Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

Le Péché Divin
de seb

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 There is more evidence about angels than about creatures that are hunted.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Castiel J. Richardson


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Misha Collins ✯

Ѽ Conte(s) : Supernatural ✡
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Castiel, Angel of the Lord ✩

☞ Surnom : Cass or Cassie ❀

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 144
✯ Les étoiles : 1004




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 23 Nov - 20:50

There is more evidence about angels than about creatures that are hunted.
⊹ Joanne F. Kennedy and Castiel


23 novembre à 7h du matin.

Castiel n'arrivait plus à dormir. Pendant la malédiction,le sommeil venait tout seul sans que Castiel ne le réclame mais maintenant. Maintenant il dormait plus parce que sa nature d'ange avait repris le dessus. Les nuits étaient toujours ennuyante maintenant. Avant les frères ne dormaient que trois ou quatre heures et Castiel n'avait pas besoin de s'occuper mais là.. Son colocataire avait besoin d'un minimum de 7h de sommeil pour ne pas être trop ronchons le matin. Cela faisait plus de six heures qu'il était assis dans son lit à ne rien faire, juste fixer le mur en face de lui et se perdre dans ses pensées. Il avait entendu les anges parler quand la malédiction c'était levé, dire que le Seigneur n'avait pas survécu à cette malédiction et après ça plus rien. Castiel aurait bien essayé de communiquer avec eux, juste une fois pour avoir de leurs nouvelles mais il savait que les anges étaient rancuniers. Castiel avait déserté Heaven depuis un moment déjà et les anges prendraient son appel pour une bonne blague. Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'il se leva finalement de son lit ne pouvant plus attendre une seconde de plus. Il ne travaillait pas aujourd'hui et l'ennuie allait être présent, il le sentait. Castiel avait juste l'impression de mourir à petit feu et c'était une sensation qu'il ne pouvait plus supporter.

L'ange se rapprocha alors de la fenêtre pour fixer l'horizon. Ces yeux bleus prenaient le temps de détailler le brouillard qui était en train de se former au loin avant qu'il ne se dirige vers son armoire pour changer de vêtement. Il pourrait garder son costume noir et son imperméable comme dans le bon vieux temps mais les habitants de la ville se poserait trop de question et ce n'était pas un risque qu'il voulait prendre. Il opta pour un pull et un pantalon simple qu'il enfila difficilement. Son regard se posa sur le miroir qui se trouvait sur la porte de son armoire et ces yeux firent directement attirés par le tatouage en dessous de sa clavicule gauche. La même protection que les frères Winchester. Il passa rapidement ces doigts dessus avant de finalement enfiler son pull. Il s'apprêtait à descendre dans la cuisine pour préparer le petit déjeuné mais son téléphone se mit à sonner dans la chambre. Castiel réagit rapidement pour ne pas réveiller son colocataire et il décrocha sans prendre la peine de regarder qui l'embêtait à cette heure-ci.

« Pasteur Richardson. Père Benjamin au téléphone. J'espère ne pas vous réveiller. »

Son patron l'appelait pendant son jour de repos et aussi tôt le matin ? Quelque chose n'allait pas à coup-sûr. Castiel fronça les sourcils un peu perdu alors qu'il fixa l'arbre qui se situait juste en face de sa maison. L'arbre avait presque plus de feuilles et le peu qui restaient dessus était d'une magnifique couleur orange. Castiel visualisa alors l'endroit avant de se téléporter au pied de cette arbre alors qu'un doux battement d'aile se fit entendre. A ce moment là, l'ange répondit à son patron en lui faisant comprendre que le père Benjamin ne le dérangeait jamais. Le vieil homme lâcha un tendre petit rire à l'autre bout de l'appareil avant de reprendre ses explications.

« Madame Paxton est venue me voir aujourd'hui, en panique.. Son fils a été retrouvé mort dans son domicile et sa petite amie est sous le choc. Elle a demandé à se faire interné parce qu'elle avait cru voir un démon en face d'elle. J'ai promis d’exorciser la maison mais je ne peux pas quitter l'église. J'aimerai que tu y ailles, enfin si tu le veux bien. »

Un démon ? Il n'en avait pas entendu parlé depuis un petit moment maintenant. Peut être que la petite amie en question avait vu autre chose mais elle prenait cette créature pour un démon. En tout cas, c'était une affaire pour lui et il l'accepta sans réfléchir. Le père Benjamin le remercia avant de lui donner l'adresse. Kansas, Lenexa. Aussi loin ? L'ange raccrocha alors et il fût obligé de se déshabiller pour changer une nouvelle fois de tenue. Retour au costume noir et à l'imperméable marron. Il fourra sa fausse carte de FBI dans sa poche avant de mettre un sac de sport sur son dos, sac qui contenait tout ce qu'il fallait pour nettoyer une ville entière de monstre. Après cela Castiel alla sur son téléphone et tapa le nom de la ville pour chercher plusieurs photos de cette dernière. Il prit une photo d'un Diners et il enregistra l'endroit avant de se téléporter une nouvelle fois. Ces ailes lui avaient manqué à coup sûr. Il était à Lenexa vu qu'il se tenait sous un gros panneau qui indiquait le nom de la ville. Il regarda autour de lui et s'aida des panneaux d'affichage pour se diriger rapidement vers le commissariat. Les vielles habitudes reprenaient le dessus. Il présenta son badge et se dirigea vers le bureau du shérif pour lui poser tout un tas de question sur le meurtre de Frank Paxton. Castiel demanda aussi l'endroit ou sa petite amie Lena était interné. Une fois le nom et l'adresse, l'ange quitta les lieux sans dire un mots de plus.

Avant de rencontrer la jeune femme, l'ange partit louer une chambre dans un motel du coin. Il posa ces affaires sur le lit avant de sortir sa tenue de prêtre. Elle pensait à un démon alors autant s'habiller en pasteur. Il ferma son imperméable pour ne pas éveiller les soupçons et se dirigea rapidement vers l'asile. Encore une fois il se présenta, montra ces papiers à l’accueil afin de pouvoir avoir un laissé passer. La chambre 412. Castiel enregistra le chiffre avant de prendre l’ascenseur pour s'y rendre et une fois devant la porte il toqua une fois. Deux fois, trois fois et au bout de la quatrième il décida d'ouvrir la porte même sans l'accord de la jeune femme. Cette dernière était assise sur son lit alors qu'elle était en train d'écrire sur son carnet, ou plutôt en train d'écraser la mine de son crayon sur le papier. Castiel avança doucement et posa son imperméable sur le porte manteau avant de tirer la chaise prêt du lit de Lena. Il s'assit doucement sur cette dernière avant de se racler la gorge.

« Mademoiselle Anderson. Si vous avez besoin de parler, je suis là. Je suis venu pour purifier votre maison. » annonça alors Castiel tout en posant délicatement sa main sur celle de la patiente.

La jeune femme releva brusquement la tête vers l'ange avant de repousser la main de ce dernier tout en prenant un peu de recule alors qu'elle secouait négativement la tête. Elle n'arrêtait pas de répéter, Vous ne pouvez pas m'aider, j'ai vu le mal incarné. Castiel aurait aimé comprendre de quoi elle parlait. Mais une chose était sûr, ce n'était pas un démon. Ces créatures ne laissaient jamais de survivant et ils ne tuaient pas les victime de cette façon. L'ange tenta une nouvelle approche.

« Lena, laissez-moi vous aider. Vous mettre en sécurité..S'il vous plait. »

Cette fois-ci Lena paraissait plus calme. Elle posa son regard sur celui de Castiel avant d'afficher un petit sourire. Sourire qui se transforma en un petit rire moqueur. Elle secoua négativement la tête.

« Elle m'aidera plus que vous pasteur. » lâcha Lena.

Castiel fronça les sourcils avant de se lever de sa chaise un peu surpris par la réponse qu'elle venait de donner. Elle ? Mais de qui elle parlait ? Qui était venu apporté son aide. Castiel entendit toquer à la porte et Lena autorisa la personne à entrer. La surprise pût facilement se lire sur le visage de l'ange. Tu venais de faire ton entrée, toi la sorcière la plus puissante qu'il ait connu après Owr. L'être de lumière fronça les sourcils alors que Lena brisa le silence en s'adressant à toi.

« Vous avez nettoyé ma maison ? Je n'ai plus besoin de prier tous les soirs ? » demanda la jeune femme alors que Castiel lui te fixait avec beaucoup de méfiance. Même si Lena était dans la même pièce, il teposa cette question qui lui brûla les lèvres depuis ton arrivée.

«Qu'as tu demandé en échange Joanne ?»

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
✞ All I Want For Christmas Is You. ✞
O holy night the stars are brightly shining,
It is the night of our dear Savior's birth,
Long lay the world in sin and error pining,
Fall on your knees.

O HEAR THE ANGELS' VOICES.

Joanne F. Kennedy


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lady Gaga.

Ѽ Conte(s) : Folklore.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Une sorcière de Salem.



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 83
✯ Les étoiles : 1012




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 29 Nov - 19:56




Petit ange n'est pas content ?


« Je vous en prie…. Aidez moi… Je vous en… supplie… »

Se lamentait la voix au-dessus de sa tête, ce qui avait passablement le don de l’agacer. Joanne leva les yeux au ciel, feignant de l’ignorer comme elle le faisait déjà depuis qu’elle était entrée dans cette maison. Partout en Amérique il existait des demeures aux histoires aussi farfelues que morbides, ce grand manoir ne semblait pas faire exception à la règle : les murs chargés d’histoire et de tapisseries respiraient les siècles passés à supporter les aller et venues des propriétaires. Elle avait déjà pu identifier une dizaine de voix différentes, certaines plus anciennes ou plus jeunes, des plus sages comme des moins sympathiques, mais celle qui l’intéressait particulièrement n’était autre que ce pleurnicheur accroché au plafond en plein milieu du salon.

Une tasse de thé à la main, tranquillement installée dans l’un des canapés baroques qui ornaient la sublime salle à manger aux teintes pourpres, la sorcière n’adressait pas un regard au malheureux cloué les bras en croix qui ne semblait rien savoir faire d’autre que de supplier. La supplier, plus précisément, puisqu’il s’était vite rendu compte qu’elle l’entendait et, en plus, le voyait… Pour son plus grand déplaisir, malheureusement. Joanne n’était pas une femme qui aimait secourir la veuve et l’orphelin, elle n’avait aucun remord à laisser le pauvre Frank Paxton dans cette position ni aucun scrupule à le faire attendre la fin de sa tasse d’Earl Grey légèrement citronné. Le thé chaud, rien de meilleur. Rien de plus sacré. Même pas la vie humaine.

« Pitié… » Continuait-il. « J’ai si mal… Je veux descendre de là… ! »

« Comment peut-il avoir mal alors qu’il est déjà mort ? » Questionna une PETITE FILLE aux yeux verts, installée dans le fauteuil adjacent à la jeune femme. « Va-t-il continuer à pleurer encore longtemps ? »

Elle penchait la tête sur le côté, triturant le ruban de son col d’un air un peu nerveux et agitant ses petits pieds nus sous sa robe d’écolière à la teinte olivâtre. Joanne n’avait pas besoin de lui demander pour savoir qu’elle venait d’un autre siècle, d’une autre époque qu’elle-même avait bien connue et qui lui rappelait tant de souvenirs… Elle ne s’indigna pas de l’intervention soudaine, se contentant de poser la tasse en porcelaine sur la table basse avant de se réinstaller confortablement contre le dossier.

« Il est un peu stupide, bientôt il comprendra. » Expliqua-t-elle sommairement. « Tout le monde ne peut pas être aussi intelligent que nous, les femmes. »

La petite fille rit derrière sa paume et cela tira un léger sourire en coin à sorcière.

« Je pourrais peut-être l’aider à être une femme ? »

« Ma chère, se serait folie. » Joanne prit un air faussement indigné. « Et notre mystère alors ? Ce jardin secret que nous partageons toutes ? Croyez-moi, ma douce, ce cher Frank ne tardera pas à cesser ses lamentations. »

La fillette eu l’air dubitative pourtant elle fini par hocher vivement la tête. Le concerné en revanche grimaça de douleur, tentant à nouveau de bouger sans y parvenir, ce qui lui tira une plainte presque animale tant la souffrance s’y ressentait. La sorcière n’en fut pas le moins du monde affecté. Elle était plutôt inquiète pour ce merveilleux plafond qui avait subit pareil traitement, des traces noircies le barraient de part et d’autres au départ de ce qui restait du jeune homme. Nul doute qu’il avait du resplendir dans le temps avant d’être délaissé puis torturé de la sorte…

« Je vous en supplie… S’il revenait, je… J’ai peur… Pitié ! »

« Il ne reviendra pas. »

Le fantôme paru surpris qu’elle daigne enfin lui répondre, marquant un temps d’arrêt afin de tourner la tête dans sa direction pour la fixer de ses yeux absents. Translucides. Rien qu’à l’observer, son visage brisé, ses vêtements en lambeaux, les rides de terreurs qui avaient marquées son front et sa chevelure devenue blanche… Elle se doutait de ce qu’il s’était passé dans cette maison.

« Co… Comment pouvez-vous en être sûr ? »

« Il a votre âme, je me trompe ? »

Pour toute réponse, Frank couina. La petite fille grimaça avant de se réfugier à proximité de la sorcière, plantant ses petits doigts dans le velours du fauteuil en restant près de l’accoudoir. Elle suivait la conversation avec attention.

« Non, je ne me trompe pas. » Continua Joanne, sur le ton de l’évidence et de la nonchalance. « Vous avez vendu votre âme à un démon est il est venu réclamer son paiement. Il faut croire que votre commanditaire aime les mises en scènes… J’espère que votre souhait valait ce sacrifice. »

Il couina encore, de douleur et de tristesse, essayant de pleurer sans vraiment y parvenir. Ses sanglots étaient ridicules. Toute cette histoire était ridicule. Elle était en train de perdre un temps précieux à écouter bavasser un imbécile plutôt que de s’occuper de ses affaires en cours. Mrs Paxton, la mère de la victime ici présente, allait vraiment devoir se méfier avant de composer son numéro la prochaine fois… Car Joanne commençait sérieusement à s’agacer de cette situation résolue d’avance.

« Elle valait… Tous les sacrifices… Mais je… Je ne voulais pas qu’elle… Voit… ça… »

Et encore des plaintes. Ne cessait-il donc jamais ! Joanne poussa un soupir, se pinça l’arrête du nez puis se leva. La fillette lui emboita le pas quand elle se dirigea vers le grand hall d’entrée – faisant s’amenuiser les appels lancinant du malheureux – et s’arrêta à l’orée de la porte. La tête penchée sur le côté.

« Vous partez déjà ? »

Joanne passa un manteau sombre sur ses épaules, l’enserrant à la taille dans une élégance distinguée.

« Je n’ai plus rien à faire ici. Libre à toi de décrocher Frank du plafond, il sera sans doute un excellent compagnon de jeu. »

« Oh ! Je vais demander à Monsieur Paul de m’aider ! » S’exclama la petite fille en tapant dans ses paumes. « Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu de nouvel arrivant… J’ai hâte de voir les prochains propriétaires ! »

Elle se retourna vivement et avant qu’elle n’ai franchi le premier fauteuil, elle avait disparue. Volatilisée. Evaporée. Joanne resta un instant sur le seuil avant de franchir la porte de merisier sombre et de descendre les quelques marches au milieu du vent froid de Novembre.

* * *

« Vous avez nettoyé ma maison ? Je n'ai plus besoin de prier tous les soirs ? » Scanda la femme lamentablement assise sur le lit.

Il brillait tant d’espoir au fond de son regard que Joanne aurait pu en être touché. Elle avait connu Lena, une jeune femme au caractère aussi trempé que l’acier qui sortait des usines de son père. Une héritière comme tant d’autres, promises à un héritier comme tant d’autre, dans une ville comme toutes les autres. Ou presque. Lui adressant cependant un regard compatissant, elle ne put s’empêcher de prendre un sourire narquois en reconnaissant le personnage qui se trouvait à côté d’elle. Une coiffure impeccable, un air de victime courroucé et une tenue aussi sombre que l’âme des prêtres qui la portaient… La sorcière sentis un frisson de plaisir malsain la parcourir rien qu’à le savoir dans cette histoire.

Elle balaya sa question d’un geste de la main, comme s’il venait de dire une obscénité des plus déplacées. Elle, demander quelque chose en échange ? C’était d’un vulgaire ! Il y avait tant de manières de le formuler mais Castiel semblait se contenter de paroles brutes à tailler directement dans la roche. Dommage qu’un si joli visage n’abrite qu’un être attiré par la Lumière… Il y avait tant de choses à voir de l’autre côté de la barrière.

« Castiel, mon ange, quel… Plaisir de te retrouver à Lenexa. » Déclara Joanne avec un air condescendant, reportant son attention sur la petite victime misérable qui tentait de se redresser de son lit. « Votre maison est vidée de toute énergie démoniaque, Lena Anderson. »

Cela paru la rassurer et elle profita de ce répit pour se concentrer à nouveau sur son vis-à-vis. Sans la moindre gêne ni égard pour lui, elle s’approcha et lui tapota le col pour le remettre correctement.

« Tu es venu nous rendre visite ? Je te manquais à ce point pour que tu viennes te mêler d’affaires qui ne concernent pas ta juridiction ? Est-ce que tu as enfin entendu les voix du seigneur qui te disaient d’ôter cette soutane pour t’adonner aux plaisirs humains de la chair ? »

Elle adorait la couleur que prenait son visage dès qu’elle était un peu trop près, se rassasiant de l’effet qu’elle semblait provoquer ; jamais un ange ne reconnaîtrait la haïr ou éprouver quoi que ce soit, mais le taquiner était un jeu qu’elle pratiquait depuis très longtemps. Ils n’eurent pas le temps de continuer cette charmante discussion qu’un infirmier entra dans la chambre, tenant un petit gobelet et leur faisant signe de sortir. Avisant des comprimés qui s’y trouvaient, Joanne s’effaça par la porte et attendit que Castiel daigne s’extraire de là pour à nouveau se tourner vers lui. Son petit sourire narquois ne la quittait pas, tellement amusée d’être arrivée ici avant lui. Et elle n’avait pas d’ailes dans le dos, elle.

« Tu arrives un peu tard, il a déjà récupéré l’âme de sa victime. »

Mais quelque chose lui soufflait que le responsable n’était pas allé très loin. Si la maison semblait vide de toutes sensations ténébreuses, il n’en était pas de même pour cette chambre d’hôpital où régnait une aura malfaisante. Lourde de sens. Lourde de promesses.

« Moi qui aime tant te voir pratiquer des exorcismes… » Taquine.

Elle allait bien s’amuser si le petit ange préféré des frères Winchester était lié à cette histoire.
Oh oui, beaucoup s’amuser.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

What a mystery world, one day you love them and the next day you want to kill them a thousand times over.
©crackintime


Castiel J. Richardson


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Misha Collins ✯

Ѽ Conte(s) : Supernatural ✡
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Castiel, Angel of the Lord ✩

☞ Surnom : Cass or Cassie ❀

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 144
✯ Les étoiles : 1004




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 5 Déc - 18:25

There is more evidence about angels than about creatures that are hunted.
⊹ Joanne F. Kennedy and Castiel


Ces frères et sœurs avaient déjà du mal à envisagés que Castiel puisse travailler avec des singes (simple surnoms que donnaient les anges aux Winchester) mais que penserait-il en te voyant ici à ces côtés ? Castiel avait chuter de toutes les façons possible et inimaginable. Il avait tourné le dos à sa propre famille pour être avec des chasseurs, il avait essayé d'être plus puissant que Owr pour le remplacer dans son travail vu que ce dernier était absent depuis maintenant plusieurs années et il était même devenu humain. Il avait perdu sa grâce et ces ailes à cause de cette malédiction qu'il ne comprenait toujours pas. Ces pouvoirs étaient revenu, il était le Castiel d'avant mais il n'était pas dans son monde. Il était mélangé avec de nombreuse chose, des personnages de dessins animés la plupart du temps. Il aurait pût rencontrer n'importe qui, n'importe quand. Mais toi, Joanne tu étais la pire. Combien de fois Dean avait essayé de te tirer dessus pour bien te faire comprendre qu'il ne voulait pas entendre parler de toi et combien de fois Castiel t'avait évité ? Mais maintenant c'était trop tard. Tu étais belle et bien là et il semblerait que tu avais travaillé sur cette affaire avant l'être de lumière. Le soucis c'était qu'une sorcière dans ton genre avait besoin de gagner quelque chose en retour. Castiel le savait qu'avec toi, il y avait toujours un prix.

Tu avais le tour dans sa maison, Castiel savait que tu disais la vérité. Pourquoi mentirais-tu sur ça de toute façon. Mais ton attention se rapporta sur l'ange qui leva les yeux au ciel. Les expression du visage n'était pas vraiment sa tasse de thé mais depuis que Dean lui avait appris deux ou trois petites bricoles son visage se portait beaucoup bien. Il n'avait plus l'air aussi coincé qu'avant et pourtant, il restait un ange. Un petit soupir sortit alors de sa bouche avant qu'il ne tourne la tête vers Lena qui semblait encore souffrir à cause de son corps. Castiel pensa bon de t'ignorer un instant pour se rapprocher de la victime. Il se pencha légèrement vers la jeune femme avant de lever sa main vers le front de cette dernière.

« Mais qu'allez-vous me faire ? Madame Kennedy, que va t-il me faire ?! » cria alors la jeune femme qui essaya de s'échapper de son lit.

Elle se débattit dans son drap blanc mais ce fût trop tard. Le bout de l'index et du majeur de Castiel se posèrent sur la peau brûlante de la jeune femme pour répondre un peu de miracle dans son corps. Les douleurs musculaires disparurent en un clin d’œil alors que la jeune femme écarquilla les yeux tout en fixant l'ange qui se tenait prêt d'elle. Ce genre de blessures ne nécessitait pas ces soins mais elle avait beaucoup perdue et elle était dévastée alors Castiel avait jugé bon de la soulager un peu. De lui enlever la peine physique. Elle se redressa alors sur son lit sans peine et sans afficher de grimace sur son visage.

« Vous êtes quoi ? Vous m'avez fait quoi ?! Ne me tou.. »

Castiel reposa une nouvelle fois ces doigts sur le front de la jeune femme et en un claquement de doigt, elle tomba sur son lit et s’endormit. Un problème en moins. L'infirmier était passé pour lui donner le médicament mais Lena avait besoin de sommeil alors Castiel lui avait offert cette possibilité. Ce fût à partir de ce moment là que l'ange se tourna vers la sorcière, pour la première fois il décida de ne pas l'ignorer. Castiel remit correctement la couverture sur le corps de la jeune femme qui dormait profondément avant de finalement se rapprocher de Joanne tout en affichant une expression, plutôt spéciale. Castiel était en colère, contre toi bien sûr mais aussi parce qu'il était arrivé en retard et que c'était toi, qui avait rassuré cette innocente. Il referma alors la porte de la chambre, juste derrière sa personne et laissa échapper un long soupir.

« Je ne suis pas venu ici pour flirter ou jouer avec toi Joanne. J'ai une mauvaise sensation. »

Court et direct. C'était du Castiel tout craché. Comme si il allait rebondir sur les pointes d'humour de notre chère sorcière. Il fronça alors les sourcils avant de regarder partout autour de lui pour finalement entendre un horrible bip sonner dans sa tête. Par réflexe, il posa sa main sur le mur pour évité de tomber avant de mettre son autre main sur sa tête. Une grimace se dessina sur son visage alors que de nombreuses voix se faisaient entendre. Les anges.. Les anges parlaient entre eux alors que cela faisait si longtemps qu'il attendait de leurs nouvelles. Les êtres de lumière semblaient si paniqué que le brun ne savait pas quoi en penser. Il parlait du démon, un démon qui n'avait peur de rien. Un simple démon qui tuait pour le plaisir. Comme les autres démons c'est vrai mais lui ne respectait rien. Il voulait juste faire peur et un ange avait été tué à cause de lui. Un ange venait de mourir. Castiel redressa son visage avant de fixer Joanne avec un air inquiet.

« Il s'en ai prit à un de mes miens. Je dois m'occuper de ce démon. »

Il laissa alors glisser sa lame d'ange le long de sa main alors qu'il était prêt à foncer dans le tas. Seulement il avait promis aux frères qu'il ne ferait pas n'importe quoi et puis il devait s'occuper de toi. Un démon à Lenexa était assez suffisant après tout. Castiel s'arrêta alors en plein milieu du couloir pour se retourner vers toi. Il sortit son téléphone portable et composa un numéro sans vraiment t'expliquer ce qu'il avait en tête. Castiel ne voulait pas avoir ton avis sur la question. Pour une fois dans sa vie, c'était lui qui décidé et non les autres. Une fois que le téléphone se mit à sonner, il le colla contre son oreille avant de finalement prendre la parole.

« Bonjour, Dean. J'ai une affaire qui pourrait t'intéresser au Lenexa. J'y suis actuellement. Un démon. Fais le plus vite possible, on se voit là bas. »

Il raccrocha finalement au nez du chasseur. Il n'attendait pas vraiment de réponse de sa part. Il savait que Dean rejoindrait la partie. Tout était bon pour tuer un démon après tout. Le petit problème maintenant portait le nom de Joanne. Problème qui se trouvait juste en face de lui. L'ange rangea rapidement sa lame d'ange avant de te fixer dans les yeux.

« Merci pour Lena. Maintenant si tu veux te débarrasser de ce monstre, c'est avec moi. Sinon, je devrais ajouté une sorcière sur ma liste de chasse. »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
✞ All I Want For Christmas Is You. ✞
O holy night the stars are brightly shining,
It is the night of our dear Savior's birth,
Long lay the world in sin and error pining,
Fall on your knees.

O HEAR THE ANGELS' VOICES.

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

There is more evidence about angels than about creatures that are hunted.





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Les Etats Unis