Le Destin des
PUISSANCES

de seb

Minionement
Vôtre
de Adam & Pitch

Bientôt...
...à découvrir!


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Minionement Vôtre ☆ Evénement #95
Une mission de Adam & Pitch - Ouverture : 6 juin 2018
« Moi, moche, et euh... Méchant?! »

Partagez | .
 

 Dangerous Game ♦ WALL-EVE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Evelyn Nichols


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 471
✯ Les étoiles : 785




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Dim 28 Jan 2018 - 23:19


« Dangerous Game »


- Callio ? Calliioooooo ? Non... non bon écoute moi s’il te plaît, écoute moi !

Evelyn tentait désespérément d’attirer l’attention de son amie en gesticulant, en secouant les bras et en tentant de parler plus fort qu’elle mais en vain. Elle était lancée dans son délire et elle ne s’arrêterait sans doute pas de sitôt... la blonde adorai Calliope, elle était pour elle une des amies qui lui était le plus chère, une de ses meilleures amies. Elle était peut être abrupte et pas toujours gentille mais elle était toujours là, qu’elle en ai besoin ou pas et ça, c’était bien. Elle aimait Iris en plus de ça, a sa façon bien sûr, mais Evelyn voyait qu’elle tentait de s’improviser tata de sa petite et cette idée lui plaisait. Plus ils étaient à aimer sa fille, plus elle était heureuse. Mais la situation était pour le moment loin d’être simple dans la mesure où elle semblait plus se souciait d’un quelconque costume d’anniversaire que de leur sort ou des besoins vitaux d’Iris. Impuissant face à son débit d’enfer, elle laissa Wilson prendre la relève a sa façon.

Son amoureux n’avait jamais vraiment eu du temps jusqu’alors de passer du temps avec son ami et la blonde observa l’échange entre les deux d’un air anxieux, en se mordant la lèvre. Wilson gardait son calme mais on pouvait sentir toute la tension dans ses conseils. Lorsque l’écran devint brusquement noir, Evelyn passa son bras autour des épaules de son chéri et le caressa en signe de réconfort :

- Ne t’en fais pas... je pense que la connexion a été coupé parce que le jeu ne nous laisse parler quelque quelques minutes par niveaux... sinon on resterait là toute la journée et ce n’est pas le but.

Elle lui lança un sourire qui se voulait rassurant. Elle ignorait elle-même la véritable raison de cette coupure mais mieux valait il garder l’espoir que Calliope n’y était pour rien. Elle se savait maman poule mais rien n’était sans doute plus destructeur que l’amour de Wilson... elle avait la vague impression qu’il pourrait devenir encore plus violent qu’elle sous sa forme de robot s’il arrivait un malheur à Iris. Pour toute réponse à sa dernière question, elle leva les yeux pour livre l’objectif avant d’hausser les épaules et de souffler avec un ton d’évidence :

- Bon... ben voilà ce qu’on doit faire... infiltrer le camp et tuer le chef...

Elle observa le plan par dessus de l’épaule de Wilson et se mit à réfléchir à son tour avant de lui dire :

- On va un peu observer les alentours avant de tenter la mission. On te trouvera peut-être une arme, de quoi le protéger et même une trousse de soin qui sait ?

Elle s’était mis à faire les cents pas dans la grotte :

- Il ne faut pas confondre rapidité et précipitions si on veut revoir notre fille ! Faut qu’on sorte au plus vite mais vivant alors ça vaut bien le coup qu’on perde un peu de temps à avoir un plan.

Elle réfléchissait toujours avant d’ajouter :

- Je pense que tu as raison... on doit pouvoir s’infiltrer là-dedans de manière furtive, sans faire de vague... c’est notre meilleure option d’ailleurs ! On est deux alors alors que eux ils sont... toute une tribu !

Elle ne savait pas combien ils étaient mais ils devaient forcément être plus nombreux qu’eux deux, non ? Elle réfléchissait toujours avant d’ajouter :

- Je pense que Calliope vous voit toujours oui, le jeu doit être toujours allumée ... et peut être qu’elle nous entends aussi ! Mais mieux vaut compter sur nous au cas où.... si elle arrive à utiliser la manette pour nous donner quelques bonus de son côté ce serait un plus...


Elle parlait autant pour Wilson que pour son amie. C’était sa façon à elle de tenter de lui passer un message tout en vérifiant si elle était capable de les entendre sans pour autant inquiéter son amoureux. Ils devaient s’en sortir. En arrêtant de tourner en rond, elle se dirigeant vers Wilson pour le prendre dans ses bras et lui frotter le dos :

- Ne t’en fais pas! J’ai confiance en Calliope, elle est bizarre mais débrouillarde et courageuse, je suis sûre qu’elle prendra soin d’Iris.

Ou du moins elle l’espérait...

- Bon... voilà ce que je te propose : on va aux alentours du camps pour tenter de repérer les lieux et trouver un plan, d’accord ? Et on cherche aussi de quoi survivre et manger... et dès qu’on est sûrs de nous, on attaquera... pas avant ! Ok ?

Lorsque Wilson opina du chef, un bruit étrange retentit et une espèce de barre de vie apparu au dessus de leur tête avant de disparaître. Apparemment, le jeu de préparait à la bataille... ils avaient désormais un compteur de vie qui n’hésiterai sans doute pas à évoluer dans le négatif. Evelyn déglutit avant de sourire de nouveau à Wilson.

- Bon... je t’attends de l’autre côté !

Elle vérifia que son pistolet était en sécurité avant de sauter dans l’eau et de nager jusqu’à la surface et de s’asseoir sur la rive pour attendre Wilson en observant le revolver d’un œil curieux. Apparemment, dans les jeux vidéos, les armes à feu ne craignaient pas l’eau... et c’était tant mieux pour eux. Une fois ensemble, ils s’enfoncèrent dans la jungle.

- Bon voilà ce que je te propose ! Tu cherches des munitions aux alentours et moi, je vais observer le camp, d’accord ! On se retrouve ici dans deux heures, d’accord ?

Elle enregistra un point sur leurs cartes respectives et un petit chrono s’enclencha en haut à droite. Il fallait qu’elle monte à un arbre pour avoir une bonne vue du campement. Elle allait devoir bien observer de jour et de nuit. C’était uniquement comme cela qu’ils connaîtraient l’organisation du lieu et le moment propice pour attaquer. Evelyn espérait que Wilson avait de la chance de son côté.

Evelyn : 100%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You're not him and you'll never be...
- & now the night is coming to an end
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3039
✯ Les étoiles : 2331




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Jeu 1 Fév 2018 - 21:09


we play dangerous games
Est-ce qu'on va s'en sortir vivants ?


Définitivement, ils ne pouvaient se jeter dans la gueule des cannibales sans se préparer un minimum. Son cœur commençait à battre beaucoup trop vite dans sa poitrine. C'était le retour des crises d'angoisse ? Non, il ne pouvait pas laisser cette ancienne panique reprendre le dessus. Il était avec Evelyn, qui lui assurait que la baby sitter improvisée d'Iris était capable de s'en occuper comme il fallait.

Il n'espérait pas vraiment qu'elle puisse leur venir en aide dans le jeu, honnêtement. Il avait des doutes quant à ses capacités de comprendre comment le faire, plus précisément. Il ne le dirait pas, il avait même honte de le penser, étant un être foncièrement gentil. Il s'inquiétait sans doute trop. Il devait se détendre. Prendre ça pour ce que c'était : une épreuve supplémentaire. Ils avaient affronté tellement de chose ensemble, il ne s'agissait que d'une occasion de plus de prouver qu'ils pouvaient s'en sortir.

Wilson avait enregistré tout ce qui venait de dire la jeune femme, la serrant contre elle lorsqu'elle vint vers lui. Ça le rassurait et lui donnait l'énergie nécessaire pour se lancer pour de bon dans cette aventure. Quelque chose lui disait que ça ne ferait qu'empirer. Hochant la tête, il attendit qu'elle soit passée devant avant de la suivre sans la moindre hésitation dans l'eau.

« Deux heures. Ok. »


Il n'aimait pas être séparé d'EVE, surtout dans cet environnement hostile, mais il n'avaient rien de mieux à faire. Elle l'avait dit : il leur fallait manger, il leur fallait des armes, il ne pouvait attendre que le temps passe en restant près d'elle sans rien faire. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, si il était celui qui jouait le plus à ce type de jeu, elle restait la plus débrouillarde d'entre eux. Cette pensée suffit à lui arracher un sourire, alors qu'il s'éloignait.

Il avait toujours cette pointe d'appréhension. Il était sans défense et il ne savait pas ce qui l'attendait dans cette jungle. Il ne reconnaissait pas les plantes, incapable de définir lesquelles étaient comestibles ou dangereuses. Il passa plusieurs fois sa main dans ses cheveux en bataille, ayant cette horrible impression de tourner en rond. Ce n'en était pas vraiment une puisqu'en regardant sur la carte, il se rendait compte que son périmètre de recherche était plutôt réduit. Inconsciemment, il n'osait pas s'éloigner.

Ce fut plus ou moins contre sa volonté qu'il finit par sortir de sa zone de confort. Il avait remarqué une lumière clignotante, qu'il avait d'abord pris pour une hallucination avant qu'elle ne se fasse plus persistante. Elle était verte – et le vert était la couleur des bonnes choses ici, non ? - et l'attirait d'une façon qu'il ne s'expliquait pas réellement. Il marcha longtemps avant de l'atteindre, à croire qu'elle se mouvait pour lui indiquer un endroit précis.

C'est de cette façon qu'il atterrit dans un champ de fleurs aux couleurs aussi vives que nombreuses. Du rouge, du jaune, du bleu... c'était beau, magnifique même. Un peu inquiétant à son goût aussi, malheureusement. La lumière était devenue fixe, s'y plantant en plein milieu et il dû prendre sur lui pour s'aventurer parmi la végétation. Elles lui arrivaient toutes à la taille. C'était ça, qu'il trouvait étrange. Il avait peur de s'y faire avaler de manière subite.

Une longue boîte en métal l'attendait. Presque trop facilement. Il se méfiait, évidemment, mais il ne pouvait pas ne pas l'ouvrir. Si elle contenait de quoi les aider, il serait encore plus stupide de ne pas prendre le risque. Faire preuve de lâcheté en reculant et en l'abandonnant ne leur permettrait pas de s'échapper... et il se répétait, inlassablement, comme une phrase de motivation personnelle : j'ai déjà vu pire.

« Merci Seigneur ! Ou merci Callio, je sais pas trop... »

Il secoua la tête. Cette dernière ne devait pas y être pour grand chose. Il n'en avait aucune idée. Ce qu'il savait, par contre, c'était que cette machette lui serait bien utile avec les arbres et les branches qui les encerclait de partout. Puis, un coup de ce truc, ça pouvait faire mal. Il y avait une petite boite de bois qu'il secoua également. Peut-être les balles que cherchaient EVE.

Il ne se préoccupa pas de ce détail, sa crainte de se faire attaquer le pressant à faire vite. La boîte dans une poche, la machette dans une main, il sortait du champ. La luminosité commençait à baisser de manière... suspicieuse. Bien entendu. Pas de cadeaux sans une petite surprise un peu moins sympa derrière, c'est ça ? Il fallait toujours se méfier des bonnes choses, dans les jeux. C'était comme pour les potions de vie. Si il y en a trop à un endroit, c'est qu'une mauvaise chose se prépare ensuite. Il maudissait les créateurs de tous ces univers.

Les tiges montaient de plus en plus haut, l'empêchant de se mouvoir ou de poursuivre son chemin facilement. Il devait se courber, l'arme qu'il venait de récupérer s'avérant bien utile. Si ce n'était qu'elles poussaient encore plus vite une fois qu'il les coupait.

« Saletés ! »

Il sentait certaines plantes s'accrocher à ses jambes, se frayer un chemin pour tenter de l'emporter. Il manqua de chuter : une fois, puis deux. Au troisième essai, il tomba au sol, le souffle court et quelque peu enragé par tant d'acharnement.

Ses coups se faisaient plus vif et sa détermination, au contraire de s'amenuiser, ne cessait de croître. Il n'allait pas se faire avoir d'une façon aussi stupide. Il s'était mis à ramper, grimaçant quand des ronces lui déchiraient la peau à travers le tissu qui le recouvrait. Il ne le crut pas lorsque de la lumière se fit entrevoir quelques mètres plus loin. Il n'avait jamais eu si envie de s'écarter des plantes qu'il aimait tant habituellement.

Les secondes semblaient être des minutes, les minutes des heures et les heures des jours entiers. Il n'avait plus la moindre force quand il se retrouva dans l'herbe, les fleurs derrière lui reprenant une taille à peu près normales. Wilson se retourna, se retrouva sur le dos, inspirant de l'air à grande bouffée. Sa barre de vie apparue brièvement, baissant légèrement avant de s'évanouir à nouveau.

« Merci je suis content de le savoir... » maugréa-t-il en fermant les yeux, soupirant.

Le chrono lui indiquait qu'il restait encore une bonne demie heure, avant qu'il ne soit obligé de rejoindre Evelyn. Le temps de faire le chemin inverse et il devrait être à l'heure. Même si il n'aurait pas dit non pour une petite pause, pour l'instant. Si ses jambes étaient abîmées par ce qu'elles venaient de subir, ce n'était pas au point de l'empêcher de marcher, fort heureusement.

« La prochaine lumière verte, je l'évite, c'est noté. »

Le cadeau empoisonné... mais un sachet était apparu juste à côté de lui, comme pour lui faire comprendre que c'était un mal pour deux biens. Le fait de s'en être sorti méritait à priori une récompense. Et pas n'importe laquelle...

« Des graines ? C'est ironique c'est ça ? »

Il parlait dans le vide, il le savait. Il était supposé les planter ou les manger ? C'était EVE la professionnelle à ce sujet, il fallait mieux attendre d'être avec elle avant de prendre le moindre risque.


Wilson : 90%
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

you look like yourself, but you're somebody else⋆ You were the better part of every bit of beating heart that I had, whatever I had. I finally sat alone pitch black flesh and bone. Couldn't believe that you were gone.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 471
✯ Les étoiles : 785




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Dim 4 Fév 2018 - 22:43


« Dangerous Game »


La chaleur était présente dans cette jungle touffue et Evelyn regrettait presque de ne pas encore avoir trouvé de gourde... cela lui aurait bien servi au point d'eau... Ses fonctions vitales fonctionnaient comme celles d'une humaine lambda et le moins qu'elle pouvait dire, c'est que c'était embêtant, très embêtant même. Elle n'aimait pas cela. Elle voulait bien s'accepter en humaine, elle le faisait maintenant depuis de nombreuses années, mais il était hors de question qu'elle devienne une forme primitive de l'humanité non mais oh ! Elle ne savait même pas si elle était capable de tenir le rythme de son corps... généralement elle contrôlait tout, là elle ne contrôlait rien... et si elle survivrait de fait moins longtemps ? Qu'elle supportait moins la soif ou la faim? Cete peur lui lança une crise de panique subite mais elle souffla rapidement pour reprendre ses esprits. Wilson comptait sur elle, sa fille comptait sur elle, Callio... dieu seul savait ce que faisait Callio mais la blonde était presque sûre qu'elle aimait sa nièce improvisée à petite dose et que l'idée de l'avoir entièrement dans sa vie de manière continuelle ne devait pas l'enchanter des masses... autant dire qu'on pouvait conclure qu'elle devait aussi espérer que les parents reviennent vite...

Aussi étrange que cela puisse paraître à la vue ennuyeuse de son activité, les deux heures qui la séparèrent de Wilson passèrent très vite. Elle était restée les yeux rivées sur le campement pendant deux heures, notant comme elle pouvaient toutes les petites informations utiles qu'elle pouvait observée. Une fois les deux heures passées, elle baissa les yeux vers le sol pour voir Wilson qui arrivait, visiblement avec quelque chose dans les mains. Le camp tournait au ralenti, chacun se préparant à passer la nuit en préparant le festin du soir. Cela lui permettait bien quelques minutes de pauses pour voir son chéri. Avec toutes les précautions du monde, elle descendit de l'arbre avec un sourire. Mais son visage s'assombrit instantanément en voyant toutes les griffures que Wall-E avait sur le visage.

- Oh mon dieu, qu'est-ce qui s'est passé ? Tu vas bien ?

Elle ne lui laissait même pas le temps de répondre, les mains fermement posées sur son crâne, lui bougeant la tête dans tous les sens pour observer ses blessures, peu profondes, certes, mais qui avaient quand même le don de l'inquiéter. Ce n'était que des égratinures mais dans ce jeu, il semblait que même un battement d'aile de papillon pouvait provoquer la pire des explosions alors, on était jamais assez prudent. Lorsqu'elle réalisa que sa brusquerie due à sa panique devait plus le blesser que ses blessures en elle-même, elle le lâcha brusquement avant de regarder ses mains.

- Tu as trouvé quelque chose ?

Elle le laissa lui expliquer tout ce qu'il avait vécu en l'écoutant avec attention, sans l'interrompre. Le schéma classique... elle se souvenait encore de ce grand champ de sublimes fleures bleues en Ecosse, de cette biche incroyable avant de finir nez à nez avec un tueur en série du nom de Jack qui ne cherchait qu'à la tuer... elle aurait pu lui dire si elle avait été là, mais ce n'était pas le cas... Et le fait qu'il ai risqué sa vie pour eux le rendait si héroïque qu'elle ne trouva rien d'autre à répondre que de le prendre dans les bras. Elle ne le lâcha que lorsqu'il décida d'en revenir aux graines. Elle prit le sachet, plongea sa main dedans et observa attentivement les graines pendant de longues minutes. Son personnage n'était pas programmé pour savoir ce genre de choses et apapramment, ces souvenirs là lui avaient été bloqués, tout comme son contrôle corporel. D'un air navré, elle l'observa quelques secondes avant d'avouer :

- Je suis désolée... je suis incapable de savoir ce que c'est... je n'arrive pas à m'en souvenir, c'est comme si mes compétences de personnages bloquaient certaines de mes aptitudes... et d'ailleurs... j'ai vraiment soif... Tu... tu veux bien monter la garde ? Je reviens...

Elle s'était éloignée sans unmot de plus pour tenter de retrouver la cascade. Elle prit plusieurs grandes gorgées d'eau avant de regarder autour d'elle. Elle n'avait pas voulu s'étendre sur ses incapacités, préférant éviter le regard de Wilson. C'était pour cela qu'elle était partie aussi vite. Elle ne supportait pas de ne pas être performante, de ne plus être la meilleure, celle en mesure de les sauver. Elle ne pouvait dire que "je ne sais pas" et l'idée de voir de la déception dans les yeux du père de sa fille lui était insupportable.
Quelque chose brillait au loin. La sortant immédiatement de ses pensées. Elle se releva d'un bond pour mieux observer l'objet. Une sorte de chose en métal gisait dans le ruisseau de galet. Sans douté un instant de plus, elle se mit à courir droit sur l'objet. Les galets immergés accompagné du courant qui passait entre ses jambes la fit glisser et tomber sur ses fesses. Aussi rapide qu'elle le put, elle se releva et continua sa course droit vers... un espèce de morceau de tole. L'objet était plutôt mou, maléable, et ddéchiré en un point... si elle parvenait à le coupé en deux...

- Alleeeeeeeeeez

Le pied droit sur un morceau de la tôle, elle tirait de toutes ses forces avec ses mains pour le couper en deux. Elle était revenue avec le morceau, certaine de pouvoir en faire quelque chose de bien. L'objet fini par céder, ce qui lui valu une nouvelle chute. Du premier morceau, elle tâcha de le plier et de le recourber du mieux qu'elle le pouvait sur lui-même afin d'en faire un bol de fortune. Du second morceau, plus petit, elle ne savait pas encore. Evelyn décida de remplir le bol d'eau et ramena sa trouvaille vers Wilson.

- C'est moi ! Descends, je t'ai ramené de l'eau. Je suis désolée d'avoir été aussi longue mais j'ai trouvé ça sur la route...

Elle lui tendit le bol lorsqu'il se posa au sol. Elle avait préféré parle à la minute où il avait posé ses yeux sur elle carson regard ne disait rien de bon. Apparamment il s'était inquiété et elle avait dû partir depuis un certain temps... elle ne s'en était même pas rendu compte. Tous deux remontèrent dans l'arbre. Après qu'il eû fait son topo elle lui précisa :

- Bon... il va falloir qu'on fasse le guêt aussi cette nuit... Apparament leurs journées sont assez remplies : ils chassent, ils dansent, préparent à manger, tandent les peaux... bref je pense que débarquer dans le camp en pleine journée ne serait pas la meilleure des idées... Vu le nombre de personnes, on ne parviendra jamais à se faufiler et à atteindre le chef, ils sont bien trop nombreux. Donc je pense qu'il faut qu'on fasse ça de nuit... en espérant qu'ils soient moins actifs la nuit et qu'on croise moins de...


Les yeux écarquillés par la terreur, sa phrase s'était perdue dans sa gorge, ses lèvres légèrement entreouvertes :

- Ne bouge SURTOUT PAS !

Un énorme serpent avait décidé de leur rendre visite et descendait à présent lentement en direction du coup de Wilson. A la façon dont il tenait sa gueule ouverte, il ne devait pas faire partie des constricteurs mais bien plus des serpents à venin, ce qui n'anonçait rien de bon. Ils étaient plutôt rapides... Les mains tremblantes, elle récupéra le bol en tole à présent vide et observa le sol. Ils n'étaient pas si haut mais la chute allait quand même être un peu douloureuse. Les lèvres tremblantes, les larmes aux yeux, elle lui chuchota :

- Essaye de faire de ton mieux pour tomber bien, d'accord ? Je suis vraiment désolée, je t'aime...

Sans crier gare, elle utilisa sa jambe pour posser Wilson en équilibre sur la branche, tout comme elle, dans le vide. Le serpent avait fait son mouvement pour attaquer et sa mâchoir se referma sur rien. Avec un cri vengeur, la blonde écrasa le bol sur la tête du reptile, ce qui eu le don de l'étourdir. D'un geste vif, elle attrapa la tête de la bestiole et descendit au plus vite de l'arbre. Après avoir coincé la bestiole sous un rocher, elle se précipita vers Wilson qui s'était déjà relevé, apparamment pas vraiment blessé. L'ancien robot lui caressa les cheveux d'un geste fébrile tandis que les larmes lui coulaient sur les joues et qu'elle l'embrassait avec une fougue aussi forte que sa peur :

- Je suis désolée, je suis tellement désolée Wilson, je voulais pas te faire de mal... je, c'était ma seule façon de réussir à te sauver, tu comprends? Ce truc allait te mordre, je savais pas comment faire autrement, je suis tellement désolée...

Elle prit plusieurs minutes pour se rassurer sur ce qu'elle venait de faire, sa tête nichée au creux de son cou à sangloter. Elle se sentait tellement coupable, elle avait eu si peur de le tuer... la dernière fois qu'elle avait dû le blesser de son plein gré remontait au jour où il avait Neil au monde... autant dire qu'elle n'avait pas vraiment cette habitude avec lui et que cela avait le don de l'ébranler au plus profond de son être. Utilisant son bras pour ressuyer son visage ruisselant de larmes, elle enchaîna avec cette énergie si peu naturelle, synonyme du choc qu'elle venait de vivre.

- Mais au moins on peut savoir à quoi elles servent tes graines maintenant, regarde ! On peut en donner une au serpent et voir comment il réagit !

Tout en parlant, elle avait récupéré le serpent par la tête et lui avait enfoncé une graine dans la gorge. Au bout de quelques secondes son corps était devenu flasque, détendu... sans vie. D'un ton catégorique, elle précisa, après lui avoir observer les yeux et l'avoir touché :

- C'est pas du poison... si une certaine forme de rigidité cadavérique arrive assez vite sur ce genre de spécimen au niveau de l'abdomen... je pense qu'il est juste endormi... c'est... c'est une espèce de somnifère... mais...


Elle s'était approchée d'un tas de mousse qu'elle arracha de sa main libre :

- Avec le petit bout de tôle qu'il nous reste, on peut créé un flacon et avec cette mousse, on peut tenter de prélever son venin le temps qu'il est endormi... on saurait au moins comment tué le chef du village, tu m'aides ?

Sans le regardé, elle avait déjà commencé à tordre la tole, le serpent gisant à au sol à ses côtés, tandis qu'elle était assise par terre, les gens croisés en tailleur, en reniflant de manière symptômatique en continuant de répéter à voix basse pendant qu'elle façonnait son flacon :

- Je suis désolée... SNIFF... Je suis désolée... SNIFF

Evelyn : 100%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You're not him and you'll never be...
- & now the night is coming to an end
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3039
✯ Les étoiles : 2331




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Sam 10 Fév 2018 - 1:51


we play dangerous games
Enfin quand même un peu normalement.

Wilson avait eu un moment d'absence, au moment où son corps avait frappé le sol. Il avait analysé rapidement ce que lui avait dit Evelyn, avant de le pousser et il se retrouver à cligner des yeux vers le ciel, l'écoutant encore maintenant qu'elle l'avait rejoint. Comme elle lui avait demandé, il avait fait de son mieux. Et il pensait surtout pouvoir remercier les capacités de ce jeu de lui permettre d'être étonnement résistant aux chocs. Au moins, il venait de tester et en effet, ça ne lui faisait presque rien. Il fallait avouer que la hauteur n'était pas des plus impressionnantes, qu'il avait eu le droit à un entraînement par les plus doués et qu'être prévenu aidait beaucoup. Il s'en sortait à merveille.

Passé l'étonnement, il se redressa en secouant la tête, s'appuyant sur ses paumes. Son regard accrocha la blonde en panique, qui s'éloignait pour récupérer le serpent. Elle parlait beaucoup, elle s'agitait, elle pleurait. Il ne la voyait que rarement dans un tel état. Elle culpabilisait.

« Hey. »

Il s'était traîné vers elle, s'asseyant juste à côté, lui prenant le morceau de tôle des mains.

« C'est rien. Je n'ai rien. Je vais bien. »

Doucement, ses mains étaient venues se poser de chaque côté de son visage, son pouce caressant ses joues avec lenteur. Un léger sourire étirait les lèvres du robot, alors que toute sa tendresse transparaissait dans ses yeux, l'enveloppant toute entière.

« Je vais vraiment bien. Tu m'as sauvé du serpent, tu n'as pas à t'excuser. Tu as bien fais. »

Il avait senti, plus tôt, qu'elle s'en voulait déjà de ne pas être dotée d'autant de connaissances qu'à l'habitude. Ils se trouvaient dans un univers hostile et inconnu, où leurs rôles étaient revus, où ils ne pouvaient pas agir comme ils le faisaient généralement. Il était normal qu'elle en soit perturbée. Il l'était aussi.

« Je ne t'en veux pas, tu sais ? »

Il continuait ses gestes instinctifs. Si il avait déjà dû la rassurer, par le passé, des moments tels que celui-ci ne se produisait pas souvent. Il ne le regrettait pas, il n'aimait pas la voir triste, même si elle était toujours aussi belle, sans le moindre doute. Une de ses mains descendit pour s'emparer de l'une des siennes, entremêlant ses doigts aux siens. Si lui aussi ne se sentait pas des plus rassurés, ou des plus confiants, il ne pouvait nier que cette simple proximité lui permettait d'espérer. Et même si Evelyn ne pouvait pas savoir ce à quoi servaient les graines, même si ils risquaient encore de se faire attaquer par la faune et la flore, même si il n'avait aucune idée de comment se terminerait cette mission... Elle l'impressionnait toujours autant.

Elle avait agit rapidement, réfléchissant à une vitesse impressionnante pour lui éviter la morsure, se comportant en conséquence. Elle avait beau s'imaginer qu'elle n'avait pas d'utilité comme dans le monde réel, elle ne se rendait pas compte à quel point elle était extraordinaire même sans certaines de ses capacités.

« Repose-toi. » murmura-t-il finalement, avant d'aller déposer un baiser sur son front. « Je vais m'occuper de ça. Je vais surveiller le camp. Si jamais je vois la moindre ouverture, je te réveille. Mais tu as besoin de te reposer. »

Elle semblait tellement chamboulée parce qu'elle lui avait fait que ça lui pinçait le cœur. Son désarroi se répercutait contre lui, sans qu'aucun pouvoir d'empathie ne soit requis pour qu'il sache parfaitement ce qu'elle traversait. Son dos le lançait quelque peu mais il n'y prêtait pas attention.

Il était resté un moment ainsi, sans la lâcher, en profitant pour la serrer dans ses bras, cherchant à la rassurer en passant ses doigts dans ses cheveux, en lui répétant que tout allait parfaitement bien. Il ne sut combien de temps exactement il resta ainsi, à chercher à la réconforter, avant de s'occuper du venin du serpent. Il avait suivi son idée – ingénieuse, au passage – prenant le temps de former un récipient assez pratique avec la ferraille. Récupérer le venin sur le serpent était chose aisée, après cela.

« Est-ce que... est-ce que je le laisse s'échapper ? »

Ce n'était qu'un soupir, il ne savait même pas si Eve l'avait entendu.

« Faut qu'on mange quelque chose... »

Ils étaient dans un jeu, ce serpent n'existait pas, ça ne changerait pas grand chose. C'était simplement qu'il n'avait pas la moindre idée de comment mettre fin à ses jours de manière rapide et indolore. Il grimaça à l'idée de devoir l'étrangler, secouant la tête. Il n'y avait presque rien comme viande sur un tel animal, il trouverait autre chose. Pour l'instant, le reptile était encore bien assommé, il ne serait d'aucun danger.

Il se décida de remonter dans l'arbre, laissant EVE décidée de si elle voulait le rejoindre ou rester en bas. Il resta longtemps – du moins, cela lui parut durer une éternité – à observer ce qui se déroulait. Des tours de garde semblaient être imposés, mais il y avait toujours un intervalle de quelques minutes pendant lequel une partie ouest du camp n'était pas surveillée. C'était par là qu'ils pourraient entrer. Ensuite, trouver le chef. Une fois la mission terminée, en sortir serait une autre histoire. Il fallait espérer qu'il leur arrive la même chose qu'à leur compagnon et qu'ils changent d'endroit une fois un niveau passé.

Wilson était redescendu, s'étirant alors que ses muscles s'étaient engourdis par la position immobile qu'il avait tenu. Il commençait à ressentir les effets de la descente d'adrénaline, le poids de l'inquiétude et de la fatigue l'écrasant tout aussi soudainement.

« Il faudrait trouver de quoi faire une lame. Ou un couteau, ce serait top. Voir des flèches, à la limite. »

Il examinait le venin récupéré sur l'animal d'un air distrait. Le faire avaler au Chef ne semblait pas être la plus aisée des solutions. Par contre, faire en sorte de le toucher avec une arme en étant imprégnée, ça, c'était faisable.

« Ce serait plus simple pour l'atteindre. »

Mine de rien, ils pouvaient s'en sortir. Il n'en doutait plus.

Wilson : 90%
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

you look like yourself, but you're somebody else⋆ You were the better part of every bit of beating heart that I had, whatever I had. I finally sat alone pitch black flesh and bone. Couldn't believe that you were gone.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 471
✯ Les étoiles : 785




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Dim 11 Fév 2018 - 23:37


« Dangerous Game »


Wilson avait tenté de la rassurer par tous les moyens et sa ferveur et ses yeux qui ne savaient mentir avaient eu raison de sa culpabilité. Avec un faible sourire, elle avait reposé sa joue sur la main de son amoureux avant de les prendre dans les siennes. Il était parfait. Pouvait-on réellement être plus parfait qu’il ne l’était ? C’était vrai quoi ! Elle l’avait envoyé valser du haut d’un arbre et il trouvait encore les bons mots pour la rassurer, lui prouver que tout cela n’avait nullement entacher tout l’amour qu’il avait pour elle. Et cela rassura la blonde plus que de mesure.

Lorsqu’il lui proposa de se reposer, elle ne se fit pas prier bien longtemps et s’allongea de la manière la plus confortable qu’elle le pouvait. Elle avait une confiance aveugle en Wilson. Elle savait que si elle était en quelconque danger, il saurait le voir bien avant que cela n’arrive, qu’il la protégerait et la sauverait. Aussi plongea-t-elle rapidement dans un sommeil des plus réparateurs, dans cauchemars où elle put recharger ses batteries pleinement.

A son réveil, Wilson était toujours perché sur son arbre. La nuit était tombé sans doute depuis déjà quelques heures et le petit robot avait scrupuleusement observer tous les tours de rondes. Evelyn pu s’en rendre compte lorsqu’elle me rejoignit au sommet et elle ne put qu’approuver son idée de la lance lorsqu’il proposa son arme, très efficace.

- Tu as une très bonne idée, je trouve ! Comme ça, même si on le blesse, sera sûre que la blessure le tuera. C’est un peu horrible de parler comme ça d’ailleurs, j’espère qu’Iris n’est pas devant la télé...

Après ce court moment de réflexion où elle scruta le ciel, espérant sans doute voire la lucarne, elle finit par reposer son attention sur Wilson.

- Il y avait pleins de pierres par là-bas... peut être qu’on y trouvera un silex ou quelque chose s’en rapprochant... je pense qu’on a suffisamment observé le camp, j’ai déjà une idée sur comment procéder... on peut y aller ensemble si tu veux ?

Les deux amoureux redescendirent alors de l’arbre pour se diriger de nouveau non loin de la rivière où tout un tas de pierres différentes jonchaient le sol. Ils cherchaient bien depuis 10 minutes quand soudain le pieds d’Evelyn se posa sur quelque chose qui s’enfonça dans le sol dans un petit « click » par rassurant.

- Euh... Wilson ?

Elle lui fit des grands gestes de la main pour qu’il la rejoigne dès qu’il eut tourné la tête vers elle. Lorsqu’il arriva à ses côtés, elle tenta de trouver les mots les moins paniquant possible pour expliquer ce qui venait de se passer mais elle ne trouva rien de mieux à dire que :

- J’ai marché sur quelque chose qui a fait « click » sous moi... je crois que c’est une mine antipersonnelle.

Le regard que lui lança Wall-E était plein de terreur. Ses yeux s’étaient écarquillés et sa peau avait blanchi d’un coup, cela se voyait d’autant plus avec l’étrange lumière verte qui l’éclairait. Attendez... une lumière verte ? Lorsque la blonde suivit du regard la source du faisceau, elle vit apparaître devant eux un nouveau texte « Quête secondaire. Appuyez pour activer ». Perplexe, elle hésita une seconde avant de donner une nouvelle impulsion du pied. Après tout, les quêtes secondaires étaient aussi là pour leur apporter des bonus, non ? Un hologramme un peu grésillant d’un homme blond et musclé apparut devant eux. Il souriait de toutes ses dents, les bras croisés, visiblement fier de sa personne. Un seul regard vers Wilson lui fit comprendre de qui il s’agissait. Son petit robot connaissait bien mieux les dieux qu’elle pour les avoir côtoyé plus longtemps mais il semblait évident à présent qu’il s’agissait du dieu des arts et de la musique, dans la mesure où le titre de la quête apparu à son tour « soit aussi beau qu’Apollon ».

Une musique très rythmé se mit alors à retentir dans toute la forêt, sans pour autant réveiller le reste des habitants apparemment. C’était comme si le reste du jeu s’était mis en pause. Un Apollon tout de corps apparut accompagné d’un autre personnage bien moins évolué et après un petit compte à rebours, les deux se mirent à dancer. Les yeux d’Evelyn s’illuminèrent sous la compréhension :

- C’est comme un « Just Dance » ! Il faut faire comme eux !

Le début ressemblait à des pauses d’aérobic, ce qui ne semblait pas bien difficile à atteindre une fois la coordination atteinte. La grâce n’avait jamais vraiment fait partie du code d’Evelyn et la dance prouvait encore une fois ce phénomène. Après quelques pas de jambes et de bras bien placés, la difficulté augmenta à nouveau et Evelyn et Wilson se retrouvèrent presque à danser un chacha improvisé suivi d'un rock qui eu le don de les essouflées. La blonde avait presque l'impression d'être dans "Danse avec les Stars", une émission qu'elle aimait bien regarder le vendredi soir, particulièrement quand elle était seule à la maison. Pour le final, la jeune femme fonça sur on amoureux qui du la soulever au-dessus de la tête à la Dirty Dancing dans un final tremblotant et peu gracieux. Les deux robots finirent par en tomber à la renverse, Wall-E devant sans doute être écrasé sous le poids de sa dulcinée, non pas très forte en chaire mais suffisamment costaude pour que les petits bra du robots lui fassent perdre son équilibre. Le souvenir du bon pour la carte de sport lui renvint en mémoire et elle espérait que l'homme n'y avait pas pensé, de peur de le vexer. A califourchon au-dessus de lui, l'ancienne robot éclata d'un rire franc. C'était bien la première fois qu'elle s'amusait réellement dans ce jeu et cette quête en avait valu la chandelle. Après un instant de silence, une nouvelle phrase leur annonça "vous avez gagnez!" Apparamment, leur danse n'était pas si terrible que cela puisqu'il avait réussi à cumuler suffisamment de points à eux deux pour débloquer la quête. Une lance leur tomba alors à côté, sortant de nulle part. La blonde poussa un petit hurlement de joie avant de foncer la tête la première sur la bouche de Wilson pour lui donner le baiser le plus torride dont elle était capable, signe de sa joie intense. Elle décida ensuite de se relever et après avoir tendu la main à Wilson pour qu'il en fasse de même, Evelyn ramassa la lance et la montra à son coéquipier :

- Bon... On va le tuer ce chef ?

Elle avait un grand sourire aux lèvres. Elle se détourna ensuite pour reprendre la route vers leur campement de fortune et en profita pour lui expliquer son plan :

- Alors voilà... il vaudrait mieux que nous attaquions de nuit. La Garde est réduite, beaucoup dorment, ce sera forcément plus facile. Je pense que l'un d'entre nous doit faire diversion pour les deux gardes de devant tandis que l'autre se faufilera dans le camp jusqu'à la tente du chef. Dans la mesure où elle est la plus grande et celle au centre du campement, se ne devra pas être compliqué... mais il faudra être silencieux...

Elle hésita un instant avant de lui proposer :

- On tire notre rôle à la courte-paille ?

Evelyn : 100%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You're not him and you'll never be...
- & now the night is coming to an end
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3039
✯ Les étoiles : 2331




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Dim 18 Fév 2018 - 1:35


we play dangerous games
Et ça continue, encore et encore...

Ce jeu ne cherchait peut-être pas à les tuer, finalement. Pourtant, cette pensée l'avait percuté avec violence lorsqu'il avait cru qu'Evelyn avait posé le pied sur une mine. Les pires scénarios s'étaient amusés à défiler dans sa tête, de l'explosion à la perte de membres irréversibles, mêlant peur et impuissance dans son esprit. Que devait-il faire ? Comment devait-il le faire ? Allaient-il en finir là ? Il s'imaginait Iris devant l'écran, qui devait regarder ça, si jamais une telle chose se produisait. Il eut l'impression que son cœur était en train de se briser en milliers de petits morceaux. Et dire qu'ils commençaient à bien se débrouiller et rien n'était encore arrivé... Mais Wilson était rapidement en proie à la panique. Trop rapidement.

Tout comme son soulagement fut sans bornes au moment où il réalisa que ce n'était 'qu'une' quête. Il soupira si longuement et si bruyamment qu'il s'en étonna lui-même. Il aurait presque prit EVE dans ses bras, rassuré qu'ils ne soient pas sur le point de finir en bouillie difforme étalée sur le sol. Mais la sorte d'hologramme qui apparu le laissa tellement choqué qu'il n'en eut pas l'occasion. Ces dieux et leurs idées... tellement déjantées... C'était n'importe quoi. Sans parler de la session de danse qui suivit. Wilson n'était pas doué pour paraître gracieux ou ne serait-ce qu'au niveau de sa coordination. Autant dire que Callio devait vivre le pire (ou le meilleur, selon le point de vue) fou rire de toute son existence en les regardant. Il ne savait pas quoi faire de ses bras, sentant l'angoisse monter au moment du porté. Il allait la faire tomber. C'était une certitude. Non pas parce qu'il n'avait pas la force requise – même si en effet, l'abonnement à la salle lui revint en mémoire à cet instant. Simplement parce qu'il... n'était pas très doué.

En effet, la chute fut inévitable. Il se félicita néanmoins d'avoir réussi à amortir celle de sa belle en restant celui dont le dos heurta le sol. C'était douloureux, mais ça en valait la peine, pour la lance tout comme pour le baiser qui suivit. Il ne se plaindrait pas d'un acte pareil.

Sa motivation n'était certainement pas remontée au même niveau que celle de la jeune femme, mais il devait avouer que ce « jeu » ne semblait pas si horrible que ça. En réalité, le fait d'avoir vu Apollon... il s'imaginait qu'ils ne craignaient pas tant que ça pour leur vie. Ils n'auraient jamais fait une chose pareille, les dieux, non ? Le soucis principal était surtout d'en sortir, certes. Et si ils souhaitaient avancer, ils devaient bien achever cette quête.

Il secoua la tête à sa proposition, un bref sourire passant sur ses lèvres.

« T'es meilleure que moi, question discrétion. »

C'était un fait. Même si certaines des capacités de la jeune femme étaient étouffées par le jeu, elle restait plus souple, plus agile et se débrouillait mieux que lui avec une arme.

« Je vais faire l'appât. »

Il n'en était pas effrayé, étrangement. Au contraire, une certaine impatience et un léger engouement était perceptible dans sa voix. Si ils avaient réussi à s'amuser d'une quête secondaire, ils devaient bien trouver de quoi se divertir grâce à la première.

Arrivés à l'endroit où ils avaient laissé leur peu de possessions, il ramassa le modeste récipient contenant le venin. Il l'avait porté au niveau de la pointe de leur nouvelle arme, cherchant à l'en recouvrir au possible en évitant de toucher le liquide visqueux.

« Oublie pas que ta spécialité c'est le corps à corps. Le jeu en prendra compte. Plus tu sera près, plus tu aura de chances de réussir. »

Une fois sa tâche terminée, il reposa l'objet et se redressa, remuant ses épaules comme pour se donner du courage.

« Mais je suis certain que tu te débrouillera à merveille. »

Sa main venant se poser sur la joue d'Evelyn, il déposa un bref baiser sur son front. Il n'avait aucune crainte quant à sa victoire. Lui était fait pour encaisser les coups. Il allait bien voir ce que ça donnerait.

Le camp était tout proche. Ils avaient fait en sorte d'être le plus silencieux possibles pour s'approcher de l'entrée où se trouvait les gardes. C'est à ce moment là qu'il se sépara d'elle, non sans avoir serrer une énième fois sa main dans la sienne. Wilson ne voulait pas attirer l'attention dans sa direction, elle devait au contraire profiter de l'ouverture qu'il allait lui offrir. Il prit le temps de s'écarter de plusieurs mètres, se faisant la réflexion qu'il aurait peut-être été plus prudent de prendre l'arme à feu d'Evelyn avec lui. Seulement, le bruit attirerait trop d'attention. Ce n'était pas plus mal qu'il ne s'en serve pas.

Il émit un premier sifflement, qu'ils semblèrent ignorer. Puis un deuxième. Et un troisième. Avant de finir par lâcher un cri qui aurait pu ressembler à celui d'un animal en train d'agoniser, réussissant à faire en sorte que les deux molosses tournent la tête dans sa direction. Si ils sentaient une menace, ils préviendraient leurs copains. Si ils ne trouvaient pas ça assez intriguant, ils ne bougeraient pas. Il devait vraiment faire l'appât.

Le robot n'avait pas besoin de faire semblant d'être blessé, étant donné ce qu'il avait déjà vécu. Ses bras et ses jambes étaient encore éraflés suite à la rencontre avec les plantes énervée. S'allongeant au sol, prenant son expression la plus faiblarde possible, il commença à ramper. Il se dévoilait en dehors des buissons, se forçant à se traîner à même le sol. Ils ne résisteraient pas à l'appel de viande fraîche, n'est-ce pas ?

Et il avait eu raison. Criant à nouveau pour leur montrer qu'il était là, les deux hommes observèrent sa silhouette qui se dessinait au loin d'un air curieux, avant de se regarder l'un et l'autre. Ils ne mirent pas longtemps à bouger pour venir voir qui était cet homme en train de crever à même le sol. A mesure qu'il les voyait s'approcher, Wilson commençait néanmoins à s'inquiéter. Et si ils l'empalaient sur une de leurs lances sans plus de cérémonie ? Il avait confiance en EVE et sa rapidité. Ce n'était qu'une question de minutes, avant que ce soit terminé.

Il s'appliquait à produire des sons étranges, feignant l'agonie, se tortillant sur place. C'était criant de réalisme. Il aurait pu faire acteur, s'il n'avait pas été éboueur. Il n'eut pas besoin de faire semblant d'avoir le teint livide en apercevant les visages des deux barbares à quelques centimètres du sien. Ils étaient effrayants. Leur maquillage, leurs yeux injectés de sang et leurs airs ravis en le dévisageant n'étaient pas des plus rassurants. L'un des hommes émit un rire, à la limite de l'hystérique, avant d'aller prendre une de ses chevilles dans ses mains.

C'était là qu'il ne devait pas se laisser faire si il ne voulait pas se faire cuire au-dessus d'un feu.

Sa tête se releva subitement pour frapper celle de celui qui le regardait toujours avec un intérêt malsain. Immédiatement, un certain mal de crâne le prit suite au choc, mais il tenta de ne pas y prêter attention. Son pied libre était allé frapper le deux du second adversaire, l'étonnement lui faisant lâcher sa prise. Il ne réussit pas à se remettre debout tout de suite, mais profita au contraire de cette position pour attraper les jambes de celui qui était étourdi, le tirant pour le faire tomber à côté de lui. Il attrapa le couteau accroché au pagne à sa taille, se disant qu'une arme pour se défendre ne serait pas de trop. Il entendit le deuxième grogner derrière. Il l'avait énervé. Etonnement. Son poing alla s'écraser contre la tête de celui au sol, dans l'espoir de l'assommer encore un peu plus. Au moins, en un contre un, il prendrait moins de risques.

Malheureusement pour lui, il semblait que celui qui voulait le traîner était le plus coriace. Il montrait ses dents aiguisés comme pour lui montrer qu'il allait bientôt le déchiqueter, faisant grimacer le pauvre robot qui tenait son couteau bien maladroitement. Il aurait préféré avoir une tronçonneuse, ou un extincteur. Quelque chose de gros, de massif, de pratique. Il ne risquait pas de lui faire très mal avec juste cette petite lame. Il devait se servir de sa résistance.

Sans plus attendre, il lui fonça littéralement dessus. Il ignorait si sa masse était plus importante, mais la surprise lui donna l'avantage. Le cannibale en eut le souffle coupé, mais réussit malgré tout à planter sa propre lame dans l'épaule de Wilson qui retint un cri de douleur. Il ne voulait pas qu'Evelyn l'entende et rapplique en s'inquiétant. En réalité, il ressentait bien que sa souffrance n'était pas aussi intense qu'elle aurait dû l'être en temps normal. Il était réellement fait pour tenir les chocs.

« Je suis désolé de vous faire mal mais je veux pas vous servir de dîner, j'ai une fille qui m'attends à la maison. »

Même si il ne s'agissait que de personnages pixelisés – ce qu'il avait encore du mal à admettre – il ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir de les traiter de la sorte. Il ne faisait que respecter leur code, il ne lui voulait pas réellement de mal... même si cette question méritait finalement réflexion, puisque l'homme, maintenant à terre écrasé par le poids du jeune homme, tournait sa lame enfoncée dans le corps de Wilson avec un plaisir malsain.

Il réussit à l'arrêter, retirant le couteau planté dans sa peau et écrasant la main de l'ennemi au sol.

« J'espère que tu caches les yeux d'Iris, Callio ! »

Il ignorait si elle l'écoutait. Il ignorait si elle le voyait. Mais il n'avait pas la moindre envie que sa fille assiste à ce spectacle et il se devait de le faire remarquer, si jamais la baby-sitter improvisée de la journée était en capacité de l'entendre.

Il attendit un instant, les lèvres pincées, ne supportant pas l'idée de ce qu'il allait faire. Mais le couteau qu'il avait piqué trouva son chemin jusqu'à la tête du cannibale. Heureusement qu'il avait vu des choses plus moches que ça, il aurait pu en vomir, si ça avait été la première fois. Son souffle se coupa néanmoins, le robot déglutissant avec peine alors qu'il se relevait, abandonnant l'arme où elle était. Il avait toujours la seconde. Et le copain du mort commençait à refaire du bruit.

Son regard se posa en direction du camp, cherchant la moindre indication du regard. Est-ce qu'elle y était ? Est-ce qu'elle avait réussit ? Est-ce qu'il était obligé de s'en prendre au second sauvage ? Dans le doute, il lui administra un coup de pied dans son menton. Si il était sur le point de reprendre conscience, ce n'était plus le cas. Est-ce qu'il devait attendre maintenant ou la rejoindre ?

Wilson : 80%
black pumpkin


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

you look like yourself, but you're somebody else⋆ You were the better part of every bit of beating heart that I had, whatever I had. I finally sat alone pitch black flesh and bone. Couldn't believe that you were gone.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 471
✯ Les étoiles : 785




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Dim 18 Fév 2018 - 22:07


« Dangerous Game »


De toutes les séparations forcées qu'elle avait eu aveclui, celle-ci lui semblait être la pire de toute. Il y avait beaucoup trop d'enjeux et tout reposait sur ses épaules. Si jamais elle ne parvenait pas à le tuer, Wilson se serait fait capturer pour rien et seul le dieu de ce jeu pouvait savoir ce que les indigènes lui réservaient. Elle avait attendu, tapie dans un coin, que les deux molosses s'éloignent avant de se diriger à pas de loup vers le camp. L'infiltration était désormais réussie. Tout cela lui rappelait vaguement son ancienne vie et plus précisément quand elle avait dut retourner sur le vaisseau des humains, quand elle s'était faufilée de couloirs en couloirs avec Wall-E pour arrêter l'infâme OTTO. Ils s'en étaient sortis à cette époque, il n'y avait aucune raison qu'ils ne s'en sortent pas là non plus. Evelyn était passée de case en case, s'arrêtant à chacune d'elle pour se cacher un peu à d'éventuel regard, vérifier que la voie était libre avant de poursuivre son chemin. Arrivée à la case du chef, elle n'avait pas hésité une seule seconde avant de s'engouffrer dedans.

Il faisait sombre et le bruit d'une respiration profonde et régulière lui faisait comprendre que quelqu'un était en train de dormir. Lentement, elle avait ramenée la lance vers l'avant de son corps et s'était approchée vers sa victime en retenant sa respiration. Elle espérait de tout coeur que sa petite fille ne voyait pas ce que sa maman était en train de faire. Evelyn espérait de tout coeur qu'Iris était désormais en train de mâchonner un jouet loin de toute cette agitation ou même que Calliope était en train de lui donner à manger. Quelle heure était-il d'ailleurs dans le monde réel ? Cela faisait-il des heures? Des minutes qu'ils avaient disparus ? Elle n'en avait pas la moindre idée.

La blonde était désormais au pied du bivouac du chef. Elle avait pris la lance à deux mains, comme si elle tenait un pieu et l'avait levé au dessus de sa tête pour la planter directement dans le coeur de sa victime. Mais à cet instant, l'indigène ouvrit brusquement les yeux et la jeune femme avait été obligée de lâcher la lance pour plaquer ses mains sur la bouche du chef afin d'étouffer son cri. Il fallait dire qu'il avait une tête d'ancien mais qu'il n'avait pas perdu sa vitalité. Un coup de pied bien placé dans le ventre de la femme lui avait coupé la respiration, la forçant à reculée. Sous le coup, elle avait trébuchée et était tombée sur les fesses. Le chef en avait profité pour se lever d'un bond avant de lui mettre un coup de pied dans le visage. Sa lèvre se coupa sous l'impulsion de l'homme et Evelyn bascula sur le sol, la tête non loin de la terre battue. Elle eu le temps de voir quelques gouttes tomber dans la poussière tandis qu'elle clignait des yeux pour ne pas voir les étoiles danser devant ses yeux.

A taton, elle avait rampé vers la lance et l'avait soulevé au même moment que l'homme se jetait sur elle. La pointe se planta dans la chair de son bras, juste en dessous de son épaule, ce qui lui arracha un petit cri de douleur. D'un geste net, il envoya valser l'arme avant de plonger sur la blonde qui tomba sur le dos. Le chef était désormais à califourchon sur elle, les mains autour de son coup. Elle sentait sa pression se resserer tandis qu'elle commençait à suffoquer. Aussi bien qu'elle le pouvée, elle s'était mise à griffer son visage, à tenter de repousser ses mains de sa gorge. Son manque d'air la rapprochait à chaque instant de l'évanouissement. Sa tête tournait à présent fortement tandis qu'elle mettait ses dernières forces dans sa lutte, les yeux exorbités. Elle vit alors que l'homme s'était mis à suffoquer, à tousser en cherchant son air et quelques secondes plus tard, ses mains commencèrent à lâcher leur prise. La blonde pris alors de grandes bolées d'air comme si elle respirait pour la première fois tandis que le chef lui tombait dessus, raide mort.

Toujours en reprenant son souffle, elle vit l'équipe d'indigène se précipiter dans la tente. Ils s'étaient mis à hurler, à vociférer mais Evelyn était trop épuisée pour les entendre encore ou même voir les lettres vertes qui s'affichaient au-dessus d'elle. Elle continua à respirer en fermant les yeux et sombra dans le sommeil.

- Nichols, debout ! Le Général veut tout le monde sur le pont, la sieste est finie.

La blonde avait alors brusquement ouvert les yeux tandis que quelque chose de lourd lui tombait sur le ventre. Elle était dans une espèce de pièce de repos aux allures futuristes. En se relevant, elle put constater une grande baie vitrée qui lui montrait le noir, le vide et les étoiles. Elle savait exactement où elle était. A bord d'un vaisseau spatial, dans le niveau 2. Elle constata que la masse qui lui était tombée dessus était un casque noir avec un étrange symbôle dessus. Elle portait une combianaison tout aussi noire, qui rappelait un peu celles des pilotes de vaisseaux. Son coéquipier lui demanda une fois de plus de se "grouiller" avant de sortir de la pièce. Des lettres vertes apparurent de nouveau au-dessus d'elle :

"Niveau 2 : retrouver le prisonnier".

Le prisonnier ? Wilson ? A bien y regarder, elle ne le voyait nulle part. Elle sauta de sa couchette, son casque sous le bras et se dirigea dans le sombre couloir pour entendre deux officiers devant elle annoncer :

- Ils ont enfin capturer un Résistant. Je donne pas cher de sa peau, Hux va en faire de la bouilli.

Evelyn eu l'impression que son coeur rata alors un mouvement. Ce symbôle, elle le connaissait. Ce vaisseau aussi. Sa tenue. Et ce nom "Hux"... étaient-ils dans une espèce de copie de Star Wars Battlefront ? Wilson lui avait déjà parlé de ce jeu pendant leur séance cinéma sur le Thème de Star Wars. Apparamment, elle était désormais un agent un Premier Ordre... et elle devait trahir sa cause en retrouvant le Résistant... qui ne devait être que Wilson.

Evelyn : 90%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You're not him and you'll never be...
- & now the night is coming to an end
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3039
✯ Les étoiles : 2331




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Mer 21 Fév 2018 - 17:03


we play dangerous games
Enfin quand même un peu normalement.


Il n'avait même pas senti son corps se... dépixeliser. Ce n'était sans doute pas plus mal ainsi, ça devait être particulier comme expérience. Par contre, ce qu'il sentit bien comme il faut, ce fut le coup de poing magistral qu'il reçut en pleine mâchoire. Ses yeux s'ouvraient avec peine et il estimait que ce n'était pas le premier coup qu'on venait de lui mettre. Des centaines de petites étoiles dansaient devant ses yeux, lui permettant difficilement de cerner le décor dans lequel il se trouvait maintenant. Il n'eut pas le temps de lire ce que les lettres vertes affichaient au-dessus de la tête de son adversaire, mais il supposait qu'Evelyn avait rempli sa mission et qu'ils avaient monté de niveau. Un sourire fugace étira ses lèvres : au moins une bonne nouvelle. Même si ça ne semblait pas être terminé pour autant.

Ses vêtements n'étaient plus les mêmes. Les blessures suite au champ de fleurs carnivores et au combat contre les cannibales avaient disparu. Il était toujours vêtu étrangement, dans une sorte de combinaison en tissu foncé, mais ce n'était pas ce qui l'intriguait le plus. Il entendait des bruits de conversations, des rires, sans réellement les comprendre. Ses oreilles sifflaient à cause de la nouvelle gifle infligée. Si ses mains étaient attachées devant lui, il était toujours en capacité d'appuyer sur sa paume. Le même écran accompagné d'un hologramme blanc, cette fois, apparu devant lui sans que les autres ne semblent le voir.

Wallander. Membre de la Résistance. Connaissances technologiques accrues et spécialisé dans le pilotage. C'était tout ce qu'il était capable de voir pour l'instant, faisant disparaître l'écran qui lui bloquait la vue. Il pensait avoir comprit de quel univers il s'agissait... Et il avait un mauvais pressentiment.

Où était Evelyn ? Ses yeux clignèrent à plusieurs reprises et il reconnut les accoutrements de ses adversaires. Sombres, à l'allure mauvaise, des casques sur la tête. Parfait, il était chez les méchants. Et elle n'était toujours pas à côté de lui. D'un côté, il se disait que c'était plutôt bon signe. On l'avait redressé et si il avait cherché à échapper à la poigne du Stormtrooper, il finit vite par comprendre que c'était inutile. Deux d'entre eux le traînait dans le couloir.

« Qu'est-ce que j'ai fais exactement pour mériter ça ? » réussit-il à articuler, d'une voix à peine audible.

Il se prit un coup de coude pour seule réponse. Sympa. Ses pieds ne parvenaient pas réellement à le tenir debout, il les traînait plus qu'autre chose. Il y avait quelques lumières tout autour et par des sortes de hublot, il put conclure qu'il se trouvait sur un vaisseau, dans l'espace. Il... aimait bien ça, en fait. Ça lui rappelait des souvenirs, de voir les étoiles d'aussi près.

« Vous avez pas vu une jeune femme blonde traîner dans le coin ? »

Après tout, pourquoi ne pas poser la question. Il ne risquait pas grand chose. A part un autre coup qui ne se fit pas attendre. On le traînait sans beaucoup de délicatesse vers un endroit plus éclairé, du moins c'est l'impression qu'il en avait. Une large pièce, plus lumineuse que les autres, où s'alignaient plusieurs des soldats du camp obscur. Ils formaient des rangs bien précis, une vraie organisation militaire. Ah bah génial, il était pas du tout entouré d'ennemis là.

On le lâcha en le forçant à s'agenouiller au sol. Apparemment, ils attendaient le chef. Calmement, Wilson redressa sa tête, cherchant sa coéquipière du regard. Elle s'était peut-être fait attraper, elle aussi ? Ou alors elle n'était pas du tout là et son objectif était de la retrouver ? Il se racla la gorge, indécis, avant de se retourner vers un de ceux qui restaient près de lui. Tout doucement, Wilson leva ses mains devant son visage et se mit à froncer les sourcils. Il tenta un mouvement circulaire en y mettant toute sa concentration.

« Je ne suis pas le rebelle que vous recherchez. »

Il ne le vit pas à cause du casque, mais devina aisément l'air étonné et blasé de la personne qui lui faisait face. Il entendit même un ricanement à peine dissimulé. Ok. Il n'était pas doté de supers pouvoirs trop pétés.

« Ça valait le coup d'essayer... » murmura-t-il pour lui-même en soupirant, secouant la tête.

Le silence qui régnait tout autour était angoissant. Une sorte de petite scène se trouvait devant lui, ou plutôt un espace surélevé, ou ne tarda pas à apparaître un homme au sourire trop prononcé. S'il en croyait le dernier film qu'il avait vu, ça n'annonçait rien de bon. Pareil pour l'arme que venait de sortir le Stormtrooper à côté de lui. On allait le tuer, c'est ça ? Sympa le niveau 2 !

« Si vous cherchez des informations je vous jure que j'en ai pas, je suis nouveau ! »

Le général le dévisagea comme si il faisait face à un alien. Bon, ça devait pas être souvent que les captifs sortaient ce genre d'excuse, encore moins de manière aussi spontanée. Ce n'était pas pour autant qu'il le croyait, il devait juste le prendre pour un gros débile.

« Bien sûr. »

Son ton était condescendant. Rabaissant. Il était descendu de l'endroit où il se trouvait pour venir se pencher dans sa direction. Il était encore plus désagréable à regarder de près, c'était presque impressionnant.

Sa manière de le saluer fut particulière, cela dit. Pas de bise, pas de serrage de main, juste une gifle. La bouche de Wilson s'ouvrit. Ils n'en avaient pas marre de venir le frapper ? Parce que ça devenait répétitif comme scénario dans ce jeu.

« Enchanté aussi M'sieur. »

Il ne savait pas si cette soudaine insolence venait de son rôle ou du fait qu'il était conscient de ne pas être dans la réalité, mais elle était bel et bien présente.

« Je suis sûr que mes potes vont arriver pour me libérer. »

« Vraiment ? »

Ah fallait peut-être pas donner d'informations comme ça... surtout quand il en avait pas la moindre idée, en réalité. Il espérait grandement surtout. Une petite invasion rebelle là, ce serait super pratique quand même.


Wilson : 80% et mal parti
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

you look like yourself, but you're somebody else⋆ You were the better part of every bit of beating heart that I had, whatever I had. I finally sat alone pitch black flesh and bone. Couldn't believe that you were gone.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Evelyn Nichols


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Scarlett Johansson

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : EVEEEEE



☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 471
✯ Les étoiles : 785




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Dim 25 Fév 2018 - 18:33


« Dangerous Game »


C'était fou ce que ce vaisseau avait un dédale de couloir. Elle était parvenue à fausser compagnie à ses camarades pour tenter de retrouver Wilson, son casque toujours sous le bras. Elle avait tourné au coin d'un long corridor pour s'appuyer contre le mur et appuyer sur sa paume. Son profil était désormais rouge, accompagné d'un petit écusson noir du Premier Ordre. On pouvait y lire qu'elle était effectivement pilote d'éliteet sa map lui montrait d'ailleurs l'emplacement exact de son bolide. Il falalit donc qu'elle retrouve le résistant et qu'ils s'enfuit par là. Aucun indice en revanche sur où il avai pu être placé et Evelyn se mit à la recherche de quelqu'un à intmidé, un moins gradé qu'elle, qui pourrait sans doute la renseigner sans oser poser trop de question. Elle finit par tomber sur un jeune homme aux cheveux bruns et gominés et aux grand yeux bleus. Il avait des tâches de rousseur sur les genoux et son allure frêle et mal à l'aise lui rappelait par instant son Wall-E. Se redressant pour paraître le moins engageant possible, elle le stoppa d'une main sur son épaule quand il passa à ses côtés.

- Officier ?
- Nelson, Lieutenant.
- J'ai besoin de me rendre dans le département des cellules, merci de me renseigner.
- Euh, oui madame.

Il semblait mal à l'aise, n'osant pas la regarder trop longtemps dans les yeux. On voyait qu'il réfléchissait. Il lui indiqua ensuite le pont et le niveau qu'elle cherchait en l'accompagnant jusqu'à l'ascenceur le plus proche. A ce rythme Wilson allait mourir avant qu'elle ne le retrouve. Cette pensée la fit légèrement accélérer son pas, prise de panique à l'idée de donner à sa fille un père absent par sa faute. La réflexion allait même plus loin... dans la mesure où ils étaient entrés ici tous les deux ensemble et que leur missions semblaient toujours reliées, si l'un des deux venait à mourir, est-ce que l'autre pouvait toujours continuer ou se retrouverait-il bloqué à jamais ? Nouvelle question, nouvelle accélération. Elle faisait de son mieux pour éviter de se mettre à courir, un comportement qui lui poserait forcément des problèmes. Personne ne courait dans sa propre base, sauf en cas d'attaque bien sûr, mais c'était loin d'être le cas, non ?

- Lieutenant Nichols.

La voix l'avait stoppé instantanément dans sa foulée. Comme si elle s'y était sentie obligée, par une Force supérieur ou les ligne de son code, allez savoir. Elle ne se retrourna pas tout de suite cependant, se contentant de déglutir. La voix était profondément grave, métallique, elle n'avait rien d'humaine, ce qui lui laissait présager le pire. Lorsqu'elle décida enfin de se tourner, elle fit face au personnage qu'elle espérait le moins croiser. D'aussi loin qu'elle était capable de se souvenir, elle n'avait vu aucune mention d'une sensibilité à la Force la concernant... voilà qu'elle était bien. Cet homme devait être aussi explosif et enclin à détruire des choses par colère que lorsqu'elle était un robot. Elle prit une profonde inspiration avant de se redresser, les mains dans le dos, pour faire face au masque chromatique de Kylo Ren.

- Oui, Seigneur ?
- Vous sentez-vous exemptée de tout ordre que vos supérieurs pourrait vous donner ?
- Non, Seigneur...
- Alors peut-être n'avez pas entendu que tout le monde devait se rassembler dans le Hangar ?
- ...
- A moins que vous pensez que votre statut vous permet de faire n'importe quoi...
- Non, Seigneur.

Il avait fait un pas de plus dans sa direction et Evelyn avait du contrôler chaque muscle de son corps pour éviter de reculer brusquement. Le masque n'était à présent qu'à quelques centimètres de son visage et le silence reignait entre les deux tandis qu'elle maintenait le contact visuel.

- On vous a demandé de retrouver le Résistant, n'est-ce pas ?

Sa voix était calme et doucereuse, ça ne le rendait que plus dangereux. Il était en train de lire dans son esprit, elle pouvait d'ailleurs senti une espèce de douleur au creux de sa tête, comme un courant d'air inextirpable. Apparamment il avait vu sa mission, mais le "on" laissait supposait que le jeu le contrôler suffisamment pour qu'il ne trouve pas cela étrange.

- Tout à fait, Seigneur. Telle est ma mission. Je ne failli jamais à une mission.
- C'est sans doute pour cela que Hux vous a placé dans mon escadron, n'est-ce pas ?

La moquerie était perceptible dans sa question mais elle ne voyait pas ce que cela pouvait signifier. Au moins, maintenant elle savait de quel escadron elle faisait partie et c'était clairment pour lui déplaire... tout comme à son nouveau chef de tout évidence.

- Il est précisément dans le Hangar. On m'avait pourtant vanté votre intelligence. Phillips et Horn nous y attendent déjà. Suivez-moi.

Sans un mot de plus, il se retourna brusquement et se mit à marcher dans la direction opposée. Evelyn se devait de trottiner par moment pour éviter de le perdre. L'homme était tellement grand que son avancée lourde était rapide, difficile à suivre. Elle garda le silence pendant tout le trajet, faisant bien attention de rester derrière lui pour ne pas paraître offensante. Il s'engouffra dans un ascenceur et après un court instant d'hésitation, elle consentit à s'y placer également. Les portes se refermèrent alors et le silence devint plus que palpable.

- Nichols... Qui est votre commandant direct ?
- C'est... c'est vous, monsieur.

Elle avait la voix qui avait un peu trop monté dans son affirmation, trahissant un peu son doute dans la question. Il avait bien dit qu'elle faisait partie de son escadron, non ? Alors pourquoi lui demandait-il brusquement l'évidence ?

- Exactement. A qui devez-vous obéissance ?

- A... A vous, monsieur.

C'était quoi ? Un rituel égocentrique qui lui permettait de se faire du bien, lui rappelant son pouvoir avant de voir un ennemi ?

- Parfait. Je voulais m'assurer que cette missive était bien comprise. Que vos sentiments ne vous fausserait pas votre jugement.
- Mes sentiments ne faussent jamais mon jugement, Seigneur. J'ai été créé pour accomplir mes missions, les sentiments sont venus par la suite.

Son coeur rata un battement lorsqu'elle comprit ce qu'elle venait de dire. Dans ce décor futuriste, elle avait tellement l'impression d'être chez elle qu'elle en avait oulié qu'elle n'était pas un robot mais une humaine, qu'elle n'était pas créée mais née. Kyo Ren se contenta pourtant de garder le silence, appréciant sans doute la fidélité dont elle lui faisait preuve. Les portes s'ouvrir alors et elle s'entit sa main ganté se poser sur son dos avant de la pousser au dehors. Ils firent quelques pas avant de prendre un autre ascenceur. Une fois de plus, il attendit que les portes ne se referment pour reprendre la parole.

- Je suis content d'entendre votre dévouement. Je refuse que le Général mette le nez dans mon escadron. C'est bien entendu ?
- Parfaitement, monsieur.
- Bien, alors continuer à mettre vos sentiments de côté.

Il était véritablement en train de lui annoncer qu'elle avait une quelconque relation avec le petit roquet roux de Star Wars ? VRAIMENT ? Ce jeu était complètement nul. Elle avait bien plus envie de lui décrocher la tête que de l'embrasser mais elle se devait de rester silencieuse. Elle comprenait mieux la méfiance de son patron envers elle. C'était une pistonnée du pire étage. La phrase que le chevalier de Ren prononça ensuite, de ce même ton doucereux, eu le don de lui remettre le coeur au bord des lèvres.

- Je sais que votre parcours est particulier, Nichols. Vous avez déjà beaucoup vécu pour votre âge. Vous savez le nom du Résistant que nous avons attrapé ?
- Wallander, monsieur.

Elle n'en savait absolument rien mais c'était le meilleur moyen de savoir si c'était bien lui. Pour toute réponse, l'homme tourna entièrement son corps vers elle, et la blonde leva de nouveau ses yeux bleus vers le masque.

- Ce sera pour moi la véritable opportunité de voir à quel point, vous mettez vos sentiments de côté, Nichols.

Les portes s'ouvrirent brusquement sur un hangar à la lumière cru. Kylo Ren se détourna et s'engouffra dans le hangar, la laissant trouver sa place parmi toutes les hordes de troopers et de pilotes présents. Elle remit son casque sur la tête en constatant que les autres avaient le leur et se fraya un chemin jusqu'aux hommes habillés en noir. Son cerveau tentait de remettre toutes les informations en place. Apparamment, elle devait avoir des sentiments pour Hux mais également pour Wallander. Elle pouvait entendre parmi les rangs certains cracher des "sales traîtes" entre leurs dents, à l'intérieur de leur casque et Evelyn déglutit en poursuivant ses déductions. Pourquoi tout e monde avait été demandé sur le pont pour Wilson ? Cela n'avait absolument AUCUN sens. Un résistant lambda aurait été emmené dans une cellule ou en salle de torture. Là, il était montré aux yeux de tous, il ne semblait pourtant pas être une grande figure comme Leia qui devait sans toute être la seule à mériter cette humiliation hormis les... "sale traître".

Tout se mit alors brusquement en place dans sa tête. Wallander était un ancien du Premier Ordre. Il était devenu Résistant suite à cela. Visiblement, il devait avoir une relation avec son propre personnage avant de virer de bord et de la quitter, lui briser le coeur ou elle ne savaitquoi d'autre. Elle avait dut se réconforter dans les bras du Général. Il n'avait pas l'air d'être très poussés sur les relations amoureuse mais comme tous les mâles, il devait avoir des besoins physiologiques. Elle se stoppa au devant des rangs, sur la première ligne, les mains jointes derrière le dos et les jambes légèrement écartés comme le reste de ses camarades. Wilson était à quelques mètres d'elle, à genoux au sol et elle constata qu'il avait déjà été battu. Elle allait faire souffrir tous ceux qui avaient osés s'en prendre à lui. Le Général pavanait déjà, le regardant de haut. Son regard bleu acier s'était alors posé sur le casque porté par Evelyn avec un sourire malsain. Il devait pensé que ce qu'il était en train de le faire subir devait la ravir. Mais Wilson ne l'avait jamais trahit. Elle l'aimait profondément. Et le roux allait payer.

Evelyn : 90%


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You're not him and you'll never be...
- & now the night is coming to an end
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19782-in-a-sky-full-of-stars-eve

Wilson Wallander


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : George Blagden

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E



☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3039
✯ Les étoiles : 2331




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Jeu 1 Mar 2018 - 16:07


we play dangerous games
Faut pas aller du côté Obscur, ils sont méchants.


Ses muscles commençaient à être douloureux, ainsi prostré à même le sol. Et sa nuque le tirait à force de regarder cet homme qui le surplombait de toute sa hauteur. De légers soupirs lui échappaient parfois, tandis qu'il se tortillait légèrement, cherchant une explication à tout ce cinéma qu'on lui faisait. Il avait remarqué le regard lancé en direction des soldats. Il avait vu la satisfaction sur les traits de son ennemi. Quelque chose lui échappait. Et EVE n'était toujours pas...

Avec ses masques, il était difficile de le savoir. Il avait de moins en moins de doute, quant au camp occupé par sa belle. Elle était avec eux, avec ceux qui cherchaient à lui faire dire des choses qu'il ignorait. Il n'avait pas suivi toutes les directives en arrivant dans ce niveau, on ne pouvait lui en vouloir totalement vu l'état dans lequel il avait été emmené. Mais elle était là. Il le ressentait au plus profond de son être, comme une étrange connexion.

« Vous savez ce qu'on fait à ceux qui nous trahissent, Wallander ? »

Le mépris était perceptible dans son ton, presque palpable. Traître. C'était le mot qu'il avait entendu résonner autour de lui, sans y prêter attention.

« Je n'ai trahi... »

Oh. Son rôle était donc plus particulier encore que ce qu'il imaginait. Un ancien méchant parti dans le camp des gentils. Ça ne lui ressemblait pas pourtant. Il aimait bien le rôle de rebelle pur souche. Bien que ça rajoutait de la profondeur au scénario, de toute évidence.

« Ah, vous l'avez mal prit c'est ça ? Désolé, ils sont plus cools de l'... »

Bam. Encore une fois. Plus fort cette fois, plus instinctif, moins contrôlé. Le robot ouvrit la mâchoire à plusieurs reprises, une expression amusée sur le visage qu'il tentait au mieux de dissimuler. Ce n'était qu'un jeu. Il se confortait dans cette évidence, cherchant là un moyen de se rassurer et d'oublier cette crainte profonde que tout ne se passe pas comme il le souhaitait. Il allait s'en sortir. Evelyn aussi. Comme toujours.

« Vous avez toujours trop parlé. »

Il avait là la représentation même de la haine à l'état pur. Du ressentiment, de la pitié presque, aussi. Hux se massait la main, sans doute lui-même étonné de la violence de cette gifle qu'il lui avait donné. Wilson aurait pu se contenter de baisser les yeux et afficher un air penaud, mais il se contenta d'offrir une moue désabusée à l'adresse du Général.

« On me le dit souvent. »

Un rire de Wall-E, un grognement du grand méchant, un compte à rebours.

Un... un quoi ? Ses yeux se levèrent, non pas pour regarder l'homme, mais dans le coin de sa vision, des chiffres rouges étaient apparus. Sa surprise ne manqua pas d'être remarquée et il se pinça les lèvres, indécis. Qu'est-ce qui était supposé se passer, dans deux minutes ? Pourquoi deux minutes ?

« Un problème ? » siffla l'autre entre ses dents, se penchant dans sa direction en attrapant le col de ce qui lui servait de veste. « Qu'est-ce qui vous arrive, petit ? »

Il avait un regard empli d'arrogance. Il transpirait de dédain.

« Oh, est-ce que que c'est Nichols, qui vous tourmente ? »

Sa prise était de plus en plus serrée alors que les secondes défilaient, le faisant déglutir avec peine. Il ignorait ce qu'il était supposé faire, supposé dire.

« Ne parlez pas d'elle. »

Pas avec cette voix, pas avec ce ton qui supposait qu'il la possédait. Evelyn n'était à personne. Il n'avait pas de doute, c'était d'elle qu'il parlait et si il ne comprenait toujours pas les détails de cette histoire à dormir debout, il en cernait un peu mieux les tournants.

« Pourquoi donc ? Vous savez, j'ai appris à la connaître, comme vous... »

Les poings liés de Wilson s'étaient serrés et il commençait à se secouer, cherchant à se dégager. Si une chose pouvait l'énerver, c'était bien que l'on parle ainsi de la femme de sa vie. Jeu ou non.

« Vous avez décidé de partir et de la laisser. Vous deviez vous douter que quelqu'un d'autre s'occuperait d'elle, après votre départ. »

Il savait que c'était sa corde sensible, il tirait volontairement dessus en espérant lui faire dire des choses qu'il regretterait.

« Ecoutez vieux, si vous voulez des infos, vous n'en aurez pas. Je n'en ai pas. »

Ses intonations étaient plus rauques, moins amusées. Une minute. Le temps pouvait passer si lentement, parfois. Un soupir s'échappa de la bouche de Hux, venant heurter son visage alors que l'homme le lâchait avec violence, le faisant tomber à même le sol. Au fond de sa tête, il espérait réellement qu'Iris n'assistait encore une fois pas à tout ça. Il savait qu'elle ne serait pas en âge de comprendre... quoi que... Elle pouvait peut-être être aussi étonnante que sa mère.

« Votre manque de respect n'est pas surprenant. Je n'attends rien de vous, Wallander. Vous ne valez rien. »

Il avait retiré ses gants, dans un geste dramatique, se prenant pour le grand Messie de tous ces sbires qui remplissaient l'endroit. C'était pitoyable.

« Je voulais vous torturer, au départ. Mais finalement, vous ne méritez pas qu'on vous porte autant d'attention. »[/color]

Wilson vit certaines personnes s'agiter à l'arrière, peu en accord avec ce que venait de dire le Chef. Ils voulaient des informations, pas une mise à mort publique pour gonfler l'égo de cet homme.

Quinze secondes.

« Attendez ! »

Le souffle du robot était court. Il fallait bien qu'il fasse quelque chose, non ? Ça ne pouvait pas ne rien dire, ces chiffres. Ils devaient avoir leur importance.

« J'ai peut-être un truc à vous dire, avant. »

Le garde à côté de lui avait sorti une arme qu'il n'avait pas du tout envie de voir approcher de son visage. Son souffle était court, ses yeux perdus et ça sentait pas bon, tout ça.

« Hum... »

Trois.

« Je... »

Deux.

« Je vous ai jamais aimé. »

Trois.

La révélation s'était faite soudainement. Il n'avait aucune chance de s'échapper ainsi, dans l'état actuel des choses. Il fallait un retournement de situation, une porte par laquelle il puisse se faufiler pour tenter de gagner. Il voyait ce moment comme une cinématique, une mise en place de l'histoire, quelque chose auquel il ne pouvait échapper et qu'il subissait sans pouvoir agir. C'était le cas. Mais au moment où le compteur avait atteint le zéro, clignotant dangereusement, plusieurs secousses avaient secoué le vaisseau sur lequel ils se trouvaient, faisant perdre l'équilibre à certains.

Des explosions, du bruit, beaucoup de bruit et surtout de l'agitation. Des cris paniqués et énervés se faisaient entendre partout. Sa tête avait frappé le sol alors qu'il avait déjà eu du mal à se redresser et des jurons s'élevaient autour de lui. Plusieurs étaient tombés au sol sous les chocs et il distinguait au loin la couleur distinctive du feu. Et l'odeur de brûlé.

Les rebelles venaient d'attaquer.

Il ne pouvait s'être fait attraper pour rien. Il aurait été stupide de se laisser prendre seul et en vie, alors qu'il était détesté du Premier Ordre à cause de sa trahison. Il s'était laissé prendre. Et tout le monde était regroupé là à le regarder et à l'insulter. La distraction parfaite, pour qu'ils ne prêtent pas attention au reste.

« Trop facile. » ricana le robot en se retournant, voyant un Stormtrooper prêt à l'achever avec son arme levé au-dessus de son corps.

Ses jambes se levèrent et ses pieds allèrent percuter avec force l'armure de son attaquant, lui faisant perdre l'équilibre. Aussi rapidement que possible, il se plaça au dessus du corps de son agresseur, profitant de la chaîne qui reliait ses mains pour bloquer son cou à même le sol. Ses yeux se relevèrent, cherchant EVE du regard. Il était difficile de reconnaître qui que ce soit, alors qu'ils courraient tous, les résistants ayant envahis les lieux en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Il voyait bien Hux, cherchant un moyen d'échapper à la cohue et au carnage qui se préparait. Et son regard se posa sur un des casques noirs, se stoppant net. Comme si il le savait, sans avoir besoin de plus. Un sourire bref s'esquissa sur ses lèvres avant de disparaître quand un soldat tenta de l'attraper.

Aisément, Wilson se roula au sol pour échapper à l'attaquant, maudissant son absence de blaster pour se défendre. Il n'avait que ses mains encore attachées. Il allait devoir trouver un moyen de les délier. Tout ce qui lui restait à faire, pour l'instant, c'était courir. Il devait fuir. Loin. Trouver un vaisseau, se débrouiller, rejoindre sa bande de copains du côté des gentils.

Pourtant, il n'en fit rien. La seule vers qui il se mit à s'élancer, ce fut elle. Eve. Il espérait simplement que son personnage n'était pas programmée pour le tuer à vue.


Wilson : 80%
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

you look like yourself, but you're somebody else⋆ You were the better part of every bit of beating heart that I had, whatever I had. I finally sat alone pitch black flesh and bone. Couldn't believe that you were gone.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Dangerous Game ♦ WALL-EVE





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations