« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
TCL C74 Series 55C743 – TV 55” 4K QLED 144 Hz Google TV (Via ODR ...
499 €
Voir le deal

Partagez
 

 221B Baker Street! (Apollon!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage


Sherlock Holmes
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sherlock Holmes

| Avatar : Benedict Cumberbatch

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Wiuf

« Tu devrais pas regarder les gens comme ça »

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Original

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 MVyUygr

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Sherlock Holmes

| Cadavres : 2965



221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 _



________________________________________ 2018-03-20, 23:04



Levant brusquement ses yeux sur Apollon, il le fusilla du regard. Cette fâcheuse manie que les gens avaient de lui inventer une relation avec John le rendait de plus en plus fou. Ce n’était pas parce qu’il n’avait jamais été vu en la présence d’une dame, qu’il n’aimait pas les femmes. Et John était un ami. Pas un amour. D’ailleurs à son souvenir son estomac se contracta mais il ne le fit pas remarquer. Il contenta de sourire cyniquement et de répondre d’un ton un peu cassant :

« Evidemment, quand on a une commère comme logeuse, on dort chez l’habitante. J’ai jamais eu de relations, que des idylles. Ca m’empêche de penser. »


Cherchant ce maudit papier et ce maudit stylo il commença à rentrer dans une crise proche de l’hystérie. Levant les bras au ciel comme il savait si bien le faire, il hurla vers le plancher en direction de l’appartement de Madame Hudson.

« C’EST DONC IMPOSSIBLE DE TROUVER DU PAPIER DEPUIS QUE NOTRE LOGEUSE EST DEVENU ECOLO DANS CET APPARTEMENT ! »


Grognant, il se tourna vers Apollon et écouta avec attention ce qu’il avait à dire. Lui devait s’y connaître en amour. C’était un Dieu, il devait certainement avoir une bonne opinion là dessus. Remettant la discrétion de Ninja de Michel-Ange, il fronça les sourcils. Quelque chose lui avait échappé mais quoi… Se frappant le front, il grogna légèrement devant sa propre stupidité.

« Oh, c’est vrai. Michel-Ange a un problème avec les jolies filles. Elle a du le remarquer, et il s’est enfui. Ca me semble logique. Quel abruti... »


L’abruti, c’était lui. Il l’avait engagé après tout non ? Continuant à l’écouter avec attention, il se décomposa progressivement. Toutes tentatives menaient visiblement à l’échec… Se vautrant dans le fauteuil, ses jambes tendues vers l’avant et son menton se posa sur sa poitrine. Il avait l’air abattu. Cette idée de pizza semblait être celle qui semblait la plus merveilleuse depuis l’invention de l’électricité. Baissant les yeux, triste et abattu, il ne put constater que ses maigres capacités dans ce genre de situation. Il continua tout de même à garder l’idée de la pizza. Grognant comme une bête blessée, il se contenta de répondre, mécontent :

« Non, quand on diminue une idée au point de ne garder qu’une partie, c’est qu’elle n’est pas bonne... »


Puis, il lui parla de Bowling. Bouling. Baouwling ?

« Bouawling ? C’est quoi ce truc encore ? »


Oui, il avait également de grandes lacunes sur certaines choses. D’ailleurs, peut être même qu’il l’avait su de quoi il s’agissait un jour. Comme il lui était aussi arrivé d’oublier que la terre tournait autour du soleil… C’était des informations inutiles, qu’il avait décidé de chasser de son esprit pour faire de la place… Pour des choses plus importantes… Le degré nécessaire pou calciner des os humains, la fluidité du sang et ses propriétés, ou encore la liste des poisons complètes pouvant tuer un homme au moins cinq fois !

« Ca me dit vaguement quelque chose, mais j’ai du oublier. Dans tout les cas, vu que je ne connais même pas le mot, je vais me couvrir de ridicule... »


Son désespoir tombant à son maximum, il se redressa à nouveau avec la même énergie que pour chercher le stylo.

« Je sais ! Je vais faire mieux que tout ce qu’on en dit depuis le début ! Je vais jouer du violon sous sa fenêtre, et faire venir toute une troupe de musicien d'Ukraine. Je connais un concerto au complet. Ils me doivent bien cela, depuis que j’ai résolu leur affaire interne. Un truc palpitant, mais sacrément salace. En fait, le maestro couchait avec tous les membres du groupes, hommes et femmes, sans qu’ils ne s’en rendent compte. Ca faisait 57 personnes, et ils ne savaient pas pourquoi il y avait une tension palpable dans leur groupe. Un affaire vraiment intéressante. Mais un mec pas très charmant. T’en pense quoi ? Il me faudra un maestro ! Tu sais faire non ? T’es le dieu des Arts ! C’EST UNE SUPERBE IDEE ! »

Et il leva à nouveau les bras au ciel, persuadé d’avoir encore eu une illumination.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           


Famille Holmes
l'Amour c'est comme une cigarette... Ca brûle et ça monte à la tête !


Phoebus Light
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Phoebus Light

| Avatar : Alexander Skarsgård

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 AOCMOfYn_o

When you love someone but it goes to waste
what could it be worse ?


221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 P8m0


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Vox4

| Cadavres : 2540



221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 _



________________________________________ 2018-03-24, 01:03


221B Baker Street
Apollon le détective apprenti pas doué.


« Ah bah si tu devenais écolo comme cette ADORABLE MADAME HUDSON, Kida, elle aimerait bien. » répliqua le dieu avec un immense sourire.

Il aimait bien s'attirer les faveurs de chacun et se montrer aussi gentil avec cette fameuse logeuse était donc un réflexe. Il espérait qu'elle aurait entendu, il avait faire l'effort de crier, ce n'était pas dans ses habitudes. En tout cas, c'était certain qu'un peu de respect pour Mère Nature, ça l'aiderait grandement. C'était le point principal, le truc sur lequel ne pas se rater, l'essentiel.

Apollon ne jugea pas utile d'épiloguer sur l'espionnage de l'Atlante. Ce Michel-Ange, problème avec les filles ou pas, il était grillé d'avance. Et c'est vrai que Kida avait ce côté mignon et un peu intriguant qui n'aiderait pas le jeune livreur dans sa tâche. C'était foutu. Ah, à une époque, c'était si facile de faire en sorte de garder quelqu'un à l'oeil... C'était révolu tout ça. On pouvait plus épier personne avec la paranoïa ambiante. Non pas que ce soit son genre, de toute façon.

« T'es pas à jour sur les trucs modernes toi non plus ? Bon ça a plus de cent ans comme concept quand même... »

Le dieu haussa un sourcil, dubitatif face à l'incompréhension du détective. Parfois lui-même se sentait à l'ouest, carrément à côté de la plaque même, avec certaines choses de cette époque. Il était resté bloqué un peu plus de vingt ans à la Cité mais il avait l'impression que ça avait duré un siècle tellement tout allait vite de nos jours. Pour une fois, c'était lui qui était calé sur un sujet, alors forcément ça lui faisait plaisir. D'une certaine manière. Il se sentait un tout petit peu puissant.

« T'es disponible quand ? Faut remédier à ça, c'est pas possible. Je suis super doué, je t'apprendrai. Comme ça tu pourra montrer ton talent à Kida une autre fois. Samedi tu fais quoi ? »

Il avait fait apparaître un agenda dans ses mains, l'ouvrant en le regardant à peine sur une page au hasard. Il n'avait aucun rendez-vous de planifié à l'avance. Diane était celle qui gérait ces choses-là et lui allait et venait selon son instinct, même s'il faisait autant que possible acte de présence à Olympe. Au cas où. Il pouvait toujours être utile.

Apollon cligna des yeux à plusieurs reprises face à la proposition soudaine et toujours aussi déjantée de Sherlock. D'où est-ce qu'il sortait des trucs pareils ce gars ? Il venait d'une autre planète ? … Non, mais d'un autre monde. Et puis dans sa tête c'était pas comme chez les autres aussi. Ça fonctionnait trop rapidement, peut-être même beaucoup trop. Il était pas sûr de tout suivre le dieu, pour le coup.

Il se redressa sur son fauteuil, avant de se pencher légèrement en avant dans un air d'intense réflexion. C'était moins tordu que la demande en mariage au bout d'une rencontre.

« Il avait du charisme au moins ce maestro ? »

Sa tête se secoua en même temps qu'il lâchait un rire. Pourquoi est-ce qu'il était curieux de ce genre de détail ? Mais c'était malsain quand même de le placer en maestro de cette troupe qui avait tous couché avec leur... ancien maestro. Parce que lui, il l'avait, le charisme. Ainsi que la beauté. Et le talent. Alors forcément qu'ils allaient tous vouloir réitérer l'expérience ! Parce que personne ne pouvait lui résister ! Et il allait tous les repousser parce qu'il était un homme fidèle. Tout ça, ça enclencherait une réaction en chaîne... Les musiciens seraient frustrés, énervés et vexés face à son refus. Et puis ils ne voudraient plus jouer. Ce serait un scandale. Une affaire d'Etat, presque.

Il se faisait encore des films.

« Tu l'as dis, je suis le dieu des Arts. Le seul. L'unique. »

Dans ses mains, l'agenda disparu, laissant place à un magnifique stradivarius en parfait état.

« T'inquiètes je t'ai pas volé le tien, il vient de ma réserve personnelle. »

Il avait tout un stock sur Olympe. Pas que de violons, mais de tous les instruments ayant existé à travers le Temps. Il aurait été stupide, de par son domaine, de ne pas conserver au moins un exemplaire de chaque instrument ayant pu exister.

« Ah. Mais c'est vrai, le violon, c'est ton truc. »

Il le fit disparaître dans la seconde, se pinçant les lèvres.

« Je joue du triangle aux gardes des fois pour les détendre. Mais je préfère le piano, c'est plus classe. Ou encore la harpe. J'adore la harpe ! »

Et voilà qu'il investissait le salon de Sherlock en faisant apparaître l'un de ses modèles en plein milieu. Apollon, envahissant ? Il ne voit pas de quoi vous parler.

« C'est romantique. C'est beau. C'est vraiment super stylé et en plus, c'est rare les gens qui en jouent vraiment bien. Comme moi. »

Un petit clin d'oeil pour se la jouer encore davantage plus tard, il joignit ses mains devant lui.

« Pas de troupe. C'est trop. Ça va la faire flipper. Il faut un truc soft, intimiste, où ça va pas la mettre mal à l'aise direct. »

Il fallait bien doser, sinon elle allait fuir et le prendre pour un taré... Il l'était un petit peu d'un côté, non ?

« Mais pas avant le... 3ème rendez-vous. C'est là que tout se joue. »

Il se leva de son siège, sa main sous le menton, les yeux baissés vers le sol comme si ça pouvait l'aider à réfléchir. Alors qu'il trouvait juste le parquet de bonne qualité, en fait.

« C'est une idée de génie, Monsieur Holmes. Tu es un génie, dans un sens. La musique, ça marche toujours. On pourrait même faire ça sur Olympe ! »

Ses yeux pétillaient un peu trop. Il n'avait pas choisit le bon partenaire : le dieu s'emballait toujours à une vitesse grand V.

« Elle s'y sentirait super bien ! Ohhhh je peux même faire mieux que ça ! »

Son sourire s'agrandissait de façon irréel.

« Je peux même me débrouiller pour te faire une petite réplique d'un coin d'Atlantide. Elle sera subjuguée ! Elle s'y sentira bien, nostalgique sans doute, peut-être triste parce que bon, ça va pas lui rappeler que de bons souvenirs. Et tu pourra jouer du violon tout seul face à elle, et je mettrais des mélodies supplémentaires en fond si y'a besoin. J'ai beaucoup trop de talent ! »

… C'était un joli tableau ça, le détective et la divinité tous les deux aussi persuadés de tenir l'idée la plus parfaite du monde.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

DO YOU WANNA DIE ALONE
OR WATCH IT ALL BURN DOWN TOGETHER ?
This was the place I grew up now it's ashes to ashes. Memories fillin' my cup, it comes in flashes, but when it passes and I see your eyes I know there's nothin' I'll ever find better. I think I'd rather die alone, together.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


Sherlock Holmes
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sherlock Holmes

| Avatar : Benedict Cumberbatch

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Wiuf

« Tu devrais pas regarder les gens comme ça »

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Original

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 MVyUygr

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Sherlock Holmes

| Cadavres : 2965



221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 _



________________________________________ 2018-03-27, 17:08



Sautant par dessus la table basse à une vitesse folle, Sherlock se pencha immédiatement sur le Stradivarius pour l’observer. Effectivement, le bougre avait bel et bien raison. C’était vrai. Le caressant du doigt avec une lenteur infini, Sherlock laissa sa main se laisser aller sur les contours du violon. Extrêmement intéressant comme objet. Il semblait en parfait état. Fronçant les sourcils, il recula de quelques pas. Le détective était rentré dans l’espace intime d’Apollon. (221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 3109594688), il ne voulait pas non plus trop abusé. Leur amitié n’était que récente, et on lui avait dit qu’il ne fallait pas trop envahir l’espace des autres. Sherlock l’avait appris à son insu quand il avait serré dans ses bras un meurtrier la semaine dernière.

« Du Triangle ? Hm… Tout seul ? C’est un jeu d’enfant. C’est dans un troupe que ça devient complexe. Oh. Le piano, c’est pas mal. Ca change des hippies qui jouent de la guitare sur la plage pour appâter les jeunes demoiselles en détresse. »


Saisissant les cordes de la harpe, il fit échapper rapidement une petite mélodie avec ses longs doigts fins. Classique. Enlevant ses mains, il écouta avec attention cette histoire de troisième rendez vous. Mettant ses mains derrière le dos et se balançant sur ses talons, le détective fronça alors quelque peu les sourcils. Le troisième rendez-vous ?

« Le troisième rendez-vous ? Tu veux dire le deuxième petit-déjeuner. Ca je connais la référence. C’est le Seigneur des Anneaux. Je fais beaucoup d’efforts sociaux depuis que je suis arrivé ici, tu as vu ? »


Il rayonnait. Mais il s’assombrit aussitôt.

« Ah, non. Tu ne me connais que depuis quelques heures. Tu ne peux pas voir les superbes progrès que j’ai fait. Regarde, je me suis même mis à regarder les Frères Scott, Amour Gloire et Beauté, et les Feux de l’Amour. Il paraît que pour comprendre les relations amoureuses, c’est ce qu’il faut regarder. C’est Michel-Ange qui me l’a dit... »


Voyant le regard étrange que lui adressa le dieu, il fronça à nouveau les sourcils.

« Il m’a encore joué un tour. Un jour, je me vengerai. Je le piégerai avec les deux plus belles femmes du monde. Et il n’aura alors que ses yeux pour pleurer et son nez pour saigner... »


Avec un rictus machiavélique, le détective monta rapidement un petit plan dans sa tête. Oubliant presque la présence d’Apollon, ce fut l’immense harpe qui le ramena à la réalité. On en était où ? Ah, oui, le troisième rendez-vous.

« C’est quoi cette histoire de troisième rendez-vous ? C’est un code social c’est ça ? Pourquoi attendre ? Tu sais, au bout de trois jours, la bonne viande, elle devient faisandée... »


Haussant les sourcils, il se mit à éclater de rire à sa propre blague. C’était super machiste. Mais c’était aussi super drôle. Soudain, le dieu s’emballa, commença à parler d’une mini Atlantide, du violon, d’un grand spectacle digne des plus grandes comédies musicales. Les yeux brillants, il s’imagina déjà, entièrement vêtu de blanc, Kida lui demandant « C’est vous qui avez fait tout ça ? », lui imperceptible et ténébreux, il aurait répondu « Bien évidemment. » Apollon lui aurait alors fait LE SIGNE, et il l’aurait embrassé. C’était… C’était…

« C’est complètement absurde. Elle va pleurer. Je veux qu’elle rit. »


Se tournant vers la fenêtre, il garda les mains dans son dos.

« A quoi bon avoir un cerveau pareil, quand on ne peut pas résoudre le mystère des femmes... »


Plaçant son front contre la vitre, ses pensées furent à ce moment toutes tournées vers elle. Son esprit s’embruma. Ses capacités étaient toutes émoussées quand il s’agissait d’amour… Finalement, il n’était qu’un Homme.

« Je ne vais pas y arriver. Elle ne m’aime pas. Elle doit savoir que je la suis. Elle m’a déjà renvoyer balader… C’est fichu avant même que cela n’est commencé. »



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           


Famille Holmes
l'Amour c'est comme une cigarette... Ca brûle et ça monte à la tête !


Phoebus Light
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Phoebus Light

| Avatar : Alexander Skarsgård

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 AOCMOfYn_o

When you love someone but it goes to waste
what could it be worse ?


221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 P8m0


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Vox4

| Cadavres : 2540



221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 _



________________________________________ 2018-03-31, 12:40


221B Baker Street
Apollon le détective apprenti pas doué.


Un jour, il organiserait un concert privé avec Sherlock. C'était une certitude. A le voir avec ce violon, il était évident que ça le connaissait et qu'à deux, ils feraient des malheurs. Il inviterait Didi comme spectatrice. Et Cassandre, qui le trouverait absolument sublime – comme toujours. Puis peut-être même Vaiana, tiens. Sans oublier Kida, forcément. Il ferait ça dans un bar à l'ambiance tamisé et... Le dieu s'imaginait la scène, s'évadant dans ses pensées désorganisées, avant de retrouver pied dans la réalité.

Oui bon, certes, le triangle c'était pas compliqué, mais il était quand même plus doué que la moyenne. Et puis rare étaient les personnes à s'en servir, c'était un instrument sous-estimé, lui le mettait en valeur comme il fallait.

« J'ai pas vu le Seigneur des Anneaux. » lâcha-t-il avec une moue presque gênée. « C'est pas parce que j'ai des millions d'années que je suis à jour... Je connais mieux les séries télé par contre ! Mais on pourrait s'aider ! »

Son sourire s'était agrandit à cette perspective. Après tout, s'échanger des services, c'était un truc d'amis ça.

« Je te ferais un résumé complet de Game of Thrones contre une explication de qui sont les Hobbits. » ajouta le grand blond en hochant la tête vigoureusement.

Parce qu'il en entendait parler de ces trucs-là mais ils comprenaient rien. Il avait essayé de regarder, à peine revenu dans le monde réel, mais il avait trouvé ça trop long, il avait abandonné pour continuer de jouer à Mario Kart avec Louise.

Clairement, celles que regardaient Sherlock étaient loin d'être les plus adaptées à la connaissance de l'Amour, d'après lui... et ça dû se voir à sa tête, vu la réaction de son hôte. Apollon retint un rire amusé face à la situation, et surtout face à l'image de Monsieur Holmes en train de boire un thé devant Amour, Gloire et Beauté.

« Faut pas lui en vouloir à ce petit gars, si il y connaît rien non plus, il peut pas t'aider ! C'est pas grave, je suis là pour ça. Après si t'as besoin de jolies filles, on a ce qui faut chez les divins, je peux te filer des numéros. »

Et il appuya ses dires d'un clin d'oeil complice. Il n'y avait pas que Kida. Après tout, Aphrodite elle-même pour perturber ce cher Michel-Ange, ça valait toutes les mannequins de l'univers.

Mais ils discuteraient ''beautés fatales'' plus tard, pour l'instant, il était l'heure de se faire un film sur le rencard potentiel qu'il organiserait à la perfection. Puisque tout ce qu'il entreprenait était parfait.

« Comment... Comment ça absurde ? Mais pas du tout ! »

Ses yeux exprimaient une profonde déception. Plus encore, de la tristesse. Non, ce n'était même pas ça, c'était... du désarroi. Il y était habitué, pourtant, c'était souvent que ses plans étaient considérés comme inadéquats. De son point de vue, c'était simplement qu'il misait trop haut pour la plupart des gens de ce monde.

« Tututu. » prononça-t-il distinctement, secouant la tête en se relevant de son siège. « Mon petit, je ne coach pas des cas désespérés. »

Il s'était rapproché de Sherlock, se plaçant dans son dos, faisant abstraction de codes de conduite pour lui masser énergiquement les épaules.

« On va se détendre, toooout va bien se passer. »

Il murmurait presque. A tous les coups, si Mrs Hudson était entrée maintenant, elle se serait encore fait des films.

« Je suis Apollon. Le dieu de la beauté et du sex appeal, même si ça c'est pas officiel. Je gère totalement cette situation, y'a pas à s'inquiéter comme ça. »

Il avait fait se retourner le détective, interrompant ce massage improvisé, affichant un air des plus déterminés.

« Première chose à retenir : il ne faut pas partir défaitiste. Ça fait déprimer, tu te relâches, ça craint. On est optimistes et motivés ! »

Il avait frappé dans ses mains, se faisant presque auto-sursauter par tant d'enthousiasme. Ses yeux pétillaient d'un engouement sans borne et... sans limites.

« Le troisième rendez-vous, pour être honnête, je sais pas du tout. J'ai juste cru comprendre que ça marchait comme ça, mais je fonctionne à l'instinct. Et jusque là, ça m'a plutôt bien réussi. »

Un petit sourire en coin se dessina sur ses lèvres.

« Ok alors on va faire ça de manière simple : la surveillance, tu l'assumes, si jamais... elle pose la question, tu vois. Tu vas peut-être passer pour un peu taré mais elle doit être habitué avec les divins, je t'assure ! »

Il se mit à rire avant de se rendre compte que ce n'était pas forcément un compliment envers lui-même, se stoppant net.

« Hum... Et la démarche ! Deuxième point ! »

Il lui attrapa de nouveau les épaules, redressant son acolyte de la journée, le dévisageant de haut en bas.

« T'es grand, c'est bien d'être grand, j'en sais quelque chose. »

Même si le dieu dépassait quand même le détective de bien dix centimètres, ça restait correct.

« Faut te tenir droit. Faut montrer que t'en as dans le ventre, tu vois ? Pas avoir cette tête qui fait penser que tu sais que t'as aucune chance. Déjà parce que c'est faux et puis parce que... on a dit qu'on était optimistes ! »

Il avait pincé légèrement la joue du détective comme l'aurait fait une tata gâteau avec son neveu de trois ans. C'était assez bizarre, comme scène.

« C'est normal que ce soit pas aussi facile que d'habitude. C'est pas une enquête là mon petit Sherly. »

Oh. Première utilisation de ce surnom à voix haute. Et c'est que ça lui allait drôlement bien, mine de rien.

« C'est une... une... »

Les yeux du dieu se plissèrent, ses mains s'étant reposées sur les épaules de Monsieur Holmes. Son regard sembla se perdre dans le vide un instant, avant qu'il ne reprenne ses esprits – non, il a pas eu une vision, juste un égarement.

« Une conquête. »

Le ton de sa voix était profond et emprunt d'une intensité sans doute exagérée.

« La Conquête de l'Atlante. »

Il l'avait murmuré, comme s'il s'agissait d'une grande épopée des Temps Anciens... et c'est que ça en avait un peu le nom, faut dire, ça sonnait vachement bien. Si seulement c'était possible, Apollon rayonnait encore plus que précédemment.

« Ça va être... fantastique ! »

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

DO YOU WANNA DIE ALONE
OR WATCH IT ALL BURN DOWN TOGETHER ?
This was the place I grew up now it's ashes to ashes. Memories fillin' my cup, it comes in flashes, but when it passes and I see your eyes I know there's nothin' I'll ever find better. I think I'd rather die alone, together.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


Sherlock Holmes
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sherlock Holmes

| Avatar : Benedict Cumberbatch

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Wiuf

« Tu devrais pas regarder les gens comme ça »

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Original

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 MVyUygr

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Sherlock Holmes

| Cadavres : 2965



221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 _



________________________________________ 2018-04-03, 22:03



Alors qu’il était au plus grand de son désarroi, le Dieu vint à passer derrière lui pour le masser. Au départ, il fut réticent et fit une légère moue. Mais il fallait dire que tous ses muscles qui servaient habituellement à sa respiration se détendir immédiatement. Soupirant et souriant comme un benet il échappa un petit :

« Ah... »


C’est à cet instant précis Madame Hudson ouvrit la porte avec la théière. Surprise, elle fit un petit sourire mauvais et pervers en déclarant avant de refermer la porte avec une lenteur infinie :

« Vous êtes vraiment un Apollon… Sacré vénard mon Sherlock… Quel gâchis… Enfin s’est pas mes affaires... »


Se saisissant d’un couteau à papier, il le jeta de toute ses forces au moment où Martha referma la porte. Ce dernier se planta dans un petit « Tzzzoinggg » sonore.

« Vieille courge. »


Puis il enchaîna. Parlant avec douceur, calme, vivacité, délicatesse, énergie. C’était réellement le dieu de la Lumière. Il en était désormais convaincu. Depuis qu’il s’était mis à parler pour lui remonter le moral, le coeur de Sherlock était plus léger ! Bien plus léger. Tout semblait alors plus lumineux. La conquête de l’Atlante. C’était fantastique ! Se levant d’un bon avec une énergie nouvelle, il leva les bras au ciel comme devant la plus merveilleuse des affaires. Décidément, cet homme lui redonnait une énergie monstrueuse. Faisant les cents pas à une vitesse folle, il éclata de rire et reprit de plus bel :

« La conquête de l’Atlante ! Mais c’est un nominatif merveilleux ! Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ! Tu as raison ! Je vais même t’appeler Apopo pour fêter ça ! »


Le serrant dans ses bras, on aurait pu croire qu’il était sous cocaïne. En tout cas, si ce n’était pas le cas, cette sensation d’extase là n’était pas artificielle mais bien réelle ! (rassure toi, je regarde Narcos j’y ai jamais touché xDDD). Traversant l’appartement à grandes enjambées, il se saisit de son manteau, bombant le torse et frappant ce dernier avec vigueur en disant :

« Allons-y ! Maintenant ! Elle doit savoir ! La conquête de l’Atlante ! Je vais la conquérir et elle n’aura d’yeux que pour moi ! Téléporte moi chez elle ! Dans son salon ! Et on lui dit tout ! L’orchestre, la déclaration d’amour, le mariage ! On fait ça en une heure ! Et dans deux heures je suis l’homme le plus heureux du monde, et je te prends comme témoin de mariage ! »


Lui flaquant une bonne claque sur l’épaule comme un super poto, son rire s’étira. Il semblait dément. Il était dément. Sherlock avait envie de la voir, tout de suite. Lui dire qu’il l’aimait, lui faire des enfants. La totale ! Mais d’où lui venait cette mystérieuse énergie ? Sentant que le dieu y était pour quelque chose, il fit un pas en arrière.

« Attends, je peux pas y aller comme ça ! »


Partant en courant dans la salle de bain, il trébucha et s’étala de tout son long sur le plancher. Brusque retour à la réalité. Sentant la froideur du bois contre sa joue, il cligna des yeux. Qu’est ce qu’il lui était arrivé là ? Etait-ce le dieu qui était responsable de son état. Roulant un peu sur le plancher, il se mit en position assise contre un buffet. Tendant le bras, il se servit un whisky d’une main tremblante.

« Je crois que je me suis un peu emballé… On devrait peut être pas y aller tout de suite. Elle comprendrait pas. Non ? Est-ce qu’on peut débarquer chez les gens comme ça sans prévenir en se téléportant ? On devrait peut être sonné non ? Je dois la voir ! »


Voulant se relever, il se rendit compte qu’il ne pouvait plus bouger d’un pouce. L’adrénaline l’avait complètement paralysé. Ca lui était déjà arrivé, après l’affaire des chutes de Reichenbach, avec Moriarty.

« Wohw… On va pas pouvoir y aller je crois... »


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           


Famille Holmes
l'Amour c'est comme une cigarette... Ca brûle et ça monte à la tête !


Phoebus Light
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Phoebus Light

| Avatar : Alexander Skarsgård

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 AOCMOfYn_o

When you love someone but it goes to waste
what could it be worse ?


221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 P8m0


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Vox4

| Cadavres : 2540



221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 _



________________________________________ 2018-04-15, 23:51


221B Baker Street
Apollon le détective apprenti pas doué.

Apopo. Il pensait être le seul à apprécier nommer les gens qu'il aimait par des petits diminutifs adorables et franchement sympas, mais ENFIN, il avait trouvé quelqu'un avec qui c'était tout naturel. Et il avait même le droit à un câlin ! Est-ce que sa journée aurait pu être plus merveilleuse que ça ? Non. Clairement pas. Par contre, il ne s'attendait pas à ce qu'il lui fasse une telle demande. Le truc, c'est qu'il ignorait où vivait Kida en ce moment. Ce n'était pas à Olympe, clairement. Peut-être dans une chambre d'hôtel ? Sans doute. Est-ce qu'elle avait un appartement ? Bon sang... Il fallait vraiment qu'il se remette à jour... Il n'arriverait à rien avec si peu d'informations.

Il n'était pas du genre à stalker qui que ce soit. Il faudrait qu'il l'invite à boire le thé. Elle ne refuserait pas, ils s'entendaient bien même s'ils ne se croisaient pas beaucoup. Et puis, ils avaient sans le moindre doute beaucoup de choses à se raconter depuis le temps.

« Comme témoin ? Pour de vrai ? »

Ses yeux s'étaient illuminés, oubliant la stupidité certaine de ce plan. Ce simple détail lui donnait la motivation nécessaire pour aller voir l'Atlante dans la seconde et lui offrir la plus belle robe du monde – après celle de Neil, bien évidemment.

Peut-être que Monsieur Holmes avait l'air d'un fou bon à interner. Mais ce n'était pas comme ça que le dieu le voyait. Il était lumineux, il était grandiose, il était aussi incroyable que lui. Non, moins. Il ne fallait pas abuser non plus, il restait le plus classe de tous même si son QI était plus bas que celui de Sherly.

La chute du détective le fit sursauter. Ah, ça c'était pas prévu dans le plan. Il faudrait qu'il prenne des cours de démarche avant d'aller se présenter, parce que là, entre eux, ça faisait pas trop ridicule, mais en pleine rue, ça pouvait vite lui enlever du charisme.

« Attends, attends. »

Il allait s'asseoir par terre, juste à côté de ce nouvel ami. Il avait remarqué les tremblements de sa main en se servant à boire. Et franchement, c'était une mauvaise marque. Même si il n'était pas sensible aux boissons alcoolisés, il appréciait la qualité.

« Tiens, prends ça. »

Un verre était apparu dans sa main et il retira à Sherlock celui qu'il avait déjà. C'était bien mieux comme ça.

« Je pense que sonner c'est pas mal comme idée. Voir même ne pas y aller tout de suite. Faut qu'on peaufine l'idée tu vois ? Parce que si on se jette là-dedans sans voir les détails, on risque de se rater. »

Il fixait le décor devant lui, le regard un peu dans le vide, réalisant

« En plus si tu peux pas bouger bah c'est pas très stylé. »

Sa tête s'était retournée vers l'homme, un sourire rassurant étirant ses lèvres.

« Je sais plus d'où ça vient mais c'est comme la fable avec le lièvre et la tortue. Si tu vas trop vite, hop, tu te plantes. Faut prendre son temps. En plus se faire désirer c'est une technique vieille comme le monde et ça marche à tous les coups. »

Mine de rien, il avait prit son Temps, avec Cassandre. Un minimum.

« Tu sais quoi ? Je t'invite à mon mariage, toi aussi. Bon ce sera Artémis ma témoin, si elle accepte et qu'elle essaye pas de me tuer pour l'empêcher, en fait. Et y'aura Kida en plus, forcément, ce sera géant. En plus tout le monde choppe au mariage. »

C'était le cas dans tous les films qu'il avait regarder. Devait y avoir une ambiance spéciale ou quelque chose du genre qui engageait les gens à se laisser aller aux sentiments. Il n'était pas certain de comment ça fonctionnait, il n'avait assisté qu'à une seule célébration récemment et ça datait de l'union de Lily et d'Elliot. Ah, lui aussi, faudrait le prévenir tiens.

« Je vais faire une sieste. On prendra des notes plus tard. Tout ça, ça m'a fatigué. Oh t'embêtes pas à essayer de bouger, je vais dormir là ce sera très bien. Et t'inquiètes, je ronfle pas, je suis classe même quand je dors. »

Sa tête se posa naturellement sur l'épaule de Sherlock, même si le dieu était plus grand, comme toujours, il croisait rarement des personnes de sa taille. Depuis qu'il avait cette capacité à trouver le sommeil, il s'était rendu compte qu'il pouvait s'assoupir en toutes circonstances et dans n'importe quelle position. C'était un avantage, ça lui permettait de recharger ses batteries super vite. Et il aurait les idées plus claires après un somme. C'était confortable, mine de rien, de dormir posé contre le grand Monsieur Holmes.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

DO YOU WANNA DIE ALONE
OR WATCH IT ALL BURN DOWN TOGETHER ?
This was the place I grew up now it's ashes to ashes. Memories fillin' my cup, it comes in flashes, but when it passes and I see your eyes I know there's nothin' I'll ever find better. I think I'd rather die alone, together.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


Sherlock Holmes
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sherlock Holmes

| Avatar : Benedict Cumberbatch

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Wiuf

« Tu devrais pas regarder les gens comme ça »

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 Original

221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 MVyUygr

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Sherlock Holmes

| Cadavres : 2965



221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 _



________________________________________ 2018-04-19, 09:45



Buvant son verre de Whisky la main tremblante, Sherlock écouta avec attention Apollon. C’était vrai, il avait raison, c’était peut être trop précipité. En plus, il ne pouvait plus bouger d’un pouce quasiment. Regardant droit devant lui sans vraiment voir ce qu’il s’y trouvait, il était pensif. Il aurait aimé utilisé son grand cerveau pour faire des déductions miraculeuses, comme à son habitude. Mais avec Kida, son esprit ne lui était d’aucun secours. Le détective avait l’impression d’être un gorille, habillé en Sherlock Holmes. Finissant son verre d’une traite, il laissa Apollon s’assoupir sans ajouter un mot.
Contemplant toujours le devant, il se demanda si il y arriverait un jour. Peut être qu’il s’était trop emballé. Peut être même qu’elle n’était pas célibataire après tout ! Ah ! Si, ça elle lui avait dit. Ou Apollon, il ne savait plus. Tapant du poing sur le parquet en guise d’énervement, cela ne sembla pas gêner Apollon qui commença à s’endormir profondément. Ainsi donc les dieux faisaient des siestes. Lui aussi était complètement fatigué. Ses paupières s’alourdirent progressivement, et sa tête bascula sur celle d’Apollon en un instant. S’endormant lui aussi, il ne vit pas Madame Hudson rentrer avec la discrétion d’un chat :

« Oh non… Ils ont déjà terminés… Les sagouins… »


Puis, sortant un Polaroïd, elle alluma et prit une photo avant de partir avec la même discrétion qu’elle était venue.

*** Rêve 67 843 ***

Sherlock courait courait courait et courait encore. A côté de lui, Apollon était en train de le motiver comme un coach sportif. Les conseils fusaient alors qu’il continuait à courir. « TIENS TA GARDE ! », « PENSE AU JEU DE JAMBE ! ». Tout en s’exécutant, Sherlock continuait de s’entrainer. Puis, c’est alors qu’il l’a vit. Kida. Elle semblait en grande conversation avec un homme. Malgré le fait qu’il avançait en courant, les deux personnes semblaient s’éloigner, et ne l’entendait pas non plus. Malgré le fait qu’il hurlait « KIDA ! ECARTE TOI DE CE GROS NAVET ! » rien n’y fit. Sa main se posa sur l’épaule du garçon. Il connaissait ce garçon… Il l’avait déjà vu. Ils semblaient bien tous les deux. La main de l’homme passa alors dans les cheveux de Kida. « NON ! NOOOON ! » hurlait-il. Mais personne ne l’entendait. Apollon avait disparu. Paniqué, il tomba à genoux, impuissant.
La silhouette de l’homme se pencha alors pour embrasser Kida avec tendresse. Tendresse qu’elle sembla apprécier, car elle l’enlaça à son tour. Hurlant comme un chien battu, à la mort, l’homme sembla enfin se rendre compte de sa présence.
Le Sinistre Balthazar Graves lâcha les lèvres de Kida et se retourna vers Sherlock avec la vivacité d’un opossum.

« Alors, Holmes, on écoute aux portes ? »


Son regard mauvais et froid de tueur lui glaça le sang, et son sourire démoniaque aussi…

*** Retour à la réalité ***


« A MOI LA GARDE !!! APOLLON !!! ANGELIKA !!! MYCROFT !!! AARRRRGGGH »


Sursautant dans le salon, il jeta le verre de whisky vers l’endroit où s’était trouvé Balthazar dans son rêve un peu plus tôt. Regardant autour de lui, il mit un moment avant de comprendre qu’il était de retour chez lui. Ouf, ce n’était qu’un rêve. Espérons qu’il ne soit pas prémonitoire. Remarquant qu’Apollon était reparti, il réussit à se lever, et se saisit de son violon sans plus attendre...



Finite incantatem !
221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 3864256854

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           


Famille Holmes
l'Amour c'est comme une cigarette... Ca brûle et ça monte à la tête !


Contenu sponsorisé




221B Baker Street! (Apollon!) - Page 3 _



________________________________________

 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

221B Baker Street! (Apollon!)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Europe