« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -17%
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 ...
Voir le deal
249.99 €

Partagez
 

 On Holiday ! (Honey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Michel-Ange Turtles*
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Michel-Ange Turtles*

| Avatar : Andrew Garfield

On Holiday ! (Honey) - Page 2 0c1eb12ddb467f15288f3b74544763f698d8a5cd

Fallen.

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Tumblr_nbsw6bXhiu1smcqr3o7_250


| Conte : Teenage Mutant Ninja Turtles
| Dans le monde des contes, je suis : : Michel-Angelo - La Tortue Orange

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Police10

| Cadavres : 1152



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-11-04, 21:40

“On the road again baby!! ”







Reprenant la route, Michel-Ange observa devant sans vraiment regarder, comme il le faisait quand il conduisait. C’était plus des actes réflexes qu’autre chose, en réalité, la conduite. Mangeant sa part de pizza d’une main et tenant le volant de l’autre, il haussa un sourcil puis finit par dire :

« Je connais ce genre de personne. Le dialogue est inutile car il a été rompu il y a longtemps. Ce sont des gens qui se sont perdus. Bien que tous ceux qui errent ne sont pas perdus... »


Laissant cette dernière phrase en suspens, Michel-Ange tourna son regard vers Honey. Lui aussi n’aimait pas particulièrement la violence, mais parfois, il fallait mieux agir que réfléchir. La situation aurait prise plus de temps, si ils ne les avaient pas neutralisé. Et d’ailleurs, ça aurait pu devenir bien plus dangereux.

« J’ai jamais dit que tu étais pas capable de régler la situation. Seulement c’est mieux ainsi, désolé si ça t’a choqué. Mais ils n’ont pas eu très mal ! »


Il avait veillé à ne frapper aucun organe, et il avait limiter ses frappes sur le système nerveux secondaire. Quand elle lui posa la question sur son besoin en sommeil, un sourire en coin apparut. Il n’avait besoin que de trois heures de repos quand il était très fatigué. En général, il dormait plus par plaisir qu’autre chose.

« Non ca ira ne t’inquiète pas ! Evidemment qu’on va bien ensemble ! C’est comme ça qu’on tombe amoureux ! On cherche toujours quelqu’un qui accepte nos défauts et qui les comblent. J’pense qu’à terme, c’est un besoin primaire d’être avec quelqu’un qui nous permet de se surpasser. Pour la survie, c’est toujours d’être avec quelqu’un qui nous rend plus fort. Tu as pas des données la dessus ? »


Sa dernière question n’était pas du tout pour l’ennuyer ou se moquer d’elle. Non, en réalité il en était convaincu et il voulait vraiment savoir si anthropologiquement, ils s’assemblaient pour devenir plus fort et autonome dans un groupe donné. Un léger sourire sur ses lèvres apparut. Elle aussi, elle déteignait sur lui, et c’était très mignon.

« C’est marrant, je me rends compte que je déteins sur toi ! Ca commence comme ça et dans deux ans c’est toi qui frappera les voyous sans poser de questions ! »


Puis, il la laissa dormir. Plusieurs fois, il tourna la tête pour vérifier qu’elle dormait bien. C’était adorable de voir son visage en train de dormir. Ca faisait un bien fou. Ainsi assoupi, il pouvait l’observer avec tendresse. Un soupire de satisfaction sortit de lui. Qu’est ce qu’elle était belle ! Mais bientôt, quelque chose le ramena à la réalité. Une vive lumière de camion éclaira son visage et il tourna rapidement, utilisant ses réflexes pour l’esquiver. Les rayons du soleil commençaient juste à percer et Michel-Ange sursauta. Ils avaient failli y passer, mais mieux valait ne rien dire.

« Oops ! Juste un cerf errant ! On a failli se le ramasser ! Il était assez gros d’ailleurs ! Je nous ai sauvé tous les trois ! Toi, moi et le cerf. Et certainement ses enfants qui seraient mort de chagrin ! »


Ils avaient rejoins la route 66. Désormais, ils étaient en plein désert, et la vue était magnifique. Se mettant sur le côté, il en profita pour observer un lever de soleil. Passant la main dans les cheveux de Honey, et pour une fois pas dans les siens, il resta un long moment à observer la lumière se lever progressivement. Finalement, après un soupire de satisfaction, il finit par dire :

« C’est magnifique, mais t’es encore plus belle. »


Cette fois-ci c’est Michel-Ange qui passa sa main dans ses cheveux. Un peu gêné. Finalement, un sujet vint à son esprit, et il avait envie d’en parler plus que tout. C’était un peu tabou, car vu qu’il s’agissait du handicap de Honey, il attendait toujours qu’elle en parle en premier, mais c’était mieux de savoir.

« Dit moi, est ce qu’il y a eu une évolution ? Avec le travail à la Mairie, je n’ai pas eu le temps de suivre ta rééducation, hormis les séances de piscines… De toute manière, tout ça sera bientôt terminé, je ne compte pas me représenter. D’ici quelques semaines, tu m’auras pour toi tout seul ! »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Petite Tortue
“ « La vie est trop courte pour une seule part de pizza. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80696-tortue_amazonienne


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Eroshoney

On Holiday ! (Honey) - Page 2 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6419



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-11-04, 23:44 « Science is magic that works. »

“On the road again baby!! ”






Cette habitude plaisait beaucoup à Honey : dès qu'un sujet qui pouvait être quantifié, analysé ou encore traduit en statistiques, Michel-Ange l'invitait à partager les chiffres qu'elle apprenait par cœur et adorait, il faut bien l'admettre, partager quand la situation le permettait. Il avait dû le comprendre et commencer à l'apprécier en y trouvant une façon de s'instruire, voire de répondre à ses questions existentielles. L'amour, justement, était un sujet passionnant pour beaucoup mais difficile à analyser, même pour les meilleurs scientifiques. Il y avait une part que même le meilleur algorithme ne pouvait pas décortiquer.
- En fait je ne suis pas anthropologue, s'excusa presque la jeune femme. Mais en termes de reproduction on sait que ce n'est pas le spermatozoïde le premier arrivé à l'ovule qui parvient à le féconder mais celui le plus différent génétiquement parlant de sorte à accroître les chances du bébé à venir de disposer d'un génome de qualité. Ce qui tend à aller dans le sens de ta théorie, ajouta Honey. Du point de vue génétiquement c'est effectivement notre complémentarité qui nous avantage, reformula-t-elle comme si elle était en train d'enseigner à l'université.
A ce stade on pouvait parler de déformation professionnelle, mais c'était qu'Evelyn l'avait bien formée.
Après une pause permettant d'assimiler tout ça, Honey reprit :
- Si tu veux je demanderais à un anthropologue s'il en sait plus.
Quand il s'agissait de s'instruire, Honey était toujours motivée, même de nuit, même pour des sujets où elle était novice.
- Par contre je ne pense pas frapper des voyous sans raison, ni dans deux ans, ni dans dix. Les éloigner avec quelques produits explosifs, éventuellement, ajouta ensuite la jeune femme avec un sourire espiègle, visualisant déjà comment elle pourrait faire en fonction du lieu, de la météo et des éléments à disposition.
Honey y pensait encore lorsqu'elle sombra peu à peu dans les rêves, ce qui allait sans doute fournir un excellent matériel pour en construire. Quant au bercement régulier de la voiture, il aidait sans doute à l'y amener plus rapidement.
Un cycle de sommeil dure environ une heure trente pendant laquelle on passe d'un sommeil léger vers un sommeil profond puis un sommeil paradoxal pendant lequel le cerveau rêve. Ce sommeil paradoxal marque la fin d'un cycle et soit l'être se réveille, soit il repart pour un nouveau cycle. En général on effectue trois ou quatre cycles par nuit et Honey finissait le quatrième quand l'embardée de la voiture la sortie du sommeil.
Elle ouvrit un œil endormi et se tourna vers Michel-Ange l'air de demander ce qui venait de se passer. Puis elle marmonna :
- Et Lycos, t'as oublié Lycos, personne n'a dit qu'un ex chien d'internet était immortel une fois dans le monde matériel.
La jeune femme avait envie de se rendormir, même si le soleil commençait à poindre. C'était sans doute trop gourmand de repartir pour 90 minutes de sommeil, sans compter que la vue était fan-tas-tique. Idéale pour réveiller définitivement, aussi. Alors Honey se redressa mais garda sa veste sur elle. Elle avait encore un peu froid.
La jeune femme sourit et rosit au compliment de Michel-Ange.
- Tu es sûr que me comparer avec un paysage soit réellement pertinent ? ne put-elle s'empêcher de demander en gâchant un peu de la magie du moment.
C'était tout de même flatteur de se voir comparer à quelque chose d'aussi grandiose. Michel-Ange était meilleur qu'elle pour ce genre de choses. Mais comme ils l'avaient dit la veille, dans un couple, c'était important de se compléter.
Ils observèrent le paysage en silence pendant quelques kilomètres avant que la question de Michel-Ange n'interrompe le silence. Honey était étonnée qu'il aborde de lui-même ce sujet. Elle n'avait pas manqué de constater qu'il attendait toujours que ce soit elle qui en parle explicitement. Mais pas cette fois.
Honey ne trouvait pas ce sujet tabou. Mais elle ne savait pas quoi répondre vis-à-vis de sa rééducation, ayant toujours eu l'idée de lui faire la surprise une fois qu'elle aurait fait des progrès conséquents. Elle n'aimait pas mentir, cependant, et le mensonge par omission restait un mensonge.
Alors elle commença par l'autre aspect de son commentaire : la mairie, un point bien plu facile à aborder qui lui donnait le temps de réfléchir à l'autre.
- Tu manqueras à cette ville et probablement à Deborah aussi, sourit Honey. Je crois qu'elle aime beaucoup son travail. Et moi j'aime beaucoup le tien, tu es un très bon maire. Cela dit, et comme il y a presqu'un an quand tu t'es présenté, je te soutiens quelle que soit ton envie. Tu as fait beaucoup pour l'accessibilité de la ville et je sais l'apprécier, enchaina la jeune femme pour faire le lien entre les deux thématiques. D'ailleurs, je continuerai de l'apprécier probablement pour toujours. Il est impossible que les lésions de ma mœlle épinière guérissent totalement. J'arrêterai bientôt la rééducation. J'ai fait des progrès et on aura bientôt atteint le maximum qu'on pouvait imaginé. C'est marrant parce que sans mon incursion dans la corbeille de mon propre ordinateur et les micro-robots qu'on m'a temporairement implantés et qui fonctionnaient comme des implants cochléaires - je sais plus si je t'ai raconté ça, d'ailleurs, commenta Honey avant de poursuivre son récit : lors de la dernière mission sur Terre 2, ça n'aurait sans doute pas été possible. Mais la science a ses limites et c'est bien aussi. Le transhumanisme doit être scrupuleusement encadré et puis je n'ai pas prévu de devenir une femme bionique. En résumé, tu ne me verras sans doute pas courir un cent mètres mais... marcher un peu, c'est probable.
C'était sans doute une sacrée nouvelle en soi alors Honey n'ajouta rien de plus et croisa les mains sur ses genoux.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On Holiday ! (Honey) - Page 2 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Michel-Ange Turtles*
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Michel-Ange Turtles*

| Avatar : Andrew Garfield

On Holiday ! (Honey) - Page 2 0c1eb12ddb467f15288f3b74544763f698d8a5cd

Fallen.

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Tumblr_nbsw6bXhiu1smcqr3o7_250


| Conte : Teenage Mutant Ninja Turtles
| Dans le monde des contes, je suis : : Michel-Angelo - La Tortue Orange

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Police10

| Cadavres : 1152



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-11-12, 21:41

“On the road again baby!! ”






Tenant le volant d’un air calme et posé, il écouta avec attention ce que disait Honey. Ne répondant pas sur la première partie, il l’a laissé parler jusqu’à en arriver à ses jambes. C’était bien ce qu’il avait soupçonné. Il y avait eu des améliorations. Cependant, elle ne pourrait plus marcher comme avant, c’était une évidence. Au départ, Michel-Ange y avait cru. Il savait qu’ici, à Storybrooke ; beaucoup de choses étaient réalisables. En réalité, c’était pour cela qu’il s’était présenté. Tout savoir, et se créer un réseau pour mieux aider ses proches. Certes, il avait eu envie d’aider la ville par la suite, mais la première raison de son inscription en tant que Maire avait été parfaitement égoïste. Mais ça, personne ne le savait. Pas même Honey, Théodore ou Eulalie.

« Deborah devrait se présenter, elle serait meilleure en Maire qu’en chef de cabinet. D’ailleurs, elle n’en aura pas besoin puisqu’elle sera bien plus organiser que moi ! »


Revenant sur le sujet de ses jambes, Michel-Ange fixa l’horizon, au loin. Les mains toujours sur le volant, on voyait qu’il était dans une profonde réflexion. C’était Michel-Ange tout craché. De tous ses frères, tout le monde pensait qu’il s’agissait du plus stupide et du moins intéressant. Or, ce n’était pas vraiment le cas. C’était juste, celui qui en disait le moins sur sa propre vie et qui était le plus à l’écoute. Beaucoup de gens qui étaient simplement à l’écoute des autres passaient pour des débiles.

« C’est comme ça. Du moment que tu t’acceptes comme tu es, moi, je ne vois pas où est le problème. Après, c’est évident que si tu avais tes jambes fonctionnelles, la vie serait différente. Mais la majorité de tes hobbies n’ont pas besoin de tes deux jambes, de mémoire. Hormis la danse, mais ça, on trouvera bien un moyen. Il y a toujours un moyen. »


Et aussi, avec l’écoute, venait toujours l’espoir. Michel-Ange ne le perdait jamais. Quoi qu’il arrive, il croyait toujours en une solution.

Plus tard, plus loin.

Au bout d’une journée, ils arrivèrent enfin à San Francisco. Le matin pointait le bout de son nez, et Michel-Ange entra dans la ville, le regard assez émerveillé. Montant et descendant plusieurs ruelles, il ricana.

« Cette ville est dingue ! C’est que des bosses, des cotes et des descentes ! On va faire un peu de tourisme ! Le congrès commence que demain ! On a le temps de se faire une glace et de tester le tramway ! »


Garant la voiture, et prenant la laisse de Lycos, Michel-Ange sortit le fauteuil de Honey. Heureusement que ce dernier était électrique, car à moins d’avoir des bras de camionneur, monter certains côtes relevé de l’impossible. D’ailleurs, il exprima ce ressenti à voix haute :

« Heureusement que tu as un moteur électrique sur le fauteuil, parce que même avec mon mutagène, je poussais pas ! »


Après quelques mètres à pied, il monta dans un des tramway si particulier de San Francisco et fixa Honey en fronçant les sourcils, après l’avoir fait monter en la levant. Plusieurs personnes regardèrent Michel-Ange avec des gros yeux. Comment un freluquet dans son genre était-il donc capable de soulever quelqu’un a bout de bras comme cela ? Après un regard discret pour voir si personne n’avait averti la police, il se détendit un peu.

« On va commencer par les jardins japonais du Golden Gate Park ! C’est un endroit assez cool, avec les plus vieux jardins japonais des Etats Unis. Je pense que ça vaut le détour. En plus, y’a pas mal de toiles d’artistes dans ce park et il est assez réputé si je me fie aux avis sur le web. Enfin, avec ce qui s’est passé la dernière fois sur le web, je devrais peut être me méfier ! »


Ricanant à sa propre vanne, il sortit à l’arrêt du Golden Gate Park. Il faisait chaud pour un mois d’automne. Certaines personnes faisaient leur jogging, se baladaient en famille, ou flânaient tout simplement. D’un premier coup d’oeil, on pouvait remarquer que les gens d’ici n’avaient pas du tout le même mode de vie que ceux de la côte Est.

« C’est dépaysant ! Et pourtant on est dans le même pays ! »





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Petite Tortue
“ « La vie est trop courte pour une seule part de pizza. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80696-tortue_amazonienne


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Eroshoney

On Holiday ! (Honey) - Page 2 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6419



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-11-12, 23:47 « Science is magic that works. »

“On the road again baby!! ”






- Tu voterais pour Deborah si elle se présentait ? demanda Honey en se posant la question à elle aussi.
La rouquine était une femme pleine d'assurance, intelligente, qui ne se démontait pas et qui ne manquait pas d'éloquence. Mais elle n'était pas la femme la plus chaleureuse au monde et n'hésitait pas à partager le fond de ses critiques. Assurément cette attitude pouvait lui faire perdre des votes, même si Honey devait bien admettre ne rien avoir à lui reprocher en termes de gestion. Elle serait sans doute du genre à voter pour elle, d'ailleurs.
- On n'y est pas encore mais elle m'a l'air fiable et organisée, oui, ajouta Honey.
Elle et Deborah n'étaient pas suffisamment proches pour qu'elle sache ce qu'elle comptait faire l'année prochaine. Honey n'était en fait pas particulièrement pressée de le savoir. Elle savait la politique importante mais ça l'intéressait nettement moins que la science.
Ou que Michel-Ange dont la réponse sur son handicap pérenne la fit sourire de plaisir. Ca et le fait qu'il se rappelle qu'elle aimait danser, bien qu'elle n'en ait pas énormément parlé. C'était une tactique bien rodée afin d'éviter la pitié de certains.
- T'en fais pas j'y ai déjà travaillé avec papa ou Wasabi. Tu es suffisamment fort pour soit me surélevée du sol, soit me retenir si je tombe, pas vrai ? demanda-t-elle d'un air espiègle, bien contente que la conversation soit ainsi plus légère.

***

San Francisco avait une place particulièrement dans le cœur de Honey puisque, d'une certaine façon, c'était de cette ville qu'elle venait. D'une version plus nippone du fait de l'histoire de son pays, mais l'essentiel était là, tel que décrit par Michel-Ange - ou presque : les collines, le Golden Gate, la liberté, la science à deux pas. Moins de sciences que chez elle mais de la science quand même et de qualité.
- Oh oui, du tourisme ! s'écria Honey en manquant de battre des mains. J'ai tellement hâte de vraiment voir comment est ma ville sur ta planète ! Parce que j'ai lu des articles, j'ai entendu parler du tremblement de terre de 1906, de la faille, de China Town mais... c'est pas pareil de le lire et de le vivre, tu ne crois pas ?
Ce n'était pas réellement une question, en tout cas Honey n'attendait pas de réponse. Pour elle c'était une évidence et elle avait seulement exprimé ce qu'elle pensait avant d'observer chaque détail de la ville qu'ils parcouraient.
Honey fut bien contente que la voiture s'arrête et se transvasa dans son fauteuil en secouant la tête suite à la remarque de Michel-Ange.
- Tu dis ça mais je suis sûre que si le fauteuil se mettait à partir dans le mauvais sens à cause d'une côte tu serais le premier à intervenir.
D'ailleurs, comme pour le prouver, il ne fallut pas cinq minutes pour qu'il la porte presque littéralement à bout de bras pour la faire monter dans un tramway. Honey songea que le design de ceux qu'elle avait connus étaient différents, témoins d'un autre passé, mais tout aussi représentatifs de la ville. Elle avait vu ceux de ce monde dans les films et était ravie de monter à bord de l'un.
- Internet, si on l'utilise prudemment et si on vérifie ses sources - et si on n'a pas de virus, c'est pas moins sécurisé qu'ailleurs, de nos jours, fit observer la jeune femme. Je suis sûre que ces jardins sont tops ! s'écria-t-elle trop fort avant de baisser le ton pour poursuivre : dans ma version ça n'existe pas car la culture japonaise est vraiment présente partout ou presque. Ca va être une vraie découverte ! redit-elle plus fort avec une bonne dose d'enthousiasme.
Son excitation n'était gênante que pour qui voulait être au calme, tandis que la ville dont elle parlait, San Fransokyo, devait rester un secret absolu en dehors de la bourgade de Storybrooke.
Une fois de plus Michel-Ange fut aux petits soins quand ils sortirent du tramway. L'air était agréable, l'ambiance et la compagnie aussi. Et la remarque de son amoureux appelait un commentaire de scientifique, naturellement :
- Moi je trouve ça assez familier mais c'est sans doute parce que je suis de l'ouest de mon pays. Et non pas à l'ouest, contrairement à ce qu'on te dit peut-être, blagua Honey en riant de sa propre tentative d'humour. Tu sais, avec une superficie total de 9 629 091 km2 - en comptant les cinquante Etats, pas seulement le mainland, les USA sont le troisième état le plus grand du monde, derrière la Russie et le Canada. La Chine est quatrième du classement. Il y a à la fois Hawaï le 50e état et l'Alaska qui n'a rien à voir, ces deux états ne sont pas sous les mêmes latitudes. Bref, c'est pas étonnant que ce soit dépaysant ! Ici on a pas le même climat que dans le Maine. Et pourtant on est dans le même pays. Je trouve ça top ! Mais je t'apprends rien, par contre, si tu connais bien ces jardins, je te laisse nous servir de guide.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On Holiday ! (Honey) - Page 2 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Michel-Ange Turtles*
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Michel-Ange Turtles*

| Avatar : Andrew Garfield

On Holiday ! (Honey) - Page 2 0c1eb12ddb467f15288f3b74544763f698d8a5cd

Fallen.

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Tumblr_nbsw6bXhiu1smcqr3o7_250


| Conte : Teenage Mutant Ninja Turtles
| Dans le monde des contes, je suis : : Michel-Angelo - La Tortue Orange

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Police10

| Cadavres : 1152



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-11-18, 16:34

“On the road again baby!! ”






Appuyé dans le tramwa-, Michel-Ange regardait passé les maisons typiques de la ville. Perdu dans ses pensées, il se remémora une question à laquelle il n’avait pas répondu, elle concernait Deborah. Plissant un peu des yeux puis fronçant les sourcils, il se tourna vers elle, et, dans un léger sourire en coin répondit enfin :

« J’ai pas répondu à ta question sur Deb tout à l’heure. Ca m’arrive beaucoup en ce moment, j’ai une charge mentale de déglingos. Bien évidemment que je la soutiendrai. Je pense même qu’elle fera une meilleure Maire que moi. »


Ce n’était pas de la dévalorisation, comme il avait l’habitude de le faire comme tout bon roi de l’autoflagélation qu’il était. C’était simplement la vérité. C’était dans la nature de Deborah de gérer les choses. Avant, elle faisait partie d’une équipe bien plus importante que la mairie, en tant qu’émotion. Alors Maire de la ville, ça lui convenait parfaitement.

« J’en sais rien pour la faille. J’suis assez nul en Histoire et en Géographie. C’est Maître Splinter qui nous a fait les leçons, pour nous apprendre les bases, à savoir lire et écrire. Le reste du temps, j’ai été majoritairement élevé par la télévision ! Et j’ai pas vu de reportage là dessus. Les reportages du soir, c’était surtout les Nazis… Y’en a énormément des trucs comme ça. »


Le tram s’arrêta, et Michel-Ange aida Honey à descendre. Devant l’entrée des jardins, il réajusta ses lunettes (car oui, il portait des lunettes de temps en temps), et replaça la lanière de son sac à dos correctement sur son épaule. Regardant l’écriteau, il fut satisfait de voir qu’ils étaient arrivés. Se tournant vers elle, un léger sourire en coin apparut.

« C’est vrai ça. En fait, si tu vas jusqu’au bout, je suis même une aberration pour ton monde ! Culturellement, je n’existe pas je veux dire. Je suis culturellement Japonais et Américain ! Hm non en fait je crois que je suis très semblable à ceux de ton monde quand on y pense… Ils sont juste tous comme moi ! C’est pour ça qu’on s’entend si bien ! On vient de résoudre un mystère ! »


Lui posant une main sur l’épaule affectueusement, il avança dans les jardins. Tout était calme, posé et d’une sérénité sans nom. En cette saison, les arbres étaient d’une couleur particulière, ce qui donnait au lieu un endroit vraiment charmant. Suivant le chemin sans vraiment prendre de destination précise, il ricana :

« Ouais, et la France est encore plus dingue ! Elle reste un tout petit pays, mais rassemble des paysages et des cultures tellement différentes ! Elle me fait pensé au Etats-Unis, en concentré. Par contre, je trouve ça dinguement flippant que tu sois capable de retenir un numéro aussi long de manière aussi précise. Tu as pas peur qu’un jour on te demande de faire comptable pour une grosse entreprise ? Je suis sûr que tu vas plus vite qu’un ordi ! »

Avançant par le chemin, il passa un pont caractéristique, regardant tout autour de lui avec émerveillement. Il n’avait pas beaucoup voyagé, malgré la libération à la Malédiction. Son ancienne apparence ne lui permettait de sortir que la nuit et uniquement à New York, où le réseau d’égouts lui était parfaitement familier. Il fut surpris d’avoir été nommé guide de l’expédition.

« Euh… En fait, je sais pas trop où on va… On devrait pas tardé à approcher le Jarden Tea Garden. De ce que j’en ai lu, il a été fait il y a très longtemps par un paysagiste japonais pour une expo. C’est lui qui a popularisé les Fortunes Cookies en amérique… Sur Chinatown. Ah bah on y est. »


Toujours sa lanière sur l’épaule, ils arrivèrent devant le Jarden Tea Garden. Impressionnant de par sa taille, Michel-Ange eut l’impression d’être au japon. Sachant d’ailleurs lire les deux langues, il passa un certain temps à déchiffrer les inscriptions, car ce n’était pas sa langue maternelle.

« Au fait, j’avais une question. Vu que le Japon et les Etats-Unis sont…. Euh… Fusionné ? Est-ce que tu sais lire et parler le japonais, ou la langue n’existe plus ? »


C’était une vraie question, qui venait de lui venir à l’esprit. Le monde de Honey devait être fascinant. Avait-il garder ce qu’il y avait de meilleur dans chaque culture ? Ou sagissait-il d’un mélange purement arbitraire ? Curieux, Michel-Ange se tourna vers elle, attendant une réponse avec impatience. Marchant vers un stade de Thé japonais ambulant, il s’y arrêta.

« Si mon père était là, il dirait que les meilleurs thé sont toujours fait par lui ! Hamato Yoshi ! »






♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Petite Tortue
“ « La vie est trop courte pour une seule part de pizza. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80696-tortue_amazonienne


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Eroshoney

On Holiday ! (Honey) - Page 2 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6419



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-11-19, 00:01 « Science is magic that works. »

“On the road again baby!! ”






Parfois, les raisonnements de Michel-Ange perdaient un peu Honey et ce fut le cas de sa démonstration sur pourquoi il n'avait aucune place dans la monde de sa petite amie mais en fait si. C'était ce qu'on appelait un retournement à 360 degrés, déconcertant pour les neurones. Alors la jeune femme se contenta d'un sourire bienveillant et d'abonder dans son sens. Après tout, la conclusion à laquelle il parvenait était plaisante. Plus qu'atteindre le point Godwin dans une conversation durant laquelle elle ne pensait pas y arriver.
- Ca doit être ça, oui.
Honey avançait en sentant la main de Michel-Ange sur son épaule, profitant de la sérénité du jardin. On avait presque l'impression d'avoir quitté la ville agitée qui n'était pourtant pas si loin derrière eux. La connaissance, par contre, Honey ne la laissait jamais derrière, pas même en escapade amoureuse. C'était une seconde nature chez elle d'alimenter la conversation de la sorte, mais l'observation de Michel-Ange la fit rire.
- Je n'ai pas envie d'être comptable, éventuellement data analyst, mais c'est relativement loin dans mon classement des métiers de rêve, avoua la jeune femme. On ne m'a pas encore fait d'offre, mais tu sais, ce n'est pas si compliqué de retenir un chiffre. C'est comme retenir une poésie mais tu remplaces les mots par des numéros.
Honey adorait les analogies aussi. Elle les trouvait pratique quand il fallait expliquer quelque chose de potentiellement complexe, ou simplement permettre la création d'une image de l'esprit.
- En tout cas les Etats-Unis sont grands comme 17 fois la France, poursuivit la jeune femme, trop contente de pouvoir aussi partager cette information. Mais c'est vrai que c'est un pays très varié, avec plusieurs climats, des côtes, des montagnes, Paris... On en a vu qu'une petite partie, en fin de compte, il faudra peut-être y retourner.
Honey s'arrangea pour croiser le regard de Michel-Ange et lui adresser un regard espiègle. Les esprits amateurs de découvertes l'étaient aussi de découvertes culturelles, donc de voyage. Quoi de mieux, d'ailleurs, qu'un voyage pour apprendre de nouvelles choses et de nouveaux chiffres à partager dans les conversations mondaines ?
Cette sortie nippone ne faisait pas exception et tous les deux en prenaient plein les yeux. Honey n'aimait pas être la seule à distiller son savoir dans la conversation, c'était aussi pour cette raison qu'elle avait nommé Michel-Ange guide de la visite. Il s'en sortait d'ailleurs très bien.
- C'est plutôt marrant, les fortune cookies, fit observer la jeune femme pour alimenter le débat. Bien sûr je ne suis pas superstitieuse, mais c'est distrayant et le gâteau avec n'est pas mauvais.
C'aurait été bien de pouvoir en déguster un pile à moment mais se contenter de la vue n'était pas si mal non plus. Honey était en train de déchiffrer les inscriptions en japonais quand la question de Michel-Ange y fit écho. Elle sourit. Littéralement les grands esprits se rencontraient.
- Je parle anglais, japonais, français et allemand. Oui, je peux lire ce qui est écrit. En fait pendant la Seconde Guerre Mondiale ce sont les Etats-Unis qui ont gagné et ils ont annexé le Japon, avec ce qu'on peut imaginer d'immigration de part et d'autres. Par la suite c'est simplement devenu un état d'outre mer. Et avec les liaisons maritimes (commerciales ou touristiques la côte ouest est toujours plus ou moins restée influencée par le Japon.
Honey parlait librement, oubliant que l'Histoire qu'elle racontait n'existait pas pour les sept milliards d'âmes de cette Terre. Elle finit donc pas jeter un regard alentours pour s'assurer qu'aucun oreille indiscrète n'était à portée de voix et nota que c'était le cas. Tant mieux, car elle n'avait pris aucune précaution.
- Ensuite on a eu la Troisième Guerre Mondiale et l'Apocalypse qui m'a amenée dans ce monde. Maintenant ça va mieux. Ma Terre a fusionné avec d'autres. Oh ça prendra un peu de temps avant de trouver une situation stable mais j'ai foi en l'humanité, conclut la jeune femme en suivant Michel-Ange vers le stand de thé.
Elle adorait le thé.
- Si ton père fait vraiment les meilleurs thés il faudrait songer à me faire goûter ça. Remarque, ceux d'ici ne doivent pas être mauvais. Tu en veux un ? offrit la blondinette.
Elle tenait déjà son portefeuille, au cas où.
- J'aime vraiment cet endroit mais nous ne sommes pas venus à la bonne période. Ca serait encore plus joli avec les cerisiers en fleur. Cela dit, c'est déjà très, très sympa, nuança Honey, comme si le jardin pouvait se vexer.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On Holiday ! (Honey) - Page 2 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Michel-Ange Turtles*
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Michel-Ange Turtles*

| Avatar : Andrew Garfield

On Holiday ! (Honey) - Page 2 0c1eb12ddb467f15288f3b74544763f698d8a5cd

Fallen.

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Tumblr_nbsw6bXhiu1smcqr3o7_250


| Conte : Teenage Mutant Ninja Turtles
| Dans le monde des contes, je suis : : Michel-Angelo - La Tortue Orange

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Police10

| Cadavres : 1152



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-11-25, 16:04

“On the road again baby!! ”






Marchant à côté d’Honey, Michel-Ange se sentait agréablement bien. Observant avec attention son environnement, il inspira à fond. Profiter, vivre l’instant présent. Voilà la clef de la réussite pour que le Temps ne tourne pas trop vite. Tournant sa tête vers Honey, il se prêta à sourire. Qu’est ce qu’elle était belle.

« Retenir une poésie… Comme des chiffres… Oui, mais je pense que c’est plus facile, puisque tu n’as que dix chiffres… Alors que tu as un nombre immense de mots. »


Michel-Ange se gratta la barbe, qu’il n’avait bien évidemment pas, pensif. Observant les alentours, son attention se porta à nouveau vers Honey. Un léger sourire en coin apparut quand elle parla de la France :

« C’est sûr ! Je suis persuadé que Paris, c’est pas la France et qu’il y a mieux à voir ! Comme aux USA d’ailleurs… »


L’écoutant parler avec passion, beaucoup de questions se bousculèrent dans sa tête. Comment deux cultures, deux façons aussi opposés de penser pouvaient coexister dans le monde de Honey ? C’était vrai, c’était extrêmement difficile, déjà, pour lui de parler parfois avec Maître Splinter en étant compris alors tout un état… C’était impensable et inimaginable pour Michel-Ange. Tout comme essayer de penser à un grand nombre de manière réelle. C’était extrêmement dur.
Fronçant les sourcils, il réajusta la lanière de son sac à dos. Sortant de ses pensées quand elle parla du jardin et du temps, Michel-Ange sursauta légèrement.

« Ouais, ca doit être magnifique au Printemps. Oh, il fait un très bon thé, mais il ne faut pas lui dire, sinon il prendrait la grosse tête ! »


C’était vrai. Derrière ce masque de zénitude et de calme, se cachait un véritable guerrier orgueilleux. Ricanant et terminant sa tasse, il finit par faire le tour du parc. Soupirant, il se tourna vers Honey.

« Demain, la conférence commence ! J’espérai profiter d’un peu de repos avant de commencer ! C’était un bon voyage. Ca dépayse et ça m’a fait du bien. Même si je sais que tu aurais préféré rester travailler. Je commence à te connaître ! »


Michel-Ange sourit en coin, puis, attendant Honey patiemment, sortit simplement du parc.

- Le lendemain, salle de conférence principale de la silicone valley. -


Se frayant un chemin parmi la foule, Michel-Ange utilisa ses pouvoirs pour paraître un peu plus imposant que sa taille standard ne le suggérait. Sans violence, mais avec pas mal de force, il s’était frayé un chemin vers le devant de la zone de conférence, là où les fauteuils étaient accessible. Ca c’était mis en place et démocratisé très tôt ; dés que Stephen Hawking avait été tellement malade que lui aussi, avait eu besoin d’un fauteuil.

« Tu sais que depuis que Stephen Haw... »


Mais, Michel-Ange s’arrêta brusquement. Portant une main sur sa tempe, un danger se fit imminent. Prenant Honey par la poignée, il s’abaissa et calmement, et faisant confiance à son mutagène, murmura :

« Il faut qu’on s’en aille. Je suis désolé. »


A côté de Honey, son regard se fit perçant et ne s’attarda que sur une ou deux personnes. Quelque chose clochait, comme un danger immédiat.
Soudain, alors qu’ils étaient proche de la sortie, une explosion retentit au niveau de l’aile Ouest, à environ plusieurs mètres d’eux. Le souffle balaya la foule. Michel-Ange se projeta en avant et se coucha en entier sur le corps de Honey pour la protéger du souffle de l’explosion.
Et ce fut la panique. Relevant la tête ; sa première réaction fut d’être soulagé que Honey n’avait rien. Inconsciemment (ou non, son mutagène n’était pas quelque chose de très précis), le fait de ressentir le danger les avaient fait dérivé vers la droite. Serrant un peu des dents, Michel-Ange se releva et redressa Honey ainsi que le fauteuil.
Tout autour d’eux, tout n’était que hurlement et panique. Prenant Honey par les épaules, comme pour créer une bulle entre eux ; Michel-Ange fronça les sourcils, inquiet.

« Est ce que ça va Honey ? »


Un homme le bouscula, mais il n’en fit pas cas. Se dirigeant paisiblement vers la sortie, il calcula chacune de leur trajectoire pour les mettre hors d’état de nuire. Une femme passa, le visage ensanglanté :

« Ils ont fait explosé une bombe ! C’est affreux ! »


Que devaient-ils faire ?

« Qu’est ce qu’on fait ? »


Cela sous-entendait : est ce qu’on les aidait, ou est-ce qu’on se mettait en sécurité ?...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Petite Tortue
“ « La vie est trop courte pour une seule part de pizza. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80696-tortue_amazonienne


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Eroshoney

On Holiday ! (Honey) - Page 2 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6419



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-11-25, 18:54 « Science is magic that works. »

“On the road again baby!! ”






- Paris est quand même une ville très intéressante du point de vue culturel et historique, pointa Honey. Elle a ses avantages et ses inconvénients mais c'est comme partout. Tu préférerais aller sur la Côte d'Azur la prochaine fois ? demanda la jeune femme comme si une future escapade en France avait déjà été actée (alors que ce n'était pas le cas, à sa connaissance, du moins). La prochaine fois qu'on voyage dans le pays j'irais bien en Louisiane, fit-elle aussi remarquer d'un ton très décontracté.
Rien, après tout, dans cette conversation ne stipulait qu'ils devaient voyager dans les six prochains mois. Pour le moment, ils visitaient un somptueux jardin et Honey venait d'acheter un thé afin que l'expérience soit totale.
L'avantage de voyager et faire les touristes en hors saison c'était que l'endroit était relativement tranquille.
- Moi aussi j'aime ce voyage, mais il me semble qu'il n'est pas terminé, ajouta la jeune femme avec un regard espiègle. Ne t'en fais pas pour moi, il parait que ce n'est pas bon de travailler tout le temps alors j'essaye de me limiter. Je me limite déjà avec les ordinateurs, remarque. Parfois, ils me ralentissent. Sauf A.S.T.R.I.D., précisa rapidement Honey.
- Merci Honey Lemon, lui répondit la version app de son intelligence artificielle.
- Et comme tu l'as justement dit : la conférence débute demain donc ça reste du travail, au moins en partie, conclut la scientifique en suivant Michel-Ange à l'extérieur du parc.

***

Justement, le lendemain arriva rapidement. Honey était encore plus excitée que d'ordinaire car c'était sa première conférence scientifique dans ce monde-ci. Et qui plus est dans la fameuse Sillicon Valley ! Elle n'avait, de cesse, pas cesser de bassiner Michel-Ange d'informations diverses et variées à ce sujet et ce, pendant tout le petit-déjeuner !
Enfin, ils y étaient !
Se frayer un chemin parmi une foule aussi compacte de scientifiques n'était pas chose aisée, heureusement, Michel-Ange était là pour l'aider. Ils avaient quand même une chance incroyable, si on y réfléchissait un peu : grâce au fauteuil, ils allaient avoir les meilleures places pour encore mieux écouter.
Ou pas, réalisa la jeune femme quand Michel-Ange se baissa près d'elle pour lui annoncer un sourcil.
La jeune femme fronça les sourcils et observa les alentours. A ses yeux (certes myopes), tout avait l'air parfaitement normal pourtant. Honey tâcha alors de suivre le regard de Michel-Ange mais, une fois encore, il ne capta rien d'anormal. Mais comme elle lui faisait confiance et le savait doté de sens qu'elle n'avait pas, la jeune femme le suivit à regret...
... Du moins jusqu'à ce que le bruit d'une explosion ne se fasse entendre. Là, Honey ouvrit de grands yeux tout ronds.
- Waouh, t'as vraiment de sacrés sens ! siffla-t-elle, impressionnée.
La plupart des gens, en entendant une explosion, auraient commencé à paniquer. Mais pas Honey. Elle ne se sentait pas en danger immédiat, elle regrettait simplement que la conférence soit compromise. Michel-Ange était là, après tout. Et elle ne s'était que renversée sur son fauteuil, y avait pire.
- Oh oui, moi ça va. Et toi ? demanda Honey comme s'ils faisaient la conversation dans un café alors qu'alentours c'était le chaos.
Il valait cependant mieux sortir de là et ne pas tenter le diable : certes, Honey n'avait pas froid aux yeux mais elle n'avait pas prévu de mourir ce jour-là ni un jour prochain.
En sortant, ils en apprirent davantage sur ce qu'il se passait. Une bombe. Vu le bruit de l'explosion, ce n'était pas surprenant. Mais Honey était désolée de lire autant de panique sur le visage de la femme qu'ils avaient croisés.
- On n'est pas de la police et on n'est pas à Storybrooke donc je ne sais pas si les autorités locales nous laisseront aider. Mais je pense qu'on devrait quand même essayer. A.S.T.R.I.D. doit pouvoir scanner les lieux, je lui demande tout de suite, ça m'a l'air d'être un bon début.
- C'est comme si c'était fait, Honey Lemon, répondit l'intelligence artificielle.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On Holiday ! (Honey) - Page 2 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Michel-Ange Turtles*
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Michel-Ange Turtles*

| Avatar : Andrew Garfield

On Holiday ! (Honey) - Page 2 0c1eb12ddb467f15288f3b74544763f698d8a5cd

Fallen.

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Tumblr_nbsw6bXhiu1smcqr3o7_250


| Conte : Teenage Mutant Ninja Turtles
| Dans le monde des contes, je suis : : Michel-Angelo - La Tortue Orange

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Police10

| Cadavres : 1152



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-12-03, 11:27

“On the road again baby!! ”






Michel-Ange fixa Honey un moment. La foule commença à se faire compact. Au moment où ASTRID scanna la zone, un mouvement de foule se dirigea vers eux. Utilisant son corps pour protéger Honey, certains furent repousser comme si ils avaient percuter un mur. Michel-Ange, lui, fit une grimace mais ne bougea qu’un seul pied.

« Ca va devenir la panique. »


Un peu plus grand que la moyenne, il put rapidement repérer dans la foule les anomalies. Pour le moment, aucune ne lui sauta aux yeux. Attirant Honey dans un coin moins tumultueux, il commença à parler assez vite :

« Je pense qu’on devrait quand même se faire discret. Si on nous repère, et si j’utilise mes capacités au grand jour, la couverture de Storybrooke est finie... »


Alors que plusieurs personnes se mirent à courir, deux personnes, affolés, commencèrent à porter une dame au visage ensanglantée. Sans réfléchir, Michel-Ange se précipita vers elle. Plissant des yeux, il les interpella :

« Restez où vous êtes ! »


Trois personnes cagoulés, arrivèrent avec des fusils d’assaut. D’abord, Michel-Ange crut qu’il s’agissait déjà des services de sécurité. Mais quand l’un d’eux braqua un des fusils d’assaut directement vers lui, il comprit que ce n’était pas le cas. Plongeant en avant, il évita une première rafale dans une roulade parfaite. Attrapant une bouche d’aération qui avait été envolé avec le souffle de la première déflagration, il l’envoya comme le bouclier de Captain America directement dans la poitrine de l’homme. Surpris, ce dernier tomba en arrière sonné. Ses collègues levèrent leurs armes mais trop tard, Michel-Ange était déjà sur eux. Déviant les deux armes, il les désarma en deux gestes et les frappa tous les deux au niveau de la carotide en sautant en l’air et en les percutant avec leurs talons. Il dut les frapper un peu fort car ces derniers volèrent plusieurs mètres plus loin.Retombant au sol, ses sens aux aguets, il remarqua que rien n’était visible.
Attrapant le premier homme, il lui retira sa cagoule. Son visage à quelques centimètres de lui, il put remarquer qu’il s’agissait d’un parfait européen.

« Me faites pas de mal ! »


Et un américain, en plus. Michel-Ange le secoua et le souleva du sol. Son corps à quelques centimètres de ce dernier, il le tenait à la gorge. Ses yeux commencèrent à éprouver une haine certaine. Devait-il le tuer ? Après tout, ce ne serait qu’une bonne vengeance, et il en avait le pouvoir. Combien comptait-il faire de victime ?
Mais ce n’était pas dans la nature de Michel-Ange, même si l’envie lui en prenait. Le reposant au sol avec violence, il se saisit de sa propre arme et l’arma comme s’il avait fait cela toute sa vie.

« Trois secondes. Pour qui tu travailles ? »


L’homme recula, les mains en l’air, visiblement terriblement paniqué. Ceux qui en général agissaient pour une cause religieuse ou idéologique extrémiste, n’avait pas peur de ce genre de chose. Ce fut la première remarque que Michel-Ange se fit.

« Je sais pas ! On est des mercenaires ! On agit en contrat privé et anonyme ! J’te l’jure putain ! Me butte pas ! »

Michel-Ange déchargea l’arme d’un seul geste, et avec le reste du canon, le frappa au niveau de la tempe sans préavis. Passant auprès des autres, il fit la même chose et jeta les chargeurs des mètres plus loin. Revenant vers le groupe des trois blessés, les deux conscients le regardèrent avec des yeux ronds.

« Euh… Je suis agent de sécurité… Et euh… Secouriste ! Couchez là ! »


L’allongeant, Michel-Ange regarda rapidement les blessures de la jeune femme. Des plaies étaient sérieuses, d’autres superficielles. Fronçant les sourcils, il se tourna vers Honey :

« Il me faudra un scan, pour savoir si c’est grave. Si c’est pas le cas, on l’évacue en attendant les secours… Et si c’est le cas, bah j’espère que dans tous tes doctorats, y’en a un qui s’approche de celui de Médecine parce qu’on va en avoir besoin ! »


C’est vrai ça, Michel-Ange espérait que Honey était en mesure d’opérer quelqu’un ou de faire quelque chose. Elle était fantastique, et pouvait certainement sauver cette jeune femme.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Petite Tortue
“ « La vie est trop courte pour une seule part de pizza. »
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80696-tortue_amazonienne


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

On Holiday ! (Honey) - Page 2 Eroshoney

On Holiday ! (Honey) - Page 2 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6419



On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________ 2019-12-03, 23:17 « Science is magic that works. »

“On the road again baby!! ”






Honey manqua de préciser à Michel-Ange que, selon ses critères, c'était déjà la panique. Elle ne partagea pas cette information parce que ça ne ferait pas tellement avancer leur affaire. Avoir un plan solide, si, mais en trouver un au milieu du chaos ce n'est pas chose facile. La jeune femme fut donc bien contente que Michel-Ange ait repéré un endroit a priori sur et moins dans le passage.
Et son commentaire était pertinent. Mais seulement pour lui. Avec un sourire malicieux, elle compléta :
- Par chance je n'ai aucune capacité hors normes. Enfin si. Mais c'est du hors normes acceptable comme Einstein. Ca surprendra mais ça choquera pas. Au pire je dirais que je viens de cette ville, c'est presque la vérité, de toute façon.
Honey ne cherchait pas la gloire. Quand elle faisait un de ces trucs de génie ce n'était jamais pour se mettre en avant mais parce que c'était utile, amusant, voire nécessaire. Elle appréciait d'être reconnue par ses pairs, mais reconnue dans la rue et affichée dans les tabloïds ça ne l'attirait vraiment pas. Sciences et Avenir, c'était quand même une lecture plus passionnante !
- Quand a toi, tu peux profiter de la panique pour que les gens ne fassent pas trop attention à tes capacités. Sauf si c'est vraiment trop étonnant pour un humain lambda, eut le temps d'ajouter la jeune femme avant que Michel-Ange ne retourne jouer les héros.
Pour des raisons évidentes, Honey le regarda faire, admirant sa technique de combat. Elle avait bien sûr repéré les armes mais pour le moment elles ne lui donnaient pas une raison suffisante pour paniquer. A vrai dire, elle manqua même d'applaudir avec ferveur cette utilisation originale d'une bouche d'aération mais songea à temps que cela pouvait lui attirer des ennuis.
Cette admiration ne dura pas. Honey était contre la violence non nécessaire. Si on lui avait demandé, jamais elle n'aurait participé au projet Manhattan car inventer la bombe atomique n'entrait pas dans sa définition de "fun". Elle commença donc à froncer les sourcils en voyant la colère irradiait de Michel-Ange, la main déjà sur l'une de ses roues, prête à rouler vers eux pour s'interposer. Ou essayer, du moins.
Mais elle n'en eut pas besoin et ne fut pas étonnée. Cependant, maintenant que la menace était maitrisée, elle s'approcha tout de même quand une conversation s'amorça. C'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de parlementer avec ce genre de personnes. En fait c'était le premier mercenaire que Honey rencontrait. Mais la conversation tourna court. La jeune femme désapprouva d'une moue le fait que Michel-Ange les ait assommer, bien que ça n'allait vraisemblablement pas les tuer.
Les blessures d'une des victimes, en revanche... Comme Michel-Ange, Honey s'approcha de la victime, constatant des plaies superficielles, d'autres qui le semblaient beaucoup moins. Il était possible qu'elle fasse une hémorragie interne, auquel cas, elle avait besoin de soins rapidement.
Un scanner, ç'aurait été une idée, aussi.
- Je crois que tu confonds A.S.T.R.I.D. avait un appareil à résonance magnétique. Elle fait plein de choses, hein, mais j'ai pas intégré les rayons X. Par contre, je lis beaucoup, attends, laisse moi faire.
Honey avait roulé jusqu'à la patiente et se laissa glisser à son niveau. S'il fallait effectivement opérer, c'était quand même plus pratique ainsi. Quitte à s'écorcher un peu les genoux.
- Hello, moi c'est Honey Lemon. Je suis docteur en chimie et en astrophysique. Exceptionnellement, je serai votre secouriste aujourd'hui. Détendez-vous, y a de grandes chances que ça se passe bien.
Mieux valait ne pas lui mentir en assurant qu'ils étaient dans les meilleures conditions. De toute façon, ils le voyaient bien que ce n'était pas le cas. Déjà, ils n'étaient pas dans un bloc opératoire, ce qui n'allait pas empêcher Honey de faire comme si elle était un vrai docteur en médecin.
C'est pourquoi, et cela vous surprendra peut-être, la jeune femme sortit son téléphone, pourtant inutile pour diagnostiquer les blessures de la femme, y pianota un instant, parcourut une page internet rapidement puis rangea l'appareil aussi vite qu'il était sorti pour fermer les yeux et croiser les mains sur ses genoux, concentrée.
- Au moment d’être admise à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux. Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité. J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences. Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.
Admise dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçue à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les moeurs. Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.
(la femme sembla frémir à ce moment du serment alors que les hommes qui l'avaient évacuée avaient l'air de s'impatienter ce que bien sûr Honey et ses yeux clos ne pouvaient pas voir) Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés.
J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité. Que les Hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonorée et méprisée si j’y manque.

- C'est bon, vous avez fini avec votre poésie ? grogna l'un des hommes quand la scientifique rouvrit les yeux.
L'intéressée fronça les sourcils.
- Hippocrate n'était pas poète, il était médecin. Je crois qu'il y a méprise. Mais si vous voulez, je connais d'excellents poèmes, j'en ai même une partie d'un tatouée dans le bas du dos. Et non, je n'ai pas fini. Si je dois soigner ma première patiente aujourd'hui, j'aime autant bien faire les choses.
Honey fit pivoter son fauteuil pour se retrouver face à la poche arrière d'où elle sortit de l'alcool pour les mains et des gants Mappa. Puis elle continua de farfouiller jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait et brandit fièrement un flacon :
- Ah, on a de la chance, j'ai pensé à prendre la povidone iodée ! Comme je dis toujours : on sait jamais sur quoi on va tomber. Littéralement.
Honey gloussa à son propre trait d'esprit puis secoua la tête car ce n'était pas le moment de plaisanter. En plus, il manquait un élément essentiel. Heureusement, son assistant Michel-Ange pourrait sans doute l'aider à en trouver.
- Michel-Ange ? l'interpella t-elle. Tu penses que tu pourrais me trouver un scalpel ? Ou un truc équivalent ? L'important c'est que ce soit une lame fixe, fine et acérée. Pas un cutter, quoi. Merci d'avanceeeeeeee !
Sa voix était sans doute trop chantante aussi. Mais comme Honey s'adressa à sa patiente, elle était on ne peut plus professionnelle.
- Vous avez de la chance, les plaies au visage sont superficielles. Je vais vous désinfecter ça pour y vois plus clair. A priori faudra pas recoudre. Par contre, la plaie à l'épaule, reprit-elle après un examen plus approfondi, durant lequel il avait fallu tourner la patiente, c'est plus sérieux. Je pense - en fait je suis quasiment sûre sur l'impact de la balle - que la clavicule est cassée. Désolée. J'ai rien pour faire le plâtre mais on pourra mettre une écharpe. Après, par contre. On va d'abord extraire la balle qui n'est pas ressorti. Et comme ça risque de faire mal je vais vous prêter quelques uns de mes antalgiques de pallier 2 contre les migraines. Ca va pas vous endormir, sauf si je surdose, mais je compte pas surdoser, mais j'espère que ça aidera. Vous êtes prête ?
La femme n'en avait pas tellement l'air. Mais de toute façon Michel-Ange n'avait pas encore trouvé de scalpel, alors pour le moment, Honey nettoyait les plaies superficielles.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
On Holiday ! (Honey) - Page 2 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Contenu sponsorisé




On Holiday ! (Honey) - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

On Holiday ! (Honey)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Amérique