« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -16%
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
Voir le deal
56.99 €

Partagez
 

 Let me tell you my story (Fe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
3 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Let me tell you my story (Fe) 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Let me tell you my story (Fe) 8uer
Let me tell you my story (Fe) Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Let me tell you my story (Fe) Ahg2

| Cadavres : 6502



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-07-21, 16:00

Let me tell you my story
ft. Robert & Helen PARR


Presque un mois s’était écoulé depuis que Violette avait mis les voiles pour un monde carrément horrible. Elle y avait été avec toute sa bonne volonté mais à aucun moment elle n’avait pensé que ce voyage durerait aussi longtemps et surtout qu’elle ne pouvait pas prévenir sa famille. Presque un mois sans donner de nouvelles. Et quel terrible mois ! La découverte de la mission Mayday, l’attribution d’un rôle très difficile, et tout ce qui avait suivi derrière. Ce fut éprouvant. A tel point qu’à son retour, Violette avait décidé de ne voir personne et simplement de dormir aussi longtemps qu’il le faudrait. Elle n’avait même pas pu le faire dans sa chambre puisque Socrate avait décidé de descendre toutes ses affaires à la cave pour relouer sa chambre à une autre personne, un meilleur payeur selon lui. En somme, malgré la fin du calvaire, les problèmes n’étaient quand même pas finis.

Le lendemain de son retour, Violette décida qu’il était plus que temps de prévenir ses parents qu’elle était toujours en vie. Puis petit à petit, de prévenir tout le monde. Il était évident que ses proches s’inquiétaient. Et la brune était persuadée que Chris avait déjà fait intervenir des patrouilles de policier pour la retrouver. Malheureusement, il n’aurait jamais pu la retrouver car elle avait été transporté dans un autre monde…un monde bien plus noir que celui-là, notamment pour les femmes. Mais finalement ce monde avait apporté quelque chose à Violette, la transformant.

Ainsi, en plus de prévenir ses proches de ce qu’elle venait de vivre et de ne plus s’inquiéter pour elle, Violette comptait également leur révéler une partie d’elle dont très peu de personne était au courant. Désormais elle se sentait prête, comme guéri de cette honte qui n’en n’était pas une. Elle n’était pas la coupable mais la victime. Et maintenant elle n’était plus la victime, mais la survivante, la battante…et aussi la vengeresse. Allait-elle leur dévoiler ce dernier point ? Rien n’en était moins sûr. Chaque chose en son temps, non ?

Malgré une nuit et une demi-journée de récupération, Violette se sentait toujours lessivée. Mais hors de question d’attendre plus longtemps. Alors même si elle avait encore son visage marqué par la fatigue, ses quelques cicatrices de blessures survenues à Gilead, Violette décida de se mettre en route. Elle laissa Yodi à la maison, en compagnie de Michoko. Puis, en voiture, elle se rendit à son ancienne maison, celle où vivaient toujours ses parents, Dash et Jack-Jack. Au fond d’elle, elle espérait que ses frères ne soient pas à la maison. Elle n’était pas sûre de leur révéler pour le moment. Trop jeune selon Violette. Quoi que Dash n’était plus un gamin…

Arrivée devant la porte d’entrée, Violette leva le bras, pointa son index sur la sonnette avant de prendre une grande inspiration. Et c’est sur l’expiration que son doigt s’écrasa sur le bouton. Un long bruit strident retentit dans la maison. Oups. Elle avait peut-être un peu trop appuyé. Remarquant cela, elle enleva brusquement son doigt avant de mettre ses deux bras derrière son dos, joignant ses deux mains ensemble. Une habitude qu’elle avait prise à Gilead, une mauvaise habitude qu’elle se devait de perdre puisqu’elle signifiait pour elle la soumission. Son pouce tapotait sa main, signe d’impatience et surtout de stress face à ce qui allait se passer en ce jour.

La porte s’ouvrit finalement. Autre habitude prise à Gilead, Violette baissa la tête, comme fautive. Ainsi, elle ne put même pas voir qui avait ouvert la porte. Sa mère ? Son père ? Son frère ? Qu’importe. Violette appréhendait tellement la réaction de chacune de ses personnes qu’elle préféra s’excuser immédiatement.

« Je suis toujours là. Désolée si vous vous êtes inquiétés. Mais je suis prête à tout vous expliquer. »

Gilead et bien plus encore.

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
i'll be there
You and I must make a pact. We must bring salvation back. Where there is love. I'll be there. I'll reach out my hand to you. I'll have faith in all you do. Just call my name. And I'll be there.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Helen Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Helen Parr

| Avatar : Lauren Graham

Let me tell you my story (Fe) Gp3y
Vous êtes craquants tous les deux...

Let me tell you my story (Fe) K5dy

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Helen Parr/Elastigirl

| Cadavres : 59



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-08-02, 23:14





« Let me tell you my story »
« Helen & Family »

    Quasiment un mois c’était écoulé depuis que Violette et elle avaient été interrompues alors qu’elles prenaient tranquillement un verre et qu’elles avaient découvert l’existence d’un appel à l’aide. Helen avait laissé sa fille aller à l’aventure un peu à contrecœur, car même si elle voulait protéger sa fille, celle-ci était une super et les supers se doivent d’aider les gens.

    N’empêche qu’un mois plus tard, la brune se rongeait les sangs parce qu’elle n’avait toujours pas de nouvelle de sa fille et qu’elle ne cessait de redouter le pire. Elle ne pourrait pas se le pardonner s’il était arrivé quelque chose à son bébé. Impossible. Et dans le même temps, Helen s’en voulait d’imaginer le pire, alors qu’elle savait parfaitement que Violette était plus que capable de se débrouiller seule.

    Quand la sonnette retentit, Helen alla ouvrir distraitement la porte, ne s’attendant pas à trouver sa fille sur le seuil. Depuis quand Violette sonnait-elle pour rentrer dans cette maison qui était également la sienne ? Et depuis quand avait-elle cette attitude soumise, comme fautive ? Ces réflexions, la brune se les fit en quelques secondes. Et tout aussi vite, elle les mit de côté. Sa fille était là et c’était le plus important.

    - Violette ! Enfin ! S’écria-t-elle en prenant sa fille dans ses bras, la pressant contre elle, ravie de la retrouver en un seul morceau et en bon état, du moins à première vue. Entre ma chérie, tu vas nous raconter ça tranquillement…

    Helen entraîna sa fille dans le salon où Bob ne tarderait pas à les rejoindre. Elle laissa sa fille prendre place dans le siège qu’elle souhaitait et prit elle-même place dans le canapé, histoire d’avoir la présence rassurante de son mari à ses côtés. Parce que quelque chose, une intuition dont elle se serait passée pour le coup, lui disait qu’elle n’aimerait pas ce qu’elle allait entendre…

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
We are Incredibles !

D'après le code de Grey Wind


Robert Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robert Parr

| Avatar : Matt Damon

Let me tell you my story (Fe) Fordvferrari3

« J'étais sûr que le look Texas te plairait ! »

Let me tell you my story (Fe) Tumblr_mirzmwcPEd1qckb0uo5_250


| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Mr. Indestructible

| Cadavres : 224



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-08-26, 13:22

Raconte moi une histoire horrible.






« Bon sang Robert, doucement sur la soudure... »

L’arc violet électrique du poste à souder manqua de lui brûler les cheveux. Un peu surpris, il continua de se parler à lui même. C’était une façon comme une autre de passer le temps et de ne pas se ronger les ongles en pensant à Violette. Elle avait disparu depuis maintenant un mois. Un long mois, qui, n’était pas vraiment de bonne augure. En général, quand un Parr partait aussi longtemps sans voir sa famille, c’était que quelque chose clochait. Le visage concentré sur sa tâche, il avait décidé de se mettre au bricolage. Car Robert était comme ça. Quand quelque chose n’allait pas dans sa vie, il était hors de question de rester sans rien faire et laisser son esprit penser. Dans le garage, tout autour de lui, divers matériels et matériaux étaient entreposés, ainsi qu’une multitude de conneries, au grand désespoir d’Helen, allant du casque de football américain avec des canettes de bières de 2L, au four à microonde modifié. Actuellement, il travaillait sur un système de toilettes japonaises maison. C’était inutile, mais en même temps… Robert en avait besoin.
Quand la sonnette retentit, ses yeux se levèrent d’un seul coup, et il tendit l’oreille. La voix de Violette lui parvint jusqu’au garage et il lâcha tout. Le tuyau, le poste à souder, tout. 
Entrant en trombe dans le salon, ses lunettes de soudure sur les yeux, en débardeur, il fixa alternativement Helen puis Violette.
Physiquement, en un mois, il avait changé. Car étrangement, la musculation l’aidait également à oublier. Il avait le corps d’un homme de 30ans, bien bâti et assez transformé.

« Violette ! Ma chérie ! Ca va ? »


Traversant la pièce, il enleva ses lunettes de soudure pour mieux la voir. Aïe. Il connaissait sa fille mieux que personne. Et le pire fut la confirmation du regard d’Helen. Elle avait quelque chose à leur dire. Quelque chose de grave. Robert passa une main sur ses sourcils et réfléchit. Allait-il enfin avoir l’explication des différents comportements de Violette ? Qu’avait-elle fait ? Ou plutôt, que lui avait-on fait ?
Une boule dans la gorge, il se dirigea vers le salon et s’installa dans son fauteuil, s’enfonçant ç l’intérieur et se disant que le pire était à venir.

« Avant que tu ne commences, je veux que tu saches une chose. Quoi tu dises, quoi que nous apprenions, sache que nous t’aimons, et que rien n’y changera. Tu peux tout nous dire, tu le sais. »


Sa gorge devint plus serrée. A vrai dire, il n’avait pas l’habitude de s’exprimer ainsi. Robert était quand même un homme complexe, qui exprimait très peu ses sentiments. S’enfonçant dans son fauteuil en posture d’écoute, il attendit que Violette prenne la parole. C’était assez tendu. Il n’y avait qu’à voir son visage pour comprendre que la situation était extrêmement grave. Mais soulageant. Enfin, il aurait des réponses à ses questions. Enfin, il allait savoir… Le visage contracté, son regard se perdit légèrement dans le vide, ne sachant pas s’il devait bénir cet instant où sa fille se confiait enfin, ou le maudire.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         
Mr. Incredible.
For my Family.


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Let me tell you my story (Fe) 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Let me tell you my story (Fe) 8uer
Let me tell you my story (Fe) Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Let me tell you my story (Fe) Ahg2

| Cadavres : 6502



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-10-07, 14:52

Let me tell you my story
ft. Robert & Helen PARR


Avait-elle fait le bon choix ? Etait-elle dans le bon timing ? Y avait-il de toute façon un timing pour révéler les plus grosses hontes ? Violette n’en était pas sûre. Malheureusement pour elle, c’était le moment. Ce fut sa mère qui lui avait ouvert la porte. Violette n’avait même pas osée la regarder dans les yeux. Cependant, elle savoura le câlin que sa mère lui faisait, humant légèrement le parfum qu’elle portait. Aucun doute, elle était de retour à la maison et ça lui faisait déjà du bien.

Petit sourire, dissimulant gêne et appréhension, Violette suivit silencieusement sa mère dans le salon. Elle prit place dans le siège en face du canapé. Il était préférable selon elle d’avoir une distance de sécurité. Violette ne savait absolument pas quelles allaient être les réactions de ses parents face aux révélations qu’elle allait leur faire.

« Est-ce que je pourrais avoir un verre d’eau, s’il te plait ? »

Cette habitude prise de tout demander, avec politesse. D’un côté c’était pas plus mal, c’est plus poli et courtois. Mais d’un autre, ça ne ressemblait pas réellement à Violette, qui avait plutôt l’habitude de faire comme chez elle ici. Après tout, elle avait habité là avec sa famille, avant d’aller dans la colocation de Nora.

Son père ne tarda pas à débarquer. Lorsqu’elle l’aperçut, Violette se demanda immédiatement si elle avait disparu de Storybrooke un mois ou plus. Comment pouvait-on changer en si peu de temps ? En y pensant, c’était un peu l’hôpital qui se fout de la charité puisque Violette, en un mois, était peu reconnaissable. Pas d’un point de vue physique, mais plutôt d’un point de vue mental. Et ça, ses parents semblaient l’avoir parfaitement remarqué. Ils sentaient le stress à plein nez.

Les dernières paroles de Mr Indestructible se voulaient rassurantes. Et elles l’étaient. Bien qu’elles faisaient également stresser Violette. Ce qu’elle était sur le point de leur annoncer n’étaient pas facile. Elle ne savait même pas par où commencer. Alors pendant quelques secondes, de très longues secondes, le silence s’installa. Violette tenta de maintenir un contact visuel avec ses parents mais elle savait qu’elle n’y arriverait pas bien longtemps.

« Avant de vous expliquer ce qui s’est passé ces dernières semaines, il faut que je vous explique ce qui s’est passé il y a un an et demi. Ca vous permettra de mieux comprendre les suites de l’histoire. »

Un début en douceur. Poser les bases. Maintenant il fallait en venir au plus difficile. Violette hésitait encore entre le fait d’être cash et le fait d’y aller en douceur. Mais elle n’avait pas envie de tourner autour du pot. Elle commençait enfin à faire le deuil de son viol, il fallait désormais mettre au courant ses proches.

« A New-York, j’ai été…violée. »

Pas la peine d'en rajouter plus. Elle en avait déjà dit beaucoup. Le mot « violé » n’était plus une honte pour la jeune femme. Elle avait compris qu’elle ne devait pas avoir honte, qu’elle ne devait pas se cacher. C’était plutôt à son violeur de se cacher, à avoir honte de ce qu’il avait fait. En tout cas, Violette avait choisi la manière cash. Et enfin, depuis son arrivée dans la maison, elle trouva la force de regarder ses parents en face. Ce qu’elle guettait : leur réaction. Elle appréhendait. Comment allait-il réagir à cette nouvelle ? Violette, elle, avait bien mis un an et demi.

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
i'll be there
You and I must make a pact. We must bring salvation back. Where there is love. I'll be there. I'll reach out my hand to you. I'll have faith in all you do. Just call my name. And I'll be there.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Helen Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Helen Parr

| Avatar : Lauren Graham

Let me tell you my story (Fe) Gp3y
Vous êtes craquants tous les deux...

Let me tell you my story (Fe) K5dy

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Helen Parr/Elastigirl

| Cadavres : 59



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-10-24, 16:54





« Let me tell you my story »
« Helen & Family »

    Helen, déjà inquiète, fronça les sourcils en entendant la demande de sa fille. C'était si... Poli. Oh, elle était contente de voir que la politesse inculquée à ses enfants était restée, mais quelque part, ça la dérangeait d'entendre ce genre de chose venant de sa fille. Violette n'avait quitté la maison que quelques mois plus tôt, autant dire donc qu'elle n'aurait jamais dû avoir ce comportement digne d'une étrangère. Cela ne l'empêcha pas d'aller chercher le verre d'eau pour sa fille, mais ça ne lui faisait que craindre un peu plus l'entretien qui allait venir.

    - Tiens ma puce. Dit-elle en tendant le verre d'eau avant de se ré-installer.

    Helen sur le canapé, Robert dans son fauteuil et Violette dans le siège en face d'eux. Une configuration en triangle qui aurait pu passer pour la famille formentant un complot ou le prochain anniversaire des garçons. Malheureusement, il ne s'agissait pas du tout de ce genre d'événement. Pour le coup, la brune aurait préféré. D'autant qu'à mesure du récit de sa fille, la super héroïne se fissurait un peu plus. Non non non... C'était impossible. Pas ça. Pas à son bébé ! Et dire qu'elle n'avait rien vu... Qu'elle n'avait pas compris. La quarantenaire serra les poings, hésitant entre hurler, pleurer et prendre sa fille dans ses bras. Au final, la mère en elle prit le dessus. Parce qu'elle se leva et s'agenouilla devant sa fille, prenant les mains de Violette dans l'une des siennes et posant sa main droite sur la joue gauche de sa fille.

    - Qui ? Demanda-t-elle doucement. Et que veux-tu faire par rapport à cet enflure ?

    Au fond... C'était la seule chose qui comptait. Savoir ce que Violette voulait mettre en place par rapport à ça. Si cela ne lui plaisait pas, ou même à Robert, il serait toujours temps pour eux de s'arranger pour s'occuper de la situation. Pour le moment, la priorité c'était Violette. Et en savoir plus. Parce qu'Helen culpabilisait énormément. Sa fille avait été sous sa responsabilité et elle n'avait pas réussi à la protéger. Comme quoi, partir loin de Storybrooke avait été une erreur monumentale, sur tous les plans...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
We are Incredibles !

D'après le code de Grey Wind


Robert Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robert Parr

| Avatar : Matt Damon

Let me tell you my story (Fe) Fordvferrari3

« J'étais sûr que le look Texas te plairait ! »

Let me tell you my story (Fe) Tumblr_mirzmwcPEd1qckb0uo5_250


| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Mr. Indestructible

| Cadavres : 224



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-10-26, 14:38

Raconte moi une histoire horrible.







Mr Indestructible. C’était son nom. Celui qu’il s’était choisi. Celui qui l’avait forgé. Car… Il pouvait l’être réellement… Indestructible. C’était d’ailleurs celui qu’ils avaient choisi aussi pour leur famille… Mais là… Tout se fissura. Tout se brisa. Robert s’enfonça dans son fauteuil et s’assombrit. D’abord ses sourcils s’étaient froncés, puis… Il avait blêmi. Et enfin, il s’était enfermé dans le silence qui suivait quelque chose d’aussi choquant.
Indestructible.
Mon œil. Il était brisé. On venait de voler quelque chose de précieux. A sa fille, et par extension à lui. Le rôle d’un père, d’une mère, c’était de protéger leurs enfants. Normalement, jusqu’à ce qu’ils deviennent adultes. Et… Dans les faits, même après. Cela ne devait s’arrêter que, lorsqu’eux même deviendraient dépendant de leurs enfants et… Oh… Seigneur.
Les mains de Robert s’enfoncèrent dans les deux accoudoirs de son fauteuil. Ces derniers se fissurèrent comme du verre. Robert regardait alternativement Helen, puis Violette. Surtout Violette.
Il avait l’impression d’être dans un mauvais rêve. Qu’il allait se réveiller.
Tout de suite, Helen contre attaqua. Qui. Que faire. Se venger. Elle était comme ça, et c’était pour ça qu’il l’aimait. Une lionne, prête à égorger pour venger et protéger ses enfants. Etrangement, il fut plus amoureux d’elle que jamais ce jour là, à cet instant.
Puis… Vint la culpabilité. C’était sa faute. Comme toujours, il avait fait passé son rang de Super Héros avant tout. Comme toujours, son égoïsme avait tout gaché. Il avait brisé sa famille, qu’il avait eu tant de mal à reconstruire… Et quand il avait enfin réussi… A recoller les morceaux… On se rendait compte, qu’en réalité… C’était un iceberg de problème qui en avait découlé. Il baissa la tête, et marmonna.

« Je… Je pense pas que ce soit la priorité de savoir qui et... »


Son regard se leva vers Helen. Il n’avait pas envie de la contredire. Et surtout pas de se disputer avec elle. Car il savait que ça arriverait. Il savait, que s’il ne faisait rien, là tout de suite… Ils se disputeraient. Rejetant la faute l’un sur l’autre alors qu’ils étaient tous les deux, Helen et lui, responsable.
Aussi, sans réfléchir, Robert se leva. Il parut… étrangement plus grand que d’habitude. Car son visage était déterminé, et, avec une pointe de profonde tristesse dans le regard. Sans réfléchir, il attrapa Violette et la serra dans ses bras. Comme il la serrait depuis qu’elle était née, depuis qu’elle respirait et qu’elle partageait leurs vies.

« Ma petite fille... »


On venait de la briser. De lui voler une partie d’elle, de sa jeunesse. Il le savait. Et il n’avait rien pu faire pour ça. Mr Indestructible ne l’était pas tant que ça. Sans rien dire, il la serra dans ses bras, encore, et l’embrassa avec tendresse sur le front.

« Je suis désolé. Ce n’est pas ta faute. »


Ca, c’était la priorité. Son regard se leva vers Helen. Violette ne pouvait pas, voir ce dernier, puisqu’elle était dans ses bras. Il était… Brûlant. De haine de colère. D’envie de tout détruire. C’était effrayant, car Robert n’avait eu ce regard qu’une seule fois. C’était quand ses enfants avaient été mis en danger sur l’île de Syndrome. Et encore. Là, c’était pire. Helen pouvait voir, dans les yeux de Robert, que ça ne se passerait pas comme ça. D’ailleurs, elle avait le même que lui. Tendant le bras, il attrapa la main de sa femme, et l’attira à eux pour le câlin collectif.

« Je vous aime, toutes les deux. Et on va régler ça en famille, comme d’habitude. »


Robert les embrassa toutes les deux, puis les libéra. Il s’installa à côté de Violette et lui prit la main.

« Raconte nous tout. Tu as besoin de parler. Nous ne te jugerons pas… Nous t’aimons, et nous ferons tout pour toi, maman et moi. Parles sans peur. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         
Mr. Incredible.
For my Family.


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Let me tell you my story (Fe) 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Let me tell you my story (Fe) 8uer
Let me tell you my story (Fe) Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Let me tell you my story (Fe) Ahg2

| Cadavres : 6502



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-10-29, 22:33

Let me tell you my story
ft. Robert & Helen PARR


La bombe lâchée, Violette avait bu d’une traite le verre d’eau que sa mère lui avait apporté. Comme pour digérer le fait d’avoir enfin révéler tout ça. Mais ce n’était que le début. Il y avait tellement de chose à leur dire, à leur expliquer. Elle devait également leur dire que ce n’était absolument pas leur faute. Violette avait longtemps pensé qu’il s’agissait uniquement de la sienne. Mais finalement le seul coupable c’était son violeur. La jeune femme observa les réactions de ses parents, très différentes l’une de l’autre mais tellement identiques aussi. Ils semblaient garder leur sang-froid mais Violette les connaissait. Elle était persuadée qu’un feu immense brûlait en eux, ce feu qu’elle avait ressenti lors de la mission à Gilead. Ce feu qu’elle avait éteint en ôtant la vie d’un violeur. Pas le sien, celui d’une autre femme. Mais cela lui avait tout autant de bien. Elle avait simplement eu besoin de transférer.

Le contact chaud de sa mère lui réchauffa le cœur. Violette était tellement soulagée de la réaction de ses parents. Personne ne remettait la faute sur l’autre. Ils semblaient unis dans cette épreuve et Violette ne pouvait pas espérer meilleure réaction. Les questions de sa mère furent cependant assez brutales. Elle voulait savoir qui avait osé faire ça, et c’était totalement légitime. Mais Violette ne savait pas trop comment lui avouer qui c’était. Elle avait bien trop peur, non pas de l’homme en lui-même mais des conséquences que cela pourrait avoir sur sa famille. En aucun cas Violette ne voulait que ses parents se disputent à propos de ce drame. Sa deuxième question laissa Violette perplexe. Que faire par rapport à lui ? Violette fronça les sourcils, ne comprenant pas réellement où elle voulait en venir.

Néanmoins, elle n’eut pas le temps de le lui demander puisque Mr Parr, jusque-là muet, sortit de son silence. Les désaccords commençaient et à l’entendre, Violette ne put s’empêcher de se pincer la lèvre. Mais l’étreinte entre son père et elle lui fit oublier l’espace d’un instant les potentielles disputes au sein de sa famille. Le plus important était là, le soutien et l’unité. Violette se blottit dans les bras de son père, appréciant ce moment. Mais aucune larme ne coula. Elle en avait bien trop versé.

« Je le sais. Ce n’est pas de ta faute non plus. »

Le câlin père/fille se transforma en câlin collectif, intégrant rapidement sa mère. Violette se décolla légèrement du torse de son père pour capter le regard de Mme Parr.

« Ce n’est pas non plus de ta faute. »

Ce n’était la faute d’aucun membre de cette famille. Et si Violette avait mis du temps à le comprendre, il était évident que ses parents mettraient aussi du temps à accepter qu’ils n’étaient pas responsables de ce drame.

Libérée de l’étreinte de son père, Violette se retrouvait désormais en sandwich. D’un côté sa mère, puis de l’autre son père. Chacun avait une main posée sur les mains de Violette. Mais c’était bien. Cela lui véhiculait de la force. Et elle espérait leur en véhiculait aussi puisque ce qu’elle s’apprêtait à leur raconter n’allait pas du tout être facile à entendre.

« Je le sais. Avant j’avais honte, j’avais peur. Mais maintenant, il s’est passé certaines choses là-bas qui m’ont aidé à me libérer, à libérer ma parole, à enlever un poids de mes épaules. »

Ils n’avaient pas besoin de savoir pour le moment ce qui s’était passé à Gilead. Elle n’était même pas sûre de leur avouer aujourd’hui. Trop de révélation en même temps n’était pas une bonne idée. Violette fronça les sourcils, pinça plusieurs fois ses lèvres. Elle était restée silencieuse une longue minute, cherchant ses mots, tentant de trouver le tact nécessaire. Ce n’était pas facile.

Mais tout d’un coup, la délivrance. Ce silence glaçant et cette attente insupportable furent brisés par le bruit de la sonnette. Sans crier garde, Violette se leva brusquement. Peu importe qui avait sonné, cela permettrait à Violette de gagner du temps, de réfléchir à comment leur annoncer la triste réalité. Complètement vidée de conscience, Violette ouvrit la porte. Elle avait l’expression d’une morte-vivante, puisqu’elle était bien trop dans ses pensées pour s’intéresser au monde réel.

« Euuh…Bonjour ? »

Aucune réponse de Violette, toujours absorbée par les différentes tournures de phrase dans son esprit.

« Ok. C’est pas grave. On va la refaire. BONJOUUUUR ! »

Evidemment, là Violette ne pouvait qu’atterrir sur Terre. Et ce fut le choc. Son regard s’était posé sur la couverture du magazine dont l’homme en face d’elle semblait faire la promotion. Son état de morte-vivante avait laissé place à un état de sidération.

« Est-ce qu’une personne, vous, ou peut-être quelqu’un d’autres serait intéressé pour un abonnement avec un réduction de 25% au magazine Playboy. »

Violette fronça les sourcils. Son visage se ferma, on pouvait facilement lire son agacement et une pointe de colère.

« Personne ici n’achètera des magazines où des femmes exhibent leurs corps pour satisfaire toujours les mêmes. Il y en a marre de cet irrespect envers les femmes. Barrez-vous ! »

Même pas besoin qu’il se barre puisque Violette lui ferma violemment la porte au nez. Elle prit ensuite une grande inspiration pour tenter de retrouver son calme. Elle le devait. Après une longue expiration, Violette regagna le salon et surtout sa place entre son père et sa mère.

« Avant de vous expliquer ce qui s’est passé, comment c’est arrivé et surtout qui…j’ai besoin de savoir quelque chose… »

Violette laissa son regard couler vers sa mère, puis vers son père, avant de fixer un point à l’horizon.

« Qu’est-ce que vous voulez dire par que veux-tu faire par rapport à cet enflure ? » demanda-t-elle en regardant d’abord sa mère puis en regardant une nouvelle fois son père. « …et par on va régler ça en famille ? Je ne veux pas qu’il vous arrive quelque chose. Pas par rapport à l’homme qui a fait ça mais plutôt aux conséquences de ce règlement de compte. Je ne veux pas que vous terminiez en prison. Jack-Jack a besoin de ses deux parents. Dash aussi. Et j’ai besoin de mes deux parents. »

Les codes des super-héros étaient clairs. Il ne fallait jamais tuer, seulement maîtriser. Mais lorsque cela touchait directement les proches, est-ce que ce code était toujours respecté. Violette n’en n’était pas si sûre. Mais qui était-elle pour les blâmer. Au contraire, elle les comprenait parfaitement.

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
i'll be there
You and I must make a pact. We must bring salvation back. Where there is love. I'll be there. I'll reach out my hand to you. I'll have faith in all you do. Just call my name. And I'll be there.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Helen Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Helen Parr

| Avatar : Lauren Graham

Let me tell you my story (Fe) Gp3y
Vous êtes craquants tous les deux...

Let me tell you my story (Fe) K5dy

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Helen Parr/Elastigirl

| Cadavres : 59



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-11-22, 18:18





« Let me tell you my story »
« Helen & Family »

    Si elle n’avait pas eu peur de faillir une nouvelle fois à sa fille, peut-être qu’Helen se serait laissée aller à cette annonce. Mais Violette avait besoin d’elle, aussi n’hésita-t-elle pas à aller rejoindre sa fille, lui demandant ce qu’elle voulait faire à présent. Elle ne mentirait pas, elle-même voulait retrouver l’enflure qui avait fait à son enfant. Mais sa fille voulait peut-être passer à autre chose, complètement tourner la page…

    Bob se manifesta alors, s’excusant auprès de leur fille, puis enlaçant Violette avant de l’y inclure elle. Si Helen eut un sourire crispé, elle ne pouvait pas accepter aussi facilement ce que lui disait sa fille : si, c’était forcément en partie de sa faute. C’était bien elle qui avait voulu emmener tout le monde à New York non ? Donc elle avait favorisé tout cela… Cependant, elle ne voulait pas trop y penser pour le moment, sa priorité restant Violette.

    - Chérie… Dit-elle doucement.

    Qu’est-ce qu’on pouvait dire ? « Je suis désolée » ne lui semblait pas assez. Loin de là même. Ce ne serait jamais assez. Helen était malgré tout heureuse de voir que sa fille était forte, qu’elle semblait avoir surmonté cela. Visiblement, elle n’avait pas tout raté avec son aînée… Malgré tout, elle attendait de savoir ce que la plus jeune souhaitait faire à présent. Laisser cela impuni ne plaisait pas à la brune. Ils étaient des héros, combattaient les criminels…

    La sonnerie de la porte d’entrée rompit l’atmosphère ambiante et Helen regarda sa fille qui allait ouvrir. Et un sourire narquois fleurit sur les lèvres de la mère de famille en entendant Violette rembarrer le commercial venu pour vendre des abonnements Playboy. Oui, clairement, ce n’était pas le lieu pour vendre ce genre de choses… En un sens, c’était bien que cela ait été Violette à la porte, parce qu’elle-même aurait peut-être encore plus mal réagi.

    - Ma puce… On veut savoir ce que toi tu veux. Tu as manifestement réussi à tourner la page et je suis si fière de toi, de te savoir si forte… Mais c’est un crime. Est-ce que ce salaud restera impuni ? Est-ce que tu veux porter plainte contre lui ? Expliqua Helen aussi calmement que possible. Avant de songer à d’autres choses, il y a des procédures légales…

    Que sans doute elle ne respecterait pas. Cet enfoiré allait payer, d’une façon ou d’une autre. Le truc vraiment cool, ça aurait été de connaître quelqu’un pour le rendre impuissant. Mais bon, d’après ce qu’Helen avait compris, la magie ne fonctionnait pas en dehors de Storybrooke, donc ça ne servait à rien de chercher de ce côté-là…

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
We are Incredibles !

D'après le code de Grey Wind


Robert Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Robert Parr

| Avatar : Matt Damon

Let me tell you my story (Fe) Fordvferrari3

« J'étais sûr que le look Texas te plairait ! »

Let me tell you my story (Fe) Tumblr_mirzmwcPEd1qckb0uo5_250


| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Mr. Indestructible

| Cadavres : 224



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-11-24, 13:00

Raconte moi une histoire horrible.






Je regardais ma fille aller ouvrir au démarcheur. Sans plus attendre, elle le renvoya pètre de tout son coeur. J’haussais les sourcils. Helen avait un regard un peu fier, mais quelque chose tiqua. Ce n’était pas tellement dans la nature de sa fille de s’énerver comme ça. Pour si peu. La porte refermée, on pouvait quand même entendre depuis l’extérieur.

« On peut vous payer en liquide ? »


« Mais bien sur mon garçon. »


« Et on peut aussi donner une autre adresse ? »


Je m’avançais vers la porte, doucement. Sans un mot, je marchais droit devant moi. J’étais encore choqué par ce que je venais d’entendre, mais je n’allais quand même pas laisser Dashiell faire ça.

« Vous m’excusez les filles, deux minutes je reviens. »


J’ouvris la porte, je la refermais. Dash était en train de feuilleter le premier numéro, il se retourna. L’espace d’un instant, il disparut et revint au même endroit, les mains vides, me regardant d’un air étrange. J’en profitais pour respirer.

« Tu veux pas savoir. »
me dit-il d’un air grave.

Je le foudroyais des yeux. Et, lentement, je levais le doigt d’un air méthodique et murmurait.

« Je serai toi, je rentrerai dans mon jeu, et je fermerai ma petite bouche d’adolescent en quête de découverte. DASH TU VAS RANGER CA ET TU T’EN VAS DANS TA CHAMBRE. »


Il me regarda un instant, cligna des yeux et comprit le cinéma. Il commença par murmurer sa première phrase :

« Ah… Je vois, le coup du tu fais semblant de m’engueuler ? T’auras pas le droit de les regarder tu sais… et… OUI PAPA J’AI COMPRIS FAUT TOUJOURS QUE JE SOIS LESER DANS CETTE FAMILLE…. Et je te le déconseille. La mode est aux poils qui disparaissent... »


Je regardais Dash interloqué. Deux minutes. C’était avec mon fils que j’avais une conversation, pas Lucius. Je le regardais d’un air mauvais, qui en disait long et son sourire disparut immédiatement.

« Je te conseille de surveiller ton langage, Dashiell Parr. Et de cacher tout ça avant que je ne brûle tes doudous un par un pour que tu me dises où ils sont cachés. Clair ? »


Dash abaissa son sourire et… s’arrêta de me regarder. Puis, il disparut en un éclair. Moi, je me contentais de me retourner, et de rentre à nouveau dans la maison. Avoir pris l’air m’avait fait du bien. Fixant les deux femmes de ma vie, j’étais encore un peu blême. Je me dirigeais vers le salon, et restait debout. Je n’arrivais pas à m’asseoir.

« Peut être, mais quand la Justice est trop longue, ou fait mal son travail, c’est le rôle du Justicier de l’établir. »


Mon regard était catégorique. Mais je n’avais pas envie de rentrer dans ce débat là avec Violette. C’était hors de question que je poursuive là dedans. Je devais d’abord être là pour elle, accepter ce qu’on lui avait fait. C’était le plus dur en vérité. Mes yeux se posèrent sur elle, et maladroitement, je poursuivais :

« Est-ce que… Tu as pris rendez-vous avec quelqu’un ? Tu sais… pour consulter… Certaines choses doivent être dites et nous ne sommes peut être pas les bonnes personnes. »


Je levais la main avant qu’Helen ne m’interrompt. Je ne savais pas si elle était d’accord ou non, mais je voulais qu’elle me laisse finir.

« Dans le sens où, je pense qu’il est bon d’en parler. Tu n’es pas seul, mais nous ne pouvons pas t’aider autant que nous le voulons. Regarde, ta mère et moi sommes déjà dans la vengeance, alors que ce sont des principes que nous t’avons pas transmis, et tu nous en fais le rappel par une petite morale, juste et bien placée... »


Oui, je parlais pas souvent avec des mots compliqués, mais quand je parlais, je parlais plutôt bien. Finalement, je me dirigeai vers l’armoire à alcool, et lentement, je me tournai vers les filles.

« Vous voulez boire quelque chose ? Je crois qu’on en a tous besoin. »


Dash apparut à ce moment là, assis dans le canapé. Il venait d’arriver à la vitesse de l’éclair.

« Un martini rouge, coupé à la bière. C’est super bon et... »


Mais vu le regard que je lançais et celui que sa mère lui adressa, il comprit immédiatement que sa place n’était pas ici. D’ailleurs, pour qu’il ne réagisse pas outre mesure, il n’avait pas du entendre la conversation.

« Je vais…. Aller chez un ami. »


Et il disparut. Je soupirai et regardai Helen.

« Celui là, il tient de toi. Et Violette, qui a le sens des héros et un goût pour la morale qu’on lui inculquée, elle tient de moi. »


Je souriais légèrement. J’essayais de détendre l’atmosphère du mieux que je pouvais… Aussi, gravement cette fois-ci, je regardais Violette.

« Si tu as autre chose à nous dire, je pense que c’est le moment Violette. »





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         
Mr. Incredible.
For my Family.


*Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

*Violette Parr

| Avatar : Danielle Campbell

Let me tell you my story (Fe) 33ur

*Quelle belle bouche. STOP ! ARRETE DE PENSER*

Let me tell you my story (Fe) 8uer
Let me tell you my story (Fe) Ehgw

| Conte : Les Indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : Violette Parr

Let me tell you my story (Fe) Ahg2

| Cadavres : 6502



Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________ 2020-12-05, 11:20

Let me tell you my story
ft. Robert & Helen PARR


17 ans. C’était l’âge de Dash. Et comme tout jeune homme qui se respecte, certains sujets n’échappaient plus à l’attention de son frère. Les magazines coquins en faisaient malheureusement partie. Ce que l’on pouvait entendre dehors choqua légèrement Violette. Non pas qu’elle ne s’y attendait pas, mais c’était plutôt malaisant de l’entendre et du coup de réussir à imaginer son petit frère en train de regarder et peut-être de faire autre chose avec ces magazines. Beurk ! L’image mentale lui fit avoir un haut le cœur tandis que son père semblait avoir pris la décision de mettre fin à tout ça.

Violette lui fit une petite moue en souriant tout en se pinçant les lèvres. Violette en profita pour boire son verre d’eau tout en écoutant la dispute à la porte d’entrée. Le regard de la brune ne put s’empêcher de se poser sur sa mère. La pauvre, elle ne devait plus savoir où se mettre. Si ça rendait Violette mal à l’aise, ça devait être pire pour sa mère. Elle posa sa main libre sur la main de sa mère en lui adressant un sourire réconfortant.

« On va dire que c’est l’âge qui veut ça ! »

Et d’un côté c’était complètement vrai. Bien que normalement, à cet âge-là, on se devait d’être plus discret, surtout devant les parents. A première vue, Mr Indestructible avait parfaitement joué son rôle de chef de famille. Il avait sermonné Dash et lui avait confisqué le magazine. Mais lorsque son père entra de nouveau dans la maison, Violette fut surprise de ne rien voir dans sa main. Elle aurait voulu rebondir sur le sujet, demander ce qu’il avait fait du magazine. Mais ce dernier avait décidé de passer au sujet brûlant de la famille. Le viol, la justice et ce qu’ils devaient faire désormais.

« Je….Je ne veux pas qu’il reste impuni. Mais en portant plainte contre lui, c’est sa parole contre la mienne. Il n’y a plus aucune trace de ce qu’il m’a fait, si ce n’est celle psychologique. » répondit-t-elle d’abord à sa mère avant de se tourner vers son père qui proposait une justice à la Indestructible. « Ca ne vous fait pas peur d’imaginer faire justice vous-même ? Je veux dire…imaginez que vous preniez le goût à ça ? »

Violette était restée très vague dans ces questions. Et c’était fait exprès. Néanmoins, elle se posait réellement ces interrogations, en ayant beaucoup plus d’élément connus. Faire justice soi-même était une solution qu’elle avait plus d’une fois imaginée. Mais ça l’effrayait. Elle avait peur de ne ressentir aucune compassion, aucun remord, aucun regret et de devenir un monstre sans cœur. C’était déjà ce qu’elle avait l’impression de devenir petit à petit. Car le meurtre qu’elle avait commis sur ce violeur – pas le sien, mais celui de quelqu’un d’autre – elle ne le regrettait absolument pas. Et ça, c’était effrayant ! La question de son père sur la consultation d’un professionnel la fit sortir de ses sombres pensées. Il était vrai qu’elle n’avait jamais parlé de tout cela à des professionnels. Pendant longtemps elle avait gardé cela secret puis elle avait commencé petit à petit à se confier, d’abord à ses amis les plus proches – sa meilleure amie, Honey et Michel-Ange – puis maintenant à sa famille. Elle n’avait pas encore réussi à le dire à Dyson. Elle n’arrivait pas à aborder ce sujet avec lui. C’était trop difficile. Violette écouta attentivement les explications de son père avant de le regarder partir vers l’armoire à l’alcool. C’était une bonne idée.

« Il faudrait que je vois un psychologue. Oui. J’y avais déjà pensé. Mais je n’avais jamais osé franchir le pas. Il y a tellement de chose que je pourrais confier. Certaines choses encore que… » commença Violette avant de se stopper brusquement. Non. Ce n’était pas le moment de tout avouer. « Oui, j’aimerais bien u… »

Mais la tornade Dash arriva dans le salon demandant un verre d’alcool.

« Tu n’as pas l’â… »

Mais une nouvelle fois, Violette se stoppa. Car si Dash n’avait pas l’âge légal pour boire de l’alcool, Violette non plus. Et pourtant, un petit verre serait un très bon remontant. La jeune femme arqua un sourcil en voyant son frère partir aussi rapidement qu’il était arrivé. Et c’était tant mieux. Violette n’osait pas en parler à ses frères. Ils n’avaient pas besoin de savoir. Lorsque son père fit une petite blague sur qui tenait de qui, Violette ne put s’empêcher d’être gênée d’entendre le compliment qu’il lui faisait. Sens des héros et goût pour la morale. Est-ce que ça caractérisait toujours Violette aujourd’hui ? Elle n’en n’était pas sûre. Et la dernière question de son père n’arrangeait rien. Bien sûr qu’elle avait autre chose sur le cœur. Et la perche tendue du compliment était comme un signe qu’il fallait qu’elle aille plus loin dans la confidence.

« J’aimerais bien un shoot de vodka, s'il te plait. »

C’était petit mais très fort. Et elle allait en avoir besoin pour réussir à sortir la suite. Violette attendit que son père lui serve avant d’engloutir les 4cl d’alcool. Elle posa son mini verre sur la table basse avant de garder son regard rivé sur le verre. Elle n’osait pas regarder ses parents.

« Je sais pas si on peut dire que je tiens toujours de vous…Comment peut-on encore prétendre avoir le sens des héros et le goût de la morale quand on a du sang sur les mains… »

C’était trop difficile de dire clairement que Violette était une meurtrière. Et ça l’était encore plus d’avouer qu’elle ne regrettait pas…

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
i'll be there
You and I must make a pact. We must bring salvation back. Where there is love. I'll be there. I'll reach out my hand to you. I'll have faith in all you do. Just call my name. And I'll be there.
https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible https://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi


Contenu sponsorisé




Let me tell you my story (Fe) _



________________________________________

 Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Let me tell you my story (Fe)





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations