CIVIL WAR:
02.02.19
de Dyson


DESTINATION
PACIFIQUE:

10.03.19
de Tigrou


L.V. de L.:
16.03.19
de seb



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Les Vents de l'Hiver ☆ Evénement #107
Une mission de Hadès - Depuis le 16 mars 2019
« Insoumis, Invaincus, Intacts. »

Partagez | .
 

 I need answers ▼ Regina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Stanford Pines


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Stanford Pines


╰☆╮ Avatar : Harrison Ford

Ѽ Conte(s) : Gravity Falls
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : the author of the journals !

✓ Métier : Investigateur et grand scientifique


☞ Surnom : Sixer / Ash'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 623
✯ Les étoiles : 5587




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 24 Fév 2019 - 22:04





I need answers
Ft. Regina


Brûler sur un bûcher ? Je ne pouvais que l'admettre. De ce que j'avais pu entendre jusqu'ici, le désir de la plupart des habitants - c'est-à-dire une bonne partie - voulait voir celle qui était autrefois leur reine brûler vive au milieu des flammes comme la sorcière d'un ancien temps. Même si nous vivions désormais tous au XXIème siècle, ce bouleversement de cultures n'en prenait pas compte. Que Regina meurt, voilà le souhait de chacun et je me surpris à vouloir, moi aussi, avoir le ou la coupable en face de moi pour jurer sur tout ce qu'elle avait engendré... Puis je me souvenais que j'avais déjà vécu pire et que finalement, Storybrooke pouvait être bien plus qu'une prison mais une découverte. Je me remis en question comme je remis en question ce sort, les habitants et Regina en elle-même. Si j'avais besoin de réponses, je ne pensais pas une seconde à me venger en me rendant jusqu'ici.

"Peut-être au début, certes... Mais les états changent assez vite, Mme. le maire, et les méchants comme d'autres se sont surtout rendus compte de ce que pouvait leur apporter Storybrooke.
Je plaquais une main contre ma poitrine. Moi le premier. Votre vengeance personnelle est pour certain le sacrifice de beaucoup de vies, ce qui vous vaut toutes cette haine, mais sachez que 80% des gens qui sont dehors, les armes en main, ne se soucient pas de Blanche-neige et de ce que vous lui avez fait. Ils ne pensent car leur vie chamboulée. Pour les autres - car il n'y a certainement pas la ville entière à votre porte - ils ne vous remercient pas en face mais ils sont bien heureux d'avoir obtenu une meilleure vie qui pourrait valoir à une rédemption. C'est ce qui fait que la ville est aussi dangereuse... Les prisonniers, les traîtres, les démons... Ils sont libres, vivants. Grâce à vous. Ils ne vont pas vouloir vous tuer si vous les avez aider."

Mon regard s'abaissa vers le sol avec réflexion. Oui, j'en avais rencontré de ces personnes-là et ça ne m'étonnait pas plus que ça. Dans une société, il n'y a aucun partie absolu mais seulement majoritaire avec, dans l'ombre, la minorité. Ceux qui pourraient s'allier à Regina ne viendraient pas par pitié, par compassion, par respect ou par gratitude mais pour le pouvoir, c'est certain. Ils savent ce qu'elle avait été capable de faire en réunissant tous les mondes, alors - forcément- ils se demandent jusqu'où ils pourraient aller une fois de son côté. Je ne pouvais pas le partager à la jeune femme en question, déjà désespérée à l'idée de retrouver une place dans cette ville.

"Allier est peut-être... un grand mot. Disons simplement que beaucoup relativisent et n'auront pas la haine d'autres s'ils vous croisaient dans la rue. Ça ne change pas votre affaire, néanmoins, je le sais..."

Dans un sujet qui s'enchaînait naturellement, elle en vint à mon point-de-vue personnel. N'aurais-je pas du m'en douter après lui avoir tant parlé de l'image qu'elle pouvait renvoyer aux autres ? Je tentais d'arrondir les bords sans marquer ce que je voyais d'elle avant, ni même la surprise que j'eus lorsqu'elle me laissa discuter avec elle alors que je venais d'entrer sans permission dans sa maison. Même sans magie, je savais bien qu'elle aurait eu des idées à revendre si ça avait été de me renvoyer à l'extérieur, à travers le partie majoritaire. Non... J'étais bref mais sincère quant à la personne que je voyais en face de moi et j'espérais qu'elle me croit lorsque son regard croisa silencieusement le mien. L'atmosphère que transfigurait nos paroles me laissait penser que oui avec assurance. Je n'en rajoutai alors pas... Et nous venions à une énième question de ma part. Que prévoyait-elle pour la suite ? D'un point-de-vue externe, cette question était typique d'un journaliste, seulement je souhaitais réellement l'aider car jusqu'ici, elle n'avait porté aucune objection à m'aider, moi, en poursuivant la conversation. Elle m'expliqua récupérer sa magie par le biais d'un livre qui appartenait à sa mère. Loin de là de m'y connaître aux personnages de son monde, je n'avais pas suivi non plus l'arbre généalogique de Regina. C'est ainsi que je hochai négativement la tête face à son étonnement.

"Cora... Songeais-je en fronçant les sourcils. Ça ne me dit rien et pourtant, ce n'est pas un nom courant. Je le gravais dans ma tête pour plus tard et la laissait poursuivre. Oui, oui, je l'ai bien compris, récupérer vos pouvoir sont une priorités mais... Après cela ? Seront-ils une simple... défense, face à Storybrooke ? Allez-vous vous en servir pour qu'ils comprennent la menace que vous pourriez représenter s'ils vous attaquent ?"

La soif de pouvoir dans son regard appuyait ses mots. Elle avait baigné dans la magie, éduquée par elle-même, il était donc difficile de l'en détacher, surtout lorsque ça devenait un moyen de défense assuré. Je soupirais pour moi-même, abandonnant le sujet pour un moment mais espérant que ça ne serait pas une fin en soi. Intrigué par toutes les informations qu'elle arrivait à acquérir simplement en restant assise (que pouvait-elle faire d'autre ?), je commençais à me questionner sur ses contacts extérieurs. Et il semblait qu'elle n'en avait pas ! Du moins, pas un de vivant...

"Un... miroir ?" Questionnais-je, intrigué, en m'avançant vers Regina et ce qu'elle présentait face à nous.

D'un ordre très clair, elle demanda à ce qu'il apparaisse, et ses sous mes yeux qu'un visage prit forme à la place de notre reflet. J'en restais ébahi face à ce qu'elle m'expliquait.

"C'est... fascinant. Simple, utile, fidèle au conte... et quelque peu terrifiant. Il... Je jetai un regard à Regina avant d'en revenir au miroir. Il est connecté à tous les autres miroirs de la ville ? N'importe lesquels ?"

Je devais prévenir Stanley de cacher les nôtres, de quoi à nouveau devenir méfiant, même chez soi. Lorsque j'étais plus jeune, Bill était de ceux que j'évitais... Il suffisait qu'un dessin de lui soit fait pour qu'il ait l'œil sur le secteur. Tel le miroir, son œil permettait d'y voir partout et de tout savoir. J'avais du recouvrir les symboles qui le représentaient et je m'engageais à le faire pour les miroirs également.

"Je suppose que vous communiquez... Comment s'appelle-t-il ? Est-il prisonnier du miroir ?"




codage by jacks ღ


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
A wild and lovely world
« Up to the mountain. Down in the king's lair. Pushing in the blocks in the heat of afternoon. It's who we are, doesn't matter if it's all okay. Doesn't matter if it's not our day. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79365-ne-faites-confiance-a http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79451-o-il-y-a-peu-d-amis-sur-lesquels-je-peux-compter-o-stanford-pines#963477

Regina Mills-Locksley


« A fond les bolides ! »


Regina Mills-Locksley


╰☆╮ Avatar : Lana Parrilla

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les Sept Nains ✦ Rumplestiltskin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Méchante Reine ✵ La petite fille du Meunier

✓ Métier : Propriétaire/Barmaid du "Roni's"


☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8153
✯ Les étoiles : 963




Actuellement dans : « A fond les bolides ! »


________________________________________ Mar 5 Mar 2019 - 22:36





I need answers
Ft. Regina


Je n’arrivais plus à suivre. L’idée même partant du principe que tout ce que j’avais fait n’avait été qu’un jeu de Rumple m’horripilait au plus haut point mais je me devais de garder la tête haute, ne serait-ce que pour récupérer mes pouvoirs et faire un tapis de sol avec la peau de ce maudit crocodile. Je soupire. Levant le regard vers mon invité, je passe machinalement ma main sur mon visage, comme pour me faire sans doute passer l’idée que Storybrooke n’est pas que ma vengeance personnelle et qu’au final, je vais pas finir clouée sur un bucher avec des flammes qui me chatouillent les jambes. C’était surtout pas mon envie en plus.

« Je comprends ce que vous voulez dire, je comprends ce que vous sous-entendez, qu’au final, le Sort Noir que j’ai lancé n’a pas eu que de mauvaises répercussions que même si les trois quart de la ville veulent me voir clouée sur un bucher, une bonne partie me remercie d’avoir amené tous les royaumes confondus dans ce monde dépourvu de magie avant que je ne fasse apparaître Storybrooke. »

Je termine mon verre et respire longuement comme pour faire passer le goût de cette boisson que je connais si bien. Je me laisse quelque peu glisser dans mon fauteuil avant de reprendre finalement la parole pour briser ce silence qui commençait à s’installer entre lui et moi. C’était pesant un silence comme ça alors autant commencer à reprendre un peu la parole, histoire de…

« Ce que je veux dire, c’est que j’acquiesce le fait que pour certains, surtout les méchants soient ravis d’être ici aujourd’hui parce qu’ils sont libres, j’adhère au fait que j’ai détruit des familles entières en jetant la malédiction mais je suis une ennemie de taille, qui vous-dit que ces méchants ravis de cette opportunité ne vont pas justement profiter de ma panne de pouvoirs pour essayer de me tuer ? Non, je ne vire pas parano, c’est juste que j’ai luté trop fort pour en arriver là. » énonçais-je finalement.

Cependant, il était clair d’une chose, je n’avais pas lutté si fort pour en arriver là, je ne voulais pas me résoudre à croire que mon heure de gloire était terminée, non c’était juste tout ce qu’il y a d’impossible. Je passe machinalement ma langue sur mes lèvres pour les humecter. Je ne réponds pas à sa réplique qui poursuit. Oui, je n’avais pas d’alliés dans cette ville, j’en étais consciente. De toute manière, je ne voulais pas d’alliés, j’étais capable de me débrouiller toute seule, enfin c’est surtout ce que j’essayais de me faire croire. J’en vins à lui demander son point de vue personnel sur moi. J’avais besoin de savoir. Après tout, il était chez moi et j’étais en droit de savoir. Cependant, je n’écoutais que d’une oreille. Pas que je n’étais pas intéressée par sa réponse, loin de là, c’est juste que j’étais intriguée par autre chose. Ma mère…Son livre… Je lève le regard vers Stanford. Tiens, l’un des premiers qui ne connaît pas la réputation de ma mère. Je respire longuement a sa question. Une fois mes pouvoirs de retour, que ferais-je ? Là était la grande question et je me la posais moi-même.

« Pour être sincère, je ne sais pas. Je ne sais pas ce que je ferais quand j’aurais récupéré l’entièreté de mes pouvoirs. Emma a brisé la malédiction, tout ce que j’ai fait est détruit. La seule chose que j’aimerais, c’est que mon fils ne voit pas en moi la méchante reine. »


Oui je ne savais pas ce que je ferais une fois mes pouvoirs retrouvés mais j’étais certaine d’une chose, mon fils me reviendrait par ce moyen ou un autre, je voulais qu’il comprenne que je ne suis pas la méchante reine. Pour lui, j’étais prête à changer, vraiment, du plus profond de mon âme. Stanford en vient à me parler des informations, comment j’étais informée de ce qu’il se passait en ville. Je lui fais rapidement comprendre que même si je n’avais plus mes pouvoirs, il me restait une chose, une seule chose. Mon miroir. Je lui somme d’apparaître. Il apparaît. Il me regarde. Cet homme qui m’avait aimé par le passé, qui avait souhaité ne jamais me quitter. Il était piégé à jamais dans le monde des miroirs. Il serait à jamais mon miroir. Après tout, c’est ce qu’il voulait non ? Je lève le regard vers mon invité.

« Terrifiant ? » demandais-je en riant « Oui, il est connecté à tous les autres miroirs de la ville, n’importe lesquels, tout ce qui montre un reflet est pour lui comme une lunette. Il voit tout. Il entends tout. » déclarais-je à Stanford avant de poser mon regard sur lui « Vous pouvez lui demander. » Le visage de Glass dans le miroir tourne vers Stanford « Je m’appelle Aimé Glass, je ne suis pas prisonnier du miroir, mais du monde des reflets. »



codage by jacks ღ


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
True love ❤️
Comment résister à un homme aussi parfait ? Et dire que pendant des années, j'ai cru que je n'aurais plus le droit au bonheur. Tu me rends meilleure, tu as réussis la seule chose impensable, tu as réussi à illuminer mon coeur avec ton sourire et ta douceur et grâce à toi, je suis le meilleur de moi-même. La Reine qui a succombé aux charmes du Voleur.
crédit - alaska.  

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t51403-regina-on-ne-nait-pas-mauvais-on-le-deviens#487677

Stanford Pines


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Stanford Pines


╰☆╮ Avatar : Harrison Ford

Ѽ Conte(s) : Gravity Falls
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : the author of the journals !

✓ Métier : Investigateur et grand scientifique


☞ Surnom : Sixer / Ash'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 623
✯ Les étoiles : 5587




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Hier à 20:13





I need answers
Ft. Regina


Mme. Le maire et moi étions arrivés à un débat qui, dans le fond, n'engageait qu'elle. Depuis la levée de la malédiction, je m'étais efforcé à rester passif à tous les rebondissements de Storybrooke jusqu'à ce que j'en sache assez pour à mon tour agir. Bill me l'avait rappelé mais au fond, je n'avais pas eu besoin de lui pour retenir la leçon : il ne faut pas s'élancer aveuglément alors que notre position est encore instable. La théorie avant, la pratique après. Je ne faisais pas partie des gens révoltés qui regrettaient amèrement d'avoir été emportés par l'épaisse brume violette, pas plus que je ne faisais partie des quelques privilégiés qui reprenaient tout à zéro comme si on avait exaucé l'un de leur souhait. Regina comprenait mon point-de-vue et je supposais qu'elle-même aurait pu réagir pareil à la place de cette minorité, mais alors qu'un silence s'installa, elle reprit avec plus de poids sur ses mots que leur sort miraculeux dont elle était l'auteur n'empêchait pas une certaine concurrence naturelle entre méchants. Lorsqu'un des vôtres est à genou... Abattez-le et il n'est plus des vôtres.

"Vous n'êtes pas paranoïaque.
Assurais-je d'un sourire assuré. Ils le seraient de s'attaquer à vous. Je suis certain que la magie n'est pas votre seule compétence. On confond bien trop souvent la magie et le pouvoir... Alors que ce sont deux choses qui se combinent. Un Homme avec de la magie n'a pas forcément du pouvoir, et vice-versa..."

Après lui avoir modestement partagé mon point-de-vue personnel sur ce qu'elle représentait - car je ne la connaissais pas assez pour savoir qui elle était réellement, tout comme il ne devait pas être simple pour elle de le montrer - Je sentais la balle partir dans mon camp et utilisa ce tour pour poser une question. Ce n'était pas par simple curiosité que je lui demandais ce qu'elle comptait faire après ça, après le livre de sa mère et après l'avoir utilisé pour récupérer sa magie. Regina était un acteur de l'avenir de Storybrooke, de sa stabilité et cela tant qu'elle en ferait partie. Les citoyens souhaitent l'abandonner dans le monde réel, parfois l'enfermer ou la tuer pour qu'elle n'ait plus d'influence mais je vois dans son regard que son objectif n'est pas de s'effacer... Plus après ce que Rumplestiltskin lui a fait, plus depuis qu'elle a une famille et plus depuis que la ville est à ses trousses. Elle ne sera plus en sécurité avant un temps.

"Henry ? Je plaçais mes coudes sur la table, croisant les bras. Je l'ai déjà croisé en ville... Il semble être un garçon très malin. Je ne pense pas qu'il perçoit de vous la même image que le reste des habitants de Storybrooke. Il vous connait... Et il sait que vous l'aimez. Si ce n'est le cas, alors il le comprendra bien vite. Il faut lui laisser le temps..."

Si le temps permettait de réparer tous les maux, on en ferait un médicament à prescrire. Seulement, le temps ne sert qu'à laisser agir tout le reste. Il n'est pas le doliprane, il est l'eau qui le fait s'évaporer. Je me trouve plus poétique qu'autrefois... Ce n'est pas normal. Peut-être que la psychologie, alliée à la philosophie qui s'y rejoint de temps à autre, amène des métaphores que je n'aurais pu imaginer auparavant. Comment peut-on comparer de l'eau au temps ? Je préférais garder l'image pour moi-même et revenir au sujet initial. Regina m'expliqua comment elle pouvait acquérir les informations dont elle avait besoin sans avoir à sortir de chez elle et je fus totalement subjugué d'apprendre comment elle s'y prenait - pourtant, comment pouvais-je m'en étonner ? Elle n'était pas la Méchante Reine pour rien et le miroir devait donc forcément apparaître à un moment où à un autre. Le pouvoir qui lui était procuré laissa des frissons parcourir le long de mon échine. Je retenais difficilement une grimace en guise de sourire lorsque l'individu qui remplaçait mon reflet me répondit avec neutralité.

"Le monde des reflets... ? Voilà un cas intéressant. Est-ce un monde accessible à tous ? Comment vous êtes-vous fait enfermé à l'intérieur ? Il doit y avoir un moyen de le faire sortir... Je tournais un regard vers Regina. Non ?"

Je n'osais supposer que la jeune femme soit le geôlier masqué qui maintenait le prisonnier à sa place. Sa réputation la précédait, c'était certain, mais aucun conclusion n'était à prendre à la hâte pour un observateur passif comme moi. Pour le moment, je me contentais de m'intéresser et de recevoir.

"Même sans un détenteur magique, les objets vivent de leur propre source de magie... Ça doit vous être précieux dans un moment critique comme celui-ci."



codage by jacks ღ


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
A wild and lovely world
« Up to the mountain. Down in the king's lair. Pushing in the blocks in the heat of afternoon. It's who we are, doesn't matter if it's all okay. Doesn't matter if it's not our day. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79365-ne-faites-confiance-a http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79451-o-il-y-a-peu-d-amis-sur-lesquels-je-peux-compter-o-stanford-pines#963477

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

I need answers ▼ Regina





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Manoir Mills