait voulu demander ce que signifiait ce mot mais elle ravala sa question. A la place, elle observa la tenue de Vaiana : un costume qu’un garçon aurait pu mettre. Pourquoi portait-elle quelque chose d’aussi masculin ? Son esprit répondit avant même qu’elle pose la question : parce qu’elle en a envie. Lyra était encore surprise par toutes les libertés possibles dans ce nouveau monde.

Vaiana lui donna des chaussures à talons noires.

— Elles sont un peu usées mais dans la pénombre, on n'y verra que du feu.

Il fallut ensuite quitter le cottage sur la pointe des pieds.

— Vaut mieux pas croiser Malcolm sapées comme ça. Le pauvre, il ferait une syncope ! S'esclaffa Vaiana.

— Détrompe-toi, il y a une rumeur qui courait sur lui à Sainte Sophie : il aurait reçu un blâme du Maître de Jordan College pour avoir hébergé une femme dans sa chambre toute une nuit !

Vaiana ouvrit des yeux ronds.

— Ah ouais ? Il serait du genre à cacher son jeu, alors ?

Lyra remarqua une lueur intriguée et rêveuse dans les yeux de la brune. Trouvait-elle le docteur Polstead attirant ? Elle ne s’était jamais posée la question à son sujet, car il avait été son professeur à partir de ses douze ans. Elle avait remarqué que ses camarades de Sainte Sophie gloussaient lors des cours qu’il donnait mais elle n’y avait jamais prêté attention. Le fait qu’il l’ait connue bébé l’empêchait sûrement de se faire un avis pertinent sur lui. Elle faisait un blocage.

*

Les deux jeunes filles parvinrent à quitter le cottage sans encombre et se rendirent jusqu’à la fameuse soirée. Lyra ouvrait de grands yeux, fascinée par tout ce qu’elle voyait. De nuit, elle trouvait que Storybrooke avait une aura magique.

— Ah, la voilà !
Lança subitement Vaiana.

Elle se précipita vers Violette à grands renforts de cris, puis se retourna vers Lyra.

— Lyra, voici Violette. Violette, je te présente Lyra.

— Enchantée Violette, déclara la blonde avec un sourire sympathique. Vaiana m’a beaucoup parlé de toi.

— Normalement elle a un daemon, reprit la brune, mais... il compte pas venir ?

Elle chercha partout autour d’elle avant d'interroger la blonde du regard. Cette dernière haussa les épaules.

— Il fait un peu ce qu’il veut, répondit-elle, embarrassée. Il nous rejoindra peut-être plus tard.

Lyra ignorait si elle en avait envie ou pas. Etait-ce mal d’apprécier le fait d’être seule, entourée par des gens qui n’avaient pas de daemons non plus ? C’était la première fois depuis des semaines qu’elle ne se sentait pas différente et qu’elle n’avait pas l’impression d’inspirer de la répulsion. Elle avait beaucoup souffert du regard des gens de son monde lorsqu’ils s’apercevaient, terrifiés, qu’elle ne possédait pas de daemon. Alors, elle avait envie de profiter de la soirée. Qui plus est, le regard des gens qui passaient près d’elles était plutôt flatteur. Tout compte fait, aucune robe n’est trop décolletée.

La jeune fille sourit à Violette avant d’observer les alentours avec curiosité. De toute évidence, la fête se déroulait entre les murs d’une maison très luxueuse. Des cris exaltés s’en échappaient ainsi qu’une musique d’un genre tout nouveau pour elle.

— On y va ? Demanda-t-elle tandis qu’un sentiment d’excitation s’emparait d’elle.

— Wow, mollo, intervint Vaiana. Faut qu’on te briefe un peu avant. Surtout sur les mecs.

Elle adressa un regard entendu à Violette et poursuivit :

— Lyra vient d’un monde plutôt light niveau relations homme-femme, si tu vois ce que je veux dire. Ils sont du genre à attendre le mariage avant de consommer. On peut pas la lâcher dans la fosse aux lions comme ça. Elle va se faire bouffer toute crue.

La blonde afficha une expression offusquée. Était-ce l’image qu’elle renvoyait ? Elle prit le parti de garder le silence, car elle avait très envie d’écouter les précieux conseils des deux jeunes femmes, même si elle savait déjà qu’elle n’en suivrait aucun.

En attendant, elle jetait des coups d’oeil réguliers par-dessus la tête de Violette, impatiente de découvrir à quoi ressemblait une fête dans ce monde. Des fourmis parcouraient déjà ses pieds. Oh, vivement qu’elle puisse danser !
⇜ code by bat'phanie ⇝

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    Every atom of me and every atom of you
    We'll live in birds and flowers and dragonflies and pine trees and in clouds and in those little specks of light you see floating in sunbeams... And when they use our atoms to make new lives, they won't just be able to take one, they'll have to take two, one of you and one of me, we'll be joined so tight...
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89283-you-cannot-change-wha


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE 8uer
I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE Ahg2

| Cadavres : 6502



I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE _



________________________________________ 2021-03-10, 23:46

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist
ft. Lyra Parle d'Or & Vaïana en guest star


Incroyable mais vrai, Vaïana n’avait pas fugué ! Elle était bien vivante ! Après un mois de silence radio, elle avait donné signe de vie en répondant de manière brève à ses 50aines de messages vocaux et textos. Et au final, le message le plus long qu’elle reçut de sa part ce fut pour lui annoncer qu’il y avait une soirée de dingue organisée dans une villa luxueuse. Violette ne pouvait pas refuser une telle proposition. Surtout qu’elle y voyait le moyen de savoir ce qui était arrivé à son ami, mais également de passer une excellente soirée. Et même si elle ne savait pas trop où elle en était dans sa tête par rapport à Jack, Violette avait envie d’être jolie ce soir, de plaire sans forcément envoyer le message « venez me draguer. ». La jeune femme avait du mal à savoir si elle devait se dire bientôt en couple ou complètement célibataire. Elle ne savait pas où se situer avec Jack. Et elle savait parfaitement ce qui la bloquait pour le moment : Alexis. Il fallait qu’elle ait une discussion avec elle. Sauf que cette dernière avait disparu au même moment que Vaïana. Et apparemment, elle était également de retour à Storybooke. Il en fallait pas plus pour Violette pour comprendre que les deux femmes avaient été ensemble durant tout ce temps. Mais qu’avaient-elles bien pu faire ? Violette le saurait probablement à la soirée.

Et cette soirée arrivait à grand pas. Violette était dans sa chambre, en serviette. Une serviette entourait ses cheveux et une serviette entourait son corps. Elle se trouvait face à son armoire ouverte, l’ongle de son index entre les dents. Une jolie tenue mais pas trop m’as-tu vu. Il fallait qu’elle joue l’entre-deux. Mais c’était une tâche pas très facile. Il lui fallait de l’aide. Et évidemment, pour ce genre de sujet, il n’y avait qu’une seule personne qui pouvait l’aider, la conseiller et la guider.

« Appleeee ?! »

Des notes de musiques – que Violette n’avait pas remarqué avant, surement par habitude – cessèrent et Apple débarqua dans la chambre de Violette quelques secondes plus tard, le temps de faire le trajet.

« Ouuiiii ? »

« J’espère que je ne te dérange pas ? »


Peut-être était-elle en train de composer et Violette venait de la couper en pleine inspiration ? Ou peut-être qu’elle était en train de répéter pour un prochain concert. Bref, peut-être que ce n’était pas le bon moment. Mais Apple haussa les épaules.

« En fait tu m'as plutôt sauvée, la mélodie qui me venait était trop plate. Il manque carrément un truc mais ça veut pas venir. »

Violette afficha une petite moue désolée.

« Je suis sûre que tu trouveras. Puis qui sait, peut-être que ce que je vais te demander va te donner une inspiration ? Rien à voir avec la musique, mais plutôt la mode. Je sors ce soir et j'ai vraiment aucune idée de comment m'habiller. Un truc festif mais pas quelque chose qui va rameuter tous les garçons. C'est pas une soirée pour draguer. Mais une soirée pour ENFIN revoir Vaïana après sa mystérieuse disparition. »

Ok. Violette venait clairement de faire un monologue. MAIS au moins, Apolline avait toutes les informations en main.

« Je suis pourtant sûre que ça te ferait pas de mal de voir d'autres garçons. Mais comme tu es la seule personne qui reconnaît mon goût en matière de mode dans cette maison, je vais t'aider à 100% » répondit-t-elle en affichant un grand sourire à Violette l'air de dire "laisse-moi faire".

« T’inquiète pas pour moi, va. Je me débrouille très bien toute seule. » avoua à demi-mot Violette en coulant un regard qui voulait tout dire à sa chère coloc avant d’afficher à son tour un grand sourire. « Merci beaucoup ! »

« Oooooooh. Se pourrait-il que tu ne sois bientôt plus sur le marché ? » demanda Apple avec un sourire taquin. « Je veux tous les détails. J’ai la priorité sur les détails en tant que coloc préférée. »

Violette ne put s’empêcher d’avoir un petit sourire amusé en écoutant le titre qu’Apple s’auto-attribuait. C’était drôle. Mais pas complètement faux. Apple était la coloc préférée de Violette. Nora arrivait pas loin derrière. La différence entre les deux jeunes femmes étaient le moment de leur rencontre. Violette avait rencontré Apolline en première, en Mai 2019 à New-York. L’aventure qu’elles avaient vécue à Volsunga les avait énormément rapprochées. Et plus récemment, c’était elle qui avait appuyé sa candidature pour intégrer la colocation. Alors même si avec les mois passés dans la coloc, Violette avait découvert Nora et s’était rapproché d’elle et qu’elle était devenue une véritable amie, Apolline restait sa coloc préférée.

« Mais....mais...où vas-tu chercher ses idées là ? » questionna Violette en ayant un petit sourire en coin avant de lever les yeux au plafond et de secouer légèrement sa tête de gauche à droite. « Il y a plus important que ça ce soir, non ? Hmmm...mais peut-être que si je trouve que ta tenue est topissime alors je te raconterais deux trois petits trucs mademoiselle. »

Le deal était plutôt correct non ? Pour Apple ça semblait l’être.

« Fait gaffe, parce que si c’est un défi je vais le remporter haut la main. Déjà voyons voir ce que tu as dans ta garde-robe. »

« Oh ! Mais je l’espère bien ! »


Aussitôt dit, aussitôt fait. Apple se dirigea vers l’armoire ouverte de Violette et commença à regarder en détail les différents vêtements de l’Indestructible. Elle en sortit plusieurs pour les étaler sur le lit. Violette observa Apple faire puis porta un regard attentif à tous les vêtements sortis par Apple, tentant de deviner ce qui taperait le plus dans l’œil de son amie.

