MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 All gone, except the two girls of my life • Entre deux Feux [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Lily Olyphant


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9622
✯ Les étoiles : 40792




Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Mar 11 Nov 2014 - 22:44



- The End of Time -



    Je m'étais reculée par réflexe quand la bouteille avait volée jusqu'au mur et s'était brisée dessus, les morceaux tombant au sol. Il était sérieux? Il avait lancé cette bouteille? Il ne plaisantait pas? Mais qu'est ce qui avait bien pu arriver pour qu'un animal aussi inoffensif qu'un oiseau, s'en prenne à un gentil petit éléphant aux grandes oreilles? J'avais passé machinalement une main sur mes oreilles. Elles étaient toujours petites. Ca au moins, ça n'avait pas changé.

    "Vous ne m'avez peut être pas kidnappé, mais quelqu'un l'a fait et m'a amenée ici..." avais-je marmonné. Je ne voulais pas qu'il s'arrête de parler, l'enjeu était trop grand. Mais il fallait qu'il sache que je n'étais pas ici parce que je l'avais décidé. Alors que c'était de son fait ou non, ça m'importait peu. On m'avait bel et bien kidnappé.

    Il avait parlé de Elliot et j'avais de suite enchaîné en disant : "Oui, Elliot Sandman, mon Elliot!" Et quand il avait dit qu'Elliot avait juste fuis, j'avais de suite continué en ajoutant : "C'est ça! Il est partit et il n'a pas subi tout ça et..." Je devrais mieux me taire parfois. Car là ça sonnait comme si mon Elliot avait été un lâche, mais c'était ma faute si il était partit, si on avait disparu. Je me rendais petit à petit peu compte que tout ceci était peut être le résultat de mon carnage... J'avais conduit Storybrooke à sa perte?

    Bodhi avait donné un coup de poing sur le mur à côté de moi et ça m'avait fait sursauter. Il avait lu dans mes yeux, il savait... Je m'étais un peu éloigné du maire, me passant une main sur le front. Comment accuser le coup? Comment vivre avec la certitude qu'on a tout fait gâcher? Qu'on a tué tellement de gens? J'étais sortit de mes pensées quand il m'avait enfin parlé d'elle. Ma fille était allée là haut? Mais elle était si jeune, pourquoi ils l'avaient conduites au combat? Mais plus il parlait, plus je me rendais compte que ce n'était pas à elle qu'il faisait référence. J'avais décidé de l'écouter attentivement avant d'ouvrir la bouche.

    Mon dieu... Son récit... Les dieux, les cendres... C'était donc ça? J'avais les larmes qui me montaient aux yeux, mais j'étais tellement paniqué à l'idée d'imaginer que ma fille était peut être parmi ces cendres, que je ne réussissais même pas à pleurer. Peut être qu'on ne pleurait plus aujourd'hui, car on souffrait tellement qu'on y arrivait plus. Je sentais que lui aussi avait envie de pleurer, mais qu'il n'y arrivait pas. Il l'avait perdue... L'amour de sa vie sans doute. Notre maire était avec un dieu? Ca avait dû arriver après notre départ, car je n'en avais pas entendu parler. A moins qu'Elliot ne le savait pas.

    Voilà qu'il s'était levé plus motivé que jamais. Je l'avais suivi en dehors de la mairie. Il avait parlé de ma fille, du fait qu'il pourrait m'aider à la retrouver. Je voulais le croire, je voulais croire qu'elle était encore là quelque part. Que la fin n'était pas arrivée pour elle. Qu'elle s'était cachée, qu'elle attendait notre retour, qu'elle m'attendait. Ma fille... Pendant que je pensais à elle, Bodhi avait perdu l'équilibre et il s'était retenu à moi. Le contact de sa peau contre la mienne avait accélérée mon coeur. J'avais besoin de sentir quelqu'un. J'avais besoin qu'on me prenne dans ses bras, qu'on me calîne, qu'on me fasse oublier ce que j'avais entendu. Ce monde ce n'était pas mon monde...

    "Attendez!" avais-je dit en sortant à sa suite. Il avait fermé les yeux, sans doute parce que regarder au dehors c'était trop dur pour lui. Je pouvais le comprendre maintenant que je savais. C'était trop dur pour n'importe qui. Je m'étais mise devant lui et je l'avais regardé dans les yeux, même si les siens étaient fermés. Et si lui ne voulait pas profiter de la situation, dans mon cas c'était différent... Je m'étais avancé vers lui et j'avais passé mes bras autour de lui. J'avais reposé ma tête sur son épaule et je l'avais serré très fort. J'aurai préféré que ce soit Elliot, mais il ne m'en voudrait pas. Après tout c'était plus un geste pour se consoler plus qu'autre chose. Je voulais qu'on me serre dans ses bras, il voulait sans doute la même chose. L'étreinte dura quelques secondes avant que je me recule.

    "Vous en avez mis du temps pour arriver..."

    J'avais tourné la tête et ils étaient là. J'en étais sûr, c'était eux, mes agresseurs. Il y avait cet homme corpulent et un autre plus petit, plus mince.

    "C'est eux... C'est eux qui m'ont enlevés..." avais-je dit en prenant Bodhi par la manche de sa chemise. Je voulais qu'il les arrête, qu'il me protège, qu'il les empêche de me kidnapper une fois de plus. Je ne voulais pas plus de questions, mais des réponses. Ils étaient là et ils me dévisageaient, comme ils dévisageaient le maire. Quand au troisième homme, celui qui avait parlé, je ne l'avais jamais vue auparavant. Si ce n'était pas pour le maire, c'était peut être pour lui qu'ils m'avaient prises, mais pourquoi m'avoir amené ici? Pourquoi?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Rien ne vaut les bras d'une maman...
...pour oublier tous les chagrins du monde... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Jeremiel Othrys


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Norman Reedus

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Uriel



☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 585
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 11 Nov 2014 - 23:23



- The End of Time -



    "Vous en avez mis du temps pour arriver..." avais-je dit en m'approchant. Je n'avais pas gravis les marches de la mairie, je préférais rester en retrait. Quand à mes deux acolytes, Timon et Pumba, ils se contentaient d'observer la scène. Ils avaient agis comme je leur avais demandé en amenant la jeune femme ici, chez le maire. Il fallait que ces deux là se retrouvent, car d'eux tout allait dépendre.

    "Avant toute chose, il va falloir vous montrer fort." avais-je dit en regardant Lily, avant de poser mon regard sur Bodhi. "...et mettre de côté nos différents. Car rien est joué."

    J'avais levé les yeux pour contempler les cendres tomber. C'était un spectacle majestueux, même quand on savait de quoi il était question. Puis, j'avais posé une nouvelle fois mon regard sur la jeune femme.

    "Il est temps de voir si l'attente en valait la peine."

    J'avais étendu mon bras droit, la paume ouverte et un objet était apparu. J'avais refermé mon poing dessus. Cette sensation, ce pouvoir... J'étais le dernier être à pouvoir prétendre être le maître de cet objet, du pouvoir qu'il conférait. Il était plus que temps de prendre ce qui me revenait de droit.

    "Paix et bonheur, gloire et triomphe." avais-je récité tandis que le spectre d'Olympe s'était illuminé et qu'une maison était apparue derrière moi. D'abord en transparent, puis de plus en plus claire. Je m'étais tourné pour lui faire face. La maison était de bois et possédait une porte bleu foncée. J'avais légèrement souris avant de pointer le spectre dessus et commencé à réciter les paroles sacrées.

    "Lorsque le fils des titans viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s'assiéra sur son trône glorieux, apportant la paix, triomphant sur l'ensemble des mondes. Il relèvera les justes et le pouvoir leur sera donné à chacun, sur le quart de la terre..."

    Pendant que je parlais, la porte s'était mise à trembler et on pouvait voir la maison redevenir à moitié transparente. De ce fait, on pouvait voir apparaître au loin quatre montures, quatre cavaliers, quatre guerriers. La première au visage angélique, tenant un arc dans sa main, le second les cheveux longs en feu volant au gré du vent, le quatrième, l'ancien maître, brandissant son épée, quand à la dernière, la plus jeune, brandissant...

    ...

    Je n'avais rien vue venir. Rien, absolument rien. La maison était devenue totalement transparente et avait finie par disparaître tout comme les quatre cavaliers. Je m'étais passé une main sur la joue avant de me tourner vers le DEBILE !

    "Non ! NOON ! NOOOOOOOOON ! Qu'est ce que tu as fait? Qu'est ce... Espèce de... ! Je vais te buter ! Je vais te buter !"

    J'avais pris le septre et je l'avais levé au dessus de la tête de Bodhi pour lui défoncer le crâne. Tout était fini, tout était perdu, tout ça à cause de lui !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« FEED ME ! »

« Le Dinosaure ça se mange ?! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43911-chronologie-de-jeremi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43910-la-bible-des-rp-s-de-jeremiel-othrys-le-vieux-fossile

Bodhi Blu Butler


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : James McAvoy

Ѽ Conte(s) : Rio
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blu, l'oiseau rare



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 302
✯ Les étoiles : 13215




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 12 Nov 2014 - 21:25

City of Ashes
Back to the future...

