« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

-41%
Le deal à ne pas rater :
Moniteur 24″ pouces HP M24F FHD
99 € 169 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3 - Page 2 Eroshoney

[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3 - Page 2 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6413



[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3 - Page 2 _



________________________________________ 2022-12-01, 08:19 « Science is magic that works. »

Honey avait passé un excellent moment en aidant Lisa à choisir sa robe et était d'autant plus fière que, finalement, elle n'était pas si mécontente que ça d'en porter une tant et si bien qu'elle n'avait pas arrêté de danser, au bras d'Ana, et que tout le monde avait pu admirer cette tenue. Le choix final était du plus bel effet sur la jeune femme et donnait à Honey le sentiment d'avoir joué les marraines la bonne fée.
Dans un coin de la salle, Honey observait jusqu'à présent beaucoup le bal et constata sans mal qu'après un moment Lisa quitta la fête en compagnie de Constantine, Louie et Théophile. Ils furent absents un moment mais pas suffisamment pour inquiéter la chimiste, surtout qu'ils reparurent en compagnie de Jessie, la shérif de la ville. Honey ne savait absolument pas d'où elle débarquait mais était ravie de la voir arriver.
Mais cette arrivée perturba de nombreux elfes qui cessèrent de danser, intrigués et perplexes mais qui se rassurèrent d'eux-mêmes en comprenant qu'elle faisait partie de la bande. Lisa en profita donc pour revenir auprès de sa marraine la bonne fée et l'attirer doucement vers la piste de danse :
- On t'a invitée à danser ? Un petit elfe admiratif, comme pour la princesse d'Arendelle ? J'en ai vu quelques-uns te faire signe dans la foule quand on est arrivés à Shamira, lui apprit-elle sans donner à Honey le temps de répondre.
Cette révélation surprit la jeune femme qui n'avait manifestement pas fait attention à ce détail. Elle avait peut-être le cerveau d'un génie mais ses compétences géniales se confinaient décidément aux domaines scientifiques.
- Euh... J'avoue que j'avais pas remarqué, mais j'adore danser ! répondit Honey qui s'arma de beaucoup d'enthousiasme à cette perspective pour masquer sa gêne à l'idée d'être "populaire" dans la population elfe masculine du coin.
Ce n'était pas suffisant pour décourager Lisa d'emmener Honey au milieu des danseurs qui s"arrêtèrent pour la laisser entrer dans la danse (assez littéralement) avant de reprendre. Suivant leur rythme, elle reprit :
- Très chère, nous sommes toutes les deux des femmes fortes et révolutionnairement intelligentes. Sur Terre-2 tu as découvert les trous noirs primordiaux et j'ai découvert le gêne X de vos mutants, rappela-t-elle. Nous sommes toutes les deux capables de tuer si on le voulait, mais nous ne le faisons pas (enfin, j'ai construit le robot le plus intelligent jamais créé pour tuer mais heureusement, il a été détruit à deux reprises alors ça compte pas). Bref, des femmes comme nous deux, EVIDEMMENT qu'on nous regardera. On en fait rêver plus que tu ne le crois.
Honey pondéra le raisonnement de Lisa, qui semblait particulièrement convaincue, puis rougit et gloussa, flattée, après que son cerveau ait conclu qu'elle avait VRAIMENT bien parlé :
- Vu comme ça... ça serait dommage de leur refuser davantage de rêver, conclut la jeune femme en regardant alentours à la recherche d'un partenaire.
Il ne fallut pas longtemps à son regard pour se poser sur un petit elfe solitaire aux cheveux verts qui, un vert à la main, observer les danseurs sans oser se lancer. Il s'agissait, à bien y regarder, du scientifique aux cheveux verts avec qui elle avait échangé plus tôt, qui l'observait plus particulièrement jusqu'à ce qu'il comprenne qu'elle l'avait repéré. Alors, plutôt que de l'inviter à danser, il décida de se changer en pommier, une vision assez curieuse dans une salle de bal.
Et pourtant, à part Honey, personne ne semblait tiquer à le voir ainsi.
La jeune femme, rendue curieuse par cette réaction, s'avança alors vers l'elfe-arbre, tandis que Lisa resta en arrière, pouffant devant la situation.
- Un elfe embarrassé, c'est encore plus drôle et mignon qu'un humain manifestement, eut-elle le temps de commenter avant que Honey ne s'éloigne trop.
Une fois à hauteur de l'arbre, Honey se mordit la lèvre, sans trop savoir par où commencer, et finalement décida de se lancer, fusse maladroitement :
- Euh, pardon, mais... je ne crois pas que ça soit très pratique pour danser, la version pommier. Même si elle est très impressionnante, le complimenta la jeune femme avec chaleur. Ou alors c'est une coutume ? Oui, remarquez, c'est peut-être une coutume que je ne connais pas et j'ai peut-être commis un impair, réfléchit-elle à haute voix.
Suivant ces paroles, le pommier redevint elfe et rit nerveusement en se grattant la tête, avant de répondre :
- Je suis un elfe de la Terre, dans mon cas comme dans certains autres, ça veut dire que je suis en partie un arbre, je m'en excuse, c'est un mécanisme de défense qui rassure parfois, expliqua-t-il. Je ne vais pas souvent à des fêtes aussi animées. Mais comme la cérémonie du feu aura lieu, j'ai fait un effort et...
Il s'arrêta en pleine explication et feignit une toux pour masquer (mal, parce que Honey elle-même s'en rendait compte) son embarras.
- Pardon, je ne parle que de moi. Vous êtes ravissante, commenta-t-il, toujours mal à l'aise.
- Oooooh mais c'est très gentil de dire ça ! s'écria Honey, totalement enchantée par ce compliment. Vous aussi, vous avez fière allure. Et de très beaux cheveux verts. Les miens sont roses, parfois, précisa nonchalamment la jeune femme. Mais vous voulez peut-être danser au lieu de parler coiffure ?
Il parut touché par ce commentaire.
- J'en serais très honoré. Je n'ai fait qu'attendre la cérémonie, j'ai même cru qu'ils avaient commencé sans moi quand on a vu l'oiseau de feu. Danser me donnera au moins le sentiment de ne pas faire partie du décor, dit-il en l'accompagnant sur la piste de danse.
Plus loin, Lisa avait rejoint Ana et leva un pouce victorieux en direction de Honey qui leva discrètement son pouce en direction de Lisa puis reconcentra son attention sur son cavalier :
- Au fait, c'est quoi votre prénom ? demanda-t-elle par crainte de se montrer impolie, elle aussi.
- Je m'appelle Cicadelle. J'aime beaucoup le vôtre, Honey. Le miel et les cicadelles peuvent toutes les deux se trouver sur un arbre, analysa-t-il juste avant de tousser une nouvelle fois, embarrassé cette fois par ses propres observations pourtant tout à fait correctes.
Oh, n'y voyez pas d'allusions quelconque, bien sûr. C'était... juste une remarque innocente, se dédouana-t-il tant bien que mal.
Honey pouffa. Elle trouvait cet elfe embarrassé particulièrement attachant.
- Mais ne soyez pas gêné, voyons ! Je n'imaginais rien en plus, seulement que vous aviez parfaitement raison. Les cicadelles peuvent effectivement être aperçus sur des arbres à miel comme les acacias. C'est un joli prénom, d'ailleurs.
- Il y en a également sur les pommiers, mais ne vous inquiétez pas, je leur ai demandé de ne pas venir ce soir, ajouta-t-il sur un sourire espiègle qui amusa la jeune femme.
Pour une fois elle avait compris un trait d'humour.
- Permettez-moi un peu de curiosité, reprit avec plus d'aisance. Qu'étudiez-vous, dans votre monde ?
- Oh des tas de choses ! s'enthousiasma la jeune femme, toujours ra-vie qu'on lui demande de parle de ses passions. J'ai un premier doctorat en astrophysique et un deuxième en chimie. J'étudie aussi bien les astres que le rayonnement cosmique, les ondes radios, la physique quantique, la théorie de la relativité que les propriétés chimiques de tout un tas de matières. En bref, je ne m'ennuie pas parce qu'il y a encore DES TAS de choses à découvrir dans le monde - d'autant plus que l'Univers continue son expansion. Et vous ? demanda-t-elle, l'excitation faisant soudain place à de la curiosité professionnelle.
- Oh, ça donne envie ! soupira-t-il, l'air rêveur. Tant de choses à découvrir...
Contre toute attente, il perdit ensuite son sourire et parut ennuyé, ce qui alarma Honey.
- Depuis trois mois, la même chose, tous les jours... comprendre le silence de l'Arbre des Esprits. Et chaque jour, le même résultat sans plus de piste...
Il avait l'air dépité, ce qui toucha beaucoup la jeune femme. Forcément, elle savait ce que c'était que de persévérer pour, semblait-il, rien, au nom de la science et connaissait ce besoin irrépressible de comprendre coûte que coûte.
- Oh mince ! soupira Honey, vraiment désolée pour lui. C'est pas mon domaine mais si je peux aider, dites-le moi ! offrit-elle spontanément en décidant de s'occuper du "comment" plus tard.
- Et bien, je ne sais pas, je ne suis plus sûr de rien. Nos résultats sont formels, l'Arbre va bien, et nous écoute comme d'habitude, les Esprits Elémentaires sont toujours actifs... et pourtant plus aucune réponse. Mais qui sait, vous nous porterez peut être chance ? conclut-il, décidé à ne pas se laisser abattre par les circonstances.
Le couple dansa encore un instant jusqu'à ce qu'un mouvement de foule ne leur fasse comprendre qu'il fallait se diriger vers la sortie.
- Oh, ça va commencer, la cérémonie ! J'ai hâte que vous puissiez voir ça ! s'enthousiasma l'elfe.
- Ca consiste en quoi exactement ? demanda Honey en suivant le mouvement aux côtés de son cavalier.
- Les elfes considèrent que l'eau, la terre, et l'air sont les éléments de la mémoire, et que le feu est la langue qui les traduit. Les elfes nés des trois premiers éléments offrent aux elfes de feu tous les souvenirs portés dans la nature, pour les laisser apparaitre dans les flammes. Celles-ci prennent alors la forme des souvenirs du monde qui nous entoure, c'est un moyen pour nous d'honorer la vie dans son ensemble, depuis sa création.
- Ooooooooooh ! souffla Honey, les yeux brillants. Ca l'air si beau ! J'ai si hâte maintenant ! Vous avez vraiment une chouette culture, vous les elfes !
Pour toute réponse, Cicadelle se fendit d'un sourire touché.
La foule se dirigea, quant à elle, près d'un brasier gigantesque, heureusement sis à l'écart de tout pour éviter les incendies et s'y arrêta en formant un cercle.
- Ce soir, c'est une cérémonie particulière, car elle honorera nos invités, déclara Shimy en s'approchant du brasier encore éteint pour reprendre sa place de leader et lancer la cérémonie. Nous espérons que le témoignage de la nature sera pour vous un message de bienvenue, et de reconnaissance. Pélé, je te laisse l'honneur d'ouvrir la cérémonie.
Sur ces mots, une toute petite elfe aux cheveux rouges, qui devait n'être encore qu'une enfant, s'approcha gaiment du brasier. Elle leva la main et aussitôt le brasier s'enflamma. Cicadelle se pencha alors vers Hoeny pour expliquer :
- Pélé est la cadette des enfants du feu, c'est en cette qualité qu'elle allume le brasier pour commencer.
- Elle doit être tellement honorée ! Peut-être un peu stressée aussi, nuança Honey. Mais je suis sûre qu'elle sera top ! En tout cas elle est A CROQUER. On doit l'encourager ?
Il rit de bon coeur.
- Pélé, stressée ? Elle s'est attirée les foudres des doyens de la forêt en risquant un incendie tellement elle avait hâte d'allumer son premier brasier. Elle est également notre plus jeune elfe à ce jour, c'est comme notre petite soeur à tous.
- Oh je vois. Oui, elle n'a pas l'air stressé, reconnut Honey en gloussant.
Pélé courait à présent et prit la main d'une autre elfe du feu. Elle et ses semblables s'approchèrent tous du brasier et se prirent la main pour refermer le cercle. Cicadelle, lui, continuait ses explications :
- A présent, les autres elfes leur apportent la mémoire des éléments.
Joignant le geste à la parole, il porta les mains au sol, d'où plusieurs racines se dirigèrent doucement vers les pieds des elfes de feu. Tous les autres faisaient de même avec leur élément respectif, l'air, la terre ou l'eau, donnant aux flammes des silhouettes diverses et changeantes au fur et à mesure de leur danse enflammée. Des arbres devenaient animaux et réciproquement, témoignant d'un passé paisible tourné vers la nature... Jusqu'à ce que le feu ne prenne l'apparence d'un homme, d'un humain et que les regards se tournent vers Honey. Cicadelle expliqua de nouveau :
- Ce sont vos souvenirs Honey... ils sont portés par les esprits du vent de votre trône. Mais cette personne ne vous ressemble pas... constata-t-il.
- C'est la silhouette de l'ancien Professeur, je pense, souffla Honey. Mon prédécesseur, précisa-t-elle en gardant son calme même si les autres elfes semblaient perplexes.
Manifestement, ils n'avaient pas l'habitude de ce genre de vision lors de leur cérémonie. Et pour cause : la silhouette enflammée du Professeur s'approchaient à présent vers une autre silhouette qui le poussa au sol d'où il se défendit, les mains devant devant lui, tandis que l'autre silhouette grandissait, encore et encore.
Maintenant, les elfes n'étaient plus seulement étonnés, ils étaient carrément mal à l'aise, d'autant plus que des ailes de feu venaient de pousser dans le dos de l'agresseur.
Sans savoir quoi faire, Honey chercha du regard une explication parmi ses amis et constata que Lisa et Constantine avaient l'air au moins aussi alarmés qu'elle. Finalement, Lisa intervint : elle leva les mains et gela la scène. La glace, sous l'effet de la chaleur du brasier, se changea alors en haut et retomba comme si elle n'avait jamais existé. Le brasier refléta alors les souvenirs de Lisa jouant au volley avec ses amis et la scène apaisa l'assemblée d'elfes.
Mais Honey n'était pas dupe. Le répit était seulement temporaire. D'ailleurs, en cherchant Constantine du regard, elle comprit qu'il était toujours sur ses gardes et préoccupé, donnant même l'impression que Lisa avait évité un incident diplomatique. Quant à la chimiste, désolée et embarrassée, elle ne savait quoi faire. Qu'y pouvait-elle si ses souvenirs n'étaient pas ceux habituellement partagés lors de la cérémonie ?
J'ai pas fait exprès, articula silencieusement Honey à l'attention de ses deux amis.
Cicadelle, lui, l'observa d'un air désolé :
- Vous allez bien ? demanda-t-il, préoccupé. On dirait que vous n'êtes pas dans votre assiette... je m'excuse, la cérémonie du feu n'avait pas pour objectif de vous oppresser ainsi.
- Oh ne vous en faites pas, se resaisit Honey en souriant à l'elfe. Ca va mieux maintenant, c'était passager, assura-t-elle bien qu'encore préoccupée par ces visions provoquées par ses souvenirs mais incapable de comprendre ce qu'il y avait à comprendre dans tout ceci.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3 - Page 2 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3 - Page 2 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3 - Page 2 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7335



[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3 - Page 2 _



________________________________________ 2022-12-02, 11:53 « Cours Dydy, cours ! »





_____________________________________________________________
Monde de Koléana, cité de Shamira
Contre-soirée des Nains

Louie était debout dans ce qui était l'équivalent elfique d'un grand appartement. Il était surpris, de se tenir là au centre de la pièce, sans aucun soucis. En temps normal, Louie n'était pas bien plus grand que les Nains de ce monde, et ça n'aurait pas été si surprenant. Mais les quelques heures qu'il avait passé en tant que centaure lui avait fait sentir si grand, qu'il n'aurait jamais imaginé pouvoir être debout du haut de ses sabots.

Il cligna des yeux. Il avait manifestement gardé son foie d'humain, vu comment il se sentait après avoir autant bu. Autour de lui, les Nains et ses amis semblaient s'agiter au ralenti, et s'exclamer derrière mur vu qu'il n'entendait qu'un brouhaha sourd et étouffé.

Louie essaya alors de bouger, réalisant après un instant qu'il se tenait immobile comme ça depuis plusieurs minutes déjà. Même ses mouvements étaient lents. De peur d'être maladroit dans cet espace, il se tourna lentement, jusqu'à pouvoir se regarder.

Se regarder ? Il haussa les sourcils. Il se regardaient ! Il était là, assis par terre comme tout à l'heure, et les yeux fermés, la tête posée sur la table. Complètement saoul, Louie était en train de dormir.

Et Louie se regardait en train de dormir. L'idée lui donna un frisson... et il se réveilla aussitôt.

Ouaaah, jamais aucun alcool m'a fait délirer à ce point. Et Louie était chef d'un cartel, c'était pas peu dire.

_____________________________________________________________
Plusieurs heures plus tard

La cérémonie du feu se poursuivit, heureusement, très bien. Dyson devait admettre que c'était particulièrement beau et émouvant à regarder, tant de témoignages d'un monde et de toute son Histoire exprimés dans les flammes. Mais ce qu'il s'était passé plus tôt lui restait en tête. Et ce n'était évidemment pas le seul.

Plus loin dans la foule, Lisa chuchota à John. Jeter un sort sur Jessie et Eros pour éviter je-ne-sais-pas-trop quelle histoire c'était une chose, mais ce maudit phoenix allait revenir là, et elles n'y étaient pour rien, ça venait du Professeur.

John était toujours tendu. Oui, je n'ai pas pu penser à tout.

Mais... tout va bien, non ? J'ai évité le conflit avant qu'il n'arrive, et a priori, il n'y a aucun problème. Des choses à régler pour les futurs conflits quand la Cour reviendra, certes, mais c'est tout. Si on reste prudent, on peut encore passer un bon week-end, non ? Espéra Lisa. Elle regardait Honey et l'adorable elfe avec qui elle passait sa soirée. Dyson et Jorgie qui semblaient se retrouver véritablement ce soir. Théophile qui s'amusaient avec eux. Jessie qui avait tout de même finie par être inclue dans la soirée en commençant par boire un verre avec Eros. Anna aussi se faisaient de nouvelles connaissances. Tous les elfes si heureux ce soir, les yeux tout excités de la petite Pélé, la fierté de Shimy et de Gaya... Cette soirée était si bonne, pour une fois. Tout le monde ne demandait qu'une chose, d'en profiter encore un peu.

Il faudra rester attentif mais oui, c'est toujours une belle soirée, il n'y a pas de raison, lui répondit John honnêtement.

La cérémonie se termina sous une nuée d'applaudissement et de cris de joie. Puis, petit à petit, la foule se dispersa. Certains restèrent autour du brasier, d'autres gagnèrent des fêtes variées dans la ville, la majorité du peuple retrouva la salle du bal et le château de l'Arbre reprendre les festivités principales.

Jorgie posa son menton sur l'épaule de Dyson, alors qu'il l'enlaçait depuis son dos. Je comprendrais que tu veuilles rester finalement, si ça te préoccupe trop.

Dyson fit la moue. Ca fait trois jours que Shimy nous fait rêver en parlant de la Cascade du Ciel. Je veux qu'on y aille comme prévu, l'expert c'est ton père et il semble pas inquiet.

Jorgie sourit et l'embrassa sur la joue. Allez, vite avant que Louie nous voit. Maintenant qu'il fait 2m50 il a l'air encore plus envahissant qu'avant, plaisanta-t-il.

Dyson rigola, puis lui prit sa main afin de s'éloigner en secret. Il jeta un dernier coup d'oeil pour être sûr que tout allait bien, utilisant la vision de Nightwing sur toute la cité. Encore une fois, il ne voyait rien d'alarmant. Même Peter a l'air de s'amuser malgré ses menottes, constata-t-il avec un sourire amusé.

Jorgie, tout en continuant de marcher, eut un regard curieux. Peter ? C'est qui Peter ?

Dyson parut interloqué. Ouah, on l'a tellement appelé Thunderbolt que tu savais même pas qu'il s'appelle Peter ? Peter Cannon, il a un vrai nom, tu sais. Je me demande combien de personnes l'ignorent, du coup, rigola-t-il avant de s'enfoncer dans les paysages de Shamira.

Lorsque Shimy avait trouvé Dyson et ses amis à Las Vegas il y a deux jours, Constantine leur avait parlé des fêtes de Nains, mais l'Elfe élémentaires avait évidemment vanté d'autres détails plus poétiques. Vous devriez voir les Cascades du Ciel, avait-elle dit, rêveuse et fière. De notre cité, nous pouvons y aller que depuis le haut de la Falaise d'où s'écoule la Cascade, la rivière en contrebas sortant du territoire que nous protégeons. Les Roches de cette falaise sont aussi bleues que du saphir. L'eau est turquoise, et les arbres sont des Sapins aux feuilles de verre. C'est l'endroit de prédilection pour les Nymphes, une espèce cousine des elfes qui descend également des Esprits Elementaires. Cependant, les Nymphes ne se montreront à vous que si vous avez beaucoup de chance. Mais que vous les rencontriez ou non ne change pas le paysage absolument ravissant.

Si Lisa, Ana et Louie avaient eu hâte de trouver les Nains pour partager avec eux l'alcool elfique, Dyson et Jorgie, eux, s'étaient promis de se retrouver en fin de soirée sur la falaises de la Cascade du Ciel. L'occasion idéale pour deux amoureux de se retrouver véritablement après avoir été autant éprouvés par les événements et les conflits.

Ils gagnèrent alors une barque pour se laisser porter sur la rivière qui passaient à côté de la Cité, au dessus de laquelle passait le pont qu'ils avaient empruntés à leur arrivée. J'aurais dû emmener ma guitare, commenta Jorgie alors qu'ils se laissaient porter par le courant agréable de l'eau. Ce monde en aurait peut être fait une mandoline mais ça aurait été tout aussi sympa.

Dyson avait l'air content. Il y a un an et demi, c'était sous les chansons qu'il lui adressait à la guitare pour le réconforter de sa quête impossible pour retrouver ses pouvoirs que Dyson avait commencé à développer des sentiments. Près d'une rivière.

Je crois que c'est la première fois de ma vie que je voyage pour... voyager, remarqua Dyson. J'ai vu plus de pays, d'horizons, et de constellations que beaucoup de jeunes de mon âge, mais c'était toujours pour lutter contre un truc, ou résoudre un autre. C'est cool d'avoir des vacances, conclut-il avec un sourire que lui rendit Jorgie.

Ils s'étaient bien éloignés de Shamira, que l'obscurité de la nuit commençaient à se colorier de turquoise : l'eau prenait des couleurs magiques, et la terre étaient recouverte de gravier d'un bleu saphir. Et alors que le bruit de la Cascade se faisait entendre, et que la rivière s'interrompait plus loin dans leur champs de vision, Dyson plongea sa rame pour ralentir leur transport, jusqu'à atteindre la berge.

Ils s'avencèrent alors au bout de la falaise pour admirer ce paysage incroyable. Malgré la nuit, l'eau permettait de tracer un trait de lumière jusqu'à l'horizon, et des petites boules de feu (des feufolets ?) s'agitant dans la vallée donnait un bel aperçu de la forêt. Quelques mètres devant eux, dans le vide, ils pouvaient sentir un courant d'air particulier : la barrière élémentaire et invisible des elfes.

Dyson et Jorgie admiraient ce tableau nocturne pendant quelques instants, rêveurs, main dans la main, jusqu'à ce que le blond plonge sa main dans sa veste pour en sortir... un smartphone.

Ana nous a donné nos téléphones, à Lisa, Constantine, Anna et moi... on triche un peu mais on pouvait pas resister à l'envie de prendre des photos du week end !

Amusé, Dyson n'allait certainement pas le lui reprocher. Lui aussi sera bien content de pouvoir admirer ces clichés longtemps après être partis de Koléana. Jorgie prit alors un panorama du paysage, et un selfie d'eux à la lumière de l'eau turquoise.

Dyson fouilla ensuite dans son sac. Y a quelques jours, ton père m'a donné un cadeau. Il m'a dit que c'était pour nous deux, à n'utiliser que lorsqu'on serait tous les deux. Tu veux pas qu'on regarde ce que c'est ?

Jorgie, curieux, s'adossa à une grande pierre bleu et croisa les bras. Un cadeau de John Constantine ? Tu as l'air bien confiant. Tu te doute que c'est de la magie quand même, n'est-ce pas ? Lui demanda-t-il avec un air amusé.

Dyson sortit une sphère en cuivre qui possédait un couvercle fermé au sommet. Il haussa les épaules. Je suis confiant parce qu'il m'a dit que c'était pour nous deux, et que je peux au moins être sûr qu'il aime son fils. Donc ça devrait pas être trop dangereux. J'espère, émit-il un petit doute.

Jorgie s'approcha alors. Ok, voyons ça, dit-il avant d'ouvrir le couvercle.

L'intérieur de la sphère était remplie d'une sorte de poussière magique, qui avait la couleur et la lumière d'un million d'étincelles qu'on avait rangé dans une sphère. Les deux garçons se regardèrent, perplexe. Il m'a dit d'en verser au sol et de suivre les indications.

Il s'executa alors, faisant tomber une petite quantité de la poudre lumineuse entre les pierres bleues. La poussière se fit alors immédiatement balayée, carressa furtivement Jorgie, Dyson, et les alentours avant de disparaître.

Alors que Dyson allait demander si Jorgie sentait quelque chose de différent, des lettres faites de cette même poussière se formèrent dans les airs, face à eux, pour faire une liste.

Misery - Maroon 5
Jailhouse Rock - Elvis Presley
I Dont Give a Damn. - October London
Stressed Out - Twenty One Pilots
Do I Wanna Know - Arctic Monkey
Dynamite - Taio Cruz

[...]

Freestyle

Dyson haussa les sourcils. C'est ma playliste Spotify ?

Papa nous a offert une enceinte magique ? On est loin de l'ambiance médiévale d'un coup, commenta Jorgie, avant de lever la main et d'appuyer "Misery - Maroon 5" avec le doigt.

La liste disparu alors.

OH YEAH !

Et alors que Jorgie venait de s'exclamer en chanson à sa plus grande surprise (et celle de Dyson face à lui), des hommes de pierre bleue sortirent du sol avec... des instruments pour commencer à jouer de la musique à la guitare et à la batterie.

Des Nymphes de Terre venaient se montrer pour jouer Misery des Maroon 5 chanté par Jorgie. Un sortilège de comédie musicale, comprit Dyson avec un large sourire amusé en voyant Jorgie reculer au milieu de silhouettes venteuses visibles grâce aux feuilles de verre qui tournoyaient dans les courants d'air de leurs corps. Des Nymphes des Airs.

So scared of breaking it that you won't let it bend
And I wrote two hundred letters I will never send

Non content de chanter, il commençait aussi des mouvements de danse digne d'une comédie musicale pour adolescents comme High School Musical, adressa la chanson à Dyson au fil des paroles.

Sometimes these cuts are so much deeper than they seem
You'd rather cover up, I'd rather let them bleed

Puis, les Nymphes des Airs et de Terre autour de lui le joignirent dans la danse et dans les choeurs.

So let me be
And I'll set you free !

I am in misery
There ain't nobody who can comfort me ! Oh yeah !
Why won't you answer me?
The silence is slowly killing me ! Oh yeah !

Girl, you really got me bad
You really got me bad
Now I'm gonna get you back
I'm gonna get you back

Et le refrain terminé... c'est Dyson, à son tour, également pris dans la magie, qui s'avança pour chanter la suite, comme s'il s'agissait là d'un duel chanté et dansé. Lui faisant face, il se mit à danser aussi.

Your salty skin and how it mixes in with mine
The way it feels to be completely intertwined
Not that I didn't care, it's that I didn't know
It's not what I didn't feel, it's what I didn't show

Confiant, il continua jusque dans l'eau, où il marcha sur la surface tandis que des silhouettes aqueuses s'élevaient autour de lui, pour danser et chanter les choeurs.

So let me be
And I'll set you free !

Et alors que la musique gagnaient en intensité pour atteindre à nouveau le refrein, des Nymphes de Feu firent jaillirent des arcs de lumière au même moment que le groupe de Jorgie et celui de Dyson se firent face à face pour chanter ensemble.

I am in misery
There ain't nobody who can comfort me ! Oh yeah !
Why won't you answer me?
The silence is slowly killing me ! Oh yeah !

Girl, you really got me bad
You really got me bad
Now I'm gonna get you back
I'm gonna get you back, yeah

Les Nymphes de l'air formèrent alors un escalier avec les feuilles de verre, lequel prit Dyson pour s'élever en altitude, les yeux baissés vers Dyson.

You say your faith is shaken, and you may be mistaken
You keep me wide awake and waiting for the sun !

Jorgie, avec le concours des Nymphes de Terre qui élèverent sous ses pieds une colline de pierres, le rejoignit aussitôt dans les airs.

I'm desperate and confused, so far away from you
I'm getting there, I don't care where I have to roam

Ils redescendirent aussitôt, la pierre et le verre formant des toboggans, puis formèrent une ligne avec toutes les Nymphes qui tapaient des mains en coeur avec eux pour le refrain suivant uniquement porté par les clap et la batterie.

Why do you do what you do to me? Yeah
Why won't you answer me, answer me? Yeah
Why do you do what you do to me? Yeah
Why won't you answer me, answer me? Yeah

Et quand le coeur de la musique reprit pour le vrai refrain, tout le groupe dansa à l'unisson en chantant plus fort.

I am in misery
There ain't nobody who can comfort me ! Oh yeah !
Why won't you answer me?
The silence is slowly killing me ! Oh yeah !

Girl, you really got me bad
You really got me bad
Now I'm gonna get you back
I'm gonna get you back !

Et la musique retomba à la fin de la chanson, Dyson et Jorgie finissant dans les bras l'un de l'autre. L'instant d'après, toutes les Nymphes leur adressèrent un signe de salut avant de s'éloigner furtivement et disparaître dans la nature.

Après quelques secondes, les deux garçons explosèrent de rire.

Un sortilège de comédie musicale ?! S'exclama Jorgie en riant.

J'ai jamais rien vécu d'aussi cool, répondit Dyson tout aussi hilare.

C'était particulièrement agréable d'avoir vécu ce moment...
Puisque l'instant d'après, la cité de Shamira explosa avec les elfes et leurs amis à l'intérieur. Quelle douche froide, hein ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3 - Page 2 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130
 Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

[Fe] Le Poison de la Sève | Super-Justiciers #3





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les autres mondes :: ➹ Divers Mondes