« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Venez vous divertir et remporter des récompenses avec le jeu de la Saint Patrick ! Jusqu'au 17 mars 2021 !

Partagez
 

 Le bonheur est un accident [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Sinmora



« Un Bâton, pour les
Gouverner Tous ! »


Sinmora


╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Le bonheur est un accident [Fe] Rey200

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5240


Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « Un Bâton, pour lesGouverner Tous ! »


________________________________________ Dim 17 Jan 2021 - 18:57


« Les orages, c'est flippant ou pas ?
Association de soutiens en cas d'orages violents ! »
▼▲▼

Une longue nuit venait de débuter. Celle où le tonnerre se mettait à gronder au dehors, où il pleuvait sans interruptions, et où on se demandait minute après minute, si le courant allait sauter ou non.

Apple était de sortie, tout comme Socrate. Ce dernier passait de moins en moins de temps à la colocation. Il semblait être pas mal occupé ces derniers jours, et ça ne semblait pas aller en s'arrangeant. Ce qui bien sûr ne m'aidait pas dans ma quête d'obtenir ce que je souhaitais de sa part. Ca faisait déjà plusieurs jours que j'étais sur le coup. J'ignorais si il en avait parlé ou pas à quelqu'un. J'en doutais fortement. En tout cas, de mon côté, je m'étais montré discrète sur ce sujet.

« Est-ce que je suis en couple ? » demandais-je à la jeune femme.

C'est une question qui me brûle les lèvres. Est ce que je suis en couple ou non ? A ce que Violette m'a appris, je suis une fille, toujours vivante, et blonde. Quant à moi, je lui ais déjà confié qu'elle est également une fille, mais brune, et intelligente.

Plongeant ma main dans le bol à pistaches, j'en attrapais quelques unes que je commençais à grignoter. L'orage ne m'effrayait pas, tout comme il n'effrayait pas la jeune femme. Mais je ne me sentais pas pour autant rassurée. Déjà dans mon monde, je n'aimais pas quand ça grondait au dehors.

« Tu veux qu'on se refasse un chocolat chaud ? » lui demandais-je.

C'était le second de la soirée. J'aimais bien boire quelque chose de chaud et rassurant, comme un chocolat, quand j'avais besoin de me détendre. J'aurais bien été aussi au gymnase afin de faire quelques exercices, mais... tiens, d'ailleurs... je me posais une question.

« Tu crois qu'il pleut à Olympe ? A chaque fois que j'y vais, il y a un grand soleil. »

Je me demandais si on n'aurait pas mieux fait de se rendre là bas pour ne pas subir cet orage. Quoi qu'il en soit, je m'étais levée, avec mon post-it sur le front, qui tenait, afin de me diriger vers le coin cuisine pour verser du lait dans une casserole. Je ne savais pas encore si Violette en voulait un autre ou non.

En passant devant le canapé, j'en profitais pour regarder si Michoko était toujours devant la télévision. Pour le moment, elle fonctionnait encore. On n'avait pas perdu le courant. Mon ami poilu était là, assis sur le canapé, les pattes gigotant, et regardant un dessin animé sur l'écran. Ca le détendait. Lui aussi n'aimait pas trop les orages. En parlant de Michoko, je me demandais où était le compagnon de Violette.

« Nooon... » laissai-je échapper en soupirant. « On n'a plus de lait. »

C'était encore un coup du chat. J'en étais persuadée.

« Il arrive à Socrate d'en laisser aux autres ? »

J'en doutais fortement. Mais c'était pas possible que même quand il n'était pas dans l'appartement, le lait se finissait aussi rapidement. J'entrepris d'ouvrir le frigo afin de trouver autre chose à boire. On ne pouvait pas dire qu'il y avait grand chose dedans. Refermant la porte pour regarder la liste des tâches aimantée sur le frigo, je remarquais que le nom de Apple se trouvait à côté du mot frigo.

« J'ai l'impression que Apple est un peu tête en l'air en ce moment... » fis-je remarquer à Violette

Du coup, il allait peut être falloir revoir notre liste des tâches. En tout cas, c'était râpé pour le chocolat chaud.

CODAGE PAR AMATIS




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Je veux entreprendre ce voyage avec vous.
De toute façon, je ne vous laisse pas le choix.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88045-la-famille-les-amis-et-les-ennemis-de-sinmora#1255358 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88699-rp-s-en-cours-hades-sinmora-emmet-elsa-hyperion#1268179 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939 En ligne

Violette Parr



« You shine like radioactivity »


Violette Parr


Le bonheur est un accident [Fe] Gfr6

╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Adjointe à la Mairie chargée de la communication + de la campagne électorale
Le bonheur est un accident [Fe] Ahg2

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6620

✓ Disponibilité : Fermé (Aloy ; Family Parr ; Honey ; Stefan ; Meredith ; Jack ; Event Slife ; Dyson² ; Sherlock&Nora)

Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « You shine like radioactivity »


________________________________________ Lun 18 Jan 2021 - 22:44

Le bonheur est un accident.
ft. Nora & Sherlock


Sale soirée pour sortir dehors. A regarder par la fenêtre, Violette espérait sincèrement qu’Apple n’était pas dehors mais à l’intérieur, au chaud, à l’abri…à quelque part. D’ailleurs, elle se demandait où est-ce que la blondinette pouvait se trouver. Un peu comme Magrathéa ou Socrate. En fait, il n’était pas rare que Violette se retrouve seule à la coloc. Par chance, en cette soirée d’orage ce n’était pas le cas. Nora était là. La soirée battait son plein, entre chocolat chaud et jeu sympathique.

« Alors ça. C’est une bonne question à laquelle je n’ai pas la réponse. Faudrait que je regarde sur Facebook. »

Si jamais elle avait ce réseau social. En tout cas, Violette n’avait pas réellement répondu à la question de son amie. Aussi, il était normal qu’elle ait le droit à une deuxième.

« Tu peux poser une autre question. Vu que sa réponse était bof. »

Même si ce n’était pas de sa faute, évidemment. Violette passa ses deux mains autour de sa tasse. Le liquide chaud lui permettait de se réchauffer. Elle commençait à avoir froid ! En même temps ce n’était pas étonnant, Violette était en petite nuisette avec un gilet en soie rouge aux motifs fleuris noirs. Quelle idée ! A la question de Nora, Violette observa l’intérieur de sa tasse. Elle était prête à lui répondre qui lui en restait un peu mais son amie avait déjà changé de sujet. C’est qu’elle allait vite !

« Maintenant que tu le dis, c’est vrai ! J’ai jamais vu une seule goutte de pluie à Olympe. Tu crois qu’ils ont un microclimat ? »

Si c’était le cas, il fallait vraiment qu’ils en fassent profiter Storybrooke. Parce que ce temps-là ça donnait tout sauf envie de faire quelque chose. Une chance que cela soit en pleine soirée ! Violette observa Nora se diriger vers la cuisine. Elle porta sa tasse aux lèvres, terminant le bon breuvage chaud.

« J’en veux bien un second, s’il te plait. »

Mieux vaut tard que jamais non ? Malheureusement ni Nora ni Violette n’auraient de nouveau chocolat chaud. La faute à Socrate apparemment !

« Franchement on devrait cacher quelques bouteilles de lait pour qu’il évite de tout siffler et qu'on se retrouve dans cette situation. »

Vivre avec un chat n’était pas de tout repos. Les ruptures de stock de lait, les odeurs atroces des lasagnes au saumon. Mais Violette ne pouvait pas le blâmer. C’était un peu grâce à lui qu’elle avait un toit sur la tête. C’était à lui qu’elle donnait une partie du loyer. Violette soupira à l’idée de ne pas avoir de deuxième chocolat chaud…mais une idée lui vint rapidement à l’esprit.

Miss Indestructible prit son téléphone en main et commença à chercher dans ses contacts un numéro précis.

« Tu crois qu'Apple à la tête ailleurs à cause d'un garçon ? ...Sinon rien à voir mais je connais quelqu’un qui fait du super bon thé. Je peux l’appeler si tu veux. Je suis persuadée que si je lui demande gentiment elle pourrait nous livrer une thermos par personne direct à la coloc. »

Sa sœur de cœur ne pourrait lui refuser ça. Mais est-ce que Nora aimait le thé ? Violette n’était pas sûre. Qu’importe. Violette avait envie de boisson chaude et le thé restait la meilleure alternative. Alors même si Nora ne lui avait pas encore répondu, Violette était prête à appuyer sur son téléphone, afin d’appeler Honey. Cependant le violent coup de tonnerre fit sursauter Violette et son doigt ripa.

« Punaise ! Il était fort celui-là ! »

Il allait forcément y avoir un gigantesque éclair. Et Violette voulait voir ça. Alors la jeune femme se rapprocha de la fenêtre, collant sa tête contre la vitre. Ce n’était pas facile de voir à travers, il y avait tellement de pluie. Et l’éclair ne tarda pas à montrer le bout de son nez. Il était tombé pas très loin d’ici car l’extérieur avait été éclairé pendant quelques secondes. Secondes qui furent une éternité pour Violette, tant ce qu’elle vu à travers la vitre lui glaça le sang.

« OH PUTAIN ! NORA ! VIENS VOIR ! »

L’éclair avait éclairé l’orphelinat qui se trouvait à côté du bâtiment dans lequel les colocataires vivaient. Et Violette fut malgré elle la spectatrice d’une scène flippante. Dans une des fenêtres de l’orphelinat, Violette avait parfaitement vu se dessiner une ombre, un couteau à la main, prête à s’en prendre à quelqu’un…ou quelque chose.

Le nouveau coup de tonnerre suivit de quelques coups sur la porte fit sursauter de nouveau Violette qui se décolla de la vitre. Elle y laissa au passage le post-it collé sur son front. Mince. Il fallait pas qu’elle regarde la réponse. Et ça se voyait légèrement à travers. Violette, par réflexe, cacha ses yeux le temps de tourner les talons.

« J’vais ouvrir mais viens avec moi. Je commence à flipper ! »

L’orage, l’ombre avec son couteau, les coups à la porte. C’était un cocktail effrayant ! Mais Violette tenta de garder son calme. Elle ouvrit la porte d’un coup sec, prête à se défendre s’il le fallait ! Enfin…ça aurait pu être possible si elle n’avait pas fermé les yeux en ouvrant la porte. Ok. Elle était quelque peu apeurée, il fallait l’excuser…

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi

Sherlock Holmes



« Tic tac,
sonne le glas. »


Sherlock Holmes


╰☆╮ Avatar : Benedict Cumberbatch

Ѽ Conte(s) : Sherlock Holmes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sherlock Holmes

☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2849

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Mar 19 Jan 2021 - 9:44


         
New Adventure of Sherlock Holmes and this Ladies
“Si c'est pas un animal qui l'a tué, c'est p'têtre un végétal...”






« B7. »

« Raté. »

« H8. »


« Raté. »


J’avais renversé la table de jeu. Devant moi, tout le contenu de la table avait volé. Je détestais ça, les tricheurs. Face à moi, Mycroft m’observait le regard réellement surpris. Puis, après avoir soutenu mon regard un long moment il se mit à ricaner.

« C’est toujours amusant de jouer avec toi à la bataille navale, Sherlock. »


Je le fusillais du regard. Par terre, tous les pions et le jeu était renversé. J’avais envie de la frapper, là, maintenant tout de suite.

« Et tu es toujours obligé de tricher ! Comme Eurus ! C’est de famille ! Et je fais pas partie de la votre ! »


Boudeur, je m’étais levé. Mon pyjama à carreau et mon peignoir vola en tournoyant sous le nez de Mycroft. Agacé, je m’allumais une cigarette, et j’entre-ouvrais la fenêtre tout en regardant à l’extérieur de Baker Street. Je m’ennuyais. Et quand je m’ennuyais, j’appelais Mycroft. Mais encore une fois, j’aurai mieux fait de m’abstenir. Sans gêne, il me rejoignit et alluma lui aussi une cigarette tout en observant la rue.

« Il fait étonnement froid cette année. »


Je le regardais, et je fis une mine outrée. Il était sérieux ? Il venait de tricher, en posant son porte-avion sans scrupule en diagonale, et il me faisait la conversation. Boudeur, je me mis à l’opposé de lui, en grognant.

« Tu t’ennuies tant que ça en ce moment ? Je pensais que tu aurais un peu plus d’affaires. Beaucoup de choses se passent, en ce moment à Storybrooke. Toutes les lignes se recoupent progressivement pour converger vers le même endroit. Ca aurait du te sauter aux yeux... »


Il ne me regardait pas. Il fumait, pensif, tout en regardant la rue. Je fronçais les sourcils. Effectivement, il avait raison. De tous, il avait toujours été le plus clairvoyant. Tout convergeait. Comme un spectacle qui se met progressivement en place, les répétitions étaient terminées, et nous allions voir enfin la pièce dans son ensemble. J’étais à la fois excité et apeuré. Chronos, Grand Sourire, et tout le reste. Un instant, je pensais à Nora, et tout s’évanouit autour de moi. Le coeur serré je me contentais de plisser les yeux sans rien dire.
Elle avait le don pour me faire sentir… Quelqu’un d’autre. Normal. Vivant.
Mycroft se mit à ricaner à côté de moi, sans bouger.

« Ca recommence, comme avec Irène. »


Je le regardais, cette fois-ci avec une lueur de détresse dans le regard. Il avait raison. Mais tord à la fois. En même temps, Mycroft était un paradoxe à lui tout seul. Oui, ça avait recommencé. Mais cette fois-ci, c’était totalement différent. Cette fois-ci, elle ne faisait pas parti de mon monde, et n’actionnait pas les même mécanismes. Avec Nora, j’avais l’impression d’être un explorateur en quête d’un monde totalement nouveau, alors qu’avec Irène, j’étais en terre connue.

« Tu te trompes. »


On se parlait souvent comme ça, de manière rythmé, avec des phrases simples, peu de mots, mais qui voulaient dire beaucoup. Un silence s’installa d’ailleurs, puis ce fut lui qui le rompit. Sortant un petit papier plié de l’intérieur de son costume impeccable, il me le tendit avec un sourire.

« Si tu le dis. Après tout, tu as grandi en la matière. Tâche de ne pas faire les même erreurs que la dernière fois avec elle. Tiens, l’objet de ma visite. Peut être d’ailleurs que ça pourrait l’intéresser elle aussi. Après tout, elle est plus ou moins sur le chemin… »


Je dépliais le petit papier. C’était une note de service, il n’y avait que quelques mots en langage codés. Je ne mis pas longtemps à le décrypter. Mes yeux s’exorbitèrent, d’excitation. Une enquête ! Neuve et intéressante ! Je regardais Mycroft avec pleins de gratitude.

« Considère ça comme mon cadeau de Noël en retard. »


Sans rien dire, je me dirigeais en courant vers le vestibule pour m’habiller.

Plus tard.

Je frappais. Trois fois, trois coups secs. Par simple politesse. J’attendis ensuite quelques secondes, puis j’entrais moi même. Tournant la poignée, je sentis une certaine forme de résistance, signe que quelqu’un tenait aussi la poignée. Sans rien dire, je fermais mon parapluie, je traversais la pièce à vivre. Bousculant sans même m’en rendre compte la jeune femme qui devait être Violette, j’avançais droit sur… Une chaise.
Le regard un peu fou, je m’en saisis. J’adorai ces objets. On pouvait les lancer, et s’asseoir dessus. C’était une arme, et un outil de repos. Et aussi un poste d’observation.
Traversant la salle, j’allais la poser devant la fenêtre. Puis je montais dessus pour prendre un peu de hauteur. Je sortis une paire de jumelle de mon grand imperméable et je les pointais droit sur l’orphelinat. 

« Ca a commencé ?! »


J’avais une lueur un peu folle dans le regard et la voix surexcitée. Je regardais alternativement Nora, Violette et la fenêtre. Un autre éclair zébra le ciel et une masse d’ombre passa dans une vitre de l’orphelinat.

« Oh non ! J’ai raté le début ! »


Je soupirai, mes yeux sur les jumelles. Je regardais toujours la fenêtre, debout sur la chaise.

« Ah. Bonjour les filles. J’oubliais. Nora, tu es sublime ce soir. J’aime beaucoup. Violette... »


Je marquais une pause, puis je détachais mon regard de la fenêtre pour l’observer.

« Tu es… Classique. Et présente à mon rendez-vous galant. Mais, enchanté. Sherlock Holmes. »





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
Elementary

Sinmora



« Un Bâton, pour les
Gouverner Tous ! »


Sinmora


╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Le bonheur est un accident [Fe] Rey200

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5240


Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « Un Bâton, pour lesGouverner Tous ! »


________________________________________ Dim 24 Jan 2021 - 16:23


« Les orages, c'est flippant ou pas ?
Association de soutiens en cas d'orages violents ! »
▼▲▼

Aussitôt que Violette m'avait appelé, je l'avais rejointe. Notre maison se trouvait dans un quartier plutôt calme. Juste en face de chez nous, se trouvait la demeure de Lily et d'Elliot. Une très grande bâtisse, d'où on pouvait parfois voir un éléphant passer devant. A ce que j'avais compris, les tourtereaux possédaient Candy. C'était le nom donné à leur éléphant. Ce n'était pas quelque chose d'ordinaire.

Il y avait aussi un grand monstre bizarre, tout rose, qui répondait au nom de Pouet. Elliot me l'avait présenté une fois, et c'était le genre de créature vraiment très étrange, qui ne parlait pas, et se contentait de "pouetter" de temps en temps.

Sur le côté de notre maison, la vue donnait sur un Orphelinat. C'était une grande bâtisse qui paraissait lugubre vue d'extérieur, et qui se situait en plein coeur d'une petite cour intérieure. Mais elle était peuplée d'enfants. Il y en avait de tous les âges qu'on voyait parfois gambader à l'avant de l'établissement. D'ici, on n'avait pas vue sur l'arrière du domaine. Il y avait de grandes haies, une grille à l'entrée, et quelques arbres dans la cour.

Quand j'avais rejoint Violette, il n'y avait rien de particulier au dehors à l'exception de l'orage. Et au coup de tonnerre suivant, suivi d'un éclair qui zébra le ciel, je pu apercevoir, tout comme la jeune femme, quelque chose à travers l'une des vitres de l'Orphelinat. D'ici, on ne pouvait pas voir grand choses, et encore moins les détails, mais on pouvait très bien distinguer que quelque chose, sans doute une main, brandissait un objet qui semblait tranchant. Face à lui, quelqu'un semblait s'en protéger. Il fallait aller voir ! Violette avait raison !

Au moment où on se décolla de contre la fenêtre, il y eu des coups contre la porte. Violette sursauta, tout comme moi. Elle se dirigea la première en direction de l'entrée et elle ouvrit la porte qui se tenait face à elle. Derrière s'y trouvait un détective qu'on connaissait bien. Il tombait pile poil au bon moment !

Sans dire quoi que ce soit, le détective se dirigea droit en direction de l'une de nos chaises, qu'il prit en main, avant de la poser face à la fenêtre. Là, il sortit de sous son imperméable une paire de jumelle et il observa l'observatoire. Avait-il vue la même chose que nous lors d'une de ses ballades sous la... pluie ? Etait-il monté jusqu'ici, afin d'y voir plus clair ? Les questions restaient en suspend dans ma tête.

« Qu'est ce qui a commencé ? » demandais-je à Sherlock, tout en regardant Violette sans rien y comprendre.

Ca ne changeait pas grand chose à d'habitude, vue que Sherlock avait souvent un train d'avance sur nous tous.

« Tu... » débutais-je, avant de me couper, quand Sherlock se mit à nous parler.

Il venait de dire qu'il me trouvait sublime, et... qu'il trouvait Violette classique. Qu'est ce qu'il voulait dire par là ? Pourquoi parlait-il de nous au lieu de nous dire la raison de sa venue ici, et ce qu'il savait sur ce qui se passait en face, à l'Orphelinat ? Il continua en précisant que Violette était présente à notre rendez vous galant, alors qu'elle n'aurait pas du. Je tournais la tête vers la jeune femme, me demandant pourquoi elle était présente à notre... non mais quoi ?!

« De quoi tu parles ? » demandais-je au détective.

Il se présenta à Violette.

« C'est le détective dont je t'ai parlé. »

Car je me souvenais d'avoir déjà évoqué une fois ou l'autre, ce nom avec la jeune femme. De toute façon, il était connu. Peut-être qu'elle savait déjà qui il était.

« Sherlock ? » l'interpellais-je. « Tu sais ce qui se trame à l'orphelinat ? On a vue de la lumière dans l'une des chambres, et quelqu'un avec une arme. Sans doute un couteau. Il le brandissait sur quelqu'un d'autre. Peut-être un enfant. On comptait s'y rendre avant que tu arrives, et... »

Observant la chaise et sa paire de jumelle, je n'avais plus le moindre doute. Il savait quelque chose, et il était là pour ça.

« Pourquoi tu es venu ici au lieu de te rendre directement sur place ? » lui demandais-je. « Et qu'est ce qu'on attend pour aller voir ? »

Je quittais les deux compères afin de me diriger rapidement vers ma chambre pour changer de tenue et mettre quelque chose plus passe partout. Puis, j'enfilais une veste avec capuche. J'entrepris de prendre mon baton avec moi. La personne en face était armée.

« Je suis prête. » dis-je aux deux jeunes gens.

Violette avait du faire comme moi, quant à Sherlock, il était arrivé ici, du coup il devait déjà être prêt.

« Vous pensez qu'il se passe quoi en face ? Et il faut prévenir quelqu'un ? Appeler la police ? »

CODAGE PAR AMATIS




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Je veux entreprendre ce voyage avec vous.
De toute façon, je ne vous laisse pas le choix.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88045-la-famille-les-amis-et-les-ennemis-de-sinmora#1255358 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88699-rp-s-en-cours-hades-sinmora-emmet-elsa-hyperion#1268179 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939 En ligne

Violette Parr



« You shine like radioactivity »


Violette Parr


Le bonheur est un accident [Fe] Gfr6

╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Adjointe à la Mairie chargée de la communication + de la campagne électorale
Le bonheur est un accident [Fe] Ahg2

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6620

✓ Disponibilité : Fermé (Aloy ; Family Parr ; Honey ; Stefan ; Meredith ; Jack ; Event Slife ; Dyson² ; Sherlock&Nora)

Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « You shine like radioactivity »


________________________________________ Mar 26 Jan 2021 - 22:40

Le bonheur est un accident.
ft. Nora & Sherlock


Les yeux fermés, Violette sentit quelqu’un la bousculer puis…plus rien. Elle ouvrit les yeux et il n’y avait plus rien devant elle. Alors elle tourna ses talons et se rendit compte qu’un intrus était entré chez elles. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était sans gêne. Prenant l’indésirable pour un fou s’étant échappé de l’asile des fous, Violette prit un des parapluies rangé dans le pot au niveau du sol. Elle s’était avancée prudemment vers l’inconnu, prêt à l’assommer. Mais Violette stoppa toute tentative de neutralisation lorsqu’il prononça le prénom des deux femmes.

« Tu le connais ? » demanda Violette perplexe. « Il me connaît ? »

Oh. Sherlock. Le fameux. Violette posa alors son parapluie contre le mur. Elle plissa les yeux sans quitter le détective des yeux. Venait-il de dire qu’elle était classique ? Avait-il de la merde dans les yeux ? C’était carrément vexant. Violette baissa la tête pour regarder sa nuisette. C’était quand même une tenue loin d’être classique. Et lorsqu’il évoqua le fait qu’elle était présente à son rendez-vous galant, ce fut la goutte d’eau.

« Pardon ? » s’énerva Violette, prête à reprendre son parapluie. « J’habite ici aux dernières nouvelles, ce qui n’est pas votre cas. »

Franchement, pour qui se prenait-il ? Mais apparemment pour Nora c’était normal puisqu’elle ne relevait aucun de ses propos. Elle semblait captivée par ce qu’il pouvait y avoir dehors. Comme Sherlock d’ailleurs. Puisque ce dernier semblait être venu pour cette raison.

« Vous savez ce qui se passe dans cet orphelinat ? »

Après tout, il était Sherlock Holmes, le célèbre détective. Rien ne lui échappait. Il était au courant de presque tout. Et Violette avait bien envie d’en savoir plus, tout en commandant son thé chez sa fournisseuse professionnelle. Mais son plan de soirée parti en fumée lorsque Nora demanda ce qu’ils attendaient pour aller voir.

« Quoi ? Tu veux sortir sous ce temps ? »

Une nouvelle fois Violette baissa sa tête pour regarder sa nuisette. Soudain elle se rappela qu’elle était une héroïne, et qu’elle ne pouvait pas laisser quelqu’un en danger…car clairement il semblait y avoir une personne en détresse dans cet orphelinat. Violette soupira doucement avant de lever les yeux au plafond.

« Je vais me changer aussi. D’ailleurs Nora, t’es sûr que Sherlock n’est pas Inspecteur Gadget car s’il était aussi brillant que ça, il aurait capté que je n’ai rien de classique. »

Réellement vexée du petit pique de Sherlock ? Non juste un peu ! Violette lança un regard méchant à Sherlock avant d’aller vers sa chambre. Enfilant une tenue confortable, elle la termina en mettant une grosse doudoune. Il allait faire froid sur la route et Violette n’avait pas envie de tomber malade. De retour dans la pièce principale de l’appartement, Violette observa Nora et Sherlock. Elle récupéra le parapluie qu’elle avait posé précédemment.

« Ca peut être utile. D’abord avec ce temps. Mais aussi comme arme. Et j’ai pas la chance d’avoir un bâton comme toi Nora. » indiqua-t-elle en montrant le bâton d’un coup de tête.

Nora posa ensuite la grande question de la soirée : qu’est-ce qui se passait là-bas. Violette fit une moue, songeuse. Avant de prendre un air plus grave, plus inquiet.

« Quoi que ce soit, ça n’avait pas l’air joyeux. Mais je ne sais pas s’il faut appeler la police. Après tout, on est sûr de rien…Ils ont tellement de travail que ça les ferait peut-être déplacer pour rien. Puis je pense qu’on peut aller voir. Avec une Indestructible, une guerrière au bâton et… » hésita Violette en regardant Sherlock en fronçant les sourcils cherchant un qualificatif à ce personnage. « …et…un...excellent détective….On ne risque pas grand-chose, pas vrai ? »

Tentait-elle de se rassurer ? Peut-être ? Mais en même temps, tout était rassemblé pour que ce soit terrifiant. Violette détestait cette ambiance creepy.

« On y va ? » lança-t-elle au petit groupe. « Oh !! J’ai failli oublier les lampes torches ! »

Violette se dépêcha d’aller dans la cuisine. Elle ouvrit un tiroir et en sortit deux lampes torches. Dommage. Il n’y en avait pas trois. Ils allaient devoir faire avec. Le trio se retrouva rapidement dehors, sous la pluie battante. Violette avait ouvert son parapluie. Mais ce n’était peut-être pas la meilleure idée du monde avec l’orage. Aussi, au premier éclair, Violette le referma aussitôt. Génial. Elle était trempée.

« Bon, on rentre comment ? Par la porte principale comme des gens civilisées ou par d’autres ouvertures comme des filous ? »

Ou des voleurs, au choix. Qu’importe ce qu’ils choisiraient, tant qu’ils faisaient ce choix rapidement. La pluie était vraiment horrible. Sauf que face à eux, il y avait cette grande grille et ces grandes haies. Rentrer là-dedans n’allait pas être une mince affaire.

« Je pense que je pourrais dégommer la grille…mais bonjour la discrétion. » cria-t-elle pour que ses deux camarades l’entendent malgré l’orage et la pluie.

Si quelqu’un avait une meilleure idée, il était temps qu’il se manifeste !

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi

Sherlock Holmes



« Tic tac,
sonne le glas. »


Sherlock Holmes


╰☆╮ Avatar : Benedict Cumberbatch

Ѽ Conte(s) : Sherlock Holmes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sherlock Holmes

☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2849

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Ven 29 Jan 2021 - 10:42


         
New Adventure of Sherlock Holmes and this Ladies
“Si c'est pas un animal qui l'a tué, c'est p'têtre un végétal...”






Je regardais toujours la fenêtre en face de moi. Cherchant avec mes jumelles des détails que les autres ne voyaient pas. Toujours debout sur la chaise, je regardais sans rien dire la fenêtre d’en face. Les remarques de Nora et de Violette ne me firent aucun effet, de prime abord. J’étais concentré sur l’observation. Marquant un temps d’arrêt, je réfléchissais à ce qu’elles venaient de dire toutes les deux. Il fallait quand même que je leur réponde.

« Parce qu’on s’amuse beaucoup plus quand on est trois. Et qu’on a statistiquement plus de chance de s’en sortir. Et… Parce que je m’ennuyais un peu de toi. »


Je la regardais, en faisant une moue étrange et un rictus bizarre. Très bizarre. Rougissant un peu, je portais à nouveau mon attention sur la fenêtre.

« J’ai déjà résolu une enquête là bas. Un enfant a tué deux de ces camarades et j’ai empêché le troisième avec Angelika. Une très belle affaire. Il était très malin. D’ailleurs, c’est peut être lui. Il a peut être purgé sa peine. Je me demande quel endroit pire qu’un orphelinat peut exister pour les enfants qui commettent des crimes… Hm... »


Je regardais avec attention, mais je ne vis rien. Me souvenant d’un détail sur une question de Violette je plissais des yeux tout en regardant encore la fenêtre.

« Violette Parr, un des Indestructibles. Deux frères, deux parents, tout ce qu’il y a de plus normal en apparence. Membre de la Magic League, liée de force dans des aventures divines, qui lui ont conféré de nouveaux pouvoirs. Bavarde, colérique, secrète, mais surtout... »


Je posais les jumelles, et je descendais de la chaise. Dans un signe théâtral, je passais devant elle. Puis je restais planter devant son regard. Mes yeux se plissèrent et je fis une moue avec mon nez, comme si une mauvaise odeur me gênait.

« Mystérieuse. »


J’avais dit ça très lentement et très doucement. Puis, je me mis à ricaner avant de regarder autour de moi des affaires pour également partir en exploration.

« Je me renseigne juste sur l’entourage de Nora. Oh c’est pas de l’espionnage. On est jamais trop prudent. »


Je la regardais d’un air un peu désolé. Puis, je la vis s’activer pour partir. J’adorai cette fille. Elle était faites pour l’action. Elle était faites pour l’adrénaline. Elle était faites pour moi quoi. Avec un soupire aimant, je l’observais habillé de la sorte, un peu rêveur. Je ne savais plus trop où j’en étais. Je croisais les bras, alors que Violette elle, se préparait.

« Oui, bien sûr. La Police est tellement efficace que le crime n’existe plus dans cette ville. Ils ont peut être beaucoup de travail, mais ils en auraient moins s’ils savaient réfléchir de manière efficace et... »


J’avais commencé de manière sarcastique, comme d’habitude. Mais je m’étais arrêté en route. Il ne fallait pas que je sois comme ça devant Nora. Depuis le début j’essayais de montrer que mes qualités. Là, si elle commençait à voir mes défauts, c’était fichu. J’en avais un peu oublié Violette. D’ailleurs, quand je la vis arriver avec son parapluie, je fis une moue. On était obligé de l’emmener ? Une enquête en amoureux, c’était super non ? Je n’avais jamais fait. Les mains sur les hanches, je roulais des yeux.

« Oui. On dirait mon frère avec ce parapluie. Il me vente les mérites d’un art martial appelé le canne fou. Mais quand j’y suis allé, ce n’était que pour les papy et les mamies. »


On avait ensuite avancé, vers l’extérieur. J’avais décidé de ne plus rien dire. J’avais l’impression que ce soir, plus j’en dirai, plus je ferai de mal à mon amitié étrange avec Nora. J’étais en forme aussi. J’avais bu plusieurs litres de thé. Une fois arrivé devant la grille, je regardais Violette en diagonal.

« Vous êtes sérieuse ? Vous voulez signaler notre position ? »


Pourquoi on l’avait emmené avec nous. Je roulais des yeux encore une fois. Autant emmener Lestrade. Je soupirais. L’homme qui nous fallait, en pareil cas, c’était John Watson. Je regardais la porte, et je passais la grille doucement. Puis, je longeais le mur Est. Tout en marchant le long des fenêtres, je regardais l’heure sur ma montre. Au bout de quelques pas, et après avoir compté le nombre de fenêtre, je regardais à la vitre d’une en particulier. Je frappais trois coups.

« Je suis déjà rentré comme ça plusieurs fois. »


En réalité, je venais ici pour recruter des espions. Les enfants étaient prodigieux en la matière. Un petit garçon m’ouvrit et me regarda le visage endormir.

« Ah c’est toi Parrain, qu’est ce que tu fais ici à cette heure-ci ? »


Je l’observais, et je regardais les filles derrière moi.

« On aimerait rentrer. »


Le jeune garçon, dans son pyjama rayé regarda les filles et un petit regard vicieux et pervers apparut.

« Elles peuvent rester avec moi. »


Enjambant la fenêtre, je l’ignorai en roulant des yeux. Tout en entrant dans la chambre de l’enfant, je regardais la décoration. Bon nombres d’objets qu’il avait été acheté par mes soins. Des livres, beaucoup de livres, ainsi qu’un microscope, du matériel de sciences, et aussi de nombreux jouets. Il avait l’air plutôt content de me voir.

« Il s’appelle Arthur. Et c’est mon filleul. Je le parraine, je suis sa scolarité, et je veillerai sur lui quand il aura trouvé une famille. »


« Ouais… Si j’en trouve… »


J’avais le coeur un peu serré. Mais je ne le montrais pas. De tous les enfants de l’orphelinat, ça avait toujours été mon préféré car c’était le plus malin d’entre nous.

« Pourquoi tu es là au juste ? »


Il cligna plusieurs fois des yeux et me regarda avec le même regard inquisiteur que j’adressais lors des interrogatoires.

« Je suis venu te présenter ma petite copine. Si tu devines laquelle s’est, tu as droit à 500 $. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
Elementary

Sinmora



« Un Bâton, pour les
Gouverner Tous ! »


Sinmora


╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Le bonheur est un accident [Fe] Rey200

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5240


Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « Un Bâton, pour lesGouverner Tous ! »


________________________________________ Ven 29 Jan 2021 - 12:00


« Les orages, c'est flippant ou pas ?
Association de soutiens en cas d'orages violents ! »
▼▲▼

Jules m'avait expliqué à l'époque, que dans ce monde, il y avait ce qu'on appelait des Orphelinats. C'était des endroits, de grandes maisons, où séjournaient des enfants qui n'avaient pas de parents. Ca arrivait quand ces derniers étaient morts, ou quand ils décidaient de ne pas élever leurs enfants. C'était bien triste. Et pour avoir vécu sans mère, je me demandais à quoi ressemblait ce genre d'endroits. Est ce que les enfants s'y sentaient bien ? Est ce que c'était un bon moyen pour leur faire oublier l'absence de leurs parents ? C'était une question qui me hantait pas mal. Mais je ne m'étais jamais rendu jusqu'à l'intérieur de ces murs.

Aujourd'hui, sous cette pluie, en compagnie de Violette et Sherlock, et pour une raison bien obscure, c'était la première fois que j'enjambais une des fenêtres de ce domaine. Une fois dans la chambre de l'enfant qui nous avait ouvert, j'avais tendu la main à Violette pour l'aider à grimper. Ce n'était pas parce qu'elle était quelqu'un de "normale" comme le disait Sherlock, mais simplement qu'avec la pluie et la nuit, on y voyait mal et on glissait. J'aurais bien aimé un coup de main aussi quand j'avais enjambé la fenêtre. En tout cas, maintenant que j'étais à l'intérieur, je pouvais mieux voir de quoi était composé la pièce.

Il y avait de nombreux objets. Principalement des livres. Une très grande collection, de quoi ravir Jules ou Socrate, si l'un des deux étaient présent avec nous. Il y avait aussi un microscope et ce qui semblait être du matériel pour les sciences. Et enfin, je vis des jouets. C'était bizarre de voir plus de livres que de jouets chez un enfant de son âge. Arthur, de son véritable prénom, comme le présentait Sherlock.

A ce que le détective venait de nous dire, il s'agissait de son filleul. Je ne savais pas très bien ce que cela signifiait. Mais il répondit par lui même à la question que je m'étais posée. C'était donc Sherlock qui lui avait offert tout ça, et qui s'occupait de sa scolarité. Je regardais le détective, surpris. Je ne le voyais pas s'attacher à un enfant, comme ça. Il faisait tout ça pour lui ? C'était... très généreux de sa part. Je ne savais pas qu'on pouvait parrainer un enfant, ici. Je ne savais même pas qu'en dehors des personnes à l'intérieur de ces murs, d'autres personnes pouvaient prendre soin d'eux.

« Je m'appelle Nora. » dis-je au jeune garçon, tout en indiquant Violette qui se séchait, elle aussi. « Elle, c'est Violette. » lui ajoutais-je en finissant les présentations que Sherlock n'avait pas poursuivi.

Je fus coupé en l'entendant poser une question au jeune garçon. Il venait de lui demander quoi ? De deviner laquelle de nous deux était sa petite amie ? Je tournais la tête vers Violette. Je ne savais pas qu'elle sortait avec Sherlock. C'était... surprenant. Surtout vue l'allusion qu'il avait faite dans l'appartement juste avant.

« Je crois qu'on est un peu pressé. » dis-je au détective.

Je ne le prenais pas mal qu'il sortait avec Violette. Bien au contraire. C'était tous les deux des amis. Mais j'étais persuadé qu'elle avait déjà quelqu'un.

« On a vue quelque chose à l'étage. Comme si quelqu'un se faisait agresser. Il faudrait qu'on emprunter le couloir pour s'y rendre et vérifier sur place. »

Je me demandais si on ne aurait pas du avertir les dirigeants de l'Orphelinat. Ca aurait été sans doute bien plus facile que de s'y rendre soi même. En plus, on perdait du temps.

« Tu peux nous y conduire ? » demandais-je au jeune garçon qui devait connaître l'endroit bien mieux que nous.

Après tout, si Sherlock l'avait parrainé, il connaissait sans doute ces lieux. Il l'avait dit lui même, il avait déjà mené une enquête dans cet institut. Quoi qu'il en soit, il ne fallait pas attendre d'avantage. On devait se dépêcher de rejoindre la chambre en question.

On avait quitté la chambre, guidé par le jeune garçon, et on était arrivé devant celle où selon nous, s'était déroulé quelque chose quelque minutes auparavant. La porte était légèrement entrouverte. Je saisi mon bâton avant de me rendre compte que je l'avais laissé à la maison. J'étais persuadée de l'avoir pris, mais comme on avait parlé et tout, j'avais fini par le poser en oubliant totalement de le reprendre.

Poussant la porte légèrement, j'avais regardé du mieux que je pouvais à l'intérieur. Il n'était pas question que l'un d'entre nous entre le premier. Ca allait sinon être une véritable perte de temps, vue que chacun voudrait être celui qui prendrait des risques. Du coup, j'avais juste poussé la porte pour qu'on y voit plus clair.

« Il y a quelqu'un ? » demandais-je.

D'ici, à première vue, il ne semblait y avoir personne. D'ailleurs, on pouvait largement entrer sans risques. C'était ce que j'avais fait. Et comme on pouvait le constater de l'entrée, la chambre était vide.

Contrairement à celle qu'on venait de quitter, celle ci était véritablement vide. Il y avait la clarté de la lune qui permettait à la chambre d'être éclairé. Un lit fait. Une armoire. Et surtout... aucun jouet, aucun livre. A croire qu'elle n'était pas occupée. J'entrepris d'ouvrir les tiroirs. Ils étaient vident, eux aussi. Qu'est ce que ça signifiait ? Aucune trace d'attaque, d'agression, personne à l'intérieur. Est ce qu'on avait tout imaginé ? C'était la bonne chambre en tout cas. Je tournais la tête vers mes compères pour voir ce qu'ils en pensaient.

CODAGE PAR AMATIS




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Je veux entreprendre ce voyage avec vous.
De toute façon, je ne vous laisse pas le choix.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88045-la-famille-les-amis-et-les-ennemis-de-sinmora#1255358 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88699-rp-s-en-cours-hades-sinmora-emmet-elsa-hyperion#1268179 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939 En ligne

Violette Parr



« You shine like radioactivity »


Violette Parr


Le bonheur est un accident [Fe] Gfr6

╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Adjointe à la Mairie chargée de la communication + de la campagne électorale
Le bonheur est un accident [Fe] Ahg2

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6620

✓ Disponibilité : Fermé (Aloy ; Family Parr ; Honey ; Stefan ; Meredith ; Jack ; Event Slife ; Dyson² ; Sherlock&Nora)

Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « You shine like radioactivity »


________________________________________ Sam 30 Jan 2021 - 22:42

Le bonheur est un accident.
ft. Nora & Sherlock


Il était difficile de savoir ce qui était le plus bizarre dans cette histoire : le fait que Sherlock en connaisse autant sur Violette, le fait qu’il sorte avec Nora, le fait qu’il ait un filleul ou la manière dont ils étaient entrés dans l’Orphelinat. Rien n’allait dans cette histoire. Heureusement il y avait certaines choses qui ne changeaient pas. Là, c’était la main tendue de Nora. Violette savait qu’elle pouvait compter sur son amie et que c’était réciproque.

« Merci Nora ! »

Violette profita de la conversation entre Sherlock et son filleul pour tenter de se sécher. Tant pis pour les gouttes d’eau qu’elle mettait un peu partout. La chambre était chaleureuse. Le petit garçon moins. Enfin…il était bizarre. Pourquoi regardaient-ils les filles avec ce regard pervers. N’était-il pas trop jeune pour avoir ce genre de pensée ? Violette fronça les sourcils en le regardant, levant sa main pour le saluer quand Nora la présenta.

« Tout à fait d’accord avec Nora. On est pas là pour jouer à Question pour un orphelin. »

Avait-il compris qu’elle se méfiait du gamin ? C’était le but. Certes, sa situation était triste, tragique mais ça ne lui donnait pas l’autorisation de regarder Violette ni Nora comme cela. Fort heureusement Nora prit les choses en main, demandant au garçon de les accompagner à l’endroit précis.

Ils arrivèrent devant la porte, pas complètement fermée. Violette n’eut pas le temps de dire qu’elle entrerait en premier que Nora poussa en grand la porte. Pour une entrée discrète c’était raté.

« J’aurais pu rentrer discrètement tu sais. » chuchota Violette en s’adressant à Nora avant de tourner son tête vers Sherlock. « Parce que, comme vous devez déjà le savoir, je peux me rendre invisible. »

Si monstre ou meurtrier ou enfant suspect il y avait, Violette aurait pu le prendre sur le fait. Mais là, d’ouvrir en grand la porte lui avait peut-être permis de prendre la fuite ou de se cacher. Et qui sait, peut-être que la personne ou la chose pouvait aussi se rendre invisible ? Enfin qu’importe. C’était fait. Violette attendit une quelconque réaction ou réponse à la question de Nora. Mais rien.

Nora fut la première à rentrer, suivi par Violette. Les garçons fermaient la danse. Violette inspecta la pièce. A première vue, elle semblait inoccupée. Et ceci était bizarre. Car ils avaient tous vu quelqu’un dans cette pièce, à la coloc. Ou alors ils s’étaient peut-être trompés de chambre ? Afin d’en être sûre, Violette se dirigea vers la fenêtre où elle colla son front et une de ses mains. Elle observa dehors pour voir si elle voyait bien la coloc.

« Qui est sorti en dernier ? » demanda-t-elle quelque peu agacée. « On a oublié d’éteindre la lumière ! »

Malheureusement c’était trop tard pour changer ça. Violette n’avait pas le don de se téléporter et aucun de ses camarades non plus. Puis, il y avait toujours cette affaire bizarre et non résolue. Violette se décolla de la fenêtre et tourna les talons pour continuer ses investigations dans les autres recoins de la pièce.

Marchant dans la pièce, Violette sentit quelque chose sous son pied. Elle leva la jambe pour remarquer un pin’s au sol. Il semblait grillé, comme si quelqu’un l’avait utilisé. C’était étrange. Est-ce que cela avait grillé le garçon ?

« Pourquoi ce pin’s est là ? » s’interrogea Violette en se baissant pour ramasser l’objet.

Quelle erreur ! Car lorsque Violette toucha le pin’s qui émit une vibration avant de lui mettre un coup de jus, le faisant tomber au sol. Les plombs sautèrent, plongeant l’orphelinat et la chambre dans le noir complet. La lumière revint la seconde d’après.

« Putain de pin’s ! » jura Violette qui bougea dans les sens ses doigts blessés.

Certes c’était rien mais c’était désagréable !

« Ca arrive souvent ces coupures ? » demanda Violette en se retournant vers le petit garçon. « Attendez, ça a changé ici non ? »

Violette fronça les sourcils. C’était comme si la pièce avait pris un coup de vieux. Alors qu’elle était propre à leur arrivée, désormais il y avait des toiles d’araignée un peu partout. Le mobilier semblait avoir vieilli, mal vieilli. La chambre était devenue moins accueillante.

« Et…ça ! » commença Violette en indiquant la table de chevet. « Ca y était pas avant. »

Enfin, elle ne l’avait pas vu de prime abord. La jeune femme s’avança vers la table de cheveux et effleura la couverture du livre de ses doigts.

« Welcome to HorrorLand : A Survival Guide… » lit-elle à haute voix. « Quelqu’un connaît ? »

C’était quand même étrange que ce soit le seul objet de cette pièce et qu’en plus il apparaisse comme par magie.

« Il y a quelque chose d’étrange dans toute cette histoire, non ? »

Comme ce grognement inhumain venant de l’extérieur qui venait de se faire entendre…

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi

Sherlock Holmes



« Tic tac,
sonne le glas. »


Sherlock Holmes


╰☆╮ Avatar : Benedict Cumberbatch

Ѽ Conte(s) : Sherlock Holmes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sherlock Holmes

☞ Surnom : Rémi
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2849

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Mar 2 Fév 2021 - 12:01


         
New Adventure of Sherlock Holmes and this Ladies
“Si c'est pas un animal qui l'a tué, c'est p'têtre un végétal...”






Quand Violette toucha le pin’s, je fermais les yeux. Dans un soupire, je l’avais vu faire au loin. J’avais eu envie de lui hurler dessus, mais… C’était effectivement trop tard. Dans un autre soupire, je mis les mains dans les poches. Regardant autour de moi, je me rendis compte que le décor avait changé. Et qu’en plus, Arthur avait disparu. Il avait du rester… de là où on était parti. Car, si autrefois les voyages entre les Mondes n’étaient pour moi qu’une hypothèse farfelue, aujourd’hui non seulement elle était bien réelle, mais en plus je commençais à en avoir l’habitude. Un peu marre, même.

« J’en ai vraiment marre. »


Je me massais l’arrête du nez. Fronçant les sourcils, j’en avais mal à la tête. Pourquoi devait-on toujours voyager sans notre accord dans des endroits dingues ? Je regardais Nora, désignant l’endroit d’un geste vague de la main.

« On aurait pu rêver mieux comme endroit pour passer un peu de temps tous les deux. »


Je regardais aussi Violette et je fronçais un peu les sourcils.

« Et une personne en moins n’aurait pas été de refus. Un, vous parlez d’un orphelin en lui faisait une blague sur sa condition, chose qui, n’a pas du le faire tant rire que ça. Deux, vous touchez à tout. Tout le monde sait que la base dans une scène suspecte, c’est de ne toucher à rien. Vous venez d’accorder un point à la Police qui vous chérissez tant. Vous auriez pu faire autre chose qu’apprentie et stagiaire dans leurs rangs. Félicitations. »


Je frappais dans mes mains, dans un geste cynique et désagréable. Voilà que ça me reprenait. Pourquoi j’étais si acariâtre ? Dans un autre mouvement, je me massais à nouveau l’arrête du nez.

« Bien, à partir de maintenant, plus personne ne touche à quoi que ce soit. »


Je regardais les deux filles, et je mis les mains dans les poches. Faisant le tour de la chambre, je passais rapidement la salle au peigne fin. Mon observation du papier peint fut bien plus longue que le reste. Ignorant les bruits extérieurs, je préférais me concentrer pour le moment sur l’observation de la pièce.

« A en juger par le décollage de ce papier peint, je peux en déduire deux choses. Il a été posé il y a environ 45 ans. La colle employée était de bonne qualité, mais ne respectaient pas les normes écologiques d’aujourd’hui. Et ça a été très mal posé. On voit que la ligne qui part du parquet pour aller au plafond n’est pas droite. »


Je leur faisais observer en sortant ma main de la poche de mon manteau. Ca avait l’air anodin… Mais c’était quelque chose qui avait son importance. Au dehors, un bruit terrifiant se fit entendre, comme un grognement. Rapidement, je me déplaçais les mains dans les poches. Je regardais à droite, à gauche. Je tournais une nouvelle sur moi même. Instinctivement, je levais mon bras gauche, celui qu’autrefois Grand Sourire m’avait arraché dans l’Upside Down. Bien. Déjà, nous n’étions pas dans cet endroit horrible.

« Bonne nouvelle. Nous ne sommes pas chez le Clown. »


Je regardais Nora avec un sourire. Notre première aventure en amoureux. C’était bien. Inconsciemment, j’en avais presque des regrets. Observant les deux jeunes femmes, je décidais de prendre cette fois-ci le contrôle des opérations.

« Bien. Comme d’habitude, on va chercher à rentrer chez nous. Pas d’héroïsme à la John Wayne. On reste ensemble. »


Je m’approchais de Nora, et je murmurais doucement.

« Mais si on peut se débarrasser de Violette pour passer un petit moment rien que nous deux, on n’hésite pas. »


Tournant encore sur moi même, mon grand manteau fit un tour et me donna un air de danseur d’opéra. Observant Violette, je ne bougeais pas, alors qu’un grognement sinistre se fit entendre. Elle était proche de la porte.

« Avance d’un pas. »


J’entendais un craquement, très léger. Alors que nous ne bougions pas. Elle ne sembla pas vouloir m’écouter. Peut être que je devais être moins pénible avec elle. J’avançais vers elle, et dans un mouvement brusque, je lui pris le poignet pour la tirer vers moi.

« Attention. »


Au même moment où je l’entraînais contre moi, un craquement sinistre se fit entendre. Juste à côté de l’endroit où Violette avait sa tête une seconde une lame de hache venait d’apparaître. Un peu trop collé à Violette, je la poussais doucement. D’instinct, je mis les deux filles derrière moi. La lame disparut. Puis, dans un autre craquement, un coup de hache supplémentaire fit passer à nouveau la lame dans la porte. Une silhouette encapuchonnée se dessina derrière le trou que la hache commençait à creuser. Un autre coup. Puis encore un autre…

« Il nous faut un plan. »


Un morceau de bois tomba en éclat à nos pieds. Le trou, fut juste assez grand pour passer une tête, ou un bras. Derrière, on put entendre un ricanement et…

« Voilà Johnny... »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           
Elementary

Sinmora



« Un Bâton, pour les
Gouverner Tous ! »


Sinmora


╰☆╮ Avatar : ➹ Daisy Ridley

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Le bonheur est un accident [Fe] Rey200

☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5240


Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans : « Un Bâton, pour lesGouverner Tous ! »


________________________________________ Mar 2 Fév 2021 - 18:30


« Les orages, c'est flippant ou pas ?
Association de soutiens en cas d'orages violents ! »
▼▲▼

C'était moi ou Sherlock avait une dent contre Violette ? Depuis son arrivée il s'était montré condescendant avec elle. Il n'avait pas cessé une seule seconde de lui faire des reproches et de la rabaisser. Pourquoi il se comportait ainsi ? Je voulais m'entretenir avec lui, afin de lui poser la question, mais je me stoppais en entendant un bruit au dehors. L'endroit quant à lui avait comme le disait Violette, changé. C'était lugubre, encore plus abandonné qu'avant, et il y avait des toiles d'araignées.

Ouvrant la bouche, je la refermais aussi sec. Sherlock avait évoqué John Wayne ? Il avait totalement raison sur son cas. C'était quelqu'un d'héroïque. Pourquoi il ne voulait pas qu'on agisse comme lui ? Je suis sûr que si John Wayne était ici, il saurait quoi faire, et il parlerait sans doute beaucoup mieux à Violette. Il était un parfait gentleman, lui.

La troisième fois où je fut coupé, cela correspondait au moment où une hache venait de s'abattre contre la porte de la chambre. Sherlock avait pour une fois fait quelque chose pour Violette, en la sauvant in extremis. Un nouveau coup fut frappé avant qu'on ait le temps de bouger. Et un homme passa sa tête au travers du trou qu'il venait de faire dans le bois, en nous parlant d'un certain Johnny. C'était lui Johnny ? C'était qui Johnny ?

« Ne pas se la jouer John Wayne, c'est ça... ? » prononçais-je à l'intention de Sherlock.

Le mec dont la tête passait à travers la porte semblait plutôt dangereux, vue qu'il se promenait avec une hache dans un orphelinat. C'était lui qu'on avait vue de la fenêtre ? Celui qui avait sans doute commandité un meurtre ? Sans attendre quoi que ce soit, je pris un vase qui se trouvait là. C'était un objet qui faisait partit du décors, et qui était entouré de toiles d'araignées. Heureusement que les araignées ne m’effrayaient pas. De toute façon ce n'était que de la toile.

M'approchant de la porte, je levais le vase pour l’aplatir sur la tête du mec. Ce dernier leva les yeux, avant de tenter d'ôter sa tête. Mais semble t'il, elle était coincée. Je le voyais bouger de son mieux pour se déloger de là, sans succès.

« Aide Johnny ma petite. » me dit-il avant que je lui écrase le vase sur la tête.

Ca avait eu pour effet de l'assomé. Sa tête était appuyée contre le bois, et elle dépassait toujours de la porte. Mais au moins il était sonné. J'en avais profité pour me tourner vers Sherlock et Violette.

« Faut qu'on appelle la police et qu'on quitte cet endroit. Il n'est peut-être pas seul ! »

J'attendais de voir lequel allait m'aider à ouvrir la porte et la pousser, avec le corps de l'homme coincé en plein milieu. Ca n'avait pas été évident, et ses jambes traînaient, mais on était enfin arrivé dans le couloir. J'hésitais à me pencher pour récupérer sa hache. Mais ce n'était sans doute pas nécessaire. Vue le bruit qu'il avait fait, quelqu'un avait déjà sans doute appelé la police, et si il avait eu un complice, il serait déjà venu jusqu'à nous.

« On longe le couloir et on prend l'escalier pour... »

Me tournant vers la fenêtre du couloir, celle qui était la plus proche de nous, je remarquais que la pluie battait toujours son plein, et qu'on voyait la cime d'un arbre. On n'était pas entré par le rez de chaussée ? Comment cela se faisait-il qu'on se trouvait à l'étage ? M'approchant de la vitre, un éclair zébra le ciel, et je vis qu'en bas de l'orphelinat se trouvait de l'eau. On était entouré d'eau.

« Qu'est ce que ça signifie ? » demandais-je en me tournant vers Sherlock.

D'ordinaire c'était lui qui avait réponse à tout. Sans attendre, je m'étais mise en marche dans le couloir pour rejoindre ce qui semblait être un grand escalier. On arriva jusqu'en haut des marches. D'ici on pouvait apercevoir l'étage inférieur. Il y avait un grand hall et une porte au bout. Sans doute qu'on était au premier. Descendant l'escalier sans attendre, on était arrivé face à la porte, et j'avais mis ma main sur la poignée afin de l'ouvrir. Je pensais qu'on se trouverait à l'extérieur, mais au lieu de cela, une lumière nous aveugla tous les trois.

Quand je retrouvais la vue, face à nous se tenait une estrade avec plein de gens assis sur les marches. Il y avait un cercle surelevé en plein milieu de la salle, avec un tableau où étaient indiqués "Monster Family" d'un côté et "Violette, Sinmora, Sherlock" de l'autre. C'était nos noms. o_O

Un homme, ou plutôt un... MONSTRE s'approcha de nous.

« C'est... Ce sont... » laissais-je échapper en voyant que les gens assis sur les estrades étaient aussi des monstres.

« Bienvenue au Parc de l'Horreur. Un jeu télé suivi par toutes les familles monstrueuses de MonsterCity ! Maintenant que vous êtes enfin arrivé, on va pouvoir débuter par la première épreuve ! »

Le monstre tenait un micro en main et parlait dedans. On était tombé où ? C'était quoi cet endroit ? Et comment de l'orphelinat on était arrivé ici ? Je voulais me tourner pour faire marcher arrière, mais je remarquais que derrière nous se tenait un grand rideau rouge. La porte avait disparue ! On était pris au piège...

CODAGE PAR AMATIS




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Je veux entreprendre ce voyage avec vous.
De toute façon, je ne vous laisse pas le choix.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88045-la-famille-les-amis-et-les-ennemis-de-sinmora#1255358 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t88699-rp-s-en-cours-hades-sinmora-emmet-elsa-hyperion#1268179 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939 En ligne

Contenu sponsorisé








Le bonheur est un accident [Fe] _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Le bonheur est un accident [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations :: ➹ Quartier Est :: ➹ Cosmos Rockin'