MAGIC LEAGUE 5
JUIN 2019
de DYSON


LA MELODIE
DE LA LUNE

JUIN 2019
de RIVER


LA REGALADE
Animation RP
de NANIS



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ La Mélodie de la Lune ☆ Evénement #111
Une mission de River - Depuis le 23 juin 2019
La suite des livres de Zeref, dans ce chapitre 2 !

Partagez
 

 Evénement #25 : Vous avez dit Joker ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Adrien De Clos-Renault


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adrien De Clos-Renault


╰☆╮ Avatar : Caleb Landry Jones

Ѽ Conte(s) : Les Aristochats
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Toulouse

☞ Surnom : Klem
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 281

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 24 Mar 2015 - 2:44

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l'adolescent lorsque Pepper lui tendit une sucette. C'était déjà un bon point. Elle ne semblait pas lui tenir rigueur de ses paroles et lui avait pardonné. Il pouvait donc continuer sur sa lancée et continuer la recherche des cartes. Il fut d'ailleurs chanceux puisqu'il en trouva une qu'il se dépêcha d'aller échanger auprès de Louise. Un immense sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle lui tendait la pelote de laine qu'il convoitait. Il aurait été un chat, enfin, il aurait conservé son apparence féline, il se serait empressé de faire ses griffes dedans avant de la faire rouler pour courir après.

Mais n'était plus un animal, il se contenta de la faire rebondir d'une main en l'autre tout en continuant de jeter des coups d'oeil autour de lui. Il leur fallait encore une carte pour avoir un indice. Mais il fallait la trouver cette quatrième carte. Et il n'avait aucune idée de où elle pouvait bien se trouver. Toutefois, il fut tiré de ses pensées par le voix de Mary-Margaret. Et ses paroles... ne lui plurent pas du tout. Il fronça les sourcils en hochant la tête lorsque Louise fit remarquer qu'elle ne leur avait pas demandé leur aide non plus. Et aux dernières nouvelles, ils n'étaient pas devin.

Alors il n'apprécia vraiment pas qu'elle les traite de nuls. Si elle était si douée que ça, qu'elle se débrouille donc sans eux, elle qui n'arrivait même pas à se déplacer toute seule. Et après, elle se permettait de faire des commentaires désobligeants. Alors non, il ne se précipita pas à la suite de Louise lorsqu'elle partit pour aider la mère en détresse. Il continua à jouer avec sa pelote de laine comme si de rien était. Avant que son attention ne soit détourné par Pepper qui annonçait qu'elle avait trouvé quelque chose. Il se précipita donc dans sa direction dans l'espoir de trouver une nouvelle carte entre les doigts de la jeune femme.

Toutefois, ce ne fut pas une carte mais bien une table recouvertes de victuailles qu'il découvrit. Il poussa un sifflement d'admiration. Il se laissa dériver avec l'intention de la rejoindre mais un grand bruit lui fit tourner la tête vers Louise qui venait de se fracasser contre un meuble. Et elle semblait blessée. Une légère inquiétude se dessina sur le visage de l'adolescent avant qu'il ne se précipite en direction de la jeune femme au chapeau pour l'aider. Elle ne lui avait rien fait, elle. Au contraire, elle avait été gentille avec lui alors qu'il l'avait poussé plus d'une fois depuis le début de leur aventure.

Il prit donc appuie sur la table et se poussa vers Louise afin de l'aider. Mais c'était sans compter les meubles qui avaient été expulsés aux quatre coins après que la jeune chapelière eut atterrit dedans. Il évida sans encombre une table de chevet pour mieux se prendre dans l'épaule une imposante armoire normande qui se déplaçait à une vitesse incroyable à cause du choc précédent. Le jeune homme entendit un drôle de craquement avant qu'une douleur vive ne se propage dans tout son bras. Il laissa un cri de stupeur et de douleur lui échapper alors que les larmes lui montaient aux yeux.

Il se plia en deux, sa main valide tenant son épaule douloureuse. Il se doutait qu'elle n'était pas cassée mais il pouvait sentir qu'elle était déboîtée et ça faisait un mal de chien. Et voilà qu'il se mettait à pleurer de douleur comme un crétin maintenant. Ce n'était vraiment pas le moment, Adrien. Il allait falloir qu'il se secoue un peu et qu'il fasse preuve d'un peu plus de vivacité si il voulait sortir d'ici. Pour l'instant, qu'est-ce qu'il avait obtenu ? Une malheureuse carte qui ne servait strictement à rien, une pelote de laine et une épaule déboîtée. Le tout accompagné d'un affreux mal de crâne parce qu'il ne comprenait rien à tout ça. Il voulait sortir d'ici. C'était tout ce qu'il demandait lui.

Il renifla avant d'essuyait les larmes qui coulaient encore le long de ses joues et de se redresser un peu. Mais le mouvement lui tira un nouveau cri de douleur. Il poussa un soupir et de rage, il envoya valser la pelote de laine au loin. Ce qui lui tira un nouveau pic de douleur. Mais... SERIEUSEMENT. Il commençait à en avoir assez. Il resta donc planté en plein milieu du vide, attendant que quelque chose de nouveau se passe. Parce qu'il avait décidé qu'il ne bougerait plus. Sauf si une autre armoire décidait de lui tomber dessus évidemment.


85%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Hurt myself again today
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25932-adrien-de-clos-renaud

Louise Hollen


« Faisons comme si j'étais Merida.
Parlez-moi, je suis tout ouïe »


Louise Hollen


╰☆╮ Avatar : Rachel Mcadams

Ѽ Conte(s) : Les douze fréres / Les cygnes sauvages
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Elisa : la soeur

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 1519335331-lou-02

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5889

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Faisons comme si j'étais Merida.Parlez-moi, je suis tout ouïe »


________________________________________ Mar 24 Mar 2015 - 11:20





Vous avez dit Jocker ?
Louise & Jefferson & MM & Adrian
L
a jeune femme respira un bon coup, tentant de se calmer. Ce n'était pas la faute de Mary Margaret si elle c'était prise ce tableau, mais la sienne, elle aurait du faire plus attention, voilà tout. Elle devait rester calme. D'un geste la, elle sortit sa carte et contempla le visage de Trojan, souriant. Voila, bizarrement d'un coup a allait mieux. Une seconde plus tard, la jeune femme relevait les yeux, le visage serin. Louise plissa sa jupe, et voulut vérifier l'état de son bandage mais avant qu'elle ait pu faire quoi que ce soit, un cri retentit. Levant les yeux, elle aperçut Adrien qui de tenait l'épaule et pleurait de douleur. Il ne lui fallut qu'une seconde pour comprendre comment cela était arrivé. Sa faute, encore. Zut.

La princesse jeta un regard vers Mary Margaret, a coté de qui flottait a présent la basket. Si avec ca elle peut pas se débrouiller, on est mal. Puis elle reporta son attention sur Adrien Le laisser souffrir ainsi ? Hors de question. Il n'avait rien demandé a ce qu'elle sache. Comment faire pour l'atteindre ?

Louise regarda autour d'elle, constatant que les meubles partaient toujours dans tous les sens. Soudain, elle aperçut un astéroide d'étagères coloréesqui tombaient sur le pauvre garçon. Trop aveuglé par sa souffrance, le jeune homme ne les vit pas. « Attention ! » Sans réfléchir Louise poussa sur ses jambes et poussa Adrien, l'envoyant hors de la trajectoire des meubles, avant de se faire percuté par eux. Ils l’entraînèrent rapidement après un choc sourd, jusqu'à terminer leurs courses contre un bout de mur de brique qui flottait là immobile, Louise entre eux.

Louise resta un moment immobile, sonnée, avant de s'extirper des décombres. « Ma tête ... » Elle avait l'impression qu'un forgeron lui tapait dessus comme une enclume. La jeune femme passa une main au crane et constata la naissance de plusieurs grosses bosses. Les plaies de son bras c'étaient rouvertes et elle voyait trouble. La jeune femme se prit la tête a deux mains, sans un mot, et ramena ses jambes contre elle un instant. Elle avait mal partout, mais ses années près de Joshua lui avaient appris a ne jamais crier lorsqu'elle souffrait. Quelques instants plus tard, elle se redressait, la vue a nouveau dégagée.

S'aidant des meubles qui se trouvaient ici et la, elle réussit a se frayer un chemin jusqu'à Adrien. « Ca va ton épaule ? Montre moi. » Lorsqu'elle approcha sa main, le jeune homme eut un mouvement de recul, certainement a cause de l'anxiété qu'il éprouvait a souffrir a nouveau. « Ne t’inquiète pas, je vais te soigner.  » lui fit elle avec un gentil sourire. « Il faut remettre ton bras en place maintenant, sinon ce sera encore plus douloureux. Crois moi, je connais ce genre de chose. Ca va aller. », lui dit elle de sa voix la plus rassurante. Elle avait vécu pendant des années avec 12 frères dans la foret. Les accidents étaient nombreux, elle ne comptait même plus le nombre de membres cassés, d'entorses, de déboitages qu'elle avait du soigner.

Avec toute la douceur dont elle était capable, elle attrapa la main d'Adrian et lui donna un bout de bois a mordre. Elle n'avait pas anesthésiant, ce serait douloureux. « 1 … 2 … 3 ! » La princesse tira d'un cou sec, replaçant l'épaule dans sa position initiale. Alors qu'Adrian se recroquevillait sous celle ci, Louise posa une main sur son épaule et activa sa magie.

Elle n'allait pas le laisser souffrir comme ca. Certes Pepper, Mary Margaret et ce fichu cartomancien seraient au courant, mais ils ne connaîtraient pas tout. Ils ne sauraient pas pour sa réserve de magie, c'était déjà ca. Mais laisser Adrian comme ca juste pour protéger son secret ? Non. Ce n'était pas envisageable.
Louise absorba la douleur d'Adrian, répandant dans son épaule une chaleur bienfaisante, tendis qu'elle avait l'impression que la sienne se faisait percer par un tourne visse. La mâchoire serrées, la princesse se concentra avant de tout relâcher et de se laisser tomber, sans forces.

Elle avait l'impression d'être passée sous un rouleau compresseur. Son corps entier lui envoyait des signaux de détresse. Pale, Louise attendit que sa passe, essayant de rester consciente. Elle avait été trop vite. Elle aurait du attendre pour soigner Adrien de s'être remise du choc des armoires. Surtout qu'elle avait perdu pas mal de sang. Stupide idiote qui ne réfléchit jamais ! Oh c'est bon hein ! Il avait mail. Ouais, et regarde ton état maintenant. La ferme. La jeune femme se redressa faiblement. « Ca va ? » fit elle au garçon.



(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer



Louise : 90 - 10 = 80 - 10 = 70%
Adrian : 85 + 10 = 95%

J'ai arrondit au plus haut Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 1139808870
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13704-louise-hollen-en-cour http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13932-amis-et-enemis-de-lou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t16326-la-vie-trepidante-ou-pas-de-louise-hollen#159259

Le Cartomancien


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Le Cartomancien


╰☆╮ Avatar : Un type mystérieux.

Ѽ Conte(s) : Mystère !
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Cartomancien

☞ Surnom : Nécromancien, Carto'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 24 Mar 2015 - 20:23

Vous avez dit Joker ?
Louise & Adrien & Peppy & MM & Nathan & Jefferson




Le Cartomancien commençait à se demander pendant combien de temps ces individus allaient chercher des cartes. Sérieusement, c'était pas si compliqué ! La fouineuse compulsive en avait trouvé deux à elle toute seule, les dix autres allaient bien finir par suivre !

« Comment ça le Chapelier n'est pas là où on l'a envoyé ?! »

Jefferson avait disparu de la circulation, même pour le maître du jeu. Ils étaient désormais tous dans le même bateau… mais le Cartomancien n'allait pas la jouer fair-play. La reine de carreau se recroquevilla sur elle-même, flottant devant le visage du Cartomancien à sa taille réduite. C'était cela qu'elle lui avait révélé en se promenant sur son bras lors du premier discours de la Momie… Jefferson n'était pas là où le maître des cartes le pensait. Ce qui signifiait qu'il pouvait être à peu près n'importe où entre ce monde sans gravité et les trois autres miroirs, en comptant les innombrables portes dérobées de la salle aux escaliers. Et ça, c'était pas bon du tout.
Pour l'instant.

« Je parie que c'est la faute des deux autres énergumènes. »

D'une pichenette bien placée, le Cartomancien renvoya la reine de carreau dans sa carte, qui ouvrit la bouche comme un poisson sans pouvoir prononcer le moindre mot. Puis, se redressant, il manqua de lâcher un cri de surprise lorsque Pepper le percuta de plein fouet, visiblement en train de s'amuser avec des trucs qui volaient plutôt qu'à chercher ce qu'ils étaient censés chercher. Il disparut aussitôt, afin qu'aucun autre individu ne puisse le retrouver, avant de voir à quelques mètres l'échange qui se déroula entre le chat roux et la fouineuse. Une fouine, un chat… quel couple ravissant ! C'en était navrant.
Le temps passait, et les quatre individus -cinq, avec le bébé- l'utilisaient plus pour percuter des objets volants à tout bout de champ. Le Cartomancien s'en serait presque frappé le front de la paume de sa main. Lui, blasé ? Mais pas du tout voyons… Il aurait même été parfaitement enclin à leur filer le coup de pouce promis s'ils avaient effectivement réunis les quatre premières cartes. Après tout, même s'il ne savait pas où était son prisonnier, il connaissait cet endroit, et il tenait ses promesses. Presque toujours.
De la main, il appela le 2 de carreau à lui, la faisant grandir pour récupérer son surf, avant de glisser du côté de Louise et Adrien, les prenant par surprise avec un « BOUH ! » significatif.

« Tu n'en as que trois sur toi ? Et zéro pour les autres… décidément, je me demande à quel moment Jefferson s'est dit que c'était une bonne idée de vous avoir dans les parages... »

Techniquement, ça n'avait pas été du plein gré du Chapelier ; mais c'était un détail que le Cartomancien balaya d'un revers de main. Puis, son sourire revint et envahit son visage entier, alors qu'il prit son élan pour avoir les aventuriers dans leur totalité dans son champ de vision. Aucun ne semblait avoir compris l'importance de la mission que leur avait donné le Cartomancien : l'un boudait, l'une se préoccupait bien trop des autres pour son propre bien, une autre se gavait d'un festin royal et la dernière avait tenté de se barrer en accusant les autres d'être égoïstes.
C'était donc cela ? Le Cartomancien ne leur avait pas confié cette petite tâche incohérente et étrange par hasard. C'était aussi un moyen de les tester, pour voir s'ils allaient être en mesure de lui servir de radar pour remettre la main sur le Chapelier. Mais non, ils avaient échoués. Lamentablement, de son point de vue. Ils avaient beau avoir prononcés nombre de discours sur la logique des cartes, ils passaient systématiquement à côté de l'essentiel, et cela allait causer leur perte.
Bien qu'il avait pris soin de noter l'étrange pouvoir de la fouineuse. C'était d'elle qu'il devait se débarrasser la première en cas de besoin, noté.

« Seulement trois cartes ? » Il fit un clin d'oeil à Louise, tandis que son sourire continuait de s'étirer, au point qu'on avait l'impression qu'il sortait de son visage. « Comme c'est décevant… Je vous aurais cru plus futés que cela. Enfin, qu'à cela ne tienne ! Je vous propose un autre jeu ! »

Et ce disant, il fit sortir toutes les cartes de carreau de toutes leurs cachettes, les étendant comme auparavant devant ses mains tendues devant lui. Celles que possédaient Louise s'extirpèrent de là où elle les avait glissé, et rejoignirent les autres dans l'ordre de leurs chiffres, du 3 -puisque le deux était sous les pieds du Cartomancien- à l'as. Seul la carte du valet manquait toujours à l'appel, bien qu'elle chauffa légèrement dans la poche de Mary Margaret, alertée par le grabuge qui se déroulait dans sa famille.

« Cette fois, si vous vous en sortez vivants, je vous donne un indice !.. »

Chaque carte portant un numéro se vit grossir puis pousser des bras armés d'épées et des jambes protégées par des armures. Se mettant en formation, ils se placèrent devant le roi et la reine, qui étaient sortis de leur carte respective, cette fois en taille humaine standard, tandis que leurs regards vides observaient le futur champ de bataille sans la moindre émotion. Le Cartomancien profita de cette petite mise en scène militaire pour disparaître à nouveau, persuadé que les visiteurs intempestifs n'allaient pas s'en sortir vivant, lui donnant tout le loisir de chercher ce maudit Chapelier de son côté.
La reine leva le bras, et ses soldats partirent à l'attaque.
Elle tremblait légèrement, et ses yeux reflétèrent un instant d'hésitation.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
   
crackle bones

Mary Margaret Blanchard


« Prince de la Savane »


Mary Margaret Blanchard


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7842

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Prince de la Savane »


________________________________________ Mer 25 Mar 2015 - 13:34

Mary Margaret n'aimait pas ce monde et le faisait bien voir. Elle attendit alors que quelqu'un ne vienne enfin l'aider et c'es Louise qui se dévoua, lui envoyant une corde pour la ramener avec eux... Sauf qu'elle n'était pas aussi douée qu'elle le faisait croire puisqu'elle se pris une masse d'objets en pleine figure... Mais passons. L'essentiel était que Mary Margaret venait de s'emparer de la chaussure, de s'y agripper et elle tentai de revenir vers le petit groupe, sans perdre Nathan. Mais lorsqu'elle vit donc le tour de magie de Louise, elle se mit à jubiler. C'était vraiment trop cool, non ? Peut être qu'elle pourrait la soigner aussi ? Et c'est donc ainsi que la jeune femme brune alla retrouver l'autre princesse, allant prendre la parole pour lui demander de la soigner mais... Et bien elle fut interromu par la présence du méchant cartomancien...

« Seulement trois cartes ? Comme c'est décevant… Je vous aurais cru plus futés que cela. Enfin, qu'à cela ne tienne ! Je vous propose un autre jeu ! »

Mary Margaret se tourna donc vers le méchant monsieur tout bizarre, se demandant bien ce qu'il allait encore leur sortir. Il fit alors sortir les cartes de carreau de leur cachette et la maitresse d'école essaya d'en choper une au passage. Mais elle se rata lamentablement en réalité. Et lorsqu'elle se redressa donc, toujours en apesanteur et bien... Les cartes avaient pris vie... Du moins la sienne la chauffait d'un coup dans sa poche. Elle se recula alors, la sortant de sa poche, avant d'agiter sa carte sous le nez de la reine, puisque le cartomancien était parti...

-Vous ne l'aurez pas !

Et elle finit donc par courir dans le vide, l'adrénaline de protéger Nathan l'aidant à comprendre comment se diriger, avant.. Et bien avant que le 4 de carreau ne vienne vers elle et... Et bien rien en fait ! Parce qu'il y avait comme une barrière invisible devant elle. Pourtant, elle n'avait même pas créer de bouclier. Est ce que c'était Nathan qui avait hérité des pouvoirs magiques de son père ? Ou était-ce juste le destin ? Ou était-ce la carte qu'elle avait dans sa poche qui la protégeait ? Peu importait en fait. Elle nargua donc le 4 de carreau du regard, avant que la plume de Pepper ne s'élève devant son regard et n'écrive alors dans les airs :

L'as protège

L'as protège ? L'as ? Mary Margaret fit donc un tour sur elle même, cherchant du regard l'as de carreau, avant de crier alors, même si ce n'était pas vraiment brillant de révéler ses plans à l'ennemi :

-Si on veut sans tirer sans aucun dégâts, il nous faut l'as !

90 %

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives


Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 724543BANSNOWHUNTER

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 XJJhp1
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

D. Pepper Chester


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


D. Pepper Chester


╰☆╮ Avatar : Beth Riesgraf

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Dinah the Cat

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 977133staff

☞ Surnom : Mumu / Sophie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 28

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 26 Mar 2015 - 13:27

Vous avez dit Joker ?
Jefferson, Louise, Mary Margaret, Adrien & Pepper


Ba da bing ba da boom. Big Boom !


Il y avait maintenant une nouvelle dimension au personnage de Super-Loulou.

Elle était gentille.

Et Pepper n’arrivait pas à déterminer si c’était une bonne ou une mauvaise chose. De manière générale elle aurait dit que c’était le genre de truc qui rend prévisible et qui fait tuer. Ou pire, capturer. Mais jusqu’à maintenant elle avait prouvé être une guerrière. Ces deux notions n’étaient pas compatibles, et la blondinette essayait de les faire s’emboiter l’une dans l’autre comme un puzzle avec beaucoup de difficulté. En plus elle s’était fait mal en aidant l’électron. Même le rouquin était venu à son aide (ce qu’elle pouvait comprendre parce que Super-Loulou était déjà plus intéressante à sauver) et s’était blessé aussi. Et là, encore une fois, elle s’était montrée gentille en le soignant par magie… Elle avait sacrifié une information stratégique ! Tandis qu’Adrien se remettait dans un coin, Pepper se rapprocha doucement de Louise. Attentive au moindre mouvement brusque (on dit que les tigres blessés sont les plus dangereux). Une fois près d’elle, légèrement en hauteur par rapport à sa position, elle posa son index sur sa blessure à la tête avant d’appuyer un peu. Et d’obtenir une grimace. La petite blonde la scruta en silence un instant. Pas naïve non, mais… innocente. C’est ça. C’était une innocente. Forte de sa découverte, et du changement que ça impliquait (maintenant Pepper allait prendre soin d’elle, les innocents se mettent toujours en danger inutilement), elle lui caressa délicatement le sommet de la tête en acquiesçant pour elle-même.

Maintenant le nouveau soucis : la pelote !

L’autre garçon du groupe l’avait jeté au loin et la petite blonde se sentait une irrésistible envie d’aller la chasser. Lui aussi était gentil mais c’était différent. Il savait. Elle savait qu’il savait. Et puis Super-Loulou l’avait réparé donc il irait bien. Elle hésitait à récupérer la pelote pour la lui donner, en signe de paix comme tout à l’heure, mais s’il l’avait jetée c’est qu’il n’en voulait plus non ? Donc elle pouvait la prendre comme elle voulait. Sa logique satisfaite, elle s’éloigna tranquillement entre les meubles dans la direction où elle avait disparue. Du moins jusqu’à ce que Carto-Truc, l’homme aux bandelettes ne réapparaisse d’on ne sait où. Elle le regarda à nouveau d’une manière un peu condescendante. Elle aurait presque croisé les bras, si elle n’était pas occupée à tenir une chaise loin d’elle. Il s’en prenait à Super-Loulou ! Oui, elle en avait trois de cartes, et alors, c’est pas comme s’ils faisaient une chasse au trésor. Il faut un trésor pour ça. Et Jeffy c’est pas un trésor : c’est une personne. Il disait des choses de plus en plus stupides… Au moins il avait des pouvoirs marrants. C’était la première fois qu’elle voyait des cartes devenir des gens. Ou des gens se transformer en carte (mais elle supposait l’autre solution parce que ça s’était produit dans un sens pas l’autre). Avant de disparaître comme tout à l’heure. Il avait quoi lui, il leur donner un truc pour s’occuper et il avait mieux à faire ? Tsss.

Les chiffres les attaquaient, apparemment ordonnés par la reine (parce qu’un roi ça sert à rien, tout le monde sait ça). L’électron commença à fuir un peu bizarrement et une des carte s’approcha d’elle pour l’attaquer avant d’être… repoussée ? Donc si elle pouvait se protéger des cartes pourquoi elle ne s’était pas protégée des meubles ? Elle allait retourner à son observation du reste de la situation lorsque la plume noire qu’elle avait récupéré de Carto-Truc plus tôt ne sorte toute seule de sa poche et ne lévite paresseusement dans les airs, avant d’écrire un message calligraphié dans le vide. Sa plume avait des pouvoirs ! Et elle les aidait ! Comme son copain le Roi ! Ah non, la carte du Roi c’est pas pareil que l’autre carte du Roi. Son Roi à elle il est cool, l’autre, celui de la Reine qui trainait là, lui il servait à rien. Donc… l’As protège ? Elle sortit sa carte avec Chat-Sœur dessus, avant de la retourner d’un côté et de l’autre. C’était un as. Mais un as de pique, pas de carreau. Et puis pourquoi sa carte aurait protégé l’électron, elle s’en fiche de l’électron. Ce n’était pas non plus crédible que se soit l’électron seule qui se soit protégé, et peu crédible que se soit sa carte qui la protège aussi (on ne se retourne pas contre sa famille), il ne restait que le bébé-électron. Qu’il la protège, ça évitera à Super-Loulou et au rouquin de se blesser encore en voulant l’aider. L’as… Donc, l’as de carreau ? Il est où lui ? Elle se retourna pour vérifier parmi les cartes animées, mais elles étaient trop proches les unes des autres pour vraiment déterminer s’il en manquait une ou pas. Elle rangea sa propre carte dans sa poche. Donc, il fallait les séparer un peu…

Hasard des courants de cette pièce, la pelote-sacrée passa tranquillement juste à côté d’elle. Sans prendre le temps de réfléchir, la petite blonde se précipita dessus et planta ses griffes dedans. Awwwww… Que c’était souple, que c’était moelleux, que c’était satisfaisant~ Elle n’était pas sûre d’être capable de ronronner sous forme humaine mais si elle avait pu elle l’aurait fait maintenant. Elle prit une grande inspiration, avant de se forcer à rétracter ses griffes comme elle avait vu faire Athy. Et de dénouer lentement le fil principal. Une fois fait, elle l’accrocha solidement à un pied de table en acajou (le genre qui pèse deux tonnes et demi) et de faire une sorte de maillage entre les pieds et d’autres meubles alentours. Admirant son œuvre satisfaite, elle se décida enfin à se diriger vers les cartes-armées. Choisissant la carte la plus proche, elle sauta d’un objet à l’autre, jusqu’à passer à toute vitesse à sa gauche, puis en dessous, puis à sa droite, puis par dessus son épaule. S’agrippant aux bords de son armure trop vite pour pouvoir être attrapée, jusqu’à ce que le 6 de carreau se fige complètement emmêlé dans la laine. Voyant deux autres cartes venir dans sa direction, elle accéléra le mouvement et d’une pichenette récupéra l’épée de la carte, avant de la propulser en direction de la table en acajou. Où elle se retrouva coincée comme une mouche sur une toile d’araignée. Bonjour les nœuds. Tout chat qui se respecte sait ça. Elle reporta son attention sur les deux cartes venant dans sa direction, l’épée en main.

« Ne jamais sous estimer une bonne pelote. »

Code by AMIANTE


Peppy : 100% même pas peur. Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 2852471132

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I don't give a damn 'bout my reputation
AN' I DON'T HAVE TO PLEASE NO ONE


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19773-pepper-is-ther http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t23233-pepper-there-s-a-starmaaaaaan-waiting-in-the-skyyyy http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t24031-pepper-we-can-be-heroes-just-for-one-day#209414

Adrien De Clos-Renault


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Adrien De Clos-Renault


╰☆╮ Avatar : Caleb Landry Jones

Ѽ Conte(s) : Les Aristochats
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Toulouse

☞ Surnom : Klem
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 281

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 27 Mar 2015 - 12:38

Tout s'enchaîna très vite. Il sentit une pression l'envoyer flotter au loin alors que des meubles venaient percuter Louise. Il resta un instant les yeux écarquillés par ce qu'il venait de se passer. La jeune femme venait de se prendre des meubles à sa place. Parce qu'il était trop occupé à bouder pour se soucier de ce qui l'entourait. Il se passa une main tremblante dans les cheveux sans trop savoir quoi faire. Il s'en voulait pour Louise mais la douleur dans son épaule l'handicapait beaucoup trop pour qu'il se précipite vers la jeune femme à son tour. Il la regarda donc avec anxiété reprendre ses esprits et s'aider des meubles autour d'elle pour venir vers lui.

Et la première chose qu'elle fit lorsqu'elle le rejoignit fut de s'inquiéter pour lui. Une bouffée de reconnaissance s'empara de lui avant qu'il n'effectue un mouvement de recul lorsqu'elle fit mine de vouloir toucher son épaule. Ce n'était pas temps la peur de souffrir une nouvelle fois mais plutôt une façon de se préserver. Il ne la connaissait pas bien après tout, qu'est-ce qui lui disait qu'elle n'allait pas profiter de son état de faiblesse pour s'attaquer à lui ? Mais c'était peut-être un peu paranoïaque de sa part. Surtout que l'apprentie chapelière n'avait été que gentillesse depuis le début.

Il se laissa donc approcher avec une légère appréhension. Il étouffa un cri de douleur lorsqu'elle remit son épaule en place et se mordit la lèvre pour ne pas laisser échapper une larme de douleur. Il avait assez pleuré comme ça. Il allait passer pour une mauviette après. Il n'était pourtant pas du genre à pleurnicher habituellement. Il était sans doute fatigué. Ce qui expliquerait beaucoup de choses en somme. Un soupir de bien être l'enveloppa alors que Louise faisait disparaître sa douleur avec un étrange pouvoir. C'était possible de faire ça ? Il fixa la jeune femme un instant incrédule. Elle semblait très affaiblie et il était prêt à la soutenir au cas où elle défaillirait. Il hocha doucement la tête en souriant lorsqu'elle lui demanda si il allait bien.

"Oui, beaucoup mieux, merci."

Oui il était à nouveau d'attaque. Et cela uniquement grâce à Louise et à son étrange pouvoir. Toutefois, il n'eut pas le temps de s'appesantir plus sur la question puisqu'un "BOUH" près de son oreille le fit sursauter. Il se retourna pour faire face au Cartomancien et ses poings se serrèrent. Le petit jeu avait assez duré comme ça, il était temps d'en découdre une bonne fois pour toute. Il banda les muscles prêt à sauter sur le guignol sur sa carte. Il allait lui faire ravaler son sourire et ses moqueries à coup de poings, il allait voir.

Mais avant qu'il ait pu effectuer le moindre geste, l'homme était déjà hors de sa portée pour s'adresser à tout le monde. Il continua donc de bouillonner en silence. Essayant de comprendre les mots qui sortaient de sa bouche. Un nouveau jeu ? Comme si celui-ci n'était pas déjà assez pénible comme ça. Il regarda une nouvelle fois les cartes prendre vie et cette fois-ci, un frisson d'angoisse le parcourut. Elles étaient armés. Bordel mais c'était quoi ce délire ? Et il était sérieux quand il disait survivre ? Genre... il avait vraiment l'intention de les tuer ?

C'était... c'était juste ouf comme situation. Il ne comprenait rien de rien et voilà qu'il allait devoir se battre pour survivre. Mais... il n'était pas prêt pour ça. Enfin... il n'avait que dix-sept ans. alors, oui, il jouait au caïd mais là clairement, il voulait sa maman. Bon finalement, peut-être pas parce que ça aurait voulu dire qu'elle était en danger aussi. Un câlin alors ? Oui, voilà, il voulait un câlin et qu'on le rassure. Que tout ceci n'était qu'une blague et qu'il n'allait pas mourir. C'était n'importe quoi, il avait beaucoup trop d'imagination. Il était en train de rêver rien de plus. Il allait se pincer et quand il ouvrirait les yeux, il se réveillerait dans son lit. Oui, voilà, c'était ça. Il pinça sa peau entre deux doigts mais tout ce qu'il réussit à faire fut de se faire mal.

Et il n'avait pas bougé d'un poil. Il était toujours dans ce monde étrange sans apesanteur. Il y avait encore une armée de cartes armées face à lui. Il observa Mary-Margaret narguer de sa carte le Cartomancien avant de se faire stopper par le quatre de carreau qui ne lui absolument rien comme si un bouclier magique la protégeait. Adrien resta un instant songeur. Peut-être que si il s'approchait d'elle lui aussi serait protégé par le bouclier. Seulement, il n'eut pas autant de chance. Il avait à peine fait un pas dans sa direction que le quatre de carreau se jetait sur lui pour lui faire un câlin. Il resta un instant hébété par cette marque soudaine d'affection. Alors oui, il avait souhaité un câlin mais à étouffer. Parce que la carte était en train de l'étouffer aussi certainement qu'il s'appelait Adrien.

Pris de panique, il se tortilla dans tous les sens pour échapper à l'étreinte mortelle et grâce à sa maigreur, il réussit à se libérer. Non sans s'éloigner le plus possible de la carte étouffante pour reprendre son souffle. Il lui jeta un regard assassin avant de jeter un coup d'oeil à ce qui l'entourait. Mary-Margaret venait de crier qu'il fallait trouver l'as. Il laissa son regard se perdre dans la pièce à la recherche de la carte sacrée. L'as protège. Il admira Pepper utiliser sa pelote de laine pour mettre KO une carte et s'en voulut un instant de l'avoir balancé au loin. Même si concrètement, il ne lui serait jamais venu à l'idée d'utiliser la laine de cette façon. Donc finalement, c'était peut-être mieux que ce soit la jeune femme qui l'ait. Elle en avait plus l'utilité que lui.

A nouveau, il chercha du regard l'As de carreau mais il son regard s'arrêta sur la reine de carreau qui donnait les ordres. C'était triste de constater qu'elle semblait bien seule à commander. Il se demanda un instant si il n'y avait pas un lien entre sa reine de cœur et la reine de carreau. Sous une impulsion, il sortit sa carte de sa poche. Peut-être que si il la montrait à la reine de carreau, elle arrêterait le carnage parce qu'elle reconnaîtra la reine de cœur comme une amie ou comme une sœur. Ou pour tout ce qu'elle voudrait si ça pouvait les aider à s'en sortir. Mais ce qui se passa ensuite dépassa tout entendement. Il regarda interloqué sa reine de cœur sortir de sa carte à son tour.

Pendant un instant, il crut qu'elle allait se retourner contre lui mais il n'en fut rien. Elle se dirigea avec un sourire plein de bonté vers la reine de carreau et lui tendit une Chuppa Chups. Adrien s'attendit presque à ce que la reine de carreau l'envoie balader avec sa sucette mais il n'en fut rien. Il observa l'échange entre les deux reines. Celle de carreau hésitant un instant avant d'accepter le cadeau du cœur. Il l'avait bien dit que le cœur ne pouvait pas être méchant. Il venait de le prouver grâce à sa carte qui venait de rallier à leur cause la reine de carreau. Avec juste un peu de gentillesse et une sucette. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il sortait la sucette que Pepper lui avait offert en signe de paix. Il arracha le papier et l'enfourna dans sa bouche plus que satisfait. Au moins maintenant, ils avaient une alliée de poids.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Hurt myself again today
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t25932-adrien-de-clos-renaud

Louise Hollen


« Faisons comme si j'étais Merida.
Parlez-moi, je suis tout ouïe »


Louise Hollen


╰☆╮ Avatar : Rachel Mcadams

Ѽ Conte(s) : Les douze fréres / Les cygnes sauvages
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Elisa : la soeur

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 1519335331-lou-02

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5889

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Faisons comme si j'étais Merida.Parlez-moi, je suis tout ouïe »


________________________________________ Sam 28 Mar 2015 - 12:40





Vous avez dit Jocker ?
Louise & Jefferson & MM & Adrian
P
epper c'était approchée, et avait appuyé sur la tête de Louise, la faisant grimacer. Aieuh ... avant de se mettre a lui caresser distraitement la tête. Surprise, la princesse la laissa faire. Après tout, ce n'était pas désagréable, au contraire. Mais bon, il était claire pour tout le monde ici que la princesse n'était pas au mieux de sa forme.

Soudain, le Cartomencien apparut derrière eux, la faisant sursauter, avant de s'éloigner rapidement. « Tu n'en as que trois sur toi ? Et zéro pour les autres… décidément, je me demande à quel moment Jefferson s'est dit que c'était une bonne idée de vous avoir dans les parages... » "Jeff n'a rien a voir la dedans, c'est vous qui nous avez emmené.". Elle avait un mal de crane carabiné, du genre de ceux qui vous poussent a vous allonger dans vos lits en attendant la mort. Faut vraiment que je demande a Jeff de me créer une potion contre ca quand on l'aura retrouvé ... non, elle ne doutait pas de lui remette la main dessus.

Il leur proposa un nouveau jeux. Méfiante, Louise l'écouta, avant de voir sortir de sa poche les quelques cartes qu'ils avaient chèrement acquis. "Heeeeey !" cria elle en essayant d'en retenir une. Trop tard, toutes reposaient dans les mains du cartomancien. "Pourquoi vous faites ca ? on ne vous a rien fait, qu'est ce qui vous motive ?" lui demanda elle en le voyant agrandir les cartes. Les personnages qui se trouvaient dedans se mirent soudain a sortir et se firent menaçants. « Cette fois, si vous vous en sortez vivants, je vous donne un indice !.. ». Non mais c'est pas possible ! fit elle en reculent lentement.
Elle ne pouvait rien faire avec la gravité changeante de cette salle ... Utiliser ses potions ? Non, les produits risquaient trop de se mettre a flotter et de toucher ses camarades. Idem pour les drogues. et puis il n'était pas certain qu'elle marchent sur des cartes.

Moi qui croyais pouvoir faire quelque chose ... Pfff ... j'aurai du me rappeler.
Elle n'était rien; pas une guerrière, pas quelqu'un de fort. La seule chose qu'elle pouvait faire c'était soigner les autres, et encore, cela lui prenait une énergie folle. Elle ne pouvait pas les défendre. Je ne sert a rien. Son voyage a Londres lui avait fait espérer que peut être elle pouvait être utile, mais ... mais maintenant, la réalité lui revenait en pleine face. c'était douloureux mais elle devait arrêter de vivre d'illusions. Je ne suis que ... moi.

La princesse se mit soudain une claque mentale. Oui, je ne sis que moi. Et alors ? C'est déjà pas mal ! Pensa elle en se grondant. C'est pas le moment de déprimer bon sang, il y a plus ugent !

Mary Margaret leur annonca soudain qu'il fallait qu'ils trouvent l'as. L'As ? Louise le chercha inutilement des yeux. Soudain, elle vit une épée se lever pour s'abattre sur elle. Attrapant le premier objet qui passait pas là, elle le mit devant elle au moment ou l'épée s’ablatait. Bon sang, je l'ai échappée belle ! pensa elle cachée derrière sa lampe en fer, tendis que la carte appuyait dessus.

Soudain, son regard fut capté vers la gauche, et elle vit Pepper, la blonde, bondir de tous cotés avec sa pelote. C'en était tellement impressionnant que 7 de carreau et Louise en oublièrent un instant leurs combat et fixèrent l'étrange femme, avant de se regarder a nouveau, les yeux ronds. Puis, la carte reprenant ses esprits, elle se mit a ré-appuyer sur la pauvre lampe de la princesse qui descendait sous la pression.
Essayez de retenir une épée quand vous n'avez pas de sol stable sous vous ! Poussée par la carte, Louise se retrouva bientôt appuyée a un lavabo, sans possibilité de fuite. Sa pauvre lampe gémissait sous le poids de son adversaire, commençant a la trancher. Non non non non ...

Elle voyait l'épée se rapprocher de plus en plus quand soudain, celle ci recula. Surprise et méfiante, Louise se redressa et s'éloigna. Elle c'en était tirée mais par quel moyen ? Jetant un œil autour d'elle elle remarqua que l'une des cartes était comme prise dans une toile d'araignée de laine, Pepper a coté, tendis que la dame de carreau ordonnait apparemment un cessez le feu général. Toutes les cartes reprirent leurs formes d'origines et les deux dames bondirent entre les mains d'Adrien.


"Comment t'as fait ca ?"
demanda elle au garçon. "En tout cas bravo, je te dois une fière chandelle" reprit elle en lâchant d'un geste désinvolte sa lampe cassée. "Merci." Puis elle se tourna vers Pepper. "toi aussi tu as géré bravo, c'était hyper impressionnant le coup de la toile d'araignée !" Elle était terriblement enthousiaste. "Tu sais pas quoi, même le 7 de carreau en a été baba !". D'un geste rapide, elle attrapa les cartes qui flottaient autour d'elle et les remis dans le paquet avant de l'envoyer vers Adrien. "Tiens, tu les a bien mérité". Pour elle il était évident qu'il était le mieux placé pour les garder. "Par contre, il manque le roi et l'As, ils ont disparu."

Bon, c'était bien beau tout ca, mais ils étaient a nouveau seuls, flottant dans ce grand espace vide. "Tout le monde va bien ?" fit elle en regardant l'etat de chacun. Bon, il n'y avait rien de trop grave a première vue... D'une pichenette, elle éloigna une boite a musique quand tout a coup, sa carte bondit de sa poche et fila dans l'obscurité. "Trojan ! Reviens !" cria elle en s’élançant a sa poursuite.

Elle bondit rapidement entre les objets la suivant. "Venez !" cria elle aux autres avant de s’arrêter. Face a elle se trouvait le miroir de Trèfle. De sa carte plus aucunes traces. Fronçant les sourcils, Louise posa une main sur la glace. Rien a faire, elle était fermée. Peut être était ce comme l'autre, il y avait un ordre de passage ? Jetant un regard vers les autres elle leur proposa d’essayer de passer chacun pour voir, mais avant même d'avoir pu mettre son idée en pratique, sa carte revint, traversant le miroir accompagnée d'un valet de trèfle.

Soupirant de soulagement, Louise attrapa son roi et le fixa, l'air sévère. "Tu dois pas partir comme ca, faut me prévenir tu sais ! J'ai eu peur que tu passa a l'ennemie." Elle lui fit tout de même un sourire pour lui montrer qu'elle ne lui en voulait pas et la rangea avec le valet. "Le valet ouvre ..." doucement la princesse posa sa main sur le miroir. "C'est peut être un piège .. mais je veux en avoir le coeur net. Il faut retrouver Jeff. Et puis j'ai confiance en mon roi." Elle disparu dans le miroir.





(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer



Louise : 70%
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13704-louise-hollen-en-cour http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13932-amis-et-enemis-de-lou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t16326-la-vie-trepidante-ou-pas-de-louise-hollen#159259

Jefferson Hyde


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Jefferson Hyde


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 455

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 29 Mar 2015 - 0:23

Vous avez dit Joker ?

Jefferson croyait en beaucoup de choses, toutes plus improbables les unes que les autres, des choses en lesquels jamais personne ne prendrait le risque d'avoir la moindre foi. Des choses improbables, des choses impossibles, des choses improbablement possibles et impossiblement probables. L'univers, ou les univers, question de point de vue, n'était qu'un immense chaos où tout avait été créé par des coups de chance incroyables -même si l'existence des Dieux tendaient à contester cette théorie, mais ça, c'était une autre histoire. La vie n'était qu'une suite de coups de bol sans aucun sens, qui avait fini par créer un minuscule organisme, le premier être vivant sur Terre, avant de se diviser pour devenir des milliards d'années plus tard toutes les espèces vivantes que la planète bleue connaissait.
Et il n'avait pas la moindre idée si c'était la même chose à Wonderland, ou même dans la Forêt Enchantée.
N'était-ce pas incroyablement fascinant ? L'inexplicable, le fantastique, les choses que même la magie ne pouvait décemment pas expliquer ? Où s'arrêtait la science, ou commençait la magie ? Ou l'inverse ? La magie n'était-elle qu'une forme de science que les scientifiques n'avaient pas encore réussi à démembrer et remonter pour en comprendre le fonctionnement ?
C'était ce méli-mélo de pensées sur l'origine de la magie et de la science qui traversait l'esprit du Chapelier lorsqu'il tomba en chute libre à l'intérieur du miroir de carreau. Il n'avait pas fini de tomber, puisqu'il était arrivé dans une pièce sans gravité, où les objets flottants les plus inattendues bloquaient par endroits son champ de vision, au point qu'il ne vit pas venir quelque chose qui le saisit par le col de son manteau avant de le tirer de toutes ses forces et à tout vitesse dans un autre coin, et de le balancer à l'intérieur du miroir de trèfle.
Là par contre, il atterrit, et pas en douceur.
Ses jambes percutèrent le sol avec violence, le faisant s'effondrer sur le sol dans un gémissement rauque. Il mit quelques secondes à reprendre ses esprits, récupérant son chapeau, qui n'avait miraculeusement pas volé trop loin. Toussotant légèrement, il se releva d'un bond, reprenant conscience de la réalité, et observant les alentours.
Une forêt. Clairsemée. Des arbres hauts et droits, presque dénués de branches, qui couvraient un large territoire, tout en permettant une vue relativement ouverte sur des éléments un peu inattendu dans le décor.
Ce qui ressemblait à une fête foraine.
Oui, c'était cela. De loin, on pouvait voir se découper les silhouettes des attractions, et une musique légère et curieusement lente retentissait, chatouillant l'oreille du Chapelier.
C'était d'un réalisme effrayant, et une parfaite réplique de la fête foraine de Storybrooke, version film d'horreur à petit budget tant la météo n'était pas au beau fixe. Et en plus, il faisait nuit noire.
Au point que Jefferson n'avait vu que du coin de l'oeil une silhouette qui l'observait à travers les arbres.

« Bouh. » Jefferson sourit jusqu'aux oreilles, se tournant vers l'inconnu sans une once de peur dans son regard. « T'existe encore toi ? » « Je suis difficile à tuer. Un peu comme toi d'ailleurs... » « J'ai juste beaucoup de chance. » « Depuis quand tu fais preuve de la moindre modestie ? » « Disons que ton ego fait de l'ombre au mien. » L'inconnu ricana, ses yeux noirs rivés dans les yeux de glace du Chapelier. « J'aurais pensé qu'en me voyant arrivé, tu aurais déjà pris possession de mon corps, dark-Jeff. Ce n'est pas l'unique raison pour laquelle tu viendrais à ma rencontre ? » « Je ne peux pas, à cause du truc dans ta poche. » Jefferson sortit le truc en question, et constata qu'il s'agissait de sa carte, l'as de coeur. Le visage de Paige s'y dessinait, lui souriant, et Jefferson lui rendit son sourire, tendre. « L'as protège. » Il remit l'objet en poche. « Tu en as une dans le même genre ? » Dark-Jeff sortit à son tour une carte, qui luit légèrement dans la lumière, tandis qu'il la montrait au Chapelier. « Valet de pique. Pourquoi est-ce que ça te va si bien ? » Le double du Chapelier éclata de rire, avant de reprendre aussitôt un air très sérieux, avec le même contrôle absolu dont faisait preuve celui qui était responsable de son existence. « On peut savoir ce qu'il s'est passé ? On a eu pas mal de problèmes là-dedans. » Jefferson ne répondit pas tout de suite, peu sûr de pouvoir faire confiance à dark-Jeff. Mais après tout, on ne vit qu'une fois, soyons fou ! « Oh tu sais, la routine, une fiole, deux fioles, trois fioles, BOOM ! » Dark-Jeff croisa les bras, peu enclin à la plaisanterie. « Tu n'as même pas idée de l'étendue des dégâts. On a galéré pour te sortir du piège initialement prévu. » Jefferson haussa un sourcil, profitant du même coup pour remettre son chapeau en place. « Un piège ? Des dégâts ? Ça ressemble à une aventure ! Montre moi tout ça, que je comprenne un peu mieux ! Et si tu as des nouvelles de Louise, de la belle-m… princesse Neige, de mon chat préféré et du rouquin que je connais pas, je suis preneur !.. »

Mary Margaret Blanchard


« Prince de la Savane »


Mary Margaret Blanchard


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7842

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Prince de la Savane »


________________________________________ Dim 29 Mar 2015 - 23:26

Finalement, tout le monde s'en était tiré. Tout ca grâce au fait que le gamin roux avait fait sortir la dame qu'il avait de sa carte. Et les deux reines avaient fait la paix, avant de redevenir de simples cartes. Mais il restait tout de même un problème puisqu'ils étaient toujours en train de graviter sans but, dans cette pièce qui commençait à faire horreur à la brunette. Par contre, cela semblait plaire à Nathan qui essayait d'attraper les objets qui passait à sa portée. Mais Mary Margaret avait pour le moment d'autres préoccupations que de s'occuper de son gamin. Parce qu'ils n'étaient pas encore sortis de ce monde. Et la princesse craignait pour le pire...

-Bon... On est pas très avancé là... On fait comment pour rentrer chez nous ?

Et à peine avait-elle dit ce genre de chose que la carte de Louise se fit la malle. Et bien évidemment, la jeune chapelière se mit à poursuivre sa carte qui passa à travers un miroir. Mais il était impossible de passer pour Louise puisqu'elle n'avait pas la bonne carte...

-Allez laisse moi passer la première. J'en ai vraiment marre de ce monde...

Mais alors qu'elle allait passer, la carte de Louise lui revint alors. Elle se décala alors, évitant le boomerang et la deuxième carte qui représentait un valet. Alors ca, c'était vraiment de la triche...

-C'est super injuste...

Elle laissa tout de même Louise passer, avant de passer à son tour et d'être aspirée par le vortex. Et alors qu'elle pensait qu'elle se trouvait chez elle, elle ouvrit les yeux. Mais ce qu'elle vit la déçu... Elle se trouvait en effet avec les autres au milieu de nulle part. Devant eux, il y avait des hautes clôtures qui tombaient en ruine et qui ouvraient sur un vaste terrain vague vide de monde... Il y avait cependant des manèges un peu partout dans l'endroit. Cependant, tous semblaient en état de ne pas fonctionner. Et il n'était pas vraiment très sain et sécurisé de monter dessus...

-Priez pour que des zombies ne nous tombent pas dessus...

Mais si elle savait seulement ce qui les attendait par la suite... Pour le moment, elle se contenta juste de remettre correctement son fils dans ses bras, en constatant qu'il avait emmené avec lui un souvenir du monde sans gravité. Il avait la plume que Pepper avait trouvé. La maîtresse d'école finit donc par reprendre l'objet en question, avant de se diriger vers Pepper pour lui tendre la plume, en disant alors :

-Tiens c'est à toi ! Ca va peut être nous servir pour la suite..

90 %

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives


Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 724543BANSNOWHUNTER

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 XJJhp1
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

D. Pepper Chester


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


D. Pepper Chester


╰☆╮ Avatar : Beth Riesgraf

Ѽ Conte(s) : Alice au Pays des Merveilles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Dinah the Cat

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 977133staff

☞ Surnom : Mumu / Sophie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 28

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 30 Mar 2015 - 13:19

Vous avez dit Joker ?
Jefferson, Louise, Mary Margaret, Adrien & Pepper


Ba da bing ba da boom. Big Boom !


Pepper regarda sans rien dire les tentatives de Super-Loulou pour soutirer quelque chose à Carto-Truc. Elle se fatiguait pour rien, si on lui demandait son avis. Mais si ça pouvait lui faire plaisir hein. En fait du lot elle n’était pas la plus bizarre, et ça la changeait drôlement. D’ailleurs, que plus jamais personne n’ose la trouver bizarre ! La réalité était cent fois plus bizarre que tout ce qu’elle aurait pu dire ou faire ! La carte du rouquin était maintenant super-pote avec la reine qui voulait les zigouiller il y a deux minutes. Et elles étaient devenues amies à cause d’un gage de paix sous forme de sucette (ça encore elle comprenait la logique). Mais soi tu es d’un côté, soi tu es de l’autre, tu changes pas comme ça ! Les deux reines redevinrent des cartes comme toutes les autres, avant de retourner jusqu’au rouquin. Tu parles d’une loyauté bizarre. Céder comme ça au moindre pot de vin. "toi aussi tu as géré bravo, c'était hyper impressionnant le coup de la toile d'araignée !" La petite blonde en resta baba. D’habitude elle était seule quand elle travaillait, elle n’avait jamais eu de public, elle ne pensait pas que c’était si impressionnant que ça. Mais ça faisait du bien. Elle sentit sa bouche s’étirer dans un sourire énorme qui s’étalait sur une bonne parti de son visage. Toute fière de son accomplissement, elle ne pu s’empêcher de se dandiner légèrement, ses mains l’une dans l’autre devant elle. « Merci... » Elle en ignora complètement tout ce qu’elle ajouta par la suite sur les cartes. C’est seulement en la voyant partir comme une flèche qu’elle releva la tête et la regarda s’éloigner dans les airs à toute vitesse. En leur demandant de la suivre.

Moins partiale à l’idée d’être en compagnie d’autres humains le temps passant, la petite blonde la suivit à allure plus réduite, sautillant d’un meuble à l’autre. Et puis elle devait toujours regarder que Super-Loulou ne se blesse pas inutilement en faisant l’innocente. Elle s’arrêta devant le miroir de trèfle, qui ne s’ouvrait pas. La blonde nota distraitement de prendre le temps de trouver un moyen de hacker un miroir quelque part. Apparemment ce genre de pratique pourrait s’avérer utile dans un avenir proche. Peut-être qu’il y a un livre sur ça à la bibliothèque. Il faudra qu’elle cherche en rentrant. -Allez laisse moi passer la première. J'en ai vraiment marre de ce monde... Apparemment l’électron manquait terriblement de sens commun. Il était super ce monde. La carte disparue de Super-Loulou revint cette fois-ci accompagnée d’une autre de la même famille. Ben voilà ! Pourquoi est-ce qu’elles étaient pas aussi faciles à trouver celles d’avant ! C’est les carreaux surement, une engeance étrange… Un piège ? Probablement. C’était bien de sa part de penser comme ça. Guerrière-Loulou prenait parfois le pas sur Innocente-Loulou c’était mieux pour sa longévité à long terme. Et elle se lança à travers le miroir maintenant hacké. L’électron au bébé ne perdit pas de temps pour traverser également, Pepper, qui était un peu plus loin se lança en même temps qu’elle. N’attendant pas une seconde de plus, elle se propulsa contre un téléviseur écran plat avec une image en boucle de Vizzini dans Princesse Bride répétant « Inconcevable » encore et encore. Et traversa juste derrière elle.

Elle sentit tout de suite le retour de la gravité.

C’était une sensation étrange après avoir été en apesanteur pendant aussi longtemps. Sans même avoir à y réfléchir, son corps s’adapta au changement, et elle atterrit en douceur à côté de Super-Loulou, comme si elle venait juste de passer une porte. C’était l’avantage d’être un chat, elle retombait toujours sur ses pattes… C’était pas une chanson ? Elle secoua sa tête pour en faire sortir l’idée (il paraît que ça aide), c’était pas le moment. L’électron qui était arrivé avant elle, se déplaça dans sa direction et la petite blonde se crispa légèrement. Prête à fuir à la moindre remarque suspecte (donc à peu près toutes). Et de lui tendre sa plume. Elle plissa les yeux en l’observant. C’était à elle. Pourquoi elle avait ses mains dessus. Elle voulait la lui rendre… Pourquoi ça sentait le piège… C’était pas sa plume c’est ça ? C’était une autre plume faite pour lui provoquer un destin funeste dans peu de temps ? Rapidement, sans lui laisser le temps de voir sa main, la petite blonde récupéra la plume d’un mouvement sec et de s’éloigner prudemment. Une fois à proximité de Super-Loulou (mais pas trop près non plus), elle analysa la plume en détail. On aurait dit la même. Elle la remit dans sa poche. Il faut se méfier de l’électron, elle récupère des choses qui ne sont pas à elle. Pepper pouvait le faire, c’était une voleuse. Mais les autres, non. Quelle ne s’approche plus de ses affaires. Elle s'éloigna sans rien dire, le regard noir. Elle se décida enfin à observer les alentours. Ils se retrouvaient maintenant dans une forêt. Elle renifla un bon coup… avant d’éternuer. Chevrefeuille, peuh. C’était agressif ce truc. Les arbres étaient hauts, mais manquaient de branches, du moins assez pour qu’elle tente d’y grimper. Elle s’était améliorée dans la discipline depuis qu’elle n’avait plus forme féline, mais sa spécialité restait quand même le milieu urbain. Une petite mélodie retentissait tout autour d’eux, venant d’un peu plus loin : une fête foraine ! « Ooooooooooh. » Comme celle qui se trouvait en ville, sauf que ce n’était pas celle là évidemment. Les lumières de toutes les couleurs attiraient l’œil du chat, luisants au milieu du ciel nocturne. Technique pour piège numéro un : mettre un appât en évidence. Bien elle était consciente du danger maintenant !

Sans attendre elle sautilla dans la direction des attractions, des étoiles plein les yeux.

Elle n’avait pas eu l’occasion d’aller à la vraie, trop de monde (des gens partout, pas d’espace de sécurité, très peu pour elle). Mais là il n’y avait personne, c’était rien que pour elle ! Ouais enfin eux, c’est pareil. Ils finiront bien par arriver de toute manière. Les attractions étaient toutes en marche, même sans visiteurs. La petite blonde se positionna au milieu du chemin qui parcourait la fête dévorant du regard chaque stand et manège, elle passa devant un vendeur de barbe à papa… avant de continuer. Elle en prendrait une en partant. Elle avait déjà grignotée sur la table de buffet et elle avait aussi les sucettes d’un peu plus tôt. Elle pouvait apercevoir la grande roue tout au fond, depuis qu’elle l’avait vue, ça lui démangeait de monter au sommet, la vue qu’il devait y avoir de là-haut ! Elle s’arrêta finalement devant un carrousel avec des chevaux qui montaient et qui descendaient avec un frisson. Aux autres ça aurait pu paraitre stupide venant de la voleuse, mais elle avait une phobie viscérale de ces bestioles. Même en bois. Ne les quittant pas des yeux, elle partit dans la direction opposée. Subrepticement, pour ne pas attirer leur attention. (Encore une fois : même en bois, oui, il ne fallait pas prendre de risques avec ces choses-là)… Avant de faire rapidement un détour et continuer son exploration.

Code by AMIANTE


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I don't give a damn 'bout my reputation
AN' I DON'T HAVE TO PLEASE NO ONE


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19773-pepper-is-ther http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t23233-pepper-there-s-a-starmaaaaaan-waiting-in-the-skyyyy http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t24031-pepper-we-can-be-heroes-just-for-one-day#209414

Contenu sponsorisé







Evénement #25 : Vous avez dit Joker ? - Page 3 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Evénement #25 : Vous avez dit Joker ?





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Habitations