« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
PC Portable Gamer 16” ASUS ROG Zephyrus G16
Voir le deal
1639.99 €

Partagez
 

 C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


Barbara Marteau
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Barbara Marteau

| Avatar : Lubna Gourion

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 M%C3%A8re-et-fille-o

| Conte : Mère & Fille
| Dans le monde des contes, je suis : : La fille

| Cadavres : 424



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-10-02, 21:46

Il fallait bien reconnaître que ce qu'Amelia lui racontait lui donnait à réfléchir. Aïe! Pas trop! Ca lui faisait mal à la tête. Mais elle devait avoir raison. Barbara lui fit signe de la main de s'expliquer un peu plus tranquillement. On aurait dit qu'elle avait bu et qu'elle avait besoin de prendre le temps d'émerger. Là, ce n'était pas le cas, c'était juste qu'elle devait se reconnecter à la réalité , et qu'elle avait besoin que cela se fasse dans la douceur, à son rythme. Déjà qu'elle n'en avait pas envie, si elle ne pouvait pas prendre le temps en plus, ce serait la goutte d'eau.

Ca sert à rien de pleurer, après quoi ? Tu pleures, les larmes coulent, et puis ça sèche, mais si ce qui te rend triste ne s'arrange pas, au fond, t'as toujours mal . Mieux vaut hausser les épaules et faire comme si tout allait bien ; au pire se poser comme je viens de le faire .
Je le ferais dans un autre endroit la prochaine fois: c'est inconfortable pour le relever .


Miss Marteau ne fit même pas attention si ces derniers mots se disaient ou si elle allait se faire comprendre. Il était cependant facile à comprendre qu'elle avait du mal à se relever de cette tombe à la pierre dure. C'était de sa faute: elle n'avait pas à s'installer là !

Je me trouve en aucun cas courageuse . J'en ai aucune raison d'ailleurs. Personne ne m'a jamais demandé son aide, à part au travail.


Elle fit de gros yeux lorsqu'elle entendit parler d'un mari, mais ce fut très bref, il n'était plus là. Donc d'une certaine manière, ça les rapprochait dans le sens qu'au final, elles étaient seules toutes les deux. Et ça changeait beaucoup de choses pour Barbara. Amelia connaissait la peine, même si elle était autre et donc ses propos n'avaient plus l'air lambda ou banaux dans son esprit.

Moi, j'ai rien de tout ça . J'ai que ma mère, et elle est restée dans mon monde ... Si , j'ai trois amis, bien sûr. A propos de monde, d'où viens-tu toi ?

Lui vint l'envie de la connaître mieux, qu'elles se racontent leur histoire. La motivation semblait reprendre progressivement le dessus.

J'en suis sûre aussi, lorsque que ma part claire reprend le dessus.. Je pensais avoir envie de boire un coup, mais je n'en suis pas certaine ...C'est plutôt ma part d'ombre qui essaye de reprendre l'ascendant....



Elle se mit à se demander si elle faisait partie de ces gens qui pensaient qu'elle n'était pas prête à aimer ou être aimée justement parce qu'elle était dans cet état-là..Peut-être Amelia finirait-elle par le dire d'elle-même, si c'était le cas...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10139p10-barbara-marteau-te http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10657-un-lien-avec-barbichou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10319-qui-veut-jouer-avec-barb http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f10-les-habitations http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f121-centre-commercial


