Magic
League 3

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

AWARDS :
Rentrée 2018
de Eulalie


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League, chapitre III ☆ Evénement #98
Une mission de Dyson Walters - Ouverture : septembre 2018
« La Chute des Héros ! »

Partagez | .
 

 ☠ I'm a reaper man ☠ // PV Cassandre De Trémaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nathan S. RedHood


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Park Chanyeol ♥

Ѽ Conte(s) : Le Petit Chaperon Rouge ☾
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le petit chaperon rouge (Nate) & Le grand méchant loup (Sam) ☾

✓ Métier : Médecin légiste / Préposé à la morgue ☾


☞ Surnom : Nate ❀
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 946
✯ Les étoiles : 15511




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 8 Avr 2018 - 22:01

I'm a reaper man.
I'm a ugly mess. Not in the face but in the head.  


La mort, il ne connaissait que la mort. Il avait l'impression d'être devenu ami avec la faucheuse ou qu'il avait reçu un abonnement ou une connerie dans ce genre. Il se souvenait parfaitement de cet accident de voiture alors qu'il était encore jeune et que Hyo-Jin n'était tout juste d'un petit bébé. Ce camion qui avait grillé subitement le feu rouge dans un carrefour et qui avait rasé tout l'avant de la voiture laissant les deux enfants Park en vie derrière. Il se souvenait des pleures de sa petites sœurs presque aussi fort que les sirènes de la police, des pompiers et de l'ambulance. Il se souvient du sang qui avait giclé partout sur son visage et sur cela de sa sœur. Du sang encore chaud sur ses mains qu'il avait fixé pendant plusieurs longues minutes. Sa première réaction avait été de regarder sa sœur pour voir si elle n'avait rien avant refixer ses mains pour finalement les poser sur son visage alors qu'il s'était mit à pleurer comme un hystérique. Il s'était étalé le sang de ses parents sur son visage espérant sûrement que ces derniers revienne à la vie après ce genre de geste déplacé. Mais la seule chose qu'il avait réussie à faire, ce fût de se faire vomir. Il avait recraché toutes les tripes de son corps pendant que les pompiers essayaient de les sortir de là. Ils n'arrêtaient pas de demander si tout aller bien mais Minho n'avait jamais eut le temps de répondre, il était trop occupé à se rendre malade et trop occupé à entendre cette voix dans sa tête. Cette fameuse voix qui lui disait simplement de se venger. De détruire l'homme qui venait de lui faire du mal.

Ce fût à partir de ce moment dans sa vie que beaucoup de chose s'était mise à changer. En temps normal il aurait simplement pleuré la mort de ses parents comme tout enfant basique. Minho lui avait juste été obsédé par ce camionneur et il aurait aimé le retrouver. Mais il n'avait jamais réussi et la police non plus d'ailleurs. C'était sur cet échec que la voix prenait de plus en plus d’ampleur dans sa tête. A l'orphelinat les bonnes femmes disaient simplement que c'était à cause du traumatisme de l'accident mais que Minho ne souffrait de trouble mentaux. Jusqu'au moment ou.. Un enfant, un garçon plus exactement s'amusait à embêter Hyo-Jin devant ses yeux. Il la traitait comme une moins que rien et l'insultait. La pauvre ne comprenait jamais parce qu'elle n'avait pas appris à parler américain mais lui comprenait. Il avait attendu que Hyo-Jin regagne sa chambre pour s'attaquer à ce garçon. Il se souvenait de la voix qui lui répétait encore et encore : Tuons les faux. Tuons les faux. Au début il n'avait pas compris le sens de cette phrase mais maintenant.. Avec ce garçon, il la comprenait. Minho s'était battu un moment avec lui avant qu'il ne le pousse violemment contre l'arbre. Le garçon trébucha sur une racine avant de se fracasser violemment le crâne sur cette dernière. Minho vit le sang s'échapper de la tête de ce dernier et un sourire en coin s'était dessiné sur son visage. Une petite fille avait hurlé et les bonnes femmes étaient rapidement arrivés. Elles avaient demandées qui avait fait cette horrible chose et tout les enfants avaient montrés Minho du doigt. L'asiatique lui avait tout simplement dit que c'était la voix qui lui avait obligé à faire ce genre de chose et qu'il n'était pour rien.

Le médecin avait rapidement dit que Minho Park souffrait de schizophrénie, maladie plutôt sérieuse. Mais les bonnes femmes décida de ne rien marquer sur son dossier pour pouvoir se débarrasser de lui le plus rapidement possible. Voilà pourquoi Hyo-Jin et Minho avaient été séparés à l'époque. Minho parlait un peu américain mais pas Hyo-Jin. Il était en age de se débrouiller seul mais pas Hyo-Jin. Il était saint d'esprit pas comme Hyo-Jin qui souffrait sûrement à cause du traumatisme. Si seulement Minho avait su à quel point ces bonnes femmes étaient mauvaises. Mais il s'était fait adopter et il avait changé de nom. Ce n'était plus Minho le schizo mais Nathan le riche. Il pensait que ce genre d'accident ne se reproduirait pas parce qu'il était seul et parce qu'il avait changé de nom. Mais il s'était énormément trompé. Warren Jefferson, le professeur de mathématiques qu'il avait eut. Celui qui l'aidait aussi en informatique. Nathan avait carrément craqué sur lui. C'était sûrement l'âge et les hormones vous allez me dire mais Warren avait l'air de marcher dans le même sens que lui. Les deux s'entendaient affreusement bien jusqu'au jour ou Nate découvrit que ce dernier était marié et il avait deux petites filles. Ce qui était logique en y repensant. Warren était un homme bien plus âgé que lui. Mais Nate ne l'avait pas supporté.. Il se sentait tellement seul dans le manoir des Crowford. Mais après cette trahison il ne se rappelait plus de rien, tout était noir et calme. Il aimait le calme et il aimait ne plus entendre cette voix qui répétait sans arrêt vrai ou faux. Il reprit brusquement conscience quand Richard se mit à hurler devant son visage tout en le secouant dans tous les sens. Il regarda son père d'adoption un peu perdu alors qu'il ne sentait plus ses muscles. Il se sentait même tout drôle.

▬ « Mais qu'est ce que tu as foutu Nathan ?! T'es malade ! »

Il se fit gifler par Richard et son réflexe fût de poser sa main sur sa joue pour détendre sa peau qui chauffait à cause du coup qu'il venait de se prendre. Son regard vide fixa celui de son père alors qu'il sentit une couche poisseuse sur la peau de sa joue qu'il venait de se toucher. Il fronça les sourcils avant de baisser sa main un peu confus. Cette dernière était recouverte de sang comme sa chemise blanche d'ailleurs. Il haussa les sourcils et fixa ses mains peinte en rouge. Pourquoi était-il recouvert de sang. Il regarda autour de lui un peu perdu avant de voir le corps de son professeur au sol. Warren était plein de sang et de trou et il ne fallut pas beaucoup de temps à Nathan pour comprendre que celui qu'il aimait été mort dans cette pièce et que son sang se trouvait sur lui. L'asiatique écarquilla les yeux avant de pousser violemment son père d'adoption.

▬ « Tu l'as tué juste parce que je l'aimais sale monstre ! J'ai le droit d'aimer qui je veux ! Je te déteste, je te hais ! »

Richard regarda l'enfant avec surprise et c'était bien la première fois qu'il voyait une telle expression sur le visage de son père d'adoption ce qui calma rapidement Nathan qui le fixait avec incompréhension. Les yeux de son père se baissèrent vers la main droite de Nate et l'asiatique suivit le mouvement. A l'intérieur de celle-ci il y découvrit un coteau de cuisine recouvert de sang. Nathan se figea et lâcha immédiatement l'arme blanche. Il.. Non cela ne pouvait pas être lui.. Il ne tuait jamais personne. Il était innocent, il n'était pas méchant. Es-tu un meurtrier ? Vrai ou faux. As-tu prit ton pied quand tu entendais Monsieur Jefferson hurler ? Vrai ou Faux. Un petit rictus se dessina sur le visage de l'asiatique alors que ce dernier se mit à rire juste devant Richard.

▬ « Vrai. »
lâcha simplement Nathan alors que Richard recula de quelques pas.

Ce fût à ce moment là que Richard décida de faire interner son fils mais à une condition. Que cela reste secret pour que la famille Crowford puisse garder leur réputation. Il se souvient parfaitement avoir ris pendant au moins cinq bonnes minutes devant cette scène avant que les hommes en blanc ne l'embarque pour l'emmener dans l'hôpital psychiatrique le plus proche. Il n'arrêtait pas de dire que ce n'était pas de sa faute mais plutôt celle de celui qui habitait en lui. Il avait l'impression d'avoir un démon en lui ce qui était scientifiquement impossible et pourtant.. Un, deux.. Je vais tous vous couper en deux.. Trois quatre, remontez chez vous quatre à quatre. Cinq six.. n'oubliez vos crucifix.. Pourtant le démon dormait bien en lui et il l'entendait de plus en plus.

Ses premiers jours à l'hôpital avaient été plus que difficile. Dans un premier temps, il n'arrivait plus à dormir. La voix était de plus en plus forte et elle posait des questions de plus en plus tordu. La nourriture semblait fade et il ressentait une étrange colère qui ne voulait jamais se calmer. Il avait même demander un stylo pour pouvoir dessiner sur des feuilles ce qu'il avait eut. Mais au lieu de dessiner sur des feuilles, il l'avait fait sur lui et les murs. Ce n'était pas des dessins la plupart du temps mais des phrases. Le vrai ou faux revenait souvent. Oui le '' c'est lui que m'a forcé''. Des phrases sans queues ni têtes à vrai dire. Mais des phrases qui avaient un sens pour lui.

La solitude n'arrangeait pas son état en plus de cela mais heureusement pour lui, Cassandre était venue ce jour. Il aurait plus parié sur Eugénie en temps normal mais il était quand même heureux de voir quelqu'un rentrer dans sa chambre. Nathan était assis sur son lit et il bougeait à peine alors qu'il avait la tête baissait. Les médecins refermèrent la porte derrière la jeune fille alors qu'un long silence s'installa. Sur le mur il avait marqué plusieurs ''désolé'' ou encore ''Warren'' mais il n 'y avait pas que ça. Un homme pendu avec marquait Richard juste en dessous du dessins. Il s'était même scarifié plusieurs choses sur son bras comme le vrai ou faux qu'il n'arrêtait pas d'entendre. Est ce qu'elle s'est enfin fait dépucelé ?Vrai ou Faux. Nathan afficha une petite grimace préférant ignoré ce qu'il venait d'entendre. Il releva difficilement son regard vers le visage de Cassandre aussi sublime que d'habitude. Il était rare que cette dernière lui accorde de l'attention, pas comme Eugénie en tout cas. Il aurait peut être préféré voir sa sœur au lieu de Cassie mais c'était un soulagement de voir une tête familière. Nathan releva difficilement ses yeux vers la jeune femme alors qu'il chuchota difficile. Il se sentait comme un légume à cause des médicaments.

▬ « Je te fais peur ? Vrai ou Faux ? »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Everything is blue
The world is covered by our trails; Scars we cover up with paint.

Cassandre De Trémaine


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Madelaine Petsch

Ѽ Conte(s) : Cendrillon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasie

✓ Métier : Directrice générale en entreprise de mode
☞ Surnom : Cassie, Ana...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 123
✯ Les étoiles : 1204




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 20 Juil 2018 - 21:54

I'm a reaper man.
I'm a ugly mess. Not in the face but in the head.  

Mère nous avez obligé à venir ici, elle avait dit que nous irions mieux. Mais pourquoi ? Nous allions très bien. Pourquoi les autres avaient autant peur de nous ? Parce que nous étions plusieurs ? Parce que nous étions qu'un seul corps ? Ils disaient que nous n'étions pas réel et pourtant, nous savions tous que c'était faux. Nous étions bel et bien là avec nos caractères et nos propres corps. C'est juste que les autres ne les voyaient pas. Ce n'est pas parce que tout le monde avaient tort qu'ils avaient raison. Pourquoi était-ce toujours la majorité qui gagnait sur la vérité ? Les gens étaient juste tout bonnement stupide.

Nous étions là, et pourtant c'était comme ci nous n'y étions pas. Personnes ne savaient pourquoi nous étions ici. Ils pensaient tous que c'était une gentille petite visite pour le fils adopté mais ce n'était pas le cas. Personne ne le verrait mais Mère ressortira seule de cette hôpital psychiatrique. Nous allions rester enfermée ici, dans une seule pièce pour que les bruits ne cours pas. Je n'aurais pas le droit de sortir avant d'être "soignée". Enfin c'est ce qui aurait dû être le cas mais tout le monde sait aujourd'hui que cela n'avait tout simplement pas fonctionné. Pourquoi me diriez vous ? Parce que nous n'étions pas malade. Pourquoi Mère nous en voulait elle autant ? Pourquoi voulait-elle le cacher ? Ça c'était les vraies questions et pourtant nous n'avions aucunes de ses réponses. Ce qui avait connu mon passage ici était tous...hors service. Seul Nathan Crawford était celui qui était encore des notre après cet... comment dire ? Incident ? Mais encore fallait-il qu'il ne soit pas fou à cette époque pour s'en souvenir.

Nous marchions désormais tête baissé dans les couleurs bien trop blanc à notre goût. Comme quoi le cliché des asiles n'étaient pas un simple cliché. Nous ne comprenions pas comment Mère voulait que nous nous fassions discrètes. Ici, les murs blancs faisait clairement ressortir notre couleur rousse qui était tout sauf banale pour une ville comme Storybrooke. Notre chevelure ne passait pas inaperçu contrairement à Eugénie... Les talons hauts de Mère nous rappela à l'ordre, claquant aussi sec que sa personnalité. Nous traînions des pieds derrière mais nous voyions bien qu'elle nous pressait le pas. Comme si elle n'avait qu'une seule hâte... en finir.

- Bon sang relève le menton Cassandre ! Tu es une De Trémaine ! Nous sommes ici pour visiter un camarade. Soit élégante et ne me fais pas plus honte.


Nous suivîmes ses ordres, le regard toujours dans le vague. Nous arrivions enfin dans la chambre de notre "hôte". Les infirmiers ouvrirent la porte comme s'il s'agissait d'une cage où se trouvait un fauve. Nous aussi nous allions vivre ça. Nous serons peut être encore plus détruit à notre sortie que nous le étions à notre entrée mais c'était comme ça. Mère l'avait décidé. Nous hésitâmes un long moment à entrer mais Mère nous poussa impatiente.

- Nous t'amenons un peu de compagnie mon jeune garçon. J'espère que cette distraction pourra t'aider. Cassandre, je vais vous laisser dans l'intimité, les jeunes de nos jours n'aiment pas que leurs parents soient sur leur dos. Disait-elle d'un ton qui se voulait amusant. Je reviendrais te chercher plus tard.

Plus tard ? Mais quand ? Nous fermâmes les yeux en entendant la porte claquer derrière nous. Nous étions seuls désormais. Qu'allait-il se passer désormais dans cette chambre ? Quand viendraient-ils me rechercher pour m'enfermer aussi ? Mère avait dû faire en sorte que je reste assez longtemps ici pour avoir l'air d'avoir... une discussion. Nous prîmes une nouvelle inspiration et nous ouvrîmes les yeux. Il se trouvait là à nous regarder sans bouger. Il avait l'air fatigué et loin d'être réactif. Le temps risquait d'être long ici. Comme le voulait Mère, nous prîmes un air qui se voulait élégant et supérieur afin de faire honneur aux femmes de la famille. Seulement nous déchantâmes bien rapidement lorsque le jeune Crawford prit la parole. Notre corps avait du trahir un mouvement de surprise en reculant légèrement, tandis que nos yeux avaient vacillé. Pourtant, nous ne devions pas montrer que nous avions peur. Nous devions nous ressaisir, nous devions ignorer ce qu'il venait de dire.

- Bonjour Nathan. Comment allez-vous ?



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t75782-pas-besoin-d-une-pant http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76456-cassandre-et-toutes-ses-folies

Nathan S. RedHood


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Park Chanyeol ♥

Ѽ Conte(s) : Le Petit Chaperon Rouge ☾
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le petit chaperon rouge (Nate) & Le grand méchant loup (Sam) ☾

✓ Métier : Médecin légiste / Préposé à la morgue ☾


☞ Surnom : Nate ❀
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 946
✯ Les étoiles : 15511




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mar 31 Juil 2018 - 12:43

I'm a reaper man.
I'm a ugly mess. Not in the face but in the head.  


Nathan n'était pas fou, enfin pas complètement pour connaître les plans de ses parents et de Lady Trémaine. Il n'était pas fou au point d'ignorer que son père voulait avoir un mariage arrangé avec les De Trémaine. Quoi de mieux pour agrandir la famille mais aussi gagner en richesse ? Nate avait tout compris depuis le début et pourtant le voilà au point de départ. Il était shooté aux médicaments avec pour compagnie une des jumelles. Il ne parlait pas souvent à Cassandre parce qu'elle ne lui en donnait jamais l'occasion et parce qu'il n'avait pas besoin de la connaître. Il savait déjà qu'il ne voulait pas se marier avec elle. Il ne voulait pas de cette famille et de cette vie. Il voulait juste être avec sa sœur et pleurer sur la tombe de ses parents. Il voulait vivre seul et qu'on lui foute la paix. Il haïssait amèrement cette chienne de vie pour l'avoir fait souffrir dès le début pour continué à l'enfoncer dans cet enfer sans fin mais il avait besoin d'un nouveau départ. D'une nouvelle vie. Son regard se posa finalement sur la rouquine mais il ne dit rien. Cassandre venait de lui poser une question mais il ne voulait pas y répondre parce que la réponse était évidente non ? Il en avait marre de vouvoyer les autres, de bien se tenir et de manger avec des couverts en argent. Beaucoup d'enfants de son ancien orphelinat aurait aimé être à sa place et Nathan l'aurait cédé volontiers. Maintenant le voilà coincé entre ces quatre murs à n'espérer qu'une chose. Sortir le plus vite.

Le coréen baissa doucement sa tête avant de fixer longuement ses mains. Elles étaient toujours couverte de sang. Que ce soit le sang de ses parents ou celui de Jefferson. Cassandre ne resterait pas dans cette chambre si elle connaissait vraiment la raison de son internement. La famille Crowford ne l'aurait jamais adopté si les bonnes sœurs n'avaient pas mentis sur ces troubles mentaux. Comme quoi.. le futur était quelque chose de fragile. Ses mains tremblaient comme des feuilles et sa vue se brouilla légèrement. Que pouvait-il faire maintenant qu'il entendait cette voix démonique dans la tête. Les médicaments calmaient parfois cette voix mais des fois cela ne suffisait pas. Il n'arrivait plus à dormir parce que le démon en lui n'arrêtait pas de hurler de rage. Il n'arrivait plus à penser correctement sans revoir les flash de tout ce qu'il avait fait subir à Jefferson. La seule chose qui le calmait était de la musique. La musique lui faisait tout oublier. Nate fixa une nouvelle fois la jeune femme, les yeux rouge de fatigue avant de tendre doucement le bras vers le poste radio qui se tenait juste à côté de lui. Tu as raison de le faire.. Son cou à l'air si petit et si fragile.. Nathan sentit une pulsion l'envahir mais il essaya de passer au dessus. Il alluma rapidement la radio avant de se laisser tomber sur son gros coussin blanc. Il respira un bon coup avant d'afficher un petit sourire.

▬ « Je n'ai pas vraiment envie que l'on se vouvoie aujourd'hui Cassandre. Nos parents ne sont pas là alors comportons nous comme des enfants normaux, tu veux bien ? »

Il ne connaissait pas vraiment Cassandre mais il savait qu'elle était compréhensive. Il la voyait souvent souriante pendant les soirées de gala. Il ne savait pas si c'était forcé mais son sourire semblait si naturel et si.. vrai. Nathan en avait plus qu'assez de voir les sourires faux de ses gens riches. Il en avait marre des personnes riches. Mais Cassandre et sa sœur était sûrement les seules personnes avec qui Nathan se sentait encore.. Normal. Il demandait juste à être un petit garçon, encore. Elle a l'air aussi vide que sa mère. Aussi ringarde que les autres. Nathan serra violemment sa mâchoire avant de mettre ses mains sur ses oreilles tout en secouant négativement la tête. Pauvre Cassandre, elle ne devait rien comprendre de ce qui était en train de se passer et pourtant.. Nathan voulait juste qu'on le croit. Ce n'était pas lui le monstre mais la chose à l'intérieur de lui. Son beau père aussi. C'était eux les montres. Lui il n'était que.. L'homme qui subissait les dires des autres, les incompréhensions et l'ignorance. Ce monde était pourri jusqu'à la moelle. Ce monde n'était pas fait pour quelqu'un comme lui qui croyait en les belles histoires de famille. Il ramena doucement ses jambes contre son torse avant d'enfouir son visage dans ses genoux.

▬ « Cassandre... Tu n'as jamais pensé à fuir loin de cette vie ? On pourrait partir toi et moi ! Sur un bateau à la découverte du monde. Loin de cet endroit.. Loin de mes parents.. »

Il aimerait que les choses soit si facile, que la fuite soit une option courageuse et simple mais.. Lui et la rousse étaient coincés dans un merdier qu'ils ne comprenaient pas. Le regard sombre de Nate continuait d'observer la jeune fille avant qu'il n'ouvre le tiroir de sa table de chevet. Il sortit son petit carnet de dessin avant de le tendre gentiment à la jeune fille. Il ouvrit à la dernière page avant de montrer le dessin à Cassie. C'était lui, souriant avec une ombre plutôt inquiétante accrochait à lui. Il haussa doucement les épaules.

▬ « C'est ce que je ressens. Est ce que tu crois aux démons ? Aux esprits maléfiques ? Ou alors je suis simplement fou.. »

Un long silence s'installa dans la pièce alors que le coréen entendit clairement le rire démoniaque raisonner dans sa tête. Il se fichait de l'avis des autres mais peut être que Cassandre allait comprendre, elle avait pratiquement le même âge que lui après tout. Même si elle était un peu plus âgée. Il entendit alors la porte de sa chambre d'ouvrir. Un homme en blanc afficha un sourire faux, encore une fois avant de se rapprocher doucement des deux enfants. Il demanda à Cassandre si elle allait bien avant de tendre le plateau avec les médicaments que Nate devait prendre. Il les avala avant que le jeune médecin n'affiche un petit sourire.

▬ « Mademoiselle de Trémaine, vous voulez faire un tour dehors avec Monsieur Crowford ? »

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Everything is blue
The world is covered by our trails; Scars we cover up with paint.

Cassandre De Trémaine


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Madelaine Petsch

Ѽ Conte(s) : Cendrillon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasie

✓ Métier : Directrice générale en entreprise de mode
☞ Surnom : Cassie, Ana...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 123
✯ Les étoiles : 1204




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 20 Sep 2018 - 22:18

I'm a reaper man.
I'm a ugly mess. Not in the face but in the head.  


Le jeune garçon ne prit pas la peine de nous répondre, peut être était-il vexé ? Ou avait-il lui aussi peur ? Mère ne nous avez pas prévenu sur la cause de sa présence ici. A en voir son visage, peut-être était-il triste ? Ou simplement déprimé ? Ou alors il devenait fou dans sa famille. Mais une chose était sûre. Il n'était pas comme nous. La psychiatre disait que nous étions parmi les seuls de la ville, enfin du moins qu'elle connaissait.

Elle et Mère nous répétaient souvent que nous ne devions pas parler de ce que nous étions, que nous devions apprendre à ne faire qu'un. Personne en dehors d'elles et Eugénie ne devait soupçonner ce que nous étions. Nous devions rester loin des autres afin de nous protéger. Nous leur étions supérieur nous disait Mère et pourtant, elle disait qu'ils ne comprendraient pas. Qu'ils nous prendraient pour des monstres. Nous n'étions qu'une simple erreur de calcule dans un univers sain d'esprit. Tout ce qui sortait du cadre devait disparaître afin de garder l'équilibre du monde. Mais quel équilibre ? Celui qui l'univers faisait semblant d'avoir ? Peut être. Mais nous ne voulions pas disparaître, alors nous devions apprendre à faire comme tout le monde. Ne pas dire que nous sommes dans cet endroit. Cela signifiait-il que le fils Crowford n'était pas comme tout le monde ? Lui aussi été prisonnier de ses peurs. Cet endroit ne pouvait que nous laisser face à nous même, de quoi être terrifiant.

Nathan fut celui qui brisa ce blanc qui devenait beaucoup trop pensant. Il n'avait toujours pas parlé mais la musique donnait au moins un semblant de vie dans cette pièce blanche. Nous ne comprenions pas pourquoi cette couleur était vu comme symbole de pureté et d'innocence. Pour nous cette couleur représentait beaucoup plus la folie. Une folie sans fin et nous agressant sans que nous ne puissions faire marche arrière.

- Je n'ai pas vraiment envie que l'on se vouvoie aujourd'hui Cassandre. Nos parents ne sont pas là alors comportons nous comme des enfants normaux, tu veux bien ?


Cette fois-ci, Nathan avait bien parlé. Des enfants normaux ? Mais que voulait-il dire par là ? Et puis, c'était quoi des enfants normaux au juste ? S'il voulait qu'on se tutoie, bien c'était possible. Après tout Mère ne me réprimanderait pas si je décidais de le faire. Il sera un jour notre fiancé, nous allions bien devoir être proche un jour. Mais tandis que nous allions lui répondre positivement, le garçon commença à se prendre la tête dans les bras. Secouant négativement la tête. Qui lui arrivait-il ? Nous penchâmes légèrement la tête sur le côté en signe d'incompréhension. Qu'avait-il ? Il était désormais recroquevillé sur lui même, avait-il mal ? Souffrait-il ? Pourquoi il avait mal ? Pourquoi il y a du sang ? Où alors avait-il encore peur ? Maman... j'ai peur ! Nous réprimâmes la forte envie de lui passer la main dans les cheveux pour le réconforter, peut être n'aimait-il pas les contacts.

- Cassandre... Tu n'as jamais pensé à fuir loin de cette vie ? On pourrait partir toi et moi ! Sur un bateau à la découverte du monde. Loin de cet endroit.. Loin de mes parents..


Fuir ? Bien sûr que si nous l'aurions voulu. Enfin il nous semble, nous ne savons plus exactement. Certains voulaient, d'autres non. Mais il voulait partir avec moi ! Pourquoi moi ? Pourquoi nous ? Nous passâmes nos mains autour de nos bras, les larmes montant à nos yeux. Il voulait de nous, sans obligation, sans artifice. Mais il ne nous connaissait pas. Il ferait sans doute comme les autres en nous découvrant entièrement. Il s’enfuirait et nous laisserait seuls.

Nathan nous sortit de nouveau de nos pensées en nous tendant un carnet un dessin. Oh, il s'agissait donc de lui. C'était donc ça sa maladie ? Il avait une ombre dans son corps ? Etait-il comme moi ? Non. Il n'était pas comme nous. Nous n'osâmes plus parler. Et si nous nous trahissions? Et s'il décidait de nous rejeter ou de nous attaquer dans cette pièce ? Que pouvions nous faire ? La porte derrière nous était fermée à double tour. C'est alors que cette même porte se mit à faire du bruit, juste avant de s'ouvrir sur un homme vêtu lui aussi de blanc.

- Tout ce passe bien Mademoiselle De Trémaine ?

- Oui.
Fut la seule réponse qui put franchir nos lèvres à cet instant.

L'homme tendit un plateau au coréen afin qu'il prenne des médicaments. Lui aussi il en avait alors ?

- Mademoiselle De Trémaine, vous voulez faire un tour dehors avec Monsieur Crowford ?
- Oui.

Le médecin prit alors le jeune garçon par le bras, l'obligeant ainsi à se lever sans utiliser la violence. Il nous fit sortir de la pièce, nous indiquant comment trouver les jardins de l'hôpital. Le chemin se continua encore dans un silence pensant. Sans doute qu'aucun de nous ne voulait parler à cet instant. Pourtant ce fut à nous cette fois ci de le briser lorsque nous arrivâmes dans les jardins. Le faible soleil se refléta dans nos cheveux roux alors que nous marchions simplement côte à côte.

- Je crois aussi aux démons. Ils ne sont jamais où nous les attendons.


L'héritier Crowford tourna son visage vers nous. Comme s'il était surpris de notre réponse si tardive. Nous fîmes un sourire en direction du ciel, n'ajoutant rien d'autre sur cette phrase qui voulait à la fois tout et ne rien dire. Nous ne voulions pas être dans la confidence. Mais ne nous voulions pas non plus lui laisser un sentiment de solitude. Ce sentiment était si lourd à lui tout seul. Nous levâmes notre main en direction du soleil comme ci nous voulions l'emprisonner dans un cercle.

- Nous aussi nous voudrions nous enfuir. Mais comme les autres nous ne sommes que des pions. J'aimerais tout de même voir la mer un jour, elle semble si belle sur les images...


Nous nous rendîmes compte que trop tard que nous avions utiliser le "nous". Nous ouvrîmes la bouche pour la refermer aussitôt. Il ne le remarquera peut être pas. Il penserait sans doute que nous parlions de notre sœur jumelle aussi.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t75782-pas-besoin-d-une-pant http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76456-cassandre-et-toutes-ses-folies

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

☠ I'm a reaper man ☠ // PV Cassandre De Trémaine





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ L'hôpital