MAGIC LEAGUE 4
AVRIL 2019
de DYSON


DESTINATION
PACIFIQUE:

MARS 2019
de TIGROU


L.V. de L.:
MARS 2019
de SEB



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Magic League 4 : L'Univers Perdu ☆ Evénement #108
Une mission de Dyson - Depuis le 13 avril 2019
« Le soleil brillera de nouveau sur nous. »

Partagez
 

 I will help you. I think. [PV Anya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eloise A. St-James


« Pour avoir la paix, il faut d'abord la guerre...»


Eloise A. St-James


I will help you. I think. [PV Anya] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

I will help you. I think. [PV Anya] Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8971
✯ Les étoiles : 5602


I will help you. I think. [PV Anya] _


Actuellement dans : « Pour avoir la paix, il faut d'abord la guerre...»


________________________________________ Dim 31 Mar 2019 - 23:11

I will help you. I think.

Athéna & Anastasia
••••

Se promener dans les rues de Storybrooke ne faisait vraiment pas partie de ses activités… Mais voulant conserver la forme – même si avec son côté divin, ça n’était pas bien difficile – Athéna s’astreignait à aller jusqu’à la forêt à pied. Ce matin, la brune avait donc enfilé un jean, un débardeur noir et sa veste en cuir marron. Chaussée de ses bottines en cuir marron, elle était sortie de la colocation, Leo sur ses talons. Son chien avait fait beaucoup de progrès en matière de dressage, alors la guerrière savait qu’elle pouvait l’emmener sans même mettre de laisse, il obéissait à présent.

C’était donc dans l’optique de conserver un minimum de forme et surtout pour s’atteindre à avoir une hygiène de vie correcte, malgré le côté divin qui arrangeait tout, qu’elle était sortie ce matin-là. Certainement pas pour tomber sur une petite fille en pleurs. Pour être parfaitement honnête, c’était Leo qui avait trouvé la petite, à l’orée de la forêt. Athéna, intriguée par le comportement de son animal, l’avait suivi et l’avait découvert en train de lécher le visage de la petite fille, ce qui semblait avoir le don de la calmer.

Les enfants, Athéna n’avait pas et surtout n’en côtoyait pas. Plus depuis qu’Autumn ne lui était plus confiée les mardis soirs en fait. Et mine de rien, sa nièce lui manquait, mais plutôt l’écorcher vive que de la trouver chez Hope et Hadès à réclamer la présence de la petite chez elle, comme avant… Bref. Elle n’avait donc que très peu d’expérience. Et pourtant elle sentit immédiatement qu’elle ne pouvait pas se contenter de dire à la gamine de rentrer chez elle…

Ou alors c’était ce fichu instinct maternel qui semblait vouloir se manifester. C’était déjà une surprise qu’elle en ait un alors bon… La déesse s’accroupit pour paraître un peu moins grande, même si son mètre cinquante-cinq n’était pas réellement intimidant en soit et rappela Leo qui vint à côté d’elle, presque à lui sauter dessus pour lui faire la fête comme si cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus.

- Calme Leo ! Ordonna-t-elle avec un sourire, le chien se calmant légèrement. J’espère que mon ami ne t’a pas embêté. Dit-elle doucement à la petite, ne sachant pas trop comment s’adresser à elle. Lui c’est Leo et moi je m’appelle Eloise… Les présenta-t-elle. Comment tu t’appelles ? Et pourquoi pleures-tu ainsi, une si jolie petite fille ne devrait pas pleurer comme ça…

Il ne manquerait plus qu’elle lui tende un bonbon et elle aurait vraiment l’impression de passer pour une prédatrice là… Mais appeler l’enfant « gamine » ça ne lui paraissait pas être la bonne solution pour qu’elle lui dise où elle habitait ou du moins comment s’appelaient ses parents… Or sans ces informations, Athéna ne pourrait que difficilement ramener la petite chez elle.


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Le Destin n'est que pure invention... La puissance en revanche...