Amelia Peters
« La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 Sans_t21


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3376



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-10-04, 22:07 « La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia n'était pas d'accord avec Barbara. Elles ne partageaient manifestement la même vision du bienfait des larmes. Mais vu l'état de Barbara, la pâtissière songea qu'il valait mieux, pour les têtes de chacune, ne pas se lancer dans un débat sur l'utilité des larmes. Le débat était bien trop philosophique pour l'instant. Et puis, chacun était libre de gérer et d'apprécier ses émotions comme bon lui semblait.
- Du moment que tu arrives à gérer tes émotions d'une façon qui te convient, peu importe effectivement ce que je pourrais en dire. Ce qui compte c'est que toi, tu y trouves ton compte. Mais... oui... la stèle ne me parait pas le meilleur endroit pour... faire ce que tu faisais, concéda Amelia.
Au moins étaient-elles d'accord sur ce point, un constat pour le moins encourageant au vu de tous les autres sujets sur lesquels Barbara et Amelia ne tombaient pas d'accord. La première avait tous les symptômes d'une bonne grosse dépression quand la dernière avait tous ceux de l'optimisme invétéré prêt à se battre pour apporter un peu de soleil dans la vie des gens.
Sauf que c'était beaucoup plus difficile à faire auprès d'une personne dans l'état de Barbara et que, paradoxalement, il fallait aussi une bonne dose de courage à Amelia pour continuer de, en quelque sorte, s'acharner.
- Je pense que le courage n'a rien à voir avec l'aide qu'on nous demande ou qu'on nous demande pas, commenta doucement la pâtissière. Pour moi c'est davantage lié à la façon dont on affronte les éléments, que ce soit un drame, la solitude, le harcèlement ou des tas de choses en fait, mais aussi à la capacité qu'on a d'être résilient, de se relever, ce genre de choses. Enfin c'est seulement mon avis, précisa Amelia qui ne voulait jamais imposer sa vision des choses à personne - sauf à April quand il s'agissait de sa vie sentimentale. Mais c'est bien si les gens viennent demander ton aide au travail, ajouta-t-elle pour se montrer encourageante. Ca doit vouloir dire que ton avis ou ton expertise comptent, même que tu comptes, raisonna la jeune femme.
Elle espérait que ces quelques mots réussiraient, enfin, à convaincre Barbara de son utilité, du fait qu'elle comptait pour d'autres et, plus important encore, qu'elle avait des raisons de sourire (et de se lever le matin et même de se lever de la tombe où elle avait échoué). Amelia voulait croire que c'était possible pour Barbara de reprendre foi en la vie mais plus le temps passait et plus elle s'interrogeait sur cette possibilité. Et si, en fait, Amelia n'était pas en mesure d'aider Barbara ? La perspective faisait frissonner l'ancienne lionne. Des gens, elle en avait aidé bien plus qu'elle n'avait de toi voire de phalanges pour le compter, si bien qu'elle avait toujours cru pouvoir aider tout le monde. Et peut-être qu'elle se trompait depuis tout ce temps...
Mieux valait ne pas s'appesantir sur cette hypothèse pour le moment, aussi Amelia la chassait de son esprit.
Elle avait remarqué l'air momentanément ahuri de Barbara quand elle avait mentionné son mari et avait senti que ce partage d'expérience non seulement les rapprochait mais aussi qu'il apportait davantage de crédibilité à ce qu'elle pouvait bien dire pour lui remonter le moral. Amelia considéra que c'était un bon début et apprécia de pouvoir laisser son mari reposait en paix, le trouvant de trop dans la conversation présente.
- Je n'ai pas énormément d'amis non plus. J'aime tout le monde, enfin, souvent, disons presque tout le monde, corrigea Amelia, mais je ne crois pas qu'on ait besoin d'avoir 105 amis pour considérer qu'on a de bons amis. Ca c'est la faute de Facebook et des autres réseaux sociaux qui donnent l'impression que plus on a d'amis mieux on se porte mais je pense que c'est faux. Je préfère avoir peu d'amis mais en avoir des excellents qu'en avoir pléthore mais aucun de fiable. Désolée pour ta maman, à propos, ajouta la pâtissière avec une moue contrite. J'imagine que ça doit être difficile... Y a pas moyen d'aller la voir ou la chercher ? de communiquer ?
Amelia avait posé ces deux dernières questions d'une voix plus douce, presque dans un murmure, craignant d'aborder un sujet sensible et de se montrer indiscrète. Ce qu'elle voulait, c'était aider, remonter le moral, pas rappeler de douloureux moments à Barbara. D'un autre côté, elle sentait que ce point pouvait être la clé de voûte de son malheur et qu'il devait, d'une façon ou d'une autre, être adressé.
De la même façon, puisque Barbara lui avait posé une question, Amelia se devait aussi d'y répondre.
- Oh moi je viens d'un endroit qui s'appelle la Terre des Lions, expliqua-t-elle simplement. Du coup j'étais un lion, enfin une lionne, avant. Un sacré changement, pas vrai ? Pour tout te dire, je me préfère comme ça. J'avais pas trop réussi ma vie de lionne. Je réussis mieux dans celle-là, expliqua-t-elle rapidement en haussant les épaules.
Amelia avait trouvé curieux que la question, pourtant si fréquemment posée en ville, tombe à ce moment-là de la conversation, mais n'avait jamais eu honte de qui elle était ou de qui elle avait été. Au contraire ! La vie était une perpétuelle évolution et la pâtissière d'aujourd'hui prenait toujours un plaisir nostalgique à repenser à la lionne d'hier. Elle savait aussi qu'elle était trop souriante et gentille pour effrayer qui que ce soit, avec cette apparence ou l'ancienne.
- Si tu as envie de boire quelque chose, tu peux toujours aller prendre un café ou un chocolat chaud, suggéra Amelia.
Elle n'était pas aussi idiote qu'on pourrait le croire et se doutait qu'il y avait de grandes choses que par "boire un coup" Barbara avait voulu dire "boire de l'alcool" mais fit semblant de ne pas avoir saisi l'idée afin de proposer une alternative plus acceptable. Après tout, le chocolat avait des vertus éprouvées contre la dépression ! Quant au café, il lui donnerait peut-être un coup de fouet bienvenu pour retrouver de l'énergie.
- Ca pourrait peut-être être un bon moyen de canaliser ta part d'ombre, de boire quelque chose de plus doux, poursuivit la pâtissière. Ou alors tu devrais te trouver un exutoire sans risque. Des cours de boxe peut-être ? Tu viens d'où toi, au fait ?
Soudain, Amelia percuta qu'elle n'avait pas retourné sa question à Barbara et que c'était peut-être impoli. Mieux encore, si Barbara pouvait poser ce genre de questions qui détournaient la conversation de ses problèmes, c'était peut-être le signe que tout, finalement, n'était pas perdu !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


Barbara Marteau
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Barbara Marteau

| Avatar : Lubna Gourion

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 M%C3%A8re-et-fille-o

| Conte : Mère & Fille
| Dans le monde des contes, je suis : : La fille

| Cadavres : 424



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-10-09, 21:57

Barbara se doutait bien que même si elle acquiesçait, Amelia ne partageait pas vraiment son avis. Elle n'était pas dans un état qui lui permettrait de débattre . Au contraire, dans cet état-là elle ne serait plutôt pas loin de penser que son avis n'était certainement pas bon. Mais il restait le sien . Une des rares choses qui lui appartenait encore. Son avis. -Ton avis se défend en tout cas... Il a bien de la chance...Mais vaut mieux pas que ce soit moi qui le défende.... Je vis du vide, mon adversaire est du vide . J'essaye de me persuader que je suis là pour quelque chose, sans savoir quoi et cette idée me perd ou me pervertit . Sûrement, les deux. Je compte ouais, bien pour ça que j'ai pas cherché à faire pire que ce que tu m'as vu . Elle venait de dire que le suicide était un acte de faible donc elle reconnaissait par ces dires que sans ses amis elle le serait dire elle le serait encore plus . -J'ai surtout trois amis très proches, et d'autres, sont des amis mais que je ne revois plus depuis que nos chemins se sont croisés quelquefois. Elle se demanda alors pourquoi ce maudit chapeau n'avait pas essayé de les faire communiquer avec sa mère et son regard marqua de l'énervement. C'était vrai, pourquoi ne l'avait-il pas fait ? Au moins essayé ?

Lorsqu'elle lui parla de la Terre des Lions...Elle reprenait des couleurs. Elle se remettait à espérer. Pourquoi ? Parce qu'elle repensait à Samuel...A leurs échanges...au petit crush qu'elle a eu pour lui ...à sa manière de toujours mettre Evie dans la conversation...Barbara s'était juré de la chercher et de tout faire pour les rabibocher. Elle sourit. Ce fut une coïncidence qui tombait décidément à pic.Juste ce qu'il fallait pour la rebooster.

- Le monde est petit ...Figure-toi que j'en connais d'autres qui viennent de là...Le beau Samuel qui ne jure que par sa belle ...D'ailleurs tu ne saurais pas où je peux la trouver ? Il faut absolument que je lui parle..

A cet instant, elle n'avait besoin de rien pour être requinquée...Elle l'était !

- Je viens d'un monde similaire mais sans la magie qui se trouve ici ...J'aimerais mieux utiliser mon corps de femme plutôt que mes poings tu vois . Ah ça , miss Marteau avait besoin de se sentir femme, désirée, comblée, c'était là ce qui lui manquait. Aimée, serait encore mieux, mais ça, elle n'était pas prête de l'espérer à nouveau..
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10139p10-barbara-marteau-te http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10657-un-lien-avec-barbichou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10319-qui-veut-jouer-avec-barb http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f10-les-habitations http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f121-centre-commercial


Amelia Peters
« La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 Sans_t21


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3376



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-10-12, 20:43 « La vie c'est pas de la tarte ! »

Pour la faire courte, la majeure partie de cette conversation était aussi efficace que de donner des coups d'épée dans l'eau en espérant la fendre durablement. A se demander pourquoi Amelia s'y accrochait encore au lieu de tourner les talons, une remarque que nous avons d'ailleurs déjà faite mais que nous refaisons pour souligner l'impression étrange de tourner en rond dans un bocal depuis un moment.
- Tu devrais peut-être essayer de reprendre contact avec ces autres amis que tu as perdu de vue... Enfin, si c'est possible, ajouta Amelia afin que ses conseils prennent en compte les aléas que le sort noir avait causé dans certaines situations. Et si ce n'est pas possible, trois amis c'est plus que ce que certaines personnes ont, fit-elle observer avec douceur pour ne pas risquer de braquer Barbara mais, peut-être, lui faire prendre conscience de certaines chances qu'elle avait.
Amelia hésita à rentrer dans les détails de sa vie amicale qui, comme chaque autre pan de sa vie, était un peu bancal, mais se ravisa finalement. Ce n'était sans doute pas le moment et c'était peut-être donner du grain à moudre à l'état dépressif général de la jeune femme. Elle se contenta donc de faire ce qu'elle faisait le mieux dans ce genre de situation : positiver.
- Ca m'étonnerait que ces trois amis n'aient pas envie de te voir, de passer du temps avec toi, d'écouter tes confidences, de t'aider. C'est fait pour ça, les amis, rappela-t-elle encore.
Une fois encore, par délicatesse, Amelia ne poursuivit pas le raisonnement, sinon elle aurait ajouté que dans le cas contraire il valait mieux changer d'amis. Conseiller à une personne dans un état aussi instable que celui de Barbara de couper les ponts avec ce qu'elle considérait sans doute comme seulement quelques amis n'était assurément pas une bonne idée.
Lui raconter son ancienne vie en semblait une meilleure, à en croire les couleurs, l'intérêt et le presque peps qui revenait en Barbara à l'évocation de la Terre des Lions. Oh, bien sûr, elle n'était pas la première humaine depuis toujours à s'étonner de découvrir que son interlocutrice n'avait pas toujours été un bipède si peu poilu mais Amelia ne parvenait toujours pas à se faire à l'intérêt que cette histoire, si banale à ses yeux, pouvait susciter. Pire encore, elle n'en retirait aucune fierté, seulement le plaisir d'une douce nostalgie sur un passé qui avait créé, malgré elle, un présent qu'elle jugeait globalement plus enviable.
Puis elle comprit pourquoi la Terre des Lions intéressait tellement Barbara. A cause de Samuel, pardon, du "beau Samuel". Le qualificatif ne manqua pas de faire sourire sa tante préférée (auto-proclamée, certes) avant qu'elle ne commence, ne pouvant s'empêcher de trop réfléchir à tout, si l'adjectif n'indiquait pas que Barbara avait un crush sur son neveu et que cet amour impossible n'était pas en partie la raison pour laquelle la jeune fille était malheureusement.
- Eh bien tu connais mon neveu ! commenta vivement Amelia, non sans fierté.
Même si Samuel n'était pas le jeune homme le plus dégourdi de la Terre (qu'elle soit aux lions ou non), Amelia avait toujours eu énormément de tendresse à son égard, et de fierté, aussi. Il avait su s'adapter, se construire tout seul, faire face à ses erreurs et les assumer. La pâtissière trouvait son attitude admirable et déplorait seulement son manque d'initiatives auprès des filles, ou plutôt auprès de la fille, Even.
- T'as raison, approuva la jeune femme. Le monde est petit, surtout ici... Là, tout de suite, je ne sais pas où est Even, désolée... Tu as essayé d'aller chez elle ? tenta Amelia. Sinon je peux lui passer un message la prochaine fois que je la vois ou tu peux peut-être l'appeler.
Fidèle à son besoin compulsif d'aider, Amelia venait d'offrir toutes les solutions qui lui passaient par la tête, sans rien questionner, surtout pas l'envie qu'Even pourrait avoir (ou non) de parler à Barbara. Forcément, elle les imaginait amies ou en tout cas bonnes connaissances, indépendamment des sentiments que Barbara nourrissait ou pas envers Samuel.
A en juger par l'effet aussi soudain et inattendu que cette petite conversation avait eu sur la jeune fille, qui apparaissait à présent totalement remise de ses malheurs, presque prête à bondir sur des ressorts qui auraient poussé sous ses pieds, le neveu d'Amelia était un élément essentiel dans la vie de Barbara. Un genre de clé de voûte. Un ami, peut-être. Finalement, et malgré, Amelia avait peut-être réussi à apporter quelque chose, du bonheur ou de l'espoir, à moins que ce ne soit autre chose, à Barbara. Elle retrouvait confiance en ses talents sociaux et se sentait de nouveau plus à l'aise dans la conversation.
- Il a l'air sympa ton monde d'origine, poursuivit la pâtissière. Moi, des fois, voire souvent, je me passerais bien de la magie d'ici. Y en avait pas non plus chez moi, juste des croyances relatives aux étoiles et c'était très bien comme ça, développa-t-elle sommairement.
Plus de détails n'apporteraient sans doute pas grand-chose à Barbara d'autant plus qu'elle connaissait Samuel. Il était plus que probable que les deux jeunes gens aient déjà discuté plus en détails de leur monde respectif et Amelia ne tenait pas particulièrement à retourner dans le bocal à poisson dont les deux femmes s'étaient tant bien que mal extirpées quelques minutes auparavant, surtout pas maintenant qu'elle comprenait mieux les objectifs de bonheur que Barbara s'était fixés : avoir une vie sexuelle comblée... et peut-être l'amour qui va parfois avec.
En clair, elle n'était pas spécialement bien tombée en tombant sur Amelia, l'âme peut-être la plus romantique de la ville. Pour l'ancienne lionne, le sexe ne comptait pas autant que les sentiments, que l'amour, celui qu'on écrivait avec un grand A et qui durait éternellement, celui qu'elle avait connu et perdu trop tôt, malheureusement.
Autant se le dire tout de suite : depuis qu'elle avait perdu Michael Amelia n'avait pas eu l'ombre d'une vie sexuelle et le vivait très bien, merci pour elle. La pâtissière n'en était pas pour autant totalement prude et savait qu'il existait d'autres moyens pour ressentir du plaisir, doutant toutefois que ce soit exactement ce que Barbara entendait par "utiliser son corps de femme".
Quoi répondre, alors ? Qu'on pouvait parfaitement vivre une vie épanouie sans rapport charnel ? Que Barbara n'avait qu'à s'inscrire sur ces sites de rencontres qui permettaient aussi de se contenter de prendre du bon temps entre adultes consentants ? Qu'il n'y avait rien de mal à investir dans des gadgets ? Qu'en 2022 c'était courant d'avoir des sex friends ? Bizarrement, Amelia n'était pas certaine qu'une de ces recommandations lui conviennent...
- Oui... c'est compréhensible, reprit finalement Amelia d'une voix plus lente qui lui donnait davantage de temps pour réfléchir à ce qu'elle allait dire. Peut-être que tu peux commencer par prendre soin de toi pour commencer ? Par exemple... apprendre à t'aimer, toi, en tant que personne, que femme, apprendre à te mettre en valeur, davantage, je veux dire, car tu as déjà l'air d'une fille sympa et mignonne, se sentit-elle obligée de préciser pour ne pas atteindre l'amour propre déjà fragile de Barbara, parce qu'il parait qu'il faut d'abord s'aimer soi-même avant que les autres y arrivent, tu vois ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


Barbara Marteau
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Barbara Marteau

| Avatar : Lubna Gourion

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 M%C3%A8re-et-fille-o

| Conte : Mère & Fille
| Dans le monde des contes, je suis : : La fille

| Cadavres : 424



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-10-16, 19:50

Si c'était possible ? Bonne question...Elle ne savait pas...Il faudrait qu'elle envisage d'essayer déjà...Ca lui donnerait un but...Oui c'est ça...Un but...Pas un but de football ou de handball, mais une raison de vivre, de continuer, un motif , un objectif . C'était de ça que Barbara avait besoin.

- Je ne le saurais pas si je n'essaye pas . On verra une fois que j'aurai essayé. C'était évident et bateau, mais parfois, il fallait prononcer ces mots, pour les étayer, se motiver, et montrer aussi qu'elle avait compris que rien n'était perdu d'avance , qu'il fallait d'abord tenter. On trouvera toujours plus pauvre que soi, mais on trouvera toujours plus riche aussi . Il y avait encore décidément du travail, même si c'était sur la bonne voie.

-Ils savent déjà tout... Barbara ne voulait leur imposer, ni cet état, ni empirer, ni toujours toujours leur rabâcher les mêmes choses...Elle ne voulait pas être pénible, mais surtout maintenant elle réalisait qu'elle ne voulait surtout pas leur imposer le douloureux spectacle d'une déchéance. Eliza moins, mais Elena et Jack en avaient déjà bien vu assez.

-Ah, tu es sa tante ? C'est un super hasard que le destin m'ait fait croiser ta route. Faut croire qu'il voulait pas que je reste à me morfondre. Mais j'espère que c'est pas pour rien. Je sais ce que j'ai affaire, maintenant faut que j'ai les moyens de le faire.

A défaut de plaire aux garçons, à Samuel en tout cas, miss Marteau comptait bien se donner à fond pour que lui puisse être enfin heureux avec sa belle Evie.

-J'ai pas ces infos là malheureusement. Et Samuel par hasard, tu saurais où je peux le trouver ? Peut-être qu'ils sont ensemble déjà et que du coup j'ai rien à faire...Encore... Ce qui la fit sourire, mais se renfermer encore, même brièvement dans la tristesse...Elle voulait tellement se sentir utile !

- Moi je m'en passe et j'avoue que c'est très bien pour moi. En gros, c'est un chapeau qui m'a amené là, et il m'en fait voir de toutes les couleurs. Heureusement, ce sont des amis qui le gardent, j'espère qu'il se tient à carreaux avec eux. Cet espoir était malheureusement vain, mais rien ne lui confirmait à elle pour le moment.

M'aimer...Voilà quelque chose d'extrêmement compliqué...Mais d'évident. Je crois que j'étais pas si loin de m'apprécier tout à l'heure sur cette tombe...Je dois avouer que je croyais , comme toi...Faire ce que tu pensais...Mais je rêvais, vraisemblablement.. Je n'avais pas honte. Il n'y a pas que les hommes qui font ça ..C'est un besoin et c'est nécessaire pour toute femme, mais il ne faut pas faire ça n'importe où ...J'ai pas l'impression que mes amis aient besoin que je m'aime moi pour m'aimer eux..
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10139p10-barbara-marteau-te http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10657-un-lien-avec-barbichou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10319-qui-veut-jouer-avec-barb http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f10-les-habitations http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f121-centre-commercial


Amelia Peters
« La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 Sans_t21


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3376



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-10-18, 18:10 « La vie c'est pas de la tarte ! »

Si les amis de Barbara "savaient déjà" tout ce qu'elle vivait, s'ils avaient, comme Amelia le comprenait, étaient témoins de son abyssale tristesse... alors pourquoi ne l'entouraient-ils pas de tout leur amour ? Pourquoi avait-elle l'air si seule ? Quelque chose, manifestement, échappait à Amelia qui ne voulait pas non plus mettre les pieds dans le plat en posant trop de questions. Peut-être qu'elle ne savait pas tout - parce qu'elle n'avait pas à tout savoir de la vie de Barbara - et peut-être qu'elle ferait mieux de ne pas prendre partie, ce que la pâtissière choisit finalement de faire.
Même s'il semblait qu'elle n'avait pas la même notion de l'amitié que les amis de Barbara.
Il semblait surtout que Barbara avait, contre toute, attente décider de combattre son état dépressif et mieux valait capitaliser sur ce sacré progrès avant qu'il ne retombe comme un soufflé mal cuit.
- Je dis toujours que le hasard fait bien les choses, reprit Amelia en souriant.
Surtout à Storybrooke, ne put-elle s'empêcher d'ajouter mentalement. Je dis aussi toujours que rien n'est jamais perdu d'avance tant qu'on a pas essayé et tu en es probablement la prochaine preuve, poursuivit-elle pour l'encourager avec énergie.
Les signes ne trompaient pas : si Barbara savait ce qu'elle avait à faire et cherchait seulement les moyens d'y parvenir, alors c'était qu'elle avait enfin trouver un but capable de lui maintenir la tête hors de l'eau. Grisée par cette victoire presque inespérée, Amelia était prête à déployer de grands moyens pour, justement, l'aider à trouver les moyens qui lui manquaient pour le moment. Par chance, en sa qualité de tante préférée de Samuel, Amelia disposait d'informations susceptibles d'aider Barbara.
- Attends, je vais te l'écrire quelque part, réagit-elle au quart de tour en commençant à farfouiller dans son sac à main rouge. L'adresse d'Even, je veux dire, précisa Amelia après réflexion.
Après avoir fourragé jusqu'aux tréfonds de son sac, la petite main d'Amelia en extirpa un carnet qui lui servait généralement à pouvoir noter en toutes circonstances les idées qui lui venaient pour son commerce mais qu'elle utilisait parfois pour noter ses plans "machiavéliques" pour interférer dans la vie de ses proches et qu'elle utilisa cette fois pour y noter l'adresse à laquelle trouver Even avant d'arranger la feuille et de la tendre à Barbara.
- Et voilà ! Je t'ai aussi mis l'adresse où habite Samuel, des fois que, ajouta la pâtissière. S'il n'y est pas tu peux toujours aller voir là où il travaille, poursuivit Amelia sans préciser l'endroit, jugeant qu'une amie connaissait forcément le métier de son neveu, ou alors des fois il traine dans ma pâtissière mais c'est pas si souvent que ça, même s'il est gourmand ! s'exclama la jeune femme en gloussant.
L'idée qu'à ces mots elle faisait aussi de l'auto-promotion pour son commerce n'effleura même pas l'esprit charitable d'Amelia. Plus déterminée que jamais à aider Barbara à trouver sa juste place dans ce monde, elle enchaina, presque sans reprendre son souffle :
- Tu sais, la relation entre Even et Samuel est trèèèèèèèèèèès compliquée à faire tenir, assura-t-elle en opinant. Ils sont aussi nuls l'un que l'autre en relations sentimentales et ça a littéralement pris des années pour qu'ils se rendent compte de leurs sentiments. Surtout Samuel, précisa Amelia en souriant affectueusement.
Elle ferma momentanément les yeux pour se remémorer les instants les plus épiques de cette histoire d'amour pas comme les autres et manqua de s'oublier dans ses souvenirs.
- Enfin bref, reprit-elle après s'en aperçue. Tout ça pour dire qu'on sera jamais de trop pour les aider à faire prospérer cette relation et que tu n'arrives pas trop tard, conclut l'ancienne lionne, se voulant rassurante vis-à-vis Barbara qui laissait sous-entendre (sans réelle subtilité, ce qui permettait à Amelia de lire en elle presque comme en un livre ouvert) qu'elle n'allait - encore - servir à rien.
C'était évidemment faux, tout le monde servait à quelque chose - tous les objets aussi, apparemment, puisqu'Amelia découvrait qu'ils permettaient de voyager d'un monde à l'autre et était trop prise de cours pour avoir quelque chose à en dire. Il restait seulement (et c'était probablement ça le plus difficile) à le faire voir à Barbara.
Amelia était sincèrement désolée de la voir si incertaine de sa valeur et pas spécialement persuadée d'avoir les mots justes pour réellement l'aider mais ne se voyait pas non plus lui conseiller un coaching avec Deborah Gust. La rouquine flamboyante n'avait plus besoin de prouver ni ses talents ni ses méthodes particulièrement cash qui ne feraient, Amelia en était persuadée, aucun bien à Barbara. Mais qui alors ? et quoi ? La pâtisserie n'apportait pas réellement de réponses à cette affaire...
L'ancienne lionne accueillit les dernières confessions de Barbara avec une moue un peu contrite, qui témoignait davantage de son impuissance que d'un jugement de valeur vis-à-vis de ce que la jeune femme faisait dans l'intimité.
- Je ne sais pas trop pourquoi c'est comme ça, avoua-t-elle. L'amitié et l'amour c'est pas pareil, on a moins besoin de séduire ses amis que ses amoureux, enfin, je pense... Il y a des gens qui doivent mieux savoir que moi... Ca doit être une histoire de phéromones et de première impression, et puis tes amis t'ont peut-être connue avant... Je ne sais pas trop comment on fait pour s'aime soi-même. Ca doit être une question de confiance en soi mais aussi de bienveillance envers soi-même et de diminuer les exigences qu'on a envers sa personne parce qu'on ne sera jamais parfait alors autant s'aimer comme on est, non ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


Barbara Marteau
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Barbara Marteau

| Avatar : Lubna Gourion

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 M%C3%A8re-et-fille-o

| Conte : Mère & Fille
| Dans le monde des contes, je suis : : La fille

| Cadavres : 424



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-10-24, 17:24

Elle n'avait rien à savoir de plus. Barbara ne tenait pas à s'accaparer ses amis en leur réclamant leur aide ou leur présence à tout bout de champ. Ce n'était pas sa conception de l'amitié d'une part, et de l'autre, si elle était avec eux, c'était du temps qui ferait qu'elle ne serait pas en train de se tisser aussi des nouveaux liens. Elle en avait tout autant besoin...Et surtout, elle continuait d'y croire, indirectement.

Ses yeux s'illuminèrent lorsque Amelia lui nota l'adresse d'Even. Elle fit une petite mine confuse lorsqu'elle lui évoqua à demi-mot le travail de Samuel. Il avait du lui en parler certes, mais...Avec son virage et sa déprime, le fait était que Barbara avait totalement zappé. - Excuse-moi, mais...Où est-ce que Samuel travaille déjà ? Elle se sentait coupable d'avoir oublié ça , si tenté qu'il l'avait même intéressé comme garçon

- Eh bien... C'est mon point commun avec eux deux...La différence c'est que moi j'ai personne qui est réciproque avec moi.. fit-elle, résignée à ce que cela ne change jamais.

- Je pourrais aussi tout faire foirer alors que ça s'améliore entre eux...Surtout si je lui dis que j'ai flashé dessus , que je lui ai fait du gringue, elle va pas m'aimer et elle risque de lui faire la troncheCe qui pourrait pourtant être à son avantage. Quel intérêt avait-elle à ce que leur relation prospère si le jeune homme l'intéressait au fond ? Non non, tais-toi mauvais esprit! Son intérêt, c'était de les faire prospérer, et à défaut d'en avoir elle, contribuer à leur bonheur.

- On a pas à séduire ses amis, ils sont eux , nous sommes nous et c'est la seule raison de l'amitié. En amour...il faut des compromis, de l'adaptation, un masque, du sacrifice. Pour Barbara, c'était impossible de plaire en étant totalement elle-même.Ce n'est pas une question d'exigence ... Le seul garçon avec lequel j'ai été, c'est cet imbécile de chapeau qui a tout fait !Pour mieux le faire disparaître après, pensait-elle.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10139p10-barbara-marteau-te http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10657-un-lien-avec-barbichou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10319-qui-veut-jouer-avec-barb http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f10-les-habitations http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f121-centre-commercial


Amelia Peters
« La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 Sans_t21


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3376



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-11-27, 19:12 « La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia s'étonna un peu de constater que Barbara ne savait pas où Samuel travaillait, d'autant qu'il était devenu propriétaire de l'endroit et n'en était pas peu fier, mais ne fit aucun commentaire et se contenta de répondre :
- C'est le gérant du Punch & Purge, l'endroit où on peut se défouler quand on en a besoin. Et apprendre la boxe, j'imagine, précisa-t-elle après y avoir légèrement réfléchi.
Lui vint alors une idée qu'elle jugea presque lumineuse et qu'elle s'empressa de partager, non sans enthousiasme :
- Eh mais ça pourrait être une bonne idée pour toi, ça ! Aller te défouler quelque part pour extérioriser ta colère ou ta frustration ou ta tristesse, explicita la pâtissière étant donné que Barbara n'était a priori pas télépathe. T'as même pas besoin de justifier pourquoi tu vas dans ce genre d'endroit, y a plein de gens qui y vont seulement pour faire du sport... Je crois.
Même s'il était tenu par son neveu préféré, le Punch & Purge n'était pas le genre d'endroit qu'Amelia fréquentait. Elle y était allée une fois, du temps où Gajeel le tenait encore et, même si elle avait réussi à apaiser une partie du chagrin qu'on lui avait proposé d'extérioriser avec une masse, Amelia n'y était plus revenue depuis. Elle songea pourtant que cette anecdote pouvait achever de convaincre Barbara et la lui partagea :
- J'y suis déjà allée, reprit-elle. Une seule fois et c'était y a longtemps, quand j'allais moins bien, mais ça m'a bien aidée. J'y suis juste pas retournée parce que j'en ai plus besoin pour ça et que ce type de sport c'est pas trop mon truc en temps normal.
Il y aurait eu de meilleurs avocats pour vanter les mérites du Punch & Purge mais, malheureusement, Amelia n'en avait pas sous le main. Barbara devrait se contenter de ses arguments pas franchement convaincants pour décider si oui ou non elle avait envie de suivre cette idée.
Une chose était certaine, elle n'avait pas l'air décidée à avoir envie de se faire confiance ou simplement de croire qu'elle pouvait avoir un effet bénéfique sur la vie des autres, ici celle d'Even et Samuel. Amelia en était bien désolée pour elle, tout comme elle était désolée d'apprendre que Barbara avait flashé sur son neveu qui n'avait jamais eu d'yeux que pour Even. Décidément, elle enchainait les déconvenues romantiques, pas étonnant qu'elle se sente aussi désespérée !
Quant à Amelia, une fois encore, elle marchait sur des oeufs avec la jeune femme.
- Tu sais, la plupart du temps, ça dépend surtout de comment et quand on dit la vérité aux autres. Il y a une différence entre dire "j'ai flashé sur ton mec et je vais tout faire pour le pécho" ou je sais pas comment les jeunes parlent aujourd'hui et dire "je comprends que Samuel te plaise autant car j'avais aussi eu un coup de coeur pour lui... mais ça ne m'empêche pas d'être très heureuse pour vous et de vous souhaiter tout le bonheur du monde". Ou un truc du genre, ajouta Amelia pour ne pas donner l'impression de lui imposer son discours.*
Tout dépendait, bien sûr, des intérêts profonds de Barbara. Si elle avait l'air douce et fragile, Amelia ne la connaissait pas suffisamment pour juger ses motivations profondes. Peut-être ne rêvait-elle que d'effectivement pécho Samuel et tant pis pour Even. Certes, Amelia voulait croire que non, que plus personne désormais ne voulait se mettre entre Samuel et Even, mais elle connaissait aussi sa nature trop optimiste et les œillères que ce genre d'attitude lui mettaient parfois, malgré toute sa bonne volonté.
- Moi je pense que si une relation amoureuse requiert des sacrifices et le port d'un masque c'est qu'on ferait mieux de ne pas avoir cette relation, poursuivit Amelia avec toute la douceur qui la caractérisait. Dans toutes les relations il faut faire des compromis, le tout, c'est de trouver le bon équilibre. Mais si tu caches la vraie toi sous un masque que tu juges plus propice à l'amour, alors seul ton masque sera aimé en fin de compte. Il faut que tu sois fière de qui tu es plutôt que de vouloir être une autre personne. Je sais, reprit la pâtissière, que c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais crois-moi. C'est quand j'ai appris à aimer la femme que je suis, pas celle que j'aurais dû être, quand j'ai fait de mes faiblesses des forces, que j'ai trouvé ma place et le bonheur. Par contre... j'ai pas tout compris de ton histoire de chapeau, avoua-t-elle dans une moue désolé. Peut-être que tu pourrais m'expliquer ?
Peut-être aussi qu'Amelia aurait pu arrêter de se mêler d'affaires qui ne la regardaient pas. Le problème, c'était qu'elle se sentait à présent beaucoup trop concernée pour faire marche arrière. Même si elle avait quantité de choses à faire pour que la vie qu'elle avait réussi à s'offrir continue de tourner plus ou moins rond.

HJ : pardon, la réponse traine dans mes brouillons depuis un mois ! C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 3213561239
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


Barbara Marteau
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Barbara Marteau

| Avatar : Lubna Gourion

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 M%C3%A8re-et-fille-o

| Conte : Mère & Fille
| Dans le monde des contes, je suis : : La fille

| Cadavres : 424



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-12-19, 21:58

Barbara n'était pas certaine que Samuel lui en ait parlé, ou alors, elle était tellement sous son charme, qu'elle n'y avait pas prêté tant attention et du coup, il n'était pas non plus impossible qu'elle l'ait tout bonnement oublié. Amelia n'en dit rien outre mesure, et miss Marteau n'avait pas d'excuse. Elle se contenta de se sentir coupable de ne pas savoir à ce moment précis.

- Moi ? Faire de la boxe ? Mais ? Je suis une fille ...

Cela paraissait misogyne, mais elle se sentait bien incapable de donner des coups et ne pensait pas que cela pourrait être efficace pour elle. Elle se trompait bien sûr , mais c'était ce qu'elle pensait. Parce qu'elle manquait cruellement de confiance en elle. - Il ne s'agit que de boxe ou il est possible de pratiquer autre chose ? Un autre sport ?

Elle n'avait certes toujours pas confiance en elle , mais apparemment , elle avait confiance en Amelia et lorsqu'elle lui parla de son exemple, Barbara se montra plus ouverte à cette possibilité. - Hum...Il est clair que je penche plus pour la seconde option . Je ne connais pas Even, mais j'estime que s'il n'a même pas remarqué ou senti la moindre sensiblerie à mon égard quand je lui ai fait comprendre qu'il me plaisait , c'est qu'elle est tout simplement mieux que moi .

Et encore une fois elle se trompait. Il n'y avait pas de mieux ou de moins bon. C'étaient simplement les sentiments de Samuel qui n'allaient pas vers Barbara mais vers Even. Et ça , rien ne semblait pouvoir le changer. Et elle n'avait pas envie de se battre contre elle . L'esprit de compétition, c'était pas pour elle. Elle ne pourrait que perdre. Ca ne servait à rien.

- Le truc, c'est que je vois pas trop de quoi je pourrais être fière de moi-même . J'ai un travail mais je pense que ma quête est une preuve pure et simple de manque d'indépendance . Je ne sais pas être heureuse seule . J'ai sûrement des troubles au niveau affectif . J'ai besoin d'être avec des gens, tout le temps. Besoin, envie...En fait, pour moi, c'est pareil..

Et non , ça ne l'était pas .

- C'est simple pourtant...En fait non, ça ne l'est pas ...Je suis arrivée dans ce monde par l'intervention d'un chapeau et depuis il semble vouloir faire la pluie et le beau temps dans ma vie . C'est facile, il me déplace, il m'habille et si je déprime c'est à cause de lui .
Sauf que ...ben...Je l'ai laissé à des amis pour éviter de le détruire puisque c'est lui qui leur a permis de se retrouver...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10139p10-barbara-marteau-te http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10657-un-lien-avec-barbichou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10319-qui-veut-jouer-avec-barb http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f10-les-habitations http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f121-centre-commercial


Amelia Peters
« La vie c'est pas de la tarte ! »

Amelia Peters

| Avatar : Alyssa Milano

Propriétaire de La Pelle à Tartes : La vie, c'est pas du gâteau mais la pâtisserie, si !

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 Sans_t21


| Conte : Le Roi Lion
| Dans le monde des contes, je suis : : Diku

| Cadavres : 3376



C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________ 2022-12-20, 18:29 « La vie c'est pas de la tarte ! »

Quelques années plus tôt, Amelia aussi aurait pu avoir se genre de réaction. Elle était également trop bonne pour rire, même d'un amusement bienveillant, de cette remarque qui, franchement, n'avait plus lieu d'être en 2022. A la place, toutefois, elle adressa un sourire avenant à Barbara et tâcha doucement de la mettre à la page :
- Tu sais, l'époque où les filles ne pouvaient pas ou ne devaient pas faire certains sports est révolue. De nos jours une fille peut tout aussi bien boxer qu'un garçon, si ce n'est mieux ! Regarde Million Dollar Baby, par exemple, c'est l'histoire d'une boxeuse, cita la jeune femme qui avait d'abord visionné le film avec scepticisme, persuadée de ne pas y trouver son compte, avant de tomber sous le charme de la réalisation de Clint Eastwood et de l'histoire entre cet entraineur et sa boxeuse.
Evidemment, le drame final n'avait pas manqué de satisfaire un besoin presque irrépressible chez Amelia de pleurer devant un film.
- Pourquoi tu crois ne pas pouvoir faire de la boxe ? Tu sais, ce n'est pas seulement un sport de brutes, c'est aussi excellent pour se défouler, se vider l'esprit, ce genre de choses... J'en ai pris conscience en allant voir l'endroit où Samuel travaille. Et puis, tu peux boxer un punching ball, t'es pas obligée de taper un autre humain !
L'espace d'un instant, la pâtissière se demanda ce que son neveu préféré aurait dit de cette démonstration que, ma foi, elle trouvait loin d'être mauvaise. Mais devant le manque cruel de confiance en elle dont Barbara souffrait manifestement de façon chronique, Amelia relégua bien vite ces pensées au second plan, espérant seulement que l'alternative du punching ball pourrait la convaincre d'au moins essayer, d'autant qu'Amelia était loin d'être experte en la matière.
Son truc, ça avait toujours été la nourriture, pas le sport, même si, du sport, elle en faisait sans le savoir dès qu'elle commençait à cavaler partout toute la journée pour répondre aux mille et une obligations qui jalonnaient sa vie. Ca ne faisait toutefois pas d'elle une experte en la matière et, ça tombait bien, ce n'était pas dans les projets d'Amelia !
- Moi aussi je préfère la deuxième option, confia la pâtissière d'un air complice. Sauf la partie "elle est mieux que moi", ça n'a rien à voir, nuança-t-elle juste après avec une détermination dans la voix qui lui était peu habituelle. Even est peut-être une fille qui correspond mieux à Samuel mais ça ne veut pas dire qu'elle est mieux que toi. C'est juste une histoire d'atomes plus crochus entre eux qu'entre lui et toi et c'est normal, en fait. C'est une affaire de sentiments, de phéromones et des fois ça converge, des fois pas... C'est pas une compétition, tu vois ? C'est juste comme ça. Ca se commande pas. On ne peut pas tomber amoureux de toute la Terre à la fois, tu imagines le bazar ?
Même si cette idée, tant qu'elle restait purement théorique, amusait Amelia, elle se retint de rire ou de ne serait ce que glousser pour ne pas risquer de froisser Barbara. Elle avait déjà l'air de croire d'elle-même la moitié du temps que toute la planète se moquait d'elle, inutile d'apporter de l'eau à son moulin en étant maladroit, d'autant plus qu'elle aussi, jadis, avait souffert de ses amours non réciproques.
Même si elles avaient été créées de toute pièce par le sort noir de Regina, elles avaient semblé plus que réelles pendant une boucle longue de 28 ans. Ca avait largement de quoi marquer n'importe qui, qui plus est une femme aussi sensible qu'Amelia qui avait été pourtant si prompte à pardonner et la malédiction et les horreurs qu'elle avait mises dans la bouche de certains de ses proches à ce moment-là.
La rancune ? C'était un concept qu'Amelia ne connaissait pas. Ou pas encore, du moins.
Et les bienfaits de la solitude était un concept que Barbara ne connaissait pas.
Amelia se mordit la lèvre, se demandant comment les lui expliquer ou, à défaut, lui trouver une solution, puisqu'il fallait toujours qu'elle s'investisse beaucoup trop dans le malheur des autres.
- C'est bien d'être extravertie, commença-t-elle par la féliciter. Si tu as tout le temps besoin ou envie de voir du monde, il y a des tas de choses que tu peux faire pour que ça arrive. Trouver un travail qui te mettrait en relation avec des gens, faire de l'humanitaire, enseigner, prendre des cours de quelque chose, te trouver un colocataire sympa... Mais tu sais, des fois, ça fait aussi du bien d'être seul. Oh pas tout le temps, bien sûr, sauf à être un ermite, nuança Amelia. Ca donne du temps pour penser juste à soi-même, se reposer, imaginer, rêver, avoir moins de charge mentale, tout simplement prendre du temps pour soi, tu vois ? Prendre le temps d'être le centre de sa propre attention. Ca a peut-être l'air égoïste dit comme ça mais ça fait du bien, vraiment, assura la pâtissière.
Elle était armée de beaucoup moins d'assurance vis-à-vis du chapeau magique dont les dons et les malédictions la dépassaient de plus d'une tête, aussi hésita-t-elle à répondre, afin de laisser une chance à son cerveau de trouver quelque chose d'un peu intelligent à commenter.
- Tu fais bien de ne pas laisser ce chapeau dicter ta vie. C'est sans doute une bonne chose de l'avoir confié à tes amis. Tu devrais être la seule à dicter ta propre vie, je suis sûre que tu serais beaucoup plus heureuse comme ça. Qu'est-ce qui se passerait si jamais tu détruisais le chapeau, au fait ? demanda-t-elle brusquement.
Amelia ne voulait pas le dire tout de suite mais, vu la manière dont Barbara présentait les choses, la destruction du chapeau semblait être une option à sérieusement considérer.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12266-c-est-l-histoi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f78-la-pelle-a-tarte


Contenu sponsorisé




C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre) - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

C'est bien ici pour faire son deuil ..( Libre)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les alentours :: ➹ Le cimetière



Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser