Magic
League 3

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

AWARDS :
Rentrée 2018
de Eulalie


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 All gone, except the two girls of my life • Entre deux Feux [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8056
✯ Les étoiles : 28668




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Dim 28 Sep 2014 - 23:05

The two girls of my life
“To live is the rarest thing in the world. Most people exist, that is all.” (Oscar Wilde)

Never Grow Old by The Cranberries on Grooveshark



J'étais là.

Je les observais à travers la vitre impeccable. Elles dormaient à poings fermés. Elles semblaient si calmes, si détendues. J'étais là, les mains dans les poches de mon pantalon. Statique, immobile, malgré la puissance qui bouillonnait en moi. Je pouvais la sentir. La terre. Toutes les variations dans l'air et dans le temps. Le mouvement de la planète qui tournait autour du soleil. Vingt-neuf virgule soixante dix-neuf kilomètres par seconde. La vitesse de rotation de la terre autour de l'astre solaire était vertigineuse, mais elle ne m'effrayait pas. Elle tournait et je tournais avec elle. Nous tournions tous. Après tout ce que j'avais vécu, si je craignais cette chose, cela n'aurait eu aucun sens. Je n'étais plus un gamin apeuré. Je venais de devenir un homme, un père.

Une infirmière passa près de moi et entra dans la chambre pour s'assurer que tout allait bien. Elle vérifia les battements cardiaques du bébé puis s'en alla. Lorsqu'elle me frôla, elle me demanda si je voulais entrer. Je secouai la tête sans la regarder, les yeux toujours fixés sur la vitre qui me dévoilait la chambre d’hôpital. L'infirmière s'éloigna sans poser davantage de questions.

Je les avais téléportées dans l’hôpital. Des médecins s'étaient de suite occupés d'elles. J'avais déposé Lily sur un brancard et ne l'avait revue que quelques heures plus tard, lorsque les docteurs avaient réussi à stabiliser son état. Heureusement, cette ville était habituée aux cas cliniques spéciaux. Ils m'avaient dit qu'elle avait subi un grave traumatisme, mais qu'elle s'en remettrait. Quant au bébé, il était en parfaite santé. Depuis, je n'étais pas entré dans la chambre. Je préférais les contempler de loin. J'avais besoin de prendre un peu de recul. D'encaisser tout ça.

Je laissai échapper un petit soupir. Je n'étais pas autant épuisé que j'aurais du l’être étant donné toute l'énergie que j'avais dépensée. Ressusciter deux personnes, aspirer la puissance d'Emma... Je n'étais pas en état de courir un marathon, mais je me sentais plutôt alerte. Je sortis les mains de mes poches et décontractai mes doigts. Mes phalanges émirent un craquement. La vitesse de rotation de la terre est de vingt-neuf virgule soixante dix-neuf kilomètres par seconde. Je la sentais tourner à l'intérieur de moi.

"Vous devriez entrer."

Je sursautai et me tournai, surpris, vers l'infirmière qui était revenue. Elle avait l'air gentil, avec sa tête en forme de coeur, son sourire sympathique et ses cheveux d'un blanc brillant coupés très courts.

"Ce n'est pas facile de devenir père, mais elles ont besoin de vous." m'assura-t-elle.

Je déglutis avec peine avant de hocher la tête mécaniquement. Je le savais. Cependant, ça faisait du bien d'entendre ce genre de conseil. J'avais envie de tout balancer à l'infirmière. Comme ça, juste pour me libérer.

"Mes parents sont morts."
dis-je à voix basse. "Ca s'est passé aujourd'hui. Et moi, je suis resté. Je suis toujours là. Je ne sais pas pourquoi je suis là et pas eux."

Je me mordis les lèvres pour les empêcher de trembler. Craquer là, devant une parfaite inconnue, cela aurait été vraiment trop pathétique. Elle chercha à capter mon regard et répondit avec une gentillesse altruiste qui m'ébranla :

"Je suis désolée pour votre famille, mais vous en avez une autre. Regardez-les. Elles sont là pour vous, tout comme vous êtes là pour elles. C'est très précieux ce qu'il vous reste. Prenez-en soin."

Elle me sourit et me tourna le dos. J'entrouvris la bouche pour mieux laisser l'air entrer dans mes poumons. Arès était venu me voir en personne, tandis que je patientai dans la salle d'attente de l’hôpital. Il m'avait rapidement expliqué ce qui s'était passé. Dionysos, Judah, Aphrodite... tous les trois avaient péri. En l'espace d'une journée, j'étais devenu orphelin. Je m'étais senti abandonné, mais pire encore, coupable. Si je n'avais pas sombré dans l'inconscience durant tout ce temps, j'aurais pu leur venir en aide. Si j'avais été là, peut-être qu'ils seraient toujours en vie.

Je pris mon courage à deux mains et abaissai la poignée de la porte. J'entrai dans la chambre sans faire de bruit. Je m'approchai du lit de Lily, et me saisis du yaourt qui était posé sur la desserte. Je venais de prendre conscience à quel point j'avais faim. Sans attendre, j'enlevai l'opercule, pris la petite cuillère et la mis en bouche. Je recrachai aussitôt dans le pot. Beurk... un yaourt zéro pour-cent ! On cherchait à me tuer ou quoi ? Je préférais encore crever de faim. Avec une grimace, je reposai le yaourt et la cuillère sur la desserte.

Puis je m'approchai davantage de Lily. Comme elle était belle lorsqu'elle dormait... Je m'arrachai à la contemplation de la jeune femme pour m'allonger doucement à coté d'elle. Je me plaçai de coté pour éviter de l'écraser, coinçant ma tête sous mon coude replié. De ma main, je caressai sa joue.

Je dus m'assoupir quelques instants car les pleurs du bébé me firent ouvrir grands les yeux. Il ne hurlait pas, il poussait de petits vagissements, comme pour signaler sa présence. Je sautai sur mes jambes et me rendis jusqu'à la couveuse. Avec appréhension, je me penchai au-dessus, les mains crispées sur le rebord.

Ma fille...

Elle cessa aussitôt de pleurer dès qu'elle m'aperçut. Elle m'observa d'un air outrancièrement sérieux, ses petits poings serrés au niveau de son menton. Etais-je en train de rêver ou avait-elle un regard réprobateur ? Comme si elle me reprochait de ne pas prêter attention à elle.

Je restai à l'observer, sans savoir que dire, que faire. Désemparé, je la fixais. Subitement, elle tendit la main vers moi. Je la saisis au vol. Une exclamation surprise m'échappa. Ce contact n'avait rien d'équivalent avec ce que j'avais déjà touché. Elle était... moi. J'étais elle. Nous étions un.

Je sentis mes yeux s'embuer de larmes.

"C'est moi... ton papa..."
lui murmurai-je.

Je n'osais pas serrer sa main trop fort dans la mienne. Elle semblait si fragile...

Brusquement, j'entendis du bruit dans mon dos. Je me retournai, découvrant Lily assise dans le lit qui avait pris le yaourt, et qui était sur le point de mettre la cuillère en bouche.

"Lily, non !"
m'écriai-je. "C'est... j'ai craché là-dedans !"

Retour brutal à la réalité.



made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« La Vérité sans Compromis »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9630
✯ Les étoiles : 40480




Actuellement dans : « La Vérité sans Compromis »


________________________________________ Ven 3 Oct 2014 - 13:04

The two girls of your life
Si t'es pour Petit Bébé tape dans tes mains, tape dans tes mains !


Le temps...

Quand j'étais encore un éléphant tout beau, tout mignon, le temps n'avait aucune importance à mes yeux. Je me laissais bercer par la vie, bercer par ma mère et au son mélodieux de sa voix. Je fermais les yeux et je voyageais à travers des horizons lointains, dans des mondes remplis de cacahuètes et d'éléphants roses.

J'étais encore toute petite et comme disait si bien ma maman, j'avais tout le temps pour connaître les soucis, tout le temps pour subir les chagrins de la vie. Si j'avais su ce qui allait m'arriver, j'aurai beaucoup plus pris mon temps pour grandir.

Mais toi mon tout petit, toi mon doux trésor, toi le seul que j'adore, tu auras tout le temps...

C'était ce que je ressentais en le voyant là. En voyant Elliot attraper son doigt, ce qui m'avait laissé échapper un petit sourire, juste avant que je détourne la tête pour éviter de laisser couler une nouvelle fois ces larmes.

Quand il était entré dans mon esprit, j'avais pu voir ce que j'aurai aimé ne jamais voir. La chute de toute notre histoire, le plan qu'il avait programmé pour nous. Mais juste avant de m'évanouir, quand tout avait été fini, je l'avais sentit une dernière fois et je n'avais jamais, jamais, jamais vue une personne autant en colère. Je n'avais jamais ressentis autant de désespoir chez quelqu'un. Il avait perdu et mon Elliot était là...

Je ne voulais pas vivre avec le passé. Je ne voulais pas penser à tous ces mois perdus tous les deux, mon bébé, mon ventre... Je voulais vivre l'instant présent car je savais que le temps nous était compté. Lui n'avait pas réussi à nous en priver, mais d'autres tenteraient surement. Je voulais vivre ma vie, je voulais la vivre avec lui, avec eux, je ne voulais plus laisser passer cette chance. Tout allait être au mieux, dans le meilleur des mondes. Tout... Jusqu'au moment où Elliot s'était écrié et que j'avais refermé ma bouche sur la cuillère avant de faire une mine de dégoût.

"Chtaurais pas pu le chjeter?"

J'avais penché ma tête sur le pot pour jeter ce que j'avais mis en bouche. Mais je n'avais pas pu de toute la soirée, c'était pas évident de cracher... Ca ne devait plus ressembler à rien. Je m'étais essuyée rapidemment avec la serviette, puis je m'étais assise sur le lit. C'était pas facile de manipuler cet engin.

"Voilà, c'est mieux." avais-je dit en mettant bien le coussin derrière moi et en observant Elliot. Mon dieu qu'il était beau mon dieu. Je lui avais fait un petit sourire en me mordant les lèvres.

"Je crois qu'elle t'as adoptée."

J'avais jetée un oeil sur la main de petit bébé qui était dans celle de mon homme. Puis j'avais passé une main dans mes cheveux pour ramener une mèche qui m'était tombée dessus, en arrière.

"Et si, tu... venais là avec elle?" avais-je dit en tapotant ma main sur mon lit. Je voulais la voir. Je l'avais déjà vue, même si je n'avais pas quitté ce lit et que je n'avais pas rouvert les yeux depuis le centre commercial, mais je voulais la voir en vrai, la toucher, la sentir.

"Elle est magnifique... Bonjour toi, bonjour."

Une fois que Elliot l'avait amenée et s'était assis sur le lit à côté de moi, je l'avais immédiatement prise dans mes bras. Elle était toute légère... C'est fou, maman disait toujours qu'un bébé c'était lourd dès le plus jeune âge. Ah moins que c'était parce qu'elle était humaine. Ca expliquerait tout...

"Tu as vue ton papa? Je t'avais dit qu'il était beau, hein, petit bébé?"

J'avais posé mon index sur son tout petit nez et ça l'avait fait rire.

"T'as vue, elle adore ça. Elle aime bien aussi quand on la prend dans les bras et qu'on lui fait des poutoux sur le ventre. Et faut lui gratouiller les oreilles, tu devrais voir quel bruit elle fait, c'est énorme!"

Sans lui laisser le temps de réagir, j'avai gratouillé l'oreille gauche de petit bébé et il s'était mis à rire en faisant un bruit vraiment particulier.

"Oui, tu aimes ça." avais-je dit avant de me tourner vers Elliot. "Tu veux essayer? Ah et elle adore les chiens. C'est bizarre, quand elle s'approche d'eux, ils sont tout calme. Les chats aussi s'approchent d'elle. C'est un aimant à animaux j'ai l'impression."

Avant que Elliot ne dise quoi que ce soit, car j'avais vraiment pas envie de devoir m'expliquer des heures sur le sujet, je m'étais dit qu'il faudrait lui résumer la situation.

"Mettons les choses au clair de suite." avais-je dit en posant mes mains sur les oreilles de petit bébé pour pas qu'il entende. "Je m'étais préparé au fait qu'elle ait quelque chose comme toi. Et même si je n'ai rien contre le fait qu'elle ait des pouvoirs ou autre, ou quelque chose de divin, je ne veux pas qu'on l'exploite. On se contentera du lien que j'ai créé avec elle quand je dormais, mais c'est tout. Parce que c'est un lien avec sa maman, un lien ordinaire, normal même, mais je ne veux pas évoquer la possibilité qu'elle aille voir les autres là, avec leurs pouvoirs ou que... Qui est Eris? Elle m'a dit qu'elle aimait bien Eris, mais j'ai aucune idée de qui c'est. J'espère que tu ne m'as pas cachée la présence d'une ex ou autre. En tout cas, rien de divin. Elle sera ordinaire, comme toi et... enfin comme moi et... Je ne veux pas qu'on en discute. Oh et au passage, elle raffole de petit bébé."

Je lui avais dit cela en hochant la tête de bas en haut avec un très grand sourire avant de retirer mes mains des oreilles de petit bébé et d'ajouter : "C'est son prénom. Petit bébé, c'est génial, non?"

Puis, j'avais pris petit bébé dans mes bras et je l'avais soulevé devant moi. Une fois encore ça l'avait fait rire. Elle avait un sourire ravageur, tous les garçons seront à genoux devant elle.

"Dit à papa que t'aimes bien ce prénom, petit bébé. Il te va comme un gant, car tu es le petit bébé à ta maman."

Je l'avais approché pour lui faire une bise sur le nez avant de le reprendre dans mes bras.



made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Parfois il t'arrive des choses, et... »
« BOOM ! C'est inexplicable... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8056
✯ Les étoiles : 28668




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Sam 4 Oct 2014 - 23:43

The two girls of my life
“To live is the rarest thing in the world. Most people exist, that is all.” (Oscar Wilde)




Comme elle était belle sous la lumière blafarde des néons... J'étais idiot. Elle était belle tout le temps. Maquillée ou pas maquillée. Le matin ou le soir. J’acquiesçai dans un demi-sourire à sa proposition. Puis, me tournant de nouveau vers ma fille, je stoppai net. L'une de mes mains était toujours crispée sur le rebord de la couveuse, l'autre serrait les petits doigts tout doux. Je passai la langue sur mes lèvres, démuni. Comment la prendre dans mes bras ? Et si je lui faisais mal ? Et si je la blessais ? Et si...? Et si...? ET SI...?

J'étais terrifié. Tous ceux que j'approchais finissaient par s'éteindre et mourir. Mais pas elle. Je n'aurais pu le supporter. Je la connaissais à peine, mais il avait suffi d'un sourire, d'un regard, pour qu'elle me capture à jamais.

La pression montait en moi, graduellement à la panique. Soudain, avant même que je puisse me défaire de sa petite main, je sentis un crépitement parcourir mes doigts.

"Non..." balbutiai-je.

C'était trop tard : les minuscules éclairs d'énergie pure s'échappèrent de mes doigts et touchèrent sa peau fragile. Déconcerté, je dévisageai ma fille qui éclata de rire au contact des éclairs, comme si ça la chatouillait. Je laissai échapper un soupir à la fois soulagé et subjugué. J'aurais voulu en faire part à Lily mais je songeai avec raison qu'elle avait déjà du subir suffisamment de chocs. J'aurais tout le temps pour lui parler de ça.

"ça sera notre petit secret." murmurai-je en me penchant vers le bébé.

Un peu maladroitement, je passai une main sous sa tête, une autre dans son dos, et je la soulevai avec toute la délicatesse du monde.

"J'ai peur de la casser..." marmonnai-je tout en la serrant contre moi.

Je l'amenai jusqu'à Lily, avant de m'asseoir à ses cotés sur le lit. Cette dernière la prit aussitôt dans ses bras, et je la lui confiais avec plaisir. En l'espace de quelques instants, l'horreur de ces dernières heures fut balayée. Ne restaient que la sérénité, la plénitude de ce moment.

Je souris en levant les yeux au ciel quand Lily me fit un compliment par voie détournée. On aurait presque pu croire qu'il ne s'était rien passé. Elle avait le don de rester joyeuse en toutes circonstances. Pourtant, c'était l'une de ceux qui avait le plus subi lors de l'attaque. Une grossesse accélérée, ce n'était pas rien ! Elle parlait de tout et de rien, plaisantait sur n'importe quoi... Je prêtai une oreille plus attentive à ses paroles, car quelque chose clochait.

"Tu... tu es en train de me dire que Petit Bébé te parle mentalement ? Enfin... par télépathie ?!"

Mon regard allait de Lily à notre fille, avant de faire des aller-retours. Bébé-Lily. Bébé-Lily. Bébé-Lily. Puis je clignai des yeux. Je me souvenais avoir entendu un murmure dans ma tete, quand j'étais arrivé dans le centre commercial ravagé... Je fixai un moment notre fille qui émis un gazouillis que je perçus comme malicieux. Alors, je croisai les bras et lançai d'un ton supérieur :

"Eh ben moi, quand je lui lance des éclairs dessus, ça la chatouille !"

Et toc. Lily croyait peut-être qu'elle entretenait un lien spécial avec elle, mais elle n'était pas la seule. Brusquement, un autre détail m'alarma :

"Tu ne parles pas sérieusement quand tu dis que tu veux l'appeler comme ça ? Petit Bébé, c'est pas un nom !"

Je posai le coude sur ma cuisse, me grattant le front pensivement, avant de jeter un coup d'oeil à ma fille qui m'observait d'un oeil scrutateur.

"Aryana."
proposai-je. "Ou juste Arya. En mémoire à ma mère..."

Quelque chose bloquait dans ma gorge. Je déglutis avec peine et détournai le regard. C'était encore trop dur de parler d'elle. Lily n'était surement pas au courant, et je n'aurais certainement pas le courage de le faire pour l'instant.

"Tu es sure que ça va, Lily ?"
demandai-je brusquement en lui prenant la main, la fixant avec attention et inquiétude. "Ce que tu as subi... j'aurais aimé être là. Vraiment. Tu sais que si j'avais pu, je serais venu tout de suite. Tu le sais, hein ?"

Pourquoi n'arrivais-je pas à être joyeux comme elle ? Pourquoi fallait-il que j'enterre la bonne humeur dans la fosse commune de mes souvenirs ? Elle méritait ce qu'il y avait de mieux, mais je n'y arrivais pas. Comment bâtir une vie sur un champ de ruines ?

Je serrai fort sa main dans la mienne, et tandis que mon regard s'aventurait vers le bébé, je sentis une larme rouler sur ma joue. Je plaquai mon autre main sur ma joue pour l'essuyer rapidement. Elle n'avait surement rien vu. Les garçons, ça ne pleurent pas...



made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« La Vérité sans Compromis »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9630
✯ Les étoiles : 40480




Actuellement dans : « La Vérité sans Compromis »


________________________________________ Jeu 9 Oct 2014 - 17:41

The two girls of your life
Si t'es pour Petit Bébé tape dans tes mains, tape dans tes mains !


S'il y avait bien une chose que j'espérais en cet instant précis, c'était que Petit Bébé n'avait pas entendu ce que Elliot venait de dire. Il détestait vraiment ce nom? On s'était donné du mal pour le trouver, c'était pas pour que son père vienne d'un geste de la main, balayer notre meilleure option. Je l'avais pris dans mes bras et je j'avais caressé le peu de cheveux qu'il avait.

"Chut... Ne l'écoute pas, il ne pense pas ce qu'il dit. Ca te va très bien petit bébé."

Elliot avait enchaîné en proposant le prénom de sa mère. Ca faisait bizarre de donner le prénom d'une personne défunte à un bébé. Je préférais que notre enfant ait un nom original et unique. Comme moi. Enfin, pas Lily, car ça c'était un nom que Regina m'avait donné. Mais celui que ma maman avait choisi pour moi était Dumbo. Je n'avais jamais entendu personne s'appeler ainsi et j'étais persuadé que c'était également le cas pour Petit Bébé. Et puis zut, c'était mon bébé, je pouvais l'appeler comme bon me semble.

"Ca va très bien, c'est toi qui ne va pas bien."

Du tac au tac, voilà ce qu'il fallait répondre de temps en temps. Il trouvait que je n'allais pas bien, mais j'allais très bien. On avait survécu à tout ça tous les trois, qu'est ce qu'on pouvait demander de plus? Sans compter que tout s'était accomplis comme dans mon monde. Je n'avais pas eu besoin de mettre au monde Petit Bébé, la cigogne Wilson s'en était chargée.

"Tu as faim? Tu veux que maman t'apporte quelque chose? On a un reste de pizza d'hier soir dans le frigo."

Ou du lait s'il préférait. Je ne savais pas encore quels étaient ses goûts en matière de nourriture, car depuis qu'on était revenu de l'hôpital, il n'avait fait que boire du lait, mais j'avais déjà hâte de voir s'il aimait les même choses que moi. Quand à Elliot, il m'avait pris la main et je sentais bien que ça n'allait pas fort pour lui. Il avait perdu bien plus que moi ces jours ci. Bien plus...

Je lui avais lâché la main pour aller poser Petit Bébé dans son berceau. Je lui avais mis son doudou juste à côté, puis j'étais revenu vers mon homme.

"Si tu veux en parler..."

C'était stupide de dire ça. Mieux valait agir que parler. Je m'étais approché de lui et j'avais pris sa main posée sur sa cuisse. Je l'avais relevée pour la passer autour de mes épaules, tout en m’asseyant sur lui. Je voulais être le plus près possible.

"Je sais pour... Aryana. Mais... Enfin tu vas peut être trouver ça bizarre, mais j'ai pas l'impression qu'elle n'est plus là, tu vois? Pour Dyoni..."

Je m'étais stoppé tout en me mordant les lèvres. J'allais pas lui balancer comme ça comment j'avais sentis son père mourir en moi... C'était peut être pas la meilleure des idées, mieux valait y aller progressivement.

"Je pense qu'il y a un petit espoir qu'elle n'est pas morte. Ou plutôt qu'elle... Enfin, on m'a dit ce qui est arrivé et... Y'a toujours de l'espoir, faut pas désespérer et si vous êtes deux à déprimer, ça ne va pas le faire. Y'a déjà Hermès qui après m'avoir aidé à déplacer les meubles quand il est venu prendre de mes nouvelles, qui n'allait pas bien parce qu'il avait perdu la femme qu'il aim..."

Ca aussi c'était peut être pas le truc à dire, surtout que Elliot ne devait pas savoir ce détail. J'avais soupiré, puis j'avais fait une bise sur le front du jeune homme avant de me lever et de remettre bien mes vêtements. J'avais ma nouvelle robe, je ne voulais pas la froisser.

"Bon, tu sais quoi? Je vais nous faire un chocolat chaud, ça nous remontera le moral."

Je sentais qu'il était troublé par quelque chose, mais ça ne devait vraiment pas être facile de subir la disparition de sa mère et la mort de son père en même temps.

"Tu sais, il reste toujours ton père. Enfin, Judah, c'est... C'est important d'avoir un parent toujours là, on a pas tous cette chance."

C'était peut être pas la meilleure manière de dire les choses, mais il devait bien comprendre qu'il ne pouvait pas se laisser aller. Il avait encore un père, une petite amie parfaite et un bébé. Cette idée m'avait fait sourire. Il était papa, le papa de mon bébé. Ca voulait dire aussi que j'étais maman et qu'on était parents tous les deux. Je m'étais dirigée toute heureuse vers la cuisine, avant de me stopper net et de tourner la tête vers Elliot.

"Juste comme ça, quand tu es venue me voir on était à l'hôpital, c'est ça?"

J'avais regardé autour de moi. On était dans l'appartement de William, tous les meubles étaient dans le salon, comme je l'avais fait aménager par Hermès la veille et... Oui, on était censé être à l'hôpital. J'avais soupiré puis j'étais entré dans la cuisine tout en continuant à parler.

"Faut pas t'en faire, ça me le fait souvent en ce moment. C'est comme si j'étais basculais d'un moment de la journée à un autre, mais on s'y fait vite. Et puis y'a toujours Petit Bébé avec, c'est ce qui compte. Dit, tu veux de la chantilly sur ton chocolat chaud? Je pense que c'est peut être Wilson. Quand il était en moi, ou plutôt qu'il a tenté d'entrer dans ma tête, j'ai sentis quelque chose et... C'est comme si j'avais vue plusieurs époques en même temps, c'était assez flippant. Je crois que sans Dyoni..."

Je m'étais arrêtée de parler en remplissant la tasse de chocolat en poudre. Je sentais ma main tremblotter. Mais non, tout allait bien, tout allait toujours bien. J'avais remplis la seconde tasse avant de prendre le lait dans le frigo.

"Faudra que je rachète du lait, y'a plus grand chose, mais ça devrait suffire pour deux tasses. Dit, tu penses que..."

Je tenais ma tasse de chocolat chaud en main et Elliot avait la sienne de posée sur la table basse. On était à nouveau dans le salon. C'était vraiment flippant à force. J'avais porté la tasse à mes lèvres et bu une gorgée.

"Encore chaud, tant mieux."

Puis j'étais venue m'asseoir sur le canapé. Tout allait bien dans le meilleur des mondes.



made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Parfois il t'arrive des choses, et... »
« BOOM ! C'est inexplicable... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8056
✯ Les étoiles : 28668




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Dim 12 Oct 2014 - 20:08

The two girls of my life
“To live is the rarest thing in the world. Most people exist, that is all.” (Oscar Wilde)




J'avais ravalé mes larmes. J'étais plus fort que ça. Mais je dois avouer que c'est surtout le changement d'endroit qui me fit oublier mes tourments pour un temps. Je regardai de tous cotés, stupéfait de me retrouver dans le salon de Lily. Où était passée la chambre d’hôpital ? Etait-ce moi qui nous avais téléporté sans m'en apercevoir ? Impossible. J'avais beau être très perturbé en ce moment, j'avais le mérite de maitriser au moins cette faculté.

Je croisai le regard de Lily, qui avait l'air de prendre un peu trop bien la chose. Je compris alors que tout venait d'elle. Ma Lily. Elle avait gardé un peu de divin en elle depuis l'épisode avec Chronos. Je déglutis avec peine. J'avais du mal à avaler cette information. Surtout qu'elle ne m'en laissait pas le temps. Elle était déjà partie pour nourrir Petit Bébé avec de la pizza, ou du chocolat chaud. Je ne savais plus très bien. Je mélangeais tout... Il ne pouvait pas y avoir au moins une chose simple dans toute une journée ? Une seule chose ? Visiblement non. J'étais vouée à une existence chaotique.

Je lançai un regard atterré au salon qui ressemblait plus à un dépôt-vente. Il semblait que tous les meubles de l'appartement se trouvaient dans une seule et unique pièce. On ne pouvait presque pas bouger. C'était angoissant, surtout de constater que Lily avait l'air de trouver ça parfaitement normal. L'oeuvre de Hermès. Encore un de mes oncles, je présume... J'anticipais plutôt mal les fêtes de fin d'années. Oh, d'un coté, j'avais déjà mes parents en moins.

Je me mordis les lèvres à cette pensée. Je me conduisais déjà de façon désinvolte, détachée, comme si je n'étais pas vraiment touché. Cela me donna envie de vomir. Je ne voulais pas les oublier, à aucun prix, mais... je ne pouvais y penser sans arrêt non plus.

Mes doigts enserrèrent quelque chose de mou et doux. Je baissai les yeux et découvris un ourson en peluche marron. Je me souvenais. Je l'avais pris dans la chambre d’hôpital avec l'intention de le donner à ma fille. C'était un cadeau de Arès. Il l'avait laissé après m'avoir expliqué ce qui était arrivé à mes parents.

J'avais suivi Lily dans la cuisine. Elle cherchait du lait dans le frigo, et brusquement, je me retrouvai de nouveau assis sur le canapé, Lily à mes cotés, deux tasses fumantes posées sur la table basse face à nous.

"Ca devient... flippant."
articulai-je lentement, l'air incertain.

J'observai mes mains vides avant de lever les yeux vers le berceau. Le nounours marron dépassait légèrement. Alors, je me souvins. Je l'avais donnée à Petit Bébé quelques minutes plus tôt. Quelques minutes incroyablement courtes.

"Et euh... ça va durer longtemps ce truc-là tu crois ?"
demandai-je maladroitement en passant une main dans ma nuque.

Je jetai un coup d'oeil frénétique à Lily. J'avais peur que ces coupures dans le continuum espace-temps durent pour toujours. Qui sait ? A moins qu'il y ait un moyen de la guérir. Rassuré par cette possibilité, j'ajoutai d'un ton confiant, quoique légèrement tremblant :

"Je demanderai à Arès si on peut te soigner. Ca devrait pouvoir se faire."

Je posai ma main contre son front, et envahi par un élan de tendresse, je l'attirai doucement vers moi pour l'enserrer de mes bras. Un sourire passa sur mes lèvres, décontractant mon visage. Ca faisait du bien de se sentir vivant. Juste vivant. A ses cotés.

"Maintenant, tu peux m'expliquer pourquoi il y a une brocante dans ton salon ?"
fis-je d'un ton faussement moqueur. "Pas que ça me dérange. Ca a un certain style, il faut le reconnaitre. Et de toutes façons, ça n'a pas d'importance, puisqu'on va habiter ensemble."

Je m'éloignai d'elle, avant de prendre la tasse et d'en boire une gorgée. Il fallait que je vois le bon coté, même si tout était noir. Il ne faut pas oublier de vivre même si on pleure les morts.

"Mmmh. Délicieux ton chocolat. C'est Milka ?"




made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« La Vérité sans Compromis »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9630
✯ Les étoiles : 40480




Actuellement dans : « La Vérité sans Compromis »


________________________________________ Mer 22 Oct 2014 - 11:02



❝The end of time❞
This is the end
J'avais posé le chocolat sur la table basse avant de me lever et de me retrouver directement devant la porte d'entrée avec un manteau polaire. J'avais pointé le doigt vers Elliot.

"Ca n'arrive pas si souvent que ça et je pense avoir compris comment le contrôler..."

Je m'étais stoppé en voyant que les manches du manteau me recouvraient les mains. Qui avait mis le manteau là? Bon ok, je n'arrivais peut être pas à contrôler mes déplacements. Mais c'était pas une raison pour m'emmener à Olympe et me faire disséquer par Arès ou n'importe quel autre dieu. Et d'abord c'était qui ce Arès?

"C'est qui Arès?"

En voilà une bonne question. Les dieux avaient leur propre médecin? Je croyais qu'ils ne pouvaient pas tomber malade. A moins qu'il était là que pour ceux qui approchaient les dieux. Mais ça voulait dire que c'était déjà arrivé des gens qui tombaient malade juste en sortant avec l'un d'entres eux? Et c'était maintenant qu'il me prévenait? J'avais retiré mon manteau avec un peu de difficulté, puis je l'avais jeté par terre.

"Tu n'avais qu'à me prévenir avant !"

J'avais sortit ça comme ça avant de revenir vers la cuisine et de me prendre une boisson alcoolisée dans le frigo, sous forme de jus d'orange sans alcool... Une fois dans le salon, j'avais déjà ingurgité un quart de la bouteille.

"C'est pas facile de vivre dans un aussi grand appartement quand votre meilleur ami vous laisse tomber et que votre petit copain n'a pas la décence de venir vivre avec. Et puis on voulait tout mettre ici avec Petit Bébé pour ne pas avoir à faire des vas et viens sans arrêt. C'est Hermès qui m'a aidée à tout déplacer. Très gentil dieu, lui."

Et tiens, prend toi ça dans les dents, spice di dieu de la renaissance ou de l'ère baroque! Ca signifiait quoi le dieu de la renaissance? Fallait s'attendre à voir débarquer Anne Boleyn à tout moment? D'un côté si c'était la même actrice que dans les Tudors, ça ne serait pas de refus. J'avais souris à l'idée de l'imaginer là, puis j'avais secoué la tête pour faire passer ces images.

"Tu mets trop de choses dans ma tête, c'est perturbant."

Je l'avais secouée à nouveau, puis je m'étais passé les main dans mes cheveux. Ca avait retiré la neige qui se trouvait dedans... Oh non mais c'est pas vrai ! J'avais ouvert les yeux et cette fois ci, bien évidemment, alors qu'il neigeait au dehors, qu'on était dans la rue et que Elliot était avec moi, je n'avais pas ce manteau...

"J'aurai du garder le manteau. On est là depuis longtemps?"

J'avais regardé la tour de l'horloge qui se tenait devant nous et qui indiquait 8H15. Une journée s'était écoulée?

"GRRRRRRRRRRRRRRRR !!!!"

J'avais sentis un vent frais venir sur moi et il y avait ce hurlement. C'était quoi ça? J'avais légèrement penché la tête pour regarder derrière la tour de l'horloge, car ça semblait venir de là bas. Puis, mes yeux s'était ouverts en grand... En très grand... En très très grand...

"Mon dieu... On est partit en avant ou en arrière?"

Peut être que le t-rex au loin allait nous apporter la réponse à ma question...





© Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Parfois il t'arrive des choses, et... »
« BOOM ! C'est inexplicable... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8056
✯ Les étoiles : 28668




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Sam 25 Oct 2014 - 18:00

BACK TO THE FUTURE
“To live is the rarest thing in the world. Most people exist, that is all.” (Oscar Wilde)




Je regardai tout autour de moi, complètement désorienté. Que se passait-il ? Où étions-nous ? Je pivotai sur mes jambes chancelantes, la bouche grande ouverte. Storybrooke. Je reconnaissais la ville, la bibliothèque surmontée par la grande horloge qui indiquait huit heures et quart. Malgré tout, quelque chose avait changé dans l'air. Cela ne venait pas seulement du changement de temps. C'était autre chose...

Je humai l'air et sentis quelque chose entrer dans ma bouche et se poser sur ma langue. Ca ressemblait à de la neige mais je crachai en grimaçant. Ce n'était pas froid et cela avait un gout de brulé.

Dans un état second, je répondis à Lily :

"Non, il me semble qu'on vient juste d'arriver... Mais... c'est toi qui nous as déplacés à nouveau ?"

J'observai ma dulcinée d'un oeil ahuri. Il fallait vraiment qu'elle arrête, ça ne pouvait plus durer. Je la voyais grelotter. A contrecoeur, je me défis de ma veste en jean pour la mettre sur ses épaules. L'air glacé traversa bientot ma chemise. Je frissonnai mais n'en montrai rien. J'étais l'homme de la situation. Au pire, j'allais attraper une bronchite mais tant pis.

"Il faut qu'on trouve Arès."
déclarai-je en soufflant dans mes mains pour les réchauffer. "Il aura surement une solution à ton problème. Il carbure à l'énergie divine."

Cependant, Lily ne m'écoutait pas. Il y avait une bonne raison à ça : un grognement qui me hérissa les cheveux et les trois poils sur mon torse. Je suivis son regard, observant prudemment derrière la tour de l'horloge. Un T-rex venait dans notre direction. Il avançait d'un pas lourd, faisant trembler le bitume. Qu'est-ce qu'il faisait là ?

"On... on est quand ?" balbutiai-je.

C'était une question plus pertinente que "on est où ? qu'est-ce qui se passe ?". En toute logique, on ne pouvait pas se trouver pendant l'ère des dinosaures, étant donné que nous étions en plein centre ville de Storybrooke.

En attendant, le T-rex approchait toujours, menaçant. Ses yeux jaunes se plantèrent dans les miens et je sus qu'il m'avait vu. Je déglutis avec peine, cherchant à tâtons la main de Lily pour la placer derrière moi. Une fois devant elle, je bombai le torse pour me donner du courage, et portai la température de mon corps à ébullition. En même temps, cela me permit de me réchauffer.

"J'ai aucune idée de ce qui se passe, mais je suis sur d'une chose : s'il veut te bouffer Lily, il faudra d'abord qu'il me passe sur le corps."
dis-je d'un ton déterminé.

De petits éclairs crépitèrent au bout de mes doigts. Je levai les mains en direction du T-Rex qui ouvrit grand la gueule. Il n'était plus qu'à quelques mètres de nous. Je plissai des yeux. Si je visais le fond de sa gorge, il avalerait la foudre et exploserait...

La fausse neige perla à mes cils. Je clignai des yeux afin d'avoir une meilleure vision. Je dirigeai les mains droit sur le dinosaure. Mes paumes s'illuminèrent d'un halo immaculé, m'aveuglant presque...

Je me sentis brusquement poussé sur le coté. L'éclair fusa hors de ma peau et percuta un réverbère qui explosa. Le T-Rex tourna la tête, refermant la gueule pour observer d'un air indécis le poteau transformé en confettis, avant de pivoter de nouveau vers nous en poussant un grognement furieux. J'eus l'infime privilège de voir ses amygdales et surtout de sentir son haleine fétide. Je me mordis les lèvres pour m’empêcher de vomir et jetai un regard estomaqué à la petite blonde qui venait de me pousser.

"Non mais ça va pas ? Vous ne pouvez pas regarder où vous allez ?"

Elle me disait vaguement quelque chose. Le laser game. Elle avait participé à la mission suicide que j'avais organisée. Cependant, elle avait grandi. Elle était plus... femme. Je ne savais pas trop comment interpréter cette information déroutante.

"Laissez-moi tuer ce T-rex, sinon on va tous y passer !"

La bête grogna de nouveau et plongea droit sur nous.



made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ Oh, I hold you for a million years
to make you feel my love ❞

I could make you happy, make your dreams come true
There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you
To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Astrid Littlefoot


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Kinney

Ѽ Conte(s) : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Petit-Pied <3



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 920
✯ Les étoiles : -200




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Sam 25 Oct 2014 - 18:37

City of Ashes
Getting lost is just another way of saying 'going exploring.

Les cendres tombent. Depuis ce jour funeste, il pleut des cendres sur la ville. C'est à la fois magnifique et terrifiant. Elles sont d'un gris très pale, si bien que l'on pourrait croire qu'il s'agit de plumes ou de flocons. Au début, les Deux-Jambes se sont réjouis. Ils pensaient qu'un magicien avait béni la ville, alors que c'était tout le contraire. Les cendres sont d'une beauté intemporelle, car ce qui brule dans l'éternité n'a ni début ni fin. Olympe ne s'éteindra jamais. Il brule dans le temps et dans l'espace pour toujours.

Depuis ce temps-là, Storybrooke n'était plus la même. Des choses encore plus étranges que d'ordinaire s'y produisaient. Je me tenais prête. Les cendres tombent, les étoiles brulent, mais je connais ça. Là d'où je viens, le monde se consume aussi.

Je me promenais en ville, quand j'entendis le sol trembler. Albert n'était pas loin. Je me dépêchai d'aller chez moi afin de récupérer mon équipement, et je me précipitai vers l'épicentre du problème. Je trouvais un duo de Deux-Jambes prêts à se faire dévorer. Je reconnus aussi l'homme, et pas seulement parce que des éclairs s'échappaient de ses mains. Sans réfléchir, je me ruai sur lui et le poussai avec toute la force dont j'étais capable. La foudre percuta un réverbère. Bien entendu, il me cria dessus. Il ne comprenait pas l'étendue du problème.

"Premièrement, ce n'est pas un tyrannosaure. Il s'agit d'un albertosaure. Il est beaucoup plus petit et plus léger que son cousin, vous ne le voyez pas ? Il fait à peine neuf mètres de haut !"

Et je savais de quoi je parlais. Lorsque j'étais encore un Long-Cou, j'avais été fréquemment confronté à Dent Tranchante, qui lui était un T-rex, un vrai de vrai. J'acquiesçai afin de bien appuyer mes propos, ce à quoi le dinosaure répondit en plongeant la tête sur nous, mâchoire grande ouverte.

"STOP !" hurlai-je.

Il fallait lui parler très fort. Albert était un peu dur de la feuille. L'albertosaure se recula et ses naseaux expirèrent une grande bouffée d'air qui me réchauffa le visage. Je fermai les yeux brièvement avant de les rouvrir pour lui sourire.

"ALBERT, QU'EST-CE QUE JE T'AI DIT ? ON NE MANGE PAS LES DEUX- JAMBES !"

Je criai chaque mot en direction du dino. Ce dernier grogna à nouveau d'un air renfrogné, et ouvrit de nouveau la gueule, bien décidé à nous croquer. A cet instant précis, je plongeai la main dans ma besace et en sortis une énorme cote de boeuf que je lançai en l'air. Il l'attrapa au vol et la goba comme un Tic Tac.

"ça va le caler pendant cinq minutes."
dis-je posément en me tournant vers Elliot et Lily. "Comment ça se fait que vous n'avez pas de nourriture sur vous ? Tout le monde sait qu'il ne faut pas sortir sans une pièce de viande dans son sac ! Albert est un peu ronchon, mais tout se passe très bien depuis que chacun prend soin de le nourrir fréquemment. De toutes façons, on ne peut pas le tuer. Rien n'a marché."

Je haussai les épaules, avant de fermer ma besace. Puis j'époussetai les cendres qui étaient tombées sur mes épaules et dans mes cheveux d'un blond presque blanc. Elliot était en état de choc. Je le lisais dans ses yeux. Je penchai la tête sur le coté.

"Vous êtes revenus, finalement. Je pensais que jamais vous ne reviendriez ici avec tout ce qui s'est passé." dis-je d'un ton à la fois étonné et peiné.

"Quoi ? Comment ça ? Qu'est-il arrivé ?" s'enquit Elliot dont les yeux menaçaient de jaillir de leurs orbites.

Je passai la langue sur mes lèvres et les enjoignis à me suivre. Mieux valait se déplacer. Qui sait ce qu'il rodait dans les rues... Nous commençâmes à marcher, suivi par le pas lourd et gauche d'Albert. Je commençais à croire qu'il m'avait adoptée.

"Eh bien... ce qui est arrivé à Olympe, aux dieux..."
répondis-je confusément, tout en serrant la bandoulière de ma besace.

Je n'osais pas croiser son regard. Cependant, l'aura qui les enveloppait était étrange. Je ne percevais pas les mêmes voix autour d'eux, pas les mêmes vibrations. Comme s'ils venaient... d'un autre temps. Ils me semblaient également plus jeunes que moi, ce qui était très bizarre.

Malgré tout, je leur adressai un franc sourire teinté de gentillesse.


(c) sweet.lips

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ I'm in the middle of starting over ❞
The colors and the stars seem a little brighter. ⊹ Tomorrow isn't far away! Through the hardest part I'm working towards a happy ending.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10706-astrid-o-la-grande-va http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10887-astrid-if-we-hold-on-together-i-know-our-dreams-will-never-die http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25875-the-great-story-of-littlefoot

Lily Olyphant


« La Vérité sans Compromis »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9630
✯ Les étoiles : 40480




Actuellement dans : « La Vérité sans Compromis »


________________________________________ Sam 25 Oct 2014 - 20:30



❝The end of time❞
This is the end
J'avais pris la main de Elliot dans la mienne. La jeune femme avait parlée des dieux et même si je ne les portais pas tous dans mon coeur à cause de tout ce qui arrivait en ce moment par leur faute, il s'agissait tout de même de ma belle famille, ou plutôt ma future belle famille. Elle regardait ailleurs tout en parlant à Elliot, comme si elle ne voulait pas qu'il lise en elle. Ce qui avait dû arriver devait être monstrueux.

"Bon, relativisons."

J'avais relâché la main de Elliot, puis je m'étais passé les mains dans les cheveux avant de m'approcher de Astrid.

"Astrid... c'est super de voir un visage familier." avais-je dit en m'approchant d'elle pour la prendre dans mes bras, avant de me reculer à nouveau.

"On s'est vue hier soir à l'hôpital, ça ne remonte pas à si loin que ça la dernière fois. Tu m'as même apporté de la soupe chaude."

Si on était dans le futur, ça devait être bien loin dans le passé pour elle, pas étonnant qu'elle devait me trouver bizarre et ne pas comprendre de quoi je parlais. J'avais secoué la tête et repassé mes mains dans mes cheveux. C'était un tic chez moi de faire ça? Je ne m'en étais jamais rendu compte.

"Passons... Quand tu dis qu'il est arrivé un truc, tu fais référence à quoi au juste? Il y a eu une brèche dans le temps pour qu'avec Elliot on ait été envoyé dans le futur et que ce dinosaure soit venu du passé? Et ce sont les dieux qui ont provoqués ça? Parce que si c'est le cas, ce n'est pas un soucis du tout, bien au contraire!"

J'avais fait un grand sourire à la jeune femme tout en me tournant vers Elliot pour faire de même avec lui. Il ne comprenait peut être pas où je voulais en venir...

"On est dans le futur. Tu sais ce que ça veut dire monsieur le geek? Tout ça n'est pas encore arrivé pour nous. Du coup il suffit de trouver une Dolorian et de revenir en arrière pour pouvoir empêcher le futur de s'accomplir et on devient des Maîtres du temps, voyageons dans une petite boîte appelée Enterprise!"

J'étais fière de moi, j'avais réussi à faire référence à une série télé que Elliot connaissait bien. Ou un film... Je ne savais plus trop, mais ces mots là m'étaient revenus. Il allait surement comprendre l'allusion. J'avais hochée la tête en lui faisant un petit clin d'oeil, avant de m'adresser à nouveau à Astrid.

"Bon. Avant qu'on aille sauver le monde, comme de vrais professionnels, j'aimerai bien la voir. Oui, je sais, je ne devrais pas, car ça pourrait créer un paradoxe ou je ne sais quoi..."

Et une référence de plus à Doctor House. Il allait vraiment être content.

"Mais je suis trop excité... Elle est où? Hein? Dit. Où est Petit Bébé?"

J'allais voir ma fille en taille adulte. J'étais trop trop excitée à l'idée de la voir ainsi.




© Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Parfois il t'arrive des choses, et... »
« BOOM ! C'est inexplicable... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Astrid Littlefoot


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Kinney

Ѽ Conte(s) : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Petit-Pied <3



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 920
✯ Les étoiles : -200




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Sam 25 Oct 2014 - 22:27

City of Ashes
Getting lost is just another way of saying 'going exploring.

Lily me serra dans ses bras et je l'étreignis avec chaleur. En y réfléchissant, cela faisait un long moment que personne ne m'avait câlinée de la sorte. Sa douceur me rappela ma maman. Je fermai les yeux à m'en fendre les paupières. C'était si loin, tout cela... J'avais l'impression qu'il s'agissait d'une autre vie, ce qui était plus ou moins le cas.

Je réfléchis aux paroles de Lily. Elle me disait que l'on s'était vues la veille. Or, c'était impossible puisqu'elle était partie des années de cela... Je fronçai les sourcils, me reculant légèrement tout en gardant mes mains posées sur ses avant-bras. Je m'imprégnai d'elle, de ses souvenirs, de ses pensées... Dans sa tête, il n'y avait qu'un tout petit bébé. Quelques ténèbres, comme chez tous les gens, et c'est tout. Alors, je pris pleinement conscience qu'elle venait d'un autre temps. Puis, je me tournai vers Elliot. Il exhalait la même innocence. Un immense chagrin me submergea. J'avais tant de peine pour eux, pour ce qu'ils allaient vivre, ce qu'ils ne vivraient jamais...

"Albert était là bien avant que vous n'arriviez."
dis-je d'un ton prudent, sachant par avance que tout ce que j'allais les révéler risquait de les terrasser. "Je ne sais pas comment c'est possible que vous soyez... là. Vous venez du passé. Je le sens, à présent. Les voix ne sont pas les mêmes autour de vous. Elles sont presque apaisantes comparée au flot constant que je perçois. Trop de morts. Il y a eu trop de morts ici."

Je pris une grande inspiration avant de soupirer. Je me remis à marcher. Toujours en mouvement. C'était fini le temps où l'on se promenait tranquillement dans la rue.

J'accélérai l'allure en entendant Lily mentionner sa fille. Je ne voulais pas... Il ne fallait pas... Pourquoi était-ce à moi d'annoncer les mauvaises nouvelles ? J'étais un petit Long-Cou, je ne savais rien des choses, je ne pouvais pas expliquer avec des mots simples ce qui était compliqué ! Hélas, personne d'autre ne pouvait le faire à ma place. Je me stoppai brusquement, avant de me tourner vers Lily et Elliot qui attendaient impatiemment ma réponse. Dans leurs yeux brillaient un éclat d'espoir qui se piqua tout net dans mon coeur. Je me sentais pire qu'un monstre.

J'ouvris vaillamment la bouche.

"Votre fille est..."

A cet instant précis, Albert s'agita et me donna un coup de queue, me projetant contre la vitre de chez Granny's. J'étouffai un cri et glissai le long de la vitre craquelée, avant de me redresser lentement, tout en grimaçant. Que lui arrivait-il ?

La réponse me parvint quelques secondes plus tard. Je secouai la tête avec lenteur. Misère...


(c) sweet.lips

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ I'm in the middle of starting over ❞
The colors and the stars seem a little brighter. ⊹ Tomorrow isn't far away! Through the hardest part I'm working towards a happy ending.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10706-astrid-o-la-grande-va http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10887-astrid-if-we-hold-on-together-i-know-our-dreams-will-never-die http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25875-the-great-story-of-littlefoot

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

All gone, except the two girls of my life • Entre deux Feux [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ L'hôpital