« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

Partagez
 

 La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Kyô Soma
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Kyô Soma

| Avatar : KJ Apa

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Zx4i

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Giphy

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 E5lb

| Conte : Fruits Basket
| Dans le monde des contes, je suis : : Kyô Soma

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 8atu

| Cadavres : 77



La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 _



________________________________________ 2021-10-27, 12:44

La paperasse... Quelle plaie...

Amelia & Kyô
••••

Depuis qu’il avait retrouvé la mémoire, Kyô considérait qu’il avait franchement du bol : la Malédiction était moins puissante et il était moins sensible au pouvoir de l’esprit du Chat. Pas de pourriture les jours de pluie, c’était une énorme avancée. Et il avait des souvenirs un peu plus sympas de son enfance, ce qui était toujours un plus très enviable. Ceci dit, il n’avait toujours pas d’idée sur la façon de rompre le sort de la famille Soma et ça, c’était chiant. Surtout quand il allait juste pour récupérer des papiers administratifs pour que son père puisse partir faire sa retraite spirituelle où il voudrait. Déjà que les questions et les documents à joindre étaient super indiscrets, là, la secrétaire était servie : elle savait tout de lui ou presque ! Kyô avait horreur de ça… Même si à Storybrooke ça ne choquait pas autant que dans son monde d’origine, c’était toujours gênant de se retrouver en chat puis à poils devant les gens…

- Vous savez, je préfère une personne maladroite à une personne qui vient faire des câlins à ceux qu’elle ne connait que peu… Lui dit-il, histoire qu’elle ne culpabilise pas trop pour sa maladresse. Je ne connais même pas l’origine réelle de cette malédiction, alors avoir des pistes pour la rompre, c’est assez compliqué. Expliqua-t-il en haussant ses épaules de chat.

Epaules de chat qu’il perdit quasiment au moment où il finit sa phrase. Voilà ce qu’il détestait le plus dans cette malédiction ! Se retrouver à poils devant de parfaits inconnus. Franchement c’était horrible ! Lui qui n’avait jamais aimé être au cœur de l’attention, il était servi dans ces cas-là. Gêné, le rouquin attrapa rapidement un t-shirt et se couvrit l’endroit le plus stratégique, avant d’expliquer à la secrétaire en face de lui ce qu’il se passait. Heureusement pour lui, la quarantenaire se retourna rapidement pour lui laisser le temps de se rhabiller, ce qu’il s’empressa de faire.

- Merci. Dit-il avec sincérité. C’est pas plus mal quand on trouve de quoi se satisfaire de cette vie. Être insatisfait de sa vie, ça rend con… Vous venez de quel monde ?

Être con parce qu’on était insatisfait et toujours en colère, il connaissait bien. Et oui, il savait qu’il allait s’éterniser ici, puisque la dame devant lui était assez bavarde, mais bon, elle était sympa de s’occuper de lui alors que tout le monde s’amusait, alors dans un sens, il lui devait bien ça.


••••

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84810-le-maudit-de-la-famil


Amelia Peters
« La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Sans_t21


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3376



La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 _



________________________________________ 2021-10-27, 23:36 « La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia comprenait le point de vue de Kyo. Elle qui était très tactile savait, paradoxalement, très bien que tout le monde ne l'était pas et qu'un câlin non consenti pouvait être vécu comme une véritable agression. D'ailleurs, c'en était peut-être vraiment une, la pâtissière n'en savait rien. April saurait probablement la renseigner mais elle se voyait mal lui téléphoner au cabinet juste pour satisfaire sa curiosité et décida que l'élucidation de ce mystère devrait attendre.
- Je comprends, assura la jeune femme bien que son expression parlait déjà pour elle. Moi j'adore les câlins, j'ai même mis un écriteau sur la vitrine de ma boutique qui annonce que j'en fais gratuitement si besoin. On a pas idée, vous savez, du nombre de personnes qui en ont besoin mais n'ont justement personne à qui demander, grimaça Amelia, tant à cause de la mauvaise tournure de sa phrase qu'à cause de la tristesse que cet état de fait provoquait en elle. Enfin bref, en tout cas si ces personnes ont besoin, je suis dispo ! annonça-t-elle plus gaiement. Mais ça me viendrait JAMAIS à l'idée d'imposer ça, surtout à quelqu'un que je ne connais pas !
Le choc pouvait d'ailleurs se lire sur chacun de ses traits. Amelia était entière et toujours guidée par les sentiments si bien qu'elle prenait vraiment tout à cœur. Trop, la plupart du temps. Heureusement, elle se calma et, souriant cette fois d'un air complice, ajouta :
- J'imagine que je ne vous proposerai pas de câlins gratuits si un jour vous passez à la pâtisserie.
Au moins Kyo pouvait-il toujours recevoir des étreintes de la part des hommes. Ca n'effaçait pas sa malédiction mais pouvait, Amelia l'espérait, la rendre plus supportable. C'aurait vraiment été trop horrible que personne ne puisse le prendre dans ses bras ! Comment aurait-il fait dans ses moments les plus bas ? Amelia ne voulait même pas essayer d'imaginer et encore moins poser la question alors elle tâcha de ne plus y penser et se concentra de nouveau sur la malédiction, justement, même si elle était aussi prête que le jeune homme de la vaincre.
- Je n'ose même pas imaginer à quel point c'est compliqué et sans doute très frustrant, compatit Amelia. Vous pourriez peut-être aller voir aux archives s'ils n'ont pas quelque chose pour vous donner une piste ? Ils ont l'air d'avoir tellement de choses sur tout, qui viennent de partout... Si vous savez pas quoi faire le dimanche après-midi ça peut peut-être être une bonne occupation ? suggéra la pâtissière qui, comme à son habitude, tenait à tout prix à aider, si bien que son incompétence en matière de magie n'était, en fait, qu'un détail.
En outre, c'était toujours plus utile d'essayer de l'aider sur ce point-là plutôt que de penser au fait qu'il s'était subitement retrouvé nu dans le bureau. Amelia aurait pu en rougir à cette seule pensée : elle avait besoin que son esprit soit focalisé sur autre chose, que ce soit cette malédiction incroyable ou bien le fait de raconter sa propre vie.
- Je sais pas trop ce qui rend con ou pas, des fois j'ai l'impression que je suis idiote, avoua la pâtissière sans trop réfléchir à ce qu'elle disait, le regard toujours tourné vers l'extérieur. Je suis peut-être pas la meilleure pour juger de tout ça mais ce que je peux dire sans me tromper c'est que je viens de la Terre des Lions. Ca se trouverait en Afrique ici, enfin, je pense, précisa Amelia. Avant j'étais une lionne mais une très mauvaise lionne, pouffa-t-elle, à la fois dépitée et amusée par cette vérité. Dans la tribu - géré par ma grande sœur la reine - ils ont fini par me demander de m'occuper des lionceaux quand ils ont compris que la chasse, c'était vraiment pas la peine. Mais avec les bébés, j'assurais, j'ai toujours adoré ça, dans cette vie comme dans l'autre ! s'écria la quadragénaire qui pensa immédiatement à Velma et Declan, ses enfants. Vous allez me dire que ça n'a absolument rien à voir avec la pâtisserie et la mairie mais comme je le disais avant, je suis meilleure en humaine qu'en lionne. Et vous ? La malédiction vous a donné des nouvelles passions ou des nouveaux buts ?
En posant cette nouvelle question, Amelia ne songea pas que Kyo n'était pas venu boire le thé avec elle mais s'occuper de sa paperasse. Elle avait un peu oublié cet aspect de la situation car elle s'était laissée happer par la conversation, très stimulante et un peu imprévisible au demeurant.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


Kyô Soma
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Kyô Soma

| Avatar : KJ Apa

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Zx4i

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Giphy

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 E5lb

| Conte : Fruits Basket
| Dans le monde des contes, je suis : : Kyô Soma

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 8atu

| Cadavres : 77



La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 _



________________________________________ 2021-11-18, 05:05

La paperasse... Quelle plaie...

Amelia & Kyô
••••

Kyô avait eu peur d'avoir été trop sec en parlant des personnes qui faisaent des câlins aux autres de façon intempestive et que la femme en face de lui le prenne mal, mais elle l'étonna en étant parfaitement d'accord avec lui et en lui racontant un peu sa vie au passage. Bon, le maudit savait parfaitement qu'en lançant ainsi la conversation, elle en profiterait pour bavarder. Mais dans le fond, ça ne le gênait pas plus que ça et il en était assez surpris.

- Vous avez une pâtisserie ? Elle se situe où en ville ? Demanda-t-il après avoir relevé le détail. Euh, ouais, vaut mieux pas... Acquiesça-t-il en grimaçant légèrement. Sauf si vous voulez prendre le risque de faire croire aux gens que vous avez le pouvoir de les transformer en chat !

Ce qui pourrait être cru par beaucoup de monde ici qui ne s'étonnaient plus de grand-chose en réalité. Alors que lui s'étonnait assez souvent - et surtout aujourd'hui - de la propension de certaines personnes à vouloir aider au maximum. Il ne connaissait Amelia que depuis peu mais elle avait déjà commencé à chercher comment l'aider alors même qu'elle aurait pu détourner les yeux sans mot dire et rester sur un pan tout à fait professionnel. Mais non. Et ça touchait Kyô.

- Il y a des archives ? S'étonna-t-il, refusant de devenir mièvre. Merci du tuyau, je n'étais pas au courant, mais effectivement, aller y faire un tour, ça peut toujours servir...

Parce que même s'il ne retrouvait rien par rapport à la malédiction des Soma, il trouverait peut-être des indices pour identifier les autres. Et ça, ça ferait bien plaisir à Tohru, il le savait parfaitement. À lui beaucoup moins, mais il en tirerait son parti en voyant la jeune femme heureuse... En attendant il écoutait Amelia lui raconter une partie de son existance avant la malédiction. Et il sourit légèrement, acceptant facilement l'idée que les autres lionnes lui aient demandé de rester à l'écart de la chasse à cause de sa maladresse.

- Une lionne près des lionceaux, c'est sans doute aussi important que la chasse dans la savane... Dit-il pour essayer de lui remonter le moral. Non, pas vraiment de nouveau but... Répondit-il en secouant la tête. Enfin... Je cherche à me débarrasser de cette malédiction, ce que je n'ai jamais cherché à faire dans mon monde d'origine, qui ressemble énormément à celui-là, donc on peut peut-être dire que si, j'ai un nouveau but ?

En fait peut-être même deux nouveaux buts, si on comptait le fait qu'il ne voulait pas passer à côté d'une possible relation avec Tohru cette fois. Mais ça, il n'allait pas en parler, étant malgré tout assez discret. Puis il avait déjà du mal à se l'avouer à lui-même, alors l'avouer à une inconnue ? Aucune chance...


••••

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84810-le-maudit-de-la-famil


Amelia Peters
« La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Sans_t21


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3376



La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 _



________________________________________ 2021-11-18, 23:01 « La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia fut flattée, même si ce n'était pas très humble, que la seule mention de sa pâtisserie ait suscité autant d'intérêt chez Kyo. Encore un gourmand, songea-t-elle en souriant.
- Elle est au centre ville, le renseigna la commerçante même si aujourd'hui elle avait sa casquette de secrétaire du maire. Elle s'appelle La Pelle à tartes, vous pouvez pas la louper, je pense. Et puis elle n'est pas loin de l'Easter egg, la chocolaterie. Comme ça si vous aimez la pâtisserie ET le chocolat, tout est presque au même endroit !
Aster et Amelia ne se connaissaient pas plus que ça mais s'étaient déjà aperçus puisqu'ils travaillaient au même endroit ou presque. La pâtissière aurait donc pu se passer de lui faire de la promo gratuite mais ça lui avait fait plaisir de faire cette mention. Surtout si elle avait bien interprété la curiosité de Kyô comme étant liée à sa gourmandise.
Il faut dire qu'Amelia adorait tout particulièrement se servir de son poste de secrétaire du maire pour faire connaissance avec les autres habitants de la ville, notamment ceux avec lesquels elle n'aurait autrement pas eu l'occasion de discuter. Kyô faisait totalement partie de cette catégorie, ne serait-ce qu'à cause de son métier très différent du sien et de leur différence d'âge toute aussi importante. Bien sûr, dans le cas du jeune homme, Amelia avait découvert bien plus de choses sur lui que ce qu'il n'aurait pu prévoir voire que ce qu'elle aurait pu espérer. Mais justement, il semblait que cette mésaventure féline était peu à peu en train de les rapprocher, ce qui n'était pas pour déplaire à la pâtissière sociable.
Mais plutôt que de sortir les violons face à un jeune homme assez peu expansif, la jeune femme se contenta d'un sourire bienveillant quand il la remercia pour le tuyau des archives. N'était-ce pas le rôle de la maire que de renseigner les habitants sur ce que la ville avait à offrir ? Le sourire d'Amelia s'étira, si tant est que ce soit possible, quand Kyô, à sa manière, tenta de lui remonter le moral face à son ancienne position de lionne.
- C'est possible, oui, admit-elle. En tout cas à ce poste là on ne m'a jamais fait de reproches. Ou alors seulement que je couvais trop les petits, ajouta l'ancienne lionne en souriant avec nostalgie.
Amelia aimait tellement les enfants qu'elle regrettait qu'il n'y en ait plus de tous petits dans la tribu des lions. Pour autant, elle se trouvait un peu jeune pour devenir grand-mère, ce qui rendait la situation paradoxale. Alors, afin de se consoler, Amelia rendait parfois des services de babysitting à gauche et à droite pour continuer de fréquenter les plus jeunes habitants de la ville. Clairement, si Hadès avait voulu faire d'elle l'ajointe à la jeunesse, elle aurait sauté sur l'occasion !
- Je pense que oui, on peut dire que vous avez un nouveau but, confirma Amelia pour parler plutôt de son "invité" au lieu de parler d'elle, étant habituée à trop parler et donc à souler ses interlocuteurs (quoique certains soient des fois trop polis pour le dire). Et quel but ! ne put-elle s'empêcher d'ajouter. J'espère que vous avez des amis qui pourront vous aider en plus des archives. Ou de la mairie. Je pense que ça fait partie de notre travail d'aider les concitoyens à résoudre leurs problèmes, même si le vôtre est très particulier. En tout cas, n'hésitez pas à repasser si vous avez besoin de moi pour autre chose que votre dossier pour le dojo. D'ailleurs, à ce sujet, je pense qu'on est pas mal, se félicita la secrétaire. Ca reste de l'administratif donc ça prend un peu de temps mais on est une petite ville, je pense que vous aurez bientôt tout ce dont vous avez besoin.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


Kyô Soma
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Kyô Soma

| Avatar : KJ Apa

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Zx4i

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Giphy

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 E5lb

| Conte : Fruits Basket
| Dans le monde des contes, je suis : : Kyô Soma

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 8atu

| Cadavres : 77



La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 _



________________________________________ 2021-12-22, 17:43

La paperasse... Quelle plaie...

Amelia & Kyô
••••

Une pâtisserie de temps en temps, ça faisait toujours du bien. Et puis, son père était encore plus gourmand que lui alors Kyô appréciait vraiment d’avoir cette info : vu que Kazuma allait bientôt partir, ça allait être l’occasion de faire un tour chez Amelia. Et le rouquin n’oubliait pas non plus que Tohru était aussi adepte des douceurs, donc le tuyau était deux fois plus important pour le jeune homme.

- On m’a parlé de la chocolaterie, je n’y suis encore jamais allé. Expliqua-t-il tout en hochant la tête. Effectivement, c’est pratique d’avoir les deux non loin. C’était fait exprès ou ça a été une simple coïncidence ? Questionna-t-il gentiment.

Après tout, certains commerçants devaient bien se connaître avant qu’ils n’aient acheté leurs boutiques. Il n’était pas forcément idiot de se dire que certains avaient sans doute discuté ensemble avant de monter leur affaire, histoire de pouvoir compter les uns sur les autres et rentabiliser autant que possible leur gagne-pain, tant que c’était possible en tout cas…

Il l’écouta attentivement lorsqu’elle lui expliqua qu’elle avait été reléguée au rôle de nounou pour les lionceaux dans son monde d’origine. Visiblement, c’était ce qui lui convenait le mieux puisque, comme elle l’avoua elle-même, personne ne lui avait fait de reproche à ce poste, contrairement aux autres qu’on lui avait alors confié.

- On est pas tous fait pour exercer le même métier. Dit-il en haussant les épaules. Les autres lionnes n’auraient peut-être pas fait aussi bien que vous avec les petits, c’est la seule chose que vous devez vous dire.

Kyô était maladroit sans doute, mais en même temps, il n’avait pas l’habitude d’essayer de remonter le moral d’inconnue. D’autant plus que dans le même temps, il essayait d’imaginer ce que ça faisait d’avoir quelqu’un qui s’occupe exclusivement de vous lorsque vous êtes petit. Car lui n’avait pas vraiment connu ça, même si son père adoptif avait fait de son mieux, on ne pouvait pas dire non plus qu’il avait connu un grand équilibre au niveau parental… Une mère surprotectrice et complètement honteuse de l’avoir mis au monde, un père qui aurait préféré le noyer à la naissance… Puis Kazuma était arrivé dans sa vie et l’avait pris sous son aile. La seule véritable chose qui lui avait manqué au final, c’était la tendresse d’une mère. La faute à la malédiction des Soma.

- Ne vous en faites pas, je ne suis pas seul à chercher un moyen. Lui assura-t-il avec un sourire. Mon père essaye aussi depuis longtemps et je pense que certains des autres maudits doivent essayer de briser cette malédiction. Dit-il, hésitant un peu. En tout cas, merci de votre proposition d’aide. La remercia-t-il. Ouais, c’est l’avantage des petites villes, l’administratif qui est un peu plus rapide. Si je reviens vous donner les quelques papiers manquants demain, ça ira ou vous préférez que je repasse plus tard ?

Kyô espérait qu’il pourrait revenir le lendemain, histoire que tout soit bouclé rapidement, mais surtout parce qu’au moins, il savait à qui donner ses documents, plutôt que de se perdre dans les méandres de la bureaucratie…


••••

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84810-le-maudit-de-la-famil


Amelia Peters
« La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 Sans_t21


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3376



La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 _



________________________________________ 2021-12-23, 00:26 « La vie c'est pas de la tarte ! »

- C'est ce que j'appellerai un heureux hasard, répondit Amelia. Je ne connaissais pas Aster avant que nous ouvrions nos boutiques mais peut-être que le Sort Noir de Regina a décidé de bien faire les choses en nous plaçant côté à côté. En tout cas on s'entend très bien et on n'hésite pas à se dépanner quand y a besoin. C'est vraiment top de pouvoir compter sur les gens autour de soi, affirma la commerçante secrétaire en opinant vivement.
Elle n'avait aucune idée d'où se trouvait le dojo puisqu'elle n'y avait jamais mis les pieds de sa vie (et que ce n'était pas ce qu'elle avait regardé en premier sur les documents rapportés par le jeune homme) mais espérait que Kyo et son père pouvaient compter sur un voisinage aussi bienveillant que celui de La Pelle à tartes. Car même si un dojo n'aurait pas trop de problèmes à cause d'un frigo en panne, il y avait sans doute mille et une situations dans lesquelles ils pouvaient avoir besoin d'un coup de main. Et quelque chose disait à Amelia qu'on pouvait aussi compter sur Kyo en cas de besoin car, en dépit de ses abords peut-être un peu bourru, on sentait, pour peu qu'on prenait le temps de s'intéresser à lui, qu'il avait le cœur sur la main. Sinon il n'aurait pas dit toutes ces jolies choses à propos du rôle de lionne dont Diku avait finalement hérité, non ?
- Vous avez raison, sourit-elle, touchée au plus profond de son âme. Dorénavant je vais me présenter les choses de cette façon, c'est beaucoup mieux ! résolut la quadragénaire avec force de conviction.
Parce qu'elle était aussi une éternelle optimiste, Amelia était persuadée que tôt ou tard la malédiction des Soma finirait par être rompue. Toutes les malédictions, dans cette ville en tout cas, semblaient être vouées à connaitre ce sort et c'était une excellente chose ! Mais elle fut rassurée d'apprendre que Kyo n'était pas le seul à y chercher une solution. Il y avait son père et les autres Soma. Certes, la pâtissière ne connaissait (a priori en tout cas) aucune de ces personnes mais elle était persuadée de leur bonne volonté et du soutien qu'elles étaient les unes pour les autres. On se soutenait forcément tous les uns les autres quand on était dans le même bateau, non ?
- Je suis rassurée, alors, si vous n'êtes pas seul dans cette tâche, commenta la secrétaire du maire en ponctuant cette remarque d'un sourire bienveillant. Et je suis sûre que votre père est très fier de vous car vous m'avez l'air d'être une bonne personne !
Etait-ce vraiment à Amelia d'en juger au terme d'une interaction somme toute assez courte ? Probablement pas. Mais elle était comme ça et disait toujours ce qu'elle avait sur le cœur sans tellement se soucier des convenances - pour le pire comme le meilleur. Elle était aussi du genre à toujours faire le maximum pour les personnes qui demandaient son aide, que ce soit dans le cadre de ses fonctions temporaires à la mairie, auprès de sa tribu de lions ou d'inconnus qui passaient le pas de sa boutique. Kyo, naturellement, n'allait pas faire exception. Maintenant qu'elle avait commencé à traiter son dossier, Amelia avait envie de suivre l'affaire jusqu'au bout pour avoir le sentiment du travail accompli. Alors, bien sûr, la question de Kyo avait sa réponse toute trouvée :
- Oh oui, bien sûr ! assura-t-elle avec enthousiasme. Je serai là demain, même heure, dans ce même bureau, sauf si vous passez à un moment donné où je me suis ponctuellement absentée mais dans ce cas là vous n'aurez qu'à vous asseoir et m'attendre, si je sais que vous venez demain et que je dois quitter le bureau un instant j'essayerai de faire vite, assura la secrétaire. Evitez de passer tôt le matin, par contre, car je serai à ma boutique. Mais si jamais vous n'êtes disponible que le matin, vous n'avez qu'à passer directement à La Pelle à tartes, ça me dérangera pas et je pense que vous saurez la trouver facilement.
Combiner deux métiers n'était pas la chose la plus facile au monde mais, et ça tombait bien, Amelia aimait les défis. Elle avait trop d'énergie à revendre pour ne pas toujours s'investir dans énormément de projets en parallèle afin de ne jamais s'ennuyer. Et aussi parfois de fuir un peu (voire beaucoup) ses propres problèmes. Ainsi, la plupart du temps, et ce pour la durée de son mandat dans l'équipe municipale d'Hadès, elle partageait sa vie entre la boutique (généralement les matinées et les weekends) et la mairie (les après-midis et les débuts de soirée quand le besoin se faisait sentir). Jusqu'à présent, ça fonctionnait bien, même s'il arrivait parfois qu'on ne passe plus uniquement à La Pelle à tartes pour des gourmandises mais bien aussi pour des affaires administratives ou municipales. Parce que si ça arrangeait le contribuable, pourquoi Amelia refuserait-elle ?
Parce que Kyo et Amelia n'avaient - pour le moment - plus rien à se dire, le jeune homme ramassa ses affaires et sortit de son bureau. Le lendemain, il repasserait effectivement avec les papiers manquants pour compléter son dossier mais repasserait directement à la mairie, trouvant sans doute impoli de déranger une pâtissière dans sa boutique pour autre chose que des pâtisseries. Fidèle à elle-même, Amelia mettrait tout son cœur à l'ouvrage pour que le dossier soit traité le plus rapidement et faciliter autant que possible la vie de Kyo.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


Contenu sponsorisé




La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia] - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

La paperasse... Quelle plaie... [PV Amelia]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ La Mairie



Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser