MAGRATHEA :
28.10.18
de Natoune


LA MAISON :
14.11.18
de River


BIENTOT :
02.12.18
de Tigrou


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Maison ☆ Evénement #101
Une mission de River Frost - Depuis le 14 novembre 2018
« Oserez vous franchir les portes de notre demeure ?! »

Partagez | .
 

 [Fe] Panique au Comic Con - Evénement #39

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Lounis Masnaa


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Mika

Ѽ Conte(s) : Bambi (de Bambi)
☞ Surnom : Mika
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1098
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 11 Juil 2015 - 14:54






With No Power
Come No Responsibility.
They Were Wrong.


Lily, Wilson, Pascal, Lara, Zach, Lounis, Astrid & Elliot








Oh, un compliment! De quoi le mettre à l'aise... Ou mal à l'aise, au choix. Enfin, il avait remercié le petit docteur avec un joli sourire amical, cachant sans trop réussir une certaine gêne apparente. Il n'avait pas l'habitude des compliments, et dans tous les cas, n'avait jamais su comment les prendre. Il en distribuait à tours de bras, mais ne savait pas les accepter. Peut-être qu'un jour il s'y ferait? Enfin, pas le temps de paraître vraiment embarrassé que voilà du divertissement! Un petit Iron-Man venait de débarquer, vite rattrapé par une Thor... Oh, elle avait vu les nouveaux comics où Thor était une femme? C'était tout à fait subjectif, mais Lounis préférait le dieu en homme. Mais ne lançons pas le débat, Lounis n'aimait pas les débats.

" Vous n'êtes pas trop en retard ne vous en faites pas, je crois qu'il manque encore des gens... " Rassura le jeune homme en direction de la petite Thor avec un petit sourire. Il n'était pas sûr de ce qu'il avançait, mais il lui semblait que les regards cherchaient encore un -ou peut-être plus?- arrivant. Alors il en avait déduit que quelqu'un était en retard... Et ils purent vite en avoir le cœur net! Du grabuge sur la place attira l'attention du petit groupe, et la première pensée qui traversa l'esprit de Lounis fut "...Mais c'est quoi ça?" en voyant la grosse peluche courir... Se trémousser en leur direction avec une détermination alarmante. Est-ce que c'était un costume? Et dans ce cas, un costume de quoi exactement? Et comment ça ne pas le toucher? C'était un costume fragile? Ou toxique? Ils n'allaient quand même pas amener des choses toxiques au Comic-con si? Déjà qu'il semblait à Lounis que les animaux étaient dorénavant interdits en conventions à cause de soucis de maltraitance et déshydratation et qu'il espérait que la charmante aiglonne n'aurait pas de soucis, alors si ils se ramenaient avec quelque chose de toxique... C'était vrai quoi! Allez éviter le public de toucher quelque chose dans les passages bondés d'une convention!

Surtout que cette chose, maintenant qu'elle était assez proche, semblait vraiment, mais VRAIMENT encombrante. Elle faisait presque la taille de Lounis en hauteur et si le jeune homme pesait quatre vingts cinq kilo tout mouillé ce truc là , était loin d'être aussi fin. Si Lounis pourrait être comparé à une allumette, la peluche serait... Mh... une grosse barbe à papa? Il avait à peine jeté un œil à monsieur cacahuète que toute son attention était retenue par le danger qui se rapprochait dangereusement... Et fut arrêté par la miss à la robe légère -très légère-. Visiblement le fait de lui parler marchait plutôt bien... jusqu'à ce que le téléphone sonne et qu'elle décide de laisser la tâche à quelqu'un d'autre. Et parler à la peluche sembla tout de suite moins efficace.

Le petit docteur tenta de son mieux d'empêcher la bébête de faire des dégâts et eut l'idée saugrenue de lui faire un câlin?.. Le jeune faon serra les dents, mais visiblement, les vêtements de Wilson avaient empêché la catastrophe... quoi que ce dernier se retrouve vite en mauvaise posture, face aux spectateurs impuissants. Eyh, c'était bien mignon de dire de ne pas y toucher, mais il fallait en faire quoi?! Thor prit le relais et réussit à détourner l'attention du gros tas de câlins vers elle... Ils allaient tous y passer? Sauf qu'elle lui paraissait un peu moins bien lotis que Wilson avec ses vêtements qui elle, révélaient pas mal de peau. Et leur nouvel invité ne semblait pas très disposer à discuter. en temps normal Lounis aurait trouvé ces "Pouets" parfaitement adorables, mais pour le moment ils lui faisait juste un peu peur.

Il ouvrit la bouche, avec une idée soudaine au bout des lèvres mais pas les mots pour l'exprimer. Flûte. Bon, tant pis, l'important était d'agir. Il laissa glisser son sac à dos sur une épaule, et attrapa à deux mains les matraques qui se trouvaient dans son dos, pour les tendre devant lui et aller les poser contre monsieur Pouet, les tenant à bout de bras, pour l'empêcher d'avancer. Là, voilà! Il avait une sacrée force à tendre ses petites pattes vers lui et Lounis n'était tout d'un coup pas très sûr qu'il ait eu une bonne idée... Cela dit, temporairement, personne ne touchait monsieur Pouet et c'était l'important non? " Et on fait quoi maintenant? " couina-t-il en reculant d'un pas sous la pression exercée par la peluche, cherchant un coup de main du regard... Et le coup de main arriva en la personne d'un cookie! Lancé par miss Thor, Pouet l'attrapa joyeusement dans sa trompe!

Une minute... Par définition une trompe n'a jamais été une bouche... C'était une erreur que faisaient bien des gens mais même les éléphants avaient une bouche bien séparée et... Pas cette peluche? Qui, s'il continua à exercer une pression sur les matraques du jeune homme un instant cessa vite. Lounis jeta un regard à l'assemblée, se demandant s'il fallait encore s'inquiéter ou s'il avait enfin été calmé et... " Pou-iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh " Le sifflement strident qui s'échappa de la peluche fit reculer le jeune homme qui secoua la tête. Quoi? Il n'avait sorti que des pouet depuis son arrivée, c'était quoi ça? Il allait attaquer? Faire quelque chose?!.. Visiblement oui. Et ce quelque chose consistait en s'agiter sur place, être pris de sortes de hoquets étouffés, alors qu'il tombait par terre en continuant de s'agiter... Eyh, ça ressemblait à...?

" Des spasmes! Eyh! il s'étouffe! " Mince de mince non pas ça! Lounis détestait ce genre de visions, que ce soit sur des êtres normalement composés ou des peluches... Car définitivement, ça, ce n'était pas un costume, sinon il ne se serait pas étouffé! La dernière fois que Lounis avait vu des spasmes, c'était lorsque Opy s'était fait tirer dessus ce matin où ils étaient sensés aller faire les boutiques... Ils n'étaient jamais allés faire cette virée shopping depuis. Bref, autant dire que le faon n'aimait pas ça, et cela allait certainement encore le faire paniquer... non. Non non non. Il s'étouffait tout le temps, il savait ce qu'il fallait ou ne fallait pas faire quand on s'étouffait! Surtout, ne ps taper dans le dos, et ne pas boire... Mais il ne pouvait pas prendre le risque de toucher la grosse peluche...

Le jeune homme regarda à tour de rôle toutes les personnes présentes qui n'avaient pas l'air beaucoup plus avancées que lui. Il tourna les yeux vers le retardataire... Qui était visiblement tombé aussi et roulait à cause de son costume?... Le spectacle était affligeant. Mais pas le temps il ne fallait pas laisser hoqueter cette pauvre petite chose... grande chose! Le jeune homme laissa tomber ses matraque, et son sac de son épaule, sortant de la poche extérieure la cagoule qu'il s'était dit qu'il n'enfilerait pas... Voilà, on enlève la mèche qu'on a sur les yeux, et comme ça, il était à 98% protégé du fait de toucher par mégarde la grosse peluche, même si pour le coup, il ressemblait juste à un grand catcheur en train de catcher avec une peluche... Aller, remercions ces charmants gants jaunes qui lui tenaient peut-être plus chaud que tout le reste de sa combinaison.

" On respire monsieur Pouet... C'est pas facile, mais on respire! " Il s'accroupit à côté de la gros bête et s'efforça de le faire rouler sur le côté... Oui vous savez, la position de sécurité tout ça... Et un moyen d'atteindre cette trompe sans avoir à s’asseoir sur son ventre, aussi. " Tu me mord pas okay? " Il ne semblait pas être en capacité de faire ça. A première vue, le cookie était bloqué dans la trompe, et ce qu'il s’apprêtait à faire revenait plutôt à enfoncer sa main dans le nez de cette pauvre peluche que dans sa bouche... Aller on arrête de se débattre, c'était qu'un mauvais moment à passer et le pauvre faon tremblait déjà bien assez pour qu'on ne lui complique la tâche!

" Etttt.... Voilà! " Grand sourire victorieux alors qu'il brandissait le cookie qui avait fait tant d'effets à monsieur Pouet, au bout de son gant jaune...Comme un chef. Eyh! Pour une fois qu'une tenue pareille pourrait lui être utile! Alors qu'il tapotait gentiment la tête de la grosse peluche... "Tu m'étouffes pas moi, unh." Si on était gentil avec, il éviterait peut-être de se transformer en broyeuse pelucheuse? Et il était où monsieur cacahuète là? " Excusez moi! On fait quoi avec... Monsieur Pouet?! " il s'était relevé monsieur cacahuète au moins ou il avait besoin d'aide? Quelqu'un pour aller le chercher? Lounis était occupé à rassuré le pauvre Pouet qui tremblait encore de ses spasmes. Au moins, ils avaient éviter la catastrophes... Quelle qu'elle soit.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I CAN LIVE UNDERWATER

It’s enough to lose your head, Disappear and not return again. ©️ signature by anaëlle.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27435p10-moineau-lounis-mas http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27566-lounis-le-faon-connait-des-gens http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28706-lounis-recapitulatif-de-rps

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8039
✯ Les étoiles : 29093




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Sam 11 Juil 2015 - 17:44


« We could be heroes forever and eveeeer »

Je courais vers eux pour empêcher la catastrophe d'arriver. Seulement, j'avais un mal fou à mettre un pied devant l'autre avec l'énorme cacahuète autour de mon corps. J'aurais dû réfléchir à un costume moins encombrant. J'avais tout ce qu'il fallait d'ailleurs, mais je voulais faire plaisir à Lily. D'où l'idée de la cacahuète. Elle adorait ça. Elle les dévorait par kilos le soir devant la télé. Apparemment, son amie Robyn avait même réussi à faire un gâteau à la cacahuète. Autant dire que je n'étais pas impatient d'y goûter...

Au loin, je vis le Docteur serrer Pouet dans ses bras. J'étouffai un cri de panique.

"Mais qu'il est c...!"

Pour un seigneur du temps, son cerveau était loin d'être configuré correctement. Je hurle de ne pas le toucher et que fait-il ? Il lui fait un câlin ! Je tentai d'accélérer l'allure, ignorant les tiraillements dans mon entrejambe dûs aux frottements de la coque en plastique du costume.

Pouet l'enserrait de toutes ses forces. Tiens donc, c'était curieux. Il réagissait aux stimulis affectifs. Apparemment, le Docteur allait finir broyé. Heureusement, la femme Thor rusa pour qu'il le lâche. Le Docteur chancela et récupéra une boîte. Rapidement, Kick Ass dégaina ses matraques pour pousser la créature qui réclamait toujours des câlins, les bras tendus. La femme en sortit un cookie qu'elle lança dans la direction de Pouet.

"Pou-iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !"

J'écarquillai les yeux, terrorisé. Ce n'était pas un son normal, ça faisait affreusement mal aux oreilles et c'était abominable.

"POUET !" criai-je en le voyant tomber sur le sol, secoué de spasmes.

Je pressai l'allure. J'ai précisé qu'il est difficile de courir quand on ne voit pas ses jambes, ni le sol ? Mon pied buta contre une protubérance de la route. Je basculai en avant, perdis l'équilibre et commençai à rouler sur moi-même sur plusieurs mètres, si vite que lorsque la cacahuète autour de mon corps commença à ralentir, je sentais encore le monde tanguer.

Ahuri, je tentai de m'immobiliser totalement. Je mis un certain temps à m'asseoir, car le poids du costume avait tendance à me laisser sur le dos, mais un bon coup de jambes me permit de retrouver un sens de gravité. Je me relevai tant bien que mal et me tournai vers le groupe.

Kick Ass venait d'extraire le cookie de la trompe de Pouet qui restait étalé sur le sol, le souffle sifflant.

" Excusez moi! On fait quoi avec... Monsieur Pouet?! "

Kick Ass était l'homme de la situation, alors que Mini Thor à côté de lui se tournait les pouces. Image peu orthodoxe.

"On... on va le laisser récupérer."
dis-je en m'appuyant contre le mur de la tour.

C'était plutôt moi qui avais besoin d'un break. Le souffle saccadé, je passai une main dans mes cheveux et regardai tout le monde. De près, j'en reconnaissais certains. La magie du cosplay s'étiolait à mesure que ma vision me dévoilait des présences indésirables.

"Wilson et Pascal, tu es sérieuse ?"
fis-je à Lily qui venait de raccrocher son téléphone. "Wilson, le type qui m'a dragué quand j'étais une fille, et qui a fait pareil avec Ellie ensuite ? Quant à Pascal..."

Je fis un pas vers lui pour lui offrir mon regard le plus perçant, le plus intense, le plus... pas content. Puis je baissai les yeux sur sa tenue.

"Sympa le cosplay."

Je me détournai de lui, tentant de ne pas me mettre à genoux devant Wilson qui déchirait CARREMENT en Docteur. On aurait dit le VRAI Docteur, le dixième ! Il était tout pareil ! Je résistai à l'envie de l'embrasser et finalement, craquai en attrapant un pan de son long manteau marron.

"Oh, cette texture..."
balbutiai-je, des étoiles pleins les yeux. "Exactement comme je l'imaginais..."

Je me ressaisis brusquement, fixant le robot d'un oeil glacial. Tu as beau être super classe, je te trouve louche. Je lui tournai le dos sans lâcher le manteau pour autant. Je voulais le même...

"Thor. En femme. Et brune."
fis-je en plissant les yeux devant la demoiselle. "Je suis désolé, mais ça ne va pas être possible. Je ne peux pas vous emmener à San Diego, les fans de Marvel vont vous tuer sur place. C'est à cause du relaunch. Marvel a décidé de rebooter les super héros. Résultat : Captain America est black, Hulk est intello et Thor est une femme. Ca ne plaît à personne, alors vous montrer comme ça... ça va juste attiser la haine des fans frustrés."

Je posai une main sur son épaule et ajoutai d'un ton grave :

"C'est pour vous que je fais ça. Pour votre propre sécurité. Rentrez chez vous, mademoiselle...?"

Elle me donna son vrai nom et ma main se crispa sur son épaule. Tout mon corps se contracta alors que mes yeux s'écarquillaient sous l'effet de la surprise.

"Vous... nooon..." fis-je avec un rire désinvolte. "C'est une blague ! Vous ne pouvez pas être la vraie Lara Croft. La... aha... la... la vraie de vraie ?"

Ma voix avait pris des aigus préoccupants. J'enlevai brusquement ma main de son épaule pour la fixer sans ciller, avec un regard hébété. Puis mes yeux se baissèrent vers la seule chose capable d'identifier Lara Croft. Avec l'armure, on aurait dit qu'ils allaient exploser. Gloups.

Je sentis qu'on me donnait une tape sur le crâne. Mon cerveau se remit à fonctionner et je me tournai vers...

"Lily ! Oui, tu es là ! Je te présente Lara. C'est Lara, quoi ! Lara !"

Emerveillé, je pivotai de nouveau vers elle.

"Je suis votre plus grand fan ! Jamais je n'aurais pensé que vous existiez pour de vrai ! Alors Spyro et Rayman aussi ? Et Mario ? Et Luigi ? Oh, ce délire ! Je vous ai adorée dans Tomb Raider II, à Venise surtout ! Quand il faut éviter les mines dans l'eau ! Et dans le 1, avec les dinosaures dans le coin perdu du Pérou ! Et Tomb Raider Legend, il est tellement fun, sauf que je l'ai fini en deux heures parce que les niveaux sont vraiment très faciles. Heureusement, la difficulté s'accroît dans Anniversary et Underworld ! Oh mais... je suis tellement content ! Je peux vous faire la bise ?"

J'avais dit tout ça sans respirer une seule fois. Maintenant, j'avais l'impression d'avoir un creux dans les poumons. En plus, c'était vraiment difficile de parler à Lara Croft sans baisser les yeux. C'était comme un automatisme.

Lily n'avait pas l'air aussi enthousiaste que moi. Mais elle, elle avait le caméléon et le robot alors j'avais le droit aussi. Si j'avais su que Lara Croft verrait mon affiche et viendrait au Comic Con avec moi...!

"On va vous protéger des fans déchaînés."
assurai-je en hochant frénétiquement la tête, les joues rouges. "Bien que vous n'en ayez pas besoin, je suppose."

Je détachai difficilement mes yeux de mon héroïne préférée pour regarder Iron Man, et Kick Ass qui semblait gigantesque à côté de lui.

"Messieurs." fis-je avec un salut militaire tout en leur souriant.

Pouet se redressa avec une vitesse surprenante. Visiblement, il était de nouveau opérationnel.

"Bien !" fis-je en tapant dans mes mains. "On va pouvoir partir ! Lily, tu peux lui parler un peu pour le détendre ? Ca ne prendra que quelques minutes."

Tranquille, je me dirigeai vers le garage de l'autre côté de la chaussée, ouvris la large porte et la fis coulisser en l'air. Une voiture nous apparut, à la fois rétro et pleine de promesses. Même si je l'avais déjà vue -heureusement quand même- je ne pus réprimer le frisson d'excitation qui me parcourut :

"TADAAAAM !"

Je la désignai d'un air théâtral. Il s'agissait d'une Delorean. A leurs regards, je compris que très peu partageait mon engouement.

"C'est la voiture de Retour vers le Futur ! Exactement la même ! Je l'ai même bricolée pour qu'elle ait le Convecteur Temporel !"

Un grand sourire éclairait mon visage.

"On va trop déchirer quand on va arriver là-dedans au Comic Con !"

J'avais tellement hâte. Certains fans soignaient leur entrée. J'avais vu des trucs dingues les années précédentes. Mais personne n'était jamais arrivé en plein DANS le Comic Con au volant de sa voiture. Je grimpai dedans avec bien du mal à cause de mon costume et sortis la Delorean du garage. Puis je m'extirpai du siège, les portes de la voiture levées en l'air comme des ailes.

"Allez, montez !" les encourageai-je. "Iron Man, tu conduis !"

Je lui lançai les clés.

Puis j'avisai mon costume. On allait carrément manquer de place dans la voiture, il allait falloir se serrer. Il fallait que je change de costume. Heureusement, j'en avais un autre en dessous. De toutes façons, Lily n'avait pas eu l'air d'apprécier la cacahuète. Déçu, je dézippai le col et me souvins de Pouet. Lily était toujours en train de lui parler, et je voyais bien que ça commençait à l'agacer.

"Pouet ! Poueeet ! Tu veux la cacahuète ? Oh oui tu veux faire un gros câlin à la cacahuète, pas vrai ?"

Pouet leva la trompe et se précipita vers moi. Rapidement, je l'entraînai jusqu'au garage vide pour l'enfermer à l'intérieur. Puis je revins vers les autres.

"Simple mesure de précaution. On ne peut pas l'emmener avec nous dans la voiture, mais je reviendrai le chercher ensuite parce qu'il va être TRES utile."

J'esquissai un sourire mystérieux tout en haussant un sourcil charmeur. Je remarquai alors que Kick Ass m'observait bizarrement.

"Faut que j'enlève tout ça, sinon on ne tiendra jamais. Allez Iron Man, on se bouge ! Tu n'as pas ton permis ? Là où on va, on n'a pas besoin de route ! Donc ne te prends pas la tête ! Familiarise-toi avec les commandes !"

Tout en parlant, je dézippai la cacahuète, révélant une chemise blanche que j'avais ouverte pour éviter de crever de chaud. J'enlevai totalement le costume précédent et le poussai contre un réverbère, me retrouvant en pantalon noir. Je farfouillai ensuite dans la cacahuète, qui contenait une poche très pratique dans laquelle j'avais caché le reste du nouveau costume. J'en sortis un bâton en bois très fin, une paire de lunettes rondes, une cravate rouge et jaune ainsi qu'une décalcomanie en forme d'éclair rose pâle. Je posai le tout sur le trottoir pour fermer ma chemise. En levant les yeux, je m'aperçus que Kick Ass m'observait, la bouche entrouverte.

Je fronçai les sourcils et me retournai, plutôt méfiant. C'était qui, ce type ?

Je terminai de me préparer en quelques secondes. Je nouai la cravate autour de mon cou et enfilai la robe noire cachée dans la cacahuète qui descendait jusqu'à mes pieds.

"Wow, trop la classe."
me dis-je à moi-même en me contemplant dans le rétroviseur d'une voiture. Je passai une main dans mes cheveux pour les décoiffer savamment, appliquai la décalcomanie sur mon front et me retournai vers les autres.

Le moteur de la Delorean vrombit. Quelqu'un s'était décidé à prendre le volant. Un mince sourire se dessina sur mes lèvres : l'aventure commençait.

Nom de Zeus !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Oh, I hold you for a million years❞
To make you feel my love. I could make you happy, make your dreams come true. There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you. To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lily Olyphant


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9621
✯ Les étoiles : 40792




Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Dim 12 Juil 2015 - 12:47



৩ Je ne suis pas folle. Ma mère m’a fait passer des tests ! ৩


    "[ ... ] Il s'amuse avec une peluche géante. Elle a une trompe en plus ! Tu te rends compte ? Une trompe ! C'est trop cool ! J'aimerai trop retrouver la mienne. Enfin sauf pour se moucher, car c'était pas pratique du tout. [ ... ] Cacahuète géante ! [ ... ] Oui, moi aussi j'ai trouvé ça hallucinant. Il est tout mignon comme ça, mais totalement ridicule. [ ... ] On a une Thor, un Iron Man, Kick Ass et un truc de combat. [ ... ] Attends, je te laisse, y'a Elliot qui fait le con, je te rappelle plus tard quand on y sera. [ ... ] Moi aussi je t'aime ma puce. Bisousss !!!"

    J'avais raccrochée et je m'étais dirigée vers Elliot qui commençait à divaguer sur le fait que Wilson et Pascal étaient avec nous.

    "Tu vas arrêter de faire le gamin ? Wilson est adorable. Je te rappelle que si j'ai encore mon physique de rêve, c'est grâce à lui ! Quand à Pascal, c'est un ange ce garçon, alors tu vas le laisser tranquille. Qui plus est, ça se passe très bien avec ta mère, alors chut."

    Pour le faire taire, je l'avais embrassée, même si c'était pas facile du tout de le faire avec son costume de cacahuètes. Puis, il s'était dirigé vers le groupe et il avait commencé à critiquer chaque costume. Ok, il voulait que ce soit parfait, mais là il abusait. Il s'était enfin dirigé vers Thor fille et avait commencé à lui dire à elle aussi que ce n'était pas le déguisement adéquate et que... Non mais qu'est ce qui lui prenait ? Je m'étais dirigée vers lui et je lui avais fait une tape sur la tête.

    "Lara ? Oh mais qu'elle joie de rencontrer Lara. Vraiment ! Je n'aurai pas pu rêver mieux. Il faut une Lara pour que son homme devienne un imbécile !"

    Du coup je lui avais fait une nouvelle tape juste avant de croiser les bras et de le fusiller du regard. Mais bien sûr, monsieur ne remarquait pas quand j'étais énervée et il s'était contenté de me demander de parler à Pouet pour le calmer le temps qu'il aille chercher quelque chose. Wouah... La classe, vraiment ! Pourquoi je sortais avec lui ?

    "Tu veux que je lui parle ? Parfait... Alors monsieur Pouet, on se sent bien ? Pas trop pris de court parce que votre mec vous demande de parler à un parfait inconnu le temps qu'il fait les yeux doux à une jeune femme très sexy et avec un corps de rêve, des bras musclés et..."

    Je devais également m'empêcher de baisser trop les yeux.

    "Vous savez quoi monsieur Pouet ? Je devrais peut être embrasser Wilson et Pascal devant Elliot pour qu'il se calme un peu ! Ca me changerait les idées en plus ! Parce que c'est pas facile de sortir avec le père de ses enfants quand il a les yeux rivés sur la première paire de seins qui passe. Pourtant j'ai tout ce qu'il faut, où il faut !"

    D'ailleurs, j'avais tournée la tête vers... Lounis pour qu'il approuve mes dires.

    "N'est ce pas ? On est pas obligée d'en avoir des aussi grands pour captiver l'attention monsieur Ass. Vous en pensez quoi ?"

    A ce moment là Elliot était revenu et il nous avait montré une voiture... Tout ce qu'il y avait de plus ordinaire si ce n'était qu'elle semblait sortie tout droit de la casse. Elle faisait très vieille. A quelle époque il était allé la chercher ? J'avais détachée mes yeux de la voiture sans intérêt pour reprendre ma conversation avec monsieur Pouet.

    "Ne me dis pas qu'il veut vraiment qu'on parte dans cette voiture ? Il t'as dit quelque chose sur ce qu'il prévoyait ensuite ?"

    Pour seule réponse, j’eus deux pouet d'affilés, ce qui était beaucoup plus que ce à quoi je m'attendais. Puis Elliot était arrivé près de nous, demandant à Pouet s'il voulait la cacahuète. Je l'avais regardée les yeux grands ouverts. Il entendait quoi par là ?

    "Tu devrais être plus gentil avec tes créatures, ou ça pourrait te jouer des tours. Ce ne sont pas de simples objets."
    dis-je d'un ton ferme et catégorique tandis que Elliot enfermait Pouet dans le garage. Il en avait profité pour retirer son costume. Quelle utilités de l'avoir mis du coup ? Puis petit à petit, il endossait un tout nouveau déguisement, bien plus... différent... plus... Bon ok, il était pas mal du tout comme ça et je sentais que j'avais du mal à retenir mon sourire. Harry Potter ? Mon homme était le sauveur ? Ca lui allait comme un gant, mais pas question que je lui montre que je le trouvais très sexy comme ça.

    J'étais montée dans la voiture, à l'arrière, car je sentais qu'il allait vouloir se mettre devant aux côtés de notre conducteur. Puis, j'avais attachée ma ceinture, avant de tilter sur quelque chose qu'il avait dit.

    "Elliot ? Quand tu as parlé d'ajustement pour la voiture, tu ne voulais pas dire qu'on va... Ah non ! On ne va pas voyager dans le temps ? C'est bien au Comic Con de cette année qu'on va ?"

    Je commençais à paniquer, car la dernière fois qu'on avait voyagé, c'était vraiment pas ce qu'on avait fait de mieux. Ca avait plutôt mal fini. Je ne voulais pas rester dans cette voiture s'il était question de voyager. Mais tout le monde s'était déjà assis et ils semblaient exciter à l'idée de voyager dans le temps.

    "Pas question ! Elliot, tu n'as pas intérêt à nous faire quitter cette époque ! Tu sais que c'est pas bon de jouer avec ça ! On va au Comic Con, mais celui de 2015, un point c'est tout."

    Je ne voulais pas jouer les casseuses d'ambiance, mais je ne voulais pas non plus qu'il risque une fois de plus la vie de plein de monde. J'avais pris la main de Wilson pour me sentir rassurée, le temps qu'on aille jusqu'à notre Comic Con. Le vrai de vrai, celui de 2015 !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Rien ne vaut les bras d'une maman...
...pour oublier tous les chagrins du monde... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3117
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Dim 12 Juil 2015 - 23:49

Panique au Comic Con !


La prise s'était relâchée d'un coup et il s'était laissé tomber au sol. C'est qu'il était gentil Pouet, mais ça restait une expérience globalement... désagréable. Il fallait qu'il apprenne à être un peu moins brute dans ses gestes et surtout à contrôler sa force. Elliot avait toujours tendance à créer des choses sans leur donner les bases sociales comme ça ? Avec tout ce qui avait pu se passer, ça ne l'étonnait pas, mais quel manque de bon sens quand même.

Se massant le bas du dos aussi bien qu'il le pouvait, il lança le cookie au moment où on le lui demanda. Il ne réfléchit pas sur les raisons ou sur la personne exacte qui avait soudainement eu fin. Le si peu de douleur qu'il avait ressenti disparu bien vite et il se redressa sur ses deux jambes, tournant la tête vers la cacahuète qui se débattait toujours et sembla même... tomber ? Vraiment c'était pas le costume idéal. Il devait avoir chaud là-dessous en plus ! Il hésita une seconde entre aller aider Elliot ou alors la pauvre bête en train de s'étouffer au sol, sauf que Lounis fut plus rapide sur ce coup, faisant de son mieux pour empêcher Pouet de s'étouffer... avec son cookie ? SON cookie ? Mais... Mais...

« Oh mon dieu ! »

C'était décidé. Il allait se calmer et partir sur de la mousse au chocolat la prochaine fois. Beaucoup plus facile à manger, moins de dangers, pas d'arrêt cardiaque, pas de morts. Wilson passa la main sur son front, paniqué, commençant à s'avancer dans la direction de Pouet avant de s'arrêter. Il ne voulait peut-être plus le voir ? Peut-être qu'il ne l'aimait plus et qu'il ne voudrait pas d'autre câlins de toute sa vie à cause de ça ? Il s'en voulait tellement... Mais c'était pas lui ! C'était la dame qui voulait lancer un cookie ! Il ne lui avait rien donné directement.

Pas besoin de dramatiser trop longtemps, Pouet fut bien vite remit sur pied et le robot ne su cacher son soulagement. Il n'avait pas envie que cette pauvre chose souffre quand même ! Elle était simplement mal éduquée mais ce n'était pas de sa faute...
Remettant son petit sac sur son épaule, il remarqua alors que le dieu était arrivé à leur niveau. Pas trop tôt tiens ! L'observant curieusement et se demandant s'il comptait vraiment rester habiller de la sorte toute la journée – alors qu'il était quand même réputé pour être un geek, rien qu'un petit peu – il eut vite fait de penser à autre chose.

« J'ai dragué personne ! C'est toi qui m'a... j'ai rien fais ! »

La mine boudeuse, il était consterné par de telles accusations. Alors quand on était gentil ça se retournait comme ça contre nous ? Quelle injustice... Apparemment, son costume le comblait assez pour qu'il ne s'attarde pas sur le sujet. Si Wilson hésita à faire un mouvement de recul alors qu'Elliot semblait presque baver devant son manteau, il se retint de peur de paraître un peu trop impoli. Mais on sait jamais avec celui-là, il peut arriver tout et n'importe quoi en l'espace d'une seconde ! Ce qui était gênant, en plus du regard qu'il lui lança alors, montrant que c'était un peu mal parti... ce fut le fait qu'il ne le lâche pas. Trottinant derrière lui sans oser rien dire, il se retrouva à assister de près à la présentation de Tara.

Il n'était pas porté jeux vidéos, ce qui ne l'empêchait pas de connaître Lara Croft. Quand même, y'a des bases, même si les détails de chaque épisodes relatés par Sandman lui passaient bien au-dessus de la tête. Il était trop préoccupé à tenter de tirer doucement sur son manteau, les lèvres pincées, pour finalement y parvenir sans trop de difficultés, Elliot étant visiblement bien occupée avec la jeune femme.

Lily de son côté ne semblait pas très enthousiaste de la présence de l'héroine du jeu. Wilson passait son regard sur l'un, puis sur l'autre, sentant que la tension commençait à monter. Ne sachant plus trop où se mettre, il se contenta de commença à faire des mouvements de main de droite à gauche quand elle commença à émettre l'hypothèse que si elle l'embrassait lui ou le shérif, ça ne ferait même pas réagir son copain. Il n'avait vraiment pas envie d'essayer.

L'apparition de la voiture accapara l'attention et Will ne put que montrer un grand sourire devant ce chef d’œuvre de reproduction. Qu'est-ce qu'elle était belle ! Une copie conforme de celle du film ! … Trop conforme ? Sa gorge se noua lorsqu'il se mit à parler du convecteur temporel. Sa tête commença à faire des mouvements négatifs par instinct, exprimant son désaccord. Il resta planté là pendant que les autres commençaient à monter dedans, la fixant avec une étrange sensation de... comment dire... « pas une bonne idée » ? « On va tous mourir » ? Il sursauta presque lorsque la porte du garage se ferma, remarquant alors seulement la disparition de Pouet. Il l'avait enfermé ? Il était maltraité le pauvre petit ! Qu'est-ce qu'il voulait dire par « très utile » en plus ?

« Pourquoi on a pas le droit de le toucher ? C'est triste pour lui... »

C'était pire que triste. C'était... déprimant, affligeant, abominable. Il devait se sentir bien seul et délaissé.

Intérieurement, en plus de s'inquiéter du sort de Pouet, Wilson ne se sentait pas du tout à l'aise de se laisser trimbaler dans un véhicule construit par monsieur « je crée des zombies », « je crée un monde parallèle », « je contrôle pas mes créatures »... C'était pourtant évident que ça sentait le mauvais coup ! Pourquoi tout le monde commençait à monter dans la voiture ? Pourquoi ? Ils étaient stupides ! Bon heureusement, Elliot rattrapait le coup en changeant de costume, au moins. Parce que la cacahuète à un moment c'est pas très classe, c'est pas dans le thème, c'est... bizarre. Harry Potter, là, d'accord ! Il approuvait totalement !

Mais il n'approuvait pas la voiture ! Lily semblait commencer à paniquer aussi et, certainement pour s'assurer qu'elle reste de cet avis, il alla s'asseoir à côté d'elle dans l'espoir de la convaincre que ce n'était pas une bonne idée, qu'il fallait sortir. A la place, elle lui prit la main. Évidemment. Gêné et s'attendant déjà à se faire incendier par son futur mari – alors qu'il n'avait rien fait ! – il resta sans rien dire un instant. Un instant de trop puisque tout le monde était installé.

C'était serré là derrière ! Il gigotait dans tous les sens, tentant de trouver une position plus ou moins confortable, cherchant les autres du regard en se demandant ce qui leur était passé par la tête.

« Je m'y oppose ! »

C'était sorti tout seul. Il l'avait retenu trop longtemps. Ça sonnait étrange, dis comme ça, d'un coup. La radio se mit alors à émettre de la musique au moment même où sa phrase se termina. C'était un complot ou quoi ? Elle voulait estomper ses paroles pour que personne l'entende.

Avançant sa main libre vers l'avant pour appuyer sur n'importe lequel des boutons, il se rendit bien vite compte que rien n'y faisait. Si ce n'est que le son augmentait de seconde en seconde dans ses oreilles et que parfois, les paroles passaient de l'anglais au chinois sans raison. Le refrain commençait à lui prendre la tête.

« Elle est mal foutue ta voiture ! »

Il était sous pression, il était stressé, il flippait un peu aussi. C'était pas aidant. De suite, il lança une sorte de regard triste, la tête de chien battue vous voyez, pour tenter de se faire pardonner pour cet écart de paroles.

Et là... il appuya sur un bouton de trop. Le convecteur temporel s'activa d'un coup, les chiffres commençant à défiler soudainement devant leurs yeux. Le jour, le mois, l'année. Tout était en train de bouger sans s'arrêter. Ce qui voulait dire que si jamais ils démarraient... Dieu sait où ils se retrouveraient...

« Non, non, non, non, non ! »

Il n'arrivait plus à respirer, il allait faire un malaise. Il avait chaud, sa cravate le serrait à la gorge, ses bouclettes lui manquaient, Eve aurait dû venir avec lui, elle aurait dézingué l'engin et on aurait arrêté d'en parler.

« Non ! » Dans ses yeux pouvaient se lire tout l'engouement que ce voyage lui procurait à présent. « Je sais que je suis le Docteur, mais ça, c'est pas un Tardis, j'ai pas confiance ! Je veux pas partir sans savoir si je pourrai revenir ! Je suis pas d'accord ! »

Ils étaient tous tarés s'ils acceptaient une telle chose. Il ne pouvait pas s'en aller, tout laisser en plan, alors que c'était made by Elliot ! Ça déconne tout le temps ce qu'il fabrique ! Lily savait très bien que c'était pas bon, elle le savait non ? Les autres non, mais elle savait ! D'accord, il ne pouvait peut-être pas mourir, mais ça l'embêterait gravement d'être bloqué en l'an 3945 ou même en 500 avant Jésus-Christ ! Y'a même pas de Comic Con avant Jésus !

« Débranchez ce machin maintenant ou on va tous y passer ! C'est dangereux... Il est vraiment capable de fabriquer des trucs bizarres... »

Il n'arrêtait toujours pas de bouger dans tous les sens, sa voix devenant un peu plus aiguë tandis que la chanson ne cessait de s'élever dans le petit véhicule. De petites étoiles commençaient à se dessiner dans son champ de vision. Il était presque sur le point de pleurer de désespoir. Même pas cinq minutes que ça a commencé et il avait déjà peur pour la suite.

« J'aurai du rester chez moi... »



made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Pascal Méléon


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Arthur Darvill

Ѽ Conte(s) : Raiponce
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Pascal



☞ Surnom : Pascal
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1000
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 13 Juil 2015 - 15:56

"Je suis vraiment très contente pour toi ! C'est super ! Le grand et magnifique shérif de Storybrooke ! Faudra que je te trouve un chapeau. On fera les boutiques en revenant. Bien que là bas il doit y en avoir aussi."


...
J'allais me retrouver avec le chapeau de Rick, pas vrai? Ouais, c'était obligé que j'allais me retrouver avec un truc pareil sur la tête avant la fin de la journée. Je n'avais pas répondu à sa question sur ma relation entre Arya et moi... C'était compliqué, dés que l'un faisait un pas vers l'autre, quelque chose nous séparait de nouveau, comme si le destin se jouait de nous. Mais je ne perdais pas espoir, je refusais de laisser tomber tout ça à cause de simple malchance. Non, je tenais bien trop à elle pour cela.


Oh! Pascal, tu es là aussi?!

Pascal sourit à Louinis, content de voir une autre tête connue dans le groupe. Il n'était pas mon meilleur ami, mais c'était un type vraiment sympa, et ça faisait plaisir de voir qu'il allait bien après notre aventure contenant bien trop d'insecte à mon gout. Il était venu en... Zut c'était quoi son nom déjà? Kick-ass, oui, en Kick-ass. J'avais vu le film il y a très longtemps mais...Je n'avais jamais été un véritable geek dans l'âme, quelque jeux durant mon enfance et c'est tout, et puis mes dernières aventures ne m'avaient pas permis de devenir un crack dans tout ce qui touchait au comics, mais même sans ça je savais reconnaître les costumes les plus évidents. Mais notre groupe était varié, il y avait un gars en armure complète d'Iron-man (respect), je pense que faire le costume complet comme ça devait prendre pas mal de temps. Il y avait aussi une Thor brune, il était pas sensé être blond et barbu? Bah, au moins elle avait fait un bel effort et elle avait l'air sympathique, quoique peu motivé pour une sortie de groupe. Et puis il y avait Will le Docteur, qui essayait de faire de petits signes amicaux à Brave qui ne faisait pas réellement attention, trop occupée à roupiller sur mon épaule en attendant que nous partions.
Et puis il y avait Elliot et son... Truc.
Truc qui faisait pouet.
Truc à trompe qui faisait pouet. 
En fait c'était un mélange entre l'aspirateur des télétubies, un klaxon, et un éléphant orange et poilu. Et ça fonçait droit sur nous, il y avait beaucoup de choses qui avait foncé droit sur moi dans ma vie, des armées, des dragons, des dinosaures, des serpents et insectes. Mais ce truc gagnait le titre de machin le plus étrange qui m'ai jamais approché haut la trompe, avec la chevelure de Judah en seconde position.

"POUET ! POUET ! POUET !"

"COUREEEEEEZ !  LE TOUCHEZ SURTOUT PAAAAS !"


Je pense qu'il y a des choses qui ne changeront jamais, comme le fait qu'une journée commence tranquillement pour finir dans des cris d'alarme et une attaque d'orange à trompe. Sauf qu'en fait je venais de me tromper, Elliot... Elliot était... Une cacahuète géante... Oh misère. Si j'avais su je me serais acheté une tenue de m&m's rouge géant et j'aurais balancé des paquets partout dans la comic con. En fait ça faisait du sens qu'il soit en cacahuète, il fallait juste savoir que Lily était une ancienne éléphante et ça expliquait le tout, mais pour l’instant... Pour l'instant c'était un joli petit tableau tout droit tiré d'un épisode de Tex Avery. Cette journée allait être du grand n'importe quoi, mais je n'avais rien contre pour une fois. Brave se réveilla de sa sieste sur mon épaule lorsqu'elle entendit le boucan causé par Pouet, et elle écarquilla les yeux (oui oui, je vous le jure qu'elle sait le faire) en voyant le truc orange arriver vers nous. Je la comprenais la pauvre. De toute façon Lily avait utilisé son super pouvoir de Chris Pratt dans jurassic World et avait arrêté le terrible Pouet orangé comme si c'était un raptor, bravo. Cela aurait été véritablement héroïque si elle ne s'était pas planqué derrière moi, et si le machin orangé ne me scrutait pas de ses yeux noirs très bizarre. Moi? Je ne prenais même pas la peine d'être menaçant, j'avais littéralement rencontré des sauterelles qui étaient plus menaçante que cette boule de poil.


Faut pas foncer sur les personnes, c'est malpolis. Et on a le shérif avec nous, donc faut pas faire de bêtises. Il a une arme, il est fort, il est dangereux, il est... NON ! Pas dangereux ! Il est gentil, mignon, il ne fera plus de mal à une mouche !"

Awww, j'étais touché, vraiment. Mais je devais prévenir sur les mouches, j'étais un caméléon, je me montrais sans pitié envers elle. Surtout que maintenant j'étais Shérif, alors une mouche hors la loi était doublement plus en danger. Logique, puis Lily m'abandonna pour décrocher le téléphone, me laissant uniquement avec Brave face à la trompe de l'enfer. Misère.
Le caméléon chercha ses mots, ne sachant pas quoi dire à une bestiole orange à trompe qui faisait pouet. Heureusement, Doc Will s'interposa et fit office de distraction plus efficace que moi en lui faisant un... Câlin, mais un câlin sécurisé, on ne le touche pas svp. Et... Il mourut, voilà, fin, écrasé par un Pouet orange et fluffy, c'était pas la fin la plus épique de monde? Mais Thorinette arriva à la rescousse, faisant de nouveau diversion en trompant Pouet dans un faux câlin,... Et par le pouvoir du cookie... Qui... Manqua de l'étouffer... J'étais déjà fatigué par cette journée... Je n'arrivais plus à suivre, j'étais en overdose de pouet. Bon, heureusement que Louinis avait la situation en main et que Pouet fut sauvé de la catastrophe....
Cette situation n'avait strictement aucun sens, et nous n'avions pas encore quitté Storybrooke.


"Wilson et Pascal, tu es sérieuse ? Wilson, le type qui m'a dragué quand j'étais une fille, et qui a fait pareil avec Ellie ensuite ? Quant à Pascal..."


Pascal serra la mâchoire alors que son regard se durcit, je n'avais pas grand chose contre Elliot, vraiment. Je le voyais comme un grand knackie qui galérait un peu avec ses pouvoirs, rien de bien méchant. Mais lui... Il fallait admettre que je n'étais pas la personne la plus amicale à ses yeux. Et pourtant, je ne le voyais pas comme une menace, pourquoi? Parce qu'il était difficile de trouver menaçant une cacahuète essoufflée qui essayait de vous tuer avec son regard. Le combat de regard ne dura que quelques instants, mais il était là. 


"Sympa le cosplay." 

Le caméléon hocha la tête, il aurait bien voulu lui dire la même chose mais... Lorsque l'on est une cacahuète c'est difficile d'être crédible... Mais passons, il fit le tour de tous les participants avant de tomber sur Lara Croft...
La vraie Lara Croft? C'était... Quelque chose. Même pour Storybrooke. La Malédiction avait aussi touché certains personnages de jeux vidéos? C'était bon à savoir, juste au cas où on se retrouverait avec Akuma ou Ganondorf sur le dos, misère. Donc ouais, un personnage de jeu vidéo cosplayé en personnage de comics, il suffisait de tendre l'oreille pour entendre la musique d'Inception. Pascal se facepalma devant la réaction de groupie déchaîné d'Elliot, en même temps il ne fallait pas s'attendre à autre chose de sa part mais je plaignais légèrement Lara. Et Lily surtout, bon sang, qu'est-ce qu'il pouvait être boulet dans ces moments là. Ouaip, le dieu des boulets, un jour ça allait lui retomber dessus cette histoire.
Mais l'heure du départ approchait à grand pas, et Elliot ouvrit les portes d'un garage pour révéler...


"Nom de Zeus Elliot..."
Il fallait bien que quelqu'un fasse la référence à voix haute.
Ce mec venait de sortir la Delorean pour aller au Comic Con, j'en connaissais un qui savait mettre les moyens quand il le voulait. Et il avait même utilisé ses pouvoirs pour faire qu'elle... Voyage véritablement dans le temps... Ha. Haaaaa. Voilà, c'était mon super pouvoir à moi qui s'activait! Le Bon Sens! Et qu'est-ce qu'il me disait ce bon sens? QUE LE VOYAGE DANS LE TEMPS C'EST MAL. Et qui ça attire les raptors. Lily était de mon avis, et c'était bien, parce que Lily avait les moyens de faire changer Elliot. Sinon ça allait encore dégénérer, et je n'avais pas envie de passer en mode Shérif aujourd'hui.

"Pas question ! Elliot, tu n'as pas intérêt à nous faire quitter cette époque ! Tu sais que c'est pas bon de jouer avec ça ! On va au Comic Con, mais celui de 2015, un point c'est tout."


Harry Potter ou pas, Elliot allait se calmer tout de suite, parce que Lily commençait vraiment à paniquer. Bon sang, ils rentraient tous, chacun suivant l'autre... Et j'étais le dernier. Je savais comment ça allait finir, je savais que ça allait merder dans cinq minutes et que Elliot n'allait pas comprendre pourquoi ça n'allait pas marcher. Je le savais, c'était dans l'ordre des choses, je ne pouvais pas avoir une journée peinarde de ma vie. Alors j'avais deux choix, soit laissé Lily avec ce geek surexcité et sa peluche tueuse, soit monté dans ce piège, serrer les dents, et limiter la casse. Par contre cette voiture allait terminer au poste de police illico presto. 
Pascal soupira avant de monter sur le siège passager, juste à côté d'Iron-man, il mit sa ceinture avant de dire:


"Cette voiture va foirer dès son allumage, alors accroché vous et priez très très fort pour que l'on arrive pas au Jurassique. Bon sang, n'importe quoi sauf le Jurassique..."


Pascal ignora les différents commentaires, préférant se concentrer sur la catastrophe à venir alors que le convecteur temporel démarra, il passa une main dans le pelage rouge de Brave avant de faire un inventaire rapide, qu'est-ce qu'il avait sur lui? Un peu de bouffe pour lui et son aigle, son costume, des m&m's et c'est tout. Bon sang, ça allait être une véritable partie de plaisir ce voyage, maintenant j'allais devoir jouer des pieds et des poings pour éviter la catastrophe, j'étais Shérif après tout, c'était mon job. Si jamais la voiture n'arrive pas à destination, je pouvais parfaitement mettre à charge Elliot pour kidnapping. 
Pascal soupira, tout était devenu infiniment plus compliqué, il attendit le léger malaise commun à la téléportation ou au voyage dans le temps, il entendit la musique bugé et sembla voir la lumière se tordre autour d'eux... Mais rien ne vint. 
Nada, que pouic, Pascal regarda par la fenêtre pour voir que la voiture n'avait pas bougée ni dans le temps, ni dans l'espace. Il y eut une sorte de gros blanc gêné dans la bagnole... Blanc qui fut interrompu par un Elliot... Un peu trop mort de rire:

"Eeeh faut vous détendre ! Le convecteur temporel, c'est un fake ! On ne va pas voyager dans le temps ! N'empêche, vous auriez vu vos têtes !"


...
...
Il y avait tellement, tellement, tellement de mauvais truc dans cette blague que j'avais soudainement envie de lui mettre la tête dans le pare-brise pour lui retirer son sourire du visage. Tiens, ce n'est pas du tout comme si Lily avait frôlé la crise de panique et que Will nous en avait carrément fait une! Noooon, une petite blague bien marrante qui à fait rire tout le monde.


"Très drôle Elliot, on a seulement frôlé deux crises de panique, rien que ça."


Le dieu de la renaissance ce tourna vers moi pour me lancer un regard bien plus froid que celui de tout à l'heure, un vrai regard menaçant, pas un mec en costume de cacahuète. Là, je retrouvais Judah dans ce regard, mais il en fallait bien plus pour me faire baisser les yeux. 


"Et toi t'es gentil, t'arrête de te prendre pour mon père." 


Brave gonfla son plumage sur mon épaule en jetant un regard meurtrier au dieu... Ouais, je n'étais pas son père, mais il était toujours un gamin, un gamin immortel incapable de comprendre que tout le monde n'était pas comme lui. Incapable de comprendre que son amusement n'était pas la première priorité du monde. Voilà avec qui nous étions, un gamin qui jouait avec le temps, un jouet qui allait lui exploser à la figure et ainsi qu'à celle de tout ceux à côté.
Nous étions enfermé avec une grenade qui ne savait même pas que sa goupille était sur le point de tomber. Inconscient.


"Pour aller au Comic Con, il faut atteindre les 88 miles à l'heure !"



Il nous prenait pour des jambons en plus?
88 miles à l'heure était la vitesse nécessaire à la delorean pour partir et voyager dans le temps, et il nous proposait vraiment de tester le truc? Pascal serra les poings, ne se retenant uniquement pour le bien de Lily et des autres occupants de ne pas sortir de la voiture, les laissant seul avec ce compte à rebours sur patte qui se croyait plus malin que les autres.


"J'y touche pas, c'est ta bagnole, ton pouvoir, c'est toi qui appuie sur le gros bouton rouge qui va tous nous faire péter." 


Peut-être qu'il retiendra quelque chose de ce futur bordel, enfin je l'espérais pour lui.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Fire and Blood.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t3083-pascal-meleon-le-meill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t3127-z-avez-des-mouches http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t3252-l-histoire-d-un-cameleon

Zach Edison


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin.

Ѽ Conte(s) : La Belle & le Clochard.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scamp.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 127
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 13 Juil 2015 - 17:37



Panique au Comic-Con


Okay alors… Pause. Une minute, pause. Sérieusement, qu’est-ce que c’était que ce bordel géant ? Est-ce que j’avais atterri dans un niveau de disney infinity dirigé par un taré, ou bien est-ce qu’on partait bien pour San Diego au final ? Non car on pouvait réellement se poser la question quand on voyait les énergumènes que j’allais me trimballer pour le trajet. Déjà, que des mecs plus grands que moi. Qu’est-ce que c’était que ce délire ? Ils ne pouvaient pas faire moins d’un mètre soixante-dix comme tout le monde, non ? Non, fallait qu’on se tape les asperges de Storybrooke – et les asperges, ça n’a pas vraiment bon goût quand on les mélange au goût de cacahuète. Quand on parlait de cacahuète, on en voyait la coque. Est-ce que ce type était sérieux ? Genre… vraiment ? Un truc immonde en plastiue ? Vraiment, là, tout de suite, je regrettais d’avoir investi autant de temps dans le costume d’Iron Man avec Hackery et Adrien. Si j’avais su, j’aurais enfilé une couronne et je me serais fait passer pour la statue de la liberté ; visiblement ça suffisait pour certains. En espérant que ce type soit pas l’instigateur de l’idée, ou ma mère allait encore me rabrouer qu’il ne faut pas faire confiance à des inconnus. Visiblement, je commençais à être très sérieusement d’accord avec elle. C’était rare, fallait noter ce jour d’une pierre blanche.

J’avais cruellement envie d’une clope. Mais genre, vraiment. A les voir se dépatouiller avec une énorme peluche qui répétait le mot « Pouet » à tout bout de champ, je craignais d’être en train d’halluciner grave. Est-ce que les joints qu’on avait fumé hier soir faisaient encore de l’effet avec autant d’heures de décalage ? Non parce que ça ne pouvait être que ça. Une mascotte qui ressemblait à l’ami imaginaire d’un môme de trois ans qui se mettait à étouffer un type cosplayé en Docteur, qui pouvait bien trouver ça réel et surtout, logique ? Je les fixais tour à tour, y compris la bombasse qui venait de se pointer habillée en Thor et qui ne trouva pas d’autres idées que de fourrer un cookie dans la trompe de la bestiole. Non mais, elle était au courant que la trompe représentait le nez des éléphants, et pas leur bouche ? Elle allait le tuer. Enfin, si c’était bien un croisement avec un éléphant… Au pire si c’était une personne déguisée, elle n’aurait rien de plus qu’un costume foiré. Et ça risquait de la mettre pas mal en colère. Ou pas.

« Pou-iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiihhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh » Bon, apparemment, ça n’était pas un humain.

« Est-ce que ce truc est réellement en train de clamser ? »

Hasardai-je en le désignant, alors que le grand chevelu déguisé en kick-ass se précipitait vers lui pour essayer de faire quelque chose. Bon, il nous restait quoi comme options ? Le massage cardiaque ? Mais il semblait encore un peu vivant, et puis, qui savait où se trouvait son cœur ? Sous les couches de gras, ça n’allait pas être très facile de le relancer… En tout cas, même avec une armure, moi je préférais ne pas foutre mes mains dans sa fourrure. Cette armure m’avait coûté suffisamment de temps pour que je n’aille pas la flinguer. Après tout, la cacahuète avait conseillée de ne pas l’approcher ni de le toucher, non ? Faites ce que je dis, faites pas ce que je fais. Je laissais donc Kick-Ass se dépatouiller avec son brevet de secourisme à deux balles pour nous montrer, encore une fois, qui était le héros de l’histoire.

Sérieux, j’avais besoin d’une clope. Mais un coup d’œil au shérif à côté de moi me déconseilla fortement l’idée. Bizarrement, je sentis encore d’avantage le poids du bracelet à ma cheville. Merde. Avec un flic pour le voyage, ça allait être coton niveau comportement. Depuis quand les poulets ça aimait voyager ? Pouvait pas tenter l’expulsion autopropulsée, comme dans Chicken Run ? Ca nous aurait au moins fait du spectacle. Pas autant que Pouet, mais au moins un peu. Je dus donc prendre mon mal en patience et attendre qu’on termine la séquence alerte à Malibu pour enfin savoir qui était l’énergumène cacahuète. Et tout ce que j’avais à dire, c’est que lui aussi avait dû fumer un peu plus de tapis que l’impression qu’il donnait. Il faudrait que je lui demande l’adresse de son fournisseur à l’occasion, il risquait de rapidement se gagner un nouveau client. Tant que je n’avais pas l’air aussi ridicule que lui et que je n’enfilais pas un costume pareil pour me montrer en public. J’avais une dignité et une réputation à tenir, quand même.

Je fis profil bas, espérant sans doute pouvoir m’enfuir assez rapidement sans qu’ils ne le remarquent. Mais les surprises n’avaient pas finies d’arriver, voilà qu’un garage s’ouvrait pour nous dévoiler… Une casserole. Une boite de conserve. Une poubelle. Enfin, n’importe quel adjectif péjoratif pour désigner la cata ambulante dans laquelle il voulait nous faire monter. Sérieux ? De chez Serieux et compagnie ? Il ne pouvait pas nous pondre une Ferrari ou au moins une Jeep ? Non. Un truc vieux comme le monde dont il semblait si fier. Tellement. Si on lui faisait bouffer les clefs, ils nous révèleraient peut-être où se trouvait le vrai moyen de transport ? Non parce qu’on n’allait pas se pointer à San Diego en voiture quand même… si ?! « C'est la voiture de Retour vers le Futur ! Exactement la même ! Je l'ai même bricolée pour qu'elle ait le Convecteur Temporel ! On va trop déchirer quand on va arriver là-dedans au Comic Con ! » Ah bah, apparemment si.. Wait. Retour vers le futur ? Vrai de vrai ? Oh bordel, je l’avais même pas reconnue. Honte à moi. Je fixai l’homme d’un air suspicieux quand même. Bricolée ? Bricolée comment ? On n’allait pas exploser quand on allumerait le contact au moins ?

« Iron Man, tu conduis ! » Okay, ce type savait comment me prendre par les sentiments. Enfin un qui reconnaissait à quel point je pouvais être utile – et aussi à quel point ce masque facial pouvait tromper les gens sur ma véritable apparence. Bon, à tout ce monde dans une voiture je risquais de mourir de chaud et de le retirer mais, ne gâchons pas le plaisir. Je n’avais pas repris le volant depuis ce fameux accident… Espérons que je ne sois pas trop rouillé ? Je fixai les clefs. La voiture. Les clefs. « Allez Iron Man, on se bouge ! Tu n'as pas ton permis ? Là où on va, on n'a pas besoin de route ! Donc ne te prends pas la tête ! Familiarise-toi avec les commandes ! » Bon, puisque c’était si gentiment proposé, je n’allais pas refuser ! Je m’introduisis donc dans l’habitacle, posant mon sac un peu à côté, et mis mes deux mains gantées sur le volant. Roar. Une vraie voiture. Vraie de vraie. Je tournai la clef et fit vrombir le moteur en appuyant sur la pédale d’accélérateur. Sérieux, j’allais conduire ce truc ? Sur l’autoroute et tout ? Wait, pourquoi il avait dit qu’il n’y aurait pas de route, en fait ?

« Elliot ? Quand tu as parlé d'ajustement pour la voiture, tu ne voulais pas dire qu'on va... Ah non ! On ne va pas voyager dans le temps ? C'est bien au Comic Con de cette année qu'on va ? » Voyager dans le temps ? Ca voulait dire quoi ? On était dans une Delorean. Les delorean, ça filait à travers le temps et l’espace quand c’était correctement réglé. Une histoire de gigowatts et de tête dans les nuages je crois… La preuve, il y avait même le compteur sur l’avant du tableau de bord ! D’ailleurs, plus j’appuyai sur l’accélérateur, puis les chiffres se mettaient à tourner. De plus en plus vite. Encore plus vite. « Pas question ! Elliot, tu n'as pas intérêt à nous faire quitter cette époque ! Tu sais que c'est pas bon de jouer avec ça ! On va au Comic Con, mais celui de 2015, un point c'est tout. » Outre la rabat-joie, ce truc était putain de cool en fait ! Le temps ? Qui pouvait voyager dans le temps ? Fallait se détendre ma cocotte, bien sûr qu’on allait à celui de 2015, les voyages dans le temps ça n’existait pas. Seulement pour endormir les petits enfants la nuit. Mais apparemment elle n’était pas la seule à le croire, car les deux types à côté d’elle se mirent à paniquer comme des malheureuses sardines en boîte. Un concert de cris d’affolement, de « non » et d’autres paroles absurdes emplies de panique. Non mais, ils arrivaient à m’en faire hérisser les poils, les bougres ! « Débranchez ce machin maintenant ou on va tous y passer ! C'est dangereux... Il est vraiment capable de fabriquer des trucs bizarres... » Et il disait ça à Iron Man ?

« Si tu ne décides pas de ton destin c’est ton destin qui décide pour toi. »

Un coup d’œil au shérif à côté de moi – pourquoi à côté, il sentait les contraventions ou quoi ? – pour vérifier dans quel état il se trouvait. Ceinture attachée. Regard droit sur le compteur. « Cette voiture va foirer dès son allumage, alors accroché vous et priez très très fort pour que l’on n’arrive pas au Jurassique. Bon sang, n'importe quoi sauf le Jurassique. » Okay, lui aussi il fumait la même herbe que son voisin. Le jurassique ? Et puis quoi encore ? En tout cas, je ne lâchai pas l’accélérateur, attendant un signal ou je ne savais pas trop quoi pour abaisser la pédale et tirer le levier de vitesse. Mais rien. Rien ne vint. Hormis un énorme éclat de rire de la part de cacahuète potter man qui fit pousser un énorme soupir à l’assistance. « Eeeh faut vous détendre ! Le convecteur temporel, c'est un fake ! On ne va pas voyager dans le temps ! N'empêche, vous auriez vu vos têtes ! »

C’était presque… Dommage en soit. Mais j’étais visiblement le seul à en rire, vu la tronche des personnes dans la voiture. Je laissais le shérif et l’autre se disputer comme des parents, me demandant d’ailleurs pourquoi est-ce qu’on en revenait toujours au problème de la famille ? Les gens ne savaient pas faire autrement que de parler des parents ? Sérieusement, même moi qui avait déjà seize ans je ne rabrouais pas de cette manière les autres. Enfin, j’en avais pas encore eut la possibilité, aussi. Personne ne m’avait cherché, alors pourquoi fouiller les emmerdes ? Ah oui. Parce que j’adorais ça. Un sourire étira mon visage quand l’homme mentionna les 88 miles à l’heure. Il était encore dans le délire ou bien est-ce que c’était la vérité cette fois ? Difficile à dire et juger. Parfait. Ca me plaisait ce concept. Il voulait jouer, on allait jouer. « J'y touche pas, c'est ta bagnole, ton pouvoir, c'est toi qui appuie sur le gros bouton rouge qui va tous nous faire péter. » Une dernière dose de rabat-joie et on allait pouvoir y aller, non ?

« Comme dirait Tony Stark… ‘‘Nous avons le choix : préférez-vous une vie insignifiante, ou une mort mémorable ?’’ Perso, je vote pour la mort mémorable, au moins on va pouvoir s’éclater ! »

Et sur ce, je débrayais pour appuyer à fond sur l’accélérateur et laissait la Delorean faire une embardée monstrueuse en avant. Eh, j’avais jamais dit que je savais conduire, après tout. Mais j'avais tous les trophée à Need For Speed, ça comptait, non ?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31811-guide-du-parfa

Elliot Sandman


« A fond les bolides ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

Meilleur duo Awards

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8039
✯ Les étoiles : 29093




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Mar 14 Juil 2015 - 12:32


« We could be heroes forever and eveeeer »

"Nom de Zeus Elliot..."

Je souris d'un air surpris à Pascal. Tiens, un connaisseur. Comme quoi, on pouvait être surpris par n'importe qui.

Lily s'installa sur la banquette arrière -à côté de Wilson - et je m'empressai de me trouver une place, à moitié plaqué contre la carrosserie intérieure. J'aurais dû penser à un mini-bus à voyager dans le temps, même si ça n'aurait pas eu le même effet que la Delorean.

Pour mon plus grand plaisir, Wilson commença à angoisser alors qu'une musique entraînante plutôt sympa envahit l'habitacle. Il trifouilla la radio et enclencha le convecteur temporel. Il s'excita sur les différents boutons sans trouver le moyen de l'éteindre. Je dus faire un sacré effort pour rester parfaitement stoïque alors qu'ils se mettaient tous à flipper à l'idée de voyager dans le temps. Lily, je pouvais la comprendre, car elle était la seule à savoir ce que ça impliquait vraiment. Mais les autres, c'était juste des rabats-joie. Je les laissai angoisser quelques secondes encore, et lorsque la musique cessa enfin, je m'esclaffai :

"Eeeh faut vous détendre ! Le convecteur temporel, c'est un fake ! On ne va pas voyager dans le temps ! N'empêche, vous auriez vu vos têtes !"

S'ensuivirent tout un tas de regards noirs. Je levai les yeux au ciel avant de gesticuler sur moi-même pour tenter d'être un peu moins à l'étroit. Si on ne pouvait plus faire de blague. L'ambiance allait être tendue, génial.

Pascal gagna le trophée du type le plus constipé en me sortant une phrase pleine de réprobation. Ce à quoi je répliquai, désinvolte et sec à la fois :

"Et toi t'es gentil, t'arrête de te prendre pour mon père."

Non mais sans blague ? Il n'était pas plus vieux que moi -sauf dans sa tête- et il se permettait un peu trop de choses. L'aigle sur son épaule me décocha un regard perçant et je déglutis avec peine. Gentil Fumseck... en plus, c'est moi qui aurais dû avoir le volatile. Après tout, j'étais Harry Potter !

J'enchaînai sur une chose plus joyeuse. Je ne voulais pas que sa mauvaise humeur contamine tout le groupe (bien que j'en avais l'impression).

"Pour aller au Comic Con, il faut atteindre les 88 miles à l'heure !"

Nouvelle répartie ultra-nul de monsieur caméléon. Je faillis lui dire que personne ne l'obligeait à venir, mais Iron Man détendit l'atmosphère. Ah, enfin quelqu'un qui prenait la vie du bon côté ! Enfin... la mort aussi.

"Ouais, Iron Man, vas-y !"
m'écriai-je alors qu'il appuyait sur l'accélérateur.

Je me sentis aussitôt plaqué contre le siège. Wouah... y avait pas à dire, les vieilles américaines, ça en avait dans le ventre ! La Delorean vrombit alors que la vitesse augmentait sur le cadran. 30 miles par heure, 42 miles, 66 miles, 73 miles...

Arrivé aux 80 miles, le moteur se mit à hurler. Je cherchai la main de Lily pour la serrer bien fort. Non je n'avais pas peur. Mais c'était normal de ressentir une légère angoisse alors qu'on allait bientôt faire le grand saut, non ? Je craignais toujours que mon plan ne fonctionne pas correctement. Des jets de lumière multicolores explosèrent devant le pare-brise, nous brouillant la vue. Ca faisait exactement comme dans Retour vers le Futur. Je serrai davantage la main de Lily dans la mienne alors que je sentais la carrosserie de la Delorean, contre mon épaule, devenir un peu trop chaude. Aïe... et si on finissait tous en poulet grillé ?

Je fixai les chiffres sur le cadran avec appréhension. Même si je tentais de tout annuler, je n'étais pas certain d'y parvenir à temps. Kick Ass se mit à hurler. 84 miles, 85 miles... le volant tremblait entre les mains du petit Iron Man... 86 miles, 87 miles... Les cris de Kick Ass frôlaient les ultra-sons. C'était super agaçant.

Un flash de lumière nous plaqua contre nos sièges et nous aveugla un court instant.

Une seconde plus tard, des cartons percutèrent le pare-choc et volèrent autour de nous, avec des bouts de tissus, des banderoles et d'autres menus objets. Des cris parvinrent jusqu'à mes oreilles.

"Freine, mais FREINE !" hurlai-je à Iron Man.

Une sorte de nappe était tombée sur le pare-brise, nous cachant totalement la vue. Iron Man trouva enfin la pédale de frein et fit même caler la Delorean. D'une main fébrile, je cherchai l'ouverture des portes qui s'élevèrent dans un bruit robotisé. Je m'extirpai du véhicule pour offrir un regard hagard à l'assistance qui nous observait, médusée. Nous nous trouvions au centre d'une conférence, à seulement un mètre de l'équipe d'un film. On y était. On était au Comic Con ! J'avais réussi à téléporter une voiture toute entière ! Youhouh ! La Delorean avait percuté l'estrade sur laquelle avait été placé une longue table de laquelle une dizaine de personnes nous observaient.

Je jetai un coup d'oeil derrière moi : la foule présente s'était massée le plus loin possible de nous, terrorisée. Je posai de nouveau les yeux sur l'estrade, et enlevai mes lunettes bancales pour mieux y voir. J'ouvris la bouche en grand en reconnaissant la conférence en question.

"STAR WARS EPISODE VII !" beuglai-je comme un halluciné.

Les acteurs, le réalisateur et divers producteurs nous regardaient d'un air perplexe. J.J. Abrams tapota le micro devant lui, s'accouda à la table et demanda, incertain :

"C'était prévu, la Delorean ? J'avais commandé un Faucon Millenium."

Aux quatre coins du hangar, je m'aperçus que des gardiens de la sécurité, tout de noir vêtu, se parlaient dans leurs oreillettes. Ca ne sentait vraiment pas bon.

"Ok, on... on va s'en aller." murmurai-je en me rapprochant de mon groupe. "On... HARRISON FORD !"

Mon regard s'éclaira alors que je voyais le héros de mon enfance qui sursauta sur son siège avant de me dévisager. Han Solo, Indiana Jones ! Oubliant tout le reste, je montai sur l'estrade et me dirigeai vers lui d'un pas timide. Je fouillai dans les poches de ma robe de sorcier pour en sortir un calepin ainsi qu'un stylo. Lui adressant un sourire enfantin, je les lui tendis :

"Vous pouvez me faire un autographe ? Ou un selfie ? Ou les deux ?"

Ca avait l'air de s'agiter, en bas. Un murmure de désapprobation parcourut la foule alors que l'équipe du film ne savait plus sur quel pied danser. Les gardiens aux quatre coins du hangar se déplacèrent furtivement jusqu'à la Delorean dont le capot dégageait une épaisse fumée noire.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

❝Oh, I hold you for a million years❞
To make you feel my love. I could make you happy, make your dreams come true. There's nothing that I wouldn't do. Go to the ends of this Earth for you. To make you feel my love, oh yes. To make you feel my love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Lounis Masnaa


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Mika

Ѽ Conte(s) : Bambi (de Bambi)
☞ Surnom : Mika
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1098
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mer 15 Juil 2015 - 12:31






With No Power
Come No Responsibility.
They Were Wrong.


Lily, Wilson, Pascal, Lara, Zach, Lounis, Astrid & Elliot








Est-ce qu'il allait un jour pouvoir participer à une animation -ou parfois simplement marcher dans la rue- sans que tout parte... En cacahuète? Depuis le coup du vaisseau spatial, il devrait s'en douter ou commencer à s'y habituer, mais non, rien n'y faisait, il était toujours pris fortement au dépourvu. Et quand on le connaissait, on savait que prendre le jeune home au dépourvu n'était pas nécessairement bon pour lui, ou parfois pour les autres aussi, mais c'était un peu plus rare. Il n'allait pas se produire d'évènement assez déstabilisant pour qu'il devienne violent après tout, n'est-ce pas? La dernière fois qu'une crise du genre lui était arrivé remontait à... Peut-être bien à ce coup du vaisseau spatial, quand ils s'étaient retrouvé sur une planète inconnue -ou ils avaient tout de même pu respirer. Et entre les frères Bogdanov -ou leurs clones, peu importait-, les vaisseaux qui proposaient des questionnaires de satisfaction pré-autodestruction, et les panneaux qui parlent... Lounis avait réussi à dégommer deux aliens poulpes à coups de sac à dos et de tige de métal. Nom de Dieux si son père apprenait ça.

Mais il n'y avait pas à s'inquiéter n'est-ce pas? Pour le moment, il n'y avait qu'une grosse peluche qu'on n'avait pas le droit de toucher -Wilson avait raison, c'était triste-, pour le reste tout semblait aller dans le bon sens non? Ils n'étaient qu'un petit groupe de cosplayeurs, qui se rassemblaient pour aller au Comic-Con. Et... Au fait comment s'y rendre? Lounis ne s'était pas posé la question, puisque sur l'annonce il était indiqué que le trajet était prévu, mais il y avait une sacrée promenade pour se rendre à San Diego, de ce que le faon en savait... Mh, on le leur dirait peut-être, le moment venu, dans tous les cas, Lounis avait ses papiers d'identité dans son sac à dos, donc ce serait bon. Pas besoin de se stresser outre mesure, n'est-ce pas? Puis il était peut-être un peu trop timide pour demander, alors il verrait bien et préférerait suivre la manœuvre.

Perdu dans ses pensées, il n'en avait été sorti que lorsqu'il avait remarqué que visiblement monsieur Cacahuète avait capté son regard... Oh non, il ne voulait pas paraître offensant, il s'était perdu dans ses pensées! Il n'avait même pas vraiment regardé! Ça lui arrivait, d'avoir le regard dans le vide et de ne pas s'en rendre compte! Mais il n'était pas sûr de devoir s'excuser ou non, après tout, il n'était pas sûr qu'on l'ait remarqué, et cela paraîtrait peut-être bizarre de s'excuser si personne n'avait rien remarqué... Non, il n'allait pas s'excuser, il allait fermer la bouche, et n'y ferait plus allusion. Puis il n'avait pas la bouche ouverte, c'était une impression parce qu'il avait deux incisives très avancées par rapport à ses autres dents! Ah, il faudrait qu'il arrête de penser à des détails aussi bêtes... Ce n'était rien. Et pour tout avouer, une fois le costume de cacahuète retiré, et changé pour un costume d'Harry Potter, ce type là était quand même nettement plus beau.

Mais pas le temps de s'attarder sur monsieur Cicatrice que la réponse à la question muette de Lounis arriva... Ils allaient aller au Comic-Con en voiture. En voiture?! Pardon? Le jeune homme du paraître surpris un instant, jetant un regard à ladite voiture... Oh, il connaissait ça! Même s'il ne regardait pas beaucoup la télévision, il connaissait! C'était une jolie réplique. D'ailleurs, pour toute réaction le faon émit uniquement un "Oooh..." stupéfait et un enthousiaste. Visiblement, cette découverte n'émerveillait pas tout le monde, et Lounis se sentit un peu bête à entrer en premier dans la voiture, tout content de pouvoir poser les fesses dans une réplique de Delorean! Il n'était pas un grand fan, ni un grand geek, lui il était juste un grand tout court, mais il aimait le travail de réplique puis... Qui n'aurait pas aimé tester ce genre de choses?! Un jour il avait vu une voiture K2000 sur Internet, et il s'était demandé ce que ça faisait de pouvoir monter dedans, alors non, il ne se fit pas prier pour y monter.

Et là encore, cela ne semblait pas plaire à tout le monde. Et là, ce fut le début du stress. Pourquoi parlaient-ils tous d'erreurs, de voyages dans le temps, d'inventions foireuses? Pourquoi s'excitaient-ils tous ainsi? Lounis les regardait sans rien dire, et sans trop comprendre non plus, son sac et ses matraques sur les genoux, déjà attaché et un regard qui en disait long sur tout ce qu'il ne comprenait pas. Voyons, le voyage dans l'espace, à la limite, c'était imaginable -quoi que complètement cinglé- mais dans le temps? Il essayait de se dire que ces gens n'avaient pas à s'inquiéter, mais avec ce qu'il lui était arrivé dernièrement, il y avait quelque part quelque chose qui lui disait qu'il devait s'inquiéter. Il aurait voulu essayer de calmer le petit docteur, mais Lara était entre eux, alors ce n'était pas évident...

Tout le reste se passa vite. Très, voire trop vite. Harry avait plaisanté, et Iron-Man avait mis le pied au plancher. Lounis détestait la vitesse. Quand il montait dans le 4x4 d'Opy -maintenant que ce dernier avait accepté de laver le sang, Lounis avait accepté d'y remettre les pieds- il faisait toujours des scènes pour lui demander de ralentir. C'est que le tigre avait quelques différents avec les feux rouges depuis son agression à main armée... Bref. Quand il avait entendu le monteur ronfler et senti la voiture accélérer, le jeune faon s'était tendu tout net et avait cessé de regarder partout autour de lui, attrapant la portière à sa gauche en retenant son souffle. Les voitures et lui, ou de manière générale, les moyens de transport et lui, avaient de gros différents.

Il garda les yeux clos pour tout le reste du temps, tant que la voiture bougeait. Il s'entendit crier à un moment... Peut-être quand il avait réalisé que son bras qui tenait la poignée avec beaucoup trop chaud pour que ce soit normal... Peut-être aussi quand il avait réalisé qu'ils fonçaient tout droit dans...

... Wow. Il s'était empressé de sortir de la voiture lorsqu'il avait pu tirer la poignée et qu'ils avaient été arrêtés. Et si la salle les regardait avec des yeux tous ronds, Lounis le leur rendait bien... Est-ce qu'ils s'étaient... Téléportés?! Et bien. Si Opy' avait été là, nul doute qu'il aurait laissé exploser son enthousiasme. Lounis était moins démonstratif, mais n'en était pas moins impressionné, et il avait un peu de mal à réaliser... Star Wars? Quoi? Il tourna les yeux de la salle, pour regarder l'estrade et... Oh et bien dites donc... C'était comme ça qu'on se faisait embaucher dans des tournages, non? Le jeune homme entendit Harry s'exclamer le nom d'un acteur et jeta un œil surpris à la scène... Dites, ça ne se faisait pas de se jeter sur les gens comme ça si? Bon, s'il avait envie...

Seulement il y avait la sécurité. Et ils n'avaient pas l'air terriblement accueillants, les gorilles. Lounis jeta un œil à Harry... Aux Gorilles... Harry... Gorilles... Il fourra sa cagoule dans sa poche avant de sac à dos en ronchonnant, récupéra ses matraques qu'il accrocha dans son dos avant de trottiner discrètement vers l'estrade... Tout en s'excusant auprès de tous ceux qu'il croisait pour le dérangement. J.J. Abrams lui répondit même que ce n'était pas grave mais surprenant. Ah, il était chou! Bref, Harry et Harrison!

" Excuse moi... Faut pas rester là... " Il avait tapoté l'épaule de Harry d'un air pressé et pressant, jetant des yeux à la sécurité... Non il ne tenait pas à être mis dehors à peine arrivé!
" Joli costume, gamin. Tu ne veux pas prendre la pose avec ton pote ?" La voix d'Harrison, LE Harrison laissa le jeune homme perplexe...
" Oh... Oui, c'est gentil. Merci. " Un petit sourire timide, et il sentit un instant ses joues le brûler. Il faudrait qu'il dise ça à Summer!

Entre temps monsieur Ford avait sorti un... C'était un Instamanic ça?! L'homme demanda aux deux jeune gens de se serrer autour de lui, de faire un grand sourire et il prit la photo avec le plus grand des professionalismes. " Maintenant, il va falloir attendre un peu... " Évidemment, le temps que les photos s'impriment. Le jeune faon tira un peu la manche de Harry, le regard pressant vers la Delorean, la sécurité s'avançait... Mince. AH! Voilà la photo! Qu'Harrison tendit à Harry... Avant de leur demander de reprendre la pause... histoire d'en avoir une chacun. Et rebelote.

Lorsque Lounis pu récupérer sa photo, la sécurité s'était rudement approché, et après un bref câlin -oui quoi? C'est ce qu'on fait aux acteurs non?- et un remerciement en bonne et due forme, le jeune homme ne laissa pas le choix à monsieur top modèle, qu'il tira par la manche pour le ramener vers le groupe accompagné d'un "'Faut pas rester là!" Mais c'était un peu tard. Ils étaient à peine descendus de l'estrade, Lounis rangeant frénétiquement la photos dans un cahier dans son sac pour ne pas l'abîmer, que les garde s'étaient positionnés tout autour d'eux et ne semblaient pas décidés à les laisser partir. Ah non unh! Lounis n'avait en aucun cas les moyens de payer une caution!

" Je... Écoutez... On embête personne, c'était... Un accident. On a mal géré et... " Le regard désespéré qu'il jeta à ses camarades en disait long, très long, sur sa détresse. Il ne savait pas parler! Il avait de la peine à communiquer, alors si quelqu'un pouvait bien vouloir l'aider...
" Ne faites pas de gestes brusques! " Pas de gestes brusques, pas de gestes brusques, ils étaient mignons eux! Lounis était aussi tendu et nerveux qu'un petit cerf à l'orée du bois et il faudrait qu'ils évitent les gestes brusques?! Bon, pour le moment ça allait, du moins pour Lounis, qui était assez terrorisé pour ne plus oser bouger. Minute... Pourquoi est-ce qu'ils sortaient des menottes?!
" Eyh Harry, t'es mignon, mais c'est ta voiture qui nous à mené là, on fait quoi? " Ça aurait du sonner comme un reproche... Mais Lounis en était incapable, alors ça sonnait plutôt comme une plainte pleine de détresse. Si quelqu'un pouvait avoir une merveilleuse idée, là, tout de suite, ce serait vraiment, vraiment génial.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I CAN LIVE UNDERWATER

It’s enough to lose your head, Disappear and not return again. ©️ signature by anaëlle.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27435p10-moineau-lounis-mas http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27566-lounis-le-faon-connait-des-gens http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28706-lounis-recapitulatif-de-rps

Lily Olyphant


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9621
✯ Les étoiles : 40792




Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Mer 15 Juil 2015 - 19:12



৩ Je ne suis pas folle. Ma mère m’a fait passer des tests ! ৩


    Je ne savais plus où me mettre, car oui, je sortais bel et bien avec ce garçon. Je ne pouvais pas dire que c'était un homme, mais juste un garçon, car quand il se comportait comme un geek, il avait un côté boulet, très attachant, mais totalement humiliant pour les personnes qui se trouvaient à côté de lui. Voilà qu'il avait foncé vers Harrison Ford, un acteur que j'avais vue dans un film de Cowboy et d'extra terrestres et qui était véritablement sexy même pour son âge. Je lui avais adressée un petit sourire tout en essayant de rester le maximum possible éloignée d'Elliot.

    Un des membres de notre groupe, le Kick Ass, s'était approché de Elliot pour faire la photo avec lui. Si tout le monde s'y mettait, on n'était pas sortit de l'auberge. D'un côté, on était là pour ça, n'est ce pas ? Je sentais que la journée allait être véritablement longue. Le tout était de rester suffisamment discrets pour ne pas attirer l'oeil des personnes avoisinantes. J'avais observée Lounis ranger précautionneusement sa photo dans un cahier qu'il avait dans son sac, sans doute pour ne pas l'abîmer. C'était marrant, d'habitude les garçons étaient du genre à mettre les photos dans leurs poches sans prendre en compte le fait qu'elles seraient cornées voir même déchirées une fois chez eux. Je lui avais adressée un petit sourire tandis que des agents de sécurité se dirigeaient droit sur nous.

    "Oui, c'est un accident, mais ne vous en faites pas, on s'en va. Enfin, on va vers les autres stands, car si on part maintenant, je sens que Elliot va péter un câble." dis-je en adressant un sourire aux agents de la sécurité qui avaient pris cela pour une menace et qui du coup devenaient encore plus insistants.

    "Ca suffit maintenant ! Vous allez nous suivre jusqu'à la sortie !"

    J'avais jetée un coup d'oeil vers Elliot qui semblait paniqué, ne sachant pas quoi faire pour ne pas être éjecté de la salle. Le Kick Ass ne semblait pas non plus pouvoir nous sortir de là. J'aurai bien demandée à Wilson de trouver une solution, mais je crois que cette fois ci c'était moi qui allait m'y coller. J'étai l'atout charme du groupe, si on omettait miss airbag, mais mieux valait faire comme si elle n'était pas là.

    "Hum... je suis vraiment désolé, faut nous excuser, mais... Oula... j'ai chaud d'un seul coup."

    J'avais passée une main sur mon front, tout en m’avançant vers l'agent de sécurité qui semblait être le chef et en posant ma main sur son épaule.

    "Vous ne trouvez pas qu'ils mettent le chauffage bien trop haut ici ?"

    J'en avais profité pour me redresser et montrer ce qui faisait de moi une véritable femme, mais le regard de l'homme s'était posé sur une autre jeune femme, qui était à quelques pas derrière moi. Pas encore elle... J'avais toussoté, pour attirer l'attention de l'homme dans ma direction.

    "Vous savez, je n'étais encore jamais venue au Comic Con, mais si je savais que les agents de sécurités étaient aussi sexy que vous, j'y serai venue depuis bien longtemps."

    Avec mon plus beau des sourires, j'avais ramené ma main de sur l'épaule du chef vers ses cheveux, afin de glisser mes doigts dedans.

    "Vous êtes marié ? Parce que moi pas du tout."

    Il allait surement nous laisser rester si on lui faisait du charme, non ?

    "En plus j'ai mangé un castor au petit déjeuner et j'ai couché avec une limace." dis-je en caressant les cheveux de l'homme. Ok... C'était bien ce que je me doutais. Ils n'écoutaient pas. Ils s'étaient sans doute dit que j'allais blablater quelque chose sans intérêt et qu'ils pourraient en attendant en profiter pour mater Lara. S'ils le prenaient comme ça... J'avais giflée l'agent de sécurité et cette fois ci j'avais toute son attention. Peut être même un peu trop.

    "Ah ben enfin ! C'est quoi ça ? Si on a pas de airbags on n'attire pas votre attention ? Vous savez que c'est de harcèlement ? Miss gros seins... Lara pourrait très bien porter plainte contre vous et vous savez ce qu'il arrivera ? On poursuivra le Comic Con et du coup vos chefs vous vireront. Donc je pense que le mieux c'est qu'on en reste là et qu'on parte chacun dans notre coin. Ou alors vous emmenez avec vous Lara et nous on continue notre visite. Vous préférez quoi ?"

    Si on n'avait pas été interrompu par un petit bruit, je pense qu'il auraient optés pour prendre Lara avec eux. Le bruit provenait de la voiture et quand j'avais tournée la tête vers le dit objet, je m'étais rendu compte qu'il fumait encore.

    "Euh... Elliot ? C'est normal qu'elle continue à fumer ? Parce que... AHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !"

    Une explosion avait retentis et j'avais été projetée en avant, me retrouvant à terre, sur l'agent de sécurité. Je ne sentais plus mon genoux droit qui s'était cogné contre le sol. Pourquoi le mec avait écarté ses jambes ? Aïiiiie...

    "Qu'est ce qui s'est... passée ?" dis-je en tournant la tête tout en posant mes mains sur le torse de l'agent de sécurité pour prendre appuis. Derrière moi, la voiture n'était plus là. Ou du moins il n'en restait plus grand chose. Elle avait explosée ? Et on est encore vivant ? Comment c'était possible ? En tout ca heureusement que le chef avait lui aussi une fonction airbag pour ralentir ma chute. Comme quoi ces gens là pouvaient servir à quelque chose.

    Je m'étais relevée tant bien que mal et j'avais cherchée Elliot du regard. Pourquoi il avait quitté la ville ? Depuis notre dernière aventure au Laser Games, il était resté un bon bout de temps dans sa chambre à jouer à divers jeux vidéos sur sa console, sans trop de dangers. Il n'aurait pas pu continuer un peu ? Il devenait de plus en plus dangereux. Il allait falloir tôt ou tard que quelqu'un lui dise qu'il devrait se calmer. En tout cas, il y avait un peu tout le monde éparpillé autour de nous et de la fumée se dégageait encore des restes de la voiture. Peut être qu'elle allait explosée à nouveau ? Mais il ne restait plus grand chose d'elle. Trouvant Wilson à proximité de moi, je lui avais tendue ma main pour l'aider à se relever.

    "On devrait partir d'ici avant que les agents se relèvent et qu'ils tentent de nous tuer. T'en penses quoi ? Faut trouver tous les autres."

    Il y avait beaucoup de chaises renversées et des débris tout autour de la voiture. Ca allait prendre quelques minutes pour rassembler le groupe. Mais on devait se dépêcher de le faire et trouver la sortie. Peut être qu'en changeant de déguisement on arrivera à passer inaperçu. En tout cas une fois que j'aurai trouvé la baguette de mon homme, je lui briserai sur la tête pour lui faire bousculer un peu ses neurones. Ca l'empêchera de créer encore une débilité comme la voiture qui venait de faire boom ! 2015 !



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Rien ne vaut les bras d'une maman...
...pour oublier tous les chagrins du monde... »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3117
✯ Les étoiles : 3940




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Jeu 16 Juil 2015 - 15:58

Panique au Comic Con !


La voiture venait d'exploser. D'EXPLOSER. Wilson avait le souffle court, étalé sur le sol, alors que la scène se répétait lentement dans sa tête. La fumée avait commencé à se former tout autour et il avait senti que quelque chose de mauvais allait se passer. Il aurait dû se barrer tant qu'il en avait encore l'occasion. Mais il était resté là, à regarder Lounis et Elliot prendre des photos avec le casting de Star Wars, alors que lui était déçu de ne pas voir son perso préféré : R2D2. Il avait un bon feeling avec les robots, étrangement.

Il avait hésité à venir aider Lily qui tentait tant bien que mal de garder la sécurité à distance mais la situation avait très vite dégénéré. Apparemment, elle était vexé que Lara attire davantage l'attention. Alors il prétendait juste ne connaître aucune des personnes qui l'entouraient et être arrivé là totalement par hasard. Non, il n'était pas mêlé à cette bande qui, à peine arrivé, se faisait déjà remarqué. Faut dire que rien que la manière dont ils étaient apparus avait de quoi inquiéter le reste de la foule. Il avait failli faire une crise cardiaque au moment où Zach avait appuyé sur la pédale et s'était cramponné à son siège en commençant à faire des prières à tous les dieux qui pouvaient bien exister. Alors maintenant, pas question de s'attirer des ennuis. Il restait là, les mains dans les poches de son costume, admirant le haut plafond et sifflotant innocemment.

Puis, la voiture avait explosé. Comme ça, d'un coup. Ils rentraient comment maintenant ? A pied ? En bus ? En auto-stop ? Qui voudraient les prendre en stop sérieusement ? En se redressant légèrement sur ses coudes, encore un peu sonné, il remarqua la présence de Lily tout près alors que l'air autour d'eux restait quelque peu pesant et que sa vision était brouillée par les restes de fumée. Sa veste était un peu noircie, ses cheveux plus du tout coiffés, mais après tout ça restait bien Docteur, non ? Sans attendre, il prit la main qu'elle lui tendit et chercha le reste du groupe du regard. Partir, oui, ça c'était une bonne idée. Enfin !

Très vite, il rejoint Larathor et, sans ménagement, la prit par la main pour l'aider à se remettre sur pied. Il ne contrôlait pas très bien sa nouvelle force et espérait au moins ne pas lui avoir fait mal, c'est juste qu'ils étaient pressés. A côté d'elle se trouvait le shérif et l'oiseau qui lui, n'avait pas le contre coup du choc. Il avait dû voler pour ne pas se prendre un bout du pare choc dans le bec. Il aimait bien cet oiseau. Il enchaîna avec Iron Man, dont l'armure était un peu amochée à cause de l'explosion, mais qui avait toujours une certaine classe, avant de retrouver Kick Ass tout près d'Harry Potter.

« On bouge. Maintenant. »

Ce n'était pas une proposition gentiment faite, pour une fois, il prenait les rennes en main. Ces précédents voyages avaient tous été plus ou moins mouvementés, le dernier en date ayant même prit place dans un univers totalement alternatif où il avait retrouvé le cavalier. Alors là, il voulait juste se détendre, pas se faire emprisonner ou virer au bout de deux secondes.

Voyant qu'Elliot était toujours absorbé par la présence d'Harrison Fort, il prit sa cravate rouge dans la main et le tira vers lui. Non mais ! C'était de sa faute s'ils étaient déjà fichés pour les dix prochaines années alors il n'allait pas les abandonner maintenant ! En plus à la base, Wilson voulait en profiter pour tenter de devenir son pote, même si c'était mal parti. Alors hors de question qu'il l'abandonne alors que les vigiles n'allaient pas tarder à se relever, eux aussi.

Les poussant chacun devant lui, pressant, il jeta un coup d'oeil dans son dos, remarquant qu'en effet, ils ne tarderaient pas à leur courir après.

« Plus vite ! »

Il ne savait même pas où aller, exactement. Se perdre ici devait être aisé, il y avait tellement de monde... Il leur suffisait juste de trouver un endroit assez bondé pour que la foule empêche les gardes de leur tomber dessus trop vite, qu'ils profitent un peu du Comic Con, quand même. Un plan sur le chemin attira l'attention du robot qui, sachant déjà ce qu'il chercha, mémorisa la direction a emprunté en la répétant à plusieurs reprises à haute voix, avant de rattraper le reste du groupe.

« On va dans la zone comics. Là-bas, Iron Man passera inaperçu. Puis il y aura tellement de personnes, on peut gagner du temps. »

Il n'attendit aucune contestation – après tout, ils avaient peu de temps, ils trouveraient mieux plus tard. Accélérant le rythme de marche en passant devant, ils finirent par arriver devant une grande entrée. Les stands qui devaient parcourir la salle surdimensionnée qui s'avançait devant eux étaient tous cachés par la multitude de monde qui se groupait à cet endroit. Déjà, Wilson distinguait plusieurs Superman, des Spiderman, des Batman, des Joker aux cheveux plus verts les uns que les autres. Beaucoup de boucliers de Captain America étaient visibles de-ci de-là, mais surtout de nombreuses Harley Quinn, de Black Widow, de Tornade ou de versions féminisées d'autres super-héros plus ou moins vêtues se baladaient dans tous les sens... Et, comme il s'y attendait, des Stark.

« C'est parfait ! »

Un grand sourire éclaira le visage de Wilson qui se sentait déjà plus à l'aise qu'en plein milieu de l'interview qu'ils avaient perturbé. Il commença à s'avancer, faisant attention de ne perdre personne en s'engageant, dévisageant au passage un tout petit Yoda d'un mètre de haut, accompagné d'un gigantesque Dark Vador. C'était certainement un enfant qui se cachait là-dessous, restant bloqué, le regard brillant, devant le costume d'Harry Potter. Il commença à émettre plusieurs petits cris tout excités en se rapprochant d'Elliot, sortant un appareil photo et mitraillant le dieu de la renaissance sans gêne.

Puis, c'est là qu'il apparut. Deadpool.
Will s'arrêta soudainement, la bouche grand ouverte, devant la qualité de reproduction du personnage. C'était comme... comme si le vrai était là. Il était friand de films, de séries, de documentaires, mais les super-héros aussi, il adorait. Pas tous, certains avaient sa préférence et il fallait avouer que le monsieur tout en rouge et noir sortait du lot plus que la moyenne. Ce n'était pas un gentil, loin de là-même, un total anti-héro. Pourtant il était... intéressant. Contrairement aux autres, il savait qu'il était un personnage de comic, il en avait la pleine conscience et s'adressait même aux lecteurs, parfois. Puis... qu'est-ce qu'il était cinglé ! Totalement barré même ! D'un côté, pas une vie facile ce petit. Une expérience qui a mal tourné, le sauvant peut-être de ces tumeurs mais le condamnant à une toute autre vie d'immortel à cause/grâce à sa régénération supérieure à celle de Wolverine. Mais pas que. Un malade mental qui aurait bien besoin de rencontrer Aloysius, entre son côté schizophrène, sa perversion, sa mégalomanie, son arrogance, son côté psychotique et psychopa...

« Tu sens bon. Je peux t'emprunter ton marteau ? »

Secouant la tête, pris dans ses pensées, Wilson n'avait même pas remarqué que Deadpool avait bougé pour se retrouver collé à Tara, vers laquelle il s'était baissé pour sentir ses cheveux. C'était... prévisible. Sa tête recouverte du masque mythique, impossible de voir ses lèvres bougées lorsqu'il parlait. C'était perturbant.

Le robot eut envie de dire quelque chose, mais il en était tout bonnement incapable. Il observait juste le monsieur en train de laisser tomber la réplique du marteau de Thor au sol, comme s'il était vraiment incapable de le soulever. Cette scène le fit rire malgré lui et le personnage se retourna dans sa direction, la tête penchée sur le côté, abandonnant l'arme au sol pour se rapprocher de lui. Avant de se détourner au dernier moment pour aller vers Pascal. Ou vers Brave, plutôt. Il prit une pose étrange, les bras tendus sur les côtés, qu'il battit de haut en bas, en s'exclamant soudainement d'une voix enjouée :

« Faaaaaaaais comme l'oiseaaaaaaaaaau, ça vit d'air puuuuuur et d'eau fraîcheeeee un oiseaaaaaau ! D'un peu de chasse et de pêche un oiseaaaaaaaau ! Mais jamais rien ne l'empêche l'oiseaaaaau, d'aller plus hauuuuuut ! »

Et il commença à courir autour d'eau en imitant le vol du rapace. En chantant totalement faux. C'était... c'était beau. Il continua ainsi de longues secondes, Wilson cherchant ses compagnons du regard sans savoir vraiment de quelle manière réagir. C'était plutôt étrange comme situation.
Ce qui le fut plus encore fut quand le 'héros' vint prendre la main de Lily, se mettant à genoux devant elle, entamant la fameuse mélodie d'Hercule.

« Non, non, jamais je n'avouerai non noooon ! »

Un Green Lantern qui passait dans le coin se mit à entamer la partie des muses (Mais si tu nies, tu souris car tu l'aimes !) alors que Deadpool s'était relevé pour entamer un bref slow avec Lily. Difficile de dire si elle appréciait.

« Laissez tomber, je ne suis pas amoureuuuux ! Jamais, jamais je ne vous dirai ! Jamais, jamais je n'oseraaaai ! »

La danse se transforma rapidement en pas qui ne ressemblaient plus à rien, Deadpool finissant par lâcher la jeune femme pour faire une magnifique roulade à terre avant de relever la tête vers Megara.

« Oserai-je un jour t'avouuuuer comme je t'aimeeee ? »

Ok. C'était... ok. Un regard vers Elliot. Non, c'était pas bon ça. Pas bon du tout.

« Hum... Bravo ! C'était magnifique ! »

Wilson se mit à taper dans ses mains en espérant que les autres le suivent parce que là franchement ça sentait mauvais. Fallait changer de sujet très vite et surtout ne pas laisser Deadpool finir sa déclaration... Il avait l'air distrait comme bonhomme, déposant un baiser sur la main de Lily avant de s'écarter pour...

« Je... Hey ! »

Il avait accouru dans sa direction, se faufilant derrière Wilson pour s'accrocher à ses épaules, montant sans ménagement sur son dos, levant le bras en l'air.

« Amène-moi à ton Tardis, Docteur ! »


De mieux en mieux.


Wilson : 95%



made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

what haunts us is not the silly ghosts or the spirits or the demons that we have been told of when we were younger. what haunts us, what truly haunts us, to the point of trembling hands, quivering feet, and frightened lungs : is the heart wrenching fear of never making sense to another humain being.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

[Fe] Panique au Comic Con - Evénement #39





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Les Etats Unis