MAGIC LEAGUE 4
AVRIL 2019
de DYSON


PETER PAN
MAI 2019
de NAT


MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 

٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League 4 : L'Univers Perdu ☆ Evénement #108
Une mission de Dyson - Depuis le 13 avril 2019
« Le soleil brillera de nouveau sur nous. »

Partagez
 

 Play the Game ◈ Emmet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Winifred Godwyn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Winifred Godwyn


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 IHtLFucM_o

╰☆╮ Avatar : Natalia "Choupette" Dyer

✓ Métier : CDD à temps partiel au cinéma le Méliès
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 43
✯ Les étoiles : 1013


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 10 Mar 2019 - 18:14


Everybody play the game
Open up your mind and let me step inside.
La jeune fille sentait qu'il se forçait à parler de ce qui la fascinait. Ca partait d'une bonne intention, mais au final, ça la rendait triste, d'une certaine façon. Et en même temps, elle le trouvait incroyablement gentil de faire cet effort alors qu'il n'était pas obligé. Pourquoi faisait-il ça ? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui apporter ? Se pouvait-il qu'il existe des gens qui ne calculaient pas, qui faisaient des actions spontanément ? Elle se posa la question. S'il faisait partie de ces gens-là, alors il était définitivement bête. Et ça l'arrangeait. Il serait plus facilement manipulable car il ne verrait pas l'embrouille.

"Enfin ! Je pensais que tu ne me remercierais jamais !"
fit-elle, s'appuyant uniquement sur ses dernières paroles. "Même si ça n'est pas vraiment un remerciement, mais je vais le prendre comme tel."

Elle lui adressa un franc sourire tout en continuant de mâcher le chewing-gum.

"J'apprends par moi-même, ça fait moins d'un an. Je ne sais pas faire grand-chose pour l'instant, à part quelques petits enchantements. J'y vais doucement parce que la moindre bavure en sorcellerie peut coûter très cher."

Elle posa sur lui un regard grave, avant de lui indiquer de prendre la prochaine rue à droite, car c'était là-bas qu'elle habitait.

"Une sirène, c'est pas banal. Tu m'as menti."

Elle eut une petite moue mystérieuse.

"Tu m'as dit que tu aspirais à une vie tranquille, mais en fait, tu n'en as jamais vraiment eue une."

Elle ne s'attarda pas sur ce point, car elle avait remarqué qu'il avait été très soucieux quand il avait mentionné son ex. Inutile de remuer le passé. Elle savait pertinemment que cela pouvait être très douloureux. Elle ne voulait pas lui faire de mal inutilement.

"C'est ici !"
annonça-t-elle gaiement.

L'averse s'était calmée, même s'il pleuvait toujours un peu. Bien qu'Emmet ait garé sa Jeep juste devant le chemin menant à sa porte, Winifred ne descendit pas tout de suite. Après une courte réflexion, elle lança :

"On devrait tourner un film."

Elle se mordit les lèvres et pivota tout à fait vers lui, après avoir détaché sa ceinture.

"Je t'explique : je fais des études de cinéma -sans surprise. Je dois faire un court-métrage sur le thème de mon choix. Comme j'étudie à la maison, j'ai... un peu de mal à trouver des acteurs. Tu accepterais de jouer pour moi ?"

Elle lui fit son regard le plus adorable du monde, agrémenté d'un sourire contrit.

"Je t'en serais infiniment reconnaissante. Je peux même te payer, si tu veux !" précisa-t-elle. "J'ai besoin de faire ce film. Sans ça, je ne pourrai pas valider mon année."

Elle ouvrit la portière mais la laissa entrebâillée, de sorte à rester le plus longtemps possible.

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

What terrified me will terrify others; and I need only describe the spectre which had haunted my midnight pillow.
- The beginning is always today.

Emmet Miller


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


Emmet Miller


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Chris Pratt ♥

Ѽ Conte(s) : Inventé ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je viens du monde réel. ϟ

Play the Game ◈ Emmet - Page 2 899895MAYO

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9681
✯ Les étoiles : 48024


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 _


Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Jeu 14 Mar 2019 - 10:04



J'apprécie les gens
qui sourient les jours de pluie.




    Quelque jours plus tard...

    Ce qu'il y a de terrifiant dans la vie, c'est qu'on ne sait jamais de quoi sera fait demain. On pourrait très bien se réveiller. Trouver un bon café fumant à côté de son lit. Des petits croissants. Comme on pourrait ne plus jamais ouvrir les yeux. La vie est pleine de mystères. Elle nous surprend, sans qu'on s'y attende. Parfois amusante, pleine d'histoires. Parfois bizarre. Au final, on est rarement satisfait de la vie qu'on a. On la voudrait meilleure. On la conteste en continue. Elle nous met en colère. Nous rend triste. On a souvent du mal à relever la tête. On ne trouve pas notre place. Il ne faut pas pour autant baisser les bras et toujours tenter de poursuivre notre chemin, quelle que soit la route à emprunter. La ruelle à traverser.

    Celle qui se trouvait face à moi était exaigue, sombre. Il faisait nuit. C'était par là que l'homme que je poursuivais s'était engouffré. J'avais l'impression d'être revenu plusieurs années en arrière, à traquer une proie sans relâche. J'avais glissé la main sous ma veste. Atteint mon holster. Récupéré mon arme. Cette route n'avait pas d'issue. Il n'avait pas emprunté la bonne. A moins que c'était voulu. Qu'il m'attendait au bout du chemin. Est ce que je me réveillerais demain ?

    J'avais brandis mon arme. Pointée droit devant moi. Il n'y avait que les ombres de la nuit, et moi. Personne. Il avait disparu. Peut-être qu'il en était un lui aussi. Ce n'était pas le premier loup garou que je traquais. Je savais qu'à tout moment, surtout par une nuit de pleine lune, il pouvait se transformer. Disparaître. Je devais rester vigilent. Je n'avais plus qu'une seule balle en argent. Il m'était impossible de rater ma cible. Rester concentré. Viser le coeur. Le voir tomber. Mais sans corps, ça serait difficile. Ordinaire ou poilu, il n'était pas ici. Je l'avais perdu. Tout à coup, ça y est. Un bruit. Un craquement. Quelque chose à proximité de la poubelle sur ma gauche. Ce n'était plus moi le chasseur. J'étais devenu la proie. J'avais à peine eu le temps de me tourner. De viser, que le monstre avait déjà dévoré toutes les frittes qui débordaient d'un sac poubelle. Je m'étais contenté de soupirer.

    « Tu étais censé te trouver au bout de la rue. Contre le mur. Pas dans la poubelle. » dis-je au petit raton laveur qui se tenait là.

    Je m'étais penché pour le prendre dans mes bras après avoir rangé mon arme. Elle n'était pas chargé. Il n'y avait pas de balles. Ni en argent, ni normales. J'avais ôté la plaque de sheriff qui trônait sur ma veste. Puis, je m'étais tourné vers Winifred qui avait toujours sa caméra en main. Elle était petite. Aussi bien la fille que l'appareil qu'elle tenait.

    « Tu devrais changer de directrice de casting. Elle prend vraiment n'importe qui. »

    Rocky tenta de me lécher la joue. Ca lui arrivait parfois. Ces derniers temps, il manquait cruellement d'affection. Il avait comme un vide. Et les frittes, tout comme la mayonnaise, n'arrivaient pas à le combler. Vue qu'il voulait me baver dessus, je l'avais remis au sol et il était retourné vers sa poubelle.

    « Le coup de la ruelle, du loup garou, c'est pas mal. Mais on devrait prendre un chien. C'est bien plus ressemblant qu'un raton laveur. Et bien plus effrayant. »

    Je ne faisais que la conseiller. Quelques jours plutôt, elle m'avait proposé de jouer dans un court métrage. Elle avait réfléchis à une idée. Quand je lui avais parlé de quand j'étais policier, elle avait de suite imaginé un chasseur de loup garou. Allez savoir où elle avait péché ça. Son film pourrait être mal, mais ça manquait cruellement de moyens.

    « On fait une pause. » lui dis-je en appelant Rocky et en quittant la ruelle pour me diriger vers mon 4x4. Il était garé au bout de la rue.

    Winie voulait tourner de nuit. C'était pas plus mal pour un film sur les loup garou. Mais j'aurai plus vue quelque chose de comique. Faire rire le jury, c'était plus facile que de les effrayer. Surtout quand on n'avait pas la technique avec nous. Ca manquait d'effets spéciaux. Et d'un... loup garou. Il devait bien en avoir un en ville, n'est ce pas ? Un gentil de préférence. D'ailleurs, est ce que les loup garou ça impressionnerait le jury avec tous ces sorciers, divins et autre qui circulaient un peu de partout ?

    « Ce qu'il te manque aussi, ce sont de nouveaux décors. » ajoutais-je.

    Car oui, tout le monde ici connaissait la ville. Ce qui était impressionnant, c'était de passer la frontière et d'aller tourner ailleurs.

    « Il y a un endroit que je connais bien. Il y a une forêt pas loin, des montagnes. Ca vaut le détour et il y a de quoi faire des plans bien plus réels qu'ici. »

    Je ne comptais pas amener toutes les personnes que je connaissais chez moi. Mais bon. Prendre deux jours de congés, de quoi faire l'aller-retour et y séjourner deux nuits, c'était pas quelque chose d'impossible. Surtout qu'en semaine on était ouvert que la nuit. Il y avait assez d'employé pour nous remplacer. Et puis c'était fréquent que les nouveaux prenaient des congés dès leur premier mois, n'est ce pas ?

    « Ma mère cuisine de bonnes tartes. »

    Ca ferait changer d'air à Rocky. Ca serait sans doute mieux pour lui.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


J'apprécie les gens
qui sourient les jours de pluie.


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74524-fiche-personnage-emme http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74524-fiche-personnage-emmet-miller#815325 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74524-fiche-personnage-emmet-miller#815325

Winifred Godwyn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Winifred Godwyn


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 IHtLFucM_o

╰☆╮ Avatar : Natalia "Choupette" Dyer

✓ Métier : CDD à temps partiel au cinéma le Méliès
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 43
✯ Les étoiles : 1013


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 15 Mar 2019 - 17:59


Everybody play the game
Open up your mind and let me step inside.
Winifred coupa la caméra et afficha une moue. Emmet avait raison : Rocky n'était pas suffisamment impressionnant. Il ne convaincrait jamais le jury en tant que Raton-Garou. Elle avait essayé d'utiliser du maquillage afin de le rendre effrayant, mais il l'avait léché -comme tout ce qui passait à portée de son museau. Ce n'était pas la solution. Son scénario possédait des lacunes qu'elle peinait à corriger, par manque de moyens. Elle avait dû revoir ses rêves à la baisse et elle détestait cela. C'était démotivant, d'une certaine manière.

"Tu es très bon." lui dit-elle sans réfléchir.

Quand elle réalisa le double-sens de ses paroles, elle sentit le rouge lui monter aux joues et elle se cacha instinctivement derrière la caméra, avant de lever les yeux au ciel. Bravo Winifred.

"Je veux dire... tu passes bien à l'écran. Tu es convaincant."
précisa-t-elle avant de regarder le raton-laveur. "Et lui aussi, d'ailleurs, mais je pense qu'il lui faudrait un rôle plus adapté à l'envergure de son talent."

Rocky cessa de grignoter la vieille frite avec laquelle il se débattait pour lever la tête vers la jeune fille, visiblement surpris par le compliment. Puis, il continua de manger car cela semblait être le plus important pour lui qu'une potentielle ouverture dans le monde du cinéma.

"On tourne en rond. On est minable." s
oupira-t-elle en s'appuyant contre le mur. "Il faut que je réécrive une partie du scénario. Je pense qu'on peut faire mieux que ça."

Jusqu'à présent, elle avait volontairement éludé la proposition d'Emmet. Il voulait l'emmener dans un autre endroit. En forêt, dans les montagnes. L'idée était diablement grisante. Winifred n'avait jamais fait que rêver de visiter d'autres lieux. Elle n'avait jamais quitté Storybrooke. Hélas, l'endroit dont il parlait était hors de portée, puisque beaucoup trop loin. Elle ne pouvait se permettre de partir plusieurs jours. C'était interdit.

"Tu veux... m'emmener chez ta mère ?" laissa-t-elle échapper malgré tout, car sa proposition l'avait déroutée. "C'est pas un peu bizarre ?"

Elle fronça les sourcils tout en le considérant d'un oeil dubitatif. Et dire qu'il prétendait qu'elle flirtait ! Que devait-elle comprendre, là ? Qui faisait du rentre-dedans, cette fois ?

"Je ne peux pas m'absenter aussi longtemps. Ma tutrice ne voudra jamais."
reprit-elle précipitamment en baissant la tête.

Elle observa la caméra dans ses mains quelques secondes en se mordant les lèvres, contrariée. Elle en avait tellement envie ! C'était injuste de ne pas avoir le droit. En plus, il avait raison sur un point : la ville de Storybrooke n'avait rien d'original ni de sensationnel pour le jury du lycée. Elle était certaine que les autres élèves avaient choisi des décors beaucoup plus intéressants. Elle espérait parvenir à ensorceler le court-métrage afin d'y ajouter des effets, mais c'était une technique avec laquelle elle n'avait aucun manuel pour s'appuyer. Elle devait inventer la technique ainsi que le maléfice en intégrants divers enchantements. Ce serait un travail extrêmement minutieux, difficile et fastidieux, mais si elle réussissait, elle remporterait son année. Ca valait le coup de tout tenter.

"Si je lui dis que je veux partir plusieurs jours dans les montagnes avec un type de quarante ans, elle... En fait, c'est même pas la peine d'y penser !"

Elle battit des cils avec un sourire désabusé et ferma le clapet de la caméra.

"Je vais rentrer. Ca sert à rien de filmer sans matière. Faut que je réfléchisse. Je te tiens au courant. On se verra au ciné, de toutes façons."

Elle choisit de retourner chez elle à pieds, afin de laisser son esprit vagabonder durant la marche. Parfois, c'est ainsi que les grandes idées se manifestent.


***

Un jour de mai,
aux alentours de seize heures trente...


Un froid polaire s'était abattu sur la ville. Sans le calendrier pour prouver qu'on était au printemps, tout laissait présager que l'hiver était de retour. En plus de la neige et des températures en dessous de zéro, les jours avaient raccourci. A seize heures, il faisait déjà nuit. Les gens s'en plaignaient mais Winifred n'y voyait aucun inconvénient particulier. Cela lui permettait de commencer plus tôt le tournage de son court-métrage puisqu'il se déroulait de nuit. Bien souvent, elle demandait à Emmet de la rejoindre avant de se rendre au travail. Ils étaient en meilleure forme et beaucoup plus motivés qu'après plusieurs heures passées dans l'enceinte du cinéma. Au fil des deux derniers mois, le film avait pris forme mais il ressemblait toujours à un enchaînement de scènes morcelées. Il manquait une trame et surtout, un grand méchant. Pour le moment, le scénario mentionnait une menace floue sur laquelle le vaillant policier enquêtait, flanqué de son co-équipier Rocky, le raton-laveur. Winifred s'était laissée convaincre que son histoire avait besoin d'un peu plus de légèreté et d'humour, afin de contrebalancer le côté angoissant (pour l'instant inexistant). Elle avait jusqu'à début juin pour rendre le court-métrage. La date approchait à grands pas et elle commençait à entrevoir la terrible fatalité : elle allait échouer.

"Je sais ce qu'il manque." réalisa-t-elle soudain tout en éteignant la caméra.

Elle fixa Emmet qu'elle venait d'interrompre en pleine action. Il se tenait devant un amoncellement de poubelles desquelles dépassaient les reliefs d'un cadavre emballé dans un drap ensanglanté (en réalité, il s'agissait d'une table à repasser qu'ils avaient enveloppé de coussins pour donner la forme d'un corps et ensuite aspergé de sauce tomate).

"D'autres personnages." dit-elle avec raison. "C'est évident ! Je cherche absolument à focaliser l'action sur un flic et son raton, ça ne peut pas fonctionner ! C'est une enquête, un thriller, il faut d'autres protagonistes !"

Elle réfléchit très vite. Elle ne pouvait se permettre de faire un casting, car elle était trop proche de la date butoire. Il lui fallait des acteurs immédiatement. C'était mission impossible. Sans trop d'espoir, elle avisa deux passantes qui se promenaient chacune avec un chocolat chaud en main.

"Bonjour !" les salua-t-elle avec un sourire adorable. "A tout hasard, ça vous intéresserait de jouer dans un film ? C'est un tout petit budget. Ca ne sera... pas payé. Mais je peux vous donner des tickets cinéma pour compenser."

Elle se sentait misérable. Elle avait l'impression de faire la manche dans la rue. Les deux jeunes femmes se regardèrent, et finalement la rousse écarta son écharpe de devant son nez pour lancer, désinvolte :

"Pourquoi pas ? Ca me changera les idées. Ca te tente aussi, Cassandre ?"

Elle questionna la blonde avant de boire une gorgée de son gobelet fumant.

"Tu pouvais pas mieux tomber, je suis déjà un peu actrice. Je joue Chewbacca à Disneyworld."
dit-elle non sans fierté. "Hope Bowman." se présenta-t-elle avec assurance. "Oh mais, ça serait pas...?"

Elle venait de pencher la tête sur le côté, remarquant enfin Emmet côté poubelles.

"Bibiche !" s'écria-t-elle tout en s'élançant vers lui pour lui faire la bise. "Nom d'un ours, ça fait longtemps ! T'es toujours aussi canon. Y a certaines choses qui ne changent pas, c'est bien."

Elle ne se gêna pas pour le détailler de bas en haut avec un large sourire. Winifred croisa les bras tout en prenant soin de garder sa caméra contre elle, contrariée. Elle hésitait à revenir sur sa décision. D'autres personnages, était-ce vraiment si important que ça ? Elle n'avait pas envisagé qu'Emmet puisse connaître -comme par hasard- l'une des personnes qu'elle venait d'engager. Pourquoi l'avait-elle appelé 'Bibiche' ? C'était stupide comme nom. Ca ne lui allait pas du tout.

"Dommage que tu portes tellement d'épaisseurs."
fit remarquer la tornade rousse avec une moue déçue. "Ce fichu froid, il gâche vraiment tout ! J'avais hâte de mettre le combishort que j'ai acheté sur Undiz. Bah... ça sera pas pour tout de suite."

Elle eut un petit soupir et pivota vers Cassandre et Winifred, qui était de plus en plus méfiante.

"On s'est rencontré à Tokyo, après une nuit bien arrosée. On n'avait plus aucun souvenir, plus beaucoup de vêtements ! On ne savait plus qui on était ! Qu'est-ce qu'on s'est marré !" s'esclaffa-t-elle.

Un sourire pensif aux lèvres, elle donna à Emmet un petit coup de poing dans l'épaule.

"Alors comme ça maintenant tu es acteur ? D'ailleurs, où est le réalisateur ?"

La grande perche regarda de tous côtés, les sourcils froncés. Winifred secoua la tête et leva la main, agacée.

"Aha, très drôle."
fit Hope sans y croire. "Sérieusement, où est l'équipe technique, les maquilleurs, les coiffeurs, tout le tintouin ?"

"C'est un court-métrage très petit budget." re-précisa la jeune fille entre ses dents.

"Sans budget, ça serait plus correct."
rectifia la rousse après avoir bu une autre gorgée de son chocolat. "Pas grave, ça me va. J'aime bien les trucs qui ressemblent à rien."

Elle termina son gobelet puis l'aplatit entre ses mains pour le jeter dans une poubelle. Au grand agacement de Winifred, l'objet y atterit du premier coup. En plus, elle avait de la dextérité.

"Je suis prête à tout, y a rien qui m'arrête. Je peux même tourner une scène classée X du moment que c'est avec..."

Elle haussa les sourcils d'un air aguicheur en direction d'Emmet, avant d'éclater d'un rire qui faisait très masculin.

"Je plaisante Bibiche, relâche la pression. Bon alors, c'est quoi l'histoire ?"

Elle pencha la tête vers Winifred qui eut l'impression d'être radiographiée. Prise au dépourvu, elle balbutia :

"Il est question d'une menace. Quelque chose -comme un monstre- tue des gens en ville et un policier enquête avec son raton-laveur."

Sans grande conviction, la jeune fille désigna la table à repasser ensanglantée parmi les poubelles et Rocky apparut bientôt, comme s'il avait deviné qu'on parlait de lui. Il trottina jusqu'à Hope qui lui gratta la tête. Un silence tomba juste après les paroles de Winifred. De toute évidence, la rousse attendait la suite de l'histoire. Sauf qu'il n'y en avait pas.

"A la fin, tout le monde meurt." annonça-t-elle en désespoir de cause afin de ne pas perdre totalement la face.

Hope resta songeuse quelques instants, et finalement déclara :

"Ca me botte. Ca pourrait s'appeler "Une journée ordinaire à Storybrooke." Par contre, si tu veux du sensationnel, oublie les rues de la ville. Je peux te proposer un endroit beaucoup plus flippant pour filmer. Un lieu inédit qui va épater le spectateur."

Avec un sourire énigmatique, elle pivota vers la dénommée Cassandre pour demander à voix basse, mais de façon à ce que tout le monde entende :

"Tu peux nous emmener en Enfer, s'il te plaît ?"

Winifred écarquilla les yeux. Le souffle coupé, elle peinait à croire ce que la rousse venait de dire. Les Enfers, comme... les Enfers du dieu Hadès ? Ca serait tellement incroyable ! Perplexe, elle tourna la tête vers Emmet, alors que son coeur s'emballait. Subitement, Hope Bowman lui parut beaucoup sympathique.

"En plus, on aura nettement plus chaud là-bas. Normalement."

Décidément, il n'y avait que de bons arguments à s'y rendre au plus vite !

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

What terrified me will terrify others; and I need only describe the spectre which had haunted my midnight pillow.
- The beginning is always today.

Neil Sandman


« Colgate, pour un
Grand Sourire éclatant ! »


Neil Sandman


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : ➹ Elizabeth Olsen

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ La fille de Dumbo & Elliot *-*

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : ➹ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10028
✯ Les étoiles : 14018


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 _


Actuellement dans : « Colgate, pour unGrand Sourire éclatant ! »


________________________________________ Jeu 21 Mar 2019 - 8:21



Vous n'allez sans doute pas le croire !
Mais une divine, magnifique, spectaculaire jeune femme...
A accepté d'être Guest dans un rp ordinaire...
Tout ça parce que elle, c'est une femme EXTRAORDINAIRE !



    Mettons tout dans le contexte, car parfois c'est bien plus facile pour comprendre pourquoi les gens peuvent se montrer vraiment vénère ! Hadès est un idiot. Un idiot fini ! Il ne pense qu'à une seule chose : faire ce qu'il veut, sans prendre en compte l'avis des autres. Prenons Merida par exemple. C'est sa femme, n'est ce pas ? Elle ne le reconnait pas, mais elle n'en reste pas moins sa femme. Elle lui a dit de ne pas partir, et qu'est ce que monsieur a fait ? Il est partit ! On avait déjà tout prévu. Hyperion et Thémis réunis pour cette mission. Apollon et moi à leurs côtés. Quelques badass pour nous accompagner, tel que Eulalie. Et bien entendu, pas HADES ! Pourquoi ? Parce que Pan vient de Volsunga. Pan est le père d'Hadès. Hadès est... en fait je ne sais pas pourquoi Hyperion ne voulait pas de lui. Mais il devait avoir ses raisons ! Tout ça pour dire, qu'on était bien vénère, car le seul moyen de se rendre à Volsunga, c'était le Hollandais Volant, et que cet idiot nous l'avait volé !

    « C'était dans une baignoire. » précisais-je à la réalisatrice, quand Merida annonça qu'elle connaissait déjà Emmet, et qu'elle l'avait déjà vue par le passé.

    Voir même d'avantage que vue. Enfin d'après les images qui avaient été diffusés sur Slife, tout avait eu lieu dans une salle de bain. Et plus précisément, dans une baignoire.

    « Les Enfers ? » demandais-je surprise, à la rebelle. « Tu comptes faire un coup d'état pendant que ton homme et Sasha ne sont pas là ? »

    Je savais que ce n'était pas pour ça. On avait prévu de s'amuser aujourd'hui. De laisser nos soucis de côté. J'étais déjà toute excitée quand la grande Merida était venue me voir pour me proposer cette sortie. C'était un truc de dingue ! On se voyait si peu. Et elle était tellement classe, badass, sexy ! Ma Princesse préférée !

    « Ok. Je marche avec. Allez, on viens et on donne la main. Je ne m'appelle pas Hyperion, faut un contact physique avec moi. » dis-je en jetant un petit coup d'oeil en direction de Emmet.

    Ben quoi ? Merida n'était pas la seule à avoir le droit de s'amuser. Qui plus est, Apollon n'était pas avec nous, donc autant en profiter un peu. Bien que franchement... Entre Emmet et Apollon, y'avait pas photo. Même ses fesses n'étaient pas ce qu'il y avait de mieux. Et j'avais bien pris le temps de l'observer !

    Quand tout le monde s'était approché, je m'étais interrogé sur quelque chose. Pourquoi elle avait pris qu'un seul acteur ? C'était son seul ami ? Je l'avais déjà vue. Je savais qui il était. Maman m'avait déjà parlé du beau Emmet. Il sortait avec la sirène. Ou c'était par le passé. Enfin y'avait eu une période où ils étaient ensemble. Et maintenant il était avec la petite ? C'était sa soeur ? J'avais du mal à définir leur relation d'un simple regard. Elle semblait bien énervée quand Merida s'était mise à draguer le beau garçon - pas aussi beau qu'Apollon. Pourquoi je n'avais pas le don de grand mère, de pouvoir sentir les sentiments des gens autour de moi ? Ca serait tellement plus facile. Surtout pour tout ce qui touchait aux commérages... En tout cas, on venait d'apparaître face au Styx.

    C'était une très grande étendue d'eau bouillante et peinte d'un rouge sang. Les Enfers étaient particuliers et bizarres. Je m'étais toujours demandée si le Styx était composé de véritable sang ou non. En tout cas, cet endroit n'était pas la destination de rêve pour un mariage. Car oui, j'étais toujours à la recherche du lieu idéal, depuis que ça s'était un peu mal passé à Magrathéa. Quoi qu'il en soit, pour un tournage, il n'y avait pas mieux en terme de décors.

    « Du coup on a le raton laveur psychopathe qui tente de nous tuer. Le flic sexy va tenter de nous sauver. Et on joue les deux jeunes femmes hyper sexy qui fuient devant la bête et se jetant dans les bras de leur sauveur ? »

    J'aimais bien l'idée.

    « Tu n'as pas l'air d'y croire. » me répondit Emmet.

    « Tu crois ça ? » lui dis-je en haussant un sourcil avant de me rapprocher de lui.

    J'avais posé une main sur son torse et je l'avais regardé droit dans les yeux. Puis après avoir laissé échapper un petit soupire d'extase, j'avais posé mon autre main sur son bras.

    « S'il vous plaît monsieur le brave policier. Aidez nous. Vous êtes notre seul espoir. »

    J'étais sûre qu'il allait se reculer et faire comme tous les garçons. C'est à dire, prendre un air agacé, alors que je savais très bien qu'ils aimaient tous quand une fille se comportait de la sorte. Surtout Jules. Mais non. Il avait posé sa main sur la main que j'avais toujours à plat contre son torse. Pendant l'espace d'un instant, j'avais failli reculer, moi. Mais je ne voulais pas lui montrer que ça me faisait quoi que ce soit qu'il ne soit pas choqué par ma façon d'agir. Puis, il se mit à caresser mes doigts, tout en m'adressant un petit sourire. Là, j'avais reculé d'un bond.

    « Non, mais t'es grave dans ta tête ! On t'aguiche un peu et le monsieur croit avoir gagné le gros lot et il veut de suite déballer son cadeau ? Faut te faire soigner ! »

    Il avait adressé un regard à Hope, tout en lui souriant à son tour. C'était quoi ce jeu ? Ah parce que... ah parce qu'il croyait que ça m'avait choqué tout ça ? Absolument pas ! Je jouais la comédie. C'était tout. Je savais qu'il faisait semblant de m'aguicher. Enfin, je crois. De toute façon, il n'était pas net ce mec. Aussi sexy qu'il était...

    « Ok, tu marques un point. Mais ne t'avise plus de m'approcher. »

    « C'est toi qui t'es collée à moi. »

    Je pris un air choqué. Il osait me couper la parole ?

    « Tu sais quoi ? Je t'ignore. » dis-je en tournant la tête vers Merida. « Tu te rends compte à quel point le mec sexy est gonflé ? » lui murmurais-je.

    C'était pas croyable !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Tu as tellement raison de boire.
Comme ça tu auras toujours l'air d'un petit con,
mais tu pourras jeter la faute sur l'alcool !


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74523-fiche-personnage-cass http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74523-fiche-personnage-cassandre-sandman#815324 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74523-fiche-personnage-cassandre-sandman#815324 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80963-littlesexyass#1022190

Winifred Godwyn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Winifred Godwyn


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 IHtLFucM_o

╰☆╮ Avatar : Natalia "Choupette" Dyer

✓ Métier : CDD à temps partiel au cinéma le Méliès
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 43
✯ Les étoiles : 1013


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 28 Mar 2019 - 13:14


Everybody play the game
Open up your mind and let me step inside.
Winifred avait beau ouvrir les yeux aussi grands que possible, elle avait l'impression de ne pas posséder une vue suffisamment panoramique pour tout embrasser du regard. C'était frustrant, mais d'autant plus exaltant. Les Enfers étaient encore plus merveilleux que ce à quoi elle s'attendait. En moins d'une minute, elle avait vécu deux choses extraordinaires : une téléportation et une entrée dans un endroit spécial. Elle avait l'impression que son existence venait de prendre un tournant radical. Ce jour-là, sa vie commençait enfin. Quelque chose de réellement fondamental lui était arrivé.

Elle peinait à y croire. Les yeux écarquillés, elle fixait les eaux rougeoyantes du fleuve souterrain, caressées par une brume surnaturelle. Les lieux baignaient dans une pénombre qui oppressait le coeur. On se sentait épié, anxieux. C'était génial. En revanche, la chaleur était nettement moins prononcée que ce à quoi elle s'attendait.

La jeune fille était si accaparée par l'atmosphère des Enfers qu'elle suivit distraitement l'échange d'Emmet et de Cassandre. Elle nota seulement que l'homme semblait habitué aux téléportations car il ne parut pas s'en formaliser, et qu'il était entré dans le jeu de la pimbêche pour mieux retourner son numéro contre elle. Il était doué. Elle appréciait le fait qu'il la repousse. Pour l'avoir côtoyé depuis plusieurs mois, Winifred avait compris qu'il n'aimait pas les allumeuses. Il fallait être plus subtile avec lui. Il était encore amoureux de la fameuse sirène, c'était évident. Tout ceci prendrait du temps.

"Ils ont baissé le chauffage." fit remarquer Hope avec une moue déçue. "D'habitude, on étouffe ici."

Malgré tout, elle ouvrit son manteau et la jeune fille l'imita, car il faisait nettement plus chaud qu'à la surface.

"Les minotaures se promènent en mini-short, souvent."
poursuivit-elle. "C'est pas très beau à voir, mais faut les comprendre. Ils n'ont pas le choix. Leur peau très dure emmagasine la chaleur."

Winifred s'approcha du fleuve rouge sang, alors qu'une scène de son film se formait dans sa tête. Elle sursauta en sentant une main se poser sur son épaule.

"Fais gaffe, petite." dit Hope. "Vaut mieux pas faire trempette là-dedans."

"J'aurais bien vu un personnage tomber, être entraîné par le courant et se faire sauver par Emmet."
expliqua la jeune fille d'un ton assuré.

"Hum... personne peut survivre dans le Styx. Une fois, j'ai vu une créature pêcher. Elle s'est fait entraîner par le truc qu'elle a attrapé et... elle n'est jamais revenue."

"Elle non plus n'y survivrait pas ?" demanda-t-elle en désignant Cassandre.

Après tout, c'était elle qui réclamait d'être sauvée par le "flic sexy". Si elle savait se téléporter, c'est qu'elle avait des capacités divines. Par conséquent, elle était peut-être immunisée contre les dangers du fleuve rouge.

"En tous cas, c'est parfait."
dit Winifred tout en ouvrant le clapet de sa caméra. "Les décors vont en mettre plein la vue au jury. Il faudrait juste que le scénario soit à la hauteur..."

Elle réfléchit avec une petite moue.


"Et si..."

Elle observa la distribution. Son casting en imposait. Les autres élèves n'auraient sûrement pas des gens aussi charismatiques. Mais il fallait voir encore plus loin.

"Et si le psychopathe n'était pas celui que l'on croit ?"

Elle laissa un petit silence s'installer, afin de peaufiner son idée, tout en faisant quelques pas. Le sol était noir et dur contre ses chaussures.

"Et si c'était le flic sexy... enfin le flic qui avait fait tout ça ? Il enquête lui-même afin d'effacer les preuves. A la fin, on se rendrait compte qu'il a fait le crime parfait. L'histoire de la bête terrifiante qui tue tout le monde serait fictive. Il l'aurait inventée pour brouiller les pistes. En réalité, c'est lui qui aurait écharpé les corps. Vous en pensez quoi ?"

Une lueur exaltée fit pétiller ses yeux. Elle adorait les choses glauques dans ce genre-là. C'était toujours plus intéressant, dans les thrillers et les films d'horreur quand l'assassin n'est pas celui que l'on croit. Elle observa les adultes en trépignant d'impatience. Peut-être risquait-elle de leur faire peur avec sa trop grande joie à l'idée de partir sur cette idée ? Qu'importe. Un réalisateur doit toujours croire en son projet. Sans quoi il n'arrive à rien.

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

What terrified me will terrify others; and I need only describe the spectre which had haunted my midnight pillow.
- The beginning is always today.

Emmet Miller


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


Emmet Miller


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Chris Pratt ♥

Ѽ Conte(s) : Inventé ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Je viens du monde réel. ϟ

Play the Game ◈ Emmet - Page 2 899895MAYO

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9681
✯ Les étoiles : 48024


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 _


Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Lun 15 Avr 2019 - 11:40



J'apprécie les gens
qui sourient les jours de pluie.




    La jeune rousse rebelle, et la belle blonde sexy m'observaient d'un air sceptique. Elles venaient d'entendre ce que Winnie proposait, et ça semblait les intriguer. Est ce qu'elles y réfléchissaient vraiment ? A dire vrai, je me demandais plutôt si ça leur était déjà arrivé de réfléchir. Rien que de me poser mentalement la question, ça m'avait faire sourire. Qu'est ce que je pouvais être bête parfois.

    « Ok. Je suis le grand méchant qui joue un double jeu. »

    Voilà où on en était resté. Ensuite, allez savoir pourquoi... on avait tourné plusieurs plans. Sur l'un d'entre eux, je portais Merida sur mes épaules. Sur l'autre, Cassandre portait un pyjamais éléphant. Sur le troisième, on avait tous les quatre deux pailles pour jouer aux morses. C'était une idée de la fascinante rousse, qu'une armée de morse nous attaque par surprise. Mais comme on n'avait pas trouvé de morses, et que suite à une erreur de courte paille, on avait tous piochés la même, on s'était retrouvé à joués tous les morses. Selon Winnie, les effets spéciaux feraient le reste. Mais je doutais grandement en ses capacités pour ajouter ce genre de choses à un tournage comme celui ci. En tout cas, on avait passé un super après midi.

    « Mi dites moi, missi Miller, comment vous i venu lidi di participé à ce court mitrage ? » me demanda Muerté, l'animateur.

    On était sur le plateau de Slife. C'était une idée de Merida, qui avait des liens dans le milieu, comme elle aimait le dire. Elle nous avait présenté un grand type, bien musclé que j'avais déjà eu la sensation de voir dans une pub de glaces à la télévision. Ce dernier avait suggéré une fausse interview sur son plateau, que Winnie pourrait mettre en bonus de son court métrage. Ca impressionnerait les jury, comme il disait, qu'une star comme lui et son émission, ait participé à l'élaboration du projet. La jeune fille avait de suite était emballée. J'étais le premier à me prêter au jeu des questions/réponses. On avait même un public. Il y avait toujours des gens pour se faire filmer dans les parages.

    « On travaille ensemble avec mademoiselle Godwyn. » dis-je en marquant une pause après l'évocation de son nom, afin que les spectateurs enregistrent bien de qui il s'agissait.

    Elle était une star née. Ca me faisait sourire. Elle avait beaucoup de chances d'avoir des connaissances comme Merida, qui lui permettait de réaliser son rêve.

    « Quand j'ai entendu parler de son projet, je n'ai pas pu résister à postuler. Ca n'a pas été facile. » dis-je en jetant un petit coup d'oeil à Winnie qui était en coulisse. « C'est une personne très exigeante. Très professionnelle. »

    Une nouvelle fois j'avais souris. Elle m'en devrait une. Muerté semblait satisfait. Il avait regardé sa fiche, avant de sourire à la caméra et de reprendre la parole.

    « Après li pub, on aura l'interview de madame Godwy en pisonne ! » déclara t'il.

    Je pensais qu'il y aurait d'autres questions, mais tant mieux. Deux personnes se précipitèrent sur Muerté afin de le maquiller, tandis que je me levais pour rejoindre Winnie. Cassandre et Hope étaient assises au premier rang. Elles mangeaient une glace tout en applaudissant à une main chacune, l'une contre l'autre. J'avais croisé les bras, et observé Winnie.

    « J'espère que tu as conscience des efforts considérables que ça me demande de te complimenter. » dis-je pour la taquiner. « Tu penses que j'aurai beaucoup d'autographes à signer ? Les plus grands réalisateurs hollywoodiens vont me contacter sous peu, je suppose. »

    On s'était bien éclaté à faire ce court métrage. Ca avait duré trois bonnes semaines. Entre l'affichage, le travail, le tournage - qui se faisait principalement le soir - les soirées entre potes. Car oui, avec Merida et Cassandre, on était devenu des potes et on sortait souvent boire un verre. Toujours le soir. D'un côté, c'était le soir qu'on faisait ce genre de choses. C'était peut être un des défauts du court métrage. Il n'y avait aucune scène en plein jour. Sauf la fois où Winnie nous avait prêté sa caméra pour aller tourner au centre commercial. Mais c'était pile le jour où elle était malade. Une gastro. Ca n'avait duré qu'une journée. Elle guérissait vite selon ses dires. Aucun de nous trois y avait cru, mais bon. De toute façon, elle n'avait pas retenu la scène, prétextant que le cadrage n'était pas bon. Ni l'éclairage - ça, ça ne m'aurait pas surpris, la connaissant.

    « Je crois que ça va être à toi. Tu auras tout le loisir de payer tes dettes ensuite. » lui dis-je avec un petit sourire tandis qu'elle se dirigeait vers le plateau.

    J'étais resté là à l'observer. Les questions étaient bien plus nombreuses que pour moi. Ce qui était tout a fait normal. J'écoutais attentivement toutes ses réponses. Elle était amusante et elle avait l'air de prendre beaucoup de plaisir à jouer le jeu. Petit à petit, je m'étais rendu compte qu'on m'observait. Ce n'était pas la jeune fille. Ni Merida ou Cassandre. Ce n'était pas non plus l'homme aux glaces. J'étais persuadé qu'il faisait ces pubs. Son visage me rappelait véritablement quelqu'un. Quant à la personne qui m'observait, elle était à quelque pas de moi. Ca faisait un petit moment que ça durait. J'avais tourné la tête pour lui adresser un regard. Elle me regardait droit dans les yeux, ne faisant même pas mine de ne pas m'espionner depuis quelque minutes déjà. Au moins il n'y avait pas de doutes possibles. Elle souhaitait me parler. C'était évident. Ou m'assassiner. Mais elle ne serait vraiment pas discrète. C'était déjà une groopie ? Trop âgée pour cela, non ?

    « Emmet, je suppose ? »

    C'était surprenant de m’appeler par mon prénom sans même me connaître. A moins qu'elle ne connaissait que ça de moi. Je levais un sourcil, avant de décroiser les bras et de mettre les mains dans les poches arrière de mon pantalon. Puis, je hochais la tête en guise d'approbation. J'étais bel et bien ce... Emmet.

    « J'aimerais m'entretenir avec vous un instant. »

    Ce n'était pas une groopie. Elle ne s'était pas encore jeté sur moi. Qui était-elle ? Elle ne regardait que moi. La sécurité ne semblait pas supposer qu'elle était quelqu'un de dangereux, vue qu'ils l'avaient laissé venir jusque dans les coulisses. Elle était intrigante. Je lui avais indiqué un chemin par lequel on pouvait quitter cet endroit pour se rendre dans une salle voisine. Il y avait justement la cafétéria pas loin. J'y avais repéré des tartelettes qui me donnaient envie. La dame ne s'était pas faites prié pour me suivre. Juste avant de m'accompagner, elle avait adressé un regard en direction de Winnie. Je n'avais pas pu m'empêcher de le remarquer. Sans doute mes antécédents de flics à tout analyser. Quoi qu'il en soit, ça m'avait fait sourire. Je me doutais désormais de qui elle pouvait être, et comment elle avait réussi à entrer ici.

    Quoi qu'il en soit, elle avait joué le jeu jusqu'au bout. Elle était resté silencieuse. Elle avait pris une boisson chaude et j'avais pris une tartelette. Une fois assis, elle avait ouvert la bouche, mais je l'avais coupé.

    « Winifred est quelqu'un de vraiment fantastique. Très impliquée dans tout ce qu'elle fait. » dis-je en plongeant ma cuillère dans la tartelette pour prendre l'ananas qui était dessus, avec un peu de crème. « On voit qu'elle a été bien éduquée. » ajoutais-je tout en mettant l'ananas en bouche.

    J'étais sûr que cette discussion serait des plus intéressantes.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


J'apprécie les gens
qui sourient les jours de pluie.


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74524-fiche-personnage-emme http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74524-fiche-personnage-emmet-miller#815325 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74524-fiche-personnage-emmet-miller#815325

Hope Bowman


« J'ai un corps d'Apollon ! »


Hope Bowman


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Karen Gillan *.*

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10478
✯ Les étoiles : 48325


Play the Game ◈ Emmet - Page 2 _


Actuellement dans : « J'ai un corps d'Apollon ! »


________________________________________ Sam 20 Avr 2019 - 16:48


« We're the princes -and princesses- of the universe! »

Ah, Muerte. Je l'avais croisé une fois ou deux quand je jouais les reporters pour SLife. Ca n'avait pas duré longtemps (on m'avait jugé trop intrusive et plusieurs personnes avaient porté plainte. Pourtant, une journaliste se doit de chercher la petite bête, non ?). J'étais trop douée pour ce boulot. J'avais donc lâché l'affaire et continué d'interpréter Chewbacca. Ca nécessitait tout autant de travail mais c'était nettement plus relax (sauf quand une trentaine d'enfants surexcités se précipitent vers vous. Il faut avoir du cran pour ne pas en assommer un ou deux).

Quand Muerte croisa mon regard, il écarta les bras en grand au ralenti tout en battant des cils comme dans une pub pour un yaourt 0%.

"Hopé Bowman !"
s'écria-t-il, exalté. "Calamia ! Viens asseoir ton petit popotin ici."

Il tapota le fauteuil à côté de lui et jeta un coup d'oeil menaçant à Winifred qui allait y prendre place. Il ne fallait pas oublier qu'avant de devenir présentateur télé, il était un criminel au rabais à tendance cleptomane. Définitivement, il avait un côté trop mignon ! La jeune fille hésita et je m'empressai de la rejoindre pour lui faire une pichenette sur le bras.

"T'inquiète, tu passes juste après moi. Vaut mieux éviter de le contrarier."
dis-je avec un regard lourd de sens.

Fred fronça les sourcils tout en l'observant, mais obtempéra. Elle se recula de quelques mètres pour retrouver Cassandre. Quant à moi, je pris place sur le siège loin d'être confortable. Je m'installai au bord et baissai brièvement les yeux sur ma mini-jupe trop relevée. Un haussement d'épaules. Tant pis.

"Hopé Bowman, bienvenue sour le plateau."
annonça-t-il avec un sourire qui dévoila sa dentition éclatante (et sûrement refaite à neuve). "C'est un privilège dé vous avoir avec nous cé soir. Vous avez exercé bon nombre de professions : strip-teaseuse, organisatrice de mariage, reporter pour SLife, Chewbacca à Disneyworld... vous êtes un peu une femme-caméléon. Dites-moi, comment devient-on actrice ?"

"Il suffit de coucher avec la bonne personne." répondis-je, désinvolte. "Non, je plaisante : je me tape Hadès et je n'ai jamais décroché de rôle pour autant. Un conseil, les filles : ne sortez pas avec un dieu, ça n'a aucun avantage. Quoique... ça dure plus longtemps."

Je laissai échapper un rire sonore, digne d'un ours (si les ours avaient pu rire) et Muerte sourit poliment. J'étais sûre qu'il était en train de réfléchir s'il faudrait couper ce passage au montage au pas, pour éviter de heurter le jeune public.

"Sérieusement, il suffit d'être au bon endroit au bon moment. Je marchais dans la rue, je ne demandais rien à personne, et le destin a voulu que je croise Winifred Godwyn qui m'a donnée ma chance au cinéma. Il peut y avoir 100 personnes dans une pièce et 99 d’entre elles qui ne croient pas en vous. Mais il suffit d’une personne et tout change pour le reste de votre vie."
déclarai-je avec émotion, paraphrasant le discours de Lady Gaga pour A Star is Born.

Je pivotai sur mon fauteuil quelques secondes, le temps de tapoter mon coeur deux fois avec ma main pour ensuite désigner Fred avec reconnaissance. Peut-être que j'en faisais des tonnes, mais en tous cas ce n'était pas feint : j'avais vraiment aimé participer à son film. Ca m'avait permis de penser à autre chose durant ce long hiver, ça m'avait fait du bien. Re-pivotant vers Muerte, je remarquai qu'il avait posé les mains contre son coeur et battait plus que jamais de ses longs cils.

"Vous êtes un modèle pour les jeunes filles. Avez-vous quelque chose à leur dire ?"

J'accueillis l'information avec un regard étonné, avant de sourire. C'était flatteur. Et un peu flippant aussi. Il fallait que je dise quelque chose de philosophique, qui resterait gravé en elles pour toujours. Je cherchai une caméra et la fixai droit dans l'objectif, une expression déterminée sur le visage :

"Les filles, soyez vous-mêmes. Peu importe la pression extérieure, ne vous laissez jamais influencer. Restez authentiques. Aimez-vous. Il n'y aura jamais rien de plus beau que votre différence."

Le public applaudit et j'eus l'impression qu'il l'avait fait spontanément, sans être encouragé par le chauffeur de salle. Je hochai la tête et saluai tous ces gens qui avaient l'air d'apprécier ce que je racontais. Ca faisait du bien. Dans son fauteuil, Muerte semblait réfléchir au sens de mes paroles en les répétant à voix basse, les yeux levés vers le plafond.

"Et si jamais quelqu'un vous cherche des noises, un coup de genou dans les précieuses, ça calme n'importe qui." ajoutai-je d'un ton sec quand les applaudissements se furent calmés.

Je mimai en agitant la jambe et Muerte eut un rire crispé.

"Jé rappelle qué la violence n'est pas oune soloutionne."
articula-t-il mécaniquement.

"C'est vous qui dites ça ?" fis-je en haussant un sourcil.

Il se pencha vers moi pour chuchoter :

"Jé souis payé pour raconter n'importé quoi. C'est mon boulot !"

J'eus un petit rire tout en l'observant tandis qu'il se redressait. Son expression contrite disparut et il retrouva son professionnalisme.

"Oui, la violence c'est mal. Soyons tous des ours en peluche."
approuvai-je afin d'encourager la paix dans le monde et le reste. "Distribuez des bisous et des coeurs à votre prochain. Mais si votre prochain vous colle trop et que vous n'êtes pas d'accord, souvenez-vous de ce que j'ai dit juste avant mais que je n'ai pas le droit de répéter à la télé."

Je levai le pouce en direction de Muerte pour lui montrer que j'avais compris. Ce dernier eut un nouveau sourire crispé -décidément, je ne voyais pas ce que j'avais fait de travers- et enchaîna :

"Eh bien, merci Hopé dé nous avoir accordés un peu dé votre temps. J'espère que vous nous reverrons très vite ! Passons à Winifred Godwyn, une jeune réalisatrice prodige !"

Je me levai et laissai ma place à la jeune fille qui s'installa. Elle paraissait anxieuse et minuscule dans le fauteuil en forme de bulle.

"Bonsoir Winifred. Un prénom peu courant pour oune démoiselle encore plous atypique !" dit Muerte, son sourire commercial ressurgissant à la vitesse de l'éclair. "Racontez-nous un peu comment vous est venue l'idée dé réaliser un court-métrage dans les Enfers."

"Oh, et bien c'est arrivé un peu par hasard, pour tout avouer." déclara-t-elle, les yeux baissés vers ses mains. "Toute la vie est un jeu de hasard. On a beau tout organiser, rien ne va jamais comme on le souhaite et on doit s'adapter."

A mesure qu'elle parlait, elle se détendait. Ca se voyait.

"Voilà des paroles très matures." commenta Muerte.

"Quand on réalise un film, on doit être à l'écoute des acteurs mais sans pour autant perdre de vue ce que l'on a en tête. Il faut savoir assouplir son point de vue et rester ferme à la fois." poursuivit-elle tout en levant enfin les yeux vers lui. "Je sentais que quelque chose n'allait pas dans le scénario, et tout s'est débloqué à partir du moment où Hope et Cassandre ont rejoint le casting. Elles ont été une véritable bouffée d'inspiration."

"Pas dé bol pour missié Miller. Pas souffisamment inspirant." plaisanta Muerte.

Winifred éclata de rire et s'empressa de préciser :

"Il m'a inspirée à créer le film. C'est déjà pas mal."

"D'ailleurs, qu'est-ce qué ça fait de diriger des personnes beaucoup plus âgées qué vous ?"

"Je ne suis pas si jeune." protesta-t-elle. "Je fais très jeune, c'est différent. Mais j'ai l'impression parfois d'avoir déjà vécu plusieurs vies. Il y a des choses qui vous font vieillir en profondeur."

Son regard se perdit l'espace de quelques instants, et curieusement, elle parut plus âgée. Un voile assombrissait ses yeux, mais il se volatilisa très vite. Elle battit des cils et retrouva son sourire adorable.

"Je ne sais pas si le moment est bien choisi, mais je tiens à remercier Hope Bowman tout particulièrement pour nous avoir permis de tourner en Enfers. Et aussi pour cette interview dans les locaux de SLife."

Elle tourna la tête vers moi et imita le geste que j'avais eu quelques minutes auparavant : deux tapotements sur le coeur suivi de la main levée dans ma direction. Je lui souris, sincèrement touchée. C'était une brave petite. Je l'aimais bien.

Il y eut encore quelques questions puis Muerte la libéra sous un tonnerre d'applaudissements.

"Né manquez pas "Oune Virée Infernale" sur SLife très prochainement, lé court-métrage dé Winifred Godwyn diffousé en exclousivité exclousive !"
s'écria-t-il sur un ton de stentor.

La jeune fille avait le sourire jusqu'aux oreilles lorsqu'elle revint vers nous.

"Où est Emmet ?"
demanda-t-elle.

"Oh, il est parti avec une vieille. Je savais pas qu'il kiffait les cougars."
fis-je en haussant les épaules. "Je pensais qu'il préférait les thons."

Je m'esclaffai tout en jetant un coup d'oeil à Cassandre. Elle allait sûrement saisir la blague thon/sirène. Même si c'était plutôt méchant pour Melody car je ne la trouvais pas moche. Oh, l'humour n'a aucune limite, de toutes façons.

"Elle ressemblait à quoi ?" s'enquit-elle, visiblement anxieuse.

Aïe, ok elle était amoureuse de lui. J'avais des doutes jusque-là mais je n'avais pas voulu m'en mêler. Ca ne me regardait pas.

"Brune, ridée, tendue comme un string qu'on aurait repassé."
dis-je sans grande conviction.

Fred avait perdu son sourire. Elle me demanda par quelle direction ils étaient partis et à l'instant où je lui montrai, elle nous quitta sans cérémonie.

"On la suit discrètement ou on se la joue raisonnable ?" fis-je à Cassandre avec une moue sceptique.

Etre sage ou ne pas l'être. Telle est la question.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

There's no one quite like you

Sometimes I hate every single stupid word you say. Sometimes I wanna slap you in your whole face. At the same time, I wanna hug you. I wanna wrap my hands around your neck. You're an asshole but I love you. You're the only love I've ever known. But I hate you, I really hate you. So much, I think it must be true love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80951-nounours_rebelle

Contenu sponsorisé







Play the Game ◈ Emmet - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Play the Game ◈ Emmet





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Le cinéma