« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Soldes d’été 2024 : trouvez les meilleures promos !
Voir le deal

Partagez
 

 Sur le Fil du Confinement [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

Sur le Fil du Confinement [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Sur le Fil du Confinement [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-03-21, 21:39


En ce moment, j'aimerais bien juste...
...rester seule. Toute seule.


    « Soso, tu peux me passer le journal ? »

    J'entendais Apple jusque dans la chambre. Elle tentait de parler au delà de la télévision. La porte de ma chambre était grande ouverte. Ce n'était pas l'idéal pour se reposer. Mais j'en avais assez d'être confinée à l'intérieur. A notre retour de Vigrid, j'avais passé une journée entière au lit. D'après Magrathéa, je devais en avoir bien besoin, car j'avais une sale tête. Les amis, il n'y avait rien de mieux pour vous remonter le moral...

    « Depuis quand tu sais lire ? » répondit Socrate à la jeune fille.

    Ca allait encore une fois partir en chamaillent. Ils ne pouvaient pas s'en empêcher dès qu'ils se retrouvaient tous les deux dans la même pièce. Ce qui dérangeait monsieur Socrate, c'était que ces derniers temps, Apple sortait souvent et pour passer du temps avec Anatole. Elle s'en vantait constamment. Elle ne faisait pas ça en mal, mais à force de l'entendre dire qu'elle avait mangée une glace avec lui, puis un éclair au chocolat, et qu'il lui avait offert un tourne disque, ainsi que des vinyles... ça avait fini par embêter le chaton. Ce dernier trouvait que le Titan aurait du venir le voir, lui aussi. Mais il ne pouvait sans doute pas contenter tout le monde. Et la seule fois où Anatole était venu ici, dans l'appartement, c'était pour me voir. Et bien entendu, ce jour là, Socrate n'avait pas été là. C'était la faute au hasard. Il en avait voulu à Apple. Même si elle en était en rien responsable.

    « Depuis qu'on passe du temps avec Anatole à lire sur un banc. »

    Elle disait bien entendu cela dans le seul but d'embêter Socrate. Ce dernier réagissait au car de tour. Sauf quand il en avait marre, et qu'il prenait son air outré et partait bouder. A dire vrai, ça se terminait quasiment toujours comme ça. J'aurais pu lever les yeux au ciel, mais j'étais tellement fatiguée, que j'avais préféré ne rien faire.

    Allongée là sur mon lit, j'attendais juste que le temps passe. Ces derniers jours, j'avais reçu la visite discrète d'Eurus. Je ne lui avais pas dit certaines choses que j'aurais voulu lui raconter sur mon voyage, car je n'en avais pas la force. Et maintenant que ça allait un peu mieux, et que je pouvais beaucoup plus parler, elle n'était pas repassée. J'aurais pu l'appeler, mais non. Et il n'était pas question d'en parler à Frank quand il passait chaque matin. Car oui, tous les jours il venait faire son rapport à Magrathéa au sujet d'affaires concernant notre planète et la leur. C'était compliqué et je n'avais pas cherché à en apprendre plus.

    J'étais malade. Voilà de quoi je souffrais ces derniers temps. Depuis mon retour de notre dernière aventure. J'avais choppé quelque chose. C'était la toute première fois. Quand on était rentrée, je me sentais fatiguée et j'étais partie me coucher. Le lendemain, je l'avais passé entre le lit et les toilettes. Et depuis, je dormais beaucoup. Je me reposais quasiment tout le temps. Je tentais de lire, de faire du tricot, même si ça me fatiguait assez vite. Ca faisait à peine deux jours que ça allait un peu mieux. Mais Socrate et Apple s'étaient mis en tête de m'empêcher de sortir. Au moins, je n'étais pas contagieuse. Et puis grâce à cette situation, les deux compères arrivaient à tomber d'accord sur au moins une chose : je devais rester confiner dans ma chambre. Ils me gardaient à tour de rôle comme si j'étais une enfant. Ca pourrait m'énerver, mais au fond de moi je savais qu'ils faisaient cela pour mon bien, et je trouvais cela... adorable.

    « Par la guitare de Jimi Hendrix ! » s'était écriée Apple après que la porte ait sonnée, et qu'elle l'ait ouverte. « Miss Indestructible ! »

    Je sentais mon mal de crâne revenir. Je savais qui elle surnommait ainsi. Je me demandais juste pourquoi Violette avait jugée utile de venir frapper à la porte de notre appartement. Cet appartement ce tenait dans une des rues de la ville de Storybrooke. On était un peu à l'écart, juste en face de la grande maison de Elliot et Lily. Je le voyais quelque fois en sortant les poubelles, quand c'était mon tour. Et il m'arrivait assez souvent de tomber sur Lily. On était bien ici, mais c'était pas toujours évident de voir leur maison de la fenêtre de ma chambre. En tout cas, je me plaisais dans cet appartement. Et même si c'était pas toujours facile avec mes colocataires, on pouvait compter les uns sur les autres.

    « Attends, je te fais un câlin ! »

    Elle venait sans doute de la prendre dans ses bras.

    « Nora m'a dit que tu étais avec elle lors de son voyage et que tu t'étais montrée très héroïque ! Tu as combattu des méchants ? Tu as utilisé tes pouvoirs ? L'invisibilité ? J'aimerais tant avoir ce don moi aussi ! »

    Je fermais les yeux, essayant de ne pas penser au fait qu'elle venait de dire à Violette que j'avais dit que je la trouvais héroïque. Dans mes souvenirs, on était censé ne pas se supporter.

    « Tu viens voir Nora ? Elle est dans sa chambre. C'est une gastro, mais ce n'est plus contagieux. »

    Elle était vraiment en train de raconter ma vie à tout le monde ? J'avais rapidement, ou du moins aussi rapidement que je pouvais, passé ma housse de couette sur moi. Je voulais au moins être présentable. Ce qui signifait que Violette ne devait pas voir le pyjama que je portais, qui était composé d'un bas de pyjama polaire et d'un tshirt Indiana Jones. C'était Apple qui me l'avait offert et je l'avais mis pour lui faire plaisir. Elle disait qu'Indiana était un peu un cowboy des temps modernes. Et elle savait que j'adorais les cowboy. A dire vrai, j'aimais bien mon pyjama.

    « Nono ? Tu vas bien ? Y'a Violette qui est là. »

    « Hum... » laissais-je échapper, comme pour indiquer que j'étais en train de dormir.

    Peut-être qu'elle ne resterait pas... Sur le Fil du Confinement [Fe] 920691004

https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Sur le Fil du Confinement [Fe] 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8uer
Sur le Fil du Confinement [Fe] Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Sur le Fil du Confinement [Fe] Ahg2

| Cadavres : 6502



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-03-22, 23:47

Sur le Fil du Confinement
ft. Nora et beaucoup de PNJ


Sa dernière aventure l’avait achevée. Non Violette n’avait pas rendu l’âme là-bas mais elle était rentrée épuisée. Certes, le boost de ses dons et de son énergie avait parfaitement fonctionné mais clairement Violette avait senti le contrecoup en rentrant à Storybrooke. Et à l’instant où elle avait posé les pieds dans sa ville d’accueil, Violette était passée en mode hibernation. Tant pis la mairie, tant pis Hadès. Il allait devoir faire sans Violette.

Impossible de savoir combien de jours Violette avait dormi. Elle n’avait pas pris le temps de demander à sa famille et ses amis. Mais lorsqu’elle se réveilla de son hibernation, Violette ressentit le besoin de discuter et de retrouver ses compagnons d’aventure. La première personne à qui elle pensa fut bien évidemment Vaïana. Mais en fait, dans la précipitation du retour, elles n’avaient même pas échangé leur numéro. Aucun moyen de la contacter. Après, elle pouvait toujours passer à la Mairie pour chercher dans la base de donné des habitants de Storybrooke. Mais elle avait une énorme flemme de se lever pour aller au travail. Alors elle laissa tomber l’idée de prendre contact avec Vaïana, à son plus grand regret.

Son deuxième choix, tout naturellement, fut Alexis. Cette aventure les avait beaucoup rapprochées. La revoir après ces quelques jours, savoir si elle allait bien, c’était une bonne initiative. Alors Violette prit son téléphone et chercha Alexis dans ses contacts. Dès qu’elle la trouva, elle tapota sur l’écran pour l’appeler et colla son téléphone à l’oreille. Malheureusement, personne ne décrocha. C’est avec une mine très déçue que la brune laissa tomber son téléphone dans son lit. Elle avait bien une dernière idée en tête. Néanmoins elle ne savait pas si c’était une bonne idée.

De toute façon, elle n’avait pas non plus son contact. Mais aller la voir signerait le traité de paix d’une manière plus officielle. Alors Violette décida tout de même de se rendre à la Mairie, mais très discrètement.

« Oh ! Madame Parr ! Vous êtes de retour. Nous nous inquiétions avec Hadès. »

On repasserait pour la discrétion. Pourquoi n’avait-elle pas activé son pouvoir d’invisibilité ? Cela lui aurait évité de rencontrer le fameux minotaure d’Hadès. Soupirant intérieurement, Violette se retourna vers lui en lui adressant un large sourire, dissimulant tant bien que mal sa gêne.

« Tu sais que tu peux m’appeler Violette, après ce speed-dating chelou. C’est vrai ça ? Hadès s’inquiétait réellement ? »

Violette arqua un sourcil, n’y croyant pas du tout. Mais après tout pourquoi pas. De toute façon, Violette ne saurait pas si c’était vrai ou non puisqu’elle ne laissa pas le minotaure parler.

« Qu’importe. Je ne suis pas de retour. Enfin pas aujourd’hui. Mais demain. Promis. Je retourne au travail. J’imagine même pas la pile de dossier qui m’attend. »

Le minotaure se contenta d’hocher positivement la tête en affichant une mine désolée. Violette soupira en lui adressant un léger sourire avant de le planter là. Elle se rendit dans son bureau, sortit son ordinateur portable et pianota dessus à la recherche de la fiche de Nora. Eh oui. Hadès aimait connaître les habitants de Storybrooke et il avait fait un dossier de fiche sur pratiquement tout le monde. Ou c’était peut-être Violette qui l’avait fait ? Ou l’ancien maire ? Cela importait peu. Violette avait trouvé ce qu’elle était cherché, même plus !

« Il est vraiment bizarre ce Hadès ! C’est quoi ces pense-bêtes sur les gens ? »

Là pour Nora, il y avait écrit qu’elle adorait les salades, les lasagnes d’un gars en particulier et les rouleaux de printemps. Et même si ces fiches de renseignement étaient carrément flippantes, Violette partait avec un avantage. Elle savait comment amadouer Nora. La brune s’empressa de passer dans un restaurant asiatique pour chercher des rouleaux de printemps.

Une fois bien emballés dans une pochette, Violette prit la direction de la maison de Nora. Du moins, de ce qu’elle avait lu, c’était la maison de beaucoup de monde. Nora vivait avec Apple, Socrate et d’autres personnes que Violette ne connaissait pas. Et à dire vrai, Violette s’en fichait un peu car elle savait qu’elle allait tomber sur Apple. C’était sa petite blonde à elle. Elle l’adorait. Elle appréciait un peu moins Socrate mais tant pis. Elle n’y allait pas pour le voir lui mais pour voir Nora.

L’accueil qu’on lui donna à son arrivée fut à la hauteur de ce qu’elle attendait. Apple l’avait accueilli les bras ouverts. Et Violette s’était empressée de lui faire un gros câlin.

« Nora t’a dit quoi ?! »

Violette n’en croyait pas ses oreilles. Alors là, elle tombait des nues. Mais cela ne faisait que la conforter dans sa démarche. Elle avait raison de venir la voir.

« Ouais, c’était chaud là-bas. Il y avait des dark sentinelles, vachement forte. Je dois t’avouer qu’elle m’ont flanqué une raclée. Heureusement qu’il y avait les autres. Un vrai travail d’équipe. »

Car après tout, voilà ce qu’ils étaient désormais, une véritable équipe. Et une équipe, ça devait se serrer les coudes, prendre des nouvelles les uns des autres. Nora allait être la première.

« Et sinon oui, j’ai utilisé mon invisibilité. C’était particulièrement utile à certaines occasions ! Mais pour revenir à ma véritable présence ici, tu as deviné. Je suis venue voir Nora. »

Sans plus attendre, Apple amena Violette à l’entrée de la chambre de Nora. Et à première vue, elle n’avait pas envie d’être dérangée. Cependant, elle ne dormait pas. Sinon elle n’aurait pas entendu la question d’Apple et elle n’aurait pas « répondu ». Bref. Violette pouvait rester.

« Je débarque pas les mains vides ! »

Violette leva le sachet rempli de rouleau de printemps. C’était évident qu’elle ne résisterait pas ! Violette entra dans la pièce. Elle était plutôt sombre. Les rideaux étaient tirés. Après avoir posé le sachet sur le bureau, Violette se dirigea vers les rideaux. Elle l’entre-ouvrit pour laisser passer un peu plus de lumière.

« Bah dis donc, tu ne t’es toujours pas remis de notre expédition ? Je pensais que les divins étaient plus robustes que les autres. »

Si Violette était venue faire la paix, ce n’était peut-être pas la meilleure approche à adopter.

« Je suis venue pour prendre de tes nouvelles, pour t’apporter un petit cadeau…pour m’excuser. »

Pas besoin d’épiloguer sur ses excuses, non ?!

☾ ANESIDORA
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

Sur le Fil du Confinement [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Sur le Fil du Confinement [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-03-25, 14:52


En ce moment, j'aimerais bien juste...
...rester seule. Toute seule.


    « Ils le sont, mais Nora est à part. » répondit Apple, sans que je puisse dire quoi que ce soit.

    De toute façon, si elle n'avait pas parlé, j'aurais grogné. Violette venait d'ouvrir en grand les rideaux, afin que la lumière entre dans la pièce. Il faisait suffisamment jour. Elle n'avait pas besoin d'agir de la sorte. Mais c'est vrai que voir un peu plus de couleurs, ça aidait à aller mieux. Ca faisait déjà trop de jours que je n'étais pas sortie. Je me sentais toute engourdie, alors que d'ordinaire, dès le matin je sortait courir. Fichue maladie !

