« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Invité



Invité


Anonymous



Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans :

________________________________________ Dim 14 Déc 2014 - 18:52




Je ne me formule plus des dieux, ils ont appris au fil du temps que les mortels et les créatures n'ont rien d'honorant pour eux, nous ne sommes que des choses qui disparaîtront un jour. Mais je pense que la terre est sur le point de changer et qu'un jour, eux aussi se rendront compte que nous ne sommes pas que des choses qui se termineront en poussière que nous laissons une marque de notre passage sur les gens qui nous entoure. Je me fiche de savoir ce que pense Dolos, Hadès et Gabriel, je me fiche de savoir qu'ils pensent que je ne ressemble qu'à une péripatétitienne de bas étage. Dorénavant, je ne me fierais qu'à mon seul jugement et au diable le leur, qu'il aille tous brûler dans les flammes des enfers. Je ne vois pas Dolos partir, mais je le vois revenir et je me mets à ignorer ce qu'il dit. Les choses que je fais avec la Terre-Mère ne regarde que moi, je suis la seule bien placé pour la comprendre et aussi pour tirer mon pouvoir de cette planète couverte de brume et de végétation. Maintenant, en plus d'avoir des visions, ils ont des voix dans leur tête. Je ne me moque pas d'eux, parce que je sens que nous ne sommes pas seul ici et qu'il y a réellement quelque chose à trouver. Quoi? Je ne sais pas, mais on va le trouver. Pour une fois, je me tais et me contente de les suivre, je vois dans leur regard et leur geste que pour eux, je ne suis qu'une Nymphe, une créature qui n'a que des pouvoirs limités, qui est certes immortelle, mais cependant qui ne peux procréer. Ils pensent que je les ralentis plus qu'Antalpy et Hadès, que je ne devrais pas être là. Mais je les laisse parler, je n'ai pas à leur faire changer d'avis. Si la Terre pense que j'ai quelque chose à faire ici, elle m'aidera à le faire. Parce que peut importe ce qu'il se passe, je sais qu'elle sera toujours avec moi. Même si je dois mourir. Apollon se met alors à marcher en direction d'une illusion et rapidement, je me couche sur le sol, les oreilles plaqué dans la poussière. Quelque chose approche. Ami ou ennemi? Je ne sais pas mais c'est rapide. Le dieu de la Musique est plaqué sur le sol et impuissante je le vois mourir sous les griffes d'une manticore. Habituellement, je me serais mise à pleurer sa mort, mais aujourd'hui, plus rien n'est pareil. Les dieux sont devenus des êtres méprisables et sans scrupule, ils se croient tout permis justement parce qu'ils sont immortels et moi, je ne pleurerais plus jamais pour des personnes comme ça. Je pensais sincèrement que Artemis allait venger son frère, mais elle se contente de nous dire qu'elle veut que l'on se serre les coudes. Mais je tourne le regard, je ne peux accepter ce qu'ils ont dit et penser de moi, sur mon honneur de Nymphe, je ne peux pas leur pardonner. Alors oui je vais me battre mais se sera pour les vies humaines, pour la Terre mais certainement pas pour des dieux de pacotilles. Antalpy dit alors quelque chose et s'élança vers la Manticore, j'ai eu envie de l'arrêter l'espace d'un instant, mais c'est son choix et je l'accepterais. S'il veut se faire blesser pour nous sauver c'est qu'il vaut plus que la moitié des personnes présentes. Je le regarde se battre et j'admire sa bravour, quand le sang de la bête se met à couler, je sens la fièvre de la bataille entrer dans mes veines. Les Nymphes sont pacifistes, mais rester la à ne rien faire, ne serait pas judicieux et je ne vaudrais pas mieux que les dieux qui sont à côté de moi. Je le vois se faire éjecter et je prends ma décision, je suis une Nymphe, mais j'ai changer, à partir de maintenant, je ne serais plus celle que les gens connaissent, je serais une autre et je protégèrerais les choses que je penserais être juste. Tant pis pour les conséquences, je ne ressemblerais pas à Hadès le pleutre se cachant derrière les autres.

-Je te demande pardon pour ce que je suis en train de devenir Chère Mère, mais c'est mon devoir, je suis bien décidée à protéger les gens pour des causes que je juge juste.

J'embrasse ma Chère Terre et je me relève, je regarde la créature se vider peu à peu de son sang. Elle me voit arriver et me jette ses queues sur moi mais je n'ai pas peur, je sais qu'elle est déjà presque morte. Je roule sur le sol et m'accroche à une plante près de moi. Je sens la sève couler dans les branches et les feuilles, ma magie la touche et elle m'approche de la créature meurtrière lentement, tellement lentement que quand la queue revient, je suis projetée sur le sol, près de lui dans une mare de sang. Je sens des blessures sur mon visage et sur mes bras, mais je me fiche de la douleur. Je sais ce que j'ai a faire, je dois protéger des innocents qui vont peut être mourir. Protégée par l'odeur de son sang, je me glisse sous son cou et d'une mouvement brusque, je plaque mes mains sur le sol, je pousse un crie de rage et je sens la terre remuer, je garde le contrôle même si je sens que la créature ne va pas tarder à s'enfuir pour agresser les autres et quand elle s'apprète à bouger, je lache mon pouvoir et une arbre grandit. L'épineux pousse, il entre dans le corps blesser de la Manticore pour resortir autre part. C'est horrible à voir et je devrais surement avoir honte de blesser une autre créature, mais étrangement, je ressens de la fièreté de l'avoir fait. La fureur de la bataille coule encore en moi et je me sens forte. Je me relève, m'approche des autres et a mis chemin entre l'arbre et eux, je relache la pression etre mes doigts, l'arbre peut alors bouger comme une créature vivante et déchiquète la Manticore, envoyant des morceaux partout. Soudainement une fatigue incroyable me prends et tombe sur le sol, pas évanouis, mais dans le gaz.

-J'ai réussi !je murmure avant de fermer les yeux quelques instant pour me reposer.

Jauge de vie d'Erythie: 90%
Jauge de la Manticore: 0%

Phoebus Light



« Tic tac,
sonne le glas. »


Phoebus Light


Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 378254admin

╰☆╮ Avatar : Alexander Skarsgård

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 Vox4

☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2759
✓ Disponibilité : Je suis très demandé. :uh:

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Lun 15 Déc 2014 - 14:27

L’Équation Des Dieux
i'm bleeding out


Je n'avais pas été effrayé, juste secoué. Perturbé parce qui se passait ici, tout ce mystère... Les voix, les apparitions. Rien n'était normal. La mort elle, j'y étais plus ou moins habitué, même si se retrouver incapable de respirer soudainement, avoir l'impression de se faire absorber tout entier par la terre, ce n'était jamais très agréable. Je n'y voyais rien, j'attendais, incapable de réfléchir ou de penser. Puis l'air rentra de nouveaux dans mes poumons. J'étais là, debout, haletant légèrement, à bonne distance du groupe. Mon regard se tourna dans tous les sens, à la recherche d'Héphaïstos. Je ne m'en remettais toujours pas. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Ou plutôt qu'est-ce que son... souvenir, faisait là ? Et je n'étais pas le seul à avoir entendu ou vu des choses étranges. Nous étions dans un sanctuaire souillé, il fallait peut-être s'y attendre. Mais je n'étais pas confiant.

La voix de ma jumelle, en train de discuter avec les autres protagonistes, me permit de remettre pied à la réalité. Mon souffle devint plus régulier et mes idées plus claires. Je devinais que j'étais revenu plus rapidement que d'habitude, la bête qui m'avait tué étant toujours là, présente bien que tenue à distance par Artémis. Puis je ne ressentais aucune fatigue, aucun besoin de me reposer pour reprendre des forces. Non, c'était comme si rien ne s'était passé, que je ne m'étais pas fait tué. Je n'allais pas m'en plaindre... Je me rapprochais d'eux au moment même où l'ancien félin allait à la charge. Il semblait savoir ce qu'il faisait... ou pas... Mais si ça pouvait le défouler. Je me contentais de fixer la scène, étonné par tant de rage. Il était en train de l'amocher à un point que je n'aurai pas pu imaginer. Tant mieux, cette bestiole le méritait. Ma main se posa sur mon arc mais il était impossible de tirer, le manticore bougeait trop, essayant de se débarrasser de son cavalier indésirable. C'était prendre le risque de blesser Antalpy et mieux valait éviter ce type d'incident. Sans rien louper du combat pour autant, j'allais vers Artémis, passant ma main dans son dos. Je devinais que le tas de cendres qui avait du me remplacer ne l'avait pas enchanté et que cela n'avait pas été très agréable, comme moment. Je voulais lui montrer que j'étais là, la rassurer. Qu'elle ne s'inquiète pas.

Puis le tigre se fit rejeter et se retrouva au sol. A peine était-il tombé que la nymphe se lançait à son tour, mais fut blessée sur le chemin. J'étais partagé entre le fait de vouloir foncer dedans et celui de la laisser faire son plan tel qu'elle l'avait imaginé. Mais je n'ai pas le temps de me décider qu'un cri surgit et qu'un arbre, immense, se met à pousser à travers la bête, qui peu de temps après se fait alors déchirer en morceaux, dans tous les sens. Le spectacle est loin d'être élégant mais en tout cas, il fut rapide. Épuisant pour les deux se trouvant en première ligne, aussi. Sans attendre, je m'approche de celui qui est le plus près, Antalpy. M'accroupissant près de lui, je désigne ses blessures.

« Je peux ? » Je n'attends pas de réponse. Passant mes mains au niveau des endroits abîmés de son corps, j'arrive sans peine à tout faire disparaître. Il devrait se sentir mieux maintenant.

Je lui adresse un sourire et une tape sur l'épaule, un peu ma manière de lui dire qu'il a fait du très bon boulot et que je le remercie, avant de me redresser pour aller voir Erythie qui semble bien moins en forme. Elle semble épuisée... Je la porte vers le reste du groupe, qu'elle ne soit pas très éloignée et commence lentement à essayer de lui rendre un peu d'énergie. Seulement, quelque chose me semble soudainement étrange, une sensation, dérangeante et inattendue.

Mes mains se détachent du corps de la nymphe pour se porter au bas de mon ventre et mon regard en dit long. Du sang coule. Je ne me suis pourtant pas fait toucher. Sauf la première fois... Et c'est à cet endroit que le manticore avait ouvert mon corps... Ma vue se brouillait à mesure que le sang quittait mon organisme et c'est là qu'il apparut de nouveau.

« Héphaïstos... »

Rien qu'un murmure. Mon frère pose ses yeux sur la blessure en train de me tuer, sans un mot, avant de les plonger dans les miens. Tout ça semble tellement loin, tellement irréel, pourtant son regard ne m'a jamais paru si profond et insistant.

« Plus que 3... »

Il disparaît sans explications.
De suite, je me tourne vers ma sœur. Je suis surpris, je ne comprends rien, j'ai besoin d'elle. Pourquoi donc me retrouvais-je en train de perdre de nouveau la vie ? Pourquoi 3 ? Était-ce un compte à rebours ?

Pour la première fois depuis très longtemps, alors que mes mains serrent ma blessure dans l'espoir de ralentir le processus, que mes yeux fixent Artémis... Je crois bien que j'ai peur.




made by pandora.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

H£ll_m@st£r



« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »


H£ll_m@st£r


╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4594
✓ Disponibilité : Mardi : Journée père/fils avec Elliot. Jeudi : Anciennement, journée Père/Fille avec Ellie. Maintenant, journée Enfer Foudroyant avec Alexis !

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans : « A la recherche,du Contrat Perdu ! »


________________________________________ Lun 15 Déc 2014 - 17:41

~~~ TRANSITION ~~~

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 Tumblr_msar7yPSxZ1rlfr5wo1_500

Arès n'est pas dans la mission, car il ne sait pas que Artémis a montée un groupe pour se rendre au Sanctuaire. Dans un rp parallèle se situant à Olympe, il va apprendre cette escapade menée par sa soeur, de la bouche de Aphrodite. Ne voulant pas se jeter tête baissée dans la gueule du loup, il va rassembler ses troupes, les gardes olympiens, afin de se rendre sur la planète. Au détour d'un couloir, il fait une rencontre qui est contée ci-dessous... Ce post n'est pas un post de "Judah Weeds". C'est un post qui se situe à la fin du rp divin entre Aphrodite, Arès et Jeremiel et juste avant l'arrivée de Arès dans la mission... Une arrivée qui aura lieu tout à la fin, quand il sera déjà... trop tard !

    Il avait une démarche noble et fière. Il semblait plus déterminé que jamais. La seule chose qu'il devait avoir en tête, c'était de sauver ses frères et soeurs. Il venait tout juste d'apprendre pour l'expédition et il avait rassemblé ses soldats. Mais ça ne suffirait pas.

    Arès venait de remarquer ma présence dans ce grand couloir de la Cité d'Olympe. Il s'était tourné, portant sa main à son épée. Il était resté sur sa garde et il avait bien raison, car on ne pouvait pas se montrer faible en de telles circonstances. Il fallait être sur la défensive à chaque instant, se préparer à toute attaque. Surtout quand une jeune femme qui n'aurait pas dû se trouver ici, apparaissait devant vous.

    "Je ne suis pas votre ennemie." avais-je réussie à dire, les yeux humides. Je l'avais déjà vue, mais le voir ainsi, en pleine action, en tant que maître des dieux, maître d'Olympe, ça avait réveillé de nombreuses émotions enfouies en moi. J'avais fait quelques pas en sa direction, boittant un peu.

    "Je crois qu'ils ont... peur de vous."

    Je ne devais pas être très belle à voir. Mon pantalon était à moitié déchiré et mon haut n'avais plus grand chose de sa couleur d'origine. Mes longs cheveux bruns étaient en pagaille et j'avais de la saleté un peu partout sur le visage, ainsi que quelques égratinures.

    "Vous êtes si grand, si fort, si puissant. Vous avez un pouvoir qui les surpasse tous."

    Je ne parlais pas de ses frères et soeurs mais bien des autres, des habitants de ce monde, des habitants de l'autre monde. Ils n'étaient que des fourmis face aux dieux et pour elles, les dieux n'étaient que des prédateurs. J'avais passé une main sur mes joues, essuyant quelques larmes qui avaient coulées. J'étais totalement épuisée, j'avais du mal à articuler quand je parlais.

    "Quand on a peur, on fait des erreurs. On commet des actes qu'on fini par regretter. Il ne faudra pas leur en vouloir. On a chacun nos ennemis, on a tous nos propres craintes."

    J'avais repris ma respiration tout en le regardant bien droit dans les yeux. Ses soldats au fond n'avaient pas bougés d'un millimètre. Ils ne pouvaient pas me voir. J'étais là pour Arès et uniquement pour lui. Si seulement il arrivait à peser le pour et le contre, à ne pas agir sur le vif. J'avais porté une main à mon front. Je devais avoir de la fièvre et avoir les yeux qui coulaient sans cesse, ça n'aidait pas à me calmer.

    "Je ne devrais pas être là, il est bien trop tôt. Mais je devais vous parler. Je devais vous le dire. Ils ne sont pas une menace, ils sont comme nous. Ils sont juste effrayés et..."

    J'avais fermée les yeux. Je les voyais tous. Je pouvais les sentir. Un nouveau venait juste d'arriver. Quand j'avais rouvert les yeux, Arès était toujours là. J'avais regardé ailleurs, essayant de chasser ces pensées de ma tête, avant de l'admirer une dernière fois et de serrer mes poings.

    "J'essaye d'être forte, de me préparer pour le grand jour, mais ce que je vois m'effraye de plus en plus. J'ai peur que ce jour ne vienne jamais ou que je me retrouve seule."

    Je m'étais approchée un peu plus de lui. De là où j'étais, si j'avais tendu le bras, j'aurai pu le toucher. Mais je n'avais pas tentée de le faire. Je me contentais de l'observer et de retenir mes larmes. Tout devenait de plus en plus flou.

    "Les lumières s'éteignent les unes après les autres. Il fait de plus en plus noir."

    Un garde s'était approché de Arès, sans doute pour le prévenir que c'était en train de se produire. On avait foulé le sol d'un lieu divin, on s'était approché d'un autre... ils étaient en train de tomber. Artémis, Dolos... Tous ceux qui étaient partis étaient en danger. Ils avaient foncés tête baissée dans un piège dont ils n'en sortiraient peut être jamais. Quand on entrait dans le Sanctuaire, il n'y avait aucun moyen d'en sortir.

    Arès m'avait regardée, comprenant peut être que ces lumières qui m'apparaissent comme tel, étaient pour lui des points de différentes couleurs sur une carte. Des points indiquant l'emplacement de ses semblables et de bien d'autres personnes. J'avais fermée les yeux en guise de réponse.

    "Il sera trop tard. Ca a déjà commencé."

    Je sentais sa colère monter en lui et sans doute de la panique. Il avait peut être attendu trop longtemps pour se rendre sur place. Préparer son armée était plus prudent et ça lui aura sans doute valu de survivre à tout ça, mais ils avaient besoin de lui. Ils étaient sans défense, ils ne tiendraient pas longtemps. J'avais posé ma main sur son bras, non pas pour le retenir mais pour avoir un contact avec lui. Il pouvait désormais m'entendre dans sa tête, sans que je prononce la moindre parole.

    "Ils ne savent pas ce qu'ils font. Ils ne veulent que se protéger de vous. Ayez pitié d'eux."

    J'avais relâchée son bras et je l'avais posé mes deux mains sur ma tête. Je sentais la douleur s'accentuer. Il ne me restait plus beaucoup de temps. Je devais partir.

    "Vous n'êtes pas seul. Vous ne serez jamais seul."

    Mon corps avait disparu, tout comme mon esprit. Il se retrouvait désormais seul, dans ce couloir.


~~~ FIN DE LA TRANSITION ~~~

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


L'Enfer, c'est par là !
Et le Paradis est enfouis sous terre !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86361-chronologie-de-hades- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86370-les-liens-de-hades#1226470 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85352-hades-bible-de-rp-s-du-dieu-infernale#1199944 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978

H£ll_m@st£r



« A la recherche,
du Contrat Perdu ! »


H£ll_m@st£r


╰☆╮ Avatar : Robert Downey Jr. ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Hadès ☣ l'unique dieu des Enfers. ϟ

Fondateur Disney Rpg

☞ Surnom : seb ➹
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4594
✓ Disponibilité : Mardi : Journée père/fils avec Elliot. Jeudi : Anciennement, journée Père/Fille avec Ellie. Maintenant, journée Enfer Foudroyant avec Alexis !

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans : « A la recherche,du Contrat Perdu ! »


________________________________________ Lun 15 Déc 2014 - 18:08

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 516107001dianechauffehads

    J'ai agis comme un imbécile. Je n'aurai pas dû, je le savais, mais qu'est ce que j'aurai bien pu faire contre cette chose? Des Manticores j'en avais déjà vue, ils étaient dans mon Enfer. Je ne pensais pas qu'il y en avait d'autres ailleurs. Je les avais souvent utilisés pour torturer des personnes dans le seul but de m'amuser, mais je n'aurai jamais pensé qu'un jour, ça serait moi qui serait leur proie.

    Apollon venait de tomber. Il s'était très vite transformé en poussière, si bien que ça pouvait signifier qu'une seule chose : il allait revenir. Mais on avait pas tous cette chance. Antalpy avait lui aussi joué les héros en tentant de combattre la chose et même si ça avait eu de l'effet, je savais que je n'aurai pas la même chance que lui. J'avais fait la chose la plus stupide que j'aurai pu faire, mais je l'avais tout de même faites.

    Je l'avais appelée.

    Où qu'elle était, quoi qu'elle faisait, je savais qu'elle viendrait. Pourtant elle n'avait pas répondue. Sasha n'était pas venue. Quand j'avais appelé Cerbère, il m'avait lui aussi ignoré. A moins qu'aucun des deux pouvait m'entendre. Je n'avais pas testé depuis que j'avais perdu mes pouvoirs. Je ne savais pas si c'était à cause d'eux ou à cause de cette planète. On était dans un Sanctuaire. Un paradis pour les dieux morts, à en croire ce qu'il venait de me dire...

    La chance de se retrouver dans un tel endroit, c'était qu'on avait enfin tous la réponse à la grande question de la vie. Du moins quand on était un dieu. Oui, on pouvait mourir et oui, on était damnés. Notre place n'était ni au paradis, ni en enfer, mais ici. Voilà à quoi on allait être réduit. Si il y a bien une chose dont ça ne donnait pas envie, c'était de mourir. Je ne voulais pas mourir et pas de la griffe de cette chose.

    J'étais contre un mur, caché, à l'abri, du moins je le croyais. Je pouvais les entendre. Artémis avait parlée de se serrer les coudes, de travailler ensemble, mais qu'est ce qu'un mortel pouvait bien faire dans ce carnage? Ils étaient des dieux, ils pouvaient très bien régler le problème tout seul. Dolos en créant une illusion, Artémis avec son Trident. Je ne savais pas encore à ce moment là - quand dans ma tête j'étais en train de me demander comment je pourrai bien quitter cette planète - qu'elle allait perdre son arme. Je n'avais vraiment pas envie d'imaginer le prochain ennemi qu'on verrait, avec le Trident en main. C'était une erreur de lui avoir confié par le passé.

    "Tu ne sais rien, tu n'es pas là alors ferme la!"

    J'avais jeté un oeil, cette fois ci c'était Erythie qui combattait. Bon sang qu'est ce qu'elle était... badass. Ca ne me surprenait pas vraiment d'elle. J'avais tout fait pour lui montrer que je la détestais, histoire qu'elle me fiche la paix. Je ne voulais pas qu'elle vienne me parler. Je n'avais pas envie d'échanger la moindre chose avec elle. C'était à cause d'elle que tout était arrivé. A cause d'elle que j'avais croqué dans cette pomme et que j'avais certaines choses. La fin des dieux, leur disparition, Olympe, tout était de sa faute... Du moins je voulais continuer à croire cela...

    Le bruit d'une carcasse jetée contre le sol sétait fait entendre. Ca y est, la créature était morte. Elle avait réussie? Si facilement? Pour un Sanctuaire, un lieu invioliable, ça semblait bien facile. Bien trop facile. Je ne pouvais pas croire que c'était déjà finis.

    "Qu'est ce qu'on est venu faire ici, bordel?"

    "Hé oh ! Tu restes polis merde ?"

    Dyonisos se tenait devant moi. Il était apparu un peu plus tôt et lui aussi observé la scène. Etrangement il semblait plus présent que ce dont avait parlé les autres. Je n'allais donc pas être le seul à voir personne. Ils auraient pu choisir mieux que le mari de Aphrodite, mais bon... On allait pas critiquer le choix de nos imbéciles de frères et soeurs.

    "Si tu es capable de nous voir, de nous parler, qu'est ce que t'attends pour nous guider et nous indiquer le moyen de partir d'ici? Ca t'amuses de nous voir dans cette situation?"

    "Y'a que toi à qui ça dérange."

    Je lui avais donné une bonne droite, mais mon poing était partit dans le vide. Il n'était plus là. Qu'il était vivant ou mort ce type arrivait toujours à m'énerver. Quand j'avais tourné la tête, j'avais sursauté, le voyant apparaître devant moi. Cette fois ci son regard semblait beaucoup plus absent. A croire que ce n'était plus vraiment lui. Il m'avait observé, bien droit dans les yeux. Une larme avait coulée le long de sa joue et il avait disparu.

    "Quoi? C'est tout? Hé ! Je te cause ! T'es passé où l'emmerdeur ??"

    Cette fois ci je n'étais plus caché derrière mon mur. Je pouvais voir Apollon aller prêter main forte à Antalgie puis à Erythie. J'avais indiqué quelque chose derrière moi.

    "Je pensais qu'on aurait du vin pour fêter ça, mais Dyoni est partit bien trop tôt pour que je lui en demande..."

    Ok, je m'étais caché. Ok, ils ne m'avaient sans doute pas vue le faire, mais ils avaient dû remarquer que je n'étais pas là pendant le combat. Mieux valait qu'ils pensent que j'avais tenté de trouver de l'aide. Après tout c'était tout comme. J'avais parlé à Dyonisos. C'était pas rien. J'avais apporté ma contribution à cette mission.

    J'avais soupiré avant de m'approcher de Diane.

    "Ok..."

    C'était la seule chose que je lui avais dit. Ok... Elle était désolée pour le coup de poing, ok. Ok, elle se rendait bien compte qu'on ne s'entendait pas, ok. Ok, je devais mettre de côté mes sarcasmes, ok. Mais il me fallait quelque chose! Il nous fallait quelque chose!

    "Faut qu'on parte d'ici, sinon on va tous y rester..."

    C'était clair, net, précis et ça devait refléter ce que tout le monde pensait. Mais...

    "...et aucun cas il faut suivre cette femme. Non..."

    J'avais indiqué d'un signe de tête une femme plutôt âgée qui était apparu au loin. Cette fois ci je crois bien qu'on pouvait tous la voir. Dyonisos m'avait dit qu'elle nous guiderait dès qu'il m'était apparu. Chose que j'aurai préféré gardé pour moi. Fallait pas la suivre, surtout pas... Elle nous avait regardée, puis elle s'était éloignée, se dirigeant plus dans la ville, bien plus en avant...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


L'Enfer, c'est par là !
Et le Paradis est enfouis sous terre !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86361-chronologie-de-hades- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t86370-les-liens-de-hades#1226470 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85352-hades-bible-de-rp-s-du-dieu-infernale#1199944 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80955-hll_mstr#1021978

Invité



Invité


Anonymous



Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans :

________________________________________ Lun 15 Déc 2014 - 21:35

L'équation de Dieu


Artété & Apopo & Dèdès & Gab' & Ryry & Anta Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 1375884928 .


« Ah bon ? Pourtant je croyais que tu aimais bien quand tu sentais une présence impromptue dans ta tête, ou alors ça doit être juste à cause du fait que c'était moi. » Après tout, ce n'est pas parce que l'apocalypse allait arriver que Nath' allait changer sa relation avec Gabriel. D'accord, il fallait rester sérieux, cette femme qu'il avait vu, qu'il l'avait appelé à le rejoindre ne lui disait rien qu'il ne vaille. Oui oui, elle l'avait appelé, comme toutes les autres d'ailleurs. Bon, certainement au vue de la réalité c'était différent, elle était juste resté planté là, à le regarder, mais pour le dieu, c'était un véritable appel du pied. Surtout que son aspect était plus qu'agréable à voir malgré l'âge et la fatigue.

« Non mais en réalité, je vous l'ai pas dit, mais il est l'incarnation de Jeanne d'arc. Vous savez, la pucelle là, qui a brûlé comme un chamalow. Vraiment, quel gâchis. » Fier de sa petite blague, Nath' se tût immédiatement, sentant le danger dans l'air. Non mais on pouvait pas rigoler deux minutes sans se prendre un caillou sur la tête. Maintenant que le dieu bavard ne parlait plus, le silence était pesant, lourd et menaçant. Quelque chose n'allait pas, Apollon s'avançait vers là ou il n'y avait rien, et Artémis parlait toute seule. Tête de plancton, il avait déjà entendu ce surnom quelque part. Pas le temps de réfléchir, que les paroles du dieu solaire résonnèrent dans ce lieu morbide.

Instinctivement, Nath' recula, poussant avec son bras Gabriel.  De sa queue méfiez-vous... Des piquants protégez votre corps... » Apparemment, il était en train d'avoir une divination, et de prédire qu'elle serait la prochaine bestiole à venir dire bonjour. Passant rapidement la main là où il avait eu son trou, Dolos se répétait inlassablement la phrase pour essayer d'en saisir le sens. Sauf que des bruits de pas l’empêchèrent de se concentrer. « Mais c'est pas bientôt .. » La fin de sa phrase se perdit dans le rugissement de la manticore. « C'est pas possible sérieusement .. » Tout s'enchaîna comme dans un rêve, le monstre sauta sur Apollon et la suite fut en quelque sorte banal pour Nath'. La mort,les cendres, la fin de la vie.

Même si un fin sourire se dessina sur son visage, signe que pour une fois, ce n'était pas lui qui mourrait en premier, il se précipita directement vers Artémis, qui avait hurlé comme si c'était elle qui avait été touché. « Je sais ma sœur, je sais. » Même si elle lui avait fait signe de s’arrêter, il n'allait pas l'écouter. Il faisait ce qu'il voulait, le garnement terrible de cette fratrie.Lui attrapant la main, il savait très bien ce que cela faisait de perdre sa jumelle. Bien sur, le lien qu'il avait avec Eris était moins fort, mais il se souvenait parfaitement de la douleur qu'il avait eu quand il l'avait cruellement assassiné. Mais après, étant donné que c'était pour la bonne cause, il pouvait faire des sacrifices. « Par contre, pour ta virginité, je penses que c'est pas le moment. On pourra régler ça plus tard si tu veux. » Il lui avait murmuré ça doucement, surtout pour lui remonter le moral, sachant parfaitement qu'il plaisantait. Il n'avait pas envie de s'en recevoir une devant tout le monde, comme elle savait si bien le faire quand il lui faisait parfois des avances.

Le tigre parla et le dieu secoua la tête. « Mon cher, ce n'est pas parce que ici personne ne vous considère, que vous devez vous traitez de mouches. Quand même, les tigres valent mieux que ça. » Croisant les bras autour de sa poitrine, Nath' avait un petit sourire en coin. Posipy était encore plus chargé qu'un pile électrique, il avait bien besoin de se décharger, et n'importe quelle méthode serait efficace. Bon, il avait choisit celle de l'attaque frontal, et Nath' ne se gêna pas le moins du monde pour l'observer sous toutes les coutures sans la moindre aide. S'éloignant d'Artémis, qui parlait avec Judah, Nath' se rapproche de son pas que coupain. « Il est pas mal foutu n'est ce pas ? » Oui, en plus de ne rien faire, il le matait honteusement, ne se privant pas pour le commenter avec Gabriel. « Vraiment bien ce qu'il fait. Tu penses qu'il est aussi agile avec un corps ? » Un sourire purement sadique s'étira sur la lèvre des deux hommes. « Agressif même, il aime ça apparemment ».

Les sous entendus fusaient et Nath' regardait par dessus son épaule se que faisait Artémis. Elle maîtrisait la lune, faisant en sorte que la bestiole soit légèrement affaibli. Un cri animal surgit plus fort que les autres, et le dieu s'aperçut que le tigre s'essayait maintenant au vol. Ne pouvant se téléporter pour l'aider, il se concentra pour essayer de ralentir sa chute, demandant bien gentillement au vent de lui donner un coup de main. Si Eole était là, il n'aurait pas été content, lui hurlant même dessus. Mais justement, quand le chat n'est pas là les souris dansent. Laissant la nymphe prendre le relais, Nath' s'approcha alors doucement du combattant. « A croire qu'il faut vous énerver pour faire ressortir votre puissance. »

Un bravo à moitié caché, des félicitations qui lui accordaient, c'était déjà un bon début. Puis Erythie acheva la bestiole, grâce aux pouvoirs de la terre mère. Nath' dodelina de la tête et son sourire s'éclaira quand il aperçut Apollon se dirigeaient vers eux. « Vous avez beaucoup de chance de vous faire soigner par Mister Soleil, vraiment. » Levant le pouce vers son frère, Nath' était soulagé quand même de le voir en meilleur forme que le tas de cendre qu'il avait été. Se levant d'un bond, il tendit la main vers Posipy qui mit un temps avant de la lui prendre.

Se rapprochant du groupe, Dolos se figea, tout comme Artémis et Hadès par ailleurs. Alors qu'Apollon tenait la nymphe dans ses bras, un immense trou s'ouvrit dans son ventre, laissant du sang s'échapper. Sa sœur se précipita cette fois à coté de son jumeau, alors qu'Hadès nous parlait d'une femme. Nath' se retourna vivement, et hocha la tête négativement. « C'est elle, que j'ai vu dans la ruelle tout à l'heure. » Sa voix était grave, et toutes traces d'amusements avaient disparus. « Bien sur que non, on ne va pas partir. Si on avait pu le faire, on l'aurait déjà fait. On a pas fait tout ce chemin pour rien, prit ses risques pour qu'on rentre avant la fin. Oui mon frère, ça peut te surprendre de ma part, mais maintenant on y est, on y reste, et ça jusqu'au bout. »

De la colère pouvait se lire dans les yeux du dieu mais tout doucement, il rajouta à voix basse à l'intention d'Hadès. « Nous sommes piéger ici, fuir est ma spécialité, alors si je suis toujours là c'est qu'il y a un soucis. » D'accord, il avouait a demi mot qu'il avait essayer de fuir sur le rocher, avec la tête ouverte, mais maintenant il était là, son cerveau toujours dans sa boite crânienne autant y aller. « Et puis les illusions, c'est mon domaine. Et il faut croire que sur cette planète, elles sont monnaies courantes. »

Clôturant le débat, il s'élança alors en premier, à travers les ronces et autres hautes herbes qui elles, avaient l'air d'être heureuse. La vielle dame, regardait toujours Dolos dans les yeux, alors qu'elle marchait à reculons. Il était comme fasciné par cette apparition, essayant de se rappeler de ces traits qui lui semblaient familier. Ils marchèrent comme ça pendant un moment, et elle disparut au détour d'un angle droit. « Ah non, une fois mais pas deux. Reviens ici de suite. » Se mettant à courir rapidement, Nath' s'arreta d'un coup sec tellement surpris par ce qu'il voyait. « Sérieusement ? » Devant le groupe, s'étendait une immense façade de discothèque sureclairé avec des néons partout et d'immenses jarres qui clignotaient. Passant la porte qui semblait l’appeler, Nath' poussa un juron.

« Un sanctuaire avec un bordel ? Mais dites moi que je rêves. Je savais pas qu'on était sur ma planète. » La phrase se voulait ironique, mais il était vraiment assez choqué par ce qu'il voyait. Certes, le lieu était vide, et Nath' rentra et sortit plusieurs fois pour bien voir que ce n'était pas lui et sa fatigue qui avait crée cette illusion. Faisant à moitié le tour, le lieu semblait pourtant inoccupé. « Et bien, qui m'aime me suive. » Après tout, il n'avait pas grand chose à perdre. Il avait rencontré le serpent, et la manticore. Une succube pourrait être là bien venu dans un endroit pareil. Alors sans regard en arrière, il poussa la porte du lieu au maximun et pénétra dans la boite de nuit qui sans doute, n'attendez qu'eux pour faire la fête.




Invité



Invité


Anonymous



Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans :

________________________________________ Mar 16 Déc 2014 - 18:03

L’Équation de Dieu
Feat - Nath ,Juju,Didi,Apopo,Ere',Anta'


"Tu est l’exception qui confirme la règle ,je n'invite pas n'importe qui dans ma tête,darling."

J'affichais un sourire en coin avant de lever les yeux au ciel quand Nath' expliqua au autres que j'était l'incarnation de Jeanne d'Arc ,je lui frappais l'épaule près a lui répondre quand je sentis que quelque chose approchais ,je ne savait pas encore quoi mais sa n'avait pas l'air d'être une gentille créature,je ne pouvais pas entendre ses pensées mais je pouvais clairement lire ses émotions ,de la colère surtout,un grognement retentis puis une manticore apparue ,je lâchais un petit sifflement impressionner mais je savait très bien que quelque chose de mal allait se passer."Uh oh..."Mes soupçons furent confirmer quand la créature s'attaqua directement a Apollon qui avait eu l'idée débile de s'éloigner,même les dieux manquait en neurones.Je n'eut même pas le temps de réagir que le blond tomba en poussière,mon visage resta impassible ,se n'était pas comme si j'allais me mettre a pleurer pour la perte d'un homme que je ne connaissait pas.

Artémis pris la parole,nous faisant un discoure digne d'un film puis nous parla de sa virginité,je ne voyais pas forcément le rapport mais je me contenta juste de savourer ma sucette au lieu de commenter.J'était près a attaquer,près a me servir de mes pouvoir quand Mr Tony de chez Frosties se lança direct dans la bataille avec sa simple hache ,j'arquais un sourcil puis je l'observa faire du rodéo sur la créature,j'affichais a présent un rictus amusée fixant l'homme du regard,le danger complètement pousser de côté pour reluquer le journaliste de la tête au pied."Qui n'aime pas un peut d'agressivité ? ...Sa rajoute du piquant."Disait-je un sourire sadique s'afficha sur mon visage."Il a beau être coincer ,sa donne envie d'en faire son quatre heure."

Puis l'homme qu'ils observaient se mis a décoller dans les airs,j'espérait secrètement qui se ramasse au sol,sa serait du grand spectacle mais au lieu de cela ,Nath' ralentis sa chute,l'homme était a présent au sol,je m'avançais avec Nath' tout en observant se que faisait la nymphe qui venait d'achever la manticore."Comme quoi même les créatures de bas niveau en on aussi dans le pantalon."Commentais-je ,sa sonnait en quelque sorte comme un compliment et une insulte mais je n'était pas du genre a applaudir ou a sautillez de joie,en tout les cas sa faisait une emmerde en moins.

Je remarquais que Apollon était de retour,je le fixais du regard ,il était déjà de retour ? C'était plutôt rapide,il s'occupais de soigner Tony le tigre puis la nymphe.Puis Hadès débarqua dont ne sait ou pour nous parler de vin et de Dionysos.Il dit aussi qu'il fallait qu'on parte d'ici ,j'hochais la tête ,partir serait une bonne idée ,je n'avais pas envie de finir en poussière comme Apollon plutôt mais bien sur Nathanaël choisit se moment pour être courageux et dire que non partir n'était pas la solution.

Je posait mon regard sur une vieille dame qui venait de faire son apparition,elle était petite,elle avait les cheveux plutôt court et gris et elle venait de tourner dans l'autre sens pour marcher en direction de la ville,j'entendit Hadès dire que suivre la femme était une mauvaise idée."Je suis ok pour pas la suivre...."Mais bien sur Nathanaël partis a la poursuite de la femme et je roulais des yeux"Imbécile."Je disait a voix basse avant de le suivre ,je ne pouvais tout simplement pas le laisser partir en direction du danger tout seul et puis quitte a mourir autant le faire épiquement,je le rattrapais assez facilement.Je m’arrêtait a ses côtés pour observer la façade de discothèque qui venait d’apparaître.

"C'est une blague ?."

Apparemment non vue la réaction de Nath'."On peut pas faire plus souillé qu'un bordel dans un sanctuaire."Je ne réfléchissait même pas a la situation,même si c'était un piège il était trop tard ,j'était a présent a l'intérieur de la boite de nuit,j'observais l'endroit ,il y avait un jukebox et la musique qui résonnait m'était familière.Je me mis a vaguement chantonner avec le jukebox,je sentait le regard de Nath' sur moi,je le regardais en retour.

"Here i am,rock you like a hurricane ...quoi ? C'est ma chanson favorite."J'indiquais avant de remettre ma sucette dans ma bouche,chantonnant toujours.









(c) sweet.lips

Invité



Invité


Anonymous



Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans :

________________________________________ Mar 16 Déc 2014 - 23:04




Je suis juste exténuée, normalement je n'utilise pas autant de pouvoir. Je me contente de faire pousser des plantes, vivantes ou non, mais jamais je ne l'utilise pour tué, étant donné que c'est la première fois que je le fais, je suis fatiguée, mais je suis sûre que de toute façon j'aurais obligation de le faire plus souvent ... Il faut protéger la nature pour qu'elle ne perde pas le contrôle comme elle est en train de le faire ici. Ici, ma Mère n'avait pas fait de quartier, je ne sais pas ou sont les nymphes qui y habitaient, mais en tout cas, ma Mère c'est énervée et voilà ce que ça donne. Je respire calmement de toute façon je n'ai pas le choix, je dois me reposer un peu pour pouvoir reprendre la totalité de mes pouvoirs et de ma forme physique. Je vois alors Apollon se relever et venir nous aider, il commence par Antalpy puis vient vers moi. Je ne lui souris pas, je me souviens encore du massacre de mes soeurs et je n'ai aucune envie de montrer mon soutient ou non aux dieux. Il me porte vers le reste du groupe, puis il me pose sur le sol. Je sens un peu d'énergie passer de son corps vers le mien jusqu'à ce que tout s'arrête brutalement. Je le regarde et je vois du sang couler sur moi. Du sang qui n'est pas le mien et qui n'est pas non plus celui de la Manticore. Je grimace, Apollon est en grand danger, sans réellement réfléchir à ce que je fais, je tente de stopper le sang en appuyant sur sa blessure mais rien à faire. Je n'ai pas assez d'énergie pour l'aider en lui faisant un cataplasme. Je vois Artémis courir vers lui pour l'aider mais je sais, je sens qu'il n'y a plus rien à faire. Maintenant il ne reste plus qu'à prier, prier pour qu'Apollon ne meurt pas comme nombre des dieux depuis quelque temps.

-Je suis désolée Artémis, j'aurais aimé faire quelque chose pour lui mais ... je ne suis pas assez forte, si je n'avais pas combattu la manticore peut-être aurais-je pu trouver quelques choses pour contrer le poison? Je suis sincèrement désolée ...

Ce n'est pas parce que j'ai des soucis avec les dieux que je ne dois pas montrer donner une épaule aux personnes qui en ont besoin. Je m'agenouille et pose la tête sur le sol pour être plus proche de la terre, la seule chose que je puisse faire pour Apollon, c'était de prier, prier ma Mère pour qu'il ne meurt pas pour qu'il se réincarne et nous aide dans la voix de la liberté. Je reste longtemps prostrée sur la terre sèche, jusqu'à ce que je n'entende plus Dolos, Gabriel et Hadès. C'était comme s'ils avaient disparu, mais la terre elle-même me disait où ils étaient. Je me relève et me rapproche d'Artémis, je sais que je ne suis pas si proche que ça d'elle mais dans certaines situations, on aime avoir quelqu'un près de soi.

-Nous ne pouvons plus rien pour lui, maintenant il faut prier pour que tout le reste du groupe ne meurt pas et surtout pour qu'il nous revienne saint et sauf.

En d'autres termes, il fallait suivre les autres avant que quelque chose nous sépare ou arrive. Je n'ai pas envie que l'on nous reproche quelque chose. Je lui souris gentiment, c'est la seule déesse à m'avoir parler comme si j'étais un être normal, elle ne m'a jamais parler méchament ou à faire des remarques suggestives. Je l'aide à se relever et ensemble, on suit le groupe d'homme de loin. En tout cas une chose est sûre, c'est qu'on est dans une impasse. On doit continuer à avancer, mais on ne sait même pas dans quelle direction. Je soupire en voyant la discothèque, effectivement, il s'est passé des choses pas très correcte ici pour que la terre réagisse ainsi et quelque part, je suis persuadée que c'est parce que à cause des habitants, du décés de certaines divinités et de l'arrivé de nouvelle. Peut-être que j'aurais du ne pas donner la pomme a Hadès, peut-être que j'aurais simplement du la garder pour plus tard. Aujourd'hui, je me rends compte qu'Hadès n'est pas le dieux que j'espérais et que maintenant, je regrette presque de l'avoir retrouver. Couverte de sang, j'hésite à entrer dans l'établissement mais après avoir pesé le pour et le contre, je rentre, de toute façon je n'ai pas vraiment le choix. Tout le monde est déjà à l'intérieur. Je respire l'air pure et embrûmé de la planète avant de rentrer la boite. En entendant Gabriel chanter, je lève les yeux au ciel et pourquoi ne pas se mettre danser et à chanter comme si de rien n'était, tant qu'on y est.

-J'espère que tu ne nous as pas emmené dans un piège Dolos parce que dans ce cas ça prouvera qui est l'imbécile.

J'ai dis ça d'une voix douceuse en m'approchant de lui et en touchant son torse délibérément, c'est décidé, je ne veux pas d'homme dans ma vie, enfin du moins, pas d'homme/dieu de son espèce. Je retourne vers l'entrée de la salle et soupire, qu'est-ce qu'on fait ici.

-Franchement, j'aimerais vraiment savoir ce que l'on fait là. Parce que je ne veux pas dire, mais une vieille femme qui nous conduit dans ce genre de lieu, ça ne me dit rien qui vai...

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase que des bruits de pas se font entendre .... Bon d'accord, je crois que là on peut en vouloir à Dolos, franchement, j'espère que ce n'est pas quelque chose comme un cyclope qu'on entends parce que sinon on est dans les excréments. Je jette un regard appuyé à Dolos l'air de dire "Sérieusement? Imbécile! "

Diane Moon



« Le plus beau
c'est GASTON ! »


Diane Moon


Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 378254admin

╰☆╮ Avatar : Claire Holt + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 Diplo10

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9633
✓ Disponibilité : Présente mais blindée de rps

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Mer 17 Déc 2014 - 13:43

L'Equation Des Dieux
Please, please dont leave me alone


J'avais fait, ce que j'avais à faire. Je leur avais, clairement, expliqué, ce qu'il se passait. A présent, libre à eux, de m'écouter, ou non. Mais, s'il y avait des morts, ils, ne pourraient pas dire, qu'ils n'avaient pas été prévenus. Les sarcasmes, les problèmes d'égo, des autres...Tout, cela me passait, largement, au dessus de la tête. J'avais d'autres choses à faire.
Je bandais* mon arc, au cas où, mais je n’eus même pas à tirer, une flèche, le tigre, et Erythie se chargèrent du monstre. C'était une bonne chose de faite.
Hadès, revint vers moi, et pour la première fois, nous avions réussis à trouver un terrain, d'entente. J'hochais la tête, avec un léger sourire pour lui répondre. Puis, je vis, mon jumeau, à nouveau vivant, s'occuper du tigre et d'Erythie, qu'il ramena, vers le groupe. C'est alors, que je vse son expression changer, de la peur, c'était de la peur que je lisais, dans son regard, et le mien se porta vers sa blessure:

- Non, soufflais-je d'une voix étranglée

Je me précipitais vers lui, au moment, où il s'écroulait, l'empêchant, ainsi de tomber, le tenant dans mes bras. Doucement, je l'allongeais, sa tête sur mes genoux. Mais, je ne pouvais empêcher, le flot de larmes, qui baignaient mon visage. Je posais mon front, contre le sien, et laissais ma peine, s'évacuer :

- Apo, je t'en prie, ne me laisse pas. Tu me l'as promis, tu te souviens ? Tu m'as promis, que l'on ne serait plus jamais, séparé. Montre moi que ce n'était pas un mensonge !

Je vois, Erythie, venir vers moi, elle s'excuse, me parle de poison, mais je ne l'écoute qu'à moitié. Je sers le corps de mon frère contre moi, m'y accrochant comme à une bouée de sauvetage. Pas lui, je l'avais déjà perdu une fois, et j'étais passé à deux doigts de le perdre définitivement, lors de cette histoire de cavalier. Je ne l'avais pas retrouvé, pour le perdre deux mois plus tard. Erythie, me dit, qu'il n'y a plus rien à faire, je sais qu'au fond, elle a raison. Mais, la douleur, est trop présente. J'avais l'impression que l'on venait de me déchirer l'âme, en deux, et que l'on ne m'avait redonnée qu'un seule et unique morceau :

- Qu'est que je vous ai fait ?! Hurlais-je à l'adresse, d'une quelconque instance supérieur, qui s'amusait, manifestement, à faire de ma vie un enfer. Vous m'avez déjà prit ma sœur et mon grand frère ! Et maintenant vous voulez me prendre mon frère jumeau ?! C'est pour me punir c'est ça ? C'est pour me punir, de n'avoir rien dit ? Cela, n'aurait strictement rien changé, au problème, si j'avais dit, que je savais que l'enfant d'Aphrodite n'était pas de Dionysos ! Il, y aurait quand même eu la guerre ! Vous, n'en avez pas assez ? Vous, ne croyez pas déjà que vous m'avez tout prit ? Qui, est-ce que vous me prendrez après Aphrodite, Poséidon et Apollon ? Lui ? Lui, aussi vous me le prendrez ? Pour être, sur, que je ne sois jamais heureuse ?!

Je me moquais, totalement, de l'avis des autres, je me foutais de ce qu'ils pouvaient bien penser de moi. J'en avais juste assez. Pour la première fois, dans ma très longue existence. J'étais fatiguée. Fatiguée, de voir ma famille se réduire, de plus en plus. Sans, Apollon, il ne me resterait guère plus qu'Aphrodite. Et la colocation que je gérais, qu'allait-elle devenir ? Je ne serais, plus jamais, la même, sans lui. Perdre, Aphrodite, c'était perdre mon cœur. Mais, perdre, Apollon, c'était mon âme qui s'en allait. Je, ne pourrais, plus prendre soin de Peggy, ni d'Hippolyte, dans ces conditions. Sous, ses airs, de dur, je savais, que quelque part, nous étions pareilles elle et moi. Tout, ce que nous voulions, c'était une famille.
Qui me resterait-il ? Pour le reste de l'éternité ? Aphrodite, seulement elle. Hermès, me croyait folle, Hadès, ne pouvait manifestement, pas me voir en peinture. Quant à Arès...Pour être, honnête, nous ne nous connaissions, pas. Nous, étions, de simples étrangers, l'un pour l'autre. De frère et sœur, nous n'avions que le nom. Mais, c'était tout.

Je ne saisis, que la fin, des paroles, d'Erythie, prier pour que le groupe ne meurt pas, et pour qu'Apo, nous revienne, saint et sauf

Je voulus, dire quelque chose, la remercier, pour ses paroles, mais, tout ce qui sortait de ma bouche, furent des sons totalement, étranglé. J'étais accablée, par la peine et la douleur. Tentant, de me remettre, debout, je chancelais, et m'accrochait, à ce qui était le plus proche de moi, à savoir Hadès. Que je relâchais, aussi tôt en m'excusant :

- Cela m'affaiblit, dis-je à Erythie, qui me regardait, la mort de mon frère, ça m'affaiblit. Physiquement, je veux dire. Non, on ne meurt pas, quand l'autre meurt, mais, nous sommes affaiblit. Et, deux morts, de suite, font, que je ne suis pas aux mieux de ma forme.

J'étais blanche, encore plus que tout à l'heure, alors, je me raccrochais, à l'image de la seule, personne, qui pourrait m'aider à me relever, si mon frère jumeau venait à disparaître, définitivement : Pitch. C'était Pitch, le Lui, dont je parlais, mais, ça bien évidemment, j'étais la seule à le savoir :

- Écoute, je sais que te déteste, les dieux, et que tu nous met tous dans le même sac, pour ce qui est arrivés, à tes sœurs. Mais, pour ce que ça vaudra : Je suis désolée. Sincèrement, désolée, pour ce qui leur est arrivé. J'ai toujours, beaucoup aimé les nymphes, j'étais souvent, entouré, de dryades, quand, j'étais en forêt. Je...J'ignorais, ce que Zeus, préparait, je savais qu'il avait des tendances paranoïaques, mais pas au point d'envoyer Arès, décimer, des innocentes.

Je sentais, mes jambes trembler, et je n'avais pas spécialement, envie qu'elles se dérobent, montrer ma faiblesse, est une chose que je détestais faire. En particulier, en présence, de membres de ma famille. C'était, je suppose, les vieilles, habitudes, qui reprenaient, le dessus.
Erythie, m'aida, à rester stable, et je l'en remerciais, sincèrement.
Dolos, s'élança, et aperçu la femme, de tout à l'heure, Hadès, disait de ne pas, la suivre, et pour une fois, j'admettais, être d'accord avec lui. Mais, Dolos, en décida, malheureusement, autrement, et nous le suivions. Mieux, valait, éviter, de se séparer. Je, suivais, le groupe, mais, j'étais....ailleurs, mes mains, et le bas de ma technique, étaient pleine du sang, de mon frère. Et, je faisais, un effort, colossale, pour ne pas les regarder.
Nous, arrivâmes, devant, ce qui semblait être, une discothèque. Je, n'écoutais, pas ce que les autres, disaient, en fait, cela sonnait, plutôt, comme un bourdonnement, à mes oreilles. Dolos, pénétra, à l'intérieur, suivit des autres. Je m'adossais, contre un mur dans un coin. Les, images, d'Apollon, blessé, et mourant, tournant en boucle dans ma tête.
J'avais, parfois, l'impression, qu'une quelconque entité supérieur*, s'acharnait, sur moi, depuis quelques temps. Et qu'on ne me laissait, aucun temps de répie. Une fois, le deuil de ma sœur, finit, j'apprends, qu'elle est « ressuscité », et bien, que cela, n'aurait pu me rendre plus heureuse. Cela, m'avait encore, mit un coup, et fait douter. Sans, compter, qu'à peine, ma sœur, de retour, j'avais l'impression, que l'on voulait, à présent m'enlever mon frère. C'était, peut-être, stupide, mais, c'était, comme ça, que je voyais, les choses. Et, très honnêtement, j'en avais marre. J'étais, fatiguée, de m'en prendre plein la figure, de souffrir, de voir, des gens mourir, peu importe qu'ils soient dieux ou mortels. Si, seulement, nous pouvions, nous débarrasser, de Chronos, une bonne fois, pour toute, peut-être que cela réglerait les choses.
Des bruits, de pas me firent, sortir, de ma torpeur. Encore un monstre ? Cela, commençait à bien faire.
Mon, arc était prêt, aussi, n'eus-je, qu'à prendre une flèche dans mon carquois, et à là, décocher. Sauf, que la bestiole, était, invisible...Et qu'elle se trouvait, en réalité, juste derrière moi. Mais, ça, je ne le su, que lorsque je fût projeté, contre le mur le plus proche.
A terre, je ne cherchais, même pas à me relever. Très honnêtement, actuellement, je me moquais, bien de ce qui pouvait m'arriver


made by pandora.



HJ:
 


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
She was like the moon
☾ ☾ ☾ She liked the moon because, like herself i shined it's brightest when no one was around to see.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74833-artemis-can-t-fight-the-moonlight http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Invité



Invité


Anonymous



Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans :

________________________________________ Mer 17 Déc 2014 - 17:23

L'ÉQUATION DES DIEUX

Assis sur le sol, Antalpy se pourléchait les lèvres, savourant le sang qui recouvrait sa bouche. À vrai dire, il était rouge de la tête aux pieds, le sang présent étant en grande partie celui de la manticore, ce qui n'était pas plus mal. L'ancien tigre admirait le travail d'Erythie, qui parvint à se débarrasser de la créature hostile avec une facilité déconcertante. Cette bête là n'avait pas le niveau du serpent de glace précédent, ou c'était simplement les créatures divines qui étaient plus faibles qu'elles en avaient l'air ?
Apollon apparut soudainement auprès d'Antalpy, qui ne frémit même pas. À vrai dire, il aurait dû être surpris du fait que le Dieu n'était plus le tas de cendres de tout à l'heure, mais d'une certaine manière, Shere Khan avait rapidement assimilé qu'il ne savait rien des capacités divines. Peut-être que mourir, ce n'était qu'une formalité pour eux. Voilà qui se révélait intéressant. Dans tous les cas, le Dieu n'attendit pas son avis pour soigner ses blessures comme s'il s'agissait d'une bagatelle, et Antalpy ne dit rien, bien qu'il se sentait soulagé. Ses muscles tendus et ses plaies ouvertes avaient disparus, laissant un intense sentiment de soulagement.
Ce fut l'arrivée de Nathanaël qui ôta le sourire en coin d'Antalpy. Il se méfiait passablement de celui-là ; déjà que son humour était à la limite du supportable, mais en plus, relativement aux recherches du journaliste, Dolos était le Dieu du Mensonge, de la Fourberie, et donc, ça ne faisait pas de l'individu quelqu'un de fréquentable et de confiance. Cependant, Antalpy finit par saisir la main qu'il lui tendait, en prononçant d'une voix monocorde :

« Oh mais je n'étais pas énervé. Un peu de sport ne fait de mal à personne, vous savez ? »

L'ancien tigre balaya mentalement la remarque de Gabriel, sentant déjà Shere Khan gronder pour la « créature de bas niveau », bien que c'était censé ressembler à un vague compliment insultant.
Les événements s'enchaînèrent ; Apollon mourut une deuxième fois -du moins, c'est ce qu'avait compris Antalpy-, et l'étrange dame incernable apparut dans le lointain, attirant Dolos à sa suite.
Antalpy se demandait s'il arrivait au groupe de réfléchir deux minutes, ou s'ils étaient d'une moutonnerie implacable. Bon, il n'avait rien à dire, puisque comme les autres, il suivit le Dieu du Mensonge ; mais c'était comme s'il y avait écrit en travers de la route : « ceci est un piège, cela se voit gros comme une maison, et si vous suivez cette dame, vous n'allez probablement pas en ressortir, en tout cas pas en un seul morceau ».

« Un sanctuaire avec un bordel ? Mais dites moi que je rêves. Je savais pas qu'on était sur ma planète. »

Antalpy faillit se frapper le crâne avec sa paume ouverte. Ce n'était pas possible. Ce n'était pas... crédible. Un sanctuaire, l'apogée de la spiritualité, le symbole de la pureté d'un lieu, avec une discothèque. Avec l'ambiance et la musique. Il manquait plus qu'une foule déchaînée et débridée pour compléter le tableau et Antalpy serait déjà parti en courant. Il préférait largement les soirées mondaines aux lieux de dépravation de ce genre, bien que dans les circonstances il n'avait pas vraiment le choix.
Il s'apprêtait à dire quelque chose, mais vu l'état du groupe, il préféra vaquer à ses occupations, fouillant les lieux d'un oeil expert et attentif, restant à distance du groupe. D'un côté, il y avait Dolos et Gabriel qui y allaient de leur petit commentaire, et de l'autre, le reste du groupe prenait un air tout à coup bien plus sérieux qu'au début de l'aventure.
Shere Khan aurait dû se douter qu'ils n'allaient pas pouvoir respirer bien longtemps. Erythie fut interrompue par de lourds bruits de pas, et alors que personne n'avait rien vu de suspect -bien que tout le monde l'entendait fort bien-, Artémis fut éjectée contre le mur, assommée par quelque chose de gros. De très gros. Antalpy eut à peine le temps de prendre sa hache en main qu'une forme invisible lui balança un coup si puissant qu'il se vit précipité derrière un comptoir. Antalpy rugit, sonné par le choc. Il avait un mal fou à revenir à lui, et sa hache était restée à l'endroit où il se tenait quelques secondes auparavant...

Jauge de vie Antalpy : 70%
Jauge de vie Bestiole : 100%

Phoebus Light



« Tic tac,
sonne le glas. »


Phoebus Light


Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 378254admin

╰☆╮ Avatar : Alexander Skarsgård

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Apollon, dieu de la divination, des arts, de la lumière.

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 Vox4

☞ Surnom : Nanis
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2759
✓ Disponibilité : Je suis très demandé. :uh:

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Mer 17 Déc 2014 - 22:22

L’Équation De Dieu
i'm bleeding out


Tellement de frustration et d'incompréhension me tenaillait que j'étais incapable de prononcer le moindre mot. A moins que ce soit à cause de la douleur... Je ne quittais pas Artémis des yeux, elle me suppliait et je n'arrivais même pas à la consoler. Me retenant à elle autant que je tentais de réduire ma blessure, je réalisais que mon sang était en train de la recouvrir, de la souiller et je serrai les dents. De la colère, en plus de la peur, commençait à me démanger. Héphaïstos ne pouvait donc pas revenir pour m'éclairer ? Je prenais la main de ma sœur dans la mienne, la serrait dans l'espoir de la rassurer, de lui montrer que j'étais encore là. Qu'elle ne s'inquiète pas, je ne faillirai pas si simplement. Ma promesse ne sera pas brisée à cause d'un manticore de malheur. Même si là... Je devais avouer que je ne préférai pas lui faire croire quoi que ce soit. J'ignorais ce qui m'arrivait, ce qui s'acharnait sur moi. Je savais juste que je devais ralentir le processus au plus vite. Plus que trois. Alors si je n'avais plus que trois chances avant d'y rester pour de bon, je n'avais pas envie de les gâcher.

Du coin de l’œil, je vis une partie du groupe s'écarter, suivant apparemment une vieille dame, celle dont parlait Hadès... Je n'avais pas envie de les suivre. Je ne le sentais pas. J'étais d'accord avec notre frère sur ce point. J'aurai bien fait part de mon avis mais je pouvais seulement grogner de désaccord à l'instant. Ma chemise était devenue rouge à une vitesse incroyable et je me demandais encore comment je pouvais ne pas être un tas de cendre. A nouveau.
Je me décidais à me reprendre, essayant de retrouver un souffle régulier, à arrêter la panique qui m'avait quelques minutes plus tôt envahie. Ce qui semblait compréhensible étant donné la situation, non ? Alors qu'Artémis commençait à s'éloigner avec Erythie, moi-même ignorant si je n'allais pas tomber en poussière d'une seconde à l'autre, je tournais ma tête vers Hadès qui ne s'était toujours pas éloigné avec les autres.

« Attends. J'ai besoin de toi. » Ce n'était qu'un murmure, à peine, mais j'espérais qu'il l'entendrait et ne me laisserait pas planté là, à galérer tout seul.

Avec la force qui me restait et toute ma concentration, je parvins à me redresser mais du fortement me tenir à mon frère pour ne pas chuter dans le même mouvement. D'une main, je retirai ma chemise de toute façon trouée et qui ne serait plus du tout en état d'être portée après cette petite escapade. La pliant dans tous les sens afin d'en faire quelque chose de plus épais, alors que le sang en coulait, je la nouais alors au niveau de ma plaie toujours ouverte, de manière à stopper l'hémorragie. Qui ne tente rien n'a rien. Le mieux serait de rester allongé, ne sachant pas ce qui est touché à l'intérieur et ce qui risque d'être encore plus dégradé par mes mouvements, mais je ne peux décemment pas rester dans mon coin.

« J'ai l'impression que personne ne t'a écouté... » Je montrai d'un mouvement de tête les autres qui avaient suivi Dolos et la dame sans en demander plus. Comme si c'était leur seule option.

Je lâchais un soupir alors qu'on les rattrapait, levant les yeux au ciel devant l'immeuble qui nous faisait face. Il s'agissait bien d'un sanctuaire souillé pour qu'un tel lieu soit présent. Nous pouvions tout aussi bien rester dehors mais Artémis était entrée et je ne voulais absolument pas la laisser seule. Si j'avais encore la force de bouger, ce ne pouvait être que grâce à elle, je ne voyais pas comment c'était possible autrement. La cherchant parmi les autres, je ne prenais pas attention à leurs paroles mais entendit distinctement les bruits qui se rapprochaient. Des bruits lourds. Quelque chose de gros. Je ne distinguais pourtant rien au moment où Arté fut projetée contre un mur avec une certaine violence, Antalpy suivant.

J'en oubliais complètement ma blessure qui ne s'arrangeait pas pour autant. Faisant apparaître mon arc et mes flèches, je me savais incapable de l'utiliser dans mon état actuel. Le simple fait de le bander allait faire craquer le si peu que j'avais mis en place pour essayer de contrôler ma perte de sang. Je devrai me contenter de mes autres capacités physiques. Étouffant un grognement, je le tendis à Hadès qui était toujours le plus proche de moi.

« Ne me le casse pas. » Un simple sourire s'afficha sur mon visage, sans que je sois 'heureux' pour autant. C'était plus pour la forme. Au moins, il pourrait se défendre, tenter d'attaquer, plus qu'avec ses potions.

Je le laissais et me dirigeai vers ma sœur, la rage au ventre. Je ne voyais toujours pas ce qui nous attaquait et en déduisait que la créature était invisible. Très pratique ça, très pratique... Il ne fallait pas que je perde mes moyens. La priorité était Artémis.

Alors que j'arrivais à sa hauteur, des mouvements au sol semblaient indiquer une présence, et j'eus juste le temps de me placer au-dessus d'elle, la recouvrant totalement, avant de me prendre un choc dans le dos, en plein dans la colonne. Je prend les coups pour toi. J'eus quelques secondes le souffle coupé et sentait que ma chemise se détachait de mon bas ventre. Ce n'est pas ce qui m'alarma pour autant, je me concentrais sur Diane pour le moment. Me décalant sur le côté, je passais une de mes mains sur son visage, mon expression trahissant mon inquiétude. Elle semblait sonnée, pas trop en mauvais état pour autant, mais ma « mort » et le fait que je sois en train de... « mourir » encore, devait lui faire du mal à l'intérieur. Je le savais puisque la voir ainsi, au sol et vide de toute envie, me faisait le même effet.

« Hey, ça va aller. Relève toi. Je suis toujours là et on a une nouvelle bestiole à mettre à terre. »

Le sourire que je lui affichais était plus sincère, je voulais qu'elle y croit, je voulais aussi y croire. Bien que mon énergie commençait sérieusement à me faire défaut.




made by pandora.



Jauge de vie Apopo : 90... - 25 = 65%
Jauge de vie Bestiole : 100%
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14039-apollon-c-est-pas-une http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t14980-avez-vous-deja-vu-un-mec-grand http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80967-moon_light

Contenu sponsorisé








Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe] - Page 4 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 4 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Evénément Divin #4 {12} : L'Equation des Dieux [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Olympe d'Amour