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Anastasia Romanov


« Et une bouteille de
Shampooing ! »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya / Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7149
✯ Les étoiles : 3110


I will help you. I think. [PV Anya] _


Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Lun 1 Avr 2019 - 0:12

Qu'est-ce qui peut bien vous passer par la tête quand vous avez trois ans ? Cette question, quantité d'adultes ont dû se la poser plus d'une fois, notamment ceux qui sont devenus parents. Et c'est normal : en grandissant, on oublie ce que c'était que d'être un enfant qui s'émerveille d'un rien et n'a pas conscience de la noirceur du monde.
Son innocence, Anastasia l'avait, en l'occurrence, perdue lorsqu'elle avait 8 ans, période qui correspondait littéralement à l'effondrement de son monde. Elle n'avait que peu de souvenirs de cette journée terrible - le choc sur la tête avait fait son petit effet - mais demeurait une sensation angoissante à chaque fois qu'elle y repensait. La jeune femme, à présent dans la police, regrettait d'avoir perdu cette innocence aussi tôt. Elle n'aurait sans doute pas dit non à quelques années supplémentaires dans l'ignorance de la pauvreté, la noirceur et la tristesse. Mais elle avait su en faire une force. Elle était devenue une jeune femme robuste dont la seule inquiétude était le bien-être de sa fille, Abigaëlle.
Cette dernière, justement, du haut de ses trois ans plus quelques mois, n'avait pas encore conscience de tout ce que sa maman voulait lui épargner - quoiqu'il faudrait tôt ou tard qu'elle affronte ces angoisses là ailleurs qu'au travers des contes. Quand elle se promenait en forêt, ce qui arrivait souvent, elle n'imaginait pas pourquoi maman insistait tant pour qu'elle n'aille pas trop loin et reste bien dans son champ visuel. Tout ce qu'Abigaëlle souhaitait c'était prendre les jolies fleurs dans ses mains potelées de bébé et suivre les oiseaux qui gazouillaient au-dessus de sa tête. Alors quand maman avait baissé les yeux un instant parce que Hoover, leur fidèle bouvier bernois aussi âgée de trois ans, réclamait son attention, elle n'était pas restée sagement là à attendre. Comment aurait-elle pu alors qu'un lapin s'enfuyait à l'approche de ses pas trop lourds, même amortis par la tête dans la forêt ?
Tout ce qu'Abigaëlle voulait c'était caresser le mignon petit lapin. Il n'y avait pas de temps à perdre alors elle s'élança sans se retourner, persuadée que maman devinerait, que maman savait, que maman resterait tout près.
Sauf que ça n'avait pas été le cas. Abigaëlle avait trébuché sur une épaisse racine et s'était écorchée les genoux. Alors elle avait appeler maman, pour lui réclamer un bisou magique et c'était à cet instant que le drame était survenu : quel que soit le sens dans lequel elle regardait, maman demeurait invisible. C'était tellement angoissant, même pour un cerveau de trois ans, qu'Abigaêlle avait commencé à pleurer à chaudes larmes, les égratignures à ses mains n'aidant assurément pas.
Cela sembla durer une éternité mais seulement quelques minutes plus tard, un chien - Léo - la trouvait. En l'entendant arriver, elle avait d'abord cru que c'était Hoover qui arrivait, suivi de près par maman. Mais non. Alors la petite fille avait retenu sa respiration, inquiète, jusqu'à ce que le chien se montre joueur. Ca l'avait apaisé, un peu, ce que continua de faire le visage de la dame - qui n'était pas maman - qui était arrivée ensuite.
- J'ai, renifla la fillette, le pinpin... mais j'ai pas réussi et puis... j'ai fait bobo là et alors... maman... et alors... voilà, répondit-elle avant d'essuyer son nez du revers de sa main, tournant de gros yeux larmoyants vers "Eloïse".

De son côté, Anastasia avait rapidement remarqué l'absence de sa fille, ce qu'elle avait aussi trouvé angoissant. Hoover, à son tour, avait commencé à stresser, influencée par les émotions de sa maîtresse. C'était plus facile de perdre un enfant dans un centre commercial que dans une forêt car les forêts, elle en savait quelque chose, pouvaient être immenses. Et très dangereuses, surtout pour les enfants aussi jeunes.
Heureusement, Hoover connaissait Abigaêlle et la considérait probablement comme sa meilleure amie (il était même possible que ce soit réciproque), alors quand Anya lui demanda de la flairer, la chienne obtempéra rapidement et la rouquine s'élança après elle au petit trot en appelant son prénom.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
From Russia, with Love
Though the scars remain and tears will never dry
I'll bless my homeland till I die

           
©️BESIDETHECROCODILE

Eloise A. St-James


« Pour avoir la paix, il faut d'abord la guerre...»


Eloise A. St-James


I will help you. I think. [PV Anya] 378254admin

╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

I will help you. I think. [PV Anya] Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8971
✯ Les étoiles : 5602


I will help you. I think. [PV Anya] _


Actuellement dans : « Pour avoir la paix, il faut d'abord la guerre...»


________________________________________ Dim 7 Avr 2019 - 23:44

I will help you. I think.

Athéna & Anastasia
••••

Se retrouver face à une petite fille de trois ans perdue, ça n’avait jamais été dans ses projets. Athéna n’était pas la mieux placée pour répondre aux besoins d’un enfant, cependant, il était hors de question de l’abandonner ainsi. S’il y avait déjà une chose que la déesse avait compris à propos de la petite, c’était qu’elle ne craignait pas les chiens, vu qu’elle n’avait absolument pas eu peur de Leo. C’était peut-être un point de départ…

Ceci dit, cela ne l’empêcha pas d’interroger gentiment la fillette pour avoir plus d’infos. Et là encore, la réponse fut assez instructive. Outre que la brune comprenait que l’enfant s’était perdue en suivant un lapin, elle se demandait à présent si sa mère ne lui avait pas déjà inculqué quelques consignes de sécurité, comme ne pas en dire trop aux inconnus. C’était bien, même si ça n’arrangeait pas ses affaires pour le moment…

- On va soigner tout ça, d’accord ? Dit-elle doucement en faisant apparaître une trousse de premier secours. Et une fois tout ça soigné, on cherchera ta maman. Prévint-elle la petite fille.

Puis Athéna s’appliqua à aider la petite à se moucher avant de s’occuper de ses écorchures. Tout en expliquant ce qu’elle faisait d’une voix aussi douce que possible et avec des gestes aussi doux que possible pour ne pas lui faire un peu plus mal, la déesse commença à soigner les petites écorchures des genoux de la fillette, soufflant sur l’antiseptique pour faire disparaître la sensation de brûlure avant de mettre des pansements avec des têtes d’ourson qu’elle avait fait apparaître en même temps que la boite. Puis elle donna aux mains de la petite le même traitement alors que Leo, resté calme jusqu’à présent c’était mis à frotter sa tête contre la bouille de la petite et à lui lécher les joues.

- Et voilà ! Tu as été très courageuse. Dit-elle en souriant à la fillette et en lui tendant un petit morceau de chocolat. Tiens, le chocolat, quand on est triste, ça fait toujours du bien. Et maintenant, on va aller voir si on retrouve ta maman, d’accord ?

Une fois que le chocolat eut disparu dans la petite main, Athéna se pencha et prit la fillette dans ses bras. Elle n’était pas une chasseresse, mais la déesse connaissait assez les techniques de chasse pour retrouver le chemin par lequel la petite était venue. C’était un point de départ et peut-être qu’elle croiserait la mère au passage. Elle l’espérait en tout cas. Tenant la petite contre elle, la brune commençait à avancer vers la forêt quand elle se rendit compte que l’enfant tremblait. Sans mot dire, elle fit apparaître une couverture et après s’être un peu contorsionnée, elle parvint à l’emmitoufler dedans avant de reprendre sa route.

Athéna ne marcha pas très longtemps avant de commencer à entendre une voix qui appelait une certaine Abigaëlle. Alors qu’elle baissait les yeux vers l’enfant pour voir si elle avait une quelconque réaction, la brune se rendit compte que la petite s’était endormie, sans doute trop fatiguée par la peur et le choc de s’être ainsi perdue. Attendrie malgré elle, la guerrière lui caressa doucement la joue et se mit en route vers la voix, espérant qu’il s’agirait là de la mère de la petite.


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Le Destin n'est que pure invention... La puissance en revanche...

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Anastasia Romanov


« Et une bouteille de
Shampooing ! »


Anastasia Romanov


╰☆╮ Avatar : Ashley Clements

Ѽ Conte(s) : Anastasia
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anastasia Romanov

✓ Métier : Traductrice & profiler linguistique
☞ Surnom : Anya / Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7149
✯ Les étoiles : 3110


I will help you. I think. [PV Anya] _


Actuellement dans : « Et une bouteille de Shampooing ! »


________________________________________ Lun 8 Avr 2019 - 0:31

Abigaëlle, en dépit de sa méfiance face à une dame inconnue - même jolie - restait une fillette de trois ans, impressionnable et curieuse. Elle ouvrit ainsi des yeux bleus ronds comme des billes lorsque la trousse de premiers secours apparue, comme ça, de nulle part. "Pouf", ce qu'elle ne se priva pas de commenter tandis que ses neurones encore jeunes tentaient d'analyser le phénomène.
Elle avait beau résider à Storybrooke, les plus grandes démonstrations de magie auxquelles elle avait assisté n'existaient déjà plus dans sa mémoire. C'était arrivé quand elle avait seulement un an, autant dire, une éternité de son point de vue. Bien sûr, elle aurait trouvé une licorne bien plus amusante comme apparition, même si elle se serait contentée de quelque chose de moins exotique, mais la trousse de premiers soins n'en était pas moins intéressante parce qu'extraordinaire.
Cette magie, combinée à la douceur de la jolie dame, avaient suffi à convaincre Abigaëlle de se laisser faire, arrangée aussi par le fait qu'on soignait ses énormes bobos. Il se trouva même que les pansements lui plaisaient beaucoup, ce qui parachevaient son impression que la douleur était déjà presque envolée.
Et que dire du chocolat ! Si tant est que ce soit possible, les yeux d'Abigëlle s'étaient ouverts encore davantage. Ils étaient bien loin les conseils de maman vis-à-vis des bonbons que donnaient les inconnus. La jolie dame l'avait trouvée très courageuse, ce que la petite fille, qui avait probablement hérité de la fierté de sa mère, approuvait, d'une certaine façon. Elle était, en fait, ravie de suivre la jolie dame et ses gentilles promesses et se lova bien volontiers dans ses bras.
C'était tellement agréable de ne pas avoir besoin de marcher ! d'être au chaud et de regarder, si elle baissait les yeux, le gentil chien qui les accompagnait en trottinant gaiement. Abigaëlle avait presque oublié que maman n'était pas là. C'est sans doute pourquoi elle autorisa ses lourdes paupières à se fermer, bercée par les bruits de la forêt et la cadence de la jolie dame.
Abigaëlle dormait depuis seulement quelques minutes lorsque sa mère, essoufflée par la course paniquée qu'elle menait tout en appelant sa fille, déboula dans le champ de vision de celle qu'elle ne savait pas être une déesse, Hoover sur les talons. La chienne aboya, comme pour signaler à sa maitresse ce qu'elle avait déjà vu : Abigaëlle, endormie dans les bras et la couverture d'une étrangère accompagnée d'un chien.
Dans ces cas là, que fait-on ? Le cerveau d'Anastasia tourna à plein régime, éliminant les probabilités les plus... improbables. Une ravisseuse (c'était plus souvent des femme qui enlevaient les enfants dans un autre but que de les tuer : la quête d'une maternité impossible) n'aurait eu aucun intérêt à rester dans les parages et n'avait que pu l'entendre appeler. Elle n'avait pas pris la fuite, en revanche, elle avait gagné la confiance d'Abigaëlle qui dormait paisiblement. A moins qu'elle ne soit tombée sur la tête et assommée. Ca, malgré l'absence de sang, c'était impossible de le savoir.
En fin de compte, après cette intense mais rapidement réflexion, Anya, soulagée avant toute chose de voir son bébé, soupira en haletant toujours :
- Dieu merci vous l'avez trouvée. Est-ce qu'elle va bien ?
C'est après ce soulagement qu'Anya se demanda si la femme en face d'elle n'allait pas, avant de lui rendre sa fille, la traiter de mère indigne. Après tout, c'était peut-être le cas.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
From Russia, with Love
Though the scars remain and tears will never dry
I'll bless my homeland till I die

           
©️BESIDETHECROCODILE

Contenu sponsorisé







I will help you. I think. [PV Anya] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

I will help you. I think. [PV Anya]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ La forêt