« Alors, ça va ? Ma garde-robe n’est pas trop horrible ? »

« Oh ça va, j'ai déjà vu pire. On va forcément réussir à trouver quelque chose pour te mettre en valeur là-dedans j'en suis sûre. »
répondit-t-elle d'un ton confiant en observant les vêtements. « HAHA ! Cette robe tu en penses quoi ? Pour sortir en soirée elle est top non ? »

La robe en question était une robe jaune moutarde, plutôt courte, légèrement décolletée. En posant ses yeux dessus, Violette fut étonnée. Elle ne se souvenait absolument plus de cette robe. Comme quoi ! Apple avait vraiment un don.

« J'avais complètement oublié cette petite robe. J'avais flashé pour cette couleur qui change, je trouve ! Franchement, c'est une excellente idée ! »

« Heureusement que je suis là alors. Pour exhumer les robes oubliées je suis une pro ! »

« Tu es une pro pour beaucoup de chose Apple ! En tout cas tu m'as sauvé la soirée ! Je te remercie !! »

« Et du coup tu me dois toujours une anecdote »
rappela Apple d'un ton chantonnant « …mais j'ai décidé d'être cool, on se fera ça correctement avec une journée entre fille rien que toutes les deux. »

« Et je tiens ma promesse ! »
assura Violette en lui faisant un clin d'oeil. « Mais va pour la journée entre filles. Puis qui sait, peut-être que cette journée rien qu'entre nous deux ouvrira encore plus à la confidence ? »

« J'y compte bien ! »
s'exclama Apple « Je vais te laisser te préparer, j'ai toujours une mélodie à trouver avant mon prochain concert. Il faut à tout prix que je renouvelle mon répertoire si je veux qu'on me remarque. »

« Bon courage pour trouver l’inspiration nécessaire à ta nouvelle composition ! Et encore merci pour ton aide ! Bonne soirée à toi belle blonde ! »

« Profite à fond ! »


Et Violette y comptait bien ! La jolie musicienne laissa Violette seule. La brune en profita pour fermer la porte afin de se changer tranquillement. Elle enfila sa robe jaune, ses petits talons couleur chair et un petit sac afin d’y glisser sa carte d’identité – sa vraie puisqu’elle était majeure maintenant – et son téléphone portable. Le strict minimum. Il lui restait plus que 2 étapes : les cheveux et le maquillage. Pour les cheveux, Violette laissa tout lâché. Et concernant le maquillage, elle fit quelque chose de léger. De toute façon, elle n’était pas une grande adapte du maquillage. Elle avait l’impression d’être assez jolie au naturelle pour ne pas à avoir à se camoufler derrière une tonne de maquillage.

Une fois ready, Violette se dirigea vers la cuisine et prit la première bouteille d’alcool qu’elle trouva histoire de ne pas arriver à cette soirée les mains vides. Et une fois tout en main, Violette quitta la coloc et se rendit à pied à la soirée. C’était préférable de ne pas prendre la voiture, ne sachant pas quelle tournure allait prendre cette soirée. Violette n’avait pas du tout envie de jouer son permis !

Arrivée à destination, Violette observa avec admiration la devanture de la maison qui accueillait la soirée. Ce n’était même plus une maison avec cette taille, mais plutôt une villa ! La soirée battait déjà son plein et c’était parfait. Violette n’entra pas de suite dans la villa. Avec Vaïana, elles s’étaient dit qu’elles se retrouveraient devant. Alors Violette attendit quelques minutes. Son regard s’illumina et son sourire s’agrandit lorsqu’elle vu Vaïana se précipiter vers elle. Qu’est-ce qu’elle était heureuse de la revoir ! Elle semblait en parfaite santé. Et comme prévue, elle était accompagnée. Vaïana fit les présentations très rapidement.

« Enchantée Lyra. » déclara à son tour Violette avant de pencher très légèrement la tête en regardant Vaïana, un petit sourire aux lèvres. « Ah bon ? J’espère que c’était en bien ! »

Qu’avait-elle bien pu dire sur son sujet à une inconnue ? Cela intriguait véritablement Violette. Mais ce ne fut pas la seule chose. Il eut également la tenue de Vaïana et l’histoire du daemon. Violette fronça les sourcils, tout un sourire aux lèvres.

« Un daemon ? Qu’est-ce que c’est ? Ou plutôt..qui est-il ? »

Car vu la réponse de Lyra, ça semblait être une personne. Mais Lyra paraissait embarrassée. Aussi, il n’était peut-être pas préférable de continuer sur le sujet. Alors Violette se concentra sur les tenues des filles.

« J’adore vos tenues ! Toujours dans l’originalité Vaïana ! Et Lyra, cette robe ! Ouawhou ! Une bombe ! »

Finalement, avec sa petite robe moutarde, Violette faisait tache ! Mais qu’importe ! La jeune femme n’était pas là pour draguer mais pour s’amuser entre fille. Et Lyra semblait très pressée de faire de même. Violette, contente de voir l’entrain de Lyra, hocha la tête vivement. Mais elle s’arrêta de manière assez brusque lorsque Vaïana la stoppa.

Apparemment, il fallait faire un briefe sur les soirées et les garçons. Sérieusement ? Violette fronça les sourcils, ne comprenant pas. Jusqu’à ce que Vaïana s’explique. L’Indestructible écarquilla les yeux.

« Haaan…Je vois. Attends, me dis pas que tu viens de Gilead ? »

La description qu’avait fait Vaïana lui avait rappelé son voyage dans ce monde horrible. Et là-bas, tout était basé sur la religion. Bien que ça ne dérangeait personne que les femmes fécondent soient violés une fois par mois. En repensant à tout cela Violette eut un frison de dégoût…espérant de tout sœur que Lyra ne vienne pas de ce monde-là.

« Eh bien déjà, est-ce que tu as des préservatifs ? On sait jamais. »

Non, c’était pas le plus important. Violette mit un index sur sa bouche, faisant mine de réfléchir.

« Oublie. C’est pas le plus important. Mais ça te donne déjà une idée de comment sont les garçons là-dedans. D’ailleurs, s’il doit y avoir une règle d’or c’est de ne jamais, jamais quitter son verre d’alcool des mains et des yeux. »

La drogue du violeur était quelque chose d’assez répandu dans les soirées, malheureusement. Et sachant complètement ce que c’était que d’être souillé, Violette faisait extrêmement attention. Il était donc normal qu’elle lui donne ce premier conseil.

« D’ailleurs en parlant d’alcool, regardez ce que j’ai rapporté ! » s’exclama Violette en brandissant la bouteille de vodka. « Je propose, qu’une fois qu’on a fini le briefe, qu’on le clôture avec un shoot de vodka chacune. »

Entrer dans une soirée comme celle-ci en étant complètement sobre, c’était pas top. Ça pouvait même freiner. Mais bon…Violette s’en remettait à l’avis expert de Vaïana qui était sans doute celle qui s’y connaissait le mieux question soirée.

« Du coup, deuxième conseil qu’on pourrait lui donner ? » demanda Violette à Vaïana, tout en réfléchissant de son côté.

Au final, il y avait tellement de conseil à donner pour éviter tout problème dans ce genre de soirée. Mais est-ce qu’elle les appliquerait ?

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
i'll be there
You and I must make a pact. We must bring salvation back. Where there is love. I'll be there. I'll reach out my hand to you. I'll have faith in all you do. Just call my name. And I'll be there.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Lyra Parle-d'Or
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lyra Parle-d'Or

| Avatar : Elle Fanning

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE Nwd4

We are all broken.
That's how the light gets in.



| Conte : A la Croisée des Mondes
| Dans le monde des contes, je suis : : Lyra Belacqua / Parle-d'Or

| Cadavres : 63



I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE _



________________________________________ 2021-03-17, 17:53



“I'm gonna live like
tomorrow doesn't exist.”

☆ ★ ☆
Gilead ? De quoi s’agissait-il ? L’expression de Violette quand elle avait prononcé ce mot était un mélange de perplexité et d’horreur. Lyra en fut très intriguée. Était-il question d’un autre monde ? Les gens d’ici voyageaient-ils régulièrement dans d’autres mondes ? A en croire Alexis, Anatole et Vaiana, c’était quelque chose de courant mais Lyra peinait à le croire. Tout était si différent de chez elle... Il ne semblait y avoir aucun tabou. Chacun était libre de mener sa vie comme il l’entendait. C’était à la fois merveilleux et terrifiant. Brusquement, Lyra éprouva le besoin de sentir la chaleur de Pantalaimon contre elle. Une vague de froid la saisit et elle croisa les bras devant elle, se mordant brièvement les lèvres. Où était-il ? Pourquoi se comportait-il de la sorte ? Que gagnait-il à vouloir toujours être trop sérieux ? Lyra estimait qu’elle avait le droit de s’amuser avec des gens de son âge.

— Mon monde ne s’appelle pas Gilead, répondit-elle enfin. En fait, il n’a pas de nom. Le vôtre en a un ?

Elle lança un regard indécis à Violette et Vaiana. Cette dernière afficha une moue pensive avant de hausser les épaules.

— Bah non, je crois pas. Y en a qui l’appellent le “monde réel” mais je trouve que ça fait prétentieux. De quel droit on pense être plus réel que les autres ? Le monde des contes est aussi réel que le nôtre, pour ne citer que celui-là. Je suis sûre que cette histoire de monde réel, c’est une appellation des titans. Peut-être même des dieux.

Elle adressa un regard lourd de sens à Violette. Lyra estima qu’elle n’avait pas à donner son avis là-dessus puisqu’elle venait de fraîchement débarquer. Une fois de plus, elle observa la villa derrière Violette avec envie, mais la brune posa une question qui la laissa sans voix :

— Eh bien déjà, est-ce que tu as des préservatifs ? On sait jamais.

Incertaine, la jeune fille secoua la tête.

— J’en ai, au cas où, précisa Vaiana. Faut toujours sortir couverts.

Lyra fronça les sourcils. Elle comprenait de moins en moins. Le sens de la conversation lui échappait. Elle hésita à poser la question. Elle craignait de paraître trop ignorante mais ne pas savoir la rendait encore plus curieuse.

— Qu’est-ce que c’est, un... préservatif ?

Son regard interrogateur se posa sur Violette. Même si elle ne la connaissait pas encore très bien, elle semblait plus posée que Vaiana. Pourtant, ce fut elle qui répondit d’une voix désinvolte :

— Disons que si un garçon veut faire un gros câlin avec toi, vaut mieux s’en servir.

Lyra cligna des yeux. Elle ne comprenait toujours pas l’utilité dudit objet. D’ailleurs, elle ignorait à quoi cela ressemblait. Vaiana eut une expression embarrassée, puis tapota le dos de Violette.

— Violette t’expliquera tout ça mieux que moi. En clair, vaut mieux pas t’approcher trop des garçons.

A les croire, les hommes étaient des bêtes féroces dans ce monde. Lyra enregistra leurs différents conseils. Ne pas quitter son verre des yeux, utiliser un préservatif en présence d’un garçon... Elle estimait qu’elles exagéraient beaucoup. Pourquoi les garçons auraient-ils été différents de ceux qu’elle avait côtoyé dans son monde ?

Lyra sourit en voyant la bouteille de vodka dans les mains de Violette. Elle lui paraissait de plus en plus sympathique. Se détendre, c’était exactement ce qui lui fallait. Elle ignorait ce qu’était un “shoot” mais quelque chose lui disait qu’elle le découvrirait très bientôt.

— Deuxième conseil qu’on pourrait lui donner ?
Demanda Violette à Vaiana.

Tous deux réfléchirent puis finalement, Vaiana dit :

— S’il y a une piscine, tu réfléchis pas : tu sautes dedans. Faut jamais repousser les avances d’une piscine.

Elle esquissa un sourire complice à son amie.

— D’accord
, approuva Lyra, amusée.

— Et faut pas hésiter à taper les mecs trop collants. A ne pas confondre avec se taper les mecs. Parfois, ils ont du mal à imprimer. Y aucune raison de se laisser faire.

La jeune fille jugea le moment opportun pour leur apporter quelques précisions :

— Je ne suis pas née de la dernière pluie, vous savez. J’ai déjà eu des aventures avec des garçons.

— Y a aventures et “aventures”
, fit Vaiana en mimant des guillemets avec ses doigts.

Lyra posa sur elle un regard placide. Elle n’avait pas envie de dévoiler sa vie privée en pleine rue, aussi elle ajouta simplement :

— Penses-tu que j’aurais l’audace de porter ce genre de robe si je ne savais rien de la chose ? Ce serait de l’inconscience.

Elle esquissa un sourire entendu.

— Je vous remercie pour vos mises en gardes, les filles, mais je pense que vais m’en sortir.

— Dans ce cas... let’s go! Lança Vaiana en indiquant la fête d’un geste théâtral.

Lyra s’élança d’une démarche hardie. Elle allait ENFIN découvrir ce qu’était une fête dans ce monde ! Des faisceaux de différentes couleurs balayaient la pièce principale de la villa, envahie par de nombreuses personnes guère plus âgées qu’elle. La musique était de plus en plus forte, les corps bougeaient en rythme. Il régnait une agitation pleine d’effervescence. La jeune fille observait les lieux, fascinée. Jamais encore elle ne s’était trouvée dans un endroit duquel émanait une ambiance aussi sauvage et électrisante.

Elle se rendit compte que Vaiana s’était éloignée quand elle la vit revenir avec trois verres minuscules, qu’elle aligna sur un rebord de fenêtre.

— On a dit qu’on trinquait, rappela-t-elle en regardant ses amies d’un air complice.

Elle prit la bouteille de vodka des mains de Violette et remplit les trois verres jusqu’à ras bord. Après quoi, elle en tendit un à Lyra.

— Voici un shot, expliqua-t-elle. A boire cul-sec.

Elle donna l’autre verre à Violette et se saisit du troisième. Elles les firent se heurter dans un tintement à peine audible en raison de l’agitation. Lyra vida le sien sans respirer et sans tousser, contrairement à Vaiana qui émit une petite quinte de toux.

— Wouah, tu assures.

— Je buvais du vin dans les catacombes de Jordan College, quand j’étais petite, déclara Lyra avec un sourire espiègle.

Vaiana l’observa avec un regard neuf, avant de donner un coup de coude à Violette.

— Je t’avais dit qu’elle était cool.

Le sourire de Lyra s’accentua. Grâce aux Voyageurs qui étaient venus dans son monde, elle commençait à connaître certains mots. “Cool” en faisait partie. Elle se sentit extrêmement flattée. Elle reprit son exploration des lieux, et déboucha sur l’extérieur : un vaste bassin dans lequel beaucoup de personnes chahutaient. Autour de ce dernier étaient placés diverses chaises longues, certaines occupées par des couples en pleine démonstration d’affection. Lyra ouvrit des yeux ronds. Une fois encore, elle fut surprise par la très grande liberté qui existait dans ce monde.

— Il y a une piscine, fit-elle remarquer.

Vaiana avait disparu. Ne restaient que Violette et elle. La jeune fille coula un regard lourd de sens en direction de la brune, comme pour signifier qu’elle était prête à se mouiller, dans tous les sens du terme. Puis, brusquement, elle réalisa qu’elle ne portait pas de soutien-gorge sous sa robe. Elle n’avait pas spécialement envie de se dévoiler à ce point. Elle jeta un coup d’oeil à ceux qui se baignaient. Les filles portaient presque toutes un maillot de bain.

Comme si elle avait entendu ses pensées, une fille rousse nagea près du bord de la piscine et lança aux deux autres :

— Y a des maillots de bains à l’étage si vous voulez ! Proposa-t-elle. Dans la première chambre à droite !

Elle poussa ensuite un grand cri quand un garçon lança plusieurs vagues d’eau dans sa direction. Cela éclaboussa les mollets de Lyra qui ressentit un petit frisson loin d’être désagréable. Elle croisa le regard de Violette, l’invitant à l’accompagner si elle le souhaitait.

Elle suivit l’indication de la fille et entra dans la première chambre à droite, qui n’était plus qu’un immense capharnaüm. Lyra souleva plusieurs vêtements au hasard et étouffa une petite exclamation en apercevant un haut de bikini.

— Parfait !

A cet instant, une ombre remua sur le sol. Sur le qui-vive, elle plissa des yeux. L’ombre devint une tache de lumière blanche quand elle sauta souplement sur la table de chevet. C’était Pantalaimon. La jeune fille demeura hésitante. Était-il venu pour jouer les trouble-fêtes ou pour faire la paix ? Tendue, elle attendit qu’il prenne la parole le premier.

— Tu es très élégante, déclara-t-il.

Lyra chercha une once de sarcasme, sans la trouver. Son daemon semblait sincère, ce qui fit immédiatement fondre son appréhension comme neige au soleil. Puis, elle réalisa que c’était stupide d’attendre l’approbation de Pantalaimon sur le choix de sa tenue.

— Tu ressembles beaucoup à Mrs. Coulter dans cette robe.

Lyra braqua un regard féroce sur son daemon qui dressa le dos, instinctivement. C’était par pure méchanceté qu’il disait ceci. C’était si vil de sa part... Il savait à quel point elle détestait sa mère, car lui aussi la haïssait.

Si Violette n’avait pas été présente, Lyra aurait dit à Pan ses quatre vérités, mais elle ne voulait pas faire de scène devant quelqu’un qu’elle connaissait à peine. Aussi, elle ravala sa rancœur et déclara d’un ton raide :

— Violette, voici Pantalaimon, mon daemon.

Quelque chose se bloqua au fond de sa gorge. C’était la première fois qu’elle se sentait honteuse de présenter son daemon. Il semblait si chétif, à la fois craintif et insolent. Elle détestait sa façon de se comporter et de se mouvoir tandis qu’il tournait sa petite tête vers Violette.

— Enchanté, dit-il.

Il posa ses yeux noirs sur la jeune femme brune, comme s’il cherchait à savoir si elle était digne de confiance ou pas. De quel droit se montrait-il aussi impoli ? Lyra se sentit insultée par son attitude. Elle espérait que Violette ne le prendrait pas personnellement.

— Un daemon est une partie de l’âme, expliqua-t-elle pour briser le malaise qui s’était installé. Pan est... une partie de moi.

Elle prononça les derniers mots à contrecœur. Ils lui avaient énormément coûté. Pantalaimon quitta la table de chevet pour bondir sur le lit, se rapprochant de Violette avec curiosité. Lyra fronça les sourcils. Que cherchait-il à faire ? A moins d’un mètre d’elle, il stoppa tout en continuant de l’observer fixement.

— Vous avez deux minutes pour me prouver que vous êtes digne de confiance.

Abasourdie, Lyra le dévisagea. Avait-elle bien entendu ? De quel droit se permettait-il de...?

— Pour l’instant, ce que je vois ne m’inspire guère, poursuivit-il en baissant brièvement les yeux sur la courte robe jaune de Violette.

Placide, il remonta ses petits yeux noirs afin de les plonger dans le regard de la brune.

— Il plaisante
, assura Lyra.

— Pas du tout, contesta Pantalaimon sans ciller.

La jeune fille était estomaquée. Comment allait-elle réussir à s’intégrer si son daemon avait la folie des grandeurs ? Jamais encore elle ne l’avait vu si moralisateur. Elle serra des poings, ravalant sa rancœur.
⇜ code by bat'phanie ⇝

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    Every atom of me and every atom of you
    We'll live in birds and flowers and dragonflies and pine trees and in clouds and in those little specks of light you see floating in sunbeams... And when they use our atoms to make new lives, they won't just be able to take one, they'll have to take two, one of you and one of me, we'll be joined so tight...
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89283-you-cannot-change-wha


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE 8uer
I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE Ahg2

| Cadavres : 6502



I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE _



________________________________________ 2021-04-07, 22:16

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist
ft. Lyra Parle d'Or & Vaïana en guest star


La question de Lyra était intéressante, pour plusieurs raisons. Est-ce que ce monde avait un nom, en fait ? Et puis, est-ce que Violette pouvait considérer que c’était le sien. De même que Vaïana. Finalement, aucune des trois jeunes femmes ne venaient d’ici. Violette fit mine de réfléchir, cherchant ce qu’elle pourrait répondre à la blonde. Mais Vaïana fut une plus rapide. Elle répondit limite du tac au tac. Sa réponse était aussi intéressante que la question de base.

« Tu marques un point Vaïana. Puis…en réalité, aucune de nous trois ne vient de ce monde. Chacun vient du sien. Et pourtant nous sommes toutes réelles ! En fait, on pourrait appeler ce monde, le carrefour. L’endroit où tous les mondes se rejoignent. On devrait soumettre l’idée aux dieux ou aux titans, non ? » plaisanta Violette.

Enfin…Violette avait bien moins de lien avec eux que Vaïana. Puis, question titan, Violette n’avait pas forcément envie d’avoir à faire avec Thémis. Même si elle n’avait plus aucune relation avec Peter Pan, elle avait un peu peur que Thémis soit rancunière.

La conversation dévia sur un sujet intéressant bien que malaisant avec quelqu’un que l’on connaît à peine : les préservatifs. Néanmoins, c’était quelque chose d’important dans une soirée telle que celle-ci. Violette n’en avait pas elle-même, tout simplement parce qu’elle ne comptait pas du tout draguer ou avoir des relations avec quelqu’un.

« Parfait ! J’en ai pas moi. Du coup, va-y, tu peux dépanner Lyra d’au moins un. »

Enfin…Violette ne savait pas vraiment si c’était son style de se taper un mec en soirée. Elle avait l’air quand même très prude…malgré sa tenue très provocatrice. Et l’hypothèse se confirma lorsque Lyra demanda ce qu’était un préservatif. La brune écarquilla les yeux d’étonnement. Et là encore, ce fut Vaïana qui répondit du tac au tac. Sa réponse était assez évasive. Peut-être trop pour Lyra. Peut-être imaginait-elle un gros câlin, debout en se prenant dans les bras. Violette pinça ses lèvres dans un sourire gênée quand Vaïana assura à Lyra qu’elle lui expliquerait cela mieux qu’elle.

« C’est un sujet délicat. Pas sûr que je sois la meilleure personne pour t’en parler. Normalement, c’est plutôt les professeurs d’éducation sexuelle qui ont cette tâche, ou internet…ou même sa mère ! »

Cependant, son amie avait très bien résumé en expliquant tout simplement qu’il valait mieux ne pas s’approcher trop des garçons. A cela, Violette hocha plusieurs fois la tête.

Premier conseil terminé. Vaïana s’engagea sur un deuxième conseil. Un conseil beaucoup plus décontracté et plus fun que le premier. Violette ne put s’empêcher d’avoir un sourire amusé.

« Même si la température est fraîche, l’eau est toujours chauffée donc ça fait vraiment du bien ! »

Et son amie ajouta un dernier conseil, pas de moindre. Il fallait pas hésiter à rembarrer les mecs, à les remettre dans le droit chemin. Il était évident que Violette n’allait pas trop quitter Lyra des yeux. Qu’est-ce qui pourrait arriver à une fille ne connaissant pas les préservatifs là-dedans ? Beaucoup trop de chose. Et même si Lyra était assez grande, qu’elle n’était pas sous la responsabilité de Violette, cette dernière ne voulait absolument pas qui lui arrive la même chose qu’à elle.

« Ok ! Excuse nous de nos jugements peut-être trop hatifs ! » s’excusa Violette en levant les paumes de main en l’air.

Finalement, Lyra n’était peut-être pas si prude que ça. Et Violette n’allait pas avoir besoin de la surveiller. Au contraire, elles pourraient s’amuser toutes les trois. Prêtes à passer une excellente soirée, le trio pénétra dans l’immense demeure. La pièce de vie était remplie de couleurs et de personnes. L’ambiance était déjà au top. Les invités bougeaient sur le rythme de la musique, des verres à la main. C’était d’ailleurs avec trois minuscules verres que Vaïana revint vers le groupe. A quel moment s’était-elle éloignée ? Sans doute au moment où Violette était bien trop occupée à balayer son regard de toute cette pièce.

« Oh ! » s’étonna Violette avant de lever la bouteille de vodka qu’elle avait toujours dans les mains. « Exact ! »

Violette tendit sa bouteille à Vaïana qui servit les trois shooter. Après quoi, chacune des filles reçut un verre. Ils trinquèrent et burent d’un seul trait leur dose. Et chacune eut une réaction bien différente. Vaïana avait commencé à tousser, Lyra était impassible et Violette avait ouvert la bouche en cœur, après s’être tapé la cage thoracique, les yeux humides. Cela faisait très longtemps que Violette n’avait pas pris de shooter de vodka, et ça se voyait légèrement.

« Ah ouais, tu nous avais caché que tu étais alcoolique ! »

Peut-être trop tôt pour ce genre de blague. Violette essaya de se rattraper.

« Je rigole hein ! En tout cas, Vaïana a raison. Tu assures ! » complimenta Violette en levant le pouce en l’air, tout en lui adressant un franc sourire.

L’Indestructible échangea un regard complice avec Vaïana qui lui annonça qu’elle lui avait bien dit qu’elle était cool. A aucun moment Violette n’en avait douté. De toute façon, la jeune femme appréciait beaucoup de monde. Pour que ce soit l’inverse, il fallait tout simplement la chercher, la rabaisser ou lui planter un couteau dans le dos.

Sans même prévenir, Lyra se mit en chemin…sans doute pour explorer un peu les alentours. C’était pas une mauvaise idée en soit. Ce qui était une mauvaise idée c’était de se séparer. Alors Violette suivit naturellement la blondinette. Leur escapade déboucha sur l’extérieur. Lyra fit remarquer qu’il y avait une piscine. Immédiatement Violette tourna la tête pour lancer un regard complice à Vaïana. Mais cette dernière n’était plus présente.

« Mince. On a perdu Vaïana ! » fit remarquer Violette. « Bon. Je m’inquiète pas plus que ça…De nous trois, je pense que c’est celle qui peut le mieux s’en sortir seule dans cette soirée ! »

Et Lyra semblait plutôt d’accord car elle coula un regard lourd de sens à Violette. Elle était prête à appliquer le conseil de Vaïana : sauter dans la piscine. L’Indestructible lui adressa un franc sourire pour lui signifier qu’elle la suivrait volontiers. Après tout, elle avait déjà son maillot de bain. Ce qui ne semblait pas être le cas de Lyra. Sauter dans l’eau ok, mais toute nue, il en était hors de question. Violette ne laisserait jamais Lyra le faire. Heureusement une invitée, peut-être l’hôte de la maison, leur indiqua qu’il y avait un endroit avec différents maillots de bain. C’était parfait. Alors après l’énorme bombe d’un garçon, Violette décida non pas de les rejoindre dans l’eau mais d’accompagner sa future nouvelle amie dans les chambres. Une fois de plus, il était hors de question de la laisser seule, surtout dans ces pièces-là de la maison.

Sans aucun mot, Violette suivit Lyra. Elles arrivèrent rapidement dans une chambre dans un désordre le plus total.

« Si ma chambre était comme ça, je suis sûre que Socrate me tuerait. Même si c’est ma chambre ! »

Enfin, ça c’était avant. Avant de Socrate les abandonne pour aller vivre avec Hypérion. Parfois cet ancien chat grincheux manquait à Violette. Il n’y avait plus l’odeur des lasagnes au saumon. Et Violette n’était plus obligée de lui en faire pour se faire pardonner de quelque chose ou pour l’amadouer ! Bref, c’était un peu triste sans lui. Heureusement qu’il y avait toujours les filles ! Elles avaient interdiction de quitter la coloc !

Lyra trouva rapidement un haut de bikini. Il ne manquait plus que le bas et c’était bon. Mais difficile de trouver quelque chose dans ce bazar, alors Violette proposa un coup de main.

« Attends, je vais t’aider à chercher. »

Violette entra réellement dans la chambre et commença à fouiller dans les tas de vêtement. Elle espérait que c’était des vêtements propres au moins ! Puis soudain, une voix se fit entendre. Une voix qui complimenta quelqu’un. Par réflexe, Violette observa l’encadrement de la porte mais il n’y avait personne. Alors elle fronça les sourcils avant de se tourner vers Lyra.

« Tu as enten… » commença Violette avant de buguer sur la créature qui se tenait sur la table de chevet.

L’animal ressemblait à une hermine. Mais une hermine domestique et surtout une hermine qui parlait. Violette n’en croyait pas ses yeux, ni ses oreilles. Elle se pinça même le bras, pensant que l’alcool faisait déjà des dégats après seulement un shooter ! En tout cas, l’animal et Lyra semblaient se connaître. Le compliment lui était adressé, la comparaison aussi. Violette ne connaissait pas de Mrs Coulter.

« Euuuh…Enchantée ? » marmonna Violette, légèrement perdue dans la façon dont elle devait se comporter avec l’animal.

Surtout que ce dernier semblait essayer de sonder Violette. Ses petits yeux noirs s’étaient posé sur elle d’une manière assez désagréable. Mais Violette était trop intriguée pour lui en tenir rigueur.

« Qu’est-ce que… »

Mais Lyra devança la question, expliquant ce que c’était un daemon. Et c’était particulièrement intéressant ! Une partie de l’âme, une partie d’elle. C’était à la fois fascinant et étrange.

« Donc une partie de toi ressemble à une hermine ? Ca signifie quelque chose en particulier ? Le caractère d’une hermine ressemble à ton caractère à toi ? » demanda sincèrement Violette sans quitter Pantalaimon du regard.

Elle le trouvait vraiment trop mignon, malgré ses airs un peu insolents. Violette s’avança vers le lit et Pantalaimon lui, fit de même, en bondissant sur le lit. Les deux étaient en train de se rapprocher petit à petit. Moins d’un petit mètre lui séparait. L’insolence continua lorsqu’il lui demanda de prouver que Violette pouvait être digne de confiance. A cet instant, la jeune femme arqua un sourcil, interrogateur. Elle était prête à se défendre, il lui était inconcevable de se laisser faire par une créature aussi minuscule. Alors la jeune femme rapprocha son visage avant de s’éloigner brusquement pour se regarder elle-même de haut en bas. Qu’est-ce qui n’inspirait pas confiance dans la tenue de Violette ? La jeune femme reposa le regard sur le daemon en fronçant les sourcils.

« Sans vouloir être méchante, je vois pas bien ce qui peut inspirer confiance à une hermine parlante ? »

Sérieusement ? Cette créature était une partie de l’âme de Lyra ? Comment c’était possible ? Violette relâcha le jeu de regard entre l’hermine et elle pour se concentrer sur sa nouvelle amie.

« J’ai du mal à imaginer que ça doit une partie de toi. Vous semblez tellement différents. Et dans tous les sens du terme. Enfin…vous êtes mignons tous les deux. Mais ça s’arrête là. »

Car il fallait avouer, Lyra était une belle fille et Pantalaimon était vraiment trop craquant. D’ailleurs, Violette avait une folle envie de le caresser. Peut-être qu’en le touchant elle changerait d’avis ? Mais Violette resta encore quelques secondes focalisée sur Lyra.

« Du coup, est-ce que Pantalaimon est comme un horcruxe ? Et que grâce à ça tu ne peux pas mourir ? »

Encore fallait-il qu’elle connaisse Harry Potter ? Dans son monde, ça existait ou pas ? Violette se le demandait. Et tout en attendant une réponse de sa part, Violette reposa son regard sur l’hermine, la main s’approchant tout près…Elle était à quelques centimètres de le toucher, de poser sa main sur sa douce fourrure…

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
i'll be there
You and I must make a pact. We must bring salvation back. Where there is love. I'll be there. I'll reach out my hand to you. I'll have faith in all you do. Just call my name. And I'll be there.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Contenu sponsorisé




I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE _



________________________________________

 Page 1 sur 1

I'm gonna live like tomorrow doesn't exist ★ VIOLETTE





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations