« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -25%
-30€ KIDKRAFT – Maison de poupées ...
Voir le deal
104.99 €

Partagez
 

 Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Eloise A. St-James
« Ready to the fight »

Eloise A. St-James

| Avatar : Eva Green

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] 423j

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Divine10




| Conte : Hercules
| Dans le monde des contes, je suis : : Athéna

| Cadavres : 4329



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Sam 8 Oct 2016 - 16:59 « Ready to the fight »

La journée avait véritablement mal commencé. Eloise était descendue sur Terre pour échapper à Apollon et à ses idées folles. Déjà qu'elle s'était levée du mauvais pied et que ça lui avait rappelé qu'elle détestait cette nouvelle obligation de devoir dormir... Mais son blond de frère et de Roi lui avait mis les nerfs. Alors quand la déesse s'était téléportée sur Terre, elle avait eu envie de tranquillité. Mais un mec l'observait depuis un moment. En le regardant bien, la guerrière vit qu'il la toisait du regard. Pire, il semblait la défier cet imbécile ! Pourtant, il se tenait encore à l'écart... Qu'à cela ne tienne ! La brune se téléporta jusqu'à lui, souriant de le voir surpris. Puis comme il esquissa un mouvement pour l'attraper, elle se mit en mode Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] 2724229657 avant de Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] 55182585 et de commencer à Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] 3707044744 . Il avait cherché la bagarre ou la compétition, elle ne savait pas trop, et bien il était servi !

Bien sûr, l'homme était amoché, en grande partie à cause des poings qu'elle lui avait mis dans la tête, mais resta en vie. Cela lui apprendrait juste à ne pas jouer avec une guerrière qui pouvait faire de la chair à pâté de sa personne. Pour se détendre, la déesse prit la direction du Centre Commercial. Certes, ce ne serait pas aussi raffiné que les endroits qu'elle côtoyait habituellement, mais cela ferait l'affaire pour aujourd'hui. En rentrant dans un magasin de vêtements, elle soupira. Rien de bien sexy là-dedans... Mais puisqu'elle était là, Eloise fit un tour à l'intérieur. Pourtant, tout l'ennuyait, lui rappelant qu'elle était toujours aussi en colère qu'avant. Jusqu'à ce qu'elle entende une voix. Intriguée, la déesse se dirigea vers l'endroit et observa une peste s'en prendre à une vendeuse. Tiens tiens...

- Vous ne pourriez pas la fermer oui ? Lança-t-elle sèchement à la rousse qui s'en était prise à la vendeuse. Y a des gens qui aimeraient faire leurs emplettes tranquille, vous êtes au courant ? Quoi que vu votre tête, sans doute pas... Ajouta-t-elle.

En réalité, Eloise en avait rien à foutre de cette vendeuse. Ou qu'on lui gueulait dessus. Elle venait juste de trouver quelqu'un qui aurait peut-être assez de répondant pour ne pas se laisser faire face à elle durant une petite dispute. Et ça, ça aurait peut-être le don de la calmer !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On n'a plus qu'à se serrer les coudes !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4268



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Sam 8 Oct 2016 - 22:02 « Sarcasm: punching people with words. »

J'avais récidivé, espérant que cette fois-ci les vêtements proposés au centre commercial ne seraient pas tous plus fades les uns que les autres. Manque de bol, non seulement les vêtements l'étaient mais aussi les vendeuses. Je n'avais pas fait trois pas dans la boutique qu'une petite blonde surexcitée et trop souriante pour être honnête m'avait sauté dessus. Je l'avais observée des pieds à la tête, tâchant de définir si elle allait ou pas m'empoisonner la vie. La première syllabe émise par sa voix de crécelle me confirma que ce serait le cas.
Roulant des yeux, je l'avais alors ignorée, histoire de faire mon petit bonhomme de chemin toute seule, au summum de ma snobisme attitude. Depuis quand avais-je besoin des conseils d'une moins bien sapée que moi ? Je ne souhaitais nullement régresser sur l'échelle de la classe.
Mais la petite mademoiselle s'ennuyait visiblement beaucoup car elle avait décidé de me coller au train, prodiguant ces conseils inutiles et me faisant bourdonner les oreilles. Je serrai les dents, bien décidée à l'ignorer. Et puis elle commit l'erreur irréparable, celle à laquelle je ne pouvais pas ne pas réagir.
- Vous savez, avec votre teint et vos cheveux, vous devriez opter pour du orange. Ca va être la saison d'halloween en plus, ce serait parfait, déclara t-elle.
Joignant le geste à la parole, la petite vendeuse ignare me tendit un pull orange criard qui me piqua les yeux. Et me piqua au vif. Les yeux plissés, je croisai les bras et la toisait :
- Non mais vous êtes pas bien dans votre tête ou quoi ? demandai-je d'une voix cassante. Je vais vous apprendre deux trois trucs en terme de style parce que manifestement vous avez encore du chemin à faire. D'ailleurs, ça se voit à vos chaussures. Premièrement, le orange, c'est moche, ça fait citrouille. Deuxièmement, nous ne sommes pas dans un magasin de costumes donc je ne suis pas ici pour me transformer en cucurbitacée. Troisièmement, LE ORANGE NE VA PAS AVEC MON TEINT ESPECE DE DINDE !
Je n'avais pas eu dans l'idée d'élever autant la voix, mais elle m'avait cherché et Colère avait plus d'effet sur moi que je ne le pensais. J'étais prête à toiser quiconque oserait me regarder de travers. Cette vendeuse l'avait mérité et devait le savoir au fond d'elle-même.
Mais c'était sans compter sur une femme brune à l'air en pétard - et par "en pétard", je veux dire "dix fois plus remontée que moi alors que c'était à MOI que la vendeuse avait eu l'outrecuidance de proposer de mettre du orange - qui avait décidé de mettre son nez dans mes affaires. Et d'une façon tout sauf classe :
- Y a des gens qui aimeraient faire leurs emplettes tranquille, vous êtes au courant ? Quoi que vu votre tête, sans doute pas...
Je clignai des yeux avant de les plisser à nouveau.
Sans. Déconner. Mais pour quoi elle se prenait, elle, d'abord ? Je fais la tête que je veux, que ça lui plaise ou non. Je ne suis pas là pour faire des petits sourires aux gens, mais pas là non plus pour pleurer à chaudes larmes à la moindre réflexion. Je laisse ça à Tristesse et à son nez plein de morve dégueulasse. Moi, je ne me démonte pas. Surtout pas face à une autre belle femme.
Les bras toujours croisés, je repris calmement :
- Non mais pour qui vous vous prenez, vous ? Parce que vous pensez que vous avez meilleure mine peut-être ? Je voudrais pas être désagréable mais vous avez une vilaine ride qui se creuse au milieu du front quand vous vous fâchez - ce que vous êtes clairement en train de faire. D'ailleurs, vous seriez d'autant plus fâchée si on avait osé vous recommander de porter du orange citrouille...
Pour achever de la convaincre, je m'emparai du vêtement et le brandi vers la jeune femme :
- Sérieusement. Il ne vous met pas en colère ce pull immonde ? Moi aussi j'aimerais faire mes courses tranquillement mais ce genre d'article nuit à la tranquillité de tous - et au confort de mes yeux. Des vôtres aussi, j'en suis sûre. Vous avez l'air d'avoir plus de goût que la plupart des gens ici.


Eloise A. St-James
« Ready to the fight »

Eloise A. St-James

| Avatar : Eva Green

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] 423j

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Divine10




| Conte : Hercules
| Dans le monde des contes, je suis : : Athéna

| Cadavres : 4329



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Jeu 13 Oct 2016 - 12:18 « Ready to the fight »

Eloise s’y était attendue, l’avait espéré ! Cette femme avait un foutu caractère, assez fort pour ne pas se laisser marcher sur les pieds par la déesse. Ce qui réjouit celle-ci qui avait eu besoin de se défouler un peu. Puis la rousse lui expliqua rapidement ce qu’il s’était passé. Une vendeuse sans aucun sens de la mode et de l’harmonie des couleurs avait eu l’audace de proposer à une rousse de mettre de l’orange. Grave erreur, vraiment.

Du coup, la déesse en perdit son envie de se disputer avec cette femme. Pour une fois qu’elle tombait sur quelqu’un avec un minimum de goût, Eloise préférait ne pas se disputer pour des choses futiles. D’autant qu’elle était en rogne à cause d’autre chose et que cette dispute n’aurait été qu’un exutoire pourri. S’en prendre aux vendeuses qui ne connaissaient pas leur boulot, ça, c’était bien plus intéressant !

- J’aurais toujours meilleure mine que vous très chère. Balança-t-elle avec suffisance. Quant à pour qui je me prends… Mais pour moi bien sûr. Athéna, Déesse. Vous pouvez m’appeler Eloise. Lança-t-elle avec un petit sourire et un brin d’arrogance. Et je ne peux pas avoir de rides, ne vous en faites pas pour mes froncements de sourcil.

Oh oui, elle commençait enfin à s’amuser. Cela lui avait manqué. Les mortels étaient plus frileux en général et n’osait pas lui répondre. Là au moins, ça la changeait et c’était distrayant ! Exactement ce qu’elle voulait en descendant sur Terre. Avec un claquement de langue méprisant, Eloise fit disparaître le pull, qui réapparut sur la vendeuse ignare.

- Sur elle par contre, c’est parfait non ? Lança-t-elle avec sarcasme. Entre la dinde qu’elle est et la citrouille à laquelle elle ressemble, on a déjà le repas de Thanksgiving… Ironisa-t-elle. Mais que diable faites-vous dans un endroit pareil si vous avez du goût ? Moi je voulais mettre le bordel quelque part, mais vous ?

Des fois, Eloise ne comprenait pas les mortels. Quand on avait du goût et c’était manifestement le cas de la rousse, on ne venait pas dans ce magasin de seconde zone… Et pourtant, cette femme y était, alors pourquoi, franchement ?!

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On n'a plus qu'à se serrer les coudes !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4268



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Jeu 13 Oct 2016 - 20:48 « Sarcasm: punching people with words. »

J'arquai un sourcil dubitatif. Un peu plus et mademoiselle allait commencer à se pavaner. Sans. Déconner.
- Athéna. Déesse, lança t-elle non sans arrogance. Vous pouvez m'appeler Eloïse.
Je rencontrai rarement des personnes plus hautaines et suffisantes que moi mais là... Franchement. Sans. Déconner. Parce qu'elle espérait que je me sente flattée d'avoir le droit de l'appeler Eloïse ? C'était quoi, un petit surnom que ne lui donnaient qu'une brochette de mortels triés sur le volet ? Si elle espérait que je sois impressionnée par son statut divin, elle se mettait le doigt dans l'œil. Profondément. Ma voisine de pallier était une déesse. Croyez bien que ça désacralise tout. Aphrodite était peut-être discrète mais j'avais tout de même pu l'observer vivre, avec son shérif Pascal, les deux blondes - celle avec un guitare et celle qui était venue lui taper un scandale qu'on avait entendu au travers des cloisons - et tout le reste.
Accessoirement, j'étais, moi aussi, une curiosité dans mon genre. J'étais une émotion, ce qui doit se faire encore plus rare que les divins dans le coin. Sans vantardise aucune.
- Deborah Gust. Emotion, fanfaronnai-je à mon tour en la toisant. Vous pouvez m'appeler Dégoût, crus-je marrant d'ajouter par mimétisme en battant des cils.
Je ne donnais pour ainsi dire jamais mon véritable nom. Ma nature était devenue un secret que je ne partageais qu'avec ceux qui en semblaient dignes ou ceux qui se croyaient sortis de la cuisse de Jupiter - quoique c'était peut-être véritablement son cas. Athéna avait voulu crâner, elle apprendrait que je savais aussi le faire.
Sans les pouvoirs magiques, toutefois.
D'un claquement de langue, elle avait fait apparaître le hideux pull sur la vendeuse incrédule. Je devais bien avouer que c'était un joli tour. Joli et mesquin, pile poil dans mon axe de compétences. Néanmoins, mon visage demeura impassible. Hors de question d'être admirative ou d'approuver.
- Entre la dinde qu’elle est et la citrouille à laquelle elle ressemble, on a déjà le repas de Thanksgiving… commenta ensuite la déesse, au comble de son ironie.
D'accord. Je devais bien avouer qu'elle avait du mordant. C'était du grand art. Seule la vendeuse ne semblait pas apprécier et pâlit quand Athéna lui apprit qu'elle était ici pour "mettre le bordel". La jeune femme ne demanda d'ailleurs pas son reste et décampa, laissant là les deux étranges femmes et une question : que fais-je là ?
Elle n'avait pas tort. Cette boutique était totalement indigne de ma personne.
- Je cherchais la poubelle pour jeter mon gobelet et j'ai cru que c'était ici, répondis-je sans me démonter, d'un ton égal, agitant simplement le gobelet vide dans ma main.
Starbucks. Un de leurs fabuleux mokka je sais pas quoi tralala. Je ne m'embêtais jamais à retenir le nom car les vendeurs étaient payés pour s'en rappeler à ma place.
- Manifestement je me suis fourvoyée, soupirai-je en levant les yeux au ciel. Et puis notre amie pintade est venue s'en mêler... Ce centre commercial n'a aucun goût. Je pensais sortir de cette boutique avant de devenir aveugle, si ça vous tente. Si vous préférez "mettre le bordel" ici, ce n'est pas moi qui vais vous en empêcher...


Eloise A. St-James
« Ready to the fight »

Eloise A. St-James

| Avatar : Eva Green

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] 423j

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Divine10




| Conte : Hercules
| Dans le monde des contes, je suis : : Athéna

| Cadavres : 4329



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Lun 24 Oct 2016 - 17:14 « Ready to the fight »

La déesse eut un sourire. Elle l’avait bien deviné, cette femme ne se laisserait pas faire. Et la guerrière ne put retenir un petit rire en l’entendant se présenter de la même façon qu’elle. Oui, vraiment, cette journée n’allait sans doute pas être aussi pourrie que prévu au final… D’autant qu’en plus de lui faire plaisir en ne se laissant pas faire, la rousse éveillait sa curiosité. Une émotion ? C’était nouveau ça par contre, jusqu’à présent, seuls des personnages de conte avaient été transportés dans ce monde…

- Une émotion, vraiment ? Questionna-t-elle. Si vous êtes la personnification du dégoût, je comprends mieux votre réaction…

Qui n’allait pas être dégoûté par l’horrible pull orange que la rousse lui avait montré ? Eloise utilisa son pouvoir pour le mettre sur la vendeuse, soulignant à quel point cela lui allait à elle au final… Puis elle questionna cette nouvelle connaissance, apparemment pleine de goûts au niveau vestimentaire et qui pourtant, était venue dans ce magasin où rien ne valait véritablement le coup d’œil…

- Je vous suis. Ce n’est pas comme si j’avais besoin d’être présente pour mettre le bordel dans ce magasin de seconde zone… Répondit-elle.

Puis avec un sourire en coin, Eloise utilisa ses pouvoirs. Le miroir montrait une apparence contraire aux clientes : une femme maigre se verrait très grosse tandis que l’inverse arriverait pour les femmes enrobées. Et la caisse enregistreuse ne fonctionnait plus très très bien à présent…

- Il leur faudra bien plusieurs heures pour réparer tout ça. Sourit-elle avant de sortir du magasin accompagnée de la rousse. Alors, Deborah, expliquez-moi un peu comment une émotion s’est soudainement incarnée à Storybrooke…

Eloise était curieuse. Et c’était la première fois qu’elle rencontrait une émotion…

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On n'a plus qu'à se serrer les coudes !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4268



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Lun 24 Oct 2016 - 18:27 « Sarcasm: punching people with words. »

La déesse était intriguée par ma petite personne (pas si petite que ça, d'ailleurs) et c'était tout ce qui comptait. J'avais atteint mon but : susciter sa curiosité et surtout me présenter comme une personne unique en son genre (ce qui était le cas puisque les autres émotions de la maison étaient soit des cas aussi désespérés que désespérants, soit un colérique qui ne savait pas se tenir en public). Autant dire que j'étais l'émotion la plus présentable du lot - ce que mes bottes Jimmi Choo ne faisaient que souligner.
La classe, on l'a ou on ne l'a pas, pas de demi-mesure possible.
Athéna semblait avoir choisi le bon camp et c'était temps mieux pour elle. Eut-elle été dénuée d'intérêt, je ne me serais de toute façon pas attardée en public avec elle. Question de réputation. Même dans cette petite ville du Maine, la réputation était une affaire capitale, quelque chose qu'on se devait d'entretenir aussi soigneusement qu'une orchidée. Et si je consentais à faire des efforts pour sortir Tristesse et Peur afin qu'ils prennent le soleil, je n'aurais jamais fait cet effort là avec une inconnue.
Tandis que nous quittions le magasin, ce fut à cette même inconnue (qui ne l'était plus vraiment, en fin de compte, puisque je connais son nom, ses passe-temps et son statut) de m'intriguer :
- Je vous suis. Ce n’est pas comme si j’avais besoin d’être présente pour mettre le bordel dans ce magasin de seconde zone, déclara t-elle nonchalamment.
Joignant le geste à la parole, je la vis clairement détraqué miroir et caisse enregistreuse et ne pus m'empêcher de sourire, d'un de ces sourires contentés qu'ont les pestes quand elles ont fait des siennes. Drôlement pratique, ce pouvoir, notai-je en accordant un dernier regard à la boutique.
- Alors, Deborah, reprit-elle une fois à l'extérieur de la boutique. Expliquez-moi un peu comment une émotion s’est soudainement incarnée à Storybrooke…
Je pouvais voir la curiosité luire dans son regard et je devinai que cette émotion ne la traversait pas si souvent. Loin d'être empathe ou quoi que ce soit qui donne la migraine, j'avais été une émotion suffisamment longtemps pour décoder les réactions émotionnelles de ceux qui m'entouraient. Le Quartier Cérébral était un endroit de choix pour étudier le monde extérieur. Si Tristesse s'était murée dans la lecture des livres à notre disposition, j'avais simplement étudié les humains rencontrés - chose que je continuais de faire chaque jour, même si c'était particulièrement déprimant de les découvrir indignes d'intérêt, pathétiques et en plus mal habillés. Storybrooke, pour sûr, était un vivarium fascinant.
Pas autant que je pouvais l'être, mais quand même.
Pour autant, je n'étais pas sûre d'avoir envie de raconter notre histoire. Même si je ne pleurais pas à chaudes larmes dès que nous l'évoquions, Riley me manquait, de même que papa et maman. Or, il m'était tout bonnement impensable de partager cette facette plus sensible de ma personnalité. Réfléchissant quelques instants, je déclarai finalement d'un ton détaché :
- C'est la faute de Regina Mills, évidemment. Elle détruit notre monde et ses habitants à l'exception de notre hôte. Enfin, disons qu'elle a survécu un peu plus longtemps. Et toujours est-il qu'elle a trouvé le moyen de faire de ses émotions des humains... Et me voilà, en chair et en os devant vous ! Dans cette... ville.
Je marquai une pause puis repris :
- Et vous ? Qu'est ce qui amène les divinités dans un endroit aussi... bucolique ? Je sais que vous n'êtes pas la seule déesse dans le coin mais n'allez pas me faire croire que Storybrooke c'est LA destination tendance chez les divins, sinon c'est que vous avez un sérieux souci. Je veux dire : on a vu endroit plus intéressant, pas vrai ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm sorry I offended you with common sense


Eloise A. St-James
« Ready to the fight »

Eloise A. St-James

| Avatar : Eva Green

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] 423j

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Divine10




| Conte : Hercules
| Dans le monde des contes, je suis : : Athéna

| Cadavres : 4329



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Dim 6 Nov 2016 - 13:25 « Ready to the fight »

La rousse devant elle lui ressemblait un peu. Pas au niveau du physique, mais au niveau du caractère. L’une et l’autre semblaient assez égocentriques et sûres d’elles. Puis leur manière de rabattre le caquet aux autres étaient assez similaires. Eloise s’était rendue compte de tout cela rapidement et cela l’avait plus ou moins calmée. Oh, elle s’était bien amusée à rendre la vendeuse un peu chèvre puis à tout dérégler. Mais au fond, si sa colère s’était plus ou moins calmée, sa curiosité elle, s’était éveillée.

Eloise n’avait jamais connu d’émotion qui se soit incarnée en humain ! C’était une véritable découverte aux yeux de la déesse et celle-ci n’était pas prête de lâcher l’affaire. Comment était-ce arrivé ? Les autres le savaient-ils ? Puisqu’elle-même n’avait pas découvert cette situation avant ce moment-ci, la brune se disait que les autres ne le savaient pas non plus. En même temps, ses informations quant à ce que les autres savaient ou non venaient surtout de Diane et Apollon. Autant dire que la source n’était pas si grande que cela.

La guerrière écouta attentivement l’histoire de Deborah, notant que l’hôte qu’elle avait eu n’était plus. Et que c’était grâce à cette personne que les émotions avaient pu devenir humaines. Quel dommage que l’hôte soit mort ! La déesse aurait été très intéressée par le processus et lui aurait posé des tas de questions ! Mais c’était déjà trop tard et Eloise trouvait ça complètement irritant ! Une avancée majeure et le responsable n’était déjà plus là pour en parler. Quelle poisse !

- Vous sauriez dire comment elle a fait ? Demanda la déesse.

Pas question de s’appesantir sur la tristesse qui émanait encore un peu de Deborah. De toute façon, la brune n’était pas certaine que la rouquine apprécierait de savoir qu’on avait pu la percer un peu à jour sur quelque chose d’aussi intime. En entendant la suite, Eloise sourit.

- Oh, mais l’endroit est intéressant, plus que vous ne le croyez… Répondit-elle avec un sourire suffisant. Il se trouve que les événements de Storybrooke nous ont attiré. Un combat va se dérouler ici… Et plus nous restons ici, plus nous apprenons de choses sur notre monde, le vôtre et… Sur nous-mêmes. Expliqua-t-elle. Sans doute que si l’Univers entier ne mettait pas tout en œuvre pour que nous soyons ici, nous ne nous serions jamais rencontrés.

Quelles avaient été les chances pour que les pouvoirs d’Elliot ne se révèlent qu’une fois qu’il eut mis un pied dans cette ville précisément ? Pour que les déesses magiques soient en partie membres du monde des contes ? Quelque chose ou quelqu’un avait tout mis en œuvre pour que les choses se passent à Storybrooke précisément. Et Eloise était déterminée à comprendre… Et à sauver la ville et le monde au passage, parce que Chronos ne leur ferait pas de cadeau !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On n'a plus qu'à se serrer les coudes !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4268



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Dim 6 Nov 2016 - 21:23 « Sarcasm: punching people with words. »

La déesse se montrait curieuse - quoiqu'avec une certaine classe, contrairement à ces imbéciles qui vous bombardent de questions indiscrètes et sortent les appareils photos dès que possible, Colin Crivey, oui, c'est à toi que je pense ! - et c'était gratifiant, d'une certaine façon. J'aimais, non, j'adorais, susciter de l'intérêt mesuré de la part de personnes intéressantes. Mais le fait est que cette histoire remuait le couteau dans une plaie plus profonde que je ne voulais bien l'admettre. Dieu merci, la cicatrice était émotionnelle - un comble ! - pas physique. Mais tout de même. Supporter les jérémiades de Tristesse à longueur de journée c'était une chose, pleurer Riley dignement et ne JAMAIS absolument JAMAIS la remplacer en était une autre.
La question d'Athéna pouvait paraître anodine mais la réponse l'était beaucoup moins. Répondre, c'était admettre une petite faille dans mon système qui n'en tolérait pas. C'était agaçant et frustrant. Je me mordillai nonchalamment la lèvre le temps de la réflexion. Que dire ? Que ne pas dire ? La jouer snob "ça ne vous regarde pas" ou mystérieuse "c'est top secret" ? Ou simplement admettre que je n'avais pas réponse à tout.
Plus largement : peut-on faire confiance à une déesse qu'on ne connaît que depuis quelques minutes ? Je n'ai pas pour habitude d'accorder ma confiance au premier venu. Il fait la mériter. En être digne.
- Je saurai dire qu'elle a fait cela avec Joie qui n'est plus de nôtres non plus pour en parler, lâchai-je finalement d'un ton égal.
Ce qui était vrai.
Ainsi qu'une façon détournée d'admettre que je n'en avais pas la moindre idée.
La déesse de la sagesse était bien assez futée pour comprendre. Du moins, je l'espérais pour sa réputation.
Puis ce fut à elle, justement, d'expliquer sa présence. Enfin, plus ou moins. J'arquai un sourcil face à ce qu'elle me racontait. C'était aussi précis qu'un bulletin météo. J'avais bien fait de ne pas trop me livrer si je ne récoltais que plus de mystères en échange.
- Un combat ? relevai-je, intriguée mais aussi sceptique.
Donc les dieux avaient des ennemis ou ne s'entendaient pas tous entre eux. Prometteur. Et il avait fallu que nous atterrissions précisément à l'endroit choisi par tout ce beau monde pour laver son linge sale en public et décalquer quelques faces. Mer-veil-leux. Storybrooke attirait donc les ploucs, les tarés, les dieux, leurs ennemis et à peu près toutes les autres aberrations et créatures magiques du monde. N'aurions nous pas pu se contenter des princesses et de leurs jolies robes ?
- En tout cas j'espère que par "événements attirants" vous ne faites pas référence au marché aux puces annuel de la ville ou, pire encore, à la kermesse de l'école primaire... Ceci étant dit, nous avions effectivement peu de chances de nous croiser hors de cette... configuration étrange des événements, admis-je. Alooors ? Ca vous fait quoi de rencontrer une émotion en vrai ? demandai-je en battant des cils.
J'aimais à croire que c'était impressionnant. Même pour une divinité vieille de... disons très vieille, histoire de n'offusquer personne (on ne demande JAMAIS son âge à une dame ! d'ailleurs, si vous me demandez, je ne vous répondrais pas). Quant à rencontrer une déesse... disons que ça dépendrait si elle se montrait capable de m'impressionner.


Eloise A. St-James
« Ready to the fight »

Eloise A. St-James

| Avatar : Eva Green

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] 423j

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Divine10




| Conte : Hercules
| Dans le monde des contes, je suis : : Athéna

| Cadavres : 4329



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Dim 13 Nov 2016 - 14:15 « Ready to the fight »

La curiosité de la déesse était telle qu’elle ne se retint pas de poser la question : comment l’hôte avait-elle fait ? Après tout, rendre une émotion humaine, ça avait de quoi attirer l’attention de tout le monde… Sans doute même que si l’hôte avait été encore en vie, tout le monde lui aurait posé cette même question. Mais puisqu’elle était morte, il ne restait que les émotions qu’elle avait rendues humaine pour expliquer ce qu’il s’était passé.

Du moins c’était ce que la déesse espérait. Mais Deborah ne semblait pas être le genre de personne à se confier au premier venu, alors il allait sans doute être ardu d’avoir des réponses. La suite le lui montra. La guerrière n’eut le droit qu’à une semi-vérité. Parce que si c’était bien la vérité que l’hôte et Joie avaient été les responsables de cela, il était certain pour la brune que la rousse avait soit d’autres informations, soit des hypothèses intéressantes là-dessus. Elle ne partagea rien. Ce qui était somme toute assez normal.

- Encore un événement inexplicable à Storybrooke. Dit-elle avec un sourire désabusé. Cette ville a le chic pour cumuler les mystères.

La déesse se retint de faire d’autres commentaires là-dessus. Après tout, elle ne pouvait pas vraiment en vouloir à Deborah de garder ses secrets pour elle. Surtout quand, après que la rousse eut posé une question, la brune fit plus ou moins de même. À dire vrai, ce n’était pas tant qu’elle gardait un secret. C’était plus le fait qu’elle n’avait en réalité que des suppositions sur leur arrivée à tous dans cette ville précisément…

- Chronos, l’un de nos oncles, veut détruire le monde. On ne sait pas vraiment pourquoi… Dit-elle en haussant les épaules. Mais il a prévu de tout détruire. C’est la seule chose dont nous sommes certains.

La déesse n’allait pas cacher la vérité à sa nouvelle connaissance. Déjà parce que tout Storybrooke ou presque savait qu’une menace en rapport avec les dieux arrivait. Mais en plus, parce que nier une telle réalité, la guerrière n’en voyait pas l’intérêt. Les choses étaient ainsi et tout le monde allait devoir cesser de se mettre des œillères là-dessus. Un sourire échappa à la combattante à cause de la réaction de Deborah. Décidément, Eloise aimait bien cette fille…

- Non… La raison première de notre apparition ici, ça a été l’activation des pouvoirs de mon neveu, Elliot. Une vieille prophétie annonce qu’il détruira les dieux. La question est de savoir si cela se fera de manière concrète ou métaphorique. Le jury délibère encore. Expliqua-t-elle avec un petit sourire en coin. Ceci dit, les bals de Noël de la ville sont assez passables. Je dirais que ce sont les seuls événements réellement intéressants de cette ville. Vous n’y avez pas encore participé j’imagine ?

Mais cela ne saurait tarder, c’était certain. Deborah semblait être du genre à vouloir vérifier les dires des gens par elle-même. Elles se reverraient donc sûrement par la suite…

- C’est… Intriguant. Répondit-elle. Et carrément extraordinaire. Ceci dit, l’effet est un peu gâché à cause de la nature même de cette ville. On ne traitera sans doute pas l’apparition physique des émotions comme il se doit, c’est dommage.

La déesse ne lui retourna pas la question. Parce qu’après tout… Bah sa simple existence à elle datait de trop longtemps pour qu’elle puisse voir un intérêt quelconque dans l’émerveillement ou ce qui s’en rapprochait, des gens quand ils se rendaient compte que les dieux existaient vraiment.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On n'a plus qu'à se serrer les coudes !

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g


Deborah Gust
« Sarcasm: punching people with words. »

Deborah Gust

| Avatar : Catherine Tate

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] Fh0w

- Youhou Deborah, regarde ce que je sais faire !
- C'est bon, je démissionne, j'en ai marre des débiles.

| Conte : Inside Out
| Dans le monde des contes, je suis : : Disgust

| Cadavres : 4268



Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________ Dim 13 Nov 2016 - 16:19 « Sarcasm: punching people with words. »

- Encore un événement inexplicable à Storybrooke, commenta la déesse avec un sourire désabusé. Cette ville a le chic pour cumuler les mystères.
- Oui, comme vous dites, approuvai-je face à cette accablante fatalité.
Je n'avais rien lâché, pas même une théorie. Si Athéna était déçue, elle n'en laissait rien paraître et c'était tant mieux. Je n'avais pas le temps pour une nouvelle chouineuse dans ma vie - j'en connaissais bien assez comme ça, merci. Athéna était, dieu merci, une grande fille qui continua la conversation de manière adulte, mentionnant Chronos et de ses ambitions particulières. Encore un enfant capricieux qui n'avait jamais réellement grandi et avait donc décidé de se venger en détruisant le monde. Je vous parie ce que vous voulez que Freud ou l'un de ses copains a écrit quelque chose là dessus. Peut-être même que Tristesse en sait plus, elle qui a passé notre autre vie à lire tous les ouvrages de psychologie humaine à notre disposition dans le Quartier Cérébral. De là à proposer une rencontre en les deux personnages, il y avait tout un monde. J'ai certes parfois - souvent - envie d'encastrer Tristesse dans un paquet de Klennex géant mais je l'aime, cette pleureuse inoffensive. Chronos n'en ferait qu'une bouchée et ça, j'en suis à peu près sûre même si je n'ai jamais rencontré le personnage. Les enfants de chœur ne cherchent pas à détruire le monde.
- Sacrée famille, dites donc, commentai-je ironique. Entre nous, je n'aime peut-être pas cette ville mais je tiens à ma vie donc... si vous, vos pouvoirs divins et le reste de la clique pourriez empêcher Chronos d'assouvir ses lubies, je vous serais reconnaissante, conclus-je en souriant, mes cils battant farouchement.
Autant se montrer pragmatique, non ? La bêtise humaine étant ce qu'elle est, j'imaginais sans peine des humains se rangeant du côté de Chronos. Je préférais choisir mon camp haut et fort et espérer que les divinités du coin feraient le reste du travail car je tenais particulièrement à ce que mon vernis ne s'écaille pas.
J'écoutai attentivement la suite de l'histoire, de l'activation des pouvoirs d'un neveu que je ne connaissais pas à la prophétie sur l'autre fin du monde possible. Décidément. C'était presque lassant de voir que tout menait toujours au chaos, comme dans ces films d'anticipation sans aucune originalité que Colère aime bien. Pff. Je ne pus cependant m'empêcher de répondre au sourire d'Athéna qui avait un véritable don pour rendre les histoires peu originales distrayantes. Je l'aimais bien. Plus que la plupart des gens que j'avais le plus ou moins grand déplaisir de rencontrer ici. Elle, au moins, fournissait de vraies informations, sans langue de bois, sans se montrer insortable ou inconvenante. Quel repos que de l'avoir rencontrée !
- Les bals de Noël, vous dites ? Non, je ne suis ici que depuis le printemps dernier. On dirait que j'ai manqué le coche. De toute façon, je ne vois vraiment pas avec qui je pourrai bien me rendre à de telles festivités. Sauf si vous avez le numéro de Leonardo DiCaprio ou une divinité potable à me prêter, déclarai-je, le menton fièrement levé. Je suppose que le prochain ne saurait tarder...
Ne sort pas avec Dégoût qui veut. Il faut au minimum un certain standing et une certaine classe, éléments absents chez la plupart des mâles que j'avais jusqu'à présent croisés. Même Athéna avait compris que je n'étais pas n'importe qui. Elle s'avouait presque fascinée - c'était dit dans le sous-textes de ses propos - de me rencontrer. Evidemment qu'elle l'était. Moi aussi je serais fascinée de me connaître si je n'étais moi.
- Ceci dit, l’effet est un peu gâché à cause de la nature même de cette ville, nuança t-elle, à raison. On ne traitera sans doute pas l’apparition physique des émotions comme il se doit, c’est dommage.
- Là encore, je ne peux qu'approuver vos dires, commentai-je, snobe au possible. Ceci étant dit, vous êtes l'une des rares au courant de mon existence, nuançai-je à mon tour. Et je compte sur votre discrétion. Je tiens à ma tranquillité et les autres ne sont pas aussi forts que moi. Je n'aimerais pas les perturber plus qu'ils ne le sont déjà. Croyez-moi, une maison pleine d'émotions ce n'est pas forcément de tout repos, conclus-je, les yeux levés au ciel. Mais j'imagine qu'on peut dire la même chose de vos confrères divins ? Chronos le destructeur, Elliot et sa prophétie... et tout le reste dont je n'ai qu'une vague idée. J'imagine juste que vous vous connaissez tous entre vous et vous supportez plus ou moins bien...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm sorry I offended you with common sense


Contenu sponsorisé




Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah] _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Rencontre haute en couleurs ! [PV Deborah]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial