« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Retour aux Sources [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Eurus J. Holmes
« Good and bad are fairytales. »

Eurus J. Holmes

| Avatar : Keira Knightley

Retour aux Sources [Fe] - Page 2 Jasn

"Ce nouveau design, c'est juste pour moi ?"

Retour aux Sources [Fe] - Page 2 1bvs

"Ne faites pas comme si vous n'aviez pas envie de regarder..."

Retour aux Sources [Fe] - Page 2 MVyUygr


Retour aux Sources [Fe] - Page 2 Eurus_10



| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Eurus, la soeur de Sherlock

| Cadavres : 1139



Retour aux Sources [Fe] - Page 2 _



________________________________________ 2020-07-22, 19:28 « Good and bad are fairytales. »


Holmes Asylum.
Sherlock avait OSE. Sa trahison était la plus perfide qui soit. Je m'étais confiée à lui. J'avais baissé ma garde. Je n'aurais pas dû. Je l'avais surestimé. J'avais pensé qu'il serait capable de garder mon secret. Au lieu de cela, il venait de pratiquement tout dévoiler à Nora. Forcément, la jeune femme voulut en savoir davantage.

J'étais restée de marbre. Garder un visage impassible permettait de dérouter les gens. Ils ne savaient plus comment se comporter, ni quoi penser.

Fort heureusement, mon stratagème fut couronné de succès par l'arrivée inopinée d'un homme de haute stature. Il était apparu juste derrière Nora, et la main qu'il avait posé sur son épaule lui fit pousser un cri.

J'esquissai un sourire amusé. Le dénommé Cookie me rendit mon sourire. Cependant, quand il posa les yeux sur Sherlock, son expression redevint sérieuse, à la limite de la sévérité. L'avait-il déjà rencontré auparavant, ou ce que je lui avais dit au sujet de mon frère suffisait à lui permettre de se faire un avis sur lui ?

"Tu as très bien fait d'appeler Cookie." déclarai-je à Nora, de sorte à ce que l'homme m'entende.

Quelques secondes plus tard, j'avais pris sa main robuste, et nous nous trouvions tous serrés les uns contre les autres dans une pièce exiguë pourvue d'une autre porte, métallique cette fois-ci, et dotée d'une tache de sang identique. Vraiment très étrange. Je remarquai que la dite-porte ne possédait pas non plus de serrure, à l'instar des autres dans la pièce précédente.

Sans lâcher la main de Cookie, je balayai les murs grâce à ma lampe-torche. Puis, je penchai la tête toujours renversée en arrière, intriguée par ce que je voyais.

"Mon frère, tu as remarqué la même chose ?"

Je me doutais que c'était le cas. Les indices insolubles laissés ça et là depuis le début étaient d'autant de friandises pour nos esprits aiguisés et assoiffés de découvertes. Sherlock et moi nous comprenions sur ce point -et c'était bien l'un des seuls. Nous partagions le même appétit insatiable de mettre le doigt sur la vérité absolue (même si j'appréciais davantage que lui les fantaisies de la vie).

"Cookie, pourrais-tu nous téléporter... au plafond ?"
demandai-je d'un ton volontairement mutin.

L'expression faciale de Nora valait toutes les bizarreries du monde. Elle se demandait sûrement ce qui était passé par les chemins tortueux de mon cerveau sublunaire. Je lui lançai un sourire confiant, avant d'agiter ma lampe pour que le faisceau indique de nouveau le haut de la pièce.

"Il y a des traces de pas au plafond. Peu orthodoxe, vous ne trouvez pas ?"
fis-je, mettant la jeune guerrière et le séduisant biscuit chocolaté-musclé à parti. "Hum... je dirais 45. Pour la pointure. Ou 44. En tous cas, ce sont de grands pieds. Et vous savez ce que l'on dit : grand pied, grande... chaussure."

J'avais volontairement laissé le dernier mot en suspens, avant de le prononcer. Un petit sourire se dessina au coin de mes lèvres quand je vis celui de Cookie. Visiblement, il était le seul à avoir compris le sous-entendu.

Prestement, il nous téléporta de nouveau. Un petit sursaut me saisit quand j'ouvris les yeux et me rendis compte que j'étais bel et bien accrochée au plafond ! Pourtant, je ne ressentais aucun mal de crâne, ni la pression du sang montant à la tête quand on est à l'envers. Non, tout était absolument normal. La pesanteur maintenait mes pieds par terre. Nous étions au plafond, tout en ayant l'impression d'être toujours à l'endroit. La perspective était différente.

"Ce n'est pas de la magie. C'est juste un changement de point de vue." déclarai-je, dubitative malgré tout.

Je levai ma lampe en remarquant une trappe qui se découpait dans le "sol", impossible à déceler tant que nous étions en bas. Je m'en approchai, impatiente de la soulever. Qu'allions-nous trouver de l'autre côté ? Mon coeur palpitait d'excitation dans ma poitrine. Je lâchai la main de Cookie pour soulever le loquet. Le battant tomba lourdement sur le sol-plafond. La clarté émanant de la trappe ouverte nous éblouit quelques instants. Puis, je me penchai afin de mieux voir, une fois mes yeux habitués à la luminosité. Interdite, je m'aperçus qu'il s'agissait de la grande place de Storybrooke. La trappe menait directement à la rue. Qu'est-ce que c'était que cette histoire ?

Instinctivement, je pris la main de Nora qui se trouvait à côté de moi.

"Ensemble ?" proposai-je.

Autant sauter à pieds joints toutes les deux dans... Storybrooke. O_o Sherlock et Cookie n'auraient qu'à nous suivre.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Some things must stay hidden


Never forget what you are, for surely the world will not. Make it your strength. Then it can never be your weakness. Armour yourself in it, and it will never be used to hurt you.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79373-eurus-she-s-like-the- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90873-eurus-anyway-the-wind-blows


Sherlock Holmes
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sherlock Holmes

| Avatar : Benedict Cumberbatch

Retour aux Sources [Fe] - Page 2 Wiuf

« Tu devrais pas regarder les gens comme ça »

Retour aux Sources [Fe] - Page 2 Original

Retour aux Sources [Fe] - Page 2 MVyUygr

| Conte : Sherlock Holmes
| Dans le monde des contes, je suis : : Sherlock Holmes

| Cadavres : 2965



Retour aux Sources [Fe] - Page 2 _



________________________________________ 2020-08-26, 13:52

Un code simple, mais toujours efficace...






Sherlock n’avait rien dit. Il n’avait même tiqué quand Cookie était apparu. Blafard, il se contentait simplement de remettre ses idées en place. Sa présence ici, les événements qui avaient suivi. Les molécules ralentissant considérablement son système nerveux, il préféra l’orienter directement vers ses réflexions plutôt que sur ses paroles. Suivant sa sœur sans un mot, ainsi que Nora et Cookie, il se laissa porter par… le plafond. Etrange. Quelques instants, le détective resta droit, le regard dans le vide. Etait-il encore sous l’effet des drogues ?
Voyant le portail, ses yeux se posèrent immédiatement sur le contour de ce dernier. Il en avait déjà vu des semblables, et il savait les reconnaître les observer et savoir d’où ils venaient et qui les avaient fait. En même temps… C’était évident.

« Le haut, est en bas. »


Et, sans un mot de plus, il avait traversé pour atterrir dans Storybrooke. Ses pieds se posèrent avec légèreté. Le soleil brillait sur son visage fin, blafard. Sherlock Holmes, a l’heure actuelle, n’était plus que l’ombre de lui même. Passant sa main sur son visage, comme Voldemort dans Harry Potter et la Coupe de Feu, il laissa le soleil frapper son visage, les yeux fermés. Ses neurones se reconnectèrent, et il attendit que Nora, Cookie et Eurus l’eut rejoint. Finalement, un sourire cynique se format sur son visage.

« Vous êtes mignons ensemble. »


Il avait récupéré sa classe légendaire, même vêtu de la sorte. Il avait dit cela tout en réajustant les manches de sa vieille veste d’asile sans un mot de plus. Le fait qu’ils puissent s’adresser à Eurus et Cookie, ou à Cookie et Nora ou à Nora et Eurus, l’avait beaucoup amusé. Et cela l’amusait encore d’avantage.

« Bien. Mystère résolu. Je vois qui était derrière cette agitation. Merci d’être venu me chercher. C’était… Amusant. »


Son regard passa d’un être à l’autre et s’arrêta un tout petit plus longtemps sur sa sœur. Un léger sourire en coin tressaillit au niveau de ses lèvres, puis son visage redevint normal. Tournant sur ses talons, il observa rapidement la Grande Place sous toutes ses coutures pour vérifier qu’ils étaient bel et bien au bon endroit. Depuis les épisodes de Grand Sourire, à chaque fois qu’il passait un portail ou autre chose de « magique », il vérifiait grâce à un code simple et précis que lui seul savait qu’il était au bon endroit. En vérité, si vous regardiez d’un peu plus prêt, Sherlock avait laissé lui même des indices. Des gravures, des rayures sur certains objets fixes tel que des murs, des bancs, des poubelles, des panneaux publicitaires. Lui seul savait où étaient toutes les marques différentes. De tel sorte que si quelconque plaisantin essayait à nouveau de les attirer dans une copie de Storybrooke, il le saurait très rapidement. Il avait passé presque un an à faire chaque mètre carré de cette maudite ville.

« Bien. Je crois que nous n’avons plus rien à nous dire. Eurus, n’oublie pas que samedi prochain, c’est l’anniversaire de Maman. Choix toi un cavalier ou une cavalière si tu veux venir accompagnée. La polygamie n’a jamais été bien vu dans l’empire britannique. Monsieur muscle, enchanté d’avoir fait votre connaissance. Nora. Ravissante, sucrée et naïve. Restez comme vous êtes. Bien le bonsoir. »


Et, sans plus attendre, il tourna les talons et commença à se diriger vers Baker Street. Au bout de quelques pas seulement, il finit par se retourner.

« Ah et… Oubliez la salopette. En général, c’est réservé aux artistes ou aux plombiers. Les robes et les jeans simples vous iront beaucoup mieux, surtout avec cette silhouette fine. A une prochaine, j’espère. »


Et, faisant un dernier signe de la main après avoir répondue sa parole cynique et cassante, il disparut au coin de la première rue.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           


Famille Holmes
l'Amour c'est comme une cigarette... Ca brûle et ça monte à la tête !
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Retour aux Sources [Fe]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Europe