Sentir Lily contre moi était un cadeau inespéré. Pour tout dire, cela me bouleversa tellement que je restai tétanisé un instant. Je ne savais plus comment m'y prendre pour étreindre quelqu'un. Plus personne ne m'avait touché depuis des années. C'était... doux. Agréable, chaud.

Mes résistances se brisèrent subitement. Je pris la jeune femme dans mes bras, me raccrochant à elle avec la force du désespoir, comme si elle était une bouée de sauvetage. Je sentis ses cheveux, étant donné qu'elle était un peu plus petite que moi. Elle respirait la vie, la bonté et l'espoir. Un doux parfum que je n'avais plus senti depuis...

Je soupirai, apaisé par cette étreinte. Hélas, ma plénitude ne dura qu'un bref instant, car une voix que je ne connaissais que trop bien se fit entendre. Lily se recula et accusa les deux compères de Jeremiel de l'avoir kidnappée. Je plissai les yeux sans mot dire. Ainsi, il avait besoin de sous-fifres pour accomplir ses desseins, désormais ? Les temps étaient durs pour tout le monde, à l'évidence...

Lily me tirait par la manche. Je chancelai légèrement mais restai debout. L'abus d'alcool et le manque d'exercice me faisaient osciller dangereusement, mais je devais faire face à cet individu. Après tout ce qu'il avait fait... Je pensais qu'il aurait jugé préférable de se terrer quelque part, comme je l'avais fait, mais non. Ce joueur déloyal s'affichait en plein jour, paradant avec un sceptre. Je fronçai les sourcils dessus, me questionnant à ce sujet. S'agissait-il du fameux sceptre ?

Une maison transparente apparut derrière lui, suivie par quatre cavaliers. Mon sang se glaça dans mes veines. Le retour des cavaliers... Jeremiel avait-il totalement perdu l'esprit ? Etait-ce là son but ultime ? Je les vis, montant fièrement leur monture. Trois étaient des dieux, quant à la dernière...

"Non..."

Ma voix était à peine plus légère qu'un murmure contenant toute la détresse du monde. Ses cheveux blonds flottaient derrière elle. Vetue d'une robe de plumes ou de nuage, elle chevauchait, le visage totalement inexpressif, inhumain.

Mes poings se serrèrent. Jeremiel les avait relevés pour en faire de vulgaires armes destinés à nous anéantir.

Ce n'est pas elle, ce n'est pas elle... me répétai-je tandis que je luttais entre l'envie de pleurer ou de hurler.

La véritable Peggy avait brulé dans la cité des nuages. C'était ses cendres qui tombaient sur ma tete, sur mes épaules, jusqu'à mon ame. Je secouai la tete rageusement. Jeremiel allait trop loin. Je ne pouvais peut-etre rien faire contre lui, mais je pouvais au moins le retarder.

"Aaaah !"

Un hurlement de colère s'arracha à ma gorge tandis que je lui donnai un coup de poing en plein visage. La douleur me vrilla le crane tout autant que le bras. Je me souvins trop tard que je l'avais frappé avec ma main blessée. Je la secouai en grimaçant mais je n'eus pas le temps de m'y attarder. Jeremiel me hurlait dessus. Il leva le sceptre au-dessus de moi et surpris par son geste, je tombai à la renverse. Je tombai lourdement sur le dos. Je grimaçai de nouveau en entendant un craquement dans mes cotes.

"Vas-y, tue-moi !" lui lançai-je en m'esclaffant, mes yeux aliénés plantés dans les siens. "Je lui transmettrai tes amitiés !"

Je faisais allusion à la personne auprès de qui il s'était tenu durant la guerre. Je doutais de la rejoindre, car elle devait avoir un enfer à sa mesure. En tous les cas, j'allais forcément échouer dans quelque lieu maudit. Peu importe. Rien ne pouvait etre pire qu'ici.

Adieu... J'aurais aimé etre avec toi pour toujours. Mais il faut croire qu'on est voué à etre séparé, meme dans la mort...

Je fermai les yeux sur cette ultime pensée avant qu'une ombre ne s'abatte sur moi.


(c) sweet.lips


HJ : Pas d'accents circonflexes pour ce rp, car le forum bug chez moi, je ne peux pas corriger ! Désolée pour ces fautes d'orthographe involontaires !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Just like old times, dude...

Can't stop the feeling!
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13534-something-old-somethi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14984-so-move-your-bodhi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14982-la-vie-d-un-drole-d-oiseau

Astrid Littlefoot


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Kinney

Ѽ Conte(s) : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Petit-Pied <3



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 915
✯ Les étoiles : -200




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 12 Nov 2014 - 22:15

City of Ashes
Getting lost is just another way of saying 'going exploring.

Je courais du plus vite que je le pouvais. Ce n'était pas trop tard. J'avais encore le temps... A chaque enjambée, je comptais mentalement. Dix, neuf, huit...

Les voix hurlaient dans ma tete. Ils criaient si fort tous les deux... Leur haine réciproque était presque palpable.

Sept, six...

Je manquais d'air, j'avais besoin de faire une pause. Mais je ne le pouvais pas. Si je stoppais, quelqu'un passerait de l'autre coté. Les voix parlaient si vite que je n'arrivais plus à suivre ce qu'elles me disaient. Elles se noyaient dans mon esprit à mesure que j'avançais. Ma vision se brouilla. L'air se raréfiait...

Cinq, quatre...

Une voix s'exprima au-dessus des autres, claire, fluette et implorante :

Ne le laisse pas mourir.

Les cendres me rendaient presque folle. Les voix s'étaient multipliées depuis le jour de la grande désolation. Je ne dormais presque plus, j'étais sans arret sollicitée par les esprits qui cherchaient à ce que leur ame soit apaisée. J'avais accompli tant de choses pour les aider à quitter ce monde. Certains avaient trouvé la quiétude, d'autres erraient encore et toujours dans les limbes qui avaient pris le nom de Storybrooke. Le paradis était descendu sur terre, et c'était devenu l'enfer.

Je plaquai une main sur ma poitrine. Mon coeur était en feu. Je ne ralentis pas l'allure. Les oreilles bourdonnantes, je tournai au coin de la rue.

Trois...

Ils étaient là. La scène se jouait. C'était ici, c'était maintenant ! Je donnai tout ce que j'avais...

Deux...

Jeremiel leva son sceptre sur le maire qui tomba au sol.

Un...

Je glissai sur le dernier mètre et me plaçai devant lui brusquement, les bras tendus, penchée en arrière pour éviter le terrible coup de Jeremiel.

"NON !"

Mon cri se répercuta en écho dans la rue déserte. Je restai immobile, fixant l'homme face à moi avec détermination, les oreilles bourdonnantes, le coeur palpitant.

Calme-toi. Calme-toi, s'il te plait. dis-je mentalement à Jeremiel sans le lacher du regard. Tu veux pas le tuer. Il est innocent. Il est à ton image. Baisse ce sceptre. Trop de sang a déjà coulé.

Mes pensées apaisèrent l'esprit tourmenté de l'homme. Je pouvais le discerner derrière l'ombre de son regard volcanique. Je savais comment m'y prendre. Il m'écoutait toujours. Ou tout du moins, il ne ferait rien qui serait susceptible de me blesser. Pour le convaincre totalement, je posai une main froide sur la sienne qui tenait le sceptre. Quelque chose vibra entre nous, dans l'espace qui nous séparait. La puissance du sceptre, sans doute. Je me mordis les lèvres et me redressai, avant de me tourner pour aider le maire à se relever. Puis, mon regard tomba sur Lily, qui semblait préoccupée par mon apparence. Je passai machinalement quelques doigts sur ma joue entaillée, ma paupière gauche tuméfiée et grimaçai sous le coup de la douleur, alors que je l'avais à peine effleurée.

"Lily... il est arrivé quelque chose." dis-je d'une voix navrée.

Je respirai par saccades. J'avais vraiment de grandes difficultés à parler. L'eau commençait à envahir mes poumons. Je le sentais... J'évitai le regard de Jeremiel, voulus m'expliquer, mais le maire me coupa la parole.

"C'est le dinosaure qui vous a fait ça ?"

Je secouai la tete, mes cheveux emmelés fouettant ma joue endolorie. Je fis une petite moue et déclarai :

"Elliot a été mangé par Albert... mais il en est sorti très vite !" ajoutai-je précipitamment en voyant les yeux de Lily s'agrandir d'effroi. "En fait, Albert m'a gobé. Des fois, il aime le faire. J'ai toujours des comprimés dans mon sac pour le faire vomir au cas où. C'est juste un jeu pour lui. Il a aussi avalé Elliot. Et il a eu la bonne idée de nous téléporter hors de son estomac. Seulement..."

Je me tus, levant les yeux vers Jeremiel, profondément navrée de m'etre trompée.

"Tu avais raison pour elle. On ne peut pas la changer. Elle est instable, elle..."

Je me mordis de nouveau les lèvres, hoquetant en sentant l'eau s'infiltrer lentement, sournoisement dans mes poumons.

"Elle a réveillé le kraken."

Je baissai les yeux sur ma main fermée que j'avais levé vers eux. Focalisée dessus, je repris :

"Elle l'a invoqué, elle nous a pris par surprise... elle a capturé Elliot. Elle a dit qu'elle veut le forcer à etre son père. Et..."

Lentement, j'ouvris ma main. A coeur de ma paume suintait une tache noire mouvante, ondulant comme de l'eau sale. Je frémis et ajoutai dans un murmure terrifié :

"... j'ai été marquée, moi aussi."


(c) sweet.lips

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝ I'm in the middle of starting over ❞
The colors and the stars seem a little brighter. ⊹ Tomorrow isn't far away! Through the hardest part I'm working towards a happy ending.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10706-astrid-o-la-grande-va http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10887-astrid-if-we-hold-on-together-i-know-our-dreams-will-never-die http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25875-the-great-story-of-littlefoot

Jeremiel Othrys


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Norman Reedus

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Uriel



☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 585
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 14 Nov 2014 - 23:08



- The Beginning of the End -



    Précédemment...

    "Je ne laisserai jamais personne me dicter ma conduite!" avais-je dit avec une voix autoritaire en poitant mon index vers le vieil homme. Au lieu de mal le prendre, de riposter, il se contentait de sourire. Cette facheuse manie qu'il avait de croire qu'il savait tout, qu'il pouvait tout contrôler et qu'il..

    "...je ne prétend pas tout contrôler."

    "Arrêtez de faire ça !!" avais-je crié tout en posant mes mains sur mes tempes. Il avait cette facheuse manie de lire dans mes pensées, de répondre avant que je pose la question, de me rassurer alors qu'il n'y avait pas de raisons de le faire.

    "Arrêter quoi?"

    "De lire en moi comme si la porte était grande ouverte. Je n'aime pas les rôdeurs!"

    Il avait sourit une nouvelle fois. Je m'étais contenté de ramasser mon arbalète par terre et de l'accrocher à mon dos. Je pouvais partir, j'étais prêt, je le savais.

    "...tu es sûr?"

    S'en était trop! J'en pouvais plus de vivre avec lui, de faire ce qu'il me disait, d'attendre le bon moment. Il n'y avait pas de bon moment, le futur n'était pas quelque chose qui se commandait. Nous n'avions aucune emprise sur lui. La seule certitude que l'on a, c'est que le futur fait partit de nous. Il suffit d'être assez courageux pour s'en rendre compte et de saisir l'instant présent.

    "Allez y... Faites le. Maintenant!"

    Je me tenais bien droit devant lui. Je savais que c'était maintenant. Je ne devais plus attendre. Elle arrivait et je ne voulais surtout pas être en retard. Tout allait se jouer sur un coup de hasard, un coup de chance. Je ne pouvais pas me permettre la moindre erreur.

    "Soit..."

    Je sentais mon coeur s'accélérer.

    "Ils ne comprendront pas tout de suite..."

    J'en étais bien conscient, j'avais eu le temps de m'y préparer.

    "Tu es si différent d'eux..."

    Qu'importe... C'était maintenant, je le sentais.

    "Le temple de Déméter. C'est là bas où tu devras te rendre. Elles t'ouvriront la voie. Et rappelle toi ce que je t'ai dit sur elles. Ne soit pas pressé, prend le temps de les trouver. N'oublie pas que chaque aide est bonne à prendre. Ils sont ta famille, Uriel, mais ils ne devront pas savoir qui tu es vraiment, car ça pourrait... fausser la donne. Et si tu arrives avant lui, n'interviens pas, laisse le faire. Tu ne peux rien face à lui..."

    "On dirait le discours d'une mère avant d'envoyer son fils au bucher..." avais-je dit ironiquement.

    "Juste un père, inquiet pour son fils..."

    Ca y est, ça arrivait. Je me sentais partir. C'était la première fois que ça arrivait. Je n'avais jamais sentis mon coeur se stopper, ni même mon corps ne plus répondre à mes attentes. Je me voyais partir, mais ça ne me faisait pas peur, car je savais qu'au bout du tunnel j'y trouverai la lumière.

    "Et une dernière chose..."

    Quoi? Il fallait s'attendre à tout avec lui. Surtout quand il ne souriait plus. Mais étrangement, même si son regard semblait plus vieux, plus fatigué, plus triste... sans doute parce qu'il utilisait beaucoup d'énergie pour m'envoyer là bas, il y avait toujours ce léger sourire au coin de ses lèvres.

    "Tu ne seras pas seul."

    Je sais... Ils sont de ma famille, je peux leur faire confiance, tout en me méfiant d'eux. J'avais entendu ce discours un grand nombre de fois...

    "Elle sera là..."

    Elles seront là pour moi, ça aussi je le savais. Il fallait juste les trouver, les... Elle? Juste elle?

    "...oui."

    Comment ça, juste elle? Qui d'autre sera là? Qui? Répond moi ! Répond moi !! Mais il était trop tard, j'étais déjà plus là...


    Aujourd'hui...

    Quand elle me l'avait demandée, je m'étais stoppé. Puis, elle avait parlée à Lily, lui rapportant ce qui était arrivé. Et enfin, elle avait évoquée le Kraken. Je savais ce que cela signifiait. Je sentais également que son amie ne pourrait pas comprendre. Les humains voyaient un kraken comme une créature marine issue de contes et légendes, mais ici il avait un tout autre sens.

    Pendant qu'elle parlait à Lily, j'avais tourné la tête vers l'ancien maire, ou le maire actuel... Je n'étais pas très sûr de s'il pouvait encore prétendre au titre après autant de temps. Mais une chose était sûre... Quoi qu'il en pensait, il avait été à la hauteur, c'était juste que parfois notre ennemi est bien trop fort.

    "Je suis désolé pour Pégase..." avais-je murmuré pour la toute première fois. Depuis ce jour, on ne s'était plus adressé la parole. Je leur avais dit quoi faire, Arès m'avait écouté et résultat, ils en avaient tous payés le prix. Toujours à vouloir aller trop vite, toujours à en faire qu'à sa tête et voilà où tout ça nous avait conduit. Les cavaliers, les faire revivre et les dirigeait aurait pu nous faire sortir de ce cauchemars, mais je savais très bien que ça aurait été un échec de plus, car je ne pouvais que les élever, non les contrôler. Ces créatures étaient instables. On aurait pu tous y passer. J'aurai pu sacrifier encore plus de monde. Astrid m'avait fait sortit de mes pensées en ouvrant sa main et en montrant sa marque.

    "Elle a osée?"

    Je m'étais approché de Astrid pour prendre sa main glacée dans la mienne. J'avais passé mon pouce sur sa paume pour faire partir la tache. Mais rien y faisait. Mon pouvoir n'était pas aussi grand. J'avais refermé son poing et je l'avais lâchée.

    "Rien de ce que tu pourras dire cette fois ci, la sauvera."

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« FEED ME ! »

« Le Dinosaure ça se mange ?! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43911-chronologie-de-jeremi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43910-la-bible-des-rp-s-de-jeremiel-othrys-le-vieux-fossile

Astrid Littlefoot


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emily Kinney

Ѽ Conte(s) : Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Petit-Pied <3



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 915
✯ Les étoiles : -200




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Sam 15 Nov 2014 - 23:22

City of Ashes
Getting lost is just another way of saying 'going exploring.

Monsieur le maire redressa brusquement la tête vers Jeremiel lorsqu'il lui présenta ses excuses pour Pégase, avant de lui lancer un regard perçant. Je les observai, un peu anxieuse à l'idée que leur instinct de destruction ne surgisse à nouveau. On ne peut gagner que si l'on reste tous ensemble. Je le répétais depuis des années, mais les Deux Jambes sont beaucoup trop nerveux, belliqueux. C'est difficile de les maintenir unis.

Jeremiel me prit la main et tenta de faire disparaitre la marque, en vain. Je savais qu'il n'y parviendrait pas. C'était de la vieille magie alliée à de l'essence divine. Je n'étais pas une experte en la matière, mais je pensais en savoir assez pour connaitre mon funeste sort. Cependant, je restais pondérée par rapport à toute cette histoire : je savais que ce jour n'était pas celui de ma mort. Je l'avais vue, elle était une vieille amie. Je connaissais le moment où elle viendrait me rendre visite et m'emporter avec elle. Je n'avais rien à craindre. Ce n'était pas pour tout de suite.

Ce qui me blessait véritablement, c'était le geste de Melody. Son obsession d’être aimée par un père l'avait poussée à me rejeter, à me marquer, alors que j'avais pris soin d'elle.

Jeremiel referma ma main et me lâcha, me confirmant ses intentions, même si je les connaissais déjà. Pas besoin de lire en lui pour sentir la rage l'animer tout entier. Il m'avait déjà mise en garde à son sujet. Il avait voulu à plusieurs reprises la rendre incapable de nuire. Je l'en avais dissuadé. Je voulais toujours voir le bon en chaque personne.

Je me mordis les lèvres. Je détestais me tromper sur ce genre de choses. C'était incroyablement douloureux... Je passai une main sur mes paupières, cueillant une larme. Je grimaçai en sentant une entaille s'ouvrir sur mes lèvres. Levant les yeux vers Jeremiel, je déclarai à contrecœur :

"Allons-y. Nous n'avons que trop tardé."

J'ouvris la marche d'un pas déterminé, ignorant l'écho de la défaite, du désespoir. La perspective de perdre quelqu'un d'autre faisait saigner mon coeur. Mais nous devions agir pour libérer Elliot, pour que Lily retrouve l'homme qu'elle aime. Les fins heureuses existaient encore. Il fallait au moins croire en cela, sinon j'allais devenir folle...

Nous primes la direction du port. Je savais pertinemment où se "cachait" Melody. Elle agissait impulsivement, elle ne réfléchissait jamais aux conséquences. Elle se trouvait forcément là où elle passait son temps, plus petite, à attendre le retour de son père. Je souris tristement, me souvenant d'elle, ses longs cheveux attachés en queue de cheval, assise en tailleur au bord de l'eau, guettant l'horizon, les yeux noyés d'espoir et de conviction. Comme ce temps-là semblait lointain... J'aurais tant aimé qu'elle reste une petite fille. Tout aurait été plus simple si les Hommes restaient éternellement des enfants.

Je marchai aux cotés de Jeremiel qui venait de me dépasser. Il avançait bon train, il souhaitait en finir au plus vite. L'absence d'expression sur son visage me glaça d'effroi. Pourrait-il la tuer de sang froid ? Allais-je le laisser faire sans intervenir ? Je déglutis avec peine.

Ce n'est pas une exécution, pensai-je pour me rassurer. Nous allons simplement la convaincre de relâcher Elliot, et ensuite...

Je préférai y revenir plus tard. De toutes façons, le maire me posa une question, me faisant revenir au moment présent.

"Cette fille dont vous parlez et qui m'a tout l'air d’être une menace... il s'agit de sa fille ?"

Il regarda vers Lily qui tendit l'oreille, impatiente de connaitre la vérité. Je poussai un petit soupir et répondis d'un ton contrarié :

"Non. Melody est... elle a vécu des choses réellement difficiles. Ses parents sont morts sous ses yeux quand elle était toute petite. Pour tout souvenir d'eux, elle n'avait qu'un médaillon. J'ignorais que le médaillon était un réceptacle d'un très grand pouvoir. Le jour où elle l'a ouvert, la magie s'est déversée en elle... littéralement parlant. C'était un mauvais coup de la pire ennemie de leur famille, Vanessa. Cette sorcière s'est arrangée pour que toute l'encre noire de sa magie soit condensée dans cet objet."

J'enfouis la main dans ma besace rapiécée, cherchai un moment, avant de refermer les doigts sur quelque chose de froid et métallique. J'extirpai un collier doré que je montrai à Lily et Bodhi. Un petit coquillage ouvert en deux, en or, sur lequel était joliment tracé "Melody" se balançait au bout d'une chaine.

"Je le garde toujours sur moi. J'ignore pourquoi... peut-être parce que ce collier garde l'empreinte de l'innocence de Melody, juste avant qu'elle ne bascule dans la folie de sa propre destruction."

Je poussai un nouveau soupir, hésitai un instant, et passai le médaillon autour de mon cou. Puis je lançai un regard plein de sollicitude en direction de Lily.

"Melody cherche désespérément à être aimée, c'est tout. Elle veut juste appartenir à une famille."

J'entendis Jeremiel se racler la gorge, signe qu'il en avait assez de tant de mièvrerie. Je levai un regard réprobateur vers lui, mais c'est alors que je sentis le sol tanguer légèrement sous mes pieds. Tout se gondola autour de nous avant de devenir flou. La rue, les maisons, tout se mit à tourner sur lui-même alors que nous restions immobiles. Lorsque ma vision redevint normale, je passai une main sur mon front blessé, le massant pour calmer le brusque mal de crane. Dans un état second, je m'aperçus que nous étions au port, sur le pont en bois menant aux bateaux, tout près de l'eau.

"Je déteste quand tu nous déplaces sans me prévenir !"
fis-je, agacée à l'adresse de Jeremiel.

"C'est sincèrement touchant tout ce que tu as dit."
répliqua une voix qui me fit tressaillir.

Je n'eus pas le temps de me tourner que je sentis la chaine du médaillon se resserrer autour de ma gorge. Je l'agrippai, griffant ma peau dans l'espoir de l'arracher. L'eau vint lécher mes chevilles et s'enroula autour, me soulevant à plusieurs mètres du sol, hors de portée. Impuissante, je tentai de me débattre, mais la pression du collier me bloquait la respiration. Je baissai les yeux sur la jeune fille brune qui venait de surgir des flots, un large sourire aux lèvres. Elle pencha la tête sur le coté tout en m'observant, fronçant les sourcils.

"Alors c'est toi qui l'avais !" s'écria-t-elle, et je sus qu'elle parlait du collier. "Sale voleuse !"

Ses paroles me blessèrent bien plus que le médaillon qui se resserrait encore, bien que je commençais à me demander si le temps ne pouvait pas être réécrit, et si, par le plus grand des hasard, j'allais mourir aujourd’hui, tout compte fait. J'aurais été infiniment peinée de rendre mon dernier souffle sans avoir pu aider les autres.

Les yeux brouillées de larmes douloureuses, je vis mes amis tenter de la combattre. Melody renversa la tête en arrière et éclata de rire.

"Si j'étais vous, je resterais sage. Pour l'instant, il ne fait que dormir. Mais si vous me contrariez, il risque... de se noyer !"

Jubilant presque, elle fit onduler ses mains dans l'air. Le corps d'un homme remonta à la surface de l'eau, même s'il restait immergé. Les yeux fermés, il dormait d'un sommeil sans rêve. Aucune bulle ne s'échappait de ses narines. Il était plongé dans un profond sommeil.

Un sommeil de mort, songeai-je avec effroi, car j'entendais presque ses pensées.

Je l'entendais appeler à l'aide, même si sa voix était brouillée par les remous des flots. Il ne fallait surtout pas qu'elle se fasse plus claire, car alors cela n'aurait signifié qu'une chose...

"Mel... Melody je t'en... prie..." balbutiai-je dans un filet de voix, les mains cramponnées au collier serré autour de ma gorge. "Laisse... le..."

Elle leva son regard déterminé et destructeur vers moi.

"S'il ne veut pas de moi, alors il ne mérite pas de vivre. Pour l'instant, il se repose. Ca lui laisse le temps de réfléchir et de faire le bon choix. Quant à eux..."

Elle reposa les yeux sur Jeremiel et Bodhi, avant de faire craquer les jointures de ses doigts, amusée.

"On va leur donner de quoi s'occuper." acheva-t-elle avec un sourire torve.

Elle s'écarta, laissant entrevoir un petit garçon brun très pale qui venait juste d'apparaitre derrière elle. De l'eau ruisselait de son crane jusqu'à ses pieds. Il portait un vêtement noir informe et dépourvu de couture. Il fixait les deux hommes d'un air placide, ses yeux sombres totalement sereins. Il se contenta de les regarder.

Puis, il leva la tête vers moi. Il tendit le bras dans ma direction et ouvrit la main. Je sentis brusquement la marque à l'intérieur de ma paume vibrer vers ses doigts. C'était une douleur ténue, qui fourmillait jusqu'à mes veines, qui engorgeait d'eau le moindre centimètre carré de mon être...

Un couinement étranglé s'échappa de ma gorge écrasée.

Le Kraken. Le Kraken !

Mon esprit affolé hurlait, mais j'étais incapable de prononcer la moindre parole. Le petit garçon me fixait, savourant ma peine, la dévorant avec délice. Un mince sourire creusa les fossettes de ses joues.

Les larmes ruisselaient sur mes joues. J'aurais tant aimé leur dire, à ceux d'en bas, leur dire qui était cet enfant... mais je sentais que je ne pourrais bientot plus rien faire. Les forces m'abandonnaient. Une sorte de lassitude engourdissait mes membres tandis que la douleur se faisait moins forte...

Le Kraken !
LE KRAKEN ! criaient mes pensées.

Sous l'eau, Elliot ouvrit brusquement les yeux.


(c) sweet.lips
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10706-astrid-o-la-grande-va http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10887-astrid-if-we-hold-on-together-i-know-our-dreams-will-never-die http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25875-the-great-story-of-littlefoot

Lily Olyphant


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9622
✯ Les étoiles : 40792




Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Dim 16 Nov 2014 - 13:26



- The End of Time -



    "Tu vas le laisser tranquille espèce de sale petite fille méchante !!" avais-je hurlé, tandis que je sentais la main de Jeremiel me saisir le bras et m'empêcher d'avancer d'avantage.

    "Quoi? Tu veux la laisser faire c'est ça? Je croyais que tu voulais la tuer?"

    Il en avait l'occasion, alors pourquoi il ne faisait rien? Elliot avait beau être un dieu, il ne pouvait pas respirer sous l'eau. Elle allait finir par le tuer. Et même si je pensais qu'il pouvait revenir, ce n'était pas une raison pour la laisser faire. J'avais donnée un coup de pied à Jeremiel, qui sous le coup de la surprise, s'était reculé, tout en sautillant pour s'attraper son pied. J'avais frappé dans les chevilles, ça faisait mal...

    "Désolé..." avais-je dit avant d'avancer d'un pas décidé vers la jeune femme. C'était à ce moment là qu'un petit garçon était apparu. S'occuper d'eux? Comment ça? C'était quoi ce garçon? Aux premiers abords on aurait dit un petit enfant, mais avec les divins, fallait toujours s'attendre à quelque chose de plus gros.

    "Ca suffit maintenant ! J'ai plus envie de jouer ! Tu vas dire au petit gamin de retourner vers toi et nous rendre Elliot, sinon..."

    J'avais pris mon air des plus menaçants et ça aurait sans doute eu un plus grand impact, si Jeremiel ne s'était pas mis à rire... Il se moquait de moi? Il se moquait de moi?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Rien ne vaut les bras d'une maman...
...pour oublier tous les chagrins du monde... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Jeremiel Othrys


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Norman Reedus

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Uriel



☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 585
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 16 Nov 2014 - 13:37



- The End of Time -



    Pour une fille, elle avait une sacrée force. Je sautillais, tentant de faire passer la douleur. Je n'allais quand même pas perdre ma dernière vie sur ce coup bas? Non... Impossible. Ca allait passer. Mais bon sang que ça faisait mal.

    Je m'étais remis droit, prêt au combat en voyant apparaître le Kraken... Enfin, le petit garçon. Lily avait haussait la voix une nouvelle fois, car elle craignait pour la vie de Elliot et je la comprennais. Je voulais aussi que ça s'arrête, je ne savais pas combien de temps pouvait tenir Astrid.

    Je m'étais déjà préparé avec le septre à combattre cette chose qui venait d'apparaître, quand j'avais sentis son aura. C'était pas sérieux? Elle n'était pas sérieuse? Je n'avais pas pu m'empêcher de rire. Je ne rigolais pas de Lily, mais de cette Melody.

    "Attends, stop, pause..." avais-je dit en faisant un T avec mes mains.

    "C'est quoi ça?"

    J'avais pointé le petit garçon du doigt. C'était lui le Kraken? Lui? Et dire que j'aurai pu en finir bien plus tôt. Elliot venait d'ouvrir les yeux sous l'eau. Super, il allait pouvoir assister au spectacle.

    "Tu es sérieuse? C'est ça le Kraken?"

    Une nouvelle fois je m'étais mis à rire. Je ne rigolais pas parce que c'était un enfant qui se trouvait devant nous. Bien au contraire, sa puissance était bien plus grande que ce qu'il représentait, même si je savais que j'étais plus fort que lui. Cela dit, comme il n'allait pas y avoir de combat, on ne saura jamais si j'avais raison ou non. Je m'étais approché, beaucoup moins hésitant, de la jeune femme. J'avais levé le septre en direction de Astrid qui était retombée en douceur, libérée de ce qui l'emprisonnait. Quand à Elliot, il y arriverait tout seul, d'ailleurs, il venait juste d'émerger et bien entendu... il toussait... Encore... Encore... Il allait gâcher tout mon effet vue qu'il couvrait ma voix...

    Pour ce qui était de Melody, je sentais que tout ceci la perturbait. Elle se doutait que je pourrai facilement libérer Astrid, d'où le fait qu'elle voulait nous "occuper" avec son Kraken. Mais elle pensait sans doute qu'il nous effrayerait bien plus que ça.

    "C'est toujours comme ça avec vous, les... mortels. Vous jouez avec des forces qui vous dépassent."

    J'avais jeté un oeil vers Bodhi avant de regarder bien droit dans les yeux Melody.

    "Tu as invoqué une créature de l'Enfer dans le but de nous tuer? Ou plutôt dans le but de forcer ce jeune homme à être ton père? Je te souhaite bien du courage ma petite..."

    Je m'étais tourné vers Astrid.

    "On devrait y aller, le Kraken pourra très facilement se charger d'elle et on doit trouver un moyen de renvoyer ces deux là de là où ils viennent."

    Astrid semblait plus que septique. Melody s'énervait derrière moi. Ok, elle voulait une explication? Elle allait l'avoir, mais ça ne lui plairait pas. Je m'étais tourné vers elle, une nouvelle fois.

    "Cette chose vient des Enfers. Et vue son aura, je me doute de quel est le dieu des "Enfers" qui l'a créé..."

    J'avais jeté un regard vers Elliot avant de pour la toute dernière fois, regarder Melody...

    "C'est son fils. Alors entre toi ou lui, je me demande à qui va obéir ce Kraken..."

    J'avais croisé les bras, histoire de voir la suite du spectacle. On pouvait bien rester encore quelques secondes. En tout cas, Melody semblait bien énervée mais toujours aussi sûre d'elle, car suite à ses ordres, la créature s'était dirigée droit sur Elliot. Mais je ne bougerai pas, j'étais sûr de mon coup... Pratiquement sûr...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


« FEED ME ! »

« Le Dinosaure ça se mange ?! »


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43911-chronologie-de-jeremi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43910-la-bible-des-rp-s-de-jeremiel-othrys-le-vieux-fossile

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8039
✯ Les étoiles : 29093




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Dim 16 Nov 2014 - 17:23

City of Ashes
Time can be rewritten...

C'était... mouillé. Je n'aurais jamais pensé que se retrouver dans le corps d'un dinosaure aurait pu être aussi humide. Je voulus frissonner mais quelque chose ankylosait mes muscles. Tous mes membres étaient engourdis. J'avais la désagréable impression d'avoir été emprisonné dans un bocal de formol tout gluant.

Cette voix dans ma tête... Elle n’arrêtait pas de hurler. Que disait-elle ? Un mot qui me fit penser à Pirates des Caraibes. Meme dans un moment aussi critique, je ne pouvais mettre mon cerveau geek en pause. Vraiment pénible. Je reconnus à qui appartenait la voix. Astrid ! Pourquoi criait-elle comme ça ? Le Kraken ! Le Kraken ! Elle avait forcément pété un boulon. A force de trainer avec un albertosaure, c'était forcé que cela finisse par arriver.

J'ouvris subitement les yeux. Je restai tétanisé. Ma vision était trouble, comme si je regardais à travers des lunettes vraiment très très sales. Dès l'instant où j'avais soulevé les paupières, la voix d'Astrid avait déserté mon esprit. A présent, j'en percevais d'autres, beaucoup plus nombreuses, mais je ne comprenais pas ce qu'elles disaient. Elles étaient assourdies par le bruit lourd et lent de l'eau qui m'entourait. Okay. Je ne me trouvais plus dans l'estomac du dinosaure. Mon cerveau se mit à jour façon vitesse lumière. Je trouvais cela évident. Je me souvenais avoir téléporté Astrid hors de son ventre. Je la tenais contre moi, nous étions réapparu au milieu de la rue, et là... Melody avait surgi. J'avais voulu lui parler et elle avait levé la main vers moi. Mais quel crétin. Elle était une sorcière. Elle m'avait pris par surprise. Il fallait vraiment que je me prépare à tout. Elle m'avait immobilisé dans l'eau par un sortilège. Je pouvais sentir les liens invisibles qui me maintenaient sous la surface. Les flots créaient une sorte de prison impalpable autour de moi. Je me concentrai, écoutant les variations de l'onde qui m'entourait. Je la convainquis de me laisser en paix. Elle était facile à amadouer. Après tout, l'eau s'écoulait de mes mains, parfois. Elle n'était pas mon ennemie.

Je sortis la tête de l'eau en prenant une inspiration digne de celle d'un asthmatique. Mon corps reprit tout son poids et je coulai quelques secondes avant de remonter. Je nageai jusqu'au rebord en bois et me hissai sur ce dernier, crachant l'eau qui s'était infiltrée dans mes poumons. Je pris tout mon temps pour me relever, toussant énormément. De toutes façons, ils avaient tous l'air en grande conversation. Je repérai aussitôt Lily. Mon coeur manqua un battement en voyant qu'elle avait l'air en parfaite santé. Ouf. Je fis un rapide tour d'horizon. Astrid était plutôt mal en point. Son visage était couvert d'égratignures et elle massait son cou qui gardait la trace violacée d'une corde ou de quelque chose qui avait tenté de l'étrangler. Cependant, aucune vision n'était pire que les deux gars du casting. C'était le retour des hippies ou quoi ? Le premier, celui qui se marrait, était tellement mal fichu que c'en était désarmant. Quant au second il... J'ouvris des yeux ronds.

"Monsieur le maire ?" m'étonnai-je.

Ca pour un choc, c'en était un ! Tous me regardèrent, mais le gars continua de parler. Je m'aperçus avec stupeur qu'il tenait le sceptre d'Olympe en main. Le sceptre de Arès ! Une violente colère s'empara de moi, avant de me souvenir que mon oncle n'était plus de ce monde. Cet homme était donc un dieu ? Je jugeai préférable d'écouter ce qu'il avait à dire. Je tentai de suivre ce qu'il se passait, même si mon cerveau était encore engourdi, et que je tremblai de froid puisque j'étais trempé.

Soudain, un petit garçon tout en noir à l'allure méga flippante se rua sur moi. Le visage implacable, il me fonçait dessus, façon roquet prêt à mordre. Surpris, je reculai d'un pas et manquai de tomber de nouveau dans l'eau. Je retrouvai l'équilibre et criai :

"STOP !"

C'est vrai quoi ! Laissez-moi le temps de respirer deux secondes !
Le petit garçon s'immobilisa tout net, me fixant avec insistance. Il se trouvait à seulement quelques centimètres de moi. Je déglutis avec peine et fis un pas de coté. Non vraiment, il était trop effrayant, ce gamin !

"Qu'est-ce qui se passe, ici ? Et pourquoi il me suit, ce truc ?!" m'exclamai-je d'un ton aigu.

En effet, pendant que je bougeais, le gamin copiait chacun de mes pas, sans changer cette étrange expression impassible. Au comble de l'agacement, je me tournai vers lui et criai :

"Arrete de faire comme moi ! Arrete !"

Le gamin cessa aussitôt. Il se contenta de me fixer. Encore et toujours. Je frémis et portai un doigt à ma bouche entrouverte, réalisant enfin ce qu'il venait de se passer.

"Attendez... mon père a créé cet enfant ? C'est ce gamin, le Kraken ?"

"Wouah... et c'est lui notre dernier espoir..." fit une voix exaspérée dans mon dos.

Je pivotai sur mes talons, fronçant les sourcils en remarquant "le maire" se masser la tempe en levant les yeux au ciel. Il avait l'air très las, et surtout très laid avec ses cheveux filasses et sa barbe de bucheron. Je le fixai d'un air plein de dédain. Sa réplique me mit en surchauffe. Tout en m'approchant de lui, mes vêtements et mes cheveux séchèrent instantanément.

"Y a un problème ?" l'attaquai-je. "Excusez-moi d’être un peu lent, je n'étais pas dans le scénario de la page trois !" fis-je avec ironie.

Le maire se contenta de m'observer d'un oeil mauvais avant de jeter un regard encore pire au type encore plus moche que lui. Il se méfiait de moi, de lui. D'un coté, si les dieux avaient tous péri, je pouvais comprendre qu'il soit sceptique sur ma chance de réussite.

Tandis que je réfléchissais, je sentis Melody s'agiter derrière moi. Je me tournai pile au moment où elle envoyait une vague sur nous. Instinctivement, je levai les mains et la lui renvoyai. La vague la submergea et l'envoya droit dans l'eau. Elle poussa un cri étonné en tombant, avant qu'un "plouf" ne lui coupe la parole.

Je m'approchai du bord, sachant qu'elle m'entendrait très bien :

"Même sans être ton père, je maitrise l'eau aussi ! Alors réfléchis un peu la prochaine fois ! On ne piège pas un dieu avec une tapette à souris ! Enfin... enfin voilà. Vous avez compris ce que j'ai voulu dire."

Embarrassé par le faible niveau de ma répartie, je rentrai la tête dans les épaules et dit au type tout moche :

"Occupez-vous d'elle. Mais ne la tuez pas. Ce n'est qu'une gamine qui ne sait pas ce qu'elle fait. Il faut qu'elle se montre moins stupide et qu'elle apprenne à maitriser ses pouvoirs."

Je me détachai de lui pour m'avancer vers Lily et la serrer dans mes bras. Depuis que j'étais sorti de l'eau, c'était la seule chose que je voulais faire.

"J'ai vraiment l'impression que le sort s'acharne contre nous."
dis-je tout en nichant mon visage dans ses cheveux un court instant. "On va s'en sortir. Il le faut."

Je m'écartai légèrement d'elle pour caresser sa joue. Du coin de l'oeil, j'aperçus alors une ombre au tableau. Je sursautai et tirai Lily vers moi. Le gamin était de nouveau planté juste à coté de moi.

"Il faut qu'il arrête de faire ça, c'est insupportable !"

"Il sent Hadès en toi." déclara Astrid en s'approchant. "Il se sent chez lui auprès de toi."

Je grimaçai, trouvant toute cette histoire très glauque. Je n'avais pas spécialement envie que cette créature flippante se sente à l'aise à me coller sans arrêt. Je me tournai vers la jeune femme, lui demandant si elle allait bien. Elle acquiesça, s'efforçant de sourire alors que je pouvais voir à quel point elle était lasse et épuisée.

"Je ne peux rien faire pour tes blessures. Il va falloir attendre qu'elles guérissent toutes seules." dis-je d'un ton navré. "C'est bête, parce que si tu étais morte, là j'aurais pu régler le problème illico presto !"

Je lui adressai un grand sourire pendant que je prenais pleinement conscience du taux élevé de débilités que j'étais capable de sortir en un temps record. Je clignai des yeux et saisis le maire par le bras, car j'avais la curieuse impression qu'il voulait nous fausser compagnie.

"Je veux changer le futur."
lui dis-je d'un ton intransigeant. "Mais je ne pourrais rien faire si je n'ai pas les cartes en main. Il faut m'aider, monsieur Butler."

Le maire posa les yeux sur moi. Il semblait hésiter. Il ouvrit la bouche mais le gars tout moche le fit taire d'un simple regard. Je me tournai vers lui, de plus en plus agacé.

"Comment je peux faire pour sauver votre peau si je ne sais rien du tout ? Eh oh, je n'ai pas la science infuse ! Et puis d'abord, vous sortez d'où, vous ? Je n'ai jamais entendu parler de vous alors que vous êtes le nouveau maitre de l'Olympe !"

Je désignai son sceptre avant de l'observer d'un air suspicieux. Des éclairs crépitèrent au bout de mes doigts. Je fermai les poings, m'efforçant de me calmer. Le provoquer ne servirait à rien.

Je sentis Lily tout près de moi. Je cherchai sa main à tâtons et subitement, une idée germa en moi. J'écarquillai les yeux avant de passer mon autre main dans mes cheveux décoiffés.

"Mais bien sur ! Il suffit que j'absorbe les particules résiduelles de ton pouvoir, Lily ! Comme j'ai fait avec Emma !"

Je pivotai vers elle, la pris dans mes bras et posai mes lèvres sur les siennes. Puis je me reculai. J'ouvris lentement les yeux mais je ne voyais plus très bien les gens qui m'entouraient. A ma vision se superposaient des images, quantité d'images qui ne m'évoquaient rien et tout à la fois. Je voyais... je voyais tout. Absolument tout. Tout ce qui avait été, tout ce qui était, et tout ce qui sera.

"Je... wouah... je... je suis omniscient dans le temps !"
balbutiai-je, la bouche entrouverte, en extase totale.

"Elliot. Concentre-toi sur un moment uniquement." me conseilla Astrid. "Je sens que tu es en train de te perdre..."

Je clignai des yeux, me concentrant pour voir la jeune femme malgré les images qui envahissaient mon esprit. Je hochai la tête avant de l'étreindre à l'aveuglette.

"A tout de suite."
lui murmurai-je.

Je m'éloignai d'elle pour retourner vers Lily et lui prendre la main.

"Tout ce que tu avais en toi c'est... phénoménal !"
dis-je avec un sourire extatique. "Je... wow... ça m’empêche presque de respirer !"

"Elliot, vite !" me pressa Astrid.

Je passai la langue sur mes lèvres et pris de nouveau la main de Lily dans la mienne.

"On retourne chez nous."
lui certifiai-je avec un grand sourire.

J'étais sur de mon coup. J'étais le Temps. L'incarnation de ce qui fut, ce qui est, et ce qui sera. Rien ne pouvait se mettre en travers de mon chemin. Je pris une grande inspiration et...

Quelqu'un glissa quelques mots à mon oreille. J'eus à peine le temps de l'entendre, car je me sentais déjà tellement loin. La voix de Bodhi était pleine d'assurance lorsqu'il me révéla :

"C'est Arès qui L'a invoqué, à l'époque. Il n'a pas su Le contrôler."

Je voulus demander des détails mais le Temps ne regarde jamais en arrière. Je serrai davantage la main de Lily. Je commençais à me perdre, Astrid avait raison. Je ne savais même plus comment je m'appelais. Tant que je tenais Lily, il me restait une part d'humanité. Je m'y raccrochais avec force. Je ne la lâcherai pas. Je ne la laisserai pas errer éternellement dans le tourbillon du Temps...


(c) sweet.lips


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Oh, I hold you for a million years❞
To make you feel my love. I could make you happy, make your dreams come true. There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you. To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9622
✯ Les étoiles : 40792




Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Dim 16 Nov 2014 - 17:34



- Heigh oh, heigh oh... on rentre à la maison ! -



    Je venais juste d'ouvrir les yeux. On était de retour chez nous, du moins je le pensais, car cet appartemment ne ressemblait pas au mien. Déjà, il était moins en désordre et ensuite, il était bien plus grand. Je m'étais tournée vers Elliot pour lui demander s'il n'avait pas eu un soucis de navigation, mais j'étais seule. Oh non, non, non, pas encore un bond dans le futur où je ne sais où! J'avais juste envie de revenir chez moi, de me faire un bon chocolat chaud et de prendre un bain. Je ne voulais pas d'une nouvelle aventure avec une psychopathe en manque d'amis et un dinosaure carnivore.

    "Viens..."

    Je m'étais tournée, mais il n'y avait personne. J'avais plissé les yeux, septique. On m'avait dit de venir ou j'avais mal entendu? Mais la voix s'était répétée une nouvelle fois. Il y avait au fond du salon un escalier qui montait à l'étage. Il fallait que je l'emprunte? On me demandait de gravir ces marches? J'avais hochée la tête, me demandant si je devais écouter cette voix dans mon crâne et me faire déchiquetter une fois en haut. C'était toujours comme ça dans les films d'horreur.

    On entendait une voix, on la suivait et on se retrouvait dans une situation dont on ne pouvait pas s'en sortir. Je me revoyais hurler sur la fille dans la télé, en lui disant "Non, ne monte pas! Fuis cette maison !!". Il y avait peut être quelqu'un en ce moment même qui me regardait et me hurlait la même chose, mais je comprenais mieux ces filles anorexiques et avec une espérance de vie qui ne dépassait pas les vingt cinq ans. Car quand on entendait une voix qui nous disait "viens", on venait. C'était plus fort que nous.

    "Désolé..." avais-je murmuré à la jeune femme qui voulait juste me sauver la vie. Puis, j'avais entrepris de monter les marches, prudemment et avec aucune arme dans les mains...

    Il y avait un long couloir et plusieurs portes, sans doute des chambres. Vue la taille du tout, on devait être dans une maison et toujours aucune trace de Elliot. Soit il n'était pas là, soit il était arrivé avant et il était tombé sur la salle de jeux. Quand il avait sa console, plus personne existait. Mais j'arrivais, grâce à des arguments de chocs, à le déloger de devant sa télé, quand il y passait trop de temps.

    Une porte était entrouverte au fond. Si un zombie sortait de là, j'étais cuite. Mais ça ferait répétitif de se retrouver confronter une seconde fois à ces créatures. Sauf si on était dans une suite du film. Mais vue le budget qu'avait dû coûter la maison, je ne pensais pas que c'était le cas. Juste avant de franchir la porte, j'avais regardé le petit meuble qui se trouvait dans le couloir. Il y avait différents objets posés dessus et un bouquet de fleurs. Elles étaient fraîches. Non mais sérieusement, quel monstre décorerait son intérieur et changerait l'eau de plantes? Poison Ivy?

    J'avais toqué deux petits coups sur la porte entrouverte, mais personne avait répondu. Quand faut y aller, faut y aller ! J'avais pris mon courage à deux mains et je l'avais poussée pour pouvoir entrer. Dedans, je ne m'attendais pas vraiment à ce que j'étais en train de découvrir. La chambre était moins grande que le salon, mais tout aussi accueillante. Il y avait des posters sur les murs, des... Oh mais attendez ! Je m'étais approchée de l'un d'entre eux.

    "Les Blu Brothers! On est chez monsieur le maire!"

    Voilà pourquoi je ne reconnaissais pas l'endroit. Elliot nous avait fait revenir chez le maire au lieu de chez nous. L'affiche était classe. Je ne connaissais pas tout le monde dessus, mais la rousse me disait vaguement quelque chose et Bodhi était trop sexy! Il était aussi jeune qu'à l'époque, du coup ça signifiait qu'on était bel et bien revenu chez nous.

    J'avais baissé les yeux sur la commode. Il y avait une brosse à cheveux. Pas étonnant vue ses cheveux. Ca demandait un sacré entretien. Mais le résultat était magnifique! Sauf s'il décidait de les faire pousser un peu trop, comme de là où je venais de voyager. En tout cas, il n'avait pas opté pour le gel et ça s'était bien! Car ce n'était pas du tout agréable du gel, quand on passait sa main dans les cheveux de son homme.

    Il y avait aussi divers autres objets, dont un cadre photo retourné, un livre, une petite trousse et... une feuille en dessous... Mon regard s'était focalisé dessus. J'avais cru lire quelque chose, mais...

    "Non..." avais-je murmuré en sentant mon coeur s'accélérer. Impossible... Non ! On n'était pas de retour chez nous... Sur la feuille, un grand "Wanted" était inscrit en rouge et en dessous, il y avait une photo. J'avais vue les même sur le mur de la mairie. On était toujours dans le futur. Ca n'avait pas marché.

    Mon coeur avait fait un nouveau bond quand j'avais vue que sur la photo, c'était mon visage qui s'y trouvait. On avait aussi tiré un exemplaire pour moi et sans doute pour Elliot? Ca signifiait que la chose était arrivée juste après notre départ? Peut être pour ça qu'on n'avait pas pu revenir en arrière. Tout avait déjà eu lieu et il était trop tard?

    Je ne voulais pas le croire, je ne voulais pas me rendre compte que tout était fini, que rien ne pouvait être inversé, que le futur était tout tracé. Je ne voulais pas vivre ici, pas dans ces conditions. Mais je sentais que je n'avais pas mon mot à dire.

    Mon regard s'était posé une nouvelle fois sur le cadre photo. Ca devait être trop dur pour lui de voir son visage au fil des jours. C'était sans doute pour cela qu'il l'avait posé à l'envers. Je voulais au moins une fois voir à quoi elle ressemblait. Il avait perdu un être chers, la femme qu'il aimait. Je sais que je n'aurai pas dû, mais je devais la voir...


    Ailleurs...

    J'entendais la voix de Elliot. Il prononçait mon nom à répétition, comme si je me trouvais à côté de lui, mais que je ne lui répondais pas. Je savais qu'il pouvait me voir et m'entendre, mais moi je n'y arrivais pas. Je n'entendais que mon nom et uniquement mon nom. J'étais totalement perdue. Il m'avait peut être oubliée ici, il n'avait peut être pas pû m'emmener avec lui. J'étais seule.


    Mon coeur avait fait un nouveau bond. Je ne comprenais pas ce que je voyais. Puis, j'avais posé mon regard sur le peigne et sur la trousse de maquillage. J'avais regardé une nouvelle fois le Wanted où se trouvait mon visage et le cadre photo... Elliot et moi. Sans doute la seule photo qu'on avait faite. J'avais achetée un appareil photo dans le but de faire un album de tous les grands moments de notre vie, mais je pensais avoir le temps d'en faire plus qu'une seule. Je me souvenais encore de quand on l'avait prise, de pourquoi on souriait dessus.

    "Il va bien..."

    Il y a ce moment entre la vie et la mort, où vous sentez votre corps vous lâcher, où vous savez que votre vie va prendre fin, mais où vous ressentez une sensation tellement pure, qui vous met dans un tel esprit de béatitude, que vous vous laissez partir. Je l'avais déjà ressentie à plusieurs reprises.

    La fois où François avait quitté mon esprit et qu'il était simplement partit... Et la fois où Wilson m'avait empêchée de partir à mon tour, même après qu'il avait eu ce qu'il voulait. Puis, ce moment, cet instant présent, où j'entendis cette voix pour la nouvelle fois, où je m'étais rendu compte qu'elle était bien plus présente, plus proche. Juste derrière moi. Et où je sentais mon coeur se stopper l'espace d'un instant.

    J'avais reposé le cadre sur la commode et j'avais passé une main sur mes yeux, puis dans mes cheveux. Je m'étais appuyé quelques secondes sur la commode. Puis, j'avais pris une grande respiration et je m'étais tournée, tout doucement. Mon dieu... Je le savais. Je savais que le jour où je la verrais, je pourrais la reconnaître. J'avais un mal fou à garder mon calme, à cacher mon excitation, à retenir mes larmes. Plus rien importait, elle était là...

    "Tu... Tu as de si petites oreilles." avais-je réussi à articuler avant de me mettre à rire, puis de sourire et de ne plus voir grand chose, mes larmes brouillaient totalement ma vue. J'avais dû passer plusieurs fois ma main sur mes yeux, tandis que j'entendais Elliot prononcer encore et encore mon nom, mais j'étais bien maintenant. Je ressentais ce sentiment de béatitude qui vous donnait juste envie de vous laisser aller.

    Elle était si belle. Elle avait mes cheveux et les yeux d'Elliot. Elle était si magnifique. C'était sûr qu'elle devait faire fureur! Elle avait de ravissantes petites oreilles, un adorable petit nez et... elle était juste divine. J'avais fait quelques pas pour me rapprocher d'elle. Je n'avais qu'une envie, c'était de la prendre dans mes bras. Mais en m'avançant, le décors avait changé légèrement, puis plus radicalement.

    L'affiche des Blue Brothers semblait bien plus ancienne, plus abîmée. Le cadre photo avait son verre brisé. Le peigne était remplis de toiles d'arraignées. Quand au "Wanted", il avait été froissé. Je sentais mon poul s'accélèrer tandis que tout autour de moi semblait devenir plus vieux, plus ancien. Et quelque chose m'éloignait d'elle à chaque instant qui passait.

    "Non... Je ne veux pas partir, je veux rester là!"

    Pas question que je la quittais, que je m'en allais. Je voulais la prendre dans mes bras, l'embrasser, la toucher, mais quand j'avais fait un nouveau pas vers elle, elle avait mis ses mains en avant en me demandant d'attendre. Pourquoi?

    "Je... Je ne peux pas, je suis désolé..."

    Ma fille ne pouvait pas? Elle était à même pas un mètre. On avait qu'à faire les derniers pas qui nous séparaient l'une de l'autre et on serait ensemble pour toujours. Je pourrais sècher ses larmes, la serrer tout contre mon coeur. Pourquoi elle ne me laissait pas faire?

    "Je ne suis pas vraiment là... Tu ne peux pas me serrer..."

    Elle avait tout comme moi les larmes aux yeux. Je ne comprenais pas ce qui se passait, ce qu'elle me disait. Pourquoi on ne pouvait pas faire simple.

    "Pourquoi? ... C'est injuste... Tu es là, je peux te voir..."

    Je me sentais partir, je me sentais quitter cet endroit, peut être pour toujours. J'avais tellement de questions que j'aurai aimé lui poser, mais une seule chose m'importait, c'était de la serrer tout contre moi. Je voulais la sentir, je voulais la rendre réelle. Elle était là, devant moi, je la voyais, elle existait.

    "Je suis venu... j'ai... j'ai tellement de choses à te dire, mais pas assez de temps..."

    Venue? Elle était venue? Ca voulait dire qu'elle était là? Ici? Quelque part, mais qu'elle avait eu du chemin à faire? Elle n'était pas morte? Elle était bel et bien vivante. Il fallait que je la retrouve.

    "Dit moi où tu es. On trouvera le moyen de revenir avec Elliot et on ira te chercher. Dit moi juste dans quel endroit tu te trouves."

    Je ne voulais pas entendre sa réponse, car vue son regard, je sentais que ça allait plus me faire de mal qu'autre chose, mais je devais savoir. Je devais découvrir ce qui était arrivé à ma fille. Elle avait regardée autour d'elle, comme si elle était inquiéte, si elle ne voulait s'assurer qu'on était seul, puis elle avait fait un pas vers moi. J'avais une nouvelle fois sentis mon coeur s'emballer.

    "Je ne peux pas... Pardonne moi.. J'ai peu de temps... Ce que je dois te dire est important, ça pourrait tout changer..."

    Je l'avais écoutée attentivement, même si ce qu'elle me disait n'était pas facile à encaisser. Tout celà allait vraiment arriver? On n'aurait aucune chance d'y échapper? Alors pourquoi revenir en arrière? Pourquoi tenter de se sauver si ce n'était que pour un temps? Quel avenir il allait nous rester?

    Une fois qu'elle avait finie de parler, j'entendais la voix de Elliot bien plus distinctivement. Il me parlait et me disait qu'il était content d'être rentré et petit à petit je pouvais discerner quelques brieves de notre appartement. Il n'avait pas remarqué que je n'étais pas totalement là. Pour lui tout se déroulait normalement.

    Je crois que je me trouvais encore là bas et ici. Elle m'avait dit que c'était elle, qu'elle avait pu me maintenir là quelques instants, qu'elle n'avait plus... assez... de forces pour nous faire rester tous les deux.

    "...d'accord... j'essayerais..."

    Non... Je ne voulais pas essayer, je voulais faire bien plus. Je ne pouvais pas lui promettre de juste essayer...

    "...j'y arriverai. Je ne les laisserai pas lui faire de mal..."

    Elle avait fait le dernier pas qui nous séparait l'une de l'autre, mais je n'avais pas cherchée à la toucher. Elle m'avait dit que ce n'était pas possible et je la croyais. Ce qui m'importait, c'était de pouvoir la voir et... je voulais la prendre dans mes bras, c'était plus fort que moi. J'avais détourné le regard. Elle ne devait pas me voir si triste. C'était à moi de lui remonter le moral, c'était moi sa mère. Mais je ne pensais pas que ça serait si douloureux de la revoir.

    Puis, alors que j'avais fermée les yeux, j'avais sentit des bras venir se serrer tout contre moi et une immense chaleur m'avait envahie. L'espace de quelques secondes, je me sentais tellement bien, mais en même temps tellement triste, car je savais qu'en faisant ça, elle disait adieu à ce monde à jamais...

    "Non... On peut encore te ramener..." avais-je dit en ne supportant pas l'idée qu'elle avait ça...

    "J'ai déjà fait mon choix... maman..."

    J'avais enfuis ma tête dans ses cheveux et j'avais déposée une main dans son dos pour la serrer d'avantage contre moi. Puis, je m'étais reculée un tout petit peu, pour la regarder dans les yeux.

    "Ca va aller... Tout va s'arranger, ne crains rien..."

    Je la sentais trembler et ça ne me rassurait pas. Elle était si... puissante... Je me sentais totalement écrasée par son aura. François avait raison sur toute la ligne. C'était pour ça qu'elle ne pouvait pas se montrer à Elliot, sinon il l'aurait sû...

    "Tu es la meilleure chose qui me soit arrivée..." avais-je dit en la serrant une nouvelle fois tout contre moi, juste avant de voir le visage de Elliot. Je ne pouvais pas détacher mes yeux des siens.

    "J'ai peur..."

    J'avais tourné la tête et j'avais vue Astrid avec Petit Bébé dans ses bras. Je m'étais passée une main sur les yeux pour m'essuyer les larmes avant de m'approcher d'elle et de prendre ma magnifique fille dans mes bras. Elle n'allait plus avoir peur, j'étais là pour elle. Je pouvais la serrer autant que je voulais, prendre soin d'elle. Rien qu'en faisant ça, je savais que le futur avait déjà changé et que tout était possible. Mais je savais aussi que je me mentais...

    "Merci Astrid, merci..." lui avais-je dit en la regardant et en déposant mes doigts sur son avant bras, tout en gardant bien serrer contre moi ma fille.

    "Tu pourras venir la garder chez nous quand tu voudras."

    Elle avait été là pour elle, jusqu'à la fin, je le savais... Elle m'aviat parlée d'elle... Je pouvais lui faire entièrement confiance.

    Je m'étais dirigé vers la chambre à coucher. Je n'avais qu'une idée en tête, faire mes valises. Il était grand temps ! Je ne voulais pas rester ici. Le temps nous était compté, je le savais et je serai bien mieux avec lui. Mais avant de franchir la porte, je m'étais arrêtée, la main sur la poignée.

    "Cassandre..."

    J'avais regardée Petit Bébé avant de me tourner vers Elliot, avec un petit sourire, sûre de moi.

    "Elle s'appelle Cassandre."

    Puis, sans lui demander son avis, j'étais rentrée dans la chambre et un grand bruit avait suivi. Tenter de prendre une valise en haut d'une armoire en tenant Cassy dans mes bras, c'était pas ce qu'il y avait de plus facile.

    "Elliot? Tu peux venir me donner un coup de main? J'emménage chez toi!"

    Voilà, comme ça il ne pourrait pas me dire qu'il n'était pas au courant...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Rien ne vaut les bras d'une maman...
...pour oublier tous les chagrins du monde... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

All gone, except the two girls of my life • Entre deux Feux [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ L'hôpital