« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-33%
Le deal à ne pas rater :
Casque The Mandalorian, Casque électronique Premium Star Wars
100.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La métaphysique des astres ➹ HONEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage


Diane Moon
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

La métaphysique des astres ➹ HONEY - Page 3 Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 9235



La métaphysique des astres ➹ HONEY - Page 3 _



________________________________________ 2022-03-30, 22:52


La métaphysique des astres
Si les astres étaient immobiles, le temps et l'espace n'existeraient plus.


Je ne pouvais pas donner de réponse concrète vis à vis des souvenirs, mais s’il y avait une chose que j’avais apprise avec les titans c’était que rien n'était impossible, et ce même de donner “vie” aux souvenirs. Mais étant donné qu’il s’agissait d’un sujet que je ne maîtrisais pas, je préférais ne rien ajouter de plus. Cela ferait toujours des questions en plus à potentiellement aborder avec Hypérion, même si je n’allais certainement pas arriver chez lui pour le soumettre à un interrogatoire ou bien le soumettre à un jeu de questions/réponses. Je préférais me dire que j’aurais l’occasion de lui poser la question quand l’occasion s’y prêtera. J’avais en revanche esquissé un sourire amusé concernant le temple de Poséidon. Disons, qu’il n’était pas sous l’eau mais que ce n’était pas si éloigné au final :

- Presque, il se trouve dans le triangle des Bermudes. Quant à celui de Dionysos, il est sur terre. Il faut également savoir que n’importe qui ne peut pas y entrer, ils sont gardés et en dehors de la personne à qui le temple appartient, seul le maître d’Olympe a la possibilité d’y pénétrer sans problèmes.


Pour les autres, cela voulait dire se frotter aux hécatonchires ou bien à un serpent de pierre géant. Je me demandais d’ailleurs si Apollon était le seul à avoir des défenses un peu différentes. Je n’espérais pas, il serait beaucoup trop content. Mais si c’était le cas, peut-être Gaïa avait-elle eu largement le temps de cerner le personnage et s’était dit que ce serait amusant de s’aligner sur le caractère de mon frère. Elle n’était malheureusement plus là pour que je puisse lui poser la question, alors à moins de visiter l’intégralité des temples impossibles de le savoir, cela restait de l’ordre des suppositions. Pour le reste, si le visage affiché par Honey en face de moi suite à ce que j’avais dit au sujet de Magrathéa, ses émotions elles semblaient être encore plus agitées mais en me concentrant bien je pouvais en percevoir qui prenaient le pas sur les autres. Je choisi néanmoins de ne pas y faire allusion, n’ayant après tout pas développer l’étendue de mes pouvoirs personnels. Néanmoins, peut-être parce que je comprenais son trouble, je choisis tout de même de l'apaiser. Ce n’était ni écrasant, ni intrusif, cela permettait simplement à la personne de sentir comme un sentiment chaleureux s’emparer d’elle, un peu à la manière d’une couverture dans laquelle on se blottirait. Et lorsque ce sentiment s’effaçait progressivement, la personne se sentait mieux, plus calme, plus sereine.

- S’il vous arrivait de croiser Cerbère ou Pégase, il vous serait impossible de deviner qui ils sont
, dis-je avec amusement. Ils peuvent prendre une forme humaine, et c’est généralement sous cette forme que vous aurez le plus de chance de les croiser. On peut créer des créatures à forme humanoïde si je puis dire. Mes chasseresses, par exemple, ressemblaient à des humaines normales. Et dans le cas où ce ne serait pas le cas, elles ont la capacité de prendre une apparence plus passe partout dirons nous. Pégase est toute jeune, et n’a pas vraiment connu le monde extérieur, Storybrooke est sa première expérience en la matière, Cerbère lui en revanche a déjà vécu parmi les humains. Même si à titre purement personnelle, je ne pense pas qu’il soit le genre de spécimen que l’on a envie d’inviter à son mariage ou même de croiser dans la rue.

D’un côté, il était la création d’Eris alors je supposais que cela tombait sous le sens. La déesse de la discorde n’allait pas créer autre chose qu’une créature chaotique, c’était en accord avec ce qu’elle était. Particulièrement s’il s’agissait d’un cadeau à Hadès. La pauvre, elle ne pouvait pas deviner qu’avec le temps, le quotient intellectuel du dieu des enfers allait encore plus baisser. Cela dit, ce n’était nullement mes affaires et Hadès n’avait qu’a gérer lui-même sa créature, je prônais le “sa créature son problème” sauf si ladite créature faisait quelque chose qui impliquait l’intervention d’Olympe bien évidemment. Pour avoir eu vent de sa manière de gérer lors des évènements ayant conduit au décès d'Eulalie, on ne pouvait pas vraiment compter sur Hadès dans ce genre d'affaires.

- Concernant mes chiens se sont effectivement des chiens de chasse. Il s’agit de Golden Retriever, disons que je n’avais pas prévu d’en avoir autant. Ma chienne a eu une portée, et j’en ai donné à des proches. Mais il s’est avéré qu’au final pour des raisons diverses, les personnes n’étaient plus en mesure de s’en occuper alors je les ai repris chez moi. Je ne me voyais pas les abandonner ni les confier à d'autres personnes. En ce moment je m’occupe d’ailleurs de la chienne de ma filleule a temps plein, étant donné qu’un de ses colocataires n’est pas vraiment du genre à apprécier les canidés. Mais elle trouve toujours du temps pour venir m’aider, alors on va dire qu’être dog sitter ne me dérange pas.

Pour le reste, il y avait la question des âmes. Et si je me disais que l’aborder étant donné qu’elle avait été en quelque sorte mise sur le tapis comme une invitation pour la développer, je ne savais pas vraiment par quel bout la prendre. C’était un sujet complexe pour lequel, je n’avais pas toutes les réponses, et cela imposait aussi de parler de la “vie” après la mort et du fait que même en étant profondément cartésien, il fallait accepter l’idée qu’il y ait un “paradis” et un “enfer” même si ce n’était pas aussi simple que cela. Au pire, je supposais que je pourrais toujours lui donner l’adresse d’Hypérion si Honey avait des questions qui dépassent mes compétences et mes connaissances. Mon oncle serait plus à même d’y répondre que moi qui n’avait pas toutes les cartes en mains et pour qui subsistait encore beaucoup d'inconnues.

- Avoir une âme ne signifie pas avoir accès à la “vie éternelle” même si je suppose que la personne qui les a créées avait plus ou moins cette idée en tête à l’origine. Encore une fois, je n’ai pas nécessairement la réponse à toutes les questions, peut-être que mon oncle Hypérion pourrait vous en dire plus sur le sujet car tout cela remonte à une époque qui date de bien avant ma naissance. Avant toute chose il faut savoir que chez les titans, les principes de “vies” et de “mort” n’étaient pas exactement les mêmes que ceux que l’on connait via les diverses religions. L’on venait au monde avec une tâche à accomplir et lorsque cette tâche était terminée, l’on disparaissait tout simplement sans retour en arrière possible si je puis dire. Maintenant, je vais vous demander d’imaginer un jeune homme, qui en voulant remonter la piste de ses origines est un jour arrivé dans une petite ville du Maine et où il y a découvert l’amour de sa vie. Ils se sont mariés, ont eu une fille et un jour celle qu’il aimait lui a été brutalement arraché si bien que depuis il n’a eu qu’une seule et unique idée en tête : trouver un moyen de la ramener à tout prix. Ce jeune homme possède également des dons extraordinaires et a notamment la capacité de voyager dans le temps, alors il a voyagé, jusqu'à cette époque où la vie et la mort n'étaient qu’une question de tâche à accomplir. Il n’a jamais perdu de vue son objectif, et n’a cessé de chercher un moyen lui permettant de le réaliser, c’est ainsi qu’il a créé les âmes. Je suppose qu’il voulait qu’elles soient immortelles dans le sens le plus strict du terme. De la manière dont tout le monde l’entend, que immortelle signifie simplement la capacité de ne jamais mourir, celle de vivre éternellement. Au lieu de cela, il a complexifié une chose qui était pourtant simple au début. D’une manière générale, il existe bel et bien des mondes des morts, et j’insiste sur le pluriel, car il n’y en a pas qu’un et ils ont chacun leurs règles. Là dessus, je ne vais pas pouvoir vous en dire vraiment plus, je ne m’y connais pas suffisamment. Si le sujet vous intéresse, et que vous souhaitez le creuser plus en profondeur, je peux toujours vous donner l’adresse de mon oncle. Mais si vous avez des questions d’ordre plus personnelle, sur ma vision des choses par exemple là-dessus j’ai forcément les réponses. Ajoutais-je pour finir sur une note d’humour.

Je ne m'étais de toute façon jamais caché quant au fait que je ne partageais pas la même vision des choses que Chronos sur ce sujet. Je me posais encore la question sur la raison pour laquelle alors que tous les autres étaient tombés, il m'avait manifestement "épargné", Phobos devait y être pour quelque chose mais il y avait un élément qui me manquait. J'avais envisagé, la possibilité que mon fils l'ait demandé mais je n'imaginais pas Chronos accéder a sa demande, même s'il n'était plus le jeune homme que j'avais connu et avec qui j'avais partagé nombres de choses, les connaissances qu'il avait acquise sur nous, sur nos personnalités devaient toujours subsister. De plus, nous nous étions croisé plusieurs fois et mon obstination a aller contre lui s'était manifesté a de nombreuses reprises. Quelque chose m'échappait c'était certain, malheureusement la réponse demeurait hors de ma porté, et seul Phobos pourrait me l'apporter hors je n'avais pas particulièrement envie de me retrouver face a lui en ce moment.

black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Are you comming to the tree ?
☾ ☾ ☾ Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois, dans tout ce qui m’entoure et me cache à la fois, dans votre solitude où je rentre en moi-même. Je sens quelqu’un de grand qui m’écoute et qui m’aime.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

La métaphysique des astres ➹ HONEY - Page 3 Eroshoney

La métaphysique des astres ➹ HONEY - Page 3 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6400



La métaphysique des astres ➹ HONEY - Page 3 _



________________________________________ 2022-03-31, 00:23 « Science is magic that works. »

Le Triangle des Bermudes est une zone géographique (et triangulaire, comme son nom l'indique) située dans l'océan Atlantique et qui, selon certaines croyances, serait prompte à faire s'échouer les bateaux. Bien sûr, les personnes aussi cartésiennes que Honey ne s'arrêtent à la mythologie du lieu et savent même que ces croyances sont fondées sur des données erronées. Et pourtant, quand Diane lui expliqua que c'était à cet endroit précis que se trouvait le temple de Poséidon, le dieu des mers, la jeune femme ne put s'empêcher d'esquisser un sourire.
- C'est bien trouvé, admit-elle, le sourire encore aux lèvres.
Honey aurait pu ensuite demander si à l'origine les autres temples grecs étaient protégés comme pouvaient l'être les temples officiels des dieux qui habitaient la ville mais la jeune femme n'en fit rien, estimant qu'en toute logique les temples érigés par l'Homme pour le culte divin ne répondaient pas aux mêmes exigences que ceux de Diane et ses semblables. Et en ce qui les concernait, voilà quelle était la réflexion de la jolie blonde :
- Ca me parait logique et sensé que tout le monde ne puisse pas y rentrer, commenta-t-elle, désireuse de partager cette partie de sa réflexion avec la déesse. C'est un peu comme votre maison de divinité, non ? Parce que si c'était ma maison je n'aimerais pas que toute la Terre puisse y rentrer. Ca fait quand même plus de sept milliards d'individus, rappela Honey sans que ce soit nécessaire. D'ailleurs, chez moi, il y a un système de sécurité dernier cri - pour la technologie humaine, ajouta la jeune femme. PRECISEMENT contre les intrus alors je ne peux même pas commencer à imaginer comment c'est chez vous. Enfin dans votre temple.
Même si Honey n'en était plus à son premier divin, elle éprouvait encore des difficultés à leur adresser la parole d'une façon qui lui paraissait convenable. Et pourtant, Diane était, jusqu'à présent, la divinité qui la mettait la plus à l'aise, lui donnant même vaguement la sensation que sa seule présence l'enveloppait dans un cocon aussi doux qu'un plaid moelleux. Mais ça n'était pas possible, pas vrai ?
Et pourtant, à Storybrooke, il y a bien des choses possibles - dont l'impossible, en tout cas, tout porte à le croire. Et la suite du discours de Diane ne faisait que confirmer ce sentiment. Croiser Pégase ou Cerbère sans avoir la certitude, à cause de leur apparence mythologique, de les avoir croisés, était une nouvelle troublante pour Honey - en témoigna son expression ahurie. Mais très vite cette expression s'attrista, car la jeune femme ne manqua pas d'entendre le temps passé avec lequel Diane mentionna ses chasseresses, les "créatures humanoïdes" qu'elle venait de lui donnait en exemple. Honey aurait voulu lui adresser sa compassion, imaginant qu'on s'attachait aux vies qu'on créait de cette façon autant qu'on s'attacherait à son enfant, mais jugea l'attitude déplacée et n'en fit alors rien. Elle se raccrocha à la place à la pointe d'humour qui venait conclure l'explication.
- Quelle que soit la forme qu'il pourrait prendre, je n'envisageais pas d'avoir un chien à trois têtes à mon hypothétique mariage, commenta-t-elle d'un air amusé.
L'amusement perdura en imaginant Diane en dog sitter, puisque c'était en ces termes qu'elle avait présenté les choses en parlant du chenil qui, de fait, constituait sa maison. La jeune femme ayant, elle aussi, le cœur sur la main, elle ne pouvait qu'être sensible à la cause animale et aux maltraitances dont les rubriques de faits divers traitaient si souvent. Spontanément, elle renchérit à ce propos :
- Oh vous avez eu raison, pauvres petits chiens tous mignons, sinon ! s'écria-t-elle. J'aurais fait pareil ! D'ailleurs, Schrödinger vient d'un refuge où personne ne voulait de lui parce qu'il est noir et borgne. Vous croyez ça ? Comme si c'était un argument suffisant pour ne pas aimer cette petite boule de poils....
Au fur et à mesure que Honey parlait de son chat, les traits de son visage s'adoucirent jusqu'à presque devenir totalement gaga. Il parait que ça arrive souvent aux gens qui adorent les chats. Mais cela arrive peut-être plus facilement encore à Honey qui a une addiction sévère pour le mignon.
Ce à quoi, en revanche, la jeune femme était bien moins accro, c'était à l'ésotérisme. Alors, évidemment, la question des âmes comptait parmi les plus complexes et insondables auxquelles son esprit brillant s'était jamais attaqué. C'était presque suicidaire de la part de Diane, quoique très gentil, de vouloir le lui expliquer. Ou d'essayer, en tout cas.
Mais cela n'empêcha pas la jeune femme cartésienne d'écouter avec autant d'attention et de bonne volonté ce qu'elle avait à dire sur les âmes, ne s'étonnant pas réellement qu'une fois encore son oncle Hypérion soit indiqué comme le meilleur expert possible.
- Cet oncle Hypérion a l'air fascinant dans son genre, ne put-elle s'empêcher de commenter.
Honey s'en tint toutefois à ce petit commentaire pour ne pas interrompre davantage Diane et son explication. Le cerveau de la jeune femme était parfaitement calibré pour comprendre le début de cette histoire, celle d'une vie avec une tâche à accomplir et d'un accomplissement qui, une fois atteint, permettait de quitter ce monde. Ce chapitre n'était pas très éloigné de la façon dont Honey envisageait la vie et, de fait, la mort.
Mais ça se saurait si l'histoire des âmes étaient aussi cartésiennes et la chimiste savait que ce n'était que le début d'un sacré voyage - mental pour la jeune femme. Alors, pour se donner toutes ses chances, Honey ferma les yeux et se concentra sur ce que Diane lui demandait d'imaginer, trouvant l'histoire poétique, à défaut de la trouver très crédible (selon ses standards). La jolie blonde se laissa bercer par la voix de la déesse, tentant de donner un visage aux personnages évoqués pour rendre l'histoire vivante, ce qui était particulièrement à propos.
- On dirait un peu un épisode de Doctor Who, surtout avec cette histoire de voyage dans le temps pour remonter avant le point temporel problématique - dans la vision du jeune homme - et y trouver ce qu'il pensait être une solution, commenta-t-elle une fois l'histoire terminée. C'est une série de science fiction britannique des années 60, précisa ensuite Honey, ne pouvant deviner si Diane était du genre geek car elle n'en donnait physiquement pas l'impression mais il ne fallait pourtant pas s'arrêter à cet aspect. De ce point de vue, j'arrive à comprendre la logique de l'histoire. Et sa beauté, c'est une histoire d'amour après tout, l'amour c'est toujours beau, non ? Mais...
Ici Honey fronça les sourcils, pas tout à fait sûre de la manière dont elle allait aborder la suite.
- Vous pensez vraiment que votre oncle Hypérion aurait du temps à accorder à... quelqu'un comme moi ? Parce que... ça a l'air très intéressant de lui parler mais n'allez pas croire que ça n'est pas intéressant de vous parlez aussi. AU CONTRAIRE ! C'est passionnant. Très loin de mes centres d'expertise mais passionnant, assura la jeune femme.
Honey opina plusieurs fois puis retrouva son sérieux et poursuivit la conversation :
- Et donc, vous, vous pensez quoi de tout ça ? C'est mieux la vie avec une âme et une existence après la mort ? Ca vous plait l'idée d'être immortelle ? Vous avez visité certains enfers ou bien des parades ? Si oui c'était comment ? Vous le connaissez ce jeune homme que j'ai imaginé, non ? Et sans doute la jeune femme aussi ?
Les questions fusèrent aussi rapidement qu'une Ariane V en plein décollage sans que Honey ne s'en aperçoive... pendant un moment, en tout cas. Puis l'information monta à son cerveau et elle grimaça, contrite.
- Trop de questions, désolée. Ca m'arrive souvent, je le sais maiiiiiis... Je sais pas comment arrêter une fois que je suis lancée. Les deux dernières questions sont peut-être un peu trp personnelles, aussi, maintenant que j'y pense. Désolée. Encore.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La métaphysique des astres ➹ HONEY - Page 3 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh
 Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

La métaphysique des astres ➹ HONEY





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les loisirs :: ➹ Divers