« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Votre Annonce Ici ? Recherche de colocataires, postes vacants, messages à faire passer... n'hésitez pas, c'est : >>> ici <<<
Votre Header affiché en Haut de Disney Rpg ? Tout en haut ?? C'est par >>> ici <<<
Dites, ça vous tente un Rang Texte & Image en haut de vos avatars ? Venez le quérir ici même : >< ><
Tous les jours, sur notre groupe Facebook, la question du jour pour apprendre à mieux se connaître. Rejoignez-nous !
Envie de câliner le chien des Enfers ? Postez une photo mignonne d'un toutou ! C'est par ici >>> ici <<<
Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

Partagez
 

 Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+8
Dewenty Maanteekor
Lena Davis
Eloise A. St-James
Dinah Price
Regina Mills
Hermès
Amelia Peters
Sinmora
12 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


ϟ Sinmora ϟ



« Un Bâton, pour les
Gouverner Tous ! »


Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien 8y3q

« Je suis la meilleure
avec un bâton ! »


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Uplf

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Rey200

| Cadavres : 6195

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 6 ans...


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Sam 15 Jan 2022 - 9:37 « Un Bâton, pour lesGouverner Tous ! »

Saison 9, événement #1 :
Un Barbecue Olympien

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Summer-barbecue-vector-id169937664?k=20&m=169937664&s=170667a&w=0&h=4zsRuc17xqUKu3G4ISDvSuO87vBoI8COIm8jwrOBeQI=

    Mais qui a a organisé cet événement olympien ? C'est la question que se posent les convives. Que ce soit les Titans qui pensent que c'est Hera, ou Hera qui pense que c'est les Titans. Est ce le retour d'Apollon et ses idées loufoques ? Serais-ce simplement un coup de Hadès ? Ou Diane avait envie de faire la fête ? Quel olympien a envoyé toutes ces invitations un peu partout à Storybrooke ?

    Pour participer, rendez-vous ici même : cliquez ici

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


   
Parfois, lire est un plaisir...
... d'autres fois, c'est un CRIME !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


ϟ Amelia Peters ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Amois

- Bonjour, vous avez entendu parler de ce machin qui voudrait s’installer à notre place ?
- Bonjour, bienvenue à La Pelle à tartes ! Je ne sais absolument pas de quoi vous parlez mais je panique maintenant ou j'attends encore un peu ?

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3183

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...
La Pelle à Tarte
Pâtisserie, service traiteur sucré & salé !


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Sam 15 Jan 2022 - 19:50

20 janvier 2022

On avait beau être en plein cœur de l'hiver qui appelle généralement des températures qu'une ancienne lionne comme Amelia pourrait sans aucun mal qualifier de "polaires", il faisait pourtant un temps radieux ce jeudi-là. C'était comme si le soleil s'était décidé à briller de mille feux pour réchauffer tout le monde si bien que la météo donnait presque envie de ressortir les robes d'été. Bon, peut-être pas celles d'été qu'on réserve à la canicule afin d'y survivre mais disons les tenues de printemps.
Et ça tombait bien puisque de nombreux habitants de la ville avaient, quelques jours auparavant, reçu une invitation émanant d'Olympe, rien de moins ! Amelia s'était forcément sentie privilégiée lorsqu'elle avait trouvé la missive dans sa boite aux lettres, imaginant qu'Hadès, le maire duquel elle avait été secrétaire, s'était souvenu de leur amitié bizarre et qu'il avait glissé son nom lors de l'établissement de la liste des invités. A moins que ce ne soit Héra en personne qui l'ait invitée ? Après tout, les deux avaient avait travaillé conjointement, près de deux ans auparavant, pour faire tomber une dictature sordide du nom de Gilead, la déesse ne pouvait que s'en souvenir ! Non ? Il se pouvait également que les jumeaux divins, Diane et Apollon, se soient rappelés de la dévotion avec laquelle la pâtissière avait essayé d'apprendre à l'un comment faire des crêpes sans faire brûler la cuisine. A moins qu'Hermès, qui avait un jour fait apparaitre une table immense dans sa pâtisserie, ait été en charge de l'envoi des invitations (c'était son travail en plus, non ? en tant que dieu messager) et lui en ait destiné une.
Bref, il y avait de nombreuses personnes susceptibles d'avoir envoyé cette invitation anonyme dont l'anonymat n'effrayait pas spécialement Amelia. Mais dans sa grande tribu d'anciens lions, Amelia était comme qui dirait minoritaire quand il s'agissait de ne pas s'inquiéter d'avoir reçu une invitation anonyme et elle se souvenait parfaitement (son petit égo, surtout) du sermon que sa grande sœur, April, s'était sentie en droit de lui faire après son retour de croisière Magnifik, un voyage qu'elle avait accepté sans trop de poser de questions (et dont elle était revenue sans trop de dommages et, ma foi, c'est le principal, je pense). Forcément, vu le contexte, l'épisode n'avait pas tardé à lui revenir en mémoire, amoindrissant quelque peu l'excitation initialement provoquée par l'invitation en l'accompagnant de tout un tas de questions quant à ce qu'il y avait de mieux à faire.
Il n'était évidemment pas question de demander, surtout quand on avait la quarantaine bien entamée comme c'était son cas, à sa grande sœur si elle avait le droit d'aller au barbecue. Amelia n'aimait déjà pas se faire infantiliser par les autres, ce n'était certainement pas pour provoquer d'elle-même sa propre infantilisation. Mais, profitant que le lendemain de la réception de cette fameuse invitation soit un dimanche pour lequel elle avait invité pas mal de monde au traditionnel repas dominical des Peters, elle décida d'aborder nonchalamment la question au moment du dessert.
- Au fait, hier j'ai reçu une invitation d'Olympe pour un barbecue jeudi midi. Vous aussi vous avez été invités ? demanda-t-elle à la cantonade.
Comme elle l'avait espéré, April se prononça sur la question :
- Possible, je ne suis pas allée regarder. Mais si tu y vas, passe le bonjour à Victoire de ma part, répondit-elle simplement.
- Oh oui, j'espère qu'elle sera là ! s'enthousiasma Amelia, considérant que la réponse de son ainée était comparable à un "vas y ma fille, fais ta vie, cette fois je ne te ferai pas de sermon". Ca me ferait tellement plaisir de la revoir ! On l'a plus recroisée depuis Gilead. Enfin moi, nuança la pâtissière, songeant que ce n'était pas forcément le cas de sa sœur. Et toi, tu l'as revue ?
- Non, tout comme toi je ne l'ai pas revue depuis. J'aurais été ravie de venir également, mais j'ai déjà des choses de prévues.
April n'avait pas son pareil pour devancer les questions de sa petite sœur qui avait déjà en tête de lui suggérer de l'accompagner si d'aventure elle non plus n'avait pas revue Victoire depuis cette fameuse aventure. Peut-être coupait-elle volontairement l'herbe sous le pied de sa cadette pour espérer moins de tirades interminables de sa part. Si c'était le cas, c'était bien joué de sa part, Amelia devait bien le reconnaitre.
- Oh, c'est dommage que tu ne sois pas libre, regretta-t-elle d'une petite voix avant que l'enthousiasme, qui ne partait jamais bien loin de chez Amelia Peters, ne revienne réchauffer sa voix : Tant pis, je te raconterai si tu veux ! décréta-t-elle. Je lui dirais bonjour si je la voie et s'ils ventent des goodies souvenirs d'Olympe, j'en ramènerai pour tout le monde. C'est pas tous les jours qu'on y va, après tout ! Oh d'ailleurs, je vous ai déjà raconté la fois où je suis allée dans les cuisines d'Olympe ? demanda-t-elle, excitée à l'idée de (re)raconter cette folle aventure.
Il se trouvait qu'en fait Amelia avait déjà raconté cette histoire une dizaine de fois - tant elle était flattée et fière d'avoir été conviée sur Olympe pour se voir confier pareille mission - et que tout le monde le savait autour de la table. Mais pour lui faire plaisir, April répondit, d'un air tellement crédible qu'Amelia n'eut même pas l'impression qu'elle essayait de lui faire plaisir :
- Ah non tiens, je savais pas.
Et là, forcément, Amelia s'en donna à cœur pendant de longues minutes tant et si bien qu'elle ne prêta pas attention à Faith, sa plus grande sœur, qui glissa un regard surpris voire agacé en direction d'April comme pour lui demander "mais pourquoi tu as fait ça" ? Tout le monde, cependant, se consola en redécouvrant à quel point cette histoire était amusante tout en profitant du dessert, particulièrement délicieux ce dimanche-là.
Le lendemain, après avoir reçu ce qu'elle considérait comme étant l'approbation d'April pour ce barbecue divin (au sens premier du terme), Amelia informa Cassie, son unique salariée, qu'elle ne serait probablement pas à La Pelle à tartes jeudi après-midi et qu'elle lui laissait les rênes de la boutique pour l'occasion. Elle ne manqua pas ensuite de préciser pour quelle raison elle s'absentait et de préciser ses nombreuses théories quant à celui ou celle qui l'avait invitée. Se faisant, la pâtissière découvrit que Cassie n'avait pas reçu d'invitation et lui promit de lui rapporter un souvenir à elle aussi.
Enfin, trois jours plus tard et après une matinée de travail assidu, Amelia raccrocha son tablier vers 11h45 et récupéra les douceurs qu'elle comptait bien emmener à Olympe pour remercier d'avoir été invitée mais aussi parce que pour elle c'était impensable de venir à une fête les mains vides. Bien mal lui en avait pris mais ça vous le découvrirez un peu plus tard.
- J'espère que j'en ai pris assez, commenta-t-elle en observant les trois grosses boites qu'elle comptait emmener avec elle d'un air anxieux. L'invitation ne précise pas l'ampleur de l'événement, si ça se trouve tous les représentants des créatures mythologiques seront là et il faudra découper les éclairs en douze mini morceaux pour que tout le monde puisse en avoir.
- L'invitation ne précise pas non plus qu'il faut rapporter quelque chose alors ne t'en fais pas et profite, je suis sûre que ce sera très bien comme ça, l'encouragea Cassie qui n'avait pourtant pas son pareil pour angoisser, elle aussi, et apaiser ses angoisses en mangeant du sucre.
- Ouais, t'as raison, sourit Amelia en reprenant confiance. Merci Cassie.
Les deux femmes s'étreignirent puis la propriétaire de La Pelle à tartes enfila sa veste et quitta sa boutique, les trois grosses boites de pâtisseries sous le bras.
Il ne lui fallut ensuite pas longtemps pour trouver un garde olympien non occupé afin de la transporter à Olympe. L'invitation précisait qu'ils pourraient faire office de taxi pour tous les non divins souhaitant se joindre à la fête et force était de constater que c'était bien le cas. Peut-être en fin de compte n'était-ce pas Hadès qui avait organisé la fête car si ça avait été lui il y aurait eu des problèmes dès le moment de la téléportation, non ?
Quoi qu'il en soit, Amelia accosta le premier garde qu'elle trouva en le gratifiant d'un immense sourire.
- Bonjour ! Je suis Amelia Peters et je viens pour le barbecue, annonça-t-elle.
- La Amelia de la pâtisserie ? demanda le garde soudain très intéressé.
- Elle-même ! s'écria-t-elle, flattée qu'il connaisse son commerce.
- Et y a quoi dans vos boites ? demanda-t-il encore, presque suspicieux.
- Des éclairs ! Pourquoi, fallait pas ? s'alarma subitement Amelia craignant d'être accusée de vouloir empoisonner les dieux ou quelque chose comme ça.
- Si, si, des éclairs, c'est très bien. Les autres en ramènent des fois. J'aime bien. Vous avez bien pris ceux au café ?
- Evidemment ! s'écria Amelia, presque choquée qu'on puisse croire qu'elle serait capable d'oublier un parfum aussi basique que café.
- OK. Dans ce cas on peut y aller, conclut le garde.
L'instant d'après, il téléportait la mortelle à Olympe sans lui avouer que les éclairs au café était son péché mignon et qu'il comptait bien faire main basse sur ces précieuses gourmandises.
Amelia avait déjà fait l'expérience de la téléportation et ne trouvait pas la sensation désagréable. Mais quand le décor réapparut devant ses yeux, la pâtissière s'étonna de reconnaitre l'endroit comme étant les fameuses cuisines d'Olympe où elle avait jadis fait des crêpes avec Diane et Apollon.
- Mais... Pourquoi on est là ? demanda-t-elle perplexe au garde toujours près d'elle.
- Parce que ce sont les cuisines, répondit-il d'une voix égale.
- Oui, ça je vois bien, mais moi je viens pour le barbecue, je pensais atterrir dans la salle des fêtes ou quelque chose comme ça !
- Mais vous êtes pâtissière, objecta le garde.
- Oui mais...
- Donc vous savez pâtisser.
- C'est vrai mais...
- Donc vous êtes venue pour travailler en cuisine alors je vous ai directement emmenée en cuisine. Pas la peine que les invités voient le personnel, faut savoir être discret dans ce genre d'événement, conclut le garde sur le même ton qu'auparavant.
Ce raisonnement, qui pouvait parfaitement se tenir dans d'autres circonstances, coupa les jambes d'Amelia qui observa le garde avec deux yeux ronds comme des billes pendant quelques instants qui lui parurent une éternité. Devait-elle se sentir vexée ? Ou pas ? Amelia n'aurait pas su le dire et décida donc de ne pas chercher à trancher. A la place, elle releva le menton et, avec toute la dignité dont elle était capable, sortit l'invitation de la poche de son manteau pour la montrer au garde :
- Figurez vous que bien que je sois une excellente pâtissière qui aurait été ravie qu'Olympe l'engage pour son événement je fais partie des invités, cette fois, et je ne compte pas faire tapisserie dans les cuisines ! Même si elles sont vraiment cool ! Je vous prierai donc de bien vouloir m'emmener à la fête, celle où il y a tous les invités etc.
Ce fut autour du garde de papillonner des yeux plusieurs instants pendant que son cerveau faisait le point sur ces nouvelles informations. Finalement, il demanda, encore un peu perplexe :
- Mais pourquoi vous avez amené des gâteaux alors ? Forcément après je confonds !
- Désolée ? tenta Amelia en le sentant manifestement vexé et boudeur. Je trouvais ça plus poli de ramener un petit quelque chose... Allez, c'est pas grave, je suis pas fâchée alors ne le soyez pas non plus, d'accord ? l'encouragea-t-elle à grand renfort de son sourire bienveillant. C'est juste un malentendu. Tenez, prenez un éclair, ça va vous faire du bien et en plus vous serez le premier à en goûter !
L'encouragement suffit effectivement à redonner son sourire au garde qui choisit tout naturellement un éclair au café. Après l'avoir bruyamment savouré et s'être oublié dans le processus, il se rappela qu'Amelia était toujours là et qu'elle ne connaissait pas le chemin puis l'amena à la fête.
Là bas, la pâtissière trouva une table couverte de denrée qui avaient toutes l'air plus succulentes les unes que les autres sur laquelle elle put déposer ses éclairs. Et à peine les trois boites étaient-elles déposées qu'une voix bourrue l'interpella :
- C'est quoi, ça ?
Amelia sursauta et chercha pendant quelques instants l'origine de ce commentaire. Son regard se posa ensuite sur un homme au regard perçant qu'elle n'avait jamais rencontré auparavant mais à qui elle sourit chaleureusement.
- C'est des éclairs ! s'écria-t-elle. Je savais pas s'il fallait venir avec quelque chose mais j'ai trouvé ça plus poli et comme les éclairs c'est facile à manger sans cuillère je me suis dit que ça serait parfait. Vous voulez goûter ? Y a chocolat, vanille, café, spéculoos, rose... Tout un tas de parfums ! l'encouragea la pâtissière.
- Des éclairs à un barbecue c'est original, commenta-t-il. Vous avez amené les broches ?
Amelia cligna plusieurs fois des yeux suite à cette question comme si cela pouvait l'aider à mieux la comprendre.
- Des broches ? Mais pour quoi... Oh ! réalisa-t-elle tout d'un coup en se rappelant du concept de barbecue. Non, j'en ai pas pris parce qu'on a pas besoin de les faire cuire ! C'est pour le dessert, pas pour faire des grillades. Ca se mange comme ça, vous piochez celui que vous voulez dans la boite et hop, vous mangez, comme ça, tout simplement, sans chichis ! Enfin si vous aimez les éclairs rôtis, c'est très bien, c'est peut-être très bon comme ça aussi, j'ai jamais essayé, précisa-t-elle pour ne pas vexer son interlocuteur.
- Hé... Petite... Je plaisantais, répondit-il. Même si ça pourrait être marrant de tenter de les faire cuire. Mais Hyper hurlerait au crime ! sourit-elle en mentionnant quelqu'un qu'Amelia ne connaissait pas. Alors comme ça quand on t'invite t'amènes à bouffer ? Fais moi penser de t'inviter la prochaine fois que j'organise un truc. Y'a jamais assez à manger.
Amelia rit de bon cœur alors que son interlocuteur prenait un éclair au hasard pour le gober tout rond ce qui rajoutait à la truculence de la scène.
- Je... C'est mal que j'aie amené quelque chose ? Je trouvais pas ça poli de venir les mains vides mais c'est peut-être parce que j'ai travaillé avec Hadès à la mairie et qu'il demandait toujours des cadeaux quand on organisait une fête... Mais si ça vous plait quand même un peu je serais ravie que vous m'invitiez à votre prochaine fête ! C'est vous qui avez organisé celle-ci d'ailleurs ?
Puisqu'Amelia n'avait toujours pas la réponse à cette question, autant profiter de l'occasion que lui offrait cette conversation. Seulement le mystère était bien décidé à ne pas se résoudre aussi facilement :
- Absolument pas. J'ai juste reçu une invitation. Je pense que c'est Héra. Ou Hyperion si il savait qu'il y aurait des éclairs, théorisa-t-il. Du moment qu'il y a à manger je répond présent et à boire !
Joignant le geste à la parole, il fit apparaitre deux choppes de bière et en tendit une à Amelia qui l'accepta volontiers même si elle préférait le vin à la cervoise. Elle appréciait déjà suffisamment sa nouvelle connaissance pour ne pas souhaiter se montrer vexante, surtout face à un aussi bon vivant que lui.
- Merci. Moi aussi j'espère que c'est Héra qui a organisé la fête parce que j'aimerais bien la revoir. Je la trouve badass et très royale dans son genre. Du coup, elle sera là ? Et vous au fait... sans vouloir vous offenser... vous vous appelez comment ?
- Aucune idée. Je viens d'arriver, répondit-il avant de vider sa choppe cul sec, un exploit qui suscita une forme d'admiration chez Amelia. T'es mariée à un big boss, c'est ça ? reprit-il ensuite. J'ai bien aimé l'histoire. Enfin le rapport, nuança-t-il alors que les yeux d'Amelia s'arrondissaient de nouveau comme des soucoupes. Atlas. seigneur et maître, dit-il enfin pour se présenter (et sa présentation claquait, il faut bien le reconnaitre). Mais tu peux m'appeler Ati. Enfin non personne m'appelle comme ça. Atlas. Juste Atlas. On fait simplement chez les titans. Enfin de nos jours.
Tout ça faisait énormément d'informations d'un coup pour Amelia, choquée qu'il y ait un rapport sur son mariage avec le Big Boss de la mafia de Zootopie (clairement pas la meilleure idée de sa vie) et qu'on puisse donc à Olympe avoir des a priori sur elle mais également choquée et flattée d'être en train de discuter avec un titan. Le premier qu'elle rencontrait.
- Oh vous êtes le premier titan avec qui je parle ! choisit-elle de s'écrier. Eh bien enchantée, Atlas. Moi c'est Amelia Peters mais vous pouvez m'appeler Amy car si vous personne ne vous appelle Ati, moi y a plein de gens qui m'appellent Amy. Sauf le Big Boss, lui il m'appelait pas comme ça et c'est pas plus mal. Je savais pas qu'il y avait un rapport sur cette histoire. C'est normal qu'il y en ait un ? Vous savez, ce mariage, c'est avant tout un malentendu. Un sacré pétrin dans lequel je me suis fourrée toute seule. C'est tout moi, ça... Mais c'est cool si maintenant chez les titans les choses sont simples car chez les mortels elles ne le sont jamais d'après mon expérience.
- Y en a sur un peu tout. J'ai quasi tout lu, expliqua Atlas. Enfin survoler certains. Dans cette ville y'a plein de trucs qui arrivent tout le temps. Des aliens qui envahissent la ville. Des gens qui sont transportés à Paris et voyagent de tableau en tableau. Et même des trucs du genre comédie musicale où tout le monde se met à chanter. ça peut être grave flippant parfois. Je lis les archives pour être à jour et pour trouver le sommeil. Et quand vous êtes un titan qui ne dort pas vous lisez beaucoup, ajouta-t-il en remplissant sa choppe de nouveau pour la vider de la même façon que précédemment.
Il marquait un point important en évoquant les péripéties incessantes qui secouaient la ville et donnait presque envie à Amelia de faire comme lui même si elle n'avait pas vraiment de problèmes de sommeil.
- Les mariages sont pratiquement toujours des malentendus vu comment ils se finissent à chaque fois, reprit le titan. Tu bois pas ? Tu préfères du vin ? Rhum ? Whisky ? Un mélange ?
Cette dernière question rappela à la pâtissière qu'elle n'avait pas réellement touché à sa choppe de bière, trop absorbée par les paroles d'Atlas que personne ne surnomme Ati.
- Euh... Pardon, si, si, je vais boire. C'est juste que je buvais vos paroles, gloussa-t-elle. Cela dit, si vous proposez, j'ai rien contre un cocktail, genre une tequila sunrise. Vous avez ça ?
Atlas eut l'air sceptique mais ça ne l'empêcha pas de changer ce qu'Amelia avait entre les mains en l'espace de quelques secondes.
- Je t'aime bien toi, commenta-t-il en la faisant rosir de plaisir (c'était pas tous les jours qu'un titan vous disait ça !). T'as bon goût. Allez amuse toi. Et si tu t'emmerdes avec ces mortels je serais près des fûts de bière ou de cette chose qui cuit là bas, indiqua-t-il en désignant un cochon qu'on cuisait à la broche.
- Merci Atlas ! s'écria Amelia tandis que l'intéressé s'en allait effectivement dans la direction indiquée. Moi je fais essayer de trouver quelqu'un que je connais, mortel ou pas, ajouta-t-elle plus bas avant de boire une gorgée de son cocktail et de fendre la foule dans une autre direction.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         

 
Sisters in trouble
 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


ϟ Hermès ϟ



« Hermès Express Rassemblement ! »


Hermès

| Avatar : Ewan McGregor

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien T1e5

Mais oui, bien sûr! Je compte moins que Vaiana ou Athéna!


Hermès Express, pas de stresses, que des belles fesses.

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Hermes10

| Conte : ➴ Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : ➴ Hermès

| Cadavres : 2938

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 3 ans...
Hermès Express
Service de livraison à domicile et à vélo !


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Dim 16 Jan 2022 - 14:29 « Hermès Express Rassemblement ! »


         


Barbecue Olympique!






« Pourquoi je peux pas travailler avec toi ? Tu veux pas qu’on passe plus de temps ensemble c’est ça ? »


Elle me faisait une scène. Dans un soupire, j’étais apparu devant Olympe, les sourcils froncés et le visage contrarié. L’instant suivant, elle apparut, bras croisés et ne sembla pas vouloir mettre un terme à la discussion.

« Je peux aussi me déplacer tu sais. Mais là aussi tu ne veux pas que je vienne c’est ça ? »


Je passais une main devant mon visage, et je soupirai à nouveau. Au loin, je voyais la petite sauterie qui avait lieu. Je ne savais pas qui l’avait organisé. Mais, je trouvais que c’était une bonne idée. D’où qu’elle vienne, nous retrouver tous réuni était une bonne chose. La dernière fois, c’était pour l’enterrement d’Eulalie.

« Ecoute, Peggy, déjà, tu as un travail. Tu l’aimes, tu t’en sors très bien. Et puis on a déjà eu cette discussion c’est pas… fait pour toi. »


Un garde arriva à ce moment là, il voulut ouvrir la bouche pour me parler de quelque chose de vraiment important. Mais Pégase leva la main pour lui couper la parole. Elle avait changé depuis quelques temps. Elle avait perdu son côté naïf pour un caractère un peu trop prononcé à mon goût. J’avais mis ça sur le compte de la totale indépendance qu’elle avait eu à la disparition de l’autre Hermès.

« Pas fait pour moi ? Pas fait pour moi ? »


« Monsieur Hermès... »


« Je parle ! »


Le garde devint blême, moi, je passais encore ma main devant les yeux. J’allais m’avancer vers le barbecue, signifiant que je n’avais pas spécialement envie de parler. La discussion était term…Elle apparut devant moi.

« Encore à fuir ? Pas fait pour moi ! Evidemment ! Tu sais toujours mieux ce qui est mieux pour moi hein ?! Avoue simplement que tu l’as préfère elle ! Avec ses cheveux frisées et son parfum de coco ! T’as pas envie qu’on se rencontre pour perturber ton petit monde ! »


Je m’arrêtais, le garde quand à lui fait une nouvelle tentative.

« Monsieur Hermès... »


« Je parle ! »


Je n’utilisais jamais mon autorité sur les gardes. J’aimais pas trop ça. Mais là, je parlais, et je devais régler un sujet extrêmement important.

« Attends, tu es jalouse de Vaiana ? C’est ça ton problème Peggy ? »


J’arquais les sourcils, très surpris. Au départ, j’avais cru avoir un crush sur Vaiana. Au final, j’en avais conclu que ce n’était qu’une bonne amitié assez loufoque. Nous étions des amis proches, et encore en ce moment plus tellement. C’était de ça qu’elle était jalouse ?

« Absolument… pas ! Oh, et puis tu sais quoi, ça m’énerve. Tu m’énerves ! »


Elle me donna un léger petit coup sur l’avant bras, j’écarquillais les yeux. C’était bien la première fois qu’elle me frappait.

« Moi aussi, je peux me faire des amis, m’amuser sans toi. »


Et, le nez en l’air, elle s’élança vers le barbecue. Abasourdi, je la regardais partir sans un mot. Mais qu’est ce qui lui arrivait ? C’était quoi cette nouvelle indépendance et ces scènes ? J’avais toujours pensé que c’était réservé aux créatures des enfers ce genre de chose. Sans un mot, elle s’élança droit vers Norbert, qui était en train de souffler sur un des barbecue qui avait pris feu et dont les flammes montaient à deux mètres.

« Attends ! Pas comme ça Norbert ! Il faut de l’eau ! »


Et, dans un rire cristallin et enfantin, elle lui saisit le bras pour l’éloigner. Je fis une moue. J’aimais pas trop ça, qu’elle traîne avec des gens comme Norbert. Peut être que ; finalement, c’était moi qui était jaloux. Elle était comme ma fille à mes yeux. Et je n’avais pas envie qu’une pseudo histoire d’amour naisse avec le Minotaure dont les muscles étaient aussi développé que les neurones petits.

« Monsieur Hermès... »


« QUOI ?! »


Je me tournais vers le garde, qui sursauta et fit un petit couinement. Il parla tout doucement, comme s’il avait peur que je le frappe ou je ne sais quoi.

« C’est au sujet de la volière. Vous savez, celle avec les oiseaux. A l’aile nord. Pas l’aile des oiseaux. L’aile nord d’Olympe. »


Je clignais des yeux, passablement énervé.

« Hein ?! »

Il prit une inspiration.

« L’aile Nord. D’Olympe. La volière. Et bien figurez vous que depuis quelques temps, des hiboux y ont pris domicile, et ils dérangent les autres oiseaux et... »


Il voulait m’énerver lui ? On me rejouait la blague du « t’as des ailes t’es un oiseau  tu penses comme eux ? ». Me pinçant l’arrête du nez, je réfléchis à une réponse un peu plus acceptable.

« Et ? Ce sont des oiseaux eux aussi, alors ils ont des droits je pense si on en suit la procédure du code des Oiseaux. Faites ça… euh... »


« Joey. »


« Faites ça Joey. Trouvez le code des Oiseaux qui régit la volière, et appliquez le. »


Il se mit au garde à vous, et disparut. J’avais tout inventé pour me débarrasser de lui. D’un pas lent, et toujours le regard morose, je me dirigeais vers ma sœur tout en évitant Peggy du regard.

« Salut. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         
 
Hermès Express Corp
La devise c'est : dans la joie et la bonne humeur, nous livrons toujours nos colis à l'heure! C'est pas si dur à retenir.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f156-hermes-express


ϟ Regina Mills ϟ



« Forgiving yourself is the
hardest thing to do »


Regina Mills

| Avatar : lana parrilla

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien 2tsh
Il faut juste que je te préviennes, c'est pas des recettes basiques...disons qu'elles sont...particulièrement intéressantes tu sais.

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien MpO4p2

| Conte : blanche neige et les sept nains
| Dans le monde des contes, je suis : : la méchante reine

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Divine10

| Cadavres : 6299

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...
Roni's
Bar à Storybrooke !


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Dim 16 Jan 2022 - 14:31 « Forgiving yourself is thehardest thing to do »

un barbecue olympien
regina et d'autres
En fait, je crois que quand on est à Storybrooke et encore plus depuis la rupture de la malédiction, tu peux être sûre qu’il se passera toujours des trucs très chelous mais étonnement, parfois ça finit même par avoir un sens. C’est pour cela que je me suis pas vraiment posé de question quand j’ai vu l’invitation au barbecue divin à Olympe. Apparemment, l’invitation n’était pas en un seul exemplaire, c’est plus ou moins ce que j’ai compris une fois que je me suis retrouvée là-bas après qu’on m’ait téléporté. Pour tout dire, j’avais simplement appelé la baby-sitter pour garder Daniel, c’est lui qui l’avait demandé et vu qu’Henry était reparti à l’université, je pouvais pas demander à Alexis qui avait déjà Isaac à s’occuper et vu que Daniel n’avait pas école aujourd’hui, je m’étais occupée de le faire garder.

Me voilà donc présentement dans une tente sur Olympe, vêtue très sobrement, jean gris, chemisier blanc, blaser bleu nuit et paire de bottines noires. Mais étonnement, je ne pensais pas me retrouver dans cette tente et encore plus qu’un garde complètement stupide commence à vouloir me faire des test pour savoir si j’allais bien.

« Je peux savoir ce que je fais là ? Et pourquoi vous voulez me faire des test de vérifications ? » « C’est pour être sûre que vous allez pas nous faire un choc de vieillesse. »

Pardon ? Je le fume tout de suite ou j’attends un peu ? Je respire profondément pour calmer mes nerfs et le fixe. Il me regarde, l’air légèrement complètement con. Etait-ce une mauvaise idée d’Hadès ? Je commençais vraiment à me questionner. Cependant, je le laisse faire les premiers examens, plus vite ce sera fait, plus vite je pourrais partir d’ici et oublier que cet abruti m’a traité de vieille alors que j’ai que 401 ans.

« Enlever votre chemise madame. » énonça t’il alors qu’il commençait à poser ses mains sur ma poitrine « Non mais ça va pas bien espèce de pervers ! » ralais-je alors que ma main claquait sur sa joue et qu’il avait dû sentir la chaleur vu la violence de la gifle. La seconde d’après, je me levais, deux boules de feu dans les mains, le fixant « si vous approchez encore, je vous jure que je vous les fais avaler par tous les orifices. »

Il me fait signe de partir. Je fais disparaître les boules de feu et passe devant lui, le nez relevé alors que quelques instants plus tard, je me rends compte que de nombreuses personnes sont déjà présentes, surtout pas mal de divins. Mais bon, là tout de suite, j’étais plus ronchon qu’autre chose. Bougeant légèrement la main, je fais apparaître une dizaine de bouteille de bourbon que je gardais dans la cave du Roni’s et en attrape une avant d’aller m’asseoir dans un coin tranquille, histoire d’oublier que cet imbécile m’avait traité de vieille alors que je suis encore très fraîche.
code by exordium.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


L'amour n'obéit à aucune règles, c'est ce qui le rend si imprévisible...

Regina Mills
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12402-elle-a-cherche-du-rec http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89853-never-be-enough-regina-and-the-other-s-links http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89853-never-be-enough-regina-and-the-other-s-links http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89404-manoir-mills-quartier-nord http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85397-le-roni-s-bar http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80991-_rmills_


ϟ Dinah Price ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Dinah Price

| Avatar : Emma Roberts

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien 48bc9b7a206674d84f18db5b93543e71

Doodle takes dad's scissors to her skin
And when she does relief comes setting in
While she hides the scars she's making underneath her pretty clothes
She sings: Hey baby can you bleed like me?


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien 9fdf0910d703043aa13f56ab808af723

| Conte : Wonderland
| Dans le monde des contes, je suis : : Dinah, le chat d'Alice

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien 419239Wonder3

| Cadavres : 787

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 1 an...


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Dim 16 Jan 2022 - 17:03




Un barbecue olympien

If life is a journey, then Mount Olympus is my destination.



Dinah ϟ Les autres invités.

Je sortis de la salle de consultation de mon cabinet, après avoir examiné le labrador d'un homme aussi peu propre que son chien avec énormément de dégoût. J'en avais assez vu pour la journée, il était hors de question que je m'inflige encore ces clients malpropres et j'avais, de toute façon, bien mieux à faire. En effet, quelques jours plus tôt j'avais reçu une invitation de la part d'Olympe pour me rendre à un barbecue olympien aujourd'hui, le 2 janvier. J'avais trouvé cela un peu bizarre, de faire un barbecue en plein mois de janvier mais je me suis rapidement souvenu que les dieux n'aimaient pas faire comme tout le monde. Sans me poser la question de qui me venait l'invitation, estimant cela logique que l'on pense toujours à m'inviter à toutes les occasions, et mettant le côté le fait que je déteste les barbecues parce que c'était des événements où seuls les beaufs se retrouvaient, j'avais décidé d'y aller. Pas par plaisir, mais je ne pouvais passer la chance de rencontrer les dieux. J'étais moi-même une déesse, pas officiellement certes, mais étant l'humaine la plus parfaite sur Terre, ce titre m'allait très bien. Alors je savais que je serais dans mon élément là-haut. Mais pour m'y rendre, je devais déjà me débarrasser de mes clients. Je fis donc irruption dans la salle d'attente où de nombreux gens tristes attendaient. Je n'aimais pas laisser les animaux souffrir et fit donc un rapide tour pour voir s'il y avait quelque chose d'urgent, et que je ne pouvais pas laisser aux vétérinaires bien moins compétents du cabinet.

-Parfait, vos animaux n'ont rien de grave. Mes collègues prendront mes rendez-vous, moi j'estime avoir fini ma journée.

-Mais... essaya de répondre une vieille dame.

-Chut. J'ai fini ma journée, j'ai dis. Je ne veux rien entendre.

Je fis un léger sourire et tourna les talons, quittant enfin le cabinet. je rentrais chez moi, me changea dans une tenue plus légère et plus révélatrice, puisque l'invitation disait bien qu'il ferait très beau à Olympe aujourd'hui et partit à la rencontre du premier garde que j'aperçus en ville. J'avais bien pris soin de prendre mon invitation avec moi que je montrais au garde.

-Vous savez ce que vous avez à faire. Allez, à Olympe, et plus vite que ça. J'ai pas toute la journée.

Il sembla un peu pris de court, mais haussa simplement les épaules. La seconde suivante, je fus téléportée. En rouvrant les yeux, je pensais voir un endroit rempli de monde, de dieux, dans une sorte de jardin des plus beaux. A la place... je me retrouvais à l'intérieur d'une bibliothèque. Je fronçais les sourcils, et me tournait vers la garde.

-Mais qu'est-ce qu'on fait ici ? C'est une bibliothèque ça, pas un barbecue !

-Désolé, mademoiselle mais... je me rappelle plus où se passe la fête, exactement. C'est grand Olympe et...

-Quoi ? Mais vous êtes complètement con ou quoi ? Vous êtes pas juste un garde olympien, vous êtes le dieu de la connerie ? Amenez moi à la fête, tout de suite ! J'en ai marre de perdre mon temps avec des idiots comme vous ! Vous avez même pas un neurone, c'est pas possible...

Je continue à crier sur le garde qui ne savait pas quoi répondre... Il sembla en avoir marre à un moment, et, sans rien dire, partit tout simplement.

-Revenez-ici !

Je continuais à lui crier dessus quand je sentis quelqu'un me tapoter l'épaule. j'arrêtais de crier, me demandant ce qu'on me voulait et me retourna les sourcils froncés.

-C'est pas bientôt fini ???

J'ouvris grand les yeux quand je vis qu'un homme me hurlait dessus. Sans hésiter, je lui mis une claque et me remis à hurler.

-Je suis la seule qui ait le droit de hurler ici ! Qui êtes vous ? Un serviteur sûrement... Emmenez moi au barbecue, aller, plus vite que ça.

Il sembla étonné de ma réponse. il me fixa pendant un temps, tout en pointant un doigt accusateur vers moi, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Logique, il devait déjà être particulièrement choquée par ma beauté ainsi que par le fait que je lui ai répondu (et mis une claque, accessoirement). je n'en avais rien à faire qu'il soit un dieu (même si ça m'étonnerait avec un accoutrement pareil) ou quoi que ce soit d'autre. Personne, et je dis bien personne, n'avait le droit de me crier dessus. Il finit enfin par parler.

-Je suis le maître des lieux. Il baissa son index et me fusilla du regard. Et JE suis le seul à avoir le droit de hurler ici. Ou de gifler quelqu'un. Fichu mortels. Fichu fêtes. Je comprend pas pourquoi on vous autorise tous à venir ici. Vous avez une invitation au moins ? Et c'est pas ici que ça à lieu. Vous êtes dans la bibliothèque olympienne. Un lieu où il faut respecter le silence !

-Le maître des lieux ? Je haussais un sourcil, peu impressionné. C'est vrai que vous avez bien l'accoutrement pathétique d'un bibliothécaire... Je sortis l'invitation de la poche de ma veste et lui mit devant les yeux. Bien sûr que j'ai une invitation. Et je n'y peux rien si j'ai atterri ici, je m'en fiche de votre bibliothèque où règne le silence. C'est ennuyeux, c'est... vous, quoi. C'est la faute de votre garde si je suis là. Virez le, faites quelque chose ! Vous n'allez quand même pas garder quelqu'un d'aussi incompétent dans vos rangs ?

-Mon garde n'est pas mon garde. C'est celui de Héra. Et ça fait longtemps que les gardes se laissent aller dans la cité. Elle est loin l'époque de Zeus ou l'ordre régnait dans les couloirs d'Olympe. Mais bon comme il faut vous conduire à la fête passez devant. Il m'indiqua un chemin. Et ne touchez à rien avec vos sales pattes.

-Hum... Vous aimez donc pas qu'une femme soit au pouvoir c'est ça ? Vous préférez Zeus, alors qu'il est complètement cinglé ? Enfin de ce que j'ai lu dans les légendes... C'est un peu misogyne, tout ça... Je passais devant, prenant le chemin qu'il m'indiquait, et ignora complètement son interdiction. A la place, j'attrapais le premier livre que je vis. Ils doivent valoir beaucoup ces livres s'ils viennent de la bibliothèque des dieux...

Le "maître des lieux" tenta de me rattraper.

-Lâchez ça pauvre folle ! Et faut pas croire ce que disent vos contes pour enfants. L'histoire des dieux est bien plus passionnante et complexe. Et... Il s'arrêta subitement, sans que je ne comprenne pourquoi. Il reprit rapidement. Finalement gardez le.

Je me retournais, très étonnée qu'il me propose de le garder. Quel genre de bibliothécaire donnait ses livres au premier venu ? C'est alors que j'aperçus son petit sourire. Je regardais alors le titre du livre, et comprit immédiatement. Sur la tranche de celui-ci était écrit : "Gérer ses problèmes de stress par l'alcool" écrit par Dionysos. S'il pensait avoir gagné, il se trompait. Je lui répondis simplement d'un petit sourire.

-Oh, merci beaucoup ! J'imagine que ça ne vous embêtera pas alors si je fais ça... dis-je avec un regard de défi, tout en ouvrant le livre à une page au hasard et en arrachant cette dernière.

Je vis les yeux de l'homme s'ouvrir en grand. Touché. Il se mit à hurler.

-Dehors ! Tout de suite ! Dehors !

Il continua de fixer le livre, visiblement dépité. Je ne pus m'empêcher de pouffer de rire, mais estima que j'en avais fais assez. Je pris alors le soin de reposer le livre sur une étagère, avec la page sur le dessus. il pourrait s'amuser à la recoller et se rappeler qu'il n'est pas de taille face à moi. Ensuite, je fis ce qu'il me dit : je partis, à la recherche de l'endroit de la fête qui n'attendait que moi.
DESIGN ϟ VOCIVUS // IMAGE BY VOCIVUS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
★ I look inside myself and see my heart is black

I look inside myself and see my heart is black, I see my red door I must have it painted black. Maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85223-big-egos-are-big-shie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85474-mes-petits-rps


ϟ Diane Moon ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Diane Moon

| Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Dmia

“I love you to the moon and back”


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

| Cadavres : 8890

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Dim 16 Jan 2022 - 18:11


Un barbecue olympien
A little party never killed nobody thy said.

Je n’avais pas vraiment prévu de recevoir une invitation pour une journée barbecue sur Olympe. Depuis qu’Apollon n’était plus à sa tête, ce genre de festivités n’avaient plus vraiment eu lieu. Héra avait d’autres choses a faire que de s’occuper d’organiser une fête aussi, l’invitation ne devait probablement pas venir d’elle, en vérité cette invitation criait « Apollon », mais mon frère était sensé être à Venise avec Cassandre, et me donnait des nouvelles régulièrement. De ce que je savais, il n’avait pas prévue de revenir en ville de si tôt, alors me rappelant l’affaire du sms pour venir à Storybrooke, j’avais préféré ne pas me faire trop d’espoir. Ici il y avait après tout d’autres personnes qui pouvaient avoir ce genre d’idées : Apple par exemple qui n’était jamais la dernière pour organiser de fête, Hadès dont les idées pouvaient rivaliser avec Apollon voir être pire ou Hermès qui n’était pas vraiment connu pour sa subtilité et sa mesure non plus. En résumé la liste était longue. Alors, autant y aller et profiter cela me permettrait peut-être de revoir des membres de ma famille, comme Hadès ou Hypérion que je n’avais pas revu depuis un moment. Saisissant l’opportunité qui s’offrait a moi, je m’étais donc téléporté directement sur Olympe en ce 20 Janvier. Au lieu d’arriver directement à l’endroit où se tenait la fête, j’avais eu envie de flâner un peu et voir si je ne rencontrais pas des connaissances en chemin :

« Déesse Artémis, Déesse Artémis ! »

En revanche il y avait des choses qui ne changeraient jamais songeais-je en voyant un garde arriver en grandes enjambés vers moi. Si j’allongeais le pas et que je passais devant lui en l’ignorant est-ce qu’il comprendrait le message ? Probablement pas, les Gardes Olympiens faisaient preuve d’une capacité de réflexion qui pouvaient parfois -souvent en vérité- laisser a désirer. Mieux valait voir ce qu’il me voulait, régler le problème rapidement et ainsi pouvoir rejoindre la fête tranquillement comme ce qui était initialement prévus :

- Oui ?


« On a un gros dégât des eaux ! Et avec les gars on sait pas quoi faire, et puis je vous ai vu, et je me suis souvenu que vous nous aidiez toujours quand vous étiez bras droit, alors comme en plus vous êtes la première déesse sur qui je tombe, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de vous demander. »

Certaines habitudes on la vie dure, c’est sans doute pour cela que je me retrouvais à me pincer l’arrête du nez suite au discours du Garde. Vraiment, j’avais l’impression que rien n’avait jamais changé et que je me retrouvais encore à devoir m’occuper d’eux comme s’ils ne pouvaient pas demander à n’importe qui d’autres sur Olympe. La prochaine fois ce serait quoi ? Toucher un mot à Héra au sujet de leur salaire, de leurs jours de congés, vacances ou je ne sais quoi ? Vraiment il y avait des choses qui ne me manquaient pas, et gérer la bande de bras cassés qui étaient « sensés » servir de force militaire à Olympe en faisait partie. J’étais bien contente que ce soit Athéna qui s’en occupe maintenant, même si je n’avais pas l’impression qu’ils aient l’intention de vouloir changer et répondre à ses attentes. Oh et puis, ce n’était pas mon problème après tout et Athéna savait parfaitement se débrouiller, elle n’avait pas besoin de moi :

- Fort bien.
Soupirais-je allons nous occuper de votre dégâts des eaux

Plus vite j’aurais réglé cette histoire, et plus vite je pourrais repartir de toute façon je n’avais pas vraiment le choix, a force je les connaissais les Gardes Olympiens, ils n’allaient pas me lâcher de si tôt, parfois je me demandais si ce n’était pas Apollon qui leur avait donné ce genre de mauvaises habitudes. Cela ne pouvait pas être Arès en tout cas, alors ne restait plus que lui comme coupable. Je laissais le garde me guider jusqu’à la cuisine où le sol bien qu’effectivement détrempé, n’avait pas grand-chose a voir avec ce qui m’avait été présenté. A croire qu’il leur avait aussi transmis l’art de l’exagération :

- Rassurez-moi, vous savez ce qu’est un dégât des eaux au moins ?


« C’est pas quand il y a de l’eau parterre ? »

- Non. Un dégât des eaux c’est généralement quand il y a une inondation, expliquais-je calmement comme si j’avais devant moi un enfant en bas âge plutôt qu’un Garde Olympien probablement aussi vieux que la cité elle-même. Pas quand quelqu’un renverse accidentellement la serpillière et le sceau remplit d’eau qui va avec.

« Aaaah, c’était ça le machin qu’était dans un coin. Je me demandais aussi pourquoi c’était là. »

D’accord...Le coupable était tout trouvé inutile de chercher plus loin, a vrai dire je n’étais même pas étonné.

« Et dites, vous pouvez pas faire disparaître l’eau ailleurs ? Genre la faire partir »

- Vous me prenez pour Poséidon ?
Demandais-je sèchement. Je suis la déesse de la chasse, manipuler l’eau n’a jamais fait partie de mes compétences.

Et puis un peu de travail manuel ne lui ferait pas de mal. Aussi décidais-je de sortir mon téléphone de ma poche, et après un petit moment à chercher je lui montrais exactement la même vidéo que j’avais téléchargé pour Apollon, lorsqu’il avait commencé à me faire fuir le lave-vaisselle a savoir : comment éponger de l’eau sans aucune utilisation de ses pouvoirs :

- Voilà, c’est comme cela qu’on s’y prend. Sur-ce, j’ai d’autres choses a faire

Par acquis de conscience, je fit tout de même apparaître un stylo et du papier et rédigeait un mot à l’intention de Tony, des fois qu’il se demande pourquoi sa cuisine ne ressemblait plus a rien.

« Mais vous restez pas ? C’est que j’ai besoin d’aide moi ! »

- Débrouillez vous tout seul comme un grand garçon, je ne manquerais pas de dire à la Maîtresse d’Olympe a quel point ses gardes savent gérer les situations de crises.

Clairement avec une telle bande de bras cassés, nous n’étions pas près de les gérer correctement les situations de crises. Enfin, peut-être que j’en toucherais deux mots à Athéna juste afin de lui suggérer de renforcer son programme d’entraînement. Je supposais que cela ne pouvait pas leur faire de mal, ils devaient s’adapter : nouveau gouvernement, nouvelles règles. Ils ne pouvaient pas agir avec Héra ou Athéna de la manière dont ils agissaient avec Apollon à l’époque.
black pumpkin

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90026-she-was-like-the-moon-liens-d-artemis#1294193 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light En ligne


ϟ Eloise A. St-James ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Eloise A. St-James

| Avatar : Eva Green

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien 423j

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Divine10




| Conte : Hercules
| Dans le monde des contes, je suis : : Athéna

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Znj0

| Cadavres : 4288

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Dim 16 Jan 2022 - 21:54

Un barbecue olympien

Athéna & beaucoup de monde
••••

Athéna avait reçu, comme beaucoup d'autres apparemment, une invitation pour un barbecue. En soi, l'idée était sympa. Ce qui l'était moins, c'était que cela se passait sur Olympe. Et déjà la guerrière sentait les problèmes venir. Déjà parce que c'était complètement abherrant d'inviter des étrangers à Olympe, mais en plus parce que ça allait causer une grosse faille dans la sécurité. Bon, ce dernier point était sujet à caution parce que franchement, la sécurité, elle n'arrivait pas à la remettre en place correctement. Si elle avait apprécié qu'Apollon soit un peu plus souple avec les Gardes à l'époque, aujourd'hui qu'elle devait réparer tout ça, elle le regrettait amèrement. Ils étaient devenus totalement incompétants en plus de véritablement stupides. Et même si elle avait commencé à reprendre les choses en main, le résultat espéré n'était toujours pas atteint. Sans doute parce qu'elle était encore trop gentille... Un de ses quatre, elle allait en tuer un à titre d'exemple, ça servirait sans doute plus que de doubler leurs sessions d'entraînement...

Ce fut donc profondément inquiète et déjà agacée que la déesse se téléporta sur Olympe le 20 janvier. Vêtue d'un jean, d'un chemisier blanc et de bottines, la brune se promena dans la cité, ayant pris garde auparavant de faire verrouiller les parties privées de la cité pour éviter les fouineurs. Elle n'avait pas pensé à la bibliothèque, déjà parce qu'il y avait Socrate mais aussi parce que les Gardes étaient censés amener les invités directement sur le lieu des festivités. Or, quand elle passa près de la bibliothèque, un Garde, assez agité, l'interpella.

"Dame Athéna ! Nous avons un problème dans la bibliothèque, une femme vient de sortir et j'ai entendu des bruits de dispute. Sans doute un vol ou une agression !" S'écria-t-il, troublé. "Mais... Si c'est une sorcière, je sais pas comment m'occuper d'elle..." Avoua-t-il d'une petite voix. "On sait jamais avec les gens de Storybrooke... Vous pouvez m'aider ?"

Un peu plus, et il lui aurait fait des yeux de chien battu. La déesse soupira et lui fit signe de se téléporter devant la femme blonde qu'elle avait vu sortir de la bibliothèque. Il fit la grimace, mais un regard noir plus tard et il obtempéra sans discuter, apparaissant devant la femme, lui barrant la route.

- Mademoiselle. Peut-on savoir ce que vous faisiez dans la bibliothèque ? Demanda-t-elle en arrivant derrière la femme, la contournant pour se poster aux côtés du Garde. Des cris ont été entendus. Qu'est-ce que vous avez fait ?

Parce que Socrate, même s'il lui tapait sur les nerfs, ne se mettait pas à crier pour rien. Donc, la blonde avait forcément fait quelque chose et Athéna était déterminée à savoir quoi. Et le cas échéant, elle virerait la blonde. En la laissant tomber du ciel par exemple...


••••

by Wiise

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'm ready to fight

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84648-athena-deesse-de-la-g


ϟ Lena Davis ϟ



« Beauty may be dangerous but intelligence is deadly »


Lena Davis

| Avatar : katie mcgrath

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Cizv
Je te jure, je me sens tellement mal de t'avoir amenée inconsciemment dans cette histoire.
Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Hf3k
Par delà les apparences...

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Zv9r

| Cadavres : 1466

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 2 ans...


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Lun 17 Jan 2022 - 12:21

un barbecue olympien
lena et d'autres
J’aimais vivre à Storybrooke, non vraiment, je suis sincère. Même si la plupart du temps, tu pouvais rencontrer des problèmes à chaque coins de rues. Mais pour le coup, aujourd’hui, la journée semblait commencer plutôt bien. Pas de problèmes à signaler. Enfin pas depuis mon petit soucis de réalité virtuelle dans laquelle je m’étais retrouvée enfermée et dont je n’aurais pas pu sortir sans l’aide d’Hera mais ça c’est une autre histoire, ça ne vous concerne en rien donc on va pas argumenter plus en détails. Puis il y avait eu cette invitation au barbecue à Olympe. Pour une fille du monde ordinaire, bien que j’ai appris depuis peu mes origines du monde des contes par ma mère, c’était quand même plutôt pas mal de pouvoir voir Olympe. J’allais découvrir l’envers du décor, tout ce qu’on nous explique pas à l’école.

Après ma journée de boulot, je m’étais habillée très sobrement, pantalon pourpre, chemisier vert émeraude, mes cheveux natés. Oui, c’était plutôt pas mal comme tenue. Après ça, me voilà rapidement téléportée sur l’Olympe.

« C’était particulièrement étrange comme sensation. C’est pas la même chose qu’avec Regina. » énonçais-je alors.

J’avais l’habitude des téléportation avec l’ex-méchante reine mais là, c’était différent et heureusement que je n’avais pas dégobillé mon petit déjeuner parce que ça ne le ferais clairement pas. Je comprends rapidement que nous sommes au bon endroit mais que quelque chose semble intéressé le garde bien plus que de savoir si je me portais bien. Mon regard se pose sur les pâtisseries présentes avant qu’il s’approche.

« Oh ben tiens, c’est pour moi »

Et le pire c’est qu’il commence vraiment à se servir devant mon regard incompris. C’était plus plutôt pour les invités tout ça ? Et c’est qu’il n’en prend pas qu’un seul mais beaucoup, beaucoup trop pour un seul homme d’ailleurs.

« Mais qu’est-ce-que… » « Tenez, rendez-vous utile et tenez moi ça. » énonce t’il avant de me mettre plusieurs pâtisseries dans les mains « Non mais je suis pas votre porteuse de pâtisseries. Et puis je crois que c’est pas pour vous hein ! » lançais-je alors.

Si nous étions à Olympe, peut être que je pourrais trouver Héra ? Je n’en savais trop rien mais ça valait le coup d’essayer de le menacer parce qu’il allait partir avec toutes les pâtisseries et pour sûr que ça risquait de poser soucis.

« Qu’est-ce-que tu vas faire petite ? Tu vas aller pleurer dans les jupes de ta mère ? »

Un petit sourire perle sur mon visage.

« Non, je vais plutôt aller en informer la Déesse Héra ou peut être bien Athéna, histoire qu’elle vous botte gentiment le cul. A vous de voir. Si vous êtes gentil et que vous reposez ces pâtisseries, ce sera notre petit secret. » énonçais-je avec un petit sourire.

Pour ceux qui se demande, j’étais au courant qu’Athéna s’occupait des gardes, en même temps, je discutais beaucoup avec Regina et puis Eloïse bossait au Roni’s mais au moins la menace sembla fonctionner. Le garde semblait être con comme le foin et opta pour la deuxième option. Puis disparu rapidement tandis que je me dirigeais vers la fête, espérant y retrouver Héra, ça me ferait du bien de la voir.
code by exordium.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Quand le totem sera retrouvé
le réveil sera accordé et l'esprit libéré
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82565-qui-a-dit-que-les-bru http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89438-loft-de-lena-centre-ville http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89439-d-corp-centre-ville#1282957 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85587-_lenadavis_


ϟ Dewenty Maanteekor ϟ



« Je suis plus qu’affamé ! ‎ƪ(ړײ)‎ƪ​​
#TeamGlouton sur pattes »


Dewenty Maanteekor

| Avatar : Impératrice Aishwarya Rai <3

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Gf84

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien 2jqx
Que le spectacle commence...


| Conte : Folklore & Mythes
| Dans le monde des contes, je suis : : Manticore

| Cadavres : 413

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 2 ans...


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Mer 19 Jan 2022 - 19:42


Barbecue Olympien

Plein de personnes



La manticore s'était toujours poser comme question, du moins une fois ses souvenirs retrouver pour qu'elle raison, elle ne faisait pas parti des créature grecs mais bien Perse. Alors que la première personne à avoir évoquer son nom était un grec. Et aussi le fait que la manticore faisait souvent parti de la famille des chimère au vu de leur mélange. Sauf que personne était là pour lui répondre et elle avait peut-être pas eu le temps d'aller voir un dieu de l'Olympe pour lui poser la question. La manticore était toujours très demander. Sauf qu'en ce moment, Dewenty était moins active auprès de Dorian, en étant maire, elle ne faisait moins parti des empoisonneurs de ce dernier. Et ses contrats restaient plutôt calme. S'était que parti remise le travail reviendrait bien un jour. Portant son regard sur son plafond, elle senti à coté d'elle que dans le petit lit de son fils, ce dernier était en train de chantonner. Elle sourire légèrement, s'était peut-être son seul lien avec un coté bienveillant. Elle se releva et vint lui faire de doux baiser sur le front de son enfant, en le sortant de son lit, pour descendre les escaliers. Il fallait par ailleurs, qu'elle fasse beaucoup de travail, faire le déjeuner, emmener son fils à Ishanee. Cette fois-ci ce n'était pas à la licorne, elle était beaucoup trop occuper en ce moment avec ses nouveaux rôles qu'elle prenait peut-être un peu trop à coeur. Comment lui dire que cette planète était foutu alors que ce n'était pas que StoryBrooke qui allait sauver la planète entière. On était pas dans Armageddon ou Bruce Willis sauvait la terre entière et que du coup l'Amérique sauvait tout le monde.

Mais bon, ça lui tenait à coeur donc soit, alors elle avait demander à Ishanee de garder son enfant. Elle allait donc venir le garder au manoir Maanteekor. Au moins elle disait pas non et puis, s'était une bonne pattes. Ishanee était une demoiselle tellement influençable que parfois s'était amusant de tester ses limites. La manticore avait terminé de préparer son fils, puis, elle était donc parti dans la boite au lettre quand elle avait vu qu'elle était conviée à un Barbecue à Olympe. Et Beh... si on m'aurait dit que j serais confier à un truc pareil. Ma fois, pourquoi pas ! Et puis ça fera l'occasion de sortir un peu.
Elle sourit et retourna chez elle tranquillement. Elle était en train de songer à la personne qui lui avait filer un coup de main. Charlie, s'était ainsi qu'il se nommait, enfin aider était un bien grand mot, elle avait juste rendu l'utile à l'agréable. Il voulait changer de style vestimentaire et elle avait besoin d'un mannequin donc elle a fait une pierre deux coups. Elle n'avais pas encore tout piger leur machin non plus. Mais, il faisait parti de leur secte. Peut-être avait-il reçu une invitation lui aussi et ce fera l'occasion de le croiser de nouveau.

Après qu'Ishanee avait récupéré le fils de la manticore, un garde était venu chercher la manticore. Cette dernière le regarda de haut en bas. S'était plutôt impressionnant le gratin du haut. Que fallait il faire pour en faire parti ? Faire 12 travaux et hop t'était dieu ? La manticore avait la longévité sauf que pour elle, elle n'était pas du bon coté... S'était une créature qui massacrait des armées entière... Peut-être pour cela qu'elle ne fait pas parti des créature divines... Elle irait poser la question au gratin à ce moment-là. S'était une bonne occasion pour le faire non ? Parfaitement parfaite ! Elle avait donc opté pour une tenue adéquate quelques instants plus tôt. Puisque le garde attendait.

Bonjour madame Maanteekor. Avez vous reçu l'invitation ?
Bonjour monsieur. Bien sur la voici

La manticore avait hoché la tête et présenta donc l'invitation qu'elle avait trouvé dans sa boite au lettre plus tôt. Au moins, elle pouvait reconnaître que le service était rapide, vu qu'il était déjà présent. Le garde lui avait donc tendu l'invitation, parce que bon, elle désirait garder un souvenir de ce moment. Et surtout s'il n'y avait pas anguille sous roches.

Bon, du coup on procède comment pour aller la haut ? Au moins elle avait le mérite d'être clair non ? Parce que je doute fort que tu possède un char sous votre veste ? Donc ça marche comment ? Le garde s'était approcher d'elle, elle se mefiait tout de même.

Ne vous en faites pas ce sera rapide, vous n'avez qu'à me toucher la main et vous serez déjà en haut.

C'est tout ? Juste le touché ? Bon certes s'était pratique mais ça manquait de peps, la manticore possédait des ailes et elle ne pouvait pas aller la bas ainsi ? Dommage, elle hocha la tête et fini par prendre la main du garde. Elle senti un léger choc électrique qui l'avait parcouru. Puis instantanément, elle fut transporter en haut. La manticore ne pouvait pas décrire la sensation qui l'avait parcouru se fut trop rapide pour se donner une idée. Une légère sensation comme dans les ascenseurs et encore. Même quand elle partait d'un coup d'un mouvement d'aile ça ne lui faisait pas cela. Olympe... Le mont Olympe qui lu cru... Une sorte de paradis en l'air. Comme quoi même elle pouvait aller ici au lieu d'être dans les enfers.

C'est déjà fini ?
Oui vous vous attendiez à quoi ?
Je sais pas.. quelques choses de plus sensationnelle, atteindre le mont Olympe comme ça c'est.. trop rapide.
Et bien ça tombe bien nous avons une enquête de satisfaction à vous faire remplir avant.

Il était sérieux ? Dewenty était en train de le fixer.

Vous croyez sérieusement que j'ai penser à prendre un stylo sur moi ?
Ca tombe bien, j'en ai un aussi

Le garde lui tendit un stylo avec le sponsor écrit dessus Olympus.

Parce que maintenant, il faisait des produit dérivé ? S'était un lieu touristique ? Je vois que vous avez investi, et qu'il y a de bon sponsor en tout cas. Charmant le stylo.
Vous pouvez le garder c'est la maison qui offre, rien ne vaut un client satisfait, heureux de l'expérience qu'il vient de vivre.

Bon pour le coup, elle ne savait pas encore si elle était satisfaite.

Et vous avez même des t-shirt pour l'occasion ça serait pour mon fils ? On sait jamais des fois qu'il préfère aller à Olympe plutôt qu'en enfer ?
Bien évidement, il existe deux coloris rose pale ou bleu, lequel vous conviendrait le mieux ?

Est-ce qu'elle aurait mieux fait de tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler ? Elle avait devant lui un assez bon vendeur mais, il n'avait pas la technique, il fallait qu'il pauffine un peu encore.

Moi si j'étais vous, j'aurais proposer d'autre coloris.. genre en rouge peut-être vous voyez ? Mais s'est déjà pas mal, si vous voulez à la fin du barbecue je veux bien vous donner quelques conseil de markéting ? Bon quoi qu'il en soit, c'est quoi votre enquête de satisfaction ?
J'en serais ravi merci, mhh oui alors.. Il rangea les t-shirt d'un claquement de doigt. et lui transmit le questionnaire.

Dewenty était en train de regarder ce fameux questionnaire plutôt étrange au vu du temps qu'elle a passé avec lui. Mais bon, elle avait gagné un stylo sponsorisé par l'Olympe ! Elle murmura donc. Comment évaluez vous la qualité de nos transports ? Satisfaisant, moyenne, non conforme, pas concerné.. Mh... satisfaisant Comment estimez vous la conformité des livraisons par rapport au respect des délais ? Etrange cette question.. vu que ça avait prit moins de 2 s.. elle mit tout de même satisfaisant. Par rapport au respect des colis (abîmé, manquants partiels...)... Pardon ?! A par ce que parfois il perdait des morceaux ? Elle leva les yeux au ciel et mit Moyenne. Pour leur faire les pieds. A la question remarque à leur faire part.. elle nota simplement Le voyage c'est plutôt bien dérouler qu'il fallait continuer ainsi et qu'il serait peut-être dommage de perdre des morceaux de personnes ou à la rigueur lui rapporter les morceaux manquant. Comment jugeriez vous l'aptitude du chauffeur ? Elle le fixa. Louche. elle cocha néanmoins moyenne. Vous estimez que le contact avec le service client est ... mhh mise à part que vous faites du forcing à lacha je mettrais satisfaisant tout de même, pour l'effort. Globalement, quel est le niveau de satisfaction concernant le contact avec le personnel ? Ce questionnaire commençait à la gonfler quand même. Aller hop moyenne, elle espérait qu'il n'y avait pas 8 pages... parce que s'était long. Est-ce que vous avez eu des haut le coeur ou des envie de mourir ? Le rapport ?

Oui parce que certaines personnes à eu des accidents.. une fois Pégase à fait tomber une personne, il a fini infirme et du coup n'a même pas pu finir de remplir le reste du questionnaire. Quel dommage...
Rassurant tout ça... Le transport laisse à désiré. Elle lui tandis donc le questionnaire.

Merci Madame et pour avoir répondu au questionnaire nous vous offrons donc un bracelet.
Merci bien.. Puis, le garde lui attacha le bracelet.
Au plaisir de vous revoir tout à l'heure pour parler marketing.

Ouai bah s'était pas gagné. Bref elle était donc parti après que le garde lui ait indiqué la route à suivre. A croire que pour le moment s'était des dingues à Olympe, elle espérait sérieusement qu'il y ait des personnes plutôt normal ? Quelques minutes plus tard, elle tomba sur un homme plutôt baraqué. Même assez grand bon pas autant que son ex. Il avait l'air plutôt embêter avec des altères. Ici aussi ils s'entrainait ? La manticore allait donc parler au monsieur pour lui demander ou se trouvait la réception pour le bbc. y'a ma petite, je suis cookie. Si t'as rien à faire tu peux m'aider à porter ceci. Ca devrait être de ton ressort vue ta carrure. Elle releva un sourcil, elle avait la carrure d'un déménageur ? Bon certes elle pouvait le faire vu que s'était une manticore mais faut pas abuser elle était la en invité et elle n'était pas réputé pour faire des cadeaux et aider autrui, ça s'était Ishanee ou encore Amalthea mais pas elle. Même Alésia les laissait se dermerder.

Et puis se nom... cookie.. ça mère avait eu des envie ? e n'était pas très glorieux pour une homme de cette carrure... Encore la montagne ça l'aurait fait s'était glorieux ou même King Kong, même Aquaman ça pourrait le faire mais pas Cookie. Heureusement pour lui il avait une bonne tête. Bonjour... je me nomme Dewenty... vous aidez ? Qui vous dit que je suis assez forte pour le faire ? j'ai l'oeil. Et ce sont des petits poids. Pas plus de 5 kilos chacun L'oeil ? Elle en doutait mais bon. Pas plus de 5 kilos...des petits poids... Elle n'avait pas envie de se salir les mains mais si elle voulait avoir des réponses s'étaient le moment de faire une "bonne" action L'oeil vous dites ? Et combien y a t-il de poids et ou faudrait il les emmener ? Il devait faire parti des personnes qui ne juge pas un livre à sa couverture. Détend toi petite. Yen a juste un pour toi. Ce dernier prit les 3 autres poids comme si s'était 10 grammes, elle haussa les épaules et prit le poids de 5kilos. Puis, il s'était mit en route ce qui incita la manticore à suivre le moove. Cela ne la gênait pas, elle avait déjà transporter des corps sans broncher... Cookie ? ou est-ce que nous allons ? Et veuillez m'excusez de m'être emporter.. disons que cet endroit me rend un peu nerveuse Elle porta son attention un peu autour d'elle. Elle avait toujours cette question qui lui trottait dans l'esprit était il apte à lui répondre ?

Pourquoi ? dit-il en étant surpris. Tes à Olympe. C'est l'endroit le plus détente au monde. Sauf en cas d'apocalypse mais c'est plutôt calme ces derniers jours.

Oui bon, justement... en cas d'apocalypse bon.. ca... ça la représentait un peu plus. Et bien... je suis une manticore et du coup je ne suis pas sur d'avoir une place ici, en revanche en cas d'apocalypse, ça pourrait le faire Ils continuèrent de marcher dans un long couloir vide qui va du gymnase jusqu'à une immense porte.Alors t'es la pour la fête ? Plus elle marche plus le poids semble peser un chouilla plus lourd. puis encore un peu... Oui je suis ici pour la fête j'ai eu une invitation Elle sentit que le poids pesait de plus en plus lourd.. s'était une épreuve ? Cookie ? C'est normal que je sens que le poids de 5 kilos... pèse de plus en plus à force que j'avance ? Bon pour le moment le poids ne lui posait pas de problème, elle sentait juste les kilos augmenter sous sa main. Elle le voyait son sourire, ses yeux s'était plissé... ça l'amusait en plus. Mais, il ne lui avait pas répondu et n'aurait sans doute pas la réponse maintenant. je vais organiser un lancer de poids pour la fête. Enfin pour ceux qui arriveront à les tenir en main assez longtemps Bah tiens, s'était étonnant ça. Le poids augmentait encore. Et toujours avec se sourire, bon certes ça lui allait plutôt bien de sourire et en arrivant devant la porte, elle sentait que le poids était arrivé à environ 10 kilos minimum, cela avait donc prit 5 kilos. Mhh.. je vois, et bien si jamais je serais intéresser. Cookie... j'aurais une question qui n'a rien à voir avec tout ça... enfin.. si. Comment on devient un divin ? y a t-il des choses à faire ? Il se stoppa net, le poids restait stable. Surpris par sa question d'ailleurs. Comment on devient divin ? Va t-il répéter. On ne le devient pas. On l'est ou on ne l'est pas. Pourquoi cette question ? Au moins elle avait eu la réponse. Elle reposa sa main. Et bien... je suis une manticore et... je me suis toujours posé la question à ce sujet étant donné que je fais parti des chimères. Cookie la regarde et répond. un monstre imaginaire Imaginaire ? Elle était bien la elle. les divins sont bien réels. Et si tu me réponds que tu les aussi je te répondrai que ça dépend de quel point de vue on se place. Ce poids la que tu portes il pèse vraiment cinq kilos ? C'est aussi une question de point de vue n'est ce pas ? Elle porta son attention sur son poids. Ca dépend si j'avance, mhh.. je vois... Cela dépend du monde... donc, dans votre monde je suis une créature imaginaire et vous réel et inversement dans le miens je suis la et pas vous...

Oui si on part du principe que ton monde est réel. dit-il en souriant avant d'ouvrir les portes et à l'extérieur, il y avait pas mal de monde. Bon.merci pour le poids. Tu peux l'amener jusque devant le barbecue la bas. La manticore allongea son cou légèrement pour voir la direction pointé. Etrangement s'était celui qui était le plus éloigné. Il savait que le chemin serait long pour la manticore. Qui d'ailleurs avait finalement compris plus elle faisait des pas plus le poids était lourd selon leur dire et ce qui n'indiquait plus les 5 kilos du début. Mhh. Elle fini par le regarder. d'accord, mais pourquoi celui là ? Y'en a des plus près.. Voulait-il se jouer d'elle ? Avec un sourire qui résumait bien la situation... comique ? Tout sourire Cookie l'avait laisser planter là pour aller apporter les poids au autre barbecue la laissant donc la tache d'aller emmener le poids. Bon, alors autant le finir. Elle fit sortir ses ailes, les déployant pour prendre son envole et ainsi aller au barbecue en question. Survolant donc en quelques sorte l'Olympe vu d'en haut s'était pas mal, elle descendit et se posa vers le barbecue pour déposer l'altère. Au final, elle avait senti que le poids avoisinait les 20 kilos. Elle allait pouvoir voir qui était parmi eux. Elle s'était donc mise en route pour voir à quoi ça pouvait ressembler.


acidbrain


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
.
She a Killer Queen.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83288-comme-les-roses-j-ai- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83325-tu-es-a-croquer-vient-approche-toi-que-je-te-devore#1142269 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83324-avec-qui-vais-je-jouer-aujourdhui#1142256 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f174-manoir-maanteekor http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f175-creamy-couture


ϟ Amelia Peters ϟ



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien Amois

- Bonjour, vous avez entendu parler de ce machin qui voudrait s’installer à notre place ?
- Bonjour, bienvenue à La Pelle à tartes ! Je ne sais absolument pas de quoi vous parlez mais je panique maintenant ou j'attends encore un peu ?

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3183

Poussière de Fée
Votre inscription remonte à plus de 7 ans...
La Pelle à Tarte
Pâtisserie, service traiteur sucré & salé !


Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________ Jeu 20 Jan 2022 - 21:53

Au fil de ses déambulations au barbecue d'Olympe et au fur et à mesure de l'arrivée des convives, Amelia s'aperçut qu'elle reconnaissait de nombreux invités et parmi eux la seule et unique Regina Mills, fumante, au sens propre et au sens métaphorique car tandis qu'elle remplaçait la boule de feu dans sa main par des bouteilles d'alcool, son visage était toujours un peu renfrogné.
Forcément, Amelia dirigea ses pas vers son amie, inquiète, tandis qu'un garde olympien s'en allait dans l'autre sens.
- Euh... salut Regina, tenta-t-elle presque timidement. Tout va comme tu veux ?
Elle l'espérait sincèrement car ç'aurait été dommage d'être de mauvaise humeur alors qu'Olympe ouvrait ses portes aux mortels et que les titans (en tout cas Atlas) s'avéraient être de charmantes personnes.
- Il m’a traitée de vieille, asséna brutalement l'ancienne méchante reine.
Ah.
Amelia s'était attendue à beaucoup de choses mais pas à ça. Elle se mordit la lèvre inférieure puis, affichant une moue contrite, tapota amicalement l'épaule de Regina.
- Moi je te trouve très jeune et en pleine forme ! assura Amelia. Et puis, tu sais, l'âge c'est dans la tête !
Et il faut croire que ces quelques douces paroles suffirent à rendre son sourire et sa sérénité à Regina :
- Tu sais toujours comment me remonter le moral !
- Je fais au mieux ! répondit Amelia en souriant à son tour.
Puis ses yeux noisettes, qui continuait de scruter la foule, se posèrent sur Lena, une jeune femme qu'elle connaissait pour l'avoir vue aux Alcooliques Anonymes car Amelia fournissait régulièrement ces réunions en petites douceurs de toutes sortes. Contre toute attente, elle qui était pourtant si bavarde d'ordinaire, savait se montrer discrète au sujet des participants de ces réunions et n'abordait jamais le sujet ailleurs, avec les intéressés ou avec d'autres personnes. D'ailleurs, elle n'avait jamais vu Lena dans un autre contexte et sans vouloir jouer les marraines de sobriété, songea que c'était une belle opportunité que d'aller échanger avec elle.
- En tout cas si un autre garde t'énerve - je t'accorde qu'ils sont spéciaux, on m'a téléportée dans la cuisine sous prétexte que je suis pâtissière, précisa la commerçante, tu pourras toujours raviver la flamme du barbecue ! lança-t-elle avec un clin d'œil espiègle. Si tu veux bien m'excuser, je viens d'apercevoir une connaissance...
- Pas de soucis. On se verra peut être tout à l’heure, rétorqua Regina.
Quelques instants plus tard, Amelia se trouvait à la hauteur de Lena, c'es-à-dire à l'endroit où la pâtissière avait laissé ses éclairs, un peu gênée d'avoir à la main un cocktail alcoolisé. Mais quand elle l'avait demandé à Atlas, elle ne pouvait pas savoir qu'elle croiserait Lena !
- Salut Lena ! Dis moi, tu as l'air en forme ! Tentée par les éclairs ?
La question était venue naturellement, parce que les circonstances y étaient propices et que parler de pâtisseries étaient plus convenu que de mentionner la façon dont Lena luttait contre l'alcoolisme.
-Amelia ! Salut ! répondit la jeune femme en souriant. Oh oui ! approuva-t-elle avec un signe du menton en direction des éclairs. Mais lequel me conseilles tu ? D’ailleurs j’ai empêché un garde de partir avec toute la cargaison.
- Eh bien ça dépend de tes goûts, personnellement, je les trouve tous très bons mais mon avis n'est peut-être pas très impartial. Si tu cherches quelque chose de réconfortant je te dirais de prendre chocolat : c'est une valeur sûre et ça fait toujours plaisir. Si tu préfères quelque chose qui peps en bouche opte plutôt pour citron ou framboise... Et si tu n'arrives pas à te décider prends en plusieurs, ils sont là pour être mangés de toute façon ! J'en avais déjà donné un à garde fan d'éclair au café, d'ailleurs. C'est peut-être dans leur ADN d'aimer les éclairs, imagina Amelia, amusée par l'image mentale que créait l'anecdote de Lena dans son esprit. Merci, en tout cas, d'avoir fait en sorte que les autres invités puissent y goûter.
- Mais je t’en prie, sourit encore Lena en attrapant - comme suggéré - un éclair au chocolat et un à la framboise ce qui amusa énormément Amelia. Je vais tester ces deux là ! C’est des valeurs sûres pour mes papilles ! affirma-t-elle avant de les manger rapidement, quoique plus lentement qu'Atlas (à cause de sa nature titanesque, peut-être). Tu pourras m’apprendre à en faire ? Je t’avoue qu’à part des cookies, je sais pas faire de pâtisseries.
- Oui, je pourrais te montrer, si tu veux, aucun souci, accepta Amelia qui, gentille comme elle l'était, refusait rarement quelque chose. C'est pas bien compliqué, il faut savoir faire de la ganache et de la pâte à choux et c'est à peu près tout. Mais le secret c'est que la pâte à choux supporte très mal l'humidité donc il faut bien faire attention aux conditions dans lesquelles on travaille - et ne pas s'essayer aux éclairs un jour de pluie en gardant la fenêtre ouverte, résuma la pâtissière.
- Je note, je note, assura Lena avant d'attraper un verre de jus de fruits à proximité pour le porter à ses lèvres avant de poursuivre fièrement : 61 jours aujourd’hui.
- Waouuh ! félicitations ! s'écria Amelia, sincère. Ca va, tu tiens le coup ? Tu compenses pas trop avec le sucre, j'espère ? demanda-t-elle, soucieuse. Pas que je veuille pas faire des affaires, hein, mais... tu sais les caries, le diabète, la prise de poids...
Lena rit de bon cœur et continua :
- Merci et non t’en fais pas, je me fais plaisir mais je compense mes apports en sucre avec le sport. Je vais à la salle trois fois par semaine. Ça me fait du bien à l’esprit.
- Tant mieux alors. Tu as l'air de te débrouiller comme une cheffe, c'est bien, opina Amelia. Mais je t'ai peut-être interrompue en te sautant dessus comme ça, non ? T'avais vaguement l'air de chercher quelqu'un et ça m'étonnerait que ce soit moi parce qu'on est à Olympe.
Sans confirmer totalement qu'Amelia avait raison, Lena opina et lui sourit, assurant :
- C’est toujours un plaisir de discuter avec toi Amelia. Peut être à plus tard, ajouta-t-elle avant de prendre congé et de continuer sa recherche mystérieuse.
La pâtissière la salua d'un signe de la main et resta près de ses éclairs, à observer les va et viens de la foule.
Elle était venue au barbecue en emportant avec elle son sac à main mais sans prendre la peine de vérifier ce qu'il contenait, à savoir ses papiers, sa carte bancaire, des mouchoirs, un baume pour les lèvres, un trousseau de clés avec celles de la maison, de la voiture et de la boutique et aussi son téléphone portable, entre autres choses. Ce dernier se rappela à son bon souvenir quand elle en reconnut le ping immanquable d'un SMS qui venait d'arriver et farfouilla machinalement dans ledit sac afin de l'en extirper, ne réalisant qu'une fois le téléphone entre ses mains qu'elle venait de faire une sacrée découverte : les téléphones portables humains captaient - et vraiment très très bien en plus - à Olympe ! Qui l'eut cru ? Certainement pas Amelia qui n'y connaissait rien en divinité ! Mais la pâtissière ne s'attendait pas non plus à ce que cette découverte soit faite pour qu'elle reçoive un texto vraiment très étrange d'un numéro inconnu :

"J'ai passé des mois à te chercher...".

Amelia papillonna des yeux plusieurs fois et allait répondre par un "euuuh..." peu inspiré qui ne rendait pas hommage à son éloquence quand un second message apparut sur l'écran :

"Je t'ai enfin retrouvée... "

"Amelia", ajouta un troisième SMS.


Au lieu d'imaginer qu'elle avait affaire à quelqu'un de louche (car Amelia faisait facilement confiance et voyait toujours le bon côté des choses et des personnes), la pâtissière songea qu'elle avait oublié la liste exhaustive des personnes à qui elle avait donné son numéro de téléphone et qu'elle n'avait pas pensé à rajouter le numéro en question dans son propre répertoire. Elle songea aussi que, malheureusement, elle allait devoir demander qui c'était car les messages ne lui apprenait pour le moment qu'une chose : cette personne la cherchait et connaissait son prénom.
Si elle n'avait pas enterré Michael, son mari, quelques années plus tôt, Amelia se serait prise à rêver que les messages venaient de lui mais chassa rapidement cette pensée afin de ne pas raviver de douloureux souvenirs. L'appel entrant, émanant du même numéro inconnu, l'aida également à se détourner de ces souvenirs et, machinalement, Amelia décrocha parce qu'elle décrochait toujours - les démarcheurs l'adoraient, de fait, car elle ne parvenait jamais à leur raccrocher au nez.
Cette fois pourtant pas de démarchage mais une respiration à l'autre bout du fil.
- Euh... Allô ? Y a quelqu'un ? demanda Amelia en s'éloignant du buffet pour trouver un endroit plus calme au cas où il y aurait vraiment une conversation.
Et finalement, après un petit moment, on répondit d'une voix trainante aux accents de la mafia :
- Amelia...
La jeune femme ne manqua pas de reconnaitre la voix du Big Boss de Zootopie avec qui elle s'était auto mariée quelques années plus tôt pour éviter de mourir, qu'elle avait ensuite recroisé et dont elle avait espéré ne plus jamais avoir de nouvelles ensuite.
Manifestement, c'était un échec. Il l'avait retrouvée, comment, elle ne savait pas, probablement parce qu'il avait des contacts ou que, pire, il était à Olympe. Ca, Amelia ne le souhaitait vraiment pas alors elle commença à tourner la tête dans tous les sens à sa recherche, apeurée.
Mais le plus terrifiant c'était probablement qu'il n'avait pas dit son prénom sur le ton de l'interrogation mais sur celui de l'affirmation - celle de son succès, sans doute, une perspective qui perturba tellement Amelia qu'elle raccrocha et manqua de jeter son téléphone très loin, comme s'il pouvait lui faire du mal ou faire apparaitre le Big Boss sous ses yeux.
D'ailleurs, elle espérait qu'aucun smartphone ne pouvait faire ça et qu'Apple ne ferait jamais de mise à jour pour que ce soit possible.
Le cœur battant la chamade, la pâtissière essayait d'effacer cette horrible pensée de sa tête tout en se persuadant que le Big Boss n'allait pas apparaitre au barbecue divin, quand un sacré costaud et une jeune femme indienne (d'Inde) passèrent à côté d'elle pour déposer des poids à côté du barbecue.
Cette vision sidéra tellement Amelia qu'elle oublia momentanément son malheur mais, manifestement, son visage demeura marqué par ses angoisses car le grand balèze s'enquit de son état.
- Ca va ?
- Franchement... Je sais pas trop, avoua Amelia. Oui parce que je suis à Olympe et que le barbecue est très chouette et non parce que... Comment vous dire... Voilà. Le mieux c'est de commencer par le commencement. Une fois j'étais dans un endroit qui s'appelle Zootopie et j'ai été ordonné prêtresse pour marié le boss de la mafia locale, qui était un rat, genre, littéralement avec quelqu'un. Mais la mariée a disparu, pris la fuite, je sais plus trop et comme il tenait VRAIMENT à se marier et que je suis un peu idiote des fois... Bah disons que j'ai officié à ce mariage en étant la mariée. Je sais j'ai fait une grosse bêtise mais je voulais pas qu'il tue des gens à cause de ça ! Et ensuite on a quitté Zootopie, je pensais qu'on se reverrait jamais sauf qu'il vient de m'appeler ! Vous croyez ça, vous ? D'ailleurs il est vraiment top le réseau ici. Félicitations. Mieux que la G4, ne put-elle s'empêcher d'ajouter. Et vous, ça va ?
Et c'est ainsi que Cookie devint psy. Telle aurait pu être la conclusion de cet instant incroyable - au sens premier du terme - sauf qu'il était peu probable que ce grand gaillard n'embrasse pareille carrière. Son truc, ça avait quand même l'air d'être le sport avant tout. Toutefois, ça ne l'empêcha pas de répondre :
- Je vois, sourit-il, amusé, en croisant les bras sur son énorme torse musclé. Et là, il rappelle, remarqua-t-il d'un signe du menton en direction du téléphone toujours dans la main d'Amelia. Je crois qu'il faut décrocher.
- Mais pourquoi ? Si je décroche il va dire qu'il veut que je vienne vivre avec lui à Zootopie, pas qu'il veut qu'on divorce ! paniqua la pâtissière.
Faire l'autruche c'était des fois plus facile, même quand on avait jamais été une lionne.
- Si tu ne décroches pas il va insister encore et encore. Autant être claire avec lui non ?
Il avait raison, concéda mentalement Amelia. Elle prit donc une grande inspiration et décrocha. L'instant d'après, elle affichait un immense sourire très faux sur ses lèvres même si le Big Boss ne pouvait pas le voir.
- Allô ? demanda-t-elle. Pardon, on a été coupés, mentit-elle en songeant que ce n'était pas non plus tout à fait faux : ils avaient été coupés mais par elle. Aloooors, tu voulais quelque chose de spécial ? demanda-t-elle aussi nonchalamment que possible, ne pouvant pas éviter les politesses d'usage car elle était bien élevée.
- Oh Amelia, se réjouit-il. Ma douce épouse. Cela fait tellement longtemps. Je n'ai eu cesse de te chercher jusqu'à ce jour béni entre tous. Mario ? Mario ? Viens. Écoute. C'est Amelia au bout du fil. Tu l'entends ? Dis bonjour à Mario.
- Euuuh... Bonjour... Mario, s'exécuta Amelia incapable de se rappeler si elle était censée le connaitre ou pas. Tout va comme vous voulez ?
Ca, Amelia ne le saurait jamais car le Big Boss enchaina sans lui laisser le temps de parler :
- Je suis arrivé à Storybrooke. J'ai hâte de te revoir, déclara-t-il.
C'est sans doute un miracle que le cœur d'Amelia tint bon tant l'idée l'horrifiait. Plus ça allait et plus elle se sentait piégée. Le grand costaud ne l'avait pas tellement aidée, en fait, et en plus, la situation l'amusait.
- Ah... commenta-t-elle lentement pour chercher ses mots. C'est une sacrée nouvelle... Mais... Pourquoi ? Je veux dire : qu'est-ce qui vous amène ? Zootopie ne va pas vous manquer ?
Elle espérait que ce n'était pas pour elle qu'il était là mais pour ses magouilles de mafieux. Tout sauf venu pour la retrouver et l'aimer jusqu'à la fin de ses jours car quelque chose disait à Amelia qu'il serait du genre à tous les enterrer, une perspective qui horrifia tout bonnement la pâtissière. Elle se demandait même comment elle faisait pour ne pas pleurer ou hurler "JE VEUX DIVORCER DE CE MARIAGE QUE J AI CONTRACTE UNIQUEMENT PARCE QUE SINON TU ALLAIS TUER DES GENS QUI N Y POUVAIENT RIEN". Peut-être allait-il se vexer qu'Amelia ne témoigne aucune joie à l'annonce de sa venue en ville et demander lui-même le divorce, ce qui réglerait tout mais la jeune femme en doutait.
- Ne t'en fais pas pour Zootopie. J'ai de très grands projets pour Storybrooke, annonça-t-il en lui faisant peur mais en se voulant rassurant. Et pour nous deux, ajouta-t-il pour achever de lui glacer le sang. Je dois te laisser. J'enverrai quelqu'un te chercher prochainement pour te montrer notre nouveau chez nous. À bientôt me Amor.
Blême, Amelia se tourna vers le grand gaillard qui l'avait si bien (mal) conseillée.
- Vous pensez vraiment que les choses sont arrangées ? Seigneur... maintenant il veut qu'on habite ensemble et j'ai même pas eu le temps de crier que je veux divorcer ! se lamenta la pâtissière.
- Ah les jeunes amants. Ça commence rarement par le mariage mais quand ça passe le cap ca va souvent très vite vers le divorce. À Olympe on se contente de s'éclater. Allez fais toi plaisir, lui conseilla l'autre. Mange. Bois. Et... Oublie ton Roméo pour aujourd'hui.
Sur ces bonnes paroles, il lui asséna une tape amicale dans le dos qui, vu sa force, manqua de faire exploser la colonne vertébrale d'Amelia. Ceci dit, elle prit son conseil en compte et vida son cocktail d'une traite.
Bien. Il fallait qu'elle trouve quelqu'un pour faire annuler ce faux mariage... mais plus tard. Elle était venue à Olympe pour prendre du bon temps et doutait qu'il existe un dieu des divorces, de toute façon.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         

 
Sisters in trouble
 
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


ϟ Contenu sponsorisé ϟ








Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Saison 9, événement #1 : Un Barbecue Olympien





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Olympe d'Amour