    « C'est quoi ? » demanda Apple en prenant le sachet posé sur le bureau, sans prendre la peine d'attendre de savoir si elle pouvait ou non le faire. « Des rouleaux de printemps ! Tu les adores en plus ! » précisa t'elle.

    Oui, j'aimais peut-être un peu... beaucoup... ces choses là. Mais pourquoi elle m'en avait apporté ? Et comment qu'elle savait que j'aimais ça ? La dernière personne à m'en avoir amené c'était Hadès. Quand j'avais pris une balle pour lui, il m'avait offert toutes sortes de choses jusqu'à ce que je me sente obligée de lui dire ce que j'aimais. Car il remplissait notre frigo, mais il y avait beaucoup de choses dont on ne savait que faire. Et ça finissait chez des amis.

    « Merci... » murmurais-je à la jeune femme.

    Elle s'était montrée gentille, je lui devais au moins ça. J'avais d'ailleurs sortit la tête de sous ma couette, et j'avais décidé de me montrer. Après tout, ce n'était qu'un tshirt de qualité moyenne, pas non plus une épave. J'avais ensuite passé des mains sur mon visage, histoire de me remettre de mon moment passé dans le lit.

    « Cha va chieu ? » me demanda Apple, la bouche pleine.

    Est ce que c'était l'un de mes rouleaux de printemps qu'elle avait entamée ? Je n'avais pas pu m'empêcher de sourire. Elle était totalement à part cette fille.

    « Oui. » dis-je faiblement. « Ca va mieux. »

    « Bonne nouvelle ! » s'exclama Socrate en entrant dans la pièce.

    Il nous avait sans doute entendu du couloir. Est ce que ma chambre était devenue un hall de gare ?

    « Ca fait des jours que j'essaye de mettre sur le tapis nos soucis financiers et personne veut y prendre part avec moi. Il est grand temps qu'on se fasse une réunion. Magrathéa ?! » conclu t'il en haussant le son pour que la jeune femme qui n'était pas présente ici, et devait être dans sa chambre, nous entende. « Tu peux rester, mais tu fais silence. » ajouta t'il à l'encontre de Violette.

    « Socrate ? Tu ne crois pas qu'il y a d'autres moments pour ça ? »

    Vue son regard, il ne devait pas penser comme moi. Je comprenais qu'il avait raison. Qu'on allait devoir gérer nos soucis d'argent, mais c'était surement pas le moment idéal pour s'occuper de ce genre de choses. Sans compté qu'on avait une invité...

    « Je suis désolé. Il est... incorrigible parfois. Et difficilement gérable. »

    « Plaît-il ? » dit-il en me fixant droit dans les yeux avant de poser son regard sur Violette. « Sachez jeune femme, que je suis totalement gérable. Je sais me gérer. Je sais comment fonctionne ce monde pour l'avoir longtemps observé. Ce sont ces jeunes femmes qui prennent tout à la légère. »

    Il nous désignait. C'était évident. Mais il ne détourna pas son regard de Violette. A dire vrai, voilà qu'il se mettait à l'observer de haut en bas.

    « Vous travaillez où ? Vous jouez d'un instrument de musique ? Vous contrôlez votre vessie quand c'est nécessaire ? »

    Je n'en revenais pas qu'il venait de lui demander ça.

    « Tu n'es pas obligée de répondre... » murmurais-je à l'intention de Violette.

    « Ca dépend d'elle et de son désir de signer le papier. »

    « Elle ne va pas signer de papier, Socrate. Violette est ici pour discuter. »

    « Mais nous allons parler de toutes les modalités. D'ailleurs, si notre choix se porte sur vous, vous comptez payer comment ? »

    Je me massais le front, tandis que Magrathéa venait de nous rejoindre. Elle adressa un signe de la main à Violette.

    « Salut. » lui dit-elle.

    Puis elle s'adossa contre la porte de ma chambre, observant le châton.

    « On peut reporter cela à plus tard ? » demandais-je une nouvelle fois. « Qui plus est, Violette a déjà un toit. Elle vie quelque part. »

    Je ne savais pas où, mais je me doutais qu'elle devait déjà avoir un chez elle.

    « Ah oui ? Une grande maison ? Y'a combien de chambres ? Et le loyer total est de combien ? Il reste de la place pour combien de personnes ? »

    Je me massais une nouvelle fois le front. Si on ne trouvait pas quelqu'un pour vivre ici et payer une partie du loyer avec, on ne pourrait pas rester. Il n'était pas question de demander de l'aide à qui que ce soit, même si Socrate nous avait suggéré d'aller voir Hyperion. Mais je ne voulais pas. De toute façon, lui aussi ne le souhaitait pas, sinon il y serait allé de lui même. Il restait une autre option : déménager dans un endroit moins chers. Et dès que Socrate entendait que quelqu'un avait son chez lui, il se renseignait immédiatement sur les prix, et sur la possibilité qu'on l'héberger... tu parles d'un colocataire idéal...
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Sur le Fil du Confinement [Fe] 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8uer
Sur le Fil du Confinement [Fe] Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Sur le Fil du Confinement [Fe] Ahg2

| Cadavres : 6502



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-04-02, 20:11

Sur le Fil du Confinement
ft. Nora et beaucoup de PNJ


Il y avait dans cette pièce 3 personnes totalement différentes et il y avait même les extrêmes. En effet, d’un côté, Nora était plutôt froide, emmitouflée dans sa couette et de l’autre il y avait Apple, complètement enjouée, comme à son habitude. Le contraste entre les deux était assez drôle. Puis au milieu de ça, il y avait Violette. Relativement neutre. Elle était quelque peu stressée de cette entrevue avec Nora mais elle était totalement ravie de revoir la boule d’énergie qu’était Apolline.

En tout cas, les rouleaux de printemps commençaient à faire son effet. Apple avait été la première à en prendre un. A la base ce n’était pas du tout pour elle les rouleaux. Mais pourquoi pas après tout. Si Nora n’y voyait pas objection. Et à la vue de son sourire, malgré sa tête de mort-vivant, Violette ne pouvait que comprendre qu’elle n’en voulait pas à Apple. C’était un léger soulagement car Violette ne voulait pas assister à une scène entre les deux colocataires.

Nora l’avait remercié. Elles progressaient vers la réconciliation ! C’était vraiment top. Et Violette ne put s’empêcher de lui adresser un franc sourire.

« De rien ! Je suis contente que ça te permette de reprendre petit à petit vie. »

La brune fixa d’un air intrigué le tee-shirt Indiana Jones. Etait-elle fan ?

« Sympa le tee-shirt. »

Il n’y avait aucune once de sarcasme dans sa voix. Elle pensait réellement ce qu’elle disait. Elle ne se voyait pas sortir dans la rue avec mais ça faisait une très bonne tenue de dimanche. En tout cas, Violette était motivée à lui présenter réellement des excuses mais quelqu’un lui coupa l’herbe sous le pied…ou plutôt la parole.

Violette se retourna vers l’individu. Bien qu’elle ait reconnu sa voix. Socrate. Alors il vivait là lui aussi ? Combien étaient-ils là-dedans ?

« Ravie aussi de te revoir Socrate. »

Non mais même pas un bonjour. La politesse était morte pour lui ? Violette croisa les bras tout en le dévisageant. Il n’accueillait pas réellement bien les invités lui. Il était tout le contraire d’Apple. En tout cas, les affaires de Socrate devaient être importante puisqu’il demandait une réunion depuis longtemps et qu’il venait de la transformer en réunion d’urgence, profitant du fait qu’Apple, Nora et lui soient réunis. Il venait même d’appeler une autre personne. Ils étaient donc quatre dans cette maison. Ça devait pas manquer d’ambiance avec tous ces phénomènes.

En tout cas, la chose que Violette retenait dans l’histoire c’est que Nora venait de s’excuser en s’adressant à Violette. Eh bah ça alors ! Face à la description que Nora faisait de Socrate, Violette ne put s’empêcher d’avoir un sourire amusé qui failli se transformer en léger rire. Mais le fait que Socrate s’adressa directement à Violette la stoppa directement, lui faisant reprendre un air sérieux.

« Oh mais je veux bien vous croire…enfin te croire Socrate. »

Voilà qu’elle commençait à le vouvoyer. Mais c’est qu’avec son air sérieux, c’est qu’il faisait presque peur. Et le regard qu’il portait de haut en bas n’avait rien de rassurant. C’était même dérangeant. Elle voulut lui en faire la remarque mais une nouvelle fois, il prit plus rapidement la parole.

« Quoi ????! »


Comment en étaient-ils arrivés à l’interrogatoire de police ? Pourtant tant de question ? Et pourquoi ces questions ? Violette fronça les sourcils. Elle écouta néanmoins le court échange entre Nora et Socrate. Violette décida néanmoins de répondre. Pas forcément aux questions, mais à Socrate.

« Quand on veut apprendre à connaître quelqu’un, c’est pas ce genre de question qu’on doit poser. Mais plutôt « Quelle âge as-tu ? » ; « Quel est ton passe-temps favoris ? ». Tu vois ? »

Par contre, elle ne voyait pas de quel papier il voulait parler ? Et qu’est-ce que les divins avaient tous avec les papiers. Hadès puis lui, maintenant ? C’était courant chez eux ? Violette aurait bien voulu savoir de quoi il parlait exactement et même pourquoi il commençait à parler d’argent mais la fameuse Magrathéa fit son entrée.

« Salut. Magrathéa c’est ça ? »

Puis soudain, ça fit tilt dans la tête de Violette.

« Mais ! Comme la planète qu’on peut visiter ! Excellent ! Elle porte votre nom car vous l’avez découverte ? »

Après tout, ça marchait comme ça. Lorsque l’on faisait une découverte, on pouvait lui donner le nom que l’on voulait. La plupart du temps, il s’agissait du nom de l’explorateur.

Puis en écoutant les remarques de Nora, tout s’éclaira dans la tête de Violette. Elle comprenait bien mieux les raisons des questions de Socrate et pourquoi il avait fait mention d’argent. Et ça expliquait aussi les nouvelles questions de Socrate.

« Je vis chez mes parents. Toutes les chambres sont déjà prises. Et je dirais même qu’on est à l’étroit ! Donc laisse tomber l’idée mais… »

Violette passa sa main sur son menton, faisant mine de réfléchir.

« Donc Socrate, si je comprends bien…Tu voulais me proposer de vivre ici, avec vous ?! »

C’était intéressant. Très intéressant. Violette rêvait de prendre son indépendance. Vivre avec ses parents et ses frères à 20 ans, c’était pas top. Mais vivre avec des jeunes et des moins jeunes…n’ayant aucune autorité sur Violette. C’était déjà plus fun. Néanmoins, il ne fallait pas foncer tête baissée. En effet. Peut-être qu’il y avait d’autres colocataires. Elle devait savoir s’il n’y avait pas …

« Thémis. »

Violette leva les yeux vers Nora. C’est elle qui la connaissait le mieux parmi tout le monde.

« Elle a un problème avec moi. Je pense que c’est par rapport à Peter…Bref. Rassure moi, elle vit pas avec vous ?! »

Suivant la réponse, elle était prête à répondre à toutes les questions loufoques de Socrate…ou même des autres habitants de cette colocation haute en couleur !


☾ ANESIDORA
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

Sur le Fil du Confinement [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Sur le Fil du Confinement [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-04-07, 16:48


En ce moment, j'aimerais bien juste...
...rester seule. Toute seule.



    « Thémis... » répéta Socrate en secouant la tête... « On dit Dame Thémis. »

    Il n'aimait pas qu'on appelait les personnes autrement que comme elles devaient être appelées. Selon Apple ça venait surtout du fait que ces personnes là nous demandaient de les appeler d'une manière simple, mais qu'ils le faisaient que trop rarement avec Socrate. Et comme il n'aimait pas être vue comme une créature, mais une personne à part entière, il voulait que tout le monde agisse comme lui. D'un côté, je pouvais le comprendre. Mais de l'autre, ça lui donnait un côté encore plus pénible que d'ordinaire.

    « Thémis ne vie pas avec nous. » répondis-je.

    Ce qui me valu un plissement de yeux de la part de Socrate. J'avais pas dit "Dame". Voilà quand je disais qu'il pouvait être vraiment pénible parfois et que ce n'était pas facile de vivre tous ensemble, tout le temps.

    « Tu as un crush sur Peter Pan ? » s'exclama Apple. « Je l'ai pas vue depuis que je suis ici. Il est comment ? Il sait voler, se battre, pousser son cri, comme dans le dessin animé ? Il est plutôt beau garçon ? Il sait jouer de la guitare ? »

    La jeune femme faisait une fixation sur la guitare. D'ailleurs elle nous en jouait souvent un morceau. Etrangement, ça allait. Sauf quand elle se mettait à chanter par dessus. Car dans ce genre de cas, ça n'en finissait jamais.

    « J'ai connu un Peter. » précisa Magrathéa. « Mais il ne savait pas voler. Il ne savait pas se battre non plus. A dire vrai, il ne savait pas faire grand chose. Pour ça qu'on n'est pas resté ensemble. »

    Ca c'était une intervention très utile. Elle haussa les épaules comme si elle venait de nous raconter un truc sans importance - ce qui était bien entendu le cas - mais qu'elle en avait grandement conscience.

    « Pour le loyer ça serait mieux au début du mois. Voir même un peu avant. »

    S'en était trop. L'intervention de Socrate n'arrangeait rien à la situation.

    « Bon allez, un peu d'intimité s'il vous plaît ! » dis-je en conduisant tout ce beau monde jusqu'à la sortie de ma chambre.

    Une fois fait, je fermais la porte derrière Apple qui fut la dernière à sortir. Voilà. J'étais un peu plus calme maintenant. Je pourrais enfin me reposer pour de bon. Il restait plus qu'un petit détail à régler. Parce qu'en me tournant, je vis que Violette était toujours dans ma chambre. J'avais oublié qu'elle était venue me voir. Et surtout... que je venais de nous condamner à rester en tête à tête. Qu'est ce qui m'avait pris ?

    « Je veux pas te retenir. C'était gentil de passer. » dis-je sans trop savoir quoi ajouter.

    Après tout elle n'était pas obligée de rester, n'est ce pas ?

    « Vio ! » s'exclama une petite voix de sur le lit où elle se trouvait.

    Car oui, Michoko venait sans doute de se réveiller et il avait quitté le minuscule lit dans lequel il dormait, aux pieds du miens, pour grimper sur mon lit à moi. Il avait remarqué la présence de la jeune femme.

    « Vio ! » s'exclama t'il une nouvelle fois.

    Il voulait être pris dans les bras. J'indiquais mon compagnon à la jeune femme. C'était à elle d'aller vers lui.

    « Il veut juste un câlin. » conclus-je.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Sur le Fil du Confinement [Fe] 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8uer
Sur le Fil du Confinement [Fe] Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Sur le Fil du Confinement [Fe] Ahg2

| Cadavres : 6502



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-04-11, 18:25

Sur le Fil du Confinement
ft. Nora et beaucoup de PNJ


Thémis. Dame Thémis. C’était vraiment pareil. Violette ne voyait pas pourquoi il fallait autant les respecter et les vénérer. Ce n’était pas les dieux de Violette. Certes, ils étaient 100x plus forts que Violette mais ils n’étaient pas grand-chose à ses yeux. Dans son monde, Terre-2, il n’y avait pas de Dieux ou Titans vivants. Et finalement, mis à part les Dieux habituels, c’était les super-héros les dieux vivants sur Terre-2. Mais évidemment, Violette n’avait jamais pris ça à la lettre, elle était une fille comme les autres, avec simplement des pouvoirs en plus qui lui permettait de faire le bien autour d’elle. Et il devait en être de même pour ces titans. Voilà ce que Violette pensait d’eux. Et c’était différent pour Thémis. Car elles avaient apparemment quelque chose en commun : Pan.

C’est pourquoi, lorsque Nora expliqua que Thémis ne vivait pas avec eux, Violette afficha un large sourire de soulagement. Oui. C’était une bonne chose. Et l’envie de rejoindre cette colocation devenait plus grande. Du moins, il allait falloir instaurer de nouvelles règles comme ne pas parler de Peter. Parce que là, Apolline venait de mettre mal à l’aise Violette en évoquant Peter et surtout sa question de si Violette avait oui ou non un crush sur lui. C’était une question à laquelle elle ne préférait pas y penser.

Et fort heureusement, la remarque de Socrate était tout à fait bien venue. Pour une fois qu’une de ses interventions était utile et voulue par Violette ! La brune lui fit un léger sourire.

« Alors c’est ok ? Génial ! Il est de combien de loyer par pers… »

Mais Nora fit sortir de ce beau monde. Magrathéa, Socrate puis Apple…qui ferma la porte derrière elle.

« Mais on était en pleine discussion ! »

Violette s’était retournée vers Nora. Pourquoi avait-elle renvoyé tout le monde ? La brune soupira avant de lever un sourcil en écoutant la jeune femme.

« Sérieusement ? Tu veux me mettre à la porte et continuer ton hibernation ? »


Elle avait bien assez dormi ! Il fallait qu’elle prenne l’air et le soleil. Car là, elle était clairement pâlotte. Sans doute était-elle en manque de vitamine D. Violette s’était rapprochée du lit de Nora, prête à s’assoir dessus. Mais finalement, Michoko fit son apparition. Cette créature était tout aussi mignonne que Yodi. Et finalement, pendant leur aventure à Titania, Violette n’avait pas pu nouer des liens avec la petite créature de Nora.

Ecoutant les conseils de Nora, Violette prit Michoko dans les bras et lui fit un câlin.

« Bien récupéré de ton excursion à Titania ? »

Le pauvre avait quand même pas mal morflé pendant la mission. Mais à première vue, il semblait aller bien.

« J’espère que tu apprécieras Yodi. Sinon, la colocation risque d’être compliquée. »


Eh oui. Violette ne perdait pas le nord. Maintenant qu’elle avait l’idée de rejoindre cette colocation en tête, il serait très difficile de lui en dissuader. Violette reposa Michoko sur le lit puis décida de goûter les rouleaux de printemps qu’elle avait offert à Nora.

« Ils sont bons ? »

Elle le saurait de toute manière puisqu’elle croqua dans l’un d’entre eux.

« Cha te dirait de chair à tour dechors ? »

La bouche à moitié pleine, Violette décida de finir de manger avant d’apporter quelques explications à sa proposition.

« Ça te ferait du bien de sortir. Là, tu ressembles à un mort-vivant. J’ai jamais vu quelqu’un d’aussi pâle. »

Violette mit sa main sous son menton, faisant mine de réfléchir.

« Qu’est-ce qu’il y a de fun à faire à Storybrooke ? »

Ca faisait longtemps qu’elle ne s’était pas mise en quête de s’amuser. Mais là, elle avait vraiment envie de ne pas se prendre la tête. Violette se dirigea donc vers l’armoire de Nora.

« Bon, par contre, tu peux pas sortir comme ça. Voyons voir ce que tu as. »

Le choix de la tenue reposerait sur le choix de l’activité, évidemment. C’est pour cela qu’elle attendait une réponse de Nora.

« Puis, en chemin, on pourra parler colocation. »

Ne jamais perdre le Nord !

☾ ANESIDORA
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

Sur le Fil du Confinement [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Sur le Fil du Confinement [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-04-13, 22:55


En ce moment, j'aimerais bien juste...
...rester seule. Toute seule.



    J'avais fermé l'armoire que Violette venait d'ouvrir, laissant mes mains sur les portes et prenant le temps de récupérer. J'avais fait un mouvement rapide et je n'étais pas encore au meilleur de ma forme. Même si il fallait bien dire que de se lever du lit, d'ouvrir les volets, ça permettait de se sentir déjà un tout petit mieux. Elle avait de bonnes idées, mais là elle allait trop vite. Je m'étais tourné pour faire face à la jeune femme.

    « Tu vas trop vite. »

    Je le pensais et je le lui avais dit. Elle parlait d'emménager ici, d'amener sa créature avec elle, et... pourquoi Michoko se mettait à chantonner ? Il le faisait généralement quand il était heureux. Mais il n'était pas censé l'être.

    « Je... je ne sais pas. » conclus-je.

    Je ne savais pas si c'était une bonne idée ou non qu'elle aménage ici. Ni si je voulais sortir prendre l'air. Enfin si, ça je savais que j'en avais envie. Ca faisait bien trop longtemps. Mais pour me changer, elle ne devait pas rester ici. Il n'était pas question que je lui laisse choisir ce que je mettrais.

    « Attends moi dehors, s'il te plait. »

    Je voulais qu'elle comprenne qu'il me fallait un peu de temps. D'ailleurs, quand elle avait quittée ma chambre, je m'étais habillé. Je portais désormais un t-shirt blanc avec un jeans. Je n'étais pas trop fan des jeans. Mais c'était une tenue un peu plus chaude qu'un simple pantalon. Et je ne voulais pas rechuter. Une fois prête, j'avais grattouillé la tête de Michoko avant de quitter ma chambre et de rejoindre Violette au dehors. C'était en passant par le salon que j'avais entendu Magrathéa me dire quelque chose.

    « Je pense que ça serait une bonne chose pour Apple. Elle l'adore. »

    Je l'avais observée quelques instants. Si je l'écoutais elle ferait vivre tout le monde ici. Apple était un tout petit peu trop sociable.

    « Et puis pour toi aussi. Tu as besoin de quelqu'un d'équilibré dans ta vie. Enfin bien plus qu'on l'est tous les trois. »

    « D'équilibré ? »

    Elle était sérieuse ? Elle trouvait Violette équilibrée ? Bon d'accord, elle n'était pas nécessairement déséquilibré, mais... et puis non ! Je n'avais pas envie qu'elle vienne vivre avec nous. On était très bien comme ça. Et au pire des cas, on aurait des factures en retard. C'était pas si grave, si... ?

    « Je vais y réfléchir. » conclus-je.

    « Tu as déjà pris ta décision. » précisa Magrathéa.

    Je l'observais sans comprendre.

    « C'est une bonne décision. »

    « Je n'ai encore rien décidé. » ajoutais-je en plissant des yeux.

    « Mais si. » dit-elle avant de plonger sa tête dans son magazine et de se remettre à lire.

    Je n'aimais pas quand elle faisait ça. Car elle avait réellement plongée la tête dans son magazine. C'était un magazine de sa planète, où on était comme en immersion en le lisant. C'était particulier et plutôt effrayant. Quoi qu'il en soit, j'avais laissé Meg ici, et j'étais sortie. Dehors, il y avait Violette qui m'attendait. Et face à nous, la maison de Elliot et Lily. Comme d'habitude, j’eus un haut le coeur. Faudrait un jour que j'arrête de penser à lui.

    « On paye un loyer, mais qu'une partie. » dis-je à Violette tout en regardant la maison au loin. « C'est la petite dame du rez de chaussé à qui appartient la maison qui nous fait le loyer moins chers. Elle est une connaissance de Socrate ou quelque chose comme ça. Je n'ai pas essayé d'en savoir d'avantage. »

    Non, je n'étais pas en train de formuler à ma manière la proposition de Socrate. Je ne voulais toujours pas qu'elle vienne habiter avec. Par contre, j'avais bien envie de marcher et j'avais entrepris de faire quelque pas. Juste à côté de notre immeuble se tenait un grillage. Et au loin, une immense bâtisse. C'était en réalité un orphelinat. On voyait l'inscription à quelque pas d'ici. La bâtisse était là depuis le début. Enfin, l'apparition de Storybrooke. Ce n'était pas le seul orphelinat de la ville. Quand je regardais la demeure, elle était plutôt flippante et pas accueillante. Et on voyant rarement les enfants au dehors. Même si il arrivait qu'on les entendait.

    « La chambre est au bout du couloir. On ne sera pas cote à cote. » précisais-je.

    Pourquoi je disais ça ? Pour la convaincre de dire oui ? J'avais l'impression qu'elle n'attendait que ça. Mais au moins elle savait qu'on ne serait pas l'une à côté de l'autre, et par conséquent pas obligées de se côtoyer tous les jours.

    « On se partage les tâches ménagères, mais évite de prendre l'aspirateur. On le laisse généralement faire à Apple. »

    Je ne savais pas si elle savait dans quoi elle s'engageait. Apple était quelque chose qui aurait dissuader certaines personnes de venir vivre avec nous.

    « Elle chante souvent. » expliquais-je. « Surtout quand elle fait le ménage. L'aspirateur couvre le bruit. » ajoutais-je. « Un peu. »

    C'était toujours mieux que rien. J'observais une nouvelle fois l'orphelinat avant de regarder Violette.

    « On fait juste un essai. Histoire de voir si ça marche. Rien de plus. » précisais-je.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Sur le Fil du Confinement [Fe] 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8uer
Sur le Fil du Confinement [Fe] Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Sur le Fil du Confinement [Fe] Ahg2

| Cadavres : 6502



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-04-15, 20:07

Sur le Fil du Confinement
ft. Nora et beaucoup de PNJ


YES ! Violette sortit de la chambre de Nora pour atterrir rapidement dans la pièce principale. Il y avait Magrathéa et Apple dans la cuisine qui se servait un verre de soda.

« J’espère vraiment que Nora te laissera vivre avec nous. Ça serait trooooop cool !! »

La petite pile électrique qu’Apple sautillait partout, manquant de renverser le contenu de son verre à chaque seconde.

« Mon petit doigt me dit que c’est presque fait. »

Violette le sentait, elle savait que Nora ne résisterait pas à tout ceci. La venue de Violette semblait avoir mis d’accord tous les autres colocataires. Et surtout Apple. Qui après un large sourire, alla dans sa chambre, laissant Violette avec Magrathea dans le salon.

« Nora m’a demandé de l’attendre dehors » commença-t-elle en pointant de son pouce la porte d’entrée. « Donc je vais sortir. »

Violette avança vers la porte d’entrée, mais lorsqu’elle arriva devant, elle se retourna pour regarder une dernière fois Magrathéa.

« Au revoir. Et peut-être à bientôt, je l’espère ! »

Un petit signe de la main et Violette sortit dehors, s’asseyant sur les marches devant le logement. Le coin était plutôt sympa. Moins que le centre-ville mais il paraissait calme. Violette posa ses mains sur les marches, se calant pour prendre le soleil en attendant Nora.

Cette dernière ne tarda pas à arriver. Rapidement, Violette se releva, afin d’être à la même hauteur que sa future colocataire. Sans plus attendre, la brune se mit à suivre Nora qui avait pris directement une direction, côté grillage. La brune, intriguée, observa la grande bâtisse voisine à l’immeuble de l’appartement de la colocation. Elle était peu accueillante. Néanmoins, Violette ne s’attarda pas sur le bâtiment, mais plutôt sur les paroles de Nora. Le fait qu’elle remette sur le tapis l’histoire de la colocation et plus particulièrement du loyer était un très bon signe. Violette ne pouvait s’empêcher d’avoir un large sourire victorieux.

« Intéressant. C’est chouette que Socrate ait pu vous trouver quelque chose de moins cher. Parce qu’il faut avoué que l’immobilier ici, bah c’est pas donné. Bon, c’est moins cher, largement moins cher que New-York. Mais pour une ville perdue au milieu de nulle part, je trouve ça hors de prix. »

Puis c’est pas comme si elle gagnait très bien sa vie. Alors partager un loyer, c’était la meilleure solution. Violette était tellement heureuse que Nora songe à l’idée.

« De combien est le loyer par personne, du coup ? »

Les brunes étaient toujours devant la bâtisse. Violette ne comprenait pas pourquoi Nora faisait une fixette dessus. La jeune femme ne savait même pas ce que c’était. A première vue, cela ne ressemblait pas à la demeure de quelqu’un. Néanmoins, cela semblait quand même habité. C’était tout de même beaucoup trop grand pour qu’une famille y vive. Violette tourna la tête vers Nora lorsqu’elle lui expliqua l’emplacement des chambres.

« Top ! »

Non pas qu’elles ne soient pas à côté. Violette s’en fichait totalement. Mais le fait que Nora parle des chambres et qu’elle exprime le fait qu’elles ne seraient pas côte à côte montrait une nouvelle fois que Nora allait accepter cette colocation. De quoi ravir Violette !

« La chambre est vide ou déjà meublé ? »

C’était une question importante à poser parce que Violette avait ses meubles dans sa chambre. Enfin, c’était ceux appartenant à la famille Parr. Mais la brune savait qu’elle pouvait les prendre si jamais elle en avait besoin. Violette hocha la tête face à la remarque de Nora.

« Aucun problème. L’aspirateur pour Apple, je prends note. »

Et c’était noté dans sa tête. La suite fit sourire Violette. La jeune femme savait parfaitement qu’Apple était chanteuse. Elle l’avait déjà entendu au Rabbit Hole. Et Violette était absolument fan. Ce qui apparemment ce n’était pas le cas de Nora

« Tu ne trouves pas qu’elle chante bien ? Moi j’adore sa voix. Je suis déjà allée la voir en concert au Rabbit Hole. Elle a un talent fou ! »

C’était marrant puisqu’Apple était fan de Violette et Violette était fan d’Apple. C’était une situation pour le moins original. Puis enfin, l’acceptation. Nora venait d’accepter Violette dans la colocation. En période d’essai certes. Mais la brune savait que tout irait pour le mieux. Alors dans un élan de joie, Violette prit Nora dans ses bras, tout en sautillant.

« Merci. Merci. Merci ! »

Voyant que cela pouvait être très désagréable et que c’était assez étrange de prendre dans les bras une fille qui nous apprécie peu, Violette se calma, relâcha son étreinte et fit un grand pas en arrière pour laisser respirer Nora.

« Tu ne le regrettera pas. C’est promis ! »

Violette regarda de nouveau la grande bâtisse, d’un air interrogateur.

« C’est quoi cet endroit ? »

La jeune femme se demandait pourquoi Nora était obnubilé par l’endroit. Mais d’un côté, elle hésitait à lui demander et à passer déjà pour une chieuse. Elle voulait se faire bien voir de Nora, pour ne pas rater cette période d’essai. Malheureusement la curiosité était trop grande.

« Tu as perdu quelque chose là pour le fixer comme ça ? »

Après tout c’était possible. Puis d’un coup, le visage de Violette se fit plus malicieux, en regardant de nouveau Nora.

« A moins que tu ne veuilles faire de l’Urbex pour te changer les idées ? Mais ça ne marche qu’avec des bâtisses abandonnées. C’est abandonné ça ? »

A première vue, ça ne semblait pas l’être.


☾ ANESIDORA
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Sinmora
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Sinmora

| Avatar : ➹ Daisy Ridley

Sur le Fil du Confinement [Fe] P3t4

« Tu es incorrigible ! »

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8y3q

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Intrigue divine ☣ Originaire de Vigrid. ϟ

Sur le Fil du Confinement [Fe] Rey200

| Cadavres : 5988



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-04-21, 13:09


En ce moment, j'aimerais bien juste...
...rester seule. Toute seule.


    Quand Violette m'avait prise dans ses bras et s'était montrée un tout petit peu trop excitée, je m'étais demandé si je n'avais pas fait une erreur. Elle appréciait beaucoup Apple, et à première vue, elle lui ressemblait aussi beaucoup avec son côté dynamique. On en avait une à la maison, est ce qu'il fallait en amener une seconde ? Je pouvais bien lui laisser le bénéfice du doute. Après tout, même si Apple était parfois fatiguant, elle pouvait se montrer adorable. Rien que cette pensée, me fit sourire. J'avais besoin de changement en plus. De prendre des risques. D'aller de l'avant.

    Prenant une inspiration, j'avais également pris sur moi. Puis, adressant un nouveau regard vers la bâtisse qu'indiquait Violette, je m'étais décidé à lui répondre.

    « C'est un orphelinat. Il est encore habité. Mais il est bizarre. Les rideaux sont souvent fermés. On ne voit pas à l'intérieur et il n'y a pas de bruits d'enfants. Normalement les enfants ça fait du bruit. »

    J'allais comparé les enfants à Apple, mais je m'étais avisé. A dire vrai, Apple n'était plus une enfant. Elle était désormais une jeune femme. Et il fallait la considéré comme tel.

    « Qu'est ce que c'est qu'un Urbex ? » demandais-je à Violette.

    Elle employait un langage que je ne comprenais pas. Sans doute encore un de ces mots qu'employaient les jeunes de nos jours. Pourquoi j'avais l'impression parfois d'avoir des raisonnements de vieille ? Mais tout s'expliquait par le fait que comme je ne venais pas d'ici, je ne connaissais pas la plupart des mots qu'ils employaient. C'était dans la lecture que j'apprenais beaucoup sur ce monde et ces coutumes.

    « Le matin je me lève à 6h. Si tu veux venir faire du jogging avec, tu peux. »

    Pourquoi je l'invitais à faire du sport avec ? Surtout que j'aimais sortir seule. Fallait que je change rapidement de discussion pour qu'elle oublie cette proposition.

    « On n'a pas d'animaux à la maison. Mais il y a Michoko. Et en quelque sorte Socrate. Cela dit, il ne se transforme pas en chat chez nous. Ce qui fait qu'il ne laisse pas de poils. Et Michoko non plus, vue qu'il est très propre. »

    Hum... c'était une façon de voir les choses.

    « Il y a plusieurs choses à savoir sur lui, si tu vis avec nous. Déjà, il ne faut pas le mouiller. C'est très important. Tu ne dois jamais le mettre en contact avec de l'eau. Quand il pleut, il reste à la maison. Et en parlant de choses à savoir, on n'a pas le droit d'avoir d'aliments avec des arachides dans l'appartement. Apple en est allergique. Et Hadès a failli tuer Socrate quand ce dernier a amené des pistaches une fois. Il est assez... colérique quand il s'y met. »

    J'aimais bien Hadès. Il avait un côté amusant qui me faisait bien rire. Mais parfois, il pouvait se montrer tout simplement effrayant. Enfin, à ce qu'on m'avait dit il n'avait plus de pouvoirs. Je me demandais d'ailleurs comment c'était possible.

    « Tu ne comptes pas amener de garçons dans l'appartement ? »

    C'était une règle qu'avait fixé Socrate. Il rouspétait suffisamment sur Magrathéa quand ça lui prenait d'amener quelqu'un chez nous. Il tenait à notre intimité, et surtout à ne pas voir des choses choquantes en entrant dans le salon.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86362-chronologie-de-sinmor https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90857-sinmora-l-enfant-des-etoiles#1308759 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t90628-bible-de-rp-s-sinmora#1304498 https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85306-btonsuprme#1198939


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Sur le Fil du Confinement [Fe] 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Sur le Fil du Confinement [Fe] 8uer
Sur le Fil du Confinement [Fe] Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Sur le Fil du Confinement [Fe] Ahg2

| Cadavres : 6502



Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________ 2020-04-25, 00:40

Sur le Fil du Confinement
ft. Nora et beaucoup de PNJ


Violette observa longuement la bâtisse, plissant des yeux en entendant les paroles de Nora. Un orphelinat où les rideaux étaient toujours fermés ? Aucune vue de l’intérieur. Et pire encore, aucun bruit d’enfant. Violette s’y connaissait en enfant, elle avait des frères plus jeunes qu’elle. Dont un qui avait 6 ans ! Alors oui. Elle s’y connaissait.

« Etrange. Très étrange. Et tu dis que tu n’as JAMAIS entendu de bruits d’enfant ? »

Si c’était le cas, c’était trop bizarre. Et ça piquait affreusement la curiosité de Violette. Mais non. Il fallait qu’elle se calme. Elle ne devait pas mettre en application ses idées louches. Il ne fallait pas qu’ils explorent ce bâtiment. Néanmoins, Violette avait l’impression que tout cela cachait quelque chose. Après tout, peut-être que les enfants étaient battus, exploité ou pire ! Heureusement que Nora la sortit de ses sombres pensées lorsqu’elle demanda la définition de l’Urbex.

« C’était vrai que ça doit pas être quelque chose qui se faisait sur ta planète. »

Violette s’était tourné vers elle en affichant un léger sourire avant de faire mine de réfléchir. Il fallait lui expliquer comme si elle était une enfant. Après tout, ce monde était assez nouveau pour elle. Violette savait ce que c’était de changer de monde. Néanmoins, il fallait avouer qu’il y avait beaucoup moins de différence entre Terre-2 et cette Terre. Ce qui n’était pas le cas entre Meter et la Terre.

« Alors pour répondre à ta question, sache déjà que l’Urbex, c’est pas légal officiellement. Enfin dans la plupart des pays. Je sais pas si les lois sont pareilles à Storybrooke. Enfin le principe de l’Urbex c’est de visiter des lieux abandonnés. C’est une expérience qui a l’air assez sympa. Une bonne idée d’activité à faire pour Halloween ! »

Même si là, maintenant, elle avait envie de faire cela dans l’orphelinat…qui n’était à priori pas abandonné ! Automatiquement son regard s’était de nouveau posé sur la vieille bâtisse, partant dans des pensées d’aventure à l’intérieur. Mais elle fut rapidement ramenée sur terre par Nora qui lui dit une remarque pour le mien surprenante.

« Ouawh ! Tu es matinal toi dis donc ! Mais après tout, comme on dit, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. En tout cas, je viendrais avec toi un de ces quatre. »

C’était vraiment sympa qu’elle propose. Faire du sport ensemble allait sans doute les rapprocher. C’était une bonne chose ! Puis la discussion dévia sur les choses à savoir sur la colocation. Violette fixa Nora, prête à l’écouter attentivement. Elle prenait même des notes dans sa tête. Elle évoqua les animaux domestiques. Sur ce point-là, Violette avait une question. Mais elle préférait la laisser finir. Surtout que la suite était très importante ! Ne jamais ramener des aliments avec des arachides dans la coloc. Ça, ça allait être un véritable changement pour Violette, car ça allait l’obliger à regarder avec beaucoup plus d’attention les différents emballages de ce qu’elle achetait.

« C’est vraiment horrible pour Apple. Elle ne pourra jamais apprécier les M&M’ s ! Mais c’est noté. Du coup, je voulais en revenir aux animaux de compagnie. Tu te rappelles de notre escapade sur Titania. »

Comment ne pouvait-elle pas s’en souvenir ? C’était quand même ça qui semblait l’avoir cloué au lit. Mais ce dont Violette voulait que Nora se souvienne c’était un moment en particulier dans cette mission, quand elle avait disparu !

« A un moment je me suis retrouvée je suis plus trop où. Il y avait une créature des sables. Elle s’est attachée à moi. Et moi aussi. Cette créature s’est téléporté avec nous à Storybrooke, à notre retour. Et donc, je l’ai adopté. Yodi tiendra compagnie à Michoko ! »

En fait, Violette ne lui laissait pas réellement le choix de l’acceptation de Yodi ou non. Si Nora avait accepté Violette, alors c’était avec Yodi. La brune sortit son téléphone, à la recherche d’une photo trop mignonne à lui montrer. Mais sa dernière question la coupa dans son élan.

« Quoi ? Bien sûr que non ! Enfin…Dyson passera sans doute quelque fois. C’est un garçon. Mais c’est juste un ami. Enfin non. C’est plus que ça ! C’est mon meilleur ami ! »

Le seul garçon dont elle n’arrivait pas à poser un nom sur la relation, c’était Pan. Il était loin d’être un ami…mais il fallait se rendre à l’évidence. Il ne laissait pas Violette indifférente. Néanmoins, elle se devait de l’oublier. Il avait sans doute fait la même chose depuis déjà longtemps ! Violette pensait avoir réussi aussi…jusqu’à cette escapade en terrain divin. Pourquoi avait-il fallu qu’elle voit son image en posant sa main sur cette fichu pierre. Et il était revenu dans ses pensées. Il fallait qu’elle en sorte d’ailleurs ! Et ça serait son téléphone qui la sauverait cette fois-ci.

« Tiens regarde ! C’est pas Dyson hein. Sauf si tu veux voir une photo de lui. Après tout, il est célibataire et vraiment beau garçon. Mais ce que je voulais te montrer c’est Yodi ! »

Elle était prête à lui tendre le téléphone pour qu’elle observe en détail la magnifique photo de Yodi avant d’être coupé…

« Une chance que vous ne soyez pas parties loin ! »

La voix n’était absolument pas celle de Nora. C’était une voix beaucoup plus masculine. La jeune femme regarda autour d’elle mais il ne semblait y avoir personne. Alors elle se rappela qu’il existait des personnes de petites tailles dans ce monde, comme Atlas ou tout simplement son petit frère Jack-Jack. Mais là, il fallait avouer que la voix masculine semblait quand même mûre. Violette descendit donc son regard et aperçut un chien avec une caméra sur le dos. Totalement surprise par ce qu’elle venait de voir, elle lâcha un petit cri aigu et lâcha son téléphone qui tomba à terre.

« Putain de Merde ! »

Se baissant pour ramasser son téléphone, elle fut nez à nez avec la caméra.

« Mais c’est quoi ce délire ! Un chien avec une caméra ! Non mais on aura tout vu ! Et un chien qui PARLE ! Et… »

Violette observa son téléphone.

« QUI A CASSE L’ECRAN DE MON TELEPHONE ! »

Elle l’allait le tuer. Violette reprit de la hauteur tout en fixant le chien qui semblait n’en avoir strictement rien à faire.

« Vous êtes bien Violette Parr ? La nouvelle colocataire de Nora, Socrate, Magrathéa et Apple ? »

Les nouvelles allaient très vite ici. Violette avait été mise au courant il y a quelques minutes. C’était suspect tout ça.

« Première impression à chaud : que pensez-vous de chacun de vos colocataires ? Pensez-vous pouvoir survivre sans manger d’aliment contenant des arachides ? »

Mais c’était quoi ce délire ? Violette fronça les sourcils, quelque peu irritée par la situation en général c'est à dire l'apparition de ce chien étrange, ses questions louches et son écran de téléphone cassé.

« Mais vous êtes qui vous ?! »

☾ ANESIDORA
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Contenu sponsorisé




Sur le Fil du Confinement [Fe] _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sur le Fil du Confinement [Fe]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations